Partagez
 
 
 

 Jingle Bells in Wakefield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Jingle Bells in Wakefield Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Wakefield, petite bourgade du fin fond du Canada. La ville s’apprête à fêter Noël, les rues sont décorées et les habitants - comme les gens de passage - se remuent dans tous les sens pour assister à cette sauterie qu’organise la ville. Le maire a décidé de gâter ses habitants en mettant à disposition la grande salle de bal de la mairie décorée pour l’occasion. Mais le Grinch a décidé d’y pointer son petit nez et il a prévu de piéger les gens tous ensemble en déchaînant les éléments sur la ville. Il est impossible pour les fêtards de quitter la salle tant la neige est tombée devant la mairie... Les voilà tous conincés dans la mairie où les histoires vont se mêler et s’entremêler...

Contexte provenant de cette recherche


@Mama Marvel @La Volpe @Tulipe @Gemini @dirty computer @Requiem @Calville (Ma réponse arrive dans la journée)


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Jingle Bells in Wakefield Empty


Talitha S. Baeha
J'ai 34 ans et je vis à Wakefield, Canada. Dans la vie, je suis avocate et je m'en sors bien, moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien pour l’instant.

Talitha est née en Inde dans une famille riche et donc, elle faisait partie d’une grande caste. Élevée dans la tradition indienne, elle était promise à épouser un indien de la même caste et choisi par ses parents. Déjà un peu réticente à toutes ses règles, elle ne pouvait pas faire grand-chose, elle se sentait impuissante. Elle grandit donc avec l’idée qu’elle devrait se plier aux règles et finir par épouser un homme qu’elle ne connaissait pas et qui ne l’intéresserait peut-être pas. C’était sans compter le métier de son père qui emmena toute la famille au Canada. Là-bas, la délivrance pour la jeune femme qui intégra un lycée et où elle put se libérer un peu des codes indiens qui étaient les siens. Là-bas, elle rencontra son premier amour qui s’avéra être une femme. Histoire compliquée pour elle parce que même si elle aimait cette femme comme jamais elle n’avait aimé quelqu’un, elle ne pouvait le dire à sa famille. Ne supportant plus d’être cachée, sa petite amie la laissa tomber, presque sans un mot. Elles avaient l’intention d’aller à l’université ensemble, finalement, elles iraient à deux universités différentes et ne se révérèrent plus. À l’université, elle rencontra l’homme qui va devenir son mari, il l’a demandé en mariage et folle de lui, elle a accepté... Ils sont revenus vivre à Wakefield, la ville qui a vu l’adolescente grandir.

Jingle Bells in Wakefield 181223104727951479


Freida Pinto  SHIYA

Noël, Talitha ne comprenait pas tout le foin que l’on faisait pour cette fête. De confession hindouiste, la jeune femme n’avait jamais fêté cette tradition. Ce n’est qu’à sa rencontre avec XX qu’elle avait réellement commencé à célébrer cette fête. Avant cela, même si elle était arrivée au Canada à l’âge de 15 ans, ses parents et elle n’avaient jamais fêté Noël.  Alors, quand son fiancé lui parla de cette soirée à la mairie de Wakefield, elle ne fut pas plus excitée que cela. Elle aurait préféré rester chez elle, bien emmitouflée dans son pled, dans les bras de XX, à regarder un bon film ou une bonne série. Mais le jeune homme lui avait envie de sortir, de danser, de faire la fête avec les gens de la bourgade. Alors, elle ferait un effort pour lui, pour qu’il soit heureux, c’était dans son caractère, elle aimait faire plaisir à ceux qu’elle aimait.

Et les voilà, à présent, devant la mairie où les invités se pressaient aux portes pour avoir le privilège de fêter Noël avec tous ses amis. Il y avait des gens que Talitha connaissait très bien et puis, d’autres qu’elle n’avait jamais vus. Tali regarda tous ces visages heureux - ou presque - de fêter la naissance d’un homme. La jeune femme sentit le froid lui glacer les os tandis qu’elle était pendue au bras de son fiancé. Elle remonta un peu son manteau pour éviter que le vent ne vienne s’engouffrer un peu plus dans son dos. L’hiver était là et bien là et ce soir ne faisait pas exception. Il semblait même à la jeune femme qu’il était encore plus fort aujourd’hui.

« Je suis frigorifiée ! »

Lâcha la jolie brunette tandis qu’elle se lovait un peu plus dans les bras de son fiancé. Depuis qu’elle le connaissait, elle remerciait le ciel d’avoir pu quitter l’Inde et vivre avec l’homme qu’elle avait choisi, celui qui faisait battre son coeur depuis qu’elle avait perdu XY. Enfin, ils pénétrèrent dans la salle de bal qui était magnifiquement décorée. Tout évoquait Noël, même si pour elle cela n’évoquait pas grand-chose. Mais, il y avait les montages en glace, le sapin de Noël, les anges, les bonhommes de neige en décoration, les petits sapins, les Pères-Noël, les plumes, les paillettes, la fausse neige. Tout était superbe et magique, comme Noël devait l’être apparemment. Finalement, la soirée serait peut-être très agréable...

« Mon Coeur, je te propose d’aller directement au bar pour nous réchauffer un peu ! »

Elle sourit au jeune homme, sachant très bien qu’il serait plus que d’accord...


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Requiem
Requiem
MESSAGES : 113
INSCRIPTION : 24/05/2018
CRÉDITS : //

UNIVERS FÉTICHE : //
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1759-requiem-pour-un-con http://www.letempsdunrp.com/t2604-carnet-de-bal#56207
Tortue

Jingle Bells in Wakefield Empty


Riley Raines
J'ai 29 ans et je vis à Los Angeles, Califormie (USA). Dans la vie, je prodigue des soins post-mortem sur les défunts et je sculpte pierre, bois, fer et je m'en sors moyennement. Sinon, grâce à ma liberté enfin prise, je suis non-binaire mais solitaire parce que les autres le vivent mal.

Ta famille ne comprend pas comment tu vis, pourquoi tu modifies ton apparence, pourquoi tu changes de pronom pour un truc qui n'existe pas : "lo". En quête de quelque chose, d’autre chose, de toi. Le masculin/féminin a été gommé de ton identité.

Tu fracasses les pierres, tu creuses le bois, tu soudes la ferraille. Quand quelqu'un est curieux de ce que tu fais, tu dis que tu sculptes la matière pour la rendre vivante.
Parce que l’échange avec les vivants est compliqué, tu t’invites à la table des morts. Tu prends soin d'eux, aux pompes funèbres, pour leur dernier voyage.

Les femmes, tu les laisses entrer parfois dans ton lit. Enfin, c'est plutôt elles qui te laissent parfois entrer dans le leur. Un "parfois" qui s'écrit "rarement".


Rooney Mara © zenlane


Qu’est ce qu’il t’est passé dans la tête quand tu as dit oui à ce type ? Toi-même tu as besoin de remonter la pendule pour bien comprendre ce que tu fais dans cet enfer presque polaire !

Los Angeles, gros festival artistique dans les rues de la ville. Un gars en vacances tombe en extase devant tes oeuvres. Echangent de trois mots et de cartes de visite. Le mois suivant, tu reçois une commande du fameux gars qui t’explique être maire d’une ville au Canada et souhaite que tu lui réalises un portail pour l’entrée du jardin public. Il t’attend avec ton oeuvre ainsi que l’autre sur laquelle il a craqué cet été et qui siégera dans le hall de la mairie. Billets d’avion suivent, oeuvres et frais de port payés d’avance ainsi que l’hôtel, avec un camion qui t’attend à l’arrivée pour les kilomètres qui restent. Putain, t’as dit oui !

T’as pas réfléchi que contrairement à L.A. ici, en hiver, il neige. T’as pas réfléchi à la différence de température ! Tu grelottes du matin au soir. Le portail est posé, tu aurais pu repartir, mais non, m’sieur le maire veut que tu participes à sa petite fête de Noël, comme s’il s’agissait d’une inauguration officielle ! Tu vois ça comme du grand n’importe quoi, mais t’as pas le choix, il ne t’a pas donné ton billet de retour.

Tu connais personne, t’aimes pas Noël, t’aimes pas le froid. Tu serres ton blouson de motard fatigué, bras serrés contre toi. Double paire de chaussettes dans tes boots. Tu cherches un radiateur dans la salle de réception avec la ferme intention de t’y coller et de ne pas en bouger de la soirée.




Le portail et la sculpture :
 



@dirty computer
Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 276
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Jingle Bells in Wakefield Empty


Christopher "Chris"
Delarive

J'ai 31 ans et je vis à Ottawa, Canada depuis une quinzaine d'années. Je suis célibataire et je le vis comme le vit un célibataire ... J'aime ma solitude, meme si le regard d'une belle etrengère me fait parfois rever.  
Je suis  né à Wakefield d'une famille riche d'un père américain et d'une mère française. Mon Père a fait fortune en créant sa société d'electronique de pointe, j'ai ajouté ma carte en m'associant aux plus grands laboratoires du pays pour la vente des puces qui aidant à la recherche scientifique.  J'ai vécu à Montréal depuis mes 15 ans où j'ai fais de brillantes études, la famille etant restée à Wakefield pour y implanter une usine aidant ainsi à l'essor de la petite ville de son enfance. Aujourd'hui je vis à Ottawa, où il est bien plus facile d'avoir des bureaux que dans une petite ville le plus souvent perdue sous la neige. Je vis seul dans un loft confortable.  Je suis aujourd'hui le patron officiel de la société familiale, depuis  l'accident de mon père quatre ans auparavant.  
Je gère la société aidé dans ma tâche par Ingrid Magnusson une fidèle employée qui est devenue ma confidente et son amie, elle est la seule à pouvoir me parler directement sans craindre que je ne prenne mal ses paroles. Je pense que le bien-être de mes employés est le sacerdoce qui permet une société épanouie.
Toujours élégant, calme et poli. J'ai su avec le temps gagner le respect de mes employés que ce soit au siège d'Ottawa ou à l'usine de Wakefield

Jingle Bells in Wakefield Tumblr_inline_p0tidkweag1sjw90d_400

Photo ©️ Créateur :Nicole Rivelli/Netflix


Ottawa, 1 heure avant la fête.

Le jour du réveillon de Noel. Un jour exceptionnel pour certains et plus habituel pour d'autres. De ces derniers faisait parti Christopher qui était encore assis à son bureau en cette fin d'après midi, n'ayant pas du tout envie de quitter ce cocon de travail pour aller rejoindre une famille qui se déchirait à chaque fois qu'elle se retrouvait. Un père malade et qui avait divorcé de sa femme pour se trouver une jeune compagne  de 25 ans sa cadette, plus jeune que Chris, une mère dépressive, un frère acculé derrière son état de fénéant et une sœur ayant eu un bébé hors mariage, le tout soupoudré par un Christopher qui n'avait pas de femme ou d'enfant et ne vivait que pour son travail. Sûrement serait-il encore questionné sur l'éventuelle future Madame Delarive qui
n'arrivait pas assez vite au goût de ses aînés .

C'est en cela qu'il aimait traîner au bureau un tas de dossier posé sur son bureau, mais il savait que beaucoup de ses employés avait un vrai réveillon qui les attendait. Il se décida à sortir de son bureau pour haranguer la foule de ses employés.  


- Il est bientôt 16h vous posez tout ce que vous faites et vous rentrez chez vous pour fêter Noël avec votre famille ou vos amis déclara t-il d'une voix forte mais amicale . Je vous dis à la semaine prochaine de très bonnes fêtes à vous et amusez-vous en profitant que je ne sois pas sur votre dos finit-il par dire en souriant saluant , accolant chacun de ceux qui passaient pour partir chez eux. Il reçu même deux boites de chocolats en cadeau, avant de retourner seul à son bureau fermant les stores.

Ce n'était pas pour s'isoler un peu plus, mais simplement pour se changer car sa journée était loin d'etre finie. Il devait encore se rendre à Wakefield, sa ville natale, où sa société était le principal mécène pour les cadeaux qui étaient offert aux enfants et aux familles défavorisées de cette petite ville. Ayant enfilé un pantalon bleu sombre, il fermait sa chemise plus claire et une cravate de la même couleur du costume ; Un manteau 3/4 gris chiné foncé et des gants de cuir finiraient de le rendre présentable pour le maire de Wakefield et pour faire honneur à ce qu'il représentait ce jour. Il se devait d'être irréprochable . Planté devant la fenetre qui lui faisait office de miroir, Il tenta de refaire ce nœud de cravate que tant d'hommes détestaient mais finit par abandonner. Heureusement il avait une arme secrète. Il ressortit de son bureau où regnait un calme olympien, pour se diriger vers le bureau qui se trouvait non loin du sien.  Il frappa à la porte et passa à la tête l'air un peu contrit en regardant la jeune femme qui l'accompagnait depuis maintenant deux ans

- Ingrid, jag behöver din hjälp (** Ingrid j'ai besoin de votre aide NDLR) marmonna t-il dans un suédois approximatif mais il faisait un bel effort pour son interlocutrice. Reprenant ensuite . Je n'ai toujours pas trouvé la recette miracle sourit-il en entrant dans le bureau, la cravate pendante autour de son cou. Ingrid était une jeune femme délicieuse. Toujours à ses côtés très tôt le matin et très tard le soir à lui donner de bons conseils, à l'aider dans les choix qu'il avait à prendre pour la société. Il savait qu'elle était un conseil avisé et une femme qui réfléchissait bien plus calmement que lui.  C'était souvent elle qui faisait tampon quand il n'était pas d'humeur. Elle savait lui dire non avec fermeté mais sans méchanceté, elle savait comment lui parler . Par contre lui avait du mal, il n'avait pu lui avouer qu'il était tombé amoureux d'elle dès le premier jour où il l'avait rencontré . Deux ans, deux longues années qu'il tenait ce secret enfoui en lui n'ayant jamais osé évoquer le sujet avec elle. Ils étaient proches, surement trop, et la peur de perdre cette femme était si grande, qu'il préférait l'avoir à ses côtés en bridant dans ses propres envies plutôt que de la voir s'éloigner si jamais les sentiments n'étaient pas réciproque. Il restait donc éloigné de toute idée autre que celle du travail avec la jolie suédoise. Il avait appris à la respecter , à avoir confiance en elle , à faire d'elle sa confidente, il s'en contentait pour l'instant.  

- Ingrid je vous promets que j'y arriverai un jour sourit-il finalement quand elle s'approcha de lui Nous devrions nous mettre en route, je vous promets que nous n'y resterons qu'une heure ou deux je n'ai pas envie de passer ma soirée là-bas.

C'était un mensonge en vérité même si cet evenement était assimilé au travail, il préférait se retrouver avec des inconnus plutôt qu'avec sa famille il pensait même pouvoir trouver une excuse pour ne pas y aller cette année.



RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Jingle Bells in Wakefield 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
crazy cat lady
crazy cat lady
MESSAGES : 670
INSCRIPTION : 24/02/2017
CRÉDITS : (code) ANESIDORA (icons) VOCIVUS

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t151-female-robbery http://www.letempsdunrp.com/t257-f-rupphire-steven-universe-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t188-life-is-now http://www.letempsdunrp.com/t193-alt-er-love
Donut

Jingle Bells in Wakefield Empty


Nola
Fedelma

J'ai 32 ans et je vis à Wakefield, Canada. Dans la vie, je suis restauratrice de tableaux et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

d'origine irlandaise, la famille fedelma est installée à wakefield depuis plusieurs générations. la petite soeur de nola, saoirse, est la secrétaire du maire, et toute la famille est plus ou moins impliquée dans la politique de la ville, aussi sont-ils tous présents pour la soirée festive de noël du maire. nola profite de la fortune familiale et de son travail occasionnel pour animer plusieurs associations caritatives à wakefield et dans les environs.


tess holliday ©️ AILAHOZ


Ses talons claquaient sur les dalles de la mairie, ses chevilles commençaient à lui faire mal, mais Nola ne cessait de bouger dans tous les sens. Il fallait que tout soit parfait pour sa petite sœur, elle le lui avait promis quand elle avait proposé son aide pour la décoration de la salle de fête. Et son exigence n’aurait dans tous les cas pas souffert de valider quelque chose sans y avoir apporté tout son talent et toutes ses capacités, et avoir consacré tout son temps, jusqu’à l’ouverture des portes, à parfaire chaque détail. Ses yeux vifs allaient d’un mur à l’autre, réclamant continuellement à l’une ou l’autre des petites mains qui s’étaient portées volontaires de changer telle décoration, d’en rajouter à certains endroits, d’en ôter à d’autres. Elle voyait bien que quelques-uns des volontaires commençaient à rechigner à la tâche, mais elle ne pouvait s’arrêter en si bon chemin. Elle se promit de leur adresser un mot personnellement à la fin de l’événement, et continua à donner des ordres et à vaquer à ses occupations.
Quand le Maire de Wakefield lui présenta l’artiste qui avait réalisé le nouveau portail et la sculpture, pièce centrale de l’attraction artistique ce soir, Nola lui adressa l’un de ses savants sourires polis, échangea quelques mots sur son travail – qu’elle admirait – mais ne s’attarda pas. Elle avait trop à faire pour s’inquiéter de l’invité.e du Maire. Bientôt, effectivement, les invités commenceraient à arriver, et elle ne voulait rien laisser au hasard. Seule sa petite sœur parvint à la freiner un tant soit peu, en la prenant dans ses bras pour la remercier de son dur labeur. Alors seulement, Nola sortit de sa frénésie et se rappela ses diverses promesses. Se raclant la gorge, elle attira l’attention des volontaires : « Merci à tous pour votre travail acharné ! Je m’excuse si j’ai été un peu brusque vers la fin, je me suis laissé emporter... » Un rire qui sonnait faux s’extirpa de sa gorge mais son sourire était sincère. « Nous pouvons, vous pouvez être fiers de vous, la salle est absolument magnifique ! Oh, non, cette boule là devrait être un peu plus haute... » Il fallut que Saoirse intervienne de nouveau pour que Nola accepte d’abandonner ses derniers préparatifs et le réajustement de la boule sur le sapin – pour la treizième fois de la journée.
« Vous méritez tous une coupe de champagne. » Et c’est ainsi que les festivités débutèrent pour la petite ville de Wakefield : avec une organisatrice trop exigente, des volontaires épuisés et impatients de s’alcooliser, et une mairie décorée avec goût et minutie. Bientôt, la salle se remplit du brouhaha grandissant des discussions qui s’intensifiaient, se mêlaient les unes autres autres. Groupes, couples, familles : tandis que la vie s’insufflait autour de ses décorations, Nola reprenait son calme, et retrouvait son tempérament naturel. Elle saluait tout le monde, demandait des nouvelles des plus vieux ou des plus petits, des jeunes étudiants à l’étranger, des travailleurs en déplacement… Son regard finit par être attiré par une silhouette sombre et immobile, à l’écart des festivités. Pour la première fois, elle prit le temps d’observer de près lo jeune sculpteur.rice. Ses cheveux noirs tranchaient avec son teint clair, ses yeux semblaient agités par un ouragan, mais surtout, surtout, ses bras étaient serrés tout autour de son corps harnaché de cuir. Iel avait froid.
Nola fit un détour par les vestiaires pour récupérer son châle : en canadienne de naissance, la jeune femme avait toujours sur elle de quoi se couvrir. Le tissus était une laine épaisse de qualité. Ses couleurs, blanc, crème, doré, rosé, risquaient fortement de détonner avec l’esthétique sombre de l’artiste, mais cela n’arrêtait pas une Fedelma dotée de bonnes intentions, ça, non. « Excusez moi, je n’ai pas du être très cordiale quand Monsieur le Maire nous a présenté tout à l’heure, » commença-t-elle avec un sourire chaleureux, avant d’enrouler de force le chale autour des épaules de l’américain.e. « Permettez moi de vous prêter mon châle, j’ai comme l’impression que vous n’aviez pas prévu les températures canadiennes. »

@Requiem



i was your be all end all, i was the slur in your speech, nightmares to your dreams. said you wanna get to know me but i think our lifelines became too intertwined, and now we've paid the price. you cried, "love's like watching someone die". ---we should have just closed our eyes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Requiem
Requiem
MESSAGES : 113
INSCRIPTION : 24/05/2018
CRÉDITS : //

UNIVERS FÉTICHE : //
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1759-requiem-pour-un-con http://www.letempsdunrp.com/t2604-carnet-de-bal#56207
Tortue

Jingle Bells in Wakefield Empty


Riley Raines
J'ai 29 ans et je vis à Los Angeles, Califormie (USA). Dans la vie, je prodigue des soins post-mortem sur les défunts et je sculpte pierre, bois, fer et je m'en sors moyennement. Sinon, grâce à ma liberté enfin prise, je suis non-binaire mais solitaire parce que les autres le vivent mal.

Ta famille ne comprend pas comment tu vis, pourquoi tu modifies ton apparence, pourquoi tu changes de pronom pour un truc qui n'existe pas : "lo". En quête de quelque chose, d’autre chose, de toi. Le masculin/féminin a été gommé de ton identité.

Tu fracasses les pierres, tu creuses le bois, tu soudes la ferraille. Quand quelqu'un est curieux de ce que tu fais, tu dis que tu sculptes la matière pour la rendre vivante.
Parce que l’échange avec les vivants est compliqué, tu t’invites à la table des morts. Tu prends soin d'eux, aux pompes funèbres, pour leur dernier voyage.

Les femmes, tu les laisses entrer parfois dans ton lit. Enfin, c'est plutôt elles qui te laissent parfois entrer dans le leur. Un "parfois" qui s'écrit "rarement".


Rooney Mara © zenlane


T’es pas une souris pour te planquer dans un trou. T’es pas une araignée pour te fixer dans un coin du plafond. T’es visible. T’as pas réussi à échapper au maire qui commence à te présenter. T’as pas retenu son nom à cette femme quatre fois plus large que toi. Toute façon c’est qu’une éclipse qui ne va pas durer, comme toutes les éclipses. T’aurais presque envie de rire tellement la situation est singulière. Elle a trouvé moyen de se placer entre toi et la lumière, t’es dans l’ombre et elle à contre-jour. Elle dit qu’elle aime ton boulot. Tu hoches la tête et lâches un « Merci. ». L’affaire est close. Elle repart dans son activité décorative et la lumière qui revient te fait plisser les yeux. Son visage s’est effacé sans même s’être dessiné dans ta mémoire. Contre-jour ! Une ombre. Une silhouette que tu suis un moment jusqu’à l’instant où le maire termine son monologue que tu n’as pas écouté. Tu vois bien qu’il attend une réponse de ta part. Tu réfléchis, non pas aux mots qui correspondraient à ce qu’il souhaite, parce que t’en sais rien, mais à une formule pour ne pas lui déplaire. Il a toujours ce billet d’avion que tu espères. « Oui. » C’est sûr, t’as dit une connerie ! Lui s’en va tout guilleret.

Radiateur. Mon beau radiateur. T’en ferais une comptine si tu en étais capable. Tu as prévu que la soirée sera remplie d’ennui. Pour la faire passer, comme la pilule trop grosse quand on est petit et qui au final fond dans la gorge avec un goût amer, tu fixes ton attention sur des détails. Le lacet d’une chaussure. Une guirlande rouge. Un pull jaune. Une boule que tu trouves mal placée sur le sapin. Des trucs insignifiants. Puis, d’un coup, un mur vient masquer le décor. Pourtant, tu n’étais pas en moto pour avoir un paysage défilant. Pas un mur, un panneau publicitaire. Une paire de seins gigantesques. Et là tu comprends. C’est la femme de tout à l’heure. En fait, c’est une pieuvre qui t’emballe dans un tissu. Putain c’est Noël ! Emballage du cadeau ! T’es le cadeau choisi par la pieuvre. Tu regardes le lainage qui t’entoure. Tu ne peux pas te permettre de lui dire que ces couleurs pastel te donnent envie de vomir parce qu’elle semble agiter d’une bonne intention. Surtout, tu ne peux pas te permettre de vomir sur le châle. Pourtant... Tu prends une respiration, au bord du malaise, du mal-être. « J’suis de Los Angeles. J’oublie que dès qu’on grimpe au nord, le temps n’est plus le même. Mais, ça va aller. Le radiateur commence à faire de l’effet. » Tu tentes de retirer le châle tellement grand que t’as l’impression qu’il est un lien serré, filet qui se resserre à chaque mouvement. « J'veux pas vous en priver. » Tu veux surtout t'en débarrasser. Il faudrait que le temps vire au crime, façon ère glaciaire, pour que tu consentes à envisager de le garder.



@dirty computer
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3624
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Jingle Bells in Wakefield Empty


Alina
Scherbatsky

J'ai 34 ans et je vis au Canada. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de chaussure et je m'en sors moyen. Sinon, je suis célibataire et je m'en fiche, je finis toujours par trouver une fille avec qui finir la nuit.

Alina a quitté Wakefield juste après le lycée, elle a choisi une autre fac du Canda pour s'éloigner de Tali, elles s'aimaient vraiment, mais le secret pesait sur les épaules d'Alina, alors en bonne froussarde, elle a préféré fuir.


sophia bush ©️ tearsflight
Pour la fête de Noël à la mairie, tu as choisi ta robe violette, bouffante, énorme, tape à l'oeil. Tes parents ont insisté pour que tu rentres à la maison pour les fêtes et pleine de mauvaise foi, tu leur as fait un coup foireux : pour le repas du grand jour, tu ne seras pas chez eux. Ils t'attendent encore, persuadé que tu vas arriver d'une minute à l'autre, tu comptes prendre une photo de toi avec le maire ou une quelconque célébrité de leur petit village juste pour les faire chier.

Une fois bien au chaud dans la salle, tu regardes autour de toi, des inconnus, forcément ça arrive quand on quitte sa ville natale, mais il y a aussi des gens que tu reconnais, pour avoir partagé des classes au collège et au lycée, puis les frères et soeurs de tes amis, les fils de, parce que tous les parents se connaissent. Tu reconnais Nola de loin, qu'est-ce que tu as pu te moquer d'elle au lycée, t'étais une sacrée garce et tu dois l'être encore aujourd'hui. Tu préfères l'éviter histoire de ne pas être tentée de recommencer. Ton regard se pose ensuite sur un couple hétéro, tu lèves les au ciel, tu continues ta visite de la salle, avant de revenir vers eux. En fait, tu as reconnu quelqu'un. Talitha. Ton coeur rate un battement, tu ne t'attendais absolument pas à ce qu'elle soit, elle qui n'a jamais fêté Noël, tu vois une belle bague à son doigt, la voilà fiancée. Tu devrais partir loin d'eux, tu pourrais parler bien plus que tu ne le devrais. Pourtant tu es attirée vers ce couple.

« Mais non, serait-ce Tali ? Ma grande amie du lycée ? » Tu essaies de maîtriser tes mots, de ne rien dire, parce que tu ne veux pas la gêner. Après tout, tu dois bien l'aimer assez pour la laisser vivre heureuse non ?


Jingle Bells in Wakefield 2a
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Jingle Bells in Wakefield Empty


Talitha S. Baeha
J'ai 34 ans et je vis à Wakefield, Canada. Dans la vie, je suis avocate et je m'en sors bien, moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancée et je le vis plutôt bien pour l’instant.

Talitha est née en Inde dans une famille riche et donc, elle faisait partie d’une grande caste. Élevée dans la tradition indienne, elle était promise à épouser un indien de la même caste et choisi par ses parents. Déjà un peu réticente à toutes ses règles, elle ne pouvait pas faire grand-chose, elle se sentait impuissante. Elle grandit donc avec l’idée qu’elle devrait se plier aux règles et finir par épouser un homme qu’elle ne connaissait pas et qui ne l’intéresserait peut-être pas. C’était sans compter le métier de son père qui emmena toute la famille au Canada. Là-bas, la délivrance pour la jeune femme qui intégra un lycée et où elle put se libérer un peu des codes indiens qui étaient les siens. Là-bas, elle rencontra son premier amour qui s’avéra être une femme. Histoire compliquée pour elle parce que même si elle aimait cette femme comme jamais elle n’avait aimé quelqu’un, elle ne pouvait le dire à sa famille. Ne supportant plus d’être cachée, sa petite amie la laissa tomber, presque sans un mot. Elles avaient l’intention d’aller à l’université ensemble, finalement, elles iraient à deux universités différentes et ne se révérèrent plus. À l’université, elle rencontra l’homme qui va devenir son mari, il l’a demandé en mariage et folle de lui, elle a accepté... Ils sont revenus vivre à Wakefield, la ville qui a vu l’adolescente grandir.

Jingle Bells in Wakefield 181223104727951479


Freida Pinto  SHIYA

La fête avait commencé, les gens commençaient à arriver en masse, se mélangeant les uns les autres. Wakefield était une petite ville où la plupart des gens se connaissaient. Pourtant, Tali se rendait compte qu’il y avait des visages qui ne lui disaient rien du tout. Le maire, par exemple, parlait avec Nola Fedelma mais aussi avec une personne qui ne lui disait rien ni d’Eve ni d’Adam. Elle avait aussi repéré Christopher Delarive mais avec lui, une jeune femme qu’elle n’avait jamais vue à Wakefield… C’était ce qui l’avait aussi poussée à venir à la soirée, rencontrer des gens qu’en d’autres circonstances, elle n’aurait jamais rencontrés. Un verre dans la main, Talitha porta un toast :

« A la soirée mon Cœur mais surtout, à nous et à notre mariage ! Tu crois qu’on pourra avoir une soirée aussi réussie ? »

A peine avait-elle fini sa phrase qu’elle entendit une voix que l’Indienne aurait reconnue entre toute, une voix qui venait parfois s’insinuer dans ses rêves. Une voix qu’elle n’avait plus entendue depuis des années et qu’elle ne pensait plus jamais entendre… Une voix qu’elle n’oublierait jamais tant elle l’avait aimée, cette voix et la femme à qui elle appartenait…

« Mais non, serait-ce Tali ? Ma grande amie du lycée ? »

Le trouble se lisait sur le visage de la jeune brune, elle ne savait pas quoi faire et mit quelques secondes avant de se tourner vers la voix. Une fois face à Alina, son cœur cessa de battre, elle était encore plus belle que dans ses souvenirs. En la revoyant, tout lui revint en mémoire : la force de son amour pour elle, l’amour qui n’avait pas réellement disparu mais qu’elle avait enfoui au plus profond d’elle-même, les disputes, les fous rires, les parties de jambes en l’air délicieuses et si différentes de celles avec un homme, la tendresse, les pleurs, la séparation, la douleur… Tout lui revint en pleine figure alors qu’elle devait faire bonne figure, son fiancé n’était pas encore au courant de son passé, tout comme ses parents. En réalité, personne de son entourage n’était au courant pour Alina…

« Alina… »

Talitha s’approcha de la jeune femme et la prit dans ses bras, elle avait marqué un temps d’arrêt mais elle n’avait pu réprimer l’envie de la prendre dans ses bras. Son odeur fleurie était toujours la même et elle respira quelques secondes ce parfum qui lui avait tant manqué. Puis, elle tenta de reprendre une contenance, elle continua :

« Qu’est-ce tu fais à Wakefield ? Ca fait une éternité que tu n’es pas revenue à Wakefield ! »

Puis, se rappelant enfin qu’elle était accompagnée par son mari, elle se tourna vers lui, le feu brûlait en elle et son visage était rouge, comme si d’un coup, elle avait trop chaud.

« Mon chéri, je te présente Alina, une vieille amie ! Alina voici mon compagnon ! »

Elle était mal à l’aise, elle ne voulait pas préciser qu’ils étaient fiancés, elle avait déjà assez fait de dégâts sur Alina que pour en rajouter une couche. Peut-être que la brune n’avait plus aucun sentiment pour l’Indienne mais au cas où, elle ne voulait pas retourner le couteau dans la peau. En tout cas, Tali aurait été plus que blessée si la situation était inversée…  


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Jingle Bells in Wakefield Empty


Le Grinch
J'ai ça se demande paset je vis à en ENFEEEEEEER, Trou du cul du monde. Dans la vie, je suis emmerdeur professionnel et je m'en sors vraiment bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seeeeeeeeeeul et je le vis plutôt biiiiiiiiien.

Gare à vos tites fesses, le Grinch va vous en faire voir de toutes les couleurs


©️ Boutchou


Bonjour mes chéris, la soirée se passe bien ? J'espère que oui parce que si c'est le cas, je vais pouvoir mettre le boxon parmi vous tous...

Alors que la soirée vient de commencer, voilà que les éléments se déchainent dehors. Il vous est impossible de quitter la pièce, les portes sont coincées par un amas de neige qui bloque les sorties. Pas moyen pour vous de vous en sortir, pas moyen de quitter cet enfer maintenant. Vous allez devoir faire face à vos problèmes et à vos déboires amoureux...

En plus, les choses se compliquent, la bouffe et les boissons deviennent avariés, plusieurs personnes tombent malade d'en avoir avalé. Les lumières s'éteignent, il ne reste que les bougies pour vous éclairer, le chauffage se coupe et il commence à faire un froid de canard... Survivrez-vous à cette nuit cauchemardesque qui devait être magique...


HAHAHAHAHAHA !!! Détestez-moi, je suis le Griiiiiiiiiinch et je ne vous laisserai pas tranquilles ce soir !!!!!



:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Jingle Bells in Wakefield Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Jingle Bells in Wakefield
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On les a retrouvés [ Jingle World, Rang B, CP, Arrestation et récupération de documents ]
» #3. Jingle bell rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: