Partagez | 
 
 
 

 new-york. le bronx. blake&micah. 2004 [J!han]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3811
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Quatorze ans plus tôt. La première rencontre.

Contexte provenant de mon amour envers J!han.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3811
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Micah
M. Summers

J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis contraint à peser de la cocaïne à longueur de journée et je m'en sors mieux lorsque je pose mon masque. Sinon, grâce à ma malchance, je suis le fils du chef d'un gang et je le vis plutôt mal.




Chris Evans ©️ Moi.
Il est vingt heures. Ton père t’a averti qu’il reviendrait plus tard à la maison, ce soir. Il ne t’a pas donné de raison, tu as conclu qu’il avait du travail supplémentaire à faire. Tu as fait le repas, comme à ton habitude. La cuisine est la seule chose qui te rattache à ce passé que ton père souhaite effacer de ta mémoire. Un chaudron rempli de chili traine encore sur le feu doux, tu ne fais pas de restes tant que tout le monde n’a pas mangé. L’odeur du plat épicé s’élève dans toute la maison. À cette heure, tu traines devant la télévision devant un mauvais film d’action. Ton père t’a déjà proposé de passer les nuits au quartier général des Manthas avec les autres de ton âge mais tu n’as pas le courage de côtoyer tous ces garçons tatoués, tordus. Tu te contentes de faire ta part de travail dans la journée pour retourner chez toi le plus tôt possible. Tu t’occupes de préparer la cocaine à la vente. C’est un peu comme une recette, non ? Cinquante grammes de poudre blanche dans le sac. Toujours. Tu n’as pas manifesté l’envie d’essayer de nouvelles choses et, de toute façon, tu sais que tu seras condamné à classer la paperasse plus tard. Tu préfères profiter de ce dernier travail manuel qui te sera offert avant que tu deviennes le grand garçon responsable du chef des Manthas. Tu soupires fortement en regardant l’heure, tu croises tes bras sur ta poitrine puis c’est à ce moment que tu entends la porte d’entrée s’ouvrir. Tu te lèves machinalement : tu dois toujours saluer ton père lorsqu’il rentre du travail. Avec le temps, tu arrives presque à te convaincre qu’il est un homme bon, que tu dois le respecter. Tu te diriges vers le hall d’entrée d’un pas rapide mais tu t’arrêtes automatiquement en découvrant le visage d’un jeune inconnu. Tu le dévisages sans vraiment t’en rendre compte et la voix de ton père te sort de tes pensées.

- Blake, voici Micah.

Tu hausses un sourcil. Il te présente à lui alors qu’il est l’invité. Tu observes les bras tatoués du garçon sans le saluer et tu détournes ton attention vers l’adulte qui est occupé à retirer ses chaussures.

- Tu peux me le dire si tu veux que je passe plus de temps au quartier général. Pas besoin de ramener les membres du gang ici pour me faire comprendre.


Ton père rit. Un rire faux qui sonne si vrai. Il passe à côté de toi, te tape l’épaule puis se dirige vers le deuxième étage.

- J’ai déjà mangé, mais Blake meurt de fin, j’en suis sûr. Tu peux lui servir une portion de spaghetti ?

Tu serres les dents en reposant tes yeux sur ce fameux Blake qui n’a pas quitté le hall. Tu l’observes de bas en haut avant de souffler :

- C’est du chili. J’espère que je ne brise pas trop tes attentes.


Tu lui pointes la salle à manger du menton avant de tourner les talons pour rejoindre la cuisine adjecente, sans grande conviction.              

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Blake Smith
J'ai 16 ans et je vis à dans les rues du Bronx, à New-York, USA. Dans la vie, je suis un voleur professionnel qui passe son temps à détrousser les touristes aux pieds des monuments et je m'en sors des jours avec et des jours sans. Sinon, grâce à ma vie merdique, je suis une ancienne putain d'un bordel du Bronx et je le vis plutôt très mal.




Stephen James ©️ CAPTAIN DE MON COEUR
En passant la porte de cette maison bien trop luxueuse, Blake ressentit une drôle d’appréhension. Il avait passé plusieurs heures avec un homme froid mais paternel qui venait de le prendre sous son aile. Il se mordit la lèvre lorsque la porte se referma et quand il remarqua la présence d’un garçon plus âgé que lui, il redressa immédiatement le dos, malgré la fatigue qu’il ressentait d’une journée bien trop remplie. Il n’avait pas ressenti le besoin de se protéger en présence du chef de gang qui l’avait ramené chez lui, mais quelque chose dans le regard de son fils l’obligeait à relever immédiatement sa garde et c’était peut-être sa façon de le regarder de haut, un sourcil arqué comme s’il était un insecte prêt à être écrasé. Après les présentations, Micah ouvrit la bouche en se défendant de ne pas fréquenter les autres membres du gang. Il observa l’échange entre le père et le fils avec une attention particulière. Il observa son nouveau chef tandis qu’il se déchaussait et se dirigeait vers l’étage. Il allait donc le laisser avec le plus âgé sans même lui accorder un nouveau regard. Blake n’avait qu’un sac avec lui, un simple sac en tissu qui renfermait tout ce qu’il possédait. Il le posa par terre. L’odeur d’une cuisine bien trop sophistiquée pour lui vint lui chatouiller les narines et son estomac gronda, comme s’il se manifestait pour éviter que le jeune garçon ne l’oublie. Voilà des années qu’il ne mangeait plus guère à sa faim et même si Jocelyn lui apportait ses repas à tous les repas, ses portions n’étaient jamais bien importantes. Il avait l’avantage d’avoir quelques muscles bien placés mais pour un garçon de seize ans, il était encore assez chétif. « - J’ai déjà mangé, mais Blake meurt de fin, j’en suis sûr. Tu peux lui servir une portion de spaghetti ? » S’il avait faim ? Son ventre gronda à nouveau mais Blake n’osa pas bouger dans un premier temps. Micah reporta son attention sur le jeune garçon en face de lui et plissa les yeux sous son regard scrutateur. Il détestait qu’on l’observe ainsi, de bas en haut comme s’il était une marchandise. Ce qu’il était depuis deux ans, il en avait conscience. Mais le regard de Micah était dans l’analyse, il jaugeait qui venait de débarquer dans son foyer, il n’en doutait pas. « - C’est du chili. J’espère que je ne brise pas trop tes attentes. » Il cligna des yeux en croisant ceux du jeune homme. Il haussa les épaules. « Non, je suis pas sûr de faire la différence ! » Il y avait longtemps qu’il avait appris que ce qu’il avait dans l’assiette n’avait aucune importance tant que ça se dégustait et qu’il ne le vomissait pas derrière une poubelle. Il avait oublié la saveur des plats de sa mère en cinq ans, il avait oublié le goût que pouvait avoir du chili. Il s’en fichait pas mal tant que ça permettait à son ventre de se retrouver rassasié.  Il se rendit compte que lui et Micah ne s’étaient absolument pas salués. Il suivit la direction indiquée par celui qui semblait légèrement plus âgé que lui et s’installa à table. Il tripota le coin de la table en attendant que Micah revienne, jetant un œil parfois curieux à la télévision. Blake reporta son attention sur le garçon qui revenait avec son plat et il resta interdit. « C’est toi qui as fait ça ? C’est ta mère qui t’as appris ? » Blake était d’un naturel curieux, sauf qu’il n’avait jamais appris à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de poser des questions aussi indiscrètes. Il n’y avait pas trace de présence féminine dans cette maison bien trop grande. Il cherchait à faire la conversation parce que le silence l’angoissait, le paralysait. Il devait combler, bavarder. Et il avait trouvé une simple idéale pour ça, puisque le père de Micah les avait laissé seuls.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3811
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Micah
M. Summers

J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis contraint à peser de la cocaïne à longueur de journée et je m'en sors mieux lorsque je pose mon masque. Sinon, grâce à ma malchance, je suis le fils du chef d'un gang et je le vis plutôt mal.




Chris Evans ©️ Moi.
Tu ne peux pas t’empêcher de lever les yeux au ciel lorsque le garçon admet ne pas pouvoir faire la différence entre un plat italien et un plat texan. Mais avec le corps qu’il a, tu doutes de la qualité de son alimentation. Tu n’arrives pas à savoir quel âge il a. Sa barbe est encore trop jeune mais sa mâchoire est bien carrée. Il est un peu plus petit que toi mais de seulement quelques centimètres. C’est ce qui te met la puce à l’oreille : il doit avoir seize ou dix-sept ans, pas plus. Il ne peut pas être plus jeune. Ton père ne recrute qu’à partir de seize ans. Et ton petit doigt te dit que ce garçon est nouveau. Même si tu ne passes que quelques heures au quartier général, tu es certain de ne l’avoir jamais croisé. Son apparence ne passe pas inaperçu. Il a un de ces visages parfait qui mériterait d’être déformé un peu. Une gueule d’ange mais une âme diabolique, tu es prêt à le parier. Tu prépares son plat, tu verses une quantité généreuse de chili dans un bol en porcelaine et tu n’oublies pas la cuillère. Lorsque tu te diriges vers la table où s’est installé l’inconnu, tu t’arrêtes un moment à ses paroles et ton visage se détend une seconde. Tu hoches machinalement la tête avant de terminer ton chemin vers la table. Tu poses le bol devant le garçon, ainsi que l’ustensile. Tu dévies la tête vers la télévision encore allumée et tu hésites. Tu te décides à fermer l’appareil; de toute façon, ce film était mauvais. Tu viens t’installer en face du nouveau avant de poser tes deux coudes sur la table. Tu l’observes manger, tu remarques sa manière d’avaler sans bien mâcher chacune des bouchées mais tu n’en tires aucun commentaire. Bientôt, tu oses ouvrir la bouche :

- Alors, t’es le p’tit nouveau ? Mike, c’est ça ?

Tu n’as pas bien compris son nom lorsque ton père l’a prononcé. Tu étais trop concentré à le dévisager, à maudir la présence d’un inconnu dans ta maison. Là où tu vivais avec ta mère trois ans auparavant. Tu veux lui donner une chance, à ce garçon. S’il est nouveau, il est peut-être comme toi. Mais, à la vue des tatouages imposants sur ses bras, tu gardes un certain doute.      
         

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Blake Smith
J'ai 16 ans et je vis à dans les rues du Bronx, à New-York, USA. Dans la vie, je suis un voleur professionnel qui passe son temps à détrousser les touristes aux pieds des monuments et je m'en sors des jours avec et des jours sans. Sinon, grâce à ma vie merdique, je suis une ancienne putain d'un bordel du Bronx et je le vis plutôt très mal.




Stephen James ©️ CAPTAIN DE MON COEUR
Blake eut peur d’avoir fait une gaffe en voyant le mouvement d’arrêt de Micah. Il observa son hochement de tête avant que le plus âgé ne s’avance vers lui pour poser un bol sur la table avec ce qui semblait une excellente recette. L’odeur lui attaqua le nez mais il ne prit pas la peine d’en profiter, il attrapa la cuillère sans vraiment se poser de questions, un « merci » coincé tout au fond de la gorge qu’il n’arrivait pas à prononcer. Il n’était pas habitué à la politesse, la gentillesse. Il n’y était plus. Cinq ans dans la rue et il avait oublié ce que c’était que de manger à sa faim et de voir quelqu’un le servir sans la moindre arrière-pensée. Il ne fit même plus attention au jeune homme assis en face de lui ni à la télévision qu’il venait d’éteindre. Son corps entier était focalisé sur cette cuillère et ce qu’elle contenait et il se rendait bien compte qu’il ne prenait pas véritablement le temps de savourer un plat qui avait dû prendre des heures à préparer. Il mangeait comme s’il avait peur que quelqu’un vienne lui prendre son assiette avant qu’il ait pu la terminer, avant que son estomac soit calmé. Quand la voix de Micah raisonna à nouveau dans la pièce, il releva légèrement les yeux. « - Alors, t’es le p’tit nouveau ? Mike, c’est ça ? » Blake se crispa, ses doigts se refermèrent autour de sa cuillère. Il n’était pas le premier à oublier son nom ou à chercher à lui en donner un autre, ce ne sera pas non plus le dernier à se foutre de sa présence et à l’ignorer. Il devait encore s’y habituer. Il planta ses yeux dans les siens, ils semblaient similaires, ils avaient la même intensité, un bleu électrique, incroyablement froid. Pourtant, il avait l’impression que Micah dégageait plus de chaleur qu’il n’y paraissait. « Blake. Ouais, j’ai détroussé un de vos dealer, un certain Damian, je crois que ça a amusé ton père, il m’a proposé d’intégrer le QG dès demain ! » Il haussa les épaules, comme si tout ça lui paraissait normal. Walter venait de le sortir d’une situation particulièrement merdique et il avait à nouveau un toit au-dessus de la tête, ce qui ne lui était pas arrivé depuis cinq mois, depuis qu’il avait quitté le bordel où il vivait. Il jeta un œil à ses bras tatoués et il glissa le droit sous la table, comme pour le soustraire aux regards indiscrets. Il gardait pourtant sa cuillère à sa main gauche pour manger sans s’interrompre. « Tu travailles aussi pour ton père ? C’est comment la vie au QG ? » Il voulait savoir ce qu’il faisait. Il avait eu droit aux grandes lignes de la vie du gang mais il n’y connaissait pas encore grand-chose. Il ne savait pas ce qu’on attendait de lui, ce qu’il allait être amené à faire, qui allait le former. Il était encore dans le flou, il ne savait pas trop où poser ses yeux et il ne s’interrompit plus pour déguster son assiette.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3811
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Micah
M. Summers

J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis contraint à peser de la cocaïne à longueur de journée et je m'en sors mieux lorsque je pose mon masque. Sinon, grâce à ma malchance, je suis le fils du chef d'un gang et je le vis plutôt mal.




Chris Evans ©️ Moi.
Tu n'es pas vexé par la vitesse à laquelle il absorbe le repas que tu as préparé. Tu n’es pas le genre de personne à vanter ton talent, alors, qu’il dévore son assiette aussi rapidement doit être un bon signe. Tu remarques que les muscles minces du garçon se tendent lorsque tu cherches son nom. Tu hausses un sourcil sans vraiment réagir davantage. « Blake. Ouais, j’ai détroussé un de vos dealer, un certain Damian, je crois que ça a amusé ton père, il m’a proposé d’intégrer le QG dès demain ! » S’il y a bien quelqu’un que tu connais au QG, c’est Damian. C’est le genre de type à penser qu’il mériterait une promotion s’il ramène trois dollars de plus que prévu. Un très mince sourire soulève le coin de tes lèvres, tu viens le cacher en portant l’ongle de ton pouce à ta bouche pour le mordiller nerveusement. Tu te pinces ensuite les lèvres en arborant un air tout à coup plus sérieux.

- Et tu as accepté ? Pourquoi ?

Tu ne comprends pas comment un homme pourrait consciemment choisir de rejoindre un gang. Toi, tu n’as pas eu le choix et la simple pensée d’accepter une telle offre fait hérisser le poil sur tes bras. Tu donnerais beaucoup pour retourner en arrière. Tu te calles dans ton siège avant de croiser les bras sur ta poitrine, peut-être pour créer une sorte de protection entre le nouveau et toi. Tu as compris rapidement qu’il n’a pas les mêmes valeurs que toi. Tu es bien le seul à penser que les Manthas devraient tous aller en prison. Tu remarques du coin de l’œil que Blake préfère cacher la moitié de ses tatouages sous la table. Tu relèves les yeux ver lui, comprenant qu’il a remarqué que tu le scrutais comme un vautour attendant la mort de sa proie. À sa prochaine question, tu te figes un instant. Tu as l’impression que Walter vous écoute. Il n’y a aucun son au deuxième étage. Tu frissonnes avant de souffler :

- J’en sais rien. Je ne traine pas là. Je fais ma part du travail et je repars. J’imagine que toi tu seras contraint à dormir là-bas. Fais gaffe, je sais qu’ils n’épargnent pas les petits nouveaux.

Tu passes ta main dans tes cheveux sans t’en rendre compte. Tu connais les fameuses initiations. Les plus vieux saoulent les nouveaux jusqu’à ce qu’ils vomissent leurs tripes, peut-être pour briser le dernier mur d’intimité entre eux. Tu ne souhaiterais cela à personne : voilà ce qui te fait croire que tu n’as jamais été fait pour la vie de criminel.
   
       
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Blake Smith
J'ai 16 ans et je vis à dans les rues du Bronx, à New-York, USA. Dans la vie, je suis un voleur professionnel qui passe son temps à détrousser les touristes aux pieds des monuments et je m'en sors des jours avec et des jours sans. Sinon, grâce à ma vie merdique, je suis une ancienne putain d'un bordel du Bronx et je le vis plutôt très mal.




Stephen James ©️ CAPTAIN DE MON COEUR
Blake avait l’impression que le garçon qui lui faisait face n’était clairement pas aussi expressif que lui. Mais lui ne pouvait jamais s’empêcher de réagir. On lui avait souvent dit qu’il était un livre ouvert sur ses expressions. Il disait toujours ce qu’il pensait, sans le moindre filtre, et il ne cherchait pas à se cacher. Il voyait bien pourtant que ce n’était pas le cas de Micah. L’un comme l’autre, ils se jaugeaient, se cherchaient pour connaître les forces les faiblesses de l’autre. C’était un comportement naturel mais qui était probablement amplifié par leur situation respective. Micah était le fils d’un chef de gang sévère et autoritaire, peu bavard et qui semblait commander à la maison. Le jeune garçon semblait sous sa coupe et sous son influence. Ils se ressemblaient d’ailleurs beaucoup. Blake avait un passé complexe qui lui avait appris à se méfier de n’importe qui, même s’il n’aurait pas songé un seul instant à refuser le plat qu’on venait de lui servir. Pourtant, en relevant les yeux, il crut voir l’ombre d’un sourire sur le visage du plus âgé quand il avait mentionné Damian. Ce dealer arrogant à qui il avait réussi à piquer sa marchandise et qui n’avait pas réussi à le rattraper. Mais il l’avait piégé le lendemain pour le traîner devant le chef des Manthas. Il avait détesté ce petit con prétentieux dès l’instant où il avait croisé son regard et il avait souri avec fierté en se voyant proposer d’entrer dans un gang. Faire partie d’une famille, manger à sa faim, pouvoir échanger avec des jeunes de son âge, il avait besoin de contact, il était seul depuis trop longtemps. Et il avait croisé Joshua, il avait retrouvé une tête connue, un ami sur qui il pouvait compter. Il ne s’était pas posé plus de questions. « - Et tu as accepté ? Pourquoi ? » Blake haussa les épaules, c’était justement la question qu’il était en train de ne pas se poser. Il avait accepté naturellement, sans justement avoir à se demander pourquoi. Alors la réponse était facile, limpide pour lui. « Pour avoir un toit au dessus de la tête. » C’était qu’une partie de la réponse mais c’était la plus importante. Ce gamin élevé dans une baraque trop grande pour trois personnes avait-il seulement la notion de l’argent ? Est-ce qu’il comprendrait le besoin d’appartenir à un endroit ? Est-ce qu’il verrait pourquoi c’était important pour un gamin des rues de pouvoir dormir au chaud ? Est-ce que Micah savait seulement quel effet cela faisait de dormir dans le froid, sur le béton ? Il en doutait. « - J’en sais rien. Je ne traine pas là. Je fais ma part du travail et je repars. J’imagine que toi tu seras contraint à dormir là-bas. Fais gaffe, je sais qu’ils n’épargnent pas les petits nouveaux. » Blake interrompit sa cuillère à mi-chemin de sa bouche et observa le jeune homme se passer une main dans les cheveux. Il scruta ses traits pour essayer de comprendre ce qu’il venait de lui dire. Il avait compris mais ce qu’il ne comprenait pas, c’était pourquoi Micah l’avertissait. Il cligna des yeux. « Au moins je suis prévenu, je dois me méfier de quoi ? » Il savait ce qu’il craignait par dessus tout mais il doutait qu’on lui inflige ce genre de traitement au sein d’un gang. La virilité avant tout. « Je veux pas te vexer mais t’as pas vraiment l’air de leur ressembler. » Il en avait oublié de manger l’espace d’une seconde. Il avait croisé plusieurs membres du gang. Il avait vu son père, ce Damian et plusieurs autres et Micah ne semblait pas à sa place parmi eux. Il se demandait pourquoi le jeune homme était alors entré dans ce gang et surtout, pourquoi il n’avait pas été contaminé par leur attitude.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3811
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Micah
M. Summers

J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis contraint à peser de la cocaïne à longueur de journée et je m'en sors mieux lorsque je pose mon masque. Sinon, grâce à ma malchance, je suis le fils du chef d'un gang et je le vis plutôt mal.




Chris Evans ©️ Moi.
Voilà bien longtemps que tu n’as pas pris le temps de parler avec une autre personne. Tu évites de papoter avec des criminels, peut-être dans l’espoir de ne pas en devenir un. Mais tu sais que c’est inévitable : tu connais les intentions de ton père. Il veut te léguer tout son travail lorsqu’il n’aura plus la force de le gérer. Tu y penses chaque jour, chaque heure, chaque minute. Pas une seconde ne s’écoule sans que ton estomac se retourne à l’idée de devenir le chef d’un gang, toi qui n’arrive même pas à être un simple membre. Et ton père l’a bien remarqué. Il t’a laissé faire pendant trois ans. Il t’a laissé éviter les autres mais maintenant que tu approches la vingtaine, tu sens qu’il en demande plus de ta part.  Tu reportes ton attention sur Blake lorsqu’il répond bien trop rapidement à ta question. Tu fronces les sourcils, tu jettes un regard curieux sur ses vêtements, sa coupe de cheveux puis tu souffles, toujours armé de ta grande compassion :

- T’es un sdf ?
 

Tu n’as jamais vraiment pris le temps de réfléchir à ta chance d’être né dans une famille qui avait les moyens de te payer tout ce que tu désirais. Même si cet argent était gagné illégalement, il t’a toujours permis de manger à ta faim et tu n’as jamais su ce que c’était de dormir à la belle étoile, de côtoyer la frayeur de la nuit et le rejet des passants aveuglés par leur succès. Enfin, le jeune arrête de manger un moment, tu as compris que tes avertissements l’ont intéressé. « Au moins je suis prévenu, je dois me méfier de quoi ? »  Tu glousses. Tu baisses la tête, les bras encore croisés sur ta poitrine. Tu n’as pas eu d’initiation, toi. Les membres du gang n’avaient pas le droit de rire du fils du chef, de faire de lui une mascotte. Tu réfléchis un instant avant de sourire malicieusement.

- Je ne vais pas te gâcher la surprise… Ça serait dommage. J’espère simplement que t’as déjà bu un peu d’alcool avant aujourd’hui.

Tu penches la tête sur le côté. À ses prochaines paroles, tu te crispes un peu et tu pivotes la tête vers les escaliers. Tu es certain que Walter vous écoute. Mais tu es aussi certain qu’il n’est déjà pas fier de son fils. Alors tu abandonnes, tu réponds simplement la vérité, celle que tu as sur le cœur.

- Tu vexes davantage mon père en disant ça. J’suis pas un criminel, j’ai jamais tenu de flingue entre mes mains et tous les mecs que tu croiseras dans le QG en portent une à la ceinture. J’imagine que toi aussi, bientôt. Si Walter t’a choisi, c’est probablement parce qu’il te fait assez confiance pour te refiler une arme.

Tu détournes machinalement les yeux en le laissant comprendre que ton père ne te fait pas confiance. Il ne t’a jamais proposé un flingue mais tu t’en fiches. Tu le refuserais s’il t’en tendait une. Tu décides de rapidement changer de sujet sans lui laisser répondre.

- Alors, si j'ai bien compris t'es doué pour glisser ta main dans la poche des gens incompétents ?        
   
   
       
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Blake Smith
J'ai 16 ans et je vis à dans les rues du Bronx, à New-York, USA. Dans la vie, je suis un voleur professionnel qui passe son temps à détrousser les touristes aux pieds des monuments et je m'en sors des jours avec et des jours sans. Sinon, grâce à ma vie merdique, je suis une ancienne putain d'un bordel du Bronx et je le vis plutôt très mal.




Stephen James ©️ CAPTAIN DE MON COEUR
C’était encore étrange pour Blake de parler librement de ce qui lui passait par la tête et surtout de pouvoir parler avec quelqu’un qui avait à peu près son âge. La dernière fois qu’il en avait eu l’occasion, c’était avec Joshua et cela faisait bien deux ans qu’il ne l’avait pas revu. Il avait eu un bref aperçu de quelques membres du gang mais il n’était pas encore certain que la vie allait parfaitement lui convenir. Ce qu’il savait, c’était que Walter venait de lui sauver la mise, parce qu’il y avait pleins de choses qu’il ne lui avait pas dit. Blake vit le regard de Micah sur lui se faire plus dans l’analyse quand il jaugea son apparence. Il avait quitté le bordel avec quelques affaires achetées par Jocelyn avec sa paye. Il avait donc quelques fringues qui n’avaient pas l’air de sortir tout droit d’une déchetterie et il essayait de se laver le plus souvent possible avec les moyens du bord. Il savait donc qu’il n’avait pas complètement l’aspect ni l’odeur d’un mec ramassé dans la rue. Il avait les cheveux en bataille et il était probablement un peu plus mince que les jeunes de son âge mais il compensait cet aspect par ses muscles fins.  « - T’es un sdf ? » Il haussa alors les épaules tout en hochant la tête une seule fois vers le bas, l’attention portée à nouveau sur son assiette. Il se fichait bien que tout le monde soit au courant. Il eut l’impression que sa réaction à un éventuel bizutage amusait Micah. Il l’observa tandis qu’il semblait se croire légèrement supérieur à lui, probablement parce que lui, personne ne lui avait jamais rien fait. C’était ce sentiment que ce mec se pensait intouchable qui le dérangeait. Comme s’il était au-dessus de tout, et surtout de Blake. « - Je ne vais pas te gâcher la surprise… Ça serait dommage. J’espère simplement que t’as déjà bu un peu d’alcool avant aujourd’hui. » Blake se remit à manger comme s’il ne s’était pas interrompu et il se contenta à nouveau de hausser les épaules. Bien sûr, il s’en fichait en réalité de tout ça. Boire de l’alcool ? Se retrouver ivre mort ? Ce n’était rien en comparaison à ce qu’on lui avait déjà fait et des cuites, il en avait déjà pris. Il avait touché à la drogue, il arrivait à faucher des paquets de cigarettes à certains passants et il était déjà accro à la nicotine. Rien n’allait vraiment pouvoir lui arriver. Mais être prévenu pouvait peut-être lui donner un avantage. Il releva les yeux pour croiser le regard de son aîné et il vit que sa question le dérangeait. Il suivit son regard vers l’entrée, là où l’escalier conduisait aux étages. Blake fronça les sourcils. Le fils du chef avait-il peur que son père écoute leur conversation ? Bizarrement, l’idée le mettait soudain mal à l’aise. Et s’il disait un truc qui lui vaudrait un retour simple dans la rue. La réponse de Micah le laissa perplexe et il perdit son regard mais il n’eut même pas le temps de répondre ou d’analyser ses mots. « - Alors, si j'ai bien compris t'es doué pour glisser ta main dans la poche des gens incompétents ? » Un sourire se dessina doucement sur les lèvres du plus jeune, un sourire en coin particulièrement malicieux et son regard s’éclaira. Il adorait voler, c’était devenu une seconde nature pour lui. « Et je suis encore plus doué pour glisser ma main dans celle des gens compétents ! » Il y arrivait systématiquement et il ne se faisait jamais attraper. C’était la seule façon qu’il avait trouvé de survivre. « D’habitude je m’occupe pas des dealers, mais celui-là était trop tentant, sûr de lui et il m’a laissé le dépouiller sans rien comprendre ! Si c’est ce genre de mecs que je dois craindre ici, j’ai l’impression que je vais me marrer ! » Il avait adoré ce moment, l’adrénaline le parcourait à chaque fois et quand le mec détroussé comprenait ce qui lui arrivait, il se mettait généralement à courir mais à ce jeu, Blake était le meilleur. Il était chiant et emmerdant et ce Damian allait en avoir pour son grade s’il venait lui chercher des noises. Blake finit par racler le fond du bol avec sa cuillère et il passa sa langue sur ses lèvres d’un geste gourmand, comme s’il pouvait récolter quelques gouttes supplémentaires de la sauce. Il observa le bol vide avant de le repousser loin de lui. Il avait terminé et il se sentait rassasié. Il releva les yeux pour croiser ceux de Micah. « C’est quoi ta mission si tu ne portes pas d’arme et que tu fréquentes pas les autres ? T’apprends à devenir le futur chef ? » Il savait comment ça se passait, Micah était l’héritier de Walter et il n’y avait pas trace d’un autre enfant par ici. C’était la conclusion logique. Mais il était curieux de savoir ce qu’un gang avait à offrir un quelqu’un qui ne voulait pas se salir les mains et qui semblait détaché de tout ça.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Captain Rogers.
Féminin MESSAGES : 3811
INSCRIPTION : 01/05/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Québec
CRÉDITS : Principalement Google. Icon - moi

UNIVERS FÉTICHE : Vends-moi tes idées. 8)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1613-el-mapartche http://www.letempsdunrp.com/t1904-manque-d-inspiration-pour-le-titre
captain captain



Micah
M. Summers

J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis contraint à peser de la cocaïne à longueur de journée et je m'en sors mieux lorsque je pose mon masque. Sinon, grâce à ma malchance, je suis le fils du chef d'un gang et je le vis plutôt mal.




Chris Evans ©️ Moi.
Tu n'es pas du genre à éprouver de la pitié pour les gens qui ont une vie plus difficile que la tienne. Alors, quand le plus jeune affirme ton hypothèse d’un simple hochement de la tête, tu émets ton habituelle onomatopée, celle qui désigne que tu n’as plus rien à dire à que le sujet est clos :

- Mmh.

À ton avertissement concernant l’initiation alcoolisée, Blake se contente de hausser les épaules, ce qui te laisse croire qu’il est habitué à ce genre de chose, qu’il n’est pas né hier. Tu plisses ton regard, curieux de savoir ce qui l’a amené ici, mais aussi curieux de comprendre comment il a pu se payer des tatouages aussi propres malgré le fait qu’il dormait à la belle étoile la nuit précédente. Ces dessins n’ont pas été encrés par une aiguille stérilisée mais bien par la main d’un professionnel qui sait exactement ce qu’il fait. Tu n’abordes pas le sujet. Tu préfères l’observer terminer son bol de chili comme si la saveur de ce repas dépassait toutes les dernières qu’il avait goûtées. Au fond de toi, ça te fait plaisir. La plupart du temps, Walter avale les plats que tu fais comme s’il avait été forcé à le faire. Tu sais qu’il n’a jamais apprécié cette passion que tu as, il préférerait que tu trouves un passe-temps qui ferait profiter le gang, pas tes papilles gustatives. Le poker, par exemple. Ce jeu t’apprendrait à cacher tes émotions et à ne pas perdre le contrôle devant une situation qui te défavorise. Il t’a déjà présenté des cartes, des jetons, mais tu n’as porté aucun intérêt envers ces objets que tu perçois comme inutiles. Tu remarques le sourire fier qui éclaire le visage du nouveau. Ça t’amuse légèrement de le voir ainsi. Il prend du plaisir à dépouiller les autres. C’est quelque chose que tu ne comprendras jamais, probablement parce que tu n’as pas besoin de glisser ta main dans la poche des plus riches. « D’habitude je m’occupe pas des dealers, mais celui-là était trop tentant, sûr de lui et il m’a laissé le dépouiller sans rien comprendre ! Si c’est ce genre de mecs que je dois craindre ici, j’ai l’impression que je vais me marrer ! » Tu glousses devant l’assurance du plus jeune. Tu ne lui ressembles absolument pas. Il semble trouver du plaisir là où il ne faudrait pas en chercher. Il aime le danger et ça se voit. Tu ne serais pas surpris d’apprendre qu’il a déjà commis des crimes bien pires que le vol. Il n’a que seize ans mais ton instinct te dit qu’il en a vues, des choses.

- Damian est un idiot. Et c’est probablement le pire des idiots. Si j’avais un conseil à te donner, ce serait de ne pas trop l’agacer. Il est plus vieux que toi et je suis prêt à parier qu’il n’aurait aucun remord à te casser un membre si tu essayes à nouveau de lui piquer ses affaires, même si ça pourrait lui coûter son emploi. Tu ne peux pas courir bien loin dans un QG.

Tu détournes les yeux pour finalement les reposer sur le bol vide au centre de la table. Tu observes la gestuelle de Blake pour finalement comprendre qu’il est rassasié. Tu as toujours eu un don pour lire les émotions des autres sur leur visage sans pour autant être empathique. Tu n’es pas surpris lorsqu’il te pose enfin cette question que tu craignais et, alors que tu allais ouvrir la bouche pour répondre à ses interrogations, tu entends ton père descendre les escaliers d’un pas lourd, pour bien te faire comprendre qu’il est là et qu’il t’entend. Tu serres la mâchoire en le regardant traverser la cuisine pour rejoindre le réfrigérateur. Il sort deux verres puis verse du lait dans chacun d’eux.

- Oui. J’apprends à devenir le futur chef, si on veut.

Une armoire claque, tu serres les poings et Walter vient poser un verre de lait devant Blake avant de boire une gorgée du sien. Tu sens ses yeux sur toi mais tu préfères éviter de le regarder. Sa voix s’élève ensuite. Tu remarques son ton amusé mais tu sais qu’il n’est pas là pour gentiment te rappeler de faire plus d’efforts. Il veut bien paraître devant le petit nouveau.

- Il va falloir qu’il apprenne plus fort, mon fils.

Il pose ensuite sa main sur l’épaule de Blake avant de la serrer amicalement dans le but de lui faire comprendre qu’il est un chef compréhensif, sensible aux opinions de ses hommes de main.

- Alors, Blake. La maison te plaît ? Tu pourras regarder la télévision, si tu veux. Ensuite, Micah pourra te montrer sa chambre, là où tu dormiras.


Il pivote son regard ver toi, faussement intéressé par ton avis :

- Ça ne te dérange pas de t’installer dans le salon pour la nuit, fiston ?

Tu relèves lentement la tête vers lui, les yeux impassibles, la mâchoire serrée. Tu secoues légèrement la tête de droite à gauche avant de te relever et de prendre le bol vide pour le poser sur le comptoir.    

   
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
new-york. le bronx. blake&micah. 2004 [J!han]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Aristide di an daki li pa rekonèt zafè elèksyon yo ki se kontinyite koudeta 2004
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: