Partagez | 
 
 
 

 Rules are rules. They are here for a reason ▬ Nightblood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Epoque contemporaine - USA, Pennsylvanie. Hiram a recueilli la douce Emilia quand elle avait seize ans. Il a été touché par son innocence et il a tout fait pour qu'elle l'apprécie. Il l'héberge depuis plusieurs années. Il se montre possessif, jaloux. Il est obsédé par elle et possède pas mal de traits du pervers narcissique sans vraiment le réaliser. Très solitaire, il a besoin d'elle. Cependant, elle a grandi, son caractère s'affirme. Le petit oisillon aime encore sa cage mais pour combien de temps ?
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit

Les règles avaient une raison d'exister. Ce n'était pourtant pas difficile à comprendre. Sans règles, ce serait le chaos. On tuerait son voisin, on volerait les autres. Ça serait l'anarchie. En tant que juge, Hiram appréciait les lois. Il aimait les cadres et la stabilité que cela apportait à son existence. Emilia faisait souvent le ménage et faisait en sorte que tout soit ordonné comme il l'aimait. Ce n'était qu'un petit oiseau quand il l'avait recueilli mais elle avait pris l'habitude de s'occuper de la maison comme si elle était une épouse dévouée. Le juge appréciait de l'avoir à proximité, il trouvait cela rassurant de la voir passer telle une ombre pour aller se chercher un livre. Il aimait la douceur avec laquelle ses pieds frôlaient le sol. On la percevait à peine à dire vrai. Il fallait tendre l'oreille et attendre comme lorsqu'on veut observer un petit animal dans son habitat naturel. Elle était tout cela à la fois. Douce, fragile, sauvage, à apprivoiser tous les jours une nouvelle fois.

Hiram avait peur qu'elle s'en aille.  Il voyait bien que derrière ce regard innocent se cachait la naissance d'un grand mal. Le petit oiseau commençait à regarder à l'extérieur de sa cage. Qu'elle s'en aille et décide de voler de ses propres ailes lui était tout simplement insupportable. Qu'elle ne respecte pas sa part du contrat et qu'elle piétine tout l'amour qu'elle avait pour lui d'un revers de la main. C'était précisément ce qu'elle faisait ce soir. Emilia devait rentrer pour minuit mais il était bientôt trois heures du matin. Il n'avait pas de signe d'elle. La jeune femme ne répondait pas à ses messages. Il aurait dû refuser qu'elle y aille mais il était faible devant son regard d'oisillon. Il ne savait plus dire non. Parfois, l'homme se demandait qui de lui ou elle avait l'ascendant sur la relation. Ça n'était plus si clair que lorsqu'elle avait seize ans. C'était une jeune fille en train de devenir une adulte. C'était douloureux après tout le temps qu'il avait passé ensemble, n'avait-elle donc pas le moindre respect.

Il se rongeait les sangs. Ses messages et ses coups de fils restaient sans réponse. C'était éreintant. Après la tristesse et l'inquiétude, c'était la colère qui s'insinuait dans ses veines. En même temps que le brandy glissait le long de sa gorge. Confortablement installée dans le salon, ses yeux étaient rivés sur la porte lorsque la clenche bougea et que la porte s'ouvrit. Son expression était indéchiffrable, pleine de froideur et d'inquiétude retenues, Emilia le verrait peut-être car elle le connaissait bien, mais il resterait intraitable.

" Je me demande quand est-ce que minuit est devenue trois heures du matin. J'espère que tu as une bonne explication à fournir jeune fille."
lança-t-il la dardant du même regarde qu'il donne aux criminels lorsqu'il leur pose directement une question.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 2161
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Juste une fois. Rien qu'une fois, elle avait envie d'essayer de dépasser ses limites. De ne pas être celle qui part la première fois. La veille, quand quelques étudiants de son groupe de travail lui ont demandé si elle était dispo pour une soirée étudiante et pour fêter la rentrée, elle a d'abord hésité à répondre directement à la négative, avant de dire qu'elle les préviendrait. La vérité, c'est que si elle aimait le confort du foyer que lui a offert Hiram, elle avait envie de plus. Envie de se sentir jeune et insouciante, de boire plusieurs verres avec des copains, de regarder un film, de rire aux éclats et rentrer au milieu de la nuit, le sourire aux lèvres. Alors, elle s'est risqué à demander, à jouer de son minois innocent malgré elle, le regard suppliant jusqu'à ce que son tuteur accepte, bien qu'imposant un couvre feu. Evidemment.

Emilia, elle devait tout à Hiram. Si il n'avait pas été là pour elle il y a bientôt cinq ans, Dieu sait où elle en serait aujourd'hui. Toujours persécutée par son père, lequel se vengeait sur sa fille pour la disparition de sa mère en couche ? Placée dans divers foyers d'accueils jusqu'à atteindre l'âge d'être indépendante ? Bientôt, elle aurait vingt-et-un ans. Et si Hiram n'avait pas été là, elle aurait sûrement mal tourné, assurément. Au lieu de quoi, elle vivait dans une jolie maison, avait à peu près tout ce qu'elle désirait, bien que son tuteur puisse parfois se montrer un brin possessif envers elle. Mais c'est normal au fond, se rassure Emilia. Au fond, il veut juste la protéger. Et elle, elle veut juste qu'il soit heureux grâce à elle.

Seulement ces derniers temps, elle a ce besoin de ne plus se sentir comme une enfant. De ne pas avoir à regarder l'heure telle Cendrillon, jusqu'aux douze coups de minuit. Et quand ceux-ci ont résonné, et qu'elle a regardé son téléphone, ses amis savaient déjà. Allez, reste, juste un peu ! Hiram comprendrait, n'est-ce pas ? Et puis, peut-être dormait-il déjà, il ne se rendra compte de rien. Tant de phrases banales pour se rassurer, qui, elle le savait, n'aidaient pas. Puis finalement, elle a attrapé son téléphone, Emilia. Et elle l'a éteint.

2h47. Elle s'accroche à la poignée de la porte pour tenter de l'ouvrir le plus discrètement possible, mais à peine eut-elle commencé à l'ouvrir qu'elle le vit. Installé dans le sofa, le corps droit, le verre en main, la tête tournée droit vers elle. T'es dans la merde, ma grande. Avec un regard désolé, elle soulève le mobile entre ses doigts, tout en retirant ses chaussures. « J'ai pas vu le temps passer, et mon téléphone n'a plus de batterie. » La démarche lente, mesurée, ses pas glissent sur le parquet pour s'avancer dans le couloir, retirer la veste qui recouvrait ses épaules dénudées, par cette fin d'été. Elle réajuste sa robe et hausse une épaule, avant de risquer un regard vers Hiram. « J'ai rien fait de grave, c'était soirée films, je me suis endormi devant. » Elle ment à moitié. Mais elle espérait que ça passerait, alors qu'elle essaie déjà de se dérober jusqu'aux escaliers qui mènent à sa chambre.



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit

Hiram bouillait intérieurement. Il avait déjà du mal à rester calme. Il y parvenait par habitude. C'était un homme aux abords très froids. Pourtant à l'intérieur de lui coulait de la lave en fusion. D'ordinaire plutôt mesuré, lorsqu'il explosait, c'était violent et destructeur. Il n'y avait qu'Emilia pour le faire sortir de ses gonds ainsi. L'homme était particulièrement sensible lorsqu'il s'agissait de la belle et manifestement indisciplinée jeune femme. Il est encore calme mais il sent que le démon de la colère gratte très violemment à l'intérieur.

"Tu n'as rien fait de mal ? Ah oui ?" Ses traits de durcissent. Le juge peut sentir que bientôt il risque de devenir le bourreau. Sa douce victime semble comprendre ce qui se passe mais ne pas réaliser que ce n'est pas le moment de se foutre de lui. Il a encore le verre qu'il buvait dans la main. Sa main se serre contre le verre froid jusqu'à lui faire presque mal. "T'es en train de te foutre de moi en plus ? Trois heures du matin Emilia ! Trois heures du matin, tu sais à quel point j'étais inquiet !?" Il s'est rapproché d'elle plus proche pour pouvoir dispenser son venin. Il se rapproche attrapant lestement son poignet. "Personne ne t'a permis de disposer il me semble ? A moins qu'il y ait une autre personne dans cette pièce." Alors qu'il la regarde de plus en plus longtemps, une idée horrible et insidieuse commence à faire le chemin dans son petit cerveau. Avait-elle véritablement passé la soirée avec ses amies ? Avait-elle menti ? Ou pire, avait-elle été avec un homme ? Sa douce colombe que lui ne se serait jamais permis de toucher avec un malotru qui l'aurait sali. C'était impensable. "C'est quoi son nom ?" demanda-t-il alors qu'un voile sombre se mettait lentement à couvrir son regard d'ordinaire tendre et paternaliste. Devant le manque de réaction d'Emilia, son ton monta immédiatement d'un cran. "Dis moi son nom à ce connard. Je veux savoir." Savoir qui il devait éventrer, massacrer, détruire pour avoir abîmé la plus belle chose et la plus parfaite des personnes qu'il avait jamais connues. Bien que c'était impossible qu'il se l'admette, Hiram était également jaloux que quelqu'un ait pu connaître les plaisirs de ce corps virginal. Personne n'en avait le droit, pas même lui. Personne. L'étreinte sur le poignet se serra un peu alors qu'intraitable il observe la frêle créature prise au piège.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 2161
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Elle sait très bien que ce soir, elle a dépassé une limite. qu'elle n'aurait jamais du dépasser l'horaire donné par Hiram, n'aurait pas du ignorer ses messages, éteindre son téléphone, prétendre que tout irait bien. Car ça ne va pas. Elle le sait dès l'instant où elle ouvre la porte pour croiser son regard. Au fil des années, elle a appris à reconnaître la moindre expression affichée sur ses traits, Emilia. Et elle sait qu'elle va passer un mauvais quart d'heure, et plus encore. Les excuses maladroites, le regard fuyant, elle tente de se dérober et de faire passer la chose avec légèreté, l'étudiante, mais c'est sans compter sur la ténacité de son tuteur, qui reprend ses mots avec sécheresse. Elle mord sa lèvre inférieure, regrette le choix de ses mots presque aussitôt. « C'est pas ce que je voulais dire... » qu'elle commence doucement, cherchant déjà les paroles adéquates pour apaiser la colère d'Hiram, mais rien ne semble venir. Pire encore, un éclair de culpabilité traverse le regard clair d'Emilia quand le juge vient préciser combien il s'est inquiété pour elle. Elle aurait du le prévenir, mais elle sait très bien ce qu'il aurait dit. Quand comprendra-t-il qu'elle n'a plus seize ans ? Qu'elle n'est pas seulement la gamine terrorisée qu'il a rencontrée au tribunal, mais qu'elle est aussi une jeune femme qui veut s'épanouir, essayer d'être normale ? « Je suis désolée.. » qu'elle commence à souffler en tentant de s'évaporer, malheureusement, Hiram ne traîne pas pour venir se saisir de son poignet, arrêtant Emilia dans sa fuite pour la laisser plantée en bas des escaliers.

Alors la poupée se tourne, fait frond à celui qui, par bien des égards, lui a sauvé la vie. Celui à qui elle doit tout, et qui pourtant, semble l'empêcher de déployer ses ailes. « Est-ce qu'on peut... en discuter demain..? » qu'elle tente d'une petite voix, essayant de le persuader de se calmer... en vain. Non seulement il est glacial, mais en plus, il a bu. Et la prise autour du poignet s'affirme un peu plus, quand il vient demander son nom. « Quoi...? » elle ne comprend pas sur le coup, Emilia. Elle ne comprend pas jusqu'à ce que le ton d'Hiram monte, que sa pensée se fasse plus précise. Ce connard. Un homme. Il croit qu'elle a dépassé sur sa nuit pour voir un garçon. Elle fronce les sourcils, incrédule, tandis qu'elle tire sur son poignet « J'étais chez des copines ! » qu'elle se défend en essayant de reculer dans les escaliers, tirant sur son poignet endolori. « Hiram, tu me fais mal ! » Elle tire jusqu'à le forcer à la lâcher, glisse et manque de tomber sur les premières marches de l'escalier. Mais quand elle se redresse, c'est à son tour de s'énerver, à Emilia. Incrédule devant les allusions du brun, devant sa réaction. La poupée est toujours si douce, mais parfois... parfois elle craque. « Pourquoi tu te comportes toujours comme si j'étais encore une enfant ? » qu'elle demande d'une voix à la fois étranglée par la colère et la tristesse. « Pourquoi est-ce que tu crois que je te mens ? » elle ne voit personne, Emilia. Ne laisse à aucun homme le loisir de la toucher, de l'embrasser, de prendre soin d'elle. Le seul qui peut se targuer d'une quelconque proximité envers elle, c'est Hiram. Hiram, toujours Hiram. Et pourtant, il trouvait le moyen de douter de son honnêteté. « Tout ce que je demande, c'est que tu commences à me considérer un peu plus comme une femme de vingt ans, et plus comme une gamine de seize, Hiram, c'est trop demander ? » A bout de souffle, elle s'arrête, et l'observe avec un mélange de détermination, et de peur. Et alors qu'elle recule dans les escaliers pour se dégager de sa prise, elle dit enfin « Je suis désolée d'être en retard, désolée de t'avoir inquiété... mais t'as pas le droit de croire que je te mens sur ce que j'ai fait. » et elle sait qu'elle jette de l'huile sur le feu, Emilia, mais parfois... parfois elle ne sait pas rentrer les épaules et accepter la colère d'Hiram. Parfois, il faut qu'elle aussi, elle dise ce qu'elle a sur le coeur.



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit

Il commence à se laisse apitoyer un peu par son regard de biche. C'est sa seule faiblesse cette jeune fille. Lorsqu'elle lui jette son regard doux sur elle, ça transperce sa carapace et ça fait vibrer une corde presque paternelle en lui. Il a l'impression qu'elle lui appartient encore, qu'elle est encore son joyau d'innocence et ça lui fait du bien. Une sorte de chaleur se diffuse en lui et de nouveau il ressent un sentiment de calme et de tranquillité.  Une quiétude qui malheureusement ne dure que quelques instants. Déjà, elle commence de nouveau à se rebeller. Ça le met en rage. Dans le fond, il pourrait être prêt à le concéder mais il est incapable de la laisser partir. Il est incapable d'abandonner la seule chose qui donne de la couleur dans le gris de son existence. Avant elle, tout était sombre, comme voilé. Rien n'avait véritablement de saveur. Il avait un goût de cendres dans la bouche. Sa vie n'avait rien de passionnant bien que beaucoup la lui enviait.  Le vide était là à ses pieds. Un gigantesque gouffre dans lequel était tombées ses passions et ses envies. Jusqu'au jour où elle était arrivée foulant le sol comme un pétale de fleur sur une route déserte. Et puis bientôt c'était un gigantesque cerisier qui avait pris pied. Un cerisier au pied duquel il pouvait lire et se reposer. Oublier le monde aussi pendant suffisamment longtemps pour que celui-ci devienne de nouveau tolérable.  Instantanément, sa prise s'était relâchée. Elle en avait profité pour se détacher. Les mots coulèrent comme un torrent dans sa gorge.

" Tu crois que tu es une adulte ? Tu crois que tu sais ce qu'un homme de ton âge a en tête lorsqu'il te voit ? Tu ne connais rien de la vie, tu ne connais rien des dangers qui rôdent. Tu ne comprends même pas à quel point j'avais pu être inquiet. Je t'ai donnée tout ce que j'avais, je t'ai fait profité de tout ce qu'il était possible d'avoir. Qu'est-ce que tu peux bien vouloir de plus que je ne t'apporte pas ?" Il n'avait pas fait l'école d'avocat pour rien. L'homme se savait convaincant et charismatique. Plus encore, bien qu'elle tentât désormais de se détacher de lui, il conservait encore suffisamment de poids pour savoir qu'il pouvait faire peser la balance dans son sens. "J'étais tellement inquiet." reprit-il avec un ton plus doux. Il s'approche d'elle. Elle a monté quelques marches et le domine à présent. Il redresse la tête avec une émotion sincère dans le regard. "S'il t'arrivait quelque chose…je.." Sa voix s'étrangle. Lui-même ne sait pas où s'arrête la comédie pour commencer la vérité. " Je ne sais pas ce que je deviendrais sans toi." Il s'approche passant ses bras lentement contre sa taille. Sa tête est au niveau de son estomac. Il murmure comme un enfant qui a besoin qu'on le rassure. "Pardonne moi Emilia, je t'aime tellement tu sais."



[/color]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 2161
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Elle n'en peut plus de rentrer les épaules en silence et de se plier à ses exigences. L'attachement d'Emilia envers Hiram dépasse le cadre simple du tuteur, de la famille, de ses amis. Il est le centre de l'univers qu'elle s'est construit, à partir de l'instant où elle a quitté son foyer. Et impossible pour elle de le comparer à un père, alors que ce dernier n'était bon qu'à l'insulter, la couvrir de reproches, menacer de lui lever la main dessus. Pourtant, parfois, Hiram il l'enferme, Emy. Il l'enferme dans une cage dorée, et si elle sait qu'il fait ça pour la préserver, pour la protéger, pour prendre soin d'elle comme il lui a juré le jour où elle a accepté d'être placée sous sa tutelle, plus elle grandit, plus elle étouffe. Et ce soir, elle n'en peut plus.

Il crache ses paroles comme un venin destiné à la paralyser. Enchaîne la gamine, efface la jeune femme à grand renfort de paroles assassines. Il lui rappelle tout ce qu'il lui a apporté, comme si la jeune fille n'en avait pas déjà suffisamment conscience. Ses traits restent durs, bien qu'ils s'adoucissent. « Me sentir adulte, Hiram. C'est de ça, dont j'ai besoin. » Et elle ne sait pas s'il s'agit d'une chose qu'il pourra lui apporter un jour. Les paroles sont amères, tandis qu'elle le fixe, immobilisée au milieu des escaliers, le regard clair rivé sur la silhouette qu'elle surplombe de quelques marches. Et le ton qu'il emploie abat ses défenses. Il s'approche, et elle ne bouge pas. Elle pourrait si bien reculer, s'enfuir jusque sa chambre, s'enfermer et décider de ne plus lui adresser la parole pour le reste de la nuit. Mais dès lors qu'il confie combien il s'est laissé ronger par l'inquiétude, Emilia n'a plus coeur à le repousser. De la torture, c'est de la torture que de le voir la regarder comme ça. Quand il lève les yeux pour la regarder, son coeur se brise. « Je n'étais que chez une amie.. rien ne pouvait m'arriver. » La lutte est minime. Elle argumente, Emilia, mais les paroles franchissent ses lèvres fines avec douceur, alors qu'elle laisse les bras d'Hiram entourer sa taille. Ne réalise-t-il pas qu'il est le seul qu'elle laisse agir de la sorte avec elle ? Et après de longues secondes au cours desquelles elle se fait violence pour ne pas céder, la poupée lève les bras pour les glisser à travers les mèches brunes du juge. « Je m'excuse aussi... » Qu'elle souffle en glissant d'une marche, se rapprochant de lui pour venir appuyer son visage sur le sommet de sa tête. « Tu sais que je ferais tout pour toi... tout. » Le murmure est empreint de douleur, parce qu'elle réalise combien ses paroles sont vraies, Emy. Sans lui... sans lui elle ne serait rien. Mais il ne peut pas la tenir indéfiniment. « Mais j'ai besoin que tu me laisse grandir un peu... rien qu'un peu. » Elle plaide, supplie, négocie avec lui. Elle n'ira nulle part, Emilia. Pas s'il la laisse s'envoler de temps en temps pour revenir au nid. « Quand je me compare aux autres filles, j'ai l'impression.. qu'il me manque quelque chose. » Elle soupire contre lui, passe ses mains dans son dos pour le serrer contre elle doucement. Il peut comprendre ça, n'est-ce pas ?



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit


Se sentir adulte. La fin de la phrase tourne dans la tête d'Hiram qui n'est pas bien certain de savoir comment interpréter ce qu'elle lui dit. D'un autre côté, il a envie de lui faire plaisir. Il veut lui donner tout ce qu'elle veut. Hiram ne vit que pour apporter le sourire sur le visage d'Emilia. Tout ce qu'elle entend, c'est qu'elle a besoin de s'éloigner de lui, de l'abandonner. Ses yeux se font tristes. Il n'a pas de mots. Et voilà que la jeune fille lui retourne le cerveau déjà. La proximité et la douceur dont elle fait preuve pour l'amadouer fonctionne à merveille. Il entend ses mots qui sont comme une mélopée à ses oreilles. Malgré tout, le spectre vicieux de la peur reste accroché farouchement à son âme. Invisible et pourtant omniprésent, il susurre toujours des paroles fielleuses et fourbes dans les oreilles attentives de l'homme. Il resserre un peu son étreinte profitant de sa chaleur et de sa présence. "Il ne te manque rien." finit-il par murmurer dans un souffle, presque pour lui-même. "Tu es parfaite." Bien qu'ils prononcent ces mots, il comprend qu'il va devoir céder un peu de terrain. Qu'il ne peut pas la garder enfermée autant qu'avant, que sinon elle finira par s'enfuir. Ce qui est bien pire que tout.

Il se détache finalement d'elle plongeant son regard dans le sien. Elle lui semble encore si jeune et si fragile. Il la revoit quand elle est arrivée chez lui effrayée, timide. Fragile comme sur le point de briser. Oh bien sûr la douce avait son caractère, et très certainement que par bien des aspects elle avait plus de force que lui,  mais il avait toujours tout fait pour la protéger. Il réfléchit à ce qu'il est prêt à laisser passer, à ce qui peut se négocier. "Je comprends que tu aies envie de fréquenter les gens de ton âge et de t'amuser. Je pense que tu es une fille intelligente qui comprendra vite que ça tourne en rond rapidement et qu'on s'ennuie. Aussi, comme je sais qu'on peut te faire confiance, je te propose que tu aies le droit de sortir deux fois par mois. Il n'y a pas de couvre-feu mais si je t'appelle, j'aimerais que tu répondes. A et deuxième condition, je t'aide à choisir ta tenue. On ira acheter de nouvelles robes." Il se dit qu'il aurait au moins le plaisir de pouvoir participer à sa manière à la soirée. C'était sa manière de garder le contrôle. Ainsi, il pourrait également choisir des vêtements qui n'étaient pas trop provoquants. Il se sentait mal de céder comme cela. Mais… il ne pouvait tout simplement pas non plus la séquestrer. Malgré tout cela le mortifiait. "Appelle-moi s'il est tard, je viendrais te chercher. S'il t'arrive quelque chose, sache que je ne me le pardonnerais jamais. Sois prudente." Il lui sourit tendrement comme il ne souriait qu'à elle. "Va te coucher ma belle, il est l'heure maintenant."





Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
nightblood
Féminin MESSAGES : 2161
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Il assure qu'il ne lui manque rien, mais Emy, elle a cette impression de ne pas être comme les autres. Incapable de porter le même regard intéressé que ses amies sur les garçons. Incapable d'avoir envie d'aller en boite de nuit, de proposer des soirées au bar, comme n'importe quelle jeune femme approchant de la majorité. Et sans trop savoir pourquoi, elle a ce besoin de se sentir plus femme qu'enfant. De couper les ponts avec la gamine de seize ans qui n'osait pas dire un mot devant ce juge qui a pris soin d'elle. Tu es parfaite. Les mots sonnent faux pour elle, malgré l'étreinte d'Hiram qui se resserre autour d'elle. Quand elle recule pour qu'il la regarde, elle veut à la fois s'enfuir jusque sa chambre, et rester sous son regard jusqu'au petit matin. Il a une façon unique de la regarder, Hiram. Et quand elle croise son regard... Parfois, elle a envie d'y croire, au fait qu'il ne lui manque rien. Elle le fixe de ses grands yeux clairs, et laisse presque échapper un soupir soulagé lorsqu'il va dans son sens. Lui dit qu'il peut lui faire confiance. Il impose ses conditions, et Emilia, elle hoche la tête, doucement, son sourire s'agrandissant. « D'accord, d'accord, tout ce que tu voudras ! » Après tout, ce ne sont pas de grosses exigeances, non ? Tant qu'il ne la force pas non plus à s'habiller comme une nonne... Et encore une fois, il lui rappelle que s'il lui arrivait quelque chose, il s'en voudrait. Elle secoue la tête, tentant une nouvelle fois de le rassurer. De lui faire comprendre que sa décision est la bonne. « Il ne m'arrivera rien, jamais rien. » Elle sait être prudente, Emilia. Et elle lui retourne un sourire doux, tandis qu'il l'encourage à enfin aller se coucher. Il est tard, et son corps menace de lâcher n'importe quand. « Oui... » Elle hoche la tête et s'apprête à reculer jusque sa chambre, mais elle rebrousse chemin pour venir prendre Hiram à nouveau dans ses bras. Et embrasser sa joue, du bout des lèvres. « Bonne nuit Hiram... Et merci. » Et sur ces mots, la poupée s'évapore, s'en va jusque sa chambre où elle s'enferme et soupire en se laissant tomber sur son lit. Elle a gagné une bataille qu'elle ne songeait même pas commencer au départ. Mais combien de temps, avant qu'il ne cherche à nouveau à la prendre pour une adolescente fragile et intouchable ?



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit


Trois semaines plus tard, la seconde sortie d'Emilia

Il ne m'arrivera jamais rien. Hiram imaginait Emilia lorsqu'elle lui avait dit ces mots la dernière fois qu'elle avait défiée son autorité. D'une certaine manière, elle était fière qu'elle soit devenue une femme capable de se défendre même face à lui. D'une manière plus générale, il détestait cela parce qu'il était en train de perdre le contrôle. Résumons, nous avions présentement un juge dans une voiture en train d'espionner une jeune fille qui avait vingt ans de moins que lui. Il avait rendu des verdicts pour ce genre d'histoires. Cela le fit rire sarcastique. Ou plutôt, il esquissa un sourire devant l'ironie de la situation. Il s'était placé à l'écart à une trentaine de mètres d'une fenêtre. Il pouvait l'apercevoir par le salon dans lequel la jeune femme participait à la soirée.  Les vêtements qu'il avait choisi pour elle étaient simples, sans fioritures mais ils n'étaient pas dénués de charme. La demoiselle portait un jean bleu slim, des tennis blanches et un tshirt un peu trop grand blanc. De toute façon tout lui allait comme un gant. A un point que parfois c'en était confusant. Il était certain que même si elle portait un sac poubelle, on pourrait lui trouver du charme et de la grâce.

Il fronça les sourcils car il ne voyait plus sa douce colombe avec un tshirt blanc. Il y avait bien une jeune fille  qui lui ressemblait. Du moins, elle avait la même couleur de cheveux, la même coupe mais pas exactement la même tenue. Elle portait un crop top bleu électrique. Jamais Emilia n'aurait osé se changer pour aller à la soirée tout de même. Il fut horrifié lorsque la jeune femme se tourna et qu'il constata qu'il avait bien affaire à son Emilia.  Il eut la sensation inconfortable que la jeune femme le regardait comme si elle le défiait. C'était impossible qu'elle l'ait repéré tout de même. Il réalisa soudain que son coupé Audi n'était certainement pas des plus discrets aux alentours d'un campus universitaire. Un tressautement se fit sentir dans sa poitrine et son cœur rata un battement. Il se sentait comme un enfant qui allait se faire engueuler. Parallèlement, l'homme ne parvenait pas à détacher son regard de la silhouette qui se dessinait devant lui.  Un ventre plat et ferme, des hanches dessinées, une allure délicate, une bouche rose et charnue qui ne demande qu'un baiser. Il secoua la tête, s'il pouvait le voir alors les autres aussi pouvaient le voir. Il était hors de question que les autres la salissent avec leurs pensées malsaines. S'en foutant présentement d'avoir été vu ou non, il ouvrit la portière de la voiture et s'accouda contre sa voiture espérant bien qu'Emilia allait daigner ramener le bout de son adorable petit nez par ici.  


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Rules are rules. They are here for a reason ▬ Nightblood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» tywin ϟ why don't we break the rules already?
» N.W.O Extreme Rules 2013 - 4 Mai 2013 (Carte)
» N.W.O Extreme Rules Non-Officiel Résultats (Version Vote)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: