-46%
Le deal à ne pas rater :
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
32.19 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Juste amis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 17 Vs1k
Juste amis ?  - Page 17 Ok91
Juste amis ?  - Page 17 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


« Exactement et c’est plus flatteur » surtout pour son égo masculin. Lorsqu’il se mit à faire une plaisanterie sur le club des hommes qui prenaient leur pied au lit, seul, il remarqua que Maggie ne comprit pas immédiatement sa plaisanterie. Il la regarda alors fixement, un sourire en coin espiègle sur les lèvres, attendant patiemment qu’elle comprenne par elle-même. Lorsqu’elle le comprit, il se mit à sourire davantage tout en répondant « Je pense pouvoir le faire taire », mais pas tout de suite. Pour le moment, Nolan se concentra sur leur week-end à venir et ils semblaient désirer la même chose : Du repos en tête-à-tête. « Je ne sais pas. Peut-être parce que je n’avais pas envie que tu te retiennes de dire que tu avais envie de bouger juste pour moi ». Parce qu’il savait qu’elle était encore dans le contrôle de tout et qu’elle ne voulait pas déranger. Ce fut à cette dernière de le rassurer sur ses attentes, et il répondit un « Tu n’es pas exigeante » quand tout ce qu’elle souhaitait, c’était d’être avec lui. Il aimait cela. Il était tout autant épuisé qu’elle, et la semaine n’était pas encore terminée, alors oui, l’idée de rester dans le lit à regarder des séries avec Maggie blottie dans ses bras, ça lui convenait parfaitement.

Le chef de chantier l’embrassa, puis savoura son rire joyeux. Il aimait l’entendre rire de cette façon lorsqu’elle était avec lui, alors que de son côté, il parlait de cette femme qui était enfouie au fond d’elle, celle qui était rebelle, qui aimait être tatouée et le roller derby. Tout cela pendant que sa main caressait sa peau jusqu’à ce que ses doigts s’immiscent en elle. Sans la quitter du regard, Nolan savoura son soupir de plaisir et cette lueur dans son regard. Il l’embrassa de nouveau, et se laissa ensuite conduire silencieusement par Maggie, embrassant sensuellement son cou, jouant de sa langue contre sa peau. De sa main libre, le chef de chantier retira son boxer, et retira ses doigts pour entrer en elle dans un soupir de plaisir. La voir ainsi, à sa merci, entièrement nue, n’avait fait qu’accroître son envie d’elle. Aussitôt en elle, Nolan commença les vas-et-viens, accélérant peu à peu le mouvement, sans la quitter du regard. Il ne voulait qu’elle ne pense qu’à lui en cet instant et à rien d’autres. Pas de questions. Pas de doutes. Juste eux deux et leurs corps blottis l’un contre l’autre. Il ferma ensuite les paupières, se concentrant sur autre chose pour se retenir de jouir avant elle, mais ne résista pas davantage et laissa le plaisir le submerger. Il posa ensuite sa tête entre ses seins, le temps de reprendre ses esprits, puis releva ses yeux bruns sur elle « Ça a marché cette fois-ci ? » avant d’ajouter « Je ne suis pas contre de l’entraînement sinon. Je pourrais faire ça toute la journée » et embrassa sa peau légèrement humide. Il se laissa ensuite glisser à ses côtés et tourna la tête vers elle, puis il finit par se tourner entièrement vers elle, entrelaçant ses jambes au sienne, sa tête légèrement surélevée « Tu veux regarder un film ? Manger un morceau ? Et il faudra attendre un peu avant que je sois de nouveau au menu ». Il se pencha pour déposer un baiser sur son épaule et fronça les sourcils en entendant son portable sonner.

« Je reviens vite » et Nolan se glissa hors des draps, nu comme un ver « Tu peux profiter de la vue » et s’avança jusqu’à la cuisine pour récupérer son portable. Derrière l’établi, il fixait Maggie, savourant la vue qu’elle lui offrait « Oui ?! » « … » « Non, pas ce soir. Je suis en charmante compagnie et ses courbes sont bien plus attrayantes que les tiennes Matt » « … » « Ce week-end ?! Euh… On avait prévu autre chose… » « … » « Juste une heure ou deux, pas une de plus » « … » « Non mais je vous connais avec vos guet-apens à la con » « … » « Bon, on dit vendredi soir à vingt heures au bar de Lexington si Madame est d’accord » « … » « Oui, mais elle a des arguments qu’on ne contredit pas » rétorqua-t-il tout en se rapprochant du lit « Je te tiens au courant, à plus » et raccrocha, posant son portable sur la table de nuit, et s’allongea perpendiculaire à Maggie, sur le dos, posant sa tête sur le ventre de cette dernière, ses yeux posés sur elle « Une soirée avec deux-trois amis, vendredi soir, ça te conviens ? Ainsi, on aura samedi et dimanche rien que pour nous deux ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1571
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 17 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 17 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Maggie pencha la tête sur le côté. « -je n’ai pas l’habitude sortir chaque weekend. J’aime bien la tranquillité et la grasse matinée après une semaine de malade ! Je te dis pas qu’on fera ça tout les weekend bien sur, mais là franchement j’ai besoin de me reposer et de passer du temps avec toi. Rien de plus. » oui, elle n’avait pas la moindre envie d’un autre programme que celui ci.

Nolan s’aventura à nouveau sur le corps de Maggie, qui se laissa faire, prenant soin de déconnecter au mieux son cerveau, écoutant avec attention ce qu’il lui disait, se concentrant sur ce qu’il faisait et sur ses yeux. Peu à peu, le plaisir montait en elle alors qu’elle savourait ses caresses et se laissait aller entre ses bras. Le souffle de plus en plus rapide, elle laissa passé quelques gémissement, se raidissant parfois lorsque ça devenait trop bon. Par la suite, chaque va et viens l’emportaient un peu plus vers la jouissance. La jolie brune entoura la taille de Nolan de ses cuisses, l’invitant ainsi à aller plus loin, basculant la visage vers l’arrière, les paupières closes, se mordant les lèvres. Dieu que c’était bon… Haletante, elle finit par se crisper, surprise par l’orgasme qui arriva et qui lui arracha un cri de plaisir. Le souffle court, elle sourit à Nolan suite à sa question : « -est ce que j’ai vraiment besoin de te répondre ? » elle glissa ses doigts dans les cheveux de son amant, fermant à nouveau les paupières durant quelques secondes. Juste le temps de revenir sur terre.

« -je croyais qu’on se mentait pas ? » demanda Maggie qui doutait fortement qu’il soit capable de lui faire l’amour dix fois de suite. Pas qu’il n’était pas performant, mais il était humain, pas une machine. Elle se tourna vers lui, et souffla : « -on peut peut être seulement discuter... » elle n’avait pas envie de bouger, pas faim et par la force de regarder un film. Parler un peu, apprendre à encore mieux se connaître. Il y avait encore bien des choses qu’elle ignorait à son sujet. Puis elle fronça les sourcils en entendant le téléphone sonner. Un regard, mais elle ne dit rien laissant sa tête retomber sur l’oreiller, en le suivant du regard. Elle écouta d’un oreille.

« -heu… et bien… pourquoi pas. » elle doutait que ça soit une grande idée, et puis à peine quelques minutes plus tôt ils s’imaginaient rien que tous les deux tout le weekend mais bon. Après tout, ça pouvait être sympa de rencontrer des amis à lui. « -je croyais qu’on devait éteindre nos portables monsieur Campbell. » ajouta Maggie en glissant ses doigts dans ses cheveux. « -on verra vendredi soir suivant si on est en forme ou pas. Mais après je ne suis pas contre l’idée de rencontrer des amis à toi. » un haussement d’épaules avec un petit sourire avant de le regarder durant quelques instants en silence. « -dis moi quelque chose que je connais pas sur toi. Mais un petit détail. » elle avait envie de discuter. De tout ou de rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 17 Vs1k
Juste amis ?  - Page 17 Ok91
Juste amis ?  - Page 17 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


« Tant mieux, parce que je dois t’avouer qu’après de longues semaines, je n’ai pas vraiment le courage de faire d’autres activités que de regarder la télévision », d’autant plus qu’il cumulait les activités lorsqu’il avait son fils parce qu’il savait que lorsqu’il commencerait les cours du soir, il allait le voir sûrement moins régulièrement. Alors de savoir que ça ne dérangeait pas Maggie de rester au lit à regarder des séries, rassurait Nolan. Mais avant de parler du week-end, il voulait surtout profiter de cet instant présent alors qu’il lui faisait une nouvelle fois l’amour, tout en soignant les préliminaires. En la voyant réagir à ses coups de reins, Nolan avait accentué ses vas-et-viens, jusqu’à sentir son amante se crisper tout en échappant un cri de plaisir qui ravi le chef de chantier qui se laissa submerger par le plaisir juste après. Son visage entre ses seins, le temps de reprendre contact avec la réalité, il releva les yeux vers elle et se mit à sourire en entendant sa réponse « Non. J’ai aimé t’entendre » et embrassa sa peau avant de se mettre à rire alors qu’il prenait place à ses côtés « Je parlais d’une fois le matin, une fois le midi et une fois le soir avant d’aller se coucher » parce qu’il était déjà épuisé avec cette seconde fois, alors imaginer lui faire l’amour davantage… Pour que ça soit un désastre, non merci. Un acquiescement « On peut », mais son portable en décida autrement.

Lorsque Nolan revint auprès de Maggie, il la regarda fixement, perplexe de sa réponse « Tu peux aussi me dire que tu préfères m’avoir pour toi seule, tu sais » alors qu’il prit place mi-allongé, mi-assis dans le lit, sa tête reposant contre le mur en brique derrière lui « Pardon » et se pencha vers la table de nuit pour l’éteindre aussitôt, et se laissa glisser sous les draps, passant son bras autour de son corps nu, laissant ses doigts caresser sa peau sans y prêter la moindre attention « On verra ça vendredi soir ». Il recula légèrement la tête en entendant sa question et se mit à rire « Un petit détail » et se mit à réfléchir « J’étais lanceur dans une équipe de base-ball au lycée. J’étais plutôt bon. Et toi ? ». Il aimait cette idée de parler d’eux, d’apprendre à se connaître davantage. Il se redressa légèrement pour mieux caler son oreiller derrière sa tête, et reprit ses caresses sur le bras de la jolie rousse « Est-ce que tu te vois avec des enfants dans deux ou trois ans ? » avant de se justifier, avec un rire presque nerveux « Ce n’est pas une proposition d’avoir des enfants. C’est juste une question dès plus banale ». Puis il s’interrogea sur son souhait à lui d’avoir des enfants après Desmond ? Après tout, il n’avait pas prévu d’avoir son fils et il était devenu le centre de son univers dès sa naissance. Toutefois, à la question d’être prêt à un avoir un second enfant, Nolan n’en savait rien. Que cela soit avec Maggie ou une autre femme, si jamais elle venait à être lassée de lui. « Tu me dis si tu as froid, j’ai une couverture supplémentaire dans l’armoire ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1571
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 17 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 17 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -d’accord, je m’étais mis dans la tête que je t’aurai pour moi toute seule. Mais tu as envie d’aller boire un verre avec tes amis, on peut très bien se retrouver samedi matin. Ou alors je t’accompagne, on alors on dit non, qu’on a trop de temps perdu à rattraper. » un petit rire en prenant ça à la légère, comme il avait l’habitude de le faire lui. « -oui, on verra le moment venu. » s’ils n’en avaient pas envie à ce moment là, et bien ils pourraient décliner l’invitation. « -tu l’aura fracassé contre mur s’il avait sonné ne serait ce que dix minutes plus tôt ! » s’amusa la jolie rousse en le regardant éteindre son téléphone.

Elle avait envie de discuter, de mieux le connaître encore. Simplement de passé du temps de qualité ensemble. « -oh ! C’est celui qui envoi la balle je présume. Je n’y connais pas grand-chose en base ball... » une légère grimace en disant cela. Elle réfléchit quelques secondes à ce qu’elle pouvait lui dire : « -je suis bilingue. Je parle le français et je m’en sors pas trop mal en Russe et j’ai quelques notion de mandarin. » ça ne lui servait pas tout les jours, mais c’était de bonnes compétences dans un cv. Allongée sur le dos, coller à lui, elle sourit à sa question. « -pour être honnête je n’en sais rien. Je sais que je vieillie mais je ne suis pas prête à mettre ma carrière de côté pour le moment. » une légère moue du bout des lèvres avant de lui retourner la question : « -et toi ? » elle pouvait parfaitement comprendre qu’il réponde non. Il avait déjà un fils de presque dix ans. Il ne se voyaient peut être pas remettre le nez dans les couches maintenant.

« -pour le moment ça va. » blottit contre lui elle n’avait pas froid. Elle se sentait bien. Détendue et sereine. C’était plaisant. Très agréable même. « -tu l’as dis à Iggy ? Pour nous je veux dire. » c’était une question comme une autre. « -tu parlais de le présenter à Tess, tu penses vraiment qu’il pourrait lui plaire ? » Maggie ne connaissait pas très bien le bras droit de Nolan, elle savait uniquement que c’était un bosseur, qu’il avait la tête sur les épaules et un sacré sens de l’observation. « -ton premier concert ? Ta première fois ? Ta première cuite ? » des détails sans importance en soit. Est ce que c’était bien ? A quel âge ? C’était parfois plaisant de parler de tout et rien, d’évoquer des choses dans ce genre simplement pour mieux se connaître. Ils avaient déjà eu une bonne dose de sujets lourds. Elle n’en voulait pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 17 Vs1k
Juste amis ?  - Page 17 Ok91
Juste amis ?  - Page 17 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Cet appel de ses amis qu’il n’avait pas vu depuis un moment contrariait quelque peu leurs plans du week-end, mais ça serait peut-être aussi l’occasion de présenter Maggie à ces derniers « Alors déjà, on raie la proposition numéro une. Hors de question de te retrouver que le lendemain matin ». Il préférait annuler la soirée avec ses amis plutôt que de passer la soirée sans elle. Mais comme ils en convinrent, ils verraient cela au moment venu. Pour le moment, ils n’en étaient pas là. Ils étaient tous les deux. Nolan se mit à rire alors qu’il éteignait son portable « Tu n’as pas idée ! Je changeais même d'amis ». Si son téléphone avait sonné dix minutes plus tôt, le chef de chantier aurait été sûrement bien moins cordial avec Matt. En fait, il n’aurait sûrement pas répondu et comme l’avait suggéré Maggie, il l’aurait sûrement jeté contre le mur.

Nolan aimait l’idée de la jeune femme d’apprendre à mieux se connaître mutuellement, à juste profiter de la présence de l’autre, sans télévision, sans le moindre bruit à part leurs voix, et tout cela, en étant blottis l’un contre l’autre « Oui, c’est ça. Tu n’as jamais assisté à un match ? » avant de lui retourner la question, s’exclamant d’un « Tu es donc douée avec ta langue, je veux dire en langue » en la taquinant un peu, puis repris « Tu as appris les langues en voyageant ? ». Elle lui avait confié qu’elle avait voyagé avec David, et elle avait dû en faire de même enfant. Ses doigts caressant son ventre, il lui posa une question qui n’était pas un détail. Les enfants. Le quarantenaire acquiesça à sa réponse « Tu pourrais congeler tes ovules pour plus tard. J’ai vu ça dans un reportage dans la semaine » pour justifier de cette idée. Un haussement d’épaule « Je ne sais pas. Je ne voulais pas d’enfant avant Desmond et maintenant, je n’imagine pas la vie sans. Mais si jamais ça devait arriver, je veux pouvoir lui offrir un foyer stable, avec ses deux parents ». Pas de divorce, pas de garde partagée. Il voulait un foyer heureux. Nolan ne souhaitait pas commettre deux fois la même erreur.

« Ok » répondit-il doucement et se mit à sourire, baissant ses yeux bruns sur elle « Oui. Enfin non. Il l’a deviné tout seul. Apparemment, je suis plus souriant et moins con avec les architectes depuis que je suis avec toi. Il a trouvé ça étrange ». En effet, il n’avait pas confronté l’architecte avec qui il travaillait sur le chantier actuel dont il avait parlé avec Maggie, et cela, avait perturbé Iggy qui l’avait mis au pied du mur. Nolan n’avait eu d’autres choix que d’avouer avec un sourire stupide sur les lèvres. « Iggy est un type bien et il pourrait canaliser Tess. Au moins, avec lui, elle est sûre de ne pas appeler le soir pour te dire qu’elle s’est fait larguer ». De toute manière, ils n’avaient rien à perdre de les présenter et de voir si le feeling passait entre eux deux.
Un petit rire « Tout ça ? » et se mit à réfléchir, fouillant dans ses souvenirs « Le premier concert, c’était les Black Eyed Peas. Quoi d’autres ? Ah oui, ma première fois, c’était à seize ans avec une fille qui s’appelait Brittany Heis et ça a été horrible ! » en se cachant le visage de sa main libre en riant « J’ai dit à mon père que c’était terminé pour moi les filles ». Oui, ça n’avait pas été la meilleure expérience de sa vie, mais ça le faisait rire maintenant « Ma première cuite, c’était avec mon père quand on a appris qu’il était malade. Là aussi, j’ai prôné l’abstinence pendant un moment » en riant à se souvenir « Et toi joli cœur ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1571
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 17 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 17 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -bon très bien alors on verra ensemble vendredi soir. Si on est capable de sortir. Parce qu’avec la fatigue de la semaine, désolé mais il faudra choisir. Soit on utilise le peu d’énergie qui nous reste pour aller boire un verre. » elle leva un doigt en l’air avant d’ajouter : « -soit on l’utilise pour faire l’amour encore et encore. » elle souriait, amusée de tout ça, se sentait bien plus détendu maintenant que justement cette étape de faire l’amour pour la première fois ensemble, était passée. Alors elle plaisanta sur le sujet, avant de lui faire remarqué qu’ils avaient dit d’éteindre les téléphones. « -si ça avait sonné dix minutes plus tôt, là où on en était, je t’assure que je ne t’aurai pas laissé décroché. » oh non ! Vu les soupires de plaisir qu’il lui avait tiré, elle ne l’aurait pas laissé quitté le lit.

« -non. J’ai des parents qui sont plus théâtre que base ball. Je ne dis pas que mon père n’aime pas le sport, mais, non je ne suis jamais aller voir un match. » ça pourrait faire parti de futur projet. « -mais je ne suis pas contre l’idée si tu es prêt à m’expliquer et supporter mes questions idiotes. » ce qui n’était pas certain. La plus part des hommes détestaient ça ! Maggie eut un petit rire en entendant sa blague. « -en langue oui, avec ma langue, ça… ça sera à toi me le dire le moment venu. » un regard, un sourire complice et elle ajouta : « -non du tout. En cours. J’étais bonne élève, et j’avais pris ça en option en plus, histoire de faire bien sur mon cv. Le mandarin, ça peut vraiment être interessant pour un énorme chantier d’une entreprise internationale par exemple. Même si ce n’est pas ce genre de chantier que je préfère. » La question qu’il posa, entrait dans la case sujet sérieux à aborder ensemble. Possiblement en sujet flippant car relation trop ressente. Mais elle décida de répondre tout de même se basant sur leur accord de franchise. « -heu… je t’avoue que je n’ai jamais réfléchit à ça. Enfin j’ai encore quelques années devant moi avant que mes ovules ne soient passés de date. » c’était un sujet qui passablement l’irritait. « -sincèrement je pense que j’ai trop subit de pression ces dernières années pour avoir envie d’avoir un enfant maintenant. Mais si ça devait arriver, je partage ton avis, je veux enfin j’aimerais un foyer soudé. » ils n’en étaient pas là mais c’était toujours intéressant d’avoir l’avis de Nolan sur le sujet et de pouvoir échanger avec lui là dessus.

Maggie se mit à rire joyeusement, de ce rire naturel qui sortaient encore si peu de sa gorge. « -il te connaît trop bien c’est pour ça. » et il était loin d’être con et aveugle. « -canaliser ? » grimaça Maggie en se redressant sur les coudes pour lui faire face. « -c’est quoi ce mot ? On dirait presque tu parles d’une jument ! » elle en riant mais elle n’aimait pas ça, même si elle savait parfaitement que Nolan n’avait pas voulu se montrer impoli vis à vis de sa meilleure amie. « -Tess a besoin de quelqu’un capable de la comprendre. Mise à part moi, elle n’a personne. A 20ans, elle s’est brouillée avec sa famille, elle ne leur parle plus depuis. En gros elle a fait ce que moi je n’ai jamais été capable de faire. » leur dire merde et les envoyer chier. Prendre son indépendance et son envol, se foutre totalement de ce que sa famille pouvait penser. Assumer son côté rebelle aussi. « -Tess c’est… des montagnes russes permanentes. Elle est passionnée de son métier, passionnée d’art… et jusqu’à présent elle n’a toujours ramené que des cons. » ça c’était un fait avéré ! Un haussement d’épaule. « -je ne le connais pas bien. Iggy je veux dire. Mais ça ne coûte rien de les présenter. » même si à la base elle n’aimait pas jouer les cupidon de pacotille.

« -elle était comment ? » demanda Maggie amusée et curieuse à la fois. « -c’était où ? Et pourquoi c’était nul ? » elle aimait cette détente, ses confidences sur l’oreiller, nus l’un contre l’autre. Elle se tourna sur le ventre, positionnée sur ses coudes. Puis elle appuya sur son pouce de son autre main : « -premier concert les Red Hot Cili Peppers. » elle appuya sur son index : « -j’avais 20ans, et c’était avec Tom Staton. Et c’était pas trop mal, enfin j’en garde pas un horrible souvenir en tout cas. » puis elle appuya sur son majeur et ajouta en penchant la tête sur le côté : « -première cuite à 20ans aussi, j’ai jamais rebut une goutte d’alcool depuis. » oh non elle avait tellement été mal après !
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 17 Vs1k
Juste amis ?  - Page 17 Ok91
Juste amis ?  - Page 17 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Nolan haussa les sourcils devant la décontraction soudaine de la jeune femme et rétorqua avec conviction « On annule ! » parce qu’il préférait de loin faire l’amour avec Maggie que de passer deux heures à boire des verres en parlant de leurs vies quotidiennes et du bon vieux temps. Mais une chose était certaine, c’était que Matthew avait choisi le bon moment pour l’appeler, parce qu’en effet, dix minutes plus tôt et son portable aurait eu un tête-à-tête avec le mur en brique. Nolan posa un regard amusé sur la jeune femme qui ne l’aurait pas laissé décrocher si ça avait sonné dix minutes plus tôt « Parce que… » en désignant le portable d’un signe de tête « Je n’aurais pas répondu. J’ai réussi à te faire prendre ton pied, c’était hors de question que je réponde ».

Retrouvant leur complicité naturelle maintenant qu’ils avaient passé ce cap si appréhendé, ils se mirent à s’appréhender autrement, au travers de détails de leurs vies personnelles. Cela permis à Nolan de lui confier qu’il avait joué dans une équipe de base-ball, et Maggie de lui confier qu’elle n’avait jamais vu un match, mais qu’elle n’était pas contre l’idée de s’y rendre avec lui s’il le souhaitait « On pourrait en regarder un à la télévision afin que je t’explique toutes les règles, et ensuite, on ira voir un match en vrai ». Passionné de ce sport, Nolan aimait s’imprégner totalement du jeu, se concentrer sur les détails, le jeu des joueurs, tout en dégustant des hot-dogs balancés par le vendeur en bas des gradins. Alors il n’était pas certain d’avoir l’esprit et le temps pour répondre aux questions de la jolie rousse.
Le quarantenaire parvint à la faire rire avec son humour bien à lui et la réponse lui fit mordre la lèvre inférieure « Ne me dit pas des choses comme ça alors qu’on est complètement nus » et lui demanda d’où provenait son talent pour les langues. Élève studieuse. Il en aurait mis sa main à couper. « Tu as préparé ton avenir professionnel très tôt », comme si elle savait, depuis toujours, ce qu’elle souhaitait faire de son existence. Un peu comme lui. C’était aussi pour cela que la question des enfants n’avait pas vraiment de réponse « Je plaisantais Maggie chérie » en entendant sa réponse sur le fait que ses ovules n’avaient pas encore atteint leur date de péremption « La prochaine fois que tes parents te mettent la pression pour avoir des enfants, envoie-leur Desmond quelques jours. Je te le prête si tu veux » en plaisantant, même si l’idée était séduisante.

Le chef de chantier aimait l’entendre rire ainsi. C’était la vraie Maggie, l’authentique Maggie qui riait ainsi « C’est peu dire », comme lui le connaissait trop bien, c’était pour cela qu’il voulait le présenter à Tess. Toutefois, en entendant Maggie le reprendre sur un terme, il se rendit compte qu’il avait fait un impair, et le compris davantage lorsqu’elle se redressa sur ses coudes pour le lui faire comprendre. Il répondit un « Oops ! » et ajouta « Apaiser ? ». La jeune femme se confia sur l’histoire de Tess et sur ce qui faisait qu’elle était ainsi aujourd’hui « Il serait peut-être temps qu’elle ramène un gars qui lui correspond et qui n’est pas un con fini » en sous-entendant son ami et bras droit « Oui. Ça ne coûtera rien ». Et qui sait, peut-être que ça accrochera naturellement, comme Maggie et lui.

« La curieuse ! » rétorqua-t-il avec amusement en l’entendant lui poser des questions sur la dénommée Brittany « Elle était blonde aux yeux bleus, cheerleaders pour l’équipe de football américain donc populaire, et j’étais étonné qu’elle s’intéresse à moi » avant de préciser « Oui, parce qu’il faut savoir qu’au lycée, je n’étais pas le bad boy sur qui tout le monde craque. J’étais le mec discret qui passe son temps au sport ou dans les bouquins la semaine, ou sur des chantiers dès que j’avais un moment de libre ». Non, Nolan n’était pas le charmeur de ses dames, bien au contraire. « C’était sur la banquette arrière de ma voiture, une vieille Chevrolet qui vaudrait une fortune aujourd’hui. J’étais terrorisé ! Une horreur ! » en se mettant à rire « Il faut savoir que je n’ai pas réussi à trouver l’entrée du premier coup, ensuite j’ai commencé à bouger un peu, mais j’ai glissé et j’ai failli me casser la gueule de la banquette. On a essayé plusieurs positions, il y avait des bras et des jambes partout » en bougeant les bras en même temps pour imager ses propos « Finalement, aucun de nous deux a pris son pied, et on n’est jamais parvenu à se regarder dans les yeux jusqu’à ce qu’elle déménage l’année d’après et non ! ce n’est pas à cause de moi qu’elle a déménagé » en se moquant de lui-même.
Nolan la laissa changer de position pour lui faire face et reposa sa main dans son dos, gardant ainsi le contact avec cette dernière, comme s’il avait besoin de la toucher constamment pour rattraper le temps perdu loin d’elle ces derniers jours « Bon groupe ! » rétorqua-t-il « C’était où ? ». Après tout, elle aussi avait été curieuse avant de lui demander « Tu as bu avant ou après avoir couché avec Tom ? » demanda-t-il avec amusement. « La pire connerie que tu es faite ? Hum… Quoi d’autres… Ton pire coup ? Enfin si tu en as eu un… Et…Le truc le plus dingue que tu aimerais faire ? ».  



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1571
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 17 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 17 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

C’était bon de rire à nouveau, de sentir céder entièrement la retenue qui l’avait envahit depuis qu’elle n’était plus fiancée à David. Enfin elle avait l’impression de se retrouver elle même. D’à nouveau être la Maggie naturelle qui avait pu séduire Nolan sans même comprendre pourquoi. « -oui et c’était… » elle leva les yeux en se mordant les lèvres pour finir sa réponse. Oui, ça avait été plus que bon. Et cela faisait également bien longtemps qu’on ne l’avait pas fait chavirer ainsi. La jolie rousse se montra curieuse, souhaitant discuter sans prise de tête, simplement profiter l’un de l’autre.

« -oui, oui, oui, tu as raison, c’est une super idée ! » elle n’avait pas la moindre envie de passer pour la petite amie relou trainée au stade alors qu’elle n’y connaissait rien ! Et pas non plus l’envie d’être là bas, de s’obliger à ne rien dire, de s’ennuyer parce qu’elle ne captait rien. En riant Maggie posa sa main sur la joue de Nolan et le poussa légèrement, comme elle le faisait parfois. « -j’ai dis le moment venu Monsieur Campbell. Chaque chose en son temps. » elle était taquine mais sérieuse à la fois. Il lui faudrait un peu de temps encore pour parvenir à faire ce genre de chose. Non pas qu’elle n’aimait pas ou était novice, mais pour elle c’était vraiment quelque chose d’intime, et… Et pour le moment c’était trop tôt. Tout simplement.

« -oui… mais ça me plaisait aussi. » elle ne s’était jamais forcée pour apprendre de nouvelle langue. Le sujet des enfants fit remonter à la surface la pression familiale que Maggie avait subit depuis quelques années. « -j’aime bien quand tu m’appelles comme ça... » fut le seul commentaire qu’elle fit, un sourire aux lèvres. « -ça leur ferait peut être du bien… Les filles de ma sœur sont trop sages… » oui c’était presque flippant parfois, même si Maggie adorait ses nièces.

« -moui… c’est mieux… »
répliqua la jeune femme avant de sourire. « -je ne suis pas psy… mais de mon point de vu, c’est sa façon à elle de ne pas rentrer dans le rang. Avoir une vie sentimentale stable, ça rime avec moins de fun pour elle. » un hochement de tête. Oui, ils trouveraient bien une occasion de les présenter. Et peut être que ça collerait ! Iggy semblait être quelqu’un de droit et de posé. Et surtout il ne semblait pas méchant. Loin de là ! « -pourquoi est ce qu’il est seul ? Je… je l’imagine timide avec les femmes mais je me trompe peut être. » pas avec elle parce qu’elle était arrivée sur le chantier en tant que patronne.

« -ba quoi ?! On discute ! »
s’amusa Maggie en riant. « -oh la fille populaire du lycée ! » commenta Maggie toujours tout sourire. « -comment ça tout le monde ? » demanda la jeune femme en plissant les yeux toujours avec ce sourire amusé aux lèvres. La jeune femme commenta le récit de Nolan par des oh non, des petites grimaces et des rires. « j’imagine la gêne oui ! Mais elle n’est pas allée chanté dans tout le lycée tes exploits c’est déjà ça ! » ça aurait pu. « -à New York. » avant de comprendre qu’il demandait pour sa première fois et non le concert. « -ah heu… dans sa chambre étudiante. » un nouveau rire joyeux. « -j’avais pas bu ! J’étais totalement consentante. On sortait ensemble depuis quelques mois. Ça c’est fait en douceur. » un haussement d’épaules. Rien de particulier, pas de souvenir mémorable, juste une étape de passée. Si Nolan s’attendait à quelque chose d’original, il était sûrement déçu.

Puis elle réfléchit quelques secondes pour chercher dans sa mémoire. « -la pire connerie… je me suis battues avec une nana d’un équipe adverse lorsque je faisais du roller derby. C’est comme ça que mes parents l’ont appris. A cause me ma lèvre fendue et du bleu que j’avais là, sous le menton. A cause de ça, j’ai du arrêté. » oui ça c’était un vrai regret. « -et sinon… j’ai montré mes seins en retenu pour distraire le prof et faire sortir Tess en douce. » ça c’était un peu plus fun… et pas un regret. « -mon pire coup… je sais même plus son nom… le soir où j’ai trop bu. J’étais trop mal, dans le brouillard total. Lui aussi. On est pas allé jusqu’au bout parce que je suis partie en courant pour vomir. » un sourire en coin en baissant la tête. Ouais c’était pas glorieux. Et à cause d’elle en plus ! « -et le truc le plus dingue… j’ai très envie de faire du saut en parachute, mais je n’ai jamais osé le faire. David ne voulait pas m’accompagné, et toute seule… je redoute un peu. » Maggie prit la main libre de Nolan et colla ses doigts aux siens avant de demander : « -ton tour. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1637
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 17 Vs1k
Juste amis ?  - Page 17 Ok91
Juste amis ?  - Page 17 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Cette manière de lui faire comprendre qu’elle avait aimé sa manière de lui faire l’amour le rassura quelque peu, même si sa manière d’exprimer son plaisir quelques instants plus tôt ne laissait pas réellement de place au doute. Mais d’entendre confirmation, à froid, qu’elle avait aimé, était rassurant pour Nolan qui s’était tout de même interrogé sur sa capacité à lui faire prendre son pied. Il fallait croire que de savoir qu’ils étaient compatibles sexuellement et que ça avait été bon, vraiment bon, les détendirent autant l’un que l’autre, retrouvant leur complicité d’antan. Plus de malaise ou de prise de tête, ils étaient bien tous les deux, l’un avec l’autre, qu’ils en vinrent à parler de leurs vies respectives avec décontraction « Et en contrepartie, tu m’initieras au roller-derby » parce que même s’il avait assisté à quelques matchs de la fille de son voisin, il restait un profane du milieu. Le chef de chantier se mit à rire lorsque Maggie posa sa main sur sa joue pour le pousser légèrement « Bien, bien ! » en se doutant qu’elle n’allait pas passer de la jeune femme appréhendant leur première fois, en une femme totalement libérée de toute crainte, à se laissait tenter par ce genre de préliminaire intime. Du temps… C’était presque le maître mot de leur relation et c’était pour cela aussi que Nolan avait signé. Prendre son temps. « Maggie chérie ? Hum… Eh bien on a trouvé ton surnom affectif » en souriant avec douceur et se mit à rire en imaginant Desmond chez les parents de la jeune femme « A réfléchir sérieusement » parce que le garçon était un garçon d’extérieur, à toujours se dépenser, curieux de tout. Comme son père.

« Désolé » souffla-t-il avec une légère moue en se rendant compte qu’il n’avait pas employé le bon terme « Pour qu’elle ait aussi mal de sa séparation avec Juan, c’était qu’elle espérait peut-être une relation stable avec ce dernier ? Si ce n’était que sexuel, elle n’aurait pas accusé le coup ainsi, non ? ». Après tout, il n’y connaissait pas grand-chose en psychologie féminine. Il avait divorcé deux fois. Ce qui était sûr, c’était qu’Iggy ne la ferait pas pleurer. « Parce qu’il a perdu sa femme il y a six ou sept ans. Maladie. Il a eu quelques relations ensuite, mais il n’a pas vraiment confiance en lui. Il a une grande gueule comme ça avec moi, mais avec les femmes, il la ramène bien moins. Alors une femme comme Tess, qui déborde d’énergie, ça pourrait lui faire du bien ». Son bras droit n’avait pas eu un parcours sentimental des plus simples et il était sincère en disant que Tess pourrait lui faire du bien.

Le quarantenaire plissa les yeux en entendant cette dernière « C’est ça, oui » avant de décrire sa première fois, ou plutôt la fille avec qui il avait eu sa première fois « Exactement ». Il se mit à hausser les épaules « Le mauvais garçon attire toutes les filles normalement, non ? Celui qui a le regard mystérieux, qui est taciturne et qui joue de la guitare » en partant dans le cliché du mauvais garçon des séries TV. Ce qui était certain, c’était que même s’il faisait mauvais garçon aujourd’hui avec ses tatouages, sa veste de cuir et sa moto, ce n’était nullement le cas à l’adolescence. Quand il expliqua pourquoi ça avait été une catastrophe sa première fois, il ne pouvait s’empêcher d’en rire en entendant les commentaires de Maggie « Elle n’a pas été mieux non plus ! » avant de lui retourner la question. Il fronça les sourcils « Tu n’as pas plus précis ? » et elle précisa. Rien d’extraordinaire « Au moins une de nous deux qui l’a bien vécu » et ce n’était pas plus mal.

En posant de nouvelles questions, Nolan était à milles lieux de découvrir une tout autre Maggie que celle qu’il connaissait jusque-là. Elle s’était battue avec un membre de l’équipe adverse, au moins d’être amochée elle aussi. Le quarantenaire haussa les sourcils de surprise « Tu t’es battue ?! » et la laissa poursuivre. Il ouvrit la bouche et laissa son regard glisser jusqu’à sa poitrine posée contre le drap, puis releva ses yeux bruns sur elle. Oui, une tout autre Maggie. Et quand elle parla d’un type dont elle ne connaissait même plus le nom, le quarantenaire n’en revenait pas. Derrière l’architecte propre sur elle, au sourire éclatant qui contrôlait tout, il y avait une jeune femme rebelle, qui avait tenté de coucher avec un homme pour finalement tout arrêté pour aller vomir dans les toilettes, elle avait montré sa poitrine à son professeur et s’était même battue. « J’aime beaucoup cette Maggie-là aussi ! Tu as montré tes seins à ton professeur ?! Pourquoi on n’était pas dans le même lycée ?! » et ajouta « Et sympa pour le gars de tout arrêté pour aller vomir. Très classe Mademoiselle Hall. Tu as bien fait d’arrêter de boire » parce qu’il n’avait pas envie que ça leur arrive. « On pourrait le faire ensemble ? » proposa Nolan en ce qui concernait le truc le plus dingue qu’elle souhaitait faire. Il n’était pas contre l’idée de ce genre d’activités, bien au contraire. « Tu sais que je n’en reviens pas que tu t’es battue, que tu montré tes seins et que tu coupé court à une partie de jambes en l’air pour aller vomir. Je sens que cette Maggie-là, lorsqu’elle va sortir, va me poser des problèmes. J’aime les problèmes » en lui souriant avec charme.

« La pire connerie a été de me marier deux fois » avant de rire « Je plaisante… Quoique… Non, sincèrement. Hum… Je devais avoir seize ou dix-sept ans, je ne sais plus exactement. J’avais pas mal picolé avec des amis et je leur ai proposé de continuer sur le chantier de mon oncle. Il y avait une grue . Pas les immenses pour les bâtiments. Un gabarit plus petit. Et je suis allé jusqu’au bout de la grue parce que j’ai voulu impressionner une fille. Sauf que quand je suis arrivé au bout, j’ai vu le vide en-dessous de moi, et ils ont dû appeler les pompiers pour venir me récupérer ». il se souvenait encore de l’engueulade qu’il avait pris de son oncle et son père. « Mon pire coup en dehors de ma première fois, ça a été avec une fille rencontrée dans un bar lors d’une permanence quand j’étais encore militaire. Un peu dingue. Elle m’a mordu le frein en voulant me faire une gâterie, pour plus de sensations, a-t-elle dit. Ensuite, elle a tenté des positions… étranges. J’avais juste hâte que ça se termine ». Puis il se mit à réfléchir pour la dernière question « Me marier une troisième fois » avant de rire « Non, faire un road-trip dans un autre pays ». Il n’avait jamais quitté les États-Unis sauf pour le Moyen-Orient, mais c’était pour faire la guerre. Alors partir à l’étranger, c’était quelque chose d’assez dingue pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1571
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 17 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 17 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 17 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -oui bien ! Alors là aucun problème ! J’ai envie folle de retourner voir un match depuis la dernière fois ! » encore plus maintenant qu’elle se sentait bien plus libre dans sa vie sentimentale. Nolan la comprenait, la poussait même à renouer avec cette part de sa personnalité qu’elle avait passé son temps à gommer. Elle s’était même demandée si elle n’allait pas reprendre. Enfin c’était une idée, dans son esprit. Un sourire pour le surnom. La première fois qu’il l’avait appelé ainsi ça avait fait un je ne sais quoi en elle. Elle avait tout de suite aimé ces mots. Comme son Bonjour toi lorsqu’ils se voyaient. Un petit rien peut être mais s’il voulait continuer à l’appeler ainsi, elle ne s’y opposerait pas. L’idée de laisser Desmond chez les parents de la jeune femme… ça par contre ça soulevait bien plus de questions, qu’elle n’avait pas envie d’entendre dans sa tête pour le moment. Pas là tout de suite. Peut être qu’ils apprécieraient le gamin, mais il fallait d’abord qu’il rencontre Nolan. Et là… et bien elle savait d’avance que ça n’était pas gagné, et que ça n’était pas pour demain. Sa mère était encore en train de lui donner des arguments en faveur de David, ne comprenant toujours pas pourquoi.

Maggie soupira lorsqu’ils se mirent à parler de Tess. « -oui je pense. D’ordinaire c’est elle qui largue. Pas l’inverse. Je pense que son égo en a prit un petit coup au passage. Elle s’est vraiment sentit jeter comme une vieille chaussette, te fou pas de moi je sais ça fait un peu mamie comme expression. » un sourire en coin avant de demander un peu plus de précision sur Iggy. « -oh je savais pas... » souffla la jeune femme vraiment désolée d’apprendre qu’Iggy était veuf.Le bout de l’index dans la bouche, elle réfléchie quelques secondes à comment les faire se rencontrer sans que ça sente trop le truc arranger. « -Tess fait un vernissage dans deux semaines. Je sais plus si je t’ai dis ce qu’elle faisait dans le vie. Elle est propriétaire et gérante d’une galerie d’art. Bref… c’est une nouveau exposition et il pourrait venir avec toi. Enfin... » elle grimaça… « -enfin si c’est votre style de soirée… » oui parce que là pour le coup elle n’en était pas du tout certaine. « -mais s’ils se rencontrent ainsi, dans le cadre pro pour elle, ça évitera qu’elle fasse un coup de : oh il est chou, je me le tape et je le jette. » elle connaissait sa meilleure amie par coeur.

Pour se foutre de lui elle répliqua : « -donc les tatouages, la moto c’est juste pour l’image du mauvais garçon ? Un genre que tu te donnes ? » elle ajouta : « -les gentils garçons, ils gagnent à être connu aussi. » Elle pensait à Iggy qui avait une vraie tête de gentil. La conversation s’enchaîna et Maggie lui confia les réponses à ses questions. Elle mis les lèvres en avant et les fit bouger de gauche à droite, levant les yeux avec un petit air innocent. « -oui. » finit elle par avouer. « -enfin dans ce sport c’est assez courant on va dire. » avant d’ajouter : « -et puis elle l’avait bien chercher. » et elle avait finit plus amoché que Maggie. « -roh ça va je lui ai seulement cassé le nez ! » se défendit la jeune femme qui en riait aujourd’hui mais qui à l’époque n’avait pas du tout bien prit la chose vu que ses parents l’avaient privé de ce sport qu’elle aimait tant.

Maggie ferma les yeux en riant, plissant le nez avant de cacher son visage entre ses mains. « -le pire, c’est que je ne me suis même pas fait coller ou renvoyé ! Mes parents ne l’ont jamais su ! Je crois que mon prof a été trop surpris pour oser dire quoi que se soit. » elle pencha la tête : « -avec un truc comme ça, j’aurai pu me faire virer. » oui maintenant qu’elle y repensait, ça aurait pu arriver. « -et on était pas dans le même lycée parce que qu’on a quelques années de différence monsieur le bad boys de ses dames ! » elle enfonça doucement son index deux fois de suite dans le torse de Nolan en disant cela.

« -j’aurai très bien pu lui vomir sur les pieds ! Au lieu de ça, j’ai couru aussi vite que possible, enfin dans ma tête je courrais, en vraie d’après tous, c’était autre chose. » elle en riait maintenant mais le lendemain de cette soirée, elle s’était vraiment sentit en train de mourir. « -j’étais trop mal durant tout le reste de la nuit et le lendemain aussi. » puis elle parla du saut en parachute et sourit : « -c’est vrai tu serais partant ?! » elle était ravie de l’apprendre. Puis elle baissa les yeux quelques secondes, lissant les draps devant elle. « -je sais pas si je serais capable de faire tout ça de nouveau, mais… mais avec toi je me sens déjà beaucoup plus libre et… et ça fait du bien. » puis elle prit sa main, trop loin pour l’embrasser, même si elle en avait très envie.

A mesure que Nolan lui racontait son exploit Maggie ouvrait de plus en plus de grands yeux. Elle n’en revenait pas. « -tout ça pour une fille ? J’espère au moins que tu as conclu après ! » quoi que s’il avait fallu des pompiers pour le faire descendre, niveau virilité c’était bof bof. « -mais quelle idée t’étais passé par la tête ?! » elle fronça les sourcils en grimaçant pour lui en écoutant l’histoire du pire coup. « -fallait dire que tu voulais vomir et partir en courant ! » s’amusa la jeune femme. Un petit rire en l’entendant parlé de mariage avant de hocher la tête pour l’idée suivante : « -j’aime beaucoup l’idée. Tu n’as jamais voyagé ? » avant d'enchainer: "-un pays chaud ou un pays froid?"
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Juste amis ?  - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Juste amis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: