Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !

LE TEMPS D'UN RP

it takes a fool to remain sane (Beloved)

Beloved
Messages : 4120
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Ven 13 Mai - 11:29
jfjp.jpg
Adam West
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis serveur et je m'en sors pas super bien. Sinon, grâce à une chance incroyable, je suis à nouveau en couple avec l'homme de ma vie et je le vis plutôt bien... je n'ai jamais été aussi heureux.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 7 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je tentais de réfléchir le plus calmement possible. La nouvelle de mon départ précipité avait tout chamboulé. Je n'avais pas eu le temps de terminer de tout organiser. J'avais eu dans l'idée de préparer des affaires que j'aurais planqué chez Cam', des vêtements, des objets auxquels je tenais, pour les récupérer après mon départ. Mais je n'avais eu le temps de rien. J'étais parti certes avec une valise mais celle ci était dans la soute de l'avion que je venais de regarder partir. Je n'avais avec moi qu'un sac à dos contenant les souvenirs de nous deux, mon porte feuille et mon téléphone.

Bon je n'étais pas complètement dans la merde. J'avais un peu d'argent de côté. Je les avais gardé pour vivre en attendant de toucher mon premier salaire. Il allait falloir que je fasse encore plus attention si je voulais que cet argent me permette de vivre jusqu'à mon premier salaire. Il faudrait que je me trouve un petit hôtel pas trop cher où loger en attendant de récupérer mon appartement. Je devrais faire attention à ce que j'achèterais et ce que je mangerais pendant un moment. Ca serait dur, mais c'était un sacrifice que j'étais prêt à faire pour pouvoir être libre avec lui.

Je me décidais quand même à l'appeler pour le prévenir. Je ne voulais pas qu'il s'inquiète de ne plus me voir en cours tout à coup. Mon départ n'était pas prévu pour si tôt. Il allait se poser des questions. Je voulais juste le rassurer avant d'aller me trouver un bus qui me ramènerait à Londres.

Je sentis malgré tout le soulagement m'envahir quand j'entendis sa voix. C'était fou comme le simple fait de l'entendre m'aidait à me sentir mieux.

- C'est moi, c'est Adam.

Je soupirais alors que je l'entendais commencer à s'inquiéter au téléphone.

- Je vais bien ne t'en fais pas. Je suis seul oui, seul à l'aéroport. Mon père a précipité mon départ.

Je n'ai pas le temps de lui dire davantage. Je voulais lui dire que ça allait, que j'allais partir sur Londres et que je le contacterais quand j'aurais trouvé quelque part où loger. Mais il me coupa pour me dire qu'il venait me chercher. Je laissais tomber, sachant très bien que je ne pourrais pas argumenter avec lui.

- Ok... je t'attends devant l'aéroport. Je t'aime...

Je raccrochais avant de ranger mon portable dans mon sac. Je quittais le hall de l'aéroport, me rendant devant celui ci pour l'attendre comme je le lui avais promis. J'eus un petit instant de panique en allant dehors. Est ce que mon père était encore là à attendre, vérifiant que je n'en profitais pas pour m'enfuir? Mais il n'y avait rien. Il n'était pas là. Il était parti retrouver sa vie et son emploi du temps surchargé.

J'attendis un moment avant de finalement le voir arriver. Je me levais et allais me précipiter dans ses bras. Je le serrais contre moi, l'embrassant comme si ma vie toute entière en dépendait. Je caressais doucement ses joues, souriant alors que mes larmes coulaient sur mes joues.

- Je vais bien... c'est fini Cam'. Je suis tout à toi.
THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Ven 13 Mai - 18:29

Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma superbe chance, je suis de nouveau en couple avec celui que j'aime et je le vis plutôt super bien.



I've been watching you all night over on the dance floor, movin' how I like, yeah. I can see it in your eyes this is what you came for, baby, don't be shy. Because you got somethin' I've been wantin' a long, long time and I got somethin' you've been wantin', that's no crime 'cause you got a body, I got a body, let's have a party, mi casa, su casa.

(( mi casa su casa ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Son père avait bien failli faire échouer notre plan. Il avait tenté de précipiter le départ d'Adam, de l'envoyer loin de moi sans même que l'on puisse se dire au revoir. Bordel. Heureusement qu'Adam a pu s'esquiver et ne pas monter dans l'avion. Heureusement qu'il n'est pas parti. Je l'aurais si mal vécu ; et je sais parfaitement que lui aussi. C'est déjà dur de devoir garder nos distances de façon exagérée depuis des jours et des jours, mais alors… Se retrouver physiquement très loin l'un de l'autre ? Ça aurait été un enfer. Et je ne sais pas s'il aurait pu revenir de suite… Enfin… Heureusement, il est resté. Et maintenant, je vais le chercher. Il n'était pas prêt pour tout ça, je le sais. Il m'avait parlé de ses plans et ça, ce n'était pas prévu. Il n'y a rien de prêt pour tout de suite. Je vais pas le laisser dans la merde, je vais pas le laisser tout seul, c'est juste hors de question. D'ailleurs, lorsque je lui ai annoncé que je venais le chercher, je l'ai entendu me dire qu'il allait m'attendre, mais de toute façon ce n'était pas comme s'il risquait de pouvoir négocier. J'avais déjà pris la décision, parce que c'est l'unique solution envisageable à mes yeux.

Le trajet en scooter me semble durer une éternité, mais quand je vois Adam devant l'aéroport, je sens mon cœur taper un sprint dans ma poitrine. Il est vraiment là. Il est vraiment libre. Je descends du deux-roues et me précipite vers lui sans attendre, laissant mes deux amis en arrière. J'enroule mes bras autour de mon petit-ami, répondant au baiser qu'il me donne avec tout autant de conviction. Putain. On a jamais été aussi libres avant, c'est une sensation tellement folle. J'avais cessé d'y croire pendant si longtemps… C'est tellement bon d'y goûter.

« C'est la meilleure nouvelle de toute ma vie… »

Je reviens presser mes lèvres contre les siennes, puis je prends doucement ses mains juste après, mes yeux observant son visage pendant de longues secondes.

« On est venus te chercher, viens chez moi jusqu'à ce que tu aies ton appartement. On sera ensemble et tu seras comme chez toi. »

J'ai déjà défendu sa cause auprès de ma mère, elle a accepté de faire comme si la rupture si douloureuse n'avait pas eu lieu. Je lui ai assuré qu'Adam allait se défaire de ses chaînes et être le meilleur petit-ami que je puisse avoir et qu'elle devait l'accepter. Et comme elle m'aime, elle a accepté, elle a accepté de lui redonner une chance elle aussi. Je serre les mains d'Adam dans les miennes, venant poser mon front contre le sien.

« Viens avec moi… » je lui dis alors, portant ensuite une main à son visage pour sécher ses larmes du bout de mes doigts. « Ne pleure pas, tout va bien se passer… »
Beloved
Messages : 4120
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Lun 16 Mai - 15:05
jfjp.jpg
Adam West
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis serveur et je m'en sors pas super bien. Sinon, grâce à une chance incroyable, je suis à nouveau en couple avec l'homme de ma vie et je le vis plutôt bien... je n'ai jamais été aussi heureux.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 7 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je lui souris doucement au travers de mes larmes. Je voulais le rassurer. Je n'étais pas inquiet, loin de là. Je n'avais jamais été aussi heureux de toute ma vie que maintenant.

- Ne t'inquiète pas. Ce ne sont pas des larmes de tristesse mais de joie. Je suis heureux de pouvoir être avec toi.

Je n'avais pas peur pour la suite. Je me doutais que j'allais passer des moments difficiles mais j'étais prêt à les affronter. J'allais devoir me serrer la ceinture pendant quelques temps. Il allait aussi falloir que je travaille, pour la première fois de ma vie. Ca allait être difficile. J'avais passé ma vie à étudier pour faire une brillante carrière et obéir à mon père. Je ne savais pas ce que c'était que de devoir travailler. Mais j'étais prêt à le faire. J'étais prêt à relever tous les défis, juste pour pouvoir être avec lui.

Je me reculais un peu, essuyant mes larmes d'un geste de la main. Je secouais doucement la tête alors que je repensais à sa proposition.

- Non, non... Déposez moi à Londres. Je trouverais un petit hôtel où rester en attendant de récupérer mon appartement. Ca ne devrait pas être long.

Je ne tenais pas à aller chez lui et ça pour tellement de raisons. Je ne voulais pas m'imposer comme ça chez lui et profiter de lui. Je devais apprendre à m'assumer seul désormais et à ne plus dépendre de quelqu'un. Je ne voulais pas non plus me retrouver avec sa mère. Je me doutais de l'opinion qu'elle devait avoir de moi après ce qu'il s'était passé entre Cam' et moi. J'en avais eu un petit aperçu quand j'avais passé la nuit avec lui. Alors passer plus d'une semaine avec elle dans cette ambiance là... non vraiment je préférais passer mon tour. Et je préférais ne pas retourner dans cette ville. Dans Londres je pourrais me fondre plus facilement dans la masse sans qu'il me repère. Là il suffirait que quelqu'un dans la rue me reconnaisse et se mette à parler pour qu'il comprenne que je n'étais pas parti aux Etats Unis. Il ne tarderait déjà pas à le savoir alors je préférais rester le plus loin possible de lui.

- J'ai pas envie de t'embêter....


THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Mar 24 Mai - 21:29

Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma superbe chance, je suis de nouveau en couple avec celui que j'aime et je le vis plutôt super bien.



I've been watching you all night over on the dance floor, movin' how I like, yeah. I can see it in your eyes this is what you came for, baby, don't be shy. Because you got somethin' I've been wantin' a long, long time and I got somethin' you've been wantin', that's no crime 'cause you got a body, I got a body, let's have a party, mi casa, su casa.

(( mi casa su casa ))


avatar :copyright: bambieyestuff
J'ai du mal à y croire. J'ai du mal à réaliser que tout ça, c'est terminé. Que toute cette comédie, c'est fini. Il n'y aura plus toutes ces histoires insupportables, il n'y aura plus ces personnes malveillantes pour s'acharner sur nous ; sur le fait qu'on soit amoureux l'un de l'autre. On va pouvoir être ensemble, un vrai couple, tous les deux. C'était tellement inespéré que vraiment… C'est dur de croire que c'est réel. Et si par malheur, tout ça n'était qu'un rêve, j'espère ne plus jamais me réveiller.

Mais Adam ne veut pas venir avec moi, il parle de trouver un hôtel et je suis surpris. Je serre doucement ses mains dans les miennes sans trop comprendre où est le problème. Peut-être simplement parce que je n'y ai pas réfléchi. Je ne sais pas vraiment si je suis en état de réfléchir. Mes pouces caressent le dos de ses mains si pâles.

« A quel moment tu penses que tu vas m'embêter ? »

Comme si c'était possible. Je secoue doucement la tête, mes doigts venant à la rencontre des siens pour se glisser entre eux. Je colle mes paumes contre les siennes. Et une idée me vient en tête : il peut ne pas y avoir que ça. Il peut juste y avoir des choses dont il ne m'a pas parlé. Okay, faut que j'arrête de jouer au gamin égoïste, il doit bien avoir ses raisons pour ne pas vouloir venir.

« Okay, tout ce que tu voudras. Prends tes aff… » je m'arrête au milieu de ma phrase, réalisant. « Tu n'as que ce sac ? »

Je pointe du doigt ce sac, ce petit sac dans lequel il y a probablement tout ce qui lui reste. L'idée m'angoisse. Va-t-il vraiment supporter ce changement de vie ? Est-ce que vraiment, je mérite qu'il ait quitté tout ce qu'il avait pour que finalement sa vie en arrive à rentrer dans un malheureux sac à dos ? Je me sens soudainement désolé.

« T'es sûr que ça va aller ? Tu as tout ce qu'il te faut ? »

Certes, il ne veut pas squatter chez moi mais on peut toujours y passer rapidement afin de récupérer quelques trucs qui pourraient lui être utiles s'il le faut. Adam n'a jamais été en difficulté, tout du moins, pas sur ce plan là, je n'ai pas envie qu'il se sente mal, qu'il se retrouve à stresser plus que nécessaire pour des choses dont j'aurais amplement pu le dépanner. Une fois que j'ai obtenu sa réponse, je le tire par la main pour rejoindre mes amis à qui j'indique où nous devons nous rendre. Je monte derrière l'un d'eux, une place est disponible pour Adam derrière le deuxième.
Beloved
Messages : 4120
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Lun 30 Mai - 10:47
jfjp.jpg
Adam West
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis serveur et je m'en sors pas super bien. Sinon, grâce à une chance incroyable, je suis à nouveau en couple avec l'homme de ma vie et je le vis plutôt bien... je n'ai jamais été aussi heureux.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 7 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je savais que lui je ne l'embêterais pas, mais c'était tout le reste autour qui me gênait. Je ne me voyais pas rester à squatter chez sa mère alors qu'elle me détestait. Je n'avais aucune envie de passer mes journées enfermé chez lui parce que j'aurais trop peur de me faire repérer en sortant. Il fallait que j'aille dans un endroit où je pourrais me fondre dans la foule, comme c'était prévu dés le départ. J'allais devoir passer la semaine dans une chambre d'hôtel mais ce n'était pas grave. Je pouvais faire ce sacrifice. Je préférais ça à l'idée de me retrouver enfermé toute une semaine avec sa mère.

Je détournais le regard et rougis un peu en entendant sa remarque sur mes affaires. Oui je n'avais que ça mais j'avais l'essentiel dedans. Mon téléphone portable, de l'argent et surtout tous mes souvenirs de lui. Je n'avais pas besoin de plus pour démarrer dans ma nouvelle vie.

- Ca va aller oui. J'ai le plus important. Le reste, les vêtements... soit ils sont restés chez mes parents soit ils sont dans l'avion. Mais ce n'est pas grave, des vêtements ça s'achète. J'irais demain faire un peu les boutiques. Ca ira pour moi ne t'en fais pas.

Je l'embrassais doucement pour le rassurer. J'avais déjà repéré un hôtel pas cher mais qui avait l'air propre pas loin de mon futur appartement. C'était dans un quartier où il y avait pas mal de commerces. J'aurais de quoi manger et de quoi m'habiller.

Je montais derrière un de ses amis en scooter, regrettant un peu de ne pas pouvoir être avec lui. Je guidais son ami, lui donnant l'adresse de l'hotel. On arriva assez rapidement, le scooter se faufilant facilement dans la circulation londonienne. Je descendis avant de remercier ses amis pour m'avoir amené ici. J'étais gêné. J'aurais voulu pouvoir parler un peu plus librement devant lui, sans que ses amis soient là à attendre. On s'était déjà laissé aller à l'aéroport pendant qu'ils patientaient. Je ne voulais pas continuer ici.

- Est ce que... tu dois y aller ou... tu peux passer la nuit avec moi?

On avait des choses à se dire mais on devait aussi passer du temps ensemble, profiter de cette nouvelle liberté que l'on venait d'avoir.



THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Mar 31 Mai - 1:11
@Beloved :l:

Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma superbe chance, je suis de nouveau en couple avec celui que j'aime et je le vis plutôt super bien.



I've been watching you all night over on the dance floor, movin' how I like, yeah. I can see it in your eyes this is what you came for, baby, don't be shy. Because you got somethin' I've been wantin' a long, long time and I got somethin' you've been wantin', that's no crime 'cause you got a body, I got a body, let's have a party, mi casa, su casa.

(( mi casa su casa ))


avatar :copyright: bambieyestuff
C'est fou comme il a l'air serein alors que toute sa vie va changer. Ou peut-être que c'est exactement tout ce dont il a besoin. Je suis content de voir qu'il semble le vivre aussi bien. Je suis tellement heureux… Je ne peux m'empêcher de glisser mes doigts dans ses cheveux pendant qu'il m'embrasse. Je ne cherche pas à dire quoi que ce soit. Il a l'air sûr de lui et je ne veux pas lui laisser penser que je manque de confiance en lui car ce n'est pas le cas. J'ai retrouvé confiance en lui, je sais qu'il sait ce qu'il fait. Comme il n'a besoin de rien de plus que ce qu'il a actuellement, nous partons directement à Londres, tous les deux, mes amis en plus dans l'équation. J'aurais bien aimé pouvoir l'amener moi-même, mais je n'ai ni véhicule, ni permis, le trajet en scooter est plus rapide que si on avait pris les transports et ce n'est pas coûteux comme le taxi.

Lorsqu'on arrive à destination, je descends du scooter pour rejoindre Adam. Mes amis lui assurent qu'il n'y a aucun souci à rendre service. Ils ont rapidement apprécié Adam. Probablement moins lorsque notre histoire m'a littéralement réduit le coeur en miettes mais quand ils me voient de nouveau heureux, ils sont incapables de se montrer rancuniers. La voix de mon homme me parvient rapidement et je ne peux m'empêcher de prendre ses mains tandis que j'arbore un sourire sur mes lèvres.

« Comme si le choix n'était pas déjà fait au moment même où tu prononces ces mots. » j'entremêle nos doigts. « Bien sûr que je reste. »

On s'est beaucoup trop privés. On s'est trop privés l'un de l'autre pour que je refuse de rester avec lui. On a pas pu réellement se retrouver tous les deux depuis qu'on s'est remis ensemble. Lui comme moi avions beaucoup trop peur que quoi que ce soit parvienne aux oreilles de son père alors… On a tenu nos distances, on a même évité de trop se parler. On a tout fait pour être irréprochables et on a pris sur nous pour donner plus de chances à notre avec ensemble. Ça a été tellement difficile… Je ne peux pas passer à côté de l'opportunité de passer toute cette nuit dans ses bras.
Je me retourne alors vers mes potes que je remercie encore une fois pour le service rendu puis ces derniers nous saluent alors avant de s'en aller.

« Tu m'as trop manqué… »

Je lâche alors ses mains pour prendre mon téléphone et simplement envoyer un message à ma mère pour la prévenir que je ne rentrerai pas ce soir et qu'elle ne s'inquiète pas. Quoi de plus normal ? Par la suite, je range mon portable dans ma poche et mon attention reviens rapidement à Adam.

« Allons vite te prendre une chambre, je veux pouvoir me coller à toi et ne plus te lâcher durant les heures qui suivront. »

Je ne parle même pas avec des arrières pensées en tête. Je veux juste pouvoir me poser avec lui, me glisser dans ses bras et profiter de sa présence, pouvoir discuter avec lui tout en le câlinant. Ouais... C'est vraiment ce dont j'ai envie en priorité, là, tout de suite.
Beloved
Messages : 4120
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Ven 3 Juin - 14:26
jfjp.jpg
Adam West
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis serveur et je m'en sors pas super bien. Sinon, grâce à une chance incroyable, je suis à nouveau en couple avec l'homme de ma vie et je le vis plutôt bien... je n'ai jamais été aussi heureux.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 7 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je souris, rassuré de le voir rester avec moi cette nuit. J'avais beau être sûr de moi et de ce que je voulais, je n'étais quand même pas bien à l'idée de passer ma première nuit de liberté seul dans cet hôtel. J'étais dans une situation merdique pour le moment mais j'étais serein. C'était tout ce que je voulais. Je ne pouvais plus continuer à vivre avec mon père et la façon de vivre qu'il m'imposait. Je ne pouvais pas vivre sans Cam'. J'étais prêt à tous les sacrifices pour lui, quitte à vivre dans un hôtel miteux avant de déménager pour un petit studio. J'étais prêt à encaisser tout ça, à surmonter toutes les épreuves, mais je savais que cette première nuit, seul pour la première, sans aucune famille sur qui me reposait, ça allait être difficile.

Je remerciais doucement ses amis de m'avoir laissé ici avant de les laisser partir. Je lui souris doucement alors qu'il me parlait des projets qu'il avait pour notre soirée.

- J'y vais... j'ai déjà réservé en ligne, ça devrait être rapide.

J'entrais le hall de l'hôtel pour me rendre à la réception. Je montrais rapidement ma réservation et terminais de régler les détails avant de récupérer ma clé. Non je n'allais pas prendre de petit déjeuner... Je m'en foutais de savoir où se trouvait le restaurant de l'hôtel je n'y mangerais pas de toute façon. Et je me foutais encore plus du mini bar, vu les prix qu'ils pratiquaient pour de simples boissons je ne comptais pas piquer dedans. Mon budget allait être très serré pour le mois à venir. Je me contenterais sûrement d'un seul repas le midi pour économiser le plus possible d'argent. Je n'avais pas mangé de la journée justement à cause de ça. Et là j'étais beaucoup trop épuisé physiquement et émotionnellement pour réussir à avaler quelque chose.

Je récupérais la clé avant de partir à la recherche de ma chambre. J'entrais dans celle ci, Cam' juste derrière moi. Je me figeais un instant avant de le regarder avec un sourire qui se voulait rassurant.

- Bon et bien... ça me semble parfait tout ça. On va bien dormir je pense.

La pièce se composait d'un lit deux places, de deux tables de nuit et d'un bureau calé dans un coin. La télé était accrochée au mur en face du lit. Dans un coin ils avaient réussi à faire tenir une petite penderie qui ne me servirait à rien pour le moment vu que je n'avais aucun vêtements à mettre dedans. Je fis deux pas à l'intérieur et ouvris la porte de la salle de bain. Un lavabo, un WC et collé à celui ci la douche et rien de plus. Je tentais de ne me pas me laisser abattre. L'endroit était propre, peut être pas très luxueux mais j'avais l'essentiel pour vivre en attendant de récupérer mon appartement.

Je posais mon sac sur le bureau avant de m'approcher de lui pour le prendre dans mes bras.

- Je suis si heureux si tu savais... je peux enfin être avec toi...






THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Mar 7 Juin - 22:01
@Beloved :l:

Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma superbe chance, je suis de nouveau en couple avec celui que j'aime et je le vis plutôt super bien.



I've been watching you all night over on the dance floor, movin' how I like, yeah. I can see it in your eyes this is what you came for, baby, don't be shy. Because you got somethin' I've been wantin' a long, long time and I got somethin' you've been wantin', that's no crime 'cause you got a body, I got a body, let's have a party, mi casa, su casa.

(( mi casa su casa ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Je le laisse guider nos déplacements, je suis chacun de ses pas comme si j'étais son ombre. J'évite de le déranger, le laissant régler lui-même les détails pour sa chambre. Il ne prend qu'une chambre sans aucune option, ce que je comprends. Il faut dire que ça reste un coût et que les extras sont généralement associés à des marges bien grasses qui les rendent hors de prix. Pour assurer ses arrières il doit faire attention. Je lui souhaite tant de pouvoir aspirer à mieux plus tard, lorsqu'il vivra dans son appartement et qu'il travaillera. Je n'émets pas de jugement ; ce n'est pas comme si j'étais plus friqué que lui, bien au contraire et moi, je suis juste content de le voir entamer une vie plus libre. Ou disons, avec des restrictions différentes qui nous permettent, cette fois, de pouvoir être ensemble.

Encore une fois, je le suis à travers le hall et le couloir pour que l'on puisse finalement entrer dans la chambre qui lui a été attribuée. Quand il ouvre la porte, je constate que c'est une chambre tout ce qu'il y a de plus simple et normale. Rien ne me choque en tout cas, le principal c'est que ça soit propre, n'est-ce pas ? Puis ça ressemble un peu à chez moi dans le sens où c'est modeste mais carrément correct. Je lui adresse un sourire enthousiaste.

« Elle est géniale cette chambre, on a jamais dormi ensemble dans un lit double. On va avoir plein de place ! » je lui dis comme si c'était vraiment génial. « Mais rêve pas, je viendrai quand même me coller à toi. »

Petit sourire espiègle au passage, je viens regarder la salle de bain moi aussi. Et franchement, je trouve que c'est cool. En tout cas, moi je me sens à l'aise ici. Bien plus que je l'aurais été dans une chambre plus luxueuse où j'aurais pas osé respirer trop fort de peur d'abîmer quoi que ce soit. Je laisse Adam prendre ses marques un instant, puis quand il vient à moi, je n'hésite pas une seconde à me blottir contre lui, enroulant mes bras autour de sa taille et posant ma tête contre son épaule.

« Moi aussi… C'était affreux de devoir me tenir loin de toi… »

Vraiment. J'ai évité de trop le lui communiquer mais je le vivais réellement mal. Je m'y tenais en sachant que ce jour, aujourd'hui, finirait par arriver. Je m'accrochais plus que tout à cette idée.
Je relève doucement la tête et je viens presser mes lèvres contre les siennes. Sa bouche m'a tant manqué que je suis bien incapable d'y résister. Je le serre fort contre moi et je l'embrasse jusqu'à être à bout de souffle.

« J'ai eu peur quand tu m'as appelé tu sais ? Je suis tellement soulagé que tu aies quand même pu échapper à la vigilance de l'autre, là… » lui dis-je. « Je ne veux plus jamais vivre sans toi… »
Beloved
Messages : 4120
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Ven 10 Juin - 15:27
jfjp.jpg
Adam West
J'ai 20 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis serveur et je m'en sors pas super bien. Sinon, grâce à une chance incroyable, je suis à nouveau en couple avec l'homme de ma vie et je le vis plutôt bien... je n'ai jamais été aussi heureux.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 7 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je sentais la fatigue venir s'abattre sur moi. Tout ce que j'avais accumulé au cours des derniers mois, la douleur à être séparé de lui, l'inquiétude quant à ce qui pourrait nous arriver. Puis il y avait eu les dernières semaines avec les préparatifs de mon départ. Cette peur à chaque instant que mon père ne découvre ce que j'étais entrain de train, qu'il ne s'en prenne à Cam' en le découvrant. Et au final ce départ précipité. Mes préparatifs qui n'étaient pas terminé et cette situation de merde dans laquelle je me retrouvais, avec trop peu d'argent pour réussir à m'en sortir en attendant de gagner ma vie par moi même. Tout ça, ça faisait beaucoup. Je ressentais le poids de tout me terrasser et saper les dernières forces qu'il me restait.

Je me blottis contre lui, reprenant mon souffle alors qu'il lâchait enfin mes lèvres. Je n'avais même plus la force pour ça. Je voulais juste rester contre lui, sentir ses bras me serrant, la chaleur de son corps. Je voulais qu'il me garde, qu'il ne me lâche jamais.

- Je suis désolé... le départ a été un peu précipité. Je pense qu'il se doutait que j'allais tenter quelque chose pour rester avec toi. Alors il m'est prévenu au moment de partir. Je pense qu'il est resté jusqu'à ce que l'avion décolle.

Ou alors il avait posté un de ses chiens de garde pour surveiller l'aéroport. Ca lui ressemblait bien de faire ça. Monsieur n'avait pas de temps à perdre pour son fils, il avait beaucoup plus important à faire. Sa campagne passerait toujours avant moi.

- J'ai attendu plusieurs heures avant de t'appeler. Je voulais être sûr qu'ils soient parti. Et je te rassure je n'ai repéré personne en sortant.

Et j'avais attendu encore un peu dehors. Si les chiens de garde de mon père avaient été là, ils ne se seraient pas gêné pour venir me prendre et m'emmener le voir, histoire qu'il me fasse passer l'envie de recommencer. Non ils n'avaient pas vu que j'étais resté, j'en étais certain. Il faudrait peut être quelques jours à mes parents pour apprendre que je n'étais jamais arrivé à Harvard. De toute façon, ils ne pourraient jamais me retrouver. J'avais jeté toutes mes cartes. J'avais changé de portable, carte sim comprise. J'avais même changé de nom. J'avais effacé toutes les traces de mon ancien moi. Ils ne pourraient jamais me remettre la main dessus. J'étais libre.

Je me redressais un peu pour l'embrasser doucement.

- Il n'y a plus que toi et moi maintenant.

Je me détachais de lui pour aller me mettre au lit, l'invitant à me rejoindre. Je m'étais glissé sous les draps en boxer, pliant soigneusement mes vêtements pour pouvoir les remettre demain. C'était les seuls qui me restaient et je devais en prendre soin.

J'allais me blottir contre lui une fois dans le lit, cherchant le réconfort de ses bras.

- Tu restes avec moi demain? Enfin.... un peu... au moins le matin. Je dois aller m'acheter des vêtements et j'aurais besoin de tes conseils.

Je ne voulais surtout pas le lâcher maintenant que je l'avais rien que pour moi, je voulais en profiter le plus possible. Mais je savais aussi que je devrais le laisser vivre, continuer ses études. Je ne voulais pas gâcher sa vie.


THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Lun 20 Juin - 0:39
@Beloved :l:

Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma superbe chance, je suis de nouveau en couple avec celui que j'aime et je le vis plutôt super bien.



I've been watching you all night over on the dance floor, movin' how I like, yeah. I can see it in your eyes this is what you came for, baby, don't be shy. Because you got somethin' I've been wantin' a long, long time and I got somethin' you've been wantin', that's no crime 'cause you got a body, I got a body, let's have a party, mi casa, su casa.

(( mi casa su casa ))


avatar :copyright: bambieyestuff
« Si quelqu'un doit s'excuser de tout ça, ce n'est pas toi. »

Je ne lui fais pas de discours, je ne vais pas verbalement au bout de ma pensée. Je sais qu'il sait. Il sait de qui je parle, qui est le bâtard qui aurait des excuses à présenter pour être aussi con et avoir provoqué toutes ces emmerdes. Il sait à qui je pense et vers qui ma haine est tournée. Il sait que ce n'est pas vers lui. Comment je pourrais lui en vouloir maintenant ? Il a tout laissé tomber, il a délaissé ce qu'il possédait pour que l'on puisse être ensemble. Cette fois-ci, il ne m'a pas tourné le dos. Alors autant dire que la rancœur que j'avais eu envers lui à une période est totalement oubliée. Je veux vivre en profitant de ces moments que je peux enfin partager avec le mec dont je suis si amoureux, c'est tout ce qui compte.

« D'accord… Alors n'en parlons plus. »

Sa situation n'est pas si simple alors… S'il est certain qu'il n'y a pas de soucis dans le sens où personne ne l'a vu et n'ira rapporter quoi que ce soit à son père, autant laisser ça derrière nous pour le moment. Je n'ai pas envie qu'il se retrouve immergé sous un tas supplémentaire de pensées anxiogènes. Je lui fais confiance, je suis certain qu'il a pensé à tout, qu'il a parfaitement géré. Il est intelligent, Adam, c'est une partie du pourquoi il me plaît autant.

« Oui, plus que toi et moi… »

Et quel soulagement. Vraiment. Ca va être un sacré poids en moins, qu'on se le dise.

Je retire à mon tour mes vêtements pour les déposer à côté des siens et tout comme lui, je garde uniquement mon boxer avant de me glisser entre les draps. Je glisse mes bras autour de ses épaules dès qu'il s'approche de moi.

« De mes conseils ? A moi ? »

J'avoue que je ne peux pas m'empêcher de lâcher un rire sur le coup. Vraiment. Ce n'est pas comme si j'étais très calé concernant la mode. Je n'ai pas beaucoup de vêtements, je porte toujours les mêmes choses et c'est tout ce qu'il y a de plus classique. La seule tenue classe que je possède, c'est mon uniforme d'école, c'est pour dire… C'est même la tenue la plus chère de toute ma garde robe.

« Je ne sais pas si je serai de très bon conseil, mais je veux bien t'accompagner et te donner mon avis. »

Je pose ma tête contre la sienne tandis que je glisse mes doigts dans ses cheveux. Je caresse doucement ses mèches comme je le fais si souvent sans même y songer. J'aime juste ce contact en fait. Ses cheveux sont vraiment doux et agréables à toucher, je ne peux pas m'empêcher d'y fourrer les doigts à chaque fois.

« Mais pour le moment, on devrait peut-être dormir, tu dois avoir besoin de repos… » je lui dis. « Demain sera le premier jour de ta toute nouvelle vie. »
Contenu sponsorisé
it takes a fool to remain sane (Beloved)
Page 7 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Sujets similaires
-
» i'm just as sane as you are (flora)
» Just A Fool To Believe [dirty dancing] ft MISSPOMPOM
» bluexarcher - whatever it takes
» I'll do whatever it takes [Rockette Queen]
» whatever it takes (promesse ; moriarty)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: