-56%
Le deal à ne pas rater :
Logitech G502 SE Hero
39.99 € 89.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 729
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


Dimitry
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis dealer et je m'en sors bien, je crois.




Nathan Quelchose
Une nouvelle poignée de main. Un peu de poudre contre des billets verts. C'était mon quotidien, c'était mon métier, et c'était l'idéal pour moi. J'étais le stéréotype du petit jeune qui savait à peine écrire, qui avait apprit à lire et qui rageait devant un livre de Socrate parce qu'il y comprenait rien. J'étais le stéréotype du petit jeune qui avait une mère avec les trous toujours bien occupés, qui savait pas qui était son père, qui avait vite comprit qu'il serait pas là, en temps normal. Le petit jeune qui s'était tourné vers la rue, qui était tombé entre de mauvaises mains, et qui faisait ce métier depuis des années maintenant. Le seul qui m'allait vraiment, parce que j'avais besoin de rien. Point A au point B. Je faisais ce qu'on me demandait de faire, contre de l'argent, contre des consommations parfois même.

Parfois j'y arrivais pas, parfois j'avais des poulets dans le chemins, beaucoup trop gros pour moi, que je pouvais pas éviter. Ce soir c'était pas bien différent. J'avais rien à craindre, ils me connaissaient bien, ils savaient, mais n'avaient jamais de preuve contre moi. Ils m'arrêtaient toujours pour des petites consommations illégales que j'avais sur moi. Cette fois j'avais de la poudre dans le nez, et un sachet de feuilles mortes dans la poche. La routine habituelle, le carrosse qui m'attendait. On m'avait mis les menottes par habitude, mais elles étaient beaucoup plus lousse que les toutes premières fois. Souvent le même qui m'arrêtait aussi, je savais bien que c'était parce qu'il m'aimait. « Miss me ? Can't you call me like everybody else? » Ce rire bien baveux qui ne lui faisait certainement plus rien, alors qu'il me poussait derrière les barreaux, ma petite cellule bien à moi. « Why do I have to be alone in this cage? You could come and we have some fun... » Mes charmes, mon petit air de séducteur, ça aussi il devait maintenant en avoir l'habitude.  

De toute manière j'étais bel et bien gelé comme une balle. Comme toujours, pour oublier cette vie de merde que j'avais à la peau. J'étais pas dealer pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 695
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


William
J'ai 34 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis policier et je m'en sors bien.




Henry Cavill
Toujours ce même gamin, j'en avais désormais l'habitude. Je le ramassais gelé comme une balle sur un coin de rue ou un autre, à intervalle régulier. On avait jamais rien contre le jeune, à peine un peu de drogue en sa possession mais toujours plein le système. Ce n'est pas qu'on aurait pas voulu l'arrêter plus officiellement, mais à défaut de preuves concrètes qui allaient au-delà de notre gros bon sens et de nos intuitions, on ne pouvait pas faire grand chose. Je le ramassais la plupart du temps et le ramenait au poste, pour la simple et bonne raison que de le laisser vagabonder dans un tel état ne me semblait jamais une bonne idée. Peu sécuritaire pour lui comme pour les autres, à mon avis. Je ne le croyais pas violent ni dangereux, mais un accident bête est si vite arrivé, et je préférais encore l'avoir dans une cellule à dégeler un peu et embêter personne- sauf moi, mais j'en avais désormais l'habitude.

Encore une fois je l'embarquais et il ne résistait pas vraiment, se laissant passer les menottes aux poignets. Assez lousse, tout juste s'il ne pouvait pas s'en échapper. C'était davantage pour la forme qu'autre chose, il n'irait de toute façon pas bien loin, et je crois qu'il aimait trop me lancer des piques et des invitations pour s'enfuir comme ça- il manquerait une occasion d'essayer de m'emmerder. Si j'avais relativement gardé le silence le long du petit retour au poste, ce fut différent lorsqu'il fut derrière les barreaux et repris de plus belle avec ses commentaires douteux. Pas vraiment nouveau, et bien malgré moi un petit rire bref m'avait échappé. N'en restait par la suite qu'un petit sourire en coin. J'avais bien l'intention de gentiment lui retourner un commentaire, comme à notre habitude. Fallait bien que je m'amuse un peu moi aussi là-dedans.

« Cause toujours, kiddo. You know why you're here, and you know why you're alone. Cause you're the only little dumb dumb we catch every week »

Reste que je préférais l'avoir là, peu importe à quel point il pouvait être agaçant, que dans la rue à se faire casser la gueule dans un moment de faiblesse. Je savais pertinemment qu'il retournait consommer assez vite après avoir été relâché, mais pour un temps il était en sécurité et je l'avais sous les yeux. Les autres policiers devaient commencer à en avoir marre, même si je leur avais exposé mes intentions. Ce n'est pas car ils comprenaient qu'ils trouvaient le jeune moins agaçant pour autant. Moi je l'aimais bien, au final. Il était pas méchant, le petit Dimitry. Il me donnait plutôt l'impression d'un petit voilier tout seul sur la mer, face à des vagues beaucoup trop grosses pour lui. « Do you want something to eat ? » en revenant vers la cellule, lui tendant un quart de mon club sandwich. Petit prisonnier de quelques heures, mais on ne les affamait pas, dans mon dictionnaire à moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 729
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


Dimitry
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis dealer et je m'en sors bien, je crois.




Nathan Quelchose
Sa petite insulte était passé comme dans du beurre. J'avais pas la force de l'écouter pleinement de toute manière, c'était trop demandant. Si je prenais de la drogue c'était bien car le moyen était efficace, pour oublier ma réalité, et cette solitude, justement, que je savais vivre. J'était pas idiot au point de ne pas être capable de différencier les liens dans le monde dans lequel je me trouvais. On était dans la merde, et personne ne viendrait vous aider. On avait des "amis" qui comblait le vide, de manière éphémère et sans plus.

« Maybe I just like you, and that's why I let you catch me. You don't know that. I'll never tell you if it's true or not. » Pour être honnête avec moi-même, y'avais quand même une part de vrai là-dedans. Il était pas chiant comme flic, il brisait les stéréotypes des gars qui n'en avaient rien à faire de vous. La preuve, il m'offrait même un peu de nourriture. On avait apprit à se connaître à travers le temps, mine de rien. Et il devait bien être au courant que j'étais à la limite de vivre dans la rue, que je prenais pas vraiment le temps de me nourrir correctement, parce que j'oubliais, parce que parfois j'en voyais même pas l'utilité.

Reste que j'avais faim, que je le réalisais, que j'avais des yeux de pug devant un brocolis. Mais j'étais pas trou de cul, j'avais dit merci monsieur, avant de passer mes mains et de m'en emparer. De toute manière, ça ne me servait à rien avec lui, de sortir mon masque de petit con, de petit bumb, du moins pas à 100%. Il avait vu à travers mon petit jeu et ne s'était jamais laissé impressionné. Je m'étais collé proche des barreaux, de son côté pour pouvoir mieux lui parler et l'entendre, au lieu de faire comme la plupart des gens et finir dans un coin, à bouder la terre entière. « How was your day? I bet it was boring af, and that's why you came to get me right? » C'était quand même cocasse, il faut l'avouer. J'avais tellement l'habitude que je lui tapais la discussion, comme deux vieux amis autour d'une bière. Autant le faire parler un peu, parce que moi j'avais faim, m’emparant de ma première bouchée sans plus attendre. Et sans patienter d'avoir terminé avant de dire la bouche bien pleine que c'était bon.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 695
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


William
J'ai 34 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis policier et je m'en sors bien.




Henry Cavill
Dimitry avait raison, je ne saurais jamais le fond de l'histoire. Il m'en disait bien, des trucs, un vrai petit moulin à paroles quand il s'y mettait, à croire qu'il essayait de m'étourdir de mots pour que je le laisse s'échapper ou un truc du genre. J'avais appris à écouter l'essentiel et tune it out quand ça suffisait, comme un bruit de fond que le cerveau apprend à ignorer. Au final, qu'il m'aime bien ou pas, qu'il ait envie de me voir ou pas, je n'en avais rien à faire. J'avais mes raisons de le ramasser sur les coins de rue, et s'il ne collaborait pas, je le forçais un peu, problème réglé. Heureusement, il ne se débattait que rarement avec moi, faut croire qu'il ne mentait pas et ne détestait pas complètement ça, quand je l'attrapais.

Le regard qu'il avait fait devant le club sandwich m'avait fait rire. Je n'avais pas pu m'en empêcher. C'était carrément adorable et hilarant à la fois, et je n'avais pas attendu davantage pour lui donner, sous son petit remerciement. Je lui aurais fait un chèque de 100 000 dollars il aurait fait la même tête. Innocente petite chose qui se trouvait toujours au mauvais endroit au mauvais moment et prenait des décisions merdiques dans la vie .... Bon allez, pour la forme, je lui avais donné une petite caresse pat pat sur la tête, ébouriffé un peu ses cheveux avant de reculer avec un sourire. Il semblait enclin à me parler, comme à son habitude, et ça ne me dérangeait pas. Je m'étais tout simplement assis à mon bureau pour manger ma propre part de mon lunch, restant dans son champ de vision, assez proche pour une conversation. Les autres flics me trouvaient ridicules de lui faire autant la conversation, mais j'étais d'avis qu'il ne méritait pas d'être traité en petit bum tout le temps ... Ça n'aidait en rien les choses, que de le stigmatiser davantage. « It was indeed pretty boring. Nothing much going on today, people are keeping calm and quiet ... But I always know that when I go around your corner, you never fail me » C'était vrai, il était tout le temps là. Prêt à être ramassé, presque comme s'il m'attendait en fait. Pauvre enfant. Je laissai passer quelques secondes de silence, prenant une bouchée de mon club, avant de passer une main contre ma nuque. « How was YOUR day, kiddo ? Seeing that you're stoned as fuck, probably not that great, I guess ... The usual ... ? » C'était peut-être un peu de concern dans ma voix, dans mon regard. Je savais parfaitement bien les struggles que le jeune pouvait traverser, à force de le croiser ainsi régulièrement et de l'avoir vu à différents stades de fucked up ... Puis je connaissais aussi le milieu, il n'était pas le premier petit drogué qui passait dans le système, mais définitivement le premier à en ressortir toujours aussi souvent sans jamais être accusé de quoi que ce soit, retourné à la pourriture de la vie qu'il menait ... Je m'inquiétais pour lui, voilà. Ce qui était un peu con, mais quelque chose en lui m'interpellait, et je savais bien que la souffrance se cachait derrière sa petite gueule d'ange .... « Want more sandwich ? » en m'étirant, comme ça sur ma chaise, pour lui tendre un autre morceau à travers les barreaux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 729
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


Dimitry
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis dealer et je m'en sors bien, je crois.




Nathan Quelchose
Faut dire que sur le coup, j'avais pas capté pourquoi il riait pour être honnête. Mais bon j'en avais rien à faire, j'étais trop concentré sur mon quart de club, et de vivre mon petit bonheur de le trouver atrocement bon. Pas nécessaire que parce que j'avais faim, mais aussi parce que j'avais pris certaines choses pouvant aider ce fait. Je dis ça comme ça hein. Par contre, la petite marque d'affection, elle, je l'avais capté. Pour la forme, en blague, je faisais le vexé (qui ne trompait personne), en replaçant mes cheveux.  « How dare you. Took me an hour to place them perfectly. » Alors qu'on s'avait tous que un coup de main plus tard et ma coiffure était terminée. Ils étaient loin d'être chiants.

Je crois bien que j'avais carrément engloutis mon petit repas, assez pour que lorsque ses paroles ne viennent à mes oreilles et me fassent rigoler, je manquais de m'étouffer. Oupsy. Trop d'enthousiasme buccale il faut croire.  « One day I might. Who knows. » Je trouverais bien le moyen de leurs échapper un jour. Mais pour ça je devais être à jeun, et avoir toutes mes capacités, choses plutôt rare.

Il me renvoyait la question, me prouvant qu'il n'était pas un trou du cul à me dire de me la fermer comme les autres le faisaient bien souvent avec moi. Je calmais mon petit côté baveux avec lui, parfois, si ça me tentait en fait. Mais malgré tout, je crois bien que cette fois mon petit froncement de sourcils était véritable, j'aimais pas particulièrement cette question à dire vrai, parce que je savais bien qu'il ne pouvait pas comprendre. Il avait certainement grandis dans un environnement plus favorable que le mien, faut se le dire. Un petit haussement d'épaules plus tard,  « I guess so. » je ne comptait pas m'étaler d'avantage.  « You know my blood can't be pure anyway. » Manière douce de dire que j'étais un addict, du haut de mes 23 ans oui. C'était triste, je le savais bien, mais c'était un choix que j'avais fait, jusqu'au fameux jour où j'allais éventuellement en crever. C'était peut-être ça que je cherchais au fond de mon inconscient. Le moyen le plus rapide et efficace d'écourter mon existence, en priant pour que la prochaine ne termine pas en une erreur et des parents qui m'attendait. Ce que je demandais dans mon cas, c'était beaucoup trop compliqué à avoir. Je l'avais compris depuis un bon moment déjà.

Le sujet fut rapidement changé, avec cette nouvelle offre accepté avec autant d'enthousiasme, mais bien aussi car elle me permettait de changer de sujet, de dériver la conversation sur autre chose. Et puisque j'étais gentil, il avait droit à un autre merci. Sauf que cette fois, je comptais bien prendre mon temps pour le déguster, pour m'occuper surtout, pour le temps interminable que j'aurais à passer entre des barreaux. J'avais ce petit plis qui réfléchissait, une petite question qui me brûlait les lèvres depuis fort longtemps. J'avais pas eu conscience de la pauser, me croyant dans ma tête, alors que ma bouche et mes cordes vocales avaient extirpés mes pensées.  « Why are you like this with me? Why don't you let me in my cage and ask me to stfu like the others would? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 695
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


William
J'ai 34 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis policier et je m'en sors bien.




Henry Cavill
Ce que j'aimais bien avec Dimitry, c'est que l'on pouvait avoir des semblant de conversation sérieuses de temps à autre. Ce n'était pas grand chose, parfois une simple phrase ou deux que le jeune marmonnait, mais je savais qu'elles venaient du coeur, qu'elles étaient sincères et non pas le reflet de son petit jeu de charme et d'attitude. Je savais bien qu'il vivait des choses difficiles et comprenait qu'il ne tienne pas particulièrement à m'en parler, mais son expression ne niait pas, et c'était bien. Parce que j'avais par moments accès au vrai petit gamin et c'était mieux que pas du tout. J'avais une prise, un accès à lui, un petit lien que nous partagions qui me permettrait peut-être un jour de l'aider davantage.

S'il avait engouffré le premier quart de club, il prenait le temps de savourer le deuxième, semblant perdu dans ses pensées. Je lui accordais le luxe de son petit moment privé, me détournant un peu et portant mon attention sur mon ordinateur de bureau, poursuivant un peu de paperasse que j'avais à faire. Je n'étais ainsi pas très attentif à ses réflexions, et relevai les yeux vers lui au son de sa voix, qui m'adressait une question. Je ne l'avais pas vraiment vue venir celle-là, mais je suppose qu'elle était plutôt inévitable, à un moment ou un autre. « You know this ... » en faisant un vague geste vers la cellule et le poste en lui-même, comme pour parler du fait que le gamin se retrouvait régulièrement ici « ... isnt a punishment. It's a matter of safety. For you. As Im concerned, you're a clever kid who's got it hard at life and needs help to get back on his feet. You're not my prisonner, why would I treat you like one ? » Je n'avais aucun mal à admettre tout cela, bien au contraire. Mes intentions étaient claires, je voulais l'aider et non pas abuser de mon autorité sur lui en le traitant comme un moins que rien, comme un déchet. « I think you're brave and strong. You're out there on your own and you make it out. I don't care how. My point is you're still standing, and I don't want you to fall, so when the risk is higher, I take you back here. Im trying to help. I just wish you'd help me help you ... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 729
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


Dimitry
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis dealer et je m'en sors bien, je crois.




Nathan Quelchose
Une voix qui ne se fit pas attendre, qui me sortait de ma contemplation du bacon, qui me faisait comprendre que mes pensées étaient sorties sans mon consentement. Je sais plus si je devais me sentir mal ou non, de lui dire d'oublier, que c'était pas important. Mais évidemment que je voulais savoir, que j'avais fermé ma gueule et que je l'écoutais attentivement. J'en avais oublié mon club, juste pour vous dire à quel point il était devenu mon nouveau centre prioritaire d'attention. Je sais pas pourquoi pour être honnête. Mais faut dire que j'avais de la peur, mine de rien, dans mon regard sans même le savoir. J'avais peur d'entendre une nouvelle histoire, de me faire dire qu'il en avait rien à faire, au bout du compte. Une angoisse qui me prenait jusque dans les tripes. Ce type n'avait certainement pas la moindre idée, de l'importance qu'il avait pour moi. Et moi non plus d'ailleurs. Parce que ce type il prenait soin de moi à sa façon. Oui, les débuts avaient été assez rude, comme avec tout le monde. Mais je lui avait offert une petite place, je m'étais calmé, je lui avait fait comprendre que j'avais des masques, et j'avais osé un peu de vulnérabilité avec lui. Tout simplement car il n'agissait pas comme les autres. Il me parlait, il me montrait à sa façon qu'il n'en avait pas rien à faire de moi. Je savais bien que j'avais pas une place aussi importante que lui pouvait avoir chez moi, mais ça me faisait du bien, je me le cacherait pas, d'avoir un peu d'attention, mais aussi de caring. J'étais pas une ordure, un déchet de la société qui traînait dans les rues car il n'avait pas sa place. J'avais le droit d'exister à travers son regard. Et c'est pour cette raison, que je me laissais passer les menottes quand j'en avais marre, quand j'avais besoin de me sentir autrement. Ce pourquoi je finissais souvent ici. Sauf que je comptais pas le lui dire, parce que de toute manière j'en avais pas complètement conscience de tout ça.

« I think you're wrong... Even if it makes me feel better. » J'avais un petit sourire, peut-être bien un peu triste. « I'm afraid sometimes people are lost cases. I'm not stupid you know. I already know what's gonna happen. Fine I do a cure, I stop my things. But you gotta understand that I have nothing, at all. I barely know how to read and write. I don't have skills. How am I supposed to find a job? I'll try my best, but I won't find anything. I'll go back in the streets where I belong, and I'll do my things once again. » J'avais ce petit haussement d'épaules de ce type qui savait parfaitement bien la fin de son histoire, et qui avait fini par l'accepter à travers le temps.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 695
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


William
J'ai 34 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis policier et je m'en sors bien.




Henry Cavill
Je m'y attendais. À ce qu'il vienne banaliser mes propos en me rappelant qu'il n'avait rien dans la vie, pas de but, pas de talent, rien qui ne puisse aider son existence de façon plus conventionnelle. Bien entendu qu'enfoncé comme il était dans les problèmes, il ne voyait pas tout son potentiel et la lumière au bout du tunnel. Je ne tenais pas spécialement à le forcer à la voir. J'espérais au contraire qu'il y parviendrait seul, en temps et lieux, au contact des bonnes personnes qui sauraient lui refléter sa réelle valeur. Quelqu'un comme moi, peut-être ...

« They give jobs to retarded people ... I mean, those with actual deficience .... So why wouldn't they give one to a brilliant young man who could accomplish a lot if only he believed in himself ? Don't be too harsh on yourself .... I know you can do better than that, kiddo. »

Soudainement, un petit éclair de génie qui me traversa l'esprit et je me levai avec un petit sourire. Je tendis même le reste de mes frites au gamin à travers les barreaux, décidément je lui donnais toute ma bouffe aujourd'hui à ce petit taquin, il était chanceux. Lui faisant signe d'attendre, même si de toute façon il ne pouvait pas aller bien loin- mais je trouvais plus poli de lui laisser comprendre que je revenais et ne l'abandonnait pas à son sort -je sortis de la pièce pour plutôt aller fouiller plus loin dans le poste. Je savais que l'un de mes collègues avait cette habitude de ramasser toutes sortes de jouets, livres et peluches que les gens donnaient ou vendaient bien peu cher, pour ensuite les donner à ceux dans le besoin. Superbe initiative qui me servait aujourd'hui car me voilà à fouiller dans sa boîte à la recherche de certaines choses.

Quelques livres -certes, pour enfant- que j'avais ramenés au gamin, les tenant devant lui de façon à ce qu'il puisse les voir. Il y avait l'histoire d'un petit mouton tout fluffy -du moins, c'est ce que je déduisais de la couverture-, l'histoire du vilain petit canard et autres petits trucs du genre. Rien de son âge, bref, mais j'en avais absolument rien à faire. « Pick a book. I know they're childish, but they'll be easier to start with. We're working on your reading, might as well, while you're stuck here with me anyway »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 729
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


Dimitry
J'ai 23 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis dealer et je m'en sors bien, je crois.




Nathan Quelchose
En voilà un qui venait accidentellement de me les casser, avec son début de phrase qu'il avait mis un brin en suspend. Mes émotions n'avaient pas eu besoin de temps avant de s'afficher. J'étais carrément vexé oui, à croire qu'il venait de me traiter d'attardé mental. Parce que je savais pas lire et écrire correctement comme tout le monde. Le va chier était très proche de mes lèvres, mais je l'avais rattrapé en comprenant ce qu'il avait voulu me dire. Il était mieux de se rattraper, avec ses petits compliments, même si évidemment, je ne les croyait pas. « I really don't get where you see the brillant thing in me. » Après tout, je l'emmerdais, je passais mon temps à parler, mais jamais de Socrate ou de trucs du genre. Y'avais plus intelligent et philosophique que moi. Je réalisait peut-être pas qu'il parlait de mon talent pour cacher les preuves de mes méfaits. Que certes, ils m'attrapaient bien souvent, mais, contrairement aux autres petits bums, ils n'avaient rien contre moi.

Bon ça va je lui pardonne, il me nourrissait amplement. Il avait beau me laisser seul quelques instants, y'aurais certainement plus rien à son retour. En espérant que ce soit bel et bien donné jusqu'à la dernière fritte. Surement un truc de flic à faire qui sait. En espérant qu'il ne doive pas quitter parce que j'allais royalement m'emmerder et que cette fois, je comptais pas taper la discussion avec le prochain qui allait poser son cul proche du coin punition.

J'étais très loin de m'attendre à ce qu'il revienne vers moi, avec des livres. J'avais automatiquement un air blasé, et le teint rouge aussi. On appelle ça ne pas accepter d'être attardé. On appelle ça la honte, le regret d'avoir osé partager comme ça une partie de sa faiblesse. Des livres, pour enfants. Je sais bien qu'il ne voulait pas mal faire, mais reste que je me sentais mine de rien humilié et honteux, parce que je savais d'avance que j'arriverais de peine et de misère à m'en sortir. En plus j'étais complètement gelé, et je comptais bien l'utiliser en excuse. « I'm high, I can't work with my brain really. » Il devait pas s'attendre à ce que j'accepte joyeusement hein. Y'avais un jeune homme obstiné dans ses idées après tout, qui prendrait sois du temps, soit une merde pas possible pour qu'il se décide à changer.

Je dis ça, mais j'avais quand même glissé ma main sur le vilain petit canard, parce que c'était moi, ça. « Just because you're being nice with me I'll make an effort. » Je voyais surtout l’opportunité de me désenmerder. Et j'pouvais facilement le cacher si jamais un intrus venait dans le coin. Je voulais surtout pas empirer un peu plus mon humiliation et leur offrir sur un plateau d'or de se moquer de moi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 695
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty


William
J'ai 34 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis policier et je m'en sors bien.




Henry Cavill
Bon ça ne lui faisait pas plaisir, les livres pour enfant. Je pouvais comprendre le sentiment de honte et d'humiliation, mais ce n'était pas du tout mon intention. Je voulais simplement l'aider un peu à ma façon, et non pas le ridiculiser ou le faire sentir comme un moins que rien. On commence tous quelque part et on progresse selon nos opportunités d'apprentissage. Il n'en avait pas eu beaucoup, je l'imaginais bien, mais cela ne faisait pas de lui un con, un moins que rien. Il avait simplement besoin de continuer d'apprendre à son rythme et je voulais l'aider. Il avait finalement accepté, comme quoi se montrer gentil et respectueux avec lui portait fruits. « Thank you. You know its not to make you feel stupid, it's to help you. I know you can do it, you just never had the actual chance to reach your full potential »

Déterminé à continuer de l'aider jusqu'au bout, je posai les autres livres plus loin sur mon bureau puis m'approchai de la cellule pour m'asseoir juste à côté, pressé contre les barreaux, faisant un petit signe au jeune pour l'inciter à venir s'asseoir près de moi. Je comptais partager ce moment avec lui, le faire lire un peu en l'aidant avec les sons, les mots. Je lui avais passé le livre de son côté pour qu'il puisse l'ouvrir. « You're gonna read the story to me, okay ? I'll give you a hand if you need it, don't be ashamed to ask. Thats how you learn just about anything in life ... »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I never needed drugs. Everything i loved destroyed me enough [+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: