-25%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur Xiaomi 11 Lite 5G NE – 128GB
275 € 369 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

  Une correspondance en décalage....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 381
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

 Une correspondance en décalage....  Empty

Une correspondance en décalage....

Ils ne se connaissent pas. S'ils se sont éventuellement rencontrés, ils n'en gardent pas le moindre souvenir. Ils ne fréquentent pas nécessairement les mêmes personnes. Rien ne prédestinaient donc leurs routes à se croiser, surtout pas de cette manière, si étrange. Et pourtant....

Ils ont en commun une maison : lui l'a occupé entre 2019 et 2020, et elle, peu après, jusqu'à tout récemment. Par un phénomène inexplicable, ils vont être en mesure de rentrer en contact l'un avec l'autre, alors qu'elle a quitté cette maison quelques mois plus tôt, et que lui vient de s'y installer (et non de s'y réinstaller !). Surprenant décalage temporel, dont ils ne prendront pas conscience de suite, et qui promet tant d'obstacles à surmonter.

Que leur réserve leur futur (plus ou moins lointain suivant la moitié de ce binôme !), dans cette folle histoire ? Venez le découvrir avec nous !

@Beloved & @Chocohuète


y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 381
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

 Une correspondance en décalage....  Empty

l83p.png
Sixtine "Sixe" St Germain
Depuis que le mois d'août est terminé, j'ai atteint 26 années d'existence, et je vis dans le Vermont, plus précisément dans une jolie petite ville. Dans la vie, je suis leader d'un groupe de musique dont je suis aussi la chanteuse principale, ainsi que l'une de ses auteurs-compositeurs et guitariste. Mais je suis également traductrice-interprète, parce que ça permet de payer le loyer à la fin du mois, plus facilement que la musique, pour l'instant ! En dehors de ça, je suis célibataire et sincèrement, je le vis très bien, car je n'ai pas la tête à de telles choses !

1ad9edab153c901b9f6cc339e4c209e77ba9dc71.gifv
Née dans une famille riche, régnant en maître dans le milieu de l'immobilier, et depuis quelques années, dans la presse aussi - A une soeur jumelle, Toscane, qui est, depuis une quinzaine d'année, l'exact opposé de Sixtine ! - Les règles trop strictes et les faux semblants de ce milieu huppé, ont lentement menés Sixtine à la rébellion, ainsi que les regards qu'on pouvait bien porter sur elle, en tant que fille de riches - S'est épanouie en se plongeant dans la musique - A radicalement changée : exit sa crinière blonde, bonjour à une teinture noire, ainsi qu'à un style vestimentaire sombre, et de multiples tatouages - A quitté sa ville natale (New York), pour se lancer dans la musique avec son groupe, dans le Vermont, depuis 6 ans maintenant - Limite ses liens avec sa famille, au strict minimum - Vit de sa profession de traductrice-interprète, mais espère bien que la maison de disque qui a repéré son groupe, les mènera au succès !
[Plus de détails ici !]

tumblr_pko4a5glbC1roc7coo1_400.gifv
Libre, indépendante et fière de l'être - Ironique et grandement sarcastique, ainsi que trop franche : attention, elle peut faire mal, rien qu'avec ses mots ! - Nonchalante en apparence, observatrice en réalité - Blasée par beaucoup trop de choses - Sait être aussi sombre que lumineuse, tant dans sa façon de parler que dans sa manière d'être - Paradoxale, mais l'assume- Egoïste par certains égards, ne fait rien juste pour se faire apprécier ou bien voir - Ecorchée vive qui le cache sous son air indifférent et son apparence - Ne se confie pas facilement, et se laisse approcher encore moins facilement !

tumblr_ppfzaqGZhN1v6f3ox_400.gifv
"I'm a lunatic, I'm a bitch. I'ma, I'ma, I'ma light up all your shit. Blow a kiss like (woo-ooh-ooh-ooh). Punch you in the, tiny dick. Look at, look at, look at, look at what you did !" Cliquez


Heather Baron-Gracie :copyright: corvonero
C’est avec un soupir nostalgique que Sixe sort de sa voiture, pour contempler ce qui était, il y a quelques semaines encore, sa maison. Mais j’ai fais le choix qu’il fallait, pour le groupe !, songe-t-elle, en s’asseyant sur le capot de sa bagnole. Afin d’être au plus près de ses camarades du groupe, elle est en effet retournée en ville. Bien plus pratique pour rentrer des répét jusqu’au petit matin, ou des petits concerts qu’ils donnent un peu partout. Pas besoin de se coltiner – seule – les petites routes sinueuses, menant à ce petit havre de paix. Je suis bien curieuse de voir la tête de la personne qui y vit, maintenant !, se dit-elle, en s’approchant doucement de la maison. Elle n’y est restée que quelques mois, mais elle s’y sentait vraiment bien. Elle a pu s’y réinventer, s’y retrouver, alors qu’un enfoiré venait allégrement de briser son cœur. Il a foutu en l’air 4 ans de relation, pour une salope de groupie qui lui faisait les yeux doux… Quel minable… Elle a encore les nerfs, quand elle y pense. Le seul point positif de ce fiasco : les chansons que j’ai écrites sur cette enflure ont contribuées à attirer sur notre groupe, l’attention d’une maison de disques. Quant à son groupe à lui, je crois qu’ils vont écumer encore longtemps les bars, ils sont… à chier… littéralement !

La musicienne n’ose pas aller toquer à la porte de la maison. De toute façon, elle n’a vu aucune voiture garée devant : soit le nouveau n’est pas ici pour l’instant, soit il n’est pas encore arrivé…  De toute façon, que lui aurais-je dit ? : c’est vrai, ils ne se connaissent pas… Et pourtant… Pourtant, quelques minutes plus tard, la voilà de retour dans sa voiture, afin d’y chercher son cahier qui ne la quitte jamais, et sur laquelle elle griffonne toutes les idées qui lui passe par la tête, que ce soit pour une nouvelle mélodie, ou pour de nouvelles paroles. Cette fois, cependant, c’est une petite lettre, qu’elle rédige, pour l’inconnu(e) qui vit/va vivre, dans la maison. C’est plus fort qu’elle, elle a envie de lui adresser ces quelques mots, qu’elle glisse par la suite dans la boite aux lettres.

Lettre :
 

Une fois la lettre dans la boîte, la St Germain regrette presque son geste. Elle secoue la tête et retourne à sa voiture. Oui, son geste peut être considéré comme bizarre, mais elle, elle aurait bien aimé avoir un tel mot, à son arrivée ici. Une preuve que quelqu’un a été suffisamment heureux ici, pour souhaiter au nouvel arrivant, de s’y sentir bien à son tour. C’est sans jeter un dernier regard sur la maison, que Sixe démarre, et prend la route de la ville. Elle doit y retrouver son groupe, pour une réunion avec la maison de disques qui s’intéresse à eux. Tout ira bien !, se dit-elle, voulant y croire, convaincue qu’ils ont assez de talent pour se démarquer réellement des autres !



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

 Une correspondance en décalage....  Empty

q5XThnO.gif
Jude Daniels
J'ai 26 ans et je vis dans une petite ville du Vermont. Dans la vie, je suis architecte et je m'en sors bien, je suis sur plusieurs projets. Sinon, grâce aux aléas de la vie, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Je reposais mon chiffon, m'essuyant le front et retirant les perles du sueur qui s'y trouvaient. Je soupirais légèrement en me disant que j'avais sûrement ajouté un peu plus de poussière sur mon visage. Cela ne faisait que quelques jours que j'étais dans cette maison et je me rendais compte de la quantité énorme de travail qui m'attendait pour la remettre en état. Elle était habitable certes mais les conditions n'étaient pas les meilleures. J'avais réussi à m'occuper grossièrement de la cuisine, de la salle du bain et d'une partie du salon. Pour le moment je campais au milieu du salon pour dormir. Ce n'était pas le pied mais ça m'allait en attendant que je puisse avoir mieux. Je me félicitais d'avoir pris deux semaines de congés avant d'entamer mon nouveau travail. J'avais tellement de boulot à faire ici... et quand je reprendrais le boulot à temps plein j'aurais beaucoup moins de temps pour m'occuper de tout ça.

J'allais faire un petit brin de toilette rapide avant d'aller me commander une pizza. L'un des désavantages d'habiter dans un coin perdu loin de touuut le monde, le livreur ne trouvait pas mon adresse pour m'apporter mes pizzas. Je devais donc bouger mes fesses, aller en ville, récupérer ma commande puis rentrer chez moi. L'avantage, j'étais loin de tout le monde, au calme et la vue était tellement splendide.

Moins d'une heure plus tard j'étais de retour chez moi, ma pizza dans les bras. C'est là que je la remarquais pour la première fois. J'avais du courrier. Je n'y avais même jamais prêté attention depuis mon arrivé. Je récupérais la lettre et allais la lire tranquillement installé devant ma baie vitrée, contemplant le lac au loin. Quelle lettre étrange! Je l'avais lu et relu plusieurs fois avant de tenter de la comprendre. Cette femme, l'ancienne locataire, c'était absolument adorable ce qu'elle faisait mais ce qu'elle disait, ce qu'elle racontait, j'avais l'impression qu'elle ne parlait pas de la même maison. Je réfléchis un moment, pour tenter de démêler tout ça avant de me dire qu'elle devait sûrement parler de la maison telle qu'elle était autrefois. Cette lettre devait certainement être là depuis longtemps ou alors elle n'était revenu que des années après son départ ici.

Je la rangeais dans un coin avant de partir me coucher. J'avais une dure journée de rangement et surtout de ménage qui m'attendait encore pour le lendemain.

Je ne répondis à la lettre que le lendemain soir. Une espèce de pulsion m'avait pris, comme ça. Peut être était ce juste une façon de tromper la solitude dans laquelle je m'étais enfoncé depuis quelques temps.

Lettre:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


 Une correspondance en décalage....  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Une correspondance en décalage....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers communication :: Lettres-
Sauter vers: