Partagez | 
 
 
 

 Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Son réveil désagréable avait engendré celui d'Elliot, un réveil bien tranquille pour sa part. C'est un peu d'un oeil mauvais et avec une pointe de jalousie qu'il l'avait regardé s'étirer comme un chat, ne manquant cependant pas de laisser son regard courir avec cette petite fascination contre son corps tout élancé. Il aurait bien aimé pouvoir avoir ce luxe de s'étirer bien comme il faut après une bonne nuit de sommeil, mais le moindre petit mouvement du bas de son corps réveillait des sensations particulièrement désagréables à un certain endroit bien précis, qu'il regrettait presque avoir ouvert pour la visite. Grognant en réponse à ce rire, il entreprit de se tourner lentement sur le côté pour faire dos à Elliot, lui témoignant ainsi de son humeur du matin et de son manque de volonté à être raisonnable. Gros bébé, va.

Il s'adressait à lui en français, en plus, forçant son cerveau à travailler pour non seulement comprendre la langue, mais aussi formuler une réponse. Malgré qu'il ait de bonnes notions de la structure, la prononciation, de la langue en elle-même et possède un certain vocabulaire, il lui fallait toujours suffisamment de temps pour penser, pour mettre de l'ordre dans tout cela; ainsi entretenir une conversation lui était plus facile lorsque ce n'était pas le matin, avec le cul en feu. « Mon idée stupide de la semaine est déjà faite » grogné, marmonné, faisant clairement référence au fait de le laisser comme ça lui insérer son gros machin dans son one way.

Il boudait plus qu'autre chose, pas réellement fâché et ne regrettant pas non plus les évènements de la veille malgré ses dires. Faut croire qu'il aimait bien se plaindre, c'est tout. Il s'efforça d'ailleurs de le laisser comprendre à Elliot en se tournant cette fois pour lui faire face, esquissant enfin un sourire un peu grimacé. Celui-ci s'agrandit d'ailleurs lorsqu'Elliot vint s'appuyer contre lui, Vince se laissant aller sur le dos pour lui permettre une place contre son torse, ne se gênant pas pour passer ses mains sur lui. Sur sa mâchoire, sur sa nuque, dans ses cheveux. Qu'est-ce qu'il était beau, avec ses petites taches de rousseur, ses beaux yeux bleus reflétant tout son bonheur, toute sa joie de vivre, son petit air adorable perché contre lui comme ça. « Would be delightful » Pas question qu'il ne se lève tout de suite, pas question qu'il ne se risque à marcher, à croiser les deux autres garçons dans une situation aussi précaire pour lui-même et son ego de mâle. « Pancakes ? Tu serais un amour » petit sourire, alors qu'il lui attrapait le menton et allait déposer un petit baiser sur ses lèvres. Tout doux. Plein d'amour, au final. Quelque chose qu'il semblait enfin s'admettre, et laisser voir à Elliot.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
La réaction de Vincent n'avait pas aidé à son amusement. Plutôt que de le prendre mal et d'en être vexé, le fait de le voir se retourner comme ça et le bouder l'avait bien faire rigoler. Comme quoi, peu importe son âge, on avait toujours cet enfant intérieur qui revenait de temps en temps, parfois plus pour certain qui n'avait toujours pas maturé malgré leur âge et expériences de la vie. Mr. Grognon en personne. " Pfft. Tu as adoré ça hier pourtant. Never heard you scream like this before. " Il remuait le couteau dans la plaie? Oh certainement. Il ne comptait pas lui donner raison juste parce qu'il avait mal. " You'll get used to it, eventually. " Comme quoi, il comptait bien recommencer maintenant qu'il lui avait donné la permission la veille.

Son petit moment coquin n'avait pas prit fin, prenant une touche adorable toutefois en s'installant de la sorte contre l'homme lorsqu'il se décida enfin à cesser de lui présenter son magnifique dos. Il avait peut-être bien changé d'idée avec cette proposition de déjeuner au lit. Il prenait la commande sans peine, connaissant bien cette recette, apprise par monsieur ici présent, bon enseignant qu'il était. " Alright then. " Peut-être pas tout de suite, Elliot se laissant prendre par cette petite démonstration d'amour. Car, il en voulait encore, se servant sans gêne, avec son envie de profiter du moment en douceur. Des baisers plus long, mais bien tranquille. Et le retour du coquin, pleinement cette fois, avec ce faux air de mine de rien. " Tu sais quand tu as mal aux muscles, le meilleur moyen de s'en remettre est de les refaire travailler ? " Ce qu'il pouvait être terrible parfois, bunny baby.

Toutefois, il n'eu pas le temps de faire quoi que ce soit, pas même un tout petit geste pour entamer son idée. Des coups qui cognèrent à la porte une voix familière qui s'exprimait. C'était Kyle, ce petit con de Kyle. "Wake up your naked arse. We're hungry man..." Il savait. De quoi transformer Elliot en cerise, pour rester dans le thème du petit déjeuner. " I guess they heard and saw us... " en un murmure. De la gêne, évidemment, et un peu de regret de s'être un brin trop emporté dans son gros nuage qui était plutôt en mode fuck it, pour cette unique fois. Il ne resta pas bien longtemps là, son élan sauvagement coupé, pour le pousser plutôt vers l'emprunt de vêtements et sortir de là rapidement. Non pas sans coller l'oreille contre la porte, décelant la voix de Jerome qui amena les pas de Kyle plus loin. Il avait attendu que la voie soit libre avant de fuir vers sa chambre en mode Flash pour se changer.

Il ne disait pas le moindre mot, ses oreilles restant encore rouge du reste de sa gêne qui lui clouait les lèvres. Pas qu'il était la plus bavard du groupe, mais bien entendu que Kyle venait l'enquiquiner pendant sa préparation de pancakes. Vous pouvez compter sur lui pour avoir son air bien charmeur et lui faire la conversation avec des sous-entendus à en plus finir. Comme quoi, cet idiot ne savait jamais quand s'arrêter, aveugle aux limites, ignorant complètement la peau d'Elliot qui retrouvait ses couleurs mais cette fois, sous l'effet de la frustration. Il était en train de perdre son sang froid, le pauvre. " Yo, ton bec. " Cold and straight, assez fort pour que tout le monde puisse bien l'entendre, frenchy way. Évidemment Kyle n'avait pas compris, autre que le fais qu'il ferait peut-être mieux de le laisser tranquille, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Le commentaire avait fait rougir Vincent. Rougir comme il n'avait jamais rougi dans sa vie, ses joues prenant de violentes couleurs à l'idée qu'il avait pu être si bruyant. Lui qui restait toujours relativement en contrôle et n'était pas des plus vocal en général, encore moins lorsqu'il avait l'impression que quelqu'un d'autre pourrait l'entendre, il ne s'était cette fois pas fait prier pour se laisser aller, et qu'Elliot le ramène aussi naturellement lui faisait remplir l'ampleur de la chose. Well great. « Don't say it like that, gosh ... » et il ne releva pas le commentaire qui insinuait qu'il passerait dessous à nouveau éventuellement, trop occupé à cacher son visage de ses mains et grogner, bien longtemps, pour exprimer sa gêne d'une façon ou d'une autre.

Ces mains s'écartèrent bien rapidement de son visage cependant, à l'ouir des mots d'Elliot, qui ne lui faisaient définitivement pas plaisir. Parce que dans son esprit à lui, la dernière chose dont ses muscles meurtris avaient besoin, c'est d'un nouvel étirement, d'être travaillés à nouveau. Il y avait peut-être même un petit reflet de panique dans ses yeux qu'il avait rivés sur Elliot, mais l'interruption soudaine fut pire encore que la perspective de recommencer tout de suite. La voix de Kyle, qui semblait bien avoir compris ce qui se passait, ce qui s'était passé. Le garçon toujours installé contre lui avait gentiment changé de couleur, ah bah tiens ton idée si brillante de ne pas se retenir avait ses mauvais côtés aussi apparemment. C'est reparti pour les mains contre le visage, et Vincent ne retint pas Elliot lorsqu'il se leva et s'esquiva en vitesse, après s'être assuré que la voie était libre. Il digérait tranquillement sa gêne. Il se faisait tranquillement à l'idée.

C'est dans un grognement qu'il fini par se résoudre à passer ses jambes par-dessus le bord du lit, poser les pieds par terre et serrer un peu les dents en attrapant son boxer pour l'enfiler. Chaque geste était tout aussi pénible que le précédent, la chose ne s'améliorant pas au fil du temps, mais Vince était un homme, il était têtu, et il passerait au travers. Les garçons savaient. Inutile de faire le con, de prétendre et de se cacher. Un petit soupir lui échappant, il pris le soin de mettre un jogging avant d'ouvrir la porte de la chambre, encore torse nu, avançant à pas mesurés en prenant soin de ne pas y aller trop vite. C'est en franchissant le cadre de porte qu'il entendit les mots bien secs prononcés à l'intention de Kyle, et il éclata d'un rire franc, ne se gênant point pour démontrer son amusement. « Kyle, leave him alone now, be nice » Il s'avança vers eux en grimaçant un peu, faisant attention à sa démarche pour tenter de limiter les douleurs, ne s'en faisant pas plus que ça avec le fait que tout le monde le voyait, même si ses oreilles étaient un peu rouges de la petite gêne qui persistait. « Jerome, look away you little shit, you were no better the first time » avec un roulement des yeux bien exagéré, qui se termina en rire à l'allure si coupable du jeune qui avait précipitemment détourné la tête.

Il alla finalement s'asseoir au comptoir, comme ça dans la cuisine avec les garçons, un gros secret avoué, plus rien à leur cacher et sans le poids de tout cela sur ses épaules. Peut-être bien qu'Elliot ne pourrait obtenir plus belle preuve d'amour que cette forme de petit courage, ce fait qu'il s'était levé dans cet état, et était sorti déjeuner avec eux. S'exposant aux regards, et les affrontant sans faire demi-tour.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Ils avaient l'air tout à fait adorable comme ça, deux tomates bien agencées. Il faut dire que Kyle avait sauvé la situation pour Vincent, Elliot n'ayant pas eu le temps de décelé cette panique dans ce regard. Il n'y aura pas de second étirement, définitivement pas. La tomate Vince était complètement retournée dans la terre par la faute de l'autre, se cachant sous ses mains et ne disant pas un mot, lui aussi.

Et pendant ce temps, faute d'avoir les deux à emmerder, Kyle avait concentré son attention uniquement sur le premier. Il n'avait pas compris le moindre mot qu'il avait prononcé, mais savait bien qu'il avait merdé à voir l'air d'Elliot et son ton. Mais en même temps... Y'avais un brin de fierté quoi. Elliot le sage, qui lui en fallait beaucoup plus d'habitude pour être hautement irrité. Aujourd'hui était un mauvais jour, décidément. Et Vince venait en rajouter une couche pour qu'il se tienne bien tranquille. Elliot le remercia mentalement, préférant se concentrer sur la mixture pour digérer la gêne qui l'habitait encore.

Il lui avait fallu un peu plus de temps pour réaliser le geste de Vincent. Il était sortit, les avait effectivement affronté en mode deal with it et Elliot avait enfin relevé son regard rempli d'amour vers lui, avec ce petit sourire en coin adorable. Que Kyle ne manqua pas de remarquer. "Gosh you're so cute Elliot, I ship it. " De quoi provoquer un roulement de yeux de la part du dernier. " J'ai dit ton bec. " Cette fois dit avec plus d'amusement que d'irritation.

La maman en action avait servis le café à tout le monde, suivi du petit déjeuner. Mais Vince avait droit à un peu plus, alias un bisous bref et doux lorsqu'il déposa son assiette devant lui. Il avait osé oui, peut-être bien pour briser un peu plus définitivement la gêne et la transformer en une banalité. " Favoritism... " Ce petit con de Kyle n'en manquait pas une.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Kyle faisait bien exprès d'agacer Elliot, en ne se rendant peut-être pas complètement compte qu'il était en train de le pousser un peu à bout, ou alors s'en amusant tout simplement. Peu importe la raison derrière, Vincent avait tout de même souri aux mots, prenant malgré tout la défense d'Elliot pour faire taire le jeune tout taquin qui en profitait bien pour se moquer gentiment. Bien qu'il s'était arrêté un instant, le regard que Vince échangea avec Elliot, tout doux et empli de cet amour partagé, fut suffisant pour le relancer dans ses conneries, le revoilà avec un commentaire qui fit rire un peu Vince, rire qui s'amplifia à la réponse d'Elliot. Ton bec Kyle, effectivement, c'était bien envoyé. Reste que les plaisanteries ne l'agaçaient pas trop, il trouvait ça plus adorable qu'autre chose, taquin et pas méchant, peut-être étais-ce bien l'âge qui l'aidait ici à rester bien zen.

Il fut rapidement servi, ayant droit à un petit privilège qui vint avec le café et les pancakes, soit un petit baiser duquel il profita bien le court temps qu'il dura, esquissant un sourire tout de suite après en remerciant Elliot tout gentiment, le regard bien doux posé sur lui. Parce qu'il avait décidé de le suivre sur sa lancée, qu'il n'y avait plus lieu de se cacher, plus raison de prétendre. Ils s'aimaient. Vincent voulait bien le reconnaître, désormais, que sa vie avec Elliot était différente, mieux, plus belle. Que le gamin savait faire bien plus que le réconforter, il lui apportait du bonheur. « YYou're just jealous Kyle ... » un petit rire, alors qu'il détournait le regard vers lui, allant poser un petit baiser bien rapide sur sa tête pour poursuivre sur la lancée que le gamin lui-même avait instaurée. « Here, you get a little kiss too, give one to Jerome so he doesnt feel left out »

Il s'attaqua ensuite à son déjeuner, regardant avec toujours son petit sourire les garçons se taquiner, Kyle et Jerome s'échanger répliques et baisers dans la bonne humeur, se détournant un peu d'Elliot au fil des minutes, alors qu'ils s'habituaient tranquillement à la situation. Une fois le choc initial passé, ils se faisaient à l'idée, ils abandonnaient les taquineries. Vince contemplait la situation en sirotant son café, une fois son déjeuner fini, réalisant la chance qu'il avait d'être tombé sur eux. Sur ces gamins, cette petite bande qui l'avaient un peu effrayé au départ, de par leur différence d'âge, leur énergie, leur bonne humeur peut-être un peu agressante pour lui et ses nuages noirs ... mais tranquillement, il s'était fait à eux, et eux à lui, et ses nuages s'en étaient allés au fil du temps, pour laisser place à un beau soleil. Soleil qu'il trouvait trop loin de lui, qu'il attira à lui par la taille et assit sur ses genoux, posant un baiser contre sa nuque. « I could get used to mornings like this ... »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Au moins y'en avais un ici qui s'amusait bien de la situation. Elliot avait beau être zen et sage, il restait qu'il avait ses moments de faiblesses, ses moments plus gamins. Une vieille âme dans un corps de jeune adulte, mais qui laissait cette jeunesse l'envahir parfois dans ses attitudes et dans ses gestes. On ne lui en voulait pas pour être humain, après tout.

Ce fut à son tour de rigoler des gestes et paroles de Vincent, en réponse à Kyle et son petit commentaire de favoritisme. " Tu sais pas viser, mes lèvres sont pas sur son front. Va te falloir des lunettes papy. " Kyle being Kyle, obviously. Mais bien vite il alla donner un énorme bisous de matante à Jerome. Vous savez, le typique je te tiens les joue avec mes paumes de mains and here comes the big kiss. Absolument rien de sérieux là, mais le jeune homme devait désormais être bien habitué, depuis le temps qu'ils se connaissaient.

Le déjeuner ne fut pas bien sérieux ni bien silencieux, comme à son habitude bien vivant et dynamique. C'était autant ce qui décrivait l'atmosphère entre ces murs que le lien entre les garçons et désormais Vincent qui faisait partit de la famille. Le petit choc était effectivement passé, cette nouveauté aisément intégré et accepté. Surtout chez Kyle qui avait fini par avouer qu'il le savait bien depuis le début, à voir l'air d'Elliot qui avait eu des coeurs à la place des yeux au premiers regard. Ce dernier n'avait rien dit, n'ayant pris que des couleurs en réponse plutôt affirmatives. Il gagna la paix par la suite, mangeant un peu plus dans la tranquillité son petit déjeuner. Dans tous les cas, il n'était pas le plus bavard des quatre.

Il avait fini par se relever à la fin du petit déjeuner, la maman en action qui ramassait les assiettes. Et le papa qui avait décidé que la tâche allait attendre. Des mains contre sa taille qui lui firent laisser vite tomber cette idée, se laissant guider et prenant place sans peine. S'il n'avait pas là le plus beau sourire heureux à lui offrir, à l'ouïr de ces dires. Il changea bien vite de position, pour pouvoir faire face à Vince et entourer sa nuque de ses deux bras. " You better. " Car ce n'était pas le dernier, bien entendu. Mais un peu plus de sérieux vint teindre les traits de notre cher Elliot, alors qu'il s'apprêtait à poursuivre ses mots. " Because I don't want you to go... " Ils avaient droit à leurs petites bulles, les deux autres jeunes dans la leurs un peu plus loin désormais au salon. " I have to admit Kyle was right... Pour une fois. " Ce nouvel aveux, qu'il laissait comprendre de ces derniers dires et taquineries. Il ne comptait pas le cacher, se souvenant bien de cette attirance inexplicable qu'il avait eu au premier jour, qui avait balayé la culpabilité de ses gestes alors qu'il avait quelqu'un dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Elliot s'était tourné pour lui faire face, ses bras venant prendre place autour de son cou, et Vincent ne se fit pas prier pour gentiment entourer sa taille de ses bras et le regarder droit dans les yeux, dans cet espace rapproché entre leurs deux corps. Ils partageaient encore une fois un beau moment, dans leur petite bulle à eux, les deux autres partis au salon et ne pouvant plus les déranger pour l'instant. « Im not going anywhere ... » les petits aveux, Vincent bien convaincu qu'il n'avait aucune raison du monde de partir, que sa crise existentielle se résorbait par l'arrivée d'Elliot dans sa vie, lui et ces autres jeunes, sa nouvelle famille, cette forme de solution à ce qui lui manquait, ce dont il avait tant besoin et qui l'avait poussé à tout laisser derrière. Il était bien, à nouveau. Il avait coupé les ponts avec un lourd passé et s'en remettait tranquillement en développant cette relation plus saine qui l'avait au départ maintenu en vie, qui l'amener maintenant à vouloir devenir une meilleure version de lui-même.

« I kinda figured you liked me, with the comfort cookies and sex ... » il eut un petit rire en se remémorant cet évènement, bien qu'il n'ait à l'époque aucune idée de l'ampleur du crush qu'Elliot avait. Il s'était plutôt dit qu'il y avait un petit quelque chose d'intéressant dû à la différence d'âges, et il s'était aussi plutôt flatté l'ego en se disant qu'il pouvait encore plaire à des jeunes; il avait vu la chose d'un point surtout physique, sans imaginer qu'Elliot puisse être tombé en amour avec lui. « Well Im glad he was ... cause you made the move I wouldn't have dared to do, and look at us now ... » Il alla doucement caresser son nez avec le sien dans un petit bisou esquimau, avant de lui en donner un vrai, plutôt bref, souriant juste après en se reculant un peu. « Now run or you'll be late to work, I'll handle things here » en se levant, amenant ainsi Elliot à en faire de même, reprenant la tâche entamée un peu plus tôt de ramasser la vaisselle sale.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Nouveau petit rire adorable à la réponse, petit moment nostalgique des premiers souvenirs. À bien y repenser, il avait été complètement dingue. Le premier soir, à peine 24h qu'il le connaissait et déjà qu'on le retrouvait avec une partie de Vincent dans la bouche, 48h plus tard ils faisaient des galipettes. L'homme n'était pas idiot après tout, il avait vite deviné. Toutefois, c'était un peu plus éclairé, défini. Une attirance qu'il avait cru simplement physique au départ, mais qui au final s'était révélé être une attirance du coeur tout aussi bien. Définitif aujourd'hui, à les voir aller tout les deux, si adorable. Assez pour que Kyle martyrise Jerome au niveau des joues à les étirer parce qu'il ne pouvait plus se contenir en jetant un petit coup d'oeil à la cuisine. Il était tombé sur le petit échange de bisous esquimau.

Elliot eu un dernier petit rire avant de se lever, ne se gênant pas pour aller chercher quelques autres brefs baisers avant de partir affronter ses petits monstres. Cute little monsters. Il avait le tour avec les enfants, heureusement pour lui ainsi que pour ses collègues qui étaient bien content de l'avoir lorsque ça tournait un peu mal. Aujourd'hui, certainement plus que les autres jours. Mais ça, il ne le saurait qu'en fin de journée.

Une nouvelle maman qui venait de faire son entrée, aux airs un brin perturbée, qui laissait croire aux autres que peut-être, c'était cette petite déchirure de laisser son enfant entre les mains des autres. Peut-être était-ce tout aussi nouveau pour elle, qui sait. Tant de possibilités, une attention que personne ne donna réellement, pas même Elliot. Lui, était déjà occupé à prendre soin de la petite de 3 ans, faisant les présentations. Elle était adorable, avec ce regard si doux et innocent. Un peu comme lui à bien y penser. Peut-être bien que c'était pour cette même raison que lorsque maman lui avait dit qu'elle pouvait entrer, y aller, elle avait doucement dirigé ses pas vers lui plutôt que les autres un peu plus hostiles à ses yeux avec les awwwn non retenus. Son approche bien différente, qui apprivoisait tranquillement avant.

Au final la petite l'avait bien vite adopté, allant vers lui lorsqu'elle avait des questions ou autre, n'osant pas encore trop se mêler aux autres. C'était après tout, sa toute première journée et il fallait lui laisser du temps. Mais quelque chose n'allait pas, du moins, c'était ce qui l'avait foudroyé lors de l'activité du dessin. Plutôt sombre, loin de l'herbe et du soleil et ce genre de chose, ainsi que le silence complet lorsqu'il tenta de lui demander si elle voulait bien lui expliquer son dessin. Il avait respecté, n'ayant rien dit encore sur le sujets aux à ses charmantes collègues. Ce n'était peut-être rien, il n'était pas encore certain de ses connaissance en la matière pour ça.

La journée se passa sans trop de mal, rien de spécial à raconter ou encore signaler. Du moins jusqu'à temps que l'heure des aurevoirs ne soient. Les enfants qui quittaient, les uns après les autres. Sauf une. Celle qui attendait, celle qui avait dépassé l'heure de la fermeture, celle dont la maman ne répondait pas aux appels. Elliot s'était porté volontaire pour rester, se disant que peut-être quelque chose était arrivé à la jeune femme. Ils avaient été deux à rester plus longtemps que prévu, voir quelques heures encore. Aucunes nouvelles. Pas la moindre. Au final sa collègue proposa de prendre la petite avec elle pour la nuit, se disant qu'ils allaient essayer de voir demain, peut-être auraient-ils plus de nouvelles à ce moment là. Pour une nuit, il pouvait bien le faire. Il avait tenter de rassurer la petite qui n'allait pas très bien, évidemment. Elle pleurait à chaude larmes, elle ne comprenait pas ce qui se passait, mais ressentait bien la panique dans l'atmosphère. Il avait réussi après un bon moment, la petit ayant simplement tombé de fatigue dans ses bras. Les plans avaient changé, ce fut lui qui prit la charge de la petite, un simple regard avait suffit pour comprendre qu'il aurait peut-être bien plus de chance avec elle que sa collègue.

Il devait bien être aux alentours de 22h lorsqu'il entra enfin, ayant complètement oublié avec tout ceci, qu'il était en retard d'au moins 4h, sans avoir donné la moindre nouvelle. Il se fit ouvrir par le plus con de la bande qui débuta sa phrase avec un beau " Where the f--- " un doigt devant sa bouche et un regard qui lui intimait de se taire sur le champ pour ne pas réveiller l'enfant. Un murmure plutôt continua " Where the freakles were you man. " on le remercia pour la censure. Pas de réponse de sa part, autre que " Long story, not now... " il devait trouver une place pour coucher l'enfant, sa priorité pour le moment c'était elle et non pas la comment du pourquoi. Maman en action.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Floof
Masculin MESSAGES : 299
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Flash



Vincent Adams
J'ai 38 ans et je vis à San Jose, Californie, USA. Dans la vie, je suis un ancien avocat en crise existentielle (de la quarantaine un peu en avance?) et je m'en sors pas très bien, je pouvez le deviner.




Ian Bohen
Elliot avait éventuellement quitté pour aller au boulot, juste à temps d'ailleurs pour ne pas arriver en retard, et Vincent avait souri à la perspective. Parce qu'il était heureux, ILS étaient heureux, ensemble, et leur amour retardait son poussin dans sa vie quotidienne, et ça avait peut-être bien quelque chose d'adorable en soi. Il avait fait comme mentionné, ramassant bien gentiment la cuisine et faisant le peu de vaisselle qu'il y avait, avant de tout simplement aller s'installer au divan pour lire un peu. Chassant au passage Kyle et Jerome, leur demandant s'ils n'avaient pas quelque chose d'autre à faire que de s'extasier sur la cuteness qu'il formait avec Elliot; autant dire qu'il voulait un peu de paix. Surtout rien de bien physique, car il sentait encore son cul protester. Les deux garçons étaient finalement sortis faire il ne savait trop quoi, et lui était resté à la maison bien tranquille. Jour de congé qui tombait à pic, pour pouvoir tranquillement se reposer, laisser ses fesses se remettre, et rattraper un peu de sommeil peut-être bien. Celui qui lui avait un peu manqué dans les quelques jours précédents, cet autre épisode de sa vie qui l'avait tenu éveillé dans la peur, l'inquiétude et la douleur ... Oui, il avait fait une sieste, qui s'était étirée un peu en quelques heures bien méritées. Ya l'droit. Il a 40 ans. Presque.

Le retour des garçons l'avait réveillé, et il avait compris qu'il était temps de leur faire à souper. Il en avait aussi préparé un peu plus, en prévision du retour d'Elliot, qui devrait être bientôt. Qu'il dépasse un peu n'était pas inquiétant, il n'était pas rare que certains parents arrivent pour chercher leur enfant avec un peu de retard et il fallait que le jeune homme reste sur place avec les petits jusqu'au départ du tout dernier. Ainsi, il ne s'affola pas pour un peu de retard, laissant simplement sa portion au frigo en attente de son retour. En attendant, il avait décidé de s'installer pour peindre un peu, activité qu'il avait délaissée avec tous les bouleversements de sa vie, mais qu'il avait désormais la motivation de reprendre. Un peu plus de temps s'écoula, avant qu'il ne commence à s'inquiéter, parce qu'il faisait définitivement un peu plus sombre dehors, qu'Elliot n'était toujours pas rentré, et qu'il n'avait donné aucune nouvelle. Il l'avait texté, un petit « Hey sweetie, coming home soon ? » qui n'avait pas reçu de réponse. D'accord, il commençait à se faire un sang d'encre.

Il avait attendu plutôt nerveusement, maudissant l'amour et ce que ça pouvait bien vous faire. Votre petit ami est en retard et vous voilà absolument non-fonctionnel, à ne penser qu'à ça, à imaginer toutes les causes possibles, à vous faire des idées terribles et des peurs inutiles. Oui, il stressait, il tournait en rond, il s'inquiétait. Lorsque l'on cogna enfin à la porte, Elliot eut à peine le temps d'entrer et de faire face à Kyle et son commentaire qu'un très pas content Vince apparu, ne remarquant initalement même pas l'enfant, attrapant plutôt la nuque du jeune homme pour attirer doucement mais fermement son visage contre lui. « The fuck happened, I texted you, you didnt text back » Definitely worried. Cute.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Puggerino
Masculin MESSAGES : 313
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : Je ne suis pas difficile à ce niveau!
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Flash



Elliot Quincy
J'ai 24 ans et je vis à San Jose, Californie, Trumpland. Dans la vie, je suis étudiant en enseignement et je travaille dans une garderie et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.

J'ai pas de gif. Tristesse.

C'est encore lui oui oui oui.
Un bel accueil, manquait plus que Jerome ne vienne aussi, et lui demande comme tous les autres ce qui s'était passé, pourquoi il ne répondait pas et etc. Heureusement Elliot avait gardé tout son calme, malgré la surprise première de l'approche de Vincent. Il s'était inquiété, il pouvait comprendre et plus qu'un peu. Il n'avait presque pas dormis pendant des jours parce qu'il était partit, sans trop laisser de nouvelles, que des appels banaux sans plus ni moins. Mais il s'attendait à un peu plus de gentillesse de sa part, ce qui expliqua le petit agacement aux niveaux de ses sourcils. " I said not now. And watch your language. " Ce n'était pas parce qu'elle dormait, qu'il n'y avait aucun risque que son cerveau enregistre quoi que cela soit. Après tout, il existait bien cette théorie du sommeil, de ceux qui enregistrait leurs cours et dormait avec pour l'écouter pendant toute la nuit pour enregistrer. Bref. Maman Elliot pas content. Il s'était défait de l'emprise sans trop de mal, prenant la direction de sa chambre et refermant la porte derrière. Un petit 5 min plus tard et il était ressortit, ayant prit le soin d'installer l'enfant, n'ayant rien de mieux pour le moment, laissant la porte à demi ouverte pour garder un oeil sur elle, ainsi que ses oreilles. " Keep it low for tonight please guys. " Une demande plus douce, de son ton qui avait perdu son irritation première à la seconde approche qu'il avait trouvé envahissante. Il était épuisé, il avait vécu son lot de panique et de stress pour la journée et n'avait certainement pas envie de dealer avec 3 humains qui avaient une petite dent de lait contre lui pour ne pas avoir donné de nouvelles.

" I'm sorry I should've called you but I didn't because I was in the middle of an emergency. And it's pretty hard to text back when you walk with a sleeping baby taking all the space in your arms. " Il espérait avoir au moins clos le petit malentendu et que Vincent lui pardonne pour son oublis ou plutôt ses priorités qui avaient été différentes. Il prit toutefois la peine de s'installer au salon et de prendre le temps de leurs expliquer l'histoire derrière son long retard. " We don't know where the mother is, maybe something happened, but I took her for the night. Maybe it's gonna be alright tomorrow. " Il l'espérait du moins, fortement, ce cher Elliot à toujours garder espoir et tenter de voir le positif plutôt que d'en venir vers le drame directement. Un petit sourire en coin avait fini par apparaître contre ses traits, en venant un peu à détendre l'atmosphère. " I couldn't say no... She's so adorable... "
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Better an oops than a what if [My little Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oops! this is hentaï, partenariat ?
» Oops... didn't know you were here
» oops i did it again.
» OOPS ! Terra Mystica
» *Oops* It's me !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: