Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Nouveaux sujets
» Restons simple.
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 21:52 par Argawaen

» Rêve Jaune
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 15:26 par Val

» (padfoot&eternals.) you're the habit that i can't break.
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 12:53 par padfoot.

» Un grain de folie.
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 2:23 par Argawaen

»  Le crime rend égaux tous les êtres qu’il souille.
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyHier à 0:55 par Cheshire-

» VERSION 10
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 20:09 par Maître des Univers

» Les badges
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 19:56 par Pyramid Rouge

» Pool party at Stark's House • Sujet commun • Flood
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 19:16 par Maître des Univers

» Pool party at Stark's House • Sujet commun
it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 19:15 par Maître des Univers

Le deal à ne pas rater :
[CDAV] LG TV LED 65″ (165cm) – 65NANO756 – 4K UHD, Smart TV
564 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

it takes a fool to remain sane (Beloved)

Beloved
Messages : 3873
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Mer 9 Mar - 9:21
jfjp.jpg
Adam Clifford
J'ai 20 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors bien, grâce à l'argent de mon père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis séparé et je le vis plutôt mal, très mal.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je me redressais docilement quand il me le demanda. J'allais reprendre ses lèvres pour un baiser fougueux. J'adorais qu'il dise ça, que j'étais à lui, rien qu'à lui. C'était ce que je ressentais. Je lui appartenais corps et âme. Je ne voulais que lui. Depuis notre rupture j'avais été incapable de penser à qui que ce soit d'autre que lui. J'étais beaucoup trop amoureux. C'était comme si j'avais trouvé celui qu'il me fallait, celui que certains passent toute une vie à chercher. Je ne faisais que penser à lui chaque jour. Et il n'y avait que lui pour me faire cet effet là, pour m'électriser à ce point. Je savais que ce ne serait jamais pareil avec personne d'autre. Il n'y avait que lui et il n'y aurait jamais que lui.

Je me laissais faire alors qu'il me basculait sur le lit. A nouveau il dit ces mots qui me faisaient chavirer, le regard perdu dans le mien. Je ne pouvais m'empêcher de lui jurer que oui. Je n'étais qu'à lui. Puis très vite mes mots furent bloqués par mes gémissements de plaisir. Si il voulait me faire perdre la gête il y arrivait à merveille. Je gémissais sans pouvoir me retenir, mon corps ondulant contre le sien. Je n'allais pas tenir longtemps si il continuait de me torturer comme ça. J'avais envie de lui, peu importait la façon. Lui en moi, moi en lui, ça m'était égal. On avait toujours été du genre à alterner. J'aimais autant les deux sensations. Tout ce qui importait c'était d'être avec lui, de sentir nos corps vibrer à l'unisson. J'aimais cette sensation, cet abandon que je ressentais dans ses bras. J'étais à ma place avec lui. Je me sentais à chaque fois complet, entier, plus vivant que jamais. Il n'y avait que lui pour me faire cet effet là.

- Cam'... mon amour... attend...

Je me redressais à bout de souffle, le serrant contre moi d'une main. Je posais mon front contre le sien, caressant doucement sa joue. Mon souffle était encore entrecoupé par mes gémissements de plaisir. Je n'arrivais plus à tenir, tellement c'était fort ce que nous vivions ensemble.

- Je n'en peux plus... je veux qu'on le fasse... pitié dis moi que tu as des capotes.

Je ne pourrais pas tenir si on devait tout arrêter maintenant pour aller en chercher. Et même si je ne doutais pas que lui comme moi on soit clean, je ne voulais pas le forcer à prendre ce risque malgré tout.





THE MOON.
Messages : 296
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : sweeticonstuff

Univers fétiche : Vie réelle, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON. En ligne
Jeu 10 Mar - 12:21
61861a45ee63b7d85f971ae1962a69e33768752b.png
Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma poisse intersidérale, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

cf5ccafb284ab080ea5093169d3ca42fa109fd02.gifv

I feel it everyday, it's all the same. It brings me down, but I'm the one to blame. I've tried everything to get away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? It feels like everyday stays the same. It's dragging me down, and I can't pull away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? So many thoughts that I can't get out of my head, I try to live without you ; every time I do, I feel dead. I know what's best for me but I want you instead. I'll keep on wasting all my time... Over and over, over and over I fall for you. Over and over, over and over I try not to. Over and over, over and over you make me fall for you. Over and over, over and over you don't even try to...

(( over and over ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Beloved
Messages : 3873
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Jeu 10 Mar - 14:54
jfjp.jpg
Adam Clifford
J'ai 20 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors bien, grâce à l'argent de mon père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis séparé et je le vis plutôt mal, très mal.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Léger soupir de soulagement alors que je l'entendais me dire que c'était bon, qu'il avait des capotes. On était sauvé. Je n'aurais pas aimé m'imaginer devoir m'arrêter maintenant. Je perdais complètement la tête et je ne voulais pas voir notre moment à deux prendre à fin comme ça.

Il continua de me torturer de la plus délicieuse des manières, ses mains caressant mon corps, allant s'occuper de mon membre. Je n'étais plus capable que de gémir, cramponné à lui. Mes dents allaient parfois mordiller doucement la peau de son cou. Je m'accrochais à lui comme si ma vie en dépendait. C'était le cas d'ailleurs. Je ne pouvais pas vivre sans lui.

Je redressais le visage en l'entendant parler. Sa façon de parler, de me dire qu'il était tout à moi, ça avait le don de me faire frissonner de plaisir. Je l'embrassais doucement alors qu'une de mes mains descendait sur ses fesses. J'allais le prendre mais je n'allais pas faire ça comme un rustre, le prenant sans ménagement alors qu'il n'était pas prêt. Je ne savais pas ce qui s'était passé pour lui pendant ces quelques mois. Avait il invité quelqu'un d'autre dans son lit? Avait il été dans le même cas que moi? Incapable de penser à quelqu'un d'autre, de toucher une autre personne? Je préférais ne pas connaitre la réponse pour le moment. Je crèverais de jalousie si la réponse était oui. Je ne voulais pas y penser et surtout pas pour le moment.

Je prenais mon temps, le préparant doucement pour ne pas lui faire mal. Mais je ne tardais pas à craquer. Le plaisir était beaucoup trop intense pour que j'arrive à résister. Je le sentais se tendre contre moi, gémir d'envie et de plaisir mêlé. Je le serrais contre moi avant de le faire basculé sur le lit. Je me retrouvais sur lui, entre ses cuisses tandis qu'il était allongé sur le dos. Je l'embrassais à nouveau avec fougue alors que je venais unir nos corps.

Enfin...

Un frisson de plaisir me parcourut sans que je ne puisse le retenir.

Enfin...

J'étais à nouveau à lui...


THE MOON.
Messages : 296
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : sweeticonstuff

Univers fétiche : Vie réelle, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON. En ligne
Sam 12 Mar - 0:59
61861a45ee63b7d85f971ae1962a69e33768752b.png
Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma poisse intersidérale, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

cf5ccafb284ab080ea5093169d3ca42fa109fd02.gifv

I feel it everyday, it's all the same. It brings me down, but I'm the one to blame. I've tried everything to get away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? It feels like everyday stays the same. It's dragging me down, and I can't pull away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? So many thoughts that I can't get out of my head, I try to live without you ; every time I do, I feel dead. I know what's best for me but I want you instead. I'll keep on wasting all my time... Over and over, over and over I fall for you. Over and over, over and over I try not to. Over and over, over and over you make me fall for you. Over and over, over and over you don't even try to...

(( over and over ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Beloved
Messages : 3873
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Sam 12 Mar - 15:06
jfjp.jpg
Adam Clifford
J'ai 20 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors bien, grâce à l'argent de mon père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis séparé et je le vis plutôt mal, très mal.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

C'était impossible de décrire ce qu'il s'était passé ensuite. Il n'y avait pas de mot assez fort pour décrire les sensations qu'il faisait naître en moi. Le plaisir, la jouissance, l'extase même me semblaient trop faibles pour parler de ce que je vivais avec lui. Je savais déjà que je ne pourrais jamais rien connaitre d'aussi bon, avec personne d'autre. Je n'étais pas de ceux qui appréciaient le sexe sans sentiment. Je l'avais fait dans le passé, mais ça n'avait jamais rien eu de comparable avec ce que je vivais avec Camilo. Ce n'était pas la même chose, faire du sexe pour le sexe, juste mécaniquement, et vivre ce moment, cet alchimie avec le personne qu'on aimait. Jamais je ne pourrais revenir en arrière je le savais. Le sexe, si ce n'était pas avec la personne que j'aimais, n'avait aucun intérêt.

J'aimais chaque instant. Chaque mouvement de rein en lui me faisait complètement perdre la tête. Mais ce n'était pas tout, chacun de ses mouvements, ses gémissements de plaisir me rendaient fou. Je n'aimais pas ça uniquement pour ce que ça me faisait ressentir mais aussi pour ce que je lui faisais vivre. J'aimais l'idée qu'il prenne son pied et surtout que je sois celui qui provoquait tout ça en lui.

Puis arriva le moment où il me fut impossible de me retenir. Je me libérais, atteignant l'extase faute de meilleur mot. Je m'allongeais sur lui, à bout de souffle, tentant de retrouver mes esprits après que l'orgasme m'ait terrassé. Je restais un moment sur lui, le gardant dans mes bras avant de me retirer finalement. Je me laissais tomber sur le côté, venant rapidement le prendre dans mes bras. Je le serrais contre moi, une jambe à travers les siennes, mon visage enfoui dans son cou. Je restais blotti contre lui, comme si il pouvait disparaitre si je le lâchais.

- J'aimerais rester ici pour toujours... faire comme si le monde dehors n'existait pas.

C'était un souhait ridicule je le savais, un délire de gamin. Le monde ne pouvait pas s'arrêter de vivre pour que je passe l'éternité blotti contre lui. Demain je devrais quitter cette chambre, affronter mon père et sa colère. Je devrais faire face au jugement de mes camarades. Les rumeurs allaient repartir de plus belle. Ils allaient remettre sur le devant de la scène la photo du baiser et là je ne pourrais plus nier que ce n'était pas moi. Ca ferait beaucoup de chose, mais je voulais les affronter avec lui cette fois, sans me détourner de lui ou nier qui j'étais. Je ne savais pas dans quelle merde je finirais mais je savais juste que je l'affronterais avec lui.

- Je te promets que je ne te laisserais pas Cam'... c'était beaucoup trop dur de vivre sans toi. Je ne veux plus jamais vivre ça... quoi qu'il m'en coûte.




THE MOON.
Messages : 296
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : sweeticonstuff

Univers fétiche : Vie réelle, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON. En ligne
Dim 13 Mar - 18:35
61861a45ee63b7d85f971ae1962a69e33768752b.png
Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma poisse intersidérale, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

cf5ccafb284ab080ea5093169d3ca42fa109fd02.gifv

I feel it everyday, it's all the same. It brings me down, but I'm the one to blame. I've tried everything to get away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? It feels like everyday stays the same. It's dragging me down, and I can't pull away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? So many thoughts that I can't get out of my head, I try to live without you ; every time I do, I feel dead. I know what's best for me but I want you instead. I'll keep on wasting all my time... Over and over, over and over I fall for you. Over and over, over and over I try not to. Over and over, over and over you make me fall for you. Over and over, over and over you don't even try to...

(( over and over ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Je dois le dire, j'ai beau être complètement hors-service, ses mots me font quand même sourire. C'est fou comme on pense carrément la même chose en fait. Tout comme moi, il veut rester là et laisser le reste du monde à l'extérieur, rester hors d'atteinte de tout ça. J'aime notre petite bulle à nous, j'aime me blottir contre ses bras et profiter encore de la chaleur que m'offrent ses bras. Je tire même la couette au-dessus de nos corps pour conserver cette chaleur bienfaitrice. Je me sens tellement bien à cet instant précis.

« Ça serait beaucoup trop beau, j'adorerais aussi. »

Sauf qu'il va bien falloir se confronter à un moment donné à ce qui fâche. Enfin… Surtout lui j'imagine… C'est surtout lui qui va se prendre la tempête, même si je suppose que moi aussi je vais me prendre des trucs dans la gueule, c'est toujours moins que ce que subira Adam, je le sais et ça me fait peur. Et si il se défilait encore ? Je n'ai même pas besoin de le dire pour qu'il me promette de faire l'inverse. Mon regard croise le sien et je hoche lentement la tête.

« Je te crois… »

Il m'a trahi une fois, faisant passer son père avant, cédant à la panique, mais… J'ai quand même envie de le croire. J'ai quand même envie de me dire que si on se donne une deuxième chance, ça peut marcher.

« Je serai là pour toi, quoi qu'il arrive. »

Je pose mon front contre le sien, puis j'embrasse furtivement ses lèvres avant que mes paupières ne deviennent trop lourdes pour que je puisse lutter. La soirée s'est révélée être plus animée que ce à quoi je m'attendais quand elle a commencé, et ça m'a totalement achevé. Je me suis endormi sans même vraiment le sentir arriver alors que j'aurais bien voulu profiter plus longtemps de lui.

***

Je suis réveillé par la lumière du jour. Bordel… J'ai oublié de fermer les volets… Ça craint. Pendant un instant, je crispe mes paupières, ne demandant qu'à me rendormir mais mon attention est attirée par le bruit d'une respiration à proximité de mon oreille. Une respiration, un contact, un corps… J'entrouvre les yeux pour apercevoir le visage d'Adam qui me fait face. Je n'ai donc pas rêvé la soirée d'hier ? Wow. C'était tellement… Tellement fou que j'aurais pu en douter. Sauf que la présence de celui que j'aime entre mes draps ne laisse aucune place au doute et je ne peux m'empêcher de sourire pendant un instant. Je l'observe silencieusement pendant quelques minutes, puis je décide de quitter le lit, tentant de faire de mon mieux pour ne pas le réveiller. Il a besoin de se reposer encore un peu, il doit être tellement épuisé…

J'enfile les premiers trucs qui me passent sous la main et je quitte la chambre doucement. Arrivé dans la cuisine, je tombe nez à nez avec ma mère qui me lance un regard appuyé.

« Euh… Adam est là et… »
« Oui, c'est ce qu'il me semblait avoir compris. »
« Bon bah… Surprise ..? »

Elle me lance un regard perplexe, je me frotte la nuque tout en sortant de quoi mettre la table du petit-déjeuner.

« Maman, s'il te plaît ne dis rien. Ce n'est pas si simple pour lui, ne le mets pas mal à l'aise si tu le vois. »

Elle lâche un soupire puis hoche la tête. J'espère vraiment qu'elle va s'y tenir et éviter de lui faire comprendre qu'elle nous a entendus ou qu'il ne devrait pas être là. Je crois qu'il a déjà trop de problèmes à résoudre comme ça pour en plus se prendre les piques cinglants dont ma mère peut être capable.
Beloved
Messages : 3873
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Lun 14 Mar - 9:05
jfjp.jpg
Adam Clifford
J'ai 20 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors bien, grâce à l'argent de mon père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis séparé et je le vis plutôt mal, très mal.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

Je m'endormis sur cette promesse, avec cette certitude que quoi qu'il arrive demain nous serions toujours là l'un pour l'autre. Je m'endormis rassuré. Je n'allais pas le perdre, pas cette fois, hors de question. Je ferais tout pour le garder à mes côtés.

Je me réveillais le lendemain en sentant le vide à côté de moi. Je tatonnais un peu à sa recherche mais ma main ne trouva que les draps froissés du lit. Je parvins à ouvrir un oeil pour tomber sur une chambre vide, me confirmant qu'il était parti. Je soupirais avant de me lever pour m'habiller rapidement. Nous étions enfin au matin que je redoutais tant. J'allais devoir aller affronter mon père, quitter la sécurité et la douceur de sa petite maison. Je redoutais ce moment mais je n'avais pas le choix. Je descendis à pas de loup les escaliers. Je ne savais pas si sa mère dormait encore ou si elle était déjà levée. Je priais pour la première option. Je ne me sentais pas prêt à l'affronter. Je me doutais qu'elle devait me détester pour ce que j'avais fait endurer à son fils. Je ne pouvais pas lui en vouloir, je me détestais pour ça aussi.

La journée commença donc terriblement mal pour moi, et j'espérais que ce ne soit pas un présage pour la suite, car je tombais sur elle dans la cuisine. Je les saluais et aussitôt je sentis son regard glacial venir se poser sur moi. Ca faisait mal... j'adorais cette femme. J'avais savouré chaque instant passé avec elle dans sa maison. Elle m'avait accueilli et traité comme son propre fils, beaucoup mieux que ce que ma propre mère avait toujours fait. Mais aujourd'hui tout ça c'était fini. Je ne voyais plus que de la colère dans son regard.

- Désolé de m'être imposé cette nuit madame. Je vous promets que ça ne se reproduira plus.

Je tournais le visage vers Cam', le regardant un peu mal à l'aise. J'aurais aimé le rejoindre pour l'embrasser mais le regard de sa mère me bloquait sur place.

- Je vais y aller. Je te tiens au courant de... de comment ça s'est passé avec mon père. A plus Cam'.

Je lui fis juste un petit sourire timide avant de quitter la maison en vitesse. J'allais me jeter dans la gueule du loup, je le savais.

L'accueil que je reçus était à peu près celui auquel je m'attendais. C'est sur la suite que j'avais été plutôt surpris. Je m'étais attendu à tous les scénarios possibles, sauf celui là. Il m'avait scié mais surtout il m'avait refusé d'aller au bout du coming out que j'avais commencé. Une fois de plus il me coupait de Cam' et je ne savais pas quoi faire pour me sortir de cette situation.

Le soir venu je pris mon téléphone l'appelant pour lui raconter tout ce qui s'était passé. Une sonnerie... puis deux... puis j'entendis sa voix inquiète au bout du fil.

- Salut chéri. Ca va ne t'en fais pas. J'ai parlé à mon père et... Tu n'es pas passé sur les réseaux sociaux par hasard?

Non il ne l'avait pas fait. Il avait du redouter de voir un nouveau déchainement de haine contre lui. Les gens avaient été odieux avec lui la première fois, nul doute qu'ils recommenceraient si quelque chose sur notre couple avait du fuiter à nouveau. Je comprenais parfaitement sa réaction.

- Et bien... tu apprendras qu'il n'y a rien. Mon père a plus d'espion que ce que je pensais parmi les gars de la fac. Il a su pour notre vidéo avait même qu'elle soit posté. Il les a tous un peu menacé pour que la vidéo ne sorte pas. Alors... à part les personnes présentes à la soirée personne ne sait qu'on s'est embrassé. Et je pense que dans l'esprit de la plupart, on a juste fait ça pour le jeu.

Scandale évité... mon père avait été soulagé de pouvoir empêcher le carnage. Mais sa fureur elle... elle avait bien été présente.

- Mais il... il a pas vraiment bien pris le fait que je m'affiche. Il... il ne veut plus que je te vois. Et il a accéléré ma demande de transfert pour Harvard. Il pense que la meilleure chose est de m'éloigner de toi et ton influence néfaste.

Je me laissais tomber sur mon lit, les larmes recommençant à couler sur mes joues. J'avais pleuré tout l'après midi. C'était pour ça que je ne l'avais pas appelé plus tôt. Je voulais réussir à me calmer avant de le faire. Mais lui parler, le dire à haute voix n'avait fait que raviver ma douleur.

- Qu'est ce que je vais faire Cam'? Je voulais partir parce que c'était trop dur de te voir sans pouvoir être avec toi. Parce que je voulais faire taire les rumeurs et que tu puisses terminer tes études en paix. Mais... la vérité c'est que je ne peux pas vivre sans toi...


THE MOON.
Messages : 296
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : sweeticonstuff

Univers fétiche : Vie réelle, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON. En ligne
Mar 15 Mar - 21:27
61861a45ee63b7d85f971ae1962a69e33768752b.png
Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma poisse intersidérale, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

cf5ccafb284ab080ea5093169d3ca42fa109fd02.gifv

I feel it everyday, it's all the same. It brings me down, but I'm the one to blame. I've tried everything to get away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? It feels like everyday stays the same. It's dragging me down, and I can't pull away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? So many thoughts that I can't get out of my head, I try to live without you ; every time I do, I feel dead. I know what's best for me but I want you instead. I'll keep on wasting all my time... Over and over, over and over I fall for you. Over and over, over and over I try not to. Over and over, over and over you make me fall for you. Over and over, over and over you don't even try to...

(( over and over ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Dès que Adam est sorti de ma chambre pour nous rejoindre, j'ai senti l'ambiance dans la cuisine s'alourdir. Ma mère ne lui a adressé aucun reproche, pour la simple raison qu'elle ne lui a même pas adressé un mot. Elle lui a juste lancé l'un de ses regards dont elle a le secret et ça m'a fait soupirer. Elle qui adorait tant Adam lorsqu'il venait et qui le recevait presque comme son propre fils, maintenant elle lui fait la gueule. Clairement, elle le boude et je peux le voir. J'imagine qu'elle lui en veut de m'avoir fait tant de mal même s'il n'a pas totalement eu le choix. J'essaye de faire comme si de rien n'était, mais même moi je suis bloqué par l'atmosphère pesante dans cette pièce. Je suis un peu déçu de voir Adam partir aussi vite mais j'imagine que c'est encore la possibilité la plus raisonnable.

« Bon courage… »

J'aurais aimé un petit baiser avant qu'il s'en aille, mais je suppose que c'était trop demander. Tant pis. Je pousse un long soupire et m'installe pour petit déjeuner, tentant par la même de racheter Adam aux yeux de ma mère et de lui expliquer la situation. L'ambiance se détend au fur et à mesure de la journée et ça me permet d'éviter de me focaliser entièrement sur ce qui peut se passer chez les Clifford. Bien sûr que ça me passe en tête à plusieurs reprises, mais aider Maman à la maison et parler avec elle m'aide beaucoup à me concentrer sur autre chose, ce qui n'est pas plus mal.

Lorsqu'arrive le soir, il y a mon téléphone qui sonne alors que je suis sur mon lit, ce dernier dans les mains. Je peux voir le prénom de mon petit-ami (?) sur l'écran et je ne peux m'empêcher de flipper quant à la teneur de cet appel, ce qui m'empêche de répondre dans la seconde. Mais je ne veux pas lui mettre un vent non plus, je décroche :

« Adam, alors… Ca a été.? »

Je ne peux m'empêcher de m'inquiéter pour la suite, j'en ai carrément mal au ventre alors que j'attends sa réponse. Il me parle du fait qu'il a discuté avec son père et m'a questionné à propos des réseaux sociaux. J'ai préféré ne pas y mettre le nez. Franchement, au vu de ce que ça m'a apporté la dernière fois, je préfère éviter et j'ai la gorge qui se serre en attendant la suite. Alors, Adam m'annonce qu'il n'y a rien eu sur les réseaux. C'est déjà un bon point. Sauf qu'apparemment, son père le fait observer par des gens de l'université. Super… C'est SUPER rassurant d'apprendre ça, tiens. Bordel, où s'arrête la connerie de ce mec au juste ?

« J'imagine que ça nous arrange un peu mais… Je trouve ça super tordu quand même… » je lui réponds, fronçant les sourcils.

Mais bien sûr, ce qui nous arrange est limité, puisqu'Adam m'annonce qu'il devrait être transféré encore plus vite dans sa nouvelle école. Putain, c'est vrai qu'avec tout ça j'ai oublié cette histoire de changement d'établissement. Je serre les dents.

« Mon influence néfaste ?! Mais il se prend pour qui ce conn… » je me stoppe. « Hum… Pardon. »

Comme d'habitude, j'ai failli m'emporter. Je peux entendre à la respiration d'Adam qu'il commence à pleurer. Moi, j'ai réagi au mauvais truc, comme d'habitude. Je ne pleure pas, me demandant quand même s'il va me dire qu'il va encore écouter son père et lui obéir. S'il va encore me laisser tomber. J'attends la suite. Et ça arrive. Je me mords les lèvres, putain, mais à quel moment on mérite que tout soit aussi compliqué en fait ?

« Adam, ne pleure pas… On… On va trouver une solution, d'accord ? Tu ne vas quand même pas aller là-bas de ton plein gré hein ? » je lui réponds. « Tu… Tu as promis de ne pas me laisser… N'y vas pas… »

Je lui demande quelque chose d'énorme, je le sais, mais… Il m'a promis, non ? Il m'a promis.

« Tu… Tu pourrais peut-être te cacher ? Il a prévu de faire le transfert quand ? On pourrait trouver un endroit… Ou… Putain, c'est compliqué. Tu vas te retrouver sans école si on fait ça, on peut pas. Euh… »

Ouais, lui aussi il a ce rêve d'être avocat. J'ai pas envie de lui enlever ça. Je me stoppe complètement, je retiens mon souffle alors qu'une pensée me passe en tête. Je ferme les yeux, prenant de nouveau une grande inspiration.

« Okay, alors… Dis à ton père que je quitte l'école… Je vais tout arrêter. Okay ? Il faut que tu puisses rester. Dis… Dis lui que je quitte et que je viendrai plus dans les environs. Je n'ai rien à y faire et… Enfin… Comme ça tu peux rester, d'accord ? Fais ça… Dis lui que je quitte… »

Quitte à me faire virer volontairement. Quitte à… Faire n'importe quoi. J'en sais rien. Mais j'imagine que c'est la meilleure solution, sous réserve que son père veuille bien qu'il reste sous cette condition là. Je sais pas… Mais je ne veux pas qu'il parte, et je ne veux pas qu'il renonce à sa carrière non plus, alors…

« Je... J'irai travailler, je trouverai un travail et... On pourra partir tous les deux. Loin d'ici... »

Je renie tout ce à quoi je m'accrochais jusque là mais... Je suis prêt à tout pour le garder. Je suis sûr que mon entourage comprendra et... Je m'habituerai. Je garderai contact avec mon téléphone et... Et puis on verra...
Beloved
Messages : 3873
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Mer 16 Mar - 13:08
jfjp.jpg
Adam Clifford
J'ai 20 ans et je vis à Oxford, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors bien, grâce à l'argent de mon père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis séparé et je le vis plutôt mal, très mal.

it takes a fool to remain sane (Beloved) - Page 5 84cbdb569f004592b7f77b6560738298b272cb4b

- J'irais pas...

J'étais au moins certain de ça. Je n'irais pas à Harvard. Je refusais de partir à l'autre bout du monde, pas maintenant alors que je l'avais retrouvé. Il m'avait pardonné. Il avait accepté de me laisser une seconde chance. Je ne pouvais pas la laisser passer. Je ne pouvais pas tout gâcher maintenant. Je lui avais promis de ne pas le laisser tomber. Alors je ne partirais pas, ça j'en étais certain.

Mais alors qu'est ce que je pourrais faire? Je pouvais tenter d'affronter mon père, lui dire que je ne voulais plus partir à Harvard et lui promettre de bien me tenir. On devrait recommencer à vivre cacher tous les deux. Ca ne serait pas l'idéal mais au moins on pourrait être ensemble tous les deux ici. Je ne voulais pas lui demander si mais si c'était notre seule chance... Il m'avait dit qu'il serait prêt à tout lui aussi.

Puis je l'entendis parler et mon coeur se serra. Il était vraiment prêt à tout lui aussi pour qu'on reste ensemble. Ca me touchait. Jamais personne n'avait fait pour moi ce qu'il faisait. Jamais personne ne m'avait témoigné autant d'amour. Lui le faisait. J'avais été odieux avec lui. Je ne méritais pas un instant son amour et pourtant il était encore et toujours là pour moi. Il ne me lâchait pas. Mais je savais aussi que je n'avais pas le droit de faire ça. Je ne pouvais pas lui demander de sacrifier son avenir pour être avec moi. Il avait travaillé dur pour en arriver là. Il avait bossé pour avoir sa bourse, pour avoir une chance de devenir avocat, son rêve. Et moi j'avais fait quoi? C'était mon père qui avait fait jouer ses relations pour que j'entre dans cette fac. C'était lui qui avait payé mes études. C'était même lui qui les avait choisi pour moi. Si j'avais eu le choix, je n'aurais pas choisi cette voie. Je voulais devenir un bon avocat malgré tout, mais on m'avait donné le choix, jamais je ne serais devenu avocat.

- Non c'est hors de question. Je ne lui dirais pas Cam'. Je refuse que tu abandonnes, tes études, ton rêve pour moi. Je ne veux pas que tu sois obligé de renoncer à tout ça pour moi. Ce n'est pas normal. Tu n'as pas à souffrir du fait de m'aimer.

C'était ma vie, mon père qui foutait la merde dans notre couple. C'était à moi d'assumer tout ça, pas à lui.

- Je sais ce que je vais faire. Je vais essayer de négocier avec mon père. Lui dire que je vais me tenir à carreaux pendant mes études, que j'irais à tous ses meetings s'il le veut et que je ne te verrais pas. Et si il refuse...

Je soupirais doucement avant d'enchainer.

- Si il refuse, je lui ferais croire que je pars. Mais au moment de partir, je ne monterais pas dans l'avion. Je retirerais discrètement mes économies et j'irais me cacher quelque part. J'arrêterais la fac et j'irais bosser. On pourra être ensemble et tu pourras être avocat ok? Mais n'arrête pas Cam' je t'en prie. Ne quitte pas la fac et ne quitte pas ta famille pour moi.


THE MOON.
Messages : 296
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : sweeticonstuff

Univers fétiche : Vie réelle, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
patrick
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON. En ligne
Sam 19 Mar - 0:16
61861a45ee63b7d85f971ae1962a69e33768752b.png
Camilo Romero
J'ai 20 ans et je vis dans une petite ville non loin de Londres, en Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant en droit et je m'en sors grâce à une bourse et l'aide de ma mère. Sinon, grâce à ma poisse intersidérale, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

cf5ccafb284ab080ea5093169d3ca42fa109fd02.gifv

I feel it everyday, it's all the same. It brings me down, but I'm the one to blame. I've tried everything to get away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? It feels like everyday stays the same. It's dragging me down, and I can't pull away, so here I go again, chasing you down again. Why do I do this ? So many thoughts that I can't get out of my head, I try to live without you ; every time I do, I feel dead. I know what's best for me but I want you instead. I'll keep on wasting all my time... Over and over, over and over I fall for you. Over and over, over and over I try not to. Over and over, over and over you make me fall for you. Over and over, over and over you don't even try to...

(( over and over ))


avatar :copyright: bambieyestuff
Qu'il me dise qu'il n'ira pas à Havard m'enlève un poids certain. Je sais que c'est égoïste, que je ne devrais probablement pas penser ainsi, mais… Bordel, c'est plus fort que moi. Savoir qu'il ne retournera pas sa veste cette fois-ci, ça me rassure tellement. Sauf que… Les choses ne sont pas si simples. Le problème ne peut pas être résolu si facilement et c'est tellement pénible. Parce que je comprends bien que son père n'a pas totalement voulu l'écouter. Il a refusé d'ouvrir les yeux et de comprendre que lui et moi, on ne fait rien de mal. Il veut même accélérer le transfert et c'est juste… Hors de question. On doit trouver une solution et ça demande tellement de courage. Ça demande forcément l'abandon de quelque chose. Ça demande forcément de sacrifier quelque chose. Ça demande forcément à ce que l'on se cache de nouveau, qu'on ne puisse pas vivre libres comme je le voudrais tant. Ce n'est pas possible et ça me tue de l'intérieur. Sauf que… La rupture m'a fait réaliser que si vivre cachés me faisait du mal, ne plus être avec Adam me détruisait entièrement. Chaque jour sans lui me semblait ressembler à une nouvelle mort plus cruelle encore que celle de la veille. Je vais devoir faire avec. Je préfère être avec lui qu'être libre… Je m'en suis rendu compte. J'en suis sûr et certain. Allongé sur mon lit, je ferme les yeux, je mords mes lèvres. Je suis carrément prêt à tout abandonner pour que l'on soit ensemble. Je compte sur la compréhension de mon entourage. Je compte bien me battre pour pouvoir être avec celui que j'aime. C'est sûr que si on venait à se quitter de nouveau, j'en mourrais. J'y survivrais jamais.

Adam n'a pas d'accord avec ce que je lui dis. Je commence à pleurer à mon tour, étouffé par le stress qui m'envahit au fur et à mesure de notre conversation. Je lui ai demandé de ne pas pleurer, mais je n'arrive pas à ne pas craquer. Ce qu'il me dit me brise complètement.

« Ton père est un salopard, il acceptera jamais… Il te fait surveiller, tu te rends compte ? Il tient plus à sa fierté qu'à son propre fils. S'il refuse, tu vas gâcher ta vie… Tu… Tu serais tellement meilleur que moi en tant qu'avocat, tu en as plus l'allure et… Tu sais… J'hésitais déjà à quitter cette école… Je ne pourrais jamais l'endurer si tu n'y es pas. Je les déteste tous, je veux pas me retrouver seul avec eux… »

Mon enfer personnel : ce monde auquel je n'appartiens pas. Comment je vais faire pour survivre si il n'est pas là ? Sa présence, c'est ce qui me permet d'y tenir… S'il n'y est plus, je vais craquer.

« J'aurais tellement aimé être blindé moi aussi, pour pouvoir te suivre à Harvard et que ça soit moins compliqué, je suis tellement désolé… »

Je n'aurais jamais dû mettre les pieds dans cette école de bourges. Je n'y avais pas ma place. Je n'aurais pas pourri sa vie si il ne m'avait pas rencontré. Il se retrouve dans la merde.

« Je n'aurais pas le courage de te quitter une deuxième fois… Je veux être avec toi, je suis désolé… Je peux pas te lâcher même si… Même si ça fout la merde. Je peux pas m'imaginer sans toi… »

Je me sens coupable. A cause de son père, cet enfoiré, je me sens coupable. Alors que c'est juste son côté borné qui rend tout compliqué. C'est le fait qu'il soit incapable de juste voir que l'homosexualité c'est pas un crime, c'est pas une honte.
Contenu sponsorisé
it takes a fool to remain sane (Beloved)
Page 5 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Sujets similaires
-
» chaotic heartbeats [beloved]
» Nothing is more worthy than love - Disaster & Beloved
» Rien n'est plus affligeant que la mort du coeur, la mort de l'homme est secondaire. [ft. Beloved]
» i'm just as sane as you are (flora)
» Just A Fool To Believe [dirty dancing] ft MISSPOMPOM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: