Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -45%
Nike Air Zoom SuperRep 3 – chaussures de HIIT ...
Voir le deal
71.47 €

LE TEMPS D'UN RP

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Lun 29 Aoû - 23:28
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
L’espace d’un instant, Glen avait pu apercevoir l’avenir qu’il l’attendait aux côtés de Bee. Une relation amoureuse faite de sushis et de tranches de rigolade, un joli mariage sur une île paradisiaque, et toute une ribambelle d’enfants qui peupleraient leur parfaite maison familiale. Il y avait de quoi rester songeur. Est-ce que Bee était plutôt famille nombreuse ou est-ce qu’elle se projetait avec plus de deux enfants ? La question lui brulait les lèvres mais Glen savait qu’il était bien trop tôt pour en parler. Pourtant, ça ne l’empêchait pas de se projeter dans ce futur-là. Heureusement -ou pas- Lullaby l’en avait distrait en le narguant avec son sushi. Il grimaça. Non, à ce stade de la soirée et de leurs concours, plus aucun sushi ne trouvait grâce à ses yeux. « Pitié. » qu’il supplia en joignant les deux mains en feignant d’être véritablement affligé. Evidemment, ça ne l’affligeait pas pour le moins du monde. Au contraire. Il riait déjà de bon coeur. Et c’est aussi de bon coeur qu’il la masserait de retour à l’hôtel. Franchement, ça n’avait rien d’une contrainte. Et s’il fallait qu’il s’y attèle toute une vie, il n’y voyait absolument pas le mal. Seulement, ce n’est pas ce qu’il laissait entendre à Bee. Taquinerie oblige. « Faudra être très gentille pour ça… » Petit clin d’oeil complice accompagné d’une moue charmeuse. Bah quoi ? Fallait bien que ce soit donnant donnant. « Ou alors que tu gagnes plein d’autres concours mais je suis pas sûr de te laisser une autre opportunité de me battre à platte couture comme ça. » Glen posa son menton dans la paume de sa main, comme pour mieux absorber tout ce qui lui disait Lullaby. « Ok, j’ai mangé un demi saumon et au moins un kilo de riz avec. » qu’il minauda sans même s’en rendre compte. L’amour ça rendait un peu bête et mon Dieu ce qu’il aimait ça. Il n’avait même pas honte d’être prêt à ronronner à la moindre gratouille de sa belle. « Oh non, pas de dessert ! A part si t’en veux ? Vu qu’à priori t’es un gouffre sans fin, j’ai vu des sushis sucrés sur la carte… » Il haussa les épaules. Ce serait évidemment sans lui. « Et pas de café, non… J’ai bien encore un verre ou deux à boire à l’hôtel et j’aimerais pas que mon palais soit perturbé. » Petit haussement d’épaules alors qu’il attendait le verdict : est-ce qu’ils restaient ici ? Ou allaient-ils rentrer ensemble ?
 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mar 30 Aoû - 1:09

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 180423084222

Pitié. Bee doit faire preuve d'une maîtrise incroyable pour ne pas exploser de rire face à la scène tandis qu'elle mâche son sashimi. Glen ne lésine pas sur les pitreries. Si elle le savait déjà avant de se rapprocher de lui, il ne demeurait aujourd'hui plus aucun doute possible alors que l'homme lui laissait voir toute la palette de son humour, cet humour qui avait su la séduire. Et qui continuerait de le faire jour après jour, jusqu'à la toute fin. C'était certain. Elle ne se lasserait jamais de l'entendre plaisanter, ni de le voir collectionner les attitudes comiques. Jamais.

”- Pauvre petit sashimi innocent, on dirait que tu vois le diable en personne !” plaisante la jeune femme, usant du même humour que lui.

Ce n'était jamais qu'une petite tranche, toute petite tranche, de poisson cru. Et c'était absolument délicieux. Lullaby en raffolait. Si Glen n'en pouvait plus, elle ne se ferait pas prier pour sa part pour finir cette dernière tranche. À vrai dire, en eut-il resté une dizaine qu'elle les aurait probablement mangé également. Mais quelque part, que l'homme ne puisse plus en avaler une tranche, ni même en regarder, arrangeait bien ses affaires. Elle pourrait ainsi profiter d'un bon massage dont il lui avait vanté les mérites. En espérant bien sûr que ce ne soit pas le dernier.

”- Mais je suis toujours très… gentille.”

Bon sang, était-elle donc la seule à voir le double sens possible de ces répliques ? Le potentiel de celles-ci ? À l'évidence, puisque l'homme se contente d'un clin d'œil auquel la demoiselle répond, avant d'évoquer de potentielles autres victoires à des concours de nourriture, tout en précisant toutefois qu'il ne lui laisserait probablement pas d'autres occasions de le battre de la sorte.

”- Quand tu m'auras massé, tu voudras tellement recommencer que tu me supplieras pour que je te batte !!!” plaisante-t-elle.

Peut-être que comme ça, la prochaine fois, il évitera de manger un saumon entier comme il le dit, avant de se corriger, parlant d'un kilo de riz et un demi saumon. Pas moins, donc, de deux kg de nourriture. Rien que ça. Bee rit encore. Il n'en avait sûrement pas mangé autant - sans quoi la note serait pour le moins… incroyable - mais elle voulait bien croire que ce soit son ressenti. Inutile donc de songer à un dessert, elle se doute bien qu'il n'en prendra pas. À vrai dire, elle non plus et elle grimace quand il parle de sushis sucrés.

”- Une aberration.” commente-t-elle. ”Et je suis pas un gouffre !!!” fait-elle mine d'être scandalisée.

Pas de café, non plus. L'homme évoque plutôt un ou deux verres à consommer à l'hôtel. Bee esquisse un sourire. Ça lui va parfaitement. Vin, massage, musique… un programme parfait. Aussi fait-elle un signe de la main pour qu'on leur apporte l'addition qu'ils règlent avant de se lever, commandant un taxi pour arriver, un peu plus tard, à leur hôtel.

”- Je te laisse t'occuper du vin ? Je m'occupe de la musique !” annonce-t-elle avant de rejoindre la chambre qu'elle prépare alors pour le massage promit.

Petite musique, petites lumières, petite bougie. De quoi créer dans la chambre une ambiance calme et reposante que la jeune femme trouve parfaite. Parfaitement adaptée pour un massage du reste, et quelques verres de vins dégustés en refaisant le monde.
MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mer 31 Aoû - 14:09
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
Glen implorait sa pitié, comme si la simple vue de ce pauvre sashimi lui donnait la nausée. C’était pas loin d’être le cas. Ceci dit, tout ce qui approchait la bouche de Bee devenait incroyablement sexy. Comment était-ce possible ? Quelqu’un lui avait jeté un sort… il ne voyait que ça. « C’est pas ce sashimi que j’incrimine ! » Glen se redressa sur sa chaise, pointant du doigt la demoiselle en face de lui. Il avait du mal à contenir son hilarité. « C’est toi ! Une vraie petite diablesse, tu es redoutable ! » Il pouffa. Lullaby, une diablesse ? Elle avait plutôt l’air d'un ange. Qui pouvait lui prêter de mauvaises intentions ? Adorable, c’était littéralement écrit sur son front. Elle respirait la gentillesse si bien que la taquinerie de Glen était forcément risible. Quand elle avait déclaré qu’elle était toujours très gentille, Glen avait donc du mal à la contredire. Ceci dit, il avait tout de même haussé les bras en signe d’incertitude. Et il semblait véritablement ignorer les sous-entendus que prenaient certaines de ses répliques. Peut-être que c’était sincère. Naïf mais sincère. A moins qu’il ne soit trop affolé par ces double sens pour avoir envie de les regarder en face. Il y avait bien des étapes que Glen ne se voyait pas franchir avec Lullaby pour le moment. Et c’était drôle dans un sens parce qu’il se voyait tout à fait avoir des enfants avec la jolie blonde, il ne se voyait pas pour autant les concevoir. Il n’arrivait pas à se projeter dans quelque chose de plus charnel. Ou plutôt, il ne voulait pas. « Faut-il qu’on lance les paris pour savoir qui en redemandera à qui ? » Autant dire que Glen était partant. D’une nature plutôt compétitrice bien que beau joueur, il n’aurait aucun mal à affronter un autre défi. « Si tu es un gouffre. Un trou noir, plus précisément. Je vois que ça pour expliquer que tu sois si filiforme en mangeant autant. » Il rigola en ayant une pensée émue pour toutes ces femmes qu’il avait vu s’affamer. Mais puisque la dame ne voulait pas de dessert non plus, ils avaient quitté le restaurant après avoir réglé la note. Sur le trajet du retour, Glen s’était permis un tas de petites marques d’affection. Ça n’avait déjà plus rien à voir avec son attitude dans l’avion ou même à l’aéroport. Arrivés à l’hôtel, Bee avait départagé le rôle et Glen se retrouvait en charge du vin. Ça lui allait bien. Deux verres dans une main et une bouteille fraichement débouchée dans l’autre, il était arrivé dans la chambre. Lumière tamisée et bougies, voilà qui était drôlement… romantique. Pour ne pas dire autre chose. Cette fois, même Glen eut du mal à ignorer les possibilités que pouvaient lui offrir ce moment. Mais c’était non. Hors de question. « Wow, c’est très joli. » qu’il souffla avant de remplir leurs deux verres et d’en tendre un à Bee.

 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mer 31 Aoû - 15:41

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 180423084222

Elle, une petite diablesse. Bee pouffe de rire. Que nenni. Etait-ce donc diabolique de manger une dernière tranche de poisson ? Bien sûr que non. Ce n’était qu’être… elle-même. Oui, elle pouvait se permettre d’encore manger une tranche. Elle en avait envie. Elle la voulait. Et son ventre lui permettait sans mal de l’avaler. Alors elle n’allait pas se priver et ce malgré les suppliques de l’agent pour ne plus voir le moindre morceau de saumon aujourd’hui. Bien au contraire. Elle l’enfourne dans sa bouche, le sourire aux lèvres, tant par le plaisir que lui procure ce dîner que par la compagnie de l’homme et ses demandes.

”- La prochaine fois promis je te ramène la tenue en latex rouge, pour compléter la panoplie !!!” plaisante la demoiselle. ”Et les p’tites cornes trop mimis !”

Elle lève un sourcil comme il suppose qu’il ne la laissera pas gagner d’autres concours de bouffe. C’est ce qu’ils verront ! Lullaby ne manque pas de le taquiner à son tour, affirmant qu’il la supplirait lui-même de le laisser la masser. Et elle rit d’autant plus que l’homme propose un pari sur la question. Y tenait-il vraiment ? La jeune femme minaude un tantinet.

”- Tu es sûr de toi ? Notre dernier pari ne t’as pas trop réussi…” fait-elle remarquer en lui adressant une mine faussement innocente, avant de rire un peu plus.

Un gouffre, rien que ça. Non mais, comme il y va ! Elle prend un air faussement courroucé par ces propos, puis une mine dramatique, se donnant des airs de queen of drama. Un trou noir ! Que d’abus ! Non, elle ne mangeait pas tant que ça. Ce genre de repas n’étaient pas la norme pour elle.

”- T’oublie tous les repas sautés !” objecte la demoiselle.

Il faut bien qu’elle compense, donc, quand elle se met à table, non ? Il était rare qu’elle prenne le temps de se restaurer. Le plus souvent, c’était davantage un maigre sandwich tout en continuant son travail. Plongée dans ses mariages et ses deadlines, la demoiselle ne prenait pas toujours - rarement - le temps de prendre son temps, justement. Comme lui, finalement.

Peu importe toutefois. Ce soir, elle prendrait ce temps pour elle, pour profiter du massage que l’homme lui a promis et qu’elle prépare soigneusement dans la chambre d’hôtel, créant une ambiance cocooning propice à la détente. A l’appaisement. Cela ferait autant de bien à l’agent qu’à elle-même. L’idéal après le vol du jour et leur longue promenade.

”- T’as vu !?” demande-t-elle comme l’homme fait remarquer que c’est joli. ”C’est tellement reposant que je risque de m’endormir pendant que tu masse !” dit-elle en riant, prenant le verre de vin pour trinquer avec lui avant de le porter à ses lèvres avant de le poser sur sa table de chevet. ”J’reviens dans cinq minutes !” dit-elle en attrapant ses affaires, rejoignant la salle de bain.

Une courte douche plus tard, la demoiselle revient changée, portant un pyjama plus adapté pour une fin de soirée tranquille et elle dépose ses vêtements du jour soigneusement dans un sachet qu’elle replace dans sa valise avant de revenir sur le lit, reprenant son verre.

”- Si tu veux y aller aussi, je t’attends là !”
MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Lun 5 Sep - 21:51
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
L’espace d’un instant, Glen peut voir mentalement Bee toute vêtue de latex rouge. Parfaitement moulée de la tête aux pieds avec deux petits cornes dans ses cheveux blonds. Et même si cette vision mentale ne dure que quelques secondes, ça avait suffit à Glen pour avoir drôlement chaud. Non. Mauvaise idée. Pas de costume de petite diablesse. Glen avait secoué la tête, drôlement gêné tout à coup. Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il pense comme ça ? Un peu plus et il finirait par se dégouter de lui-même. C’était beaucoup trop tôt. Et inapproprié. Et irrespectueux. A ses yeux en tout cas. Il n’en était vraiment pas fier et il devait se faire violence pour ne pas laisser paraitre son trouble à ce moment précis. « Trop mimis… ouais… » qu’il commenta rapidement en tentant un sourire. Clairement, il ne voyait pas comment ça pouvait être mimi. Ce serait forcément incroyablement sexy. Rien d’autre. Cette fois, il dut se mordre l’intérieur de la joue pour ne pas faire une blague douteuse. Il était classe. Elégant. Gentleman. Voilà la liste qu’il avait du dresser intérieurement pour ne pas céder à son côté potache. « J’avoue que je vais dorénavant me méfier de toi mais… Je reste assez sûr de moi. » Avec un air espiègle, il avait fait craquer les jointures de ses mains sous le visage amusé de Bee. Les repas sautés, qu’elle lui rappelait maintenant. Mais oui. Ils avaient ce vilain point commun de négliger leurs repas trop absorbés par leurs vies très actives. Et pour l’heure, ils allaient enfin prendre un peu de temps pour eux. Tranquillement. Sans se presser. Au milieu de bougies et de draps parfaitement repassés. Que demander de mieux ? A peine après avoir trinqué, Lullaby le congédie pour aller prendre une douche et Glen se retrouve seul à siroter son vin. Pas longtemps. Cinq minutes peut-être avant qu’elle ne revienne toute fraiche de la douche et qu’elle lui propose de l’attendre là le temps qu’il fasse de même. Une brève embrassade sur l’épaule de la dénudée de la demoiselle et Glen s’était éclipsé sous la douche à son tour. Douche qu’il prit en un temps record tant il était pressé de rejoindre sa belle. « En position ! » qu’il s’exclama avant même de la voir, simple caleçon de nuit autour de la taille. « J’ai un massage à honorer. » qu’il précisa pour éviter toute mégarde en prenant une dernière gorgée de son verre de vin.

 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Lun 5 Sep - 22:37

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 180423084222

Si lorsqu’elle avait préparé la chambre, Lullaby avait bien songé à un moment qu’elle en faisait peut-être un peu trop avec les bougies, le désir de créer une ambiance cocooning avait été plus fort que ses doutes et sa réserve. Quoique tout cela puisse porter à confusion, la blonde avait préféré fermer les yeux sur ce point, séduite par le côté très calme et reposant de la pièce ainsi préparée, propice à une nuit apaisée, reposante, qui leur permettrait d’être parfaitement en forme le lendemain, quand ils auraient une tonne de choses à faire. Si elle flottait littéralement sur un petit nuage depuis le début de la soirée, la perspective du travail à fournir le lendemain, la nécessité d’être parfaitement compétente commençaient à se réimplanter dans son esprit, profitant de sa courte solitude que l’homme vient interrompre, une fois leurs verres remplies.

En filant sous la douche encore, la perspective du lendemain accompagne la demoiselle, parasitant ses pensées, qu’elle s’empresse d’oublier sous le jet d’eau salvateur particulièrement chaud qui caresse sa peau, laissant celui-ci emporter tout ça plus loin. Elle aurait tout le temps d’y penser plus tard. Le lendemain, par exemple. Quand elle y serait. Mais ce soir, elle n’avait vraiment pas envie que la soirée se termine. Pas envie, non plus, que la perspective du lendemain empiète sur un moment à passer avec Glen. Et c’est débarrassée de tout ça qu’elle revient dans la chambre, ne tardant pas à reprendre son verre de vin pour en prendre une gorgée, invitant l’homme à prendre sa place dans la salle de bain sans qu’il ne se fasse prier, déposant au passage un baiser sur son épaule, qui lui arrache un frisson. Jetant un petit sourire par-dessus son épaule, elle le regarde disparaître à son tour, la laissant seule de nouveau, la musique pour compagne.

"- J'suis pr..."

Et elle manque de s’étouffer avec son vin quand l’homme réapparaît, sortant de la salle de bain uniquement couvert d’un caleçon de nuit. Si elle l’avait déjà vu peu vêtu - pool party oblige - auparavant, ce n’était jamais… Comme ça. Jamais en tête à tête, dans un cadre aussi intimiste, avec ces quelques bougies qu’elle regrette presque d’avoir allumé, d’un coup. Bon sang. elle referme la bouche d’un coup, en réalisant qu’elle a été peut-être un peu trop expressive, les lèvres entrouvertes en le matant. Elle avait fait ça longtemps ? La demoiselle espère bien que non. Si seulement les pensées qui lui traversent l’esprit à présent pouvaient disparaître… D’un coup, elle regrette presque qu’il n’ait pas gagné. Que n’aurait-elle pas donné pour pouvoir le toucher, parcourir sa peau encore et encore du bout de ses doigts.

”- C’est vrai !” acquiesce la blonde avant de déboutonner son haut de pyjama bleu satiné, dans lequel elle se sent un peu ridicule, maintenant qu’elle le voit comme ça. Elle devrait faire avec. Lui tournant le dos, elle laisse tomber le vêtement avant de s’allonger sur le lit, ses cheveux relevés par une pince dégageant ses épaules et sa nuque. "On va voir si tu n'as pas un peu survendu le truc !" lance-t-elle en lui jetant un regard par-dessus son épaule.


MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mer 7 Sep - 9:32
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
L’eau ruisselait à toute vitesse contre son dos. Glen s’était évité une douche trop chaude. A vrai dire, il avait plutôt besoin de l’inverse. Se rafraichir les idées. Il s’était passé tellement de choses en si peu de temps… Glen arrivait à peine à y croire. Et il avait également tout le mal du monde à s’imaginer cette séance de massage sans que ses idées ne restent parfaitement appropriées. Etait-ce la faute de toutes ses bougies ? Ou bien le charme magnétique de Bee ? Glen n’en savait rien mais l’eau fraiche l’aidait à tenir le cap. Il y avait des choses qui pouvaient arriver rapidement, à partir d’un feeling uniquement, et d’autres pas. La douche fut rapide tout comme la descente d’émotions de Glen. En tout cas pour l’instant. La réaction de Bee quand il réapparut dans la chambre lui remit le doute. Est-ce que sa tenue n’était pas convenable ? Lui qui dormait d’ordinaire entièrement nu, il avait fait un effort mais peut-être que ce n’était pas assez aux yeux de Bee. Quoi qu’il en soit, il avait légèrement rougit sans même remarquer l’admiration de la jeune femme. Et même s’il avait été capable de le voir, il n’aurait pas compris. L’attirance que Bee ressentait à son égard restait pour lui un mystère. En revanche, ce que lui ressentait pour elle était clair comme de l’eau roche. Comment ça ne pouvait pas l’être alors qu’il sentait ses joues s’empourpraient un peu plus encore rien que pour un bout de tissu en moins ? Chaque partie de son corps s’était senti électrisé et il doutait maintenant. Est-ce qu’il devait vraiment faire ça ? Bien sûr, il y avait cette question de pari mais… Mais il avait peur d’initier quelque chose qu’il aurait du mal à contrôler. Il inspira, restant quelques secondes interdit devant la vue que lui donnait Bee. Ça paraissait presque irréel mais c’était bien elle, allongée dans ce lit qu’ils allaient partager, le dos nu. Elle était si belle, c’en était presque douloureux. C’était lui ou sa peau l’appelait, réclamait ses caresses ? Peut-être que ce n’était qu’une hallucination, quoi qu’il en soit il ne résista pas plus longtemps. Il prit place à ses côtés dans le lit, les jambes en tailleur. Il posa timidement une main sur son dos, puis deux, et c’était à nouveau comme une décharge d’électricité dans tout son corps. Il ferma les yeux pour assimiler ce qui était en train de lui arriver et quand il fut certain de pouvoir continuer sans perdre son sang froid, il commença à masser le dos délicat de sa belle. « Survendre, ce n’est pas mon genre… » qu’il murmura en intensifiant ses gestes.

 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mer 7 Sep - 12:29

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 180423084222

Allongée sur le ventre, exposant son dos à l'homme qu'elle regarde par-dessus son épaule, Lullaby patiente quelques instants avant que l'homme ne la rejoigne finalement, posant une main puis l'autre sur son épiderme, lui arrachant au passage un petit frisson qui remonte le long de sa colonne vertébrale. Fermant les yeux, la demoiselle se laisse porter par les sensations qu'il déclenche en elle, appréciant le contact de ses doigts et ses paumes sur sa peau, occupés à dénouer toutes les tensions de son corps. C'était trop agréable, trop détendant. Il n'avait pas menti ni survendu la chose, il savait vraiment masser. Bee n'était alors vraiment pas sûre de ne pas en réclamer d'autres à l'avenir. Pas sûre de ne pas le supplier pour en ravoir s'il le fallait.

Ce contact, pourtant, n'était pas seulement agréable et reposant. Du bout de ses doigts et bien malgré lui, Glen faisait naître autre chose. Un autre chose qu'elle n'était pas certaine qu'il soit prêt à assumer tant tout avait été rapide ce soir. Et pour lequel il n'était pas responsable. Pas tout à fait. Pas directement. Peu importe. Il n'en restait pas moins que la jeune femme le désirait bien trop et que cela faisait beaucoup trop longtemps qu'un homme n'avait pas caressé son corps pour qu'elle garde les idées parfaitement claires. Trop longtemps pour que son corps ne réagisse pas quelque peu aux mouvements de ces mains sur elle.

Lui jetant un coup d'œil par-dessus son épaule, tournant la tête vers lui, Bee lui adresse un sourire lorsque leurs regards se croisent, avant de laisser échapper un léger gémissement qui lui fait se mordre la lèvre inférieure et cacher la tête contre les draps. Il venait de dénouer un truc là, elle ne saurait trop quoi, entre ses omoplates.

”- Je promets de plus jamais douter de tes compétences de masseur.” souffle-t-elle après quelques minutes de silence, ses yeux clos.

Frissonnant de nouveau toutefois, tout en laissant aller un nouveau gémissement discret, la demoiselle se dérobe, le rouge aux joues, se redressant en maintenant le drap contre sa peau nue pour cacher son buste.

”- Désolé je…” Elle se coupe, cherchant ses mots. Devait-elle vraiment se justifier ? ”Enfin, ça fait longtemps que…”

Sa phrase reste en suspens. Elle ne pouvait pas lui dire que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas partagé le lit d'un homme, au point que le simple contact de ses mains suffise à l'électriser. Et la faire gémir. À moins que ce ne soit seulement parce que c'était lui ? Alors que ce n'était rien qu'un massage. Elle rougit un peu plus encore. Qu'allait il penser ?

”- Oh bon sang...” souffle-t-elle en cachant son visage dans sa main. ”Je suis désolé…”

MonkeyMama
Messages : 684
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mer 7 Sep - 14:34
tumblr_ouqzlwOaT81wyrzvto6_250.png
Glen
Holloway

J'ai 40 ans et je vis à Miami, USA. Dans la vie, je suis agent et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Glen est un grand sensible qui se cache derrière l'apparence d'un clown. C'est quelqu'un de taquin qui a toujours le mot pour rire et détendre l'atmosphère. C'est un bon vivant, il profite de la vie mais il a ralenti la cadence depuis qu'il a atteint la quarantaine. Il n'a rien d'un impulsif. Il est calme et pondéré. Depuis toujours, il rêve de suivre les traces de son père qui était lui-même agent et ce dernier étant parti à la retraite, il a récupéré la totalité de sa clientèle. Glen est un agent en vogue, un homme fiable sur qui on peut compter et si tout lui réussit professionnellement, sa vie personnelle n'est de loin pas aussi réussie. Heureusement, le travail l'occupe assez pour qu'il ne se préoccupe pas trop du désert sentimental qu'est sa vie. Ou presque...

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 Tumblr_inline_o06h9dXThN1rifr4k_500
A l’exception faite de ses mains, Glen prenait soin de ne pas toucher Lullaby. Aucune autre partie de son corps ne la touchait. Même pas frôler. Dans le doute. Ses mains qui découvrent son corps à l’occasion de ce massage, c’était déjà largement suffisant. Il prenait grand soin du dos de la demoiselle, y cherchant les points de tension pour l’en délivrer. S’il avait envie de s’aventurer ailleurs après seulement quelques minutes ? Oui. Indéniablement. Il devait réellement faire des efforts surhumains pour garder ses mains sur son dos. Il remontait de temps en temps sur sa nuque mais faisait particulièrement attention à ne pas descendre trop bas sur son dos. C’était dur. Il n’avait pas du tout anticipé à quel point ça allait être difficile quand elle avait lancé le pari au restaurant tout à l’heure. C’était une véritable torture. Une langoureuse et délicieuse torture. Bon sang. Il n’aurait jamais du accepter. Il aurait du se défiler, dire qu’il avait trop mal au ventre et aller se coucher. Il se sentait pris au piège, incapable de ne pas penser à ce que ça ferait de poser es lèvres dans son dos plutôt que ses doigts. Il y avait bien finalement un demi-million de scénarios qui se dessinait dans son imagination, tous aussi plaisant les uns que les autres. Ce serait si facile de tirer avantage de cette situation, tenter des caresses plus osées et guetter les réactions de Bee. Mais il ne pouvait pas faire ça… Ou bien, si, il pouvait ? Glen ne savait plus. Il avait le cerveau embrouillé par le désir qu’elle avait fait naitre en lui. Il ne savait plus trop bien où il avait mis toutes ses belles convictions. « Shhh, profite… » qu’il murmura lui aussi, l’invitant à rester tranquille pour mieux apprécier son massage. Sans qu’il ne s’en rende compte finalement, son corps avait légèrement dévié vers elle et ses jambes la frôlaient. Il était foutu. Il suffirait d’un rien pour l’encourager. Comme un gémissement. Il ne l’avait pas halluciné celui-là, non ? Totalement transporté par le moment, Glen approcha naturellement sa bouche de la nuque de Bee… et c’était ce moment-là qu’elle avait choisi pour se relever d’un bond. Si elle était rouge, Glen l’était d’autant plus. Il avait l’impression d’avoir été pris la main dans le sac à faire une très vilaine bêtise. Ça lui faisait l’effet d’un coup de poing en plein ventre. Il avait merdé. Elle s’était caché le visage et il n’avait rien trouvé de mieux à faire que de se lever du lit pour enfin lui faire dos, lui laissant le loisir de se rhabiller. « Non ! » qu’il s’exclama avec plus de force que prévue alors qu’elle s’excusait. Elle ne pouvait pas être gênée pour ça. C’est lui qui l’était. Ça allait évidement beaucoup trop vite. Il s’écoeurait d’avoir juste pensé à tirer profit de ce pari. « Sois pas désolée. C’est moi. Je… Je vais faire un tour le temps que tu te rhabilles. » Et par faire un tour, il parlait surtout d’aller trouver un t-shirt à mettre, comme s’il se découvrait une soudaine pudeur. Bordel de merde.
 
Lullaby
Messages : 1936
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Lullaby En ligne
Mer 7 Sep - 15:42

Lullaby Watson
J'ai 28 ans et je vis à Miami, Floride, USA. Dans la vie, je suis influenceuse & wedding planer et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec l'homme de ma vie et je me sens vraiment bien.

Elle est la troisième enfant d'un couple composée d'une chirurgienne, Erin, et d'un mannequin, Mickaël. * Ses parents sont devenus parents jeunes et son père s'est lancé dans le mannequinat pour subvenir à leurs besoins pendant que sa mère poursuivait ses études. * Elle a deux grands frères et est la marraine du fils de Philipp, l'aîné de la famille. Ce neveu s'appelle Noah. Son autre frère s’appelle Ethan. * Elle est devenue influenceuse à l'âge de 16 ans. * Elle a monté sa société d'organisation de mariage à 20 ans * Lullaby en pince pour un ami de son père qui est aussi l'agent de ce dernier depuis quelques années.


Iga Wysocka :copyright:️ copiright

But i can't help falling in love with you • MonkeyMama - Page 21 180423084222

Profiter. Elle ne demandait que ça. Et elle ne faisait que ça. Peut-être même s’abandonnait-elle un peu trop à l’instant présent, à la sensation des mains de Glen sur sa peau, parcourant son dos. Peut-être qu’elle en profitait beaucoup trop, puisqu’elle en frissonnait par moment, jusqu’à gémir, parfois, de ce contact pourtant chaste, mesuré.. Pas plus tard que ce matin pourtant, il était encore question de prendre le temps. C’était ce que Glen voulait, ce qu’il avait demandé. Et maintenant… Maintenant il avait ses mains sur elle et il était bien trop facile d’oublier cette requête, d’en vouloir davantage. Parce que c’était lui, parce que c’était un moment d’une intimité folle, aussi. Une intimité qu’elle n’avait partagé avec aucun homme depuis quatre ans. Une intimité qu’elle partageait maintenant avec l’homme de ses rêves. L’homme de tous ses fantasmes. De quoi devenir folle, non ? Peut-être pas à ce point là. Mais au moins de quoi perdre pied, oui, ça ne fait aucun doute. Au point qu’au second gémissement elle se redresse gênée, inconsciente de ce que l’homme s’apprêtait à faire, ses lèvres toutes proches de la nuque de sa belle. Si elle l’avait su… Elle n’aurait sûrement pas bougé. Sûrement pas donné à Glen la moindre raison de penser qu’elle ne le voulait pas. Car c’était bien tout le contraire.

Comme il lui tourne le dos, refusant ses excuses, Bee culpabilise, restant interdite sur le lit sans comprendre l’éclat qui anime la voix de Glen. Non quoi ? Il ne lui pardonnait pas ? Il lui en voulait d’avoir… D’avoir gémit ? De s’être abandonné au moment présent ? Il avait demandé du temps, après tout. Considérait-il qu’elle avait failli à la tâche, quoiqu’elle n’ait rien forcé, ni demandé ? Avait-il pris son gémissement pour une requête à laquelle il ne se sentait pas de répondre, pas dans l’immédiat ?

Elle ne comprend pas. Comment ça, c’était lui ? Cela n’avait absolument rien à voir avec lui. Tout du moins, pas directement. Ce n’était qu’elle. Sa faute. Lui n’avait rien à se reprocher. Croyait-il le contraire ? Pourquoi ? Il n’avait rien fait pour cela. Rien fait qui mérite qu’il culpabilise. Lui avait-elle donné une raison de croire que c’était sa faute à lui, quand ce n’était que la sienne ?

”- Glen !” appelle-t-elle comme il parle d’aller faire un tour, le temps qu’elle s’habille.

Nouant le drap en une sorte de toge couvrant son corps pour le dissimuler, la demoiselle le rejoint, passant ses bras autour de sa taille en posant sa tête contre son dos. Pouvait-il sentir à quel point elle était brûlante ? Probablement. Peu importe.

”- Non c’est pas toi.” souffle-t-elle. ”C’est moi. Et je suis désolé pour ça. Parce que tu m’as demandé du temps. Et je veux pas que tu te sentes pressé par ce qui s’est passé.” elle fait une pause. ”C’est juste que…” sa voix perd deux octaves. ”Personne m’a touché depuis quatre ans.”

Elle pique un fard. Heureusement qu’elle est dans son dos, elle n’aurait jamais osé le lui dire en face.
Contenu sponsorisé
But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Page 21 sur 24
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24  Suivant
Sujets similaires
-
» But i can't help, falling in love with you * DonJuanAuxEnfers
» Love is not an emotion, love is a promess (univers Star Wars)
» From hate to love, there’s only a few steps. (Lafayette Love & AMGK)
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: