Partagez | 
 
 
 

 help me (promesse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Simon se retrouve piégé dans une traque sans fin avec une créature obscure qu'il a lui-même créé. Il doit trouver une solution pour l'empêcher de nuire. Sa seule solution ? Retrouver Raphael. Pourvu qu'il lui vienne en aide...

Contexte provenant de nos petites têtes
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Simon Lewis
J'ai 18 ans pour l'éternité et je vis à New York. Dans la vie, je suis un vampire, musicien et chanteur et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, une vampire cherche à faire de ma vie un enfer et je le vis plutôt mal.




Les mains posées sur le volant de ton van, tu patientes au feu rouge, tes doigts pianotant sur la plastique chaud. Le temps semble s’accélérer tandis que tu stagnes dans la file interminable de véhicules. Tu es aux aguets. Tu as besoin de réponse, et seul lui est capable de t’en donner. Tu as besoin d’aide, seul lui peut t’en apporter. Tu conduis encore et encore, suivi les pistes que l’on t’a donné. Il ne peut pas être en ville, tu le sais, alors tu cherches aux alentours. Il n’a pas pu aller bien loin. La perte de Rosa a du être terrible pour lui. Isabelle t’a raconté. Le simple fait d’y penser te fait déglutir. Tu crains le vampire, autant qu’il craint la lumière du jour. C’est sans doute la seule forme de réconfort que tu trouves, coincé dans l’habitacle de ta petite camionnette. Tu pousses un long soupir, avant d’inspirer longuement. Ça ne peut pas être si horrible que ça. Si, bien sûr que si. Tu t’apprêtes à faire demi-tour, lorsqu’une blonde marchant sur le trottoir près de la route te rappelle l’objet de ta mission. T’as pas d’autres choix. Tu dois réussir à te débarrasser d’Heidi. Sans l’aide du brun aux canines acérées, tu le sais, c’est peine perdue. Tu sors de New York en empruntant l’autoroute.

La route est longue, pourtant, tu sais qu’elle est la plus important que tu ais parcourue. Avec un vampire non sevré en ville, tu sais les dangers que tu encours pour être son créateur. Tu déglutis. Rien que d’y penser, tu as la chair de poule. Au bout de quelques heures de route, tu trouves un vieux bâtiment tombant décrépitude. Il te fait penser à l’hôtel Dumort, l’extérieur, tout du moins. Tu gares ton véhicule devant, détaches ta ceinture et te murmures quelques phrases d’encouragement avant de sortir de l’habitacle réconfortant de ton van, devenu une maison l’espace de quelques nuits. Tu fourres ton smartphone dans la poche arrière de ton jean, et t’aventures en plein jour dans la bâtisse. « Raphael ? C’est. C’est Simon. J’ai vraiment besoin de toi... » Pitié, faites qu'il soit là.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Raphaël Santiago
J'ai quelque chose comme 70 ans et je vis à New-York. Dans la vie, je suis un vampire et je m'en sors pas bien, à vrai dire. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, c’est bien mieux comme ça.




David Castro -  2981
Quitter New-York, c’était une idée qui n’avait jamais effleuré Raphaël. D’une certaine manière, c’était l’unique ville qui rattaché encore le vampire à son humanité. Mais Isabelle avait été clair. Ou il foutait le camp. Ou elle le balançait à l’enclave. Et il n’avait pas besoin d’être très futé pour savoir ce qui se passerait alors. La brune en était capable. C’est ce qui l’avait attiré chez elle. Son sang froid, et ses certitudes. Elle savait prendre une décision. Même au péril de son bonheur. Pas qu’il n’est de toute façon un jour eu une quelconque chance de bonheur entre eux. Leur relation avait débuté sur de mauvaise base. Il était accroc. Accroc à son sang. Rien d’autre. Bientôt, il pourrait tirer un trait sur cette ville à laquelle il s’était si longtemps accroché. Bientôt, l’importance qu’il rattachait encore à New-York n’existerait plus. Et ça l’insupportait. Parce que la dernière chose qui l’attachait encore ici, y'a quelques jours, c’était Rosa. C’était sa sœur. Et voilà qu’il avait perdu la dernière trace d'humanité. Pire encore, il ne pouvait empêcher ses funérailles d’avoir lieu au beau milieu de la journée. Il n’allait même pas pouvoir être là, pour lui dire au revoir.

Il sèche une larme sur sa joue. C’est pas l’heure d’être faible. Il l'est déjà bien assez, exposé hors de son territoire. Raphaël est un vampire qu’on respect. Mais il reste pas moins une cible potentiel lorsqu’il débarque sur un territoire qui n’est pas le sien. A l’extrémité de la ville, il s’est réfugié dans une bâtisse miteuse, hors de tous territoire ennemi. Il compte pas s’attarder de toute façon. C’est provisoire. Il ne pouvait pas rester à l’hôtel du mort, de peur que Isabelle mette ses menaces à exécution. Mais il n’a pas le cœur à partir de suite. Pas tant qu’il n’aura pas eu l’occasion de se recueillir sur la tombe de sa sœur. Ça lui arrache déjà le cœur, de devoir prendre la fuite loin d’elle. Mais c’était le prix à payer pour ses actes. Il assumait. Parce qu’il était prêt à n’importe quel sacrifice pour connaître le bonheur de revoir le soleil. Et c’était devenu plus important encore avec la santé dégradante de sa sœur. « Raphaël ? .. » Il reconnaît la voix qui l’interpelle. Parce que c’est bien l’unique personne qui serait venu le chercher jusque là. « Qu’est-ce que tu fais là ? Tu me suis ? » Quoi qu’il fasse, il avait l’impression de toujours l’avoir dans ses pattes. Il apparaît à ces côtés, pour mettre fin à ces recherches incessantes dans le but de déterminer d’où provenait sa voix. C’était pas pour rien qu’il avait choisi cette bâtisse. L’écho était immense. Impossible de déterminé son emplacement exact. Il soupire. « T’es un grand garçon, Simon, débrouille-toi. » Il n'a pas particulièrement envie de l'aider. Parce que son instinct lui indique facilement à propos de quoi, il a besoin d’aide. Aussi parce que lorsqu’il a eu besoin de réponse de Simon, celui-ci n’a jamais voulu lui en offrir.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Simon Lewis
J'ai 18 ans pour l'éternité et je vis à New York. Dans la vie, je suis un vampire, musicien et chanteur et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, une vampire cherche à faire de ma vie un enfer et je le vis plutôt mal.




La peur revient à l’instant même où tu pousses la porte de la vieille bâtisse décrépite. Tu n’as jamais été un garçon très courageux, tu l’es bien moins depuis que tu as découvert le monde obscur, et toutes ces choses qui ne t’étaient même pas concevables par le passé. Il t’est arrivé parfois – rarement – de faire preuve de courage dans certaines situations, mais la plupart du temps, c’est loin d’être le cas. Tu es plutôt le sauvé que le sauveur. D’ordinaire, cette place te convient, te correspond, quand bien même elle semble attiré tous les ennuis à toi comme si tu étais un aimant, en plus d’une créature assoiffée de sang. Tu déglutis. Peut-être que tu aurais dû manger – boire – quelque chose avant de débarquer ici. Tu ne sais pas encore l’accueil que te réserve Raphaël. Votre relation est loin d’être la plus douce et délicate qui soit. Pourtant, tu as terriblement besoin de son aide. Alors, tu fais entendre ta voix. Voix qui devient écho se répercutant contre les murs vides de tout ornement, de toute décoration. La porte se referme derrière toi, te faisant sursauter.

« Te suivre ? Non, non. Je t’ai cherché partout. J’ai besoin de toi. S’il te plaît. » Un nouveau sursaut te prend lorsqu’il apparaît à tes côtés. Quand bien même ton cœur a cessé de battre, t’es presque sûr de l’avoir senti faire un bond dans ta poitrine. Tu devrais être habitué maintenant, mais ce n’est pas le cas. Visiblement pas. « Non, en fait, j’suis pas si grand. Techniquement parlant, si on juge mon âge en tant que vampire, je n’ai que. Que quelques mois, plus ou moins. Alors, j’suis encore un bambin. Un bébé vampire, tu vois ? » Tu déglutis encore une fois. « J’ai besoin de ton aide. Heidi est hors de contrôle, je ne sais pas comment l’empêcher de nuire, j’ai besoin de ton aide. S’il te plaît. » Tu t’approches de lui et le retiens par le bras. Avant de réaliser qu’il n’aimerait peut-être pas une telle proximité avec toi. Bon sang. Tu brises le contact pour reprendre ta main. Tu baisses la tête. « Écoutes, Isabelle m’a parlé de Rosa. Je te présente toutes mes condoléances. Je. » Tu t’en veux déjà de lui proposer cet horrible chantage. « Si tu m’aides, j’ai peut-être une solution pour que tu puisses assister aux funérailles de ta sœur. Indirectement. Et je pourrais t’aider à mettre tout ça en place, mais s’il te plaît, il faut vraiment que tu m’aides. Je t’en supplie. Si j’avais pu faire autrement, je ne serais pas devant toi. Tu es mon dernier espoir, Raphaël... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Raphaël Santiago
J'ai quelque chose comme 70 ans et je vis à New-York. Dans la vie, je suis un vampire et je m'en sors pas bien, à vrai dire. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, c’est bien mieux comme ça.




David Castro -  2981
S'éloigner de New-York, c'était peut-être pas une si mauvaise idée. Au fond, Isabelle n'avait fais que proposer une solution à ses problèmes. Avec la perte de Rosa, il n'avait plus rien à faire dans cette ville. Au contraire, c'était un nid à souvenir. Un nid à embrouille. Raphaël, une fois que Rosa aura connu son dernier au revoir, n'aura plus rien à faire ici. Y'a plus rien qui l'attend, dans une ville comme celle-ci. Il aura besoin de s'éloigner, de prendre un nouveau rebond, au risque de se perdre dans sa douleur. De se complaire dans son malheur. Ce n'est pas parce qu'un vampire n'a plus de cœur, que la douleur n'est pas bien réelle. Il s'était toujours convaincu de garder une vie réelle, alors même qu'aucun moyen ne s'offrait à lui pour diminuer cette distance qui se créait chaque jour un peu plus, entre lui et Rosa. C'était la dernière chose qui ralliait encore Raphaël à l'humain qu'il était, fût un jour. Même si elle, même si Rosa, perdait chaque jour un peu plus, ses propres souvenirs. Le vampire conservait cela en lui, pour eux. Puis quand Simon s'était réveillé diurne, un beau jour, Raphaël avait vu un moyen de pouvoir passer un temps supplémentaire avec sa soeur. Mais le jeune vampire n'avait jamais voulu lui donner cette solution, qui l'aurait délivré du cauchemar qu'il vivait.. Il ne l'avait pas, disait-il. Ou alors, il refusait de partager. Heidi était arrivée dans l'équation, et Raphaël s'était oublié lui-même, dans cette quête, oublié ses valeurs. C'était pour Rosa.

« Tu n'as pas ta place ici, Simon. Retour à New-York. » C'est qu'il n'a pas envie de lui venir en aide. Bien que Raphaël ai été d'une aide précieuse, lors de la transition du jeune vampire, celui-là, n'avait jamais été d'une grande honnêteté avec lui, lorsque le temps de lui rendre la pareille s'était pointé. Alors c'était un juste retour des choses, que de laisser Simon dans sa merde. Puis, Raphaël, c'est un solitaire. Il déteste cette manie que le brun a, de toujours ouvrir la bouche, même pour rien dire. Ou du moins, pas quelque chose d'utile. Il lui lance un mauvais regard, signe distinctif qu'il vaudrait mieux qu'il la ferme, sous peu, et Simon fini par aborder la raison pour laquelle il s'est pointé ici. Raphaël n'est pas surpris. Heidi. Cette bonne femme était un problème. Toujours. Ca l'avait été lorsque Simon l'avait mordu. Ca l'avait été lorsque Raphaël avait cherché une solution. Ca l'était encore aujourd'hui. « Que veux-tu que je fasse, Simon ? C'est ta vampire. Elle n'écoute personne d'autre que toi. Et sans doute pas moi. » Vu ce qu'il lui avait fais subir, c'était un juste retour des choses. Mais Raphaël s'en serait voulu, de ne rien avoir tenté. Alors même s'il regrette la manière drastique dont ça s'est fini avec Isabelle, c'était la seule solution, pour savoir. Il n'en veut pas à la shadowhunter. Il est certain qu'elle aurait pu comprendre, dans d'autres circonstances. Il s'approche, presque menaçant, de Simon. Il n'aime pas l'idée qu'Isabelle est parlée de sa vie à Simon. Il aime encore moins que celui-ci l'évoque aujourd'hui. Il ne comprend pas non plus ce qu'elle fou là-dedans. « Ne parle pas d'elle. » Il se complait, dans sa douleur, mais il n'a pas envie de la partager avec quiconque. Isabelle était l'unique personne qui avait eu ce loisir. Ca avait été une erreur. Il est partagé entre curiosité, et haine pure. « Explique-toi, Simon. » Il n'est pas sur d'avoir la patience nécessaire, pour que le jeune vampire face preuve de suspens. « Rosa est ce que j'ai.. j'avais. Si tu joues de sa mémoire pour une petite idiote de vampire.. » Il contracte la mâchoire. Si Simon lui offre une véritable solution, pour assister à ses funérailles, Raphaël est prêt à prendre le risque de retourner à New-York, malgré l'interdiction d'Isabelle. Il n'y a pas une chose qu'il ne ferait pas pour sa soeur. Pour sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Simon Lewis
J'ai 18 ans pour l'éternité et je vis à New York. Dans la vie, je suis un vampire, musicien et chanteur et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, une vampire cherche à faire de ma vie un enfer et je le vis plutôt mal.




Tu luttes pour que la panique ne prenne pas entièrement possession de ton corps. Tu crains Raphaël comme il craint la nuit. Pourtant, il t’a sauvé la vie. Si l’on peut dire que tu es encore en vie, aujourd’hui. C’est grâce à lui que tu as pu serrer Clary dans tes bras, ne pas succomber à l’appel du sang, survivre. C’est grâce à lui que tu t’es sevré, grâce à lui que tu sais contrôler ta soif. Grâce à lui que tu peux encore marcher, respirer, sentir le vent sur ta peau. Il t’a sauvé la vie plus de fois que tu ne pourras jamais le remercier. Tu en as conscience, mais encore une fois tu as besoin de lui. « Je sais que je suis la dernière personne que tu as envie de voir, mais je t’en supplie, écoute-moi. T’es la seule personne qui peut me venir en aide. » lâches-tu, faisant apparaître tout ton désespoir. Tu te redresses, l’air inquiet. Tu sais que face à lui, s’il décide de se retourner contre toi, tu n’as aucune chance. Tu sais que tu ne fais pas le poids, mais t’as l’espoir qu’il ne fera rien pour te nuire, qu’il écoutera ce que tu as à lui dire. Le regard du brun te fait te redresser et fermer ton clapet instantanément. Tu déglutis. Même ça, ça te semble compliqué, tant ta gorge est nouée.

« Justement, elle ne m’écoute pas. Elle veut te faire la peau. Elle veut que l’on crée un clan, que l’on rompe les accords avec l’Enclave et qu’on attaque des Terrestres. Et tu sais très bien que je ne peux pas faire ça. Je. Il faut qu’on l’empêche de nuire, je ne peux pas le faire tout seul. Elle est complètement folle, cette fille. Je crois qu’on- » Tu recules au fur et à mesure que le vampire se rapproche de toi. Tu sais que tu n’aurais jamais dû évoquer le souvenir de Rosa, est pourtant, là est ta seule chance d’avoir Raphaël à tes côtés. « Désolé. » répliques-tu alors d’une voix tremblante. Cependant, ton offre semble avoir intéressé l’homme. C’est déjà un bon point pour toi. Bravo, Simon. « Seulement si tu promets de m’aider. » Tu sais que tu es loin d’exiger quoique ce soit de la part de la créature obscure, pourtant tes mots sont sortis seuls de ta bouche. Tu devrais apprendre à tenir ta langue parfois. Quel crétin. « Non, non, je te promets que j’y ai longuement réfléchi. C’est qu’ça fait un sacré chemin jusqu’ici alors j’ai eu le temps de réfléchir ! J’ai peut-être deux solutions. Je crois. Je me suis que je pourrais y assister, avec une caméra cachée dans une veste qui serait reliée à un ordinateur portable pour que tu puisses y assister d’ici. Sans que tu ne retournes à New York. Parce que je sais que tu n’as plus le droit de revenir après que. » Tu fais préfère taire les raisons. Ne pas mettre le vampire plus en colère qu’il ne l’est déjà. « Sinon. J’ai un plan un peu plus risqué. Pour toi. Je connais le cimetière, c’est là que mon grand-père est enterré. Et. Je. Ça va peut-être te paraître glauque, mais il y a un caveau qui n’est pas fermé à clé. Tu peux facilement y rentrer, et te cacher dedans à la nuit tombée. Et je trouverais quelque chose pour te permettre d’observer la cérémonie de loin. » Tu as parlé tellement vite que tu n’es pas certain que l’autre est pu tout comprendre. Il t’observe et ça t’inquiète. Tu rentres ta tête dans tes épaules, les mains emmêlées devant toi, prêt à le repousser, si besoin. Bon sang, ce qu’il peut te donner la chair de poule. « Dis quelque chose... »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
.ASHES
Féminin MESSAGES : 976
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Raphaël Santiago
J'ai quelque chose comme 70 ans et je vis à New-York. Dans la vie, je suis un vampire et je m'en sors pas bien, à vrai dire. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, c’est bien mieux comme ça.




David Castro -  2981
Raphaël, il pleure sa sœur depuis que cette nouvelle est tombée. Le vampire n’est pas stupide. Un beau jour, sa sœur aurait fini par quitter ce monde, par l’abandonner. Mais dans sa quête de bonheur, il s'était contenté d'imaginer qu’il restait encore quelques longues années de bonheur partagé. Bonheur attaché du jour au lendemain, sans nul moyen de rendre hommage à l’unique personne qui berçait encore son cœur de pierre. Sa condition de vampire n’avait jamais été une partie de plaisir, aujourd’hui, c'était sa pire punition. Être chassé de New-York par la chasseuse d’ombre était un mal, pour un bien. Il fallait qu’il rebondisse. Ou le temps allait lui paraître long. « Tu as vu juste. T’es la dernière personne que je veux voir. » Le vampire qui possède ce que n’importe qui dès leur, voudrait. La possibilité de sortir en plein jour. Un cadeau très précieux que Raphaël se damnerait pour avoir. Plus encore aujourd’hui.

« Et tu crois qu’elle m'écoutera moi ? Tu as perdu la tête, Simon. Elle ne déteste personne plus que moi. Je ne vois pas en quoi je pourrais t'être utile. » C’était pas un manque d’envie, d'implication. Raphaël avait passé des heures à la torturer à la lumière du jour. Elle souhaitait se venger. C’était compréhensible. Comme l’idée que Simon veuille l’arrêter. Ce qui perdait de son sens, c’était que le diurne cherche l’aide du bureau de sa protégée. Raphaël n’avait pas de conseil pour lui. Heidi était folle. Le vampire avait vu bien des vampires jeunes, hors de contrôle. Mais très peu à ce niveau là. Et il doutait de pouvoir lui offrir une meilleure fin, que la mort. Il n’était pas sûr de vouloir s’en intéressé déjà. Et que Simon mélange Heidi, et sa sœur, ça a de quoi agacé les nerfs du plus vieux. Mais s’il possède une chance, même infime de pouvoir rendre un dernier hommage à sa sœur, Raphaël était prêt à envisager de lui venir en aide. « Offre-moi une véritable solution, et t’auras toute l’aide nécessaire. » C’était pas une promesse. Mais si Simon soupçonnait ne serait-ce qu’à moitié ce que sa sœur représentait à ses yeux, il serait que Raphaël ne tricherait pas. Sauf que c’est mal barré. La première solution est loin de convenir au vampire. C’est pas une solution. Bien loin de l’idée de génie à laquelle il s’attendait. Si c’était pour assister à la cérémonie par caméra intermédiaire, Raphaël n’avait pas besoin d’aide. Il pouvait se débrouiller seul. Le regard qui s’échappe du vampire, offre une contrariété certain. La solution pour lui, et toute vue. Il s’approche. Laisse le doute plané. C’est la moindre des tortures qu’il peut lui infliger. « J’ai une meilleure solution, en faite. » Il démonte ces arguments en une phrase. Et voir la tête du vampire en face de lui est assez jubilatoire, même pour lui. « Ça fait déjà un bout de temps que j'y pense. Et tu pourrais m’aider. » A quelques pas du jeune vampire, il s'amuse à laisser planer le doute, encore un peu. « Tu pourrais m’expliquer de quelle manière tu es devenu diurne. Comme ça, je pourrais assister moi-même, à la cérémonie. » C’était la meilleure des solutions. L'unique. C’était pour ça que s’en prendre à Heidi dans l'espoir qu’elle possède ce même don, était si viscéral. « Qu’en penses-tu ? » Depuis le temps que Raphaël l’interrogeait sans relâche, viendrait bien un temps où la vérité éclaterait.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3241
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Simon Lewis
J'ai 18 ans pour l'éternité et je vis à New York. Dans la vie, je suis un vampire, musicien et chanteur et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, une vampire cherche à faire de ma vie un enfer et je le vis plutôt mal.




Ton cœur ne cesse de s’emballer au moindre mouvement, à la moindre parole, au moindre regard que le vampire jette sur toi. La gorge nouée, tu accueilles sa remarque en baissant les yeux sur tes chaussures, bien que toujours attentif à la présence de l’autre dans la même pièce que toi. Tu n’es pas en sécurité ici, mais Raphaël est ta dernière chance autant qu’il peut être la dernière personne que tu verras s’il décide de s’en prendre à toi. Tu ne fais pas le poids face à cet homme. Tu ne saurais pas te défendre s’il avait décidé que ta présence n’était qu’un fardeau avec lequel il n’avait pas de temps à perdre. Pourtant, tu as quelque chose qu’il désire. Qu’il désire plus que tout au monde : devenir diurne. Une chance autant qu’un fardeau. Une chance autant qu’une menace permanente.

« Il n’est plus question de lui faire entendre raison. Elle a attaqué des Terrestres, un camion de don du sang. On ne peut pas la laisser semer la panique dans toute la ville. C’est pour ça, que j’ai besoin de toi... » Tes yeux sont suppliants. Tu n’ignores pas ce que Raphaël a fait subir à la petite blonde, tu n’ignores pas quelle atrocité ça peut être, pourtant, tu n’as pas eu d’autres choix que de venir le trouver. Tu n’as pas eu d’autres choix que de l’implorer de te venir en aide, encore une fois. C’est du moins ce dont tu es parvenu à te convaincre. Ton cardiaque menace d’exploser dans le fond de ta poitrine si tant est qu’il puisse encore le faire. Tu déglutis, avant de passer ta langue sur les crocs auxquels tu n’es pas encore habitué. Ta voix s’éteint pour être rapidement remplacée par celle du vampire presque centenaire. Malgré tes efforts pour l’atténuer, la boule dans le fond de ta gorge ne cesse de grossier. Tes mains deviennent moites, emmêlées l’une et l’autre. La situation ne se passe pas comme tu l’avais espéré. Rien ne se passe jamais comme tu l’espères. À quoi tu t’attendais ? Il fait grimper la peur en toi, et t’es persuadé qu’il le sent, qu’il s’en délecte, qu’il s’en amuse. Sans même te demander ton avis, ton corps, tes jambes te font reculer de lui, pour te rapprocher de la porte de sortie, de laquelle tu t’es bêtement éloigné en entrant ici. La lumière du jour est ton seul échappatoire. Si seulement tu parvenais à l’attendre… « Je t’ai déjà dit que je ne savais pas comment ça s’était produit. Je ne sais pas comment je suis devenu. Ça. Je n’en ai pas la moindre idée. Si je le savais, je te le dirais. Je te l’assure. Pourquoi je ne voudrais pas t’aider après tout ce que tu as fait pour moi ? Je t’en prie, tu me connais mieux que ça, Raphaël. » Tu glisses toujours lentement jusqu’à la sortie. « Si tu me rends ce service, je ne viendrais plus te déranger. Tu n’entendras plus parler de moi. » Quand bien même cette idée ne semble pas être la meilleure, pour une raison que tu ignores. « J’ai besoin de toi. S’il te plaît. » Fuir. Tu dois le fuir. Tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
help me (promesse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Plus d'espoir des retrouver des survivants de La Promesse Collège Evangélique
» Une promesse non tenue...
» Une promesse éternelle
» Je vais revenir, je voius en fait la promesse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: