Partagez
 
 
 

 I want you to want me [Milo & Nikolaas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1853
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Amsterdam, Quartier rouge, deux personnes que rien ne devait rapprocher, un jeune homme en vitrine, un homme riche et pourtant...

Contexte provenant de nos envies de rp
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1853
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Nikolaas Gransderg
J'ai 26 ans et je vis à Amsterdam, Pays-Bas. Dans la vie, je suis prostitué et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma décision, mon envie vis à vis de mon boulot, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il se prostitue depuis l'âge de 16ns. Il se fait appeler Azur pour protéger sa vie privée de ses clients. Il a eu un proxénète pendant quelques années mais ce dernier lui piquait trop d'argent. Il loue désormais une vitrine et une chambre à son compte dans le quartier rouge et il s'en sort plutôt bien ainsi.  


Lucky Blue Smith :copyright:️ Exordium

17h... Mon réveil sonnait, son bruit strident agressant mes oreilles d'une manière fort désagréable. Je balançais mon coussin dessus avec un grognement. Maudit appareil... Je m'étais couché trop tard la veille. Ou plutôt trop tôt... En fait c'était le matin même. Et la matinée était bien entamé alors je ne savais plus vraiment si on pouvait dire que c'était tôt. Dix heures du matin c'était l'heure où le plupart des gens étaient debout depuis longtemps, l'heure à laquelle moi je m'étais couché après avoir fait quelques courses avant de rentrer me coucher.

Ce maudit truc sonnait toujours. Mon coup de coussin n'avait pas suffit à l'achever. Je me levais difficilement du lit et fouillais la pièce avant de l'éteindre. J'aurais du le mettre plus tard. Je n'avais vraiment pas assez dormi et j'avais une longue nuit qui m'attendait. On était samedi soir, je ne pouvais pas rester chez moi à trainer devant Netflix.

Je fis quelques pas dans mon petit appartement avant d'aller me trainer sous la douche. J'y restais un moment, profitant de la sensation de l'eau chaude sur ma peau. J'étais encore endolori de mon dernier client de la veille. J'avais encore des traces des quelques heures qu'on avait passé ensemble sur ma peau. Le con... je lui avais dit de ne pas le faire mais il m'avait bien payé pour s'excuser. J'avais cédé, pour cette fois seulement.

Je ressortais et allais me faire un café que je sirotais pendant que je me préparais mon petit déjeuner... ou diner... enfin mon repas. Je me préparais également un sandwich que j'avalerais entre deux clients dans la nuit. Il fallait que je puisse tenir la cadence. Je continuais ma routine habituelle. Je mangeais devant la télé, trainais sur internet, écoutais les messages que j'avais eu. Puis je m'habillais avant de partir.

21h... J'étais passé par ma petite chambre pour me changer. J'avais arrangé mes cheveux pour avoir l'air de sortir à peine du lit, dans le style sexy décoiffé après une nuit de baise. Bientôt ce serait le cas de toute façon. J'avais enfilé un boxer, ouvert sur l'arrière et montrant mes fesses à tout ceux qui passeraient. J'étais prêt. Je m'installais dans ma vitrine, mettait la lumière et commençait à faire mon show.

22h 28... Je venais de terminer avec mon premier. Je l'avais raccompagné en souriant avant de reprendre ma place. La soirée allait être longue mais j'étais plus satisfait de la façon dont elle s'engageait.



Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1625
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Milo Rossi
J'ai 26 ans et je vis à Rome, Italie. Dans la vie, je suis riche et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, coincé dans l'hétérosexualité et je le vis plutôt mal.

I want you to want me [Milo & Nikolaas] 21636514


Xavier Serrano :copyright:️ .sparkle
Quelle grossièreté. Ce voyage à Amsterdam n'a rien de familial. Mes parents me disaient qu'on était là pour prendre des vacances, loin de toute la galère professionnelle, loin de toutes les histoires de business, loin de toute image que l'on pourrait avoir. Il suffisait juste qu'on se détende, et qu'on soit nous-mêmes... Foutaises. On est plutôt là pour que je rencontre la fille de bonne famille par excellence. J'en ai plutôt ma claque, de ces histoires. Je suis gay, ne l'ont-ils pas déjà compris ? Je ne prends aucun plaisir à me forcer à être avec des filles. Gabriella l'a bien compris... Au début elle a accepté de rester, pour mon image, en sachant parfaitement ce que j'étais. Elle m'a aidé à le cacher à mes parents. Mais au bout de six ans, elle a voulu faire sa vie. Qui serais-je pour ne pas la comprendre ? Je pensais qu'en simulant une rupture difficile, ils allaient me lâcher avec ça pour un moment. Eh bien, non. Même pas.

J'ai littéralement fui ce dîner avec cette femme un peu trop jeune pour moi. Je n'en peux plus de ces sourires forcés, de ces courbettes, et de ne plus être moi-même. Mes parents n'accepteraient jamais mon orientation sexuelle. Ce serait même plutôt une honte pour eux, à en croire l'énergie qu'ils mettent pour me trouver une compagne. Et puis, j'avais clairement besoin de lâcher prise. Toutes ces manigances, d'une part pour mon statut marital, d'autre part pour garder notre réputation dans le monde des affaires... C'était un peu trop. Je voulais m'évader, rêver d'autre chose, le temps d'un instant. Ne plus faire partie de cette famille...

Je longe les rues de cette ville qui m'est encore inconnue en me demandant ce que je pourrais bien faire. Il commence à se faire tard mais les restaurants sont en plein rush et je me demande si je ne vais pas aller manger un bout. Seulement, je n'ai pas faim. Ou du moins, j'ai faim d'autre chose. De liberté. De rébellion. J'ai faim d'être grossier, d'être comme tous ces gosses normaux qui n'ont aucun souci à se faire pour leur réputation. J'ai faim de ce grand air qu'on respire avant de faire le grand saut, j'ai faim de vomir après m'être pris une cuite inoubliable pendant une soirée, j'ai faim de ces grasses matinées faites dans un canapé, habillé d'un simple boxer et pas d'un pyjama en soie. J'ai faim de le mettre en pièces, ce foutu pyjama...

Mon téléphone sonne, c'est ma mère. J'hésite à décrocher, elle doit s'inquiéter pour moi. Je sais qu'elle ne comprendrait pas si je lui parlais de tout ça, mais c'est bien la seule de la famille qui se préoccupe vraiment de moi. Alors, je décroche. Comme je le pensais, elle s'inquiète. Je lui dis simplement que je serais bientôt de retour, que je prends soin de moi et que j'ai besoin d'air. Elle comprend, raccroche et je soupire. Au moins, elle pourra convaincre mon cher père de me lâcher la grappe cette nuit. Enfin, j'espère qu'elle y arrivera...

Aux alentours de vingt-deux heures trente, je me rends compte que je suis perdu. J'ai tellement marché et ça ne m'a servi à rien... Je me sens toujours en rage et fatigué de cette situation. Mes pas cessent et enfin, je regarde autour de moi. Je suis dans le quartier rouge... Bon sang. Je n'avais jamais vu autant de chair d'un seul coup. Mon regard se porte vers la gauche, des courbes d'homme se trémoussent sans pudeur et je me surprends à apprécier ce que je vois. Par curiosité, je remonte les yeux vers le visage du garçon qui me charme du regard, avec un sourire à tomber. Mon coeur fait un bond. Mon estomac se noue, mon ventre papillonne.

Bon sang.

Je craque. Tant pis. Il est grand temps que je me mette à prendre réellement soin de moi. J'entre dans le... Bordel ? C'est un bordel. Je m'en rends bien compte. Je ne devrais même pas être là. Mais... Ce mec. Avec son regard. Son sourire. Ses gestes et ses mouvements lascifs. Il m'appelle. Je m'avance dans la pièce jusqu'à trouver quelqu'un derrière une sorte de comptoir, où je suppose que les clients prennent leurs... "commandes". Un instant, j'ai l'impression de flancher. Mais je ne veux pas m'arrêter.

« Je veux ce gars. Pour la nuit. »

Je n'ai jamais été aussi sûr de moi qu'à cet instant-là. Il faut dire que ce n'était pas juste ma situation qui me poussait à le faire... J'avais ce manque cruel de ce contact humain. Des mois durant, je n'ai rien fait. Je n'ai pas cédé à mes envies à cause des scandales et de tous les photographes qui me suivaient à la trace...

Lorsque l'homme se ramène, lorsque je suis en face de lui et alors qu'il est dénudé... Je déglutis. Je perds mes moyens... Merde, qu'est-ce que je dois faire, là ? J'ai jamais fait ça. J'ai jamais été voir un... Prostitué. Un prostitué. Dis quelque chose, Milo.

« Salut ! »

Bon. J'efface directement ce sourire que j'ai. Ca ne marche pas. Je vais juste... Je vais juste le laisser faire. Le laisser tout contrôler.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1853
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Nikolaas Gransderg
J'ai 26 ans et je vis à Amsterdam, Pays-Bas. Dans la vie, je suis prostitué et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma décision, mon envie vis à vis de mon boulot, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il se prostitue depuis l'âge de 16ns. Il se fait appeler Azur pour protéger sa vie privée de ses clients. Il a eu un proxénète pendant quelques années mais ce dernier lui piquait trop d'argent. Il loue désormais une vitrine et une chambre à son compte dans le quartier rouge et il s'en sort plutôt bien ainsi.  


Lucky Blue Smith :copyright:️ Exordium

Je continuais de faire mon numéro, chauffant toutes les personnes qui passaient devant moi, homme comme femme. Les femmes étaient plus rares mais il m'arrivait d'en avoir. J'en étais donc là quand je le vis, figé devant ma vitrine à me fixer. Je lui souris, accentuant mes mouvements lascifs pour le décider à entrer. Il en crevait d'envie. Je voyais défiler assez de monde devant moi pour savoir quand j'avais tapé dans l'oeil de quelqu'un et là c'était le cas. Il ne tarda pas à entrer et à aller voir Gus' à l'accueil. Je ne m'arrêtais pas jusqu'à ce que ce dernier m'appelle pour me signaler que j'avais un client.

J'en avais connu des bordels depuis dix ans que je faisais ce boulot. J'avais commencer avec un proxénète. C'était lui qui décidait des jours où je bossais, de combien j'étais payé, d'avec qui je couchais. J'avais tenu deux ans à ce rythme avant d'arrêter. Je ne supportais pas l'idée qu'il me prenne une grosse partie de mes bénéfices. Je n'aimais pas l'idée de n'avoir aucun contrôle sur ce que je faisais. C'était lui qui avait besoin de moi pas l'inverse. Sans moi et les autres prostitués aucun client ne viendrait et il ne se ferait pas de tunes. Alors j'avais arrêté. J'avais fui les humiliations qu'il nous faisait subir, les types louches aux moeurs douteuses qu'il m'avait imposé plus d'une fois et j'avais fini par me mettre à mon compte une fois majeur.

Maintenant je bossais là. Je payais cher le droit d'avoir ma vitrine et ma propre chambre. Je payais également pour les services de Gus' comme portier et garde du corps au besoin, mais au moins j'étais libre de faire ce que je voulais comme tous les autres présents ici. C'était la meilleure option pour bosser et je ne la regrettais pas.

Je m'approchais du gars, le détaillant sans aucune retenue. Putain des clients comme ça j'en avais pas souvent et c'était bien dommage. J'aurais pu me le faire pour rien tellement il était bandant.

« Salut ! »

Je haussais un sourcil en entendant son petit ton guilleret et en voyant son sourire imbécile. Encore un touriste qui venait se frotter à un prostitué pour la brève montée d'adrénaline que cela lui procurerait. La ville était célèbre entre autre chose pour son quartier rouge. Ca m'attirait toujours pas mal de touristes comme lui qui venaient se frotter à un peu d'exotisme, à ce petit goût d'interdit, à ce sentiment de rébellion que cela leur procurait.

Je ne répondis pas à son salut, me contentant de sortir mon baratin comme tous les soirs.

- C'est cinquante euros pour une pipe, cent pour une heure et c'est cinq cent pour toute la nuit.

Je n'étais pas le plus cher mais je n'étais pas non plus une pute de bas étage qui se laissait baiser pour rien. L'argent que je réclamais je le valais largement et je le savais. En outre, j'avais des frais à payer, beaucoup de frais. C'était le prix à payer pour être maitre de mon business. Ca roulait bien pour le moment alors je n'allais pas m'arrêter.

Je bougeais un petit peu pour prendre une pause un peu plus suggestive, l'encourageant à craquer pour m'avoir.

- Tu choisis quoi alors mon mignon?

Ca ne me gênerait pas de l'avoir pour toute la nuit. Il y avait beaucoup plus dégueulasse pour passer du temps avec. Ca me garantissait également la tranquillité pour la nuit, ne plus avoir cette peur de ne plus trouver personne pour me faire assez de tunes pour que la soirée soit rentable. Il me fallait minimum trois cent euros pour rentrer dans mes frais et avec ma première passe à cinquante j'en étais encore loin.

Alors si je l'avais pour toute la nuit... je serais gagnant sur tous les plans.


Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1625
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Milo Rossi
J'ai 26 ans et je vis à Rome, Italie. Dans la vie, je suis riche et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, coincé dans l'hétérosexualité et je le vis plutôt mal.

I want you to want me [Milo & Nikolaas] 21636514


Xavier Serrano :copyright:️ .sparkle
Dès que je passe l'entrée du bâtiment, je commence sérieusement à me demander ce que je fous là. Si je me fais surprendre, je suis un homme mort. Concrètement... Si ma famille l'apprend, je serais certainement déshérité. D'un côté je me dis que ce serait peut-être mieux... Au moins, on ne m'emmerderait plus. Non, il ne faut pas que je pense ainsi. Tous ces problèmes qui me pèsent m'aident également à avoir une vie plus confortable que la majorité des personnes de ce monde. Je dois m'en faire pour l'image de la famille... Ne serait-ce que pour garder ce confort.

Cela dit, j'étais prêt à m'abandonner au plaisir charnel, au moins pour cette nuit. Et pour le restant de mon séjour également... Si je le pouvais. Je ne voulais pas de ces soirées de riche, je n'en avais plus envie. J'avais envie de vraies vacances, là où je pouvais faire tout ce que j'avais envie de faire. Là où je pouvais laisser mes besoin s'exprimer. Alors, je n'hésitais plus et demandais l'homme dans une des vitrines, celui qui m'avait tapé dans l'oeil. Il était beau... Plus que ça, il était beau, il était excitant et réveillait en moi des sensations que je n'avais plus connu depuis longtemps.

Lorsqu'il s'avance vers moi, je ne le quitte pas des yeux. Je le détaille de haut en bas mais mon regard préfère son visage. Ses yeux m'enivrent, et je ne sais pas quoi dire. Je lance un "salut" digne d'un jeune de quinze ans qui ferait sa première fois aux putes. Bon sang, ce que j'ai l'air con ! Il ne me répond même pas... Et c'est compréhensible. Quand il m'annonce ses tarifs, je fronce les sourcils.

« Oh... Je vois. »

Eh ben dis-donc, il n'y va pas avec le dos de la cuillère ! Bon, après tout, c'est son travail et c'est bien normal de vouloir une rémunération. Pour autant, je n'avais pas envie de passer pour un simple client. Je voulais qu'il me remarque, je voulais me démarquer des autres, être spécial à ses yeux. Pas juste être quelqu'un, un touriste qui ne s'y connaît rien qui voudrait passer une belle nuit. C'était un être humain et je considérais chaque être humain sur cette planète avec respect. Ses tarifs étaient loin d'être trop chers pour moi. Je sors mon porte-feuille de l'arrière de ma poche et fouille dedans avant de m'arrêter. Cinq cent... C'est si peu pour le moment qu'on va passer. Il ne s'en rendra pas compte, mais il ne me fera pas seulement du bien au niveau physique. Alors, pour le remercier d'avance, je rajoute deux cent, comme un pourboire, et lui tend la liasse de billets.

« Toute une nuit. Tiens. »

Il fallait que je me détende. Je lui sors mon plus beau sourire charmeur et range mon porte-feuille dans ma poche une fois qu'il a pris tous les billets. Je le regarde compter tranquillement en observant le moindre trait de son visage. Sept cent euros, ce n'est pas cher payé pour une beauté pareille... Peut-être que je lui laisserais un autre pourboire au petit matin.

« Comment tu t'appelles ? »

Je fais de mon mieux pour appliquer les leçons d'hollandais qu'on m'a donné. Mon accent italien ressort plus fortement que je ne l'aurais voulu... Néanmoins, je doute qu'on va parler très longtemps ce soir. Enfin, j'espérais tout de même en apprendre un peu sur lui. Mais bon, il ne doit pas en avoir envie de toute façon. Je me demande ce qui l'a poussé à faire ce travail... Peut-être qu'il n'avait pas le choix ? Dans tous les cas, il me plaisait déjà beaucoup.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1853
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Nikolaas Gransderg
J'ai 26 ans et je vis à Amsterdam, Pays-Bas. Dans la vie, je suis prostitué et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma décision, mon envie vis à vis de mon boulot, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il se prostitue depuis l'âge de 16ns. Il se fait appeler Azur pour protéger sa vie privée de ses clients. Il a eu un proxénète pendant quelques années mais ce dernier lui piquait trop d'argent. Il loue désormais une vitrine et une chambre à son compte dans le quartier rouge et il s'en sort plutôt bien ainsi.  


Lucky Blue Smith :copyright:️ Exordium

« Oh... Je vois. »

Il voyait quoi au juste? Je n'allais pas lui taper la causette avant d'aller baiser, pas tant qu'il ne m'avait pas payé. Chaque minute que je passais avec lui c'était de l'argent que j'aurais pu me faire avec un autre client et que je perdais. Pas de discussion inutile, pas de chichi, juste ce pour quoi il était venu, à savoir mon cul.

Je le regardais faire alors qu'il fouillait dans son porte feuille. Je croisais les doigts pour qu'il sorte plusieurs gros billets de cette jolie liasse qu'il était entrain de manipuler.

« Toute une nuit. Tiens. »

Je me retenais de sourire alors que je les récupérais. Toute une nuit, c'était vraiment parfait. Je me faisais une bonne soirée avec ça et surement une soirée agréable si son corps était aussi appétissant que ce que je pouvais apercevoir pour le moment. Je restais quand même sur mes gardes. Vu son fort accent c'était clair que c'était un touriste. Ca n'empêchait pas qu'il pouvait avoir des goûts bizarre et me réclamer des trucs chelous. J'en avais déjà fait mais on m'avait payé beaucoup plus que prévu pour ça et je n'aimais pas en général.

Je comptais l'argent et fronçais les sourcils en voyant la somme. Sept cent... sérieusement? Je lui en avais demandé cinq cent et il me filait déjà une rallonge. De mieux en mieux, c'était un touriste mais un touriste pété de tunes. Sûrement le petit fils à papa qui venait faire sa petite crise de rébellion en venant se taper un prostitué. Tant mieux pour moi, je pourrais peut être lui soutirer pas mal d'argent avant la fin de son séjour.

« Comment tu t'appelles ? »

Je glissais les cinq cent dans l'élastique de mon boxer et pris les autres billets tout en m'approchant de lui.

- Pour toi ça sera Azur.

Hors de question que les clients sachent mon prénom. Je voulais me préserver, préserver ma vie privée. Il y avait une différence entre le travail et ma vie. Je ne voulais pas leur permettre de franchir la limite et savoir qui j'étais en faisait partie.

- Reprends ça pour le moment...

Je profitais de notre proximité pour glisser les billets dans son pantalon, effleurant simplement sa cuisse avant de retirer ma main.

- On verra si à la fin de cette nuit je t'ai donné envie de doubler mes tarifs.

Et je comptais bien parvenir à mes fins. Je me reculais en lui souriant avant de monter à l'étage. Je faisais exprès de passer devant lui, autant pour lui montrer le chemin que pour le laisser profiter de la vue sur mes fesses nues. Je grimpais rapidement au dernier étage, allant au fond du couloir. On pouvait entendre du bruit venant des autres chambres, ne laissant pas beaucoup de place à l'imagination pour deviner ce qui se passait à l'intérieur.

J'entrais dans la dernière chambre du couloir et me décalais pour qu'il puisse entrer. Je verrouillais la porte derrière nous une fois fait. La pièce était simple. Une décoration sobre, je détestais les chambres qui faisaient trop clichés. Un grand lit aux draps propres tronait dans le centre de la pièce. Je n'aimais pas l'idée que mes clients se succèdent tous dans les même draps, question de respect pour eux. Deux tables de nuit encadraient le lit et dans un coin se trouvait la commode vers laquelle je me dirigeais. J'avais tiré les rideaux de la chambre pour nous laisser plus d'intimité. La lumière était tamisée pour les même raisons.

- La salle de bain est par là si tu veux pour maintenant ou plus tard.

Je lui indiquais vaguement la seule autre porte de la main. J'ouvrais pendant ce temps un des tiroirs pour ranger l'argent dans un petit coffre. Les autres tiroirs contenaient principalement du linge de rechange pour le lit, des serviettes de toilette et surtout des accessoires coquins.

Je me retournais vers lui, souriant légèrement, l'envie de le dévorer clairement inscrite sur mon visage.

- Alors... comment veux tu procéder mon mignon? Tu m'as pour toute la nuit alors tu peux faire tout ce que tu veux...

Excepté les trucs trop bizarres mais j'aurais tout le temps de l'arrêter si nécessaire, là je voulais juste passer aux choses sérieuses.





Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1625
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Milo Rossi
J'ai 26 ans et je vis à Rome, Italie. Dans la vie, je suis riche et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, coincé dans l'hétérosexualité et je le vis plutôt mal.

I want you to want me [Milo & Nikolaas] 21636514


Xavier Serrano :copyright:️ .sparkle
Azur. Je me doute que ce n'est pas son vrai nom. Pas seulement à cause du prénom. Surtout parce qu'il a rajouté "pour toi, ça sera". J'en déduis que ce nom n'est que pour moi, son client, et les autres aussi. Mais je m'en fichais pour le moment, tout ce que je voulais, c'était retrouvé ce plaisir que j'avais oublié. Et lui, il était clairement parfait pour ça. Pour ça... Et pour autre chose, très certainement. Quand il me remet le trop dans mon pantalon en caressant ma cuisse, je sens mon ventre se crisper délicieusement. Il me fait un tel effet, c'est dingue... Je n'ai même pas besoin de regarder son corps. Seul son regard suffit à me chauffer. Si proche de moi, je peux même sentir son haleine fraîche et je me surprends à avoir envie de me jeter dessus pour parcourir le moindre recoin de sa bouche avec ma langue. A cette pensée, mes joues rosissent légèrement et je déglutis.

Je lui rends son sourire et le suis à l'étage. Il me présente son fessier comme s'il voulait que je le regarde, mais timide comme je suis, je préfère garder mes yeux sur l'escalier. Rien que de savoir que son corps nu est à quelques centimètres à peine de mon visage me donne chaud. Bon sang, ça commence déjà... Je savais bien que ce mec ne me laisserait pas indifférent. En même temps... Il est là pour ça. Mais... Je sens que c'est différent. Bien sûr, il y a d'autres garçons qui me font aussi de l'effet, mais jamais autant que ça. Azur me donnait l'envie de le prendre comme je n'ai jamais pris quelqu'un. Mais quelque chose me dit que cette nuit, c'était lui qui allait me prendre comme personne ne m'a jamais pris.

En entrant dans la chambre, je me retourne quand il referme à clé derrière nous. J'observe ensuite la décoration. Elle était assez sobre, la lumière tamisée lui donnait une ambiance plutôt chaleureuse. C'est parfait, juste parfait. J'avais un peu peur de trouver une chambre cliché aux murs rouges et aux sièges en cuir... Ça m'aurait mis très mal à l'aise. Mais là, je pouvais me détendre un peu. Bien sûr, je me doutais qu'il devait avoir tout un arsenal de jouets pour ses clients. De toute façon il pourrait faire ce qu'il veut de moi. Je tourne le regard vers la salle de bain, hochant la tête. Je n'avais pas envie de l'utiliser. Mon bas-ventre chauffait délicieusement et j'avais envie de me donner.

A ses prochains mots, je mordille ma lèvre. Je m'avance un peu, passant pensivement mes doigts sur la commode avant de m'arrêter.

« Eh bien... Je n'ai jamais fait ça de toute ma vie et... Je t'avoue que ça fait un bon moment qu'un homme ne m'a pas touché. »

Je soupire longuement. Je sais qu'il doit s'en foutre, mais moi, j'ai besoin de le préciser avant de poursuivre.

« Hum... Je me doute que j'ai le droit de te faire tout ce que tu veux mais... Mh. »

Les joues rougies, je me décide à me jeter à l'eau. Je retire alors ce pull qui me tenait trop chaud, ainsi que mon T-shirt, dévoilant alors ma musculature bien taillée. J'aimais prendre soin de mon corps, et ça, pas seulement pour mon image. Ma tête se penche pour regarder mon corps un instant puis seul mon regard désormais noirci se relève vers le sien.

« Je préfère que ce soit toi qui fasses tout ce que tu veux de moi. Absolument tout. »

J'ai l'esprit très ouvert. Je dois bien avoir des limites, oui, mais pour en avoir, il faudrait déjà tester. Je retire rapidement mes chaussures puis fais un pas de plus vers lui. Mon regard ne quitte pas le sien alors que je ne suis qu'à quelques centimètres de lui, je peux déjà sentir sa chaleur et ça me rend tout chose...

« Vas-y... Profite de moi autant que tu le voudras. »

J'attrape son poignet avec délicatesse pour faire passer le bout de ses doigts sur les muscles de mon torse avec un petit sourire en coin. J'espérais l'appâter un peu avec ça, mais je doute qu'il n'ait besoin de quoi que ce soit pour que ce soit fait. Et si je lui faisais une telle demande, c'est parce que je ne cherchais pas à ce qu'il soit mon jouet. Je voulais être le sien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1853
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Nikolaas Gransderg
J'ai 26 ans et je vis à Amsterdam, Pays-Bas. Dans la vie, je suis prostitué et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma décision, mon envie vis à vis de mon boulot, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il se prostitue depuis l'âge de 16ns. Il se fait appeler Azur pour protéger sa vie privée de ses clients. Il a eu un proxénète pendant quelques années mais ce dernier lui piquait trop d'argent. Il loue désormais une vitrine et une chambre à son compte dans le quartier rouge et il s'en sort plutôt bien ainsi.  


Lucky Blue Smith :copyright:️ Exordium

« Eh bien... Je n'ai jamais fait ça de toute ma vie et... Je t'avoue que ça fait un bon moment qu'un homme ne m'a pas touché. »

Ca qu'il ne l'avait jamais fait avec un prostitué je l'avais deviné. Il n'avait pas besoin de me l'expliquer. J'étais rassuré quant au fait qu'il l'ait déjà fait avec un mec. J'avais peur pendant un instant d'être son premier. J'en avais déjà eu des comme ça. Ils étaient tellement mal à l'aise que ça en devenait compliqué pour moi de faire quoi que ce soit avec eux. Au moins il ne serait pas gêné par le fait que je sois un mec, peut être juste à la limite par le fait que je sois une pute.

« Hum... Je me doute que j'ai le droit de te faire tout ce que tu veux mais... Mh. »

Là j'avais peur de ce qui allait suivre ensuite. Est ce qu'il regrettait? Peut être qu'il était entrain de regretter le coup de folie qui l'avait mené dans ma chambre. Il allait me dire que pour le moment il n'allait rien faire, qu'il voulait discuter ou des conneries du genre. Il pouvait bien me parler de tout ce qu'il voulait. J'avais été payé pour la nuit alors je m'en foutais.

Pourtant il bousilla ma théorie en se mettant torse nu devant moi. Là il m'avait perdu, je ne comprenais plus rien. Il y avait quoi après ce putain de mais? Là ce n'était pas le prélude à "je ne veux pas m'envoyer en l'air" c'était même carrément une invitation à s'envoyer en l'air. Et putain je savais que c'était un client mais ce torse délicieusement dessiné me donnait envie de lui faire tout un tas de choses. J'avais beau aimé le sexe et mon boulot, c'était quand même plus agréable de m'envoyer en l'air avec lui que de sucer la cinquantenaire ventripotent que j'avais vu avant.

« Je préfère que ce soit toi qui fasses tout ce que tu veux de moi. Absolument tout. »

Euh... il avait compris le principe en s'achetant les services d'un prostitué? La logique voulait qu'il fasse absolument tout ce qui lui passait par la tête. Il m'avait payé pour ça. Il n'y avait que peu de choses que je refusais. Une fois un mec avait voulu que je lui chie dessus mais je n'avais pas pu. Il fallait pas déconner non plus, je ne chiais pas sur commande.

« Vas-y... Profite de moi autant que tu le voudras. »

Je le laissais faire alors qu'il prenait ma main pour la poser sur son torse. Je bougeais un peu mes doigts, effleurant son torse et jouant avec un de ses tétons.

- Tu sais que tu me voles mes répliques là? C'est toi qui est sensé profiter de moi autant que tu le voudras. Tu m'as payé pour ça.

Je me rapprochais de lui et posais ma deuxième main sur son torse.

- Mais tu m'as payé pour tout ce que tu voulais alors si c'est ça qui te branche...

Je haussais vaguement les épaules. Je n'étais pas là pour le juger de toute façon, juste pour lui faire prendre son pied.




Revenir en haut Aller en bas
 
twelve
twelve
Féminin MESSAGES : 1625
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 27
CRÉDITS : twelve.

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, fantastique, sci-fi. Basiquement, j'suis ouverte à tout contexte qui me plaît.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1859-these-patterns-represen http://www.letempsdunrp.com/t3217-mind-break#69561
sansy twelve

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Milo Rossi
J'ai 26 ans et je vis à Rome, Italie. Dans la vie, je suis riche et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, coincé dans l'hétérosexualité et je le vis plutôt mal.

I want you to want me [Milo & Nikolaas] 21636514


Xavier Serrano :copyright:️ .sparkle
C'est vrai. Dans la logique des choses, comme je paye pour ça, je devrais plutôt profiter de lui plutôt que l'inverse. Mais qui a dit que je ne pourrais pas profiter de lui ? J'avais pris toute la nuit avec lui. Je ne comptais pas dormir. Peut-être une petite heure ou deux, le temps de reprendre des forces... Mais le reste du temps, je comptais bien m'amuser avec lui. Surtout qu'il m'avait réellement tapé dans l'oeil. Pas comme un mec plairait à un autre, plutôt comme un mec qui aurait le béguin pour un autre au premier regard. Bon, je me doute que c'est pas vraiment réciproque mais pour le moment, je préfère me laisser aller, je préfère largement profiter de cette nuit plutôt que de me prendre la tête. J'ai ma famille pour ça. De plus, je ne sais pas si je suis apte à m'attacher.

Enfin, pour le moment je lui fais juste part de mes envies. Je le laisse explorer un peu mon torse et ses caresses me chauffent énormément. Surtout lorsqu'il se met à jouer avec mon téton. Ses mots me font sourire et je secoue la tête. Il avait raison mais ce que je voulais, c'était qu'il me fasse tout ce qu'il voulait.

« Si tu joues avec mon corps, j'en profiterais, crois-moi. »

Parce que je ne voulais pas seulement d'une relation comme on peut avoir avec n'importe quel mec. Lui, je voulais qu'il fasse absolument tout ce qu'il avait envie de me faire. Ça comprenait de me prendre, d'être pris, et tout ce qui pouvait me sembler exotique. Je souris d'une façon plus coquine ensuite, oui, c'est ça qui me branche. Combler ses désirs... Alors qu'il est là pour combler les miens. Ça fait combien de temps que quelqu'un a pensé à lui faire plaisir à lui ? C'est peut-être niais mais je voulais qu'il profite autant que moi, si ce n'est pas plus.


Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 1853
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Licorne

I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty


Nikolaas Gransderg
J'ai 26 ans et je vis à Amsterdam, Pays-Bas. Dans la vie, je suis prostitué et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma décision, mon envie vis à vis de mon boulot, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Il se prostitue depuis l'âge de 16ns. Il se fait appeler Azur pour protéger sa vie privée de ses clients. Il a eu un proxénète pendant quelques années mais ce dernier lui piquait trop d'argent. Il loue désormais une vitrine et une chambre à son compte dans le quartier rouge et il s'en sort plutôt bien ainsi.  


Lucky Blue Smith :copyright:️ Exordium

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I want you to want me [Milo & Nikolaas] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I want you to want me [Milo & Nikolaas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: