Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Marche noire au bord du gouffre (feat. Azylth)
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 17:56 par Houmous

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 16:55 par Charly

» Dusk till dawn ((stormy dream))
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 16:12 par Mad Max

» Moi et mon petit style.
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 13:46 par Frida K.

» Au-delà des mirages, le monde est nôtre [ ft Frida K.]
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 13:35 par Frida K.

» Jusqu'à la fin des temps - feat Nemo
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 12:03 par Nemo

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 11:46 par Gäa

» La coloc magique
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 10:51 par Dinamite

» Wine isn't the only thing that gets you drunk (avec Edward)
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 EmptyAujourd'hui à 3:46 par Scarlett Thompson

Le deal à ne pas rater :
Où acheter la display japonaise One Piece Card Game PRB-01 One Piece ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Maybe a new start? ft Arthécate

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 19 Nov - 19:57

Adam Collins
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis coach de boxe et proprio de mon gym et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et papa et je le vis plutôt moyen.

Adam est un homme de 35 ans et père d'un fils de 5 ans nommé Max. C'est un homme doux, bon et gentil. Très protecteur envers son fils, il essaie de le protéger le plus possible des aller-retour de sa mère qui part pour des raisons super débiles. (promotion, besoin de voir autre chose, envie de vivre sa vie....) Cependant Adam sait que c'est pour des hommes qu'elle fait ça. Propriétaire d'un gym, il enseigne la boxe aux gamins paumés de son quartier. Pour avoir le moins de dépenses possibles, il a un grand appart au-dessus de son gym. C'est un homme un peu (beaucoup) orgueilleux. Il ne demande pas ou peu d'aide préférant ne rien devoir à personne. Ancien boxeur semi-pro, il n'aime pas trop parler de sa vie d'avant car il ne faisait pas ceci pour lui mais pour ses parents qui voyaient en lui le poulain prometteur. Depuis qu'il a arrêté, il ne parle presque plus à ses parents.

Max, mon fils, mon microbe
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 F28f62ed6f498c0b8c03eb1090f03ed885179652
Elle n’avait pas tort pour notre amour d’adolesent. Elle avait des cicatrices et moi je m’étais jeté dans la boxe mais c’était surtout pour que mes parents voient comment je souffrais, comment j’avais de la peine, qu’ils me rassurent et visiblement ils avaient échoués. Enfin échoués… il avait préféré me dire que j’étais un homme fort et que pleurer c’était pour les gamins. Toujours est-il que je m’en étais pas trop mal sorti d’ailleurs  Déviant la conversation sur ce que nous avions à faire pour le lendemain lui lançant même une taquinerie au passage.

- Ce n’est pas bien de faire des promesses qu’on ne peut pas tenir Mlle. Wilson, tu as besoin de mes gros muscles. Alors exploite comme tu veux.

C’était un coup à donner, oui j’avais quelques douleurs mais rien de dramatique non plus. Cependant je ne pouvais nier que le massage me faisait un bien fou et que ça aidait à la détente. Ce fut mon tour de masser sa petite main endolorie en lui disant que pour les prochains jours, elle devait prendre ça tranquille et que je m’occuperais de charrier les boîtes et autre trucs pour la maison. Je me doutais bien qu’elle refuserait, même que le contraire m’aurait étonné.

- Tu déballeras les cartons avec Max, puis même tu ne veux pas me laisser tout faire… je suis plus tête de mule que toi. dis-je avec un sourire.

Suite à ma proposition, mon sourire s’élargit en la voyant se mettre à califourchon sur moi. Il se changea même en un sourire taquin en la volant prendre plus de temps pour se dévêtir. Je ne me fis pas prier pour me relever et l’étreindre un peu plus. J’aimais bien la sentir se coller contre moi un peu plus, entendre ses soupirs et ses gémissements au creux de mon oreilles. J’aimais sentir son cœur battre si fort dans sa poitrine qu’il se joignait au mien en une musique à l’unisson. Oui on en n’était plu aux premières fois mais à chaque fois c’était… exceptionnel! J’aimais prendre le temps de parcourir son corps et la faire frissonner. Ce soir je m’y appliquais plutôt bien d’ailleurs et je dois dire que je n’étais pas en reste non plus. Elle se mettait merveilleusement à la tâche pour me faire trembler de plaisir. Jusqu’à ce que nos corps humide finisse par se séparer, à bout de souffle et riai doucement à sa réplique complètement épuisé mais tellement heureux et amoureux.

- Je pense que j’en ai une bonne idée maintenant.. me moquais-je amoureusement, Je t’aime ma petite reine.

Je fermai mes bras sur son petit corps lové contre moi complètement repu d’amour et de tendresse. Je m’endormis, calme, détendu et surtout complètement amoureux. Même les jours suivants je ne descendais pas vraiment de mon petit nuage. Bon pas que j’y ai jamais descendu depuis que nous étions ensemble en fait, mais je veillais bien jalousement à ce qu’elle utilise sa main le moins possible. Puis en même temps avec tout mon petit monde du gym, même moi j’ai eu droit à ne pas trop exploiter mes muscles. Les boîtes s’empilaient dans chaque pièce et le week-end on allait en défaire quelques-unes. Enfin… moi et Jane parce que Max était trop occupé à courir partout dehors, dans la maison et surtout bien exploiter sa cabane. Je n’avais toujours pas réglé la question de l’appart mais je ne m’en faisais pas, je trouverais bien une solution. Si je ne trouvais personne je pourrais le tourner en bureau donc je serais tranquille pour ma paperasse mais trop loin si un problème arrivait. Je revenais toujours au même point: Je devais attendre.

Ce jour-là j’étais justement à mettre de l’ordre dans ma paperasse après que Stan m’eut fait une remontrance que je ne faisais pas trop attention à mon épaule et mon dos mais je lui expliquais pourquoi je le faisais. Jane devais reposer sa main, elle en abusait trop depuis un moment. Ce à quoi Stan me sourit en secouant la tête lentement.

- Et si toi tu prenais une pause prince charmant?

- Je dois mettre mes papiers en ordre et…

- Je le ferais. Allez ouste, invite ta princesse à manger. Ça lui fera une jolie surprise.


Est-ce que j’avais vraiment le choix? Visiblement pas. Je poussai un soupir, abdiquant et prenant le chemin de l’école avec un lunch pour deux acheté à la supérette du coin. Je me présentai à l’école et l’air surpris de la secrétaire me fit sourire alors qu’elle se demandait si j’avais rendez-vous pour Max. Je secouai la tête en lui disant que je venais voir Jane.

- Oh! Elle n'avait pas de cours à la dernière période. Je crois qu’elle est toujours dans sa classe.

Je la remerciais gentiment et me dirigeai vers la classe de Jane. Arrivé à l’embrasure de la porte de sa classe je fis un sourire en la voyant et cognai doucement à sa porte pour ne pas qu’elle meure de peur.

- Bonjour, il semblerait qu’une certaine Jane Wilson traîne ici et j’ai même un lunch pour elle.dis-je en brandissant le sac.

Je m’avançai dans son local en posant le sac sur son bureau et avançant lentement vers elle et enlaçait sa taille.

- À moins que vous ne vouliez pas de la présence de votre gentlemen préféré… auquel cas gente dame, je repars avec mon repas.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 20 Nov - 7:10

Jane Wilson
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis illustratrice et professeur d'Art plastique et je m'en sors plutôt bien, je trouve. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Je suis plus tête de mule que toi affirma-t-il tout en affichant un sourire satisfait.
Hum…Ça, c'est ce que tu crois mon amour, c'est ce que tu crois, raillais-je gentiment avant de grimper sur ses jambes. Et…

Je me blottis contre lui, la main posée sur son torse, juste sur son cœur en réalité.
...Je t’aime ma petite reine.
Et moi je t'aime plus encore, rétorquais-je en relevant mes yeux amoureux vers lui. Mais pourquoi tu m'appelles "petite reine"?

Cela faisait un moment que je me posais cette question. Il avait ses raisons, on ne choisit pas un surnom sans en avoir, mais celui-ci me mettait un peu mal à l'aise… Nous devions avoir une image de la reine totalement différente, cependant, je voulais connaître la sienne.

Les jours suivants furent également bien chargés. Mon box était vide à présent et mes cartons avaient été déposés dans notre nouvelle maison. À dire vrai, nous étions tous fatigués par ce déménagement qui n'en finissait jamais… Il nous tardait tant de pouvoir enfin y emménager pour de bon.

Ce jour-là, je profitais de la pause méridienne pour m'exercer à la peinture. Je pouvais tenir un pinceau de taille fine pendant une dizaine de minutes avant que ma main ne se mette à trembler comme une feuille morte. Et encore, pendant ce petit laps de temps où je pouvais peindre, ce n'était que pour constater la maladresse de mes traits… Malgré tout, je ne baissais pas les bras et continuais de m'entraîner chaque jour d'école. Il m'arrivait de temps à autre de m'énerver et de me mettre à pleurer, voilà pourquoi je préférais éviter de pratiquer chez les Collins… Je ne voulais pas les inquiéter avec mes émotions toutes plus explosives les unes que les autres.

Voilà pourquoi je lâchais aussi brutalement mon pinceau lorsque j'entendis la voix d'Adam. Enfin, ça plus la surprise qui allait avec ma concentration en dent de scie. Je ne l'avais pas entendu arriver.

Tu m'as fait peur, Adam !

Je me baissais pour ramasser mon pinceau, envoyant d'abord la main droite…La maladroite refusa tout bonnement de pincer pour le rattraper. Cet exercice me rendait toujours très nerveuse, même si je faisais tout pour relativiser. Il ne fallait guère plus de quelques minutes pour me calmer, mais cette fois, j'avais été stoppée dans le processus. Je pestais légèrement avant de récupérer le pinceau de ma main gauche… Peut-être devrais-je m'entraîner avec celle-ci… Une fois l'outils en ma possession, je le posais dans le bocal plein d'eau, avant d'avancer vers mon compagnon pour le saluer plus convenablement.

À moins que vous ne vouliez pas de la présence de votre gentlemen préféré… auquel cas, gente dame, je repars avec mon repas.
Hum, tu serais si mignon en collants, pouffais-je avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Cependant, je ne peux résister à l'envie de le taquiner un peu… Mais… Qu'est-ce qui te fait dire que tu es mon gentlemen préféré ? J'aime tellement Charles Carson de la série Downton Abbey, il est si…raffiné.

Je l'embrassais un peu plus ses joues, ses lèvres… Avant de m'éloigner poliment parce que nous étions tout de même dans une école et que ce n'était pas le bon endroit pour laisser parler ses hormones.

Que me vaux l'honneur de cette délicate attention ? lui demandais-je en récupérant une chaise taille adulte pour la poser devant mon bureau.

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Lun 20 Nov - 16:33

Adam Collins
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis coach de boxe et proprio de mon gym et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et papa et je le vis plutôt moyen.

Adam est un homme de 35 ans et père d'un fils de 5 ans nommé Max. C'est un homme doux, bon et gentil. Très protecteur envers son fils, il essaie de le protéger le plus possible des aller-retour de sa mère qui part pour des raisons super débiles. (promotion, besoin de voir autre chose, envie de vivre sa vie....) Cependant Adam sait que c'est pour des hommes qu'elle fait ça. Propriétaire d'un gym, il enseigne la boxe aux gamins paumés de son quartier. Pour avoir le moins de dépenses possibles, il a un grand appart au-dessus de son gym. C'est un homme un peu (beaucoup) orgueilleux. Il ne demande pas ou peu d'aide préférant ne rien devoir à personne. Ancien boxeur semi-pro, il n'aime pas trop parler de sa vie d'avant car il ne faisait pas ceci pour lui mais pour ses parents qui voyaient en lui le poulain prometteur. Depuis qu'il a arrêté, il ne parle presque plus à ses parents.

Max, mon fils, mon microbe
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 F28f62ed6f498c0b8c03eb1090f03ed885179652
Je sais que je ne faisais pas le poids devant Jane. Un battement de cil et voilà j’abdiquerais. Mais trève de lui donner raison! On en profita pour s’aimer bien comme il faut. C’est lové contre moi qu’elle me renvoya mon je t’aime mais sa question elle me fit relever les sourcils légèrement.

- Bien… parce que je t’appelais comme ça avant ET que tu es la reine de mon coeur… répondis-je comme si c’était l’évidence même. Mais si tu n’aimes pas j’arrête…

Et lui en trouver un plus boboche au choix. C’était peut-être idiot ou même enfantin mais je trouvais que ça tombait bien. Que c’était même tout désigné pour elle. Je lui fis un sourire affectueux me perdant dans ses iris d’émeraude. Les jours suivants par contre étaient épuisants au point que je rêvais de coucher Max en arrivant pour aller me coucher à mon tour. C’était un coup à donner mais pour être bien honnête, j’avais vachement hâte qu’on emménage pour de bon. C’était une question de semaines… enfin j’espère. M’étant fait chasser de mon propre gym j’allais donc surprendre Jane avec un repas et la voir assise à tenter de peindre me fit sourire. Bon elle ne peindrait pas sur la place demain matin mais c’était déjà une belle amélioration, une très grande même. Cependant la voir sursauter, entraînant le petit pinceau dans la chute, me fit faire un sourire contrit. Je me retins de ne pas aller ramasser le petit bout de bois qu’elle s’échinait à prendre. Je m’excusais doucement de l’avoir fait sursauter mon but n’était pas de l’apeurer. S’avançant vers moi je pouffais de rire en plissant le nez. Moi? En collant? Non plutôt mourir! Je devais être bien moche en collant.

- Charles Carson n’est pas réel, c’est un personnage de série. Tandis que moi… je suis réel, beau garçon et à ton service. Donc… ton gentlemen préféré.

Quelle logique de merde! Mais pas complètement fausse non plus et pour dire vrai… Je n’avais AUCUNE idée qui était ce Charles Carson. Entre lui fictif et moi réel… j’étais le meilleur. Prenant place sur la chaise je m’appuyai sur son bureau sur un coude et penchai la tête sur le côté en lui souriant doucement

- Bien deux choses. Un: Je me suis fais éjecté de mon bureau par un vieux bougon qui m’a fait la morale parce que je ne faisais pas attention à mon corps. Deux: J’ai pensé à un pique-nique mais vu la neige et le temps froid j’ai pensé que venir ici serait plus juste. Et en prime…

Je déballais le repas pour lui exposer une soupe bien chaude et réconfortante et des salades repas bien consistante. Bon il y avait du fromage et même du dessert et même de l’eau pétillante si c’est pas gentil ça!

- Bon ce n’est pas gastronomique et tout commercial MAIS, ds-je en levant l’index, choisi avec amour par votre humble serviteur madame.

Je lui donnai sa soupe et prit la mienne en relevant le regard vers elle.

- D’ailleurs, tu ne m’as pas dit que tu arrivais à tenir un pinceau aussi fin. Je suis fière de toi, sincèrement.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mer 22 Nov - 7:25

Jane Wilson
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis illustratrice et professeur d'Art plastique et je m'en sors plutôt bien, je trouve. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Bien… parce que je t’appelais comme ça avant ET que tu es la reine de mon cœur… Mais si tu n’aimes pas j’arrête…
C'est pas que je n'aime pas, c'est juste que ce surnom me met un peu mal à l'aise.

Je lui expliquais qu'entre l'image de la reine des abeilles et celle de la reine d'un pays, par exemple , je n'arrivais pas à trouver quoique ce soit de tendre ou de romantique. L'une pondait à tout va en dépendant entièrement d'une colonie, l'autre dominait tout un royaume. Je savais, évidemment, que ce surnom n'avait strictement rien à voir avec l'une ou l'autre de ces images, mais mon imagination tordue ne me permettait pas vraiment de prendre suffisamment de distance avec ces dernières.

Je ne serais pas contre un autre surnom… Un peu moins royal ou extrême.

J'avais déjà entendue un homme appeler sa femme "ma déesse"... Je me souvenais encore parfaitement de l'envie de vomir qui m'avait assaillie ensuite.

*****


Charles Carson n’est pas réel, c’est un personnage de série. Tandis que moi… je suis réel, beau garçon et à ton service. Donc… ton gentlemen préféré.
Hm… Dommage… Je préfère les vilains garçons, lançais-je en souriant avant de faire un peu de place sur mon bureau.

Je lui demandais ensuite ce qui me valait l'honneur de sa visite à cette heure… Chose qu'il ne faisait jamais… Il ne s'agissait pas là d'un reproche, bien au contraire, mais c'est ce côté "exceptionnel" qui rendait sa visite aussi surprenante.

Oh… Alors l'idée ne vient même pas de toi ? Je suis déçue… soupirais-je sur cette demi-vérité. Après tout, il m'apportait quand même à manger alors… Je n'allais tout de même pas râler pour ça.

Bon ce n’est pas gastronomique et tout commercial MAIS, choisi avec amour par votre humble serviteur madame.
Ça tombe bien, je déteste la bouffe gastronomique. Merci mon chéri, dis-je en déposant un baiser sur sa joue avant de m'installer pour manger.

Je récupérerais la soupe ainsi que les couverts qu'il me tendait et ne me fis pas prier pour manger.

D’ailleurs, tu ne m’as pas dit que tu arrivais à tenir un pinceau aussi fin. Je suis fière de toi, sincèrement.
Je le tiens… C'est tout. Je suis totalement incapable du moindre travail de précision… rétorquais-je en haussant les épaules pour feindre la nonchalance. Je finirai bien par y arriver… Ou pas. On verra.

Je refusais de laisser tout cela m'affecter davantage… Hors de question de donner cette satisfaction à Nate. En brisant ma main, c'est toute ma vie qu'il avait voulu détruire, alors autant lui prouver le contraire.

En revanche, je peux tenir un pinceau taille 12. Je me débrouille pas trop mal avec l'aquarelle même si je n'ai jamais vraiment aimé ça… Bref. Que comptes-tu faire après le déjeuner ?

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Sam 25 Nov - 17:43

Adam Collins
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis coach de boxe et proprio de mon gym et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et papa et je le vis plutôt moyen.

Adam est un homme de 35 ans et père d'un fils de 5 ans nommé Max. C'est un homme doux, bon et gentil. Très protecteur envers son fils, il essaie de le protéger le plus possible des aller-retour de sa mère qui part pour des raisons super débiles. (promotion, besoin de voir autre chose, envie de vivre sa vie....) Cependant Adam sait que c'est pour des hommes qu'elle fait ça. Propriétaire d'un gym, il enseigne la boxe aux gamins paumés de son quartier. Pour avoir le moins de dépenses possibles, il a un grand appart au-dessus de son gym. C'est un homme un peu (beaucoup) orgueilleux. Il ne demande pas ou peu d'aide préférant ne rien devoir à personne. Ancien boxeur semi-pro, il n'aime pas trop parler de sa vie d'avant car il ne faisait pas ceci pour lui mais pour ses parents qui voyaient en lui le poulain prometteur. Depuis qu'il a arrêté, il ne parle presque plus à ses parents.

Max, mon fils, mon microbe
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 F28f62ed6f498c0b8c03eb1090f03ed885179652
Sa question me surprenait vraiment mais son explication elle me fit rigoler. Elle avait beaucoup trop d’imagination! Je tentais de relativiser, même lui dire que c’était tout mignon mais… non rien à faire. Elle n’aimait pas et elle voulait un truc plus… plus… bien je ne sais pas en fait. Pour vrai je me trouvais dépourvu, je trouvais ça juste parce qu’elle était bien la reine de mon coeur donc là mise à part “princesse” je trouvais que dalle.

- Je trouverais bien autre chose…

Même quand je me trouvais devant elle à l’école je ne trouvais rien mais je rit tout aussi doucement quand elle renchérit qu’elle aimait mieux les vilains garçons. Je plissai les yeux quelques secondes en pinçant les lèvres en souriant.

- Tu sais que je peux être tout ça à la fois hein?

Je lui expliquais le but de ma visite en étant tout à fait franc avec elle et le petit soupir qu’elle fit me fit sourire doucement.

- J’ai pensé un pique-nique mais vu le froid et la petite neige… je pense pas que tu ai aimé avoir les fesses au froid
dis-je pour me moquer.

Mais je notais que la prochaine fois… faire une surprise. Je disposais le tout sur son bureau et commençai à manger en soufflant sur la soupe et manger quelques bouchées avant de lui dire que j’étais fier d’elle comme elle arrivait à tenir un pinceau aussi fin. Elle me répondit avec nonchalance, haussant même les épaules mais je savais fort bien qu’elle n’était pas SI nonchalente que ça. Je savais fort bien que ça la frustrait, qu’elle avait des moments de découragement et de peine. Elle n’arriverait quand même pas à me berner, l’art était sa vie. Je restai un petit moment à la regarder tentant de trouver les bons mots pour requinquer son moral.

- C’est normal d’être découragé et avoir des moments de frustration tu sais. dis-je doucement et me penchai vers elle en plantant mon regard dans le sien, Je te connais très bien Mlle. Wilson et je sais aussi que malgré tout tu vas y arriver. Au départ tu n’aurais pas été capable de te servir de ta main…

Je lui fis un sourire en coin et me redressai pour continuer de manger lentement. En vrai, j’étais vachement fier d’elle. Elle était une battante, une guerrière. Elle avait décidé de tromper tout le monde et surtout de ne pas être SA victime. J’avais tout pour être fier d’elle. Quand elle parla de la taille du pinceau, je fis un sourire contrit. Je n’avais AUCUNE idée de quelle grosseur ça pouvait être.

- Tu sais que ma connaissance niveau pinceau ça se limite à ceux que j’utilise pour peindre la maison? dis-je pour me moquer.

Quand elle me demanda ce que je comptais faire après le déjeuner, je relevais le regard vers elle en haussant une épaule.

- J’ai pensé te kidnapper pour le reste de la journée mais je ne sais pas si c’est approprié, dis-je en lui faisant un sourire en coin, Je pensais aller finir la peinture dans la chambre de Max mais si tu as d’autre idée comme tomber malade subitement je ne pourrais pas te laisser comme ça et je dois te soigner…

Je savais bien qu’elle devait bosser mais si elle voulait aller se balader on pouvait le faire pas loin de l’école…
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Sam 25 Nov - 21:36

Jane Wilson
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis illustratrice et professeur d'Art plastique et je m'en sors plutôt bien, je trouve. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.



Tu sais que je peux être tout ça à la fois hein?
Je le sais, dis-je avant d'éclater de rire. C'est probablement pour ça que je suis amoureuse de toi, mon amour.

Et pour ponctuer le tout, je lui offris un clin d'œil des plus éloquent. Adam prenait toujours toutes mes bêtises au pied de la lettre et cela avait le don de m'amuser. J'aimais cette pseudo innocence chez lui, plus encore à présent qu'il ne ressemblait plus vraiment à l'adolescent dont j'étais tombée amoureuse autrefois.

J’ai pensé un pique-nique mais vu le froid et la petite neige… je pense pas que tu ai aimé avoir les fesses au froid.
Non, tu as raison. Aucune femme n'aime avoir les fesses au froid… pouffais-je malgré moi en évitant soigneusement de lui offrir l'une de ces plaisanteries graveleuses trop faciles…

Nous commençions alors à manger, débutant par la soupe encore bien chaude. De quoi nous réchauffer tout doucement. Et puis, étonnamment, je la trouvais plutôt bonne cette soupe. C'est là qu'il manifesta sa fierté à mon égard concernant mes progrès. Cela avait beau me toucher, je n'en restais pas moins frustrée… J'espérais tellement pouvoir faire beaucoup mieux. Mais bon, pour l'heure, il me fallait m'en satisfaire, d'une manière ou d'une autre.

C’est normal d’être découragé et avoir des moments de frustration tu sais… Je te connais très bien Mlle. Wilson et je sais aussi que malgré tout tu vas y arriver. Au départ tu n’aurais pas été capable de te servir de ta main…
Je sais… rétorquais-je en souriant malgré mes lèvres pincées. Je lui pris doucement la main, la serrant tendrement dans la mienne. Ta confiance me fait du bien, merci.

Néanmoins, c'était plus fort que moi, il fallait que je pointe du doigt ce qui ne me convenait pas. Malgré tous mes efforts, je ne parvenais toujours pas à accomplir le moindre travail de précision. Ma main fatiguait toujours aussi vite et tremblait bien trop pour me permettre de tracer le moindre traits fin. Mais il avait raison, je finirais forcément par y arriver. Je devais seulement éviter de baisser bêtement les bras…

Tu sais que ma connaissance niveau pinceau ça se limite à ceux que j’utilise pour peindre la maison?
C'est ça, un pinceau taille 12, dis-je en lui montrant un pinceau plat à la pointe d'une dizaine de millimètres. C'est le plus gros que j'utilisais autrefois pour les illustrations.

Je ne le regardais pas en disant cela. Je ne voulais pas vraiment qu'il lise la déception dans mon regard. A la place, je me concentrais sur ma salade avant de lui demander ce qu'il comptait faire de son après-midi.

J’ai pensé te kidnapper pour le reste de la journée mais je ne sais pas si c’est approprié. Je pensais aller finir la peinture dans la chambre de Max, mais si tu as d'autres idées comme tomber malade subitement je ne pourrais pas te laisser comme ça et je dois te soigner…
Adam Collins, serais-tu en train de me demander de me faire porter pâle pour manquer le travail ? lui demandais-je en haussant un sourcil. C'est très tentant, mais aujourd'hui, je ne peux pas.

Il fallait parfois se montrer raisonnable, plus particulièrement face à nos responsabilités. En cette période, les élèves façonnaient avec application les petits cadeaux qu'ils avaient prévu d'offrir à Noël. Je ne pouvais donc pas leur faire rater la moindre séance, les pauvres.

Je me ferai pardonner quand on sera à New-York. J'ai beau avoir cette ville en horreur, elle a quand même quelques bons côtés…



Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Lun 27 Nov - 6:39

Adam Collins
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis coach de boxe et proprio de mon gym et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et papa et je le vis plutôt moyen.

Adam est un homme de 35 ans et père d'un fils de 5 ans nommé Max. C'est un homme doux, bon et gentil. Très protecteur envers son fils, il essaie de le protéger le plus possible des aller-retour de sa mère qui part pour des raisons super débiles. (promotion, besoin de voir autre chose, envie de vivre sa vie....) Cependant Adam sait que c'est pour des hommes qu'elle fait ça. Propriétaire d'un gym, il enseigne la boxe aux gamins paumés de son quartier. Pour avoir le moins de dépenses possibles, il a un grand appart au-dessus de son gym. C'est un homme un peu (beaucoup) orgueilleux. Il ne demande pas ou peu d'aide préférant ne rien devoir à personne. Ancien boxeur semi-pro, il n'aime pas trop parler de sa vie d'avant car il ne faisait pas ceci pour lui mais pour ses parents qui voyaient en lui le poulain prometteur. Depuis qu'il a arrêté, il ne parle presque plus à ses parents.

Max, mon fils, mon microbe
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 F28f62ed6f498c0b8c03eb1090f03ed885179652
Le repas était bon et même assez consistant. D’ailleur je venais de lui dire qu’elle était tenace et même si elle feignait que ça ne l’affectait pas, je n’étais pas dupe. Je savais que ça jouait sur son moral et c’était compréhensible. J’essayais de  lui offrir le meilleur support possible même si je me doutais que je ne pesais pas si lourd dans la balance. Me montrant ce que c’était un pinceau 12, elle évita soigneusement mon regard pour mieux changer de sujet ensuite. Ok…. sujet sensible à ne pas aborder ici. Je lui dis donc mes plans pour le reste de la journée, enfin une partie de la journée en lui suggérant qu’elle pouvait même tomber malade et que je prendrais bien soin d’elle.

- Moi? Jamais je n’oserais! Tu me prête de bien vilaines intentions Jane, dis-je faussement offusqué, alors ce sera de peindre la chambre de Max alors.

Je terminai ma salade repas et bu quelques gorgées de mon eau pétillante alors qu’elle me dit qu’elle se fera pardonner lors de notre escapade à New York. Je fis un sourire en l’entendant et pris sa main doucement en la caressant du pouce.

- Tu n’as rien à te faire pardonner tu sais. Puis tu me montreras les bons côtés tant que tu garde une case pour le gros sapin que Max me supplie de voir ça devrait le faire. Puis, je n’ai jamais vu New York, pour moi tout a des bons côtés.  

Je lui souris tendrement et me levai pour aller l’embrasser et reprendre ma place pour finir ce repas. Je la quittai en lui souhaitant un bon après-midi. Comme promis je fini de peindre la chambre de mon fils et je pus attaquer la nôtre. Heureusement que Jane m’avait dit quelles couleurs allaient où sinon je pense que le blanc aurait été la couleur maîtresse. Je donnais la dernière couche et on pourrait enfin placer nos effets. Restait que la salle de jeu à faire mais pour ça j’allais avoir besoin des talents de Jane pour mettre un grand éclair sur le mur. Je rinçai les pinceaux et tout l’attirail pour me rendre compte qu’il y avait un moment que Max était de retour de l’école. Grognant un merde entre mes dents, je fini le tout rapidement et vérrouillait la porte et avant de partir j’envoyais un message à Jane lui disant que j’arrivais. Bon McCall n’est pas énorme donc c’était une question de minutes avant que je me gare. Je montai les escaliers et en entrant je fus accueilli par une tornade beaucoup trop content de me voir.

- Je suis désolé Microbe, j’ai travaillé plus que je le pensais.

- Mais c’est ici ton travail!

- Oui mais tu as pas vu que je lui tout sale? J’ai été finir ta chambre dans quelque temps on pourra aller meubler ta nouvelle chambre.


Mon fiston dans les bras je me dirigeai vers Jane et lui souris doucement

- Et la nôtre aussi est prête. ajoutais-je en lui donnant un baiser sur la joue. Mais là pour le moment je pense que je vais aller me débarbouiller.

Je posai mon fils par terre mais il me suivit jusqu’à la salle de bain et il grimpa sur le comptoir et me parlant de sa journée, de ses travaux, de ses jeux avec ses copains. En gros, il parlait comme une pipelette. J’enlevai mon chandail pour le balancer dans la manne à linge avec mon caneton sur les talons qui continuait son babillage et allait prendre un chandail tout propre et me tournai vers Max,

- Dis-moi, est-ce que tu étais inquiet quand tu as vu que je n’étais pas ici?

Il se tut dans la seconde. Je poussai un soupir et posai mon chandail et m’accroupit devant lui en lui faisant un sourire rassurant.

- Je suis vraiment désolé Microbe, vraiment. Mais si on veut habiter la maison je dois travailler dedans tu comprends? On va faire un marché tous les deux: Quand je vais aller travailler à la maison, je vais te le dire. Est-ce que ça te va?

- Hum… Marché conclu!
me dit-il en me tendant sa petite menotte.

Je lui souris un peu plus et serrai sa main et me relevai en passant une main dans ses cheveux. Je repris mon chandail allant à la cuisine.

- Oh! Oui! Avec Jane on fait un…il s’interrompit en voyant le regard de Jane, c’est un secret en fait.

- Ah…alors tiens ta langue.


J’enfilai mon chandail et allait voir ma belle rouquine.

- Tu as besoin d’aide?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 27 Nov - 7:33

Jane Wilson
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis illustratrice et professeur d'Art plastique et je m'en sors plutôt bien, je trouve. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Ce petit intermède avec Adam me fit le plus grand bien. L'après-midi put ensuite s'écouler paisiblement. Les enfants s'appliquaient avec grande attention. Tous se montraient si concentrés qu'ils purent grandement avancer dans leurs projets respectifs. J'avais d'ailleurs décidé de ne rien leur imposer du tout. Chacun d'eux était entièrement maître de son projet et je n'intervenais que lorsqu'ils me demandaient mon aide. Certains fabriquaient des objets en argile, d'autres des cadres photos avec des bâtonnets d'esquimaux. Quelques-uns faisaient même de la teinture sur t-shirt. J'aimais ce pêle-mêle de créativité, c'était toujours très intéressant à observer.

Les vacances de fin d'année approchaient à grands pas. Si bien que la plupart des élèves se montraient plus énergiques que d'ordinaire. Mes collègues, au contraire, paraissaient bien plus fatigués, à force de gérer tous ces petits débordements quotidiens. Au fond, j'avais de la chance, dans mes cours, les élèves étaient bien plus posés… En même temps, ils avaient de quoi faire…

Après l'école, j'emmenais Max au parc pour le laisser jouer un peu avec sa petite chérie du moment. Je discutais un peu avec la maman, la félicitant à mon tour pour sa grossesse. Après une petite heure de jeu, nous rentrâmes à la maison. Max était impatient de retrouver son père pour lui raconter sa journée mais fut bien triste de constater que ce dernier n'était pas encore de retour à la maison.

Je lui expliquais donc qu'Adam se trouvait à la nouvelle maison pour continuer d'avancer dans les travaux avant notre emménagement… Mais Max resta étonnamment silencieux. Alors je décidais de sortir du papier coloré et des ciseaux pour commencer à façonner quelques cartes de vœux qu'il pourrait offrir à ses amis… De quoi le tenir occupé en attendant le retour de son père.

Adam rentra peu après. Max bondit aussitôt de sa chaise pour le retrouver. Le père prit le fils dans ses bras avant de déclarer que la peinture des chambres était terminée.

Bon travail, rétorquais-je en souriant.

Je rangeais donc tout le petit désordre que nous avions étalés sur la table tandis que les Collins filaient dans la salle de bain. Après ça, je pus commencer à préparer le repas.

Oh Oui! Avec Jane on fait un… je lui lançais un regard exorbité. Les enfants ne devaient pas évoquer leurs projets auprès de leurs parents sans quoi, il n'y aurait pas de surprise. C'est un secret en fait.

Je lui souris avant de lever un pouce en l'air.

Tu as besoin d’aide?
Je veux bien que tu épluches et coupes les légumes, lui répondis-je en désignant ma main tremblante. J'en ai peut-être un peu trop fait aujourd'hui.

Mon téléphone sonna à ce moment-là, je m'en saisis pour voir le nom de ma mère s'afficher sur l'écran.

Bonsoir Maman.
Bonsoir ma puce… J'appelle pour savoir ce que le père Noël doit apporter à Max cette année… Il a bien dû faire une liste ?

Surprise, je me tournais vers Adam… Je n'avais aucune idée de ce que son fils avait listé ou non… Je lui répétais donc la question de ma mère, Max jouait tranquillement dans sa chambre et vu le bruit qu'il faisait, il y avait que peu de risque que ce dernier nous entende.

Bonsoir Adam ! s'écria-t-elle en entendant sa voix. Quand comptes-tu faire de ma fille une femme honnête et respectable ?
Et bien maman, moi qui pensais l'être déjà …
Vous vivez dans le péché !
Ahhhhh…Non, pas du tout. On vit dans un appartement !
Jane…
Fiche-nous la paix, maman. Je suis fraîchement divorcée…

Je lâchais un soupir avant de sourire à Adam, lui faisant signe qu'il n'avait pas à répondre à cette question.

Vous avez déjà acheté les billets ?
Oui, et j'ai même pris l'assurance annulation…


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Lun 27 Nov - 19:45

Adam Collins
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis coach de boxe et proprio de mon gym et je m'en sors de justesse. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et papa et je le vis plutôt moyen.

Adam est un homme de 35 ans et père d'un fils de 5 ans nommé Max. C'est un homme doux, bon et gentil. Très protecteur envers son fils, il essaie de le protéger le plus possible des aller-retour de sa mère qui part pour des raisons super débiles. (promotion, besoin de voir autre chose, envie de vivre sa vie....) Cependant Adam sait que c'est pour des hommes qu'elle fait ça. Propriétaire d'un gym, il enseigne la boxe aux gamins paumés de son quartier. Pour avoir le moins de dépenses possibles, il a un grand appart au-dessus de son gym. C'est un homme un peu (beaucoup) orgueilleux. Il ne demande pas ou peu d'aide préférant ne rien devoir à personne. Ancien boxeur semi-pro, il n'aime pas trop parler de sa vie d'avant car il ne faisait pas ceci pour lui mais pour ses parents qui voyaient en lui le poulain prometteur. Depuis qu'il a arrêté, il ne parle presque plus à ses parents.

Max, mon fils, mon microbe
Maybe a new start? ft Arthécate - Page 18 F28f62ed6f498c0b8c03eb1090f03ed885179652
Je comptais bien revenir mais cette fois bien avant que Stan me lance dehors de mon propre gym. Ça semblait lui faire plaisir même si ce n’était pas de ma propre initiative. Je terminai donc les chambres en me rendant compte que j’étais en retard pour le retour de Max de l’école. Je me faisais un point d’honneur d’être présent à son retour de l’école et en voyant que j’étais en retard je m’en voulais immédiatement. Cependant c’était sans compter qu’il bondit de sa chaise pour se ruer sur moi. Le carton, les ciseaux et la colle trônaient sur la table. Je m’excusai à mon fils de mon retard mais spécifier également que les chambres étaient terminées.

- Ça fait plaisir

Rétorquais-je alors que j’en profitais pour aller me changer et me débarbouiller avec Max sur les talons. Grimpant sur le comptoir il me raconta sa journée, toujours sur mes talons il me suivit dans la chambre ne s’arrêtant pas pour respirer jusqu’à ce que je mette le doigts sur son babillage incessant. Il n’avait pas besoin de le dire, je connaissais mon fils et son mutisme en était bien la preuve. Je fis donc un marché avec lui, qu’il accepta avec plaisir et ainsi lui redonna le sourire. Un peu plus et je savais quel était le projet de Max si ce n’était qu’il vit le regard de Jane à ce moment. Après un moment, il quitta pour aller faire je ne sais qu’elle raffut dans sa chambre et que je demandais à ma belle rouquine si elle avait besoin d’aide en l’enlaçant par derrière et quand elle me montra sa main, je serrais la mienne sur la sienne tremblante et resserrai mon étreinte en bécotant son cou.

- Tu me laisses faire le souper. Repose ta main. dis-je doucement souhaitant bien profiter de ce câlin un peu mais son téléphone… non.

Je me décollais légèrement et je souris quand je compris que c’était sa mère. je lui chuchotais un “Salue-la pour moi”. Elle me demanda ce que Max voulait pour Noël et je jetai un oeil rapide dans la chambre m’assurer qu’il était bien pris par son jeu. Je lui dis qu’il avait demandé des comic de super-héros, une grande figurine de Flash, quelques vêtements et autres petites choses qu’il m’avait demandé. Je pris les pommes de terre pour les éplucher et rit doucement en entendant sa mère s’exclamer au téléphone mais haussai les sourcils en l’entendant me demander quand j’allais faire de Jane “une femme honnête”

- Bien j’avais pensé à Noël mais elle veut pas alors… je ne sais pas dis-je sur un ton moqueur, Pour vrai Barbara, j’en sais rien on en a pas vraiment parlé.

Mensonge! Mais elle n’avait pas à le savoir. De toute façon, on avait à peine effleurer le sujet. Puis si je voulais la demander en mariage je ne le ferais pas devant plein de témoin, je voulais quelque chose de discret, quelque chose qui nous ressemblait.

- Et on a même des demandes très claires de Max et je ne penses pas qu’on a le droit d’y déroger. Jane sera notre guide.

Je continuais d’éplucher les légumes et les pomme de terre le temps qu’elle discute avec sa mère et une fois le tout sur le rond je la tirai à moi doucement pour l’emprisonner de mes bras.

- Et toi jolie rouquine, qu’est-ce que tu as mis sur ta liste du Père-Noël?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Mar 28 Nov - 4:11

Jane Wilson
J'ai 35 ans et je vis à McCall, USA. Dans la vie, je suis illustratrice et professeur d'Art plastique et je m'en sors plutôt bien, je trouve. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Informations supplémentaires ici.


Et bien, vous devriez en discuter. Vous venez d'acheter une maison ensemble, le mariage protégera vos intérêts en cas de…
Ouaaaah, maman, je t'en prie arrête. Tout ce romantisme et ces guimauveries me donneraient presque envie de vomir.

Je dévisageais Adam avec des yeux ronds comme des soucoupes. Ma mère pouvait se montrer très étrange par moment. Je finis par raccrocher… Cette conversation me dérangeait de plus en plus et je n'aimais pas l'idée que ma mère puisse mettre son grain de sel dans notre relation.

Et toi jolie rouquine, qu’est-ce que tu as mis sur ta liste du Père-Noël? me demanda-t-il juste après m'avoir ramené contre lui pour m'enlacer.
Rien du tout, répondis-je avant de déposer un baiser sur sa joue. J'ai déjà tout ce que mon tout petit cœur désire. Alors je n'ai rien à noter sur cette liste.

Il suffisait de faire l'inventaire de l'année qui venait de s'écouler pour se rendre compte de ma chance… D'autant plus si l'on retirait Nate de l'histoire. Quoi que… non, je ne le ferai pas. Sans lui, je ne serais peut-être pas revenue à McCall, en tout cas, peut-être pas cette année. De plus, sans l'agression, je vivrais toujours dans mon petit appartement… Je ne pouvais peut-être plus peindre, mais j'étais ici, auprès de l'homme de ma vie… En soi, il m'avait tout de même permis d'avancer dans ma vie de la plus belle des manières, même s'il m'avait fait connaître l'enfer avant cela.

Et toi, souhaites-tu quelque chose de particulier pour Noël ?

Je n'ai jamais été très douée pour les cadeaux. En réalité, je prenais même cela pour une sorte de corvée annuelle nécessitant de perdre un temps infini dans des magasins bondés. Je préférais généralement offrir des toiles inspirées par le destinataire… Évidemment, pour cette année, je ne pouvais vraiment pas y compter. Pas sans m'épuiser totalement du moins…

Max nous rejoint à ce moment-là et nous dévisagea, tour à tour, d'un air des plus inquisiteur…
Qu'est-ce qu'on mange ?
"Tambouille de papa Collins" rétorquais-je en souriant. Tu m'aides à mettre la table ?
D'accord.

Après le repas, Max eut droit à un petit dessin animé, le temps pour nous de débarrasser la table et de nettoyer la cuisine. La nouvelle maison était heureusement équipée d'un lave-vaisselle, comme il me tardait de pouvoir enfin profiter de ce confort. Une fois nos corvées terminées, nous pûmes aller nous installer sur le canapé, enlaçant le petit Collins, chacun de notre côté et ce, jusqu'à l'heure du bain. Après cela, l'instant câlin nous fut entièrement réservé et je pus me lover dans ses bras, en attendant que l'enfant ne revienne, vêtu de son pyjama.

Ce soir-là, la responsabilité de l'histoire me revint. Je laissais donc Max choisir son livre préféré avant de lui narrer l'histoire d'un tyrannosaure qui n'avait pas d'ami parce qu'il ne pouvait s'empêcher de manger les animaux qu'il croisait… Jusqu'à sa rencontre avec une petite souris très maligne.

Ce n'est qu'après tout cela que vint notre temps à Adam et moi… Au fond, notre vie est composée de tout un tas de petits instants volés çà et là. Nous n'avons jamais eu de vraie vie à deux. Autrefois nous étions bien trop jeunes et à présent, nous étions trois. C'est peut-être pour cela que les petits moments grappillés dans la journée étaient si précieux pour nous deux. On savait en profiter. Chaque seconde était savourée…


Contenu sponsorisé
Maybe a new start? ft Arthécate
Page 18 sur 28
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 23 ... 28  Suivant
Sujets similaires
-
» Hell on wheels ft. Arthécate [/!\ -18]
» ezekiel ∇ oh take me back to the start.
» i'm going back to the start (sunrise)
» You sort of start thinking anything’s possible if you’ve got enough nerve.
» A fresh start isn't a new place its' a new mindset ft. Slyve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: