Partagez | 
 
 
 

 the wolf and the hunter (gaiden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
avatar
j!han
MESSAGES : 320
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
De nos jours. Dans une ville reculée des Etats-Unis, une guerre fait rage depuis des années. Le loups-garous, créatures surnaturelles incomprises depuis des décénies sont traqués par des familles entières de chasseurs. Un héritage qui se perpétue pour éliminer la race lupine de la carte. Et ça marche. Les loups-garou se font rares et surtout, discrets. Quelques meutes restent dans les environs et les guerres se multiplient. Les vampires, les loups, les chasseurs, plus rien ne va et chacun se méfie.

Contexte provenant de différentes séries, spn, tvd, tw et nos cerveaux imprégnés  hum




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 320
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
La pleine lune arrivait à grands pas. Encore deux jours et tous les loups de la région seraient soumis à leur transformation à travers toute la campagne. Pourtant, Aiden n'était pas inquiet et, appuyé négligemment contre le comptoir d'un bar populaire, il faisait rouler entre ses doigts la petite pierre noire qui tombait du pendentif accroché à son cou. Voilà deux mois qu'il possédait ce bijou lui permettant de contrôler chacune de ses transformations. De ne plus subir les effets douloureux d'une pleine lune capricieuse et le soulagement d'y échapper encore et encore était plus présent que jamais. Même si à chaque nouvelle pleine lune, il s'attendait à un retour de bâton, à ce que la pierre ne fonctionne plus et l'oblige à retourner à ses douloureuses transformations. La raison pour laquelle même s'il n'était pas inquiet, il ne pouvait s'empêcher d'être nerveux et à fleur de peau. Parce que la pierre ne cachait pas les effets que la lune pouvait avoir sur ses enfants, comme les gens du coin aimaient les appeler. Il avait rarement vu une mère faire autant souffrir ses enfants mais soit, les humains et leur esprit étriqué. Malgré sa protection magique, il était irritable, comme chaque mois, à l'image d'une jeune femme en pleine période délicate. Malgré son apparente nonchalance, sa jambe droite tremblait légèrement, faisant trembler la boisson transparente de son verre qu'il n'avait pas encore touché. Il était pensif, songeur à ce qui allait se produire dans deux jours. Il ne pourrait pas se transformer, il savait que tous les chasseurs du coin guetteraient le moindre mouvement suspect et sa meute était suffisamment discrète pour qu'on ne l'ait pas encore repéré. Une chance, rien ne disait qu'il appartenait à une espèce surnaturelle et il avait l'intention que les choses restent ainsi. Son regard se baladait tout autour de lui, observant comme il aimait le faire les personnes qui l'entouraient. Il ne savait pas qui était chasseur ou humain. Il ne pouvait repérer que les loups et les vampires avec leur puanteur. Il savait d'ailleurs que le jour où un membre des deux espèces déciderait de trahir les siens, ils seraient tous fichus, les chasseurs auraient un avantage non négligeable entre leurs mains. Une chose qu'ils ne pourraient permettre. Il sentait la présence de quelques loups dans le bar et retroussait son nez à chaque fois qu'une odeur de vampire venait lui titiller les narines. Il finit par se détourner de toute cette foule pour jeter un œil à la porte. Il attendait quelqu'un en réalité et cette personne ne devrait pas tarder. Il aimait être en avance, toujours, il aimait contrôler une situation avant que quelqu'un d'autre n'intervienne, c'était une habitude qu'il avait pris depuis des années. C'est pourquoi cela faisait plusieurs minutes qu'il était accoudé au bar en sirotant un premier verre. C'était dangereux pour lui de côtoyer quelqu'un qui lui était proche deux jours seulement avant une pleine lune mais il avait eu envie de voir Garrett, sans se l'expliquer. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps mais il aimait bien traîner avec lui et ce bar était devenu un lieu de rendez-vous agréable après une journée de boulot ou simplement pour oublier les soucis du quotidien. Il ne risquait pas grand chose, à part peut-être une très légère mauvaise humeur que Garrett finirait par effacer, il en était persuadé. Il était entrain d'étaler légèrement les jambes devant lui à l'instant un peu trop précis où un autre homme passait devant lui, se prenant les pieds dans les siens et manquant d'écraser sa figure par terre. Dans une réaction incontrôlable, Garrett ne put s'empêcher de laisser échapper un rire étouffé, qui pourtant ne fut pas assez discret pour passer inaperçu. Le gars en question tourna vivement la tête vers lui, les yeux noirs de colère, ses amis derrière lui. « C'est quoi ton problème ? » Il cherchait visiblement la confrontation et pensait sûrement que devant un homme de sa taille et ses deux gardes du corps, il baisserait la tête et fondrait en excuses. C'était mal le connaître. « Pas fait exprès. » Il souligna sa désinvolture par un haussement d'épaules bien senti qui ne sembla pas réellement apprécié. L'autre fit un pas en avant, forçant alors Aiden à se redresser à son tour pour éviter de mourir étouffé contre le t-shirt de son adversaire. Il ne fallait pas lui chercher des noises aussi proche de la pleine lune mais il avait aussi conscience qu'il lui fallait se faire discret, il ne savait pas s'il y avait des chasseurs présents mais la moindre erreur lui serait fatale. Il donna un léger coup d'épaule à son vis à vis pour le pousser un peu, appréciant très peu la proximité physique de quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Il ne fallait pas se frotter de trop près à un loup. « Bonne soirée. » Il leva son verre dans leur direction pour clore l'incident et se détourner, avec l'intention ferme de ne pas faire de vague, ce que son corps avait du mal à comprendre, avide qu'il était de sang et d'effusions. Il prit sur lui pour tourner les talons et s'éloigner vers une table qui venait de se libérer. Il avait fait deux pas quand la porte s'ouvrit et il vit entrer Garrett, parfait timing. Il lui adressa un signe de la tête pour le saluer et allait alors à sa rencontre quand une main vint lui attraper l'épaule. Il était trop distrait par l'arrivée de Garrett et trop concentré à se contrôler pour réagir. Le gars qu'il avait légèrement fait trébucher le retourna violemment et la douleur vint ensuite. Il venait de lui écraser son poing contre la pommette et le corps du loup se retrouva propulsé sous l'impact contre le bois du bar qui vint lui écraser les côtes au passage. Le temps pour lui de retrouver ses esprits qu'il se retrouvait bloqué contre le bar par l'un des trois gars. Il allait se dégager quand il sentit une deuxième prise contre son dos et il grogna de frustration. Il pouvait envoyer les deux gars balader si seulement il n'était pas dans un lieu aussi public, il ne pouvait pas se permettre de se faire remarquer. Plus qu'à espérer que le coup de poing qui lui faisait à présent voir des étoiles suffisait au crétin qui l'avait frappé. Mais visiblement, ce n'était pas le cas. Pour une fois qu'il n'avait cherché querelle à personne. Il finit par donner un coup d'épaule pour se dégager de la première prise et pouvoir se retourner, en manquant au passage de s'arracher le bras droit. Heureusement pour lui, il était gaucher. La soirée promettait d'être sacrément longue si la situation continuait d'empirer.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Garrett Spelt
J'ai 49 ans et je vis à Blackpurn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis conducteur de camions mais officieusement chasseur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié et je le vis plutôt moyen.


Garrett est un natif de Blackpurn. Il y a toujours vécu, connaissant le territoire et les alentours comme sa poche. Il grandit avec ses parents avant que ces derniers ne meurent subitement d'un accident de voiture, alors qu'il venait d'avoir dix huit ans. Il décida de devenir conducteur de camions, étant insomniaque depuis toujours. C'est un homme bon vivant, toujours à avaler une tonne d'hamburgers et autres friandises. Il s'est marié pour ses 30 ans avec une belle jeune femme et a eu deux enfants. Sa fille, Jaimie est morte lors de ses seize ans par un vampire (masqué comme une attaque animale). Garrett découvrit à ce moment là la connaissance du milieu surnaturel mais aussi que son oncle , aussi originaire des alentours exerçait ce travail depuis toujours, parfois avec son père. Il a donc tout appris de son oncle, bien décidé à venger sa fille et combattre les forces du mal. Une fois vengé, il décide de continuer ce travail. Son fils est âgé maintenant de cinq ans, il a une relation plutôt conflictuelle avec lui. Peut être parce qu'il voit bien que son père ne fait plus vraiment d'efforts à la maison...  

brad pitt © EVIE

Sa bouche s'ouvrit pour laissa échapper un bâillement court mais franc sur son visage fatigué. Assis sur sa chaise à bascule sur sa terrasse, Garrett songeait difficilement. Peut être parce qu'il avait eu une nuit des plus courtes ou tout simplement parce qu'il ne voulait pas travailler ces jours ci. Etre conducteur de camions lui permettait de gagner sa vie et surtout, de n'éveiller aucun soupçon. Il avait la couverture parfaite devant sa famille pour dire qu'il était apte à être un bon père, un mari prévenant et un homme de confiance. Après tout, c'était le métier premier qu'il avait choisi, bien qu'il semblait si terne à l'heure d'aujourd'hui. Il savait que cela était nécessaire mais devoir faire comme avant l'insupportait au plus haut point. Reprendre sa vie d'avant signifiait qu'il n'y avait jamais eu cette coupure, qu'il était toujours cet homme si confiant et si aimant de la nature et de ses bienfaits. Il était autrefois cet homme insouciant, presque puérile à jouer avec ses enfants.  Il aimait être si attachant et finalement pas vraiment contraignant. Il était né ici, y avait grandi et avait trouvé la femme de sa vie. Son destin semblait tout tracé, alors même que la vie en avait décidé autrement. Les souvenirs du cadavre cauchemardesque de sa fille ne quitteraient jamais plus ses pensées. De cet homme si enjoué et insouciant, il avait prit pleinement les mesures de ses nouvelles responsabilités. Découvrir le monde des chasseurs lui avait demandé une grande implication et adaptation mais il le devait. Pour Jaimie et surtout, pour sa survie. Il ne voulait en aucun cas dépérir, se morfondre dans les souvenirs. C'est sûrement cette force de caractère qui l'a conduit à avoir un autre enfant, quelques temps après la perte de sa fille. Il lui fallait avoir du courage et de la détermination. La condition de chasseur exigeait de lui d'avoir les tripes. D'avoir la tête haute alors qu'il foutait le nez dans une tonne d'emmerdes. De garder le corps droit alors que les crimes de ces créatures lui donnaient littéralement envie de vomir. C'était ça , sa réalité.

Il ne voulait pas renoncer à aider d'autres familles en détresse, bien que cela soit dans l'ombre. Il n'attendait aucune reconnaissance, simplement la satisfaction d'être utile, d'être là. Il connaissait tout type de créatures mais les vampires étaient de loin ceux qu'il haïssait le plus. Sa fille était morte à cause d'eux et jamais il ne cesserait de les pourchasser.
Ce soir là, Garrett se réveilla donc à la fin de l'après midi pour se lever de sa chaise. Sa femme n'allait pas tarder à arriver avec son fils. Ces derniers temps, en pleine préparation d'une nouvelle chasse un peu loin de Blackpurn ; Garrett ne passait pas beaucoup de temps avec sa famille.Il prétextait le travail alors même qu'il passait son temps au bar, à retravailler son plan de chasse ou encore à enchaîner les verres de bourbon.Il rentrait chez lui, souvent saoul et les claques de sa femme devenaient monnaie courante. Au final, il s'habituait même au son de cette main si frêle venir rencontrer violemment sa joue droite, rosée de sa nuit de beuverie. Il lui donnait le moins d'explications possibles, elle prenait sur elle. Dire que leur mariage prenait l'eau était inévitable mais la politique de l'autruche continuait de faire ses preuves. Leur fils de cinq ans y était peut être pour quelque chose. Garrett ne voulait pas qu'il grandisse loin de lui, alors même qu'il s'éloignait déjà souvent d'eux pour le travail. Il se disait que cela passerait, après tout il y avait toujours de mauvaises passes. La sienne durait depuis déjà deux ou trois ans.

Il décida donc de prendre son blouson et se rendre dans son bar favori. C'était là bas qu'il avait rencontré Aiden, une jeune homme vingt ans son cadet et rempli de fougue. C'était un jeune homme qui venait aussi de Blackpurn et il était content de pouvoir parler avec lui de la ville et de son histoire. Garrett se perdait souvent dans des explications de vieillard, lui contant des anecdotes que Aiden devait sûrement accepter pour qu'il puisse finir ses histoires. Ah ces jeunes!
Garrett décida donc de garer sa voiture sur le parking du bar. La soirée s'annonçait douce et il savait qu'il y retrouverait Aiden, son nouvel ami, pour échanger avec lui et refaire le monde. Il scruta sa montre. A quinze minutes près, il était à l'heure. Il entra donc dans le bar, faisant signe au gérant qu'il connaissait depuis quelques temps. A peine rentré, il perçut son ami en bien mauvaise posture. Il se faisait attaquer de toute part, par de grands gaillards balourds qui criaient tout ce qu'ils savaient. Ni une, ni deux, Garrett fonça dans le tas. Il n'avait rien à perdre mais tout à gagner car du haut de ses presque cinquante ans, il avait une forme olympique. Il faisait beaucoup de sport et son travail de chasseur l'avait rendu hermétique à la douleur et fatigue. Il décida donc d'attaquer par derrière le premier homme qui comptait faire tomber Aiden à la renverse. Il lui assigna une bonne droite avant de lui donner un gros coup dans le ventre. Les autres clients du bar commençaient à regarder et le gérant ne voulait pas encore donner l'alerte. Il attendait le sang, sûrement. Une fois l'homme un peu sonné, il se précipita sur le deuxième en lui donnant un coup de pied dans les bijoux de famille. Ce n'était pas très distingué mais il s'en fichait. Les mains concentrés sur sa douleur, Garrett en profita pour lui donner un coup de poing au visage pour l'évanouir. Il laissa le dernier homme pour Aiden, alors qu'il reprenait son souffle et remettait son blouson au gérant. « Sers moi un bourbon Jake! ». Il était exténué mais content de retrouver son ami. Il alla s'asseoir sur une des tables attendant que Aiden se débarrasse du dernier fauteur de troubles. Il le regarda avec amusement et une certaine tendresse semblait s'échapper de son observation, alors que le serveur lui apportait son verre. Il ne savait comment l'expliquer mais il n'aurait jamais imaginé un autre endroit pour ce soir, et aucune autre personne pour partager ce verre à ses côtés. Il lança à Aiden. « Tu ne t'ennuies pas à ce que je vois! ». Il rit nerveusement, attendant que son ami le rejoigne. La soirée ne faisait que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 320
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
Ce  n'était décidément pas le bon soir pour l’agacer et l'idiot qui venait de lui mettre un coup de poing l'aurait certainement regretté si seulement il avait eu le courage de s'en prendre à lui à un contre un. Il n'aurait pas eu la moindre chance contre lui mais au lieu de ça, il avait décidé de jouer les lâches et cela l'énervait profondément. Il venait de se libérer de la prise d'un des deux gars qui l'avait empoigné mais le fait qu'un autre le tienne ne lui permettait pas une grande liberté de mouvement. Il allait s'en occuper quand il sentit une prise au niveau de ses jambes puis plus rien. Il se retourna vivement pour voir que Garrett venait d'empoigner le premier gars qui avait visiblement l'intention de le mettre à terre sûrement pour mieux pouvoir faire pleuvoir les coups sur lui. Le courage dans toute sa démonstration. Il ne resta pas longtemps sans réagir puisque celui qui le tenait toujours l'attrapa à la gorge sous la panique de voir qu'il était aidé. « Sers moi un bourbon Jake! » Un rictus s'échappa des lèvres du jeune homme quand il posa sa main sur le bras qui lui enserrait la le cou et il exerça alors une pression suffisante pour le faire lâcher avec une grimace de douleur. Enfin libéré de sa poigne et sans craindre qu'on ne l'attaque par derrière puisqu'il savait à présent que Garrett s'assurait qu'on le laissait alors tranquille, il put alors se débarrasser du dernier gugus, celui qui avait tout initié et l'envoya valser un peu plus loin. Il allait se détourner quand il l'entendit reprendre la parole. « On se reverra. » Aiden eut un sourire à nouveau, en coin, plein de malice. Il se retourna pour faire à nouveau face à son attaquant qui semblait bien moins sûr de lui maintenant qu'il était seul. Il le poussa contre le bar et se pencha vers lui, son nez vint toucher le sien dans le mouvement. Il dut croire un instant que Aiden avait une intention malsaine puisqu'il écarquilla les yeux mais le loup avait une autre idée en tête. Il se pencha davantage pour dévier vers son oreille et lui murmurer, pour que personne ne puisse l'entendre. « Dans deux nuits, si tu as le courage. » Il sentit l'homme tressaillir et c'était exactement ce qu'il recherchait. Cela signifiait qu'il connaissait l'existence du surnaturel comme beaucoup dans cette ville mais cela voulait aussi dire qu'il n'était pas un chasseur, jamais un chasseur n'aurait réagi avec peur mais plutôt avec colère. Dernier point, il savait que l'homme ne s'amuserait pas à crier au loup trop rapidement, c'était une accusation qui pouvait valoir la mort et rien dans ce qu'il avait dit ne pouvait prouver qu'il en était un. Pourtant, lui comme celui qu'il maintenait toujours contre le bar savaient que s'il s'amusait à le provoquer le soir de la pleine lune, il n'aurait aucune chance de s'en sortir vivant, même s'il pouvait parfaitement se maîtriser, ce que l'idiot ne pouvait pas savoir. Il fut ravi de son petit effet et il put enfin relâcher sa prise, non sans une dernière droite bien sentie, à l'endroit exact où lui-même commençait à ressentir des picotements. Il se détacha complètement, la proximité physique qu'il venait d'établir le rendait nerveux, il détestait le contact rapproché d'aussi loin qu'il s'en souvenait. Il savait que souvent, les loups recherchaient la proximité de la meute, le besoin d'être près d'un congénère, ce qui n'était pas son cas. Il s'éloigna alors pendant que l'humain ramassait ses deux potes et grimaça en voyant sa vodka étalée sur le sol. Il ramassa les débris de verre rapidement pour les mettre sur le comptoir pour épargner aux serveurs cette corvée et commanda une nouvelle vodka. « Tu ne t'ennuies pas à ce que je vois! » Il sourit à nouveau, dans toute cette effervescence il en avait presque oublié que Garrett l'avait rejoint et il se retourna avec son verre pour apercevoir son nouvel ami à une table. Aiden haussa les épaules en s'approchant doucement, d'une démarche mesurée. « Oh tu sais comment ça se passe, il me trouvait canon mais je n'étais pas intéressé et il ne voulait pas que quelqu'un d'autre puisse m'avoir si lui ne le pouvait pas ! » Il souriait à nouveau devant ce mensonge mais il savait que Garrett n'y croirait pas. Il passa près de son ami et posa une main sur son épaule, serrant légèrement sa prise pour le saluer. Il retira sa main et fronça légèrement les sourcils. Il n'avait aucune idée de la raison pour laquelle il venait de faire ça avec une telle facilité. Il détestait les démonstrations d'habitude, il supportait mal qu'on le touche et lui-même évitait toute forme de contact physique et pourtant, le geste lui avait semblé tellement naturel. Il secoua la tête pour éviter de montrer son trouble et vint enfin s'asseoir en face de Garrett. « Mais est-ce que j'ai vraiment besoin de préciser que si tu avais été à l'heure, rien de tout cela ne serait arrivé ! » Il ne lui reprochait rien bien sûr, il savait parfaitement que ce n'était pas la faute de son ami et puis, il se fichait pas mal qu'il soit à l'heure ou non et son haussement d'épaule montrait qu'il n'était pas sérieux. Pourtant le mouvement lui arracha une grimace, tout comme son sourire. D'une main incertaine, il passa deux doigts sur sa pommette prudemment et sentit les premiers effets du coup de poing. Il ne saignait pas, il savait parfaitement que le sang l'aurait aussitôt mis en alerte mais il aurait une sacrée marque qui devait déjà commencer à apparaître pourtant, il ne s'en plaignit pas. Il leva son verre pour en prendre une gorgée, le liquide lui brûlait la gorge mais rien ne fut aussi délicieux. Il ferma un instant les yeux avant de les rouvrir et de les planter dans ceux de Garrett. « T'as fait une sacrée entrée en tout cas mais tu sais, j'avais la situation parfaitement en main ! » Il s'amusa même à rire légèrement tant ce mensonge-là était gros mais c'était un peu sa façon de le remercier de son intervention, parce que sa fierté de loup dominant l'empêchait clairement d'y mettre des mots clairs. Il ignorait si Garrett s'en contenterait mais il espérait qu'il le comprendrait. « Mais je suis sûr que t'avais besoin de ça pour te maintenir un peu en forme. » Il plaisantait encore, une petite blague concernant l'âge de l'homme qui lui faisait face mais Aiden était loin d'être aveugle, il savait pertinemment que Garrett tenait une forme olympique et il venait de le prouver. Il ne lui posa pas de question concernant le fait qu'il avait accepté de le rejoindre quand sa femme et son fils devaient l'attendre à la maison. Il savait être discret et si la situation était tendue, il ne voulait pas mettre les deux pieds dans le plat, ce n'était pas dans ses habitudes. Pourtant, sans se l'expliquer, la situation de Garrett dans sa famille l'intriguait pas mal. Sans réellement s'en rendre compte, le jeune loup avait passé une main sous le t-shirt qu'il portait pour venir se masser doucement les côtes, douloureuses depuis leur rencontre avec le bois du bar, plus dur qu'il ne l'avait cru au premier abord. Il le faisait sans même y penser, pour apaiser un peu la sensation de brûlure désagréable. Il savait qu'après plusieurs verres, il ne sentirait plus rien.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Garrett Spelt
J'ai 49 ans et je vis à Blackpurn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis conducteur de camions mais officieusement chasseur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié et je le vis plutôt moyen.


Garrett est un natif de Blackpurn. Il y a toujours vécu, connaissant le territoire et les alentours comme sa poche. Il grandit avec ses parents avant que ces derniers ne meurent subitement d'un accident de voiture, alors qu'il venait d'avoir dix huit ans. Il décida de devenir conducteur de camions, étant insomniaque depuis toujours. C'est un homme bon vivant, toujours à avaler une tonne d'hamburgers et autres friandises. Il s'est marié pour ses 30 ans avec une belle jeune femme et a eu deux enfants. Sa fille, Jaimie est morte lors de ses seize ans par un vampire (masqué comme une attaque animale). Garrett découvrit à ce moment là la connaissance du milieu surnaturel mais aussi que son oncle , aussi originaire des alentours exerçait ce travail depuis toujours, parfois avec son père. Il a donc tout appris de son oncle, bien décidé à venger sa fille et combattre les forces du mal. Une fois vengé, il décide de continuer ce travail. Son fils est âgé maintenant de cinq ans, il a une relation plutôt conflictuelle avec lui. Peut être parce qu'il voit bien que son père ne fait plus vraiment d'efforts à la maison...  

brad pitt © EVIE

Il avait quelque chose d'instinctif et en même temps de réfléchi dans l'attachement que Garrett avait envers Aiden. Il ne savait vraiment comment l'expliquer mais c'était comme si il retrouvait une seconde jeunesse. Il ne se trouvait pas forcément vieux mais Aiden lui rappelait beaucoup de choses concernant son expérience. Lui aussi avait pu être bagarreur et connaître quelques difficultés. Il avait aussi cette insouciance dont Garrett avait perdu le goût le jour où on lui avait enlevé sa fille. Plus rien n'avait de sens depuis ce jour là et à son grand désespoir, sa vie de famille en pâtissait. Il ne se sentait jamais bien et plutôt que d'accumuler les reproches et rester dans son mutisme, il préférait passer le moins de temps possible à la maison. Il sentait cette douleur dans la poitrine, souvenir d'une ancienne chasse qui lui revenait soudainement comme un dommage collatéral de sa vie. Cette blessure était justement ravivée du fait de sa grande perte et de sa dépression. L'alcool n'arrangeait rien, à part lui troubler la vue et lui causer quelques trous de mémoire pour retrouver sa voiture le soir.
Pourtant, ce qui était le plus inexpliqué, plus même que toutes les créatures surnaturelles du monde était le fait que Garrett passait son temps avec Aiden. Toutes ses soirées à vrai dire. Il retrouvait la joie de bavarder, la sensation de ne plus rien ressentir, de ne plus s'en faire. Aiden était d'une compagnie très agréable, il était même le meilleur ami qu'il n'avait jamais eu. Il avait fallu attendre presque 50 ans pour trouver une personne qui puisse à la fois le comprendre et ne rien attendre de lui, partageant charcuterie et whisky en refaisant le monde. Le seul ennui, si il en était vraiment un, c'était qu'Aiden se foutait dans des histoires pas possibles. Il finissait souvent à tomber dans les chaises du bar après avoir frappé les quelques gaillards venant lui chercher des poux. Garrett lui sauvait bien souvent la mise mais Aiden n'avait pas forcément besoin de lui, non. Malgré son gabari frêle, il était aussi solide qu'un roc. Garrett supervisait seulement, donnant un coup dans le tas comme pour s'amuser de cette routine quand il n'était pas en chasse. Il s'en gardait un ou deux sur le total pour laisser le reste à Aiden. Aujourd'hui ne faisait pas exception à la règle. Garrett était entré et avait pris à part à cette bagarre collective. Il était dans l'équipe des gagnants bien évidemment. « Oh tu sais comment ça se passe, il me trouvait canon mais je n'étais pas intéressé et il ne voulait pas que quelqu'un d'autre puisse m'avoir si lui ne le pouvait pas ! » . Garrett eut envie de rire. Ce gamin était aussi menteur que Garrett était jardinier. Il n'arrivait pas à reconnaître que ces conflits ne l'amusaient guère, peut être parce qu'il était un homme foncièrement bien. Il ne souhaitait pas chercher les ennuis, c'était plutôt eux qui venaient à sa rencontre directement. Il prit un temps pour le sermonner sur son heure d'arrivée. Garrett regarda sa montre d'un air songeur et prit une expression gênée mais elle était clairement fausse. Il n'était pas désolé d'être arrivé en retard, c'était l'homme le moins ponctuel du monde. Même pour un verre, il ne serait pas à l'heure. En lui disant cette petite réflexion, il venait d'apposer sa main sur son épaule. Cet échange d'une fraction de seconde avait eu pour effet de détendre presque immédiatement Garrett. Il venait de s'échauffer sur ces deux hommes éméchés et pourtant, il était maintenant d'un calme propice à la discussion et confidence. Aiden avait cette facilité de communiquer avec lui, même par les gestes. Ils avaient une sorte de connexion dans le sens où ils se comprenaient facilement. C'était aussi cela que Garrett appréciait chez lui, chez eux. Il se surprenait même de penser à Aiden sous un duo, bien que c'était ça au final. Un duo d'amitié, de soutien dans la galère , de... Enfin bref, il s'égarait. Il bût une gorgée de son bourbon pour ne pas se mettre à réfléchir maintenant. C'était l'heure de l'apéro, pas de la philo. « T'as fait une sacrée entrée en tout cas mais tu sais, j'avais la situation parfaitement en main ! ». Garrett prit une inspiration pour lui rétorquer : « J'ai le don pour les entrées magistrales! C'est super d'arriver dans l'action! ». Il avait envie de rire ce soir et cette bousculade avait eu au moins l'opportunité d'aider son ami , en bien mauvaise posture.Il semblait souffrir puisqu'il portait à ses blessures ses mains encore brûlantes du fait de l'altercation. Seule la boisson pourrait l'aider à surmonter ses blessures. « Mais je suis sûr que t'avais besoin de ça pour te maintenir un peu en forme. ». Il acquiesça d'un signe de la tête. Sur ce coup là, il avait raison. Ce n'était jamais de trop pour lui donner un peu de matière physique avant qu'il reparte à la chasse. Pour Aiden en revanche, il en avait pour un moment de bleus partout sur le corps. A le voir passer la main sous son tee shirt, Garrett remarqua qu'il était quand même bien bâti et il devait peut être faire tomber les filles. Des filles de son âge, sûrement. Il reprit une gorgée de son bourbon. Il était décidément trop rêveur.
Il regarda Aiden avec une attente particulière, alors même qu'il se rendit compte qu'ils avaient été tous deux à se fixer pendant leur discussion. Ce qui était tout à fait normal était toutefois souligné en cette soirée, alors que l'alcool lui montait déjà à la tête. Garrett prit la peine de chercher une cigarette dans son manteau. « J'ai tellement envie de m'en fumer une... Hey Jake! Dis moi je peux fumer ici?». Le barman lui fit signe de la main pour lui donner son accord. Il alluma donc sa cigarette avec son briquet. Il tira une latte frénétiquement, gardant toujours les yeux fixés sur Aiden. La lumière du bar lui allait bien, faisant ressortir ses cheveux noirs. Il continua. « Et alors, raconte moi un peu ta journée , tu as trouvé des choses à faire dans ce trou paumé? ». Il le disait sur un ton ironique, tant il aimait son petit bled autant qu'il pouvait le détester parfois. Il n'avait qu'une envie : engager la conversation avec son ami, son acolyte et rester là , whisky et cigarette à la main. C'était ça, un moment en paix.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 320
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
Aiden ne serait pas qualifié comme particulièrement bagarreur. Il ne cherchait jamais les ennuis généralement, les ennuis venaient à lui sans qu’il n’y soit pour rien. Son seul tort était peut-être d’être trop impulsif, il détestait qu’on lui manque de respect, qu’on le regarde de haut, qu’on le provoque et quand quelqu’un s’y amusait, il n’était effectivement pas dur à démarrer. Mais il fallait que la personne le mérite au premier abord. Pourtant, il avait clairement un petit côté sauvage en lui avec lequel il avait appris à vivre depuis des années, il avait ça dans le sang et se salir les mains ne lui faisait absolument pas peur. Il aimait à se dire qu’il ne craignait rien, bien que ce soit complètement faux, il voulait jouer les durs parce qu’à un moment donné, il avait été trop faible pour se défendre. Aiden avait déclenché sa malédiction très tôt et il avait vite appris à vivre avec cette part de lui un peu plus sombre, cette part animale qui le caractérisait et s’il devait être honnête envers lui-même, il n’avait l’impression d’être complet uniquement depuis le déclenchement de sa malédiction, plus de quinze années plus tôt. Et cette part de lui le rendait parfois instable, particulièrement vif, sans le moindre remord. Et quand on s’en prenait à lui sans la moindre raison, il pouvait se montrer encore plus hargneux que d’habitude. Il ne fallait pas chercher son loup, il pouvait faire son apparition plus vite que chez les autres. Ses yeux avaient tendance à s’illuminer sous l’emprise de grosses émotions, même s’il parvenait à se contrôler et si la pierre qu’il portait autour du cou l’y aidait beaucoup. Mais cette pierre ne l’empêchait pas de céder parfois à ses pulsions et il s’en donnait à cœur joie. Comme ce soir-là où les trois idiots lui avaient permis de se défouler un peu même si, grâce à l’effet de surprise, il avait eu plus de casse que d’habitude. Grâce à Garrett bien sûr, il avait également évité bien pire, même s’il préférait imaginer qu’il aurait pu s’en sortir tout seul comme un grand. Maintenant qu’il était en face de son ami, il pouvait souffler un peu plus normalement et se faire oublier des personnes présentes dans le bar tout en se détendant. Il avait son verre à la main et les yeux rivés sur Garrett. « J'ai le don pour les entrées magistrales! C'est super d'arriver dans l'action! » Il eut un sourire en lui adressant un clin d’œil. « Y a pas de quoi alors ! On recommence quand tu veux ! » Il pourrait lui préparer à nouveau le terrain même s’il y avait laissé des plumes, il s’assurerait au moins la prochaine fois qu’il mènerait le combat. Il était vrai que finalement, il était probablement un peu bagarreur. Quand beaucoup de ses amis se casaient autour de lui et même deux d’entre eux étaient déjà père de famille, il continuait à provoquer des tempêtes dans les bars, il se sentait parfois en décalage avec sa génération. Pas qu’il ne souhaitait pas grandir ou qu’il avait peur de mûrir, il était simplement bien loin des préoccupations habituelles des jeunes hommes de son âge. Sortir dans les bars avec ses amis, et particulièrement Garrett, voilà qu’il appelait passer une bonne soirée. Il s’amusait, il riait énormément, il se détendait après une bonne journée de travail. Il ne se plaignait pas de sa vie, il avait encore tout le temps d’en profiter avant de songer à devenir sérieux. « J'ai tellement envie de m'en fumer une... Hey Jake! Dis moi je peux fumer ici?» Il profita de cet échange avec le barman pour prendre une gorgée supplémentaire de sa boisson et baisser les yeux vers les dégâts causés à ses côtes mais il n’y voyait pas grand-chose de son point de vue. Il finit par laisser tomber l’idée de faire un bilan ce soir et releva les yeux vers Garrett qui allumait sa cigarette. « Et alors, raconte moi un peu ta journée , tu as trouvé des choses à faire dans ce trou paumé? » Il eut un rire. Il avait toujours vécu dans cette petite ville aux allures ennuyeuses mais il s’y plaisait, il ne s’était jamais plaint de vivre ici et n’avait jamais spécialement cherché à déménager, ni même à voyager. Il finit cependant par hausser les épaules. « J’devais des heures à mon boss, j’ai passé ma journée à payer mes dettes ! » Il n’était pas mécontent de son travail, depuis tout petit, il était passionné par les voitures et les motos et très jeune, il avait appris leur fonctionnement et comment les réparer auprès de son grand-père. Maintenant qu’il était un jeune adulte, il avait réussi à se faire engager auprès du garagiste de la ville qui était plutôt cool avec lui mais qui savait resserrer la vis quand il abusait de cette gentillesse alors pour la journée dans le trou paumé, des heures supplémentaires n’étaient pas un trop gros supplice. « L’avantage c’est que ça me donne droit à trois jours de repos consécutifs ! Je crois que j'ai envie de changer d'air, au moins une journée! » Et il allait en avoir besoin parce que même s’il ne subissait pas la transformation en loup, il allait quand même être fatigué pendant deux jours et particulièrement irritable. Aiden finit par s’appuyer contre le dossier de son siège, non sans que sa main ne quitte son flanc. Il avait toujours son verre dans son autre main et il vint poser sa cheville sur son genou, de manière décontractée. Finalement, la soirée s’annonçait plutôt bien, malgré la façon légèrement désastreuse dont elle avait commencé. « Et toi alors ? » Il lui adressa un sourire en coin, il était curieux de savoir si lui avait bel et bien réussi à s’occuper pendant cette journée. Il désigna sa cigarette d’un mouvement de la tête. « Tu partages ? » Il tendit la main pour voir si son ami allait lui laisser au moins une latte ou pas. Il lui adressa son plus grand sourire pour tenter de le convaincre un peu plus.  




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Garrett Spelt
J'ai 49 ans et je vis à Blackpurn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis conducteur de camions mais officieusement chasseur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié et je le vis plutôt moyen.


Garrett est un natif de Blackpurn. Il y a toujours vécu, connaissant le territoire et les alentours comme sa poche. Il grandit avec ses parents avant que ces derniers ne meurent subitement d'un accident de voiture, alors qu'il venait d'avoir dix huit ans. Il décida de devenir conducteur de camions, étant insomniaque depuis toujours. C'est un homme bon vivant, toujours à avaler une tonne d'hamburgers et autres friandises. Il s'est marié pour ses 30 ans avec une belle jeune femme et a eu deux enfants. Sa fille, Jaimie est morte lors de ses seize ans par un vampire (masqué comme une attaque animale). Garrett découvrit à ce moment là la connaissance du milieu surnaturel mais aussi que son oncle , aussi originaire des alentours exerçait ce travail depuis toujours, parfois avec son père. Il a donc tout appris de son oncle, bien décidé à venger sa fille et combattre les forces du mal. Une fois vengé, il décide de continuer ce travail. Son fils est âgé maintenant de cinq ans, il a une relation plutôt conflictuelle avec lui. Peut être parce qu'il voit bien que son père ne fait plus vraiment d'efforts à la maison...  

brad pitt © EVIE

Garrett sentait bien qu'Aiden n'avait pas pour envie de se bagarrer. Contrairement à lui à son âge, Aiden était un jeune homme parfait, enfin presque parfait puisque tout le monde avait des défauts. Il n'en avait pas énormément mais il savait que quelque part, Aiden finissait dans les ennuis. Cette facilité déconcertante à se mettre des gens à dos avait parfois suscité la curiosité chez Garrett , bien qu'il l'avait tut assez rapidement. C'était quelque chose de dingue, il sentait bien finalement qu'il ne voulait rien croire, rien chercher. Il cherchait déjà suffisamment de choses, essayant de dissimuler la douleur qui le rongeait toujours un peu plus. Aiden avait
sa part de mystère , une sorte d'aura à laquelle Garrett était sensible. Il y avait tant à découvrir et en même temps, tant à savourer. C'était peut être ça, la clé de leur complicité. Ils n'attendaient rien l'un de l'autre si ce n'est qu'une grande attention et une occasion de rire de tout ce qui leur arrivait. Ils étaient toujours présents et se retrouver le soir rendait leurs échanges encore plus percutants, intéressants. Garrett restait là, des heures à siroter son bourbon tout en avalant ses paroles. Le vieux qui écoutait le jeune, un stéréotype qui avait pourtant tout son sens les concernant, tant le respect et l'écoute étaient deux choses réelles dans leur relation. Après tout, Garrett ne pouvait feindre la moindre émotion. Il était entier dans ses décisions et dans ses actions, pouvant se déchaîner comme se morfondre. Il pouvait encore moins cacher de choses à Aiden puisqu'il avait l'air de lire en lui comme dans un livre ouvert. Ils partageaient beaucoup de choses, à vrai dire, que ce soit dans leur quotidien ou dans d'autres vies parallèles dont ils auraient pu être les protagonistes.
« Y a pas de quoi alors ! On recommence quand tu veux ! ». Garrett afficha de nouveau son sourire. Il n'y avait pas à dire : ce jeune homme avait vraiment le panache d'être toujours debout, constamment prêt à une nouvelle offensive. Il en était presque fatiguant mais au fond, Garrett aimait vraiment trop l'action pour prétendre que cela l'embêtait. Aiden était jeune. Il avait encore beaucoup de choses à voir et à découvrir alors que Garrett, lui, savait que quelque chose tournait pour lui. Il avait déjà vu, revu et réexploité des pistes. Même dans sa chasse, il semblait qu'il revenait à ses débuts, à bâcler son travail en ignorant inconsciemment d'autres pistes envisageables.Il n'avait pas toujours été comme ça mais les années commençaient sérieusement à se ressentir sur lui. Il sentit un moment le bourbon lui monter à la tête.Il se dit soudainement qu'il n'allait certainement pas tenir l'alcool ce soir, une première depuis longtemps. Il n'avait vraiment pas d'équilibre, alors même qu'il avait enchaîné des baignes à quelques messieurs il y a de cela vingt ou trente minutes. C'était fou à la vitesse à laquelle le corps se transformait et les émotions avec. Si il avait été échauffé et furax, il était maintenant plus calme et vraiment prêt à des confidences. Il ne savait pas encore si Aiden allait être en accord avec cette vision, lui qui avait eu quelques endroits cassés. Il devait d'ailleurs faire vérifier assez rapidement pour ne pas avoir de séquelles plus importantes. Le connaissant, il n'irait jamais voir le médecin mais Garrett l'espérait toujours.  «J’devais des heures à mon boss, j’ai passé ma journée à payer mes dettes ! ». Ce genre de situation n'était pas très anodine pour Aiden. Il avait l'air de se plaire dans son travail et il lui arrivait parfois de faire des heures supplémentaires. Il devait bien y trouver son compte finalement. Il lui dit dans le même temps qu'il allait avoir plusieurs jours de repos. La première réaction de Garrett  fût de se frotter les mains, sans même le cacher à Aiden. Il était foutrement ravi de savoir qu'il allait pouvoir s'amuser un maximum avec lui, plusieurs jours d'affilée. Cette simple annonce lui avait redonné un air de joie. C'était puérile et inconscient mais il avait bien montré sa satisfaction. « Et toi alors ? ». Garrett le regarda un instant, avant de tirer une latte et de l'expirer doucement entre ses narines. Il n'avait pas envie de parler de sa journée ennuyeuse mais il savait que quelque part, on devait partir de là. Il répondit, d'une voix monotone. « La routine... Disons que conducteur de camions c'est pas non plus super folichon selon moi mais bon... Je fais quelques convois dans la région pendant la nuit... » . A vrai dire, il allait surtout avoir des jours de congés pour chasser. Reprendre sa principale piste pour retrouver le connard qui a tué sa fille. Mais cela... il ne pouvait pas lui dire. Il ne pouvait pas confier cela. Alors, il s'attarda un instant, n'ajoutant aucun autre dire. « Tu partages ? ». Garrett lui adressa un large sourire avant de lui tendre sa cigarette. Il comptait même lui en offrir une. Quand il lui tendit la cigarette, il ressentit comme une décharge électrique. Cette tension n'avait duré qu'un millième de seconde mais Garrett resta un moment pantois, interloqué. Bouleversé. Il avait sentit quelque chose d'inhabituel, pas comme si il avait découvert quelque chose chez Aiden mais plutôt quelque chose en lui même comme si... Comme si il voulait lui parler encore plus, rire encore plus, s'approcher un peu plus. Il hocha la tête et se donna un coup sur le front. Purée, l'alcool fait décidément des ravages. Il lui dit alors. « C'est cool de te voir. ». Cette phrase à elle seule voulait tout dire.C'était une confidence sur le ton amical, même presque illustré d'une ambiguïté minime. Garrett commençait à partir loin et il ne se rendait plus trop compte.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 320
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
C’était une soirée qui promettait d’être intéressante. Aiden était encore légèrement tendu suite à son altercation, il redoutait bien sûr des représailles mais surtout, l’adrénaline coulait encore dans ses veines. Il lui arrivait souvent d’avoir du mal à s’en débarrasser, il avait ce besoin électrique de bouger après une bagarre mais pour une raison qu’il ne s’expliquait pas, c’était la présence de Garrett qui le calmait pour l’instant et qui parvenait à canaliser sa nervosité. Comme s’il l’aspirait par sa simple présence. Et ce n’était pas la première fois qu’il constatait que l’homme avait cet effet apaisant sur lui, sans faire quoi que ce soit de particulier. Garrett était un homme d’âge mûr, bien plus posé que lui en apparence, quelqu’un qui ne fonçait pas dans les temps sans réfléchir, quelqu’un qui en imposait par sa carrure et son charisme. Aiden respectait beaucoup cette figure plus âgée que lui et il l’admirait aussi parfois pour son sang-froid et ses manières posées. Ils n’étaient pas semblables, ils étaient extrêmement différents en réalité et c’était pour ça très certainement que son aîné avait cet effet sur lui. La faculté d’apaiser ses tensions, même s’il restait sur ses gardes, il savait qu’il pouvait souffler, se détendre et retrouver son calme, Garrett était avec lui, ils prenaient un verre calmement et posément, ils allaient passer la soirée à refaire le monde, à parler de tout et de rien et après plusieurs verres, ils finiraient pas se séparer d’une accolade maladroite. C’était souvent ainsi entre eux et Aiden ne s’expliquait pas pourquoi il aimait tant ces instants passés. Il eut un large sourire en voyant l’homme en face de lui se frotter les mains lorsqu’il lui dit qu’il allait avoir du temps de libre pour les prochains jours et il y vit alors le signal qu’il attendait sans vraiment le savoir. « La routine... Disons que conducteur de camions c'est pas non plus super folichon selon moi mais bon... Je fais quelques convois dans la région pendant la nuit... » Il haussa légèrement les épaules en levant les yeux au ciel, comme si son ami disait la pire ânerie qu’il ait entendu depuis longtemps. « Tu parles, au moins, t’es tranquille à bord de ton camion, personne vient te faire chier parce que merde, la voiture elle fait quand même un bruit hyper bizarre ! » Il eut un léger rire parce que la situation lui était arrivée quelques heures plus tôt, il savait de quoi il parlait. Au moins, Garrett était tranquillement installé dans son camion et personne ne venait lui casser les pieds. Le contact avec la clientèle était l’aspect le plus dur de son métier selon lui, parce qu’il avait tendance à détester qu’on lui fasse des remarques sur son travail et si Aiden aimait le contact avec les autres, quand il était question d’argent et de service, il le supportait bien moins. Mais ainsi allait la vie et il lui fallait bien travailler après tout. Chaque métier pouvait avoir ses avantages et ses inconvénients, il pouvait parfaitement l’entendre. « Si un jour t’as besoin de compagnie, faudra que tu m’emmènes un jour, j’adore voyager la nuit ! » S’il n’avait pas été mécano, il aurait très bien pu faire le travail qu’exerçait Garrett, il aimait l’idée de conduire la nuit, de parcourir de longues distances, il pourrait toujours penser à se reconvertir là-dedans plus tard mais en attendant, pourquoi ne pas essayer de le faire avec Garrett. Il finit par lui demander de partager sa cigarette et il sourit lorsqu’il lui tendit. Il ne se rendit pas compte de la brève hésitation de Garrett pendant leur échange mais en portant la cigarette à ses lèvres, il prit conscience du côté un peu intime de ce geste. Il posait après tout sa bouche à l’endroit exact où Garrett avait mis la sienne et s’il ne le montra pas, il en prit parfaitement conscience sans que cela ne le dérange plus que ça. Après avoir profité de la cigarette une ou deux fois, il finit par la tendre à nouveau en remerciant son ami. « C'est cool de te voir. » Il acquiesça d’un mouvement de la tête en portant à nouveau son verre à ses lèvres pour terminer sa vodka d’une seule gorgée brûlante. Il détourna les yeux pour en commander une autre rapidement avant de répondre. « Toi aussi. Ta famille va bien ? » Il savait que le sujet pouvait s’avérer glissant parfois mais Garrett ne se confiait pas vraiment à lui à ce sujet en fait et il avait toujours l’impression de marcher sur des œufs en lui posant sa question mais il était aussi curieux de savoir, il voulait toujours en savoir plus sur cet homme et savoir comment se portait sa femme et son fils. Il eut un sourire en coin lorsqu’il porta son nouveau verre qu’on venait de lui apporter à ses lèvres. « Au fait, je répare un quad en ce moment, mon patron est pas là du week-end, j’ai bien envie d’aller le tester sur du terrain accidenté avant de le rendre à son propriétaire, ça te dit ? » Ca, c’était clairement son côté casse-cou qui parlait, son envie de se mettre en danger tout en testant de nouvelles choses. Même s’il avait déjà eu l’occasion d’en conduire un, il voulait le faire sur des chemins où les sensations seraient plus fortes et l’idée d’emmener Garrett l’enthousiasmait clairement.   




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
crêpeausucre
Féminin MESSAGES : 240
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Rhône Alpes
CRÉDITS : alfred-borden et shanice_12 , marieclaire et jacobbellagif

UNIVERS FÉTICHE : City & Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Garrett Spelt
J'ai 49 ans et je vis à Blackpurn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis conducteur de camions mais officieusement chasseur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié et je le vis plutôt moyen.


Garrett est un natif de Blackpurn. Il y a toujours vécu, connaissant le territoire et les alentours comme sa poche. Il grandit avec ses parents avant que ces derniers ne meurent subitement d'un accident de voiture, alors qu'il venait d'avoir dix huit ans. Il décida de devenir conducteur de camions, étant insomniaque depuis toujours. C'est un homme bon vivant, toujours à avaler une tonne d'hamburgers et autres friandises. Il s'est marié pour ses 30 ans avec une belle jeune femme et a eu deux enfants. Sa fille, Jaimie est morte lors de ses seize ans par un vampire (masqué comme une attaque animale). Garrett découvrit à ce moment là la connaissance du milieu surnaturel mais aussi que son oncle , aussi originaire des alentours exerçait ce travail depuis toujours, parfois avec son père. Il a donc tout appris de son oncle, bien décidé à venger sa fille et combattre les forces du mal. Une fois vengé, il décide de continuer ce travail. Son fils est âgé maintenant de cinq ans, il a une relation plutôt conflictuelle avec lui. Peut être parce qu'il voit bien que son père ne fait plus vraiment d'efforts à la maison...  

brad pitt © EVIE

La fumée de la cigarette faisait entrevoir le peu de bout qu'il restait encore à savourer. La flamme était encore là, alors que cela faisait bien vingt bonnes minutes qu'ils étaient là, tous les deux, à parler. Garrett avait comme perdu la notion du temps, oubliant l'heure qu'il était et toutes ses autres affaires. Il savait qu'il était constamment pris entre deux feux : celui du devoir et celui du lâché prise. Il l'avait su : quelque part, il avait sûrement été fait pour un tel paradoxe, tout bonnement parce qu'il était un aventurier. Toute sa vie, Garrett avait senti qu'un goût pour l'action, sans même croire qu'il allait bientôt devenir un homme du terrain. Etre chauffeur de camions avait son lot de surprises mais pour le coup, Garrett n'avait eu qu'à résoudre quelques problèmes techniques et éventuellement, logistiques. Il s'était habitué à sa routine, pensant qu'il y avait là un signe du destin : celui qu'il allait continuer sa vie tranquillement, son job dans la poche. La vie en décide toujours autrement. La mort de sa fille, bien plus que le mode opératoire d'une sauvagerie inouïe, avait eu pour effet de le faire douter. Se méfier de absolument tout. L'homme, jadis si insouciant, avait prit une claque énorme en découvrant la vérité. Il ne pensait pas avoir les épaules pour porter un tel fardeau, encore moins pour entreprendre une vengeance, voire un métier pour éteindre l'espèce surnaturelle. C'était peut être le retour à l'action qui venait l'encourager dans ses missions, bien qu'il avait déjà beaucoup perdu. Lui qui pensait être entièrement détruit de l'intérieur, voilà qu'il délaissait un peu plus sa femme et son fils pour se lancer à pleine volée dans cette quête sûrement perdue d'avance. Il avait beau être acharné, rien n'allait justifier sa recherche, ni son mutisme. Il était obsédé par cette découverte, celle de l'assassin de sa fille. Pour n'importe quel père, une perte de cette envergure était irréparable et inconsolable. Il ne l'avait pas accepté, retardant un peu plus son deuil chaque jour. Il ne voulait pas en parler, alors même qu'il y pensait sans cesse. Garrett était finalement un homme rempli de contradictions. Il pouvait être aussi déchaîné que nonchalant, si bavard que mutique lorsqu'il se plongeait dans les mauvais souvenirs. Ces deux facettes n'avaient pourtant pas lieu d'être en la compagnie de Aiden. Il était là, à l'écouter et le conseiller alors même que Garrett ne lui avait pas encore tout raconté. Après tout, comment aurait t-il pu tout lui avouer, sachant que le jeune homme changerait alors d'avis sur lui? Comment prétendre qu'il soit honnête alors qu'il dissimulait toujours quelques informations sur lui et son passé ?« Si un jour t’as besoin de compagnie, faudra que tu m’emmènes un jour, j’adore voyager la nuit ! » . Garrett rigola sans se retenir. Sacré Aiden! Il avait toujours le chic pour poser les choses au bon moment, trouver exactement la vanne et le plan qu'il va avec. Il n'était jamais lourd, encore moins à côté de la plaque. Il savait comment rebondir sur les phrases des autres et il le faisait sentir bien. Tellement bien que... Cela paraissait toujours bizarre et leurs accolades d'adieux, une manoeuvre tendancieuse. Ils étaient toujours là, à dissimuler à moitié un sourire gêné quand ils se regardaient avant de disparaître chacun dans la nuit noire. C'était des signes infimes, presque indétectables. Ils étaient là, pour prouver qu'ils tenaient l'un à l'autre. C'était une preuve d'amitié, sûrement. Garrett reprit une gorgée de son bourbon avant de répondre. « Ah bah oui, ça me ferait du bien un peu de compagnie tiens! Puis comme ça, tu mettrais de la bonne musique j'en suis sûr! » . Il faisait allusion aux goûts musicaux d'Aiden qui devaient être sûrement beaucoup mieux que les siens. Il attendit qu'il lui retende la cigarette pour en tirer une latte à son tour. Qu'est-ce que cela faisait du bien de lâcher prise, de se sentir en dehors du travail, de cette pression et de tous les autres aléas possibles. Se détendre aux côtés d'Aiden était bien plus réel que d'imaginer ce genre de scènes avec sa femme. Elle devinait trop en lui ses tracas, partageait trop sa peine et se déversait trop de paroles. Elle exigeait trop d'explications. « Toi aussi. Ta famille va bien? » . Garrett afficha un large sourire, presque touché par cette réciprocité. Ils étaient tous deux contents de se voir, tous deux conscients de la légèreté de leurs échanges. Ils ne se promettaient rien mais se disaient presque tout. A sa question, il prit soudain un air plus neutre, comme pour dégager le sujet au plus vite. « Oui, ma famille va bien... Je suis content de retrouver mon fils ces quelques jours... » . Cela se voyait clairement qu'il n'était pas à l'aise de parler de sa vie de famille mais après tout, il ne voulait que Aiden. Que parler d'eux deux, de ce qu'il faisait et ce que Aiden faisait. Evoquer les autres personnes suscitait chez Garrett de la gêne, comme si il ne voulait pas se rappeler qu'ils étaient là, eux aussi. Ils devaient sûrement l'attendre mais lui buvait et fumait tout ce qu'il savait.
« Au fait, je répare un quad en ce moment, mon patron est pas là du week-end, j’ai bien envie d’aller le tester sur du terrain accidenté avant de le rendre à son propriétaire, ça te dit ? ». Garrett se frotta les mains, signe de nouvelle satisfaction. Il passa instinctivement une main dans les cheveux et lui lança un regard rieur, plein de ferveur. Aiden venait de susciter sa curiosité et mieux, de faire naître chez lui une nouvelle invitation à l'aventure, l'action. Il répondit, tout sourire. « Carrément que ça me dis! Le quad, c'est de la bombe! ». Il essayait de parler jeune mais cela finissait par le faire rire. Il se mit donc à rire tout en tapant sur l'épaule de son ami. Il répéta le geste plusieurs fois et au bout de la troisième, s'arrêta un instant sur son bras gauche. Il laissa sa main droite posé sur le bras gauche d'Aiden avant de glisser rapidement sur l'avant bras et dégager sa main. Il resta une poignée de secondes interloqué, le visage rouge. Le bourbon et son humour avaient fini par le rendre dingue. Il passa sa main derrière sa nuque et porta son regard sur le côté. Con, il se sentait clairement con. Il fallait éviter de parler de ça, il le fallait. Il finit par le regarder et ajouta. « Ca me ferait bien plaisir en tout cas! Ca peut être bien. ». Il regarda ses mains, inspiré par celles-ci. Il posa ensuite son regard sur son visage, fin et expressif avant de répondre à sa question antérieure à sa façon et la retourner. « Et toi alors, avec les filles? ». Il voulait en savoir plus, continuer la conversation bien qu'intérieurement il ne voulait pas connaître la réponse. L'imaginer avec une fille créait en lui une sensation particulière, comme une envie de s'éloigner le plus vite possible de ces images. Il n'avait pas envie et il était incapable de le voir avec une jeune fille sans avoir l'impression que c'était faux. Il se dit que le bourbon lui jouait encore des tours alors il chassa de l'esprit cette sensation en attendant impatiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 320
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Aiden Turner
J'ai 30 ans et je vis à ville, Etats-Unis. Dans la vie, je suis garagiste et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




vinnie woolston © NOM CRÉATEUR
Aiden n’aurait pas su expliquer ce qui le liait tant à Garrett. Ils n’étaient clairement pas de la même génération, pas mal d’années les séparaient tous les deux et ils auraient pu ne pas se comprendre et même se prendre la tête. Les personnes de l’âge de Garrett avait souvent tendance à prendre ceux de l’âge d’Aiden pour des idiots insouciants et ils avaient peut-être raison mais son ami de ne lui avait jamais montré le moindre signe de supériorité, il n’avait jamais prétendu tout connaître mieux que lui sous prétexte qu’il était plus âgé, plus sage et qu’il avait vécu plus que lui. Non, en réalité, ce qui plaisait tant au jeune loup-garou, c’était bien que Garrett le considère comme son égal, comme s’il parlait à un vieux pote de son âge. Bien sûr, il ne jouait pas au jeune comme beaucoup seraient tentés de le faire pour ne pas avoir à affronter la réalité des années qui passent. Non, Garrett était vrai, entier et il se montrait tel qu’il était. Il ne jouait pas un rôle, ne le regardait pas de haut, il lui parlait naturellement et c’était ce qui plaisait le plus à Aiden. Ils n’avaient pas échangé tous leurs secrets, il en était certain, ils se cachaient encore des choses, ils ne s’accordaient pas encore une confiance aveugle et pourtant, le loup pouvait voir que Garrett avait morflé dans sa vie, que ces dernières années à fouler la terre n’avaient pas été une partie de plaisir pour lui. Cela le lisait dans son regard pour toute personne capable de s’intéresser à quelqu’un d’autre qu’à soi-même et Aiden prenait soin de Garrett, il avait ce sentiment que l’homme en avait vécu des choses, il en avait bavé et pourtant, il ne se plaignait pas, il gardait la tête haute et ça, il pouvait le comprendre mieux que personne. Sa vie à lui avait été une longue liste de déceptions et de souffrance et pourtant, il n’en montrait rien, malgré la douleur qui pouvait se lire tout au fond de ses yeux lorsqu’il baissait sa garde. Et quelle tentation adorable que de le faire en compagnie du chauffeur routier. Il lui inspirait confiance, il avait l’impression d’être en sécurité sans pour autant en avoir besoin. Il s’était toujours senti fort et capable de se sortir seul de situations démentes et pourtant, sentir la présence de Garrett auprès de lui était une sensation non négligeable, il appréciait cela plus qu’il ne pourrait jamais l’admettre par simple fierté. Et le voir rire, c’était aussi un petit plaisir personnel, parce qu’il se plaisait à penser qu’il arrivait à lui ôter un peu de ce qui pouvait le chagriner et aussi à le réconforter après une dure journée de labeur. C’était un peu l’effet qu’il avait également sur lui. « Ah bah oui, ça me ferait du bien un peu de compagnie tiens! Puis comme ça, tu mettrais de la bonne musique j'en suis sûr! » Il le rejoignit en riant légèrement, comme il était agréable de le faire avec un ami, comme il aimait tant le faire avec Garrett depuis qu’ils se connaissaient. Une sensation toujours aussi étrange, cette simplicité, cette complicité et pourtant, il ne cherchait pas à se poser mille questions. « Je ne suis pas sûr que mes goûts musicaux te plaisent mais soit, je ferais le parfait co-pilote ! » Il sourit davantage parce qu’il avait une idée de ce qu’il pourrait amener comme musique pour une virée en pleine nuit. Il avait quelques titres qui lui passaient par la tête et il verrait alors quel genre de musique pouvait bien écouter l’homme assis en face de lui, sa cigarette de nouveau dans sa main. Il l’observa un instant et perçut immédiatement son changement d’humeur à l’évocation de sa famille. Il regretta immédiatement le choix de sujet mais il voulait aussi lui montrer que s’il voulait en parler, il était prêt à tout entendre. Il s’intéressait à sa vie, à cette partie de sa vie qu’il semblait si pressé de passer sous silence. « Oui, ma famille va bien... Je suis content de retrouver mon fils ces quelques jours... » Il hocha la tête mais l’attitude de Garrett l’empêcha de continuer dans cette voie. Il ne voulait certainement pas insister et lui arracher des mots qu’il ne souhaitait pas prononcer. Il voulait retrouver un sujet plus léger qui ne minerait pas le moral de son vis-à-vis et qui détendrait un peu plus l’atmosphère sans qu’il ne se sente obligé de poser des questions sur des sujets fâcheux. Il eut alors l’idée d’aborder une possible virée en quad, un truc qu’il rêvait de faire depuis qu’il était gosse. Et l’effet fut à la hauteur de ce qu’il attendait en voyant l’attitude de Garrett. Il eut un large sourire en voyant qu’il venait d’attiser la flamme de l’aventure qui semblait briller de la même façon chez les deux hommes. Le danger, l’inconnu, tant de choses qui donnaient de l’énergie à Aiden et il savait que cela parlerait également à Garrett. A la façon dont cet homme se battait, nul doute qu’il en avait vécu des aventures dans sa vie et qu’il n’était pas le genre plan-plan à passer ses week-ends sur un canapé à boire des bières devant des matchs soporifiques. Il avait tapé juste avec sa proposition et s’en réjouissait d’avance. « Carrément que ça me dis! Le quad, c'est de la bombe! » Il rit carrément devant l’expression, lui qui justement pensait qu’il n’était pas le genre à vouloir avoir l’air jeune. Mais il ne lui en voulait pas du tout, c’était même plutôt amusant. Il sentit sa main lui taper gentiment l’épaule et il ne put s’empêcher de porter à nouveau sa propre main à ses côtés ainsi secouées. Il releva les yeux en sentant Garrett s’immobiliser, descendre sa main le long de son avant-bras avant de la retirer, comme interloqué. Il fut à son tour alors légèrement surpris de ce geste et surtout de l’hésitation de son ami, comme s’il était lui-même surpris par sa familiarité. Mais ce n’était pas la première fois qu’ils se touchaient de la sorte. « Ca me ferait bien plaisir en tout cas! Ca peut être bien. » Sa modération lui fit froncer les sourcils un quart de secondes pendant que le chauffeur semblait trouver un nouvel intérêt pour ses mains. Mais quand son regard croisa à nouveau le sien, tout n’avait alors semblé qu’illusion et il se demanda s’il n’avait pas rêvé le comportement étrange du quinqua. « Cool, on pourrait prendre une tente et des affaires, je rêve de faire griller des chamallows au coin d’un feu depuis tellement longtemps ! » Il reprit son humour mais la proposition était on ne pouvait plus sérieuse. Même s’il se rendit compte un peu tard que Garrett avait une vie de famille et sûrement pas le temps de s’amuser à camper avec un gars comme lui. « Et toi alors, avec les filles? » Le changement de cap était si soudain qu’il eut l’air franchement surpris par la question mais également parce qu’il n’y pensait pas réellement depuis quelques temps. Une constatation qui le fit hausser les épaules. « Situation critique j’imagine, je passe la plupart de mes soirées libres en ta compagnie, je ne suis pas sûr d’arriver à quoi que ce soit. Sauf avec toi peut-être ! » Il sourit dans sa direction mais il eut l’impression que ce qu’il disait avait un côté assez vrai, même s’il le disait pour l’instant sur le ton de l’humour. Il avait passé pas mal de soirées avec Garrett si bien que depuis quelques mois, il ne s’intéressait pas spécialement à faire de nouvelles rencontres, se contentant des soirées passées avec son ami, un constat qui aurait dû l’inquiéter mais il n’en était rien. Il plongea ses yeux dans celui de cet homme qu’il considérait énormément et resta un instant interdit en happant son regard. Il porta sa boisson à ses lèvres sans rompre leur contact visuel avant de reposer son verre.  




Revenir en haut Aller en bas
 
 
the wolf and the hunter (gaiden)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» A hunter ... a bear
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: