Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-20%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Series X sans fil Carbon Black à 47,99%
47.99 € 59.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

those smooth reminiscences that jar unsettling us | THE MOON.

Patate Douce
Messages : 623
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Dim 1 Mai - 23:33

Prénom
Nom

J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.

A découvrir

Don Benjamin by tearsflight

Lundi 02 Mai 2022,
Comté de Pershing, Nevada
Bureaux de 0²Events


Nous voilà à trois mois du jour J, et nous devons à présent mettre en commun avec l'organisation de l'équipe deux. Alors, je vais laisser tout ce petit monde se présenter à tour de rôle. Si vous avez des questions, levez la main et on prendra le temps d'y répondre. Cette réunion a pour but de s'assurer que nous avons les mêmes interrogations concernant le festival Burning Man qui se tiendra fin Aout. Nous avons opté pour une organisation à distance durant ces derniers mois et allons mettre en commun le fruit de nos labeurs. Jusqu'en la fin du festival, nous allons séjourner dans cette ville. Vous serez ensuite mis en binôme et attribuer une tâche plus précise. C'est ainsi que s'est entamée la réunion.

La première d'une longue série. Avoir déménagé ici pour l'intérêt du festival. C'est ma routine depuis des années. Je sais que c'est passager. On va être dans le rush durant des semaines, et ensuite le calme plat avant de se relancer dans un autre projet. Et ça me va. Tout aurait dû se dérouler de la sorte. Sans anicroches et la satisfaction du travail accompli. Et puis, il y a une note .. dans la mélodie.

Elle a sonné bien trop fort à mon gout. Moi qui aime tout prendre sur cahier, j'ai inscris son nom sur le papier blanc, mais c'est sa voix, c'est un mot qui m'a fait relever la tête. Tétanisé. Il était devant moi. Le cœur s'emballe. Le cliquetis de mon stylo se fait oppressant, espoir d'évacuer la pression. Mes yeux le fixent. La pièce semble plus exigue. Que fait-il ici ? Et cette question sature mon esprit, je n'écoute plus. Les souvenirs nous appartenant m'envahissent. Je m'excuse et quitte la pièce.

Apnée libéré, quand je m'adosse contre un mur. Inspirer. Respirer. Maitriser. Il n'y avait pas d'embrouilles entre nous. Des regards, des sous-entendus, mais nous sommes amis. Alors pourquoi j'agis de la sorte ? Tout roule, tout va bien. Je pars aux toilettes, me rafraichis le visage. Tout va bien se passer. Ne pas être en binôme avec lui, et ça ira. Dix minutes plus tard et je reprends ma place.

C'est une autre personne qui parle. Et je me concentre sur elle et pas lui. Jamais. Au bout de 45 minutes, l'animateur tire des noms au hasard. Ce dernier n'est pas avec moi quand j'entends mon prénom associé au sien. Pokerface de rigueur, ça va être compliqué.




THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Lun 2 Mai - 21:46

Seiya Kobayashi
J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.



miyavi by celestialmite
De retour aux Etats-Unis depuis plusieurs semaines, j'ai quand même l'impression d'être encore jetlagué. Je déteste ce genre de réunion ; je suis un homme d'action. Je préfère agir que de rester sur une chaise à écouter tout un blabla pendant ce qui me semble être des heures et des heures. D'ailleurs, j'ai l'impression que je vais fusionner avec la chaise sur laquelle je suis assis tellement je m'ennuie. Je m'efforce tout de même d'essayer de saisir le sens de ce qui se passe autour de moi. D'ailleurs, à un moment, je saisis qu'on s'adresse à moi.

« Hein ? »

Ah ouais. C'est vrai que je suis là en tant que Freelance et qu'il n'y aura personne pour s'exprimer à ma place. Je me lève, viens me présenter ainsi que mon travail. L'anglais est bon, si on oublie un accent à couper au couteau. Je n'ai jamais fait l'effort d'essayer d'améliorer ça. Tant que je parviens à me faire comprendre, c'est tout ce qui compte, pas vrai ?

Pendant que je parle, je distingue une silhouette qui se lève et quitte la pièce. Pause de quelques secondes. C'est marrant, il m'a l'air familier ce type. Temporairement déconcentré, je ne peux m'empêcher de le suivre du regard jusqu'à ce qu'il disparaisse derrière la porte. Je secoue la tête puis reprend avant de retrouver la chaise. Je me vautre dessus et ma concentration s'échappe littéralement par la fenêtre. Vivement qu'on se remette à bosser pour de vrai…

Mon nom revient sur le tapis, et le nom d'un autre. C'est vrai qu'ils avaient dit qu'ils formeraient des binômes. Pendant un instant, j'ai l'air un peu paumé, littéralement dans le brouillard, puis le type à côté de moi me désigne la personne qui avait été nommée pour être avec moi. Tiens. Le camarade fugueur. Je le regarde pendant un instant et il a l'air tellement stoïque que je ne peux m'empêcher de me dire qu'il a l'air d'avoir un manche à balai dans le… Bref.

Aaaah, mais je le connais, non ?
Si ? Non ?
Mais si… C'est lui !

Oh. C'était plutôt inattendu pour le coup. Ca fait des années que je n'avais pas eu de nouvelles de lui. Et que je ne lui en ai pas donné non plus, c'est vrai. Le temps que je réfléchisse à pourquoi le visage de mon équipier m'avait l'air familier, tous les binômes ont été constitués et les tâches ont été données. La réunion est enfin terminée et je peux me lever pour de bon. Sans hésitation, je me dirige vers mon équipier.

« Ki... Kelvin, c'est toi ? Je suis surpris de te voir ici. »

Je lui tends la main. Ici, on se serre la main, je connais la procédure. Ca me fait vraiment bizarre de le revoir après tout ce temps. Je me demande comment j'ai fait pour ne pas le reconnaître à la seconde même où mon regard s'est posé sur lui. Sûrement trop sonné par le blabla conséquent de cette réunion. Je ne peux m'empêcher de chercher son regard. Ce regard avec lequel il m'a tant hypnotisé par le passé sans jamais le savoir.  Ah… Vraiment, maintenant que je le vois de près, je peux confirmer qu'il n'a pas du tout changé.

« On dirait que tu as vu un fantôme. Mais je t'assure que je suis vivant, mh ? »
Patate Douce
Messages : 623
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Lun 30 Mai - 19:50

Irwin
Nom

J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.

A découvrir

Don Benjamin by tearsflight

Lundi 02 Mai 2022,
Comté de Pershing, Nevada
Bureaux de 0²Events


C'est Irwin, Seiya. La voix est tranchante. Je ne maitrise absolument pas la déception de réaliser qu'il m'a littéralement oublié. En vrai, ça me peine. Lui qui a tant compté pour moi, durant nos années partagées. Je réalise que j'étais parti en fumées dans son monde.

Je lui serre tout de même la main, pour ne pas faire défaut à mon éducation mais la douche est glaciale. Il faut croire que je suis - et j'insiste bien sur les deux mots - le fantôme dans cette histoire. J'aimerais pouvoir me reprendre. La jouer chill.. L'eau a coulé sous les ponts. Mais je réalise que le pont a été détruit. J'aimerais savoir comment tu vas mais nous avons du travail à réaliser. Le ton est moins sévère (un poil).

Je m'éloigne de lui, n'arrivant toujours pas à réaliser que je n'avais pas du tout compté pour lui. Qu'il m'avait possiblement ranger dans une boite à souvenirs. Et encore, ça se trouve, il m'avait totalement supprimé. Et ça pique très fort. Je ressasse encore et encore tout en me dirigeant vers une autre table haute avec des feutres et des feuilles blanches A3 à notre disposition.

Nous devons assurer la sécurité au sein du festival, pas uniquement avec les agents, mais aussi rendre responsable les festivaliers. Aurais-tu des idées ou fais tu parti de ces personnes qui s'en moquent mais récoltent quand même le fruit du labeur ? Je me pince les lippes, comprenant que j'étais radicalement aux abois. Et je le sais parfaitement, je vais les regretter ces retrouvailles.. Enfin la manière dont elles se déroulent. Mais c'est plus fort que moi, son flegme me sort par les yeux alors .. qu'avant .. Je soupire.

Mes excuses, c'est la fatigue. Et toi, principalement mais je me garde bien de le dire. Je sais déjà, que je parais désespéré, on va éviter d'empirer la situation. Est-ce que tu veux dix minutes dans ton coin puis on met en commun ? Ramer pour finir cette session et fuir loin de lui.  




THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Mar 31 Mai - 17:46

Seiya Kobayashi
J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.



miyavi by celestialmite
« Ir-win, oui. C'est bien ce que j'ai dit, non ? »

Aïe, il a l'air vexé. Est-ce que j'ai commis une maladresse ? Peut-être bien. C'est un peu tout ce que je fais au cours de ma vie, je crois. Je suis souriant quand lui il tire carrément la gueule pour une raison qui m'échappe. Au moins il a l'amabilité de me serrer la main quand même, je ne vais pas m'en plaindre. Peut-être bien que ses souvenirs ne portent pas le même affect que les miens, ce sont des choses qui arrivent.

« Tu m'as l'air bien réel pourtant. » lui fis-je remarquer, peut-être un peu naïvement.

D'ailleurs, il est toujours aussi beau que dans mes souvenirs. Et ses yeux… N'en parlons même pas. Le regard a beau être glacial, il n'en reste pas moins toujours aussi transperçant. Mais je n'ai pas le temps d'y réfléchir bien longtemps, Irwin me fait rapidement comprendre qu'on a pas que ça à faire. C'est bien dommage. Je suis un peu groggy de cette réunion plus qu'ennuyeuse et comme mon vieil ami est actuellement sous mes yeux, je n'ai pas la moindre envie de travailler.

«Aaaah… » soupirais-je, ne cachant même pas ma lassitude. « Puisqu'il le faut… »

Je le suis en traînant des pieds, ne m'encombrant pas de fausses apparences pour avoir l'air plus professionnel devant les autres. Ça n'a jamais été mon style, à part dans mon pays d'origine peut-être ? Et encore…
Je pose les coudes sur la table, regardant les matériel tout en écoutant ce que mon vis à vis est en train de me dire. Le ton est plat, je crois détecter une sorte d'agacement dans sa voix.

« Peu importe. » répondis-je à ses excuses. « Pour la reponsabilisation, inutile de s'encombrer d'un discours que personne n'aura envie d'écouter. Des flyers, des pancartes réparties par-ci par-là… Le moins de lecture possible, la communication passe plus facilement par les images et pictogrammes. »

C'est ainsi que fonctionne la communication au Japon, c'est ma façon de travailler et dieu sait que la communication est terriblement efficace dans ce pays. Simple, concis, efficace. Pour le premier point, je n'ai pas encore apporté de réponse, mais concernant le second, telle est ma proposition car à mes yeux, cela coule tout bonnement de source.

« Il faudra du papier recyclé et facilement biodégradable pour les flyers, sinon on risque de se faire sévèrement taper sur les doigts. Un design redoutable et des belles couleurs pour attirer l'attention, provoquer l'intérêt et pousser à l'action dans le bon sens. »

Tout en parlant je prends des notes au marqueur noir, écrivant en lettres bâtons pour m'assurer que mon écriture soit la plus lisible possible.

« Qu'en penses-tu ? »
Patate Douce
Messages : 623
Date d'inscription : 25/10/2019
Région : Basse-Normandie
Crédits : idk

Univers fétiche : Réaliste, Fantastique.
Préférence de jeu : Homme
Narnia
Patate Douce
Dim 17 Juil - 17:40

Irwin
Nom

J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis organisateur évènementiel et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.

A découvrir

Don Benjamin by tearsflight
Force est de constater qu'il en avait dans la tête. Je n'en avais jamais douté. Il a toujours été brillant. Son flegme en agaçait plus d'un dont moi aujourd'hui. Et pourtant, il a parfaitement rempli ses fonctions. Je culpabilise d'avoir été désagréable. Pour ma défense, il m'a oublié, ce n'est pas rien. Alors que moi non, j'ai bien souvent eu une pensée pour sa personne. Enfin bref, j’avais bien saisi que ce ne fut pas réciproque. C’est possiblement pour ça que je me comporte comme un con, blessé le mec.

En attendant, son retour en force dans mon quotidien allait durer jusqu’à la fin du festival et je devais le digérer, bien plus dignement. J’approuve ses idées, rejoignant celles que j’avais eu en tête. Et on s’attelle donc a trouver des couleurs accrochant les yeux mais ne bousillant pas les rétines. Divers essais que nous soumettrons aux autres équipes demain matin. Notre dynamique ne semble pas être si entachée que cela, j’arrive même à me dérider parfois. Et c’est ainsi que nous trouvons deux slogans à suggérer et une phrase de prévention. Mission du jour accomplie.

Tout de même hâte de m’éloigner de lui. Je ne pouvais pas le nier, comme le vin ; il s’est bonifié. Alors je voulais plus me remettre dans ces situations de flottement gênants comme j'ai pu ressentir il y a quelques années. Ces questionnements sur "et si, il etait comme moi, si on allait plus loin". A présent, j'ai quelqu'un et nous sommes bien. Tout devrait rouler tranquillement puis s'oublier de nouveau.

Mais peine perdue, repas d’ouverture de session de travail. Rendez-vous donné dans une heure trente en bas des hôtels. J’avais soufflé mais je ne pouvais pas m’exclure pour une personne - qui se souvenait même pas de moi. Bon gré mal gré, j’avais fait 45 minutes de sieste des que ma tête avait rencontré le matelas sans avoir répondu à Archie, puis une bonne douche, une chemise manches courtes, un bermuda et des sandales pour espérer ne pas faire tache.

C'est à quelques kilomètres que nous sommes invités dans un bistro et très rapidement, nous sommes entrainés dans l'ambiance, charcuterie et shots en guise de préambule de la soirée. Je ne vais pas faire long feu. Je m'étouffe avec un second en croisant le regard de Seiya. Ca devrait être interdit d'avoir une telle aura. Une collègue l'invite à se joindre à notre table et ça me donne envie de me barrer mais je me contente de sourire. Tout roule, on a dit.


 




Contenu sponsorisé
those smooth reminiscences that jar unsettling us | THE MOON.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Be my masterpiece ft THE MOON
» A smooth sea never made a skilled sailor
» Luisa + Valentin ― The course of true love never did run smooth
» (sms) fly me to the moon
» THE MOON.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: