Partagez
 
 
 

 "La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.




avatar ©️ NOM CRÉATEUR



Dans d’autres circonstances, un post-it avec un mot d’excuse collé à une tasse de thé froide aurait fait l’affaire au regard d’Isaac. Pourtant, il était revenu… Oh ! Il se demandait encore pourquoi il était retourné voir la jeune femme, préparant le petit-déjeuner comme si tout cela était tout à fait normal. Or, ça ne l’était pas, mais alors pas du tout ! Et ça se voyait ! Aucun d’eux n’était à l’aise avec tout cela. Mais il était là, propre comme un sou neuf, bien plus frais que la veille, les idées pas vraiment claires pour autant, mais il était bel et bien là, et cela par respect pour Jo. Oui, parce qu’il tenait à son amitié, il tenait à l’unique relation qu’il avait actuellement et qui lui donnait envie d’être différent pour ne pas tout gâcher entre eux. Malgré tout, c’était un peu ce qui s’était passé la veille au soir, alors que ses lèvres s’étaient posées sur les siennes, qu’il l’avait désiré comme jamais… Y pensait de nouveau n’allait rien y changer, bien au contraire.

Son regard brun se posa sur elle et la salua tout en ponctuant avec le surnom qu’il lui avait attribué quelques temps auparavant, comme pour donner l’impression que rien n’avait changé entre eux, alors que pourtant, c’était le cas. Ils n’étaient pas à l’aise. Ils n’étaient pas naturels. Les réponses évasives de la jeune femme lui donnaient envie de quitter l’appartement au plus vite, mais une partie de lui-même lui demander d’attendre encore un peu. Son regard posé sur un point invisible devant ses chaussures de cuir, il fronça les sourcils en entendant la jolie brune s’excuser. Il releva alors uniquement ses yeux bruns sur cette dernière, se questionnant, s’inquiétant, pour ce qui allait suivre. Silencieux, il sourit en coin. Oui, il avait la tête des mauvais jours, comme bien souvent. « Je suis rentré chez moi, oui. En fait, j’avais prévu d’y rester, mais… Va savoir pourquoi, je me suis dis que je ne devais pas fuir, que je ne devais pas disparaître comme ça, que ça risquait de nuire à cette relation particulière qui nous uni… Et je ne parle pas d’hier soir ». Il porta, à ses lèvres, la tasse de café fumante tout en souriant en voyant Jo piocher dans le paquet de céréales, telle une adolescente au saut du lit. « Non » Répondit-il simplement. Il n’avait pas envie de se rendre au travail pour le moment, il n’avait pas non plus envie de voir Logan.

Il baissa de nouveau son regard brun sur un point invisible sur le sol de l’appartement de Jo, laissant l’ambiance s’alourdir. Une ambiance que brisa bien vite Jo en se montrant dès plus franche avec Isaac qui redressa la tête en écoutant cette dernière. Pour avoir merdé, ça, ils l’avaient fait ! Et oui, Isaac avait réellement l’impression de marcher sur des œufs depuis qu’il s’était levé ce matin. Il prit une nouvelle gorgée de café tout en restant appuyé contre l’établi « Compris » puis ajouta « Je pense qu’il est temps pour moi de partir… On se retrouve à l’hôpital ». Isaac termina sa tasse de café en une gorgée, se saisit de son manteau, de sa mallette et quitta l’appartement après un simple « A tout à l’heure ».

En arrivant à l’hôpital, Isaac déposa ses effets personnels dans son bureau, troqua son manteau contre sa blouse blanche, accrocha son bipeur à sa ceinture et se rendit au chevet de Logan qui était bien réveillé pour un homme qui avait bien failli mourir la veille « Hey ! Comment tu te sens ?! » Sans même attendre sa réponse, il jeta un coup d’œil à son dossier médical, ainsi qu’à ses constantes « Izzy, je vais bien » ajouta le patient avec un sourire. « Jo travaille aujourd’hui ? »

En entendant son prénom, Isaac avait l’impression de faire un saut dans le temps, se retrouvant à l’embrasser avec douceur la veille au soir, ne désirant qu’elle. Mais la voix de Logan se fit entendre de nouveau « Isaac ?! Ça va ?! » ce à quoi le médecin répondit simplement « Oui, oui… Qu’est-ce que tu m’as demandé ?! » « Jo travaille aujourd’hui ?! » « Oui. Elle ne devrait pas tarder à arriver » tout en souriant, malgré lui. Debout au bout du lit du trentenaire, il vit son ami la chercher du regard à travers les baies vitrées qui l’entouraient « Tu tiens à elle ? » demanda-t-il dans un souffle, ce à quoi il répondit « Oui… Quand on m’a tiré dessus, je n’ai pensé qu’à elle et uniquement à elle. Je voulais survivre pour pouvoir encore l’entendre rire à mes blagues stupides » fit-il en riant, mais la douleur le rattrapa et il grimaça. « Doucement Logan. Tes points sont encore frais ». Il appuya sur le torse de son ami pour l’obliger à se rallonger avant de tourner des talons « Je repasserai plus tard, sois sage ».

A peine sortit de la chambre de Logan qu’il croisa la jolie brune et lui saisit avec douceur le poignet, approchant ses lèvres de son oreille, lui souffla « Il t’aime… Ne le fais pas souffrir en le quittant à cause d’une connerie… S’il te plaît » Il avait conclu en la suppliant presque. Il tourna la tête pour voir Logan qui ne les quittait pas des yeux. Il laissa glisser sa main le long de son poignet et de ses doigts sans la quitter des yeux « Il t’attend ».





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


« -particulière… C'est le bon mot je crois... » ajouta Jo' en adressant un sourire tendre à Isaac. Même si ce qu'elle avait ressentit la veille lui filait la trouille, elle tenait à l'homme qui était assis là, en face d'elle en train de boire son café. Jo' n'avait pas la moindre idée de ce que tout ça allait donner, si ça conscience allait pouvoir s'en accommoder. Mais elle aimait cette relation particulière. Il la faisait sourire à baisser les yeux comme ça, ça lui donnait presque l'air d'un gamin. D'un gosse qui voulait parler mais n'osait pas, qui voulait qu'on lui accorde le pardon ou un truc du genre.

« -ça marche... »
Un nouveau sourire avant qu'elle ne le suive du regard alors qu'il quitta la cuisine pour la laisser seule. La porte se referma et Jo resta quelques secondes pensive, sa tasse en suspens. Dire les choses étaient le meilleur moyen de se sentir mieux. Et c'était ce qui venait de se passer. Elle se sentait déjà mieux d'avoir eut la force et la franchise de faire comprendre à Isaac qu'elle ne voulait pas de cette sorte de gêne entre eux. Si elle prenait du recule, il s'agissait d'un baiser. Il n'y avait pas eu plus… Même si l'envie de était bien présente… Rah mais qu'est ce qu'elle avait à toujours être attiré par les mecs qu'il ne fallait. Et puis bon il s'agissait de Jacobs ! Tout s'effaçait avec le temps, alors peu à peu, elle oublierait la brûlure dans ses reins, les frissons sous ses caresses…

Elle se leva enfin en se disant qu'elle ne devait penser qu'à Logan. C'était lui sa priorité. Lui qui avait besoin de son attention. Peut-être plus en tant que Psy qu'en tant que… Qu'amourette ? Petite amie ? Pfff… ça aussi elle devait prendre le temps de le définir, de se poser les bonnes questions. La jeune femme prit le temps de faire la vaisselle, bloquant sur la tasse de café d'Isaac. Elle soupira en la passant enfin sous l'eau et de la savonner avec force.

Quelques minutes plus tard, elle sortait de chez elle pour rejoindre l’hôpital. Elle fit une bonne partie du chemin à pieds, comme si le petit soleil d'automne qui brillait allait l'aider à s'alléger. Même si cela rallongeait son trajet, même si cela repoussait le moment où elle verrait Logan. Le voir allongé dans ces draps blancs, l'imaginer lui sourire, qu'il ait espéré la voir endormie sur une chaise à ses côtés ayant veiller toute la nuit… Cela lui serra le coeur. Elle ne le méritait pas.

Jo' se décida à monter dans un taxi pour finir le chemin, autant éviter de passer trop pour la fille sans coeur ! Et puis elle venait de se dire qu'en le voyant, peut-être que cela effacerait tout le reste. Que son coeur ferat un grand boom dans sa poitrine et qu'elle ne penserait plus jamais à Jacobs de cette façon. Mais c'était sans compter qu'elle le croisa dans le couloir avant de pouvoir rentrer dans la chambre de Logan. « -merci pour l'info... » souffla Jo pour seule réponse, baissant les yeux quelques secondes sur ses doigts qui venaient se s'entremêler à ceux d'Isaac. « -ne t'en fais pas… » Un sourire pour Isaac avant qu'elle ne se mette à rire et ne rentre dans la chambre. « -alors il paraît que je n'ai pas le droit de te faire rire ! » lança la jeune femme en s'approchant du lit.

Malgré le sourire qu'elle affichait, et la joie qu'elle ressentait de le voir en vie, elle le savait… Pas d'étincelle… Pas de magie… Elle tenait à lui… Voilà tout.

Jo' posa son sac et avança la chaise près du lit de Logan. Elle ne l'embrassa pas, mais saisit sa main et lui sourit. "-ça va?" souffla-t-elle en souriant avec tendresse, le coeur serré à la fois de le voir, à la fois de ne pas savoir quoi faire. "-je t'interdis de refaire ça d'accord? Tu peux pas nous infliger des trucs pareil."

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Logan E. Kenway
J'ai 36 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en amitié à bénéfice mutuel et je le vis plutôt bien.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 180817105629670527


avatar ©️ Morphine


Une chambre vide de toute présence, à l’exception de la sienne, l’accueilli à son réveil. La douleur était, elle aussi, bien présente. Le cœur lourd, il aurait aimé que la jeune femme soit à ses côtés aux premières lueurs du jour. Sa seule présence l’aurait rassuré. Mais rien. Personne. Il laissa retomber brusquement sa tête contre l’oreiller tout en poussant un soupir. Elle devait être rentrée tard chez elle pour dormir un peu afin d’être au mieux de sa forme pour sa journée de travail… Cette idée-là le rassurait. Il fini par retomber dans les bras de Morphée, mais fut réveillé par la visite d’une infirmière et de son… Chirurgien ?! Logan avait froncé les sourcils. Il avait pourtant expressément demandé son ami… « J’avais demandé à être opéré par Isaac. Que s’est-il passé ?! » Un regard entre le chirurgien et l’infirmière et Frey se décida à lui répondre, le regard posé sur le dossier médical de son patient « Il a été dégagé du bloc par sa petite-amie ! Il vous expliquera tout ça. Vos constantes sont bonnes, c’est prometteur. Je vous garde encore en observation 24H et ensuite, je vous ferai transférer dans une autre chambre. Bonne journée Mr. Kenway ».
Logan était resté figé sur le « Petite amie ». Depuis quand son ami avait quelqu’un dans sa vie et surtout, depuis quand il obéissait de la sorte et encore plus dans son propre bloc opératoire ?! Il reposa une fois encore sa tête contre l’oreiller, tout en soupirant. Le principal c’était qu’il était toujours de ce monde !

Les heures passèrent et le trentenaire avait reçu la visite de certains collègues de travail avant que tout le monde s’en aille pour laisser place à Isaac. La conversation fut brève et il en oublia même la petite-amie, se concentrant uniquement sur Jo et elle seule. A peine avait-il prononcé son prénom qu’il avait envie de sourire. Mais lorsqu’il l’a vit apparaître l’autre côté de la baie vitrée, son cœur se gonfla. Elle était là. Elle était belle comme le jour. Il ne la quittait pas des yeux.
Néanmoins, Logan fronça les sourcils en voyant Isaac lui attraper le poignet pour lui murmurer quelques paroles dans l’oreille, puis leurs doigts… Non… Les calmants altérés son jugement et sa vue. Il ferma les yeux avec violence, secoua la tête comme pour oublier tout cela, toute sa théorie stupide et se concentra de nouveau sur Jo qui entra dans sa chambre. Ce sourire. Il avait craint de ne jamais le revoir. Pourtant, son regard se posa au loin, sur Isaac, qui s’était retourné pour les observer un instant, comme si quelque chose n’allait pas, avant de s’en aller… Mais la voix de Jo le ramena dans l’instant présent, et il serra la main de Jo dans la sienne « Encore mal, et un peu sonné, mais ça va » fit-il avec un sourire tout en embrassant la main de Jo en entendant ces dernières paroles « Promis, je ferai attention ». Mais le « nous » l’intrigua et il ajouta « Isaac était inquiet aussi ?! »
Logan se redressa tout en prenant soin de ne pas ouvrir ses points, même si la douleur le fit grimacer « Le Dr. Frey m’a dit qu’Isaac avait été dégagé de son bloc. Tu es au courant de quelque chose ? Je te demande car tu es la seule ici à l’apprécier et à le connaître ».  Il se saisit du verre d’eau sur sa table de nuit et en avala une infime gorgée. Ce n’était pas encore le top de la forme ! Sa main toujours dans celle de Jo, il lui sourit « Je suis content que tu sois là honey ». Il n’avait pas cessé de penser à elle, dès le moment où il avait pris cette balle, et cela jusqu’à son réveil. Il voulait la revoir encore une fois. « Finalement on mangea mes spaghettis aux boulettes de viandes un autre jour » Ajouta-t-il avec un sourire amusé. Puis reprit avec plus de sérieux « Je suis vraiment désolé de t’avoir inquiété de la sorte »



 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Jo' avait bien vu que Logan regardait par la vitre, au loin. Est ce qu'Isaac était encore là ? Est ce qu'il était resté pour les observer ? Pour être certain qu'elle n'allait pas briser le cœur de son meilleur ami ? Elle avait préférer le ramener à elle en parlant, évitant soigneusement de regarder elle aussi derrière.

Bon d'accord, elle était totalement dans la merde. Parce qu'elle souriait à nouveau comme une adolescente. Logan avait un charme fou et il lui plaisait c'était un fait. Elle n'en était pas amoureuse. Pas encore ? Peut-être que ça pouvait venir avec le temps, les coups de foudre c'était uniquement pour les romans à l'eau de rose non ? Et puis ça n'était pas parce qu'on avait ressentit une attirance pour quelqu'un d'autre qu'il fallait tout foutre en l'air ce qu'on avait déjà. Dans le fond, est ce qu'un baiser c'était tromper ? Est ce qu'y penser c'était tromper ? Est ce que c'était tromper puisqu'elle ne se considérait pas totalement en coupe avec Logan ? « -il faut que te repose... » souffla Jo en poussant toutes ses questions dans un coin de sa tête, serrant un peu plus fort la main du policier. « -je sais c'est une phrase bateau, mais c'est la vérité... » ajouta-t-elle en lui souriant.

« -Iz ? Bien sur qu'il était inquiet ! » répondit Jo peut-être avec un peu trop de conviction dans sa voix. « -ça a été compliquer de lui faire comprendre qu'il n'était pas Dieu... » ironisa la jeune femme. « -je te raconte même pas l'engueulade qu'on s'est mis pour que j'arrive à le faire sortir du bloc. C'était juste impossible que ça soit lui qui t'opère. » Elle n'avait pas la moindre idée des blabla de couloirs qui s'étaient étalés depuis la dispute qu'elle avait eut avec Isaac. A la base, elle n'accordait pas de crédit à tout ça. Si elle avait su…

« -dans son métier, être trop impliqué émotionnellement pendant une opération, ça peut conduire à faire des erreurs. De grosses erreurs. Et… » Jo leva les yeux vers le plafond et ajouta enfin : « -c'était trop dangereux… Pour toi… Pour lui… attends laisses moi faire... » mais c'était trop tard, Logan avait saisit le verre tout seul. « -hey… j'suis là c'est pas juste pour faire la conversation d'accord. » Voilà qu'elle se prenait pour sa mère…

« -t'en fais pas, c'est pas grave, je les goutterais une autre fois. On aura tout le temps pour ça. » Un sourire avant qu'elle ne s'approche de la main de Logan pour y déposer un baiser. Mais elle baissa les yeux et souffla : « -et moi j'suis désolée de ne pas avoir été présente à ton réveil… J'avais… j'avais besoin d'un peu de repos… Même si je n'ai pas beaucoup dormi au final… Enfin bref, je suis désolée… Enfin ce qui compte c'est que tu sois réveillé et petit à petit te te sente mieux. Ils t'ont prescris des séances avec quelqu'un ? Quelque chose dans le genre ? » Jo' s'était levée en disant cela, attrapant le dossier médicale. « -rien, non mais j'te jure ces chirurgiens… Il ne pense jamais au côté psychologique. »

Soudainement, la jeune femme ferma les yeux avec force, et pinça ses lèvres entre elles. « -j'parle trop… Et tu es censé te reposer… Excuses moi... » souffla-t-elle en venant reprendre sa place près de lui. « -quelle idée aussi d'aller attraper les méchants ! » un sourire tendre et désolée à la fois, Jo' caressa la joue de Logan.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Logan E. Kenway
J'ai 36 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en amitié à bénéfice mutuel et je le vis plutôt bien.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 180906092908829884


avatar ©️ Morphine


Même si ces conseils ne cessaient de lui être répétés par tous ceux qui entraient dans sa chambre depuis son réveil, Logan apprécia, malgré tout, la sollicitude de Jo à son égard. Elle prenait soin de lui et oui, il trouvait cela attendrissant. Pourtant, ce qui l’intriguait, c’était le pronom employé par cette dernière au sujet de l’inquiétude que son état de santé avait engendré. Il haussa les sourcils en l’entendant répondre. Mais alors qu’il s’apprêtait à lui faire part de son étonnement, ce que rajouta Jo le fit froncer les sourcils et toutes les pièces du puzzle commençaient à se rassembler pour faire un tout. La petite-amie d’Isaac qui l’avait fait sortir du bloc opératoire, lui qui était d’un entêtement sans faille, lui qui faisait passer sa carrière et ses patients avant toute chose… Cette petite-amie n’était autre que la femme qui se trouvait à ses côtés et pour qui il éprouvait des sentiments forts. Et le fait qu’elle soit parvenue à l’extirper du bloc opératoire… Cela lui faisait comprendre qu’il n’était peut-être pas le seul à succomber dans l’histoire. En ce qui concernait l’engueulade qui avait suivi, ce n’était en rien étonnant. Isaac restait lui-même en toute circonstance !
Logan commençait à ne plus savoir où donner de la tête avec tout cela et décida de prendre une gorgée d’eau. Jo avait voulu l’aider et cela le fit sourire faiblement, mais il se montra plus rapide. Il décida alors de se concentrer sur le repas qu’ils auraient dû partager la veille, pour ne pas penser à ce que sa raison tentait de lui faire comprendre. Et la réponse de Jo le rassura. Ce fut comme un baume sur son cœur. Il se trompait sûrement sur toute la ligne. Une fois encore, cette dernière se remit à déblatérer sans s’arrêter, passant du coq à l’âne, et cela sous le regard suspect du trentenaire, qui découvrait cette facette de sa personnalité. Puis un sourire s’afficha sur ses lèvres en l’entendant s’excuser de trop parler avant de lui reprocher, gentiment, de risquer sa vie pour arrêter les suspects. Une fois encore, elle trouva le ton et le geste qui l’apaisa. « Je te rassure, je vais attendre un peu avant d’y retourner » puis il se tût un instant, ne sachant comment faire, quoi penser de toutes ces informations « Je suis impressionnée que tu sois parvenue à faire sortir Isaac de son antre… C’est bien la première fois qu’il obéit à quelqu’un d’autre que lui-même ». Ok… Il commençait à jouer le flic, plus que l’homme qui tenait à Jo. Mais ils se posaient bien trop de questions et avaient besoin de réponses. Puis les doigts d’Isaac frôlant ceux de Jo, le murmure à son oreille, son regard sur elle… Tout ça lui revint en mémoire. « J’ai demandé à Jacobs de m’opérer, parce que je savais qu’il en était capable. Je veux dire, c’est l’un des meilleurs ici ». Pourtant, elle s’était soucié de son implication émotionnelle, elle s’était soucié d’Isaac, alors que c’était lui qui se battait pour survivre.

Logan se redressa davantage dans son lit, grimaçant une fois encore, mais la douleur intérieure était plus importante que celle de son corps en cet instant « Tout à l’heure, le Dr. Frey m’a expliqué que c’était la petite-amie d’Isaac qui l’avait fais sortir du bloc… Et tu viens de me dire que c’était toi qui l’avais fait sortir… Je suis un flic… En convalescence, mais un flic quand même… Alors quand je fais le lien… Et je connais Isaac, je sais que c’est le plus gros emmerdeur de première et jamais, ô grand jamais, il ne m’aurait abandonné sur la table… Sauf si quelqu’un de spécial le lui avait demandé… Puis il y a ce regard quand tu t’es approchée de moi… »  La machine laissait apparaître l’accélération de son rythme cardiaque au fur et à mesure de sa tirade et ajouta « Jo…  Dis-moi que ce n’est que des bruits de couloirs et que tu n’es pas avec lui ?! S’il te plaît. Là, maintenant, j’ai besoin d’être rassuré parce que, comme tu peux le voir, ce n’est pas le top de la forme et j’ai besoin de toi. J’ai besoin de te savoir à mes côtés, sans me dire que tu penses à un autre au moment même où tu es avec moi ».

Oui, Logan était au plus mal. Deux plaies qui le faisaient atrocement souffrir. Il avait failli perdre la vie il y a de ça, quelques heures, et maintenant ça… Oui, il avait besoin que Jo le rassure, lui dise que ce n’est qu’un mauvais tour de son esprit…




 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Ce qui allait se dérouler, Jo' ne l'avait pas vu venir. « -oui enfin techniquement c'est Frey qui lui a dit de dégager. Mais c'est moi qui suis intervenue. » Elle fronça légèrement les sourcils. Le ton de Logan avait changé. Elle pencha légèrement la tête sur le côté en écoutant la suite. Oui bien entendu qu'elle savait qu'il avait demandé Isaac pour ces raisons là. Peu à peu, elle sentit son ventre se nouer. Où voulait-il en venir ? Mais elle comprit en un éclair lorsqu'il évoqua cette histoire de petite amie. Normalement, elle se serait mise à rire devant une telle information. Mais elle contenta d'écouter l'analyse que Logan était en train de faire. Elle ouvrit la bouche pour répondre, mais il enchaîna, lui demandant des preuves en quelques sortes.

« -tu fais quoi là ? J'suis dans une salle d'interrogatoire ? J'crois qu'on l'a déjà joué cette scène là... » Oui, ils s'étaient déjà pris la tête au sujet d'Isaac, lorsqu'ils s'étaient allés au restaurant… Mais les choses étaient différentes à l'époque. « -Calmes toi s'il te plais... » souffla Jo en voyant les constantes qui s'emballait. En disant cela elle n'avait pas osé poser sa main sur la sienne.

La jeune femme se passa une main dans les cheveux, cherchant les mots qui auraient le meilleur impact. Elle leva la tête et dit : « -Logan regarde moi, regarde moi s'il te plais. » Lorsque ce fut chose faite, elle ajouta : « -je ne suis pas la petite amie d'Isaac. Je ne sais pas ce que les gens disent, mais le personnel de l’hôpital adore ce genre de ragots. » Jo' prit quelques secondes pour appuyer son regard et reprit : « - je suis là, avec toi, pour toi. Si je lui ai ordonné de poser son scalpel et de sortir du bloque c'était autant pour lui que pour toi. » Trouver les bons mots, le convaincre et se convaincre elle même…

« -il m'a appelé lorsque tu es arrivé aux urgences. J'ai couru aussi vite que j'ai pu. Mais il était déjà entrer dans le bloc… Tu étais là, allongé sur cette table, entre la vie et la mort… Et... » Jo' sentait sa gorge se serrer rien que d'y repenser. « -s'il avait fait une erreur, si tu étais mort entre ses doigts… Je ne pouvais pas vous perdre tous les deux. J'ai fais ça pour vous deux. Est ce que tu comprends ? » Elle déglutit avec difficulté, est ce qu'elle devait lui dire ? Non, ça ne servait à rien, ça n'avait été qu'un baiser. Mais elle devait lui parler de la soirée tout de même. « -cette nuit, il est venu frapper chez moi… Complètement ivre. Parce qu'il avait peur… Peur pour toi, pour ta vie… Parce qu'il m'en voulait aussi de l'avoir empêcher de te sauver la vie, comme tu l'as fais pour lui par le passé. On a discuté, il a dormi sur le canapé… » Jo' laissa échappé un long soupire, avant de déglutir à nouveau. Puis elle souffla fataliste « -tu n'as pas confiance en moi… Depuis le début... » Jo' ferma ses paupières quelques secondes, se disant qu'elle préférait être bien loin de cette chambre. Loin de ces deux hommes… "-tout ce qui compte c'est que tu sois en vie..."

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Logan E. Kenway
J'ai 36 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en amitié à bénéfice mutuel et je le vis plutôt bien.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 180906092908829884


avatar ©️ Morphine


Donc, le chirurgien disait vrai… Une femme était parvenue à extirper Isaac du bloc opératoire et d’après les dires de ce même homme, elle était sa petite-amie. Alors oui, en cet instant, Logan était complètement perdu. Que s’était-il passé en 24H pour que son monde s’écroule de la sorte ?! Est-ce qu’un papillon avait battu des ailes trop fort à Tokyo ?! Alors oui, Logan se montra sous un jour que connaissait déjà bien Jo, celui du flic. Parce que tout cela, ce doute constant qui lui tiraillé les entrailles, il était presque permanent depuis leur rencontre. Il inspira profondément, tentant d’apaiser la machine à ses côtés afin de ne pas alerter le personnel médical et posa, par la suite, son regard vert sur Jo à sa demande. Il était complètement perdu et c’est là, maintenant, qu’il avait besoin que Jo lui prouve que ce n’était que dans sa tête, que ce n’était qu’un mauvais trip post-traumatique dû aux balles qu’il avait reçues. Oui, il en avait besoin. Alors, il l’écouta avec attention, se demandant, espérant, qu’elle réussisse à le convaincre que tout cela n’était que dans sa tête. Elle ne pouvait pas les perdre tous les deux. Que devait-il comprendre à ces mots ?! Mais ce qui l’interpella le plus, c’était dans l’état dans lequel il l’avait mise avec ces questions stupides. Ce qui suivit, en entendant qu’Isaac était venu complètement ivre… Cela ne le rassura pas un instant… Mais les mots qu’elle souffla par la suite lui firent mal. Il posa sa tête contre son oreiller, ferma les yeux avec force, s’en voulant de lui faire endurer cela. Comme si elle n’avait pas déjà assez enduré par sa faute ces dernières 24 heures ?! Il redressa alors sa tête, son regard sur elle, il tendit la main jusqu’à la sienne et la serra entre ses doigts « J’ai confiance en toi Jo… ». Il allait falloir faire mieux parce que pour le moment, il n’était pas parvenu à le lui prouver « Je sais que jamais il se passera quoi que ce soit avec les hommes de cet hôpital.. Mais Isaac… » comment dire cela « Vous avez une relation particulière. Il t’écoute, il se préoccupe de toi. Il ne l’a même pas fait avec son ex-femme et c’est ce qui fait que, eh bien, c’est son ex-femme » Il caressa le dos de sa main avec son pouce et reprit « Et toi… Jo… Quand je suis venu te voir pour t’inviter à boire un café afin de me faire pardonner, tu t’es rendu auprès d’Isaac car il avait passé un mauvais moment… Tes pensées étaient uniquement dirigées vers lui. Quand tu l’as fait quitter le bloc, tu as pensé à lui et sûrement avant moi, mais je ne t’en veux pas [/color] » il sourit avant d’ajouter « Il était ivre, il est venu chez toi, et tu l’as gardé pour le faire dormir sur ton canapé alors que beaucoup, connaissant Isaac, lui aurait appelé un taxi ». Bon. Il pourrait faire mieux « Alors oui, je ne te fais pas confiance quand ça le concerne car je suis extérieur à tout cela et quand je vous vois, j’ai peur. Et je ne dis pas ça parce que je ne tiens pas à toi, mais au contraire, parce que je tiens vraiment à toi Jo et que je ne veux pas te perdre ».

Logan ne lâcha pas la main de la jolie brune et ne la quittait pas, non plus, des yeux « Mais si tu me dis que je me fais des idées, que ce n’est qu’un ami et uniquement cela, alors je te fais confiance car tu es la meilleure chose qui me soit arrivée dans la vie et je ne souhaite pas perdre tout ça juste parce que j’ai peur » avant d’ajouter pour détendre l’atmosphère « J’ai envie de t’embrasser, mais ces putains de fils m’en empêchent ! Rappelle-moi de régler mes comptes avec le connard qui m’a tiré dessus » et décida alors d’embrasser juste la main de Jo.





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


« -ah ouais, ba c'est pas vraiment l'impression que ça donne... » c'était sortie tout seul… Et elle se mordit la langue pour ça avant de souffler un « -pardon... » Elle était fatiguée, et un petit peu sur les nerfs. Alors la petite crise de jalousie que Logan était en train de lui faire, Jo' s'en serait bien passée. Même si dans le fond, c'était justifié, et qu'elle n'était pas blanche comme neige. « -j'suis fatiguée excuses moi... » C'était bien beau de demander pardon toutes les trois secondes, simplement parce qu'il était passé à deux doigts de la mort et qu'elle ne voulait pas s'emporter contre lui comme elle l'avait fait les deux premières fois où ils s'étaient vu. Logan avait un caractère idéal, gentil, doux, attentionné. Il avait de l'humour et il avait un charme fou. Mais la facette de sa personnalité qu'il était en train de lui montrer, elle la détestait. Clairement.

Plus il parlait, plus elle sentait son cœur se serrer dans sa poitrine. Était-elle si transparente ? Est ce que c'était marqué sur son front ? Elle ne lui avouerait pas. Parce que ce n'était rien. Parce qu'il n'y avait rien entre elle et Isaac. Pourtant elle ouvrit la bouche pour dire : « -tu as raison. Avec Isaac nous avons une relation particulière. C'est tout à fait le bon mot. » ça au moins c'était une certitude, elle pouvait le dire haut et fort. « -je ne sais pas pourquoi il m'écoute et prends mon avis en compte. Je ne sais pas non plus pourquoi c'est chez moi qu'il est venu cette nuit. » Elle haussa les épaules et leva les yeux au ciel en même temps. « -sans doute le côté psy, en plus de l'amie. J'en sais rien, tu n'aura qu'à lui demander à lui. »

Jo caressa la main de Logan avant de venir la coller contre sa joue. « -je tiens à toi, et je tiens à lui. Pas de la même façon… Isaac c'est… C'est un peu mon patient maudit. Celui que je n'arrive pas à aider vraiment. Même si je crois que ça a marché, en réalité il est toujours autant brisé. Tu comprends ? » Elle déposa un baiser dans la paume de la main de Logan en tournant le visage, puis ajouta : « -dans ce bloc, j'ai été égoïste. Parce que j'ai pensé à moi. A moi en premier. A mon cœur qui était sur le point d'exploser, à l'angoisse de te perdre. S'il avait fait une erreur, ça l'aurait détruit. Et je n'aurai pas été capable d'être à ses côtés. Je n'en aurai pas eu la force. » Jo ferma les yeux et inspira un grand coup. « -je sais que c'est confus et sans doute super naze comme plaidoirie. » Elle osa un léger sourire alors qu'elle fixa les draps blancs.

Mais elle trouva la force de relever les yeux et d'ajouter avec toute la douceur du monde : « -Logan… Avec Isaac nous sommes proches. J'sais pas comment c'est arrivé mais c'est comme ça. Nous ne sommes que des amis. Oui, il y a une sorte de tendresse et de protection mutuelle. Mais je ne crois pas que ça soit interdit entre amis. Tu es flic tu connais mieux les lois que moi... » Bon d'accord un petit trait d'humour pouvait peut-être aider ?

Jo se leva de la chaise, et caressa le visage de Logan avec douceur. Puis elle quitta ses chaussures et vint se lover contre lui, prenant garde aux fils, et surtout à ses blessures. Avec douceur elle lui fit tourner la tête et souffla : « -oubli les méchants pour le moment… Repose toi… Et embrasse moi... » Elle lui sourit avec douceur avant d'avancer son visage pour venir embrasser ses lèvres, faisant elle l'effort. Hors de question qu'il bouge. Jo' mit toute sa tendresse dans ce baiser. Elle voulait qu'il efface celui qu'elle avait échangé avec Isaac. Que cela efface toute la nuit qu'elle venait de passer, et la conversation qu'elle venait d'avoir avec Logan…
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Logan E. Kenway
J'ai 36 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en amitié à bénéfice mutuel et je le vis plutôt bien.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 180906092908829884


avatar ©️ Morphine


Logan était peut-être épuisé, son corps était endolori, son esprit malmené par l’ensemble des informations que l’on venait de lui transmettre, mais une chose dont il était certain, c’était que la jeune femme prenait des pincettes avec lui, comme craignant de s’emporter contre lui… Ce n’était pas totalement elle de faire cela. Même si, dans ce cas-là, il apprécia, car il n’était pas sûr de pouvoir supporter une dispute dans son état actuel. Mais afin de ne pas envenimer les choses entre eux, il décida de poursuivre, d’expliquer, de mettre des mots sur ce qu’il ressentait car, eh bien, il ne voulait pas perdre Jo, tout simplement.

Mais quand ce fut au tour de cette dernière de prendre la parole afin de se justifier, les premiers mots lui serrèrent le cœur. Elle avouait finalement qu’ils avaient une relation particulière, et même s’il avait prononcé ce terme à voix haute, il aurait préféré ne pas entendre la confirmation de la part de Jo. Et plus elle poursuivait, et plus il commençait à craindre la suite. Puis elle prononça le mot « amie » et soudainement, Logan eut l’impression de pouvoir respirer à nouveau et il se mit même à rire légèrement en l’entendant décrire Isaac de patient maudit. Il hocha lentement de la tête lorsqu’elle lui demanda s’il avait compris. Il n’avait pas envie de prononcer le moindre mot et de risquer d’interrompre Jo et de briser ce moment de douceur.

Logan prit alors conscience de la décision de Jo, de l’état dans lequel elle s’était trouvé lorsqu’il avait été admis en urgence au bloc… Il ferma alors les yeux avec force et s’en voulu d’avoir seulement mis en doute la confiance qu’il avait en Jo « Non, ce n’est pas confus et naze comme tu dis… Jo… Je suis désolé d’avoir douté de toi… Sincèrement… Je n’avais pas pris conscience de tout cela, de toi au milieu de nous deux. Entre un qui est un vrai cauchemar quand il peut s’y mettre, et moi qui me fait tirer dessus… » il poussa un soupir « Désolé honey ».

Il se mit à rire, le faisant grimacer presque aussitôt. Il remercia le connard qui lui avait été tiré dessus et ajouta « Ce n’est pas interdit entre amis ». Jo se leva de sa chaise et à ce moment-là, Logan craignit qu’elle ne s’en aille, mais bien au contraire, elle s’allongea contre lui alors qu’il passa un bras autour de sa silhouette et sourit avec douceur en l’écoutant. Il embrassa avec tout autant de douceur et de tendresse qui lui était possible et reposa sa tête contre l’oreiller tout en appuyant sa tête contre celle de Jo « Merci d’être là et de me supporter ». Un baiser sur sa chevelure brune et il ferma les yeux. La discussion, la douleur, les calmants, l’angoisse, les questions… Tout cela l’avait épuisé. Ce fut donc d’une voix endormie qu’il ajouta « Finalement, c’est sympa de se faire tirer dessus », puis un silence et il se mit à rire, le faisant grimacer de douleur et posa sa main valide sur sa blessure par réflexe « Bon, peut-être pas finalement ».
Il déposa un nouveau baiser sur le front de la jolie brune avec une certaine faiblesse, sans même ouvrir les yeux, véritablement épuisé « Je vais dormir un peu… Sois sage en attendant » et tomba bien vite dans les bras de Morphée.



 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 30
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même

Elle au milieu… Il ne croyait pas si bien dire… Jo' se sentait vraiment tiré d'un côté et puis de l'autre. Entre sa conscience, ses sentiments… Elle ressentait trop d’émotions à la fois depuis hier, elle avait l'impression de se noyer. Pourtant, la jeune femme parvint à convaincre Logan qu'il n'avait pas à s'inquiéter de la sorte, que la jalousie et la peur n'avait pas à être présente dans son esprit. Ce qui la faisait flipper de son côté, c'était ce que lui avait confié Isaac avant qu'elle ne rentre dans cette pièce. Plus Logan parlait, la regardait, plus elle le comprenait oui. Il ressentait bien plus de chose à son égard qu'elle… Il était amoureux… Et ça, dans l'esprit de Jo', s'était un signal d'alarme. Et le pire c'était que ça n'était pas réciproque. Elle l'aimait beaucoup… Cela créait une grande différence… Enfin, il ne venait pas de lui dire ces petits mots si précieux au creux de l'oreille, alors elle pouvait se détendre un peu. Elle se sentait juste mal de ne pas éprouver cela pour lui.

« -c'est rien… Le plus important c'est que tu sois vivant… Et que maintenant tu prennes du repos. Sinon je vais devoir attendre longtemps pour les manger tes pâtes. » Un sourire en coin tendre à la fois rieur. Elle se détestait encore plus parce qu'il avait tellement à lui donner. Elle se sentait si bien lorsqu'elle était avec lui, pourquoi toujours chercher à compliquer les choses ! C'était quand même un truc de fou, pour une psy de ne pas parvenir à mettre sa vie sentimentale en ordre. Ça avait toujours été un chaos total.

« -chut... » souffla la jeune femme alors que Logan faisait de l'humour et ravivait la douleur de ses blessure. « -d'accord… Je reste un moment, puis j'irais voir quelques patients... » Elle travaillait tout de même, et ne pouvait pas délaisser ses petits malades durant plusieurs jours. Jo' prit le temps de regarder Logan dormir durant quelques longues minutes. Il avait l'air tellement fatigué… Elle aurait aimé avoir des infos sur son état, sur le temps de repos qu'il allait lui falloir. Est ce qu'elle devait l'inviter à venir chez elle ? Non parce qu'en vivant seul, il y avait sans doute plein de geste du quotidien qu'il ne pourrait pas faire…

Lorsqu'elle sortie de la chambre, Jo se sentait comme piégée. Entre ses sentiments, et ce qu'elle était obligée de faire vis à vis de Logan. A la base ils partageaient une relation sympa, ils passaient du bon temps, discutaient, repassaient du bon temps… Il n'y avait pas de promesse, pas de coeur qui bat la chamade, pas de papillon dans le ventre. Et voilà qu'aujourd'hui, elle se retrouvait dans le rôle de la petite amie aimante… Non pas qu'elle souhaitait le laisser ainsi, et lui faire du mal. Elle ne voulait pas lui briser le coeur. Ce qu'elle désirait c'était éviter de se mettre à jouer le comédie. Et là au milieu il y avait encore Isaac qui venait foutre le bordel.

Jo prit un café, puis s'installa dans son bureau. Une des infirmières avec qui elle s'entendait bien frappa à la porte, et la trouva les deux mains sur la tête, le visage penché sur son bureau. « -qui a-t-il ? » demanda Jo' d'une voix lasse. « -Jo' tu va bien ? » demanda l'autre jeune femme, ayant l'habitude de voir la psy de l'équipe toujours de bonne humeur et pleine d'entrain. Jo releva la tête et la fit pivoter de gauche à droite. Non ça n'allait pas… « -je… je repasserais plus tard... » souffla l'infirmière en laissant Jo dans ses début de larmes et cette sensation de mal être. Elle se détestait, elle détestait cette situation. Et elle savait qui était le responsable. Un message rapide par sms à Isaac : « -sur le toit dans cinq minutes. » ça sonnait presque comme une mission d'agent secret…

En blouse blanche, quelques minutes plus tard, elle se tenait sur le toit, dans le vent, attendant qu'Isaac se pointe. Lorsqu'il apparu elle ne lui laissa pas le temps de dire quoi que se soit : « -c'était pas ça le deal lorsque tu m'as proposé un café la première fois ! T'étais pas censé foutre le bordel dans ma vie ! » Jo' s'était avancée vers lui d'un pas décidé le pointant du doigt. « -regarde moi maintenant ! J'me retrouve coincé entre un homme amoureux et jaloux et un autre emmerdeur au possible ! Et le pire c'est qu'ils se connaissent, et qu'ils sont meilleurs amis ! Ah ba oui pourquoi faire simple ! » Elle était tombée dans l'ironie, riant et pleurant à moitié tellement elle se sentait mal. Ses derniers mots, elle les avait prononcé en tournant le dos à Iz, s'éloignant de lui. « -qu'est ce que je dois faire moi maintenant ? » souffla-t-elle en le regardant à nouveau… « -et ne me réponds pas que c'est moi la psy... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.
» Prime et renom de l'homme au boomerang
» Hunm ! hunm ! UN HOMME UN HOMME UN EVENNEMENT !
» L'Homme au monocycle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: