Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 11:05 par Jeje88

» Jeje88
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 10:09 par Jeje88

» ↠ until we go down. ((Mark & Wanda))
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 9:35 par Mad Max

» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 8:05 par MonkeyMama

» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:47 par Jeorgie

» The Moon and the Sun are Different but Complementary
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 1:06 par Jeorgie

» ΑΓΩΝ - Les ascendants
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:54 par Pyramid Rouge

» Billie
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:27 par Senara

» Un petit coucou
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:25 par Senara

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth)

Elizabeth
Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2021
Crédits : Clionestra

Univers fétiche : Surnaturel
Préférence de jeu : Femme
tea
Elizabeth
Mer 1 Déc - 20:27
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Cléo Casteroy
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis Lady. Je m'en sors bien malgré les difficultés financières de mes parents.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 70b8d556ca2b5f70e86f755f767bcd25d15bb6a4_hq
Cléo aurait pu être noble, son père et sa mère étant des Lords. Mais, son père n'avait pas eu la même chance que son frère. Il portait un titre, mais n'avait pas la richesse. Pourtant, ça n'avait pas empêché la famille de vivre correctement, mais les choses avaient changé depuis que Cléo avait dû prendre la place de sa cousine.

La jeune femme a eu la chance d'être éduqué dans l'amour et dans la tendresse. Chose qu'elle reflète à longueur de temps. D'une gentillesse sans nom, elle a du mal à dire ce qu'elle pense ou encore à dire non. Pourtant, Cléo a des idées bien à elle, des envies qu'elle sait d'avance qu'elle ne réalisera pas et ses plans avaient depuis peu changer.

Elle adore lire, ou encore passer du temps à regarder le monde changer par sa fenêtre.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Lady-Kenna-lady-kenna-reign-36893595-245-325
Cléo avait peur, peur qu’il ne se rende compte dans quelques mois que la personne qui avait connu n’était pas celle qui se trouvait en face d’elle. Car, même si elle adorait sa cousine, Cléo savait que cette dernière n’avait pas que des bons côtés. Non, elle méprisait les personnes qui avaient moins de chance qu’elle. Elle se sentait supérieure sur certains points, et la jeune femme devait faire pareil. Mais elle ne le pouvait pas. Ce n’était pas dans sa nature. Elle savait ce que ça faisait de se faire moquer car elle ne portait pas de soie. Elle avait appris à vivre avec ce qu’elle avait et rien d’autre. Elle avait appris à aider son prochain, ainsi que de lui donner autant de chance qu’elle. Pourtant, elle savait que le duc allait tomber de haut d’ici quelques mois. Dans le fond, elle s’en voulait de lui faire ça, de se faire ça. Car il aurait encore la chance de trouver quelqu’un. Pour elle, ça serait autre chose. Ce grattant l'intérieur du coude, elle soupira légèrement. Elle savait ce qu’il se passerait si elle commençait à s’inquiéter maintenant. Des plaques rouges allaient apparaître sur son corps. Elle détestait être si vulnérable aux yeux du monde, surtout pour les personnes qui connaissaient d’où venait ses plaques. Elle pourrait toujours les cacher, elle l’avait déjà fait pendant de longs mois. Ne disant rien à ses parents.

“Je pense que nous trouverons notre bonheur en ville. Je connais une petite boutique qui fait des choses merveilleuses.”

Elle n’aimait pas spécialement la mode, et elle aurait dû se taire. S’il lui demandait d’aller dans cette fameuse boutique, il remarquerait très vite que cette boutique n’avait rien des boutiques luxueuses qu’elle devait fréquenter. Mais elle était une personne simple, et elle ne voulait pas faire des chichis pour rien. Puis, cette boutique avait tendance à faire des robes simples, sans trop de couches. Déjà, elle ne savait pas comment elle avait fait pour supporter cette robe depuis des heures. Elle avait eu la chance d’avoir un corset qui ne mettait pas en valeur sa poitrine. Elle savait que les hommes avaient tendance à regarder plus bas que de la regarder dans les yeux. À des moments, elle avait cette envie d’être un homme plutôt qu’une femme. Ne plus à devoir porter ce corset qui l'empêchait de respirer. Elle n'avait qu’une hâte, être ce soir et tout enlever.

“Ça ne doit pas être facile pour toutes les femmes qui voient leur mari aimait ou désirer une autre femme. Vous êtes un homme bon. Ils ont de la chance de vous avoir auprès d’eux.”

Cléo ne serait pas le genre de femme à mettre dehors une famille. Même si de les voir lui ferait mal au cœur à chaque fois. Puis ces deux petits êtres n’avaient rien demandé. Elle n’avait qu’à voir leur sourire, leur joie de vivre pour laisser couler les choses. Elle savait dans le fond, qu’elle aurait sans doute des désaccords avec l’homme qui se trouvait en face d’elle, mais elle ferait en sorte que les discussions se passent dans le plus grand calme. Combien de fois elle avait entendue ses parents se disputer ? Ou encore, avoir la peur au ventre que son père s’en prenne à sa mère ? Elle ne parlait pas forcément de tout ce qu’il pouvait se passer entre les murs de sa maison. Lever la main sur ses filles ? Il l’avait déjà fait, et pas qu’une fois. Pourtant, elle croyait voir qu’il s’en voulait. Mais c’était seulement pour lui pardonner. Avouait-elle un jour à quelqu’un toutes les choses qu’elle avait subi ? Sans doute jamais. Elle espérait seulement ne jamais tomber sur un homme violent.

“Je dois vous avouer. Je ne suis vraiment pas douée pour coudre quelque chose. Je finis toujours par me piquer ou bien à abandonner.”

La brunette était ravie de voir qu’il pouvait dévoiler sa vie aussi facilement. Elle n’aimait pas le silence, sauf quand elle était en train de lire. Mais elle s'empêchait de parler de trop, elle ne savait pas vraiment ce qu’il pourrait sortir d’entre ses lèvres. Écoutant ses propos, elle eut un petit sourire. Au moins, aucun des deux n’était parfait. Beaucoup de personnes avaient tendance à cacher leur défaut. Si, elle voulait un jour devenir sa femme, il allait devoir accepter ses bons côtés comme ces mauvais.

“Je ne vous confierais donc jamais une fleur. Mais je serais ravie de pouvoir m’occuper un peu des plantes. Ça me fait penser à autre chose quand le moral n’est pas là.”

Elle lui adressa un petit sourire, il était rare qu’elle fasse la tête. Juste peut-être une fois dans le mois, où elle n’était pas forcément de bonne humeur. Dans ces moments-là, elle préférait rester dans sa chambre le temps que ça passe.

“Bien. Il faut juste que j’arrive à me souvenir de tout ça. Je ne pense pas avoir d’autres questions pour le moment. Je tiens à vous remercier de votre hospitalité.”

Marie avait de la chance, elle était tombée sur un homme bon au premier abord. Ce soir, avant d’aller au lit, elle lui écrira une lettre, elle devra lui donner toutes les informations qu’elle pouvait avoir.

“Je vais vous abandonner quelques minutes.”

Faisant un mouvement de tête, elle sortit de la bibliothèque. Elle ne pouvait pas garder cette robe plus longtemps. Montant les escaliers, elle ouvrit la porte de sa chambre. Elle n’était pas de mauvais goût, loin de là. Enlevant ses chaussures, elle fut contente de faire souffler ses derniers. Elle avait toujours aimé être pied nu. Sentir les choses. Alors que ses gouvernantes venaient l’aider à enlever cette fichue robe, ainsi que tout ce tissu qui ne servait pas à grand-chose. Cléo fut contente de pouvoir respirer quelques instants. Elle ne voulait pas remettre une de ses robes que sa cousine lui avait préparée. Mettant quelque chose de plus simple, sans tissu en trop. Juste une longue robe, marron, avec ses manches transparentes. Elle se sentait bien plus à l’aise maintenant. Descendant les marches, elle enfila son châle à capuche, ne voyant plus le duc, et la porte de son bureau, elle se glissa dehors. Prendre un bain d’air frais lui fera le plus grand bien. Marchant jusqu’à la clairière où se trouvaient les chevaux, elle caressa la jument blanche avec une tâche noir au niveau de l’œil.

Tu es vraiment magnifique.”


original.gif3a629a9d770085e9d4831242b1954b9d.gif
tumblr_o4vyag8QCl1u6nwqio3_400.gif84569d46c138f7690a5a418d61b1f171.gif

En vous donnant la vie, on vous offre la mort.
Clionestra
Messages : 584
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Jeu 2 Déc - 2:06
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Kyle
Stanford

J'ai 31 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 F5f2d621b7dd2e703b5e1c59275fc3c7
Kyle Stanford est un noble. Son père était un noble. Son grand-père était un noble. Son ... vous avez compris. Kyle Stanford était un noble, et un duc. Un double duc. Incroyable, mais vrai. Il venait d'hérité, en plus de ses demeures de Londres, d'un demeure bien plus modeste, mais tout aussi noble, en Ecosse.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Xqu1

Il est gentil, courtois, et ne s'intéresse pas plus à l'amour que ça. Il respecte cependant les femmes, et n'aie pas le genre à croire qu'elles puissent être faibles ou moins malignes que les hommes. Il siège à la chambre des Lords ... et il compte bien changer le monde un jour.

Il adore l'équitation. Il adore Londres. Mais il déteste les soirées mondaines, et pire encore qu'on essaie de le marier.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 3303628816_1_8_oTQtEP2a
Kyle, pour le moment, n’avait pas de grief contre la jeune femme. Il aurait presque préféré… savoir que la jeune femme, en plus d’être belle, avait la lueur de l’intelligence et le sourire de la bienveillance … et bien ça lui faisait plaisir. Il se voyait déjà marié avec elle dans une douce relation. En tout cas, il aurait pu tomber sur bien pire, et ça il le savait que trop bien.

- Une boutique … Tant que l’on ne me demande pas d’être de bon humeur, cela devrait être supportable.

Rien n’était pire pour lui qu’une boutique … parce qu’on voulait toujours qu’il prenne des choix sur des tissus, et qu’il n’y comprenait rien… Pour lui, il n’y avait que le coton et la laine, le reste était un mystère dont il se fichait éperdument … D’ailleurs, il avait assez de tenues, et n’en achetait pas à chaque fois, ce qui lui valait les commentaires de ses camarades … bah, pour ce que ça pouvait lui faire à nouveau le regard des autres.

- Si cela peu vous rassurer, je ne suis pas du genre volage, bien que je dois avouer avoir déjà eu des relations avec une femme, mais je resterais fidèle comme le veux l’église et la confiance dans un couple.

Il n’était pas son père. Peut être devrait il se l’écrire sur un mouchoir d’ailleurs. Il n’était pas son père, et cela lui ferait du mal d’être la moitié d’un mari comme son père. Il avait été un père bon, non pas le meilleur, mais en mari il avait été clairement misérable. Il le savait. Kyle le savait. Sa femme le savait. Et toutes ses maîtresses le savaient aussi.

- Je vous apprendrais si vous le souhaiter, ou alors je ferais la couture, et vous ferez les comptes… de quoi faire tomber dans les pommes tous ces vieux grincheux de la chambre des Lords j’en suis sûr.

La plupart pensait qu’une femme ne savait pas compter, et en tout cas ne pouvait pas compter comme un homme. Kyle pensait que tant qu’ils étaient d’accord que Un plus Un égale Deux, alors les femmes et les hommes pouvaient être aussi bon en math l’un que l’autre. Et Kyle préférait clairement coudre et broder que de faire des mathématiques. Nouveaux commentaires désobligeants sur sa virilité mais … il s’en fiche.

- Non, et ne comptez pas sur moi pour m’en occuper… même quand je les arrose, j’arrive à les faire mourir … une vraie hécatombes. Si vos désirs sont de vous occuper des plantes, alors n’hésitez pas. On a une serre dans chaque demeure. Celle de Newbury est la plus grande.

Il sourit et fit une petite révérence.

- Mon hospitalité est tout naturelle Cléo. Je ne pourrais faire moins pour une si charmante demoiselle.

Il la regarda partir se demandant ce qui avait bien pu lui arriver. Il haussa les épaules. Il en profita pour enlever sa veste, son veston et ne garder qu’un t-shirt pour aller s’amuser avec ses frères. Il finit par leur courir après dans des éclats de rire alors qu’il les attrapait pour les faire tourner. Il s’amusa avec eux, avant qu’on le prévienne que la future duchesse était dans le champ des chevaux. Il laissa ses frères dans la boue, avec une domestique secouant la tête. Mademoiselle Garden, la fille qui lisait et fille du jardinier et de la cuisinière, vient les débarbouiller. Elle allait prévenir son duc de la boue sur sa joue et ses vêtements, mais il était déjà parti.

Il retrouva la jeune femme à côté a jument. Il sourit et s’approcha.

- Elle s’appelle *nom classe ici, mais j’ai pas l’inspi* l’équitation fait parti de mes activités favorites, montez-vous ? Dans ce cottage, il n’y a que trois chevaux… et avant que vous vous demandiez, les domestiques ont la permission de les utiliser pour leur déplacement ou pour donner un coup de main.

Fallait-il dire qu’ici, en tout cas dans tous les demeures du duc, les domestiques avaient beaucoup plus de liberté que n’importe où ailleurs ? Cependant, les domestiques lui rendez toujours très bien.  


petit cadeau :  :yata:  :yata:

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 O879Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Xqu1Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Q26n


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Elizabeth
Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2021
Crédits : Clionestra

Univers fétiche : Surnaturel
Préférence de jeu : Femme
tea
Elizabeth
Jeu 2 Déc - 14:03
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Cléo Casteroy
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis Lady. Je m'en sors bien malgré les difficultés financières de mes parents.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 70b8d556ca2b5f70e86f755f767bcd25d15bb6a4_hq
Cléo aurait pu être noble, son père et sa mère étant des Lords. Mais, son père n'avait pas eu la même chance que son frère. Il portait un titre, mais n'avait pas la richesse. Pourtant, ça n'avait pas empêché la famille de vivre correctement, mais les choses avaient changé depuis que Cléo avait dû prendre la place de sa cousine.

La jeune femme a eu la chance d'être éduqué dans l'amour et dans la tendresse. Chose qu'elle reflète à longueur de temps. D'une gentillesse sans nom, elle a du mal à dire ce qu'elle pense ou encore à dire non. Pourtant, Cléo a des idées bien à elle, des envies qu'elle sait d'avance qu'elle ne réalisera pas et ses plans avaient depuis peu changer.

Elle adore lire, ou encore passer du temps à regarder le monde changer par sa fenêtre.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Lady-Kenna-lady-kenna-reign-36893595-245-325
Cléo pencha la tête sur le côté. Dans le fond, elle espérait que cette sortie se passe bien au moment venu. Dans le fond, elle n’était pas le genre de femme à passer des heures pour choisir une simple robe. Elle avait souvent une idée précise de ce qu’elle voulait. Ce qu'elle aimait le plus, c’était de pouvoir discuter avec son amie Ambre qui était la couturière et gérante de cette boutique. C’est bien là l’une des seules qui ne parlaient pas de ragots. Non, quand elles se voyaient, elles avaient tendance à parler de livre ou encore des dernières actualités quand elles avaient la chance de pouvoir lire le journal. Le père de Cléo n’était pas spécialement pour. Il avait peur que ses filles aient une idée bien à elles. Et dans le fond, la jeune femme savait que les hommes avaient peur que les femmes puissent avoir des idées. Sinon le monde changerait bien trop pour ces personnes qui se croyaient bien plus forts que la gente féminine.

“Vous savez très peu d’hommes auraient avoué cela. Pour eux, c’est tout naturel d’avoir des femmes à leurs dispositions. Puis quand les choses éclatent aux grands jours, les femmes sont souvent mises en faute. Comme si les hommes n’étaient pas assez malin et sournois pour avoir ce que leur corps désire. Et comme si la femme était bien trop idiote pour savoir ce qu’elle fait.”

Cléo détestait ça, elle détestait le fait de devoir faire l’idiote à certains moments. Faire comme si elle ne comprenait pas. Elle comprenait très bien quand un homme venait glisser sa main sous sa robe. Du moins, qu’il essayait. Elle savait très bien ce qu’il voulait. Et pourtant, elle n’avait pas le droit de dire quelque chose. La femme n’était pas si idiote que ça, elle savait juste que les hommes étaient supérieure à elle. Dans le fond, elle aimerait pouvoir être la réelle Cléo. Celle qui n’a pas peur de dire les choses. Celle qui rigole sans se soucier des regards. Celle qui pouvait très bien courir en robe de chambre partout dans la maison quand aucun homme ne s'y trouvait. Et pourtant, dans le fond, elle savait qu’elle devait s’adoucir. Sa mère, qui avait bien trop peur qu’elle ne trouve jamais d’homme, lui faisait des serments tous les jours. Pourquoi, jeune femme avec sa beauté n’avait toujours pas eu de demande en mariage alors qu’elle allait fêter ses 27 bougies ? Elle-même ne comprenait pas ça. Peut-être qu’une fois que les choses auraient été dites, et que le duc ne serait plus en colère, elle pourrait lui poser la question. En deux mois, il pourrait se faire une idée sur elle.

“Faire les comptes ? C’est dans mes cordes. Voir une femme tenir en quelque sorte les comptes de la maison n’est pas très conventionnel.”

Combien y avait-il de demeure ? Sa famille n’en avait qu’une, et elle y avait passé toute son enfance jusqu’à maintenant. C’était bien la première fois qu’elle partait loin de sa famille et seule. Être ici était une chance, elle le savait. Tournant la tête, elle eut un petit rire, avant de tout simplement approcher doucement sa main de la joue du duc. Enlevant la tête qui se trouvait sur cette dernière, elle ne fit pas plus attention quand elle essuya sa main sur sa robe.

“Désolé, mais vous aviez de la boue sur votre joue. Je ne monte pas. Je n’ai pas eu la chance d’apprendre à le faire. Je ne sais pas si je serais à l’aise. Je préfère avoir les deux pieds sur terre.”

Marie montait. Elle le savait. Mais elle ne pouvait pas le faire, elle savait que monter à cheval pouvait être très dangereux. Elle ne voulait pas risquer sa vie juste pour faire bonne impression. Elle savait aussi que sa cousine était bien plus douée qu’elle dans des domaines. Elle s’en serait bien mieux sorti qu’elle pendant les deux mois.

“Savez-vous où mènent les bois ?”


original.gif3a629a9d770085e9d4831242b1954b9d.gif
tumblr_o4vyag8QCl1u6nwqio3_400.gif84569d46c138f7690a5a418d61b1f171.gif

En vous donnant la vie, on vous offre la mort.
Clionestra
Messages : 584
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Jeu 2 Déc - 18:20
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Kyle
Stanford

J'ai 31 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 F5f2d621b7dd2e703b5e1c59275fc3c7
Kyle Stanford est un noble. Son père était un noble. Son grand-père était un noble. Son ... vous avez compris. Kyle Stanford était un noble, et un duc. Un double duc. Incroyable, mais vrai. Il venait d'hérité, en plus de ses demeures de Londres, d'un demeure bien plus modeste, mais tout aussi noble, en Ecosse.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Xqu1

Il est gentil, courtois, et ne s'intéresse pas plus à l'amour que ça. Il respecte cependant les femmes, et n'aie pas le genre à croire qu'elles puissent être faibles ou moins malignes que les hommes. Il siège à la chambre des Lords ... et il compte bien changer le monde un jour.

Il adore l'équitation. Il adore Londres. Mais il déteste les soirées mondaines, et pire encore qu'on essaie de le marier.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 3303628816_1_8_oTQtEP2a
L’étrangeté de cette situation n’avait échappé à aucune personne présente dans le cottage. Le sourire simple aux lèvres, Kyle devait accepter que de toute façon, tout ça n’était pas normal. La reine l’avait mit dans une situation … original, qu’il ne souhaitait à aucun homme, et ça, bien que la jeune femme à ses côtés soit adorable. Il savait qu’il y avait des choses qu’il ne devrait pas dire à une femme qu’il doit courtiser … Cette société n’acceptait pas certainement chose que lui faisait pourtant… Il n’était pas assez cruel pour être ainsi titré. Il n’avait rien répondu à la tirade de la jeune femme sur les femmes, justement, et les hommes. Il était heureux que ses frères soient des hommes pour cela.

Il serait tellement paniqué de laisser une enfant, féminin, dans le cottage avec tout ce que la société obligeait au femme. Il ne pourrait simplement pas marier sa soeur à un homme qu’elle n’aime pas … et ça, qu’importe que le monde lui tombe dessus … Avoir que des frères était un plus. Un jour, ils rencontreront l’amour, ou si ce n’est l’amour au moins une amitié assez puissante, pour se marier et fonder une famille… toujours avec l’aide de leur grand frère adoré.

Oui, il était forcément adoré, pas moins, sinon il risquait fort de se sentir blessé dans son égo de frère ainé. Kyle pensa sérieusement aussi à proposer à la jeune femme de l’aider à trouver une nounou. Sa mère était morte, et maintenant qu’il n’y avait plus rien pour l’empêcher, peut être que ses frères avaient envie d’essayer l’école ? Pour le moment, les deux ne savaient pas lire … et ça rendait très triste Kyle qui aimerait pourtant qu’ils s’intéressent à la littérature comme lui.

Simon disait qu’il ne savait pas parler encore comme il faut, lire serait un effort trop grand pour lui. Arthur était plus direct, et disait que rester assis sur une chaise à lire l’ennuyer prodigieusement, et qu’il préférait encore dormir. Les deux enfants n’écoutaient pas leur frère quand il essayait de leur donner envie. Il regarda la jeune femme en train de caresser Prodigieuse (si le nom te conviens).

Quand sa main s’approcha de lui, il ne bougea pas, se demandant ce qu’elle voulait faire. Il n’avait pas peur de la jeune femme ..; et ce n’était pas du machisme que de penser qu’il pourrait la battre au corps à corps .. elle ne semblait pas avoir de muscle, bien qu’elle ne possédait pas de graisse, ou en tout cas pas autant que lui.

- Nous avons deux mois ensemble, voir plus, je pourrais vous apprendre, j’adore l’équitation, plus que la lecture ou le jardinage, je pourrais passer des heures à galoper… heureusement pour moi les chevaux sont plus malins que moi, ils le font comprendre quand ils en ont marre de m’avoir sur le dos.

Oui… il pouvait dire sans la moindre honte qu’il s’était fait jeter dans la boue par plus d’une jument ne voulant plus avancer… Si cela ne tenait que de Kyle, il ne prendrait plus jamais de carosse mais se déplacerait à dos de cheval. C’était mieux.

- La boue vient d’un combat sauvage et cruel que je viens d’avoir avec mes frères … ils ont gagnés.

Dit il en mettant une voix dramatique pour faire plus d’effet. Pour le moment, la jeune femme n’avait pas semblait … insistante … Il aurait cru qu’elle essayait de lui faire prendre sa vertue, pour être sûr d’être l’épouse de ce duc si riche et « puissant ». Kyle se trouvait pas puissant, mais il pouvait avoir une grande gueule quand il le voulait. C’était juste qu’on l’aimait le plus souvent.

- Les bois derrière moi mènent au village en contre-bas, ceux à l’est mène vers une clairière et plus tard vers la route. Sinon, il y a des champs agricoles plus loin. La chasse à la truffe se fait souvent d’ailleurs dans les bois. Désirez-vous aller voir ?   


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Elizabeth
Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2021
Crédits : Clionestra

Univers fétiche : Surnaturel
Préférence de jeu : Femme
tea
Elizabeth
Jeu 2 Déc - 19:01
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Cléo Casteroy
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis Lady. Je m'en sors bien malgré les difficultés financières de mes parents.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 O879

Cléo aurait pu être noble, son père et sa mère étant des Lords. Mais, son père n'avait pas eu la même chance que son frère. Il portait un titre, mais n'avait pas la richesse. Pourtant, ça n'avait pas empêché la famille de vivre correctement, mais les choses avaient changé depuis que Cléo avait dû prendre la place de sa cousine.

La jeune femme a eu la chance d'être éduqué dans l'amour et dans la tendresse. Chose qu'elle reflète à longueur de temps. D'une gentillesse sans nom, elle a du mal à dire ce qu'elle pense ou encore à dire non. Pourtant, Cléo a des idées bien à elle, des envies qu'elle sait d'avance qu'elle ne réalisera pas et ses plans avaient depuis peu changer.

Elle adore lire, ou encore passer du temps à regarder le monde changer par sa fenêtre.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Lady-Kenna-lady-kenna-reign-36893595-245-325
“Alors je serais ravi d’apprendre à monter. Même s'il est vrai que j’adore me plonger dans un bon livre. Je pourrais passer des heures à choisir le bon pour ensuite le dévorer."

Regardant de nouveau la jument, la jeune femme la caressa. Elle n’était pas le genre de femme à toucher les hommes. Elle aurait sans doute dû lui demander l’autorisation. Elle aurait dû, elle le savait. Il lui arrivait souvent de faire des choses sur un coup de tête. Au grand désarroi de ses parents. Elle n’était pas la pire, la dernière, Béatrice, était la pire des trois. Âgée de 22 ans, elle était un vrai garçon manqué. Pourtant, ce n’était pas faute de lui dire de bien se tenir. Et malgré le fait qu’elle ne soit pas la belle fille rêvée, elle avait été demander en fiançailles par le voisin. Jeune homme plutôt bien placé, ami d’enfance de longue date. Tout les deux étaient fous l’un de l’autre, et ses parents avaient attendu pendant longtemps sa demande. À son retour, elle serait la dernière de la maison, seule, et sans doute pas plus heureuse que d’ordinaire.

Être ici était sans doute le bon moyen de savoir ce qu’elle pourrait faire. Elle savait qu’elle ne pourrait pas quitter la maison comme ça. Peut-être qu’elle taperait dans l'œil d’un homme lors des nombreux bals, et peut-être qu’elle pourrait reprendre contact une fois les choses finies. Personne n'avait vraiment réfléchi aux conséquences qu’aurait cette histoire sur elle. Non, elle avait l’impression d’être un bout de viande qu’on avait jeté. Qu’on s’était débarrassés, car on ne savait pas vraiment quoi faire d’elle. Souvent, elle se sentait de trop dans cette famille. Les idées qu’elle avait, son envie de voyage, de fonder une famille n'étaient pas forcément ce qu’on voyait pour elle. Faire une bonne épouse ? Oui. Une bonne mère ? Non. Elle l’avait tellement entendu qu'elle n’arrivait pas à se l’enlever de la tête. Comment dire à l’homme qu’elle épousera qu’elle ne pourrait pas lui donner d’enfants ? Pourtant ce qu’on attendait d’une femme, et rapidement.

“Ils sont très forts. Je n’ai jamais gagné de combat contre mes sœurs. Enfin, on ne se battait pas. Mais souvent, on se dispute dans la salle de bain. Je passais souvent en dernière. L’eau n’était pas particulièrement chaude.”

Le bain froid, elle en avait pris plus d’un. Elle adorait ses sœurs, et pourtant, elles étaient égoïstes sur certains points. Elle n’était pas non plus parfaite, elle le savait. Elle avait son caractère quand il le fallait. Tenir tête à son père ? Elle adorait le faire, surtout dans des moments où elle ne se sentait pas forcément à l’aise. Tournant la tête vers le jeune homme, elle regarda ensuite la forêt et le soleil qui commençait doucement à se coucher.

“J’aurai adoré. Mais nous avons devant nous deux longs mois. Qu’avez-vous prévu de faire demain ?”

Elle se doutait que la plupart des journées allaient se ressembler. Dans le fond, elle espérait qu’il n’était pas comme les autres hommes. Qu’il ne la laisse pas de côté jusqu’au bal. Qu’il ne serait pas là, à côté d’elle juste pour faire beau et la montrer à tout le monde. Elle n’aimait pas ça. Elle savait d’avance que le bal serait un grand pas dans le monde de la richesse. Elle n’était pas forcément prête pour ça. Même pas du tout. Faisant un petit sourire, s'empêchant de rire à la vue de deux petits garçons qui s’approchaient d’un pas déterminé. Se reculant de quelques pas, elle ne pouvait pas participer à ce genre de combat, surtout pour une dame future duchesse. Alors que les deux garçons sautaient sur leur frère, Cléo ne put s'empêcher de rire et d’encourager les deux jeunes garçons.

Cléo sentait doucement la fatigue prendre possession de son corps. Le voyage avait été plus long que prévu. Et ses émotions avaient fait les montagnes russes. Et elle savait que ce n’était pas fini. Elle ne voulait qu'une chose, enfin peut-être trois. Manger, car elle n’avait rien mangé depuis la veille, bien trop stresser. Enlever cette robe et prendre un bon bain. Puis se glisser dans le lit.


original.gif3a629a9d770085e9d4831242b1954b9d.gif
tumblr_o4vyag8QCl1u6nwqio3_400.gif84569d46c138f7690a5a418d61b1f171.gif

En vous donnant la vie, on vous offre la mort.
Clionestra
Messages : 584
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Ven 3 Déc - 14:09
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Kyle
Stanford

J'ai 31 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 F5f2d621b7dd2e703b5e1c59275fc3c7
Kyle Stanford est un noble. Son père était un noble. Son grand-père était un noble. Son ... vous avez compris. Kyle Stanford était un noble, et un duc. Un double duc. Incroyable, mais vrai. Il venait d'hérité, en plus de ses demeures de Londres, d'un demeure bien plus modeste, mais tout aussi noble, en Ecosse.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Xqu1

Il est gentil, courtois, et ne s'intéresse pas plus à l'amour que ça. Il respecte cependant les femmes, et n'aie pas le genre à croire qu'elles puissent être faibles ou moins malignes que les hommes. Il siège à la chambre des Lords ... et il compte bien changer le monde un jour.

Il adore l'équitation. Il adore Londres. Mais il déteste les soirées mondaines, et pire encore qu'on essaie de le marier.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 3303628816_1_8_oTQtEP2a
Kyle n’avait jamais appris … et bien à faire la cours … ou à draguer. Les quelques femmes qu’il avait connu avait été des histoires simples, mais pourtant agréable, et il n’avait jamais compris pourquoi on disait que les hommes étaient des don Juan quand ils batifolaient … Lui, il avait plutôt l’impression que c’était quelque chose qui se faisait à deux. Il fit un simple sourire à la jeune femme … il avait l’impression d’être en train de la draguer, et ça le déstabilisé.

- j’aime lire, mais rien ne vaut, pour moi bien évidemment, un galop dans les plaines. Ou alors, lire sur le dos d’un cheval au soleil… c’est aussi une expérience appréciable.

Sa mère disait souvent qu’il s’avachissait sur le dos du cheval … Kyle pouvait le comprendre … mais tant que l’animal ne se mettait pas à brouter … ce qu’il faisait au bout d’un moment, il ne tombait pas. Il savait aussi que la selle et autres objets dérangeaient l’animal, et monter à cru sur lui pour lui faire le moins mal possible. Kyle observa la jeune femme, et il eu un éclair de réflexion à ses paroles.

- Je pensais que votre famille était une des plus influente de Londres. Pourquoi diable vous laissait-il mourir de froid dans la baignoire ?

Oh, il savait que certaines familles de Londres prenait l’argent ou il pouvait pour l’apparence pendant les bals … mais de là à risquer une maladie pour … et bien pour l’apparence, cela était étrange pour lui. Il sourit. Ici, il y avait de l’eau chaude à profusion.

- Dans les deux mois, je vous emmènerais dans une demeure que je possède plus loin, vers le nord. Il y a là-bas un trésor que ma famille garde jalousement depuis des années. Vous pourrez y inviter vos soeurs si cela vous plait.

C’était une petite source d’eau chaude. Il aimait y aller et cuir dans l’eau sous marine pendant des heures. Bien sur, il ne l’avait dit à presque personne … et il gardait jalousement, comme son père et son grand-père avant lui, les clés de cette demeure. Pas qu’il ne soit pas partageur, mais il ne voulait pas qu’on risque de détruire cette endroit par irrespect …. Hors la plupart des gens l’était.

- J’avais prévu demain de faire ce que vous voulez. Visiter la demeure, le village, ou bien … dormir. Comme vous le voulez, je ne veux rien vous imposer.

Il remarqua la sourire de la jeune femme, et il comprit ce qu’il allait se passer. Il devrait avoir un orchestre portatif pour mettre les sons d’ambiance pendant ce genre de situation. Les garçons sautèrent sur leur frère. La jeune femme ne pourrait pas dire, le jour du mariage, qu’elle n’avait pas vu la vérité sur son mari, il se montrait à elle exactement comme il était… Et ça semblait lui plaire non ? Kyle ne savait pas s’il en était heureux ou bien l’inverse. Il attrapa les deux enfants sous ses bras, dans des positions bien peu adaptés puis se tourna vers Cléo.

- Je ramène ces garnements, nous allons nous débarbouiller, prendre un bain et manger, voulez-vous faire de même ?

Arthur, qui avait la tête en bas, poussa sur les fesses de son frère pour observer Cléo dans un sourire.

- Madame Garden a fait des raviolis au cerf ! C’est trop bon ! Kyle, on est obligé de se laver.
- Oh oui, vue l’odeur pas de bain, pas de repas, sinon le cerf va s’enfuir des raviolis.

Il sourit à Cléo et lui montra la maison d’un coup de tête.

- Prenez votre temps. Nous avons déjà prévenu de faire couler des bains après notre combat, je pense que le votre sera prêt aussi.


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Elizabeth
Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2021
Crédits : Clionestra

Univers fétiche : Surnaturel
Préférence de jeu : Femme
tea
Elizabeth
Ven 3 Déc - 16:55
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Cléo Casteroy
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis Lady. Je m'en sors bien malgré les difficultés financières de mes parents.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 O879

Cléo aurait pu être noble, son père et sa mère étant des Lords. Mais, son père n'avait pas eu la même chance que son frère. Il portait un titre, mais n'avait pas la richesse. Pourtant, ça n'avait pas empêché la famille de vivre correctement, mais les choses avaient changé depuis que Cléo avait dû prendre la place de sa cousine.

La jeune femme a eu la chance d'être éduqué dans l'amour et dans la tendresse. Chose qu'elle reflète à longueur de temps. D'une gentillesse sans nom, elle a du mal à dire ce qu'elle pense ou encore à dire non. Pourtant, Cléo a des idées bien à elle, des envies qu'elle sait d'avance qu'elle ne réalisera pas et ses plans avaient depuis peu changer.

Elle adore lire, ou encore passer du temps à regarder le monde changer par sa fenêtre.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Lady-Kenna-lady-kenna-reign-36893595-245-325


Voilà qu’elle venait de faire une boulette. Il allait vraiment qu’elle fasse attention à ce qu’elle disait. Mais ça voulait dire qu’elle devait mentir, qu’elle ne devait pas être elle-même. Et dans tout les cas, Cléo savait qu’elle se prendrait les pieds dans son propre mensonge. Elle savait d’avance qu’elle ne tiendrait pas comme ça pendant des mois. Deux mois. Voilà. C’était tout. Mais elle commençait plutôt mal. Comment se rattraper. Faisant passer toutes les possibilités, aucune n’était la meilleure. Tant pis, de toute façon, elle s’était mise dans cette situation toute seule, elle devait s’en sortir toute seule.

“Mes sœurs avaient tendance à ne rien dire sur l’eau qui devenait froide. Mon père est très strict sur les heures, et faire chauffer de l’eau peut mettre en retard le repas.”

Elle n’avait pas menti, c’était la vérité. Il lui était arrivé de prendre froid, ou d’avoir ce qu’il restait, car elle avait eu du mal à rentrer dans la baignoire. La jeune femme savait que ça vit se résumerait à ça, mais elle allait peut-être avoir de la chance. Elle aurait l’eau chaude rien que pour elle. Jusqu’à ce que ses parents ne puissent la voir et la force à se marier avec une personne bien trop vieille pour elle. Rien de s’imaginer avec un des amis encore célibataires de ses parents lui donner la nausée. Elle allait tout faire pour épouser un jeune homme respectable et qui avait du respect. Elle savait que ça ne serait sans doute pas facile, mais elle s’en fichait. Elle pouvait être têtue et quand elle voulait quelque chose, elle l’aurait.

“Un trésor ? Pourrais-je avoir un indice ? Je ne pense pas que mes sœurs pourront se déplacer. L’une d’elle vient d’avoir un bébé, et la seconde est sans doute en train de préparer son mariage.”

Puis, il verrait assez vite qu’elle ne faisait pas partie d’une famille respectable comme il l’avait dit plutôt. Non, son père, pourtant, faisait partie d’une belle-famille. Mais après le décès de ses parents, il avait dépensé l’argent de son héritage dans l’alcool et autre bêtise. Il avait épousé sa mère, car elle avait eu une dote conséquente enfin de pouvoir bien vivre. Son frère, qui lui avait investi dans le domaine de l’agriculture, était devenu un homme riche. Il l’avait embauché pour qu’il puisse faire vivre sa famille. Souvent, on avait dit à Cléo qu’elle était née dans la mauvaise famille. Puis il avait eu toute sorte de rumeur quand les deux jeunes cousines avaient commencé à sortir dans les rues ensemble. La ressemblance était tellement inimaginable, qu’on se demandait si elle n’était pas de la même mère. Ou bien si, sa mère n’avait pas été infidèle à son père.

“Nous pourrions aller au village. Même si dormir est bien tentant, je dois l’avouer.”

C’est surtout qu’elle ne pourrait pas en apprendre un peu plus sur le jeune homme. Puis, de toute façon, elle avait encore du temps. Elle ne voulait pas bousculer les habitudes du Duc. Puis être du jour au lendemain deux pouvaient être étouffantes. Il avait sans doute besoin tout les deux de moments solitaires.

Souriant devant la scène qui se trouvait devant elle. Il ferait un excellent père, sa cousine avait de la chance. Elle espérait qu’il ne conduisait pas comme ça juste parce qu'elle était là. La jeune femme se baissa de sorte à avoir son oreille proche de l’oreille des jeunes frères.

“Votre frère a besoin d’un bon bain aussi. Le cerf pourrait très bien s’enfuir en le voyant.”

Se relevant, elle se tenait bien droite, un air innocent sur le visage avant de les suivre. Lui ouvrant la porte pour qu’ils puissent rentrer. Elle les laissa aller prendre leur bain avant d’aller dans sa chambre, se déshabiller et se glisser dans l’eau chaude. Un soupire d’aise sortie d’entre ses lèvres alors que les gouvernantes l’aider à laver son corps.


original.gif3a629a9d770085e9d4831242b1954b9d.gif
tumblr_o4vyag8QCl1u6nwqio3_400.gif84569d46c138f7690a5a418d61b1f171.gif

En vous donnant la vie, on vous offre la mort.
Clionestra
Messages : 584
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Lun 6 Déc - 18:36
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Kyle
Stanford

J'ai 31 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 F5f2d621b7dd2e703b5e1c59275fc3c7
Kyle Stanford est un noble. Son père était un noble. Son grand-père était un noble. Son ... vous avez compris. Kyle Stanford était un noble, et un duc. Un double duc. Incroyable, mais vrai. Il venait d'hérité, en plus de ses demeures de Londres, d'un demeure bien plus modeste, mais tout aussi noble, en Ecosse.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Xqu1

Il est gentil, courtois, et ne s'intéresse pas plus à l'amour que ça. Il respecte cependant les femmes, et n'aie pas le genre à croire qu'elles puissent être faibles ou moins malignes que les hommes. Il siège à la chambre des Lords ... et il compte bien changer le monde un jour.

Il adore l'équitation. Il adore Londres. Mais il déteste les soirées mondaines, et pire encore qu'on essaie de le marier.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 3303628816_1_8_oTQtEP2a

- Je comprends. Certaines personnes considèrent les horaires comme inviolable. Je ne suis pas souvent en retard, mais je n’ai pas l’habitude de rougir de mes retards. Cela arrive, et l’heure ne devrait pas être ce qui constitue nos quotidiens.

Il sourit. La réponse était plausible, et Kyle, dans sa confiance dans les autres qu’il possédait, ne se doutait pas alors une seule seconde que la jeune femme venait de lui raconter un mensonge, teinté de vérité, pour cacher la supercherie de son existence. Le trésor intrigua la jeune femme et Kyle décida, comme elle le demanda, de lui donner un indice. Elle aurait demandé la réponse, il l’aurait donné, mais ce n’était pas ce qu’elle avait demandé.

- C’est dans le sol que ça jaillit, et ça permet de toujours avoir chaud. Oh. Je comprends pour vos soeurs, tant pis, nous en profiterons que tous les deux. De plus, j’imagine qu’une fois duchesse vos soeurs pourront prendre le temps de venir.

Il imaginait mal la jeune femme gardait ce trésor pour elle toute seule. Kyle ne le faisait que parce qu’il n’avait que peu de personne en qui il avait confiance. Et qui n’était pas de sa famille aussi. Il nota la programme de demain dans un sourire. Le village c’était bien. Il aimait le village. Surtout que les habitants des duchés l’aimaient bien, lui. Beaucoup d’ailleurs voulait avoir le privilège de donner son avis sur la future duchesse. Les jeunes sous les bras, Kyle fit semblant d’être profondément vexer de ce qu’elle venait de dire.

- Cruelle, vous m’assassinez !

Ils partirent en laissant seul la jeune femme. Dans le bain, trois bains mis côte à côte d’où les frères pouvaient se battre en lancer de mousse, les deux plus jeunes disaient ce qu’ils pensaient de la jeune femme sans filtre.

- Elle est gentille.
- Elle … elle … elle … est … belle.
- Elle semble pas idiote !
- Pas … pas … pas comme … comme … l’au… l’autre.
- Kyle, tu en penses quoi ? Tu aimerais l’avoir comme femme dans ton lit et comme maman ?

Kyle écoutait les deux parler, et quand la question fut lancé, il se demanda bien comment son frère pouvait comprendre « comme femme dans ton lit » … Il oubliait un peu trop souvent que Arthur et Simon sont nés sans avoir de filtre et de honte pour le sexe. Une fois, ils avaient même expliqué à « l’autre », une courtisane de Kyle, comment les cochons faisaient l’amour, et lui avait demandé si Kyle était plus comme un cochon ou comme un étalon. Trop précoce les petits pour la santé mentale de Kyle.

- Elle est belle.
- Assez pour être ta femme ?
- J’en sais rien, je ne la connais pas.
- Maman dit toujours que le kiki n’a pas d’oeil.
- Ta mère devrait se taire.
- Mhhh… mais si tu la trouves pas assez belle pour être ta femme pourquoi tu ne lui dis pas pour qu’elle puisse repartir ?
- Je … je … veux … pas … qu’elle parte !
- Elle ne partira pas avant deux mois. Nous verrons à ce moment là. Finissez de vous laver.

Les deux garçons se lavèrent comme des grands, sans personne, et Kyle craqua ses épaules en s’enfouissant dans l’eau. Elle était belle, oui. Pour une partie de jambes en l’air. Mais est ce qu’il pourrait vivre avec elle ? Il n’en savait rien. Elle semblait arrangeante … peut être un peu trop pour lui qui se permettait des libertés que peu ferait. La reine lui avait conseillé cette jeune femme car elle était la plus vieille famille de Londres … et la reine ne voulait pas qu’il épouse une écossaise. Il finit par sortir de l’eau, s’habiller et partir avec les garnements dans le salon pour manger.

Là, une grande table a été dressé, avec bien plus que quatre couverts. Ah. Il observa Madame Garden qui avait laissé sa fille s’assoir à la table, Kyle fronça les sourcils.

- On vous a fait un repas personnalisé dans la serre pour vous et votre jeune compagne. Pas besoin de chaperon au vue de la visibilité qu’il y a dans cette dernière. Dès qu’elle a fini, je l’ammène à vous.

Kyle sourit et parti dans la serre. Là, il y avait une table tout à fait mignonne pour deux personnes, et entouré de rose de diverse variété. Il sourit. La jeune femme allait peut être trouver cela cliché, et un peu fleur bleu, mais Kyle trouvait que l’idée des domestiques pour lui était adorable.


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Elizabeth
Messages : 71
Date d'inscription : 04/01/2021
Crédits : Clionestra

Univers fétiche : Surnaturel
Préférence de jeu : Femme
tea
Elizabeth
Lun 6 Déc - 21:21
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Cléo Casteroy
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis Lady. Je m'en sors bien malgré les difficultés financières de mes parents.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 O879

Cléo aurait pu être noble, son père et sa mère étant des Lords. Mais, son père n'avait pas eu la même chance que son frère. Il portait un titre, mais n'avait pas la richesse. Pourtant, ça n'avait pas empêché la famille de vivre correctement, mais les choses avaient changé depuis que Cléo avait dû prendre la place de sa cousine.

La jeune femme a eu la chance d'être éduqué dans l'amour et dans la tendresse. Chose qu'elle reflète à longueur de temps. D'une gentillesse sans nom, elle a du mal à dire ce qu'elle pense ou encore à dire non. Pourtant, Cléo a des idées bien à elle, des envies qu'elle sait d'avance qu'elle ne réalisera pas et ses plans avaient depuis peu changer.

Elle adore lire, ou encore passer du temps à regarder le monde changer par sa fenêtre.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Lady-Kenna-lady-kenna-reign-36893595-245-325


Cléo ne savait pas combien de temps, elle avait passé dans le bain. Elle espérait ne pas être assoupie, sinon, elle serait en retard pour dîner. Même si elle n’était pas forcément ponctuelle à chaque fois, elle avait appris à l’être. Mais dans le bain, elle avait laissé ses pensées naviguer. Elle se demandait comment sa famille la verrait si elle ne réussissait pas sa mission ? Sans doute la bonne à rien de la famille. La boule au ventre, elle sortit de la baignoire, souriant aux femmes présentes pour elle, elle s’enroula dans un drap. Elle n’avait pas l’habitude qu’on prenne soin d’elle comme ça. Non, elle avait toujours tout fait tout toute seule. Être celle du milieu n’était pas forcément une bonne chose. Elle était celle qui devait prendre exemple sur sa sœur, mais donner l’exemple aussi. La jeune femme savait que ses parents auraient aimé qu’elle soit comme ses sœurs. Du moins comme la première. Car la dernière n’était pas un exemple à suivre, et pourtant ses parents en étaient fiers. Elle ne serait sans doute pas comment réagir face à ses parents dans quelques mois.

Deux mois. Deux mois loin d’eux, et pourtant elle n’avait pas eu cette peine de les quitter. Elle avait été même heureuse dans le fond. C’était comme partir à l’aventure. Enfin pas le genre d’aventure qu’elle aurait aimé. Mais c’était mieux que rien, elle qui n’avait jamais quitté Londres. La brune ne pouvait pas empêcher son cerveau de réfléchir à l’avenir et la peur lui prit le ventre. Elle allait mourir face à ses mensonges qui allaient sans doute être de plus en plus gros. Pourtant, elle ne mentait pas vraiment. Ses sœurs étaient vraiment ses sœurs. Cléo était son vrai prénom. Mais elle savait qu’elle ne pourrait pas dire des horreurs sur son père. Non, son oncle était un homme bien, trop bien. Elle aurait aimé l’avoir comme père. Mais elle avait son frère, et elle le vivait comme elle le pouvait.

Revêtant une robe bleue, au corset apparent orné de broderies en argent. Les manches transparentes, elle se demandait pourquoi sa cousine avait toujours les bras à l’air libre. Sans doute qu’elle appréciait cela. Elle grimaça quand on lui serra le corset. Elle détestait ça, elle ne voulait pas montrer sa poitrine à tout le monde. Suivant l’une des gouvernantes, elle fut surprise de passer devant la salle à manger sans s’arrêter. Puis, elle traversa la bibliothèque puis se retrouva dans la serra où Kyle s’y trouvait déjà. Lui adressant un petit sourire avant de regarder autour d’elle.

“C’est magnifique. Les roses sentent extrêmement bon.”

Alors qu’elle s’installait sur la chaise en face du jeune homme, elle mit une des serviettes sur ses genoux. Elle ne s’était pas vraiment retrouvée en tête-à-tête avec Kyle. Elle ne savait pas vraiment quoi dire, ni quoi dire. Normalement, sa petite sœur faisait toujours la discussion, puis son père racontait sa journée. Souvent, elle ne disait rien, car ses journées se ressemblaient toutes. Rien de bien intéressant.

"Parlez-moi un peu de vous. De votre enfance. Quelle était la chose que vous adoriez faire ?”


Prendre la parole lors d’un repas n’était pas vraiment dans ses habitudes, mais elle n’était pas chez elle. Et elle pouvait être elle-même, celle qu’elle avait toujours été dans le fond. Elle espérait seulement ne pas s’éloigner trop du caractère de sa cousine. Voilà qu'elle se prenait encore la tête. Elle allait devenir folle, et lui dirait sans doute bien avant le mariage. Au moins, il pourrait rencontrer la personne pour qui il faisait vraiment ça. Par pour rencontrer Cléo, jeune femme un peu perdue, qui ne sait pas vraiment ce qu’elle fait ici. Et qui partirait bien au courant, reprendre sa vie sans grand intérêt.


original.gif3a629a9d770085e9d4831242b1954b9d.gif
tumblr_o4vyag8QCl1u6nwqio3_400.gif84569d46c138f7690a5a418d61b1f171.gif

En vous donnant la vie, on vous offre la mort.
Clionestra
Messages : 584
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Jeu 9 Déc - 19:33
d2f7d2f450836444e5a1b9b0d1632d26c89b1b10.png
Kyle
Stanford

J'ai 31 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 F5f2d621b7dd2e703b5e1c59275fc3c7
Kyle Stanford est un noble. Son père était un noble. Son grand-père était un noble. Son ... vous avez compris. Kyle Stanford était un noble, et un duc. Un double duc. Incroyable, mais vrai. Il venait d'hérité, en plus de ses demeures de Londres, d'un demeure bien plus modeste, mais tout aussi noble, en Ecosse.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 Xqu1

Il est gentil, courtois, et ne s'intéresse pas plus à l'amour que ça. Il respecte cependant les femmes, et n'aie pas le genre à croire qu'elles puissent être faibles ou moins malignes que les hommes. Il siège à la chambre des Lords ... et il compte bien changer le monde un jour.

Il adore l'équitation. Il adore Londres. Mais il déteste les soirées mondaines, et pire encore qu'on essaie de le marier.

Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth) - Page 2 3303628816_1_8_oTQtEP2a
Kyle essayait de remettre ses idées dans l’ordre. Il ne pouvait pas écouter ses frères sur une histoire de cœur … il n’était pas une fleur bleue, mais il avait envie d’être amoureux. Il voulait aimer. Il voulait donner son cœur, et qu’on ne lui brise pas. Il voulait pouvoir faire confiance les yeux fermés. La jeune femme était belle. Sa future femme était vraiment belle, et attirante, et elle avait l’air intelligente. Il savait qu’il serait tellement simple de tomber amoureux d’elle. Mais est ce que c’était le bon choix ? Cela il ne pouvait pas le dire. Dans la serre, il se demandait ce que dirait ses parents. Sa mère dirait que les femmes étaient là pour plaire aux hommes, et son père que de toutes façons n’avoir qu’une femme dans sa vie c’était sur fait.

Kyle n’avait il pas le droit d’être … hé bien simplement lui. Il voulait une femme. Une femme qui comprenne ce qu’il voulait dans la vie. Qui ne voyait pas son titre ou sa richesse comme un moyen de briller, mais comme un moyen d’aider. Il voulait être un outil pour la sociabilité, pour la solidarité. Il voulait, un peu égoïstement, que dans cent ans, on parle de son duché comme du meilleur pour y vivre. Quand elle arriva, il arrêta son cerveau. La beauté de la jeune femme était vraiment à couper le souffle.

- Il n’y a pas le lieu qui soit magnifique.

Elle était magnifique. Il lui fit un sourire pour lui montrer la table et l’aida à s’assoir. Il s’installa aussi face à elle, et il sourit. Quand la question perça le silence un peu gênant qui s’était installé. Il sourit alors.

- Je ne vais pas être original, j’aimais l’équitation. Toutes les raisons étaient bonnes pour prendre un cheval et partir fendre le vent. Quand j’étais petit, je prenais un cheval et j’essayais de partir le plus loin possible avant qu’on me retrouve. Une fois j’ai disparu une semaine. A chaque fois le sermon qui suivait était … mémorable.

Son père était le genre de père à prendre des ceintures pour punir les enfants indisciplinés. Si ses frères avaient eu le droit d’éviter ce traitement, Kyle n’aurait jamais laissé son père touchait ses frères, lui personne n’avait été là pour empêcher les coups. Il ne comptait cependant pas pleurer sur les coups… et il continuait ses fuites … parce que ça lui plaisait.

- Et vous ? Qu’aimiez-vous faire alors si ce n’était pas la broderie et la couture ? Laissez moi essayer de deviner … mhhh du tir à l’arc ?


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth)
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Un mariage arrangé - FT Game over
» Un mariage arrangé et deux affligés [Asma x Jen]
» (m) Mariage arrangé à l'époque victorienne (Ouvert)
» Nous avons trop coutume de nous juger pendant nos moments d'abattement et de dépression (avec Elizabeth)
» AkuShin - Quand le démon sort avec l'ange, mais qui est qui ? (avec Creamy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: