Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !

LE TEMPS D'UN RP

Texas's secret [Monkeymama]

MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mer 22 Juin - 14:36

Nate
Carmichael

J'ai 32 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.
L’alcool était resté loin de la vie de Nate. Il le savait, une simple goutte suffirait à le faire sombrer de nouveau. S’il voulait rester clean, il fallait que ce soit radical. Plus rien. Même pas là, pour trinquer à sa dernière réussite en date. Il ne pouvait tout simplement pas se le permettre, même s’il paraissait totalement rasoir avec son verre d’eau. Il s’en moquait. Ce que les autres pouvaient penser, ça n’avait plus d’importance. Ou presque. Il y avait bien quelqu’un que Nate souhaitait impressionner plus que tout. Il était là, juste devant lui, et s’il n’était pas certain de l’impressionner, il avait au moins l’impression qu’il se réjouissait aussi de cette nouvelle. Ou peut-être bien que c’était sa bonne humeur qui était contagieuse. Ils avaient trinqué et c’en était suivie toute une série de question de la part de Matt. Nate avait sourit de plus belle. Donc ça l’intéressait. « Eh bien… Je pourrais t’y emmener. Si tu veux. » Et cette perspective ne pouvait que l’enchanter. Il n’était pas question d’un boulot dans une concession dont il se moquait cette fois, ce n’était pas qu’une histoire d’argent. Il s’agissait d’une passion à laquelle il avait que très peu laissé libre court dans sa vie d’avant. « J’ouvrirais d’ici un bon mois si les travaux se passent bien. » Nate était confiant. Il allait démissionner pour se donner les moyens de s’y consacrer à cent pour-cent. Il y passerait la nuit s’il fallait pour pouvoir démarrer au plus vite. Il s’y voyait déjà, il avait juste un problème… « Mais j’ai pas de nom. » Un rire s’échappa de ses lèvres. Trouver un nom pour son salon de thé, ce n’était pas une mince affaire. Il voulait quelque chose à son image, oui… Mais quoi ? Il avait déjà eu quelques idées mais il avait toujours laissé tomber. Nate avait attrapé la carte qu’il commença à parcourir du regard. Il fut tiré de sa lecture quand Matt lui parla de remettre ça. Vraiment ? Son coeur rata un battement. Est-ce qu’il rougissait ? Peut-être. « Avec plaisir. » qu’il avait soufflé après un certain temps, histoire de rassembler un peu ses esprits. « C’est étrange, hein… Pendant tout ce temps on a fêté nos anniversaires le même mois sans jamais le savoir. » Et si Nate disait que c’était étrange, c’était surtout triste. Ils étaient passés à côté de tellement de choses… Au nom de la bienséance. Et puisque ça remuait bien trop de tristesse pour Nate, il changea vite de sujet : « D’ailleurs c’est très gentil de vouloir me faire de la pub mais il faudra d’abord que je te convainque. Je vais pas te faire mentir… » qu’il enchaina sur un ton plus léger. Ressasser le passé, ça n’avait rien de bon… Pas quand l’avenir s’annonçait aussi radieux en tout cas.
Beloved
Messages : 3947
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Mer 22 Juin - 15:13
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, j'ai le coeur en miettes à cause d'un connard.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je détaillais la carte qu'on venait de nous apporter. Il ne fallut pas bien longtemps pour que je me décide pour un steak, bien saignant. Je hochais tranquillement la tête alors qu'il me parlait des travaux et de tout le reste.

- Je pourrais t'aider pour les travaux si tu veux. J'avais l'habitude de bricoler à la ferme. Mon prochain tournage n'est pas avant quelques semaines alors j'ai du temps devant moi.

Ca allait m'éviter de tourner en rond en tout cas. Je n'avais pas l'habitude d'avoir autant de temps libre devant moi. Ca me ferait du bien de faire des choses simples comme du bricolage, ça me changerait un peu les idées. Et ça me permettrait de passer du temps avec lui. Si je voulais vraiment essayer de lui donner une chance, de voir s'il était sérieux, si on avait vraiment un avenir ensemble, passer du temps avec lui pourrait être une bonne idée.

Je laissais échapper un petit rire aussi quand il me parla de trouver un nom à son salon.

- Ne compte pas sur moi pour ça par contre. Je suis nul pour les trucs de ce genre. A part Nate's Coffee, je n'ai pas d'idée.

Je l'écoutais parler. Je me sentais bien là. Je me détendais. Je retrouvais le plaisir de sa compagnie. Jusqu'à ce qu'il lance cette remarque.

- Ouais... c'est étrange...

J'avais l'impression qu'on venait remuer un couteau dans une plaie qui n'était pas complètement fermé. On se connaissait depuis quasiment huit ans maintenant. Nous n'avions jamais su ne serait ce que l'anniversaire de l'autre. Nous avions passé notre vie sans pouvoir vivre et profiter de ces simples moments. Ce n'était pas étrange, c'était triste à en pleurer. Notre vie, notre histoire, n'avait été qu'une longue suite de gâchis.

Je baissais le regard sur mon menu avant de finir par le reposer. Je plongeais dans ma bière pour éviter de le regarder. Je finis par relever le visage et par lui sourire doucement alors qu'il changeait de sujet.

- Je suis sur que tu t'en sortiras à merveille. J'ai toujours été fan de ta cuisine. Je suis certain que tous tes clients vont adorer.



MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Jeu 23 Juin - 8:36

Nate
Carmichael

J'ai 32 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.
L’aider pour les travaux ? La proposition était tellement inattendue que Nate avait failli s’étouffer avec son verre d’eau, le comble. Et pourtant il était si heureux à ce moment précis qu’il avait envie de pleurer de joie. Alors, pour camoufler son trouble, il avait détourné le regard sur la mer qu’il avait observé un instant avant de retrouver ses esprits. Sur ses lèvres, toujours un sourire immense qui étirait ses lèvres. « Ce serait vraiment génial… Et très gentil de ta part. Ça me rappellera des bons souvenirs. » et Nate faisait évidemment référence au ranch. Certes, ils n’avaient pas retapé la ferme ensemble mais ils avaient travaillé ensemble. Est-ce qu’il serait aussi heureux à retaper son local qu’à travailler à la ferme ce fameux été-là ? Nate ne le savait pas encore. Ce qu’il savait par contre, c’est que c’était inespéré et qu’il allait de toute façon en profiter un maximum. « Oh non… Hors de question d’y mettre mon nom, je ne supporterais pas ça. » qu’il avait rigolé à son tour, imaginant l’effet que ça lui ferait d’avoir son nom en toutes lettres sur une devanture. Être sur le devant de la scène ? Très peu pour lui. Pas pour ça en tout cas. Nate gardait une dimension privée, une façon de vivre discrète. Plus par honte… Mais parce que c’était lui. S’il avait été toujours été d’une sociabilité incroyable, il n’empêchait qu’il était un grand timide de base. Attirer toute l’attention sur lui, très peu pour lui. Quand Nate lança le sujet de leurs anniversaires respectifs, il avait très nettement perçu le malaise chez Matt si bien qu’il avait regretté de relever ce fait. Il aurait sans doute mieux fait de se taire et de garder ça pour lui. C’était d’une tristesse… Le même mois. Qui l’eut cru. Nate avait heureusement rapidement changé de sujet et la conversation s’était de nouveau un peu détendue. « J’espère. » qu’il avait soufflé dans un sourire, réchauffé de l’intérieur de constater que sur ce point au moins, Matt croyait encore en lui. « Et toi alors ? Quoi de beau depuis ton anniversaire ? La soirée s’est bien terminée ? » qu’il avait demandé ensuite, comme s’il était impossible pour Nate de parler aussi longtemps de lui.
Beloved
Messages : 3947
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Sam 25 Juin - 14:21
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, j'ai le coeur en miettes à cause d'un connard.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 Peaky-blinders-cillian-murphy

De bons souvenirs... oui... ça me rappellerait l'époque où on travaillait côte à côté au ranch. Tout était tellement plus simple à ce moment là. J'aurais voulu que ça ne s'arrête jamais. Mais ça ne pouvait pas durer éternellement. Peut être que ça nous aiderait à retrouver l'ambiance de cette époque, le plaisir simple qu'on avait à vivre et travailler ensemble. Peut être qu'on retrouverait les amants qu'on avait été à l'époque...

Je lui souris doucement alors que le serveur venait prendre nos commandes. Je le laissais faire avant de le laisser partir. Je repris une gorgée de ma bière avant de lui répondre.

- La soirée s'est terminé en même temps que toi pour moi. Je suis rentré chez moi.

Je haussais vaguement les épaules pour classer le sujet. Je n'avais pas vraiment envie de m'étendre là dessus. Il y avait des sujets qu'il valait mieux éviter et je devinais que celui des mes fréquentations, de mes sorties avec mes amis et surtout avec Dan était un des sujets à éviter.

- Je n'ai pas fait grand chose tu sais. J'ai été pris sur un nouveau film. Le tournage n'a pas encore commencé alors j'ai un peu de vacances. J'ai juste eu quelques rendez vous avec le réalisateur pour discuter du rôle, des essayages costume... Rien de bien intéressant. Et vu que le tournage ne commence que dans un mois, je vais avoir du temps pour t'aider à créer ton salon de thé.

Ca me ferait du bien de bosser simplement, comme j'avais pu le faire autrefois. J'aimais bien mon travail. Mais ce n'était pas pour autant ce que j'avais rêvé de faire toute ma vie. J'avais l'impression parfois d'avoir un peu oublier celui que j'étais. Je ne reconnaissais plus le Matt que j'avais pu être, celui qui passait sa vie dans sa ferme à bricoler et s'occuper de ses bêtes. J'étais un nouveau Matt maintenant, qui gagnait sa vie en jouant à être un autre. Je n'étais plus un cow boy, mais je faisais parfois semblant de l'être. Est ce que Nate pourrait vraiment aimer ce Matt là?



MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Mar 28 Juin - 21:43

Nate
Carmichael

J'ai 32 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.
Quand Matt lui avait dit que sa soirée d’anniversaire s’était terminée en même temps que pour lui, Nate n’avait pu réprimer un haussement de sourcils surpris. Mais qu’y avait-il de surprenant finalement ? Il avait déjà eu du mal à fêter son anniversaire, faire la tournée des bars et des clubs était logiquement pas vraiment de son goût. A bien des égards, Matt avait changé… mais il restait lui quand même et, passé la surprise, Nate avait esquissé un petit sourire. Il n’avait pas relevé. Visiblement, Matt n’en avait aucune envie. L’aider à créer son salon de thé ? Cette perspective lui arracha un autre sourire. C’était terriblement agréable comme idée et Nate se réjouissait beaucoup plus de pouvoir passer du temps avec lui que de mettre son business en route. « Tu m’aides pour le salon… et je t’aide pour apprendre ton texte. Tu joues quoi ? » Manière subtile de s’assurer qu’ils passeraient un peu plus de temps ensemble encore. Le regard de Nate s’était perdu sur le visage de Matt. Sa mâchoire, ses lèvres, l’arrête de son nez… Et ses yeux. Mon Dieu, ses yeux. Il était quasiment impossible de s’en détourner. Il faisait cet effet à l’écran aussi. Mais en vrai… C’était plus accentué encore. Sur cette pensée, Nate réalisa à quel point il lui manquait. Il l’avait senti dans ses entrailles, comme si le manque avait la faculté de lui tordre les boyaux. « C’est fou parce que t’es là… juste en face de moi… Et tu peux pas savoir à quel point tu me manques. » qu’il avait laissé échapper, comme s’il pensait à voix haute. Est-ce qu’il était sensé dire ça ? Est-ce que Matt allait se braquer ? Tout était possible et pourtant, Nate avait pensé trop fort pour ne pas confier ses émotions à l’acteur. Légèrement gêné, il avait attrapé son verre d’eau pour en boire une gorgée. Sa sobriété lui faisait la sensation d’être toute neuve à ce moment-là tant il aurait aimé se noyer dans la bière de Matt plutôt que de ressentir le stress qu’il ressentait. Heureusement, il avait appris à lutter contre ça. L’alcool n’était plus une solution pour lui, au contraire même.
Beloved
Messages : 3947
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Ven 1 Juil - 14:16
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, j'ai le coeur en miettes à cause d'un connard.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 Peaky-blinders-cillian-murphy

- Je joue un gangster, dans les années vingt pendant la prohibition. Je suis le bras droit du héros. C'est pas le rôle principal mais c'est un rôle assez important quand même.

Je m'arrêtais de parler alors que le serveur venait nous apporter nos plats. Je le remerciais avant d'attaquer mon repas. Je n'étais jamais venu ici. J'avais choisi le restaurant parce qu'on me l'avait conseillé et je devais dire que la personne m'avait bien conseillé. La viande était vraiment délicieuse. J'avalais la prochaine bouchée avant de parler sans vraiment m'en rendre compte.

- Je répète toujours mon texte avec Dan. Il est assistant réalisateur alors il a l'habitude.

Je m'arrêtais de parler, me rendant compte qu'il me fixait bizarrement. Aie... il détestait Dan je le sentais. Et la réciproque était vraie. Il valait mieux que j'évite de parler de l'autre quand j'étais avec l'un des deux.

Je restais silencieux alors qu'il se mettait à parler, laissant sortir le fond de sa pensée. Je n'arrivais pas à y croire... il remettait ça. J'avais l'impression qu'il tentait de me faire culpabiliser, de me faire payer le fait que je ne m'étais pas remis avec lui. Ca m'énervait, c'était tout ce qu'il arrivait à faire. Je lui en voulais de me reprocher ça, comme si c'était de ma faute si nous n'étions plus ensemble. Alors que je ne cherchais qu'à me protéger, à oublier toute la merde qu'il m'avait fait subir.

- Comme tu le dis, je suis là. Alors pourquoi est ce que je te manquerais? Ce n'est pas comme lorsque qu'on passait des mois, voir des années loin l'un de l'autre.

Oui c'était un coup bas certainement. Me rappeler de ces années qu'on avait passé, à ne se voir que de manière épisodique, des années de souffrance où je n'avais pas été heureux, ça faisait mal. Et cette remarque qu'il avait fait, que je prenais comme un reproche, je ne pouvais pas l'encaisser non plus. J'en avais subi beaucoup trop de sa part. Je ne pouvais plus.

Je repoussais mon assiette en soupirant, perdant d'un coup l'appétit. Je repris ma bière, reprenant une gorgée. J'avais besoin de pouvoir me noyer un peu dans l'alcool pour oublier.


MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Hier à 11:51

Nate
Carmichael

J'ai 32 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.
« Ça te plairait ? Le rôle principal, je veux dire… » que Nate avait demandé, curieux de connaitre les ambitions de Matt. Au départ, ça avait été une opportunité. Aujourd’hui, c’était devenu son gagne-pain. Nate se demandait ce que le Matt qu’il avait connu il y a des années de cela au ranch en penserait. Il n’y aurait pas cru. Mais Nate était content pour lui. La vie semblait enfin plus douce pour lui. Pas parfaite… Mais plus facile. C’était mérité après avoir tant galéré. « Evidemment. » qu’il souffla, sans faire d’autres commentaires sur ce qu’il venait d’apprendre. Que dire ? C’était parfaitement clair. Il n’avait rien à faire dans ce projet. Ce Dan était sans aucun doute bien plus qualifié que lui pour ça… et bien plus proche de Matt au passage également. Nate avait avalé ses couleuvres en essayant de ne rien laisser paraitre de son émotion. C’était probablement peu réussi mais, en tout cas, l’intention était là. Le coup de grâce était venu après alors que Nate avait eu le malheur d’ouvrir son coeur. Une erreur qu’il paya directement puisque Matt ne tarda pas à lui cracher tout son ressentiment à la tête. Nate s’était figé. Il ne s’était pas attendu à ce qu’il lui saute au cou mais ça ? Il ne l’avait absolument pas vu venir et la sidération qu’il ressentait en était la preuve. Il laissa un certain temps passer, temps pendant lequel Matt repoussa son assiette et ce fut le geste de trop. « Tu m’excuseras deux minutes, je… » J’ai envie de boire, de fumer, de me taper la tête contre un mur. Un cocktail d’émotions négatives qui l’avait envahi et qu’il avait encore du mal à gérer. Mais ça, il ne pouvait pas le dire. « Je dois aller aux toilettes. » qu’il souffla en s’éclipsant aux toilettes pour s’y asperger le visage d’eau froide. Il en aurait bien besoin. Il soupira, retenant quelques larmes, et quand l’envie de se démonter la tête était passée, il était revenu s’assoir à table avec un sourire timide. Tendre l’autre joue, c’est ce qu’il allait faire. Quoi qu’il dise à ce stade, ça ne pourrait qu’envenimer les choses. « Ça t’intéresse vraiment de savoir ? Pourquoi tu me manques ? » qu’il demanda alors, légèrement fébrile encore. A défaut d’alcool, il allait passer sa frustration sur la nourriture. Ça faisait un moment qu’il n’avait pas pris un vrai repas en plus. Il commença à piocher dans son assiette mais, bizarrement, il avait du mal à avoir de l’appétit.
Beloved
Messages : 3947
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Hier à 13:41
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, j'ai le coeur en miettes à cause d'un connard.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je soupirais alors qu'il se levait pour quitter la table. J'avais été trop loin avec ma remarque, je le savais. L'ambiance était détendue jusqu'à présent. On passait un bon moment ensemble. J'arrivais à oublier un peu de ce qui s'était passé. Je retrouvais le plaisir simple de sa compagnie. Puis il avait fallu qu'il me fasse cette remarque et que je replonge dans tout ces vieux souvenirs. Toutes ces fois où il m'avait dit ça, où il venait me rejoindre chez moi pour me dire que je lui manquais. Je le laissais rentrer. Je le laissais me dire tout ça. Et je le croyais. Puis il retournait chez lui. Il retrouvait sa femme. Et je restais des semaines, des mois à l'attendre comme un con. J'avais beaucoup trop entendu cette phrase et je n'arrivais plus à la croire. Je n'arrivais plus quand il me disait que je lui manquais, qu'il m'aimait... J'avais besoin de temps et je n'avais pas besoin d'entendre ça.

Je laissais mon assiette de côté, l'appétit coupé. Je sortis une cigarette en attendant qu'il revienne, le regard plongé dans la mer. Je l'entendis revenir. Je ne tournais pas le regard vers lui, plongé dans la vue. J'aurais voulu partir là tout de suite et oublier toute cette conversation. Mais il parla à nouveau...

- Je ne sais pas trop...

Je soupirais avant de tourner le visage vers lui.

- Parce que j'ai une petite idée de ce que tu vas me dire. Quelque chose comme le fait que tu m'aimes, que c'est dur de ne pas me voir ou plutôt de me voir et de ne pas pouvoir être avec moi. Et je peux le comprendre, c'est dur aussi pour moi. Je ressens la même chose. mais...

Je tirais une bouffée de ma cigarette, le regard perdu dans le vide à nouveau.

- A chaque fois où tu me dis ça, je pense aussi à toutes les fois où tu me l'as dit autrefois mais où tu retournais quand même voir ta femme. Où tu me manquais... tellement... je souffrais tellement de ne pas t'avoir, de me dire que tu étais là bas avec elle, à vivre avec elle la vie que je rêvais de vivre avec toi.

Je secouais doucement la tête en reprenant une bouffée.

- Je suis désolé. J'ai du mal à passer au dessus de tout ça. A oublier tout ce qui s'est passé entre nous...

C'était peut être trop tôt pour le revoir. Je devrais peut être juste admettre qu'il y avait eu trop de merde entre nous, trop de souffrance, pour qu'on arrive à réparer les choses.

Je détournais à nouveau le regard pour fixer la mer, ma main se portant machinalement à mon cou pour jouer avec le collier qu'il m'avait offert.



MonkeyMama
Messages : 559
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
cat
MonkeyMama
Hier à 15:02

Nate
Carmichael

J'ai 32 ans et je vis à Los Angeles, USA. Dans la vie, je suis rayonniste et je m'en sors du mieux que je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis divorcé et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 B51d1328719889eee2469fad34b4932a

You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.
Aujourd’hui, Matt et Nate étaient indéniablement divisés. Leurs conversation étaient dangereuses à l’époque où ils étaient à peu près sur la même longueur d’ondes. Aujourd’hui, elles étaient logiquement mortelles. Pourtant, Nate avait vraiment eu l’impression que l’ambiance s’était faite plus légère entre eux, qu’ils commençaient à retrouver des bribes de la complicité qui les unissait autrefois. Mais non. Tout se cassait la gueule de nouveau sans que Nate ne parvienne vraiment à comprendre pourquoi. Mais, alors qu’il s’apprêtait lui-même à s’expliquer, Matt l’avait devancé et lui avait expliqué son ressenti. Cigarette à la bouche, regard dans le vide, il lui rappelait sans équivoque le Matt dont il était tombé amoureux des années plus tôt. A mesure que Matt parlait, Nate comprenait mieux. Ce qui ressemblait à un pic injuste se révélait être qu’un stigmate de la souffrance que leur relation avait engendré chez Matt. Nate le fixa un long moment en silence alors qu’il triturait le collier qu’il lui avait offert. Son collier. Pas celui de Dan. Le sien. Il était un peu ému… voire même carrément triste. Comment changer ce qui s’était déjà passé ? Nate n’avait pas ce pouvoir-là. « Je comprends. » qu’il articula après de longues minutes à le jauger du regard. « J’ai aucune intention de te presser et je m’excuse si je t’ai donné cette impression. » Nate cherchait désespérément son regard du sien mais l’acteur était trop absorbé par sa contemplation de la mer pour le moment. C’était un bien joli endroit pour se sentir aussi mal… « Prends tout le temps qu’il te faudra pour passer à autre chose… C’est mon tour d’attendre et j’ai prévu d’aller nulle part. Et s’il s’avère que c’est insurmontable alors… » Alors quoi ? Dire à voix haute quelque chose d’aussi terrible lui était impossible mais Nate n’ignorait pas cette éventualité. C’était peut-être trop tard. Pour autant, il ne pouvait s’empêcher d’espérer et s’efforcer d’être constructif. « Je garderais dorénavant pour moi à quel point tu me manques ou à quel point je t’aime alors. » qu’il avait dit en tentant un peu d’humour bien que sa déclaration soit totalement sincère. Avec un peu de chance, ça prendrait… Ou pas.
Beloved
Messages : 3947
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Hier à 16:09
XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 37 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis acteur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, j'ai le coeur en miettes à cause d'un connard.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 54 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je lui fis un petit sourire, fixant mon regard sur lui, lâchant mon collier pour me détendre un peu plus.

- J'ai l'impression de retrouver un peu de l'ancien Nate. Le Nate tellement gentil et patient. Qui voulait aider tout le monde. Qui arrivait à supporter mon caractère de merde.

Et il lui en fallait de la patience pour me supporter. Mais ce Nate avait disparu avec les années. Il était devenu plus aigri au fil du temps. Plus son mariage se dégradait et plus le Nate que j'aimais disparaissait. Ca faisait du bien de le retrouver, même si en ce moment je n'avais pas vraiment l'impression de mériter sa patience. Il aurait du tout abandonner. Notre histoire avait été vouée à l'échec depuis le début. Je m'étais battu et je m'étais cassé la gueule. Alors pourquoi risquait il la même chose? Mais je ne lui demanderais pas. Je connaissais déjà la réponse.

- Ce Nate là m'avait manqué...

Je lui souris à nouveau, écrasant ma cigarette que je venais de terminer.

- Mais je veux bien t'écouter quand même. Dis moi ce qui te manque.

Je le regardais, sirotant doucement ma bière en attendant sa réponse. Même si je souffrais toujours de cette situation, ou plutôt de tout ce qui s'était passé avant entre nous, je voulais quand même rester avec lui. Je me sentais bien avec lui. Et je n'avais pas menti, il me manquait. Il me manquait même terriblement. Malgré tout, je ne pouvais pas faire taire mes sentiments. Je l'aimais. Je l'aimerais toujours. Ca me faisait mal de l'avoir dans ma vie, mais je ne pouvais pas vivre sans lui. Surtout pas maintenant qu'il était dans la même ville que moi.



Contenu sponsorisé
Texas's secret [Monkeymama]
Page 54 sur 55
Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 53, 54, 55  Suivant
Sujets similaires
-
» MonkeyMama
» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
» Let me see through your demons, show me who you are without your mask [ft MonkeyMama]
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)
» Rien n'est jamais trop tard, même pour l'amour ft. Monkeymama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: