Partagez
 
 
 

 Just what you need - Ethan&James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


Ethan Mc Dermott
J'ai 21 ans et je vis à San Francisco, Etats Unis. Dans la vie, je suis étudiant et quaterback vedette et je m'en sors plutôt bien grâce à ma bourse. Sinon, grâce à ma chance, je suis fraichement séparé d'une folle et je le vis plutôt bien.

Il n'a jamais eu la prétention d'être un mec intelligent. Les études c'est même pas trop son truc. Mais il a un don pour le sport, le foot en particulier. C'est ce qui lui a permis d'en être là, dans une des meilleures fac du pays. C'est le gars, gentil, drôle, charmant et populaire par excellence. Il vit au sein d'une fraternité, a des tas d'amis. Une vie parfaite, pourtant il doute de lui et de son orientation. Ce secret le ronge et il a peur d'en parler à quelqu'un et de ternir l'image que tout le monde a de lui.


Gregg Sulkin ©️ Twister

« T’as pas à le prendre si mal. Je voulais juste plaisanter… et être honnête. »

Je ne dis rien, gardant les yeux baisés sur mes cours. Bien sur que je le prenais mal. Cette fille se faisait des films sur moi sans me connaitre. Je n'étais pas gay, certainement pas, et je voulais pas qu'il y ait des rumeurs comme ça qui commencent à circuler sur moi. Parce que je n'étais pas gay. Le fait que je sois perturbé par la proximité de James ce n'était rien. Ca ne montrait pas que j'étais gay et je voulais pas qu'il s'imagine des choses, encouragé par sa copine. Je l'aimais bien. J'aimais bien passer du temps avec lui mais ça s'arrêtait là. Les mecs c'était pas pour moi et de toute façon j'étais entrain de faire une pause dans mes relations amoureuses en ce moment.

« Mais ouais, reprenons les révisions. Et je vais faire attention à pas trop m’approcher pour pas que mon coloc se fasse des idées si jamais il rentre à l’improviste. »

Je relevais les yeux pour le foudroyer du regard. Non mais il était sérieux là? Ou c'était une blague pourrie qui ne faisait rire que lui? Non parce que vraiment, en plus de sa copine qui se faisait des films je voulais pas qu'il y ait en plus son coloc qui en rajoute une couche. Les potes de mon équipe c'était... ils étaient adorables et je savais que je pouvais compter sur eux. Mais ce sont aussi des gars qui ne sont pas très doués pour la subtilité et assez macho pour la plupart. Alors si jamais il y avait des rumeurs, infondées, qui commençaient à circuler sur moi, j'étais pas dans la merde.

- On peut reprendre s'il te plait?

Je restais silencieux alors qu'il revenait s'asseoir sur le lit. Je me décalais un peu pour être éloigné de lui et que notre attitude n'ait rien de bizarre si quelqu'un venait. Mais je ne voulais plus aussi être aussi proche de lui qu'on l'était tout à l'heure et me sentir encore bizarre parce qu'il n'arrêtait pas de m'effleurer ou de me toucher pour un rien.

Je me détendais au bout d'un moment, parvenant à me concentrer sur ce qu'il m'expliquait et à comprendre ce qu'il disait plus ou moins. Il était tard quand je me redressais en me frottant les yeux.

- Ok c'est bon j'arrête je n'en peux plus. J'ai l'impression que plus rien ne veut rentrer.

Je me redressais et récupérer mes cours pour les ranger dans mon sac. J'évitais de le regarder tout en faisant ça. J'étais à nouveau aussi mal à l'aise que tout à l'heure. Je préférais partir le plus vite possible. Même si je sentais qu'il m'avait bien aidé, je me disais de plus en plus que cette proximité me perturbait beaucoup trop et que c'était une mauvaise idée.

- En tout cas merci encore pour ton aide. Je sais que t'étais pas obligé de le faire et...

Ca me touchait quand même qu'il ait accepté de prendre du temps pour s'occuper de moi.

- On se voit demain soir alors?

Je le redoutais de me retrouver avec lui seul à seul une fois de plus. Ca avait été quand même compliqué cette première fois. Mais je savais aussi que je n'avais pas assez révisé et que si je voulais y arrivais, j'allais avoir besoin de lui.


Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 33
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


James
Coleman

J'ai 22 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A l'université on dit de lui qu'il est gay. Il est toujours resté vague quant à cette information parce qu'il est effectivement attiré par les mecs. Il n'a eu qu'une aventure avec un gars pendant des vacances d'été y'a plusieurs années. Il reste un célibataire endurcit, préférant ses bouquins et son ordi aux histoires de coeurs.


Bryan Dechart ©️ AMGK


Vu le regard qu’il me lance, j’aurai effectivement dû me retenir de dire ça mais… Trop tard. S’il le prend mal ce n’est qu’un juste retour des choses. Chacun son tour d’être dans le malaise. Oui je suis rancunier surtout quand ça a un rapport avec ma sexualité qui est clairement pas un truc que je fou à la gueule du monde. Je suis célibataire depuis aussi loin que je peux me souvenir à une exception près donc bon… Il ne fait cependant pas de remarque ou quoi, il veut reprendre les révisions et moi clairement, j’ai plus du tout envie mais, je me suis engagé alors je vais la fermer. Je me retiens de soupirer quand je le vois se décaler de moi sur le lit mais punaise il est sérieux ? Et puis tout d’un coup c’est la délivrance. Il veut arrêter les révisions. Parfait. Je remarque bien qu’il ne m’adresse pas un seul regard alors qu’il récupère ses affaires. Je suis vraiment déçu de lui. Il en reste pas moins poli et me remercie avant de me demander à propos de demain soir.

« Si t’as pas peur d’être trop près de moi on peut se revoir demain soir. »

Snap. Je suis fortement touché par son comportement ce soir et je m’autorise à lui faire une remarque un peu plus constructive que cette phrase passive agressive.

« Franchement si ça te dérange autant que je sois gay et que ma pote délire à ton propos… Je préfèrerai qu’on évite. Tu plaisantes jamais avec tes potes sur des filles que vous trouvez canon tous les deux ? »

Je réalise que je viens de lui dire que je le trouvais canon. Merde. J’enchaîne en espérant qu’il va oublier ce détail.

« Ton comportement a changé tout de suite et ça me blesse… Je pensais qu’on était ami tous les deux et tu me juges à cause d’une plaisanterie… »

Je soupire.

« Je sais pas si je vais pouvoir continuer à te filer des cours… Je suis désolé. »




Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


Ethan Mc Dermott
J'ai 21 ans et je vis à San Francisco, Etats Unis. Dans la vie, je suis étudiant et quaterback vedette et je m'en sors plutôt bien grâce à ma bourse. Sinon, grâce à ma chance, je suis fraichement séparé d'une folle et je le vis plutôt bien.

Il n'a jamais eu la prétention d'être un mec intelligent. Les études c'est même pas trop son truc. Mais il a un don pour le sport, le foot en particulier. C'est ce qui lui a permis d'en être là, dans une des meilleures fac du pays. C'est le gars, gentil, drôle, charmant et populaire par excellence. Il vit au sein d'une fraternité, a des tas d'amis. Une vie parfaite, pourtant il doute de lui et de son orientation. Ce secret le ronge et il a peur d'en parler à quelqu'un et de ternir l'image que tout le monde a de lui.


Gregg Sulkin ©️ Twister

Je voulais partir et vite. Fuir cette tension qu'il y avait entre nous deux, ces choses que cette proximité entre nous faisait naitre en moi. Je n'étais pas à l'aise. Je n'étais pas bien et j'avais vraiment besoin de prendre un peu de recul vis à vis de tout ça. Et prendre une bonne douche froide pour me remettre les idées en place. C'était la fatigue qui parlait et le fait que je n'étais pas bien suite à ma rupture. J'avais l'esprit embrouillé et cette proximité avec lui n'arrangeait pas les choses.

« Si t’as pas peur d’être trop près de moi on peut se revoir demain soir. »

J'avais peur mais surement pas pour les raisons qu'il pensait lui. J'avais peur de moi, de mes réactions, de ce trouble qui naissait en moi quand je me tenais trop près de lui. J'avais peur mais ça ne changerait rien au fait que je devais venir et réviser si je ne voulais pas que mon avenir soit foutu en l'air.

« Franchement si ça te dérange autant que je sois gay et que ma pote délire à ton propos… Je préfèrerai qu’on évite. Tu plaisantes jamais avec tes potes sur des filles que vous trouvez canon tous les deux ? »

Je me retournais finalement et le regardais surpris. Je ne savais pas sur quoi je devais le plus m'attarder. Le fait qu'il croit que son homosexualité me gênait alors que ça n'avait jamais été le cas et que ça ne l'était pas maintenant. Ou le fait qu'il me trouvait canon et qu'il l'avouait. Je rougis un peu en l'entendant. J'étais con. Ca ne me faisait rien quand les filles me le disait. J'étais blasé. Je leur répondais à peine tellement j'étais habitué à ce qu'elle me sorte des platitudes comme ça. Alors j'étais con d'être touché parce que c'était lui qui me le disait.

« Ton comportement a changé tout de suite et ça me blesse… Je pensais qu’on était ami tous les deux et tu me juges à cause d’une plaisanterie… »

C'était un malentendu. Il avait pris ma gêne pour ce qu'elle n'était pas. Il croyait que je le jugeais alors que non... le seul qui était en faute là c'était moi et mon cerveau qui me jouait des tours.

« Je sais pas si je vais pouvoir continuer à te filer des cours… Je suis désolé. »

- Quoi??

Mais... mais non. Il ne pouvait pas me faire ça. Il ne pouvait me planter comme ça. J'avais besoin de lui, beaucoup trop besoin de lui.

- Ecoute... c'est pas ce que tu crois vraiment. J'en ai rien à faire que tu sois gay. Je suis même plutôt flatté que tu me trouves à ton goût. Mais...

Je fermais les yeux, essayant de mettre un peu de l'ordre dans ma tête pour parler clairement. Ce n'était pas facile. Je ne savais pas ce qui se passait exactement alors réussir à l'expliquer, c'était pas gagné.

- C'est le bordel dans ma tête en ce moment. Y'a cette rupture avec l'autre conne puis toi tu es là... Tu es adorable et je t'adore et tu es là... tu viens contre moi, tu m'effleures et tout... et ça me perturbe. C'est pour ça que j'ai fini par me décaler, pour réussir à me concentrer sans rester à buguer comme un con sur ta main qui vient de m'effleurer. Mais je n'ai rien contre le fait que tu sois gay.

Ouais bon ce n'était pas fameux comme explication et je n'étais pas certain qu'il accepte de me pardonner ou même de continuer à me donner des cours.

- Mais j'ai besoin de toi. Si je plante cet examen je vais perdre ma bourse, je vais me faire virer de la fac. Je vais perdre la chance de passer pro un jour. Je t'en supplie me laisse pas tomber, je suis vraiment dans la merde.

Je le regardais, le suppliant du regard. J'avais terriblement besoin de lui...


Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 33
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


James
Coleman

J'ai 22 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A l'université on dit de lui qu'il est gay. Il est toujours resté vague quant à cette information parce qu'il est effectivement attiré par les mecs. Il n'a eu qu'une aventure avec un gars pendant des vacances d'été y'a plusieurs années. Il reste un célibataire endurcit, préférant ses bouquins et son ordi aux histoires de coeurs.


Bryan Dechart ©️ AMGK


Mon petit speech explicatif a le don de le faire réagir. J’ai le droit à un regard de sa part. Surpris. Embarrassé. Je sais pas trop, tout ça mélangé on dirait. Il prend la parole quand je lui annonce sa sentence très certaine. Il n’est intéressé que par ça. C’est clair. Ce que je peux lui apporter pour qu’il réussisse ses exam. Je commence à être un peu perdu dans ce qu’il me dit. Je m’étais fait des films tout le long ? Non. C’est trop bizarre tout ça. Je sais pas quoi lui répondre et lui a l’air de rassembler ses pensées alors je ne fais que le regarder, attendant qu’il continue parce que là, je suis perdu. Plus il s’explique, plus il dit qu’il m’adore, que je l’effleure, que ça le perturbe, plus je tombe de haut. Oh mon dieu. Mon coeur s’emballe à toutes ces informations. Je ne le laisse pas indifférent et il sait pas gérer ça. Mais il l'avoue assez facilement et ça m'impressionne. Il retourne assez vite sur le sujet de l’examen et moi je suis encore bloqué sur ce qu’il a dit juste avant. Wow.

« Oh… Heu… »

Je secoue la tête comme pour essayer de me remettre les idées en place.

« Donc tu… Okay. »

Mon coeur bat vite. Trop vite. Mes joues sont roses de tous ces compliments qu’il m’a fait.

« Okay okay hem… Désolé j’ai… Mais ouais on continue. C’était un malentendu. Désolé… »

Je ne sais pas s’il est vraiment embarrassé de m’avoir avoué son attirance pour moi. Il n’a pas l’air et ça me plaît beaucoup trop.

« Tu peux venir demain à partir de 15h j’ai plus cours. »

Est-ce que je veux le voir le plus tôt possible et le plus longtemps possible ? Peut être bien. Y’a tout un nouvel horizon qui vient de s’ouvrir à moi et mon crush sur lui se fait encore plus réel à présent.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


Ethan Mc Dermott
J'ai 21 ans et je vis à San Francisco, Etats Unis. Dans la vie, je suis étudiant et quaterback vedette et je m'en sors plutôt bien grâce à ma bourse. Sinon, grâce à ma chance, je suis fraichement séparé d'une folle et je le vis plutôt bien.

Il n'a jamais eu la prétention d'être un mec intelligent. Les études c'est même pas trop son truc. Mais il a un don pour le sport, le foot en particulier. C'est ce qui lui a permis d'en être là, dans une des meilleures fac du pays. C'est le gars, gentil, drôle, charmant et populaire par excellence. Il vit au sein d'une fraternité, a des tas d'amis. Une vie parfaite, pourtant il doute de lui et de son orientation. Ce secret le ronge et il a peur d'en parler à quelqu'un et de ternir l'image que tout le monde a de lui.


Gregg Sulkin ©️ Twister

Il se mit à bredouiller devant moi. Je savais pas ce qu'il avait compris au juste de mon discours, moi même je n'avais pas tout compris à ce que je venais de raconter. J'espérais que.... non il ne pouvait pas croire que je venais d'avouer que j'étais gay. Je l'étais pas. J'étais juste dans une période de ma vie un peu compliqué avec ma rupture et tout ça. Et j'étais perturbé parce qu'il arrêtait pas de me coller et de me tripoter. Ca pourrait perturber n'importe qui, surtout quand le n'importe qui était en manque et appréciait un peu trop la personne qui le tripotait.

« Okay okay hem… Désolé j’ai… Mais ouais on continue. C’était un malentendu. Désolé… »

Je poussais un soupir de soulagement. Je ne savais pas ce qu'il s'imaginait au juste mais au moins mon petit discours avait marché. Il allait m'aider. Je n'étais pas sorti de la merde pour autant mais au moins j'avais une chance de m'en sortir. Si il m'aidait, si je me défonçais pour ce putain d'examen, j'avais une petite chance d'avoir la moyenne et de pas complètement tout foirer. Je garderais ma bourse et je serais toujours là pour jouer les matchs et avoir une chance de me faire recruter dans une équipe pro.

« Tu peux venir demain à partir de 15h j’ai plus cours. »

Je réfléchissais un instant à mon emploi du temps du lendemain.

- Demain à 15h j'ai entrainement mais je peux passer après si ça t'ennuie pas. Je serais là vers18h. J'apporterais des sushis.

C'était quand même la moindre des choses que je puisse faire. Il me sauvait la vie, ou du moins mon avenir. Sans lui je m'en sortirais pas.

Je me dirigeais vers la sortie en le saluant. Je me retournais juste avant de partir pour lui dire une dernière fois :

- Merci encore... tu n'imagines pas à quel point j'ai besoin de toi là. Merci de m'aider.

Je lui fis un petit sourire avant de partir. Je retournais à la fraternité, saluant mes amis avant de monter dans ma chambre. Ils m'avaient tous un peu charrier pour la forme, me plaignant d'avoir passé ma soirée enfermé avec James. J'avais levé les yeux au ciel sans répondre. Dans le fond ils savaient que j'avais besoin de ces cours de rattrapage pour ne pas me faire virer et aucun d'eux n'étaient capables de le faire. Je préférais garder pour moi le fait que j'aimais vraiment passer du temps avec lui. Ils ne comprendraient pas.

Je me couchais, épuisé, la tête prête à exploser après cette soirée de révision. Je pensais dormir comme une masse mais je me réveillais en sursaut quelques heures plus tard, le corps recouvert de sueur, le coeur battant la chamade et une putain d'érection tellement énorme qu'elle aurait pu servir de mat à un chapiteau. Je me sentais mal en voyant ça. Je n'avais pas rêvé d'une fille cette nuit. Je me revoyais en tête à tête avec James, celui ci effleurant à nouveau ma cuisse. Mais cette fois sa main était remontée le long de ma cuisse et.... putain il me fallait une douche froide.

Le lendemain j'étais toujours aussi perturbé et je redoutais de me retrouver à nouveau seul avec James. Déjà la veille j'avais été mal à l'aise mais là après mon rêve... non je ne devais pas y penser. C'était juste une coïncidence, un rêve bizarre parce que j'avais passé la soirée avec lui et une réaction mécanique à tout ça. Puis les hommes avaient des érections toute la nuit sans que ça n'ait forcément de rapport avec le rêve.

Je partais prendre une douche froide après l'entrainement, histoire d'avoir les idées claires. A 18h j'étais devant sa chambre, un paquet de sushis avec moi, les cheveux encore dégoulinants mais au moins j'étais calme. Enfin... un minimum.



Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 33
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


James
Coleman

J'ai 22 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A l'université on dit de lui qu'il est gay. Il est toujours resté vague quant à cette information parce qu'il est effectivement attiré par les mecs. Il n'a eu qu'une aventure avec un gars pendant des vacances d'été y'a plusieurs années. Il reste un célibataire endurcit, préférant ses bouquins et son ordi aux histoires de coeurs.


Bryan Dechart ©️ AMGK


Il viendra vers 18h c’est parfait. Ca va me laisser quelques heures pour moi même si je sais déjà que je serai pas très productif parce que je ne vais faire que penser à lui qui est sur le point de débarquer. Lui qui est déboussolé quand je l’effleure. Je crois que je m’en remettrais jamais de cet aveux. Il sait vraiment pas ce qu’il vient de déclencher en moi. Beaucoup de fantasmes. De rêves. D’espoirs. Trop d’espoirs. Je le regarde partir alors qu’il me remercie et me dit à quel point il est reconnaissant. Ouais ouais, embrasse moi au lieu de parler. Non ? Trop tôt ? Ok…

« C’est rien. A demain. »

Et le voilà parti. Et je saute sur mon téléphone pour raconter tout ça à Connie TOUT DE SUITE.

Lendemain. C’est bientôt l’heure qu’il débarque. Je me suis regardé 10 fois dans le miroir en moins de deux minutes. J’ai besoin d’être sûr que je suis mignon et oui, je décrète que je le suis. Je me suis mis du parfum, j’ai pris une bonne douche, j’ai mis des fringues où je me sens vraiment bien. Je mets toutes les chances de mon côté pour le perturber un peu plus si possible.

Quand j’ouvre la porte, je vois qu’il a pris à manger et ça me fait grave plaisir. Je suis nerveux mais j’essaie de ne pas le montrer.

« Oh trop bien j’ai mangé qu’un tout petit sandwich à midi et j’ai rien dans les placards. Entre ! »

Et je laisse passer. Je remarque qu’il a les cheveux mouillés et j’essaie de pas l’imaginer sous la douche, mais j’ai du mal. Je lui prends le paquet des mains pour aller poser ça sur mon bureau pour plus tard. On va pas manger tout de suite, on fera une pause après. Et je suis du genre super sérieux, je me concentre sur le boulot qu’on a à accomplir et c’est sans le toucher qu’on commence à bosser tous les deux. Installé sur mon lit toujours. Pas l’idéal mais la meilleur configuration possible dans cette petite chambre d’étudiant. Je prends soin à ne pas le coller. Je suis respectueux. Mais j’ai un peu de mal à me retenir de le regarder. Je bloque sur lui quelques fois et j’espère qu’il s’en rend pas compte. Je passe à la suite de mes explications avec facilité, laissant penser que je n’étais pas en train d’avoir des pensées impurs à son propos juste deux secondes avant.

A 20h30 on termine une partie et je me lève du lit.

« Sushi time ! »

Je suis très trop ? enthousiaste. Je vais chercher la nourriture et me remets dans le lit avec lui. J’espère que mon coloc va pas débarquer. J’ai envie de passer du temps avec Ethan seul à seul sans bosser.

« C’est demain ton exam c’est ça ? »

Pour voir si on peut caler une nouvelle séance de révision demain encore ou pas. Je commence à manger les sushi, piquant un peu au pif parmi la sélection. C’est un peu comme si on partageait la même assiette et j’aime un peu trop ça.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


Ethan Mc Dermott
J'ai 21 ans et je vis à San Francisco, Etats Unis. Dans la vie, je suis étudiant et quaterback vedette et je m'en sors plutôt bien grâce à ma bourse. Sinon, grâce à ma chance, je suis fraichement séparé d'une folle et je le vis plutôt bien.

Il n'a jamais eu la prétention d'être un mec intelligent. Les études c'est même pas trop son truc. Mais il a un don pour le sport, le foot en particulier. C'est ce qui lui a permis d'en être là, dans une des meilleures fac du pays. C'est le gars, gentil, drôle, charmant et populaire par excellence. Il vit au sein d'une fraternité, a des tas d'amis. Une vie parfaite, pourtant il doute de lui et de son orientation. Ce secret le ronge et il a peur d'en parler à quelqu'un et de ternir l'image que tout le monde a de lui.


Gregg Sulkin ©️ Twister

Je n'attendais qu'un bref instant avant de le voir ouvrir la porte. Je le saluais lui montrant mon sac plein de sushis.

« Oh trop bien j’ai mangé qu’un tout petit sandwich à midi et j’ai rien dans les placards. Entre ! »

Je lui avais promis en même temps. C'était la moindre des choses que je pouvais faire quand je voyais qu'il prenait de son temps pour me donner des cours de rattrapage. Je m'imposais chez lui pour la seconde fois et que je lui prenais toute la soirée.

Je le suivais dans la chambre et m'installais sur le lit, essayant de ne pas penser à lui et surtout à mon rêve de cette nuit. Je me tenais à l'écart de lui et appréciais de voir qu'il faisait de même. Bien vite je parvins à l'oublier, me concentrant sur les maths qu'il était entrain de m'expliquer. Au bout d'un moment il en avait déjà marre mais il n'avait pas le choix, il devait continuer à étudier. L'échéance s'approchait beaucoup trop vite et il fallait vraiment que tout ça rentre.

Il était 20h30 quand enfin il eut pitié de moi et décida d'une pause.

« Sushi time ! »

Je me forçais à sourire devant son enthousiasme. Moi j'étais trop nerveux pour réussir à faire plus qu'une grimace. Maintenant qu'on ne révisait plus, tout me revenait en bloc, le stress, la tension entre nous. Il ne la sentait peut être pas mais moi si. Mon rêve de cette nuit n'arrangeait strictement rien à tout ça. Je repensais à ce qui s'était passé. Est ce que ça faisait de moi un gay? De faire des rêves érotiques gays, d'être perturbé par sa présence... non impossible. Je n'avais jamais pensé à tout ça avant. C'était juste lui, son attitude avec moi et ma rupture récente qui me chamboulaient les idées.

Je mangeais distraitement mes sushis, mangeant sans grand appétit.

« C’est demain ton exam c’est ça ? »

Je hochais doucement la tête.

- Oui c'est ça.

Et je stressais aussi rien que d'y penser. Je n'aurais plus à m'angoisser pour cet examen demain soir, ça serait passé. Je n'aurais plus non plus à endurer ces séances de révision avec lui qui étaient une vraie torture. Les maths faisaient souffrir ma tête et lui mettait mes nerfs à rude épreuve.

- Je l'ai demain après midi. Je crois que je vais sauter le déjeuner pour revoir tout ce que tu m'as montré une dernière fois. Mais ça va mieux. Au moins là c'est à peu près clair alors qu'avant j'avais l'impression de lire du chinois.

Je n'aurais peut être pas un A, mais j'espérais au moins avoir la moyenne à cet examen. Il me fallait ça pour pouvoir valider mon année. Juste la moyenne et je devrais sortir de la merde. C'était jouable, je commençais à y croire. J'y croyais davantage qu'il y a quelques jours même si je n'étais pas sur à cent pour cent.

- Je ne te remercierais jamais assez pour ça d'ailleurs. Si je réussis à avoir la moyenne, j'espère que tu accepterais de sortir... euh non de... qu'on aille boire un verre ou autre chose. Juste pour fêter ça, pas pour... juste entre potes quoi.

Je me mordais la lèvre. J'avais gaffé une fois encore. Je n'arrivais plus à être détendu avec lui avec tout ça. Je regrettais cet été où on était si bien ensemble, où on s'amusait sans se prendre la tête. Là maintenant je me la prenais beaucoup trop. Je terminais mes sushis avant de me retourner vers lui.

- On finit? J'aimerais revoir une dernière fois ce chapitre, je suis pas sur d'avoir tout compris. Cette formule on l'utilise bien dans ce cas là non?


Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 33
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


James
Coleman

J'ai 22 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A l'université on dit de lui qu'il est gay. Il est toujours resté vague quant à cette information parce qu'il est effectivement attiré par les mecs. Il n'a eu qu'une aventure avec un gars pendant des vacances d'été y'a plusieurs années. Il reste un célibataire endurcit, préférant ses bouquins et son ordi aux histoires de coeurs.


Bryan Dechart ©️ AMGK

Je remarque qu’il est un peu sur la réserve. Il est pas bavard. Je suis clairement trop enthousiaste de mon côté mais j’y peux rien. Je suis de bonne humeur. Faut que je me calme. Je sais. On parle de l’exam et bien sûr je met son comportement là dessus. Il est nerveux. Il a peur de pas réussir. Il compte même sauter un repas pour réviser encore plus.

« Mange quand même un bout. Dors aussi. Si le cerveau a pas d’énergie tu seras bon à rien. »

Mais no pressure. Je lui dis juste la vérité sur le fonctionnement du corps humain. Je suis quand même bien content de voir que mes explications ont porté ces fruits. Tout ça n’a pas servi à rien. J’espère vraiment qu’il va réussir son exam. C’est pour ça que je voudrais bien qu’il mette toutes les chances de son côté à dormir et manger. C’est pas négligeable du tout dans l’équation.

Et puis il me propose de sortir boire un verre s’il réussi. Entre potes. Le fait qu’il le précise montre bien que ce n’est pas qu’entre potes. Mais c’est surtout mon envie que ce soit pas qu’entre potes qui parle. J’hoche la tête.

« Ouais, ça marche. Tu me tiens au courant. »

Je suis content qu’il veuille prévoir des trucs avec moi pour la suite. Enfin, si la suite va dans le bon sens. Je vois bien qu’il est pas à l’aise du tout et je le trouve juste adorable et j’essaie vraiment de ne pas montrer combien je le trouve chou là tout de suite. Je continue de manger, ne sachant pas trop quoi dire de plus, le silence est un peu pesant mais ça va. Ca passe. Et puis il veut qu’on reprenne les révisions et j’hoche la tête. Il m’indique ce qu’il veut que je répète et je m’y mets. Essayant d’être le plus clair possible.

Je ne fais rien pour le mettre mal à l’aise. Ni comportement, ni sous entendus. Rien. On bosse. Et puis il s’en va à une heure assez avancé de la nuit. J’ai de la chance que mon coloc soit presque jamais là parce qu’on a pu travailler jusqu’à tard sans problème.

Lendemain.
Je connais un petit peu l’horaire de Ethan et je passe à l’université au bon endroit au bon moment dans l’après midi. Je veux juste le croiser et il est là. J’aurai pu lui envoyer un SMS simplement mais non. Je veux le voir.

« Hey… Comment ça s’est passé ? »

Il a eu son exam un peu plus tôt et je suis réellement intéressé de voir comment il a vécu ça. S’il le sent bien.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 967
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


Ethan Mc Dermott
J'ai 21 ans et je vis à San Francisco, Etats Unis. Dans la vie, je suis étudiant et quaterback vedette et je m'en sors plutôt bien grâce à ma bourse. Sinon, grâce à ma chance, je suis fraichement séparé d'une folle et je le vis plutôt bien.

Il n'a jamais eu la prétention d'être un mec intelligent. Les études c'est même pas trop son truc. Mais il a un don pour le sport, le foot en particulier. C'est ce qui lui a permis d'en être là, dans une des meilleures fac du pays. C'est le gars, gentil, drôle, charmant et populaire par excellence. Il vit au sein d'une fraternité, a des tas d'amis. Une vie parfaite, pourtant il doute de lui et de son orientation. Ce secret le ronge et il a peur d'en parler à quelqu'un et de ternir l'image que tout le monde a de lui.


Gregg Sulkin ©️ Twister

« Mange quand même un bout. Dors aussi. Si le cerveau a pas d’énergie tu seras bon à rien. »

Je n'étais pas sur de réussir à avaler quoi que ce soit avec le stress. C'était pratiquement tout mon avenir qui se jouait sur un putain de contrôle de maths. J'avais déjà du mal à avaler plus qu'un sandwich avant un match important alors là, je préférais ne pas imaginer. Je me forcerais peut être à avaler quelque chose mais je ne prendrais pas trop de risque. Je ne voulais pas non plus me retrouver à vomir en plein milieu du contrôle.

Finalement on se reconcentra sur les cours et je parvins à oublier un peu le fait que j'étais terriblement mal à l'aise en sa présence. Ca rentrait un peu grâce à ses explications. J'avais presque l'impression de comprendre ce qu'il me racontait mais j'avais peur qu'une fois devant ma feuille tout ne s'envole et que je ne me souvienne plus de rien.

Il était tard quand je rentrais chez moi. Il y avait pourtant du monde encore debout, c'était toujours le cas de toute façon, rares étaient ceux qui se couchaient à des heures décentes. Je me contentais de sourire quand ils me faisaient remarquer que je rentrais tard pour la seconde soirée de suite. Mais qui était donc cette jeune fille qui me retenait comme ça toutes les nuits? Ils riaient et je me contentais de sourire en allant me coucher. Si ils savaient que j'étais perturbé par un homme et non par une femme... ils me détesteraient tous.

Je me couchais, la tête pleine de doutes et surtout remplie de stress pour demain. Je mis du temps à m'endormir, tournant et retournant dans mon lit. Je me levais avec le même stress le lendemain et plus perturbé que jamais. Le rêve était revenu me hanter. Cette fois on était entrain de réviser ensemble comme ces deux soirs mais au lieu de rester sagement de mon côté je m'étais approché de lui et je l'avais embrassé. Je m'étais réveillé avec une énorme érection et plus mal encore que la veille. Putain j'étais vraiment en train de débloquer.

J'avais passé la matinée en cours. Je voulais me changer les idées, éviter de penser à l'interro et surtout à lui. Mes amis avaient bien vu que j'étais mal mais j'avais mis ça sur le compte de l'interro qui venait.

"Tu aurais du te trouver un intello pour faire le devoir à ta place."

On était entrain de tous manger ensemble. Enfin, moi je me forçais à manger alors que j'étais le nez plongé dans mes livres pour continuer à réviser.

- C'est pas un devoir à rendre, c'est une interro que je dois faire en cours. J'ai pas de sosie intello sous la main alors je dois me débrouiller. C'est pour ça que j'ai passé ces derniers jours à réviser avec un gars doué en maths.

"Deux jours à t'enfermer avec un intello... merde t'as du courage mec. En tout cas j'espère qu'il aura fait du bon boulot et que tu cartonneras."

Je me forçais à sourire, touché par leurs encouragements à tous. Heureusement qu'ils ne savaient pas comment s'étaient passés ces fameux deux jours.

Je me rendais à l'interro finalement, la boule au ventre et complètement paniqué. Tout était entrain de se brouiller dans ma tête. Je m'installais et me concentrais pendant les deux heures suivantes. J'avais l'impression de ne rien savoir, pourtant je répondais plus ou moins aux questions me demandant si je n'étais pas entrain de me planter en beauté. Deux heures plus tard mon calvaire prit fin et je pouvais enfin partir. Je comptais rentrer à la fraternité et me poser un peu devant un jeu vidéo pour me détendre. J'en avais bien besoin là tout de suite.

Mais je m'arrêtais, surpris de voir que James était là et m'attendait.

« Hey… Comment ça s’est passé ? »

J'étais clairement sur le cul de le voir là à m'attendre. Je ne pensais pas qu'il savait à quel moment j'avais passé mon interro et encore moins qu'il viendrait m'attendre à la sortie.

- Salut...

Je le regardais en rougissant. C'était affreux, des souvenirs du rêve que j'avais fait me revenez un peu trop clairement en mémoire.

- Euh... je sais pas trop en fait. J'ai répondu à toutes les questions mais de là à savoir si j'ai réussi... Je vais devoir attendre lundi pour avoir les résultats.

On était vendredi. J'avais un long week end d'angoisse qui m'attendait. Heureusement que j'avais de quoi faire pour m'occuper sinon je serais devenu fou.

- En tout cas encore merci de m'avoir aidé. Je crois que je n'aurais pu répondre à rien si tu n'avais pas été là.





Revenir en haut Aller en bas
 
Amity
Amity
Féminin MESSAGES : 2967
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 33
RÉGION : London town
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine

Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty


James
Coleman

J'ai 22 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon indifférence, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A l'université on dit de lui qu'il est gay. Il est toujours resté vague quant à cette information parce qu'il est effectivement attiré par les mecs. Il n'a eu qu'une aventure avec un gars pendant des vacances d'été y'a plusieurs années. Il reste un célibataire endurcit, préférant ses bouquins et son ordi aux histoires de coeurs.


Bryan Dechart ©️ AMGK

Il a l’air surpris de me voir. Je trouve que c’est la plus normale des choses de venir aux nouvelles sachant qu’on a beaucoup travailler là dessus lui et moi ces derniers jours. Et ok, peut être bien que j’ai envie de trouver une excuse de passer encore du temps avec lui. Parce que très clairement, nos séances d’études sont maintenant finies et on va avoir moins d’occasion de se cotôyer… Sauf si j’ose l’inviter à faire un truc mais je pense pas. C’est légèrement tendu quand même entre nous je trouve. Enfin, je sais pas. Le gars il m’a quand même avoué que je le perturbais… Alors je ne sais toujours pas trop quoi faire de cette information parce que… J’aime beaucoup trop savoir ça. Je me fais des films depuis qu’il a avoué que je le laissais pas indifférent. Je pense beaucoup plus à lui que d’habitude… Et oui, j’espère qu’il a réussi son exam parce que je veux que son bonheur. Et quand je le vois rosir face à ma question, je sens mon coeur devenir tout moelleux. Je le trouve beaucoup trop adorable… Apparemment l’exam s’est bien passé. J’hoche la tête. Et il me remercie de nouveau de l’avoir aider.

« Quand tu veux… Et… Pour ce verre… Si ça tient toujours… Dis moi quand tu veux… Je me mets à ta disposition. »

Ouh. Est-ce que j’ai vraiment dit ça à voix haute ? On dirait bien. Je viens de me faire cramer par mon enthousiasme à passer du temps avec lui. Je sais pas si c’est une bonne chose. J’essaie de me rassurer à me dire que ce n’était pas si pire comme phrase. Juste, la vérité après tout. Il est un ami et on s’apprécie et il veut juste me remercier de ce coup de main que je lui ai donné. Rien que ça. (je sais que je me voile la face, laissez moi).

« Enfin, je dois filer là. Mais t’as mon numéro. Appel, texte, email, ce que tu veux. Je suis toujours connecté de toute façon. »

On est un nerd ou on l’est pas. Je sais aussi que je parle trop. Mais c’est parce que je suis nerveux. Parce que moi aussi mes joues sont roses à présent… On est assortit comme ça. Et la vérité c’est que je n’ai pas besoin de filer, mais je me sens moyen à l’aise et je ne sais pas quoi lui dire de plus et je sens aussi le regard de ses potes sur moi. Je n’aime pas ça. La fuite est la meilleure option.


Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Just what you need - Ethan&James - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Just what you need - Ethan&James
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» James Rutherford ▬ Présentation
» Ethan Hudson
» James Storm Vs Brock Lesnar
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥
» AJ Lee vs Mickie James

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: