-27%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Montre connectée Samsung Galaxy Watch4 Classic 42mm
269.99 € 369.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Juste amis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 26  Suivant
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 5 Mvdz
Juste amis ?  - Page 5 4ywc
Juste amis ?  - Page 5 Tddd

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


La remercier d’avoir accepté sa présence… Nolan n’avait pas pensé à cela et se mit à sourire « Si tu souhaites vraiment lui faire un présent, alors offre-lui un vinyle de Billy Joel. Elle est une fan incontestée du chanteur depuis toujours ». Quitte à lui offrir un cadeau pour la remercier, autant que cela soit utile et au goût d’Helen. Quant à la danse, Nolan n’était pas un grand adepte des chorégraphies de mariage, préférant se limiter à des danses lentes. Même lorsque ça avait été lui le marié, le quarantenaire avait laissé les habituelles chenilles et autre danse rythmée à son épouse et leurs amis. Ce soir n’y ferait pas exception, d’autant plus qu’il n’était pas le marié cette fois-ci « Ou dans la salle de bain » précisa-t-il en référence à leur conversation passée.

Le mariage se trouva bien loin soudainement quand Nolan se trouva à aborder sa relation avec Maggie, ainsi que la présence de son fils dans l’équation. Des relations passées n’avaient pas pu durer à cause de cela. Parce qu’il avait rencontré des femmes qui n’avaient pas pris en compte son fils et n’avait pas souhaité le faire. Un sourire quand elle lui fit comprendre qu’elle plaisantait et qu’il n’avait pas déceler l’humour de Maggie, tellement préoccupé par le sujet de leur conversation. Une espèce de soulagement l’envahi quand elle lui confia ne pas s’être réellement projeté avec lui, mais qu’elle comprenait qu’il était un père, et qu’il avait des obligations afférentes à ce rôle. Il hocha lentement de la tête « Toutes les femmes ne le comprennent pas aussi bien » en esquissant une légère grimace.

Néanmoins, Maggie semblait comprendre que le problème ne se résumait pas seulement à cela. Le quarantenaire n’était plus vraiment lui-même depuis leur conversation sur le toit et à la demande de cette dernière, il tenta de mettre des mots sur ce qu’il éprouvait, sur ses peurs. Il fronça les sourcils en l’entendant évoquer ses problèmes d’écoute, ne comprenant pas où elle voulait en venir. Une vague de soulagement l’envahi. Maggie n’avait pas quitté David pour lui. Elle l’avait quitté pour elle-même, pour son propre épanouissement. Son regard posé sur elle, il acquiesça lentement de la tête quand elle lui demanda d’y aller. Nolan la laissa, préalablement, aller aux toilettes et en profita pour envoyer un message à son garçon, lui demandant comment s’était passé son match de la veille au soir. Il se rendit ensuite au comptoir pour payer, mais apparemment, Maggie l’avait devancé… Cela le fit sourire et l’attendit patiemment pour sortir du restaurant. Une fois dehors, il échangea ses lunettes pour les solaires et dans ce même silence, ils marchèrent jusqu’au bord de mer.

Debout près du bord de mer où Maggie se mouillait les pieds, Nolan restait silencieux, repensant à ce que cette dernière lui avait dit au restaurant, relevant les yeux sur elle lorsqu’elle parla de nouveau. Il ne s’était pas attendu à ce genre de questions, et cela, le fit sourire « Je ne sais pas vraiment. Je vous imagine à parler travail en rentrant le soir, à vous préparez pour sortir dans des endroits chics, passer les dimanches dans l’une ou l’autre de vos familles, et partir à l’autre bout du monde en vacances… ». Oui, c’était un peu l’image qu’il se faisait de leur relation, et il ne pouvait pas lui offrir cela. Il baissa son regard sur le sable fin se trouvant sous ses pieds nus. Les mains dans les poches de son short en jean, Nolan releva ses yeux bruns sur elle et sourit avec tendresse « C’est ce que j’avais besoin d’entendre… Merci » souffla-t-il avec douceur et reprit « Et je pense aussi qu’on peut faire quelque chose de bien, de très bien même, et tu me donnes envie de construire quelque chose de bien ». Il ne savait pas si ça allait durer. Peut-être qu’au bout d’une semaine, ils se rendraient compte qu’ils ne sont pas faits pour s’entendre dans la sphère privée, mais Nolan avait envie d’essayer. Il s’avança pour mettre ses pieds dans l’eau à son tour « Et je suis soulagé de savoir que tu ne quittes pas David pour moi… » en ajoutant « Ça peut paraître… je ne sais pas vraiment, mais je n’ai pas envie que tu changes ta manière de vivre pour moi, ou que tu changes tout simplement. Alors de savoir que tu fait ça parce que tu sais que c’est la bonne décision… Je préfère » en relevant lentement ses yeux sur elle, et affichant son sourire qui laissait apparaître ses fossettes.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 5 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 5 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -je m’en doute. » ça n’était forcement évident d’accepter l’entourage de quelqu’un, son passé également. D’autant plus lorsqu’il s’agissait d’un enfant et d’ex femme un peu trop chiante. « -je pense qu’on a déjà pas mal de chance de comprendre l’un comme l’autre nos métiers. Tu connais ma passion pour ce que je fais, je sais que ça te tiens à coeur aussi. C’est déjà beaucoup. Tu sais - non il ne savait pas – pour mes parents comme pour les parents de David, il était évident que j’allais mettre ma carrière et ma passion pour l’architecture de côté lorsqu’on aurait un enfant. » rien que d’y penser, elle ressentait un profond agacement. Ils arrivaient chacun avec déjà une histoire, et ça ne serait pas forcement évident à conjuguer. Mais elle avait envi de voir ce que ça pouvait donner. Profondément convaincu qu’ils ne s’étaient pas rencontré pour rien.

Toujours sur cette base de sincérité, elle en vint à préciser qu’elle avait prit cette décision lourde de conséquence, pour elle avant tout. Parce qu’à son contact, elle avait pris conscience de la vie qui l’attendait si elle disait oui à David. En acceptant ce mariage, elle allait finir malheureuse, n’ayant pas la possibilité d’être elle même. Avec lui, c’était tellement différent. Et c’était ça qui lui donnait envie de franchir le pas, d’essayer de construire une histoire. Impossible de savoir avec exactitude si ça allait fonctionner ou non. Mais ils ne pouvaient pas savoir si ils n’essayaient pas.

Les vagues et le sable fin appelait Maggie qui décida de quitter le restaurant afin d’aller se balader. Les pieds dans l’eau, elle lui demanda quelle représentation il se faisait de son couple actuel. Un sourire presque triste en fixant les vagues et l’écoutant décrire ce qu’il avait à l’esprit. « -actuellement lorsqu’on se parle, j’ai l’impression de faire un monologue. Il me reproche de ne parler que de mon travail. Pas assez du mariage. Que ça devrait être ça ma priorité. » un regard pour Nolan. « -depuis un peu plus d’un an je dirais, c’est rare que nous sortions ensemble en soirée. Simplement parce que je n’apprécie pas ses amis et inversement. Leur sujet de conversation m’indiffèrent, je n’ai pour ainsi dire aucun point commun avec eux. Alors on a convenu que pour éviter de se prendre la tête à cause de ça, c’était mieux de sortir chacun de son côté. Les restaurants en tête à tête sont rares, le soirée télé aussi. » elle ferma les yeux pour exposer son visage au soleil et apprécier sa caresse avant d’ajouter : « -les repas en famille sont un enfer pour moi. Parce qu’ils sont tous insupportable à vouloir diriger ma vie à ma place. A remettre en question mes choix, mes goûts ou encore bien d’autres choses. » elle pencha la tête et regarda Nolan : « -pour les voyages, là tu as vu juste. Mais je ne suis pas certaine que des vacances dans un super club haut de gamme soient les meilleures du monde. »

Elle lui sourit en écoutant la suite avant de lui répondre avec un lueur taquine dans les yeux : « -tu pensais quoi ? Que j’étais déjà follement amoureuse de toi ? » après avoir dit cela elle saisit sa main et s’approcha de lui, trop prêt sans doute mais là tout de suite peu lui importait. « -je veux pas que tu stress ou que tu changes. Je ne suis pas une princesse, je ne suis pas vénale, et je n’ai aucune envie d’avoir une vie de château. J’ai la sensation que ça aussi ça te préoccupe. » elle voulait parlé d’argent. Elle gagnait très bien sa vie, et n’avait pas besoin qu’il prenne soin d’elle de se côté là. « -si tu annules un dîner pour Desmond, et bien je mangerais du pop-corn en rattrapant mon retard en série télé. Si Julie te prends la tête et que tu as besoin d’en parler, je serais là. J’ai… j’ai simplement envie qu’on passe du temps ensemble, qu’on se fréquente. » elle se mis à rire : « -ça fait très siècle dernier ça ! » avant d’ajouter alors que la petite bulle était en train de se recréer et qu’elle était maintenant coller contre lui, ses mains dans les siennes : « -et j’ai aussi envie de pouvoir succomber. De lâcher prise et de ne plus avoir à contrôler cette envie de toi. » elle sourit et souffla : « -j’entends des citrons hurler dans ma tête, et pourtant je vais t’embrasser. » son sourire s’élargit : « -si tu veux bien. J'en prends l'entière responsabilité. »
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 5 Mvdz
Juste amis ?  - Page 5 4ywc
Juste amis ?  - Page 5 Tddd

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Jusqu’à aujourd’hui, Nolan avait toujours été l’homme qui rassurait, qui trouvait les mots qu’il fallait et une solution à tous les problèmes. Mais aujourd’hui, les rôles s’inversaient. En fait, depuis leur discussion sur le toit, les rôles s’étaient inversés. Le quarantenaire n’était plus aussi serein et sûr de lui qu’à son habitude, parce qu’ils appartenaient à deux mondes bien différents, avec deux vies opposées. Il transportait un sacré bagage derrière lui, comprenant deux ex-femmes dont une était plus facile à vivre que l’autre, et un enfant. Bien des femmes auraient pris leurs jambes à leur cou, mais pas Maggie. Non, Maggie voulait savoir ce qui lui faisait si peur depuis quelques jours. Elle prenait le temps de le rassurer avec douceur, ce qui lui faisait du bien. « Je pense qu’ils sont bien naïfs de croire que tu peux mettre ta carrière de côté pour un enfant. Sans savoir que c’est ça ton bébé à toi » en esquissant un sourire en coin, faisant écho à leur conversation sur le toit quelques mois auparavant. Lorsqu’on était habité par la même passion qui les habitait tous les deux, rien ne pouvait se mettre en travers, pas même un enfant.

Ce qui rassura davantage le quarantenaire, ce fut au moment où Maggie lui confia ne pas annuler son mariage pour lui, mais pour elle-même. Il ne souhaitait pas être responsable de sa séparation avec David, tout simplement parce qu’il n’était pas certain de leur avenir à tous les deux, que le passé l’avait rendu plus que prudent sur ses relations, et qu’il ne souhaitait pas se rendre compte, un jour, dans son regard, qu’elle lui en voulait de ce choix. Toutefois, Nolan appréhendait tout de même ce changement. Elle n’annulait pas qu’un mariage, elle mettait fin à sa relation avec David et tout leur train de vie. Quand elle lui demanda son avis sur la relation qu’elle avait eu avec David, Nolan fut pris quelque peu au dépourvu, et tenta d’expliquer sa vision des choses. Apparemment, il s’était fourvoyé. Le bonheur était bien loin… Il sourit en la voyant profiter de la chaleur du soleil tout en lui confiant son quotidien avec celui qui allait devenir son ex-fiancé. « Il faut croire que j’ai eu tort sur ce point aussi. Vous semblez si… différent et pourtant, vous avez vécu huit ans ensemble… » en haussant les sourcils, presque étonné que ça ait duré autant de temps « D’extérieur, vous sembliez être le genre de couple dans les téléfilms de l’après-midi, bien sur tout rapport ».

Nolan esquissa un léger sourire alors qu’il pencha la tête pour regarder Maggie qui se moquait de lui « Oui » répondit-il avec assurance « Ou que tu commences à l’être » et posa son regard sur leurs mains jointes, puis le releva sur Maggie qui était bien trop proche de lui, mais s’en moquait bien. Comme un enfant pris en faute, le quarantenaire détourna le regard, riant presque en se rendant compte qu’elle lisait en lui comme dans un livre ouvert « Je ne vois pas du tout de quoi tu parles » en reportant son attention sur elle « Bien sûr que ça me préoccupe, même si je vais être plus riche à compter de ce soir car je n’aurais plus de pension à payer à Helen » en haussant plusieurs fois des sourcils pour la faire rire « Je prends bonne note que tu t’en moques d’être avec un mec pauvre, tant qu’il ne vit pas dans un carton sous un pont » et continua de l’écouter, alors qu’il la couvait du regard au fur et à mesure qu’elle parlait « Tu ne devrais pas dire des choses comme ça, parce que ça me donne encore plus envie de te fréquenter » en appuyant sur ce dernier mot, se moquant gentiment de la jolie rousse « J’essaierai de te protéger au mieux de tout ça, parce que je n’ai pas envie que mon passé s’immisce dans notre présent » et souffla avec tendresse « Merci » tout en resserrant son emprise sur ses mains.

Son regard dans le sien, son corps blottit tout contre celui de Maggie, Nolan sourit « J’en ai très envie aussi » et ajouta en regardant son front « Chut les citrons » et ancra de nouveau son regard dans celui de la jeune femme « J’en ai envie depuis notre dernier baiser. Mais… » en se reculant légèrement « Mais je vais te faire languir un peu. Oui, tu m’embrasseras quand tu pourras enfin succomber » et approcha ses lèvres de son oreille « Puni Mademoiselle Hall » avant de se reculer « Je plaisante » et ajouta avec plus de conviction « Embrasse-moi ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 5 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 5 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -oui, je sais ! Moi aussi je me demande maintenant comment est ce que c’est possible ! » s’amusa Maggie en pensait à ces huit ans de vie commune. « -je crois que dès le départ il était plus amoureux que moi. » elle regarda les vagues quelques instants. « -on ne sait jamais ce qui se passe dans un couple une fois la porte fermée. En public on est tous un peu des acteurs. Parce que ça ne se fait pas de montrer que tout par en cacahuète. Et crois moi je m’y connais en matière de rôle à jouer ! » c’était fou tout de même de prendre conscience de ça. De réaliser qu’elle n’avait jamais vraiment été elle même durant huit ans. Enfin non, ça durait depuis plus longtemps que ça. Et dire que Tess n’avait cessé de le lui dire. Elle devait toute même être un peu amoureuse de David pour ne pas écouter sa meilleure amie.

Maggie avait plissé les yeux, un sourire en coin : « -peut être un peu... » autant le dire, oui à mesure que le temps passait il la séduisait un peu plus chaque fois qu’ils se voyaient. Il y avait tellement de choses qui lui plaisait chez Nolan. « -si, si tu vois très bien. » insista Maggie pour ouvrir le sujet qui était important à ses yeux. Elle sourit en bougeant la tête de gauche à droite, aimant sa façon de plaisanter pour tout et rien, tout le temps. « -me voilà rassurée, je peux vraiment tomber amoureuse alors ! » poursuivit Maggie sur le même ton léger, et elle préféra rire en écoutant la suite, plutôt de répondre véritablement. Elle reviendrait sur le sujet. Parce qu’elle avait bien compris que ça représenterait un souci. « -oui je suis d’accord, manger du pop corn devant une série télé, c’est royale ! » elle venait de dire ça avec le plus grand sérieux du monde, adorant faire ça. « -non... » souffla t elle ensuite. « -non ne me protège pas. Parle moi. Comme on l’a toujours fait depuis qu’on se connaît. Expliques moi et je comprendrais. » elle ne voulait pas qu’il anticipe, qu’il pense à sa place, qu’il s’imagine qu’elle s’imaginait des choses. C’était la porte ouverte à la douleur.

Et puis elle décida qu’il était tant d’un peu de tendre, parce qu’elle en avait une envie folle. Un joli rire lorsqu’il s’adressa aux citrons, avant d’ouvrir grands les yeux. « -c’est cruel de me dire ça ! » râla Maggie malgré son sourire jusqu’aux oreilles. Mais elle baissa les yeux pour regarder leurs mains. Il avait raison… Si elle cédait là… il n’y aurait pas qu’un baiser dans le weekend. Alors elle le regarda avec défi et déclara : « -non, trop tard, j’en ai plus envi ! » un petit haussement d’épaules comme si ça n’était rien. Et pourtant elle se hissa sur la pointe des pieds et approcha son visage du sien. « -les citrons ont raisons... » lui souffla Maggie en luttant de toutes ses forces. Ils voulaient faire ça dans les règles. Alors elle ferma les yeux et nicha son visage dans le cou de Nolan. Elle déposa ses lèvres sur sa peau, avant de rester quelques instants contre lui, savourant son odeur. Puis elle se tourna, tenant toujours ses mains, levant les bras afin de se retrouver au creux des siens, son dos contre son torse. « -bientôt… » oui très bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 5 Mvdz
Juste amis ?  - Page 5 4ywc
Juste amis ?  - Page 5 Tddd

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Maggie semblait prendre conscience de l’envers du décor de sa relation depuis qu’elle avait décidé d’y mettre un terme. Quand cette dernière exposa le quotidien de son couple, Nolan s’interrogeait sur les raisons qui les avaient poussés à rester ensemble, et même à envisager le mariage « Parce que tu as fini par tomber amoureuse de lui avec le temps, et vous vous êtes habitués à votre quotidien sans jamais vous interroger » constata le chef de chantier. « Tu fais bien de soulever ce point… Je n’ai pas envie que tu joues un rôle avec moi. Le jour où tu commences à ne plus être toi-même avec moi, dis-le-moi ». Il n’avait pas envie qu’ils se retrouvent enfermés dans ce genre de relation où l’extérieur de leur cocon était une scène de théâtre où ils devaient jouer un rôle, et à l’intérieur, ils ne parvenaient pas à être heureux un seul instant. Nolan ne voulait pas de cela, et il ne le voulait pas pour Maggie non plus.

En la taquinant sur le probable amour qu’elle pouvait lui porter, Nolan ne s’attendait pas à une telle sincérité de la part de Maggie. Un sourire se dessina naturellement sur ses lèvres alors que son cœur semblait apprécier ses quelques mots « Tu me prends au dépourvu » et justifia sa réponse pour ne pas mal interpréter ses mots « Dans le bon sens du terme ». Elle commençait à éprouver des sentiments pour lui. Cela faisait du bien d’entendre cela au milieu de leur conversation pourtant si sérieuse « Je n’ai pas mes lunettes » en désignant sa monture solaire sur le nez alors qu’il continuait d’afficher son sourire taquin « Tout à fait ! Plus rien ne te retient » et sourit à son rire, ravi qu’elle ne poursuive pas la conversation. Nolan pencha légèrement la tête sur le côté « Popcorn sucré ou salé ? La réponse va déterminer beaucoup de choses de notre avenir » et laissa tomber le sourire en chemin pour reprendre le cours de leur conversation. Nolan fronça les sourcils en l’entendant le contredire, puis elle expliqua sa réponse et il se dit qu’il espérait réellement que ça fonctionne entre eux deux « Promis » souffla-t-il alors. Il allait garder cette même sincérité, il n’allait pas la protéger de ses propres difficultés.

Maggie avait envie de l’embrasser, mais il refusa, décidant de faire languir la jeune femme « Je souffre tout autant que toi ! » rétorqua-t-il aussitôt. Lui aussi avait terriblement envie de l’embrasser, et ce fut pour cela qu'il se ravisa en lui demandant de l’embrasser. Nolan plissa les yeux « Oh ! La vengeance est cruelle ! » et en plus de cela, elle jouait avec lui « Je vais en faire de la limonade de ces citrons » en approchant son visage du sien « C’est de la torture… » en sentant son regard vaciller entre ses yeux et ses lèvres. Il avait terriblement envie de l’embrasser là, maintenant. Mais ce qu’elle fit fut tout aussi agréable. Maggie nicha son visage dans son cou et embrassa sa peau. Il ferma alors les yeux, savourant ce moment, posant sa tête tout contre la sienne, et la laissa ensuite se mettre dos à lui, ses bras autour de son corps. Le quarantenaire resserra son étreinte, embrassa son épaule et vint poser sa tête contre la sienne. Cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi bien… Il murmura soudainement « On reparlera plus tard de la note du restaurant que tu as payé ».

Un regard pour le miroir dans la chambre d’hôtel. Il avait fière allure dans son costume bleu ciel. Il récupéra son parfum dans sa valise et déposa quelques gouttes dans son cou, et il eut à peine le temps de la ranger que la porte de la salle de bain s’ouvrit sur Maggie. Ses gestes furent soudainement plus lents alors qu’il se redressait, et rétorqua un « Waouh » qu’il ne put retenir, et secoua légèrement la tête pour reprendre contenance, fit quelques pas vers elle « Magnifique » avant de déposer un baiser sur sa joue. Seul geste qu’il s’autorisait et qui l’empêchait de l’embrasser. Il se recula et la regarda de nouveau, puis se racla la gorge « On va y aller parce que sinon, on ne va jamais sortir de cette chambre » en lui offrant son bras. Helen et son époux n’avaient convié que la famille proche et quelques amis dont Nolan connaissait la majeure partie. Il se pencha pour rétorquer à son oreille « Le joli garçon qui approche, c’est le frère d’Helen et il risque de te faire du charme. Il est très bon à ce petit jeu » et redressa la tête, serrant la main de son ancien beau-frère « Seth. Ravi de te revoir » « Moi aussi frangin. Qui est cette charmante demoiselle ? » « Maggie, une amie. Maggie, le frère d’Helen ».



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 5 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 5 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Un sourire. « -je pense sincèrement que si ça arrive, tu le verras tout seul. Tu as été capable de le voir des notre première rencontre. » il commençait à bien la connaître, à bien la cerner surtout et Maggie était convaincue que cela n’arriverait pas de toute manière ! Elle ajouta un petit rire : « -et puis je sais pas pourquoi mais je suis nulle pour jouer un rôle en ta présence. Ça marche quoi cinq ou dix minutes, histoire de faire la patronne et puis après tu souris et… et la vraie Margaret refait surface. Donc : aucune inquiétude là dessus monsieur Campbell. Rien que du vrai et de l’authentique ! » le ton était léger, le sourire était toujours là. Elle aimait cette façon de pouvoir se parler sans avoir à se prendre la tête, à surveiller ses mots.

« -j’aime beaucoup ça… » renchérie Maggie en constatant que son aveu semblait le déstabiliser. « -tant mieux alors... » souffla t elle avec douceur, heureuse que cela ne le fasse pas fuir en courant tout de même. La conversation avançait entre sérieux et taquinerie. A nouveau elle aimait cette sensation de se comprendre si facilement. « -sucré ! Évidement ! De toute façon si tu réponds salé, je t’ai dis que j’en mangerais les soirs où tu sera absent. Donc je vois pas où est le problème. » un haussement d’épaules avant de lui avouer avoir envie de l’embrasser. Ça devenait compliqué de résister. Elle avait envie de connaître à nouveau cette sensation de ses lèvres sur les siennes, d’y goûter et de bien plus encore. Mais elle décida à contre coeur de rester sage jusqu’au bout. Par respect pour David, pour qu’il n’ait rien à lui reprocher. Maggie se savait incapable de résister encore bien longtemps. Alors un seul baiser pouvait tout faire déraper. Elle n’avait pas envi de s’en vouloir après, d’éprouver une certaine forme de culpabilité qui salirait ce moment de partage avec Nolan. Il était donc plus sage d’en rester là. Au creux de ses bras, à regarder le soleil sur les vagues, elle se sentait tellement bien. Même si l’avenir était incertain, elle n’avait pas la moindre envie qu’il en soit autrement là tout de suite. « -je vois pas de quoi tu parles. » avait elle répliqué avec aplomb, sans bouger, souriant pour elle même.

Une fois dans la salle de bain, Maggie avait prit le temps qu’il lui fallait pour se préparer. Coiffure, maquillage et surtout robe. Elle galéra avec la fermeture durant dix bonnes minutes, et avait finit par baisser les bras. Quel idée de mettre les fermeture dans le dos ! Rah elle détestait l’idée de demander de l’aide à Nolan pour ça, simplement parce qu’elle ne voulait pas qu’il crois qu’elle jouait avec le feu. Mais là… Elle ne pouvait pas faire autrement. Il n’en restait vraiment pas beaucoup… Le regard qu’il posa sur elle la fit rougir. Son commentaire un peu plus encore. « -c’est… c’est qu’une robe... » avait elle bafouillé en avançant, réalisant que cela faisait une éternité qu’on ne l’avait pas regardé comme ça. Pas besoin d’argent ou de château pour qu’elle se sente comme une princesse ! « -oui, je suis d’accord mais non attends. Je suis désolée mais faut que tu… faut que tu remontes la fermeture de ma robe jusqu’en haut. Je te jure j’ai tout fais pour y arriver toute seule. Je suis désolée mais… il manque pas grand-chose. » elle lui sourit en montrant ses dents, gênée de la demande. « -merci... » finit elle par soufflé avant de prendre son bras afin de descendre rejoindre les autres invités. Elle serra un peu plus son bras d’ailleurs en entrant dans l’ascenseur, et prit soin de fermer les yeux et de respirer doucement. Une fois à l’air frais, elle se sentit tout de suite bien mieux.

« -d’accord... » avait elle répondu en lui jetant un regard mi amusé mi interrogateur. Un sourire pour l’ancien beau frère de Nolan tout en lui serrant la main. « -ravi. » elle détestait ce mot. Ravi de quoi ?! Comme si en trois secondes chrono on pouvait savoir si on appréciait ou non quelqu’un.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 5 Mvdz
Juste amis ?  - Page 5 4ywc
Juste amis ?  - Page 5 Tddd

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


« Je me suis aussi beaucoup trompé sur toi » rétorqua-t-il non sans un sourire taquin, et il avait été ravi de se tromper. Maggie avait démonté tous ses à priori un par un, pour son plus grand plaisir, découvrant ainsi une tout autre femme que celle qu’il s’était imaginé lors de leur première rencontre. Il acquiesça et haussa les épaules « J’ai bien vu que tu ne résistais pas bien longtemps à mon sourire. Je suis ravi de l’entendre, parce que c’est ce que je veux. Du vrai et de l’authentique ». Un peu comme la manière dont Maggie lui avoua commencer à éprouver des sentiments pour lui. Il ne s’y attendait pas et en fut perturbé, dans le bon sens du terme, et ce qui sembla beaucoup plaire à la jolie rousse « Tu aimes quand je suis déstabilisé ? ». Cette conversation qui vacillait entre sérieux et légèreté n’avait aucun bon sens, et pourtant, le quarantenaire aimait cela. Comme, sans vraiment savoir pourquoi, ils se mirent à parler de pop-corn. « Tu m’en vois soulagé ! Je n’aurais pas pu sortir avec une fille qui aime le pop-corn salé. Je te demande, parce que je me suis dis que lorsque tous les deux, ça sera officiel, on pourrait se faire une soirée restaurant et cinéma. Enfin, si tu en as envie ? ». Voilà comment Nolan fixait leur premier rendez-vous. En parlant de pop-corn au milieu de l’aveu explicite de ses peurs. Après tout, ils avaient dit qu’ils voulaient prendre leur temps et faire les choses correctement. Pour Nolan, ça signifiait un premier rendez-vous, puis un deuxième et enfin, un troisième. Ce qui était sûr, c’était que leur troisième baiser attendrait. Bientôt comme lui souffla Maggie alors blottit dans ses bras. Un moment de douceur qu’il troubla en parlant de la note, et se mit à sourire en entendant sa réponse « Mais bien sûr ».

Lorsque Maggie sortit de la salle de bain, vêtue de sa robe de soirée, Nolan eut un moment d’absence alors qu’il resta interdit devant cette dernière. Magnifique. C’était le mot qui lui vint à l’esprit en la voyant ainsi, devant lui. Il sourit en la voyant rougir « Je ne parlais pas de la robe » souffla-t-il. Alors qu’il avait posé sa main sur la poignée, Maggie le retint un instant et son bafouillage fit rire le chef de chantier « Je ne vais pas te sauter dessus parce que tu me demandes de l’aide pour ta robe. Je sais me tenir » et s’approcha de cette dernière, remonta lentement la fermeture éclaire de sa robe de soirée, prenant soin de caresser sa peau, et se racla la gorge « Tu as raison, c’est trop … On y va ? » en se disant qu’il n’avait plus qu’une envie, la lui enlever. Il présenta plutôt son bras et descendirent jusqu’à la salle de réception. Le passage dans la cage d’ascenseur ne fut pas dès plus plaisant pour Maggie, alors le quarantenaire avait posé sa main sur la sienne, toute la durée des deux étages.

A peine eurent-ils le temps d’entrer dans la salle de réception que Seth, le frère d’Helen s’approcha de lui. Il avait toujours apprécié le jeune homme, malgré son côté dragueur qui lui avait valu quelques soucis par le passé. Nolan se mit à sourire en remarquant que son éducation avait laissé des traces « Oh ! Maggie est engagée alors interdiction de la séduire. Tu as plein d’autres victimes à faire plus loin » avait rétorqué Nolan en poussant gentiment Seth de la main « Bien, bien ! » avait-il donc rétorqué ce dernier en riant presque et qui jeta rapidement son dévolu sur une autre femme. Il tourna ensuite la tête vers Maggie « Ici, pas besoin d’utiliser ce genre de vocabulaire. Ravi et tout ça. On est bien habillé parce que c’est la répétition du mariage et en parlant de mariage, voici les mariés » en voyant Helen arriver avec son futur époux « Très jolie Helen, comme toujours. Toi aussi, tu es élégant Tom. Maggie, voici Tom, son époux. Tom, voici Maggie, une amie ». Avec le temps, le futur époux était devenu un ami de Nolan qui avait toujours apprécié le journaliste. « On vous abandonne, on doit faire le tour des convives, mais on reviendra vers vous ensuite. Apparemment, tu dois une danse à Helen » avait rétorqué Tom en suivant sa femme qui renchérit avec un pouce en l’air alors qu’elle avançait sans les regarder. Nolan leva la tête au ciel, puis la baissa sur Maggie, approcha ses lèvres à son oreille « Sauve-moi ! » et ajouta en se reculant « Tu veux boire quelque chose avant que d’autres personnes ne me reconnaissent ».



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 5 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 5 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -quoi ? Restaurant et cinéma ? Attends je croyais que tu devais me montrer tes talents de cuisinier ! » un sourire taquin. « -est ce que c’est un premier rendez vous officiel monsieur Campbell ? » demanda t elle toujours sur le même ton amusé. « -j’accepte volontiers. Et je te promets de faire mon possible pour que nous puissions fixer une date au plus vite. » techniquement elle rentrait de ce weekend et avec David ils allaient mettre les choses au claire. Normalement la semaine suivante, elle serait libre. Enfin célibataire. Enfin… non… enfin elle pourrait enfin fréquenté Nolan comme ils en avaient envie. Elle aima tout de cette balade à la place, jusqu’à ces plaisanterie blottit dans ses bras. Hors de question qu’ils reparlent de la note du restaurant.

Une fois hors de la salle de bain, Maggie rougit devant les compliment de Nolan. Non en faite son regard suffisait à cela. « -pourquoi elle ne te plais pas ? » demanda la jeune femme un poil stressé par cette histoire de fermeture éclaire, et de soirée où elle ne connaissait personne, s’affichant au bras de l’ex mari. Elle ne comprit pas que c’était un compliment. Elle osa enfin lui demander de l’aider et elle lui tourna le dos afin qu’il remonte cette maudite fermeture éclaire. « -je sais mais quand même... » mais elle ne termina pas sa phrase. Un long frisson venait de lui parcourir le dos alors qu’il caressait sa peau. Elle sourit, se racla la gorge en même temps que lui et dit : « -oui, oui on y va. » l’ascenseur eut pour effet de la calmer directement, même si elle s’agrippa à la main de Nolan durant toute la descente.

Un regard amusé pour Nolan qui congédia son ex beau frère. C’était pour son confort à elle ou parce que c’était chasse gardé ? Cela la fit sourire et elle râla à mi voix : « tu voulais que je dise quoi ? Yo salut mec comme ça va ? » un regard complice, un sourire en coin, puis elle tourna les yeux vers les mariés. Le nouveau conjoint d’Helen ne ressemblait en rien à Nolan. Elle salut le futur marié sans rien dire cette fois ci, avant que son regard ne se perde quelque instants sur la décoration de la salle. Un sourire en coin en entendant qu’il serait bien obligé de danser finalement. « -non, là c’est un cas de force majeur. » répliqua t elle non sans un sourire en coin. « -et puis je suis assez curieuse de voir ça… et oui je veux bien. » un hochement de tête avant de le regarder s’éloigner. Qu’est ce qu’il était élégant en costume. Elle s’autorisa à mater ses fesses quelques instants d’ailleurs. Lorsqu'il fut de retour, elle prit la flute qu'il lui tendait et lui dit: "-c'est assez déstabilisant de te voir autant à l'aise alors que c'est le mariage de ton ex femme."
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 5 Mvdz
Juste amis ?  - Page 5 4ywc
Juste amis ?  - Page 5 Tddd

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Avec tout cela, Nolan avait oublié qu’il devait cuisiner pour elle, mais il était bien le seul à avoir eu la mémoire courte car Maggie s’en souvenait parfaitement « Je te ferais à dîner pour le deuxième rendez-vous » et acquiesça, presque timide lorsque la jolie rousse mit des mots officiels sur sa demande, et se mit à sourire lorsqu’elle accepta « Prends ton temps, rien ne presse. Le restaurant est ouvert depuis seulement à un an ou deux, et quant au cinéma, il a encore de belles années devant lui ». Il ne souhaitait pas qu’elle se presse. Pas qu’il n’avait pas envie de pouvoir être avec elle officiellement, de pouvoir l’embrasser quand il le souhaitait, lui tenir la main en se promenant sur le bord de mer… Mais il ne voulait pas non plus qu’elle se sente oppressée dans cette décision qui allait changer sa vie.

Après avoir passé un bon moment sur la plage, rien que tous les deux, enfermé dans leur bulle, ils étaient temps de se vêtir convenablement pour le dîner de répétition. Lui, dans son costume bleu ciel, et elle, dans sa superbe robe. La réaction de Nolan ne se fit pas attendre en la voyant sortir de la salle de bain et sourit alors qu’elle ne comprit pas son compliment « La robe est sublime, mais toi, tu l’es d’autant plus » en déposant ses lèvres sur sa joue. Elle semblait stressée par avance de cette soirée, alors que c’était Helen qui allait se marier demain matin. Il se trouva derrière elle, remontant lentement la fermeture éclair, caressant sa peau en passant, ce qui eut l’effet de laisser la phrase de Maggie en suspens. Ils devaient quitter cette chambre au plus vite au risque de commettre une erreur avant que la jeune femme ne quitte David.

Après avoir congédié son ex-beau-frère, le quarantenaire se mit à rire en entendant la jeune femme parlait comme un jeune de seize ans qui avait grandi dans le Bronx « Ok ! Ok ! Tu peux dire tout, sauf ça ! » en levant ses mains, faussement choqué par le langage de la jolie rousse. Quelques mots échangés avec les futurs mariés, et il se retrouva à devoir danser avec Helen à l’issue du mariage. Il plissa les yeux en regardant Maggie « Ma vengeance sera terrible Mademoiselle Hall » et se mit à sourire « Je vois que tu te moques que ça me torture, tu veux seulement combler ta curiosité. Je retiens, je retiens » tout en s’éloignant pour récupérer deux coupes de champagne sans alcool. Il en tendit une à Maggie en revenant vers elle et porta la sienne à ses lèvres tout en observant les autres convives. Il avala sa gorgée avant de tourner la tête vers l’architecte, surpris de sa remarque « Tu t’attendais à ce que je sois comment ? Jaloux ? Énervé ? Au plus bas ? » en riant presque et observa le couple de futurs mariés évoluer dans l’assemblée « On a vécu une belle histoire qui s’est terminé simplement. Pas de disputes, d’assiettes brisées. On s’est seulement séparés. L’épouse a laissé place à l’amie et réciproquement pour Helen. Je suis heureux qu’elle ait rencontré Tom qui lui correspond à tout point de vue. Nos amis et nos familles ont accepté notre séparation sans la moindre critique et on a continué nos vies ». Il porta sa coupe à ses lèvres en posant son regard sur Maggie « Pourquoi cette question ? Pourquoi tu es déstabilisée de me voir si à l’aise ? » et fit un signe de tête vers les tables « Viens, on va trouver où on est placé » en gardant une certaine distance. Maggie avait toujours sa bague de fiançailles au doigt et il n’avait pas envie que des quiproquos naissent ce soir, et puis il savait aussi que sa résistance était à fleur de peau. Qu’à trop être proche de Maggie, il finirait par succomber, et il ne le voulait pas. Pas maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 5 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 5 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 5 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Maggie se mis à rire en le voyant lever ses mains. Ce genre de façon de parler ne collait pas du tout avec qui elle était, et sonnait extrêmement faux dans sa bouche. De toute manière, elle ne risquait pas de discuter avec grand monde, ne connaissant personne. Elle n’était pas venue pour ça. Si elle était présente, c’était uniquement parce que Nolan le lui avait demandé, qu’elle avait accepté alors qu’elle était prisonnière dans un monte charge et qu’aujourd’hui, cela lui permettait de passer un peu de temps avec lui. En soit, elle ne se sentait pas vraiment à sa place.

Elle n’avait aucunement l’intention de prêter main forte à Nolan. « -oh mais je n’en doute pas une seule seconde monsieur Campbell ! » s’amusa Maggie. « -comment veux tu que je m’y prenne de toute façon ? C’est elle la mariée, elle qui a tous les droits. » un haussement d’épaules impuissante, et un sourire taquin. Un léger froncement de sourcils en voyant constant qu’il ne consommait pas d’alcool non plus. « -j’ai lancé la mode ? » demanda t elle avait de se permettre une remarque vis à vis du comportement du chef de chantier et de son ex femme. « -je sais pas… en tout cas pas forcement ami avec son nouveau conjoint. » c’était un constat. Elle n’aurait peut être pas dû le faire à voix haute. Elle se cacha donc derrière sa flûte quelques instants, tout en écoutant les explications de Nolan.

Elle trouvait ça beau. Et très sain aussi. « -je… je ne sais pas… peut être parce que ça n’est pas commun. » elle leva les yeux sur lui. « -la plus part des gens qui se séparent ne restent pas en bons termes. Généralement, l’un des deux pleure, l’autre s’en va. L’acception est difficile à digérer. Mais… je trouve ça bien que vous ayez ce type de relation. » elle fit une petite moue du bout des lèvres, comme pour conclure la conversation qu’elle n’aurait pas dû lancer. « -et heu… c’est un peu déstabilisant parce que… parce qu’avant c’était ta place, que c’était ta belle famille et que… et que je crois que je ne m’étais pas imaginé qu’une rupture puisse se faire ainsi, dans de telle condition. » ou alors elle faisait une sorte de projection de sa future rupture. Maggie savait parfaitement qu’elle ne resterait pas en bon terme avec David. Ça ne serait pas un commun accord. Mais accord où elle serait plus d’accord que lui. Elle n’avait pas prévu de lui parler de Nolan. Ça, ça resterait son secret inavouable. Il y avait bien d’autres raisons a évoquer pour convenir de cette rupture. « -oui bien sur je te suis... » répondit Maggie en lui emboîtant le pas.

Une fois assise, elle détailla la décoration de la table, simple mais raffinée, de très bon goût. Avant de reporter son attention sur les futur mariés qui allaient prendre la parole. Ça n’était pas un mariage avec beaucoup d’invité, mais c’était tout à fait suffisant. Encore une fois, songeuse elle ne put s’empêcher aux listes à rallonge d’invité que ses parents et beaux parents voulaient leur imposer. Il fallait vraiment qu’elle mette fin à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Juste amis ?  - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Juste amis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 26Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: