Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé d’activation par mail
1 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Juste amis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 3 P4ed
Juste amis ?  - Page 3 F64y

crédit : Bazzart


Une espèce de soulagement l’envahit lorsque Maggie compris qu’il n’était pas le genre d’homme à manipuler, à endoctriner les femmes pour parvenir à ses fins, que tout ce qui avait eu lieu entre eux, n’était que sincérité. Toutefois, Nolan prit aussi conscience du lien qui les unissait véritablement pour que cette dernière ait mal en l’entendant prononcer les mêmes paroles qu’il avait pu prononcer le jour de leur rencontre. Ils étaient bien loin de l’amitié tous les deux… Ils se voilaient pleinement la face, et ça n’engendrait que de la douleur… Nolan souffla un « Je suis désolé de t’avoir fait du mal Maggie » et ajouta « Parce que nous ne sommes pas amis » comme un constat objectif de leur situation. Mais ce qui était sûr, notamment, c’était qu’elle avait besoin de repos, de vacances.

Nolan ne s’était pas attendu à entendre la jolie rousse évoquer, à voix haute, l’hypothèse d’annuler son mariage qui avait lieu dans à peine quelques mois. Silencieux dans un premier temps, il s’agaça rapidement en entendant la porte s’ouvrir pour la troisième fois. Il reprit ensuite son calme et se laissa gagner par la peur que Maggie quitte son époux pour lui, et que finalement, elle en soit malheureuse à l’issue. Alors il lui demanda de ne pas faire cela. Contre toute attente, cette dernière se laissa emporter par la colère. Il tenta alors d’exprimer sa pensée du mieux possible. Et si ce n’était qu’une attirance physique qu’elle éprouvait pour lui ? Si au petit matin, après avoir passé la nuit avec lui, elle se rendait compte que ça n’avait jamais été plus que cela ?! Son front contre le sien, cette proximité entre eux deux, Nolan savait que de son côté, c’était bien plus que cela, et ce qu’elle ajouta, lui fit une sensation étrange, mais douce à la fois « Maintenant je le sais… » parce qu’elle venait de le lui confirmer en cet instant.

Nolan se recula légèrement, sans pour autant s’éloigner de la jolie rousse. Elle se perdait dans ses mots et il le comprenait. Ce n’était pas n’importe quelle décision qu’elle s’apprêtait à prendre. Elle risquait de mettre fin à huit ans de relation sérieuse, et à un mariage qui arrivait à grand pas, parce qu’elle tenait à lui. Il se mit à rire nerveusement à son tour, répondant un « A qui le dis-tu ! » quand elle parla de cette douleur qu’elle éprouvait à lutter. Il éprouvait la même chose. Son cœur se serra en entendant la suite. Si elle épousait David, elle le perdait… Il le savait, il en avait toujours eu conscience, mais l’entendre de sa voix, ça faisait mal. Nolan détourna le regard un instant, soupirant à toute cette situation difficile dans laquelle ils étaient, et reporta ensuite son attention sur elle. « Si tu l’épouses, tu me perds moi et si tu viens avec moi, tu le perds lui ». Nolan entrelaça ses doigts au sien, regardant un moment leurs mains, puis releva lentement son regard sur elle « Je n’ai pas envie que tu l’épouses, mais je sais aussi que je n’ai rien à t’offrir à part moi, un enfant de huit ans, deux ex-femmes et l’odeur de peinture et de ciment quand je rentre le soir » en esquissant un sourire à son attention, avant de reprendre avec plus de sérieux « Tu en as conscience de ça Maggie ? Je n’ai rien à t’offrir à part moi, alors que David… » et baissa la tête avec un petit rire nerveux. Oui, David avait beaucoup plus. Un instant ainsi, il releva finalement les yeux vers elle, et avec un sourire espiègle, ajouta « Tu penses vraiment que si tu l’épouses, tu finiras par coucher avec moi ?! » et ajouta « Je me tais, c’est ça ?! ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1572
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

Juste amis ?  - Page 3 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
Juste amis ?  - Page 3 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

Stop ! Ils devaient arrêter de se voiler la face. Depuis le premier jour, il y avait quelque chose entre eux. Maggie ne savait le définir ou mettre vraiment dessus. Elle n’en avait pas envie d’ailleurs. Amour, attirance, lien ou autre. Ils n’avaient rien demandé à personne, ça n’était la faute ni de l’un ni de l’autre. Mais il était clair que ça n’était pas qu’une attirance physique. Parce que ça n’était pas son regard ou ses fossettes qui l’avait séduite. Mais son esprit, sa façon d’être, lui entièrement. Et même si elle ne le confirma pas, parce qu’elle n’était pas capable de se projeter de la sorte sur l’instant, la jolie rousse était certaine que ce truc là entre eux n’aurait pas disparu après une nuit passé ensemble.

Lorsqu’il s’exclama à voix haute, riant presque, Maggie sourit. Elle aimait sa façon de prendre les choses à la légère, d’extérioriser ainsi. Mais à force de tourner ça dans tous les sens dans son esprit, elle en arrivait à une conclusion plus qu’évidente. Si elle épousait David, elle serait obligée de s’éloigner de Nolan. Parce qu’elle ne voulait pas tromper son conjoint, pas devenir celle qui n’avait pas su trouver les mots, su avoir du respect pour lui jusqu’au bout. Si un jour elle devait avoir une aventure avec Nolan, elle voulait que cela soit fait dans les règles. Pour ainsi dire. Qu’elle soit totalement libre de s’impliquer ou non dans cette relation. Et non de devenir une machine à mensonge. Nolan l’avait vécu, il comprenait, elle le savait.

« -je sais... » souffla Maggie. Bien sur qu’elle en perdait un des deux. Mais même si c’était fou, c’était l’homme qui se trouvait devant elle dont elle avait le plus le besoin. C’était peut être dingue, mais c’était ainsi. Elle ne contrôlait plus rien. Et ça la terrifiait, elle qui avait prit l’habitude tout contrôler tout le temps. Avec Nolan elle sortait de sa zone de confort, elle avait de nouveau projet, elle se sentait entière et totalement livre d’être elle même. Un léger sourire étira les lèvres de Maggie. Elle avait bien compris qu’il n’avait pas envie de se mariage. « -tais toi. » lui souffla t elle alors qu’il tentait de trouver des arguments pour David. « -je te demande pas de m’épouser demain. Je te l’ai dis je ne me suis pas projeté, je sais juste que maintenant que je te connais j’ai pas envie de te laisser partir. Si on décide d’essayer, je sais que ça peut donner quelque chose de bien. Je dis pas que ça sera simple, je dis pas que ça sera magique ou que je suis celle que tu cherches. Seulement que… » elle chercha ses mots quelques secondes en regardant ailleurs : « -quand je t’ai rencontré, ça a fait remonter tout un tas de questions, de doutes… On en a parlé. Et je… j’ai pas envie de me poser ces questions toute ma vie, de me réveiller un matin en me disant que j’ai fais une erreur monumentale et qu’en cherchant ce que tu es devenu je me rende compte que tu as trouvé quelqu’un d’autre et que tu es heureux. » elle esquissa un sourire en coin avant de poser sa main sur la joue de Nolan et de le pousser légèrement. « -comme si tu avais besoin d’une confirmation. » commenta Maggie en levant les yeux.

Puis elle glissa une mèche de ses cheveux derrière son oreille, puis ses mains dans les poches arrières de son pantalon. « -je dois trouver le bon moment, la bonne façon de lui dire. Je peux pas te garantir que demain je serais pendue à ton cou. » un léger rire avec un sourire en coin. « -mais je… je pense que c’est la meilleure solution. » elle avait besoin de temps pour annoncer cela convenablement à David, à ses proches. Annuler le mariage, vendre le loft… Enfin mettre en ordre la fin de cette vie commune. Elle espérait que Nolan serait être patient.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 3 P4ed
Juste amis ?  - Page 3 F64y

crédit : Bazzart


En le choisissant lui, elle perdait définitivement David, tirant un trait définitif sur une relation de huit ans, et cela, pour un homme qu’elle ne connaissait que depuis quelques mois. Ce choix terrifiait tout autant qu’il comblait Nolan. Il craignait qu’elle regrette un jour ce choix, et pourtant, cet instant, alors qu’elle était devant lui, il avait l’impression que c’était plus douloureux pour elle de tirer un trait sur lui plutôt que sur David… Mais qu’avait-il à lui offrir à part lui et un passé sentimental compliqué ?! Un sourire quand elle lui demanda de se taire « Ok ». Apparemment, la jolie rousse était lassée de l’entendre la pousser dans les bras de son futur époux. En l’écoutant avec attention, Nolan resserra son emprise sur ses doigts « Tu préfères saisir ta chance au moment où elle se présente à toi ? Je comprends » répondit-il faussement assuré, et dans l’unique but de la taquiner un peu, mais repris avec davantage de sérieux « Je vais essayer de tout faire pour que tu ne regrettes pas ton choix » avant de baisser la tête un bref moment, prenant conscience du choix qu’était en train de faire Maggie. Il releva ensuite la tête pour croiser son regard, et se mit à rire lorsqu’elle le poussa légèrement alors qu’elle avoua implicitement que oui, elle en serait venue à tromper son mari avec lui s’ils avaient continué à se côtoyer de la sorte « C’était juste pour être sûr » et revint près d’elle, sans se départir de son sourire.

Le sourire de Nolan se fit soudainement plus doux et glissa sa main dans sa nuque « Tu prends tout le temps qu’il te faut, compris ?! Je me doute que tu ne vas pas lui lâcher cette information ce soir, au dîner, comme si tu étais en train de lui annoncer que tu avais acheté une nouvelle paire de chaussures » et embrassa son front « Je saurais me montrer patient » et la regarda fixement « Je veux juste que tu te sentes en paix avec ta décision et que tu n’en souffres pas ». Il retira sa main de son cou et pencha légèrement la tête sur le côté « J’ai le droit de t’embrasser ou je dois attendre pour ça aussi ? » et ajouta « J’attends ?! Bon… Tant pis » et regarda sa montre « On devrait peut-être retourner sur le chantier. Enfin moi, pas toi. Et puis je dois avoir un conclave d'accrocs de la nicotine en manque derrière la porte » en désignant d’un signe de tête la porte menant au toit qui était restée close depuis sa menace de jeter le prochain par-dessus le toit. Il fit quelques pas jusqu’à ladite porte, posa sa main sur la poignée et laissa son geste en suspens, il leva les yeux vers elle « Tu es sûre de ton choix ? » avant de se passer une main lasse dans le cou « Oui, je suis terrifiais, ça se voit, non ? » en riant nerveusement, puis se pencha pour embrasser sa joue « Je veux juste que toi, tu sois heureuse, que ça soit avec moi ou David ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1572
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

Juste amis ?  - Page 3 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
Juste amis ?  - Page 3 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -je veux pas t’entendre dire ça. » la coupa presque Maggie. « -Ce choix je le fais surtout pour moi. Oui, je suis une grosse égoïste je sais. » un sourire en coin, pour éviter de rendre la discussion encore plus lourde. « -quand j’entends cette phrase, ça sonne comme un : je vais faire des efforts et te faire vivre dans un monde parfait. C’est toi tel que tu es que j’apprécie. Je veux pas que tu te prennes la tête d’accord ? » elle pencha légèrement la tête sur le côté en serrant un peu plus ses doigts. « -c’est important pour moi que tu le comprennes Nolan. » d’ordinaire c’était lui qui disait ce genre de phrase. Mais elle était totalement approprié ici. Elle ne souhaitait pas qu’il se prenne la tête, qu’il se mette à agir autrement. Un petit moment de complicité suivit, ambiance allégée par l’humour de Nolan, et son sourire espiègle.

« -non c’est certain... » répondit Maggie en ressentait soudainement une sorte de poids sur l’estomac. Comment est ce qu’elle allait lui annoncer ça ? Est ce qu’elle devait lui dire qu’elle avait rencontré quelqu’un d’autre ? Où seulement lui avouer qu’elle avait des doutes, qu’elle ne l’aimait plus ou en tout cas pas assez pour se marier. Elle évita avec soin de penser qu’elle devrait également annoncer ça à ses parents. Un sourire tendre, de la tendresse dans les prunelles. « -merci... » avant d’ajouter : « -c’est ce qui me semble le mieux à faire. » oui, vraiment pour elle, c’était la meilleure décision à prendre. Même si c’était un peu comme sauter en parachute sans savoir si celui ci allait bien s’ouvrir. C’était flippant mais elle n’avait pas d’autre choix. Elle voulait être heureuse, et en épousant David, elle savait d’avance que ça ne serait pas le cas. Que quelque chose lui manquerait toujours. Un sourire amusé en baissant les yeux, puis un hochement de tête. Oui, c’était mieux d’attendre. Que les choses soient bien claire et qu’elle n’arrive pas devant David avec trop de culpabilité.

« -ouais ça va finir par être suspect. Ils sont peut être tous l’oreille collé contre la porte pour savoir si on est en train de s’engueuler. » elle fit deux pas derrière lui et lorsqu’il lui demanda une confirmation Maggie le détailla du regard. « -voyons voyons Mr Campbell où est donc passé votre assurance légendaire ?! » s’amusa la jolie rousse avant de caresser à son tour la joue mal rasé de Nolan. « -ne change rien je t’en pris. Rien que d’avoir évoquer ce choix à voix haute, je me sens déjà bien mieux. » c’était la stricte vérité, même si l’annonce lui procurait une certaine forme d’angoisse, elle savait que c’était le mieux à faire. « -ça va aller. » souffla t elle à nouveau en lui souriant et avant qu’il ne recule trop son visage elle approcha le sien et déposa ses lèvres à la commissure des siennes, lui donnant ainsi une certaine forme de baiser, parce qu’elle en avait envie, mais aussi parce qu’elle voulait qu’il comprenne que son choix était fait. Que les choses allaient changer. Mais dans le bon sens. Et qu’elle n’avait pas dit tout cela sur un coup de tête, que ça n’était pas des paroles en l’air. En reculant légèrement, elle lui souffla : « je lui en parle et après on laisse le temps faire les choses d’accord ? » un sourire et elle ouvrit la porte cette fois ci pour conclure la discussion et pour retourner au travail.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 3 P4ed
Juste amis ?  - Page 3 F64y

crédit : Bazzart


Derrière son apparente assurance, Nolan ne l’était nullement, et encore moins avec les femmes. Tout simplement parce que son passé sentimental avait toujours été compliqué, qu’il n’était pas sorti indemne de ses précédents mariages, et qu’il savait que toute relation pouvait imploser du jour au lendemain. Et surtout, Nolan ne voulait pas que cela arrive avec Maggie. Il ne voulait pas commettre les mêmes erreurs. Alors il était prêt à faire les efforts nécessaires pour qu’elle ne regrette pas son choix de mettre fin à sa relation avec David. Mais contre toute attente, Maggie voulait de l’homme qu’il était tous les jours, et non un homme qui ferait tout pour lui plaire. Le quarantenaire en fut touché et sourit avec douceur. Il baissa ses yeux sur leurs doigts et releva ensuite sur elle « Je ne changerais pas alors et resterais tel que je suis, à tes risques et périls joli cœur ». Évidemment, Nolan ne parvint pas à rester sérieux sur le long terme, entrecoupant leur conversation qui pourtant était un sujet dès plus sérieux, par son humour habituel. Lorsqu’il arrêta de raconter des âneries, évoquant ainsi l’annonce qu’elle allait devoir faire Maggie à David, il comprit alors qu’elle avait besoin de temps et ce temps, il allait lui laisser. Il ne connaissait que trop bien les séparations, et il était hors de question pour le chef de chantier de la presser dans sa démarche. Il sourit avec douceur « Tu n’as pas à me remercier » et acquiesça « Bien, et tu sais que je suis là si jamais tu as besoin ». Il tenta un bref moment d’humour en lui demandant s’il pouvait l’embrasser, puis se résigna de lui-même, se doutant bien que cela allait attendre.

« Je n’espère pas. Le chantier a déjà un mois de retard, c’est bien suffisant » alors qu’il s’avança jusqu’à la porte, sa main sur la poignée de porte. Le chef de chantier semblait prendre conscience de l’ampleur de la décision de Maggie et lui demanda si elle était sûre d’elle. Il baissa les yeux en l’entendant parler de son assurance légendaire « Tu te rendra vite compte qu’elle ne vient que quand elle en a envie celle-là » et releva les yeux sur elle, souriant et acquiesçant « Bon… Tant mieux » et déposa un baiser sur sa joue, et sourit en sentant ses lèvres se poser à la commissure de ses lèvres. Un geste qui pouvait paraître anodin, mais pas pour Nolan. C’était la première fois qu’elle prenait l’initiative d’un tel geste à son encontre. Une manière de confirmer son choix. « J’ai envie de prendre mon temps aussi » et la laissa ouvrir la porte, concluant ainsi leur conversation…

Nolan ne ferma pas vraiment les yeux la première nuit qui suivit l’annonce de Maggie, et c’était alors saisit de son portable une première fois, puis il l’avait reposé, et une deuxième fois, et l’avait reposé, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il ne décide d’envoyer un message à Maggie : On n’a pas parlé du nouveau projet sur lequel tu souhaitais que je travaille. Un prétexte. Il avait juste envie de lui parler, et de voir si elle lui répondait toujours. Il finit par s’endormir quelques heures plus tard. Il lui renvoya un message après quelques jours, lui demandant : Toujours d’accord pour m’accompagner au mariage de ma première ex-femme ? C’est dans une semaine. Ce qui fait qu’il avait dû se retrouver à faire les boutiques pour trouver un costume pour le mariage de cette dernière. Il avait envoyé un nouveau message : J’ai trouvé mon costume. Je me trouve très sexy dedans. Je pense mettre ça pour aller travailler maintenant.

Toutefois, après deux semaines sans avoir revu Maggie, soit depuis cette décision qu’elle avait prise sur le toit, Nolan ne faisait pas réellement le fier. Même s’il trouvait qu’il avait fière allure dans son costume bleu ciel à la chemise blanche ouverte au col, le quarantenaire appréhendait les retrouvailles. Ils s’étaient donné rendez-vous devant le chantier, et voilà qu’ils se retrouvaient à faire les cents pas.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1572
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

Juste amis ?  - Page 3 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
Juste amis ?  - Page 3 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -je prends le risque. » ça sonnait un peu comme une promesse. Mais elle ne tenait pas à ce que Nolan change. Elle savait qu’un homme parfait ça n’existait pas. Tout comme il était déjà au courant qu’elle pouvait être une vraie chieuse et avoir mauvais caractère. Ça ne l’avait rebuté, au contraire, ce jour là dans son bureau il avait voulu qu’elle se confie à lui, même l’inviter à dîner pour qu’ils puissent parler. Comme elle le lui confia, Maggie s’imaginait que ça pouvait donner quelque chose bien. S’ils restaient eux même, et s’ils restaient sincères l’un envers l’autre comme ils l’avaient toujours été depuis leur rencontre.

Rassurant, il lui affirma lui laisser du temps pour faire son annonce à David, pour mettre de l’ordre dans tout ça, avant de pouvoir commencer vraiment quelque chose ensemble. Encore une fois elle était reconnaissante, attendrit par ce comportement. « -je sais... » et elle n’hésiterait pas à l’appeler à l’aide si jamais elle en ressentait le besoin. Le voir douter, le voir lui parlé presque gêné. C’était rare. Et forcement elle se moqua gentiment de lui. L’opportunité était trop belle. Maggie osa lui donner un semblant de baiser, comme pour lui donner de l’espoir ou pour officialiser la décision qu’elle venait de prendre. Un sourire en aimant ce qu’elle entendait, avant de reprendre le chemin du chantier.

En rentrant chez elle, Maggie était partagée entre deux sentiments bien opposé. Une sorte d’euphorie d’avoir mis les choses au point, d’avoir enfin regarder la vérité en face. Et une espèce d’angoisse de trouver le bon moment pour annoncer à David qu’elle ne souhaitait plus de ce mariage. Ni de lui. Comme elle l’avait confié à Nolan, elle avait besoin d’un peu de temps pour trouver la bonne façon d’amener les choses. Lorsque son portable vibra sur la table de nuit, David dormait à point fermé à ses côtés. Un sourire tendre en voyant le nom qui s’affichait. c’est vrai, tu as raison. Il y avait d’autres sujets plus urgent à traiter. Puis un autre message trois secondes plus tard : bonne nuit.

Maggie avait conscience que le temps passait vite, et qu’elle devait stopper le plus rapidement son histoire avec David, avorté le projet de mariage également. Elle annula les essayages de robes. Elle se disputa avec David pour le gâteau. Il trouvait que l’idée d’un gâteau à deux goûts différent était idiote. La dessus il s’était excusé, la fatigue, le boulot. Ils trouvaient qu’ils ne se voyaient plus, qu’ils passaient peut de temps ensemble… Maggie ne trouva pas le bon moment. Ni la force. Elle était au boulot lorsqu’elle avait reçu le message de Nolan : oh mince j’avais complètement oublié ! Je me demande pourquoi j’ai un agenda ! C’est une tête que je devrais m’acheter ! Puis un second message parce qu’elle n’avait pas répondu à la question dans le premier : et oui, toujours d’accord. Hâte de te voir te déhancher sur la piste de danse. Elle avait ajouté à cela un gif de la chorégraphie de YMCA.

Deux jours plus tard, elle envoyait un : j’ai envie de te voir. Alors qu’une nouvelle prise de tête avait eut lui avec David. Et un : j’ai pas encore réussit à lui dire. Qui lui fit mal au ventre. Il le fallait mais elle n’avait pas envie de balancer cela au milieu d’une dispute. Ce qui était peut être ridicule de sa part. Lorsqu’il lui écrivit qu’il avait trouvé son costume, cela lui fit prendre conscience qu’il lui fallait une robe ! Je n’en doute pas. Quelle couleur ? Une photo ? Juste pour savoir dans quel ton je prends ma robe s’en suivit d’un émoji innocent.

Le weekend du mariage, Maggie avait laissé partir David pour son voyage d’affaire en lui annonçant clairement qu’elle devait lui parler sérieusement à son retour. Que c’était important. Il eut peur qu’elle soit malade. La jeune femme se sentit mieux respiré lorsqu’elle fut seule chez elle. Ce qui la conforta encore et encore dans sa décision. Puis elle prit son temps pour se faire belle et pour faire sa valise avec soin. Elle avait le ventre noué assise sur la banquette arrière du taxi. Elle ne portait pas la tenue qu’elle avait choisi pour le mariage, ne souhaitant pas la froisser durant le voyage. Maggie avait demandé au taxi de se garer un peu plus loin. Elle arriva près de Nolan sans faire de bruit. Il était de dos mais il avait déjà fière allure dans son costume. En silence elle se hissa sur la pointe des pieds et vint poser ses mains sur les yeux du chef de chantier. « -devines qui c’est ? » demanda t elle à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 3 P4ed
Juste amis ?  - Page 3 F64y

crédit : Bazzart


Nolan avait rencontré quelques difficultés à trouver le sommeil, leur conversation sur le toit se ressassant inlassablement dans son esprit, et cette conclusion qui l’effrayait tout autant qu’elle le regonflait à bloc : Maggie allait annuler son mariage. Ses pensées allant vers elle, Nolan s’était alors saisi de son portable, juste parce qu’il avait envie de lui parler et sourit à sa réponse : Bien plus important, tu as raison. Bonne nuit à toi aussi et avait posé le téléphone à ses côtés, s’endormant à poing fermé quelques heures après. Durant les quelques jours qui suivirent, le chef de chantier tenta de se concentrer au mieux sur le chantier afin que ce dernier avance vite et bien, mais aussi, pour qu’il ne pense pas à Maggie. Bon, évidemment, il ne résista pas bien longtemps avant de lui envoyer un nouveau message, lui rappelant que le mariage de son ex-femme arrivait à grand pas. Un nouveau sourire sur ses lèvres alors qu’il répondit à la jolie rousse : Tu as besoin de vacances, pas d’une nouvelle tête. Puis il entendit la voix d’Iggy derrière lui « Qu’est-ce qui te fait sourire ainsi ? Tu as rencontré une femme, c’est ça ? » alors que son bras-droit se montra dès plus curieux « Ta mère ne te l’as pas dit ? » répondit aussitôt Nolan en donnant une tape dans le dos de ce dernier, et se remit au travail, résistant pour ne pas envoyer d’autres messages avec Maggie, et pour se montrer plus discret notamment. Mais son portable vibra de nouveau dans sa poche et sourit une fois encore : Hors de question de me ridiculiser devant toi. Peut-être dans un an ou deux. Et rangea son portable dans la poche de son jean, sans se départir de son sourire.

Installé dans son canapé, regardant un film, il fronça les sourcils en entendant son portable vibrer sur la table basse et s’en saisit. C’était rarement la jolie rousse qui prenait l’initiative des messages ces derniers jours. Il répondit un : Moi aussi… terriblement. Et à peine eut-il envoyé ce premier message, qu’un second arriva : Prends ton temps, rien ne presse. Je t’attends patiemment. Il relança son film, le cœur lourd en pensant à ce que devait faire Maggie.
Quand il trouva son costume pour le mariage, il en fit part à la jolie rousse qui voulait une photo, en prétextant qu’elle souhaitait accorder sa robe : Je ne suis pas dupe Mademoiselle Hall. Tu patienteras. Je ne dévoile pas la marchandise trop tôt.

Mais la décontraction qu’il avait mis dans les messages était bien loin de l’habiter alors qu’il patientait devant l’immeuble du chantier. Faisant les cent pas devant le bâtiment, les mains presque moites et le cœur qui battait à tout rompt, il sursauta en sentant des mains se poser sur ses yeux, et sourit avec douceur en entendant sa voix « Maman ?! » et se retourna « Bonjour toi » en ne sachant pas vraiment comment agir, hésitant entre un baiser sur sa joue et une accolade, et opta pour un simple geste de la main avant de froncer les sourcils « Tu n’es pas en tenue ? » et désigna ensuite la voiture qu’il avait loué pour l’occasion « Je me suis fait plaisir et j’ai loué une Mustang de 69 » et fit un signe de tête vers la voiture « On y va ? ».

Nolan démarra la voiture et c’était parti pour les Hampton « Ça va ? Quoi de neuf ? » et se baffa intérieurement de sa gêne « Désolé… » et s’apprêta à déposer sa main sur sa cuisse, mais se ravisa à quelques centimètres, posant plutôt sa main sur le levier de vitesse « Helen a privatisé un hôtel près du bord de mer » et tourna la tête vers Maggie « Finalement, tu auras de toutes petites vacances, mais ça compte quand même, non ? » en souriant.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1572
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

Juste amis ?  - Page 3 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 3 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

t’es pas drôle. Avait répondu Maggie tout en souriant. Il lui avait dit qu’il n’était pas trop danse et il en était de même pour elle, alors ils passeraient certainement plus de temps à parler qu’à danser. Ce qui lui allait très bien d’ailleurs. Elle espérait que durant le mariage il ne s’éloignerait pas trop. Elle ne connaissait personne, enfin elle espérait aussi ne connaître personne, mais jouer les plantes vertes… Voilà voilà, elle avait peur de faire tâche. Leur petit échange de message faisait du bien à Maggie. Ça n’était pas grand-chose, mais les quelques mots qu’il lui répondit le soir où son moral était à zéro lui avait fait du bien. Il fallait vraiment qu’elle parle à David afin de pouvoir solutionner tout ça. Et avancer. Elle était déterminée à le faire lorsque David reviendrait de voyage. Il allait cogiter tout le weekend avec ce qu’elle lui avait dit. Tant mieux. C’était le but.

Sur la pointe des pieds, Maggie se mis à rire tout en affichant un air presque offusqué à la réponse de Nolan. « -je peux prendre ça comme un compliment ou c’est plutot gênant ? » avait elle répliqué en étant contente d’elle d’avoir saisit l’humour de Nolan. Un sourire tendre. Elle adorait l’entendre dit cela, sa façon de lui dire bonjour. « -salut... » lui avait elle soufflé en retour, ne sachant pas vraiment comme agir. L’embrasser était prématuré, même si en le voyant là dans son costume elle en mourrait d’envie. Maggie avait baisser les yeux sur ses vêtements. « -ba si. » avec le plus grand sérieux du monde. Puis elle sourit amusé, tellement heureuse de le voir : « -tu connais rien aux robes de princesses toi. » Puis elle regarda la voiture qu’il lui présenta et répondit en tournant la tête à nouveau vers lui : « -très classe. Tout comme l’homme qui va conduire. » il était vraiment beau habillé ainsi. Très séduisant. « -Helen va regretter de se remarier ! » lança Maggie tout en mettant sa valise dans le coffre.

Une fois en voiture, Maggie plissa les yeux en tournant la tête vers Nolan, un sourire amusé sur les lèvres. Il était stressé à ce point là ? Elle posa sa main sur la sienne et lui dit comme une confidence. « -hey… rien ne va changer... » sous entendant bien sur le lien ou la complicité qu’ils avaient. « -je suis toujours moi. Rien que moi. Alors détends toi d’accord... » elle n’était vraiment pas habitué à le voir ainsi. « -j’ai hâte d’y être. J’adore la plage, ça va être parfait. » Maggie était vraiment motivé parce ce weekend même si rien n’était réglé avec David. Prendre de la distance, passer du temps avec Nolan. Elle en avait besoin. Envie surtout. Elle avait retiré sa main de la sienne avec lenteur juste après avoir tenté de le rassurer. Mais après plusieurs regards dans sa direction, plusieurs hésitation, elle se décida à venir la déposer sur le genou de Nolan. Plus haut ça aurait peut être été déplacé. Puis elle avait sourit et lancé un : « -et toi ? Quoi de neuf ? » avant de rire pour finalement lâché un très sérieux : « -tu m’as manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 3 P4ed
Juste amis ?  - Page 3 F64y

crédit : Bazzart


Il avait suffi d’entendre sa voix pour faire sourire Nolan qui était plus qu’heureux de passer le week-end en sa compagnie, même si ce n’était qu’en tant que simples amis. Il lui avait qu’il serait patient, et le serait. Puis ils s’étaient mis d’accord sur le fait de prendre leur temps lorsque l’annulation du mariage serait officielle. Mais en attendant, Nolan était perturbé, ne sachant comme agir avec elle, ne voulant pas que ses gestes trahissent une certaine impatience qu’elle dise tout à David, parce que ce n’était pas le cas. Il parvint tout de même à garder son humour et répondit à Maggie « Je dirais un peu des deux » et la salua comme il l’avait fait dans son bureau. Apparemment, elle aussi n’était pas particulièrement à l’aise, ce qui le rassura d’une certaine manière. Un regard pour la tenue de la jeune femme, puis pour elle, sourcils froncés « Tu te fous de ma gueule en fait ? » en se rendant compte qu’elle se moquait de lui, riant presque « Eh bien si très chère ! J’en ai trois dans ma penderie pour les grandes soirées » et lui présenta ensuite le caprice qu’il avait eu. Son regard se détourna de la voiture de collection pour se poser sur Maggie « Merci », se retenant de l’embrasser et se mit à rire « Tant pis pour elle, je suis réservé maintenant » rétorqua-t-il avant de monter en voiture.

Le stress de Nolan était plus que perceptible. Il se ressentait dans ses mots, dans sa manière d’être, dans l’hésitation qu’il mettait dans ses gestes. Il tourna la tête vers elle, esquissa un sourire timide en sentant sa main sur la sienne et un hochement de tête « D’accord » et inspira profondément « C’est juste que je n’ai pas envie de te mettre dans une situation gênante, ou que tu es l’impression que je vais trop vite ou que je te brusque alors que tu n’as pas encore parlé à David » et ajouta « Mais d’accord, je vais me détendre ». Nolan changea aussitôt de sujet pour parler du mariage de son ex-femme « On essaierai de s’éclipser pour en profiter un peu alors ». Le regard de nouveau rivé sur la route, il sentit la main de Maggie se poser sur son genou. Nolan se mit à sourire avec tendresse, tournant la tête vers elle. Il ne répondit pas tout de suite à sa première question, répondant un « Toi aussi » à ce qu’elle ajouta ensuite. « Et pour te répondre, on a avancé sur les travaux. On n’ira pas plus loin qu’un mois de retard ». Lorsqu’ils quittèrent le centre-ville, Nolan appuya sur un bouton comme un gamin « J’ai envie de faire ça depuis que je l’ai loué » en regardant le toit s’ouvrir pour se transformer en décapotable, et sorti une paire de lunette de la poche intérieure de sa veste qu’il déposa sur son nez, souriant davantage, et accéléra un peu plus pour voir ce qu’avait la voiture sous le capot « Tu me dis si tu crains la vitesse ».

En arrivant dans les Hampton, Nolan ne mis pas longtemps à trouver l’hôtel. Helen avait toujours été une femme très organisée et très claire dans ses explications. Il gara la voiture, donna les clefs au voiturier et récupéra leurs valises « C’est moi qui porte. Toi, tu es en vacances » en lui faisant un clin d’œil. En arrivant à l’hôtel, il reconnu rapidement sa première ex-femme qui le serra dans ses bras « Nolan ! Je suis contente que tu sois venu. Et qui est ton amie ? » « Voici Margaret, enfin Maggie. Maggie, voici ma première ex-femme » « La plus agréable. Comme va Cruella au fait ? » « Tu t’en moques de savoir comment elle va, Helen » « Totalement ! Le vin d’honneur est à 18 heures dans la salle de réception de l’hôtel et le mariage à 10 heures demain matin sur la plage » « A tout à l’heure alors » en déposant un baiser sur la joue de son ex-femme et laissa Maggie récupérer les clefs de la chambre. Un regard pour cette dernière quand ils franchirent la porte de cette dernière « Je prends le canapé » et déposa les valises près de l’entrée.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1572
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 3 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

Juste amis ?  - Page 3 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 3 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« tu as vu je commence à être douée ! » répondit Maggie en s’auto-félicitant de l’effet produit. « -et t’as choisi un costume ! Je suis certaine que les décolleté te vont à ravir ! » oh mince qu’est ce que ça lui faisait du bien de le retrouver. A nouveau elle avait cette sensation de mieux respirer. « -c’est une façon étrange de dire les chose. » commenta la jeune femme en montant dans la voiture. Il semblait mal à l’aise et stressé. Ce qui ne lui ressemblait pas vraiment. Elle pouvait comprendre. Non, elle comprenait. Alors elle chercha à le rassurer. « -si ça arrive je te le dirais. » répondit la jolie rousse avec douceur. Ils y avaient entre eux beaucoup de franchise, alors si jamais ce genre de chose arrivait, elle saurait lui faire comprendre. Pour l’instant, elle avait seulement envie de passer un bon weekend en sa compagnie. Rien de plus. Elle osa poser sa main sur la jambe de Nolan, avant de lui confier qu’il lui avait manqué. Un sourire en baissant les yeux avant de répondre : « -oh quel soulagement d’apprendre ça ! C’est fou ça m’enlève un sacré poids des épaules ! » ils ne parleraient pas de boulot tout le weekend, elle le savait.

Maggie se demanda de quoi il parlait et sourit de plus belle en voyant le toit se replier. Le vent s’engouffra dans ses cheveux, et elle leva les deux bras pour profiter pleinement de la vitesse, répondant ainsi à la question de Nolan. Maggie admira l’hôtel choisit par Helen. « -très bon goût. » souffla t elle pour elle même. « -quoi ?! Non, non, non, on est en vacances. Tous les deux. Donne moi ça. » commença à Maggie en voulant lui reprendre la valise des mains. « -ne fais pas l’enfant et rends moi ma valise, je peux m’en occuper tu sais. » elle n’avait pas du tout envie qu’il la traite comme une princesse. Ou qu’elle soit à nouveau hissé au statue de patronne. Non, ils étaient là tous tout les deux ensemble et elle pouvait très bien porter enfin faire rouler sa valise comme une grande. Ils se chamaillèrent quelques secondes avant qu’elle ne lâche l’affaire. « -bon très bien tu as gagné. » lâcha Maggie en lui donnant un petit coup d’épaule tout en avançant vers l’hôtel.

Helen était belle. Elle semblait douce et attentionnée. Calme et posée. « -bonjour... » souffla la jeune femme en serrant la main de la future mariée. Les présentations étaient un peu étrange. Ex mari, première ex femme, pas encore petite amie, et pas encore totalement séparée. Enfin ça Helen n’avait pas à le savoir. Maggie prit les clés et lorsqu’elle ouvrit la porte, resta droite comme un I en voyant la disposition de la chambre. Un grand lit double. Parfait parfait… Un regard en coin pour Nolan qui déclarait le canapé sien, puis elle ferma la porte. « -tu lui as dis quoi à Helen pour nous ? » demanda alors la jeune femme qui trouvait cela tout de même un peu étrange qu’ils n’aient pas eut deux chambres ou au moins deux lits. Comme prise en faute elle ajouta : « -j’ai confirmé trop tard et l’hôtel était complète c’est ça ? » puis elle balaya tout ça d’une main et lança : « -de toute façon tu ne devrais pas avoir à utiliser le canapé, on ne devrait pas beaucoup dormir. » avant de se figer, de sourire en baissant les yeux et d’ajouter : « -enfin tu vois ce que je veux dire. C’est.. c’est les vacances quoi ! Et puis la soirée du mariage... » elle piqua un fard.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Juste amis ?  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Juste amis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: