Partagez | 
 
 
 

 Confrontation (Quentyn & Arianne Martell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
En ligne
avatar
June
Féminin MESSAGES : 2160
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : OURSBLANC & tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dragon June



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Elle sait tout de suite qu’elle a posé la bonne question. Quentyn plonge son regard dans les yeux de la jeune princesse, avec plus de gravité qu’auparavant. Il lui murmure qu’elle est capable de deviner, dans un souffle qui lui parvient à peine et qu’elle saisit pourtant ; et qui remue en elle la blessure causée par la spoliation dont elle se sent victime, d’une telle façon qu’elle a alors l’intuition profonde d’être sur le point de comprendre quelque chose de capital.

La voix de son frère, son regard ne sont porteurs d’aucune défiance. À l’inverse, Arianne perçoit très clairement quelque chose de défaitiste dans le mouvement de ses paroles, dans ses gestes empressés et imprécis, dans l’intensité de son regard dont la dispersion témoigne de la tempête qui semble se jouer sous son crâne. Les préoccupations de Quentyn sont liées à la lettre qu’elle a découverte, à l’évènement incertain qui vient de se jouer dans la grande arène de Meereen et au départ de Daenerys Targaryen, Arianne en est désormais persuadée. Pour la première fois, elle se tait, prend le temps de sonder Quentyn et perçoit très nettement que toutes ces intrigues se jouent à une échelle bien plus large et capitale que tout ce qu’elle avait imaginé. Elle sent aussi qu’il était sincère lorsqu’il lui disait ne pas avoir voulu lui prendre le trône, et sans comprendre pourquoi, quelque chose lui dit que tout cela le dépasse lui aussi. Il n’est pas acteur de ce complot ; pour une raison mystérieuse, il semble en être une victime au même titre qu’elle-même.

Quentyn requiert de ses hommes qu’ils s’éloignent quelques instants. Arianne lui en est reconnaissante, bien qu’elle soit par ailleurs importunée de voir qu’il la connaît si bien. De voir que, même s’il paraît subir la situation, il a aussi plusieurs longueurs d’avance sur elle. Il est évident qu’Arianne est sur le point de faire la lumière sur un secret diplomatique de haute importance, et désormais elle aurait presque envie d’arrêter la marche inévitable de cette révélation. Elle a tant voulu savoir… Mais l’évidence qu’elle a, une fois de plus, été jugée indigne de la confiance de son père, qui a préféré mettre ses manœuvres et ses responsabilités entre les mains de son frère cadet plutôt que de les lui confier à elle, l’héritière de Dorne, lui donne la soudaine envie de mettre Quentyn au défi de lui fournir des explications.

Sa blessure a changé de nature lorsqu’elle a pris conscience que Quentyn était préoccupé par les décisions du prince Doran tout autant qu’elle-même, et cependant elle n’en est pas moins profonde. Une fois encore, elle a été mise à l’écart, jugée indigne. Une fois encore, la confiance du père lui a failli, et Quentyn en est malgré lui complice. Elle souhaite alors soudain lui rendre la tâche difficile, elle veut qu’il prenne la mesure de cet affront et qu’il la regarde en face au moment où il lui avouera que, à l’instar d’une enfant, elle a été laissée dans l’ignorance et dans la honte. Egoïstement, elle veut qu’il paye pour cette humiliation. Juste parce qu’il faut bien que quelqu’un paye.

« J’avais une seule mission et j'ai failli à ma tâche, tu me méprises à cause d’elle et mon retour est impossible sans que je réussisse. Je n’ai plus rien à faire ici. » Il lui met un parchemin sorti de nulle part entre les mains et croit s’en tirer à si bon compte, alors même qu’il parle par énigme, comme s’il s’agissait encore de jouer aux devinettes avec l’enfant qu’elle ne cessera décidément jamais d’être. Il n’assume pas, n’assume toujours pas et déjà il se détourne, il parle d’aller voir les dragons – Arianne ne prend même pas la peine de penser que c’est pure folie. Elle en est restée à ces explications qui n’en étaient pas, et elle sent la colère la reprendre. Elle n’a pas déroulé le parchemin. C’est trop facile. Il n’a pas le droit de s’en tirer si lâchement. Elle a le sentiment qu’il se déresponsabilise et elle ne le supporte pas.

Quentyn amorce déjà un mouvement vers ses hommes, que sans doute il veut mettre au courant de son nouveau plan aussi impulsif que déraisonné, ou seulement divertir pour provoquer l’occasion de s’échapper avec Arianne en direction de la cave où restent deux dragons.

Mais elle ne le suit pas.
Tout cela, les jours et les nuits passés à voyager, à attendre, à bâtir sa rancœur ne peuvent pas se résumer à ça, être évacués si vite. Arianne ne peut pas découvrir qu’elle n’avait aucune raison d’engager autant d’elle-même, d’aller si loin dans sa colère pour une raison non valable. Elle ne supporterait pas de s'être trompée à ce point.

Il remarque qu’elle ne le suit pas et se retourne, s’arrête ; il paraît toujours défait et préoccupé par l’échec qu’il vient de confesser, et cependant Arianne entend encore le mettre à l’épreuve. Elle perçoit le fardeau qu’il porte, de plus en plus nettement, mais elle exige toujours de lui qu’il reconnaisse ses torts, qu’il lui avoue tout haut et clair. Elle fait les quelques pas qui la séparent de lui et plante ses yeux dans les siens. « Tu as dit que tu allais parler. Je veux tout entendre de toi. »

Tout en Quentyn semble vouloir partir, se précipiter vers les sous-sols de la pyramide sous l’effet d’une cause bien plus grande, dépassant largement sa petite personne ; Arianne ressent l’urgence parcourir tout son corps, et malgré cela elle lui impose l’immobilité, elle le retient prisonnier de ses responsabilités. Elle ignore encore pour quel motif il est si important pour Quentyn d’approcher les dragons – il semblerait que cela ait à voir avec Daenerys – et elle ne doute pas de la gravité de ses raisons. Cependant, elle est ainsi faite : ses priorités n’ont jamais été autres que ses propres désirs, dictés par son ego et sa résolution obstinée à faire payer quiconque l’aurait offensé ou manqué d’honnêteté envers elle. Elle dénigre tout ce qui a une réelle importance tant qu’elle n’est pas satisfaite pour elle-même, et par ailleurs elle sait que c’est irresponsable. Elle sait aussi qu’elle ne peut pas s’en empêcher, que c’est plus fort qu’elle. Sans doute sait-elle, sans se l’avouer, que c’est là la raison même pour laquelle le prince Doran a refusé de s’ouvrir à elle. Mais quand grandira-t-elle enfin ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1891
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ JAE.
La conversation ne prend pas une bonne direction, mais de toute manière, à partir du moment où sa soeur avait traversé l'océan pour le confronter, il fallait s'y attendre. Quentyn tente de changer de sujet, d'éviter d'aller jusqu'au bout. Sauf qu'il n'a pas le choix, il lui doit la vérité, si seulement leur père avait pu lui épargner cette épreuve ! Il n'a pas les épaules pour ça lui, il n'est que le second fils, pourquoi lui ? « Tu as dit que tu allais parler. Je veux tout entendre de toi. » S'il n'était pas aussi perdu, il aurait souri. Elle est comme ça, toujours.

Pourtant, une sourde colère commence à monter en lui, Arianne n'est que l'élément déclencheur de quelque chose qui couve depuis bien trop longtemps. Il a toujours eu l'air détendu ou de savoir ce qu'il faisait, mais en réalité, il n'était qu'une marionnette dans les mains de son Père, le Prince de Dorne. Alors il explose. « Mais parce que tout tourne autour de toi toujours, bon sang ! Tu n'en as même pas conscience, mais tu es la fille privilégiée, la future princesse de Dorne. » Le ton monte doucement, mais sûrement. Sa voix ne pas tarder à être aiguë alors qu'elle est si grave d'habitude. « Et tu viens là, geindre, alors que c'était toi qu'il désignait pour être la future reine de Westeros. C'est toi qui est restée auprès de lui, toi qu'il a protégé d'un mariage que tu ne voulais pas en t'offrant des prétendants que tu refuserais, toi qui a grandi entourée de tes cousines, de tes amis, alors que j'étais loin comme pupille. Mère ne s'en est jamais remise, mais Père a continué à m'utiliser pour ses plans. » Sa voix se calme, il est amer maintenant, il serre les dents et se retourne face à la pyramide de Daenerys. « Tu devais te marier avec Viserys et avec l'appui de Dorne, prendre Westeros aux mains des Lannister et Baratheons, mais il est mort, alors c'était à mon tour de reprendre ce mariage arrangé... et j'ai échoué. » Une honte immense se fait sentir au travers de son corps. Il se sent comme un enfant qui n'a pas réussi à un test débile. Pourtant il est déjà âgé et a fait ses preuves, mais ce n'est jamais suffisant. « Tout ce que j'ai fait, c'était pour Père et il en voulait toujours plus. Et maintenant, je ne peux même plus revenir à Dorne. » Il crache par terre, dépité, dégoûté, humilié.

Respirant un bon coup, il se retourne vers sa soeur. « Elle te plait la vérité ? » demande le jeune homme avec un air de dégoût. À lui en tout cas, elle ne plaît pas.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
June
Féminin MESSAGES : 2160
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : OURSBLANC & tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dragon June



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Arianne a enfin franchi la limite ; elle a enfin réussi à déclencher les foudres de son frère, et elle trouve cela presque rassurant. Enfin, Quentyn fait un pas vers elle, même s’il le fait avec des mots durs et au prix d’une amertume immense. Il a beau lui cracher ses quatre vérités, lui jeter avec un apparent dédain son ignorance mais surtout sa naïveté et sa cruelle absence d’intelligence au visage, la princesse sent que cette colère sourde n’est pas dirigée contre elle. Tout au plus Arianne fait-elle l’objet d’un sentiment d’impuissance infiniment douloureux, teinté de regret et d’envie pour la position facile qu’elle occupait jusqu’à présent. Oui, c’est bien cela que Quentyn lui rappelle avec fureur : tout a toujours été si facile pour elle – et la façon qu’il a de le dire touche Arianne de plein fouet. Elle aperçoit enfin combien il y avait lieu, pour lui, de jalouser sa situation à elle, et combien pourtant il n’a jamais rien fait qui puisse la contrarier – jusqu’à ce malentendu terrible, dont il est tout autant la victime.

Arianne est incrédule, et en même temps elle écoute tout le discours de son frère avec la plus grande concentration. Elle autorise enfin les pièces de ce puzzle tragique à se mettre en place dans son esprit, et elle comprend. Enfin, elle comprend. Quentyn ne dit pourtant les choses qu’à demi-mot, mais elle comprend. Et à mesure qu’elle cerne la situation, l’étendue des enjeux engagés, il reste une chose qu’elle ne parvient pas à s’expliquer. Pourquoi, s’il n’y avait jamais eu d’offense, jamais de trahison, l’avoir laissée prendre la mer ? Quelles raisons pouvaient justifier le mutisme du père ? Arianne ne pouvait s’empêcher de croire que les vues du prince Doran avaient cruellement manqué de justesse sur ce coup, et même si bien des éléments de son comportement à l’égard de sa fille s’expliquaient désormais, restaient certaines choses qu’Arianne continuait de condamner. D’autant plus lorsqu’elle percevait le sentiment de honte et d’humiliation qui embarrassaient profondément son jeune frère.

Sans recours, elle avait été forcée de le faire parler – et maintenant elle était forcée de constater que ce n’aurait jamais dû être à lui de le faire ; d’endosser la responsabilité d’une erreur qui n’était pas la sienne.

Ils étaient du même côté.
Ils avaient toujours été du même côté. On les avait, simplement, séparés.

Arianne se décide à faire rouler les extrémités du parchemin que Quentyn lui a remis entre les mains. Elle reste sans mot, et se résigne à sa lecture. Ce parchemin qui, sans qu’elle le sache, avait scellé son destin. Le pacte entre les maisons Targaryen et Martell, signée à Braavos par ser Williem Darry et par leur oncle Oberyn pour renverser l’Usurpateur, Robert Baratheon, et reprendre le trône. Les quelques mots qui prévoyaient à l’origine de faire d’elle, Arianne Martell, la reine des Sept Couronnes, jusqu’à la mort du prince Viserys III Targaryen – et prévoyaient désormais l’alliance entre Quentyn et Daenerys Targaryen. C’était donc pour cette raison que le prince Doran ne prévoyait pas de faire d’Arianne l’héritière de Dorne : il avait eu des plans plus ambitieux pour elle… C’était aussi pour cette raison que Quentyn lui avait affirmé qu’elle monterait bien sur le trône de Dorne : désormais, c’était lui qui était contraint de sceller cette alliance.

Tout cela… En quelques instants, Arianne a tant de choses à assimiler qu’elle en a le vertige. Son père lui avait donc confié, sans qu’elle le sache, la tâche la plus capitale, en la manipulant pour qu’elle demeure dans la disposition la plus favorable au parti qui cimenterait cette alliance. Le fait qu’il ait fait le choix de ne jamais lui en parler, cependant, fait douter Arianne sur la nature de sa confiance. Elle était simplement l’aînée, la première héritière et il fallait bien que ce soit elle – c’est tout.

« Elle te plait la vérité ? » Plein de rancœur, Quentyn se tourne à nouveau vers elle. Pour une fois, Arianne est sans voix. Elle ne le regarde pas ; ses yeux continuent à lire machinalement le parchemin, à le lire et à le relire, encore et encore. Elle vient d’apprendre combien son destin a failli être grand, alors même qu’elle l’ignorait ; sans avoir eu le temps d’en éprouver de la fierté, elle vient d’apprendre aussi, en l’espace d’une seconde, qu’il ne se réalisera jamais. Bien que les positions soient désormais renversées, Arianne ne peut que comprendre la souffrance de son frère. Elle se doute qu’il a dû prêter serment de ne pas revenir à Dorne sans avoir obtenu la main de Daenerys, parce qu’il n’a eu de cesse de lui dire qu’il ne pouvait pas rentrer.

À cet instant, ser Barristan Selmy vient trouver Quentyn. Depuis trop longtemps déjà, ils sont là à traîner sur la grande plaza, tandis qu’une agitation sourde a commencé de prendre la ville, après l’hébétude ayant suivi le vif des évènements aux arènes. Ce n’était que le calme avant la tempête : les conflits, les fractures de cette cité, déjà si profonds, n’ont été qu’attisés par l’intervention de Daenerys Targaryen. Arianne finit par lâcher une extrémité du parchemin, qui s’enroule de lui-même, et lève les yeux pour écouter ser Barristan Selmy. Il leur rapporte à nouveau la situation, plus complexe et potentiellement plus violente que ce qu’ils croyaient. Il conseille aux Dorniens, suite au départ de la Khaleesi, de quitter à leur tour Meereen, où ils n’ont plus leur place.

Quentyn a toujours une expression de profond dégoût sur les lèvres, révolté par sa situation. Arianne ne sait que dire ; elle voudrait lui dire qu’elle est désolée, qu’elle le comprend, qu’ils vont trouver une solution. Pour autant, elle n’en voit aucune. Elle sent son frère tendu, plus impulsif que jamais, lui d’ordinaire si calme et raisonnable. Elle le considère, croise enfin son regard, par lequel elle l’interroge sur la marche à suivre – désormais complètement démunie, désorientée par sa propre présence, désormais inexplicable, à Meereen. Et elle a un mauvais pressentiment.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1891
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ JAE.
Quentyn avait tout raconté, d'une traite, avec un ton de défi et la voix pleine de colère. Toutes ces années d'isolement, de silence, de complots, de secrets qui se révèlent enfin ! Seulement cela ne suffit pas, la personne que le jeune homme a envie de confronter, c'est son père, pas juste sa soeur qui -comme lui- n'est qu'une victime de plus dans ces organisations et ces magouilles.

Malgré sa rancoeur de base, Arianne reste silencieuse, chose rare. Il lui a rebattu le clapet et il n'en tire aucune gloire, au contraire il se sent coupable. Quentyn a été beaucoup trop dur avec elle, Arianne ne méritait pas sa colère et il n'a aucune envie qu'ils se séparent à cause de ça. Il a déjà perdu sa mère quand Doran l'a envoyé comme pupille, il ne connaît pas Trystan, seule Arianne est restée proche de lui et il ne veut pas gâcher cette relation. Dans le monde à venir, avec les guerres qui approchent à grands pas, ils ont besoin d'être unis tous les deux. Or Quentyn reste aussi immobile qu'elle. Il ne sait quoi lui dire, sa soeur réfléchi à toute vitesse, cela se sent bien et il veut lui laisser le temps d'accepter la nouvelle, mais il doit l'aider à encaisser et à sortir de là.

« Martell » La voir de Ser Barristan le sort de ses pensées et il se tourne vers le vieil homme. Il ne lui faut pas longtemps pour le convaincre de partir et quitter Meereen. Ce n'est pas la première fois qu'il essaie, mais c'est bien l'unique fois où Quentyn ressent de la peur dans ses mots. L'homme de Daenerys aurait-il peur qu'elle ne revienne jamais ? Qu'elle ne sache pas maîtriser son dragon ? Au fond de lui, Quentyn est persuadé que la jeune femme a tous les pouvoirs sur son dragon et qu'elle reviendra en grande pompe sur son dos. Ser Barristan s'en va, leur demandant de faire vraiment attention et en effet, une clameur monte dans la ville, entre la peur et la libération de Daenerys, les Meereeniens sont prêts à faire n'importe quoi.

Après de longs instants de silence, Quentyn se tourne vers sa soeur et quand il lit dans ses yeux qu'elle attend qu'il parle, il a envie de s'effondrer. C'est elle la grande soeur, c'est elle qui doit régner après leur père, elle doit savoir gérer les crises, il le faut. Quentyn a envie qu'elle porte le poids de son fardeau sur ses épaules, il a envie de pleurer et de se laisser guider par Arianne. Il a envie de cesser d'être un meneur. Il veut être pris en charge, pour prendre la bonne décision... ou peut être juste penser à lui ? Tout ce qu'il a toujours fait, c'était pour Meereen. Il se tourne vers sa soeur « Je ... ne sais pas quoi te dire. » finit-il par avouer. Il avait prévu de commencer sa phrase autrement, mais il avait cédé, il était fatigué. « Je ne suis pas aussi fort que j'essaie de le faire croire. » Et son regard se fait suppliant, comme lorsque le jeune garçon qu'il a pu être demandait de l'aide à sa grande soeur.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
June
Féminin MESSAGES : 2160
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : OURSBLANC & tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dragon June



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
À en croire Ser Barristan Selmy, la situation est sans espoir. C’est tout du moins ce qu’Arianne lit très clairement dans le regard de son jeune frère. La rancœur, l’humiliation, l’aversion l’ont quitté aussi vite qu’ils l’ont habité, laissant place à une grande lassitude – un profond découragement. Quentyn a déjà fait tout ce qu’il était en mesure de faire – en vain. Et, pour la première fois, lui qui était dans l’action, entreprenait avec raison, ne sait vraiment plus quoi faire. La fatigue l’a pris et il vacille, il cède. Cependant Arianne, d’abord déboussolée par ces révélations inattendues, a encore de la ressource. Ils ne doivent pas s’effondrer – il n’y a pas de raison pour qu’ils s’effondrent. Quentyn se fait suppliant. Arianne voit en lui l’enfant qu’elle n’a jamais eu le temps de voir grandir – mais ce n’est pas le moment d’être vulnérable.

D’une main, elle lui tend le rouleau de parchemin – ce simple morceau de papier qui a scellé leur destin, ce si petit objet pourtant à l’origine de tant de confusion et de colères. Son autre main vient claquer sur l’épaule de son frère, dans un geste de motivation – un geste de fraternité. Arianne réfléchit à toute vitesse. Elle sent cette urgence dont Ser Barristan a parlé ; ils ne doivent pas rester sur la grande plaza, potentiel théâtre de manifestations, d’affrontements dont elle devine qu’il ne va pas rester désert plus longtemps. Elle-même n’est pas censée être ici. Maintenant qu’elle considère ses propres décisions, son itinéraire depuis Lancehélion jusqu’à Meereen, elle a l’impression que des années ont passé – des années d’ignorance, pendant lesquelles elle aussi n’était encore qu’une enfant. Désormais plus clairvoyante, elle croit même comprendre les raisons qu’avait leur père, la sagesse dont il croyait faire preuve en lui taisant l’alliance avec les Targaryen – et c’était finalement bien une certaine forme de sagesse. Néanmoins il y avait une chose qu’il n’avait pas comprise : Arianne n’aurait pas pu grandir, être digne de son rang et de son héritage en étant élevée dans le mensonge, guidée et presque manipulée à son insu sous prétexte que Doran la connaissait et la savait encore trop immature pour diriger. Il s’était trompé sur elle. Elle valait mieux que tout ce qu’il croyait, pour peu qu’on lui fasse confiance. Ou peut-être ce périple qu’elle avait entrepris dans le mirage qu’il avait construit pour elle faisait-il partie de son plan – peut-être avait-il réfléchi jusque-là : qu’elle ne pourrait se révéler qu’après avoir connu le sentiment de la plus basse trahison, de la plus terrible humiliation. Peut-être la maturation d’Arianne avait-elle toujours été destinée à se payer cher.

Il était temps qu’elle commence d’agir en stratège, qu’elle ait une vision plus large et prenne les bonnes décisions. Elle était la princesse de Dorne, l’héritière de ce trône et elle devait se dresser en tant que telle. « Pour commencer, ne restons pas là », assure-t-elle d’un ton ferme et elle entraîne Quentyn vers l’un des côtés de la place où ils seront moins visibles, libérant le centre de celle-ci. Son regard est éveillé, son esprit en ébullition. Il faut prendre une décision, malgré le peu d’éléments dont elle dispose sur la situation, seulement brièvement résumée par son frère à leur arrivée sur la place. Cette alliance qui vient de lui être révélée est capitale pour l’avenir de Dorne et du royaume tout entier : s’il existe encore un moyen de la sauver, c’est par là qu’il faut commencer. Daenerys Targaryen s’est mariée à Meereen, lui a dit Quentyn, ce qui compromet déjà leurs chances. Néanmoins, au vu des évènements, la stabilité de cette union est loin d’être assurée et il reste peut-être encore une carte à jouer sur le fragile équilibre de la cité. Toutefois, la principale intéressée est partie à dos de dragon… De dragon ? Un détail revient à Arianne, qu’elle avait omis dans sa colère froide. Elle plante ses yeux dans ceux de Quentyn. Derrière lui, comme un présage redoutable, se dresse la grande pyramide de Meereen. Et elle demande : « Pourquoi as-tu parlé d’aller voir les dragons ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1891
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ JAE.
L'instant d'avant Quentyn était désemparé, les épaules baissé, son corps ne le soutenait plus, il était prêt à tout lâcher et se rouler en boule au fond de son lit et puis Arianne a parlé. Elle n'a dit que quelques mots « Pour commencer, ne restons pas là » mais ils suffisent à le remettre d'aplomb. Le poids a changé d'épaules, c'est sur celles d'Arianne qu'il se situe maintenant. Il est encore trop dépité pour sourire, mais son coeur est allégé. Débarrassé de son fardeau, il peut être le petit frère pour un court instant. Il replonge le regard vers les pyramides en voyant les gens commencer à sortir et se déplacer. Les foules seront sûrement bientôt là, en route.

« Pourquoi as-tu parlé d’aller voir les dragons ? » Il ouvre les yeux après les avoir laissé fermés un temps et sourit. L'espoir revient, oui, il avait eu une idée, tout n'est pas perdu. Il regarde Arianne, les yeux pétillants. « Ok, c'est une idée un peu farfelue, mais on a du sang de dragon dans nos veines, grâce à nos ancêtre. Ici, on a tout perdu, Daenerys n'en a rien à faire de notre peuple et si on les volait ? En rentrant à dos de dragon à Dorne, on serait des héros et en plus, on pourrait sauver notre peuple contre les usurpateurs ! » Ses yeux brillent d'une excitation nouvelle. Il y croit à cette folle idée, son espoir est sincère et son envie de rentrer à Dorne à dos de Dragon lui redonne de l'énergie, il n'est plus prêt à s'écouler en se roulant en boule au sol, maintenant l'énergie de l'action se bouscule en lui pour le redresser. Son corps qui était affaissé se tient de nouveau droit, son regard qui s'était affaibli est maintenant plein d'énergie.

Il lui attrape la main. « Tu nous imagines ? Les Martell régnant les cieux ! » Son ton est fervent proche de la folie, on dirait qu'il a vu une image divine dans le ciel lui enjoignant de faire ce périple vers les dragons. Quentyn est devenu fou, comme si c'était sa dernière chance, son dernier espoir de rentrer à Dorne. Il doit être victorieux sinon c'est mort. Il ne laisse même pas Arianne répondre et l'entraine vers le bas de la pyramide. Il y a de plus en plus de monde, mais il connaît le chemin parce que Daenerys le lui a montré et qu'il l'avait bien gardé en mémoire dans son cerveau. Il guide sa soeur sans vraiment s'assurer qu'elle suive.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
June
Féminin MESSAGES : 2160
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : OURSBLANC & tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dragon June



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Arianne n’a posé la question que distraitement, portée par le hasard de ses raisonnements autour de leur situation présente. Elle n’a pas sérieusement considéré d’approcher deux dragons par elle-même, et elle ne s’attend donc pas à provoquer une telle réaction chez son jeune frère, être soudain entraînée par un Quentyn devenu méconnaissable. Lui dont le regard trahissait, quelques secondes auparavant, un abattement qu’elle ne lui avait jamais connu, semble maintenant presque mu par des forces qui le dépassent. La lueur d’espoir qu’Arianne perçoit brièvement dans ses yeux lui semble aussi doublée d’un éclair de folie – la folie du désespoir à l’idée qu’il n’y ait aucune issue positive au serment qu’il a fait, la folie du dernier recours.

Il s’anime sous le soleil de la grande plaza de Meereen, à mesure que les rumeurs des rues se referment sur eux et que l’urgence de se mettre à couvert se fait plus évidente ; il lui expose son plan, habité par une fièvre nouvelle et beaucoup trop pressante pour être de bon augure. Arianne jauge ses propos, les met en balance avec ses propres conclusions mais il paraît si convaincu qu’elle ne cherche pas à se mettre en travers de son chemin. Elle-même n’a pas de meilleure idée, et de toute façon elle n’a pas le temps de réagir qu’il s’est déjà emparé de sa main, l’entraîne vers la grande pyramide. Elle ne se rend pas compte que son malaise n’a, à cet instant, que peu à voir avec l’atmosphère de tension, la touffeur incandescente de la grande cité de sable ; elle ne s’avoue pas que son pressentiment ne fait que grandir à mesure que Quentyn la guide à travers la foule qui s’amasse, vers la base de la pyramide. Elle n’a été meneuse que pour une courte durée : il a repris les devants, elle s’en remet à lui et à sa connaissance plus fine de la ville aux esclaves.

Ils arrivent au niveau de la pyramide, pavée de briques multicolores sur ses trente-trois niveaux dominant l’entièreté de la ville. Arianne lève le regard, puis avise la porte principale qui s’ouvre sur la plaza, mais ce n’est pas là que Quentyn semble l’entraîner. Ils passent d’abord par une porte de service et la rumeur de la ville s’éteint pour laisser peu à peu place à un silence obscur, presque surréel. La lumière de cette cité pourtant si solaire ne semble elle-même pas pénétrer dans cette bâtisse, si vaste, si froide qu’Arianne en frissonne. Leurs pas résonnent et se perdent contre les lointains murs tandis que Quentyn continue de l’entraîner, sachant visiblement parfaitement où aller. Ils arrivent au niveau d’un plan incliné qui s’enfonce sous terre et descend vers les caves de la pyramide. Jetant sans cesse des regards autour d’eux pour être certains de ne pas être vus, Arianne et Quentyn s’y enfoncent ensemble et sont peu à peu happés par l’obscurité. En bas, l’atmosphère est presque plus étouffante qu’au-dehors et des couloirs démesurés conduisent à des citernes, des cachots et des fosses sinistres, fermées par des ventaux de fer massifs. L’air, la lumière ne sont plus qu’un lointain souvenir et pour Arianne, qui a toujours vécu dans l’atmosphère saine des embruns de la mer, se sent comme prise au piège. Un poids sur sa poitrine rend sa respiration difficile. Quentyn s’empare d’une torche fixée à un mur et l’allume. Arianne ne croit pas qu’ils aient été suivis mais elle se sent vulnérable, progressant dans le silence sourd et le dédale de ces caves inconnues. Ils sont loin d’être en position de force. Ce qu’ils sont en train de faire ressemble de plus en plus à une folie.

Et puis, enfin, Quentyn s’immobilise devant une immense porte circulaire qu’il s’emploie à faire basculer sur un côté, révélant un escalier qui descend sur plusieurs volées de marches. La lueur orange de la torche éclaire faiblement une vaste salle soutenue par d’imposants piliers de pierre brute. Sur leurs gardes, ils descendent ; le rythme a changé, plus lent, plus prudent. Arianne scrute l’obscurité de toutes ses forces, son cœur battant la chamade. Elle entend l’écho d’une chaîne, une très lourde chaîne traînée sur le sol. Quentyn s’avance seul désormais.

Et c’est alors que, soudain, elle les voit.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1891
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ JAE.

Les dédales sous les pyramides manquent de te perdre plus d'une fois, mais tu finis par trouver le chemin, Arianne est collée à toi sans vraiment se repérer si bien que tu n'es pas sûr qu'elle a remarqué tes hésitations fugaces. Tu es guidé par tes souvenirs, guidé par la folie qui s'empare de ton cerveau. Tu n'es plus le maître de tes pensées, tout va beaucoup trop vite. Tes pas foulent le sol à une cadence qui n'est pas la tienne, ton esprit n'a qu'une vision en tête : un dragon surplombant les airs au dessus de Dorne. Le reste n'a plus d'importante, la prudence, la sûreté, la vie, tout ça n'est que secondaire. Et Arianne suit. Quelques instants plus tôt, elle prenait sur ses épaules le sort de vos deux vies, et voilà que tu lui as volé de nouveau ce fardeau. Elle est l'aînée, celle qui te devance en tout et pourtant c'est toi qui la guide dans ta folie. Si seulement elle avait été capable de t'arrêter avant que tout ça ne finisse mal !

Soudain ils sont là. Deux immenses bêtes, uniquement éclairée par la petite torche que tu tiens dans ta main. Enfin tu n'en vois qu'un face à toi, le dragon aux écailles dorés, au ventre couleur crème et à la crête rouge. Viserion. Le dragon nommé en l'honneur du frère de Daenerys. L'énorme bête verte est hors de vue, tenue par ses chaînes que tu entends bouger plus loin sur la gauche. Tu lèves la torche bien haute pour l'apercevoir en entier. Il est splendide, immense, majestueux. Il est si proche de toi. Soudain la chaleur de la pièce est insupportable, il fait si chaud à cause de leurs corps brûlant et des poutres qui ont pris feu. La pierre est sûrement brulée au dessus de toi et le reste de leurs repas ramènent une odeur immonde, mais tu ne te concentres sur rien d'autre que sur lui.

« VISERION. »

Ta voix traverse les murs et atteint le dragon en plein dans son esprit. Tu le vois se redresser, te regarder avec un air intrigué. Pour l'instant sa gueule est fermée, tu sens qu'il ne faut pas que tu traînes. Tu attrapes le fouet posé plus loin sur le mur et pour ça tu entres encore plus dans la pièce brûlante. Arianne est oubliée, reléguée dans le fond. Tu n'as fait que trois pas dans la pièces, mais tu es serein. La folie t'a fait oublier toute contenance, tu es si sûr de toi que c'en est étrange. Tu as prévu tout un monologue, pour dresser Viserion, tu as prévu des coups de fouets pour lui rappeler que tu es le maître, tu as prévu un tas de choses, mais dans le silence de la pièce, le claquement des griffes de Raegal te fait l'effet d'un tambour et tu as juste le temps de te retourner avant de voir le fond de la gorge rougeoyer. Il est encore loin, mais tu n'as pas de doute sur la puissance que peut emmagasiner ce dragon.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
June
Féminin MESSAGES : 2160
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : OURSBLANC & tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dragon June



Arianne Martell
J'ai 23 ans et je viens d’arriver à Meereen. Dans la vie, je suis princesse de Dorne et, par la faute de mon père, je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma chance, j’ai réussi à échapper à des prétendants plus exaspérants les uns que les autres et je le vis plutôt bien.

Fille de Doran et Mellario Martell, princesse héritière de Dorne, en charge de Lancehélion en l’absence de son père, mais partie à Meereen confronter son frère.


sophia boutella ©️ DΛNDELION
Une soudaine aura de chaleur les enveloppe alors qu’ils ont pénétré plus loin dans la salle – une chaleur surnaturelle, qu’Arianne n’a jamais connue, doublée d’une pesanteur fétide. Elle se fige et regarde sans comprendre Quentyn s’avancer vers le dragon le plus proche, puis lever haut le bras pour révéler, dans l’éclat de sa torche, la silhouette massive du dragon, pris au cou par une lourde entrave. Rien ne semble réel dans cette scène à laquelle Arianne se sent assister comme de très loin, comme si elle n’était pas vraiment là – comme si rien de tout cela n’était réel. Abasourdie, incapable du moindre geste alors même que son instinct lui hurle de se mettre à l’abri, elle reste là, pantoise, les bras le long du cours, hypnotisée par cette vision d’horreur et de grandeur mêlées. Elle voudrait parler, dire à Quentyn qu’il faut partir maintenant ; elle voudrait lui crier de prendre la fuite, mais ses mots se perdent. Elle a oublié ce qu’elle avait de si urgent à dire. Rien n’existe que l’immensité de ce dragon dans le noir de la cave, et son frère, soudain si frêle face à la créature, brandissant la dernière lumière de ce monde à bout de bras, portant avec elle tout le courage dont il est capable.

Une lueur étrange se reflète dans les yeux d’Arianne. Elle est absorbée, fascinée par la vision de son frère – est-ce bien lui, est-ce bien le Quentyn qu’elle a connu, qui s’avance ainsi devant elle ? – qui commence à exercer des gestes si sûrs pour guider la bête vers l’obéissance. Cette admiration qu’elle lui porte est presque malsaine, tant il est évident que cette entreprise a tout d’une folie. Sang Targaryen ou non, qui d’autre que leur mère pourrait faire face à des monstres tels que ces dragons ? Et pourtant, Arianne est là, à regarder son frère s’emparer d’un fouet, appeler Viserion, s’approcher plus près encore pour entretenir ce lien évident qui semble s’être forgé entre lui et le dragon…

Mais quelque chose ne va pas. Le pressentiment est plus urgent que jamais. C’est le raclement de la chaîne, le crissement de griffes sur les dalles du sol qui la sortent de sa torpeur et la font réagir. Elle est frappée de plein fouet par l’évidence, enfin elle prend conscience du danger et reprend possession de tous ses moyens. Les réflexes reviennent à son esprit, ses membres endormis et elle s’arrache à cette vision surréelle au dernier moment pour s’interposer entre Quentyn et Rhaegal. Elle n’a le temps de voir qu’un éclair d’écailles vertes, puis la gorge incandescente du dragon avant de se jeter de toutes ses forces contre son frère, l’aplatissant brutalement au sol, derrière l’une des colonnes massives qui soutiennent les combles de la cave. Leurs têtes viennent heurter le sol ; la torche que portait Quentyn est tombée et s’est éteinte, mais le jet de flammes est tel qu’on y voit comme en plein jour ; l’air tremble sous l’effet d’une chaleur insoutenable qu’Arianne sent la frôler de justesse. C’est l’instinct qui la guide désormais, il n’est plus question que de sauver leur peau ; elle sait exactement ce qu’elle doit faire mais d’abord elle remarque que l’étoffe dont Quentyn est vêtu a pris feu par endroits ; elle se sert de sa cape pour étouffer les flammes sans prendre le temps de regarder où il a été touché. « Quentyn ! » hurle-t-elle alors qu’elle le relève de toute sa force contre la colonne qui les protège encore. Elle n’a pas besoin d’en dire plus, elle sait qu’il a compris ; il est encore hébété mais elle voit dans son regard que toute trace de folie a disparu, il est comme elle forcé de se soumettre humblement à ces créatures indomptées. Arianne profite d’un répit pour entraîner son frère vers l’escalier ; il fait noir désormais mais elle se souvient précisément de la direction à prendre, et il ne faut pas attendre très longtemps pour que les dragons rallument les flammes autour d’eux. La chaleur est insoutenable mais il faut tenir ; les entraves les retiennent suffisamment loin pour qu’ils puissent se mettre hors de portée.

Enfin, Arianne entrevoit la sortie ; elle se jette dans le couloir, entraînant Quentyn avec elle. Les rugissements, le bruit assourdissant des chaînes affolées se font plus lointain et Arianne repousse de toutes ses forces la lourde porte contre l’ouverture, les dérobant à jamais au regard de Viserion et Rhaegal. À bout de souffle, le visage dégoulinant de sueur, elle s’accorde une seconde pour se calmer sans comprendre tout à fait qu’ils viennent d’échapper à la mort, puis elle se tourne vers Quentyn ; elle n’a plus qu’une idée en tête, une idée obsédante ; enfin, elle s’écoute quand elle lui dit : « Il faut qu’on quitte Meereen Quentyn, il faut qu’on rentre à Dorne. » Et, cette fois, alors qu’elle prend sa première décision sage, elle incarne pleinement l’autorité de son rang, tant d'aînée que d’héritière parce qu’il est évident, au son de sa voix, qu’il n'y a aucune discussion possible.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Elojs
Féminin MESSAGES : 1891
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : parsienne .......
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : fantastique (hp, hg, disney), réel, mais ouverte à tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
simba Hélo



Quentyn
Martell

J'ai 19 ans et je suis à Meereen, mais je viens de Dorne. Dans la vie, je suis prince héritier et je m'en sors plutôt mal. Sinon, grâce à ma malchance, Daenerys est déjà mariée et ne veut pas de moi et je le vis plutôt mal.

Fils de Doran Martell, Prince de Dorne. Neveu d’Obéryn et Elia -qui a été assassinée par la Montagne. Rebelle contre le pouvoir mis en place à Westeros, contre les Lannister.


darren criss ©️ JAE.
C'est l'appel d'Arianne qui lui fait prendre conscience qu'il ne sait pas réagir, la gueule rougeoyante du dragon l'affolait, mais sans le faire bouger. Quentyn était planté là, entre les deux dragons, l'un qu'il pensait maîtriser, l'autre qu'il voulait impressionner par le premier. Il pensait réussir, cette mission naît de son esprit ne venait pas de lui, c'était forcément beaucoup plus fort. Pourquoi est-ce que cela ne pouvait pas marcher ? Il n'avait pas prévu de plan de secours, ou de repli. Il allait forcément réussir. Ou mourrir en essayant. Plus rien d'autre n'avait de sens. Plus rien, sauf la voix d'Arianne. Elle le sort de sa léthargie, mais avant qu'il n'ait le temps de bouger, elle se jette sur lui. Voulant faire rempart au dessus de lui, elle le pousse sur le côté.

Après quelques secondes d'une chaleur à couper le souffle, le feu s'éteint. L'esprit de Quentyn est embué, il n'y voit pas grand chose, de toute manière il n'ose ouvrir les yeux. Il sent Arianne contre son côté, elle dit sûrement quelque chose, elle le pousse en tout cas, mais n'entend pas, parce que la douleur est partout et le paralyse. Elle est arrivé aussi soudainement que ses pensées, maintenant qu'elle est présente il ne peut plus l'annihiler. Ses bras qu'ils avait placé devant son corps le brûle et quand il ouvre les yeux il voit des flammes, qu'Arianne essaie désespérément d'éteindre. Tout le corps du jeune homme est au ralenti, comme son esprit. Il est spectateur de sa propre vie. Arianne l'aide à se relever et docilement il la suit, il a mal partout, il a oublié ce qu'il faisait là, il n'a plus conscience de rien sinon sa douleur, alors il se laisse porter. Pour la seconde fois, il s'en remet à Arianne corps et âme.

Les voilà hors des murs de braise, la chaleur redevient supportable, mais Quentyn n'en a cure, il regarde les yeux dans le vague, la porte refermée par Arianne. « Il faut qu’on quitte Meereen Quentyn, il faut qu’on rentre à Dorne. » Léthargique, Quentyn acquiesce avant de tomber sur le mur pour se poser. L'esprit lui en a trop demandé et la douleur est insoutenable depuis trop longtemps. Son corps, ses bras brulés surtout le font souffrir. « J'ai mal. » annonce-t-il de sa voix chevrotante. Il a du mal à lever ses bras et plus aucun tissu ne les recouvre, la chair est à vif. Et pire que tout, ni elle ni lui ne connaissent les remèdes.

Quentyn se force à mettre un pied devant l'autre pour atteindre la sortie, à suivre Arianne qui le soutient du mieux qu'elle peut. « Tu as raison, on rentre. » Un larme s'écrase sur ses joues, ses secs sont sec à cause de toute la chaleur présente dans la pièce qui a brûlé toute l'humidité, mais la rage d'avoir tout perdu lui fait honte, alors cette larme signifie qu'il se sent médiocre. Il espère juste qu'on ne le reconnaîtra pas, que Doran ne sera pas déçu de lui, que les gens l'accueilleront quand même. « Aide-moi. » Sa prière est dite dans un seul souffle, Arianne ne l'a peut être pas entendue, puis elle n'aura pas compris le vrai sens. Quentyn veut de l'aide pour son arrivée à Dorne, pour redevenir un homme confiant en ses actes, là il est au plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Confrontation (Quentyn & Arianne Martell)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réunion de famille [Arianne Martell]
» Arianne Martell - L'Etoile de Dorne
» Guess who's back... ft. Arianne Martell & Oberyn Martell
» [-18] Dentelle de Myr et passion dornienne [PV Ulwyck Uller - Arianne Martell]
» Quentyn Martell ☼ The wisest men follow their own direction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: RP terminés-
Sauter vers: