Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Texas's secret [Monkeymama]

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mar 27 Sep - 14:12

Nate
Carmichael

J'ai 33 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Et si déjà Nate rêvait, autant le faire en grand. Il nourrissait déjà tout un tas de projets concernant Matt, du plus petit au plus fou. Le quotidien pourrait être délicieux. Fait de complicité et de petites habitudes. Et puis le reste. Les voyages qu’il lui avait déjà promis de faire. La maison. Les animaux, parce qu’il leur faudra bien des bêtes un jour… C’était dur de ne pas s’emballer, encore plus pour quelqu’un d’aussi optimiste que Nate et quand Matt lui demanda s’il pensait leur futur grandiose, rien que ça, il avait simplement rigolé de bon coeur. Oui, rien que ça. A vrai dire, le simple fait qu’ils puissent s’estimer être ensemble était à ses yeux grandiose. Et, ensemble, ils avaient fait la vaisselle. D’abord dans le silence mais Matt avait pris la parole. « Oh… » qu’il souffla dans un premier temps, songeur. On voyait à son expression qu’une multitude de projets lui passait par la tête mais qu’il n’arrivait pas à faire son choix. Au bout d’un certain temps ceci dit, il avait dit : « En admettant que le monde ne soit pas ce qu’il est… Je t’épouserais. Le mariage prendrait tout son sens avec toi. Je suis pas sûr que Dieu soit très d’accord avec l’idée mais j’adorerais qu’il le soit… » Il avait sourit, entre tristesse et émotion. Ça n’arriverait pas. Il le savait. Il n’existait aucun endroit au monde où c’était seulement envisageable. Ils étaient différents et avaient à ce titre droit à un traitement différent. « Mais dans une version plus réaliste, une petite ferme, quelques bêtes, et toi… Ça, ce serait grandiose. » Et la soirée avait continué sur le même ton. A chaque fois qu’il avait pu, Nate avait retrouvé les lèvres de Matt et quand ce dernier avait quitté son appartement, il s’était senti étrangement vide. Heureusement, ils s’étaient vite revu et avaient passé toutes leurs journées et soirées ensemble jusqu’à ce que Matt reprenne les tournages. Là, Nate avait découvert qu’il faisait régulièrement des journées à rallonge et c’était à l’occasion d’une journée comme celle-ci qu’il avait eu l’audace de s’immiscer chez Matt pour lui préparer un diner surprise. Rentrer chez lui n’avait pas été compliqué puisqu’il connaissait l’emplacement de la clé de secours de l’acteur. Occupé par ses préparatifs, Nate n’avait pas vu le temps passer mais une douce odeur de cuisine avait déjà emplit l’appartement quand il avait entendu le bruit de la porte d’entrée. Jetant un dernier coup d’oeil à la cuisson, Nate se précipita dans l’entrée pour accueillir Matt. « Suprise ! » qu’il claironna avec un sourire radieux. « Je me suis dit que ça te ferait plaisir de rentrer et de manger autre chose qu’une infâme boite de converse… J’espère que ça te dérange pas. » qu’il se justifia d’entrée de jeu avant de le saluer d’un baiser tendre.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mar 27 Sep - 17:39
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, perdu au milieu de tout un tas de sentiments.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 Peaky-blinders-cillian-murphy

Effectivement, je doutais qu'on puisse un jour se marier. Ca faisait partie des choses que la société ne pourrait jamais accepter. Ils pourraient peut être nous tolérer, nous laisser vivre comme on l'entendait, mais de là à nous laisser nous marier je ne pensais pas que ça arriverait un jour. On se mariait pour fonder une famille et quelle famille est ce qu'on pourrait fonder en étant deux hommes? Nous ne pourrions jamais avoir d'enfants et de toute façon je n'en voulais pas. Avoir Nate rien que pour moi me suffisait. Mais même si c'était un rêve irréalisable ça me touchait de l'entendre me dire ça.

- Même si on ne se marie jamais... pour moi... ça sera comme si nous l'étions.

Parce qu'il était le seul que j'aimerais et le seul avec qui je voulais vivre.

Les jours puis les semaines défilèrent. On avait fini par trouver une petite routine. Nous passions nos journées ensemble à travailler sur son futur salon de thé. Nous avancions bien, l'endroit promettait vraiment d'être un endroit sympa. Nous passions assez souvent nos soirées ensemble. Puis mon travail avait repris et j'avais du le laisser et abandonner cette routine que j'avais tant apprécié.

Cela devenait de plus en plus difficile de ne pas me jeter sur lui pour retourner dans son lit. L'envie était là. Notre histoire était sérieuse cette fois, je le sentais. Nous étions sortis plusieurs fois ensemble. Nous étions partis au cinéma, avions diné au restaurant,... Il était là. Il ne se cachait pas. Il ne semblait pas regretter ou vouloir retourner auprès de sa femme. Il était avec moi et semblait en apprécier chaque instant autant que moi.

"Je suis heureux pour toi Matt, sincèrement."

J'avalais une gorgée de mon café. Il était déjà tard et nous n'avions pas encore terminé la dernière scène que l'on devait bouclé sur la journée. J'étais épuisé et à ce stade là il n'y avait plus que le café pour me tenir.

- Qui êtes vous et qu'avez fait du Dan que je connais? Celui qui me disait que j'allais le regretter et qu'il allait finir par me faire souffrir?

"Oui bon je sais je me suis trompé et heureusement pour toi. Après ne me demande pas de devenir soudainement ami avec lui. C'est au dessus de mes forces ça. Mais je suis content pour toi."

Je lui souris, touché de voir que mon ami commençait à accepter ma relation avec Nate. Les choses évoluaient bien. J'avais l'impression que tout allait bien dans ma vie. Et ça ne m'était jamais arrivé d'être aussi heureux.

- Merci Dan...

"Et au niveau du sexe c'est comment? Ohh... je dois lui reconnaitre ça au Nate il est terriblement canon. Hmm et ces petites fesses..."

Je ris avec lui, le laissant se faire ses fantasmes dans son coin. Oui le sexe avait été génial avec lui et je ne savais pas si je continuerais encore bien longtemps à y résister. Tout allait bien...

Il était tard quand je rentrais chez moi. J'avais récupéré un hamburger et des frites pour mon diner. Je n'aurais pas eu le courage d'attendre que mon repas se réchauffe. J'entrais dans mon appartement et fut surpris de voir la lumière allumée et de sentir une bonne odeur de repas. Je souris en voyant arriver Nate, son si beau sourire aux lèvres.

- Je comptais manger mon hamburger...

Je brandis mon sac en papier sous son nez avant de le reposer.

- Mais je préfère largement manger ce que tu m'as préparé.

Je le regardais, sincèrement touché par ce qu'il venait de faire. C'était tellement inattendu et adorable aussi. Après une longue journée de boulot épuisante c'était exactement ce qu'il me fallait.

J'allais déposer mon sac dans un coin de la cuisine, le suivant.

- Qu'est ce que tu nous as préparé de bon? Et que me vaut le plaisir de cette visite surprise?

Je m'approchais à nouveau de lui, lui volant un autre baiser. J'étais beaucoup trop heureux de le voir pour pouvoir me retenir.



MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Jeu 29 Sep - 21:35

Nate
Carmichael

J'ai 33 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Nate mettait du coeur à l’ouvrage. Il avait toujours aimé cuisiner mais cuisiner pour Matt avait assurément une saveur différente. Il avait vraiment envie de lui faire plaisir. D’autant plus qu’il pouvait se permettre ce genre de surprise sur un coup de tête. Comme ça. Juste parce qu’il en avait envie. Sans rendre de compte à personne. C’était si grisant et il ne regrettait rien de sa vie passée. Leur relation allant bon train, Nate s’était assez senti en confiance pour se permettre de s’introduire de cette façon dans l’appartement de Matt. Evidemment, il avait la petite appréhension de déranger… Ou pire qu’il rentre accompagné… de Dan par exemple. Mais ça n’avait pas été le cas. Quand Matt était enfin rentré, il avait eu l’air aussi ravi que l’était Nate et ça l’avait totalement réchauffé de l’intérieur. « Tu as pris à emporter ! Je suis désolé, j’aurais peut-être du prévenir… » Nate tenta d’arborer un air désolé mais il était bien trop heureux de le retrouver pour seulement grimacer. Reprenant sa place en cuisine, un torchon jeté sur l’épaule, Nate surveilla tout ce qui était sur le feu. Dans cinq minutes, ils pourraient manger. Matt était arrivé juste à temps. « Magret de canard aux cerises ce soir… avec des légumes. Pas de boeuf, pas de patate ce soir ! » qu’il avait répondu sur un ton humoristique alors que Matt s’était approché de lui pour l’embrasser. Se détournant de sa tâche, Nate prit le temps de répondre avec ferveur. « Et pour ce qui est de ma venue… Figure-toi que j’étais un peu triste à penser à toi seul dans mon appart et que j’avais du mal à imaginer que je ne te verrais pas aujourd’hui. Alors… Me voilà. » qu’il avait expliqué dans un sourire avant de capturer ses lèvres des siennes une nouvelle fois. Est-ce qu’il pourrait s’en lasser un jour ? Certainement pas. En s’écartant de Matt, Nate l’invita d’un signe de la tête à mettre la table, signe qu’ils pouvaient manger.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Ven 30 Sep - 11:31
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, perdu au milieu de tout un tas de sentiments.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je balayais ses excuses d'un geste de la main.

- Non ce n'est rien. La surprise est d'autant plus agréable.

Si j'avais su qu'il était là à m'attendre, j'aurais culpabilisé de mettre autant de temps à rentrer. C'était beaucoup mieux ainsi. C'était plaisant de le voir me faire une surprise comme ça. Jamais je n'avais eu le droit à de telle attention. Je tombais un peu plus amoureux de lui en cet instant, si c'était encore possible d'aimer davantage cet homme.

Je m'installais dans la cuisine, à ma place habituelle pour le regarder cuisiner. Je ris doucement de la petite taquinerie qu'il me lança.

- C'est très bon les pommes de terre et le boeuf, arrête de critiquer comme ça!

Je mangeais ce que je pouvais. Je n'avais pas son talent pour cuisiner ni sa patience. Faire revenir un steak dans une poele, ou des saucisses, ou ouvrir une boîte, c'était le maximum que j'étais capable de faire. Mais je savais qu'un jour tout ça serait terminé. Nous n'en avions pas encore parlé. Cela ne faisait qu'un peu plus d'un mois que nous étions vraiment ensemble à nouveau. Nous prenions notre temps. Alors nous n'avions pas discuté de vivre ensemble mais je savais que cela finirait tôt ou tard par arriver. Je comptais passer le reste de ma vie avec lui et de préférence dans la même maison que lui.

Je le suivis dans ma salle à manger, m'installant à table avant de goûter son repas.

- Tu me manquais aussi. Et je ne voyais pas quand je pourrais trouver un moment pour te voir. Je tourne encore demain toute la journée et je vais probablement rentrer tard. Vivement le week end.

Le tournage était épuisant mais vraiment génial. Ce n'était que mon troisième film mais je pouvais déjà dire que c'était certainement le réalisateur avec lequel je préférais tourner.

Je goutais un morceau de son magret, ponctuant ma dégustation d'un "délicieux" amplement mérité. Je lui souris avant de reprendre notre discussion.

- Tu t'en sors tout seul avec les travaux? Il te reste beaucoup à faire? Demain je tourne mais après demain je devrais pouvoir venir t'aider si tu veux.

Et j'adorais ça, la petite routine qui s'était mise en place entre nous. Nous vivions normalement, comme un couple, sans nous cacher, sans avoir l'impression de voler des moments d'intimité comme des petites parenthèses au milieu de nos vies merdiques. Non... tout cela était fini désormais.



MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 30 Sep - 15:21

Nate
Carmichael

J'ai 33 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Nate avait sourit, sincèrement enchanté. « Je n’ai plus qu’à être meilleur que ton burger ! » qu’il rigola doucement, pas très sûr pour le coup d’égaler la junk food. La fine gastronomie, c’était bien. Mais la junk food n’était-elle pas plus addictive ? Ce n’était pas Matt qui allait dire le contraire d’ailleurs, il en était un fidèle consommateur. Nate faisait quant à lui un peu plus attention. Matt avait la chance de ne pas prendre un gramme mais lui se déchirait tous les matins au sport pour garder le corps de ses vingts ans. Les vingts ans qu’il avait largement dépassés d’ailleurs… Et ça y était, à trente-trois ans, il commençait enfin à construire quelque chose de vrai. Fréquenter Matt, c’était nouveau et en même temps très familier. Ils se connaissaient déjà mais Nate avait l’impression qu’il pouvait le savourer d’une autre façon. Ils avaient le temps. Ils pouvait prendre des habitudes et ne pas avoir peur que tout s’écroule au moindre mot de travers. Ils étaient repartis de zéro pour de bon et ça n’avait jamais été aussi bon. Tout de ses moments avec Matt le réjouissait. « Je ne critique pas ! Je pense juste qu’à toi tout seul tu dois manger une vache par mois… » Et il n’avait pas pu s’empêcher de rire à nouveau. Il ne faisait pas bon être une vache devant Matt. Ni une patate d’ailleurs. S’installant tous les deux à table, Nate observa discrètement Matt gouter à son plat. Quand il fut certain que ça lui plaisait, il commença lui aussi. « Ça se passe bien ? » qu’il demanda alors que Matt lui parlait de ses tournages. Nate était admiratif. Son petit-ami au grand écran, c’était quelque chose quand même. Il était extrêmement fier. Il revenait de si loin… « Ça va. J’approche du but… Après un peu de peinture, je vais enfin pouvoir m’attaquer à la déco. J’ai un tableau génial à accrocher. » qu’il avait répondu avec un clin d’oeil complice. Il n’y avait pas que ce tableau qu’il allait accrocher d’ailleurs. Nate prévoyait déjà de faire développer un portrait de Matt qu’il accrocherait à un des murs de sa cuisine. Juste pour lui, pour pouvoir le voir tout le temps.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 2 Oct - 16:00
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, perdu au milieu de tout un tas de sentiments.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 Peaky-blinders-cillian-murphy

J'éclatais de rire en entendant sa remarque sur les vaches que j'étais sensé manger.

- Tu en rajoutes. Je ne dois pas en manger plus d'une ou deux par an.

Je ne mangeais pas que ça non plus, même si ça m'arrivait assez souvent je devais le reconnaitre. Je raffolais des oeufs aussi, du bacon, des saucisses... pas la meilleure alimentation du monde j'étais d'accord mais ça ne m'avait jamais vraiment posé problème.

Je hochais doucement la tête alors qu'il me demandait comment se passait le tournage. Sans trop en révéler, je lui racontais que ça se passait bien, que j'appréciais vraiment le réalisateur et sa façon d'appréhender la façon de tourner, sa vision du film. Je ne prétendais pas être un expert encore mais c'était clairement quelqu'un avec qui j'appréciais de travailler. Je gardais pour moi le fait que Dan partageait mon ressenti. Dan était le nouveau sujet à éviter entre nous. Autrefois c'était sa femme dont nous ne parlions jamais, parce qu'elle représentait toute une vie qu'il vivait loin de moi, dans laquelle je ne faisais pas partie. Avec Dan c'était différent, je savais qu'ils étaient jaloux l'un de l'autre. Dan pour des raisons évidentes, il tenait à moi, il aurait aimé que nous soyons ensemble mais mon coeur avait toujours appartenu à Nate. Et Nate... pour la complicité qui m'unissait à Dan à un moment où nous nous étions éloignés l'un de l'autre, une époque où nous avions bien failli ne plus jamais vivre ensemble.

- Attends moi si tu veux pour la peinture. Après demain je serais tout à toi. Ou à la limite tu fais la sous couche demain comme ça on pourra s'attaquer à la première couche samedi. Je pense qu'à nous deux en un week end on devrait pourvoir régler ça. Tu auras toute la semaine ensuite pour faire la déco.

J'avais hâte de voir ce que donnerait son salon de thé une fois terminé. L'endroit n'avait déjà plus rien à voir avec ce qu'il était au début. Il nous avait fallu du temps pour corriger tous les problèmes qu'il y avait dans le local. Une fois terminé il avait fallu s'attaquer au sol qui avait durement souffert des dégâts et ensuite de nos travaux. Mais on en voyait enfin le bout, bientôt il pourrait se lancer.

On termina notre repas en discutant avant de se lever pour aller débarrasser et faire la vaisselle. J'attendis qu'il termine de nettoyer la dernière assiette avant d'aller me blottir dans ses bras avec un sourire. Je me collais contre lui pour l'embrasser tendrement.

- Je t'ai déjà dit que j'étais heureux de te voir?



MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 7 Oct - 14:45

Nate
Carmichael

J'ai 33 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

L’ambiance était détendue. Nate riait de bon coeur et il semblait que Matt aussi. Tout s’éclaircissait enfin. Pour la première fois de sa vie, Nate touchait du bout des doigts le bonheur. Enfin. Il était comme sur un petit nuage dont rien ni personne ne pouvait le faire tomber. « Par an ?! » qu’il avait répété, hilare, sous-entendant clairement que Matt faisait une estimation fort peu réaliste. Mais il ne le lui reprochait pas. Jamais. Nate aimait sincèrement qui était Matt. Il avait tellement évolué depuis leur première rencontre… Tout en restant étrangement fidèle à lui-même. Nate ne pourrait jamais assez le remercier pour ça. Tout avait changé dans sa vie mais Matt avait été son repère tout du long, même quand ils étaient en froid. Je serai tout à toi. Ah si seulement Matthew Jansen était tout à lui. Nate n’avait pas pu s’empêcher de divaguer. Il y avait bien quelque chose qui n’était pas revenu à la normale et si Nate se montrait patient et compréhensif, ça ne l’empêchait pas d’y penser. Il secoua légèrement la tête, les joues un peu rouges, avant de répondre : « Ce serait parfait. J’ai jamais été aussi proche d’ouvrir et je commence à stresser grave. » Comment ne pas stresser ? C’était le projet de toute une vie, il avait vraiment envie que ça marche. C’était d’ailleurs à ça qu’il pensait maintenant qu’ils avaient commencé à faire la vaisselle. Un sourire aux lèvres mais toujours dans ses pensées, il n’avait pas parlé et ce jusqu’à ce qu’ils terminent et que Matt vienne se réfugier dans ses bras pour l’embrasser. « Peut-être… Mais je suis pas sûr de m’en lasser alors… Continue... » qu’il avait murmuré dans un sourire juste avant de récupérer ses lèvres. A quoi bon cogiter sur l’ouverture de son salon ? Il préférait largement pour l’heure profiter de la chaleur de son petit-ami.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Ven 7 Oct - 18:48
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, perdu au milieu de tout un tas de sentiments.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 Peaky-blinders-cillian-murphy

- Tu n'as pas à stresser. Je suis certain que tu vas faire un carton. Je vais faire venir du monde pour ton inauguration. Et quand ils auront goûté à tes cookies, ils seront obligés de revenir.

Je ne doutais pas un instant de son futur succès. Je connaissais quelques personnes désormais, j'avais des contacts, des amis aussi, qui se feraient un plaisir de venir me rejoindre pour l'inauguration du salon de thé de Nate. Puis, comme ils ne pouvaient qu'adorer, ils en parleront autour d'eux et le bouche à oreille fera le reste du travail. Ici il fallait se faire connaitre par les bonnes raisons pour réussir. Et je connaissais certaines de ces personnes, sans parler du fait que mes contacts avaient souvent des contacts beaucoup plus influent que moi. Il n'y avait qu'à voir mon agent par exemple. Il viendrait avec plaisir quand je le lui demanderais. Et comme il connaissait tout un tas d'acteur, de producteur et réalisateurs...

Mais pour l'instant je ne voulais pas penser travail. Je voulais seulement me concentrer sur lui. Je ne pouvais plus attendre. Cela faisait beaucoup trop longtemps que je n'avais pas pu être aussi proche de lui. Je n'avais pas menti. J'étais tout à lui. Mon coeur lui appartenait et mon corps également.

Alors je l'embrassais à nouveau, mettant un peu plus de fougue dans mon baiser. Je passais mes mains sous son tee shirt, effleurant doucement ses abdos. Il était toujours si musclé, un corps qui me faisait toujours tellement envie. Je sentais l'envie m'envahir davantage à ce simple contact

- Nate est ce que... est ce que tu veux passer la nuit ici?

J'espérais qu'il comprenne le sous entendu. Je voulais qu'il passe la nuit avec moi, qu'on retrouve notre complicité au lit. Je m'étais imposé de reprendre doucement entre nous, mais désormais il était temps. Je n'avais plus aucun doute, plus aucune barrière ne me retenait. Je comptais bien vivre le restant de ma vie avec lui.




MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mar 11 Oct - 14:43

Nate
Carmichael

J'ai 33 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Quand Nate pensait un peu trop longtemps au salon de thé, il ressentait une pointe d’appréhension. C’était le stress qui l’envahissait, mélange de peur de ne pas être à la hauteur et de hâte de prouver qu’il pouvait le faire. Mais Matt se montrait si rassurant que Nate oublia très vite le noeud dans le ventre qu’il avait brièvement ressenti à l’évocation de l’inauguration de sa boutique. Il l’avait tellement aidé déjà… Et il allait continuer de le faire. Il était un allié inestimable et Nate commençait à se dire qu’il n’aurait pas pu faire tout ça sans lui. Nate lui offrit un sourire chaleureux avant que Matt ne retrouve ses lèvres. La fouge qu’il avait mis dans son baiser, ses mains sous son t-shirt… Nate avait tout le mal du monde à garder les idées froides et il sentait une certaine fièvre l’envahir. Il avait tellement envie de lui. Et d’un autre côté, il s’était habitué à se prendre des stop dans ce genre de moments si bien que lorsque Matt rouvrit la bouche pour l’inviter à rester dormir, Nate resta un moment interdit. Juste un moment, quelques secondes pas plus. Avec une lenteur qu’on pourrait croire étudier, il glissa ses lèvres dans le cou de Matt avant de remonter sur son oreille pour y murmurer : « Tu me demandes vraiment si je veux rester ? » Question réthorique. Nate avait évidemment envie de passer la nuit avec Matt. Il attendait pour ainsi dire que ça et il ne se ferait pas prier une minute de plus pour profiter de la permission que lui donnait Matt. Redoublant d’envie, il retrouva les lèvres de Matt en se pressant contre lui.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mar 11 Oct - 19:39
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, perdu au milieu de tout un tas de sentiments.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 63 Peaky-blinders-cillian-murphy

- Je te le demande oui. Même si j'ai une idée de la réponse.

Je souris, répondant avec envie à son baiser. Je n'attendais que ça, pouvoir passer toute la nuit au lit avec lui, et je sentais que c'était la même chose de son côté.

Je l'entrainais sans hésitation vers ma chambre. Il était temps que je teste mon lit d'une autre façon. Je le poussais doucement sur le lit avant de venir grimper sur lui. Je retrouvais ses lèvres de nouveau avec envie. Je n'arrivais pas à m'en passer. Je ne les lâchais que le temps de lui retirer son tee shirt et de faire de même avec le mien. Mes mains repartirent à l'assaut de sa peau, caressant son corps tout entier.

J'étais beaucoup trop excité pour parvenir à me contenir. J'aurais peut être du prendre mon temps, savourer ce moment, nos retrouvailles. Mais j'étais pris d'une sorte de frénésie, d'envie irrésistible de pouvoir le faire mien à nouveau. Je n'attendis donc guère pour unir nos corps, le prenant d'abord lentement avec toute la douceur dont j'étais encore capable en cet instant.

J'allais mordiller une fois en lui, le laissant s'habituer à cette redécouverte. Je n'étais moi même pas un très bon état. Mon corps tout entier tremblait de désir. C'était beaucoup trop puissant comme sensation. C'était lui et moi à nouveau, enfin ensemble. Au bout d'un moment qui me sembla durer une éternité, je bougeais doucement en lui.

- Putain Nate... c'est si bon...

Tellement bon que j'en perdais complètement la tête. Jamais, non jamais, je ne pourrais me passer de cette sensation.



Contenu sponsorisé
Texas's secret [Monkeymama]
Page 63 sur 64
Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64  Suivant
Sujets similaires
-
» MonkeyMama
» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)
» Let me see through your demons, show me who you are without your mask [ft MonkeyMama]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: