Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

Partagez
 
 
 

 Texas's secret [Monkeymama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 17 ... 21  Suivant
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 26 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate n’en pouvait plus. Se retenir de retrouver les lèvres de Matt plus longtemps était inhumain. Il lui avait tellement manqué, il avait cru en crever plus d’une fois. Mais il était encore là et, enfin, il le retrouvait. Ce n’était pas un rêve, cet été à la ferme, ce n’était pas une erreur de parcours non plus. Nate en était plus sûr que jamais. Il le dévorait. L’éventualité que Matt le rejète lui avait à peine traversé l’esprit. Ce n’était pas arrivé. Il avait répondu à son baiser avec la même ferveur qu’il y mettait. C’était fort. Et un brin désespéré aussi. Tout allait très vite et Nate se retrouva sur le lit avec Matt à califourchon sur lui en un clin d’oeil. Submergé par son désir, il avait du mal à trouver sa respiration. Son souffle s’était fait court, il vibrait pour la première fois depuis un an et il le devait entièrement à Matt. Il parcourait son corps de ses mains avec envie. Son contact était terriblement familier, Nate avait un million de souvenirs en tête. Matt ne s’était pas prié pour le faire sien et si c’était doux au départ, la cadence ne tarda pas à s’accélérer arrachant à Nate des gémissements de plaisir. Quand leurs retrouvailles prirent fin, Nate se retrouva dans les bras de Matt. Avant, il y trouvait un apaisement sans faille. Aujourd’hui… Il se sentait incroyablement mal. Oh, il avait adoré. Ce n’était pas le problème. Mais la véritable raison de sa venue ici lui revenait en pleine tête. Matt était si tendre, si doux. A chaque baiser, Nate fermait les yeux. Il avait terriblement peur de tout gâcher. Il aurait du lui dire avant mais… Ce ne serait peut-être jamais arrivé s’il lui avait tout de suite dit. Ça s’était tellement bien passé. Comme une évidence. Est-ce que cela pouvait signifier qu’il y avait un avenir commun pour eux ? L’espoir avait augmenté en Nate, en même temps que son inquiétude avait grandit. « Tu peux pas savoir à quel point tu m’as manqué aussi. » Il embrassa le torse de son amant, fit glisser du bout des doigts sa peau sous ses doigts. Il cherchait le courage de lui dire mais il avait beau retourner la situation dans tous les sens, il n’y aurait jamais de bon moment. « J’ai un truc à te dire… » Nate déglutit. Il serra Matt contre lui de toutes ses forces, conscient qu’il pourrait le perdre définitivement l’instant d’après. « Si je suis venu c’est parce que… Je voulais savoir si t’avais pas une solution, finalement, pour qu’on soit ensemble. » Il releva les yeux vers Matt, plongeant son regard dans le sien. Pourquoi ça faisait déjà si mal ? « Parce qu’il y a cette fille… Alison. » Nate baissa le regard, honteux. « Je prévois de la demander en mariage. A part si… » Inconsciemment, ses mains s’étaient crispées sur Matt telles des lianes qui l’empêcheraient de s’échapper. Il soupira. « A part si tu penses qu’on peut être ensemble. T’as un seul mot à dire et je lâche tout. » C’était dit. Ça lui avait demandé un effort surhumain mais c’était dit. Il n’avait plus qu’à attendre, la boule au ventre, la réaction de Matt.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 30 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je me sentais bien là. Je me retrouvais à nouveau comme l'été précédent. On était dans notre petite bulle tous les deux, enfermés dans ce motel. J'oubliais le monde extérieur, cette vie qui nous empêchait de pouvoir vivre ensemble tous les jours. Je ne voulais pas penser à tout ça, je voulais juste rester avec lui dans mes bras. Je n'arrivais pas à croire qu'il ait fait tant de route pour qu'on puisse se revoir. Il était incroyable. Il n'abandonnait jamais...

Puis ce fut la douche froide...

Toutes mes petites illusions s'envolèrent bien vite. Il était vraiment venu me parler. Et c'était pire que ce que j'avais cru. Oh il n'était pas seulement venu me dire adieu comme je l'avais deviné. Non il venait me torturer en plus de ça. Alison... cette poufiasse d'Alison que j'avais maudit plus d'une fois dans mes cauchemars. Elle était bien réelle. Il se la tapait. Il comptait même l'épouser. Et il venait me sortir ça, là comme ça, après qu'on ait baisé ensemble.

Je le repoussais et me levais du lit pour aller à la recherche de mes vêtements et me rhabiller. On n'était pas resté très longtemps dans notre petite bulle... juste le temps d'une baise. C'était donc ça qu'il voulait? Une dernière baise avant d'aller épouser sa salope?

- Tu veux que je te dise quoi Nate? Tu as vu où je vis. Tu crois que mon père accepterait qu'on vive tous les deux là bas avec lui? Et tu crois que je pourrais le laisser? Il est pas en état de s'occuper de lui et il ne quittera jamais la ferme. Il y est né et il compte bien y mourir. Et même si je le laissais je ferais quoi? J'irais vivre avec ta mère et toi? J'attendrais bien sagement que tu rentres du boulot? Soit réaliste Nate.

Il n'y avait aucun avenir possible pour nous. Il le savait très bien. Il ne songerait pas à l'épouser si il pensait vraiment que quelque chose était possible entre nous.

Je terminais de m'habiller à gestes rageurs. Je lui en voulais. Je lui en voulais d'avoir tout gâché, d'avoir foutu en l'air nos retrouvailles pour parler d'elle. Je lui en voulais à lui mais aussi à elle de me le prendre comme ça, d'avoir avec lui ce que je ne pourrais jamais avoir.

- Casse toi. Va l'épouser et lui faire des mômes si c'est ce que tu veux. Mais si tu l'épouses... ce ne sera plus la peine de revenir...

Je ne voulais pas être ce genre de gars, qui se mettait en travers d'un mariage. Je venais même de le faire contre ma volonté. J'avais gardé une bonne partie des valeurs que m'avait transmis mon père. Et le mariage c'était sacré. Tromper sa femme et qui plus est avec un homme... c'était pire que tout.

Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 26 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Et ce que Nate pressentait arriva. Matt avait bondit sur ses deux jambes pour se rhabiller, le repoussant au passage. Nate avait gardé la tête baissée, trop abattu sur le moment pour réagir. Il se sentait minable. Il regrettait finalement de le lui avoir dit, il aurait bien aimé profiter de cette accalmie un peu plus longtemps. Mais il lui devait la vérité. Il aurait aimé que Matt fasse preuve d’honnêteté avec lui également, même si ça faisait mal. Et ça faisait mal. Un mal de chien, un mal à crever. Nate avait la gorgé serrée par l’émotion. Avec plus de lenteur que Matt, il avait enfilé ses sous-vêtements lui aussi. Ils allaient vraiment se quitter sur cette note ? Et puis Matt s’était mis à parler et c’était comme un coup de poignard que Nate prenait en pleine poitrine. Être réaliste, ça faisait un an qu’il ne faisait que ça. Il avait fait tout ce que la réalité de la vie exigeait de lui, jusqu’à songer à se marier. Nate n’avait aucune envie d’être réaliste. Ce qu’il voulait, ce n’était peut-être pas très réaliste mais il était certain que c’était possible. Peu importe le prix d’ailleurs, il serait prêt à tout pour être avec Matt. Son amant était entièrement rhabillé, il avait à peine commencé à mettre sa chemise. « Ce que je veux Matt ?! Ce que je veux ?! » Il n’était pas en colère, Nate, mais sa déception l’avait poussé à s’emporter à son tour. « C’est ce que tu penses ? Que j’ai envie de me marier avec elle ? » Il avait enfilé son pantalon et s’était dirigé vers la porte, barrant le passage à Matt. Il était hors de question qu’il s’en aille, hors de question qu’il parte sans entendre ce que Nate avait à dire. « Est-ce que t’as seulement idée à quel point c’est dur d’être moi ? Chaque putain de personne que je rencontre attend quelque chose de moi. C’est pas juste ma mère que j’ai sur le dos, Matt… C’est littéralement tout le monde ! Tu sais ce que les gens se diraient si j’avais pas Alison ? » Son regard ricochait sur le sien, prêt à faire face à sa fureur. « Ils se diraient que je suis pas normal et il faudrait combien de temps avant qu’ils se mettent à penser que je suis homo, hein ? A ton avis ?! » Et il aurait été si bon de faire un retour en arrière, de revenir au moment où tout ce qui comptait c’est qu’ils soient ensemble. « Je suis pas toi, Matt. Je vis pas dans une ferme, ma mère n’attend pas les visiteurs avec un putain de fusil chargé. Tout le monde attend que je sois normal. Et tout ce que je fais, vraiment… C’est juste essayer de l’être. Mais je le serai jamais, tu sais ? » Il s’était légèrement radoucit, se risquant même à attraper le bras de Matt dans un geste qui se voulait tendre. « Il y a pas un foutu jour qui soit passé sans que je me dise que je gâchais ma vie loin de toi. Pas un. J’ai pas de solution pour nous. Pas de baguette magique mais je te promets que je ferai tout pour que ça marche. Tout. » Il avait haussé les épaules, chuchotant presque la suite : « Mais je peux pas me battre tout seul. » Et il avait l’impression de se revoir, un an auparavant, à le supplier de ne pas mettre un terme à la seule chose qui le rendait heureux sur cette Terre.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 30 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je restais à le foudroyer du regard. J'écoutais ce qu'il disait mais ma colère ne se calmait pas. C'était moi qui lui avait toujours dit qu'il n'y avait pas de solution pour nous, que ça ne pourrait jamais marcher. Et c'était maintenant que monsieur s'en rendait compte, que le regard des gens allaient peser sur nous toute notre vie, encore plus si on venait à vivre ensemble. Si déjà il se plaignait qu'on se pose des questions sur lui parce qu'il était célibataire, ce serait encore pire si jamais il vivait seulement avec un mec.

- Tu feras tout pour que ça marche? Mais comment tu veux que ça marche au juste Nate? Tu lui diras quoi à ta femme quand tu viendras me baiser? Comment tu lui expliqueras ça? Tu comptes venir me voir une fois par an pour une petite baise annuelle c'est ça?

Quel genre de vie est ce qu'il voulait au juste? Et quel genre de vie est ce qu'il allait offrir à sa pauvre femme. Elle n'y était pour rien dans l'histoire. Elle n'était pas responsable du fait qu'on ne soit pas normal lui et moi, qu'on n'arrive pas à aimer normalement une femme. Mais au moins en restant célibataire je ne faisais de mal à personne, c'était beaucoup mieux ainsi.

- Tu crois que je ne les ai pas les remarques aussi? Tu crois que mon père ne me fait pas tous les jours des remarques parce qu'il n'y a pas de femme chez nous? Tu penses que les gens ne se questionnent pas, que je ne les entends pas parler dans mon dos?

Je me mis à imiter les voix des vieilles coincées de notre paroisse.

- Mais comment ça se fait qu'il est seul? Oh rien de surprenant avec son caractère. Il ferait mieux de s'arranger un petit peu, ce n'est pas normal de rester seul comme ça, enfermé dans sa ferme.

Il me bloquait la sortie, à croire que ça lui plaisait qu'on soit entrain de s'engueuler. Je me demandais même pourquoi il était venu me voir. Il n'avait qu'à l'épouser directement sa pouffe.

- Alors oui je sais la pression qu'on ressent. Ne pense pas que tu es le seul à souffrir de cette situation. J'essaie juste de ne pas faire souffrir quelqu'un d'autre.

Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 26 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Matt était furieux et ça brisait le coeur de Nate. Il n’avait jamais engendré autant de souffrances autour de lui. Avant tout ça, sa vie était plutôt simple. S’il n’avait pas rencontré Matt, il n’aurait jamais su ce qui clochait chez lui… Ou peut-être bien que si, peut-être que ce serait arrivé avec un autre homme. Qui sait. Tout ce que Nate sait, là, tout de suite, c’est qu’il était indéniablement épris de Matt. Pas de celle qu’il envisageait faire sa femme, ni d’aucune autre personne sur cette planète. Il n’y avait que lui. Et c’était peut-être bien le seul qui ne pouvait pas être disponible pour lui. « C’est pas ma femme. La seule raison qui me pousserait à l’épouser, c’est que tu sois pas disponible. » Et Matt avait su exactement où appuyer, il réveillait en Nate une culpabilité énorme. Il savait que ce qu’il faisait n’était pas correct mais, franchement.. Quel autre choix avait-il ? Nate était resté devant la porte, Matt devra lui passer sur le corps s’il voulait passer. « Ok, très bien alors qu’ils aillent tous se faire foutre ! » De nouveau, Nate s’emballait. il avait écarté les bras vers le plafond. « On était tranquille à la ferme l’été dernier, on pourrait très bien retrouver ça… Une ferme à nous, isolée, où personne viendrait voir ce qu’on fabrique. Plus de pression, plus de question. Il est encore temps… » Avant que Nate signe pour une vie dont il ne voulait pas. Son regard s’était fait suppliant de nouveau. « C’est quoi l’autre alternative ? Tu retournes à ta vie avec ton père ? On se voit plus jamais ? » D’un coup, Nate se sentait oppressé. Cette alternative l’effrayait, bien plus que ça ne l’avait effrayé l’été dernier. Il avait eu tellement d’espoirs cette fois. De nouveau, il avait essayé d’attraper ses mains. Si seulement il pouvait rétablir un contact physique, peut-être que Matt se calmerait et qu’ils pourraient envisager une solution ensemble.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 30 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je me reculais alors qu'il tentait de venir prendre mes mains. Je ne voulais pas qu'il me touche. Je ne voulais même plus le voir. J'étais beaucoup trop en colère pour ça. J'avais le sentiment qu'il me rapprochait d'être obligé d'épouser sa pute. Mais je n'y étais pour rien là dedans. C'était sa décision. Je lui avais déjà dit qu'elle était mauvaise, que je ne l'approuvais pas mais il s'obstinait. Il me faisait du chantage. A l'entendre, si je refusais d'être avec lui il l'épouserait pas. Il refusait de comprendre. Ce n'était pas de ma volonté de ne pas être avec lui. Je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas abandonner mon père, c'était comme ça. Je ne le lui avais jamais caché. Mais lui... il pouvait très bien choisir de ne pas l'épouser. Si il le faisait.. c'était sa décision, pas la mienne.

- Redescends sur terre Nate. On ne peut pas. JE ne peux pas partir comme ça. Je te l'ai déjà répété. Je dois m'occuper de mon père. Je ne peux pas l'abandonner et le laisser mourir seul dans cette ferme. Et au cas où tu demanderais non il ne peut pas aller vivre chez une de mes soeurs. Il refuse. Il est têtu et borné. Rien ne le fera changer d'avis. Il veut mourir dans cette ferme et je me dois de rester avec lui, de prendre soin de lui.

Je me passais une main sur le visage, essayant de me calmer. Cette discussion n'avançait pas. On tournait en rond. Nate ne voulait pas comprendre et je sentais ma patience commençait à atteindre ses limites.

- Tu crois que je n'ai pas tenté de réfléchir à tout ça? J'ai essayé. Je n'ai pas de solutions pour le moment.

Je pointais un doigt furieux sur lui. J'étais en colère, j'en voulais à cette situation c'était vrai, mais je lui en voulais de ne pas comprendre, de me faire porter le chapeau, de me rendre responsable de tout et même de son mariage.

- Tu veux l'épouser, fais le. Mais ne me jette pas la faute dessus. Arrête de dire que tu l'épouses à cause de moi. Si tu l'épouses tu le fais parce que tu l'auras choisi. Et oui tu pourras tirer un trait sur moi. Je ne serais pas le connard avec qui tu trompes ta femme. Tu as deux alternatives pour le moment. Soit tu l'épouses et tu m'oublies. Soit tu ne l'épouses pas et on peut continuer de faire en sorte que ça marche le temps de trouver une meilleure solution. Mais ce n'est pas moi qui ait les cartes en main Nate, c'est toi.


Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 26 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Et sans surprise Matt s’était reculé alors que Nate essayait désespérément de renouer le contact avec lui. Tout son être n’était alors que souffrance. S’il y avait une solution miracle, il l’aurait prise tout de suite. Il ne savait pas ce qu’il avait fait pour mériter d’être affligé par un tel sort mais la vérité était là : il n’était lui-même qu’auprès de Matt. Il l’écoutait le réprimander avec fureur et il sentait un froid abyssal l’envahir. Il avait raison Matt, Nate le savait. Il aurait tellement aimé qu’il ait tort… mais il avait bel et bien raison. Tout les séparait et peut-être que leur seule volonté ne suffirait pas à leur permettre de faire un bout de vie ensemble. Nate était resté silencieux un long moment une fois que Matt eut terminé de parler. Il le regardait vaguement, l’air perdu. Et il l’était. Totalement paumé. Il ne savait absolument pas quoi faire. Pour la première fois, Matt envisageait qu’il y ait une solution… plus tard. Ça aurait du suffire pour rassurer Nate, pour rentrer chez lui et quitter Alison… Mais ça ne suffisait pas. Perdu dans ses utopies, loin d’avoir entièrement saisi le poids de la réalité, Nate refusait d’admettre qu’il leur fallait être patients. « Donc ce que tu me dis, si je comprends bien… » Nate s’était raclé la gorge pour en chasser toute émotion. Il avait commencé à parler avec la désagréable sensation d’avoir toute sa vie en jeu. Peut-être que c’était le cas. « Notre seule chance d’être ensemble, c’est la mort de ton père. » Il avait relevé son regard azur sur celui de son amant. Il détaillait son visage du regard, cette fureur qu’il avait l’impression d’avoir vu sur lui une centaine de fois. Il était extrêmement concentré, comme on le serait si on devait voir quelqu’un pour la dernière fois. « Alors quoi, on peut attendre encore… Cinq ans ? Dix ans ? Qui sait, combien de temps il s’accrochera à la vie, hein. Il a l’air tenace le bougre. » Nate avait cligné des yeux. Il avait une furieuse envie de se mettre à chialer mais dans un effort surhumain, il avait réussit à se retenir. Il aurait le temps de pleurer ensuite… Il aurait toute une vie. « Et en attendant on se voit quoi ? Une fois par an vu la distance ? Une fois tous les six mois au mieux. Dans un motel, cloitrés… Le temps de s’envoyer en l’air et de retourner à nos vies ensuite ? Et puis on compterait les jours jusqu’à la prochaine fois, en crevant de douleur à l’idée d’être loin l’un de l’autre ? » Nate ne cherchait même pas de réponses à ses questions, il les avait déjà. Ce serait horrible. Un supplice de tous les jours, peut-être même pire que celui qu’il était déjà en train de vivre. C’était tout ou rien. Noir ou blanc. Nate ne connaissait pas la demi-mesure. « C’est pas possible. » Et il avait secoué la tête, s’écartant de la porte qu’il avait bloqué jusque-là.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 30 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je ne pouvais pas lui répondre. Je n'osais pas lui dire que la mort de mon père ne suffirait peut être même pas. Comme il le disait, on ne savait pas combien de temps il vivrait encore. Et quand ça arriverait, qu'est ce que je ferais de ma vie derrière? Avant de le connaitre je m'étais toujours dit que je resterais à la ferme, que je la développerais pour en faire quelque chose de bien, quelque chose dont je puisse être fier et que je léguerais à mes enfants. Maintenant il n'était plus question d'avoir des enfants un jour. Je léguerais peut être le tout à mes neveux, l'un d'eux voudrait peut être la reprendre à ma mort. Je ne me voyais pas vivre là avec Nate. J'étais connu dans la région, le fils du pasteur... tout le monde savait qui j'étais. Ils se poseraient tous des questions en me voyant venir vivre là avec un homme. Personne ne nous verrait, on serait comme à la ferme, mais les gens parleraient quand même et ils finiraient par nous faire comme... comme mon père et ses amis avaient pu le faire à ces deux hommes dans le passé. Ce n'était pas une option. Je ne voulais pas lui faire vivre ça. Alors quoi? Partir? Vendre la ferme. Je n'en étais même pas propriétaire complètement. Il me faudrait l'accord de mes soeurs et je n'étais pas certain de l'avoir.

Je n'avais que l'option qu'il venait de dire pour le moment. Et je ne savais même pas si on en aurait une autre un jour. Ce n'était pas possible mais c'était tout ce que je pouvais lui offrir. Alors je haussais tristement les épaules en le regardant, un léger soupir au bout des lèvres.

- Je ne peux pas t'offrir mieux...

Je profitais du fait qu'il se soit reculé de la porte pour la franchir et quitter cette chambre d'hôtel. L'ambiance était devenue étouffante, beaucoup trop dur à supporter. Il fallait que je parte. Ce serait mieux ainsi. On le savait tous les deux depuis le début. C'était une erreur qu'il soit venu. Ca n'avait fait que réveiller la douleur...

Je rentrais chez moi à pied, le coeur lourd. Je l'avais perdu une seconde fois..



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 26 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis vendeur automobile et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate aurait donné tout ce qu’il avait pour pouvoir rester dans cette simple chambre tout le reste de sa vie avec Matt. Ça aurait été la plus belle des prisons, celle qui lui aurait permis de passer sa vie avec celui qu’il aimait. Parce que, oui, Nate n’avait plus aucun doute en voyant Matt quitter la pièce : il l’aimait. C’était l’amour qu’il le rendait si dépendant de lui et cet amour, Nate ne pourrait jamais le vivre. Après son départ, Nate n’avait pas réussit à fermer les yeux. Il ne pourrait pas lui offrir mieux… Il en avait la certitude maintenant. Jamais. Leur histoire d’amour était définitivement impossible. Il fallait qu’il se fasse une raison. Alors il avait quitté le motel aux aurores pour retrouver sa voiture et repartir sur la route. Arrivé dans sa ville, il s’était arrêté chez le bijoutier. Devant la vitrine, il était perdu. Il ne ressentait ni l’étincelle, ni l’excitation qu’on devrait ressentir en achetant une bague de fiançailles. « Je peux vous aider, jeune homme ? » que le bijoutier lui avait alors demandé. Nate avait hoché la tête. « C’est la petite Alison que vous comptez demander en mariage ? » Nouveau hochement de tête. Bien malgré lui, tout se savait dans leur ville. « Elle aime ce qui brille, Alison. Prenez-lui donc celle-ci… » L’homme lui avait présenté une bague en or sertie d’un diamant. Quelque chose de discret et élégant, à l’image de la jeune femme. « Faites-moi confiance, avec ça, elle dira oui ! » que le bijoutier s’était amusé. Mais Nate n’avait émis qu’un vague sourire en retour. Ça ne le faisait pas rire. Evidemment qu’elle dirait oui et elle aurait bien tort de le faire. La culpabilité l’avait gagné, le rongeait de l’intérieur. « Merci. » qu’il s’était contenté de dire en réglant la coquette somme et en quittant les lieux. Son prochain arrêt fut à la maison du pasteur de la ville, le père d’Alison. Curieusement nerveux, il avait sonné. « Bonjour monsieur Jones. Je viens voir Alison, elle est là ? » L’homme avait esquissé un large sourire en appelant sa fille à venir à la porte. Nate était apprécié par le père d’Alison… Nate était toujours apprécié par tout le monde. Et elle était apparue, Alison. Mignonne blondinette aux traits de poupée qui ne faisait absolument pas vibrer Nate… mais il avait feint un sourire en la voyant quand même. Sa determination le rendait capable de tout. Il l’avait embarqué dans sa voiture, emmené manger un bout avant d’aller se balader au bord d’une rivière où il avait enfin fini par lui demander sa main. C’était romantique, c’était presque parfait. Mais ce n’était pas lui. Elle avait dit oui et ils étaient directement allé annoncer la bonne nouvelle à leurs familles respectives. Ils étaient tous surexcités à l’idée de préparer l’événement, la joie se lisait sur le visage de tous. Il n’y avait que Nate qui était étrangement absent mais il dirait plus tard que c’était l’émotion qui lui avait brouillé l’esprit. En réalité, il ne pensait qu’à Matt et à son coeur qui saignait encore de ne jamais pouvoir connaître le bonheur à ses côtés.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 31 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Peaky-blinders-cillian-murphy

Les semaines puis les mois avaient passés sans que je n'ai de nouvelles de lui. Je tentais de me faire une raison, de me dire que c'était normal, que tout était foutu de toute façon. Il ne m'avait pas recontacté pour me dire ce qu'il avait décidé, s'il l'avait épousé ou si il acceptait de rester seul tant qu'on ne pourrait pas être ensemble, comme moi...

Je devinais sa réponse. Il voulait me faire porter la responsabilité de tout ça, faire croire que si il allait l'épouser elle c'était uniquement parce que je refusais de tout plaquer pour vivre avec lui. C'était son choix s'il faisait ça. Un choix qui me déchirerait le coeur je le savais. Je voulais croire qu'il n'allait pas le faire, lui qui ne cessait de me répéter qu'il voulait qu'on se donne une chance il ne pouvait pas enterrer comme ça notre histoire. Ce n'était pas possible...

Et pourtant...

Le coup de massue ne tarda pas à arriver. Le point final de notre histoire, inscrit sur un joli papier tout droit sorti de l'imprimerie. Mademoiselle Alison Jones et Monsieur Nate Carmichael ont le plaisir de vous convier à leurs noces... et bla bla bla, bla bla bla. Je n'arrivais pas à y croire, le culot dont il faisait preuve. Non seulement il épousait cette fille mais en plus il osait avoir le culot de l'inviter. Une façon de plus de le narguer, une dernière provocation. Et ce petit mot avec... il continuait. Il ne cessait de se la jouer victime dans l'histoire. Le pauvre petit Nate qui était obligé d'épouser une fille parce que le vilain Matt l'y forçait. L'hypocrite... il n'y avait que deux victimes dans cette histoire, cette pauvre fille qui allait épouser un homme qui ne l'aimait pas, et moi... moi qui finissait le coeur brisé de voir qu'il préférait aller avec elle que de nous donner une chance.

Mon père ne tarda pas à arriver pour réclamer le courrier. Je lui tendis sa lettre d'un geste machinal, le regard toujours fixé sur la mienne. Je faisais tous les efforts du monde pour ne pas craquer. Je ne devais pas le faire devant mon père. Je ne devais même pas le faire pour Nate. Il avait son choix. Il ne méritait pas que je verse une larme pour lui.

"Ah la fille du père Jones se marie... bien bien.

Il fronça les sourcils et se retourna vers moi, contemplant l'invitation que je tenais. Ce n'est qu'en l'entendant parler que je compris qu'il avait reçu la même invitation que moi.

"Pourquoi tu es invité toi aussi à son mariage?"

Je le fixais un instant perdu avant de répondre.

- Mon ami qui était venu il y a quelques mois, c'est le futur marié. Et... et toi d'où tu les connais?

"Hmm... ce n'est peut être pas un voleur finalement. Tu n'étais pas encore né mais le père Jones est venu quelques mois vivre ici. Il m'avait assisté à la paroisse pendant sa formation pour devenir pasteur. Nous sommes resté en contact. C'est tout naturel qu'il m'ait invité pour le mariage. Et puisque tu es invité aussi, nous n'aurons qu'à y aller ensemble. Un de bons à rien de mari de l'une de tes soeurs pourra bien venir s'occuper des bêtes."

Y avait il pire perspective au monde? J'allais devoir assister au mariage de l'homme dont j'étais fou. J'allais le regarder donner sa vie à une autre quand je rêvais qu'il soit à moi et seulement à moi. Et tout ça j'allais le faire en compagnie de mon père... l'une des raisons qui faisait que justement je ne pouvais pas être Nate...

Comme toujours, quand on redoute un évènement, le temps semble prendre un malin plaisir à filer à toute vitesse. Je me disais que j'avais le temps, qu'il y avait encore des mois avant que le mariage n'ait lieu, que je pouvais me défiler pour ne pas y aller. Mon père lui semblait plus décidé que jamais. Il semblait qu'il adorait littéralement ce père Jones. Lui qui d'habitude ne voulait jamais quitter notre vieille ferme était impatient à l'idée de partir. J'avais du prendre un boulot en plus de la ferme pour pouvoir mettre de l'argent de côté. Il faudrait payer l'essence pour aller là bas, réserver deux chambres d'hôtel, acheter des costumes. Tout ça avait au moins un petit avantage, j'étais tellement pris par le boulot que je n'avais que peu de temps pour penser à ma douleur.

Puis beaucoup trop vite le jour du départ arriva. Mon père comme à son habitude avait passé des heures à engueuler l'un de ses gendres, lui répétant sans cesse ce qu'il avait à faire et ce qu'il devrait faire pour que tout soit en ordre pendant notre absence. Nous ne serions partis que trois jours mais cela suffisait à le faire angoisser. La route fut un véritable calvaire... il refusait que je mette la radio parce qu'ils ne passaient que de la musique de dingue. Il parlait, parlait sans cesse de mon beau frère à qui il avait confié la ferme, des conneries qu'il allait sûrement faire, de l'état dans lequel on allait la retrouver... Plusieurs heures à l'écouter se plaindre et pendant lesquels mon coeur ne cessait de saigner en pensant à l'épreuve qui m'attendait.

Après une nuit dans cet hôtel de merde, à l'écouter se plaindre, à se nourrir de sandwich parce qu'il refusait d'aller au restaurant, le jour J arriva finalement. Je me retrouvais en costume, accompagnant mon père. Je le laissais aller saluer son ami pasteur. Ils discutèrent un moment, chacun se vantant de la réussite de ses enfants. C'était la seule fois que mon père semblait fier du mariage de ses filles au lieu de se plaindre de ses bons à rien de gendre. Il ne fit pas exception à la règle par contre pour moi.

"Oui mon fils n'est toujours pas marié. J'aimerais tellement qu'il se trouve une gentille fille comme votre Alison."

Et vas y que ça continuait de parler comme si je n'étais pas là. Ca ne me faisait rien après tout d'entendre tout le monde discuter d'un air choqué du fait qu'à trente et un ans je n'étais toujours pas marié. Je préférais choisir de les ignorer. Je les emmerdais et bien profondément.

Je finis par réussir à trainer mon père dans un coin au fond de la salle. Je n'avais aucune envie de me trouver aux premières loges pendant qu'il lui jurerait amour et fidélité.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Texas's secret [Monkeymama] - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Texas's secret [Monkeymama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 17 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: