Partagez
 
 
 

 What the fork ?! (floradaigh)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Lafayette Love
Lafayette Love
Féminin MESSAGES : 203
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Centre, du milieu
CRÉDITS : istina (icon)

UNIVERS FÉTICHE : Open-minded
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t66-life-is-short-smile-while http://www.letempsdunrp.com/t1819-m-f-i-am-also-a-we-sense8-en-recherche-de-proches http://www.letempsdunrp.com/t140-it-s-gay-my-dudes-laf#885 http://www.letempsdunrp.com/t112-j-aime-les-petits-pois-laf
Flash

What the fork ?! (floradaigh) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
What the fork ?! (floradaigh) Tumblr_ozhrddYEiy1s16b9to5_400

Y a-t-il une vie après la mort ? Apparemment, oui. Et apparemment, si vous avez fait assez de bien dans votre vie, vous finissez au Paradis où vous vivez un bonheur absolu et éternel. Okie dokie, top moumoute. Le problème, c’est que Mason Phillips n’a pas fait beaucoup de bien dans sa vie, et qu’il se retrouve avec les gentils, avec une âme-soeur et que non, vraiment, c’est plutôt chouette ici, il n’a pas très envie de finir avec les méchants.

@floradaigh  :y:


Présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
 
Lafayette Love
Lafayette Love
Féminin MESSAGES : 203
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Centre, du milieu
CRÉDITS : istina (icon)

UNIVERS FÉTICHE : Open-minded
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t66-life-is-short-smile-while http://www.letempsdunrp.com/t1819-m-f-i-am-also-a-we-sense8-en-recherche-de-proches http://www.letempsdunrp.com/t140-it-s-gay-my-dudes-laf#885 http://www.letempsdunrp.com/t112-j-aime-les-petits-pois-laf
Flash

What the fork ?! (floradaigh) Empty


Mason Phillips
J'ai 32 ans ans et je vis à ??? au Paradis, je crois ???, mais fut un temps à Londres. Dans la vie, j'étais informaticien option cambriolages et je m'en sortais plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'étais en union libre et je le vivais plutôt bien aussi.

What the fork ?! (floradaigh) Zimj


Matt Smith ©️ juice
Lorsque j'ouvre les yeux, je me rends compte que je suis assis dans une pièce inconnue. Une salle d'attente. Et c'est très étrange comme sensation, si vous voulez mon avis. Je ne me souviens pas m'être endormi. Encore moins assis. Et certainement pas ici, peu importe où est ici. Uh. Que se passe-t-il ? Les murs sont blancs et des lettres beaucoup trop grosses et trop vertes m'informent d'un "Welcome! Everything is fine.". D'accord. Merci ? Je pars en courant maintenant ? Est-ce qu'on m'a kidnappé pour faire partie d'une expérience des scientifiques américains idiots ? JE PARS EN COURANT MAINTENANT ? Je n'ai malheureusement pas le temps de prendre la fuite que la porte s'ouvre sur un homme assez âgé, très bien habillé et qui me sourit avant de m'appeler par mon prénom. Me voilà à sourire bêtement, assis devant son bureau, alors qu'il m'explique dans le plus grand des calmes que je suis mort et que je viens d'entrer dans une nouvelle étape de mon existence dans l'univers.

Ah.

D'accord. Bon. Urm. « Comment ? Est-ce que je suis mort ? Je ne me souviens pas d'être mort, excusez-moi. » Aux dernières nouvelles, j'allais plutôt bien. L'homme, Michael, m'apprend qu'on m'a agressé en pleine rue et assassiné sans aucune pitié.

Ah.

Bh. Michael me rassure en me disant que je n'ai plus à m'inquiéter, que par mes bonnes actions sur Terre j'ai été choisi pour faire partie du Good Place. Je hoche la tête avec un sourire sur les lèvres, pose quelques questions sur cet endroit. En vérité, je panique. Quelles ? Bonnes actions ? Non parce que, d'accord je n'ai jamais tué personne, mais j'ai enfreins quelques commandements et lois. Par exemple, j'ai grillé quelques feux rouges, je n'ai que rarement laissé ma place dans le bus, les mots grossiers font parties intégrantes de mon langage courant... Ah, oui, et aussi j'ai vécu une vie de vagabond et de voleur, organisant trop régulièrement avec ma bande de joyeux lurons quelques casses pour faire fortune ou mettre dans la panade le système. Alors, vraiment. Qu'est-ce que je fais ici ?

Quelques minutes plus tard, nous voilà à marcher au sein du quartier désigné sur mesure pour les 322 personnes choisies pour vivre ici. C'est... Extrêmement charmant et cosy, je jurerais que ça sent la rose d'absolument partout et que les oiseaux chantent sans s'arrêter. Je me retrouve à devoir sourire à des inconnus, qui sont mes nouveaux voisins, puis Michael me laisse les rejoindre pour assister au film de présentation. The Good Place, pour les gens biens donc, clairement pas moi, et il y a même une sombre histoire d'âmes-soeurs. La belle vie. J'applaudis en même temps que mes camarades, puis on me conduit à ma nouvelle maison à mon image. Ou plutôt à l'image de cet incroyable chirurgien qui a sauvé de nombreuses âmes perdues lors de missions humanitaires.

Je comprends mieux.

On me nomme Mason Phillips, mais on m'attribue la vie d'un autre. Il y a erreur sur la personne, clairement. Mais je n'hésite qu'un quart de seconde pour jouer le jeu. Je n'ai pas envie de me trouver dans le lieu contraire de celui-ci, même s'il a l'air trop... Parfait.

« Est-ce que vous êtes prêt à rencontre votre âme-soeur, Mason ? » Dois-je m'écrier d'un grand "ouiii" ? Mon sourire s'étire un peu plus, ça commence à m'faire mal aux joues de sourire autant, et j'acquiesce vivement. En vérité, non. Je ne crois pas en la monogamie. Mais oui, bien sûr, allons-y, allons rencontrer mon âme-soeur. Et comme tout est sur-mesure, ici, voilà qu'on frappe à la porte et qu'une tête brune apparaît devant moi. « Holy forking shirt. » Que je marmonne dans la barbe que je n'ai pas et wow. Pourquoi je ne peux pas prononcer d'injures ? Et pourquoi il a fallut que mon âme-soeur soit fichtrement mignonne, quand même ? « Urm, pardon, bonjour. » Je me reprends, rapidement, avec un rire forcé. En espérant que ma grossièreté soit mise sur le coup de la surprise et que je ne sois pas démasqué immédiatement. En espérant que mon âme-soeur ne parte pas immédiatement en courant également.


Présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
 
Floradaigh
Floradaigh
Féminin MESSAGES : 138
INSCRIPTION : 07/10/2018
RÉGION : franco-suisse
CRÉDITS : © pizza planet (avatar) solosands (signa)

UNIVERS FÉTICHE : city, fantasy, historique, dérivé de séries, i'm open
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

What the fork ?! (floradaigh) Empty


Reed Hastings
J'ai 32 ans ans et je vis à where the fork is this place ?, mais fut un temps à Austin, Texas. Dans la vie, j'étais infirmier et je m'en sortais plutôt bien. Sinon, à cause de mon perfectionnisme, j'étais célibataire et je le vivais plutôt moyennement bien.

What the fork ?! (floradaigh) Tumblr_inline_ok770za29t1udvpj7_500


Armie Hammer ©️ L452
« Vous pouvez répéter ? »
« Bienvenue Reed, vous êtes mort et votre existence au sein de l'univers en est à sa prochaine étape. »
« Non non, juste après. Quand je vous ai demandé comment j'étais passé de l'autre côté. »
« Vous avez voulu aider une vieille dame à traverser la route et une ambulance vous a percuté de plein fouet. »
« Hm. Très bien. »

Dire que j'avais certainement été assassiné par mes propres collègues pendant que je faisais quelque chose de respectable. Coup dur pour Reed Hastings.

Pour vous résumer le discours du monsieur aux cheveux blancs à nœud papillon incroyablement kitch, j'étais arrivé au Bon Endroit et qu'une nouvelle aventure commençait dans l'au-delà. Une maison rien qu'à moi, à mon image, un lotissement coloré avec 322 voisins, conçu et calibré pour que tout soit en harmonie. (Ma mère aurait trouvé le paradis sur Terre, tant tout était précis et symétrique, jusqu'au moindre grain d'herbe.) J'avais quand même vérifié la pièce trois fois, parce que ça ressemblait vraiment trop à une caméra-cachée, mais en vain. Mais j'avais fini par m'asseoir avec le reste des petits nouveaux pour regarder ce même bonhomme aux cheveux couleur de neige nous expliquer que chaque action que nous avions effectué sur Terre avait eu une valeur plus ou moins positive selon ce qu'elle apportait à l'univers. Ah, rien que ça. Et qu'on était les chanceux ayant vécu la meilleure vie et qu'on accédait donc à cet endroit. Et qu'on possédait tous une âme-soeur. Une âme-soeur ? Oh. J'avais vraiment l'impression de vivre dans un remake de The Truman Show. Mais en mieux.      

Puis plus tard, il y a une femme qui peut faire apparaître n'importe quoi et qui paraît légèrement constipée stoïque qui me font visiter ma demeure pour le restant de ma vie. Typiquement moi pour une fois. Pas un double de la maison familiale. (Ma mère avait toujours eu trop d'emprise sur moi.) Des tons bleus et sables, du bois partout, des grandes baies vitrées. On se croirait presque dans la villa de Keanu Reeves, celle qu'on voit dans ce film pour ado avec le brun à la fossette. Pas que je regarde ce genre de chose, c'était...je gardais la fille d'une amie et elle n'arrêtait pas de me bassiner avec ce Noah machin-chose là et je devais vérifier qu'il était bien aussi craquant que ce qu'elle disait. Et oui, en effet. Passable. Bref, j'étais en train de m'extasier tout seul devant mon immense penderie, caresser le soyeux de mes draps quand on frappe à la porte et en quelques secondes, je l'ouvre sur un visage atypique mais étrangement rempli de charisme. Pouffant devant sa parodie d'injure. J'avoue, j'ai essayé, juste pour le principe. Et parce que Maman n'était plus là pour me reprendre. Et que je pouvais bien jurer maintenant que j'étais au Bon Endroit. I won this forking game.  

Il était tout aussi grand que je l'étais, mais là où je pouvais me targuer d'avoir un peu de masse musculaire, il était tout fin et noueux. Il y avait quelque chose de canaille dans ses traits et mes yeux passaient son visage au peigne fin. Mais je me reprends, parce que je suis une personne respectable et qu'une personne respectable n'observe pas son voisin à la dérobée, même si celui-ci est véritablement charmant. Les hormones ne disparaissaient pas après la mort, apparemment. « ...bonjour ? » je demande poliment, parce que je ne comprends pas ce qu'ils font là. Et que le sourire de Michael est beaucoup trop grand et que son effet Freedent White me brûle les yeux. Et que c'est suspicieux. « Re-bonjour Reed ! Je venais vous présenter votre âme-soeur, Mason. Il était tant que vous fassiez connaissance, vous êtes liés désormais. » qu'il me dit, l'homme d'âge mur faisant hocher son visage entre celui du brun et le mien. Ah. C'était vraiment gênant. On se serait crus revenus au moyen-âge avec les mariages arrangés et les présentations officielles un peu à la ramasse et JE NE SAVAIS PAS QUOI FAIRE DE MES MAINS, HOLY FORK. Je me décale avec un petit sourire, malgré le malaise, les invitant à rentrer mais notre guide ne tarde pas à s'enfuir pour nous laisser "plus d'intimité" et j'ai envie de partir en courant. « Vous- Tu- » je commence, ne sachant pas vraiment comment poursuivre la discussion. Tout mon savoir-faire semblait s'être fait la malle et j'avais l'impression d'être possédé par une gamine de dix ans. (Rajoute 13 et t'es dans le vrai, mec.) « Tu veux entrer ? » je rajoute, incertain. Il y avait quelque chose chez lui qui me titillait mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Je prends les devants, sans vérifier qu'il me suit vraiment et retourne dans la pièce principale, ouvrant le réfrigérateur pour en sortir une bière. Dieu merci, il y a autre chose que du yaourt glacé dans ce monde. Je suis texan, je vous le rappelle, juste comme ça. Me retournant pour constater qu'il ne s'est pas volatilisé, lui aussi. « Quelque chose à boire ? » je termine, essayant de retarder l'échéance. Ce n'était pas naturel et ça me gênait profondément. Mais il me semble que j'allais devoir m'habituer à vivre dans un univers où tout était saugrenu. Des noeuds papillons à motif de paon de Michael aux présentations d'âmes-soeurs qui se font comme on présente le vieux cousin George aux réunions de famille.     


@Lafayette Love J'ai essayé de me contenir, ok. :russe:



let's get so much feelings ☩
Revenir en haut Aller en bas
 
Lafayette Love
Lafayette Love
Féminin MESSAGES : 203
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Centre, du milieu
CRÉDITS : istina (icon)

UNIVERS FÉTICHE : Open-minded
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t66-life-is-short-smile-while http://www.letempsdunrp.com/t1819-m-f-i-am-also-a-we-sense8-en-recherche-de-proches http://www.letempsdunrp.com/t140-it-s-gay-my-dudes-laf#885 http://www.letempsdunrp.com/t112-j-aime-les-petits-pois-laf
Flash

What the fork ?! (floradaigh) Empty


Mason Phillips
J'ai 32 ans ans et je vis à ??? au Paradis, je crois ???, mais fut un temps à Londres. Dans la vie, j'étais informaticien option cambriolages et je m'en sortais plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'étais en union libre et je le vivais plutôt bien aussi.

What the fork ?! (floradaigh) Zimj


Matt Smith ©️ juice
C'est que c'est les montagnes russes depuis... Je ne sais pas depuis combien de temps, le temps n'est qu'une sombre notion à peine mesurable sur terre alors ici, c'est compliqué. Mais tout de même : ascenseur émotionnel BIM, t'es mort et puis BIM t'inquiète pas t'es au Bon Endroit et RE-RE-BIM viens-là que je te présente ton âme-soeur. Woh, let me breathe. Bon, après, d'un point de vue technico-technique pratique, je suis déjà mort alors je ne devrais pas faire de crise cardiaque. Mais quand même. Sur le principe, c'est que ça fait beaucoup d'informations d'un coup.

Outre le fait que je ne pense pas vraiment avoir ma place ici, au passage.

C'est un détail que je me garde bien de préciser à Michael. On me conduit à mon âme-soeur, et fichtre-Dieu. Si Dieu existe. Fichtre. Puisque apparemment on ne peut pas jurer dans ce quartier. « ...bonjour ? » Je plisse les yeux et acquiesce un sourire, mais je porte mon attention sur Michael. Eh Mec, t'es sûr de toi pour ce coup-là ? Il est sûr. Il me présente à Reed comme son âme-soeur et je sens un autre rire m'échapper. C'est nerveux, d'accord ? Mais c'est que ça a l'air fichtrement niais, romantico-dramatique cette affaire. Mais soit, ça doit être un truc du Bon Endroit et je ne vais pas me plaindre. Si je commence à trouver ça ouvertement bizarre, on va comprendre qu'il y a hippopotame sous gravillon et on va me virer au Mauvais Endroit. Est-ce que je peux avoir plusieurs âmes-soeurs au Mauvais Endroit, s'il-vous-plaît ?

« Vous- Tu- » Michael est parti et c'est tout autant bizarre. S'il voit deux imbéciles courir de part et d'autre de son quartier, il saura que son système de compatibilité âme-soeurique fonctionne mal. Et/Ou que je n'ai rien à faire ici, on va donc éviter. Je hausse un sourcil mais le laisse poursuivre. « Tu veux entrer ? » YES PLEASE. « Ce serait chouette, ouaip ! » On est mort, les oiseaux chantent, nous sommes âmes-soeurs, vive la vie, ne me laisse pas dehors s'il-te-plaît Reed merci. Je le suis jusqu'à la cuisine, observe l'intérieur d'un œil intéressé. J'aime bien. Plus que la maison qui m'est destinée, en tout cas. Est-ce que si j'arrive à le séduire, je peux venir squatter ici ? Pourquoi est-ce qu'ils ne font pas une maison par couple d'âmes-soeurs ? C'est qu'il ne fonctionne pas, le système ? Je suis perturbé, vraiment. Mais je n'ai pas l'impression d'être le seul, c'est déjà ça. Quelque chose à boire ? « La même chose que toi. » Et c'est tu, aussi.

Nous voilà assis à la table de sa cuisine, l'un en face de l'autre. Et. C'est. BIZARRE. Je tente un pauvre sourire mais je me sens follement ridicule. Devoir plaire à une autre personne n'a jamais été dans le contrat de la potentielle vie après la mort, je demande à être remboursé moi. « Alors euuuurm, Reed ? D'où est-ce que tu viens ? » Etats-Unis, plutôt du Sud me semble-t-il ? Je ne suis jamais allé par ici, ciblant généralement les grandes villes dans lesquelles il est facile de disparaître après quelques interventions illégales. « Texas ? » Je tente, même, dans le plus grand des hasards. Je n'ai peut-être pas gagné des bons points avec mes bonnes actions sur terre, mais je suis prêt à en gagner auprès de Reed pour m'en faire un allier dans cette nouvelle aventure saugrenue.


Présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
 
Floradaigh
Floradaigh
Féminin MESSAGES : 138
INSCRIPTION : 07/10/2018
RÉGION : franco-suisse
CRÉDITS : © pizza planet (avatar) solosands (signa)

UNIVERS FÉTICHE : city, fantasy, historique, dérivé de séries, i'm open
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

What the fork ?! (floradaigh) Empty


Reed Hastings
J'ai 32 ans ans et je vis à where the fork is this place ?, mais fut un temps à Austin, Texas. Dans la vie, j'étais infirmier et je m'en sortais plutôt bien. Sinon, à cause de mon perfectionnisme, j'étais célibataire et je le vivais plutôt moyennement bien.

What the fork ?! (floradaigh) Tumblr_inline_ok770za29t1udvpj7_500


Armie Hammer ©️ L452
Tout était tellement...parfait. C'était quasiment irréel. Mais bon, on était au Bon Endroit, ça devait être normal. (Je suppose.) Des gens qui disent "bonjour" "merci" et "au revoir", DANS LA MÊME PHRASE, vous rendez vous compte ? Des quartiers aux jardins entretenus jusqu'au moindre grain d'herbe. On passera sur les 230349859 magasins proposant du yaourt glacé. Je déteste le yaourt glacé. Mais globalement, on aurait pu qualifier ça de "paradis". Mais le paradis n'existe pas, c'est Michael qui l'a dit. Après, je vais éviter de me plaindre parce que j'ai enfin une maison rien qu'à moi, un réfrigérateur qui distribue des glaçons et du bois partout. J'aime le bois. Et tout est beau, les oiseaux chantent à la fenêtre, je suis mort mais je suis allé là où j'ai toujours pensé être. Bienvenue dans la huitième dimension.

Et j'ai une âme-soeur. Apparemment. Je savais que j'avais toujours versé de côté des aubergines mais je ne m'attendais pas à une aubergine de plus d'un mètre quatre-vingt avec un regard canaille et une veste en velours gris. Avec de la moumoute dedans. (#helloalbin) Et je perds tout sens de réflexion, d'un seul coup. Comment est-ce qu'on fait quand on est confronté à la personne qui nous est destinée ? Surtout quand on vous la présente aussi naturellement, comme si ce n'était pas du tout PAS naturel. J'aurais du être habitué, avec toutes les demoiselles que ma mère m'avait présenté. Mais rien ne s'était jamais réellement concrétisé parce que de 1) je n'avais jamais eu le courage de lui avouer qu'elle n'allait jamais être grand-mère. De 2) voir le petit 1). Bref, tout ça pour dire que c'était gênant, que j'avais envie de tripoter mes doigts jusqu'à en faire du hachis parmentier et que "comment on fait dans ces cas-là, Michael ?" mais je suis un homme respectable alors je prends sur moi et je le fais entrer. Même mort, je restais poli et courtois. Mais dans ma tête, c'était la position fœtale de sécurité.

Et la porte du frigo est vachement plus intéressante que le bonhomme debout dans la cuisine. Je me sors une bière parce qu'il était grand temps de s'imbiber un peu pour digérer la pilule, avant de lui proposer également un rafraîchissement. Et nous voilà assis sur la table lustrée. En wenge s'il vous plaît. Et je n'arrive pas à empêcher mon ventre de se tordre un peu, devant son regard. Et tu hausses un sourcil quand il tente de faire la conversation, alors qu'il ne semble pas vraiment bavard. Tentait-il une approche subtile ? Tu plisses les yeux, d'abord méfiant. En même temps, c'est la seule personne qui semble un tant soit peu "normale" dans ce monde étrange. La vie après la mort était stupéfiante. Tu te détends un peu, agréablement surpris qu'il détermine exactement l'endroit d'où tu viens. Ton accent en était certainement pour quelque chose, aussi. « Touché. » tu réponds avec un petit rire avant de reprendre. « Est-ce que je reconnais un petit accent typiquement britannique dans ta voix ? » Un british. Il ne ressemblait pas du tout à Benedict Cumberbatch. Tu déposes ton menton sur tes mains liées, coudes posés sur la table. « Alors, qu'est-ce qui t'amène ici ? Mis à part le fait qu'on est âmes-soeurs ? C'est quoi tes bonnes actions envers l'univers, Sherlock ? Je suis curieux. Et puis, on va passer un long moment ensemble, apparemment. » je rajoute, avec un petit sourire. J'avais toujours été curieux. Et puis, il fallait bien faire connaissance. Pour briser ce moment gênant. Est-ce qu'il y avait plus fort qu'une bière dans cet endroit ?
      


@Lafayette Love :russe:



let's get so much feelings ☩
Revenir en haut Aller en bas
 
Lafayette Love
Lafayette Love
Féminin MESSAGES : 203
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Centre, du milieu
CRÉDITS : istina (icon)

UNIVERS FÉTICHE : Open-minded
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t66-life-is-short-smile-while http://www.letempsdunrp.com/t1819-m-f-i-am-also-a-we-sense8-en-recherche-de-proches http://www.letempsdunrp.com/t140-it-s-gay-my-dudes-laf#885 http://www.letempsdunrp.com/t112-j-aime-les-petits-pois-laf
Flash

What the fork ?! (floradaigh) Empty


Mason Phillips
J'ai 32 ans ans et je vis à ??? au Paradis, je crois ???, mais fut un temps à Londres. Dans la vie, j'étais informaticien option cambriolages et je m'en sortais plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, j'étais en union libre et je le vivais plutôt bien aussi.

What the fork ?! (floradaigh) Zimj


Matt Smith ©️ juice
Bon. Je me plains parce que j'ai toujours aimé me plaindre, mais en vérité mon âme-soeur est plutôt canon. C'est peut-être le seul élément positif de toute cette situation. Si j'arrive à le mettre de mon côté, et ça, ce n'est pas gagné. Je ne suis pas des plus doués pour analyser les gens, mais je vois bien que le bonhomme est mal à l'aise. Je le suis également, mais l'enjeu est trop grand de mon côté pour que je ne décide d'être passif dans cette situation. Lorsque nous sommes installés sur la table, une bière dans les mains, j'adopte mon air le plus charmant qu'il soit pour lui demander d'où vient-il. Pour le peu que j'en ai entendu, il est clairement américain et très probablement du Sud. « Touché. » Touchdown baby. Mon sourire s'étire un tantinet à son rire. Ok, d'accord. Mon âme-soeur est carrément mignonne. « Est-ce que je reconnais un petit accent typiquement britannique dans ta voix ? » J'acquiesce vivement. « Yeehaw, cowboy. » Sommes-nous donc âmes-soeurs parce que nous arriverons à reconnaître les accents anglais ? Seul Michael le sait, ça.

J'observe Reed, l'oeil curieux, lorsqu'il pose ses coudes sur la table et sa tête sur ses mains. Vraiment, il ressemble à un petit chiot abandonné. « Alors, qu'est-ce qui t'amène ici ? Mis à part le fait qu'on est âmes-soeurs ? C'est quoi tes bonnes actions envers l'univers, Sherlock ? Je suis curieux. Et puis, on va passer un long moment ensemble, apparemment. » Aaaaaaaah, la question qui fâche. Un rire nerveux m'échappe. Il peut me poser toutes les questions qu'il veut, sauf celle-là même. Je suis obligée de remonter un peu dans ma journée pour me souvenir que Michael m'a attribué une carrière de chirurgien humaniste. Bon. C'est qu'il va falloir que je me renseigne sérieusement sur la chose, parce que mes connaissances en médecine s'arrêtent au nez qui coule et à la position latérale de sécurité. C'est déjà ça. « Boarf, tu sais, j'ai pas fait grand chose à part sauver des vies, embrasser des enfants malades... La routine, quoi. » Je fais, d'un air faussement humble. En vérité, mon estomac se retourne dans tous les sens parce que : QU'EST-CE QUE JE RACONTE ? Reed va penser que je suis prétentieux et va me mettre à la porte, et dire à Michael de lui trouver une autre âme-soeur. CHIOTTES. « Et toi, Reed ? Laisse-moi deviner : tu as sauvé des princesses et a trouvé un remède miracle contre la dépression ? » Je plaisante pour rattraper le coup comme je peux, en vérité, c'est la panique. Flutte. Reed, aime-moi stp, j'ai besoin d'un allié. S.T.P. MAYDAY MAYDAY.

@Floradaigh :hihi:


Présence réduite
Revenir en haut Aller en bas
 
Floradaigh
Floradaigh
Féminin MESSAGES : 138
INSCRIPTION : 07/10/2018
RÉGION : franco-suisse
CRÉDITS : © pizza planet (avatar) solosands (signa)

UNIVERS FÉTICHE : city, fantasy, historique, dérivé de séries, i'm open
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

What the fork ?! (floradaigh) Empty


Reed Hastings
J'ai 32 ans ans et je vis à where the fork is this place ?, mais fut un temps à Austin, Texas. Dans la vie, j'étais infirmier et je m'en sortais plutôt bien. Sinon, à cause de mon perfectionnisme, j'étais célibataire et je le vivais plutôt moyennement bien.

What the fork ?! (floradaigh) Tumblr_inline_ok770za29t1udvpj7_500


Armie Hammer ©️ L452
Un anglais. Il avait le sens de la distinction, au moins, eux. C'est pas aux États-Unis avec leurs "forking fork" tous les deux mots qu'on peut se prêter à l'élection des gens les plus polis et respectueux de la planète. Et je commence déjà à diverger sur des sujets étranges alors que ça fait seulement trois heures que j'arpente cet endroit. Est-ce qu'ils diffusent une sorte de drogue dans chaque maison ? Parce que je me sentais bizarre, en observant l'homme qui me faisait face. Parce qu'il impressionnant avec son visage anguleux et son regard sombre mais qu'il est drôle et que je me laisse drôlement aller. Send help, please. Je ris à nouveau quand il commente positivement ma réponse avec une imitation (qui avouons le est TOTALEMENT CLICHÉE) des texans. Je ne savais absolument pas pourquoi nous avions été liés, mais je devais avouer qu'il était sympathique.

Pourtant, il l'air assez mal à l'aise, alors qu'il devrait un tantinet se réjouir de ne pas être allé au Mauvais Endroit. Enfin, oui ok, on est morts. Mais bon, faut passer au-dessus et avancer. Je n'ose pas imaginer ce qui doit se passer de l'autre côté, enfin, juste un peu. Un monde plein de flammes et des monstres moches qui torturent des gens. What a cliché, again. Alors je finis par m'avachir sur la table, le menton posé sur mes mains liées, l'observant avant de lui demander ce qui l'amène ici. Pas chez moi, voyons. We're awkward soulmates, remember ? Un rire nerveux lui échappe et je me demande vraiment ce que ça peut être. C'est forcément quelque chose de bien, vu qu'il est là mais l'être humain est bizarre, alors je me pose des questions. Et mes yeux s'ouvrent plus grand quand je comprends qu'il était médecin. Dégaine étrange pour un mec bossant dans le domaine médical. Il a plus l'air d'un dealeur, sur le principe. (eh frère, tu veux du shit ou quoi ?) « Oh...très bien. » je souffle maladroitement devant son air humble. À côté, sauver des mamies sur le bord de la route, c'est plus si cool. Je laisse échapper un rire à nouveau devant sa question, buvant une gorgée de bière fraîche avant de répondre. « Non non, même si j'aurais bien aimé. Des petites choses par ici par là, aider les gens au quotidien. » je réponds avec un petit sourire. Parce que les gens t'aimeront, disait Maman. Est-ce que j'ose la remercier de m'avoir permis d'aller au bon endroit ? Je ne le savais pas encore. C'était trop tôt, il me restait tant de choses à voir dans ce nouveau monde. Je finis à nouveau, appréciant la fraîcheur du liquide sur ma langue, les yeux rivés sur Mason. « Tout va bien ? Tu m'as l'air un peu, disons, perturbé ? Quelque chose ne va pas ? » je demande, penchant la tête sur le côté. Il y avait un petit quelque chose qui me perturbait grandement, à son propos.
      


@Lafayette Love :russe:



let's get so much feelings ☩
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


What the fork ?! (floradaigh) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
What the fork ?! (floradaigh)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres-
Sauter vers: