Partagez | 
 
 
 

 Un amour pourtant interdit (reena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
pykazio
MESSAGES : 16
INSCRIPTION : 12/03/2017
CRÉDITS : ...

UNIVERS FÉTICHE : université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
C’est des sentiments amoureux qui consument depuis des années Reena et Elyas. Sept ans les séparent mais aussi le frère de Reena qui est par la même occasion le meilleur ami de Elyas. Un soir, anniversaire du grand frère, ils se sont embrassés. Reena a disparu au lendemain, entre eux il n’y a rien eu d’autre qu’un baiser.
Cela fait maintenant plusieurs années qu’ils ne se sont pas revue. Elyas est un homme marié désormais et professeur de théâtre à Oxford. Reena elle est revenue pour étudier à Oxford. Ils ne savent pas encore que désormais la situation sera encore plus complexe. Elle sera son étudiante et lui son professeur.


Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
pykazio
MESSAGES : 16
INSCRIPTION : 12/03/2017
CRÉDITS : ...

UNIVERS FÉTICHE : université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Elyas
Ruppen

J'ai 30 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis professeur de théâtre et je m'en sors statut de vie bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance un peu des deux, je suis marié et je le vis plutôt bien jusqu'à maintenant.




Ian Harding © NOM CRÉATEUR


Ce matin je me lève comme tous les autres jours afin d’exercer mon métier, celui de professeur de théâtre. J’enfile ma veste, fait un dernier bisou à ma femme et lui souhaite une bonne journée. Nous sommes mariées depuis désormais deux ans, elle m’a sauvé de cette dépendance qui s’accrochait à moi, cette drogue qui avait fini par faire de moi un raté aux yeux de tous. Je l’aime enfin je sais que j’ai des sentiments fort à son égard.
Très rapidement, je me retrouve dans ma salle de classe. Ce matin, c’est de la théorie alors les élèves se retrouvent sur des tables. Ce ne sont pas mes moments préféré mais je dois en passer par là, si je souhaite que mes élèves obtiennent leurs diplômes. Cette après-midi sera un moment plus agréable, je pratiquerais autour de la pièce que je leur fais étudier en classe.
Les élèves rentre dans la classe, je ne les connais pas encore alors tout en inscrivant sur le tableau « Mr Ruppen» je leur dit à haute voix : « Installez-vous où vous le désirez ». Je me retourne et là je la vois, elle et sa chevelure brune. Elle et son regard que je reconnaitrais parmi cent. « Je me présente, je m’appelle Mr Ruppen mais appelez-moi Elyas. J’ai la trentaine mais vous n’en avez probablement rien à faire. Je serais votre professeur de théâtre pour cette année et probablement les autres. Ici, il n’y a pas de vous juste tu mais toujours dans un respect complet. » Je tente de faire comme je le peux mon cours. « Nous allons commencer par une pièce que tout le monde connais, un incontournable. Roméo et Juliette. »
Malgré tout j’arrive à faire mes deux heures de cours, j’arrive à parler sur tout ce qui est primordial. Puis viens enfin la fin, lorsque je vois qu’elle commence à partir je l’appelle. « Mademoiselle Reena viens me voir s’il te plait. » Comme je l’ai fait pendant ces deux heures, je la tutoie comme mes autres élèves mais avec elle, c’est tellement différent, plus intime encore.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 1221
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : Ile-de-France
CRÉDITS : BONNIE (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t694-m-il-y-a-des-destins-parfois-inexplicables-incoherents-et-pourtant-inexorablement-enchevetres http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Licorne



Serena "Reena"
Martinelli

J'ai 23 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiante en deuxième année de théâtre et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




Lucy Hale © wolfgang
C'est la fin de l'été, la fin des États Unis, le début d'une nouvelle aire. Un sac sur l'épaule, vêtue d'une robe d'été pour profiter des dernières chaleurs de la saison, mes cheveux à peine décolorés pour laisser mes cheveux bruns prendre une teinte légèrement dorée, je jette un dernier regard au miroir en soupirant, inquiète. Anxieuse. Deuxième année, fini Harvard, bonjour Oxford. La plupart des étudiants se connaîtront probablement déjà de l'année précédente, mais pas moi. Un bras passe autour de ma taille, des lèvres se posent sur le sommet de ma tête, et j'esquisse un sourire. « Serais-tu en train de stresser, kiddo? » Carver, égal à lui-même. Professeur de sociologie à Oxford, il a tenu à passer par mon appartement pour me récupérer pour mon premier jour, me montrer l'université avant mon premier cours, s'assurer que je ne sois pas perdue. Protecteur, comme toujours. « Juste un peu, rien de méchant. » Je fais un sourire en coin, vérifie mon maquillage, et me tourne vers mon frère aîné, propre sur lui, dans son beau costume. « Alors, on y va, prof ? » Il secoue la tête en riant et m'ouvre la porte. « Arrête, tu vas finir par me faire croire que j'suis vieux. » Et c'est pendant que je passe sur le pas de la porte que je lui dis, un sourire rieur sur les lèvres, détendue: « Tu es devenu prof, Carv. Deal with it, tu es devenu vieux. » Il claque la porte en venant me pincer la hanche, je ris, et c'est sur cette note plus détendue qu'il me conduisit à l'université pour me faire un premier tour de visite.


Tout se passait relativement bien, pour l'instant. Carver semblait... Amusé. Et juste avant de me laisser pour qu'il rejoigne ses élèves, il m'a dit qu'une surprise m'attendait pour mon premier cours. J'étais loin de comprendre quoique ce soit jusqu'à ce que, une fois installée sur une chaise, je voie mon professeur se retourner pour nous faire face. Et mon sang se glace. Cinq ans, c'est terriblement long. C'est même de la torture pure et dure quand vous tentez désespérément d'oublier la personne qui fait battre votre coeur. Et j'étais sûre d'avoir réussi à passer à autre chose, jusqu'à ce que je le voie. Elyas. Qui se présente à sa classe, diablement beau, même après toutes ces années. Et je reste bouche bée, jusqu'à ce que nos regards se croisent. Aussitôt, je baisse les yeux, confuse, en panique. Alors c'était ça, ma "surprise"? Carver n'avait pas la moindre idée de ce qu'on avait fait avant mon départ. De ce que j'avais fait. Et j'ai passé ces deux heures de cours partagée entre les leçons de mon professeur et des dizaines de souvenirs qui affluaient chaque fois que j'entendais le son de sa voix. A la fin du cours, je range mes livres, attrape mon sac. Il faut que je m'en aille, et vite. Et pourtant, il m'appelle. Je m'arrête. Mon coeur tambourine dans ma poitrine, mais personne ne remarque, personne ne me connaît. La salle se vide, et quand je me retourne, il n'y a plus que lui et moi. « Elyas. » Son regard bleu est rivé sur moi. Mes ongles s'enfoncent dans la sangle de mon sac, je me mord l'intérieur de la joue presque au sang, et je m'approche. « J'ignorais que tu.. enseignais également ici. » J'ignorais beaucoup de choses, à vraie dire. Et bordel, ce que c'est dur de lui faire face à nouveau.




we’ve been through a lot together you and I.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
pykazio
MESSAGES : 16
INSCRIPTION : 12/03/2017
CRÉDITS : ...

UNIVERS FÉTICHE : université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Elyas
Ruppen

J'ai 30 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis professeur de théâtre et je m'en sors statut de vie bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance un peu des deux, je suis marié et je le vis plutôt bien jusqu'à maintenant.




Ian Harding © NOM CRÉATEUR


Elle devant moi. Je savais qu’un jour ca arriverait à nouveau, je savais que le jour où mon meilleur ami se marierait, je la reverrais. Mais ici, dans ma salle de cours, être son professeur, je n’imaginais pas que ce soit faisable. Pourquoi Carver ne m’avait rien dit ? Apres tout même s’il ne sait pas pour nous deux, cela doit être une joie pour lui de retrouver sa petite sœur mais il ne l’a pas partagé avec moi. Par conséquent, je n’ai pas pu me préparer à ce qui se passait en ce moment même.
J’avais tout fait pour l’oublier, tout fait pour ne plus avoir de sentiments envers Reena. Dans cette robe d’été, je sais pertinemment que les sentiments sont toujours là. J’ai peur de ce que je ressens envers cette femme, je suis descendu si bas lorsqu’elle est partie sans me dire un mot. Je n’étais plus moi, j’ai failli tout perdre ma famille, mon argent, mon avenir. Aujourd’hui, je suis marié à une femme qui m’a sauvé de cet enfer.
Elle est là, je l’ai appelé alors forcément elle prononce mon prénom. A ce moment-là, je sens que mon cœur rate un battement, il s’oppresse. J’ai envie de lui demander ce qu’elle fait ici, pourquoi elle est partie si précipitamment, mais je ne peux pas, je n’y arrive pas. « Oui j’enseigne ici » Je suis froid avec elle alors qu’avant son départ nous avons échangé un baiser. « Carver, ne m’as pas dit que tu revenais … » En effet, si j’avais su j’aurais fait plus attention à qui j’avais comme étudiants. « Reena » Cette fois-ci je fais attention que tous les élèves soit bien parti, je ferme la porte derrière elle. Je n’ai pas envie que mes étudiants ou même ceux d’oxford entendent. Je ne veux pas qu’ils extrapolent et encore moins que cela arrive aux oreilles de Carver. Je n’ai guère envie de perdre son amitié. « Reena, ma vie a changé depuis ton départ … »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 1221
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : Ile-de-France
CRÉDITS : BONNIE (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t694-m-il-y-a-des-destins-parfois-inexplicables-incoherents-et-pourtant-inexorablement-enchevetres http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Licorne



Serena "Reena"
Martinelli

J'ai 23 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiante en deuxième année de théâtre et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




Lucy Hale © wolfgang
Une part de moi a envie de partir en courant, de quitter cette université alors que je viens tout juste d'arriver. Une autre veut aller étreindre cet homme, lui qui a hanté mes pensées pendant des semaines suivant mon arrivée aux Etats Unis. Et je ne peux faire ni l'un, ni l'autre. Prendre la fuite, c'est prendre le risque d'éveiller les soupçons de Carver. Et au vu du regard que me lance Elyas, l'affection n'est pas au programme, ce que je peux comprendre. Et quand bien même, je ne peux pas lui montrer combien il m'a manqué, combien ça a été dur de me séparer de lui, de ne pas admettre ce besoin irrépressible que j'avais de l'avoir près de moi. Il est et restera le meilleur ami de mon frère, et c'est tout. Glacial, il confirme qu'il enseigne ici, et je maudis intérieurement mon aîné de ne rien m'avoir dit. Comment pouvait-il savoir dans quelle situation il me précipitait ? Il n'a pas la moindre idée de ce qui s'est passé entre lui et moi. Mon regard dévie, l'évite. Quand il avoue ne pas savoir non plus que je revenais, je mord ma lèvre inférieure. Peut-être que Carver aurait du lui dire. « Il a du juger que c'était une information secondaire pour toi.. » Et mon regard croise le sien, interrogateur sans vouloir l'être. Est-ce que c'est secondaire, pour toi? Est-ce que tu ne veux plus me voir dans ta vie ? Est-ce que j'ai tout gâché ce soir là où on s'est embrassé ? Mon regard dévie à nouveau. « Je devrais y aller. » Je devrais y aller avant que les choses ne s'enveniment d'avantage. Je fais un pas vers la porte, étant la dernière étudiante dans la salle, mais Elyas est plus rapide, et plus proche de cette dernière, qu'il ferme, nous laissant entièrement seuls. Et à cette pensée, mon coeur s'accélère.

« Reena, ma vie a changé depuis ton départ … » Je me tourne pour le regarder, sourcils froncés, ne comprenant pas sa phrase énigmatique. Et malgré moi, je le détaille du regard. Son regard bleu irradiant, son expression sérieuse, ses cheveux légèrement indisciplinés... la bague à son annulaire. « Je vois ça » Ma gorge est nouée, et j'aurais du me préparer à cette éventualité. Celle qu'il soit marié. J'ai toujours su qu'on ne pourrait jamais être ensemble, mais l'imaginer dans les bras d'une autre me consume douloureusement. « Mes sincères voeux de bonheur. » Dis-je en désignant sa bague. Et si je souris, mes yeux montrent que je mens, que qui que soit sa femme, je lui en veux d'avoir la place que j'ai convoité depuis l'enfance. « Ecoutes, Elyas, je .. je me ferais petite pendant tes cours. Tu ne remarqueras même pas ma présence. » Je m'avance d'un pas dans sa direction, lève le nez pour l'observer du haut de mon petit gabarit. « Je ne suis pas revenue pour perturber ta vie. » Mais une part de moi est revenue pour toi.




we’ve been through a lot together you and I.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
pykazio
MESSAGES : 16
INSCRIPTION : 12/03/2017
CRÉDITS : ...

UNIVERS FÉTICHE : université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Elyas
Ruppen

J'ai 30 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis professeur de théâtre et je m'en sors statut de vie bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance un peu des deux, je suis marié et je le vis plutôt bien jusqu'à maintenant.




Ian Harding © NOM CRÉATEUR


Comment mon meilleur ami aurait-il pu en juger autrement ? Depuis que Reena est devenu une femme, je fantasme sur elle, je rêve qu'elle puisse m'appartenir. Sauf que je n'ai jamais pu en dire un mot à Carver. On ne touche pas aux petites soeurs, pas besoin de se le dire pour savoir que c'est un principe de meilleur ami. Alors bien évidemment qu'il a pensé que c'était une information secondaire, j'aurais toutefois aimé le savoir. Je ne sais que lui répondre, dire la vérité lui dire que ça ne l'est pas pour moi ou alors dire que Carver a raison. " Ça l'est ... " Finis-je par lâcher un peu froidement. J'ai tellement envie d'être tendre avec elle, de lui dire combien elle m'a manqué lui demandais des explications, mais je n'y arrive pas.
À la place, je ferme la porte alors qu'elle s’apprête à sortir de la salle de cours. Je lui dis que ma vie a changé depuis son départ. Je n'ai pas besoin de lui en dire plus, elle voit directement mon alliance à mon annulaire. Cette bague qui me lie a une autre femme qu'elle. Elle me souhaite ses sincères vœux de bonheur. J'ai comme cette impression qu'ils ne sont pas si sincères que ça. Si seulement, elle savait à quel point j'aurais envie qu'elle soit à la place de ma femme. J'ai envie de lui dire que ça a été dur pendant son absence et que de la revoir me fait presque revivre. " Merci ... " Je me sens gêner de lui dire ça, presque désolé de ne pas avoir su l'attendre. Je ne devrais pas l'être, après tout, elle est partie comme une voleuse alors qu'on avait passé la nuit ensemble. J'aurais pu garder notre relation secrète, j'aurais tellement préféré.
" Je ne te demande pas ça, et puis je ne pourrais pas ... " Faire comme si elle n'existait pas. Chaque élève à sa place dans mon cours, chaque élève est important. Il va me falloir la traiter comme toutes les autres. Ce sera un challenge.
" Je peux te demander quelque chose ? " Il faut que je lui demande, il faut que je sache pourquoi elle est partie. Pourquoi elle a détruit mon cœur alors que j'étais prêt à tout pour elle.
" Pourquoi tu es partie sans explications ? "

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 1221
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : Ile-de-France
CRÉDITS : BONNIE (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t694-m-il-y-a-des-destins-parfois-inexplicables-incoherents-et-pourtant-inexorablement-enchevetres http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Licorne



Serena "Reena"
Martinelli

J'ai 23 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiante en deuxième année de théâtre et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




Lucy Hale © wolfgang
Quand je suis rentrée des Etats Unis, d'Harvard, je n'ai prévenu personne. Personne d'autre que ma famille. Je n'avais pas envie de faire de grosse soirée de retour, d'entendre des dizaines de personnes me répéter "ça fait si longtemps!" tout simplement parce que je le sais déjà. Je sais que je me suis éloigné de ma vie ici, mais j'en avais besoin, ça m'a permis de grandir, de m'épanouir, et ce même si ça m'a demandé un sacrifice. Ce même sacrifice qui se tient droit devant moi. Je contracte la mâchoire malgré moi lorsque Elyas répond, assez froidement, que mon retour n'est pas important pour lui. Secondaire. Optionnel. C'est douloureux, mais je ne dis rien, encaissant en silence. C'est ce que j'ai appris à faire de mieux : Garder le silence. Mais j'ai pris la bonne décision, non ? Celle de fuir plutôt que d'affronter sa gêne le lendemain, plutôt que d'affronter la réalité : Celle qu'il n'y a pas d'avenir pour nous deux. Que je ne suis que la petite soeur de Carver, qu'il a embrassé un soir. Puis je vois la bague. Et mes doutes se renforcent. Il a trouvé l'amour, c'est bien. Dans ma tête, il n'y a d'autre alternative pour nous deux. On était voués à se retrouver dans cette situation. Celle où je vais devoir agir comme une inconnue, sourire poliment quand je le croiserai avec Carver, et fair ecomme si j'étais inexistante pendant ses cours. Je préfère ça plutôt que de le voir aussi froid avec moi éternellement.

Et il m'assure que ce n'est pas ce qu'il veut. Je lui retourne un sourire triste. Tu n'as pas à agir par pure politesse envers moi, Elyas. Je ne suis que la petite soeur de ton meilleur ami. Ca ne veut rien dire.. N'est ce pas ? " Je peux te demander quelque chose ? " Je redresse la tête pour croiser son regard bleu, sourcils froncés, à la fois intriguée et inquiète. « Oui ? » Gorge serrée, la réponse est presque sortie dans un murmure, parce qu'au fond, je suis à la fois effrayée et soulagée par sa question. Effrayée parce que je crains sa réaction. Soulagée parce que ça veut dire qu'il a pensé à moi. Je m'adosse à la porte verrouillée en croisant les bras, regardant le sol. « Qu'est-ce que je pouvais faire d'autre Elyas ? » Demandais-je en relevant la tête pour le regarder, troublée. « Te voir me dire le lendemain que ce baiser était une erreur ? T'entendre m'expliquer que j'ai dépassé les limites, parce que mon frère est ton meilleur ami? » J'inspire, je souffle. C'est la première fois que j'évoque tout ça à voix haute. « Je pouvais pas. Alors j'ai choisi la solution de facilité: La fuite. »






we’ve been through a lot together you and I.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
pykazio
MESSAGES : 16
INSCRIPTION : 12/03/2017
CRÉDITS : ...

UNIVERS FÉTICHE : université
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Elyas
Ruppen

J'ai 30 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis professeur de théâtre et je m'en sors statut de vie bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance un peu des deux, je suis marié et je le vis plutôt bien jusqu'à maintenant.




Ian Harding © NOM CRÉATEUR


Elle pense que j’agis par pure politesse. Certes je suis un homme droit, courtois et polie, c’est dans mon éducation mais cela n’a rien à voir. Elle pense aussi qu’elle est que la petite sœur de mon meilleur ami. Elle est tellement plus et cela depuis toujours. Longuement, je l’ai considéré comme ma petite sœur, un petit bijou de la nature tellement fragile. Avant qu’elle se transforme en femme, que mes sentiments se transforme, que mes envies envers elle ne soit pas très honnête. Si elle le pense comment je pourrais la contredire, alors je préfère le silence.
Lui poser une question qui me brûle les lèvres depuis que je l’ai aperçu dans ma classe. Pourquoi est-elle partie sans aucunes explications, sans même me dire au revoir. Pourquoi est-elle partie sans nous prendre pour des personnes responsables. Elle me demande ce qu’elle aurait pu faire d’autre. « Rester … » Oui, elle aurait dû rester, elle n’aurait pas dû laisser une autre prendre cette place dans ma vie. Alors je lui dis rester presque dans un murmure inaudible comme si je le disais pour moi. Puis je l’entends dire que notre baiser était une erreur d’après moi, que c’est ce que j’aurais pensé. Comment peut-elle se mettre à ma place sans rien savoir, sans même m’avoir posé la question. Elle aurait dépassé les limites ? Nous étions deux pour faire ce geste, deux peut-être à moitié ivre, mais deux. Je n’aurais pas pu la laisser porter seule ce baiser. Elle a fui parce qu’elle ne voulait pas entendre quelque chose qu’elle a imaginé. « Dommage … » Dis-je une fois plus dans un murmure inaudible. « Alors tu es partie parce que tu pensais que je suis un lâche ? Que je ne suis pas capable d’assumer mes actes et que j’aurais préféré te dire que tu es la fautive, celle qui est allée trop loin ? » Je ne peux pas me mettre en colère, je ne peux pas laisser éclater cette rage que j’ai au fond de mon cœur, cette douleur qu’elle a laissé en partant au lieu d’assumé. « Et si je t’avais dit autre chose ? Si tu t’étais fait ton propre dialogue seule ? » Il faut que je lui dise, je ne peux pas garder ça plus longtemps secret. Je ferme la porte à clef, l’éloigne de la porte, je vais presque au fond de la classe avec elle afin d’être certain que personne entende. « Carver ne t’as pas dit que je suis devenu un autre homme que j’ai sombré juste après ton départ ? Lui il pensait que c’était autre chose, une autre raison que je me suis laissé entraîner par des personnes peu fréquentable. Sauf que non, je voulais t’oublier Serena, je voulais oublier notre baiser l’effacer parce que tu es partie au lieu de me demander ce que je ressentais ! » Dans mes yeux on ne voie pas l’ombre d’une larme, non mais plutôt des éclairs comme si j’étais rempli par une haine, par une rage, prêt à lui foncer dessus. Ma voix elle est restée plutôt calme, discrète mais mon comportement trahi cette zénitude.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Un amour pourtant interdit (reena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article N°2: Amour interdit
» L'amour est un sentiment indomptable, même lorsqu'il est interdit. (feat Panther)
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: