Partagez
 
 
 

 Lost in space

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 445
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Lost in space Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation

   Le Purge est un gigantesque vaisseau pénitentiaire qui accueille à son bord des détenus de toutes races, originaires de toutes planètes, et qui sont là pour tous types d'infractions. Assassinat, viol, cyberterrorisme ou encore fraude massive, les condamnés sont sommairement classés en fonction de leur sexe et de la gravité de leur sanction, et c'est au beau milieu de l'espace - loin des honnêtes citoyens de l'Union des Mondes - qu'ils purgent leurs peines.

Mais le Purge, c'est aussi le terrain de jeu du Docteur William Zaharos, médecin militaire chargé de mettre au point un nouveau virus capable de décimer les ennemis de l'Union le plus efficacement possible.

Quinze infectés enragés, une quarantaine brisée suite à un soucis de confinement, et voilà une horde de contaminés qui se met à décimer joyeusement tous les détenus du Purge, véritables zombies sans autre conscience que celle de se nourrir. Et si vous pensiez que dans l'espace, nul ne vous entendrait crier, alors il va falloir vous rendre à l'évidence : le virus a rendu aveugle ses victimes, mais ses dernières ont vu leur ouïe et leur odorat se développer davantage ... alors soyez discrets si vous espérez survivre !

   
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]


"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 445
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 33
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Lost in space Empty


Ava
Azarova

J'ai 31 ans et je vis sur lePurge, un vaisseau pénitentiaire. Dans la vie, j'ai été condamnée à perpétuité pour sept meurtres et je compte bien m'en sortir malgré tout. Sinon, grâce à ma mes choix de vie, je suis célibataire et je m'en fous.

Issue de la race de Kaleesha, le nombre impressionnant de tatouages et de piercings qui couvrent mon corps a tendance à rebuter les gens, mais je n'y accorde pas la moindre importance. La plupart sont de toutes façons des bodmods rituelles issues de ma culture.


Balea the Scarleg :copyright: Mioon
Depuis que l'alarme avait résonné pour être suivie quelques instants plus tard par la désactivation du confinement magnétique, c'était un véritable chaos qui régnait sur le Purge, et Ava en avait profité pour se glisser au milieu de la foule et glaner quelques objets utiles. Un pass magnétique, un blaster, un pied de biche … autant de trouvailles qui pourraient toujours lui être utiles dans sa fuite, et ce même si elle n'avait pas pensé que la situation pût être si grave ! Initialement, elle avait pensé à un hacking du système de sécurité, ou alors à une évasion de plusieurs de ses co-détenus du bloc HS-17 réservé aux prisonniers politiques, mais en aucun cas elle n'aurait pu penser à cette attaque de … de trucs ! De détenus infectés, la peau devenue soudainement grisâtre tandis que leurs yeux étaient blanc et vitreux, des borborygmes écœurants s'échappant d'entre leurs dents serrées à en grincer, en tout cas lorsqu'ils n'étaient pas occupés à mâcher. Un bras, une jambe, ou un paquet d'entrailles encore chaudes et sanguinolentes. Tout juste arraché à un cadavre qui ne tarderait pas à se transformer lui aussi en zombie tout aussi sexy et ragoutant.

Ava en avait vu des films d'horreur, mais elle n'aurait jamais cru en vivre un en vrai ! Et forte de toutes ces heures de visionnage, elle n'avait pris aucun risque et avait décidé de buter tout ce qui se dressait devant elle en émettant des bruits suspects – à coup de blaster ou de pied de biche, suivant l'humeur et la situation – et elle n'avait pas l'air de s'en porter plus mal. Mais pour quelqu'un emprisonnée là pour de multiples meurtres, il ne fallait sans doute pas s'en étonner …

Un cri étouffé, un corps chutant au sol, des hurlements puis un concert des bruits de succion et de mastication qui lui soulevèrent le cœur tandis que la jeune femme – arrivée au bout d'une coursive à la lumière flageolante – venait de se stopper pour mieux rejoindre un autre embranchement. Trottant le plus rapidement possible sans pour autant courir, histoire de limiter les sons et de ne pas se jeter bêtement dans les crocs de ces monstres. Elle avait beau avoir été condamnée à perpétuité pour avoir tué sept personnes, elle n'avait pas envie de crever pour autant, et peut-être que ce chaos serait son ticket pour une évasion discrète. Loin de la justice et loin de cette Union des Mondes qui – sous des allures de simple groupement planétaire -  avait eu tôt fait de se transformer en jolie petite dictature bien rangée et bien organisée. Cinq ans au pouvoir et déjà des milliers de morts. Sans oublier la mise en branle du Purge, ce gigantesque vaisseau pénitentiaire, ancien bâtiment militaire réaffecté qui abritait un sacré paquet de prisonniers. Politique ou de droit commun. Ce mouroir de l'espace où la liberté trouvait une fin définitive pour mieux laisser les détenus entièrement livrés à l'administration du vaisseau et à ses geôliers. Le gouvernement appelait ça de la ''rééducation communautaire''. Ava n'était là que depuis cinq mois, mais elle avait rapidement appris qu'il suffisait de balancer des cadavres dans le vide stellaire pour les faire disparaître plus facilement.

Et tandis qu'elle tentait tant bien que mal de ne pas imaginer son propre corps dérivant sans vie à l'extérieur, ses pas nerveux la dirigèrent tout droit vers la salle de commande annexe – pont secondaire utilisé en cas de défaillance du principal – et elle utilisa le pass magnétique pour en déverrouiller la porte avant d'y entrer. Jetant un œil prudent afin de se rendre compte que la pièce occupée par une quinzaine de moniteurs informatiques était déserte. Moniteurs éteints pour le moment, mais avec un peu de chance, elle pourrait les allumer et les utiliser sans qu'ils ne nécessitassent un code. Avec un peu de chance …

Et Ava allait justement essayer sur le premier lorsque des bruits de pas se firent entendre dans le couloir, et elle se recula aussitôt dans l'ombre, la gueule de son blaster fermement dirigée vers l'ouverture de la porte. Prête à tirer à la moindre créature suspecte qui voudrait entrer.



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
La Volpe
La Volpe
Féminin MESSAGES : 557
INSCRIPTION : 14/03/2017
ÂGE : 24
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Toulouse Lautrec --->

UNIVERS FÉTICHE : Post-apo / piraterie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t722-beyond-the-confines-of-t http://www.letempsdunrp.com/t2271-j-suis-perdue-uc http://www.letempsdunrp.com/t723-there-and-back-again-la-volpe http://www.letempsdunrp.com/t725-is-there-anybody-out-there
Donut

Lost in space Empty


Lukas
Schnabel

J'ai 50 ans et je vis à bord du Purge, quelque part dans l'espace. Dans la vie, je suis un gardien de prison et je m'en sors plutôt mal, actuellement. Sinon, grâce à mon héroïsme, j'ai libéré tous les détenus du vaisseau et je suis un peu dépassé, c'est vrai.

Lost in space 5b1006c54f87e591013a9eca9749098f


Mads Mikkelsen :copyright:️Volpe

Merde. Voilà la première chose qui me passe par la tête, alors qu’une alarme se déclenche pour se faire entendre dans tout le vaisseau. Merde, merde, merde ! Les interphones, les talky-walkies grésillent tous, diffusant partout le même message : la quarantaine a été brisée, c'est une alerte de classe 5. Mes mains tremblent alors que je pianote sur le terminal du labo. Il est trop tard pour faire demi-tour. Je ne sais pas ce que je risque, probablement d’être envoyé dans l’espace pour aller faire un coucou aux étoiles. Mais je ne supporte plus la vie sur ce vaisseau.

Je me souviens de la mise en marche du vaisseau. Je travaillais pour le gouvernement, j’en étais si fier. La promesse était si belle : l’union des peuples, des planètes. La paix. Le Purge était censé être la prison la plus sécurisé de la Galaxie. Je voulais faire partie de ça, participer à un futur meilleur pour mon fils. Même s'il fallait pour cela que je quitte la Terre pour quelques temps. Sauf qu’à bord du vaisseau, rien n’était aussi beau que ce que les gouvernements voulaient faire croire.

Il n’y a pas de meilleur exemple de la loi du plus fort qu’à bord du Purge. La violence, partout, tout le temps. Aucune chance de rédemption, aucun droit. Il y avait nous, les gardiens de la prison et le personnel, et puis les détenus. Au cœur de l’espace, sans personne pour réclamer des nouvelles des prisonniers, tout a vite dégénéré. J’ai arrêté de compter les disparus, tant il était simple de balancer un corps dans le vide infini. Et puis, pire encore, il y avait le Docteur William Zaharos. J’ai vu certains pleurer et supplier d’être exécutés plutôt que d’être confiés au Doc. Depuis les cellules autour de son labo, toujours placées en quarantaine, on entendait toujours des cris. Le laboratoire des horreurs et son véritable savant fou.

Jusqu’à ce que j’intervienne.

Je me mords la lèvre pour essayer de contenir mes tremblements. Je ne sais même pas à quoi ça sert de les libérer. Peut-être obtenir une rébellion sur le vaisseau ? Le droit de retourner sur une planète ? Se faire entendre ? Je ne sais pas. Mais je sais que je ne supporte plus l’idée d’avoir un prétendu médecin qui opère des hommes et des femmes encore conscients, testant des trucs toujours plus sordides sur eux.

Et soudainement, j’accède au terminal. Les portes des cellules s’ouvrent toutes en même temps, et l’odeur qui en émane me prend brutalement aux tripes. Une odeur de mort, dégueulasse. Une odeur pire que ça encore. Je n’ai pas le temps de comprendre ce qui se passe, mais l’un des prisonniers se jette sur moi avec un air fou. Je ne m’attendais pas à cela, il m’emporte dans sa chute et c’est la tête à l’envers que je vois une brassée d’hommes lourdement armés débarquer dans la salle. L’un d’eux repousse mon assaillant, il me relève et moi, je fuis sans demander mon reste.

Putain de bordel de merde. Voilà ce que j’aurais dû penser un peu plus tôt. L’alarme a provoqué un chaos général. L’appréhension se lit sur les visages des gardiens, alors que les détenus sont plus excités que jamais. Moi, je presse le pas pour rejoindre ma petite cabine. Qu’est-ce que j’ai fait ? Quand c’est le bruit d’une émeute que j’entends dans le couloir, je m’empresse d’attraper mon arme.

Tout est hors de contrôle, à présent. Les détenus, ceux que j'ai libérés, semblent s'être jetés sur d'autres personnes pour les dévorer. Les autres détenus, eux, ont profité d'une faille dans le système de confinement pour s'échapper des cellules. C'est un cauchemar, et tout est de ma faute. Et puisque j'ai tant voulu jouer les héros, je me dis qu'il en est encore temps, alors je fonce vers le pont secondaire, afin d'essayer de joindre nos supérieurs pour leur demander de l'aide.


« A L M O S T E A S Y »

Lost in space 001 Lost in space 002
We hide our emotions under the surface

◇ ◆ ◇
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Lost in space Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Lost in space
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Space-Opera-
Sauter vers: