-46%
Le deal à ne pas rater :
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
32.19 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Juste amis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 15 Vs1k
Juste amis ?  - Page 15 Ok91
Juste amis ?  - Page 15 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


« Espérons alors qu’elle prendra l’initiative de la séparation en souhaitant passer à autre chose » et que ça ne soit pas lui qui la quitte parce qu’il était lassé de son corps. Ça serait bien plus difficile à accepter pour la jeune femme. Mais pour le moment, Nolan préféra rattraper le temps perdu avec la jeune femme à ses côtés, soufflant sur les braises encore fumantes. Ils jouaient avec le feu au beau milieu du restaurant et ça ne semblait pas leur déplaire. C’était dangereux et en se rapprochant, le chef de chantier risquait bien de se brûlait. Il savait que Maggie avait raison, mais il souffla un « Tant pis » parce qu’il était bien décidé à assumer pleinement ses responsabilités. De toute manière, ils éteignirent le feu tous seuls en évoquant Julie et la dispute qu’elle avait engendré par son comportement « Je sais, mais j’avais vraiment envie de passer du temps avec toi » tout en soupirant, épuisé par le comportement de Julie. Il l’observa quand elle lui proposa d’ignorer les coups foireux de son ex-femme, et se mit à sourire, trouvant l’idée séduisante « Hum… C’est une bonne idée. Ça va être difficile, mais je vais essayer » et qui sait, peut-être que ça fonctionnera. En tout cas, Nolan l’espérait.

Ses lèvres dans son cou, il ne fallut pas bien longtemps pour le chef de chantier pour réamorcer le désir chez eux deux et sourit en entendant la réponse de Maggie. Bon, cela ne dura pas longtemps parce qu’une fois encore, Nolan désamorça la situation avec ses sujets de conversation. Il se mit à rire avant de répondre « Je pense beaucoup à toi et j’avais envie de savoir ce qui avait engendré cette appréhension chez toi » et finalement, ce fut Maggie elle-même qui lui donna la raison de cette appréhension. Il posa sa main sur sa cuisse en la voyant baisser ses yeux et se mit à sourire, à la fois avec amusement et douceur « Je ne m’attends à rien du tout et si ça peut te rassurer, je suis un type normal. Je n’ai pas de tendance excentrique » et hocha lentement de la tête « Exactement ». Cela ne servait à rien d’y penser trop à l’avance. Il avait envie que les choses se fassent naturellement entre eux, sans pression. Sans idée derrière la tête, le quarantenaire lui demanda si elle voulait passer la nuit chez lui, juste pour encore profiter de sa présence « J’ai très envie de dormir avec toi ce soir » et acquiesça de nouveau « Faisons ça alors ! ».

Mais c’était sans compter la météo qui se montra capricieuse, les poussant à rentrer chez Nolan plus tôt que prévu. Complètement trempé, Nolan avait tout de même le sourire aux lèvres et à peine le seuil de son appartement franchi, il s’éclipsa pour ramener deux serviettes, et en déposa une sur les épaules de Maggie « Raison de plus de retourner là-bas pour notre prochain week-end » et leurs regards s’accrochèrent. Nolan laissa tomber les serviettes au sol et prit possession de ses lèvres avec envie. Ils étaient enfin seuls et ils allaient pouvoir enfin laisser exprimer leur envie. Il lui retira son haut qu’il fit tomber au sol et la conduisit jusqu’à son lit à l’aveugle, ne se séparant pas de ses lèvres, approfondissant le baiser, sa langue se mêlant à la sienne avec envie. Il se recula pour retirer son propre haut et reprit possession de ses lèvres, ses mains caressant sa peau légèrement humide par la pluie. Il délaissa ses lèvres pour embrasser son cou, puis descendit jusqu’entre ses seins, goûtant sa peau avec sensualité et descendit jusqu’à son nombril, puis son bas ventre, avant de remonter jusqu’à ses lèvres « J’ai tellement envie de toi » alors qu’il cala ses hanches contre les siennes. Il commença à défaire sa ceinture quand le portable de Maggie se mit à sonner « Laisse-le sonner. Je n’en peux plus ». Il laissa ses mains caressaient sa peau, détacha son soutien-gorge, et le portable sonna de nouveau « On s’en fout » et laissa tomber le sous-vêtement au sol, puis descendit jusqu’à sa poitrine en douceur, et de nouveau, la sonnerie. La raison prit le dessus. Pour que ça insiste autant, ça devait être important. Le quarantenaire poussa un soupir de frustration et se laissa tomber sur le côté « Vas-y ». Il se passa une main lasse sur le visage, tenta de reprendre ses esprits en fixant le plafond, puis se redressa sur ses coudes, son regard sur Maggie, curieux de savoir qui pouvait bien les déranger ce soir…


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 15 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 15 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Maggie fut ravie d’entendre de la bouche de Nolan que son idée pouvait être intéressante. L’ignorance ça marchait. Si elle constatait que ses manigances n’atteignait plus le chef de chantier, alors elle se lasserait peut être et arrêterait de… de les faire chier. La jeune femme n’aimait pas savoir que Julie avait un tel pouvoir sur lui. Elle sourit. Non, ça ne serait sûrement pas évident à faire, mais avec un peu de patience, peut être que Julie arrêterait vite. L’espoir faisait vivre !

Parler de sa vie sexuelle avec David était un sujet étrange, mais Nolan avait posé la question, alors il était normal qu’elle tente d’y répondre. Ainsi elle pu lui confié le fondement de ses peurs et elle lui sourit lorsqu’il la rassura. « -j’espère bien parce que les trucs genre 50 nuance de je sais pas quoi, ça ne me tente pas mais alors pas du tout ! » d’ailleurs elle se demandait comment ce livre avait pu avoir autant de succès. Mais c’était encore un autre sujet. Ils verraient bien lorsque le moment serait venu. Elle savait très bien que ça serait pour bientôt. Parce qu’ils en mourraient d’envie l’un comme l’autre. Ça devait plus fort qu’eux. Ce matin dans la chambre, si Tess n’avait pas frappé à la porte, ils seraient probablement aller bien plus loin que de simple baisers fiévreux.

« -et moi de me réveiller à tes côtés. » oui, vraiment elle en avait envie, parce qu’elle avait adoré cette sensation de tendresse au matin, la chaleur de son corps, la tendresse de ses caresses. Et puis il était possible que Juan soit chez Tess alors pas question qu’elle mette les pieds là bas. Tess n’était pas du genre discrète dans le domaine et Maggie ne comptait pas dormir avec des bouchons d’oreilles. Elle serait bien mieux lover dans les bras de Nolan.

Enfin chez lui, trempé par la pluie, mais heureux d’être ensemble, l’envie qu’ils avaient réprimé durant tant de temps pointa bien vite le bout de son nez. Un regard suffit à les enflammer et à ce qu’ils s’embrassent sans retenue. Maggie leva les bras pour l’aider à retirer son débardeur. Plus de questions, plus de peur, seulement l’envie de lui. Qu’il lui fasse l’amour pour la première fois, de découvrir le plaisir dans ses bras. Elle le laissa la conduire jusqu’au lit, ses lèvres jouant avec les siennes. Un soupire de plaisir souleva sa poitrine alors que Nolan embrassait son cou puis sa gorge. Elle aimait le poids de son corps sur le sien, sa présence animal et son désir enivrant. Un frisson à mesure qu’il descendait sur son corps. Elle laissa ses mains glisser sur son dos, puis sur sa nuque et dans ses cheveux.

Mais son téléphone sonna, la ramenant malgré elle à la réalité. C’était la sonnerie de Tess. Ça attendrait. Elle lui avait pourtant dit qu’elle passait la nuit chez Nolan. « -oui... » souffla Maggie alors qu’il jouait avec sa poitrine, le souffle court, l’envie lui brûlant les reins. Mais son téléphone ne cessa pas de sonner et elle ferma les yeux en soupirant. « -c’est Tess... » souffla la jeune femme lorsque Nolan lui dit de répondre. Maggie se redressa et alla récupérer son téléphone dans son sac, son débardeur également qu’elle plaqua contre sa poitrine par pure pudeur. Ce qui était absurde en soit. Elle composa le numéro de sa meilleure amie en regardant Nolan au loin, frustrée et déçue que ce moment précieux entre eux ait encore été interrompu. « -Tess… et doucement attends je ne comprends rien… Quoi ? Comment ça ? Respire et calmes toi… Expliques moi... » s’en suivit un lourd silence durant lequel la jeune femme ferma les yeux. « -non arrête de dire n’importe quoi… Je... » un regard pour Nolan avant de souffler d’un ton rassurant : « -j’arrive. » elle raccrocha en soupirant. Sans bouger, son débardeur toujours plaquer contre elle, planté à côté du canapé elle dit : « -C’était Tess... » enfin ça il l’avait probablement compris. « -Juan l’a largué... » elle regarda son téléphone sans raison avant de souffler : « -je… je peux pas la laisser comme ça... » elle savait qu’il comprenait. Elle enfila son débardeur rapidement avant de s’approcher du lit. « -je suis désolée... » oui vraiment elle l’était. Une petite moue du bout des lèvres avant d’ajouter : « -c’était… c’était un bon avant goût... » un sourire doux en disant cela, sachant très bien qu’il était frustré autant qu’elle. Maggie se pencha pour l’embrasser. « -la prochaine fois, on mets nos téléphones en silencieux. » elle l’embrassa à nouveau et recula d’un pas, puis d’un autre, s’éloignant ainsi à contre coeur. Elle enfila sa veste et récupéra ses affaires avant de dire : « -on se vois vendredi soir. » elle agita son téléphone pour lui faire comprendre qu’ils restaient en contact ainsi, et quitta l’appartement inquiète pour sa meilleure amie.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 15 Vs1k
Juste amis ?  - Page 15 Ok91
Juste amis ?  - Page 15 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Un unique regard avait suffi pour réanimer le désir en eux. Ils pouvaient enfin répondre à ce désir qui les consumait de l’intérieur. Ses lèvres contre les siennes, le goût de sa peau encore humide de la pluie tombée, ses mains sur sa peau, lui frissonnant à ses caresses et qui la désirait tant. C’était cette nuit qu’ils vivraient leur première fois ensemble. Ses lèvres découvraient chaque parcelle de son corps, savourait sa peau alors que ses mains se décidaient à libérer sa poitrine de l’emprise de son soutien-gorge. Puis il y avait eu ces sonneries. Une première, une deuxième, puis une troisième. C’était Tess. Après un soupir trahissant sa frustration, Nolan s’était laissé tomber aux côtés de la jeune femme, tentant de calmer ses ardeurs et de reprendre ses esprits. Il se redressa ensuite sur ses coudes, croisa le regard de Maggie qui avait pris soin de couvrir son anatomie. Elle rappela son amie, et Nolan fronça les sourcils, soucieux de l’appel tardif de la meilleure amie de Maggie. De ce qu’il avait pu comprendre, cette dernière était au plus mal. Il fallait que ça tombe ce soir… « Vas-y… On remettre ça à la fois prochaine ». La jeune femme devait être au plus mal, et la laissait seule ce soir, juste parce qu’ils avaient envie de faire l’amour, c’était purement égoïste. Frustrant aussi. « Va la réconforter ».

Nolan se redressa sur le bord du lit et se mit à sourire « Je suis d’accord ». C’était même plus qu’un bon avant-goût. Il lui rendit son baiser avant de se mettre à rire « La prochaine fois, je mets un écriteau sur ma porte et j’éteins nos portables » et lui rendit son second baiser, la laissant partir à contre-cœur « J’y compte bien » avant d’ajouter « Tiens moi au courant pour Tess » et la porte se referma. Nolan se laissa tomber sur le lit dans un soupir de frustration. Il huma les draps portant le parfum de la jolie rousse, et décida d’aller prendre une douche froide avant de se poser devant la télévision. Juste avant d’aller rejoindre Morphée, il envoya un message à Maggie : Comment va-t-elle ? Je t’embrasse, bonne nuit.

Toute la semaine fut chargée pour Nolan qui terminait le chantier de Maggie tout en démarrant un nouveau contrat en parallèle. Les affaires fonctionnaient bien, mais c’était un quarantenaire épuisé qui rentrait chez lui le soir, et qui parfois n’avait pas la force d’envoyer un message à Maggie. Il rentrait, prenait une douche et se laissait tomber dans le lit. Néanmoins, ça ne l’empêcha pas de venir au rendez-vous fixé par la jeune femme et se retrouva devant un bâtiment avec du charme. Il espérait que c’était la bonne adresse. Puis il la vit arriver et un sourire se dessina sur ses lèvres aussitôt. Il déposa sa main sur sa joue et l’embrassa avec tendresse « Bonjour toi » et glissa sa main dans celle de Maggie « Je n’ai pas été très présent, mais je n’ai fait que travailler et dormir cette semaine. Comment va Tess ? ». Cette dernière s’était faite brutalement larguer par son homme marié. Il leva les yeux sur le bâtiment devant eux « Bon. Allons voir cet appartement qui a besoin d’un coup de peinture ». Il se laissa conduire jusqu’audit appartement et laissa Maggie ouvrir la porte. Silencieux, il fit quelques pas dans la pièce principale, puis la suivit jusqu’aux autres pièces, tout en jetant quelques coups d’œil à la jeune femme « Ma puce, je pense que nous n’avons pas la même perception des travaux. C’est à l’état brut ton appartement là » en se moquant de Maggie.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 15 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 15 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Maggie était soulagée de voir que Nolan comprenait l’urgence de la situation. Ils avaient évoqué la possibilité que Juan se lasse de Tess, et il fallait que cela arrive aujourd’hui ! Un hochement de tête avant de souffler un : « -je le déteste encore plus... » pas parce qu’il faisait pleurer sa meilleure amie, mais parce qu’elle devait partir et le laisser là, alors qu’il était encore torse nu sur le lit. Dieu que c’était dur de partir… Pourtant elle recula encore et encore jusqu’à arriver à la porte, actionner la poignée qui quitter l’appartement à contre coeur. Une fois chez Tess, la fin de soirée fut pleine de larmes, de colère et de rancœur. Maggie écouta avec attention, réconforta du mieux qu’elle put, évita que sa meilleure amie ne boivent trop. Comme si boire permettait d’oublier. Elle avait toujours trouvé ça débile. Enfin bref… la soirée ne fut pas comme celle qu’elle avait imaginé, et ce fut avec Tess dans son lit qu’elle passa la nuit. Lorsque cette dernière c’était enfin endormit, Maggie répondit à Nolan : c’est pas la grande forme. Mais elle s’en remettra. On va lui présenter un gars de ton équipe et ça va passer. Un petit émiji avec un sourire. Et puis elle ajouta un autre message : j’ai oublié quelque chose chez toi. Je t’embrasse. J’ai déjà hâte de te revoir. Bonne nuit.

La semaine avait été mouvementée. Beaucoup de travail, une visite surprise de sa mère au boulot. La vente du loft signé, un repas avec David pour réglé les derniers détails. Et également la signature de l’achat de son appartement. L’agence lui avait signé que d’autres acheteur étaient sur le coup et que si elle le voulait vraiment, c’était maintenant ou jamais. Elle avait hésité, parce qu’elle aurait préféré avoir l’avis de Nolan avant. Mais il était impossible pour eux de se voir durant la semaine alors… Alors demanda de bloquer la vente, de faire une promesse d’achat et de vraiment signé une fois que Nolan aurait vu l’appartement.

Peu de message avec lui durant la semaine, un bonne nuit, un tu me manques, un j’ai envie de te voir, vivement vendredi. Mais rien de plus, surchargé par leur emploi du temps. Maggie arriva au rendez vous en petite robe à fleur, ayant troqué ses talons contre des baskets. Ce fut d’un pas plus rapide qu’elle fit les derniers mètres, souriante, rayonnante même de le voir enfin ! Elle lui rendit son baiser avec tout autant de tendresse. « -salut... » souffla t elle avant de froncer les sourcils « -hey ne commences pas à t’excuser. J’ai pas été bien mieux, semaine de dingue, pleine de contre temps. Mais c’est pas grave, on est là maintenant. » un sourire : « -ça va, y’a des hauts et des bas. » un haussement d’épaules, elle connaissait sa meilleure amie et savait qu’elle s’en remettrait, plus fort que jamais. Maggie montra la façade et dit : « -l’appartement est au dernier étage. » il n’y en avait que deux. Pas d’ascenseur, mais les escaliers se faisaient très bien.

Maggie était tout sourire, impatiente de montrer tout ça à Nolan. Lorsqu’elle poussa la porte, elle fit un : Tada ! En ouvrant grand les bras. « -j’en conviens il faut un peu d’imagination. » oui, elle avait un peu exagéré en disant qu’il ne s’agissait que de peinture et parquet. Il y avait bien plus à faire. Elle s’était un peu emballée. Mais sans se démonter, elle lui fit faire la visite comme si il voyait à travers ses yeux ! Elle savait très bien qu’il était capable d’imaginer ce qu’elle se représentait. « -oui bon d’accord y’a un peu plus que de la peinture mais ne me dit pas que tu ne vois pas le potentiel des lieux ? Attends viens, on monte y’a encore un truc qu’il faut que tu vois. » il n’y avait pas d’escalier, seulement une échelle. Elle passa en premier, tellement dans son truc qu’elle oublia qu’elle était en robe… Un peu comme elle avait oublié de s’épousseter les fesses lors de leur première rencontre.

Une fois en haut, elle ouvrit à nouveau grand les mains. « -très bien alors, l’escalier ici. Un escalier en métal, moderne, afin d’éviter d’assombrir la cuisine là juste en dessous. Ici, tout le long, rambarde et bureau. Plein de lumière grâce au verrière qui sont déjà là elle. » un sourire, oui il y avait tout de même des choses déjà ! « -ensuite là, j’avais envie de mettre un filet, c’est super à la mode et je m’imagine déjà allongé dedans en train de lire. Tu visualise très bien j’en suis certaine. Suis moi. » Elle lui prit la main et l’entraîna plus loin. « -ici une première chambre. Et là... » elle avança un peu pour lui montrer : « -une seconde. » Une chambre d’ami ou peut être une chambre pour Desmond plus tard, idée comme ça qu’elle ne donna pas à l’orale. « -et j’ai imaginé aussi une partie terrasse sur le toit, mais là y’a pas mal de boulot alors ça viendra après. Mais tu sais un petit coin de verdure au milieu de la ville. » elle débordait de passion, les yeux plein d’étoiles, le souffle presque court tellement elle avait parlé vite pour tenté de lui faire voir ce qu'elle voyait. Est ce que c'était la situation ou simplement un manque de lui, elle avait une envie folle de l'embrasser.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 15 Vs1k
Juste amis ?  - Page 15 Ok91
Juste amis ?  - Page 15 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Les yeux fermés, prêt à s’endormir, il rouvrit les paupières en entendant son portable vibrer sur la table de nuit. Il se redressa donc, se mit à lire les quelques lignes, ne comprenant pas, puis soudainement, comme une lueur, il se pencha de l’autre côté du lit et se mit à sourire en récupérant le soutien-gorge de la jolie rousse qu’il déposa à ses côtés dans le lit. Il prit ce dernier en photo, et ajouta en légende : Il me porte compagnie pour la nuit. Et ajouta : On pourrait lui présenter Iggy. Ils n’eurent pas le temps d’en reparler durant la semaine, surchargé de travail autant l’un que l’autre. Les messages étaient rares et brefs, mais ce n’était pas pour autant que Nolan n’avait pas pensé à elle. Bien au contraire. Le manque de Maggie se faisait ressentir, et il avait hâte d’être vendredi et de pouvoir passer du temps avec elle.

Finalement, la semaine se déroula plus vite que prévu et un sourire se dessina naturellement sur les lèvres de Nolan en la voyant arriver dans sa petite robe. Il l’embrassa avant de s’excuser, puis il se mit à sourire « Ça ira mieux quand on aura notre propre cabinet » et demanda des nouvelles de Tess « Ça passera avec le temps ». Nolan leva ensuite la tête sur l’immeuble. Dernier étage « Pas de voisins au-dessus, très bonne idée » et se laissa conduire jusqu’audit appartement. Maggie avait plus que sous-estimé les travaux à prévoir, ce qui amusa le chef de chantier qui leva les yeux au ciel non sans un sourire en coin « Juste un tout petit peu » se moqua-t-il en laissant un maigre espace entre son pouce et son index pour imager ses propos. « Si, bien sûr que si, mais tu avais sous-estimé le montant des travaux » en riant presque, se laissant guider par Maggie. Il se délecta de la vue que lui offrit cette dernière en montant l’échelle dans sa petite robe, mais tenta de rester concentré.

La couvant du regard, Nolan aimait l’entendre parler d’architecture avec une telle passion. Il n’avait aucun mal à imaginer le potentiel des lieux. Il pencha la tête quand elle parla des verrières déjà présente, son regard signifiant qu’il savait qu’elle se moquait de lui et ajouta « On pourrait mettre des lumières suspendues pour la cuisine et des plantes tout le long de la barrière ». Il imagina la jolie rousse allongée dans sa petite robe, dans le filet, un livre entre les mains « Oui, très » et afficha son large sourire lorsqu’elle se saisit de sa main pour le conduire jusqu’aux chambres « Ou une pièce pour tes dessins » et l’écouta partager toutes ses idées avec enthousiasme et il se rendit compte qu’il était véritablement en train de tomber amoureux d’elle. Elle était presque à bout de souffle après toutes ses idées, ce qui amusa le chef de chantier qui s’approcha d’elle, entourant sa taille de ses bras « Tu pourrais faire un potager sur le toit, pour que je te cuisine de bons petits plats avec des produits frais ».

Son regard s’accrocha à celui de Maggie, mais se retint de l’embrasser, se reculant jusqu’à la première chambre « La chambre ici, c’est ça ? » et déposa ses lèvres sur les siennes « J’aime beaucoup cet appartement ». Un nouveau baiser « Tu vas m’avoir souvent dans les pattes » et l’embrassa de nouveau, sentant l’envie d’elle se raviver. Il approfondi le baiser, cherchant sa langue avec la sienne, alors que ses mains remontaient le long de ses bras jusqu’à ses bretelles, les faisant glisser pour lui ôter lentement sa robe. Il la poussa doucement jusqu’au mur et descendit jusqu’à son cou, puis ses épaules. Il fit descendre sa robe jusqu’au sol, la regarda avec envie quelques secondes, puis retira son t-shirt et vint se blottir tout contre elle, ses mains caressant sa peau avec douceur, jusqu’à ce qu’une voix se fasse entendre à l’étage inférieur « Eh ! Oh ! Il y a quelqu’un ? ». Nolan posa son front contre le mur derrière Maggie en maugréant « Ce n’est pas possible… » et se baissa pour ramasser son haut, laissant Maggie remettre sa robe. Il l’attira à lui pour un dernier baiser langoureux « La fois prochaine, je te fais l’amour même si l’immeuble brûle ». Nolan descendit avant elle, prenant soin de tenir le bas de sa robe pour que l’intru ne voit rien dessous et arrivé en bas, le chef de chantier le laissa se présenter « Je suis le voisin du bas. Vous êtes les nouveaux propriétaires ? ». Nolan détestait déjà le nouveau voisin de Maggie...



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 15 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 15 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Oui d’accord ! Elle avait omis de lui dire pas mal de chose au sujet des travaux. « -non, non, non, quand je t’en ai parlé d’accord j’ai été très légère sur les travaux, je venais juste de visiter. Mais depuis j’ai fais mes dessins, mes calcules savants et c’est ok. » un haussement d’épaule avec un petit air innocent. « -pour le gros œuvre je vais prendre quelqu’un. Je n’ai pas envie que tu passes tout tes weekend de libre à bosser ici. Après tu vas être épuisé, et ça sera en partie ma faute, mais pas comme je le voudrais... » elle le taquinait, sous entendant qu’elle préférait le fatiguer d’une toute autre façon. « -on a le temps d’en reparler. » elle avait dans l’idée de lui subtiliser trois de ses gars pour bosser ici. Elle voulait lui faire voir l’étage et l’entraina avec elle, lui exposant sa vision des lieux une fois rénové.

« -ah tu vois, tu t’y crois déjà ! » s’amusa Maggie pris dans son entrain. Sa main dans la sienne elle l’entraina de nouveau avec elle : « -c’est adorable de ne pas avoir dit mes vêtements ! » c’était bien lui qui avait noté qu’elle avait un dressing bien fournit. « -oh oui ! J’adore l’idée ! Enfin faudra encore trouver le temps de s’en occuper… mais c’est un détail. » un sourire, son regard dans le sien et cette envie folle de lui qui reprenait le dessus. Elle lui rendit son baiser en souriant : « -hum hum c’est ça. » un autre baiser : « -je suis contente de te l’entendre dire ! » un autre baiser : « -je ne demande que ça... » elle sentait que son coeur battait plus vite, elle avait envie de lui, là maintenant… Et visiblement c’était réciproque.

Sans bouger, elle le laissa faire, ne le quittant pas des yeux. Elle les ferma lorsqu’elle embrassa son cou, la tête contre le mur, soupirant de plaisir. Ils en mourraient d’envie l’un comme l’autre, ce moment étant remis à plus tard bien trop de fois déjà. En sous vêtements devant lui, elle ne le quitta pas des yeux à nouveau, le regardant retirer son t shirt. Lorsqu’il s’approcha de nouveau elle chercha ses lèvres, ses mains sur sa peau. Et puis elle soupira en levant le visage vers le plafond. Un voix en bas. Une voix d’homme. Un petit rire après l’avoir embrassé, amusé de sa remarque. Elle prit quelques secondes pour remettre ses cheveux en ordre, avant de dire : « -oui, oui oui, nous sommes à l’étage. » puis elle descendit l’échelle juste après Nolan.

Maggie s’approcha du l’homme qui se tenait près de la porte d’entrer. « -bonjour, Margaret Hall. Pas encore propriétaire mais je l’espère bien ! Les papiers devraient être signé demain. L’agence m’a laissé les clés pour que mon compagnon puisse visiter. » elle désigna Nolan. « -ravi de vous rencontrer. » l’homme se présenta à son tour, Samuel Wayatt. Il était ravi de voir que l’appartement serait bientôt habité. « -oui enfin… il y a beaucoup de travaux, et je… Si la vente se fait comme je l’espère, je vous tiendrais au courant, pour le bruit et le dérangement. » il trouva ça très attentionné de sa part, leur souhaita une bonne fin de journée et quitta les lieux. Un sourire pour Nolan. « -il a l’air agréable. » le moment de folie était passé. « -tu penses qu’il serait possible que tu me laisses trois de tes ouvriers pour le début des travaux ? Je sais que tu es fort occupé et que tu as sûrement besoin de toute ton équipe. Mais de toute façon, du temps que la vente se fasse, je n’aurai pas les clés avant un voir deux mois. » oh mon dieu que ça lui paraissait long ! Ils leur restaient peu de temps, Nolan devait récupéré son fils dans une petite demi heure... La prochaine fois qu'ils se verraient ça serait sur le chantier terminé. Un dernier tour des lieux avant que les propriétaires ne puissent enfin en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 15 Vs1k
Juste amis ?  - Page 15 Ok91
Juste amis ?  - Page 15 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Nolan ne pouvait que rire de l’omission de la jeune femme sur l’importance des travaux, ainsi que sur leur montant. Elle avait sous-estimé le travail à fournir, mais il devait toutefois avouer que l’endroit détenait un charme incroyable « Je te crois sur parole » en lui souriant avec amusement et douceur à la fois tout en relevant la tête sur l’appartement où ils se trouvaient. Il rebaissa les yeux sur Maggie qui ne voulait pas l’accabler d’une charge de travail supplémentaire. Sa précision sur la manière dont elle voulait le fit rire « Encore faut-il qu’on parvienne à le faire une première fois » parce qu’ils ne cessaient d’être dérangés, que ça soit par le téléphone, la voisine qui souhaitait du sucre ou par son ex-femme qui l’empêchait de passer le week-end avec Maggie. Le quarantenaire se laissa conduire jusqu’aux autres pièces par la propriétaire, et se prêta au jeu en imaginant quelques décorations à ajouter à l’ensemble pour apporter du caché à l’endroit « Ta vision des choses est communicative » et se mit à rire « Je me suis dit que tu avais prévu un dressing » et imagina des plantes au pied de la rambarde, puis un potager sur le toit « Je viendrais m’en occuper. J’aurais une excuse toute faite comme ça » alors qu’il s’approcha d’elle, entourant sa taille de ses bras. Il l’embrassa entre quelques mots, puis décida finalement de se taire, ne désirant plus que de goûter ses lèvres et sa peau. Il aimait entendre ses soupirs de plaisir sous ses baisers et ses caresses, alors qu’il la déshabilla, avant d’ôter son haut. Puis une fois encore, on vint les déranger… Sa remarque amusa Nolan qui lui, était frustré. La fois prochaine, il n’hésiterait pas à renvoyer le perturbateur avec un coup de pied aux fesses.

Nolan se rhabilla donc et fut impressionné par la capacité de Maggie à reprendre contenance comme si de rien n’était. Ils redescendirent à l’étage inférieur et le quarantenaire laissa Maggie faire les présentations. Son compagnon… Cela sonna étrangement à ses oreilles, mais il aimait cela. Son compagnon. Il se reconcentra sur le voisin à qui il serra la main. La discussion fut brève et ils se retrouvèrent rapidement seuls dans l’appartement « Oui » avant de pencher la tête de droite à gauche, pesant le pour et le contre, puis se mit à sourire « Bien sûr que ça ne me pose aucun problème » et ajouta « Il faudra prévoir bien trois ou quatre mois de travaux, si ce n’est plus » tout en observant l’appartement. Il regarda sa montre et rétorqua « Bon, ton compagnon – appuyant sur le dernier mot avec un sourire – doit aller chercher sa progéniture chez le Dragon ». Il l’embrassa avant de s’éclipser pour récupérer son fils pour passer le week-end avec ce dernier.

Nolan passa le début de semaine à terminer le chantier, nettoyant les dernières traces du passage de ses gars avec l’équipe de nettoyage. Plus que quelques heures avant que Maggie ne vienne contempler le résultat. Pour l’occasion, le quarantenaire avait changé sa tenue de chantier pour des vêtements propres et avait commandé au traiteur chinois. Évidemment, il avait aussi pensé au champagne, sans alcool, pour célébrer la fin du chantier. Le tout était posé sur le toit. Nolan redescendit jusqu’à l’entrée en entendant la sonnette. Il embrassa la jolie rousse « Bonsoir Mademoiselle Hall » et posa ses mains sur ses yeux « Tu vas devoir me faire aveuglément confiance » tout en passant derrière elle. Ils firent quelques pas jusqu’à ce qu’il retire sa main, la posant dans son dos « Et voici ton projet abouti » en présentant le premier appartement d’un signe de main. Il prit le temps de lui faire visiter les pièces une par une, et cela, jusqu’au toit « Je me suis dit qu’on pouvait fêter cela comme il se doit » alors qu’il se saisit de la bouteille de champagne pour faire sauter le bouchon et servit deux coupes et en tendit une à Maggie « Sans alcool » et trinqua « Au chantier terminé et à ta carrière prenant un nouveau tournant » puis porta sa coupe à ses lèvres « J’ai pris traiteur chinois, j’espère que ça te convient » alors qu’il s’éloigna pour sortir les boites en carton qu’il déposa sur la table basse en palette qu’il avait construit pour les propriétaires.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 15 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 15 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« -tant que ça ? Tu comptes me prêter qui ?! » un sourire amusé et elle ajouta : « -on aura le temps de revoir tout ça ensemble, si tu veux bien. De toute façon, il n’est pas encore à moi. L’agence m’a appelé dans la semaine parce qu’il y a d’autre acheteur potentiel. Mais je voulais vraiment ton avis avant de signer quoi que se soit. J’ai bloqué la vente, j’ai dis que je signais demain si tout était ok pour toi. » elle ne voulait pas son avis pour savoir s’il voulait emménager avec elle ou acheter avec elle. Elle voulait son avis en tant que chef de chantier, pro des travaux. Parce qu’il avait l’habitude, qu’il avait l’oeil pour des choses qu’elle ne voyait pas. Et que c’était important pour elle tout simplement. « -oui je sais... » marmonna Maggie déçu qu’ils ne puissent pas passer la soirée ensemble. Cette semaine, ça faisait trop peu de lui…

Les papiers étaient signés. Elle était propriétaire d’un futur superbe appartement. Mais il fallait qu’elle s’arme de patiente en attenant que tout cela soit fait. Entre l’acquisition et les travaux… Cela faisait encore un bon moment à vivre chez Tess… La jolie rousse passa un weekend tranquille, avec au programme grâce matinée, petit déjeuner devant la télé, et détente. Un spa entre fille, une manucure… Et cela lui avait fait du bien de ralentir un peu avant de reprendre une semaine chargée. Heureusement plus les jours passaient plus la date de rendez vous avec Nolan aussi. Et arriva un tout petit peu en retard, mais elle avait mis un moment à choisir sa tenue. Finalement elle avait opté pour une petite robe noire, tout en élégance et en féminité. Elle avait hâte de voir le chantier enfin terminé. Et s’était avec impatience autant de revoir Nolan que le chantier que Maggie sonna à la porte.

« -monsieur Campbell. » répondit la jeune femme avant de l’embrasser à nouveau. Il lui avait manqué. « -oh ! » s’exclama la jolie rousse alors qu’il posait ses mains sur ses yeux. « -d’accord.. » souffla t elle à nouveau en avançant avec lenteur. Elle ouvrit de grands yeux pleins d’étoiles, qui brillaient de plus en plus à mesure qu’il lui faisait visiter les pièces. « -c’est magnifique... » souffla t elle à plusieurs reprise, vraiment heureuse du travail qui avait été fait. Un sourire avant de regarder la terrasse, souriante presque attendrit de voir son premier bébé prendre vie de cette façon. Elle était émue aussi. Elle récupéra la coupe qu’il lui tendait, lui sourit et répondit : « -à notre belle collaboration, au magnifique résultat, et à nous surtout... » avant de boire une petite gorgée. « -oui très bien. » elle leva les yeux sur les guirlandes de lumières, sur le jardin qui avait été mis en place. Vraiment, tout était merveilleux. Puis elle reporta son regard sur Nolan et s’approcha de lui, posant sa coupe sur la table. Elle glissa ses bras autour de sa taille, collant son corps contre le sien et murmura : « -merci d’avoir donné vie à ce projet. » avant de déposer ses lèvres sur les siennes en souriant avec douceur. « -j’ai tellement hâte que tu es ton diplôme en poche et qu’on puisse créer notre propre cabinet ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 15 Vs1k
Juste amis ?  - Page 15 Ok91
Juste amis ?  - Page 15 Jyqm

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Un dernier regard pour le chantier qui allait devenir le sien et se mit à sourire lorsque Maggie lui confia avoir souhaité son avis avant de signer « Il y aura du travail et tu ne pourras pas y vivre immédiatement, mais c’est faisable. Je pense qu’avec Malik, Richardson et Alex, on peut tenter de donner vie à cet endroit » et ajouta « Bienvenue chez toi Mademoiselle Hall ». Nolan avait déjà à cœur de commencer à œuvrer pour l’appartement de Maggie, mais avant ça, il avait des obligations parentales auxquelles il ne pouvait se substituer. Le quarantenaire avait l’impression de ne pas passer assez de temps avec la jeune femme, ne se limitant qu’à quelques heures par semaine en raison de leurs emplois du temps surchargés. Alors, lorsqu’il organisa la visite de l’immeuble, le chef de chantier avait décidé d’éterniser un peu la soirée en dînant sur la terrasse de l’immeuble. Il n’avait pas mis les petits plats dans les grands en commandant au traiteur chinois du coin, mais ça leur permettrait de passer davantage de temps tous les deux et c’était tout ce qui importait à Nolan qui, en entendant la sonnette, se hâta pour rejoindre la jeune femme. Il déposa ses lèvres pour la saluer et en fit de même à son tour, avant de poser sa main sur ses yeux. Il la fit avancer lentement et retira sa main pour qu’elle puisse contempler le résultat.

Légèrement en retrait, Nolan sourit avec douceur et non sans fierté d’entendre les mots de Maggie. Elle était conquise par le résultat. Il lui fit le tour du propriétaire avant de monter sur la terrasse, célébrant la fin du chantier avec une coupe de champagne « On forme une bonne équipe tous les deux » et que cela soit professionnel ou personnel. Il porta sa coupe à ses lèvres, laissant Maggie s’imprégner des lieux avant de sortir les boites en carton du sac. Il se redressa en voyant Maggie à ses côtés et l’imita en entourant sa taille de ses bras « Je n’aurais rien pu faire sans toi ». Après tout, c’étaient ses idées. Lui, il n’avait fait que de les réaliser. Il lui rendit son baiser avec douceur « Moi aussi. Il faudra encore être un peu patiente » tout en ancrant son regard dans le sien « J’ai oublié de te dire que tu es magnifique ce soir » dans sa petite robe noire. Il déposa ses lèvres sur les siennes avant d’ajouter « Tu passes la nuit chez moi ? » avant de lui souffler à l’oreille « Pas besoin de vêtements de rechange, je compte bien faire en sorte que tu restes nue toute la nuit » et embrassa son cou, puis son épaule et prit possession de ses lèvres avec envie «Tu m'as vraiment manqué » alors qu’il fit glisser la fermeture éclaire de sa robe avec douceur tout en posant ses lèvres dans son cou.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 15 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 15 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 15 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

« tenter ? Non je suis désolée, je suis habituée à beaucoup mieux venant de vous Monsieur Campbell. » avait répliqué Maggie en prenant un ton sérieux et professionnel avant de lui sourire. « je suis certaine que ça va être super ! » elle avait hâte. Parce que pour une fois, le projet était pour elle et non pas pour un client fortuné. Ici, ça serait chez elle ! Un chez elle comme elle l’avait imaginé, créé de toutes pièces ! Et elle savait parfaitement qu’avec Nolan pour l’aider à réaliser tout ça, et bien tout irait bien. Ça prendrait du temps, mais le résultat serait au-delà de ses espérances.

Maggie était impatiente de voir les appartements enfin terminés. Le chantier était clos, le contrat remplis avec seulement un mois de retard ! Elle savait que les clients allaient être ravis ! C’était de pouvoir voir Nolan qui la ravissait de son côté. Ils passaient trop peu de temps ensemble, mais leur emploi du temps étaient complexes. Une fois sur la terrasse, sa coupe entre les mains, elle sourit à la remarque de Nolan. Il avait raison. Depuis leur première rencontre c’était une évidence que ça allait fonctionné entre eux. Pour le travail. Pour le reste et bien c’était du bénéf !

« -je suis tellement contente que mon patron ait décidé que ça serait toi le chef de chantier de mon projet d’essai ! Et je suis doublement contente de pouvoir lui prouver qu’il avait tord, que j’ai su gérer, grâce à toi, et que le chantier n’a presque pas retard ! » oui vraiment c’était parfait dans tout les domaines. « -je sais… » répondit la jeune femme en plissant le nez, espérant qu’il ne stressait pas intérieurement vis à vis de ça. Reprendre les cours, trouver du temps pour, c’était compliqué. « -merci… t’es plutôt pas mal aussi. » un sourire amusée, heureuse, tellement heureuse de le retrouver.

« -si tu m’y invites… oui... » répondit Maggie qui n’avait rien apporté pour cela, réalisant trop tard dans le taxi qu’ils n’en avaient pas parlé. « -charmant programme... » souffla Maggie en fermant les yeux alors qu’il embrassait sa peau. Elle en avait envie et pourtant… Pourtant elle souffla alors qu’il faisait glisser la fermeture de sa robe. « -Nolan… je.. » elle se pinça les lèvres en le regardant désolée. « je peux pas faire ça ici... » elle bougea la tête de gauche à droite avant d’ajouter : « je suis désolée… crois moi j’en meurs d’envie… Mais… pas ici... » parce qu’ils étaient en extérieur, parce que cette terrasse appartenait à ses clients. Elle agrippa son t shirt et ajouta : « -mais on peut très vite rentrer chez toi… et là… » elle espérait vraiment qu’il allait comprendre et ne pas la prendre pour une vierge effarouchée. Il savait très bien qu’’elle avait envie de lui. Ça n’était plus un secret ! Mais… pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Juste amis ?  - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Juste amis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: