Partagez
 
 
 

 Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Luck
Luck
MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 06/10/2019
RÉGION : Du 74 au 70 en passant par le 25
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

Dans un monde où les divinités de toutes les mythologies ont été transformées en êtres humains et amenés sur Terre, Erine (anciennement Erato) vit avec ses huit sœurs les muses dans un grand manoir aux alentours de New York. C'est lors d'une tragédie que Erine est obligée d'appeler sa soeur Teylor à l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
 
Luck
Luck
MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 06/10/2019
RÉGION : Du 74 au 70 en passant par le 25
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty


Erine
Diatiri

J'ai 21 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors richissimement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A le pouvoir d'envouter n'importe qui avec sa voix ¤ Est tout le contraire de pudique, elle préfère même ne pas s'habiller ¤ Très ouverte en ce qui concerne sa sexualité, elle aime tout le monde ¤ Nymphomane ¤ Elle a beaucoup de confiance en elle que peu de personnes ont déjà réussi à ébranler ¤ Elle ne pense pas réellement avant d'agir, elle est très impulsive ¤ Elle est plutôt naïve du fait qu'elle ne comprend pas encore très bien la psychologie des humains et qu'elle préfère voir le bon en eux


avatar by THE BLUE FOX

- Fais rien d'idiot pour une fois !

Ma sœur, Clio, me passa mon sac à main. Je ne pris même pas la peine de répondre et lui souris avant de sortir de la voiture. En réalité, elle n'avait pas tort, c'était souvent par ma faute que ma famille se retrouvait dans des situations plutôt... embêtantes disons. Déjà que mes sœurs doivent me chercher en garde à vue environ toutes les semaines pour nudité en public... J'ai haussé les épaules et me suis dirigé vers le studio dans lequel j'avais rendez-vous. En effet, une grande marque de lingerie m'avait engagé pour poser avec leurs produits. C'était aujourd'hui que je devais prendre les photos. J'avais l'habitude de faire ce genre de choses, pour moi ce n'est qu'une formalité.

Je sonnais à l'interphone quand j'entendis une voix fort peu agréable me demander ce que je venais faire ici. Je lui expliquais donc la raison de ma venue et la porte s'ouvrit. Un homme, qui avait l'air d'être un stagiaire, me salua et me demanda de le suivre. Le lieu était beaucoup plus grand qu'il n'y paraissait vu de l'extérieur. Il était rempli de plusieurs petites salles dont quelques-unes devaient être utilisées exclusivement pour la photographie. Le stagiaire me fit entrer dans une salle puis partit sans oublier de bien refermer la porte. A l'intérieur n'était présent qu'un monsieur qui devait avoir un peu moins de la quarantaine qui était en train d'ajuster son appareil photo. J'étais un peu déboussolée. D'habitude, beaucoup plus de personnes étaient présentes, il était rare qu'une marque laisse un mannequin seul avec un photographe, en particulier quant celui-ci était un homme...

-Bonjour ! Vous devez être le photographe ! Je m'appelle Érine Diatiri, je suis la mannequin.

-Oui, oui. Allez mettre la première tenue, j'ai un vrai boulot moi.

Il n'avait même pas daigné se retourner pour me répondre. Il me montra du doigt le coin de la pièce où j'étais supposée me changer. Bien qu'il n'avait pas l'air d'être la personne la plus sympathique de New York, j'étais payée et je fis ce que l'on me demanda. Je pris donc la première pièce de lingerie et je l'ai portée. Quand je suis sorti, le photographe finit par lever les yeux et me regarda avec insistance. Il sourit et dit :

-Mets-toi à l'aise, ma jolie.

Je souris à mon tour et la session de photographie se passa normalement. Soudain, il me dit que c'était le moment de faire la seconde session photo. Je l'ai regardé avec incompréhension jusqu'à ce qu'il me dise que je devais me mettre totalement nue. Je lui ait alors affirmé que je ne croyais pas avoir vu cela sur mon contrat. Il me rassura en me disant que si et s'approcha alors de moi en disant qu'il allait m'aider. Il me retira mon soutien gorge et me toucha le sein. Je l'ai alors repoussé violemment et me suis dirigé vers mes affaires en espérant trouver quelque chose qui pourrait m'aider. Personne n'avait le droit de me toucher sans mon autorisation. Mais, je n'entendais bizarrement plus de bruit. Quand je me suis retourné pour essayer de comprendre ce qu'il se passait je vis que le photographe gisait sur le sol, sans bouger. Il avait atterri sur un quelque chose d'extrêmement pointu accroché au mur qui l'avait transpercé. Foutu force surhumaine. Je me suis alors relevé pour m'approcher de lui afin de vérifier qu'il était bel et bien mort. Je suis restée bien cinq minutes regardant le cadavre du photographe sur le sol à me demander ce que j'allais en faire, sachant que le studio était rempli d'autres personnes qui fort heureusement, n'avaient pas été alertés par le bruit. Je devais peut-être appeler mes sœurs ! Elles sauraient quoi faire, c'est sûr ! Mais, je savais que si j'appelais Clio c'est elle qui me tuerait... Mon choix se porta donc sur Teylor. C'était celle qui serait le plus probable de m'aider sans me tuer ou de mourir de choc. Je composais son numéro et entendit sa voix.

-Allo ? Oui, c'est moi ! Tu peux venir s'il te plait ? J'ai tué quelqu'un !
Revenir en haut Aller en bas
 
Belladone
Belladone
Féminin MESSAGES : 4
INSCRIPTION : 04/10/2019
ÂGE : 18
CRÉDITS : yo

UNIVERS FÉTICHE : je mange le rp à toutes les sauces
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty


Teylor Diatiri
J'ai 19 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis danseuse et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je rencontre plein de beaux gosses même si je suis toujours célibataire et je le vis moyennement bien.

Teylor est en fait Terpsichore, la muse de la danse - lévite quand elle danse et plonge les gens qui la regardent dans un état d'émerveillement hyperbolique, ils ne peuvent pas détourner le regard et ne voient littéralement plus ce qui se passe autour - Tey est extrêmement gracieuse, comme une fleur délicate - elle rigole en permanence et est toujours de bonne humeur - elle essaye de toujours venir en aide aux gens et de faire le bien - c'est la plus jeune de la famille, et de ce fait, elle se comporte souvent comme un petit bébé capricieux qui obtient tout ce qu'elle veut en battant des cils et en faisant les yeux de chat


avatar :copyright: tennessee
Teylor et ses sœurs avaient un rapport très particulier au monde qui les entourait, elles savaient qu'elles pouvaient compter les unes sur les autres et c'était tout. Bien sûr, elles n'avaient de cesse de nouer des relations avec les nouvelles personnes qu'elles rencontraient, mais la famille était leur valeur suprême. Même les plus aigries ou égoïstes d'entre-elles savaient que si l'on touchait à l'une de leurs sœurs, elles deviendraient tempêtes et ravageraient le monde sur leur passage. Les Diatiri n'étaient pas simplement les membres d'une même famille, elles étaient les neuf muses grecques et se connaissaient depuis l'aube de l'humanité. Depuis toujours, elles chantaient les exploits des héros et inspiraient les plus grands artistes. Leur relation, renforcée par tous les obstacles qu'elles avaient dû surmonter, était devenue indestructible. Car la vie d'une entité grecque n'est pas aussi facile et reposante que les simples mortels pouvaient le croire. Lorsqu'elle était encore une jeune muse, Terspichore avait eu les jambes brisées par Arès pour avoir refusé de danser pour lui. Et si la muse de la danse perd l'usage de ses jambes, alors le monde entier en souffre. Cet art avait commencé à disparaître, les chorégraphes ne savaient plus chorégraphier et les danseurs ne savaient plus danser. Bien heureusement, un dieu médecin réussit à la sauver et un vent de renouveau souffla sur la discipline. Plus tard, Melpomène qui était encore la muse du théâtre eu le cœur brisé par un roi orgueilleux et entra dans un état de tristesse tel que quelque chose qui ne s'était encore jamais produit arriva: elle changea d'art pour devenir la muse de la tragédie. J'aurais encore mille histoires tragiques à vous conter sur les neuf sœurs, mais l'heure n'est pas aux larmes.
Teylor descendit de scène sous les dizaines d'applaudissements qui résonnaient dans le théâtre. A peine sortis de leur état de transe, le public ne pouvait penser à autre chose que cette gracieuse créature dont les pieds semblaient ne pas toucher le sol, ses jambes fines à la peau de pêche que l'on aurait pu briser à main nue et son cou dégagé. Elle avait l'air fragile, comme une fleur qui s'éveille au début du printemps. Et pourtant dans ce monde, elle était bien plus forte que n'importe lequel des hommes qui se vantait de pouvoir la protéger. Elle était un être mythique considéré comme une déesse, le simple fait de la voir sous sa forme originelle était léthal. Les humains étaient physiquement et mentalement incapable de supporter la perfection divine, alors s'ils voyaient un dieu tel qu'ils se présentaient sur le Mont Olympe, leurs corps devenaient hideux et plein de rides et ils mourraient sur le coup.
Elle s'installa dans sa loge, face à son miroir et ôta sa robe. Les bretelles roulèrent sur ses hanches pour finir leur course sur le parquet. Même en tant que simple humaine et sans sa lueur divine, elle restait magnifique. C'était pour cela que tout le monde voulait toujours suivre et écouter les muses, elles semblaient parfaites, des leadeurs nées. Soudain, son téléphone sonna comme un violent rappel à la réalité. Erine. Les problèmes, forcément.
-Oui ?
-Allo ? Oui, c'est moi ! Tu peux venir s'il te plait ? J'ai tué quelqu'un !
Une sorte d'alarme interne s'alluma dans le cerveau de Tey et ses neurones commencèrent à faire des nœuds. Cette situation faisait tellement écho à ce qu'elles avaient vécu en Grèce quelques mois plus tôt, Grèce qu'elles avaient fuit pour prendre un nouveau départ… Loin de la mort. Les larmes montèrent directement aux yeux de la jeune muse qui avait du mal à gérer les émotions en général, elle enfila des vans et une tenue qui donnait l'impression qu'elle allait soudainement s'envoler pour Coachella, puis sortie en trombe, ne prenant même pas la peine de refermer la porte de la pièce derrière elle. Elle n'avait pas dit un mot au téléphone, mais sa sœur savait qu'elle arrivait, elles pourraient toujours compter les unes sur les autres c'était en cela que résidait leur véritable force.

Heureusement que le studio n'était pas loin, car Teylor n'aurait pas pu conduire. D'abord parce qu'elle n'avait pas le permis, mais surtout parce que ses mains tremblaient sans qu'elle ne puisse les calmer. Elle appuya sur un bouton au hasard de l'interphone et donna un nom que tout le monde de l'art new yorkais connaissait. Teylor Diatiri. On la fit entrer sans qu'elle n'eut à en dire plus, les dieux soient loués, elle avait à faire à des artistes et pas à des pizzaïolos. Fort heureusement, Erine avait la localisation de son téléphone allumée, sa sœur n'eut donc pas à la rappeler et à tourner des heures en éveillant les soupçons. Elle poussa une porte et son regard fut directement attiré par le corps qui gisait au sol. La vision s'était accompagnée de l'odeur métallique du sang qui lui donna envie de vomir et ne fit que lui remémorer un bataillon de souvenirs qu'elle œuvrait depuis des semaines pour enfouir au fond de sa tête. Parfois, elle aurait voulu devenir amnésique pour pouvoir prendre un véritable nouveau départ. Enfin, ce n'était pas le sujet. La muse s'approcha de sa grande sœur en dodelinant et ne pu s'empêcher de la prendre dans ses bras à la vue de cet affreux spectacle. Mais elle avait l'esprit pratique, et elles devaient absolument se protéger. Avoir des problèmes à New York, c'était avoir des problèmes sur l'entièreté du globe. Elle ferma les yeux, longuement, pour reprendre ses esprits, et les rouvrit:
-Il faut se débarrasser du corps.
Après une rapide recherche sur Wikihow qui ne se révéla pas concluante, la petite brune décida de faire usage de son imagination et de ce qu'elle avait vu dans les films.
-On va l'emballer dans cet espèce de grand drap, puis il sera facile de le sortir d'ici, d'accord ? Je vais danser, tu vas porter le corps, ils ne verront même pas le cadavre passer. Mes dieux, merci qu'on ait des pouvoirs. Si maman nous voyait, encore une fois... grommela-t-elle avant de décrocher le drap blanc qu'elle avait évoqué.
Les deux acolytes emballèrent aussi proprement que possible le type et Erine commença à le tirer hors de la salle. Dès qu'elles furent à l'extérieur, Teylor se mit à danser, peu à peu, ses pieds décolèrent du sol et elle s'agita dans les airs avec toute la grâce et l'élégance enivrante dont elle pouvait faire preuve. Les employés ne tardèrent pas à sortir des bureaux en trombe pour voir le magnifique spectacle qui se déroulait devant leurs yeux, ne faisant même pas attention à la muse blonde en sous-vêtements qui trainait un cadavre un mètre derrière. La jeune danseuse n'avait osé poser aucune question à son ainée, encore traumatisée par le meurtre qu'elles avaient volontairement commis il y avait de cela quelques mois. Ce photographe était synonyme de sang supplémentaire sur leurs mains. Si cela continuait, elles ne pourraient plus jamais effacer l'odeur métallique de leurs esprits. Soudain, quelque chose de tout à fait singulier captiva l'attention de Terpsichore. Un homme aux cheveux bruns, gominés, venait de s'allumer une cigarette, comme s'il profitait de la diversion pour faire une petite pause. Ce qui troubla le plus la jeune femme, c'est qu'il avait les yeux directement posés sur le cadavre, et qu'il le suivait à la trace. Aucun doute, c'était un dieu.


Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Belladone
Revenir en haut Aller en bas
 
Luck
Luck
MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 06/10/2019
RÉGION : Du 74 au 70 en passant par le 25
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty


Erine
Diatiri

J'ai 21 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors richissimement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A le pouvoir d'envouter n'importe qui avec sa voix ¤ Est tout le contraire de pudique, elle préfère même ne pas s'habiller ¤ Très ouverte en ce qui concerne sa sexualité, elle aime tout le monde ¤ Nymphomane ¤ Elle a beaucoup de confiance en elle que peu de personnes ont déjà réussi à ébranler ¤ Elle ne pense pas réellement avant d'agir, elle est très impulsive ¤ Elle est plutôt naïve du fait qu'elle ne comprend pas encore très bien la psychologie des humains et qu'elle préfère voir le bon en eux


avatar by THE BLUE FOX

Teylor ne me répondit pas et raccrocha. Je n'étais pas inquiète, je savais très bien qu'elle était déjà en route. On était toujours là l'une pour l'autre, quoi qu'il arrive. La pauvre était surement sous le chox. Après tout, ce n'était malheureusement pas la première fois que nous avions un cadavre sur les bras. En effet, quand nous habitions en Grèce, nous avions dû faire face à un psychopathe qui nous espionnait et avait découvert nos véritables identités. Nous n'avions pas eu d'autres choix que de nous débarrasser de ce petit... contretemps. Mais, ce n'était ni moi ni Teylor qui avions dû nous occuper du corps, laissant cette tâche aux plus rusées de la famille... Je n'avais aucune idée de la façon avec laquelle elles ont réussi à gérer cela. Tout ce que je savais c'est qu'il était trop dangereux pour nous de rester là-bas et nous avions dû déménager à New York le plus rapidement possible. Tout en pensant à tous les problèmes que nous pouvions avoir, je tapotais la blessure du photographe pour voir si du sang en sortait encore.

J'entendis la porte s'ouvrir et je vis ma sœur entrer dans la petite salle. Je crois bien que je n'avais jamais été aussi heureuse de la voir. Elle me prit dans ses bras et je ne pus l'empêcher de lui rendre son accolade. Quand elle se retourna je vis que j'avais taché son haut avec du sang. Je voulus lui dire mais elle me coupa pour me dire qu'il fallait se débarrasser du corps.

- Ou sinon on part discrètement comme si de rien n'était ?

Elle me regarda d'un air excédé et je compris à ce moment-là que c'était une mauvaise idée. Elle sortit son portable pour regarder ce qu'elle pouvait trouver. Elle finit par m'expliquer son plan : emballer le corps dans un drap et le transporter pendant qu'elle dansait afin d'envoûter les personnes présentes dans le studio. J'ai haussé les épaules, n'ayant aucune idée de si ça allait marcher. Au moins, maintenant que nous n'étions plus en Grèce, il y avait moins de chance que l'on tombe sur un dieu qui ne serait alors pas sensible à nos pouvoirs... Teylor décrocha le drap blanc qui était là pour le fond des photos et on glissa le corps à l'intérieur avant de l'enrouler. Elle sortit de la salle pour danser et je pris les pieds du corps et le fit glisser sur le sol. Malheureusement, je n'avais pas beaucoup d'adresse en ce qui concernait le déplacement de corps et je le faisais se cogner partout. Par exemple, je fis tomber l'appareil photo toujours sur son trépied qui se cassa.

Je réussis à traverser la salle sans beaucoup d'autres problèmes mais bon dieu qu'il était lourd. Finalement, la force surhumaine ça avait aussi ses bons côtés. C'est en arrivant vers la porte d'entrée que je me rendis compte que je n'avais même pas pris le temps de remettre mon soutien-gorge et encore moins les habits avec lesquels j'étais arrivé. Tant pis, au moins j'étais à l'aise. Je fis signe à Teylor qui me rejoignit assez rapidement. J'ouvris la porte avant de me rappeler que le studio se trouvait sur un boulevard et qu'il grouillait de passants. J'ai refermé la porte aussitôt. De plus, aucune de nous n'avait de voitures... Je me demandais bien comment nous allions pouvoir sortir d'ici. Je me retournais vers Teylor avec un grand sourire.

-On fait quoi maintenant ? Ah, au fait, t'as du sang sur ton haut. Très beau d'ailleurs, tu pourras me donner la référence ?

J'allais continuer à complimenter ma soeur sur ses choix vestimentaires mais j'entendis le bruit de la sonnette de l'interphone derrière la porte...
Revenir en haut Aller en bas
 
Belladone
Belladone
Féminin MESSAGES : 4
INSCRIPTION : 04/10/2019
ÂGE : 18
CRÉDITS : yo

UNIVERS FÉTICHE : je mange le rp à toutes les sauces
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty


Teylor Diatiri
J'ai 19 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis danseuse et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je rencontre plein de beaux gosses même si je suis toujours célibataire et je le vis moyennement bien.

Teylor est en fait Terpsichore, la muse de la danse - lévite quand elle danse et plonge les gens qui la regardent dans un état d'émerveillement hyperbolique, ils ne peuvent pas détourner le regard et ne voient littéralement plus ce qui se passe autour - Tey est extrêmement gracieuse, comme une fleur délicate - elle rigole en permanence et est toujours de bonne humeur - elle essaye de toujours venir en aide aux gens et de faire le bien - c'est la plus jeune de la famille, et de ce fait, elle se comporte souvent comme un petit bébé capricieux qui obtient tout ce qu'elle veut en battant des cils et en faisant les yeux de chat


avatar :copyright: tennessee
Ce grand dieu brun avait terriblement perturbée Teylor qui ne s'arrêta pourtant pas de danser. Il suffit qu'elle détourne le regard une seconde pour qu'il disparaisse. Étrange. La jeune muse eut à peine le temps de songer à l'identité de l'inconnu, qu'un nouveau problème se posait: comment allaient-elles sortir du bâtiment ? C'est d'ailleurs Erine qui formula la question à voix haute, accompagnant sa remarque de quelques compliments et évoquant le sang qu'elle avait sur son t-shirt. Merde. Soudain, la sonnerie de l'interphone retentit dans le studio. Il était beaucoup trop compliqué pour Tey de maintenir l'enchantement et de réfléchir en même temps, ajouté à cela le fait qu'Erine ne soit pas forcément la plus futée des muses... Tout cela lui donnait de l'anxiété et elle détestait devoir faire des choix, cette situation réveillait une sorte de claustrophobie et l'oppressait atrocement. Il fallait trouver une solution, et vite. La cadette ouvrit la première porte qu'elle vit et fit signe à sa soeur de rentrer à l'intérieur avec le cadavre, cette dernière s'exécutant le plus adroitement possible. Ayant écarté pour le moment le problème du corps, la petite brune put s'arrêter de danser et faire pivoter la poignée. La porte s'ouvrit sur un livreur de pizza -d'après sa casquette rouge- qui avait l'air très impatient mais qui sourit en la découvrant dans l'encadrement de la porte.

-J'ai une pizza au nom de Wilson, déclara-t'il en la lui tendant.

Le cerveau de la muse surchauffait tellement qu'elle n'aurait pas été étonnée si de la fumée avait commencé à s'échapper par ses oreilles. Elle aperçut dans la rue, la camionnette qui avait amené ce cher livreur, avec un peu de chance les clés étaient toujours sur le contact. C'était l'erreur que faisaient souvent les livreurs dans cette partie de New York. Surtout en ce moment où la vie était plutôt tranquille et où le seul événement un peu tragique était la mort d'un photographe assassiné par une muse. Oups, cette information n'avait pas encore été diffusée aux informations. Une idée germa dans la tête de Teylor qui attrapa doucement le jeune homme par l'épaule et le tira à l'intérieur.

-Je suis terriblement navrée, mais je n'ai pas le droit de toucher la nourriture qui va être consommée par mes supérieurs, il va falloir que tu l'apportes toi-même... En revanche, je peux t'accompagner jusqu'à la pièce où se trouve Madame Wilson.

La jeune femme commença à faire un peu la conversation avec lui, lui parlant d'une voix suave pour le distraire à la fois du sang sur son vêtement et du fait qu'elle le menait tout droit dans son piège sournois. Elle réussit même à lui prendre sa casquette en riant de ce rire qui faisait chavirer les cœurs. C'est ainsi que le jeune livreur finit enfermé dans un placard, dépouillé de sa casquette et bientôt de sa camionnette. Le point positif, c'est qu'il ne mourrait pas de faim. Au fond, c'était un peu sa faute, livrer des pizzas à des mannequins qui ne mangeaient que des salades à longueur de journée relevait presque du crime...
Elle rejoint sa sœur en trottinant histoire de ne pas trop attirer l'attention, d'ailleurs, il était étonnant que personne ne l'ait vue enfermer une personne vivante dans un placard, mais bon. Ils étaient tous retournés vaquer à leurs occupations et ne se souciaient plus vraiment de ce que pouvaient bien trafiquer deux jeunes gens au milieu de toute cette agitation. Enfin, revenons-en à la pièce dans laquelle se trouvaient Erine et le corps inerte. La plus jeune sœur ouvrit la porte, et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que la seconde muse avait commencé à pimper le cadavre. Il n'avait plus l'air si mort que cela à présent. La blonde aurait-elle été véritablement utile pour une fois ? Teylor eu un rictus nerveux.

-Bien joué, de mon côté je nous ai trouvé un moyen de transport, on va pouvoir le sortir d'ici et le jeter... quelque part.

Chaque problème en son temps. A présent, il leur fallait une distraction, parce que sortir le cadavre affublé d'une écharpe de miss et d'une perruque serait plus facile -en quelques sortes. Mais si c'était au beau milieu d'une foule de gens qui les observaient les yeux ronds comme des billes, ce n'était pas imaginable. Et puis, la brune se souvint qu'Erine était à moitié nue et que c'était la diversion parfaite pour qu'elle puisse elle même mettre le corps dans la camionnette. Elle exposa son plan à sa sœur qui approuva -le contraire aurait été étonnant- et sortit sur le boulevard un peu avant Terpsichore. Profitant du petit chaos qu'elle allait provoquer, la cadette se dirigea vers le véhicule rouge et fit entrer le corps inerte à l'arrière. Ce problème étant momentanément écarté, elle reprit son souffle et fit signe à Erine qu'elle pouvait venir. La brune monta par la droite et la blonde par la gauche. Mais quelle ne fut pas leur surprise de découvrir un troisième passager tout aussi surpris qu'elles. La muse de la danse avait envie de se frapper la tête sur la boîte à gants et de pleurer encore et encore jusqu'à ce que la camionnette soit remplie de ses larmes et qu'elle explose à cause de la force de l'eau. Au lieu de cela, elle verrouilla les portes et se tourna vers le nouveau problème dont-elle pu lire le nom sur le badge.

-Ecoute Ned, on te veut aucun mal, on va juste réquisitionner ce véhicule. Ton pote m'a filé sa casquette, tu vois, tout est cool.

Tout n'avait clairement pas l'air cool pour lui, mais les muses feraient avec. Peut-être qu'il était aussi un peu perturbé parce qu'une femme à moitié nue conduisait une camionnette de pizzaïolo juste à côté de lui ? Peu importe, Teylor fit signe à la mannequin de démarrer tout en priant pour que cette virée en voiture ne se termine pas comme la dernière fois qu'Erine avait conduit: dans un mur. Elle aurait bien pris le volant, mais malheureusement elle devait avouer qu'ils avaient encore plus de chance d'y rester si elle le faisait. Ned commença à pianoter sur le clavier de son téléphone, pensant que les deux jeunes femmes ne le voyaient pas. Pas de bol pour lui, le danger forçait Terpsichore à être toujours à l'affut; elle confisqua l'objet et le jeta par la fenêtre, ignorant les plaintes du garçon. C'est alors qu'elle le vit dans le rétroviseur, pour la deuxième fois de la journée: le dieu.


Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Belladone
Revenir en haut Aller en bas
 
Luck
Luck
MESSAGES : 11
INSCRIPTION : 06/10/2019
RÉGION : Du 74 au 70 en passant par le 25
CRÉDITS : Pando

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Limace

Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty


Erine
Diatiri

J'ai 21 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis mannequin et je m'en sors richissimement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A le pouvoir d'envouter n'importe qui avec sa voix ¤ Est tout le contraire de pudique, elle préfère même ne pas s'habiller ¤ Très ouverte en ce qui concerne sa sexualité, elle aime tout le monde ¤ Nymphomane ¤ Elle a beaucoup de confiance en elle que peu de personnes ont déjà réussi à ébranler ¤ Elle ne pense pas réellement avant d'agir, elle est très impulsive ¤ Elle est plutôt naïve du fait qu'elle ne comprend pas encore très bien la psychologie des humains et qu'elle préfère voir le bon en eux


avatar by THE BLUE FOX

Ma sœur m'avait poussé dans une salle avec le cadavre pendant qu'elle s'occupait du problème de l'interphone. Fort heureusement, elle était vide. Je posais le cadavre par terre brutalement et commença à faire le tour de la pièce. Elle était pleine de coiffeuses pour maquiller et coiffer les mannequins. Et c'est à ce moment-là que j'eus l'idée du siècle : maquiller Mr. photographe ! J'ai ouvert tous les tiroirs à la recherche de tout ce qui pouvait redonner un peu de vie au violeur. Littéralement. Je pris du fond de teint, du blush et du bronzeur et réussit à rendre le phtographe un peu plus présentable.

J'étais en train de le remettre dans son drap quand Teylor ouvrit la porte. Elle vit ce que j'avais fais et me complimenta. Aurais-eu pour une fois, une véritable bonne idée ? Elle me dit qu'elle avait trouvé le moyen pour nous de partir d'ici. Elle m'expliqua qu'elle avait réussi à réquisitionner la camionnette d'un pizzaïolo. Ce qui impliquait que j'allais devoir conduire. Ah. Teylor n'avait pas le permis et moi... disons que je n'étais pas très à l'aise à ce niveau là. Je n'avais pas conduit depuis que nous sommes arrivées à New York. Il y avait du monde partout, les rues étaient remplies peu importe l'heure de la journée ou de la nuit. Au moins en Grèce c'était plus calme, bien que ça ne m'avait pas empêché de foncer dans un mur la dernière fois que j'ai pris le volant. Et si je n'étais pas à l'aise en conduisant une voiture, je n’imaginais même pas les dégâts que je pouvais faire avec une camionnette... Ma petite sœur m'expliqua que je devais distraire les passants avec mon magnifique corps pendant qu'elle transportait le corps jusqu'au coffre de notre moyen de transport. Je lui souris, tout excitée. J'adorais montrer mon corps ! Bien que l'incident avec le photographe n'était pas quelque chose de rare pour moi, ça ne m'avait jamais empêché de continuer à me mettre en avant. Ce n'était pas à moi de changer mon comportement, mais aux hommes de changer le leur.

Je suis donc sorti la première, seins à l'air alors que tous les passants me regardaient les yeux écarquillés. Une femme cacha les yeux de la personne qui devait sûrement être son petit-ami, une mamie m'insulta de fille de joie avant de continuer sa route le plus rapidement possible (et dieu sait que ce n'était pas rapide...). Un homme s'était arrêté pour profiter du spectacle. Il était plutôt charmant je me suis approché de lui. Il me salua et me demanda si j'étais célibataire.

- Bien sûr ! Tiens, donne moi ton portable que je puisse y mettre mon numéro !

Il s’exécuta. Je mis mon numéro dans ses contacts et entendit le bruit du coffre se refermer. Je lui dis au revoir rapidement avant de monter du côté conducteur de la voiture. Je me mis en place et c'est en réglant le rétroviseur intérieur que je vis la présence d'un jeune homme à l'arrière. Je me tournais vers Teylor ne sachant pas quoi faire, elle avait l'air aussi déboussolée que moi. Elle essaya au mieux de lui expliquer la situation et me fit signe de démarrer. C’est ce que je fis. Malheureusement, la voiture n'avançait pas. Ah oui, le frein à main. Je réussis finalement à faire démarrer la voiture alors que ma soeur jeta le téléphone de notre nouvel acolyte par la fenêtre. Il commença à protester :

-Hé ! J'en ai besoin !

-On t'en rachètera un, promis ! Ton collègue nous a donné une grosse liste de choses à faire pour lui, on peut pas perdre de temps, tu comprends ?

-C'est pas mon collègue, c'est mon père. Il devait livrer une pizza et ensuite me déposer au lycée. Il ne m'a jamais parlé de deux filles super bizarres qui devaient prendre la relève.

-Oh, ton père ce cachottier ! Mais si, c'était prévu ! Il nous a même demandé de te déposer au lycée ! N'est-ce pas, euh... Eglandine ?

Je me suis tourné vers Teylor avant de me rendre compte que l'on ne devait peut-être pas donner nos réels prénoms. Elle me regarda d'un air d'incompréhension. Je lui fis un sourire qui se voulait rassurant mais elle avait l'air d'être loin d'être rassurée...
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Many have tried to kill us. All have failed. - Feat Belladone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei)
» Welcome to London! Feat. Aleera
» Rivale ▪▪ Flora Haskell ▪▪ Feat Mia Wasikowska
» Hasegawa Ryuhei feat. Lee Hyun Jae {terminé}
» Slide and Fly ! [pv feat Sanzo !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: