Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~

Calypso*
Messages : 46
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : Mon bébé ♥

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5167-c-est-un-beau-roman-c-est-une-belle-histoire https://www.letempsdunrp.com/t4864-presentation-de-calypso
Calypso*
Mar 12 Juil - 20:17
Le contexte du RP
Mise en situation


~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ ImpracticalTepidAustraliancurlew-size_restricted


Forks, en 2010.
La tranquillité semble être revenue après que la ville n'ait connu il y a quelques années des attaques sans précédent, la venue d'une armée de vampires venue dans un but précis et la visite du plus puissant clan de vampires connu, les Volturi. La vie a pu reprendre son cours pour les êtres surnaturels vivant ici, alors que les habitants n'ont même pas eu connaissance de toutes ces menaces ou de leur cause, quand bien même elles auraient pu leur être fatales.

La nouvelle concernant l'existence d'un être mi-humain mi-vampire a commencé à se répandre dans le monde de la nuit, suscitant à la fois curiosité et crainte, sans compter sa relation avec un modificateur, censé être l'un de ses ennemis par nature. Les positions tendent vers une acceptation d'une part ou une aversion de l'autre du côté des vampires, mais également pour d'autres meutes de modificateurs voire de véritables loups-garous qui craignent des répercussions au fur et à mesure que cette histoire fait du bruit dans leur monde.
C'est ce qui va pousser une partie d'une meute venue d'une autre contrée à se rendre à Forks, entre autres. Elle va se rendre compte que toutes les meutes ne partagent pas ses convictions ou ses façons de faire, ce qui risque d'occasionner de nouveaux conflits, alors que d'autres dangers les guettent déjà par ailleurs. L'équilibre qui régit le quotidien des créatures finira-t-il par se rompre pour plonger les différentes espèces dans le chaos ?


RP se basant dans l'univers de Twilight, réaménagé à notre convenance. Dans notre univers, Renesmée a déjà atteint la majorité.
Calypso*
Messages : 46
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : Mon bébé ♥

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5167-c-est-un-beau-roman-c-est-une-belle-histoire https://www.letempsdunrp.com/t4864-presentation-de-calypso
Calypso*
Ven 15 Juil - 21:58
Notes (au cas où)


Membres de la meute de Jacob (14 au total) :

- Jacob
- Leah
- Embry
- Seth
- Nahele
- ?? (nom à trouver - évoqué dans post du 25.07)
- ?? (nom à trouver - évoqué dans post du 25.07)
- Chayton
- ...
Calypso*
Messages : 46
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : Mon bébé ♥

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5167-c-est-un-beau-roman-c-est-une-belle-histoire https://www.letempsdunrp.com/t4864-presentation-de-calypso
Calypso*
Ven 15 Juil - 21:59
Leah Clearwater
feat. Zendaya Coleman

140093_0580-1.jpg?fit=383%2C430&ssl=1
Prénom et nom : Leah Clearwater, un nom connu parmi les Quileutes, puisque son père faisait partie du Conseil tribal jusqu'à son décès.

Âge : Elle a vu le jour à la Push au cours du mois de septembre 1986. Elle est donc dans sa 24ème année.

Particularités : Leah est une modificatrice. Sous sa forme canine, elle arbore un pelage gris teinté de poils tirant vers le blanc ou le noir, avec quelques nuances de brun par-ci par-là. Elle est la Bêta de la meute de Jacob.
Sa transformation a été une surprise pour l'ensemble de la communauté, puisque jusqu'alors, seuls des hommes avait reçu la capacité de se transformer.
Elle présente les mêmes caractéristiques que les autres membres de sa meute, à savoir une température corporelle plus élevée, étant insensible au froid, et une grande vitesse, elle est même la plus rapide d'entre eux. Elle dispose également d'une endurance importante, même sous forme humaine. Elle fait preuve d'une force impressionnante, et encore davantage sous sa forme animale. À l'instar de ses semblables, elle possède une capacité de guérison accélérée, ce qui est à première vue un avantage, mais selon les circonstances, cet atout peut s'avérer préjudiciable. Enfin, ses sens, qu'il s'agisse de sa vue, de son ouïe, ou de son odorat, sont aiguisés. En bref, chacune de ses caractéristiques qu'elle partage avec ceux de sa meute font d'elle et de ses frères des chasseurs hors pair, sans oublier leur lien télépathique qui leur permet de réaliser un travail d'équipe remarquable et de faire preuve de coordination. Avec les inconvénients qu'une telle capacité amène en parallèle, malheureusement.
Tant qu'elle continue à muter de façon régulière, elle ne vieillit pas et son corps se retrouve ainsi figé. Elle en devenue stérile de façon temporaire. Il lui faudrait stopper ses transformations durant un temps pour qu'elle puisse enfanter, mais elle l'ignore encore.

Orientation sexuelle et situation amoureuse : Leah a toujours été attirée par les hommes uniquement et pendant longtemps, par un seul, qui s'est au final imprégné de sa cousine au second degré. Une situation qui a été très difficile à vivre pour elle et qui a impacté son comportement, d'autant plus du fait du lien psychique unissant les membres de la meute. C'est l'une raisons qui a fait qu'elle a préféré intégré la meute de Jacob lorsque celui-ci a pris le parti des Cullen, ou plutôt de Bella, à l'époque.
Elle ne s'est jamais remise en couple depuis, n'ayant pas ressenti le même genre de sentiments qu'elle avait pu avoir pour l'Alpha de l'autre meute des Quileutes. Elle envie ceux qui ont trouvé leur moitié même si la raison n'est pas tant de trouver l'amour que d'enfin laisser derrière elle sa relation passée, bien qu'au fond l'imprégnation l'effraye pour diverses raisons.

Métier : Protéger sa meute, sa tribu et les humains pourrait être un métier à temps plein, puisque même si au jour d'aujourd'hui ils n'ont pas eu à affronter à nouveau un clan de vampires, il n'en demeure pas moins que des buveurs de sang mal intentionnés continuent de sévir dans la région. Malheureusement, ce boulot secret ne paye pas et elle est bien obligée de gagner sa vie. Plutôt proche de la nature et n'étant pas vraiment faite pour un travail de bureau, elle est agent d'entretien communal au sein de la Push, un métier dans lequel on retrouve davantage d'hommes que de femmes, mais elle en a l'habitude à présent. Elle n'hésite jamais à rappeler aux touristes les règles à respecter et à réprimander ceux qui porteraient atteinte à l'environnement. Ce n'est probablement pas le métier de sa vie, en réalité elle ignore dans quel domaine elle s'épanouirait complètement, mais elle ne déteste pas pour autant son job.

Caractère :

Au cours de sa vie, Leah est passée par différentes phases qui ont influencé sa façon d'être. Elle a son caractère à elle, c'est certain, mais certains événements de sa vie ont pu accentuer quelques traits de sa personnalité qui se seraient peut-être un peu plus effacés dans d'autres circonstances.
Enfant, elle se montrait plutôt sociable bien que discrète. Elle taquinait facilement les autres. En grandissant, elle s'est davantage refermée, tout en hésitant pas à se montrer directe.

Ce qu'on peut dire, c'est qu'elle n'est pas forcément le genre de personne qui va se montrer avenant au premier abord. Si vous vous contentez de la première impression qu'elle peut vous laisser, vous risquez d'être faussé dans votre jugement en ne voyant uniquement que ses défauts. Car la louve en a pas mal. Elle peut se montrer froide quand elle fait face à un inconnu, sans pour autant se montrer aussi virulente qu'elle pouvait le faire par le passé sauf si elle ressent une menace. Si elle maîtrise davantage la colère qu'elle peut ressentir à certains moments, elle a toujours un fort tempérament et ne se laisse pas marcher sur les pieds ou sur les pattes, au point qu'elle paraît déborder de confiance en elle. En réalité, elle est justement en quête de reconnaissance et cherche à prouver sa valeur, peut-être pour s'aider à s'accepter elle-même – point sur lequel elle a beaucoup progressé même si elle se questionne encore souvent sur sa condition de louve –, pour se sentir utile, elle qu'on a à plusieurs reprises rejetée, explicitement ou implicitement. Par conséquent, elle a souvent tendance à agir sous le coup de l'impulsivité, se montrant insouciante, réfléchissant dans un second temps, particulièrement dans les situations qui nécessitent une prise de décision rapide voire immédiate. En outre, si elle sait obéir aux ordres sans rechigner, elle peut aussi s'avérer têtue. Elle est d'ailleurs compétitive et aime gagner les défis qui peuvent lui être lancés, probablement là encore dans le but de montrer sa valeur.
Autrement, c'est une personne franche et directe. Si elle a quelque chose à dire, elle le dira la plupart du temps. Elle est capable de faire preuve de tact, pour autant elle ne met pas toujours cette capacité à profit... Encore moins avec les personnes qu'elle n'apprécie pas.
Elle se montre rancunière dès qu'on porte atteinte à sa personne ou aux personnes qu'elle aime, au sens large. Elle peut chercher à se venger en fonction de la blessure causée, qu'elle soit physique ou psychique.

Le début de ce tableau n'est pas très élogieux. Pourtant, dans le fond, Leah n'est pas du tout une mauvaise personne. Au contraire, elle est bienveillante avec ses proches, mais parfois de façon inadaptée, ou en usant de mots blessants alors que son but n'est pas de faire mal, simplement de faire réagir à une situation. Elle veut bien faire et s'il lui arrive d'envier quelqu'un, elle souhaite le meilleur aux gens qu'elle aime.
Elle est également très protectrice, surtout envers son frère avec lequel elle a développé un lien vraiment fort. Elle ne l'avouera pas mais elle admire la personne qu'il est devenu, son ouverture d'esprit, son sens de la justice. C'est plutôt lui qui représente un soutien pour elle que l'inverse.
Elle a toujours été du genre loyale, que ce soit avec sa meute actuelle ou la précédente malgré ce qu'elle avait pu vivre avec l'Alpha et le caractère détestable qu'elle avait pu avoir avec ses anciens camarades.
Le peu de personnes qui parviennent à entrer dans son cercle relationnel très proche ont également la chance de découvre une Leah qui a de l'humour sous ses airs farouches.

Depuis son intégration au sein de la meute de Jacob, elle a continué à mûrir. Elle a suivi des cours de yoga et de relaxation pour l'aider à canaliser et gérer ses humeurs, ce qui a porté ses fruits du moins en partie, puisqu'elle « explose » moins facilement qu'avant. Il est des craintes qu'elle n'a pas réussi à surmonter, liées à sa seconde nature même si elle ne se perçoit plus vraiment comme un monstre ou la peur de souffrir une fois de plus si un proche lui était arraché. C'est pourquoi elle craint, dans le même temps qu'elle l'espère, de s'imprégner.
Elle a à peu près réussi à surmonter la culpabilité causée par le décès de son père grâce au soutien de sa mère, une mère qui a toujours été là pour elle dans les moments les plus douloureux de sa vie.
Suite aux événements vécus il y a quatre ans, son dégoût pour les vampires a été atténué ou disons, n'est plus généralisé. Elle a conscience qu'ils ne sont pas tous de monstrueux buveurs de sang à éliminer. Elle apprécie même, dans le fond, les Cullen, mais elle ne le dira pas d'office.
En conclusion, Leah est une jeune femme à l'allure forte mais au cœur plus fragile qu'il n'y paraît, qui ne rêve que d'être acceptée, ce qui signifie en fait s'accepter elle-même pleinement.

Histoire :

Leah est née et a grandi à La Push en 1986. Elle est la fille de Harry et Sue Clearwater. Son père était l'un des chefs de la tribu Quileute. Il lui a raconté très tôt les légendes de sa tribu, mais pour elle comme pour tous ceux qui n'étaient pas dans le secret, ce n'était que des mythes.

Entourée de l'amour de ses parents, elle a une enfance somme toute similaire à celle des enfants issus de leur communauté, étant scolarisée dans l'établissement scolaire de la réserve. À cette époque, elle était une enfant un peu plus ouverte que la femme qu'elle est devenue aujourd'hui et était parvenue sans mal à se faire des amis, sans pour autant être une fille très populaire, ce qu'elle n'a jamais cherché à être d'ailleurs.
C'est en 1992 que la famille s'est agrandie avec l'arrivée de Seth, le frère cadet de Leah. Très rapidement, celle-ci s'est montrée très protectrice envers lui, veillant souvent sur lui lorsqu'il était malade pour pouvoir prévenir ses parents bien qu'eux-mêmes demeuraient vigilants, ou le rassurant après qu'il ait fait un cauchemar lorsqu'il avait quelques années. Malgré leur petite différence d'âge, ils sont devenus très proches et complices, partageant jeux, rires mais aussi peurs, se confiant mutuellement leurs craintes.

Nulle ombre au tableau, jusqu'à ce que l'adolescence ne passe par là, avec ses joies et ses peines. Notamment l'une d'elle, qui fait en réalité partie des deux, à savoir l'amour. Elle tomba éperdument amoureuse de Sam Uley, l'un de ses camarades de lycée plus mature que les autres garçons de son âge. Ils finirent par sortir ensemble. À ses côtés, elle se hissa parmi les personnes populaires bien que c'était une conséquence de sa vie amoureuse et non pas une réelle volonté de sa part.
Comme dans toute relation amoureuse, ils connurent des hauts et des bas, mais jamais rien d'insurmontable. Leur couple tint bon durant trois années avant que le cœur de Sam ne s'éloigne du sien, d'abord temporairement, puis définitivement. En effet, il adopta un comportement étrange avant de disparaître durant deux semaines. Leah fut rongée d'inquiétude et passa la plus grande partie de son temps à le chercher, estimant que la police et les gardes forestiers ne faisaient pas suffisamment leur travail. Il réapparut finalement de lui-même, sans daigner lui donner la moindre explication et demeurant distant envers elle. Ce ne fut pas facile pour elle à encaisser tant ses sentiments étaient forts et sincères, mais elle choisit de lui laisser du temps et de le soutenir s'il en manifestait le besoin pour surmonter ses tourments dont elle ignorait la nature, attendant qu'il revienne vers elle. Ce qu'il ne fit jamais réellement, bien qu'il sembla quelque temps après apaisé. Leur couple qui battait déjà de l'aile finit par exploser à l'arrivée d'Emily Young, la cousine au second degré de Leah et Seth. Sam s'imprégna d'elle et ne fut plus en mesure de ressentir le moindre amour pour Leah, malgré ce qu'ils avaient vécu et toute l'affection qu'il lui portait. Il rompit avec elle le soir même de son imprégnation, sans explication, alors même que cette décision semblait lui causer énormément de peine. Leah en fut dévastée. Elle trouva un certain soutien auprès de sa mère, de son frère et même d'Emily dont elle était très proche, mais son cœur en resta meurtri. Elle espéra encore durant un temps, jusqu'à ce que sa cousine l'informe que Sam cherchait à se rapprocher d'elle avec insistance mais qu'elle le rejetait. Si elle en voulut à ce moment-là à son ex petit-ami, elle fut reconnaissante envers Emily de lui avoir avoué et de chercher à le repousser. Sam lui révélant peu à peu son secret, tout en laissant Leah dans l'ignorance, elle finit par ne plus parvenir à lutter contre ce qu'elle ressentait avec le temps, comprenant que malgré qu'elle ait ordonné à plusieurs reprises au jeune homme de retourner auprès de celle qu'il avait quitté, leur lien était indéfectible. Ce fut lors de sa convalescence après qu'il l'eut blessée qu'elle finit par accepter ses sentiments, tandis qu'ils avaient laissé croire à Leah qu'elle avait été attaquée par un ours, puisqu'à ce moment-là elle n'était pas encore une louve. Elle n'aurait jamais dû le devenir, d'ailleurs. Alors qu'ils formaient tous deux un couple heureux, elle fut rongée par l'amertume, la rancœur et la colère. Elle a pris ses distances avec eux, au grand dam de sa cousine qui demandait à ce qu'elle lui pardonne, ce dont elle était pour l'heure incapable.

Avec le temps elle eut de plus en plus de mal à canaliser ses émotions, cédant à la colère à la moindre contrariété. Les disputes avec sa mère étaient à ce moment-là fréquentes. Quant à son père, il restait davantage en retrait, tentant d'apaiser les deux partis. La relation avec son frère en fut moins impactée, bien qu'il y eut plus régulièrement des tensions entre eux.
Rapidement, au courant de l'année 2006, elle présenta tous les signes avant-coureurs indiquant le déclenchement du gène qui fait d'un individu un modificateur. Elle finit par se transformer au sein du domicile familial après une violente altercation avec Sue. Son père, témoin de la scène, succomba d'une crise cardiaque sous le choc, son cœur étant déjà fragile. C'est ce dramatique événement qui déclencha peu de temps après le gène chez Seth. Bien que ni lui ni Sue n'en voulurent à Leah, elle se laissa envahir par la culpabilité, s'estimant responsable de la mort de son père. C'est sa mère qui prit sa place au Conseil des Sages de la tribu.

Personne ne s'était attendu à ce qu'elle devienne une modificatrice puisque aucune femme n'avait eu le gène par le passé au sein de la tribu. Elle n'accepta pas cette nouvelle condition qui bouleversa sa vie, se considérant presque comme un monstre. Elle venait de perdre son père à cause d'elle, elle se sentait différente des autres, et elle n'eut d'autre choix que de rejoindre la meute de Sam, avec pour conséquence de devoir lui obéir et d'être reliée à ses pensées constamment, celles qu'il pouvait avoir pour sa cousine, accentuant sa douleur. À l'inverse, ce n'était guère plus facile pour lui de croiser constamment le regard de celle dont il avait brisé le cœur. Évoluant aux côtés d'hommes uniquement, elle se sentit encore moins à sa place, surtout que sa présence n'était pas vraiment souhaitée, ce qu'elle a aujourd'hui pu dépasser, à peu près. Frustrée, affligée et blessée, elle se montra hargneuse avec ses frères de meute et à de nombreuses reprises, « entravant » le lien télépathique de la meute avec des pensées désagréables. Toutefois, sa transformation lui permit au moins de comprendre le comportement de Sam à l'époque et le caractère irrévocable de la situation. Au fil du temps, sa rancœur envers son Alpha et sa cousine finit par s'estomper, au point d'accepter d'être la demoiselle d'honneur d'Emily, sans pour autant qu'il n'en fut de même pour sa blessure. Elle ne pouvait même pas vivre ses tourments dans l'intimité, puisque dès qu'elle se retrouvait sous sa forme de loup, les autres membres de la meute pouvaient entendre ses pensées. Elle en vint souvent à espérer s'imprégner de quelqu'un pour pouvoir définitivement tourner la page, tout en craignant cette dépendance, comprenant en un sens les mots que Jacob avait pu lui dire une fois, à savoir que tu en perds ton libre arbitre. Le seul avantage qu'elle tirait de sa transformation était les courses auxquelles elle pouvait s'adonner, étant plus rapide que les autres.

Dans le fond, elle avait surtout besoin de reconnaissance, de prouver sa valeur, elle qui donnait pourtant l'impression d'avoir une grande confiance en elle. C'est ce pouvait la pousser à agir sous le coup de l'impulsivité, sans vraiment réfléchir sur le moment, ce qui est encore le cas aujourd'hui. Ce fut notamment le cas lors de la bataille avec les vampires nouveau-nés de Seattle à laquelle les Quileutes ont pris part bien que la cible était la famille Cullen. Malgré les conseils de Jasper, elle s'attaqua seule et de front à l'un d'eux et se retrouva bien vite en mauvaise posture. Elle dut son salut à l'intervention de Jacob mais au lieu de le remercier, elle le lui reprocha.

Quelques mois plus tard, la découverte de la grossesse de Bella Swan vint à diviser la meute. Jacob refusant de s'attaquer à celle dont il était toujours amoureux, il prit le dessus sur Sam et quitta sa meute. Seth, qui avait eu depuis toujours un profond sens de la justice, décida de le rejoindre, rompant ainsi la connexion psychique avec la meute de Sam, suivi par Leah tant poussée par la volonté de protéger son frère que de se sentir libérée de cette entrave qui ne faisant qu'alimenter sa blessure et pour retrouver une forme d'indépendance malgré son aversion pour les vampires. Bien qu'il ne voulut initialement pas d'elle, Jacob finit par accepter son aide, comprenant ce qu'elle pouvait vivre, puisque lui-même était amoureux d'une femme qu'il ne pourrait jamais avoir. Il la nomma même Bêta de la meute, un rang qu'elle occupe toujours aujourd'hui. Grâce à ce changement, elle se sentit mieux, se montrant moins agressive qu'elle ne pouvait l'être jusque là. Du moins avec Jacob, puisqu'elle demeura méfiante envers les Cullen durant tout le temps où elle « veilla » sur eux. Bien que ni l'un ni l'autre ne s'appréciaient au début, ils finirent par devenir plus proches du fait de cette souffrance commune, et elle en vint jusqu'à lui confier certaines craintes qu'elle avait la concernant, à propos de sa transformation et de ses conséquences sur son corps et sa personnalité. Elle se montra si fidèle envers lui qu'elle se confronta à Bella par rapport à ce qu'elle lui faisait subir. Ce qui ne plut pas à ce dernier, d'ailleurs.

Se montrant loyale jusqu'au bout à sa nouvelle meute, elle n'hésita pas à combattre les membres de son ancien clan, protégeant les Cullen alors que Bella venait d'accoucher. L'imprégnation de Jacob envers son bébé, Renesmée, mit fin au combat. Bien qu'elle l'enviait en un sens d'avoir trouvé sa moitié, Leah fut sincèrement heureuse pour lui de le voir ainsi comblé et apaisé. Malheureusement, cette naissance amena d'autres difficultés, puisque les Volturi s'en mêlèrent, pensant qu'il s'agissait là d'une enfant immortelle, transformée par un vampire. À nouveau, elle se retrouva à côtoyer des buveurs de sang, encore plus qu'auparavant puisque des amis des Cullen vinrent leur porter secours, afin d'apporter leurs témoignages si nécessaire le moment venu. Ces nombreuses visites déclenchèrent la mutation auprès d'autres membres de la tribu portant le gène du modificateur, certains rejoignirent la meute de Sam, d'autres la sienne. Ce n'est qu'à la fin de l'année 2006 que le plus puissant clan de vampires au monde se déplaça jusqu'à Forks, faisant face à leurs semblables mais aussi aux modificateurs, puisque les deux meutes vinrent soutenir les Cullen. Par chance, le retour de deux membres de la famille Cullen suffit à empêcher le combat.

Après cela, Leah et Seth restèrent dans la meute de Jacob, dont ils font toujours partie aujourd'hui. Elle s'est agrandie depuis et compte quatorze membres. Malgré que son frère ait grandi, elle se montre toujours protectrice envers lui et plus globalement envers sa meute avec laquelle elle demeure toujours aussi loyale. Pour autant elle a conservé son fort caractère et même si elle se sent davantage à sa place et plus en phase avec sa seconde nature, elle cherche toujours à prouver sa valeur. Ainsi, elle ne fait pas toujours preuve de suffisamment de prudence dans les chasses aux vampires auxquelles elle s'adonne quand il faut éliminer ceux mal intentionnés. D'ailleurs, à force de les avoir côtoyer, elle a fini par ne plus vraiment détester les Cullen, peut-être même au fond qu'elle les apprécie, un peu, particulièrement Esmée qui incarne le rôle d'une mère aimante et à l'écoute, qui protège sa famille, en image à la sienne. Mais ça, elle ne l'a jamais dit clairement et n'est pas prête de le faire, préférant se montrer assez distante, voire froide.
Enfin, n'ayant plus à subir la présence de Sam au quotidien ni à entendre ses pensée, les entrevues qu'elle peut avoir avec lui lui paraissent moins pénibles et elle a retrouvé sa complicité d'antan avec sa cousine. Néanmoins elle garde des traces au fond d'elle de ce qu'elle a vécu sentimentalement parlant, qui sont ravivées chaque fois qu'un de ses congénères de meute trouve son âme sœur.
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Sam 16 Juil - 0:22
Ian Faye
les informations importantes
→ 25 ans
→ Loup modificateur
→ Fils de l'alpha de la meute de Californie.
→ Sa meute est clairement extrême dans l'élimination pure et simple des vampires et des loups qui seront allié aux vampires.
→ La meute de Californie faisait parti des personnes ayant été témoin de la folie d'un enfant-vampire qu'ils ont tués sans honte.
→ Tueurs sans pitié, ils cachent la vérité en n'hésitant pas à se salir les mains.
→ Il a l'impression d'avoir toujours été un loup.

→ Ian n'a pour le moment tuer personne. Sauf des vampires.
→ Il a dû tuer une amie à lui, alors qu'elle se transformer en vampire, et il ne veut pas imaginer que sa meute puisse avoir tort.
→ Il a une relation avec une femme, mais qui ne l'apprécie que pour essayer d'augmenter dans la hiérarchie de la meute, et il le sait. Leur relation est libre.
→ Il aime le grand air, les sports à sensation, les sports de combat, l'adrénaline.

→ Gentil et altruiste
→ Sans pitié et directe
→ Sincère et têtu

→ Loup tout blanc, sauf la queue et les pattes en noir
~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ Ye7f~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ 7b8w

Crédit : Lotus Graphics
Avatar - Steven R Mcqueen


Note : Son père (et son grand frère au début) risque de vouloir tuer Leah, si jamais Ian commence à changer d'avis sur les vampires. Bien sûr en faisant passer la mort de son âme soeur par la faute de vampire, ou de chasseur. Va détester Sam toute sa vie, pour le principe.

Jade
Ehrich
les informations importantes
→ 23 ans
→ Louve modificateur
→ Membre de la meute de Californie
→ Viens d'une meute en Allemagne exterminé par des vampires.
→ Elle a été sauvé par l'alpha actuel de la meute de Californie. Elle acceptait d'aider l'alpha pour contenir son fils le plus jeune.
→ Elle s'est transformé à l'âge de 18 ans

→ Manipulatrice et Ambitieuse
→ Sans pitié et directe
→ Peureuse intérieurement

→ Louve rousse

Crédit : Listal
Avatar - Laura Berlin


Notes : Peut-être l'imprégnation de Seth. Pire ennemi de  Leah, au début à voir ensuite.

Simon Prébois
les informations importantes
→ 24 ans
→ Loup modificateur
→ Membre de la meute de Californie.
→ Négociateur de la meute, il arrive à mieux cacher son aversion pour les vampires, peu même parler avec eux sans qu'on est l'impression de lui faire du mal.
→ Viens d'une meute en France exterminé par des vampires.
→ Il est resté longtemps tout seul avant de tomber sur Ian
→ Transformé à 15 ans.
→ Meilleur ami de Ian.

→ Trop gentil, trop doux
→ Diplomate malgré tout
→ On lui donne le bon dieu sans confession.

→ Loup merle (ce qui est rare)

Crédit : Ludibady
Avatar - Dylan O'brien 


Notes : Clairement, il aura pas d'autre intérêt pour le moment que d'être un pnj utile.


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Sam 16 Juil - 16:13

Simon
Prébois

J'ai 24 ans et je vis en Californie, dans le manoir de la meute. Dans la vie, je suis éclaireur (et chaire à canon) et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis ne suis imprégné et je le vis plutôt pas bien.

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ E72c40335dbd969dbc0c891bef45df74
→ Négociateur de la meute, il arrive à mieux cacher son aversion pour les vampires, peu même parler avec eux sans qu'on est l'impression de lui faire du mal.
→ Viens d'une meute en France (Au Gévaudan) exterminé par des vampires.

→ Loup merle (ce qui est rare)
~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ Roh1
- Tu peux me la refaire, plus lentement encore , dit une voix lourde et grave.

Simon soupira et il essaya d’attraper le sweatshirt que son meilleur ami prenait en otage. Pas qu’il avait particulièrement froid, les loups ne craignent pas le froid, mais il en avait besoin. Il allait partir dans une région fraiche, et se trimballer comme un loup éveillerait les soupçons. Ian, torse nu dans la chambre de Simon, l’observait avec les bras au-dessus de la tête, tenant fermement l’habit. Il ne comptait pas lui rendre avant qu’on ne reprenne la discussion avec honnêteté. Simon était le seul à être victime de sa colère. Il fallait apaiser Ian avant que la colère ne prenne le dessus de la raison.

- Reprends depuis le début, comme si j’étais un abruti, mais sans l’insulte, reprit Ian avec toujours le même ton de colère et de reproche dans la voix.

Simon soupira à nouveau. Il baissa ses mains, de toute façon même s’ils avaient la même taille, Ian pouvait le battre et le soumettre d’un regard, pourquoi lutter ? Il s’assit sur le lit.

- J’ai déjà effectué ce travail un milliard de fois, Ian. Il ne va rien m’arriver, répondit-il enfin avec un fort accent français, issu de son origine.
- Tu parles ! Je ne vois pas pourquoi mon père t’envoie au milieu de vampires, tout seul !  Je veux bien que tu sois un éclaireur, mais là on parle d’une ville où les vampires sont admis !
- Je sais, mais je ne vais pas aller voir les suceurs de sang, je vais voir les loups de cette ville.
- Loups qui protègent des vampires ! Merde, Simon, si les rumeurs sont juste tu en as même un qui fait crackcrack avec un cadavre ! On devrait les exterminés aussi, pas t’envoyer tout seul, dit le fils de l’alpha en envoyant le sweat dans la tête de Simon.

Simon observa son meilleur ami en relevant les yeux vers lui. Ian était grand, puissant, dur. On avait l’impression qu’il pourrait soulever une maison à un bras, à l’image des super-héros. Il avait les cheveux en bataille, signe d’un réveil tardif et en fanfare. Qui l’avait prévenu pour son départ ? Vue l’odeur qui était encore sur le corps de Ian, Jade ne devait pas être loin. Jade faisait vraiment tout pour le faire chier. Pourtant Simon aimait tout le monde, mais il n’arrivait pas à cerner la rousse qu’il aimerait bien, parfois, pousser du pieds pour la faire déguerpir.

Cela faisait déjà plusieurs mois que la meute de Californie parlait de rendre une petite visite de courtoisie à la meute de Forks… aux meutes. Une si petite ville, deux meutes, tous les loups trouvaient que c’était de la connerie. La meute de Californie était la plus grande du monde. Tous les loups ne vivaient pas en Californie. Ohrist Faye, l’alpha de la meute, avait envoyé des « sous-alpha » dans certaines régions en guerre. Simon savait qu’il y avait une petite « sous-meute » en France, au Gévaudan. Son origine. Ohrist Faye avait exterminé beaucoup de vampires. Il avait aussi rapatrié énormément de loup, de part le monde. Ici, beaucoup lui devait la vie. Simon, comme les autres, avait donné son allégeance à l’alpha sans hésiter.

Si un homme pouvait exterminer tous les vampires de la surface de la Terre, c’était bien Ohrist Faye. Alors quand l’alpha était venu voir Simon pour lui parler de sa nouvelle mission, ce dernier n’avait pas hésité à accepter. Qui refusait une mission donner par l’alpha ? Simon avait compris le piège tendu par l’alpha bien trop tard. Ian avait, logiquement, explosé en apprenant que son meilleur ami allait se mettre en danger tout seul.

Si les loups attaquaient Simon, alors la meute de Californie pourrait leur déclarer la guerre, récupérer leurs terres et exterminer les vampires présents … Si un vampire l’attaquait, même chose. Ohrist Faye espérait une attaque.  Et avait choisi Simon pour subir l’attaque.

- On devrait m’envoyer à ta place ! finit par rugit Ian en cherchant quelque chose de plus à balancer dans la tronche de Simon.
- Tu es le fils de l’alpha, et tu es au-dessus de moi, et il ne m’arrivera rien.
- On n’en sait rien !
- D’accord, on n’en sait rien. Mais si je me fais tuer, tu viendras venger ma mort et voilà.

Ian lança un regard noir de colère à son meilleur ami. Venir le venger ? S’il lui arrivait quelque chose, il massacrerait la ville entière sans la moindre hésitation tant le désespoir prendra le dessus de tout. Humains, vampires, loups. Il lui faudrait au moins un tank pour l’arrêter, et encore pas avant d’avoir fait des victimes. Simon se releva et finit de faire sa valise en fourrant le sweatshirt dedans.

- Allez, mon frère, je te donne des nouvelles toutes les heures, toi retourne à la mission du jour. Ton père a des vampires à te faire supprimer.

Ian ferma les yeux pour les rouvrit avec une nouvelle couleur. Son loup à l’intérieur de son esprit cognait contre les parois mentales pour aller déchiqueter quelque chose. Forks. Si quelque chose arrivait à Simon, il détruirait la ville entière. Simon lui tapota l’épaule doucement pour le remercier de son inquiétude et parti. Il avait un avion à prendre. Il ouvrit sa porte pour tomber nez à nez avec …

- Jade, dit Simon les lèvres pincées
- Simon, répondit-elle avec un large sourire que Simon trouvait hypocrite et son accent allemand agaçant, je viens voir comment se porte Ian.
- Comme tu peux l’imaginer, il est en colère. Chose qui ne serait pas arriver si une certaine personne n'avait rien dit pour ma mission !

Elle fit un air faussement choqué par le froid dans la voix de Simon avant de se rapprocher de lui. Trop près. Beaucoup trop près. Si Simon aimait les femmes, il avait une aversion assez grande pour celles qui se rapprochaient de lui et le regarder comme si elles pouvaient le manger. Jade était le genre de femme qui pourrait le manger juste pour le plaisir de s’envoyer en l’air, surtout si l’alpha lui demandait.

- Jade, laisse-le, dit Ian en attrapant sa harpie de petite amie pour la reculer de Simon.
- Vous n’allez pas ensemble, j’ai hâte que vous vous imprégniez pour plus vous voir en couple, dit le français de sa plus belle voix.

Il savait que Ian avait été traumatisé par l’imprégnation, à cause d’un membre de sa famille bien que Simon ne soit jamais réellement su quoi… Les histoires de la famille Faye restaient un bordel dont il n’avait pas envie de s’occuper. Jade se mit à caresser le torse de Ian en réfléchissant.

- J’espère qu’il sera aussi bien bâti que toi, sinon je risque d’être bien triste.
- Toujours le mot pour plaire, la harpie.
- Ta gueule, le Françouze, dit-elle en appuyant sur l’insulte à la fin.

Ok. Simon n’allait pas simplement la pousser du pied, il ferait tout pour la faire tomber d’une falaise. Il n’aimait pas réellement Jade dans ses meilleurs moments. Il la haïssait le reste du temps. Ian en trouvait son compte dans cette relation, purement sportive, mais Simon espérait, plus que pour lui-même, qu’ils trouvent leurs âmes sœurs fissa. Si l’âme sœur de Jade pouvait se trouvait de l’autre côté du monde, ça l’arrangerait bien.

- Bon, Ian, à la prochaine, dit-il en passant à côté de Jade pour la pousser de l’épaule et partir.
- Je ne comprends pas pourquoi c’est ton meilleur ami, reprit la rousse en sachant qu’il entendrait.
- Parce que c’est le meilleur, répondit Ian sans hésiter.

*

Simon observait la carte. L’odeur de la ville était … champêtre. Il avait l’habitude des missions en ville, saturé par les odeurs, les sons, là il se trouvait au milieu de la forêt. Aussi, au lieu de faire comme une personne normale, suivre la route des voitures vers la Push, il avait décidé de couper à travers la forêt. Il observa autour de lui.

Bien qu’il trouvât toujours idiot d’avoir deux meutes dans un si petit périmètre, il fallait avouer qu’il était reposant d’être ici. La meute de Californie avait plusieurs lieux pour se protéger, ils avaient plusieurs forêts pour se dégourdir les pattes, ils avaient même des lacs pour barboter et se dorer la peau… Mais tout était proche de la ville, des gens. Là, il semblait même que la ville sentait la forêt, et non l’inverse. Reposant.

Il se laissa aller à promener un peu. Se faire attaquer par un vampire ne serait pas une partie de plaisir, il pouvait en profiter, non ? Il sentait les alentours alors qu’une envie étrange de manger un croissant le pris aux tripes. Les Etats-Unis avaient beaucoup d’avantages … mais ils ne savaient pas faire de pâtisserie, encore le pain ! Il cherchant dans son sac le pain, plus ou moins conforme à ce qu’il aimait, quand il sentit la louve approcher. Il ne bougea pas. Il s’assit contre un caillou, posant le pain sur une serviette et le coupa en deux.

- Si tu veux on partage, c’est le meilleur pain que j’ai trouvé à proximité… personne ne sait faire de pain convenable, ici, dit-il à nouveau alors que son agacement fait ressortir son accent français.

Son loup était à l’affut. Pendant que Simon coupait le pain pour le manger tranquillement, son loup écoutait le moindre mouvement de la forêt. Il avait senti une louve, entendit les bruits de la forêt qui annonçait un prédateur. Il était attentif, mais il n’avait pas peur. Simon ne craignait pas de mourir… au pire s’il venait à mourir, Ian viendrait le sauver. Simon n’avait plus de raison de vivre, sauf son allégeance avec son alpha et sa meute. Il ne craignait pas de mourir.

Spoiler:


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Calypso*
Messages : 46
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : Mon bébé ♥

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5167-c-est-un-beau-roman-c-est-une-belle-histoire https://www.letempsdunrp.com/t4864-presentation-de-calypso
Calypso*
Dim 17 Juil - 0:57

Leah Clearwater
J'ai 24 ans et je vis avec dans un appartement situé à La Push. Dans la vie, je suis agent d'entretien communal au sein de la Push mais aussi une modificatrice qui chasse les vampires mal intentionnés. Je m'en sors bien quand il s'agit de chasser, même si je me pose beaucoup de questions quant à mon statut de femme et de modificatrice au sein des Quileutes. Sinon, je suis célibataire et non imprégnée et je le vis plutôt mal, tout en ayant peur de l'imprégnation.

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ 2c0d19ee94baa420dd0c9d8299d1dae478d99d81

→ Peut paraître froide au premier abord, a un fort tempérament, est en quête de reconnaissance et cherche à prouver sa valeur, est impulsive et parfois insouciante, têtue, compétitive, franche et directe, rancunière.
→ Mais est aussi bienveillante, très protectrice, loyale et plus ouverte avec ses proches, faisant preuve d'humour.

→ Elle est la seule femme modificatrice parmi les Quileutes.
→ Elle est la Bêta de la meute de Jacob. Elle ne se perçoit plus vraiment comme un monstre mais n'est pas encore complètement en paix avec elle-même.
→ Elle arbore un pelage gris teinté de poils tirant vers le blanc ou le noir, avec quelques nuances de brun par-ci par-là.
→ Elle est la plus rapide de sa meute.

→ Elle a une perception des vampires un peu différente de celle qu'elle avait par le passé. Elle a conscience qu'ils ne sont pas tous de monstrueux buveurs de sang.

→ Elle a été très marquée par sa relation amoureuse avec Sam qui a brutalement pris fin du fait de son imprégnation sur sa cousine Emily.
Je hume l'air à la recherche d'une quelconque odeur suspecte, d'une proie que je prendrais en chasse autant pour le plaisir que par devoir. Rien ne perturbe mon odorat de louve, seuls lui parviennent les effluves de la nature, la sève, les champignons, les animaux qui vivent dans la forêt et qui détalent en détectant ma senteur sauvage ou à ma simple vue. Il faut dire que nous sommes plus grands que des chevaux de traits, moi y compris bien que je sois l'une des plus petites de ma meute, sans doute du fait que je sois une femme. La seule qui a muté depuis le jour où mes ancêtres ont reçu cette capacité. La découverte de ma seconde nature fut une surprise pour tout le monde, moi la première, puis mon père qui en a carrément succombé... Même si j'ai fait mon deuil et que j'ai à peu près dépassé ma culpabilité, une culpabilité qui n'avait pourtant pas lieu d'être étant donné que je n'y suis pour rien, c'est une période de ma vie que je n'aime pas évoquer. J'ai beau avoir plus ou moins accepté ma condition, ou disons que je la tolère mieux, si je pouvais remonter le temps et avoir le choix, je pense que j'y renoncerais. C'en est même certain, si je considère la situation uniquement sous l'angle de la télépathie que les membres d'une même meute partage. Entendre constamment les pensées de mon ancien Alpha liées à ma cousine était une véritable torture, le fait que je leur ai pardonné – y avait-il vraiment quelque chose à pardonner quand on connaît le caractère irrévocable de l'imprégnation ? – n'y changeait rien. En ce sens, intégrer la meute de Jacob, dont je suis devenue très proche avec les années même si nous ne nous le montrons pas forcément de façon explicite, m'a fait énormément de bien. Je me suis sentie mieux à ce moment-là, plus apaisée, n'ayant plus à percevoir les pensées agréables de Sam mais désagréables pour moi, ou à subir quelques remarques sexistes de certains membres de sa meute, que je n'hésitais jamais à remettre à leur place à coup de crocs. Peut-être que s'il y avait eu d'autres femmes concernées par le gène du modificateur, j'envisagerais les choses différemment, le problème étant que je suis et resterai probablement la seule, du moins de ma génération.

Malgré tout, je prends mes missions à cœur et suis toujours restée fidèle envers ma meute, remplaçant Jacob si nécessaire et aidant les plus jeunes qui débutent dans le « métier ». Ils ne peuvent avoir d'autres références que leurs congénères ou les quelques membres qui font partie du Conseil des sages. C'est difficile pour eux de garder le secret face à leurs parents, ou leur frère ou sœur avec lequel ils étaient complices jusqu'alors. J'ai eu de la chance à ce niveau-là, puisque mes parents étaient tous deux au courant de la véracité de nos légendes et que mon frère est devenu un modificateur lui aussi. Il a d'ailleurs accepté ce rôle bien plus facilement que moi, presque immédiatement, après qu'il eut fait le deuil de notre père. Je crois que lui ne se passerait plus de notre capacité. Je l'admire pour cela. Il a toujours su s'adapter, voir le bon côté des choses, et des gens, se montrer sociable avec les autres, tout en ayant un profond sens de la justice qu'il a toujours mis en avant. Lui et moi avons un caractère somme toute différent, ce qui ne nous a jamais empêché d'être très proches et complices. Il y a évidemment eu des tensions entre nous, notamment quand je n'avais de cesse de ressasser des souvenirs de ma vie de couple passée avec amertume et en faisais profiter toute la meute, ou par mon caractère de « harpie », comme le qualifiait Jacob. À juste titre cela dit, je le reconnais, du moins en mon for intérieur, je ne l'avouerais pas si volontiers, j'ai un côté un peu trop fière pour cela. Quoi qu'il en soit, je donnerais ma vie pour lui sans la moindre hésitation, et pour ma meute aussi d'une façon générale. Elle est parfois marquée par des discordes, et je n'apprécie pas tous les membres, mais dans l'ensemble nous avons su nouer un lien solide. J'y tiens, elle est un pan de ma vie, quand bien même je ne suis pas autant en harmonie avec ma part animale que d'autres.

C'est pourquoi je veille sur notre territoire et sur la ville. Depuis la venue des Volturi il y a de cela quatre années, nous n'avons plus connu de situations particulièrement problématiques. Oh, bien sûr, nous faisons parfois face à des vampires solitaires ou en couple coriaces, mais aucun ne nous a résisté bien longtemps et nous n'avons pas eu à combattre d'armées de buveurs de sang. Malheureusement, seuls ou à deux, ils ont souvent le temps de faire des victimes, que la police, toujours dirigée par le chef Swan ou plutôt devrais-je dire Charlie, puisqu'il sort avec ma mère et est par conséquent, en quelque sorte, mon beau-père, explique par des attaques d'animaux ou des rituels sectaires. Il est dingue qu'avec la technologie de nos jours, ils se contentent de ce genre de justifications. Mais les humains ne peuvent concevoir l'existence des Sang-froid et de nous-mêmes. Pour en revenir à la relation de ma mère avec Charlie, je suis contente pour elle, qu'elle se sente comblée auprès de cet homme qui, ma foi, a toujours été sympathique envers nous. Je n'ai rien contre lui, même si j'avoue que j'ai eu un peu de mal au début, du fait de l'amitié qu'il entretenait avec mon père, mais je ne suis sans doute pas impartiale dans l'histoire.

Je trottine tranquillement, n'ayant détecté nulle trace suspecte. Je demeure toutefois sur mes gardes. Nous avons connu des périodes d'accalmie, sans aucun ennemi à chasser pendant de longues semaines parfois, mais depuis quelque temps, il semble y avoir davantage de passages dans le coin et il ne s'agit nullement d'amis de la famille Cullen. Cette famille qui, par ici, fait exception et à laquelle on ne touche pas. Elle ne s'attaque pas aux humains que nous protégeons et, en outre, mon Alpha s'est imprégné de Renesmée, la fille d'Edward et Bella. Depuis, les relations entre les deux meutes de la Push et les Cullen en ont été améliorées. Auparavant, elles étaient principalement courtoises, tant que le traité était respecté. Mais le fait que nous ayons dû collaborer avec eux – cela dit, toutes les emmerdes qu'il y a eu à Forks ces dernières années étaient entièrement de leur fait –, l'amitié de Jacob pour Bella et enfin son imprégnation ont amené à des liens conviviaux avec eux, au point qu'ils peuvent même à présent se rendre à la Push de temps à autre. Je sais qu'il y a des réticences encore de la part de certains membres de ma meute comme de celle de Sam, mais dans l'ensemble, ils se respectent, voire s'apprécient pour certains. Notamment mon frère, qui a développé une véritable amitié avec Edward. Pour ma part, je suis davantage sur la réserve en ce qui les concerne. Je ne les déteste pas, je peux me rendre à certaines de leurs invitations, notamment quand Alice organise ses fêtes extravagantes mais... cela s'arrête là. Je n'irais pas boire le thé en compagnie de Rosalie ou faire une partie d'échec avec Carlisle... Toutefois, au fond de moi, je sais que s'ils avaient une fois de plus besoin de notre aide, je ne m'opposerais pas à ce que notre meute vienne leur porter secours. Après tout, ils se montrent présents eux aussi les rares fois où nous faisons face à des vampires ayant des dons ou des facultés qui compliquent leur mise à mort. J'attendrais cependant probablement que quelqu'un d'autre en fasse la proposition. Ouais, je suis têtue, et ça tous les membres de mon clan le savent.

Je lève la tête quand une noix tombe à côté de l'arbre que je dépasse. Un oiseau est perché là haut et m'observe. Il sait que d'où il est, il ne craint rien. Je peux faire des bonds de plusieurs mètres, mais jamais je ne pourrais l'atteindre. Les vampires ont d'ailleurs cet avantage sur nous, le fait d'être d'excellents grimpeurs. Nous avons néanmoins d'autres atouts qu'ils n'ont pas. Je continue ma ronde, percevant les pensées d'un de mes congénères, Chayton, qui se situe dans une autre partie de la forêt. Des pensées qui ne m'intéressent nullement, puisqu'il évoque la fête qui aura lieu prochainement à la plage. C'est une jeune recrue âgée de seulement treize ans qui a encore beaucoup à apprendre. Il était censé être en binôme avec un loup plus âgé, je ne sais pas pourquoi ce n'est pas le cas, mais ça ne plaira probablement pas à Jacob qui n'aime pas les prises de risque inutiles, même s'il n'y a visiblement pas de danger. « Restes concentré » que je grogne intérieurement à son égard. Il prend en compte ma remontrance.
Arrivant non loin de la route, je me stoppe net, avant que mes babines ne se redressent d'elles-mêmes, laissant entrevoir mes crocs meurtriers. Il y a un parfum étrange, qui détonne du reste. Mais... ce n'est pas un vampire. Je me concentre davantage. J'en suis certaine, c'est autre chose. Après m'être assurée qu'aucune âme n'est en approche, je traverse la route pour regagner l'autre partie des bois afin de me rapprocher de la source d'où émane cet étrange arôme. Au fur et à mesure que mes pas me guident vers ce qui me perturbe, je crois pouvoir identifier le genre d'être qui dégage cette odeur... proche de la nôtre, mais inhabituelle. Un loup. Pas un de ma meute, ni celle de Sam. Pas même un Quileute. Un étranger. Mes pattes accélèrent l'allure, comme s'il devenait vital pour moi d'aller à la rencontre de cet homme. Pour m'assurer de ses intentions et l'avertir d'une part, mais surtout parce que jamais je n'ai fait de telle rencontre auparavant d'autre part. Je ne tarde pas à le rejoindre et m'arrête brusquement, maintenant une bonne distance entre lui et moi, à la fois intriguée et méfiante. Oui, c'est bien un loup, je le sens, mais je ne comprends pas. Je ne connais pas cet homme. Il n'est pas d'ici. Jamais les anciens nous ont parlé de l'existence d'autres modificateurs. Alors je reste interdite un instant, mais ne tarde pas à grogner. J'ignore les intentions de cet homme. Il présente peut-être la même nature que moi, mais rien ne m'indique qu'il soit bienveillant, tout comme il existe des buveurs de sang « végétariens » et des monstres qui s'attaquent à n'importe quel humain qui aurait le malheur de croiser sa route, sans exception. Je sais que le monde est vaste, qu'il existe peut-être des créatures que je ne connais pas, l'existence de cet être semblable à Renesmée en est un bon exemple, mais je dois reconnaître que je n'avais jamais envisagé la possibilité qu'il puisse y avoir des semblables de par le monde. Nos ancêtres en auraient forcément entendu parler, non ?

Je le toise, indécise quant à l'attitude à tenir. Je me tends soudainement en entendant une voix familière.

« Elle n'en veut pas de ton pain. »

Je gronde et montre les crocs envers Chayton qui vient de nous rejoindre sous sa forme humaine. Il a sans doute capté mes pensées alors que j'accourais vers cet individu et j'étais tellement obnubilée que je n'ai même pas prêté attention à son odeur qui se rapprochait. Je me positionne entre lui et l'inconnu. Il sait pourquoi mes poils se hérissent. Quelle imprudence de se présenter à lui sous sa forme la plus vulnérable, quand bien même la transformation est rapide et que l'intrus est lui-même sous forme humaine. On ne sait pas quelle capacité il peut avoir que nous n'aurions pas. Redoublant de prudence, je renifle les alentours mais aucune potentielle menace de me parvient. Il est seul.

« Wahou quelle surprise quand même ! J'ignorais qu'il existait d'autres loups comme nous ! Les vieux ne m'ont rien dit à ce sujet ! D'où viens-tu ? Et qu'est-ce que tu viens faire ici ? »

Je laisse échapper un grondement sourd à nouveau en fixant mon acolyte droit dans les yeux. C'est un vrai moulin à paroles qui ne se méfie pas assez. Toutefois je suis curieuse de connaître les réponses aux questions qu'il lui a posées. Je reste cependant sur mes gardes, prête à bondir si besoin.


HRP : Han trop chou le gif **. Elle fait petite fille sage avec cette coupe xD
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Dim 17 Juil - 2:28

Simon
Prébois

J'ai 24 ans et je vis en Californie, dans le manoir de la meute. Dans la vie, je suis éclaireur (et chaire à canon) et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis ne suis pas imprégné et je le vis plutôt pas bien.

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ E72c40335dbd969dbc0c891bef45df74
→ Négociateur de la meute, il arrive à mieux cacher son aversion pour les vampires, peu même parler avec eux sans qu'on est l'impression de lui faire du mal.
→ Viens d'une meute en France (Au Gévaudan) exterminé par des vampires.

→ Loup merle (ce qui est rare)
~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ Roh1
Simon relevait le nez. Humant l’air, il prit le temps de mettre le pain dans sa bouche et se remit à mâcher tranquillement. Il était le plus calme de la meute. Il était habituellement celui qu’on envoyait pour les parlementaires avec les autres meutes … Alors, il faisait en sorte de faire taire son loup. A l’intérieur de lui, son loup s’était mis derrière des barrières de pensées. Il attendait calmement tapi, presque heureux de pouvoir montrer un peu de dominance si la situation le permettait.

Même là, dans un concours de dominance, Simon tournerait certainement les talons en attendant que ça se calme… Oui, même s’il devait être l’adversaire. On le traitait parfois de Lopette, ou de lâche, ou autres noms tout aussi sympathique, mais il s’en fichait. Il n’aimait réellement pas se battre alors s’il pouvait éviter … Il se permettrait cela avec plaisir ! Mâchonnant son pain, il observa la louve d’abord, et le nouvel arrivant.

Dans ce cas-là, bien précisément, il ne pourrait pas tourner les talons… C’était sa mission, et la meute comptait sur lui. Cependant, il pouvait faire semblant assez facilement. Son loup était toujours tapi, à l’orée de ses pensées, et garder conscience du monde autour de lui, tout en se focalisant sur les deux nouveaux venus. Lui qui cherchait la meute, la meute était venue à lui. Son loup était calme, et lui pouvait passer pour inoffensif. Ses gestes étaient lents et contrôlés. Son cœur ne battait pas plus fort que d’ordinaire, rien ne laisser voir qu’il n’était qu’un inconnu dans le terrain d’une meute inconnue.

- Dommage, il est bon, dit-il toujours avec son accent, et toi, tu en veux ?

Il prit le pain et le tendit au jeune arrivant avant de le reposer à ses côtés. Il observa la louve encore. Il arrivait à suivre les deux personnes sans soucis, sans même donner l’impression de les regarder justement. Il fit un sourire. Ohrist Faye leur faisait des entrainements là-dessus. Chaque loup de la meute avait l’entrainement avec les parents, en tant que jeune loup, puis l’entrainement avec l’alpha et ses fils. Simon avait fait les cours avec Ian. Ian était un entraineur méritant, difficile à contenter, mais terriblement bon en pédagogie quand il le voulait.

Bon, certaines personnes ne venaient pas en cours avec Ian ou son frère pour le sport … ou plutôt, si, dans l’espoir de pratiquer du sport horizontal… Les cours de Ian s’adaptaient bien à chaque élève… Les cours de son frère étaient violents et sans pitié, et pourtant, les entrainements avec l’alpha étaient bien les pires. Ohrist Faye n’hésitait pas à mettre en danger les loups pour leur apprendre à se battre, à survivre face aux ennemis. Si l’ennemi est vampires, humains, ou loups, dans tous les cas il fallait pouvoir s’en débarrasser. Simon prit un autre bout de bain qu’il déchiqueta dans ses dents en faisant un bruit de contentement. Qu’est-ce que c’était bon ! Pas encore parfait, il lui faudrait le faire lui-même s’il voulait un pain digne de ce nom … Pouvait-il emprunter la cuisine de la meute d’ici ? Il faudrait qu’il demande !

La louve protégeait le loup. Il semblait donc à Simon qu’elle était au-dessus dans la hiérarchie de la meute. Elle n’était pourtant pas l’alpha… Simon avait vue le visage du mécontentement à l’approche du loup… Un alpha n’aurait pas accepté qu’un loup ne lui désobéisse comme ça … Jamais Ohrist laisserait ses loups faire qu’à leur tête. Trop de loups étaient morts en pensant pouvoir surpasser l’alpha, ou en voulant l’impressionner. Simon arrêta sa main, venant vers sa bouche pour se régaler d’un nouveau morceau de pain quand le jeune avoue ne pas savoir qu’il y avait d’autres loups. Il reposa le pain.

- Vous l’ignorez … tous ? dit-il en jetant un regard vers la louve pour voir si elle l’ignorait aussi dans son regard.

Malgré lui, il siffla et il eu un rire. Il pouvait entendre Ian d’ici quand il apprendrait ça. Il allait exploser. Peut-être de rire au début, avant de comprendre que c’était sérieux. Simon, malgré toute sa gentillesse, se demandait lui aussi quel niveau d’égocentrisme il fallait posséder pour penser être seul au monde… Et ne même pas avoir chercher ! Il existait des branches de la meute de Californie dans presque tous les Etats-Unis. Il aurait suffi de sortir de la ville pour tomber sur un membre de la meute qui serait venu les saluer.

- Pour répondre à tes premières questions Petit Loup, d’origine je viens de France, du Gévaudan plus précisément. Ne me faites pas l’affront de me faire croire que l’on entend plus mon accent je sais que je l’ai encore malheureusement, mon origine est évidente !

Sa meute lui faisait assez remarquer. Il avait un accent français, et parfois il se mélangeait les langues. Il disait un mot français à la place d’un mot anglais, parfois il n’arrivait pas à traduire, parfois il ne cherchait même plus. Les disputes entre membres de sa meute par exemple. Typiquement le genre de moment où son cerveau refusait de traduire les commentaires ailleurs, et continuait à entendre un bruit de fond. Il pouvait occulter rapidement les discussions qui n’étaient pas dans sa langue. Jade, elle, hurlait parfois en Allemand pour l’emmerder. Son accent faisait rire parfois, sourire souvent, était remarqué toujours.

- Sinon, je suis de la meute de Californie, c’est mon alpha qui m’envoie. Il espère secrètement, ou pas, que vous m’attaquiez pour pouvoir faire une guerre ouverte contre vous, donc rangez vos crocs. Vous ne gagnerez pas contre ma meute.

Quoi ? Si on voulait démarrer une relation entre deux personne … entre deux meutes pour le coup …il fallait bien être honnête … et aussi prévenir qu’une guerre ne serait pas à leur avantage. Sans leur parler du nombre, colossale, de loup dans la meute, démarrer une guerre sans connaître son ennemi, c’était stupide.

- Je m’appelle Simon d’ailleurs. Et vous vos petits noms ? dit-il en montrant du doigt le petit loup, toujours conscient de la présence de la louve à leur côté.

C'était elle, le plus grand danger pour lui à l'heure actuelle. Pas le petit loup qu'il pourrait briser trop rapidement.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Calypso*
Messages : 46
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : Mon bébé ♥

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5167-c-est-un-beau-roman-c-est-une-belle-histoire https://www.letempsdunrp.com/t4864-presentation-de-calypso
Calypso*
Lun 18 Juil - 22:28

Leah Clearwater
J'ai 24 ans et je vis avec dans un appartement situé à La Push. Dans la vie, je suis agent d'entretien communal au sein de la Push mais aussi une modificatrice qui chasse les vampires mal intentionnés. Je m'en sors bien quand il s'agit de chasser, même si je me pose beaucoup de questions quant à mon statut de femme et de modificatrice au sein des Quileutes. Sinon, je suis célibataire et non imprégnée et je le vis plutôt mal, tout en ayant peur de l'imprégnation.

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ 2c0d19ee94baa420dd0c9d8299d1dae478d99d81

→ Peut paraître froide au premier abord, a un fort tempérament, est en quête de reconnaissance et cherche à prouver sa valeur, est impulsive et parfois insouciante, têtue, compétitive, franche et directe, rancunière.
→ Mais est aussi bienveillante, très protectrice, loyale et plus ouverte avec ses proches, faisant preuve d'humour.

→ Elle est la seule femme modificatrice parmi les Quileutes.
→ Elle est la Bêta de la meute de Jacob. Elle ne se perçoit plus vraiment comme un monstre mais n'est pas encore complètement en paix avec elle-même.
→ Elle arbore un pelage gris teinté de poils tirant vers le blanc ou le noir, avec quelques nuances de brun par-ci par-là.
→ Elle est la plus rapide de sa meute.

→ Elle a une perception des vampires un peu différente de celle qu'elle avait par le passé. Elle a conscience qu'ils ne sont pas tous de monstrueux buveurs de sang.

→ Elle a été très marquée par sa relation amoureuse avec Sam qui a brutalement pris fin du fait de son imprégnation sur sa cousine Emily.
Jamais je n'aurais pensé que ce tour de garde prendrait une telle tournure. J'aurais été moins surprise de tomber sur une soudaine armée de vampires qui aurait échappé à tous les radars - des articles dans les journaux parlant d'attaques d'animaux survenues dans le coin ou le don d'Alice - que de me retrouver face à un congénère. Celui-ci est particulièrement serein, comme s'il était sur son territoire, continuant à grignoter ce pain qu'il m'a proposé, d'un air que je qualifierais presque d'insolent, sans pour autant pouvoir affirmer être objective. Il ne tarde pas à en proposer à mon jeune compagnon de meute. Ce dernier me regarde de biais, il n'ose pas dire oui, mais il n'a même pas besoin de le faire que l'inconnu se dirige vers lui pour lui tendre un bout. Je grogne instantanément et hérisse à nouveau les poils de mon dos, d'un air menaçant. Je ne me détends nullement quand il recule pour retourner à sa place. Il va falloir dire quelques mots à Chayton qui prend bien trop souvent les situations dont on ignore si elles représentent un danger ou non avec légèreté. Peut-être que de son point de vue c'est moi qui exagère, mais il possède une naïveté que je n'ai pas et mon vécu m'incite à me montrer prudente. D'autant plus que ma réaction me paraît justifiée dans le cas présent. C'est bien la première fois que nous faisons une telle rencontre. Ce que l'adolescent fait comprendre par son intervention. L'intrus semble un instant surpris, tout autant que nous le sommes de faire sa rencontre, et me jette un coup d'œil. Il comprend à travers mon regard que je n'étais pas au courant non plus de l'existence d'autres modificateurs. Il ne tarde pas à exploser de rire. Ce qui m'irrite légèrement.

« Jamais nos légendes n'ont mentionné d'autres meutes que celle d'ici. » confirme mon partenaire, un air curieux sur le visage à l'idée d'en apprendre davantage.

En effet, à aucun moment nos ancêtres n'ont évoqué ne serait-ce que la possibilité qu'il y ait d'autres individus comme nous. Pourtant nous en avons passé des soirées à écouter ces légendes. Cette information aurait autrement été transmise de génération en génération. Il n'y aurait eu aucune raison de la dissimuler, à première vue. Nous accordons une grande importance à ces récits, particulièrement quand nous sommes directement concernés après avoir déclenché le gène, mais cette révélation me laisse pantoise, et je ne peux m'empêcher de les ressasser intérieurement. De multiples questions se bousculent dans ma tête, notamment liées à leurs origines ou à leurs éventuelles capacités qui pourraient diverger des nôtres, ou non. Seraient-ils de lointains ancêtres ou bien viennent-ils d'un autre peuple qui auraient acquis ce don d'une façon différente de la nôtre ? Comment se ferait-il, s'ils étaient issus de notre peuple, que leur trace n'ait jamais été évoquée ? Il va falloir que j'en réfère à mon Alpha dès que possible. Nous ignorons tout de leurs intentions et de leur rôle.
Un autre questionnement s'impose à moi. Il ne m'a pas l'air surpris de voir une femme modificatrice... Se pourrait-il que... Non, je préfère ne pas m'avancer, et ce n'est pas la priorité en l'instant présent. Pour autant, cette idée reste dans un coin de ma tête sans que je ne me puisse m'en défaire.

Je relève mes yeux gris qui trahissent ma méfiance vers le jeune homme quand il indique sa provenance. J'étais bien trop préoccupée par cette découverte pour avoir prêté attention à son accent, mais maintenant qu'il le dit...

« De France carrément ! Ce n'est même pas sur le continent ! Est-ce qu'il y a des loups comme nous partout dans le monde ? »

Je m'étonne également de sa provenance, qui m'interroge d'autant plus. Je me montre attentive quand il reprend la parole, et deviens encore plus tendue quand il annonce la raison de sa présence ici. Nonobstant son conseil, je dévoile mes crocs à son attention de façon automatique et adopte une attitude dominante, laissant échapper un grondement rauque. Une guerre ouverte contre nous ? Dans quel objectif ? J'estime d'autant plus à présent avoir raison de rester sur mes gardes. Certes, il fait à priori preuve d'honnêteté, à moins que cela ne cache autre chose derrière, mais cela ne change rien au caractère malintentionné des intentions de sa meute. Je redouble de vigilance ; l'attaquer, que ses propos soient véridiques ou non, n'est certainement pas la meilleure option cela dit... Je ne compte néanmoins pas reprendre forme humaine, pas alors qu'il n'y a qu'un jeune loup à mes côtés. Pourtant j'aimerais bien lui faire ravaler sa condescendance lorsqu'il affirme que sa meute en sortirait vainqueur.

« Une guerre...» lâche l'adolescent dans un murmure, néanmoins sans paraître effrayé.

Avant qu'il ne puisse le questionner davantage, l'inconnu a l'amabilité de nous indiquer son prénom. Tout lui paraît si... normal. Comme si la seule idée de tuer des semblables le laissait indifférent.

« Moi c'est Chayton ! Et elle... »

Son intervention met fin à mes pensées. Il comprend au regard noir que je lui lance que je ne tiens pas à ce qu'il dévoile mon identité. Certes, il a décliné la sienne, mais ce n'est clairement pas suffisant pour que je lui fasse confiance. Encore moins après ce qu'il vient de balancer l'air le plus naturellement du monde.

« Mmh… Peu importe ! »

J'hésite à appeler Jacob compte tenu de la menace non dissimulée qui plane sur nous. Mais il faudrait que nous en apprenions davantage. Je n'ai pas à prier mon camarade pour qu'il s'empresse de le questionner, maintenant que les présentations sont faites. En partie.

« Mais pourquoi ton Alpha voudrait se battre contre nous ? On ne vous connaît même pas ! D'ailleurs, comment ça se fait qu'à l'inverse vous ayez connaissance de notre existence ? »

Je suis curieuse de le savoir également. Rien qu'au sein de notre tribu, ceux qui ne deviennent pas des modificateurs ne considèrent nos légendes que comme des mythes, puisque ceux qui les racontent les font passer comme tel. Les seuls dans la confidence sont ceux concernés. Savoir que nous ne vivons pas autant cachés que ce que je le pensais, ou plutôt que nous le pensions tous ici, n'est pas pour me rassurer. À nouveau, je renifle les environs, discrètement, et me sers de mon ouïe fine afin de m'assurer que sa présence n'est pas qu'une distraction et qu'aucun piège ne va se refermer sur nous. Je me fie à mes sens qui sont mes principaux alliés en l'instant présent.
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Ven 22 Juil - 20:12

Simon
Prébois

J'ai 24 ans et je vis en Californie, dans le manoir de la meute. Dans la vie, je suis éclaireur (et chaire à canon) et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis ne suis pas imprégné et je le vis plutôt pas bien.

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ E72c40335dbd969dbc0c891bef45df74
→ Négociateur de la meute, il arrive à mieux cacher son aversion pour les vampires, peu même parler avec eux sans qu'on est l'impression de lui faire du mal.
→ Viens d'une meute en France (Au Gévaudan) exterminé par des vampires.

→ Loup merle (ce qui est rare)
~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ Roh1
Simon pensait un instant à la situation à partir des yeux de son meilleur ami. Ian serait déjà entre la louve et lui, montrant ses dents.  Ian serait déjà en train de mettre tout le monde à terre. Quand on avait un père comme le sien, on apprenait à taper en premier et à parler ensuite. Simon sourit. Il se demandait aussi, très souvent, ce qui faisait que leur amitié tenait la route. Ce n’était pas que le fait qu’il avait vécu seul un temps, et qu’il avait trouvé en Ian son premier ami… C’était plus profond. Un lien de fraternité qui pouvait se trouver parmi les histoires de jumeaux. Ian et Simon n’avaient pourtant rien en commun, même pas la couleur de leur yeux … Mais Simon avait l’impression d’être en famille avec lui. Simon n’avait pas du tout cette impression avec Orhris et son premier fils.

Il aimait à penser que Ian ressentait la même chose que lui. Pour le moment, rien ne lui avait démontré le contraire. Ian tapait et parlait ensuite, mais Ian ne supporterait tout simplement pas qu’une louve grogne sur lui. Simon écoutait son loup qui grognait aussi doucement. Il eu un rire qui passa ses lèvres alors qu’il sortait un nouveau pain de son sac. Un pain aux olives cette fois.

La beauté de la France se trouvait dans la pluralité de leur pain. Ceux d’Amérique étaient fade, secs, mauvais… et il comprenait un peu pourquoi les Américains ne comprenaient pas la culture du pain qui faisait vibrer les Français. Il s’en contentait cependant parce qu’il avait la dalle. Métabolisme de loup oblige, ainsi qu’un ticket gagnant à la loterie génétique, Simon n’avait jamais peur de prendre du poids. Il sortit le pain, et comme pour la première fois, il le coupa en trois parties.

Il mit le premier bout à côté de l’autre bout de pain qu’il laissait pour la louve, telle une offrande, il jeta le second bout de pain vers le loup, et il se mit à mâcher son propre bout. Simon remonta le regard vers le jeune loup tout en continuant à faire attention à la louve. Il rit à nouveau.

- Vos légendes ? La légende Quileute n’est pas seulement une légende vous appartenant. La légende vient des amérindiens, des Indiens, des nomades, des hippies. Il n’y avait pas qu’une tribu à l’époque, ni même un peuple, vivant avec les mêmes légendes. Ne trouveriez-vous pas ça triste d’être les seuls loups dans toute la planète ?

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, Simon avait été loup. D’un père loup et d’une mère humaine, il se souvenait clairement de toujours avoir su que le monde était peuplé d’être comme lui, ou comme ses ennemis. Il se souvenait clairement de la colère, de la haine, de la peur, qui traversaient le visage de son père quand il parlait des vampires ou des humains qui les chassaient. Les Quileute n’avaient eu aucun de ses soucis apparemment … Sinon, ils auraient su ne pas être seuls. Ou au moins, l’aurait-il compris.

Si Ohris avait su ça, nul doute qu’il n’aurait pas choisi une manière pacifique de venir tuer les vampires. Il aurait choisi la manière forte. Il aurait fait courir les loups le long du territoire Quileute pour tous les massacrer avant qu’ils ne comprennent ne plus être seuls au monde. Dans un sens, Simon était heureux d’être celui qui avait permis de les épargner. Ohris était un grand chef, mais un brin radical dans sa manière de faire. Simon n’était pas un grand chef, mais il savait qu’il aurait eu du mal à accepter un génocide… Encore un. Les vampires arrivaient très bien à les massacrer par surprise, Simon n’avait pas envie d’être comme eux.

Il se sentit alors un peu plus léger de cette compréhension. Il n’aurait pas à tuer quiconque, puisque que les négociations commenceront… Ils suffiraient aux Quileute de tuer le cadavre, ou de prouver que le vampire et le loup sont véritablement imprégnés… pour cela, il faudrait du temps. Les autres membres vampires seront eux exterminés, comme il faudrait que tous les vampires le soient.

- Et oui, partout. La meute de Californie à des branches de meute dans plusieurs pays. Il y a une meute qui gouverne tout le Japon, une en Russie, bien qu’elle ne nous parle que quand Ohris l’exige, plusieurs en Afrique et dans l’Amérique du Sud. Il y a aussi une meute en Australie, mais on n’a peu de nouvelle d’eux. Ils sont à peine cinquante et on la fâcheuse tendance à nous taper sur le système.

Il était tout à fait sérieux. La meute d’Australie, gouvernait par la tête à claque d’alpha, ne supportait pas qu’on les dérange. Dans leur petit continent rien qu’à eux, ils ne voulaient ni aider les autres, ni se faire aider. Ils étaient un peu trop sectaires. Même la meute en Russie avait plus de facilité à demander de l’aide … Il fit un haussement d’épaule quand le jeune loup répéta le mot « guerre »… Comme s’il goûtait le mot au lieu de le craindre.

- Je n’aime pas la guerre. Pour ça que j’essaie de ne pas amener la guerre avec cette rencontre. Je veux l’éviter. Le fils de l’alpha aussi, bien qu’il dise le contraire parce qu’il peut être un peu con parfois.

Bon, si pendant la guerre, il pouvait se débarrasser de Jade … Alléluia il n’allait pas s’en plaindre.

- Enchanté Chayton. Et elle restera « La louve » alors pour le moment, dommage pour elle. C’est tellement impersonnel, c’est comme si vous m’appeliez « L’intrus » alors qu’on vient de casser la croûte ensemble.

Il dit l’expression « casser la croûte » en français. Il ne connaissait pas le pendant anglais, et il s’en fichait. « Casser la croûte » signifier prendre un repas rapide, en coupant la croûte d’un pain, et c’était exactement ce qu’ils venaient de faire … fin, il leur avait offert de ce pain pas si fameux mais c’était du pareil au même. Mâchant son pain il sourit.

- Ma meute est la plus grande de cet planète. Nous avons énormément de monde, de petites oreilles qui trainent. Si nous connaissions l’existence des Quileute parce qu’internet est la meilleure invention de la planète terre, nous sommes là à cause de votre … Mhhh…

Il cherchait le mot adéquate pour expliquer la trahison qu’ils avaient subi. Un loup et un vampire. Des loups qui protègent et aident des vampires… Cela ne pouvait être qu’une connerie sans nom, une blague, une caméra cachée, bref … Tous les loups pensaient cela impossible … et pourtant il était là maintenant. Il reprit en abandonnant la phrase précédente.

- Les vampires. On les traque et on les tue. On ne couche pas avec, et on ne s’en imprègne pas non plus. Je veux dire, qu’est ce qu’il s’est passé dans votre tête pour accepter des monstres pareils ? Les vampires doivent être tous éliminés, dès qu’ils mettent le pied dans nos territoires. Sinon, ça fini en bain de sang pour les humains, vous le savez ça ? dit-il alors que sa voix trahissait une profonde tristesse.

Il repensait à sa petite sœur. Tuer avant d’avoir muter pendant l’attaque éclair qui avait décimé sa meute. Il serra les poings contre son pain et l’enfourna dans sa bouche avec violence et vitesse. Les vampires… Comment pouvait-on devenir amis avec ces monstres ? Simon avait envie de comprendre. Il n’aimait pas détester. Pour dire la vérité, il ne voulait pas les détester… mais sa haine était toujours tellement grande contre cette race qu’il ne pourrait certainement jamais arrêter de vouloir les tuer. Il observa la louve et eu un sourire, cachant la mine triste qu’il avait laissé échapper.

- Je suis tout seul, petite louve. Si tu me tues ou que je suis blessé, ma meute le saura. J’imagine que malgré nos différences, vous avez les mêmes grandes lignes que nous. Tu ne veux toujours pas de pain ? continua-t-il avec son sourire amical alors qu’il sortait une autre brioche de son sac.

Oui. Il avait fait le stock pour une longue discussion, mais il allait finir par en manquer… il fallait vraiment qu’il trouve un endroit où faire sa propre nourriture sinon il allait finir malade.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Calypso*
Messages : 46
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : Mon bébé ♥

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5167-c-est-un-beau-roman-c-est-une-belle-histoire https://www.letempsdunrp.com/t4864-presentation-de-calypso
Calypso*
Sam 23 Juil - 21:37

Leah Clearwater
J'ai 24 ans et je vis avec dans un appartement situé à La Push. Dans la vie, je suis agent d'entretien communal au sein de la Push mais aussi une modificatrice qui chasse les vampires mal intentionnés. Je m'en sors bien quand il s'agit de chasser, même si je me pose beaucoup de questions quant à mon statut de femme et de modificatrice au sein des Quileutes. Sinon, je suis célibataire et non imprégnée et je le vis plutôt mal, tout en ayant peur de l'imprégnation.

~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~ 2c0d19ee94baa420dd0c9d8299d1dae478d99d81

→ Peut paraître froide au premier abord, a un fort tempérament, est en quête de reconnaissance et cherche à prouver sa valeur, est impulsive et parfois insouciante, têtue, compétitive, franche et directe, rancunière.
→ Mais est aussi bienveillante, très protectrice, loyale et plus ouverte avec ses proches, faisant preuve d'humour.

→ Elle est la seule femme modificatrice parmi les Quileutes.
→ Elle est la Bêta de la meute de Jacob. Elle ne se perçoit plus vraiment comme un monstre mais n'est pas encore complètement en paix avec elle-même.
→ Elle arbore un pelage gris teinté de poils tirant vers le blanc ou le noir, avec quelques nuances de brun par-ci par-là.
→ Elle est la plus rapide de sa meute.

→ Elle a une perception des vampires un peu différente de celle qu'elle avait par le passé. Elle a conscience qu'ils ne sont pas tous de monstrueux buveurs de sang.

→ Elle a été très marquée par sa relation amoureuse avec Sam qui a brutalement pris fin du fait de son imprégnation sur sa cousine Emily.
Ce type paraît presque accorder davantage d'attention à la denrée qu'il vient de sortir de son sac plutôt qu'à la situation elle-même, ou bien est-ce la légèreté dont il fait preuve dans sa attitude qui me donne cette impression. Je l'ignore, pour autant je reste toujours sur mes gardes. À nouveau il divise cette pitance en trois morceaux, un qu'il laisse de côté – il rêve s'il croit que je vais en manger –, un qu'il jette en direction de Chayton qui le rattrape avec habilité et aisance et le dernier qu'il garde pour lui.
Il rit une fois de plus en évoquant nos légendes et le fait qu'elles appartenaient à bien d'autres tribus. Il semble plus au courant de nos propres récits que nous-mêmes. Enfin... si on peut vraiment se fier à ses mots.

« Mmh... Un peu si, c'est vrai. Enfin, je trouve ça cool de savoir qu'on est pas tous seuls ! » réplique mon congénère.

Je croirais entendre Seth, qui aurait probablement dit la même chose mot pour mot. Ce que je n'affirmerais pas, moi, sans surprise dirait-il là aussi. Je ne prétendrais pas le contraire non plus cela dit, je ne crois pas du moins, mais je reste sur la réserve car j'ignore les motivations des autres modificateurs existants, si elles sont les mêmes que les nôtres, ni même leurs méthodes. Il y a des vampires aux quatre coins du monde, et si les objectifs de ces êtres comme nous est de protéger les humains, leur présence est probablement de bonne augure, mais dans le cas contraire... Après tout, nous ignorons tout de ces autres meutes, serait-ce vraiment déconnant que de supposer que certaines sont dotées de mauvaises intentions ? À mon sens, non, et je me fous de savoir ce que cet individu penserait de mes questionnements, bien que je lui montrerais probablement les crocs, pour le principe, s'il s'en amusait ouvertement. Ce que je fais régulièrement depuis le début, en fait.

Je me demande bien quelle va être la réaction des miens quand ils vont apprendre ces quelques informations que nous délivre l'intrus. Est-ce que ces autres, qui ont également grandi avec ces mythes, connaissent notre existence, à l'inverse ? Malgré le fait que je ne l'apprécie pas, je reste attentive à la suite de ses propos, quand il évoque les meutes d'autres pays ou continents. À l'entendre, il y aurait presque de quoi se sentir un peu... stupide, de ne pas les connaître effectivement, alors qu'à contrario ils ont dû entendre parler de nous. S'il y en a un qui se tient devant moi, c'est que c'est probablement le cas, après tout. Stupide oui, mais je me sens également légèrement nerveuse à cette idée. Je n'ai pas peur. Pas pour moi. Toutefois, d'un certain angle, il y a de quoi se sentir vulnérable. Peut-être s'agit-il, ou s'agirait-il, d'alliés, mais dans le cas contraire, il est perturbant que de potentiels ennemis nous connaissent un tant soit peu sans même que nous ne sachions qu'ils étaient là, quelque part. Je ne vais toutefois pas les qualifier comme tels directement, sans pour autant les considérer comme des pacifistes non plus. Si j'étais moins fière, j'admettrais que de son point de vue, la situation peut être amusante. Nous devons donner l'image de loups vivant replis sur nous-mêmes, en autarcie et sans aucun contact extérieur. De quoi devenir la risée de tous, mais ce n'est pas le genre d'événement qui atteindrait Jacob.

« C'est incroyable... Enfin, pas pour toi du coup, mais pour nous. » poursuit Chayton, toujours aussi serein. « "À peine cinquante" ? Quand je pense qu'on est que quatorze, j'imagine pas combien de membres comptent les plus grandes meutes. »

Je gronde et fais claquer mes mâchoires à quelques centimètres de l'adolescent, que je surplombe sous ma forme animale, alors qu'il transmet des renseignements nous concernant. Il sursaute avant de se décaler, l'air penaud. Néanmoins, je dois bien reconnaître que si ces indications sont véridiques, il y a d'autant plus de quoi être inquiet. Malgré la venue de nombreux vampires quand il avait fallu témoigner en faveur de Renesmée, nous n'avons pas eu énormément de Quileutes qui ont déclenché le gène des modificateurs. Il faut dire que nous ne sommes pas très nombreux à l'avoir non plus. Il faut croire qu'il s'est davantage disséminé sur le reste de la planète...

« Mais du coup toutes les personnes qui en font partie, elles vivent dans un même endroit ou elles forment plusieurs sous-meutes à travers tout le pays ? Parce qu'il y en a du territoire à protéger ! »

Au moins ses questions sont assez pertinentes... Cette question sous-entend la mission première que nous avons, en tout cas la nôtre ici, à savoir détruire les vampires, du moins ceux qui causent du tort à l'humanité ou à nous-mêmes. Nous sommes certes rapides mais de nombreux morts peuvent être à déplorer le temps de parcourir un pays d'un bout à l'autre.

Quelle « âme généreuse »... ! Je crois que malgré ma forme animale, on pourrait presque déceler le sourire en coin ironique qui anime ma gueule. Un peu con ? Visiblement, c'est un trait de caractère qu'ont en commun les membres de cette meute. Dommage que je ne puisse pas dire le fond de ma pensée à haute voix.

Il a beau avoir dévoilé son prénom, cela ne m'empêchera pas de l'appeler « l'intrus » comme il le dit si bien. En même temps, c'est ce qu'il est alors qu'il foule notre territoire sans retenue et se permet de nous menacer indirectement. Je n'ai pas compris les mots qu'il a lâché en français, mais ce n'est rien d'intéressant, j'en suis certaine.
À nouveau, il vante la puissance de sa troupe. Nous n'avons jamais eu la visite de l'un de leur espion jusqu'à ce jour, nous nous en serions aperçus à force de surveiller nos terres et plus globalement celles de Forks. Je me redresse quand il trouve enfin ses mots. Je constate que sa meute a cette même aversion que les nôtres pour les vampires, toutefois eux en font une généralité. Ce qui n'est pas le cas de l'ensemble de mes congénères ou des loups de la meute de l'homme qui m'a fait souffrir, contre son gré. Je grogne néanmoins, quand il évoque la relation de mon Alpha avec la plus jeune des Cullen et dévoile davantage mes canines meurtrières. Pour le coup, elles n'ont pas envie de se refermer sur un quelconque être à sang froid. Il débarque sur un territoire qui n'est pas le sien et vient nous faire la leçon, rapporter les menaces de son Alpha. Je suis quelque peu hypocrite je le reconnais. Fut un temps où je ne faisais aucune distinction moi non plus, me contentant d'obéir au chef de meute et à notre mission, presque inscrit dans notre patrimoine génétique. Encore une différence par rapport à la vision des choses de mon frère qui lui, dès le départ, a apprécié les Cullen ou n'était du moins animé d'aucune animosité envers cette famille qui s'avère tout aussi, voire plus j'ai pu le constater, soudée que la nôtre. Prêts à mourir les uns pour les autres, même pour une humaine. Avec le temps, j'ai fini par apprendre à faire la différence. Comme chez les humains et possiblement chez les loups, je peux d'autant plus l'affirmer à présent, il y en a des bons et des mauvais. Encore faut-il leur laisser une chance de le montrer.

Quand j'aperçois du coin de l'œil que Chayton s'apprête à ouvrir la bouche, je lui fais comprendre que j'exige qu'il se taise. Ce n'est pas à lui de justifier les agissements de notre meute. Je sens que c'est le moment d'appeler les miens, du moins l'Alpha, afin de lui transmettre l'ensemble des éléments de cet échange et de lui demander à ce qu'il se pointe de préférence sous forme humaine, et les quelques membres dans le coin sous forme animale. Cela me permettra également de m'éloigner pour reprendre forme humaine. Hors de question d'apparaître nue devant ce type. Je ne le fais déjà jamais devant mes compagnons de meute alors encore moins devant lui. Nous avons pour habitude de laisser des sacs avec des vêtements pour nous rhabiller en divers endroits de la forêt, au besoin. Je me raidis quand j'entends la voix de l'adolescent à mes côtés. Mais heureusement il ne rebondit pas sur les derniers propos de notre ennemi.

« Dis-moi, vous êtes combien au total dans votre meute ? »

Je suis finalement satisfaite que ce soit lui qui pose les questions, car venant de lui ce n'est rien de plus que de la curiosité, sans malveillance aucune derrière, sans pour objectif de récolter quelconques informations, ainsi il semble naturel. Si j'avais parlé, probablement que mon ton et ma façon d'agir m'auraient trahi. Cependant, je me doute que l'intrus n'est pas stupide – quoique –, aussi il sait sans doute que je mémorise précieusement chacun des renseignements qu'il apporte. Il a d'ailleurs lui-même fait part d'honnêteté sur les intentions de sa meute, à priori. Mais la discussion est plus posée que si c'était moi qui le questionnait.
Sans plus attendre, pointant mon museau vers le ciel, je pousse un long hurlement, qui, sans nul doute, va se propager à plusieurs kilomètres à la ronde. Il ne faut que quelques secondes pour que j'obtienne des réponses de ceux qui viennent de se transformer et très vite, Jacob me répond.

« Que se passe-t-il ? »

« Je suis avec Chayton et nous avons fait une rencontre pour le moins... surprenante. Un modificateur. Mais qui n'est pas un Quileute. Et qui ne vient même pas d'ici. »

Un silence suit ces révélations.

« Mais... comment est-ce possible ? » ; « tu es sûre ? » ; et d'autres pensées qui se confondent me parviennent. Je ne tarde pas à mettre fin au suspense et à communiquer l'intégralité des informations apprises. J'entends mes frères de meute grogner et se montrer menaçants à leur tour. Je sens que notre meneur est tendu, n'appréciant guère les insinuations du français qui lui sont destinées.

« Ça suffit ! » tonne Jacob. « Nous avons tout intérêt à ne pas nous précipiter. On te rejoint. »

« Entendu. »

Simon ne tarde pas à confirmer la position de Jacob, quant à la prudence dont on va devoir faire preuve. Sa meute sait qu'il est ici et s'il lui arrivait quelque chose, que ce soit de notre fait ou non, nous serions leur cible. Je me contente de grommeler en réponse à sa question. Qu'il s'étouffe avec sa brioche.

Il ne faut que de deux brèves minutes pour que nous soyons rejoins par quatre de nos partenaires, dont trois faisant preuve d'une extrême méfiance, arborant un air hostile. Le quatrième se montre plus détendu. Il me fait un signe de tête, indiquant que je peux m'éloigner. Je ne perds pas plus de temps, tenant à être présente au moment où Jacob arrivera, ce qui ne devrait plus tarder.

À mon retour, je constate que le plus jeune marmonne tout en prenant congé. J'en déduis que Jacob l'a congédié. Il lui remontrera probablement les bretelles après. J'ai profité de notre discussion mentale pour évoquer l'attitude du jeune et le fait qu'il était seul lors de sa patrouille. J'arrive toutefois avant que le véritable échange n'ait été amorcé. Je toise froidement l'homme à l'origine de ce rassemblement.

« Je suis Jacob, le chef de l'une des meutes de la Push. Leah, qui est la bêta de ma meute, m'a informé de la raison de ta venue ici. »

Je soupire sans discrétion, moi qui ne comptais pas lui donner mon prénom.

« Comme Chayton l'a très justement dit, nous ignorions tout de l'existence d'autres meutes... Je suppose que pour les humains, c'est une bonne chose. À condition que toutes œuvrent pour leur bien, ce que nous ne pouvons savoir. »

Il est calme, du moins en apparence, mais je le sens quelque peu agité et agacé. Sans doute que cela fait beaucoup de découvertes à encaisser d'un coup. Sans compter la menace qui plane sur son couple.

« Néanmoins, tu n'es pas chez toi ici. Tu te permets de débarquer avec les menaces de ton Alpha et de critiquer sans même rien connaître de la situation. De quel droit vous permettez-vous d'agir de la sorte ? Chacun son territoire, et à la meute qui y réside de le défendre. Ta meute et toi feriez mieux de vous mêler de ce qui vous regarde. Si c'est la guerre avec des semblables que vous cherchez, vous n'êtes pas dignes d'être des nôtres. »

Il ne dément rien quant à l'éventuel lien que nous pouvons avoir avec certains vampires. Mais il ne développe pas non plus, restant sur la réserve. En même temps il a raison, nous n'avons absolument aucun compte à leur rendre. Encore moins sur nos terres.
Les loups grognent de plus belle, appuyant à leur manière les arguments de notre Alpha.
Contenu sponsorisé
~ Il vaut mieux vivre un bonheur imparfait qu'un amour impossible pour une personne hors d'atteinte ~
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» (m) il n’y a pas de vacances à l’amour, ça n’existe pas. l’amour, il faut le vivre complètement avec son ennui et tout, il n’y a pas de vacances possibles à ça. (en cours)
» L'amour sans l'espoir devient une chose morte. L'amour est cette lueur d'espoir qui jaillit dans le noir. (Senara)
» (F/M) Pour mieux vous servir Majesté (ouverte)
» Rien n'est jamais trop tard, même pour l'amour ft. Monkeymama
» Vivre, on veut tous vivre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Twilight-
Sauter vers: