Partagez | 
 
 
 

 Life is colors [Leonnor + Texarkana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 218
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Ash Calahan

J'ai 22 ans et je vis à Silverton, Colorado, USA. Dans la vie, je suis un branleur et je m'en sors vivant ?. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien mais pas tant que ça.

Informations supplémentaires ici.


Baptiste Radulfe ©️ Bibi je crois


"Pff, arrête de dire de la merde." et il lui sourit comme il l'a toujours fait. Il est bien installé à ses côtés comme toujours. C'était peut-être pas le paradis ici mais c'était toujours le meilleur des enfers tant que Vaas faisait des conneries. Tant que Vaas serait Vaas. Ash frotta affectueusement et vigoureusement les cheveux de Vaas. "Qu'est-ce que j'ai dit sur le fait de prendre tes désirs pour des réalités. Faut arrêter de te branler en pensant à moi Vaas. Vraiment, je suis flatté mais je vais finir par croire que tu vas me faire boire pour profiter de moi." lance-t-il sur le ton de la plaisanterie. Aussi vite que la parenthèse a commencé, elle s'est terminé. Comme souvent entre nous, quand un truc nous dérange, on finit par le laisser derrière. Parce que c'est plus facile, parce que discuter c'est un truc de gonzesse ou tout simplement parce que la plupart du temps, c'est beaucoup plus facile de faire comme si de rien n'était.  Le temps semble s'être arrêté dans cette petite cabane que la lueur glabre de la lampe semble teinter d'aurore. Evidemment, ce n'est qu'une douce illusion mais la quiétude de l'endroit paraît permettre de s'imaginer une telle chose possible.
 
Il allait reprendre le train-train quotidien lorsqu'il sentit un sentiment d'inconfort s'imposer dans sa poitrine. C’était comme d’avoir un poids au creux de la poitrine. Il sentait la force de la gravité peser une tonne sur lui. Mécaniquement la peur commença à naître alors que son rythme cardiaque s’accélérait. Le blond comprit en même temps que son regard se tournait vers la porte. Il n’en avait jamais vu un d’aussi loin. Le bon réflexe face à ces créatures de cauchemars, c’était de partir dans l’autre sens le plus loin possible. Ainsi, même si Vaas et Ash n’en était pas à leur première sortie dans les sous-bois, ils n’avaient jamais été assez cons pour rester là aussi longtemps. Idiots, téméraires mais certainement pas suicidaires. Malgré lui, le blond fut complètement fasciné. Dans les films bien évidemment qu’il avait déjà vu des créatures semblables mais ça faisait un tout autre effet que de la voir sous ses yeux.
 
Sans brouillard et dans la clarté relative de la soirée, il parvenait à observer avec horreur chacun des détails de la créature. La fascination autant que l’horreur se lisait dans son visage. Comme s’il regardait la mort pour la première fois en face.  Une longue étole noire et fantomatique traînait le long de la créature comme jetée par-dessus un objet qu’on n’aime plus. Le bout du tissu semblait déchiré, esquinté par les années à frôler la terre. La créature ne faisait pas de bruit. Silencieuse, il semblait à Ash qu’il était en train de revivre encore et encore le même cauchemar.  Tout ce qu’on percevait d’un visage, ou du moins d’un semblant de visages, c’était ce trou béant à la place de la bouche. Les orbites apparaissaient comme dessinés sous le voile mortuaire d’un défunt. Une ébauche de nez terminait de rendre la scène étrange.  La chose ressemblait à une forme humaine défraîchie que les outrages du temps avaient transformés en caricature. Une caricature hideuse, dantesque digne d’un film d’horreur.


 
Malheureusement, c’était tellement vrai que le garçon avait l’impression que d’une seconde à l’autre il pouvait. Sa main se leva instinctivement de quelques centimètres avant qu’il se morigène s’obligeant à baisser la main de nouveau. Sa respiration se fait haletante alors que la créature qui semblait se délecter de sa peur autant que du reste, se tourne vers Vaas.  Le cœur du jeune ne fait qu’un bon. L’innommable est en train de se produire. La saloperie est à présent très proche de son ami et il est hors de question qu’elle fasse l’action odieuse qu’elle menait. Un brouillard épais se dégageait de sous les draps comme un effet de théâtre. La brume pourtant suivait un chemin définit pour enlacer les chevilles de Vaas. Le nuage vaporeux remontait lentement mais sûrement pour se frayer un chemin jusqu’à l’abdomen puis le cou du garçon. Ce fut cet instant qu’Ash sortant finalement de sa torpeur terrifiée, intervint. Il se rua sur la chose passant au travers. Cela sembla la perturber. Il avait l’impression d’être parvenu à lui porter un coup décisif. Cependant un voile blanc s’installa devant ses yeux et il perdit bientôt connaissance. Sombrant dans l’inconscience, son dernier regard fut pour la silhouette de son ami qui devient bientôt brumeuse. L’homme n’aurait su dire si c’était du fait qu’il avait perdu connaissance ou de la créature qui avait pris le dessus sans rien faire de spécial. "Vaas."





Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texarkana
Féminin MESSAGES : 343
INSCRIPTION : 16/08/2018
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : Kawaii rott

UNIVERS FÉTICHE : réel,fantasy,apo,jeux vidéo
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2196-presentation-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2199-repertoire-rp-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2200-personnages-de-texarkana
Pigeon




Vaas
J'ai 22 ans et je vis à à Silverton - Colorado, aux USA. Dans la vie, je suis un glandeur et ça me va bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ou pas ... .



➽ Dans une ville aussi peu ordinaire que Silverton depuis qu'elle a été touchée par cet étrange fléau, il est difficile d'envisager un avenir.
➽ Avant que tout ne change, j'étais attiré par la mécanique mais la vie en a décidé autrement et j'ai préféré passer la majorité de mon temps à ne rien foutre. A croire que le mal qui nous ronge désormais déteignait déjà sur moi à cette époque.
➽ Son véritable prénom est Vassili mais on le surnomme Vaas. Ce surnom lui vient de Far Cry 3, son meilleur pote Ash et lui kiffaient ce jeu.

➽ Caractère : courageux, audacieux, téméraire. Bagarreur, fonceur. Drôle. Mais c'est aussi une mauvaise graine qui peut être très violent, déplacé en tenant des propos blessant ou choquant.

➽ Amoureux de la nature, il a toujours aimé s'aventurer dans la montagne et la forêt. Aujourd'hui, il s'aventure même dans la brume au mépris du danger et des créatures qui s'y cachent parfois.




Jeff Hardy ©️ Claire P



/!\ Nos versions quant à l'action des créatures est volontairement différente. Un fait exprès qui sera expliqué plus tard.

- J'ai toujours assumé, que ce soit pour n'importe quoi. Toi en revanche, tu devrais penser à assumer que je te fous trois fois plus la trique que ta poupée, te provoquais-je le sourire aux lèvres.

"Pff, arrête de dire de la merde." répliques-tu avec le même sourire provocateur. "Qu'est-ce que j'ai dit sur le fait de prendre tes désirs pour des réalités. Faut arrêter de te branler en pensant à moi Vaas. Vraiment, je suis flatté mais je vais finir par croire que tu vas me faire boire pour profiter de moi."

- T'as pas idée ! rebondis-je aussitôt sur le ton de la déconnade en percutant sur l'idée que je me pougne en pensant à toi. Ou comment provoquer par un brin d'humour en détournant quelque foutu sentiment de gêne présent pour ne rien en laisser entrevoir. Toi et moi on est fort pour ça.

La quiétude qui semble habiter l'endroit nous conforte dans un instant de silence alors que je me plais à sentir ta main dans mes cheveux. Et puis soudain je me tends, comme si l'atmosphère changeait soudainement. Je range la clope que je venais de tirer de mon paquet comme si quelque chose allait arriver. Et je vois visiblement juste. L'un et l'autre n'osons prononcer un mot, attentifs face à ce qui ne tarde pas à se présenter. En nous écartant à l'approche de cette créature, l'un et l'autre semblons tellement tétanisés que je ne songe même pas à trouver de quoi nous défendre. J'ai toujours un couteau sur moi mais preuve a été faite que ce genre d'armes, pas même un calibre, n'a d'effet sur ces créatures. C'est comme frapper ou tirer dans le vide. Ce même vide qu'elles représentent et qu'elle nous distille lorsqu'elles s'emparent ou s'approchent assez de nous pour aspirer notre essence psychique.

A quelque distance que la créature présente à l'instant se tienne, c'est comme si elle puisait déjà en chacun de nous. Une sensation nouvelle et perturbante. Pris au piège, nous avons au moins la chance que d'autres n'aient pas suivies. Je suis surpris que cette dernière soit parvenue à traverser alors que ses semblables semblaient jusqu'ici n'oser s'aventurer véritablement au-dessus de l'eau. Raison pour laquelle, venir s'aventurer sur l'île nous semblait encore fut un temps, en faire un lieu sûr. Mais ce dont nous sommes témoins présentement contredit nos certitudes pour peu qu'on y accordait vraiment d'exactitude.

Toute l'angoisse que nous confère la vision de cette créature capte à elle seule notre attention. Je suis comme tétanisé pour la toute première fois, sans pouvoir parvenir à me sortir de cette torpeur et chercher à fuir avec toi. Il n'y a qu'au moment où cette silhouette obscure s'empare de toi que je parviens enfin à réagir. Mon sang ne fait qu'un tour, rage, haine, appréhension, désespoir se combinent pour me mettre en mouvement tel un carburant qui fusionne à travers mes veines et mes muscles pour me donner l'énergie et la force de réagir.

La vision de ce qui se déroule sous mes yeux a pourtant de quoi me tétaniser sur place. Cette satanée brume qui s'enroule comme un ruban autour de ton corps tel un Boa constricteur et te soulève bientôt hors de portée tandis que la créature te surplombe. Je songe alors à quelque chose. Je ne vois que ça pour parvenir à avoir un semblant de prise sur la créature. Si on part du fait qu'elles se nourrissent de tout sentiment, toute once de positivité pour la transformer en quelque chose de négatif. Quand on connait l'effet des couleurs sur nous, ça vaut le coup d'essayer. Mais je ne peux compter que sur le maigre fond d'une fiole de ce liquide coloré qui demeure présentement comme ma seule chance. Ouvrant la fiole, j'envoie dans un ample et vif mouvement du bras, une giclée du produit qui trace alors un arc dans l'air, au-dessus de la créature qui s'écarte alors soudain en fondant sur moi tandis que le jet coloré l'a atteint pile dans le mille.
Il semble que ça ait eut son petit effet, comme on jetterait de l'eau bénite sur une personne possédée.
Mais si j'ai réussi à l'éloigner de toi, c'est sur moi qu'elle a fondu en voulant esquiver et mon regard se trouble d'un voile blanc vaporeux qui me met KO sur le champ. Mes lèvres n'ont que le temps de s'entrouvrir un instant en laissant échapper ton prénom comme un au revoir.





I'm a motherfucking beast !!

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 218
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Ash Calahan

J'ai 22 ans et je vis à Silverton, Colorado, USA. Dans la vie, je suis un branleur et je m'en sors vivant ?. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien mais pas tant que ça.

Informations supplémentaires ici.


Baptiste Radulfe ©️ acronical


Ses yeux s'ouvrent péniblement à l'entente de son prénom. Il a du mal à reconnaître la voix. "Aaash" Il frémit des paupières. Sa tête est lourde, il sent une main qui le pousse dans tous les sens. Il grommelle un "t'fais chier Vaas, mon crâne". Soudain, le câblage de son cerveau recommence à fonctionner alors qu'il se rend compte que ça n'est pas la voix de son bro qui tente de le sortir des méandres de l'inconscience. Il sort du sommeil comme brusquement dégrisé après une cuite. Devant lui les taches de rousseur et la crinière de feu de Maddison. Soudain c'est comme un raz-de-marée qui s'abat sur lui. "Mais tu te rends pas compte ! T'étais là, t'aurais pu prévenir, ça fait UNE SEMAINE qu'on te cherche. J'étais folle d'inquiétude !" Elle le rabroua mais on voit l'attachement sincèrement dans le regard. Ses beaux yeux onyx sont remplis d'inquiétude et se mouillent légèrement de larmes.




Ash écarquille les yeux plusieurs fois ne sachant pas trop quoi répondre. Il commence à chercher Vaas du regard compulsivement. Ses souvenirs sont brumeux. Il n'y a que le danger qui effleure à la surface de ses souvenirs. Des bras frêles viennent l'enlacer. "Ne refais plus jamais ça! Quelle bêtise vous avez encore faite avec Vaas. Et d'ailleurs je croyais que tu ne lui parlais plus ?" Les relations entre Vaas et Maddison n'étaient pas toujours au beau fixe. Tout le monde le savait même si personne n'avait cherché spécialement à le comprendre. Le blond passa une main dans ses cheveux se fronçant les sourcils pour tenter de se souvenir et trouver ce qu'il allait répondre à la rousse dont la couleur de cheveux s'estompent inexorablement vers le gris clair. Quel dommage, il aime tellement cette crinière orange qui avait résisté étrangement aux outrages de la malédiction. Jusqu'à maintenant en tous les cas. Le garçon se demande pourquoi il n'est pas plus heureux ou plus soulagé que cela de voir sa dulcinée. Il met ça sous le coup de… Il fronce les sourcils puis finit par s'exclamer. " On a été attaqué par l'un d'entre eux…je heum.. Une semaine, c'est fou j'ai pas l'impression que ça fait si longtemps." A côté, il n'entend plus son meilleur ami qui ronquait sur le côté. Il se dit que c'est parce qu'il est réveillé et se dirige vers lui oubliant de nouveau l'arrivante.

"Vaas, bro."  Il le secoue comme une furie. "Mec réponds-moi, t'es vivant hein ? T'es vivant ?" Pour un mec qui ne ressentait pas grand-chose il n'y a pas si longtemps, il a encore en lui les relents de l'angoisse et de la peur qui lui parcourent la gorge. Il frémit un court instant.  Ses doigts passent dans la chevelure hirsute de son bro dont il frotte énergiquement les cheveux quand ce dernier daigne enfin rouvrir les yeux. Derrière lui, la jeune rousse s'approche pour contempler le meilleur ami de son petit ami. "Bon la belle aux bois dormants, tu veux un baiser ou quoi ?" lance la jeune femme sur le ton de l'humour. Etre légère est une chose qu'elle a un peu de mal à faire sur le moment mais elle sait que c'est ce qui aidera le plus la situation à avancer. Elle pourra ainsi obtenir la réponse à ce qui la tracasse. "Il s'est passé quoi exactement, racontez-moi. "




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texarkana
Féminin MESSAGES : 343
INSCRIPTION : 16/08/2018
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : Kawaii rott

UNIVERS FÉTICHE : réel,fantasy,apo,jeux vidéo
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2196-presentation-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2199-repertoire-rp-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2200-personnages-de-texarkana
Pigeon





Vaas
J'ai 22 ans et je vis à à Silverton - Colorado, aux USA. Dans la vie, je suis un glandeur et ça me va bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ou pas ... .



➽ Dans une ville aussi peu ordinaire que Silverton depuis qu'elle a été touchée par cet étrange fléau, il est difficile d'envisager un avenir.
➽ Avant que tout ne change, j'étais attiré par la mécanique mais la vie en a décidé autrement et j'ai préféré passer la majorité de mon temps à ne rien foutre. A croire que le mal qui nous ronge désormais déteignait déjà sur moi à cette époque.
➽ Son véritable prénom est Vassili mais on le surnomme Vaas. Ce surnom lui vient de Far Cry 3, son meilleur pote Ash et lui kiffaient ce jeu.

➽ Caractère : courageux, audacieux, téméraire. Bagarreur, fonceur. Drôle. Mais c'est aussi une mauvaise graine qui peut être très violent, déplacé en tenant des propos blessant ou choquant.

➽ Amoureux de la nature, il a toujours aimé s'aventurer dans la montagne et la forêt. Aujourd'hui, il s'aventure même dans la brume au mépris du danger et des créatures qui s'y cachent parfois.




Jeff Hardy ©️ Claire P



"Vaas, bro."

Je perçois ces mots comme s'ils venaient de très très loin. J'ai l'impression d'être balloté, comme un bateau en plein cœur d'une tempête. Ma tête tourne, j'ai l'impression de tomber dans le vide sans pouvoir me réveiller et rouvrir les yeux.
Et puis finalement j'y parviens avec l'impression d'avoir du plomb fondu qui pèse sur mes paupières tant je peine à les ouvrir. Je sens ta main fourrager dans mes cheveux. Mon regard accroche le tien avec difficulté tant je papillonne des yeux. Et puis je remarque la présence de Mad. Merde, qu'est-ce qu'elle fout là ? Et puis où sommes-nous d'abord ?!

"Bon la belle aux bois dormants, tu veux un baiser ou quoi ?"

- Range ta réplique à deux balles, j'suis complètement dans le coaltar merde ... ! me frustrais-je de me sentir aussi lourd physiquement et fatigué comme si j'étais vidé de tout.

"Il s'est passé quoi exactement, racontez-moi. " demande-t-elle après nous en nous pressant d'après le ton de sa voix. Je me redresse en position assise avec difficulté et reporte mon attention sur toi.

- Ça va toi ? Qu'est-ce qu'on fait encore là ? Qu'est-ce qui s'est passé ? percutais-je en formulant alors à mon tour la même question que Mad. Et c'est encore plus effrayant de ne parvenir à me rappeler de quoi que ce soit.
Mad m'apprend à moi aussi que ça fait une semaine qu'elle cherchait à nous remettre la main dessus alors qu'on avait déserté les écrans radars pour ainsi dire. Je n'en reviens pas et ne sais que dire. Aussi, ma frustration et ma mauvaise humeur reprennent le dessus.

- Mais bordel, tu racontes des crack ! lâchais-je en plongeant la tête entre mes mains alors que je cherche à me concentrer sur les derniers évènements dont je me souviens. Je me rappelle être avec toi, venir ici. Mais mes pensées sont parasitées par vos propos et par le fait que je déteste la trouver ici dans notre refuge d'enfance. C’est notre territoire putain !

- Merde allez on décampe de là ! dis-je alors que je ne veux pas rester plus longtemps ici, m'appuyant sur toi pour trouver un semblant de stabilité, me sentant vidé, à bout de force. Le trajet jusqu'à chez vous est périlleux vu mon état mais les mange-rêve ne sont pas toujours à squatter le coin et nous avons un minimum de pourcentage de chance je suppose. Ça me fait chier de devoir me rendre chez vous du moins parce qu'elle s'y trouvera en notre compagnie et qu’elle risque d'être sans arrêt après toi mais vu la situation, je ne suis pas décidé à me la jouer illico en solo. Sans compter que je veux comprendre ce qu'il y a eu.






I'm a motherfucking beast !!

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 218
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Ash Calahan

J'ai 22 ans et je vis à Silverton, Colorado, USA. Dans la vie, je suis un branleur et je m'en sors vivant ?. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien mais pas tant que ça.

Informations supplémentaires ici.


Baptiste Radulfe ©️ acronical


Vaas semble enfin redevenir égal à lui-même, ce qui rassure un peu Ash. Il a l'impression qu'il est dans un tourbillon ou le lendemain d'une très vilaine cuite. Tout ne s'est pas passé exactement comme prévu, c'est le moins que l'on puisse dire.  Si tant est qu'on puisse admettre qu'ils avaient eu un tant soit peu de contrôle sur tout ce qui venait de se passer. Le blond fronça les sourcils sur le chemin du retour. Il avait grogné quand Vaas avait dit qu'il racontait n'importe quoi. Son souvenir n'était certes pas des plus clairs mais tout de même. Ce n'était pas possible qu'ils se soient trompés. Il n'avait rien dit pourtant car il espérait que le chemin du retour puisse lui permettre d'éclaircir ses propres idées. Tout lui semblait cotonneux comme s'il était perdu dans un labyrinthe de brume incapable même de savoir quel chemin il venait de prendre la seconde d'avant. Maddie parlait pour occuper le silence relatif de l'endroit. Elle était douée pour ça, meubler la conversation ; prétendre que tout allait bien. Ash hochait la tête de temps en temps pendant qu'elle monopolisait l'attention, s'accrochant à son bras en riant. L'homme aurait dû être content de la voir rassurée de le retrouver et si heureuse. Pourtant, pas un même un tressautement de joie ne l'avait habité quand il l'avait revu.  Leur sentiment ne brillait pas du même éclat, ou du moins plus du même éclat. C'était déstabilisant de continuer de prétendre que tout allait bien. De faire comme si tout allait bien.  A cet instant précis, c'était bizarre de faire semblant. Ses yeux tournaient vers Vaas régulièrement comme s'il avait peur qu'il finisse par disparaître s'il détournait le regard trop longuement.

Le chemin fut donc pour lui plutôt monotone plein d'incertitude. Le temps de marche sembla interminable jusqu'à ce qu'il arrive dans la petite maison à un étage qu'habitait Ash. Cela faisait plusieurs années que son père était mort transformé en poussière. Il se perdait déjà bien avant dans un monde de songe alcoolique. Aussi sa disparition ne fut pas aussi impactante qu'elle aurait pu l'être. La maison était relativement étendue en longueur mais clairement pas l'une des plus grandes dans le coin. Elle faisait dans les cents mètres carrés.




Ils finirent par tous échouer dans le salon. Maddie se trouvait dans la cuisine et revint plutôt rapidement avec du thé pour les invités. Elle vivait ici presque comme si c'était chez elle. Avec tout le temps qu'elle y passait, c'était tout comme.  Ash soupira en voyant le thé venir et décida d'aller vers le bar pour récupérer une bouteille de whisky. Il tira deux verres et en servit un à Ash. Dans la foulée, il trouva deux clopes dans son paquet et en tendit une à son bro de toujours. "Désolée Madd, mais là il va nous falloir plus fort que ta solution." lance-t-il avec un sourire vaguement gêné. L'homme est content de pouvoir partager un peu de réconfort liquide avec son meilleur ami. Il s'est senti étrangement dérangé par la présence de la jeune femme dans leur petit coin secret. Après avoir bu son verre et s'en être resservi un, il commence à réfléchir à voix haute à ce dont il se souvient. "J'me rappelle que…" Il fronce les sourcils se rendant compte qu'il se rappelle pas de grand-chose. "On est allé à la cabane, not' repère et puis on est resté là-bas. Mais pas longtemps on y a passé l'aprem ?" lance-t-il hasardeux se rendant compte que ses souvenirs sont loin d'être très précis. La jeune femme rappelle alors que ça fait presque une semaine qu'ils sont sans nouvelle. Ash ouvre les yeux plus grands réalisant enfin que la situation est plus grave que ce qu'il pensait. "Une semaine… mais c'est pas poss… Vaas, tu te souviens de quoi toi ?" finit-il par demander regardant son pote avec un lueur de désespoir dans les yeux. Il est confus et perdu. En plus, il a l'impression que Vaas lui en veut depuis leur retour et ça le met mal à l'aise. Il n'a aucune idée de ce qu'il a pu mal faire.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texarkana
Féminin MESSAGES : 343
INSCRIPTION : 16/08/2018
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : Kawaii rott

UNIVERS FÉTICHE : réel,fantasy,apo,jeux vidéo
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2196-presentation-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2199-repertoire-rp-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2200-personnages-de-texarkana
Pigeon



Vaas
J'ai 22 ans et je vis à à Silverton - Colorado, aux USA. Dans la vie, je suis un glandeur et ça me va bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ou pas ... .



➽ Dans une ville aussi peu ordinaire que Silverton depuis qu'elle a été touchée par cet étrange fléau, il est difficile d'envisager un avenir.
➽ Avant que tout ne change, j'étais attiré par la mécanique mais la vie en a décidé autrement et j'ai préféré passer la majorité de mon temps à ne rien foutre. A croire que le mal qui nous ronge désormais déteignait déjà sur moi à cette époque.
➽ Son véritable prénom est Vassili mais on le surnomme Vaas. Ce surnom lui vient de Far Cry 3, son meilleur pote Ash et lui kiffaient ce jeu.

➽ Caractère : courageux, audacieux, téméraire. Bagarreur, fonceur. Drôle. Mais c'est aussi une mauvaise graine qui peut être très violent, déplacé en tenant des propos blessant ou choquant.

➽ Amoureux de la nature, il a toujours aimé s'aventurer dans la montagne et la forêt. Aujourd'hui, il s'aventure même dans la brume au mépris du danger et des créatures qui s'y cachent parfois.




Jeff Hardy ©️ Claire P



Sur le trajet de retour, je m'interroge sur les incohérences révélées par Maddie. Et à la voir ricaner de la sorte et s'accrocher à ton bras, ça m'agace. Elle est aussi courge au pieu ? Bon sang, je me demande comment t'as pu demeurer aussi longtemps entre ses griffes.
Je remarque ton regard qui se tourne à plusieurs reprises sur moi en chemin. Tu flippes que je me carapate ou quoi ? C'est pas l'envie qui m'en manque parce que je sais qu'on va atterrir chez toi et qu'elle va passer son temps accrochée à toi comme une foutue sangsue.
Finalement, je ne vous fait pas faux bond et une fois à l'intérieur, je m'affale sur le canapé du salon. Un petit temps de répits pendant que la miss est dans la cuisine. Mais si on s'attend à ce qu'elle ramène du réconfort avec elle, on a tout faux.

- Sérieux ?! lâchais-je en la voyant se ramener avec du thé, manquant de lâcher avec animosité des propos qui visent à lui demander si j'ai une tronche à me siffler du thé. Je la ferme histoire de pas te braquer. Qui sait la vitesse à laquelle ça pourrait de nouveau péter entre nous. Enfin bon, t'es sur la même longueur d'onde que moi visiblement au vu de ce que tu lui adresses, plus gentiment que je ne l'aurais fait en allant récupérer une bouteille de whisky. Tu m'en sers un verre puis me refile une clope. On entrechoque nos verres sous le regard médusé de ta poulette. Putain, comme j'ai envie qu'elle djarte d'ici mais m'étonnerait que ça te plaise si je l'invite à dégager.
Qu'est-ce que tu veux passer de bons moments avec une gonzesse sur le dos ?! Le moindre truc est empreint à la faire râler. J'exagère tu crois ? Sérieux, les femmes ont toujours le truc pour faire cesser les joyeusetés. Pour ça que je m'en passe depuis toujours. Les relations courtes c'est la vie. Regardant autour de moi, je songe qu'elle semble avoir quasi définitivement squatté les lieux depuis qu'on se parle plus. Va savoir si elle va pas réclamer à avoir sa place aussi dans notre planque. Et putain, je veux pas la voir y mettre un pied à l'avenir.

Clope au coin des lèvres, je me penche un instant pour me resservir un verre puis me recale au fond du canapé en étalant les jambes sur la table basse. La miss risque de pas aimer sauf que j'en ai rien à foutre. La provoquer et la pousser dans ses retranchements te permettra peut-être de voir que finalement c'est une pire chieuse. Plus elle râlera pour ceci et cela, plus t'ouvrira les yeux. Mais je dois quand même y aller mollo, pas vrai ? Je devrais peut-être me l'envoyer la minette ? Ça aurait du être une option à envisager au tout début. Sauf que non merci. Pis ça me retomberait assurément sur le coin de la gueule.

Tirant une nouvelle bouffée sur ma clope, je cale ma nuque sur le dossier, le regard perdu dans la contemplation du plafond.

"J'me rappelle que…" déclares-tu en attirant de nouveau mon attention sur toi.

- Yep ? lançais-je curieux.

"On est allé à la cabane, not' repère et puis on est resté là-bas. Mais pas longtemps on y a passé l'aprem ?"

- Ouais juste le temps de s'envoyer en l'air comme deux fou furieux ! lançais-je pour provoquer Maddie avec un sourire mutin.

La miss rappelle alors que ça fait quasi une semaine, l'air de ne pas trouver amusant la façon dont je prends ça à la rigolade.

"Une semaine… mais c'est pas poss… Vaas, tu te souviens de quoi toi ?" me demandes-tu en me regardant avec un lueur de désespoir dans les yeux.

- Pas grand chose de plus que toi, éludais-je légèrement agacé par la présence de l'autre. Limite on dirait qu'elle nous reproche notre "disparition". De ton côté, t'as l'air complètement paumé. Moi aussi, c'est clair, mais je préfère me retrancher derrière une attitude blasée comme si j'en avais finalement plus rien à foutre.

Mon regard capte un instant celui de Maddie qui semble posé sur moi. Je lui lance un regard interrogateur. Ça me fait chier de ne pouvoir être libre d'agir et parler comme je veux en sa présence. J'ai des questions en tête qui ne sauront se traduire en sa présence. Et au-delà de ça, je suis de plus en plus exaspéré par sa "présence " allais-je dire mais je dirais limite "existence". J'ai une animosité qui grandit vis-à-vis d'elle, née d'une frustration et de ce qui s'apparente à de la jalousie, avouons-le. Cette pouf m'a arraché à mon meilleur pote en même temps ... . J'ai pas le pardon facile. Pourtant, il me semble que je ne nourrissais pas autant de rancœur auparavant.

- On fout quoi ici sérieux ?

Ces paroles m'échappent alors que je manifeste à ma façon ce qui se traduit par "on s'emmerde". Sans Mad, on saurait déjà comment occuper notre temps. J'ai vraiment l'impression qu'elle a une sorte de contrôle sur tout. Et j'imagine qu'elle risque de superviser tes ... ou plutôt nos sorties dorénavant. Elle risque de te restreindre pour mieux te protéger ou alors on va devoir se la coltiner durant nos expéditions.
Le sentiment de t'avoir retrouvé est de fait à nouveau ternie. J'ai l'impression que notre amitié est soumise à condition.
C'est dans ces moments là que j'ai envie de retenter de trouver une échappatoire, franchir les frontières de cette ville aussi dangereux que ce soit. Ça a déjà été tenté, sans résultat et à nos risques et périls. Pourtant, l'espoir m'habite à nouveau. Je retourne mon regard sur toi et tends le bras dans ta direction, t'invitant à attraper ma main pour t'attirer d'un coup sur le canapé et chahuter un instant comme des mômes en se bastonnant gentiment un instant sous prétexte de te dérider au vu de la sale tronche que tu tiens depuis notre retour. On atterris sur le sol en faisant un rouler boulé.

- Maddie, tu nous fait un casse dalle ? lançais-je à l’intéressée histoire qu'elle arrête de nous coller aux basques un moment.
Une fois éloignée, je te glisse à l'oreille en t'enroulant un bras autour du cou.

- Elle est pas un peu plus collante qu'avant ? lâchais-je sur le ton de la plaisanterie pour éviter que tu ne te braques comme ça fut le cas il y a un moment. T'as l'air de te dégrader x 1000 en sa présence, j'te jure !

Petit sourire aux lèvres alors que je te frictionne un instant les cheveux avant de te déposer un gros smack sur la joue comme pour imiter ta meuf. Je m'éclate un instant à ce jeu en te bisouillant partout sur le visage, évitant toutefois les lèvres. Vaas en mode bisous baveux qui finissent en léchouilles dans le cou pour déconner. Sauf que la plaisanterie me tire un vif frisson et pas que. Je me redresse soudain pour ne pas laisser voir mon trouble et te file une claque pour jouer les minettes offusquées, adoptant le rôle de la fille qui se serait fait peloter sans son consentement.

- Putain t'abuses mec ! Vieux vicelard va !

Ces âneries me font un bien fou, ça me fait relâcher la pression et ça apporte un peu de bonne humeur comparé aux têtes d'enterrement qu'on affichait plus tôt.



I'm a motherfucking beast !!

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 218
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash




Ash Calahan

J'ai 22 ans et je vis à Silverton, Colorado, USA. Dans la vie, je suis un branleur et je m'en sors vivant ?. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien mais pas tant que ça.


Informations supplémentaires ici.




Baptiste Radulfe ©️ acronical






C'est incongru de se sentir comme un étranger en sa propre maison avec les deux personnes qui sont supposées nous être les plus proches au monde. Enfin, il n'a pas l'impression que quelque ait changé entre Vaas et lui. C'est plus qu'il regarde Maddie comme si c'était une étrangère. Il a l'impression que ça ne fait pas des années qu'il ne l'a pas vue mais des siècles. D'un côté, c'est comme retrouver une vieille amie perdue de vue. De l'autre... c'est comme si on avait envahi son espace privé. Il se surprend à se retrouver détendu de nouveau quand elle part de la pièce. En fin de compte, il a peut-être envie de rester avec la personne avec qui il a vécu cette incohérence temporelle. Le blond regarde Maddie comme si elle ne pouvait pas comprendre. D'une certaine manière, c'est évident qu'elle ne peut pas.  



"T'es con ! Arrête !" S'exclame-t-il tout en rigolant et en faisant semblant de gigoter mais ça le fait rire. On ne peut pas dire que sa résistance soit très grande non plus. Ils jouent plus qu'autre chose. Depuis qu'ils ont mômes de toute façon, ils ne font que cela de jouer. Malgré lui, il ressent un trouble certain en sentant l'odeur et la peau de Vaas se lover contre son cou. Ça n'a duré qu'un instant mais ça a suffi pour le perturber grandement. Heureusement pour lui, son compère de toujours est parvenu magnifiquement à détourner l'attention. Un coup plutôt finement joué. On croirait comme ça qu'il est brut de décoffrage  et qu'il réfléchit pas beaucoup. C'est sans doute pas totalement faux. Toutefois, personne connaît le gars loyal qui se soucie des autres. Le gars qui vous soutiendra dans vos plus grosses conneries juste pour être sûr que vous soyez pas tous seuls à tomber. Vaas irait se faire damner avec lui pour être certain que l'autre se fasse pas chier en Enfer.  Maintenant qu'ils ont repris un peu de distance, un calme relatif est revenu. Le silence est pour lui un havre de paix temporaire jusqu'à ce que la tempête dans son esprit reprenne de plus bel. Il se vautre dans le canapé les yeux dans le vague en train de réfléchir. Il sait que son pote est capable de prendre ça à la rigolade et de faire comme si rien n'était arrivé. Lui aussi d'ordinaire mais là... il y a quelque chose de bizarre. Quelque chose d'impalpable. L'homme a l'impression d'avoir perdu quelque chose d'important. Impossible de se rappeler la nature exacte de l'objet mais il a la sensation que si'l ne le retrouve pas alors autant se laisser crever sur le bas-côté.  



"Y'en a ras-le-cul de ce noir et blanc, de ce brouillard de ces connards de bouffeur d'humains. Faut qu'on trouve le moyen que ça cesse. Ou qu'on se barre, j'sais pas. C'est le bordel ici bro, faut qu'on fasse quelque chose avant qu'je devienne fou." C'est une certitude pour lui. Il se frotte le bras droit et de la poussière couleur chair tombe au sol. C'était le dernier morceau de couleur qui lui restait. Aujourd'hui, il est presque entièrement monochrome. Il y a encore des couleurs en lui mais la dépigmentation est le premier signe de l'aggravation de la maladie. Bientôt, il sera comme les autres un zombie. Difficile de dire quand mais en général, ça prend rarement plus d'un mois. Gêné, le garçon cache un peu son bras en faisant un sourire contrits à Vaas. "J'crois bien que si on tente pas quelque chose, d'ici un mois je serais plus qu'une carpette." Les symptômes de la maladie ne sont pas de la même gravité au stade final. Certains perdent complètement la mémoire, sorte d'alzheimer précoce. Ils sont incapables de se souvenir d'eux-mêmes. Ce sont des animaux qui retournent à l'état de nature. D'autres disparaissent dans les brumes pour ne jamais être revus par des yeux humains. Certains sont encore capables de réfléchir et de vivre mais ils sont éteints comme mort intérieurement. La "maladie" n'affecte pas chacun de la même manière. Les cas les plus graves deviennent fous. Ils deviennent obsédés par l'idée qu'il reste dans couleurs dans chaque être humain. Alors, ils éventrent le premier venu sur un coup de folie espérant que le sang sera d'un beau rouge. Certains farfouillent les cadavres jusque dans les moindres replis de peau. Heureusement, ils sont peu. Ils vivent en solitaire. Certains disent qu'ils sortent de la brume la nuit, que celle-ci les masquent jusqu'à ce qu'ils trouvent la prochaine victime. Ash n'en avait jamais encore croisé et pour ce qu'il en savait c'était des racontars de vieille femme pour stimuler la peur chez les enfants.  

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Texarkana
Féminin MESSAGES : 343
INSCRIPTION : 16/08/2018
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : Kawaii rott

UNIVERS FÉTICHE : réel,fantasy,apo,jeux vidéo
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2196-presentation-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2199-repertoire-rp-de-texarkana http://www.letempsdunrp.com/t2200-personnages-de-texarkana
Pigeon




Vaas
J'ai 22 ans et je vis à à Silverton - Colorado, aux USA. Dans la vie, je suis un glandeur et ça me va bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ou pas ... .



➽ Dans une ville aussi peu ordinaire que Silverton depuis qu'elle a été touchée par cet étrange fléau, il est difficile d'envisager un avenir.
➽ Avant que tout ne change, j'étais attiré par la mécanique mais la vie en a décidé autrement et j'ai préféré passer la majorité de mon temps à ne rien foutre. A croire que le mal qui nous ronge désormais déteignait déjà sur moi à cette époque.
➽ Son véritable prénom est Vassili mais on le surnomme Vaas. Ce surnom lui vient de Far Cry 3, son meilleur pote Ash et lui kiffaient ce jeu.

➽ Caractère : courageux, audacieux, téméraire. Bagarreur, fonceur. Drôle. Mais c'est aussi une mauvaise graine qui peut être très violent, déplacé en tenant des propos blessant ou choquant.

➽ Amoureux de la nature, il a toujours aimé s'aventurer dans la montagne et la forêt. Aujourd'hui, il s'aventure même dans la brume au mépris du danger et des créatures qui s'y cachent parfois.




Jeff Hardy ©️ Claire P



"Y'en a ras-le-cul de ce noir et blanc, de ce brouillard de ces connards de bouffeur d'humains. Faut qu'on trouve le moyen que ça cesse. Ou qu'on se barre, j'sais pas. C'est le bordel ici bro, faut qu'on fasse quelque chose avant qu'je devienne fou."

Je laisse échapper un soupir. J'aimerais tellement qu'il y ait de l'espoir à ce sujet. Pourtant, au fil de nos tentatives, lesquelles ont échouées, j'y crois de moins en moins. Mon regard est attiré par ton bras alors que tu passes la main dessus et que le dernier voile de couleur s'effrite. Je ne le remarque que maintenant que tes manches sont remontées.

"J'crois bien que si on tente pas quelque chose, d'ici un mois je serais plus qu'une carpette."

- Bon sang ! Depuis quand t'es dans cet état ?! Merde Ash !

Ce mystère autour de ce qui s'est passé sur l'île en est-il la raison ? J'inspecte moi-même certains endroits, surpris de constater que mon torse et une partie de mes bras sont gagnés eux aussi peu à peu par ce phénomène.

- T'as raison, quel que soit le phénomène qui nous ait rongé de la sorte, il faut qu'on se bouge tout de suite ! tentais-je de nous requinquer d'espoir et de combativité.

Nous ne devrions pas en être à ce stade étant donné la prise de couleurs à notre arrivée sur l'île. Ou alors est-ce un contre-effet traitre de ces nuances arc-en-ciel. Peu importe ce qui s'est produit. S'il nous reste peu de temps, il nous faut trouver un moyen avant de nous laisser corrompre par cette saloperie. Qui sait si ça n'ira pas plus vite et si ça ne sera pas plus méchant que pour les autres.








I'm a motherfucking beast !!

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Life is colors [Leonnor + Texarkana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: