Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

how to save a life (lune)

HATAKE
Messages : 407
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
cat
HATAKE
Dim 10 Oct - 0:38
ddbc887eabe260f62950ff9a523d8543337316f8.png"
lawrence hall
J'ai 25 ans et je vis à Brisbane (Australie). Dans la vie, je suis interne en chirurgie et je m'en sors aussi bien que possible.

how to save a life (lune) Original


Chaque personne qu'on s'autorise à aimer, est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.


how to save a life (lune) A75f6141f1b630cef4d559601a2605a6


Faceclaim : timothee chalamet
Il ne sait pas trop comment prendre la nouvelle, Laurie. Ok, c’est un putain de compliment, il croit, d’être choisi parmis la floppée d’interne pour veiller sur le fils du docteur Choi. Enfin il croit. Il est certain. A 90%. Parce qu’il est lui, Lawrence. L’un des deux, avec son pote/coloc, internes les plus prometteurs de leur promotion. Que personne n’en a après lui, enfin il croit (à 98% sûr), alors il ne doit s’agir de sabotage, ou de bizutage, ou de vengeance, ou de … Il ne sait pas trop quoi. Mais il doute, Laurie, parce qu’il doute toujours un peu. Peut-être parce que son truc, c’est la neuro, que tout le monde le sait, et que le fils Choi son problème c’est de la cardio. Pour ça qu’il se pose encore des questions sur pourquoi il a été choisi, lui, plus qu’un autre, dans cette histoire. Peut-être parce que c’est le meilleur, tout simplement (ahah), avec Niran. Même si son truc, c’est la neuro. Il est balèze partout, Laurie. Même si “balèze”, n’est pas tout à fait l’adjectif qui vient à l’esprit quand on observe sa frêle silhouette. Mais bref. Le fils Choi.

Il soupire en refermant le dossier. Qu’il vient de terminer pour la troisième fois. Les visites commencent dans cinq heures. Il voulait absolument et parfaitement de quoi il allait devoir parler dans peu de temps. Pour lui-même parce qu’il n’aime pas échouer. Pour le docteur Choi parce que son supérieur lui fait confiance. Et pour Minho, surtout et avant tout, parce que c’est son patient. Ou il va l’être, dans cinq heures, bref, peu importe. Et surtout parce que ce dossier est beaucoup trop épais pour quelque de son âge. De leur âge. Et ça le rend triste, même si ça ne le concerne pas. Il est comme ça, Laurie. Il prend tout pour lui, même quand ça ne le concerne pas. Pour ça que son coloc l’engueule souvent. “Tu vas pas tenir longtemps à ce rythme vieux. Pas comme chirurgien en tout cas.” Il repense à cette phrase. Il soupire, encore, regarde le fond de son gobelet de café : vide. Tant mieux. Maintenant il n’a plus qu’à se traîner jusqu’à la salle de garde la plus proche. S’étaler sur un matelas de libre, et dormir. Quatre heures avant de se relever, de manger un truc et de préparer ses visites du matin.

Croissant tout frais rapporté par le pote compatissant qui a remarqué qu’il n’est pas rentré à l’appart, et qui se doute que Laurie, il doit être chouïa stressé par la suite des événements. Les visites s'enchaînent. Présentations de cas après présentations de cas à des résidents et des titulaires qui en sont chargés. Lawrence se laisse un peu porté par la masse des internes, constatant qu’on lui fout étrangement la paix ce matin. Peu, voir pas interrogé par ses supérieurs. Nouveau traitement de faveur, tiens. En tout cas, il ne va pas s’en plaindre. Ils arrivent à leur dernière visite, dans la chambre du fils Choi, devant le père docteur Choi, et les titulaires en charge de votre dossier. Et tous les regards se tournent vers lui. Bon, bah c’est parti. Laurie s’avance d’un pas, laisse glisser ses pupilles sur chaque personne en présence avant de s’arrêter sur Minho. Il le salue, lui, en premier, avec un très léger sourire. Et puis il se lance ensuite dans l’exposé de son dossier dans un étrange silence de cathédrale, son regard sautant du fils au père, et terminant sur ce dernier à la fin de sa petite présentation. Un air satisfait glisse sur les traits du docteur Choi qui hoche la tête. Il ne bouge pas d’un pouce, Laurie, même si le soulagement l’envahit d’un coup. Dernière recommandation du père aux personnes en charge de son fils. Spécialement à lui, le petit interne. Forcément.

_ Sur ce, je vous laisse faire connaissance.

Laurie hoche la tête, remercie son supérieur avant que tout le monde ne quitte la pièce. Son ami le gratifiant d’une légère tape sur l’épaule avant de disparaître avec les autres. L’interne reste une seconde à les laisser s’éloigner, réalisant soudain qu’il va jouer l’interne, l’infirmier, et la nounou en même temps. Un peu. Au lieu d’ouvrir des cerveaux (enfin de regarder les titulaires ouvrir des cerveaux). Meh. Et puis il reprend conscience du poids du dossier resté entre ses mains et se rappelle qu’il y a pire dans la vie. Laurie pose le dossier, sourit à nouveau à Minho, un peu plus que tout à l’heure.

_ J’crois qu’on va passer pas mal de temps ensemble. Tu peux m’appeler Laurie. Enfin si tu veux. J’peux faire quelque chose pour toi ?
Petit Poisson
Messages : 536
Date d'inscription : 11/10/2020
Région : Nantes
Crédits : Pinterest

Univers fétiche : Je peux jouer dans tout, je pense.
Préférence de jeu : Homme
cat
Petit Poisson
Dim 10 Oct - 10:44
1dc39c7811bb0ecdfd3aaf0bca4e6fb6.jpg
Choi Min-Ho
J'ai 22 ans et je vis à Brisbane (Australie). Dans la vie, je suis patient dans l'hôpital réputé où travaille mon père.



how to save a life (lune) B784e194ae6ed76150ea3bff73aafd2b

La tranquillité semble être un luxe que je ne peux pas avoir...

Sa couleur : #cc0099



:copyright:️️ avengedinchains


Je m'appelle Choi Min-Ho. Avec mon cœur malade depuis... depuis aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été un enfant surprotégé. Et ça m'agace ! Au tout début, j'aimais beaucoup les hôpitaux. Je les considérais comme une nouvelle chance d'avoir de nouveaux amis, comme quand on arrive pour la première fois dans une nouvelle école.

Mais aujourd'hui, je suis adulte, et j'en ai marre d'être enfermé dans une pièce aux murs toujours tristement blancs avec des médecins, des internes, qui débarquent et te parlent comme si tu avais toujours été un grand ami. Et vous pouvez m'expliquer pourquoi est-ce que ma mère est encore à mon chevet dans ma chambre d'hôpital, à être aux petits soins !?

Toutes les secondes, c'est " Tu veux boire de l'eau ? " ou " Est-ce que tu as faim ? Tu dois manger, tu sais. " ou encore " Tu as peut-être trop froid ? Tu veux que je t'apporte une couverture en plus ? ". J'ai 22 ans, je peux me débrouiller tout seul !

Et quand enfin, elle s'est calmée, quand je pensais pouvoir profiter d'une séance de sieste, voilà que tout un groupe d'internes guidés par mon père débarque dans ma chambre. Je viens à peine d'arriver ici que déjà, je songe à m'enfuir. Loin.

Je ne cherche même pas à cacher mon ennui et mes bâillements au discours barbant de celui qui, apparemment, a été chargé de mon épais dossier. J'observe d'ailleurs ce dernier. Il m'a l'air d'être un jeune homme particulièrement naïf, ce sera facile de l'embarquer dans mes escapades, du moins je l'espère.

Par contre, il m'horripile déjà, lui aussi. A peine sommes-nous seuls dans ma chambre, que le voilà à me tutoyer et à me traiter comme un ami de longue date. Je ne vois pas pourquoi j'aurais besoin de connaître son prénom ! Mais... Je vais entrer dans son jeu ! Il veut faire quelque chose pour moi ? Très bien ! Je me redresse pour m'asseoir au bord de mon lit encore plus horriblement blanc que les murs eux-mêmes et plonge mon regard dans celui de l'interne.

" Ouais ! Je crois bien que tu peux faire quelque chose pour moi, Laurie ! Aide-moi à sortir. Tout seul, je ne pourrais jamais faire un pas en dehors de ma chambre, mais si un interne est à mes côtés, alors personne ne posera de questions. Au pire, si tu ne veux pas me guider jusqu'à la sortie, alors emmène-moi sur le toit, au moins. J'ai vraiment besoin de prendre l'air. "

Je sors même mon plus beau sourire, pour abattre toutes mes cartes. Evidemment, inutile de lui dire que j'ai autre chose en tête, il n'acceptera jamais si je le lui dis. Allez, ça va, ne me jugez pas ! Je suis en fin de vie, de toute façon, alors autant en profiter tant que je le peux encore !


how to save a life (lune) Photofunky
how to save a life (lune)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» WeasLock * It's a beautiful day to save a life
» If nothing saves us from death, may love at least save us from life. ((Tommy x Eliza))
» clair de lune
» T'as déjà vu des nuggets sur la lune toi ?
» SUPERMARKET. / recherche par lune.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: