Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

LE TEMPS D'UN RP

La guerre de Troie aura bien lieu

Asma
Messages : 58
Date d'inscription : 01/04/2022
Crédits : graenfur

Univers fétiche : Dystopique, fantastique, mythologie, etc.
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5038-protopl-asma https://www.letempsdunrp.com/t5166-repertoire-rp-d-asma#102871 https://www.letempsdunrp.com/t5030-proteiforme https://www.letempsdunrp.com/t5028-asma
Asma
Jeu 26 Mai - 13:54
Le contexte du RP
Mise en situation

La guerre de Troie aura bien lieu Westworld

La situation

Fière du succès de son premier grand parc, "Westworld", implanté aux Etats-Unis, la société Delos a décidé d'ouvrir un deuxième parc. Nommé "Warworld", il recrée de grands conflits historiques à travers plusieurs sections à thème, parmi lesquelles les guerres Napoléoniennes, les invasions Vikings ou encore la guerre de Troie….

Bienvenue à Warworld

" Venez assister au débarquement des Grecs venus accompagner Ménélas dans la reconquête de son honneur bafoué et de sa belle Hélène, admirer leur fourberie dans l'offrande du cheval de Troie ou encore vous émerveiller devant le célèbre duel qui opposa Hector à Achille, dont le maudit talon fût la perte….

Comment ces trésors de technologie que sont les hôtes pourraient-ils fonctionner sans le travail de l'armée de cerveaux et de petites mains qui les entretiennent, les réparent et les améliorent afin de vous faire vivre une expérience hors du commun ?

Bienvenue à Warworld !

Warworld est une filière du parc d'attraction américain Westworld, propriété de la société Delos Incorporated. Tous droits réservés. "


Contexte librement inspiré de la série Westworld
Asma
Messages : 58
Date d'inscription : 01/04/2022
Crédits : graenfur

Univers fétiche : Dystopique, fantastique, mythologie, etc.
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5038-protopl-asma https://www.letempsdunrp.com/t5166-repertoire-rp-d-asma#102871 https://www.letempsdunrp.com/t5030-proteiforme https://www.letempsdunrp.com/t5028-asma
Asma
Ven 27 Mai - 1:15

Andréas
Stamatakis

J'ai 37 ans et je vis à Sienne, en Toscane. Dans la vie, je suis programmeur au parc Warworld et je m'en sors très bien. Sinon, à cause du temps que je consacre à mon travail, je suis célibataire.

Informations supplémentaires ici.


Reconnaissable entre milles, l’alarme caractéristique de la défaillance d’hôte retentit dans le casque à conduction intra-osseuse. Sur sa tablette, un encart rouge mangeait la moitié de l’écran en indiquant le nom de l’androïde concerné et sa localisation. Le sol vibra à l’approche de l’équipe d’intervention d’urgence, qui se dirigeait au pas de charge vers sa zone d’équipement pour une intervention de terrain. Andréas poussa un soupir dépité. C’était une belle bande de bœufs.

- Yo, Andy ! Intervention. Andiamo !

Plus que tout, il haïssait la façon qu’avait ce gros con d’amerloque de Payton de l’interpeler. D’où se permettait-il l’emploi de ce surnom – qu’il détestait, par ailleurs – ? Pourtant, il n’avait pas vraiment d’autre choix que de faire bonne figure. Payton était d’un niveau de responsabilités plus élevé que le sien. Néanmoins, ce n’était pas son chef, et ça, le grec se plaisait à le lui rappeler, surtout quand lui et sa troupe d’imbéciles se mettaient à jouer aux cow-boys et leur mettaient des hôtes hors d’usage à l’occasion des extractions.

Le programmeur mit le système de l’hôte sur lequel il était en train de travailler en pause, et partit à la suite de la petite troupe.

– Non, récupération discrète, lança-t-il en rentrant dans la pièce, tandis que l’équipe de sécurité s’armait de gilets et casques lourds, et de tasers. Vos gars m’ont déjà mis trois hôtes hors d’usage ce mois-ci. S’ils continuent comme ça, je vais finir au chômage.

L’américain s’apprêtait à contester. Gonflé d’une assurance doublée d’un soupçon d’agacement, Andréas lui coupa sèchement la parole.

– Et je vous rappelle qu’on a la fille de l’ambassadeur d’Autriche dans le parc. Imaginez la pub sur les réseaux sociaux si « son expérience immersive au sein d’une des guerres les plus mythiques de l’histoire de l’humanité » se trouvait entachée par la présence d’une tripotée de gros malabars anachroniques…
– C’est bon, c’est bon, j’ai compris, l’interrompit le chef de la sécurité. Puis à destination de ses hommes : Vous l’avez entendu, on passe en version phalange, messieurs.

Un petit sourire satisfait, mâtiné d’une pointe de sarcasme, trônait sur les lèvres d’Andréas, tandis qu’il s’avançait tranquillement dans la touffeur du début d’après-midi sur le désert d’Accona. Derrière lui, il entendit le cliquetis des mouvements mal coordonnés des plus mal à l’aise avec la « tenue d’époque », les lances et les boucliers qui s’entrechoquaient. En voilà une piètre troupe. Intérieurement, il jubilait.
Il ne comprenait pas pourquoi le parc investissait autant d’argent dans des agents de sécurité, quand ce qu’il fallait vraiment, c’était renforcer les équipes scientifiques et techniques. Plus de programmeurs, plus de techniciens. Continuer la recherche et le développement, pour continuer à faire progresser la qualité technologique des hôtes. Pouvoir faire des mises à jour plus régulières, moderniser plus souvent, entre autres afin d’éviter le genre de défaillances qui les poussaient à intervenir ce jour.

Andréas jeta un coup d’oeil à son moniteur, puis le fit disparaître sous sa tenue.

– Nous sommes presque arrivés, indiqua-t-il à son acolyte. Vous vous rappelez que ce qu’on a dit. On essaie de minimiser les dégâts. Voie diplomatique. Je suis Arès, dieu de la guerre, poursuivit-il lentement en s’adressant à Payton comme s’il parlait à un enfant un peu attardé. Je soutiens le camp troyen, et vous êtes ma garde rapprochée. Ils n’ont aucune raison de s’en prendre à nous. Dites-bien à vos gars de ne pas faire de gestes brusques. Et surtout, aucune initiative personnelle.  Vous vous rappelez le dernier imbécile qui s’est retrouvé face à Achille, quand son portable a sonné, et qui, au lieu de suivre le protocole, a cru qu’il pouvait l’affronter…

À l’évocation de ce désagréable souvenir, l’américain se pinça l’arête du nez. Le sombre crétin avait fini avec 30 jours d’ITT et une clavicule fracturée. Il fit signe à ses équipes de se mettre en place comme convenu.

Andréas vérifia une nouvelle fois qu’il n’avait rien sur lui d’ostensiblement anachronique, et donc de nature à « faire vriller » un hôte. Il prit une grande inspiration et pénétra, seul, dans la bâtisse.
Lo
Messages : 117
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Holly Warburton partout

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lo
Lun 30 Mai - 15:52
e261f019c53c2111f386b85bda6128b8.jpg
Cassandre
Je suis sans distinction d'âge et je vis à Troie, propriété du parc de divertissement du groupe Delos. Dans la vie, je suis une androïde qui se croit être la princesse et prêtresse Cassandre et je m'en sors mal. Au dépend de ma programmation, je suis chaste, douce et brave mais surtout incomprise de tous et je le vis plutôt tortueusement.

La guerre de Troie aura bien lieu Pouting-arwen

Pour m’être refusé à un Dieu orgueilleux qui m’a promis le don de prophétie, je suis condamnée à ne voir que des choses terribles, ce qui rend mes déclarations et ma présence importunes et impopulaires.



Chanson thème (Cassandre)

Effigie : Arwen (Liv Tyler)

Le feu.
Le sang.
Les ruines.
La mort.
Ainsi faites était ses nuits. À son réveil, épouvantée, tentait-elle d’avertir les Troyens du sort que leur réservait les dieux, mais en vain. Ni les larmes qui dévoraient ses joues rougies de leur sel, ni l’affliction sur son visage ne suffisait à les convaincre quant à la nature de ses rêves. Ces visions à leur yeux, n’en étaient pas. Et de ses jours, force d’être en proie à de violentes transes qui effrayaient plus qu’elles ne persuadaient, Cassandre était passée de prêtresse adulée à princesse répudiée de tous. Vantée d’être d’une beauté empruntée à Aphrodite, on détournait pourtant le regard sur son passage. Plus personne n’osait poser les yeux sur Cassandre dont le moindre mouvement de lèvres était redouté et suffisait à disperser la multitude d’une foule.

Foule qu’elle traversait alors à contre-courant, l’identité cachée par un fin drapé bleu qui surplombait sa chevelure. Le jour qu’elle avait prédit était arrivée. Les Troyens en masse se pressaient jusqu’aux hauts remparts de la cité pour voir de leurs yeux ce que le sort réservait à leur prince face à Achille. Cassandre qui en avait vue bien assez dans ses rêves, préférait se retirer et laisser son frère faire face au malheureux destin auquel il était enchaîné, plutôt que de témoigner de sa mort une fois de plus. Elle portait déjà le deuil de son promit Coroebos, celui d’Hector suivrait de près, mais peut-être n’était-il pas encore trop tard pour sauver les Troyens. À quoi servait-il de voir l’avenir, si l’on ne peut le changer ? Ainsi, sa détermination ralliée à la conviction de ce que cette vérité prenait en elle, conduisaient ses pas jusqu’à l’oracle pour lui demander conseil.

Le temple d’Athéna n’était plus très loin et les rues désertées facilitèrent sa progression dans la cité, d’accoutumé bondée de monde. Pourtant, un enfant laissé sur la place, petit garçon de sept ou huit ans aux bouclettes brunes qui l’observait savamment de ses yeux glacés la fît s’arrêter à quelques mètres de celui-ci. Quelque chose dans le visage de cet enfant la perturba. Quelque chose dans ses traits qui lui était vaguement familier et qui lui apportait là, la sensation d’une infinie tristesse. Un instant passa sans qu’elle ou lui ne bouge d’un cil, puis l’enfant lui sourit de toutes ses dents et se mit à courir vers elle, tout bras tendus.
— Maman ! Maman !
Cassandre en demeura interdite. Cette appellation ne pouvait être à son attention. L’enfant se trompait sûrement. En effet, celui-ci ne s’arrêta pas à sa hauteur et lorsque la princesse s’était retournée sur elle-même pour suivre sa course, le regard médusé, ce n’était plus le même petit garçon. Plus petit et d’une chevelure dorée, il se jeta dans les bras d’une femme qui se tenait dans l’encadrement d’une porte qu’elle referma derrière eux après avoir lancé un regard méfiant à la prêtresse. Cette vision inusitée - en était-elle une ? - qui ne s’était accompagnée pourtant d’aucune transe comme elles avaient pour habitude de se manifester, laissa Cassandre un long moment troublée.

Plus que quelques pas et au tournant d’une rue, Cassandre remarqua un petit attroupement sur les marches du temple. Elle s’avança prudemment de sorte à ne pas se faire remarquer. Cherchant des yeux ce qui pouvait provoquer cette agitation, elle tentait à la fois de se frayer un passage jusqu’au temple et c’est là qu’elle entendit quelques échanges.
— Nous sommes graciés par les dieux ! Arès nous honore de sa présence !
— Arès..? Ici ? Où est-il ? demanda-elle, sceptique.
Le dieu de la guerre en personne, ici à Troie ? Cassandre n’en croyait pas ses oreilles. Les dieux n’avaient cessé de lui envoyer de mauvais présages pour l’avenir de la cité. Sa venue ne pouvait être qu’une farce cruelle des dieux, qui parfois aimais bien rire au dépend des humains.
— Il s’entretient avec l’oracle, lui répondit une femme.
Une petite troupe d'hommes armés, dont elle ne reconnaissait pas les armures de la cité, se tenait en effet devant l’entrée du temple et semblait empêcher quiconque d'entrer. Elle s’approcha néanmoins, aussi près qu’il lui en était possible.
— Mais que veut-il ?
— Le dieu est venu nous donner ses faveurs. Tu as manqué son élocution, femme. Il est de notre côté et assure notre victoire face aux Grecs.
— Mensonge ! C’est un mensonge ! » Elle parvint à entrevoir par-dessus l’épaule de l’un des hommes de sa garde, le dieu et l’interpella avec force. « Pourquoi mentir aux Troyens ? » S’était-elle offusquée « Est-ce vraiment notre perte que vous souhaitez ? » Dans son élan véhément, le voile de ses cheveux lui était retombé sur les épaules, un troyens dans la foule qui l'a reconnu la pointa alors d’un doigts accusateur.
— C’est Cassandre !! La fille folle de Priam !! N'écoutez pas la fausse prêtresse ! Elle ne fait qu’apporter le malheur avec elle !!

Cassandre s’était retournée indignée, vers celui qui lui tenait de telles paroles. Comment osait-il ? Ne leur avait-elle pas prédit la venue d’Hélène à Troie ? La fureur des Grecs amenés aux portes de la cité ? Tout s’était produit selon ses dires. Pourquoi refusaient-ils encore de croire en la véracité de ses prémonitions ? Si seulement ils acceptaient de l’écouter, ne serait-ce qu’une fois, Troie pourrait peut-être encore être sauvée. Et tout ceci, ces visions, seraient un mal nécessaire, mais pas vain !
Asma
Messages : 58
Date d'inscription : 01/04/2022
Crédits : graenfur

Univers fétiche : Dystopique, fantastique, mythologie, etc.
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5038-protopl-asma https://www.letempsdunrp.com/t5166-repertoire-rp-d-asma#102871 https://www.letempsdunrp.com/t5030-proteiforme https://www.letempsdunrp.com/t5028-asma
Asma
Lun 6 Juin - 10:35

Andréas
Stamatakis

J'ai 37 ans et je vis à Sienne, en Toscane. Dans la vie, je suis programmeur au parc Warworld et je m'en sors très bien. Sinon, à cause du temps que je consacre à mon travail, je suis célibataire.

Informations supplémentaires ici.


Andréas grommela intérieurement. La programmation de l’oracle posait régulièrement des soucis. C’était malheureusement souvent le cas avec tous ces personnages qui faisaient l’objet de visions et « d’inspirations divines ».

Il fallait prévoir une programmation pour qu’ils suivent le scénario dans les grandes lignes, mais aussi suffisamment d’improvisation pour permettre de rendre crédibles les « visions » et les « illuminations » auprès des visiteurs du parc.  Sauf qu’encore trop souvent, cette part aléatoire de leur programmation générait des bugs. Quand les visions devenaient trop nombreuses ou trop puissantes, elles mettaient le système de l’hôte à rude épreuve et lui causer des surcharges cérébrales. Certaines visions pouvaient court-circuiter l’hôte. D’autres, les rendre carrément fous. Dans ce cas, ne restait plus qu’à réinitialiser l’intégralité du scénario. Il avait déjà fait remonter le problème à sa direction, ce à quoi cette dernière lui avait fait remarquer fort à propos « c’est pour ça qu’on vous paie ». Andréas avait également tenté sa chance auprès de ses homologues de la branche américaine, sans succès. Apparemment, eux ne rencontraient pas du tout ce genre de problème. Le grec n’avait d’ailleurs que très moyennement apprécié le soupçon de condescendance de son interlocuteur quand il lui avait fait part de cet état de fait. La réalité était qu’ils n’en sauraient sûrement pas plus que lui sur la façon d’essayer de résoudre ce problème, et que c’était plus facile de se cacher derrière ce type de formule creuse. Rirait bien qui rirait le dernier quand ils commenceraient à faire face à ce type de souci. En attendant, ça ne faisait pas avancer le schmilblick. Le jeune et prometteur programmeur qu’il était continuait à chercher des solutions tout seul.

Andréas s’avança vers l’oracle et lui parla d’une voix calme et posée. L’hôte était agité, faisait les 100 pas en marmonnant des propos incompréhensibles. Il était secoué des spasmes et mouvements saccadés caractéristiques d’un dysfonctionnement, et qui révélaient sa nature synthétique et artificielle. Le jeune continua à progresser tout doucement en directement de l’hôte, veillant à ne faire aucun geste brusque, l’abreuvant de paroles chuchotées.

Soudain, lorsqu’il fût assez proche, l’oracle le fixa de ses yeux exorbités. Il s’apprêtait à s’emporter lorsque le programmeur posa deux doigts sur sa nuque. La tension disparût soudainement de son visage, ses traits s’apaisèrent. Ses épaules s’affaissèrent. C’était maintenant à lui de jouer.

Penché sur son ouvrage, il replaça d’un geste mécanique la fine couronne dorée qui ne cessait de glisser de ses boucles brunes.  Au moins, au bureau, il n’avait pas besoin de se balader avec cela sur le front et pouvait attacher ses cheveux dans un catogan qui lui évitait de les avoir dans les yeux pendant qu’il travaillait.

Loin derrière lui, à l’extérieur, il parvenait à entendre le bruit de la foule qui avait commencé à s’amasser aux portes du temple. L’oracle était un personnage fédérateur. Toute approche était susceptible de générer une réaction en chaîne, et c’était pourquoi il était indispensable de traiter son cas le plus rapidement, et surtout le plus délicatement possible. Il ne restait qu’à espérer que les excités de la gâchette qui l’accompagnaient sauraient garder leur sang-froid. Dans le cas contraire, il aurait droit à une réinitialisation totale du scénario de la cité. Des heures et des heures de boulot en perspective. Probablement aussi un beau savon de la direction. Et l’humiliation absolue de devoir présenter des excuses aux visiteurs pour lesquels l’expérience pourrait être « gâchée » par la remise à zéro du script. Bref, une option dont il se passerait volontiers. Surtout après la façon dont on lui avait rabattu les oreilles sur la présence d’une « VIP » dans le parc.

Tiens, d’ailleurs, où était-elle, celle ça ? Andréas fit une pause dans son travail sur l’oracle, et afficha la carte du parc sur sa tablette. Sous la forme de points de couleurs différentes, il pouvait visualiser en temps réelle la position des hôtes et des visiteurs du parc, ainsi que du personnel technique. Miss « VIP » était, sans grande surprise, aux abords du camp grec, sûrement partie se rêver Briséis dans les bras d’Achille. Il poussa un soupir intérieur. Au moins, elle était loin d’ici. Il y avait quelques visiteurs du côté troyen, mais heureusement assez peu dans ce quartier de la cité. Sur la carte, on identifiait très facilement le petit groupe qui l’accompagnait, ainsi que l’attroupement qui avait commencé à se former autour d’eux. Andréas grimaça. Il fallait éviter que la rumeur d’enfle trop. La situation risquait de dégénérer. Qui plus était, un entretien trop prolongé entre l’oracle et lui-même serait de nature à générer plus de questions encore de la part de la foule. Heureusement, il avait presque fini.
Lo
Messages : 117
Date d'inscription : 27/04/2021
Région : Qc
Crédits : Holly Warburton partout

Univers fétiche : -
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4495-la-boite-a-lo-personnages#92588 https://www.letempsdunrp.com/t4596-la-boite-a-lo-ok-fev-2022
Lo
Jeu 9 Juin - 5:47
e261f019c53c2111f386b85bda6128b8.jpg
Cassandre
Je suis sans distinction d'âge et je vis à Troie, propriété du parc de divertissement du groupe Delos. Dans la vie, je suis une androïde qui se croit être la princesse et prêtresse Cassandre et je m'en sors mal. Au dépend de ma programmation, je suis chaste, douce et brave mais surtout incomprise de tous et je le vis plutôt tortueusement.

La guerre de Troie aura bien lieu Pouting-arwen

Pour m’être refusé à un Dieu orgueilleux qui m’a promis le don de prophétie, je suis condamnée à ne voir que des choses terribles, ce qui rend mes déclarations et ma présence importunes et impopulaires.



Chanson thème (Cassandre)

Effigie : Arwen (Liv Tyler)

Ses paroles ne semblaient pas avoir été entendues. Avec les acclamations pleines de ferveur de la foule enfiévrée, ce n'était pas surprenant. Elle n’avait réussi qu'à s'attirer l'hostilité des Troyens et sentit quelques mains tenter de s'agripper au pan de son péplos pour la faire descendre des marches. Au loin, voyait-elle d’autres gens de son peuple descendre les rues de la cité, se joindre à l’attroupement du temple et réclamer des comptes au dieu de la guerre. Au fond de son cœur, elle comprit en voyant la scène que son cher frère, Hector, avait succombé à son destin. La cité était en deuil et elle, l’était pour la énième fois. Il lui fallait se retirer et vite, avant de devenir l’objet de leur colère. Cassandre reposa le mince voile sur ses cheveux ébènes avant de se soustraire, agile et gracile, aux mains qui tentèrent de s'agripper à elle sur son sillage. Elle connaissait l’existence d’un passage secret qui lui permettrait de pénétrer le temple sans devoir passer par l’entrée principale. Il ne lui suffisait pour cela que de faire le tour de la bâtisse et se faufiler derrière le socle où reposait la statue d’Athéna. Devant la déesse de marbre, elle s’assura d’abord qu’elle n’avait pas été suivie, puis s’engouffra dans l’étroite galerie qui la mena au cœur du temple.


À quelques pas devant elle se trouvait Arès, penché sur l’oracle quant à lui assis sur l’une des marches et dont les yeux étaient clos. Cassandre approcha par derrière lentement, veillant à ce que ses pas ne trahissent pas sa présence. Les gardes postés plus loin à l’entrée, trop affairés à retenir une foule fébrile de cette présence divine ne la remarquèrent pas non plus. Le temple était traversé par endroits d’une lumière doucereuse, mais à cette heure du jour, la pénombre avait le monopole des lieux lui permettant ainsi de se fondre aux ombres. Elle s’arrêta non loin d’eux lorsque le dieu fût subitement illuminé d’un trait de lumière qui s’échappait du plafond et dont le reflet doré de son armure guerrière lui prodiguait une aura céleste. Pourtant, quelque chose n’allait pas. La prêtresse ne parvenait pas à savoir quoi exactement, mais sentait que tout ceci recelait quelque chose de factice. C’est alors que les yeux de l’oracle s’ouvrirent subitement sur la prêtresse qui se trouvait dans le dos du dieu, lui arrachant un souffle de stupeur.
— Cassandre, mon enfant, que fais-tu ici ? N’es tu pas censée être auprès des tiens en ce jour ? L’oracle semblait soudain remarquer la présence de la divinité face à lui, posant sur lui son regard hagard. « Et qui est-ce avec toi ?
Elle pressa le pas rejoindre le vieil homme. Soucieuse de lui, elle s’agenouilla à sa hauteur et posa ses mains sur ses épaules, l’incitant à se relever doucement.
— Voyons, Damascène, ne viens-tu pas de recueillir les paroles d’Arès ?
Elle posa le revers de sa main délicate sur son front pour s’enquérir de son état, dans la crainte que le dieu ne lui ait causé quelconque malice. Il ne semblait pourtant pas être en proie à la fièvre.
— Arès..? Cet homme..? Demanda-t-il, abasourdi.
Cassandre posa dès lors un regard méfiant sur le dieu devant eux.
— Peut-être n’est-il pas celui qu’il prétend être… Lança-t-elle d’un ton accusateur. C’était là, que de durs paroles qui lui avaient échappé et qui l'étonnèrent elle-même. Qu’insinuait-elle là ? Bien sûr qu’il était Arès. Tout d’or vêtue et cette allure qui n’avait rien d’empruntée à un mortel, c’était une évidence. Elle baissa aussitôt la tête en signe de respect et de pardon pour cet affront, dans la crainte de s’attirer les foudres du dieu comme cela lui était déjà arrivé par le passé.
— Pardonnez mes paroles… C’est un jour difficile pour les Troyens, nous perdons un prince… et avec, l’espoir.
Son regard se voila d’une tristesse qui illuminait son visage, comme si cette inclinaison de l’âme n’avait été conçue que pour elle. Et d’une certaine manière, elle l’était. Tout son être était voué au tragique de son existence, rendant sa souffrance plus spectaculaire encore.



Le dernier acte est sanglant,


quelque belle que soit la comédie


en tout le reste: on jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais. - B.P.

KoalaVolant
La guerre de Troie aura bien lieu Ld9u
Asma
Messages : 58
Date d'inscription : 01/04/2022
Crédits : graenfur

Univers fétiche : Dystopique, fantastique, mythologie, etc.
Préférence de jeu : Les deux
Noob
https://www.letempsdunrp.com/t5038-protopl-asma https://www.letempsdunrp.com/t5166-repertoire-rp-d-asma#102871 https://www.letempsdunrp.com/t5030-proteiforme https://www.letempsdunrp.com/t5028-asma
Asma
Hier à 14:53

Andréas
Stamatakis

J'ai 37 ans et je vis à Sienne, en Toscane. Dans la vie, je suis programmeur au parc Warworld et je m'en sors très bien. Sinon, à cause du temps que je consacre à mon travail, je suis célibataire.

Informations supplémentaires ici.


Andréas se retint de sursauter. Et merde ! Ces hôtes étaient de foutus ninjas quand ils le voulaient. Il ne l’avait pas entendue venir. Cela voulait aussi dire que les triples buses qui l’accompagnaient étaient incapables de gérer les hôtes, si ceux-ci arrivaient aussi aisément à échapper à leur vigilance. Heureux d’avoir eu le temps de finir de reprogrammer l’oracle avant l’irruption de Cassandre, il rabattit sans tarder la manche de son chiton pour couvrir l’écran sur son bras.

Pourvu qu’elle n’ait rien vu de compromettant. A l’instar de l’oracle, Cassandre faisait partie de ces quelques hôtes qui étaient une joyeuse galère à reprogrammer, en raison elle aussi des visions dont elle faisait l’objet. Il fallait la maintenir sur cet étroite corde raide entre programmation et improvisation. Un peu trop de l’un ou de l’autre et on rompait l’équilibre de cette belle mécanique. Surtout, Cassandre faisait partie de ses petits chouchous parmi les hôtes. Elle lui avait demandé tellement d’heures de travail qu’il la considérait comme l’un de ses chefs d’œuvre. Certes, il s’agissait d’un travail d’équipe, mais il était toutefois celui qui y avait consacré le plus d’heures et de nuits blanches. Et puis, il fallait dire qu’ils l’avaient faite sacrément canon. Après tout, elle était selon les mythes assez belle pour séduire Apollon, et le laissait penser qu’elle surpassait Aphrodite. Comme souvent, la source de tous ses ennuis pour une simple mortelle de l’époque.

Surtout, elle avait ce regard perçant, cette lueur d’intelligence dans le fond de ses yeux. Il se laissait parfois aller à penser qu’elle avait une certaine forme de conscience supérieure aux autres. Surtout quand elle faisait des déclarations comme celle qu’elle lui fit à l’instant. On aurait dit qu’elle avait soudain vu à travers toutes les couches de son costume. Comme si elle s’était affranchie de sa propre programmation, pour prendre conscience du monde réel au-delà de l’univers pour lequel elle avait été créé. Mais non, ce n’était rien de plus que ce pourquoi on l’avait faite.

- Aurais-tu l’outrecuidance d’essayer de me dédire, jeune impudence, s’amusa-t-il à rétorquer, le regard noir. La malédiction d’un dieu ne t’aurait-elle pas suffi ?

Oui, il fallait le reconnaître, il ressentait une certaine satisfaction à pouvoir ainsi se prendre pour un dieu. Ça avait quelque chose d’excitant et même de jouissif. Le contrôle, le pouvoir sur les autres. Sur une créature soumise à sa merci et à son bon vouloir. La marionnette, dont il tirait les ficelles. C’était une forme de plaisir pervers, il en était conscient. Mais il savait aussi qu’il y avait bien plus pervers que lui dans son entourage. Une moue de dégout traversa furtivement ses lèvres.

Andréas s’approcha de Cassandre et lui saisit délicatement le menton, plongeant son regard dans le sien, comme pour sonder à quel stade de compréhension elle en était. Dans le texte, elle était de retour dans son scénario. Ah tiens, le duel d’Hector et Achille venait de se produire. Cela signifiait que Miss VIP devait avoir suivi le victorieux éphèbe jusqu’à son camp après cet épisode de la boucle, ne pût s’empêcher intérieurement de rectifier le programmeur.
Par contre, cela tournait à son avantage. Athéna venait de filer un coup de main à Achille pour gagner son duel, donc il lui était facile de justifier qu’il veuille venir aider les troyens en représailles. Penthésilée n’allait pas tarder à rentrer en scène et c’était sa fille. Enfin, la fille d’Arès.

- C’est bien d’espoir dont il s’agit, belle Cassandre, répondit-il d’une voix posée, ignorant le regard perdu de l’oracle qui redémarrait tranquillement. J’étais venu annoncer à ton oracle l’arrivée prochaine de ma fille et de ton cousin Memnon.
Contenu sponsorisé
La guerre de Troie aura bien lieu
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'honneur des jures-guerre (feat. Cheval de Troie)
» Après la guerre, l'amitié (avec Cheval de Troie)
» Après la guerre, l'apprentissage +18(violence/sexe) (avec Cheval de Troie)
» [fini] Après la guerre, le désespoir (avec Cheval de Troie) +18(violence/sexe)
» Un bien trop petit réceptacle pour tant de colère (ft Cheval de Troie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction-
Sauter vers: