Le Deal du moment : -37%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
179.99 €

Partagez
 
 
 

 Texas's secret [Monkeymama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 27 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate n’avait jamais donné de signe de vie depuis que Matt avait quitté la chambre du motel ce soir-là. Pourquoi faire ? Ils avaient été l’un et l’autre parfaitement clairs, tout était dit. Il n’y avait rien à espérer de leur relation qui était purement et simplement vouée à l’échec. Pourtant, il n’avait pas pu s’empêcher de lui envoyer une invitation à son mariage. Il l’avait lui-même signé, avec le dernier espoir de le voir quitter sa ferme pour fuir avec lui. Les préparatifs d’un mariage étaient si rébarbatifs, Nate l’avait pris à ses dépends. Heureusement, le plus gros des préparatifs avait été dirigé par sa future épouse et ses témoins. Nate n’avait que très peu participé et ça n’avait aucunement éveillé les soupçons. N’est-ce pas logique qu’un homme agisse ainsi ? Lors de cette année qui s’était écoulée entre sa dernière rencontre avec Matt et son mariage, Nate avait énormément travaillé. Il avait emménagé avec Alison dans un petit appartement de ville et ces frais supplémentaires l’avaient contraint à vouloir toujours plus d’argent. Il était finalement parvenu à être parfaitement normal. Ou à le paraitre en tout cas. Il avait une gentille et jolie fiancée, une situation enviable, des amis avec qui faire passer le temps le week-end… Mais il n’était pas heureux. Pas à un seul moment dans cette poursuite du bonheur, Nate ne s’était senti heureux. Il était vide, totalement creux, mais là encore il savait faire semblant d’être content. Il souriait et personne ne semblait voir que ses sourires n’étaient pas sincères. Même sa mère n’y voyait que du feu. Il faut dire que depuis l’annonce de ses fiançailles, elle avait plusieurs fois frôlé l’hystérie tant elle se réjouissait de savoir son fils enfin en ménage. Elle voyait déjà ses petits enfants gambader dans la maison familiale, elle avait enfin un but dans la vie. Elle en était complètement aveuglée.
Et le jour J était arrivé. Nate portait un de ces costumes sur mesure impeccable des grandes occasions. Il était seul, dans une des salles arrières de l’église et il avait du mal à garder la face. Devant le miroir, il contemplait le bel hypocrite qu’il était. Comment est-ce qu’il avait pu devenir cette personne ? Il passait sa vie à mentir. D’une voix las, il récitait ses voeux qu’il avait appris par coeur pour l’occasion. Il ne pouvait pas laisser de place au spontané… parce qu’il n’y avait rien de spontané dans son union avec Alison Jones. Il avait fait un choix et, heureusement pour lui, Alison était une femme absolument formidable. Elle était gentille et drôle, elle n’était pas trop regardante sur l’heure à laquelle il rentrait à la maison et surtout… sa libido était tout ce qu’il y avait de plus normale. Et pourtant. Il n’avait aucune foutue envie de se marier. Il fut interrompu dans ses pensées par l’arrivée de sa mère, tout sourire, qui vint l’enlacer. « Qu’est-ce que je suis fière de toi, mon Nate. » Oh ça oui, Nate le savait. Ça faisait presque un an qu’elle lui répétait à chaque fois qu’ils se voyaient. Si elle savait à quel point, lui, n’était pas fier. Mais Nate avait sourit, il commençait à maitriser l’art d’être quelqu’un d’autre. « Tu es très beau. On croirait voir ton père. » qu’elle avait rajouté en croisant son regard dans le miroir. Son père… Manquait plus que lui pour se sentir encore plus minable. Mais, malgré tout, Nate avait sourit. Les cloches sonnaient, il était l’heure. « Oh mon Dieu, je vais vite retourner à ma place ! » que sa mère gloussa en s’éclipsant de nouveau. Il n’y avait plus de retour en arrière possible : Nate allait se marier. Avant de sortir de la pièce, il n’avait eu qu’une seule pensée : est-ce que Matt serait là ?
Et il était là. Il fut quasiment la première personne que Nate vit puisqu’il avait commencé son ascension jusqu’à l’hôtel depuis le fond de l’église. Nate se sentit foudroyé sur place. Il était là et il était aussi beau que dans son souvenir. Est-ce qu’il était venu lui dire qu’ils allaient pouvoir être ensemble ? Un rapide coup d’oeil autour du cowboy lui apprit que non. Il était venu avec son père. Comment se faisait-il qu’il soit là, lui ? Et puis qui n’était pas là, de toute façon ? Alison avait littéralement invité la ville entière et plus encore. L’église était noire de monde. Du paraitre. Encore et toujours. En réalisant qu’il avait un moment d’absence, Nate se pressa. Il avait revêtu son plus beau sourire et bien que l’image de Matt présent dans la salle lui était resté en tête, il parvint à se frayer un chemin jusqu’à l’autel sans se décomposer. Il attendait maintenant l’arrivée d’Alison, sa mère pleurait déjà au premier rang en lui faisant des petits signes de mère attendrie. Son coeur s’était serré. Il avait beau s’être entrainé un million de fois, il ne savait pas s’il serait capable d’autant de mensonges devant Matt. Mais il n’avait pas eu le choix. Alison avait fait son entrée, son père au bras, et Nate avait du faire semblant d’être ébloui par sa beauté. Oh, elle était indéniablement très belle mais il n’avait rien d’un homme ébloui. Une fois qu’elle fut arrivée à son niveau, le pasteur commença son discours. Qu’est-ce que c’était long. Nate crut défaillir un millier de fois jusqu’au moment du consentement. « Oui, je le veux.» avait dit Alison d’une voix légèrement tremblante par l’émotion. « Oui, je le veux. » avait répété Nate comme un automate, l’esprit tout occupé par quelqu’un d’autre. Le pasteur avait demandé si quelqu’un s’opposait à l’union et après un silence horrible où Nate eut le temps d’espérer cent fois que Matt prenne la parole, il les déclara mari et femme. Nate avait passé une bague autour du doigt d’Alison, elle avait fait de même, et c’était bon. Ils étaient mariés. Nate prit le temps de contempler d’observer un instant sa main gauche dans celle d’Alison. Matt n’aurait jamais pu lui offrir tout ça… Alors pourquoi regrettait-il autant son choix ?
C’était trop tard.
Ils étaient sortis de l’église bras dessus bras dessous, Nate avait fait son possible pour ne pas croiser le regard de Matt. La salle des fêtes les attendait pour le vin d’honneur. Quand l’intégralité des convives eut un verre à la main, le bal des discours commença. Témoins, parents, frères et soeurs d’Alison… jusqu’à Nate. « Je voulais d’abord vous remercier d’avoir été si nombreux à faire le déplacement pour célébrer notre mariage. » Merci Matt, avait pensé amèrement Nate. Pourquoi était-il là ? Discrètement, il essayait de trouver son regard dans l’assemblée. Tous les regards étaient braqués sur lui mais il n’y avait qu’un seul et unique regard qui pouvait le déstabiliser : celui de Matt. « Dans la vie, certaines choses qui nous viennent comme des évidences. Alison en fut une. » Foutaises. Pourtant, Nate n’avait pas cillé. « Dès notre première rencontre, j’ai su que j’avais trouvé la femme de ma vie. » Et dire que Matt entendait tout ça… Nate avait envie de vomir. Sans se décomposer pour autant, il avait continué : « Alison, tu es ma meilleure amie et maintenant ma femme. Je ne pourrais imaginer ma vie sans toi. Merci pour tout ça. » Et il abrégea ce moment de torture pure et simple en levant son verre pour que tout le monde puisse enfin se désaltérer. Mais un détail ne lui échappa : Alison n’avait même pas trempé ses lèvres dans son verre. Comme dans un film d’horreur, il vit le reste de la scène au ralenti. A son tour, elle avait pris la parole et fait son discours qu’elle ponctua par une annonce sidérante : « … et je suis absolument comblée de vous apprendre que Nate et moi attendons notre premier enfant ! » Nate fut soufflé sur place, comme un énorme coup de poing qu’il se prenait en plein ventre. D’abord Matt était là, maintenant il apprenait par surprise qu’il allait être père devant lui… Comment est-ce que ça pouvait être pire ? Alison se jeta dans ses bras, Nate la serra machinalement en dissimulant son visage dans son cou pour cacher sa réaction. C’était pas possible. C’était un mauvais rêve et il allait se réveiller.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 31 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Peaky-blinders-cillian-murphy

Chaque instant qui passait était encore pire que le précédent. Je me disais que je ne pouvais souffrir davantage mais je me trompais. Ca avait commencé avec l'arrivée de Nate, si beau dans son costume. J'avais senti son regard se poser sur moi mais il n'avait pas fait demi tour. Il avait continué à s'avancer vers l'autel. Puis sa femme était arrivée, si belle dans sa robe blanche. Je n'arrivais même pas à la détester. Je la plaignais dans un sens et je l'enviais également. C'était elle qui allait passer sa vie avec lui. Mais il ne la regardait pas comme il me regardait. Ses regards chaleureux n'avaient été que pour moi, pendant ce fameux été. Son visage souriait mais ses yeux restaient inexpressifs et ça j'étais le seul à le voir.

C'était déjà horrible mais le moment de l'échange de leur voeux fut encore plus dur. Je les regardais se dire oui pour toujours. Je la regardais elle, contemplant béatement sa bague et son nouvel époux. Le rêve de toute une envie qui se concrétisait pour elle, le début de l'enfer pour moi. Tout le monde applaudit le joli petit couple et je fus obligé de me joindre au mouvement. Ils ne se rendaient pas compte de l'effort surhumain que j'avais produis pendant toute la cérémonie. Je m'étais retenu de dire quoi que ce soit. Je n'avais même pas ouvert ma gueule quand ils avaient demandé si quelqu'un s'opposait à leur union. Oui moi. Moi je m'y opposais. Je ne voulais pas le perdre comme ça. J'aurais voulu qu'il fasse demi tour en me voyant, qu'il me fasse de le suivre loin d'ici, qu'il me dise qu'il se foutait de ce que les gens racontaient sur lui, qu'il voulait m'attendre qu'on puisse trouver une façon de se construire un avenir. J'aurais pu mettre de l'argent de côté en attendant le départ de mon père. Il aurait fait pareil de son côté. Puis je me serais opposé à mes soeurs pour vendre cette maudite ferme. On aurait pris notre argent et on serait parti loin, là où personne ne nous aurait retrouvé, où personne ne nous aurait fait du mal. Mais je n'avais rien fait... il avait pris sa décision. Ca y est... Il l'avait épousé.

Et j'avais suivi le mouvement pour rejoindre la salle des fêtes où j'étais à ne justement pas faire la fête. Tout le monde y était allé de son petit discours à vomir. Oh ils étaient tellement mignons ensemble, un petit couple parfait et on leur souhaitait tout le bonheur du monde, pleins d'enfants et tout ça.

Le discours de Nate fut particulièrement horrible. Je me demandais si il pensait un seul des mots qu'il lui disait. L'aimait il sincèrement? Peut être que je me trompais. Ce n'était peut être pas une corvée pour lui de l'épouser. Il était peut être sincèrement heureux de le faire. Et son discours à elle me conforta dans cette idée. Si son discours à lui avait été dur, le sien à elle était encore pire. Elle rayonnait littéralement de bonheur quand elle annonça à l'assemblée qu'elle attendait son enfant. Pendant que son coeur à elle explosait de bonheur, le mien se brisait d'un coup. Il l'avait baisé et pas qu'une fois pour la mettre en cloque. Il avait donc fini par trouver le bonheur, mais pas avec moi. Il allait avoir sa petite famille avec sa jolie petite poupée. Et moi je me sentais mal. J'avais la tête qui tournait, envie de mourir. J'allais me trouver mal devant tout le monde et ça à cause de ce putain d'enfoiré.

Je me détournais rapidement et m'excusais auprès de mon père avant de quitter rapidement la salle. J'avais besoin d'air, vite, pour faire disparaitre le tournis qui me prenait. Je m'adossais contre un des murs de la salle, mes mains cherchant fébrilement une cigarette. La première bouffée fut une véritable délivrance. Je fermais les yeux, laissant la nicotine m'aider à retrouver mes esprits. Je vivais un véritable cauchemar.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 27 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate sentait un étau se resserre autour de sa cage thoracique. Il manquait d’air. Il était resté un moment blotti contre le cou d’Alison. Quand elle avait voulu s’échapper, il l’avait retenu. Il n’était pas prêt à montrer son visage, il n’avait pas eu le temps de revêtir son masque d’homme heureux et comblé. « Chéri, qu’est-ce que tu fais ? On est pas tout seul... » qu’elle avait murmuré à son oreille en essayant de se dégager une nouvelle fois. Nate s’était concentré du mieux qu’il pouvait. Il l’avait enfin lâché. Sur sa tête, aucune trace de sa peine. Il avait l’air profondément heureux. Tout ce qui le trahissait c’était la buée dans ses yeux mais elle passait aisément pour un signe de son émotion. C’était fantastique, qu’il entendait un peu partout autour de lui. Fantastique, oui. Il allait être père. Toute sa vie, il avait rêvé le jour où il serait père. Il aurait du être heureux. Fou de joie. Mais il ne l’était pas. Nate réalisa à ce moment-là qu’il avait fait une erreur monumentale. Il ne pouvait pas simuler la vie de quelqu’un de normal, il ne devrait pas être père malgré l’envie de paternité qu’il avait toujours eu. Matt avait raison. Il avait eu tort. D’ailleurs, où était-il, Matt ? Nate chercha le regard familier de l’homme qu’il aimait. En vain. Il n’était pas là. Il avala une gorgée de son champagne. Les gens fluctuaient autour d’Alison et lui pour les féliciter, il se sentait de plus en plus mal. Il n’était pas à sa place. Comment faisaient-ils tous pour ne pas se rendre compte qu’il était un imposteur ? Tout ça n’était qu’une supercherie. Il avala une autre gorgée de son champagne, l’alcool lui brulait la gorge. Combien de coupes lui faudrait-il pour être certain de tenir le choc ? Il n’en serait jamais capable. Après une dizaine de minutes à recevoir des félicitations à tout va, Nate prétexta le besoin d’aller aux toilettes pour s’éclipser. Il ne savait pas où était Matt mais il voulait le retrouver. Il en avait terriblement besoin. Son instinct lui souffla qu’il était dehors et ça ne manqua pas. Il était là. Nate aurait eu envie de se jeter dans ses bras. Il ne l’avait pas fait. C’était lui qui avait mis un point final à leur relation, il ne pouvait pas revenir comme ça à la première faiblesse. Il l’avait observé en silence, stupéfait, comme il aurait probablement observé un fantôme. Matt lui faisait un peu cet effet : il était le revenant du seul moment dans sa vie où il avait vraiment été heureux. Finalement, il s’avança. « T’en as une pour moi, s’il te plait ? » Et oui, Nate parlait bien de cigarette. La seule expérience qu’il avait de la cigarette, c’était le goût que ça laissait sur les lèvres de Matt. Peut-être qu’il aurait un peu l’impression de les retrouver, ces lèvres, s’il se mettait à fumer. Sur le moment en tout cas, ça lui avait paru être une bonne idée. Par on ne sait quel miracle, Matt lui tendit sa cigarette et Nate tira sa première bouffée avec hâte. Il avait immédiatement été pris d’une quinte de toux. « C’est dégueulasse, putain ! » qu’il s’était exclamé en reprenant son souffle. Mais il avait aussitôt recommencé avec plus de succès cette fois. Il plissa des yeux en s’éloignant doucement de la salle, attirant Matt avec lui d’un signe de la main. Clope à la bouche, il soupira. « Alors t’es venu… » Silence. « Ton père aussi. Sans le fusil cette fois. » Et Nate aurait adoré que ce trait d’humour le sauve mais il savait pertinemment que ce ne serait pas le cas. Il avait merdé comme jamais. Il soupira. Quoi qu’il dise de toute façon, c’était trop tard. « Je suis tellement désolé. » Son estomac était encore tout retourné. Il desserra légèrement le noeud papillon qui lui encerclait la gorge, comme si ça suffisait pour qu’il parvienne à respirer correctement de nouveau. « J’aurais jamais du faire ça. On avait déjà pas grand chose mais j’ai absolument tout fait foirer cette fois. » Le constat était terrible et amer. Il ne savait même pas pourquoi il lui disait tout ça maintenant. Ça changerait quoi ? Probablement rien. S’il avait été seulement marié, il aurait toujours pu divorcer même si c’était délicat… Mais maintenant qu’il allait être père ? C’était impossible. Son destin était tout scellé et aucun de ses regrets ne changerait ça. Son regard s’était perdu dans le vague. Malgré tout, ça lui faisait du bien d’être près de Matt. Il était le seul à le connaître vraiment ici, à tout savoir de son vrai visage. Il était le seul à qui il pouvait exprimer ses regrets.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 31 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Peaky-blinders-cillian-murphy

Il m'avait retrouvé. Il était bien la dernière personne que j'avais envie de voir en cet instant. Mais de toute façon cette soirée n'était qu'un longue liste de tortures alors une de plus ou une de moins... J'étais épuisé. Je n'avais plus la force de rien. S'il y avait eu quelque chose entre nous, c'était bel et bien terminé. Ce bébé était le coup de grâce.

Je me retournais vers lui et lui tendis la cigarette sans un mot. Je me retenais de rire en le voyant s'étrangler à moitié avec la cigarette. C'était le seul moment où j'avais esquissé un sourire. Je n'avais pas réagi à sa blague sur mon père. Je n'étais pas vraiment d'humeur à rire et encore moins sur un sujet aussi délicat que celui de mon père. J'avais juste répondu rapidement à sa question sur son invitation.

- Mon père est un ami de ton beau père. Il l'avait pris sous son aile quand il était un jeune pasteur.

Je baissais la tête alors qu'il commençait à me présenter ses excuses. J'aurais cru que ça me ferait du bien de les entendre mais c'était tout le contraire. Je me sentais juste vide en cet instant. Je l'avais définitivement perdu. C'était fini. Il n'y aurait plus jamais rien de possible entre nous. Il pouvait difficilement abandonner sa femme mais il aurait pu encore le faire. Mais abandonner son enfant... ça non c'était impossible. Ce n'était pas le genre de Nate.

- Je ne devrais pas te le dire mais... oh si je vais le dire. Je te l'avais bien dit.

Je me retournais, pour lui faire face. Il m'avait entrainé encore plus à l'écart des invités. On pourrait parler au moins un peu au calme sans être entendu par qui que ce soit. Je le regardais, le foudroyant du regard.

- Je t'avais dit de ne pas le faire. Que ça prendrait du temps mais qu'on pouvait au moins espérer quelque chose encore, si on restait ensemble. Mais tu n'en as fait qu'à ta tête. Tu m'as fait passer pour le connard de l'histoire. Tu te plaignais de moi, comme si c'était moi qui te poussait à épouser cette fille. Tu vas aussi me dire que c'est de ma faute si tu as été obligé de la baiser? La vérité c'est que c'est toi Nate qui a décidé de l'épouser. C'est toi qui a tiré un trait sur ce qu'on aurait pu vivre. Assume le maintenant et ne viens pas me pleurnicher dessus.


Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 27 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Le père de Matt était un ami du beau-père de Nate. Le nouveau marié accusa la nouvelle avec un regard incrédule. Le monde était donc si petit que ça. Comme quoi, tout le ramenait forcément à Matt. Il avait été la seule personne qu’il avait eu envie de voir après tout ça et on ne pouvait pas dire que l’envie soit partagée. Nate ne lui en voulait pas. Comment il réagirait à sa place ? Il aurait certainement exigé de ne plus jamais le voir. Matt avait au moins la délicatesse de ne pas l’envoyer sur les roses. En même temps… C’était son mariage, il aurait été difficile de l’en chasser. Que Nate le veuille ou non, il y avait un paquet de gens qui attendrait son retour pour fêter son mariage jusqu’au petit matin. Mais pas tout de suite. Il devait d’abord se calmer, l’envie qu’il avait de dégobiller devait passer. Nate s’était platement excusé. Il venait de foutre sa vie en l’air… Et celle de ce bébé à venir. Comment pourrait-il être un bon père s’il était déjà une personne aux valeurs discutables ? Il aurait du choisir l’amour. Dans tous les films, les héros finissent toujours par choisir l’amour. Pas la sécurité ou le confort. L’amour. Quel con, Nate avait envie de se cogner la tête contre le premier mur qu’il trouverait. Mais ça ne changerait rien. Les dés avaient été lancés, les jeux étaient faits. Matt lui faisait la morale comme s’il était le pire des imbéciles et il n’avait pas franchement tort. Ses yeux tels deux éclairs vinrent le frapper en plein coeur. Il avait raison. Nate n’avait absolument rien à dire, aucun argument pour se défendre. « T’as raison. » qu’il avait articulé après avoir pris une autre bouffée de nicotine. Après réflexion, c’était pas si mal ce truc. Quelque chose dans ce geste l’apaisait. Du dos de la main, il se frotta le front. « C’est moi le connard dans l’histoire. » Il avait détourné le regard, ses yeux contemplaient de loin la salle des fêtes où tout le monde se réjouissait pour son mariage. Tout le monde sauf lui. Et Matt, à l’évidence. « Je vais pas pleurnicher ou même me trouver des excuses. Ça servirait à quoi ? » Un gouffre abyssal semblait s’ouvrir sous ses pieds et Nate s’y enfonçait. Est-ce qu’il pouvait fuir son propre mariage ? Impossible. Tôt ou tard, il devra y retourner, remettre un sourire sur son visage et faire semblant de vivre le plus beau jour de sa vie. « Je vais avoir un enfant. » Et on sentait la panique dans son ton, la même panique qui lui nouait la gorge. « Tu vois j’ai bêtement cru que si elle tombait enceinte, je serai tellement heureux d’être père que ça effacerait tout. Ça t’effacerait toi. » Son regard avait retrouvé celui de Matt. Nate était en pleine conscience, il savait ce qu’il disait. « Mais pas du tout. Rien ne t’efface. Aucune fille, aucun mariage, aucun bébé. » Un ricanement nerveux s’était échappé de ses lèvres. Nate se trouvait risible. Il fit valser sa cigarette réduite en cendres plus loin. « Et j’ai du attendre que ça soit trop tard pour m’en rendre compte. Quel putain de connard je suis. » Nate marqua une pause. « T’as eu tort, toi aussi… Tu me trouvais parfait. Je suis même pas proche de l’être. » Et sur ce constat effroyable, Nate s’était arrêté de parler.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 31 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Peaky-blinders-cillian-murphy

Ainsi donc il avait voulu m'effacer, m'oublier dans les bras de cette femme, en ayant un enfant... J'avais laissé tomber cette idée depuis longtemps de mon côté. J'avais fini par comprendre que jamais je ne pourrais l'oublier. Je l'avais dans la peau. Je ne cessais de penser à lui. Alors je m'étais fait une raison. Je m'étais résigné à ne pas l'avoir, à le perdre. Je n'avais pas le choix de toute façon. Mais il ne se passait pas une nuit sans que je me couche en pensant à lui. Et il était hors de question que je me force, que je vive dans une comédie pour tenter de l'oublier. Ca ne marcherait pas. Ca ne pourrait jamais marcher. Il n'y avait que lui. Il avait apporté toutes les réponses aux questions que je me posais avant de le connaitre. Pourquoi je ne trouvais pas une femme qui me convenait? Pourquoi je n'étais à l'aise dans aucune relation? Pourquoi draguer une femme, coucher avec elle était une vraie épreuve? Je n'étais pas normal parce qu'il n'y avait qu'avec lui que je me sentais bien.

Alors comment pourrais je effacer ça? Oublier la seule personne qui me faisait me sentir moi même, heureux et entier?

Et il était là à côté de moi, à se maudire, à regretter ses choix. Chaque mots qu'il prononçait ne faisait qu'accentuer ma colère. Je lui avais dit tout ça. Je lui avais demandé de ne pas l'épouser. Je ne lui avais pas promis une vie parfaite je le reconnaissais. Je lui avais juste promis d'essayer, de faire un sorte qu'un jour ça marche, de m'accrocher pour lui. Mais il avait envoyé balader tout ça pour m'oublier avec sa femme et leur gosse. Il avait réduit mon coeur en miettes, détruit tout mes espoirs d'être un jour ensemble. Je n'allais pas le plaindre quand il ne faisait que me faire souffrir un peu plus à chaque instant.

- Quand tu es venu... j'ai cru que tu venais mettre un point final à tout ça. Mais quand tu... quand on a... je me suis dit que je m'étais trompé, que je t'avais mal jugé, que tu étais toujours le Nate que j'avais connu, le rêveur, l'idéaliste qui voulait s'accrochait malgré tous les obstacles qui se dressent devant nous. Et tu m'as redonné espoir. Si toi tu avais encore la force de t'accrocher alors je me devais de faire de même. Même si on ne se voyait qu'une ou deux fois par an ce n'était pas grave, tant que je pouvais te voir...

Qu'est ce que j'avais pu être con à ce moment là. Ca n'avait pas duré longtemps mais pendant quelques minutes j'avais eu cet espoir ridicule.

- Puis tu as parlé d'elle. Et j'ai compris que j'avais été con. Tu ne revenais pas vers moi. Ce n'était même pas juste pour me dire adieu. Tu venais m'annoncer que tu partais avec une et me rendre responsable de ça. Pauvre petit Nate à qui sa maman met la pression.

Je fis une fausse moue ironique. Je ne pouvais plus le plaindre en cet instant. J'étais beaucoup trop en colère pour ça.

- Je ne peux pas le comprendre moi c'est certain. Personne ne me met la pression. Mon père tout à l'heure n'était pas du tout entrain de parler de moi avec ton père, parlant tranquillement devant moi comme si je n'étais pas là. Ooooh j'aimerais tellement que mon fils se trouve une gentille fille comme votre Alison. A trente et un ans, il n'est toujours pas marié ce con. Mais ça n'a rien d'étonnant, tant qu'il aura un caractère de merde comme il a, jamais personne ne voudra de lui. Il n'a pas tord sur ce dernier point. Personne ne voudra de moi.

Je le regardais durement. Je me foutais des femmes. J'aurais juste voulu que lui s'accroche pour moi.

Je me redressais, balançant mon mégot de cigarette un peu plus loin. Je me rapprochais de lui, le regardant durement.

- Toutes mes félicitations pour ton mariage et ton bébé. J'espère que tu seras heureux et que tout ça parviendra à m'effacer, comme tu le voulais.

Je passais devant lui et retournais à la fête. J'avais besoin d'un verre de toute urgence. J'allais au bar et me pris un whisky que je descendis cul sec avant de prendre un second pour rejoindre ma table aux côtés de mon père. Et qui retrouvais je là? Sa mère bien sur, discutant avec mon père qui encore une fois se plaignait de mon célibat.

Quelle soirée...




Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 27 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate en venait à regretter le jour où ils avaient quitté la ferme. Ce qu’il avait été bien cet été-là… Magique. Nate donnerait tout ce qu’il a pour pouvoir y retourner. Même si c’était qu’un jour ou deux. C’était une période heureuse de sa vie qu’il ne connaitre plus jamais. Maintenant qu’il était marié et bientôt père, Matt lui avait filé définitivement entre les doigts. Et si c’était ce qu’il avait voulu, il se rendait compte aujourd’hui à quel point ça le faisait souffrir. Il ne serait jamais heureux avec femme et enfants. L’aurait-il été avec Matt ? A se cacher de peur d’être jugé ? Ou pire ? Il ne le saurait jamais. Il ne s’était pas donné les moyens d’au moins essayer. Le problème à l’époque où Matt le lui avait proposé c’est que Nate voulait tout… Ou rien. Il ne voulait pas d’une relation clandestine, il voulait se réveiller chaque jour auprès de Matt comme il le faisait avec Alison aujourd’hui. Mais il avait eu tort. Il avait manqué de réalisme. Il s’était précipité dans un mariage qu’il avait espéré salvateur mais qui ne l’était absolument pas. Il avait enfin épousé la normalité que tout le monde exigeait de lui et maintenant qu’il comblait les attentes de tous, Nate se sentait plus mal que jamais. Le bébé à naitre fut la goutte d’eau. Il ne pouvait absolument plus faire machine arrière. Il était menotté à Alison, à cette vie qu’il aurait tant aimé vouloir mais dont il ne voulait pas. Et il essuyait la colère de Matt en retour, ultime coup de poignard dans son coeur qui s’était comme arrêté de battre. Nate l’écoutait dans un silence religieux, incapable de le contredire. Matt ne faisait dire que la vérité. Nate sentait ses entrailles se tordre dans tous les sens, il se mordillait nerveusement la lèvre. Il n’était pas d’accord avec Matt. Bien sûr que quelqu’un voudrait de lui… s’il essayait. Nate aurait voulu de lui… Nate voulait de lui. Il l’aimait tellement qu’il lui était bien impensable de s’imaginer que personne d’autre ne puisse voir à quel point il était exceptionnel. Fut une époque, Matt trouvait Nate exceptionnel aussi. Aujourd’hui, il ne représentait que déception à ses yeux, Nate pouvait le voir dans son regard. Il s’était approché pour le toiser une dernière fois, le félicitant pour son mariage et pour le bébé. Nate n’avait même pas tenté de le rattraper. Comment aurait-il pu après tout ça ? Il avait tous les droits de tourner les talons comme il l’avait lui-même fait un an auparavant. Nate se demanda ensuite s’il n’était pas préférable de rester là. Mais c’était impossible. Toute une mascarade l’attendait dans la salle, une fête qu’il avait initiée en demandant Alison en mariage. C’était l’heure d’assumer mais d’abord, dans un geste rageur, il avait écrasé son poing contre le mur de la salle. « Mais quel abruti… » qu’il s’était lui-même insulté en voyant le sang s’échapper de ses phalanges égratignées. Il rentra à l’intérieur, attrapa la première serviette qu’il trouva pour arrêter l’hémorragie et quand le sang s’arrêta de couler il retourna à sa place… Auprès d’Alison. « T’en as mis du temps ! On t’attendait pour ouvrir le bal… » qu’elle le réprimanda gentiment sans se défaire de son sourire de fille de bonne famille. L’orchestre se mit à jouer un slow, Nate fit son possible pour ne pas soupirer. « La première danse. Bien sûr. Désolé. » Il attrapa la main de celle qui était désormais sa femme pour se diriger vers la piste de danse commencer leur premier slow en tant que mariés. « Tu n’as rien dit, Nate… Pour le bébé. Tu n’es pas content ? » Il empêcha son justesse son regard de chercher Matt à travers l’assemblée. Il n’était pas vraiment là et même avec le plus beau de ses sourires, Alison e voyait. « Bien sûr que je suis content. C’est merveilleux. » Mensonge qu’il appuya avec un baiser tendre sur le front de sa femme. Foutu pour foutu, autant tout donner. S’il ne pouvait pas lui être honnête, il pouvait bien au moins faire semblant d’être fou d’elle.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 31 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Peaky-blinders-cillian-murphy

Et un énième verre... j'avais arrêté de les compter. J'avais mangé un petit peu, vraiment délicieux le poulet. Il n'y avait pas à dire le mariage était vraiment somptueux. Ca se voyait que ce petit con faisait de l'argent à vendre des voitures. Il aurait sûrement la jolie maison avec les enfants jouant dans le jardin et sa femme qui l'attendrait en lui préparant un délicieux repas. Putain d'enfoiré de Nate.

Je finis par me lever alors que le gentil petit couple se mettait à danser. J'en avais assez des conversations à ma table, des reproches que mon père ne tentait même pas de dissimulé. Et ma père qui donnait raison à tout ce qu'il disait. Oh ben oui elle avait connu ça. Elle avait eu peur qu'il n'arrive la même chose à Nate mais heureusement elle avait su le pousser dans les bras de la merveilleuse Alison. Si il était heureux aujourd'hui c'était grâce à elle. Ben oui bien sur, elle savait mieux que Nate ce qui était bon pour lui. Elle était sa mère après tout.

Je me dirigeais vers la table des demoiselles d'honneur. En général elles devaient quasiment toutes être désespérées parce que ce n'était pas elle à qui on venait de passer la bague au doigt. J'en cherchais une, pas la plus jolie elle serait trop difficile, mais pas la plus moche non plus. Si je voulais pouvoir le faire chier il ne fallait pas que je prenne une mocheté non plus. Je finis par trouver la jeune fille parfaite, des cheveux bruns, un visage en forme de coeur. Je me forçais à lui sourire en l'invitant à danser. Elle accepta, pour mon plus grand soulagement.

Je l'entrainais sur la piste de danse, entamant un slow avec elle. Je veillais à ce que les jeunes mariés nous voient bien. Qu'il me voit entrain de discuter avec elle. Elle était chiante, oh putain oui. Elle avait vécu toute sa vie dans une petite ferme. Elle était la petite dernière de la famille, tout ces frères et soeurs avaient fait de bon mariages elle rêvait de faire la même chose, de trouver un gars gentil qui prendrait soin d'elle. Je sentais à ses sourires aguicheurs qu'elle avait dans la tête que je pourrais bien être le parfait candidat. Tout ça parce que je l'avais invité à diner... Je préférerais encore me faire piétiner par une de mes vaches que d'être avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 27 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Et Nate tournait avec sa jolie mariée sur la piste de danse. Tout son monde s’écroulait autour de lui mais il évoluait sur la piste de danse avec la lenteur qu’exigeait le slow. Il avait envie de crever mais il souriait. Qu’est-ce qu’il pouvait faire d’autre ? Il avait signé pour ça. Par moment, son regard s’échappait de celui de son épouse pour chercher le bleu azur des yeux de Matt. Il aurait tellement aimé être plus courageux que ça. Dans le fond, c’était juste ça : il avait manqué de courage. Il ne s’était pas vu aller à l’encontre de tout son entourage, en tout cas pas pour vivre d’une à deux rencontres par an. S’ils avaient pu être ensemble… Vraiment ensemble, ça aurait peut-être tout changé. Mais en attendant c’était bien à Alison qu’il avait juré amour, fidélité, et protection. Et comme si ça n’avait pas été assez dur, il avait fallu que Matt soit là pour être spectateur d’absolument tout. Ils étaient peut-être bien les deux seules personnes à souffrir à ce mariage. De toute leur histoire, ça restera indéniable le pire souvenir pour Nate. Visiblement, ça ne faisait que commencer puisque Matt apparu sur la piste de danse avec une des demoiselles d’honneur dans les bras. Alison n’avait même pas remarqué à quel point Nate avait été interpellé. Comment aurait-elle pu ? Elle était bien trop occupée à envoyer des sourires à l’assemblée par dessus son épaule. Paraitre, c’était quelque chose qu’elle aimait faire également. Elle avait au moins ça en commun avec Nate. Ils avaient l’air de bien discuter et Nate fit la désagréable expérience de la jalousie. Pour la toute première fois, il était dingue de jalousie. En essayant de ne pas montrer qu’il les fixait, il tentait de lire sur leurs lèvres. Que se disaient-ils ? Est-ce qu’il y avait une chance qu’il lui plaise ? A en croire ses sourires aguicheurs, c’était le cas. Comment est-ce que Nate pouvait lui en vouloir ? Après tout, il était le premier à être sensible aux charmes de Matt. Et ça le rendait dingue. Chaque seconde qui passait accentuait son besoin irrépressible de les séparer. Rapidement, il établit un stratagème. Brusquement, il écarta Alison de leur trajectoire initiale pour aller voir Matt et sa compagne. Elle lui lança un regard surpris mais Nate ne se justifia pas. Arrivés près d’eux, il s’empressa de dire : « Alison, je te présente Matt, un ancien collègue à moi. » Cette dernière retrouva une contenance après un dernier regard interloqué pour son époux. « Vous avez travaillé au garage ensemble ? » Nate secoua la tête. « Non, du temps où j’étais cowboy. » C’était devenu dur à croire tant il s’était embourgeoisé mais, oui, fut un temps Nate mettait les deux mains dans la merde. « Matt est un excellent danseur, je suis sûr qu’il adorerait t’emmener faire quelques pas pendant que je lui emprunte ta cousine. » Ouf, c’était moins une, il avait réussit à les séparer. Nate se félicita intérieurement alors que Matt repartait avec sa femme et lui avec la cousine de celle-ci. Oh, la conversation qui suivit fut d’un ennui terrible mais Nate ne pouvait pas être plus soulagé. Voilà donc ce que Matt devait ressentir en le voyant avec Alison… En pire, évidemment.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 31 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Peaky-blinders-cillian-murphy

Le petit con. J'étais certain qu'il m'avait vu. Il ne serait pas venu me piquer l'air de rien ma cavalière sinon. Il se disait que si je dansais avec sa femme il ne risquerait rien, que j'arrêterais de draguer la demoiselle d'honneur. C'était si facile de le rendre jaloux... au moins il se rendait un petit peu compte de ce que j'éprouvais. Je ne faisais que danser avec une jeune femme et déjà il était mal. Alors s'imaginait il un peu ce que je ressentais? Lui il l'avait épousé. Je devais supporter de le voir l'embrasser, savoir que chaque soir il se couchait à ses côtés, il l'enlaçait, il la baisait. Et il la baisait tellement bien qu'elle en était tombé enceinte. Ce qu'il endurait là n'était rien comparé à ce que j'éprouvais mais au moins ça me faisait un peu de bien de le voir souffrir.

Je souris alors qu'il faisait les présentations auprès de sa femme.

- Oui lui et moi on a passé tout un été à transpirer côte à côte.

Nouveau sourire innocent alors que je prenais sa femme dans mes bras et que je partais avec elle. Je commençais à devenir aussi fort que lui pour les sourires hypocrites, à moins que le mien ne fasse un peu flippé. En tout cas l'alcool aidait bien à me détendre. Je devrais peut être boire plus souvent.

Je la laissais discuter de tout et de rien, enfin surtout du bonheur qu'elle ressentait, de combien son nouveau mari était merveilleux. Oh ça... elle n'imaginait pas à quel point je le savais. Je finis par réussir à me débarrasser d'elle en la mettant dans les bras de son père. Je récupérais la mère de Nate dans les bras et repartis danser avec elle. Et à nouveau elle recommençait la même discussion qu'à table. J'étais si charmant, pourquoi est ce que je ne me trouvais pas une gentille fille? Je ferais mieux de retourner danser avec la cousine de la mariée, elle était adorable et très bonne cuisinière. Il me fallait une femme comme ça.

- Votre fils me l'a enlevé des bras, ça vous ennuie si je vous laisse aller danser avec lui pour retourner avec cette si charmante jeune femme?

"Oooh mais bien entendu. Et j'espère que dans quelques mois, nous danserons à votre mariage à tous les deux."

Je la laissais se faire ses idées toute seule avant de me rapprocher de Nate et de la cousine. Sa mère quitta mes bras en souriant et alla pousser la cousine dans mes bras.

"Je récupère mon fils. Je rêvais depuis tellement longtemps de pouvoir danser à ton mariage mon chéri."

Je repartis avec la cousine, faisant un sourire ironique à Nate. Je me penchais l'air de rien à son oreille, mes lèvres frolant sa peau. Je lui proposais d'aller faire une petite balade au clair de lune, loin de l'agitation ambiante. Qu'il s'imagine ce qu'il voulait le Nate...


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Texas's secret [Monkeymama] - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Texas's secret [Monkeymama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: