Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 12:50 par Charly

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë)

Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Lun 30 Jan - 11:39

Lenia
au Equuleus

J'ai 33 ans et je vis à Agea, une des principales villes de Mars. Dans la vie, je suis une Or, une sans Egale Scarifiée, ce qui fait que je suis l'élite de la société. Sinon, je viens de faire la rencontre d'un rouge et je sens que ça va bouleverser ma vie.

plus d'informations sur Lenia par-là



eliza taylor (c) historyavatar
Intérieurement je pousse un cri de satisfaction, j'avais raison et il le confirme ! Puis je me demande ce qui ne va pas, depuis quand puis-je me réjouir pour si peu ? Je suis une Sans-Égale Scarifiée, évidemment que je suis ce que l'humanité à de mieux à offrir, je suis douée, perspicace, futée, forte, intelligente, je bas facilement beaucoup de monde sur un ring et dans un débat politique. Alors pourquoi avoir juste sur cet avorton me tire une si grande fierté ? Les rouges sont censés être facile à cerner, mais c'est peut être parce que c'est la première fois que j'en vois de si près. Oui, je me rassure comme je peux, mais me dire que celui-là particulièrement m'intéresse est trop étrange.

« Ton âge ? »

Je ne peux m'empêcher de réagir, son âge, je le regarde rapidement, il est si petit, si frêle, que je lui donnerai à peine 15 ans, mais en effet, il est un peu ... voûté comme si la vie lui avait déjà trop pris, il a peut être la trentaine. Je me sens coupable soudainement, les Ors vivent vieux, quand ils ne sont pas en guerre. J'en connais plusieurs qui ont largement dépassé le centenaire et qui ne comptent pas mourir tout de suite, un Rouge ça dépasse rarement les 50 ans. Il est donc vieux. Alors que j'ai la vie devant moi.

Ses mots me heurtent, il continue le petit con, mais c'est un sourire qui s'étire sur mes joues. Ici, je suis seule avec lui, personne ne viendra nous trouver, je peux me permettre d'agir comme je l'entends car oui, même si nous dominons la Société, il y a des codes, personne n'a le droit de trouver un rouge intéressant, c'est en dehors de la ligne. On l'a bien compris à l'Institut, on a bien vu comment la guerre et la domination fonctionnait. Je n'suis pas du genre à dénigrer les Nymphettes et les Bronzes, mais je comprends ce que les Or de Fer veulent de nous et ce qu'ils attendent. Or, aujourd'hui, j'ai envie de mettre tout ça de côté, pour lui et ça m'fait peur. Alors je le prends comme une expérience, c'est plus facile.

« Pas si différent ? » Je me racle la gorge, ce qui fait plus de bruit que sa toux. « Tu sais, on le sait tout ça. Un des premiers discours que j'ai entendu » Je ferme les yeux et prends une inspiration. Quand je les rouvre je suis Au Augustus, froide, sans coeur et ma voix s'est transformée. « A cet instant, les couleurs qui forent la planète sont plus fortes que vous. Elles travaillent dès la naissance, elles sont endurcies par le labeur et par la haine. Leurs peaux et leurs âmes sont aussi épaisses et solides que l'acier. » Par chance, elles sont stupides. Je tais la dernière phrase. Et je redeviens Lenia. « On le sait, pourquoi crois-tu que j'ai ça » Mon doigt se perd sur ma cicatrice. « Pour passer le temps ? Non, on est les dominateurs de l'espace, vrais maîtres du monde, enfant on ne valait rien, certains ors qui se complaisent dans leur opulence, n'apportent rien à la société, mais moi, non, oh non, je ne suis pas comme toi. » Je ne ris pas, c'est terrifiant et je veux qu'il le comprenne. Je ne serais jamais son amie, on ne vient pas du même monde, mais je suis bien là haut, avec lui. « D'un coup de poing, tu meurs, j'ai plus de force dans mon petit doigt que tu en as dans ton corps entier. » Je n'veux pas l'effrayer, mais c'est vrai. Je n'ai même pas besoin d'arme pour me battre et gagner contre lui.

Je m'en veux d'avoir refroidi l'ambiance. « Tu veux que je l'avoue à voix haute pour te sentir mieux ? » Je le regarde dans les yeux, mêmes ses pupilles sont minuscules, et je suis certaine que je vois bien plus de chose que lui. « Je ne sais pas, t'es content ? Je ne sais pas ce que tu fous là, je ne sais pas pourquoi j'ai envie que tu restes, je suis curieuse, mais ça ne suffit pas, hein ? » Après l'avoir terrifié par mes mots violents, me voilà humble au possible. Pourtant, on m'a toujours appris à réfléchir à mes mots, à soigner mes entrées, je suis censée être douée, mais cet être-là me fait perdre mes moyens. Ce n'est pas logique. Je m'allonge par terre, pour regarder le ciel et fuir son regard. « J'en ai envie, de te parler, d'essayer de comprendre pourquoi t'es pas brisé comme les autres, je... à moins que tout ne soit un mensonge ? t'es le premier rouge à qui je parle. » L'aveu est si fort. Je n'ai jamais terrifié de rouge, même comme mon frère, un mot en l'air, rien, jamais. Et lui, lui n'est pas comme on m'avait dit qu'ils seraient. Alors est-ce que tout le monde m'a menti ? Ou est-ce que c'est lui qui est vraiment différent ? J'avale ma salive et secoue la main. « Oui oui mange, mange. J'ai plus faim. » Je m'en fiche de ce paquet de chips, parce que maintenant, une autre pensée me hante et je suis complètement fichue.
Horizona
Messages : 1535
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Ven 17 Fév - 22:12

Scar
De Cyros

J'ai 28 ans et je vis là où la cause me mène , actuellement sur Mars. Dans la vie, je suis un Haut Rouge et je m'en sors pas très bien , soyons honnêtes. Sinon, grâce à ma ma chance, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien , mais je suis en train de rencontrer celle qui sera l'amour de ma vie...
  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 Tumblr_oxd815OnDf1v03yllo2_400


My love, my love
Remember the cries
When winter died for spring skies
They roared and roared
But we grabbed our seed
And sowed a song
Against their greed

And
Down in the vale
Hear the reaper swing, the reaper swing
the reaper swing
Down in the vale
Hear the reaper sing
A tale of winter done

  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 Tumblr_pdblvhcQHP1v03yllo3_400


Robert Sheehan(c) akithespacecorgi
Je hausse un sourcil , décontenancé. Moi qui vient de lui reprocher que ces crétins d'Ors ne s'intéressent guère à qui nous sommes , voilà qu'elle me repose une question personelle. M'enfin rien de bien confidentielle , ceci dit.
Mon âge...Il me faut quelques secondes pour que je m'en rappelle moi-même. Je n'y accorde guère d'importance. Les Haut-Rouges peuvent dépasser la cinquantaine , mais c'est plutôt rare , ou alors c'est dans un état bien pire que le mien...

Pour ma part , j'aurai de la chance si je parviens jusqu'à la troisième décénies , parce que je crois que mes poumons ont décidé de se faire la malle très prochainement , genre dans les mois qui viennent. Il n'y a pas grand chose à y faire , de toute manière.

"J'ai 28 ans." , je réponds simplement. Et oui , je ne retourne pas la question , parce que j'en ai strictement rien à foutre de son âge. Elle pourrait aussi bien avoir 20 ans ou le même âge que la Au Lune , ça ne changera pas ma vie.

Aah...C'est parti pour le grand discours politique. Viens voir comment mon fion pète mieux que le tien. Comment je suis meilleure , comment t'es qu'une sale merde...
Sérieusement ? Moi qui avait un peu d'espoir , tout part en fumée , et je lève les yeux au ciel.

"Tu crois que tu m'apprends quelque chose ? Je sais très bien que tu peux me tuer avec l'ongle de ton petit doigt. Tout le monde le sait." , cela dit je n'avais pas vraiment conscience que certains Ors , enfermés dans leur confort , n'ont guère de valeur aux yeux de ceux qui plus forts. Ca ne devrait pas m'étonner du reste. "Tout cela a été manipulé , choisi , pour que ta race soit la meilleure. Ca ne veut pas dire que c'est juste ou mérité. T'es née avec énormément de force , d'agileté , de beauté...T'as pas eu à te battre pour gagner ces privilèges , tu les as de naissance. Ca ne vaut rien à mes yeux." , j'hausse les épaules. "Et , ce n'est pas contre toi spécialement que je dis cela ,même si ça semble te contrarier. T'es juste deconnectée de la réalité. Tu serais même pas là si les Rouges mourraient pas pour vous." , l'élan de colère , de froideur qui la traverse ensuite me fait flipper , je ne dirai pas le contraire.
Non la peur de mourir , mais celle de souffrir...

"Okay...C'est pas une histoire de me sentir mieux , ou d'être content. C'est que quoiqu'il se passe dans ma vie , à chaque seconde , je subis les caprices de petits Ors qui ne supportent pas de ne pas avoir ce qu'ils veulent." , je laisse échapper un petit rire. "Mais je suis brisé ! Tout le monde l'est , tu l'es sûrement aussi. Personne n'est sain d'esprit dans ce putain d'univers. Je ne ploie pas devant toi , parce que je n'ai rien à perdre. Voilà. Maintenant , tu peux être contente , je t'ai donné ma réponse. J'ai plus de familles , pas de femme , et ma maladie m'aura sûrement emportée dans moins de deux ans...Alors qu'est-ce que ça change pour moi de mourir affaibli par mon corps , ou pulvérisé par un Or , hein ? Rien du tout. Et , par dessus le marché , vous me dégouttez. C'est bon , ta curiosité est satisfaite ?" , que je finis avant de soupirer et de dévorer la fin du paquet de chips.
Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Jeu 23 Fév - 14:32

Lenia
au Equuleus

J'ai 33 ans et je vis à Agea, une des principales villes de Mars. Dans la vie, je suis une Or, une sans Egale Scarifiée, ce qui fait que je suis l'élite de la société. Sinon, je viens de faire la rencontre d'un rouge et je sens que ça va bouleverser ma vie.

plus d'informations sur Lenia par-là



eliza taylor (c) historyavatar
« Tu crois que tu m'apprends quelque chose ? Je sais très bien que tu peux me tuer avec l'ongle de ton petit doigt. Tout le monde le sait. »

Ses mots sont durs, mais vrais. Alors pourquoi, d'un coup, je me sens toute retournée ? Pourquoi la colère se met à gronder en moi ? J'aimais sa façon de répondre, je suis heureuse qu'il ait toujours su que je suis vraiment dangereuse pour lui... mais ça me paraît trop. Qu'est-ce que je fais encore là ? Mon esprit est large, compartimenté, je peux réfléchir et organiser, je peux penser à des millions de choses à la fois, pourtant, là, j'ai envie de piquer une crise et de fuir. C'est idiot. Je me sens idiote. Or, s'il y a bien une chose que je ne suis pas, c'est idiote.

Et puis, la colère prend possession de Scar et je perds mes moyens. C'est lui qui est plein de rage, c'est lui qui tape du pied, et ses mots me poignardent le coeur, car ils sont criant de vérité. Je le savais, du moins, je m'en doutais, mais les rouges sont si nombreux qu'ils étaient... interchangeable. Jusqu'à maintenant. Merde, merde, merde. Ce n'est pas bon du tout.

« Mais je suis brisé ! »

Je reste sans voix, accrochée à son discours, comme si c'était la seule parole humaine que je n'avais jamais entendu. Je songe à la famille Au Lune et à celle Au Augustus, avec Scar dans leur rang ils pourraient soulever des foules, ce gars est un orateur nait et il n'a pas peur. Il l'avait dit, au Augustus, qu'ils étaient courageux et forts, c'est la première fois que j'en prends réellement conscience.

Le silence s'installe entre nous, seul le craquement des chips qu'il mange l'interrompt, je ne sais pas quoi dire. Pour une fois, je suis sans voix. Je cherche la meilleure façon de désamorcer la situation, de m'expliquer, ou de l'envoyer chier. Je songe à l'abandonner là, sans rien dire, mais je ne le fais pas. Je choisis l'humilité et la vérité.

« Non, je ne suis pas satisfaite. » Je me relève et m'approche de lui. « Non, je ne savais pas. Non, c'est faux, je savais. Je savais pertinemment la vérité et je l'ai enfouie au plus profond de moi, le déni de vous croire satisfait de votre sort était la façon la plus simple pour vivre sereinement. Je n'avais pas le droit d'agir comme ça, mais je l'ai fait, comme tous les autres. » Je me rappelle de l'internat, je me rappelle de ceux qui sont devenus des roses ou des rouges, je me souviens bien que seuls les Ors - et encore - étaient heureux pendant cette période. Je savais la vérité, elle était sous mes yeux, mais j'ai préféré l'enfouir sous une bonne dose de déni. Ce qu'il me dit, c'est la voix qui sort du coeur, la vérité la plus pure qui m'empêche de continuer de m'enfermer. « Tu as raison, on le sait tous et on continue d'agir de cette manière. » Alors, je fais la première chose qu'aucun Or n'a jamais fait, mais je peux me tromper. Je me mets à genoux devant lui. « Je peux parler pour ma race, mais ça ne servirait pas tes intérêts, alors je te parle en mon nom » Je baisse la tête devant lui, ployant pour regarder ses pieds. « Je te demande pardon. » Et j'attends.
Horizona
Messages : 1535
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Mer 5 Avr - 21:01

Scar
De Cyros

J'ai 28 ans et je vis là où la cause me mène , actuellement sur Mars. Dans la vie, je suis un Haut Rouge et je m'en sors pas très bien , soyons honnêtes. Sinon, grâce à ma ma chance, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien , mais je suis en train de rencontrer celle qui sera l'amour de ma vie...


  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 Tumblr_ptnj3sOv7V1vuhyqmo6_400
My love, my love
Remember the cries
When winter died for spring skies
They roared and roared
But we grabbed our seed
And sowed a song
Against their greed

And
Down in the vale
Hear the reaper swing, the reaper swing
the reaper swing
Down in the vale
Hear the reaper sing
A tale of winter done



Robert Sheehan(c) akithespacecorgi
Le bruit du paquet de chips que je froisse dans mes mains est tout ce que j'entend pendant un sacré temps. Je n'ai pas envie de croiser à nouveau son regard après mon explosion de colère.
Quand bien même c'était légitime , j'aimerais bien finir de bouffer ces trucs méga salées avant de me faire exploser la tronche.

Parce que c'est bien ce qui va m'arriver , hein ?

Les Ors connaissent la vérité , j'en suis certain , mais c'est toujours plus facile de faire la sourde oreille. De détourner le regard , si je ne vois pas ça n'existe pas , je n'en suis pas responsable. "Ce n'est moi qui vous fait du mal" , ce genre de conneries.

Tous ces putain d'Ors sont responsables , tous autant qu'ils sont.

Et merde , je m'en fous.

C'est pas moi qui changera le monde , l'univers. Il faudrait plus que cela. Il faudrait plus qu'une femme qui se rend compte de la situation. Il faudrait que les Ors acceptent l'égalité , de renoncer à leurs privilèges.

Autrement dit , faudrait un putain de miracle , dirigé par un meneur d'hommes.
Qu'on cesse de ne juger la valeur de quelqu'un qu'uniquement sur la force de ses poings.

"Je ne te fait pas ces reproches spécialement à toi. J'imagine que si tu as enfoui cette vérité pour bien vivre , c'est que t'as au moins une bribe de conscience. Ou même d'empathie ? Nan , je vais pas rêver." , je lâche un rire sec , ironique.

Je ne sais pas si je me fous de sa gueule , ou si je veux juste ne pas croire que mon discours ait pu allumer une ampoule dans son cerveau.

Ce que l'Or fait ensuite me déconcerte totalement.
Pourquoi elle se met à genoux , là ?
C'est quoi ce délire ?

"Euh....Tu fous quoi là ?" , je lâche un peu paniqué. Elle veut me décapiter par en dessous ou quoi ? Je m'attend à tout moment à ce qu'elle sorte son rasoir pour me couper les couilles ou que sais-je encore. Je cligne des yeux , ébahi devant ses paroles.

Elle a trop bu ou...?

"Euh...Hum...T'es sûre que tu vas bien ? C'était bizarre là." , je fais remarquer toussant légèrement. "Tu t'excuses pour te sentir mieux ? Je n'ai pas besoin de ça. Je n'ai pas besoin d'excuses. D'espoir d'une vie meilleure , peut-être , mais pas de ça." , je soupire quand je recroise son regard , mais je m'autorise tout de même un sourire sincère. "Mais merci. Je suppose. C'est pas tous les jours qu'on voit une Or à genoux devant un Rouge pitoyable."
Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Ven 21 Avr - 20:44

Lenia
au Equuleus

J'ai 33 ans et je vis à Agea, une des principales villes de Mars. Dans la vie, je suis une Or, une sans Egale Scarifiée, ce qui fait que je suis l'élite de la société. Sinon, je viens de faire la rencontre d'un rouge et je sens que ça va bouleverser ma vie.

plus d'informations sur Lenia par-là



eliza taylor (c) historyavatar
Il est ironique et c’est assez étrange. Je sais gérer l’humour des Ors, je connais les différentes façons de faire des traits d’esprits, mais chez lui, l’humour est différent. Je découvre une nouvelle facette, ses mots sont teintés de rage, de colère, d’espoir peut être aussi. Dans ma vie, je n’ai vu que des drames pour le pouvoir et la politique, des jeux de mots d’apparence banaux qui ne servaient qu’à proférer des menaces ou à t’écraser sous terre. Lui, c’est différent.

Et c’est là je pense que je comprends mieux. Des siècles d’évolutions pour faire de la race Or des dominants… et pas un seul instant on s’est mis à penser que les autres faisaient parties de la même race, que les autres évoluaient aussi, que les autres avaient leur mot à dire. Ils sont plus faible. Point. Mais c’est si faux. C’est n’est qu’une différence physique, rien de plus. Niveau intelligence, ils n’ont rien à m’envier.

« Euh....Tu fous quoi là ? »

Je relève la tête, étonnée de sa réaction. Je le vois cligner des yeux. Il est aussi perdu que moi. Après sa réponse, je me redresse et m'assoit. Juste à côté de lui. Plus de distance, après ce qu'on vient de vivre, on s'en fiche un peu.

« Pour tout te dire, j'en sais fichtrement rien? » J'hausse les épaules, un peu las, mais un peu plus légère aussi. « J'ai envie, je sais pas, que ça change. Je » Je soupire en l'évitant du regard « je sais que c'est rien à côté de ce que tu as vécu, mais, je ne me suis jamais sentie à ma place. J'ai bien fini l'institut, mais j'ai pas une famille puissante, et j'ai largement été ignorée par les Grandes Maisons, mais ça m'allait, je voulais pas rejoindre leur hypocrisie. » Dire les choses à voix haute, ça m'aide, parce que je prends conscience de ce que j'ai toujours su. Je n'ai jamais formulé tout ça, même dans mes pensées ou avec quiconque, face à Scar, c'est facile de le dire. « Et là, t'es arrivé. Mon idiot de frère t'a martyrisé et toi, t'en avais rien à ... foutre. » Le dernier mot à mis un moment à sortir, c'est le genre de juron qu'on nous apprend à bannir dès notre plus jeune âge. Je suis loin de parler de Haut-Lingo, cette langue que seule la très haute société, style les Au Lune, emploie. « T'es pas pitoyable. » Le mot est sorti tout seul, cent ans après qu'il l'ait prononcé, mais j'avais besoin de le dire. « T'es pas pitoyable, regarde ce que t'as réussi à faire de moi. J'étais sûre d'avoir le droit de faire tout ce que je voulais et, en deux minutes de conversation, tu m'as convaincue que je n'étais qu'une sombre merde. » Je souris. J'suis loin d'être une sombre merde, mais ça fait du bien d'être dénigrée, au moins une fois de sa vie. De se rendre compte qu'en réalité, les Ors sont aussi pourris que les autres. Et qu'il existe des âmes pures dans ce monde de brute.

Je cherche mes mots, encore un instant, osant relever la tête pour capter son regard. « Je sais pas ce que je fais là encore, je sais pas pourquoi, et je sais pertinemment que tu vas me haïr encore toute ta vie, que tu vas sûrement me dénoncer d'ailleurs, mais j'ai envie d'en apprendre plus. J'y peux rien, t'es fascinant. » Je souris, et pour la première fois, le sourire est vrai. Ce n'est plus une façade ou une émotion calculée. C'est vrai. Et bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien !
Horizona
Messages : 1535
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Lun 8 Mai - 23:41

Scar
De Cyros

J'ai 28 ans et je vis là où la cause me mène , actuellement sur Mars. Dans la vie, je suis un Haut Rouge et je m'en sors pas très bien , soyons honnêtes. Sinon, grâce à ma ma chance, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien , mais je suis en train de rencontrer celle qui sera l'amour de ma vie...


  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 Tumblr_ptnj3sOv7V1vuhyqmo6_400
My love, my love
Remember the cries
When winter died for spring skies
They roared and roared
But we grabbed our seed
And sowed a song
Against their greed

And
Down in the vale
Hear the reaper swing, the reaper swing
the reaper swing
Down in the vale
Hear the reaper sing
A tale of winter done



Robert Sheehan(c) akithespacecorgi
Cette conversation n'a décidément aucun sens. Les Ors et les Rouges ne devraient même pas simplement parler. Ça ne se fait pas , en dehors du travail ou des services obligatoires. Pourtant , cette idiote ne veut pas me lâcher. J'ai encore peur qu'elle me tue , j'ai beau ne pas avoir peur de la peur , j'ai tout de même une certaine agoisse vis à vis de la souffrance potentielle ressentie.

Alors , quand elle se met à genoux devant moi , je me dis que ça doit encore être l'une de leurs ruses , de leurs châtiments pervers dont ils ont le don. Comme l'idée simple mais cruelle de pendre les "criminels".
Pourquoi ?
Parce que la gravité sur cette putain de planète empêche ta nuque de se briser , et que tu dois compter sur le bonté de quelqu'un pour t'aider à partir rapidement.

À ma grande surprise , Lena ne me tue pas , toujours pas je devrais dire , mais s'assois plutôt à côté de moi , autre acte étrange. Sa proximité me perturbe.

"Toi t'as envie que ça change ? Allons bon. Pouquoi tu voudrais ? T'as tout à y perdre." , je lui fais remarquer , toujours sarcastique. "Je ne sais pas trop en quoi consiste précisément l'Institut mais...Enfn t'auras peut-être pas envie de répondre , c'est ton choix , mais pourquoi les Maisons t'ont ignoré ? C'était pareil pour ton frère ?" , la curiosité est un vilain défaut, mais je pense lui en avoir suffisament livré sur moi pour qu'elle fasse de même. "Je ne crois pas t'avoir convaincu. Si tu as voulu voir au-delà , c'est toi qui l'a décidé...On est libres de nos choix , de nos manières de penser , même si vous les Ors prétendez le contraire." , je laisse apparaître un sourire moqueur sur mon visage , ça faisait longtemps , hum. "Mais je confirme : t'es une sombre merde."

Comme elle l'a si bien dit , je n'en ai rien à foutre. Je ne crois plus vraiment qu'elle me fera quelque chose de toute manière.
Je fronce toutefois les sourcils , à ses dernières paroles , n'étant pas sûr de savoir comment les interprêter. Je prends le temps de la réflexion , avant de surenchérir. Je soupire un brin , retient une toux , soutenant son regard.

Ce n'est pas facile , parce que c'est elle qui est putain de fascinante , et belle à couper au couteau comme tous ceux de son rangs. Même si je me surprend à la trouver différente des autres Ors que j'ai rencontré pour des raisons évidentes , d'autres un peu moins.

"À qui veux-tu que je te dénonce ? Je ne suis pas assez bête pour risquer ma peau en parlant sur une famille fortunée. Surtout pas pour quelques pièces." , j'hausse les épaules. "Je suis certain qu'au fond de toi , tu sais pourquoi tu restes. Reste à te l'avouer. Pour le reste , je ne sais pas si je suis fascinant , je suis juste moi-même. Peut-être que tu aimes qu'on te donne du fil à retordre , du répondant ?" , je tente avec mon habituel rictus. "T'as souris. Je dois me sentir privilégié ?"
Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Mer 10 Mai - 12:45

Lenia
au Equuleus

J'ai 33 ans et je vis à Agea, une des principales villes de Mars. Dans la vie, je suis une Or, une sans Egale Scarifiée, ce qui fait que je suis l'élite de la société. Sinon, je viens de faire la rencontre d'un rouge et je sens que ça va bouleverser ma vie.

plus d'informations sur Lenia par-là



eliza taylor (c) historyavatar
« Mais je confirme : t'es une sombre merde. »

Elle ouvre la bouche outrée, blessée elle met une main sur son coeur et elle soupire.

« Moi j'peux m'dénigrer, toi t'es censé me rassurer, hey, j'suis en train de me remettre en question, applaudis-moi plutôt. » Evidemment Lenia ne pense pas vraiment ses paroles, elle ne se croit toujours pas une sombre merde, c'est le monde qui l'est, pas elle. Si ? Elle n'arrive pas à savoir s'il blague. C'est possible. Tout comme il est bien possible qu'il soit totalement sérieux. Elle ne sait pas, enfin, elle évite de ce poser cette question en cherchant une véritable réponse. « Nan pas b'soin de répondre, je sais ce que tu veux dire, épargne-moi les insultes. » Il aura raison, mais c'est pas parce qu'elle s'est mise à genoux et qu'elle l'apprécie un peu, qu'elle peut servir de punching-ball à toute sa rancoeur. Scar a vécu une vie atroce, c'est certain, mais elle n'a pas l'habitude d'être malmenée. Depuis qu'elle est née on lui rappelle qu'elle est exceptionnelle.

« L'institut c'est le secret le mieux gardé de tout Mars, même moi j'y connaissais rien avant d'y arriver. Disons qu'ils ne nous demandent pas le meilleur de nous-même, ils veulent juste qu'on apprenne à contrôler une planète. Et si je m'en suis bien sortie, ils ne m'ont pas trouvé assez violente et cruelle avec les autres. » Un grimace lui parcourt les traits, Lenia n'a pas été faite esclave, sa maison avait une bonne Primus qui s'est débrouillée pour s'occuper d'eux correctement, Lenia n'a ni gagné, ni perdu, mais du coup, elle n'était pas assez violente pour les Grandes Maisons. « Ils ne cherchent pas à faire de nous des gens bien, bon et aimable, eux, ils les tuent dès le début. » Lenia a survécu au passage, elle a tué, volé et pris, elle n'a rien d'une sainte. « Ils cherchent des conquérants et moi, ça ne m'intéresse pas. » Dominer les planètes ? Quand ta race le fait déjà, pourquoi vouloir encore plus ? C'était ses principales questions. Lenia cherchait à trouver autre chose, de plus intéressant. Et elle venait de l'avoir, devant elle, sous la forme d'un rouge mal en point.

Assise à côté de lui, elle lui tape dans l'épaule, amicalement, elle a fait gaffe à ne pas y mettre trop de force malgré elle. « Donc je dois remercier ton sens de survie ?  » demande-t-elle avec un léger amusement dans la voix. « Bien sûr que t'es privilégié idiot, tu crois que combien d'autres rouges ont pu finir mon paquet de chips ? » Elle évite de retourner sa phrase précédente en tête, parce qu'il a raison, elle sait, au fond d'elle-même. Mais le dire, à voix haute, ça paraît irréel, impossible. Le pouvoir est en place depuis si longtemps, les Ors sont faits pour régner et elle l'a vu, de ses propres yeux, ce qu'ils sont prêts à faire. L'institut ce n'est pas une partie de plaisir, surtout pour ceux qui se retrouvent à jouer les autres couleurs, seuls les Ors survivent en un seul morceau et Lenia a eu beaucoup de chance d'avoir une telle Primus. « Si je te libère, tu vas faire quoi ? Et... tu accepterais de me revoir ? » Pourquoi demande-t-elle ça ! Immédiatement elle regrette, elle aurait mieux fait de se taire, de partir sans un mot et de l'abandonner là. Elle en a trop dévoiler sur elle-même, elle en a trop dit ! Lenia a besoin de quelques longues heures de réflexions et d'introspection pour se remettre de tout ça. Son coeur se met à battre plus vite, maintenant c'est trop tard, elle va devoir attendre sa réponse.
Horizona
Messages : 1535
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Mer 12 Juil - 22:04

Scar
De Cyros

J'ai 28 ans et je vis là où la cause me mène , actuellement sur Mars. Dans la vie, je suis un Haut Rouge et je m'en sors pas très bien , soyons honnêtes. Sinon, grâce à ma ma chance, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien , mais je suis en train de rencontrer celle qui sera l'amour de ma vie...


  Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë) - Page 2 Tumblr_ptnj3sOv7V1vuhyqmo6_400
My love, my love
Remember the cries
When winter died for spring skies
They roared and roared
But we grabbed our seed
And sowed a song
Against their greed

And
Down in the vale
Hear the reaper swing, the reaper swing
the reaper swing
Down in the vale
Hear the reaper sing
A tale of winter done



Robert Sheehan(c) akithespacecorgi
Elle dramatise la Or.
Ouais , elle a dû faire du théâtre , spécialité tragédie grecque terrienne. Une connerie du genre.
Une sombre merde ouais , c'est bien ce qui la caractérise. Mais , elle est drôle. Intéressante à sa manière.
Et , je me déteste pour le simple fait de ne pas la haïr à 100 % , mais de discerner deux ou trois aspects intéréssants de sa personne...

"Je pense qu'on t'applaudis suffisament souvent pour que je n'ai pas à le faire aussi." , je lâche avec un petit rire. Elle est marrante ,elle. Même si elle n'était pas sérieuse...Enfin , j'espère. Vraiment. Sinon , elle changera peut-être d'avis pour me balancer du toit. "Je t'épargne pour cette fois..." , je réplique avec un sourire , oubliant presque que je viens de suggérer qu'on se reverra...Hum. Joker. On oublie.

L'Institut , moi , j'en sais pas grand chose. Et Lenia ne veut pas franchement donner trop de détails , mais ça semble logique. Je ne comprends pas pourquoi autant de Maisons l'auraient refusé , je veux dire...Même pour une Or , elle est plutôt bien bâtie , visiblement dôtée de qualités au combat et je ne sais quoi encore...Ils en toujours besoin de guerriers nan ?

Pas assez cruelle ? Je plisse les yeux , plongeant mon regard dans le sien. Quelque chose...se passe en moi. Une lueur d'estime pour sa personne , tout simplement , au delà de l'attrait physique qu'elle impose logiquement sur moi.

"Je suppose que si tu avais été effectivement cruelle comme les autres , mes entrailles seraient déjà sur le sol..." , petit coup d'oeil vers le bas de l'immeuble , image glaçante de mon corps fracassé par la chute. Hum. Passons à autre chose. "Si tu ne voulais pas conquérir de planètes , pourquoi t'es allée là-bas ? Car...au final ça ne t'a rien apporté je me trompe ? T'as juste survécu , contraiement aux malchanceux , ou aux faibles comme tu préfères le dire..." , je ne suis pas encore certain de son opinion à ce sujet. Je finis le paquet de chips avec bonheur , lui faisant remarquer que je dois être privilégié. "Je pense pas que tu doives me remercier , mais t'as ptet un peu de chance que j'ai une légère envie de survivre ouais..." , son sourire est contagieux , et ce malgré moi. Quel étrange moment. Commencé dans la peur , les insultes , le ressentiment , et qui se finit comme si on était deux potes de chantier à bavarder , en partageant nos "maigres possessions". "Je pense que je devrais plutôt demander combien de rouges t'as déchiqueté mais c'est moins sympa. Ca gâcherait presque l'instant." , l'ironie qui revient dans mes paroles , dans le ton de ma voix. "Qu'est-ce que je ferais ? Mais , que veux-tu que je fasse ? J'vais retrourner dans ma piaule de merde. Demain , je retournerai au boulot , je continuerai d'affaiblir mes poumons et...après-demain rebelotte ? J'ai rien de spécial dans ma vie. Une envie de changement qui ne se concrétise guère." , hors de question de lui parler des fils d'Arès , bien sûr , ce serait un vrai suicide. "Y'a rien qui m'attend. T'as bien compris que ça me fout en rogne , mais c'est comme ça. Pourquoi tu voudrais me revoir ? J'suis pas contre honnêtement , ça sera pas plus dangereux qu'aujourd'hui mais...Juste pourquoi ?"
Lojzo
Messages : 4383
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : ardèche
Crédits : i4sullyoon (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Etoiles
Lojzo
Ven 1 Sep - 14:30

Lenia
au Equuleus

J'ai 33 ans et je vis à Agea, une des principales villes de Mars. Dans la vie, je suis une Or, une sans Egale Scarifiée, ce qui fait que je suis l'élite de la société. Sinon, je viens de faire la rencontre d'un rouge et je sens que ça va bouleverser ma vie.

plus d'informations sur Lenia par-là



eliza taylor (c) historyavatar
Pourquoi chacun des mots du rouge lui hérisse le poil, mais ne lui donne pas envie de le jeter par-dessus bord ? Il n'est plus à la limite de l'insurrection, il a carrément plongé les deux pieds joint dans la révolution ! Et il m'attaque frontalement ! Il fait de l'humour ! Je rêve. Je crois que le pire c'est que ... j'adore ça. Ses mots me blessent, mais ensuite il passe une pommade dessus. C'est définitif, je suis complètement sado-masochiste. Moi qui me moquait des Ors qui avaient ces tendances.

Penser à l'Institut me fait du mal. Parce que j'avais beaucoup d'espoir, comme tout le monde avant d'y entrer, parce que ma tête était farcie de rêves de conquêtes et d'imbécilité du genre, parce que mes parents ont été les premiers à m'élever de cette manière-là. Parfois je me demande quelle personne je serais si je n'avais pas été l'amie de Angélus Au Carmina. C'est Angélus qui m'a guidé vers celle que je suis aujourd'hui, sûrement sans le faire exprès, l'imbécile, mais il m'a aidé à ouvrir les yeux. Enfin, disons qu'il m'a enlevé mes oeillères, c'est Scar qui, en trente minutes m'a fait ouvrir les yeux. Ou plutôt, m'a aveuglé avec sa lampe de la vérité, mais ce serait jouer sur les mots.

Je hausse les sourcils vers lui. « Parce que tu penses que j'avais le choix ? Ma prison est un peu plus spacieuse et confortable que la tienne, mais je reste gouvernée par les Ors moi aussi. » Je sais que c'est injuste de me plaindre, mais il doit le comprendre, tous les Ors ne sont pas au même étage de la pyramide. Je lève les bras pour l'apaiser avant qu'il ne me lance - quoi ? un paquet de chips vide à la tête ? - et me justifie. « Non, mais j'avais envie d'y aller, à la base, on m'en parle depuis le berceau, c'est juste qu'une fois sur place, quand j'ai compris, j'ai.. » comment expliquer ? Mes mots se perdent dans ma tête et je n'arrive pas à les sortir. Je suis sans voix et ça arrive bien trop souvent en sa présence. Je crois que je le déteste un peu. Juste un peu de me faire sentir nulle à côté de lui. « J'ai un ami, un Or, qu'est plutôt sympa, pas comme les autres. C'est lui qui m'a fait comprendre qu'on pouvait être autre chose qu'une brute épaisse doté d'un QI énorme. » Nan parce que si les Ors n'étaient que des muscles, ça se saurait. Le pire, c'est qu'ils sont malins, cruels, vicieux et intelligents. Pas tous, heureusement, mais les pires sont ceux qui ont une tare : peu de muscles, un défaut physique ou une petite taille. Eux, ils compensent par leur intelligence et ça fait froid dans le dos.

Sa phrase me bloque le souffle. « Hey ! Je t'ai dit que t'étais le premier rouge que je voyais de près. » Je me suis sentie obligée de me justifier, mais je ne peux pas cacher la vérité. « Mais, oui, j'ai sûrement du sang rouge sur les mains, ma famille en emploie. » Ma voix se brise, comment avouer que je n'avais jamais pensé à eux avant ma rencontre avec Scar ? « Et du sang doré, j'en ai aussi sur les mains. Et Obscidien. » Je me suis déjà battue, et pas qu'une fois, j'ai tué, pas qu'une fois non plus. Je m'empêche de fuir le regard, je veux voir sa réaction, son regard, son dégoût, sa haine.

Alors son discours se fait enflammer et il tousse au milieu. J'écoute ses mots, j'entends ce qu'il ne dit pas, ses poumons, il en a déjà parlé. Il est atteint d'une maladie ? Puis-je y faire quelque chose ? Merde, j'ai rien anticipé et maintenant je me sens bête. « Tu voudrais pas travailler pour moi ? J'suis sûr qu'on pourrait trouver un truc, t'aurais une chambre moins minable et j'pourrais trouver un médecin. » Puis je m'arrête. De quoi je rêve, à quoi je pense ? C'est pas un chien qu'on achète. Alors je le regarde avec dureté, je deviens l'Or qu'il connait, celle qui agit normalement. « C'est pas de la charité » je crache mes mots « c'est uniquement pour t'avoir à portée de main si jamais tu fais une connerie, comme parler de moi. Comme ça je pourrais t'écarteler moi-même. » Je ne souris plus, mon regard se perd dans la contemplation de la ville. Va-t-il y croire ? Pire encore, va-t-il accepter ?

La véritable question est : pourquoi est-ce aussi important pour moi qu'il reste pas loin ?
Contenu sponsorisé
Rien n'est parfait. Tout est bancal , fissuré, taché...à l'exception de ces moments fragiles ,cristallins , pour lesquels la vie vaut la peine d'être vécue. (Selenaë)
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» (m/m) rien en commun, tout à s'apprendre
» ~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~
» Rien n'est jamais trop tard, même pour l'amour ft. Monkeymama
» Rien n'est perdu tant que tout n'est pas perdu.... (Charlissa) /!\+18
» Darktinder - Au fond tout ce qu'on souhaite c'est être un morceau d'éternité pour quelqu'un ft. Clionestra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Space-Opera-
Sauter vers: