Le Deal du moment : -66%
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme ...
Voir le deal
10.09 €

Partagez
 
 
 

 chaotic heartbeats [beloved]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 403
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t3893-tales-of-wisteria-lane#82879 https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
cat

chaotic heartbeats [beloved] Empty

Recherche RP
chaotic heartbeats

 
chaotic heartbeats [beloved] E580f96ef3bdfb356ab5c91d80a5c051

Niran est interne en chirurgie depuis un peu plus d’un an. Petit nerd pas très sociable mais très appliqué, qui se démerde plutôt bien. Enfin jusqu'à ce qu'on lui refile la garde du fils du chef de la cardiologie. Theodore a un cœur en carton que les collègues de son père et celui-ci peine à réparer convenablement. Les hospitalisations à répétitions de Theodore, depuis des années, font qu’il connaît particulièrement bien l'hôpital. Mieux que certains employés (dont Niran, oups). Employés qu'il sur lesquels il passe sa frustration (dont Niran, oups).

La nouvelle hospitalisation (très prolongée) de Theodore va menée à sa rencontre avec Niran, à qui papa titulaire a confié les soins de son fils. A se fréquenter tous les jours, ils vont se lier d’amitié. Ce qui va compliquer leurs rapports médecin/patient.

Enfin pas autant que le fait que Theodore va tombr amoureux de Niran. Chose qu’il se refuse largement d’avouer à l'interne qui se débat avec son internat, les filles (oups) et à qui il ne veut pas en plus confier son cœur en carton.
Alors il lui dira quand il sera soigné. C’est ce qu’il a décidé.
Si un jour il l’est.


Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 403
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t3893-tales-of-wisteria-lane#82879 https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
cat

chaotic heartbeats [beloved] Empty

ddbc887eabe260f62950ff9a523d8543337316f8.png"
niran harper
J'ai 26 ans et je vis à Soho (Londres). Dans la vie, je suis interne en chirurgie et je m'en sors aussi bien que possible.

chaotic heartbeats [beloved] 8710605f984a47b3d47ff4149e626a1ac053c156


Chaque personne qu'on s'autorise à aimer, est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre.


chaotic heartbeats [beloved] 377e1a44fe289b41e6526e5e9292c5d0


Faceclaim : bright vachirawit
Il a toujours détesté la cardio.

Pour des raisons qui ne regardent que lui. Mais c’est un fait. Même s’il se promène depuis un an maintenant dans les couloirs de cet hôpital, qu’il ouvre (enfin qu’il regarde les autres ouvrir, erm), des gens, suture des plaies, et triture dans pas mal d’organes … Niran a toujours détesté la cardio. Alors il évite autant qu’il peut. Pourtant, quand le sujet de la nouvelle hospitalisation du chef de la cardio est abordé, il ne peut pas s’empêcher de l’ouvrir. Il la ferme jamais quand il le devrait, Niran. Et ne l’ouvre jamais quand il le devrait non plus. Il a vu les yeux de Laurie d’agrandir, et sa tête secouer quasi imperceptiblement de droite à gauche. Mais il a quand même fini sa phrase. Pour défendre le fils du chef de cardio (qu’il n’a genre jamais-vu-de-sa-vie) (faut arrêter de défendre les inconnus, Niran) des remarques à peine voilées des résidents en présence. Oups. Et puis il a vu les yeux de sa résidente s'agrandir aussi, ses lèvres s’étirer. Et il a compris qu’il allait être le couillon qui allait se farcir le fils Cartwright. Chiottes. Il a toujours détesté la cardio.

Dossier beaucoup trop lourd pour l’âge qui figure sur la première page en mains, Niran se demande fortement comment il va réussir à lire tout ça en sept minutes. Avant le début des visites quoi. Erm. Ou même pas en fait. Parce que visiblement, du coup, puisqu’il va vraisemblablement être le nouveau pigeon de Cartwright père & fils (help) il est délesté des autres patients dont il gérait les pré et post op’. Donc il doit, en sept minutes, briefer rapidement les autres internes sur ses dossiers. Donc. Il a rien lu du dossier de Theodore Cartwright, 21 ans, et pi’ wala. Il aurait lu son profil Tinder, il en saurait plus sur lui que maintenant. Alors quand il entre dans sa chambre, au milieu de son groupe d’internes, et qu’on demande de présenter le cas, et que tous ses camarades (vive la camaraderie erm) se tourne vers lui, il est à peu près certain qu’une trappe pour l’enfer va s’ouvrir sous ses pieds. Mais non. Il regarde tour à tour le fils, le père, la titulaire de cardio en charge du cas certainement, son résident, Laurie, et sent la panique grimper le long de sa colonne vertébrale. Il aimerait bien aller pleurer dans un coin, mais il peut pas. Il attend, l’éternité, que ça passe. Il a toujours détesté la cardio.

En vrai, ça dure deux secondes et demi. Et le résident présente lui-même le cas. Soulagement. Il se laisserait presque tomber par terre, Niran. Au lieu de ça, il jette un regard à son pote qui se marre même s’il n’en montre quasiment rien. Petit con va. Il fronce doucement les sourcils et se concentre sur le bref exposé du résident, histoire d’être un tout petit peu au jus, il se farcira tout le dossier ce soir. Cette nuit. S’il a le temps. Au lieu de dormir s’il faut. Bref. Il sursaute presque quand son nom est donné et que tous les regards reviennent à nouveau vers lui. Il fait un pas en avant. “Oui bonjour, c’est moi le pigeon”, c’est tout ce qui lui vient à l’esprit, alors il se tait, cette fois. C’est mieux. Laisse les grandes personnes, erm, finir, et écoute le chef de la cardio faire une remarque à son encontre, un sourcil en l’air, exprimant son souhait que Niran soit mieux au courant “que ça” du dossier.

_ Bien entendu, docteur Cartwright. qu’il répond d’une voix étrangement rauque.

Et puis, pouf, tout le monde s’en va, il a un doute, il ne sait pas s’il doit suivre, mais la tronche de son résident lui fait comprendre que non. La paluche de Laurie se pose sur son épaule pour une seconde de soutien moral avant qu’il ne file faire la suite des visites avec les autres. Le laissant seul là. Enfin avec le fils. Niran regarde les autres s’éloigner et puis se retourne vers Theodore, en se demandant bien ce qu’il doit faire, là tout de suite.

_ Euh. Salut.

Déjà. Et puis il récupère à nouveau le dossier pour voir les derniers trucs qui ont été fait, genre … il ne va peut-être pas lui refaire un check up si on lui en a fait un il y a une heure, erm. Mais du coup ? Il fait la nounou ou bien ??? Bon. Lisons. Déjà.

Pffff.
Il a toujours détesté la neuro.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3432
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

chaotic heartbeats [beloved] Empty

8evl5qw.png
Theodore Cartwright
J'ai 21 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis étudiant, malade chronique plutôt le étudiant ça ressemble plus à une blague et je m'en sors pas trop mal, pour le moment je suis en vie donc on peut appeler ça une victoire. Sinon, grâce à ma maladie, merci à elle, je suis célibataire et je le vis plutôt trop bien, ma vie c'est l'éclate vraiment.

chaotic heartbeats [beloved] Giphy

"Les nouveaux arrivent aujourd'hui. J'ai mis le plus prometteur sur ton dossier. J'ai vu son parcours et il a d'excellent résultats. Alors je compte sur toi pour... Theodore tu m'écoutes?"

Je soupirais tout en tournant une page de mon livre, ne prenant pas la peine de relever mes yeux de celui ci. J'avais l'habitude de ses petits discours, j'y avais droit beaucoup trop régulièrement depuis des années maintenant. Les nouveaux internes arrivaient et on leur attribuait à chacun un certain nombre de patients dont ils devraient s'occuper. Les anciens étaient ravis de voir qu'ils n'auraient plus à s'occuper de moi. J'étais certain qu'ils prévenaient les petits nouveaux, ou que du moins l'info devait circuler sur moi. J'étais leur bête noir, le patient qui leur faisait faire des cauchemars à tous, celui dont personne ne voulait. Et pourtant, un petit chanceux allait avoir l'immense honneur de s'occuper de mon cas. Et comme à chaque fois mon père me faisait son petit discours. C'était toujours un discours en deux partie. Partie un, il tentait de s'auto rassurer, et de s'auto persuader que c'était moi qu'il cherchait à rassurer, sur le fait qu'il avait choisi le bon interne et qu'il ne me mettait pas entre les mains de n'importe qui. Bien sur, lui comme moi et comme l'ensemble des médecins, savait très bien que le pauvre interne verrait la moindre de ses décisions critiquée et remise en question par mon père. Il ne pourrait jamais faire pleinement ce qu'il voudrait. Pour les six mois à venir il allait avoir un mission impossible, me maintenir en vie sous le regard inquisiteur de mon père. Joie. Puis venait la partie deux, il me faisait la morale pour que je sois gentil avec l'interne, que je cesse de vouloir tous les traumatisés. C'était le seul plaisir que j'avais dans cet endroit maudit alors si il pensait que j'allais le laisser tomber il se trompait lourdement.

- Je sais papa. Je suis gentil avec lui. J'arrête de le faire flipper avec mes canulars. Et je n'abuse pas du numéro de son bippeur.

J'agitais la petite carte devant lui, le gratifiant d'un sourire moqueur alors que j'avais enfin accepté de lever les yeux de mon livre. Ce fut à son tour de soupirer. Il me connaissait bien. Il savait très bien que je ne pensais pas un mot de ce que je disais.

"Je sais que tu en as marre Theodore. J'ai rendez vous avec la commission dans la semaine, tu devrais pouvoir passer premier dans la liste d'attente pour une greffe. Encore un peu de patience."

- Non tu ne sais pas. Tu te voiles la face. Et ce n'est pas le fait de me monter dans la liste qui va me sauver à temps. Ni ton nouvel interne si doué.

AB négatif, l'un des groupes sanguin les plus rares. Sur le peu de personnes qui avaient ce groupe sanguin il fallait encore en trouver une qui meurt et en Angleterre de préférence. Pour rajouter à la difficulté il fallait une mort bien particulière, une mort cérébrale mais avec un joli petit coeur en bon état qui batte encore. Pas d'intoxication médicamenteuse, de cancer ou de truc du genre. Non il fallait un donneur en bonne santé et mort. Et pour rajouter à la complexité du truc, il fallait que la personne et ses proches soient d'accord pour me faire don de ce coeur. Les probabilités n'étaient clairement pas en ma faveur. Je m'étais résigné à crever ici, mais pas lui et son optimisme m'épuisait.

"Je ne veux pas te parler quand tu es comme ça. Que tu vois tout en noir. Je demanderais à une psychologue de passer."

- Une qui ne pleure pas pour un rien ça serait pas mal.

Je souris ironiquement alors que j'avais replongé mon regard sur mon livre. Je l'entendis râler encore un peu que j'étais vraiment une tête de mule. Je retenais une remarque sur le fait que j'étais comme ma mère. Ca le faisait toujours souffrir quand je disais ça et il était déjà assez mal sans que je n'ai besoin d'en rajouter une couche. Il avait vraiment cru ce coup ci qu'on était dans une phase stable qui allait durer un moment, qu'il avait gagné un peu de répit. Ca avait tenu un mois, avant que je ne sois obligé de revenir en urgence. C'était il y a une semaine. Mon état s'était stabilisé mais je n'étais clairement pas en état de sortir de ce lit. Alors il flippait. Il s'accrochait à des espoirs de fou. Il se battait envers et contre tout pour me garder en vie contre mon gré.

Il finit par s'en aller, prétextant qu'il devait aller faire la visite avec les nouveaux. Génial, je n'allais pas tarder à rencontrer mon nouveau chien de garde.

Cinq minutes plus tard ils étaient là, le cortège de médecins et les petits internes qui suivaient. Je restais plongé dans mon livre, ne leur prêtant pas attention. De toute façon ils faisaient toujours comme ça eux. Ils parlaient comme si je n'étais pas là, non comme si j'étais un pot de fleur en fait, un truc dénué de conscience devant lequel on pouvait parler sans problème. Je finis par l'entendre, le petit nouveau, balbutiant alors qu'on lui posait des questions. Il partait mal celui là si il ne connaissait même pas mon dossier. Ca ne manqua pas, l'un des médecins prit le relai pour faire le point. Bla bla bla résumé bref de ma maladie. Bla bla bla mon coeur faisait de la merde. Bla bla bla ma tacchycardie s'était calmée ouuuuuais victoire des médecins. Bla bla bla et je n'écoutais même plus. Ils m'emmerdaient plus qu'autre chose. J'étais entrain de lire moi à la base.

Puis ils finirent par partir, laissant le petit nouveau planté dans ma chambre, ne sachant pas quoi faire. Je l'ignorais, reprenant ma lecture là où je m'étais arrêté. Je tournais nonchalamment une page alors qu'il me saluait.

- Je te conseille d'aller lire mon dossier si tu ne veux pas te taper la honte à la prochaine visite. On n'est pas amis et pitié évite de faire comme si tu voulais le devenir. Ce genre de numéro de faux cul ça me saoule plus qu'autre chose. Evite de m'emmerder. De me coller une prise de sang alors que j'en ai eu une hier. Et de mon côté je tenterais de ne pas trop te pourrir la vie.

Je relevais la tête de mon livre pour lui faire mon plus beau sourire faux.

- Maintenant casses toi. J'ai un programme chargé.

Dans pas longtemps j'allais avoir le plaisir de voir débarquer une infirmière pour "faire ma toilette". J'allais l'envoyer chier plus ou moins gentiment. Elle allait plus ou moins bien le prendre et se plaindre à mon père. Puis j'aurais droit à la visite deux du paternel sur la journée qui allait me gronder parce que je n'avais pas été sympa avec l'interne, puis l'infirmière.

Bref, une journée passionnante.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


chaotic heartbeats [beloved] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
chaotic heartbeats [beloved]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: