Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

LE TEMPS D'UN RP

Let me help you [ft. sweetfox]

sweetfox
Messages : 1893
Date d'inscription : 15/06/2018
Crédits : sweetfox

Univers fétiche : vie réelle, fantastique, sci-fi.
Préférence de jeu : Homme
sansy twelve
sweetfox
Sam 2 Oct - 18:04
jlyw.png
Lior Cooper
J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis serveur dans un fast food et je m'en sors tellement mal que je vis à la rue. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Qui voudrait d'un gars comme moi de toute façon ?

Quand il me dit qu'il me voit davantage comme un coloc, je prends le bloc note en hochant la tête. C'est ce qui m'irait le plus de toute façon. Je commence à noter la liste des ingrédients pour le repas de demain. Je ne bosse plus cette semaine alors je pourrais commencer le travail et m'habituer tranquillement. Avoir un lit à nouveau me perturbe un peu, j'imagine que la fraîcheur du sol dur va me manquer... Enfin, ou pas.

« Mh, d'accord. Bon, alors, ça me va bien comme ça ! J'irais faire les courses demain. J'aurais besoin d'un moment pour m'habituer à cet appartement. »

Je commence à réfléchir à nos prochains repas tout en notant ce qui me vient en tête sur la liste. C'est sûr et certain, il va me falloir un long moment pour me faire à l'idée de vivre sous un toit... De m'occuper d'un intérieur, de pouvoir me doucher quand je le désire, dormir, vivre tout simplement à l'abri.

Ma petite blague sur les costumes fait son effet. Enfin, il rit de bon coeur, mais se sent ensuite soudainement mal à l'aise, ce que j'ai bien du mal à comprendre. J'écoute ses explications sans rien dire. Et je comprends un peu mieux sa réaction. Mais ce n'était qu'une blague... J'avale mon sushi et alors que je vais répondre, il change de sujet. Et ça me soulage un peu. Je n'ai clairement pas envie d'entrer dans une espèce de débat sur l'orientation sexuelle...

« J'ai noté de quoi faire les burgers déjà. Ensuite, je pensais à te faire un gratin de pâtes à la crème avec du jambon dedans. Des crudités, du bacon et des oeufs, du lait... Du café aussi. Je ferais bien des tomates farcies avec du riz, aussi. Qu'est-ce que tu aimes en dessert ? »

J'ai déjà quelques idées de plats à lui faire mais en réalité, je n'en mangerais pas beaucoup. Ces années passées dehors m'ont cassé mon appétit. Et d'ailleurs, je pose mes baguettes après un dernier sushi avalé par pure gourmandise. Je m'enfonce dans le canapé en posant mes mains sur mon ventre très légèrement gonflé d'avoir autant mangé en l'espace de si peu de temps.

« Oh, là... Je suis plein à craquer. »
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 3 Oct - 15:35
JkKfZ.png
Nolan Wood
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats Unis. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal.

Let me help you [ft. sweetfox] - Page 5 Tumblr_m6bntr6X0L1qbxcxno1_500


Je hochais doucement la tête en l'entendant énumérer les plats qu'il comptait me faire. J'en avais déjà l'eau à la bouche. Ca allait tellement me changer des plats à emporter et des fast food dont je me nourrissais jusqu'à présent. Ca serait beaucoup mieux aussi que de me nourrir quasiment tous le temps avec des produits vegan. Certains n'étaient pas mauvais, mais on était loin du plaisir qu'on avait à savourer un gratin de pâtes avec plein de fromage... J'étais vraiment ravi de lui avoir demandé de rester et pas juste pour le sortir de la rue. Je sentais que mon estomac allait vraiment apprécier cette cohabitation.

- Tu peux prendre ce que tu veux, ce qui te fait plaisir. Des fruits, des yaourts... tout me va je te l'ai dit. Tu peux prendre aussi de quoi faire de la pâtisserie si tu t'y connais. Je suis prêt à prendre des cours pour ça aussi.

Je me levais alors qu'on terminait notre repas. Il rendait les armes et j'étais à peu près dans le même état. J'avais vu grand en achetant les sushis. Je ne savais pas ce qui lui plaisait alors j'avais voulu prendre de tout pour qu'il puisse choisir. Et j'avais pris beaucoup trop de tout.

J'attrapais le restant de sushis pour aller le mettre dans mon frigo qui faisait vraiment trop pitié. Bon demain ça serait vite réglé. Lior allait s'en occuper. Je ne savais pas si il travaillait ou non au fast food ni quand il comptait faire les courses. Mais ça n'avait pas d'importance. Je lui avais dit qu'il pouvait gérer son temps comme il le voulait et je le pensais.

Je finis par aller fouiller un tiroir avant d'aller lui donner une clé.

- Tiens, c'est ta clé de l'appartement. Comme ça tu pourras aller et venir à ta guise.

Je fouillais à nouveau dans mes poches avant de lui tendre une de mes cartes de crédit. Oui j'en avais plusieurs. Enfin c'était mon ex qui en avait voulu plusieurs pour je ne sais quelle raison. Je ne captais rien à ces histoires de toute façon. Mais maintenant qu'elle était partie, elle avait du me les laisser. Je n'allais pas continuer à rincer ses achats compulsifs de vêtements et autres accessoires.

- Pour que tu ailles faire les courses. Et... si tu dois être mon assistant, m'aider à répondre aux mails, à gérer mon emploi du temps, il faudrait peut être que tu t'achètes un ordinateur aussi. Ce n'est pas un cadeau, c'est plutôt... un outil de travail.

Et j'espérais qu'il ne le prenne pas mal parce que je le ressentais vraiment dans ce sens. Je ne voulais pas qu'il soit juste ma "boniche" mais plutôt un réel assistant. Et pour ça, il lui fallait un ordi.


sweetfox
Messages : 1893
Date d'inscription : 15/06/2018
Crédits : sweetfox

Univers fétiche : vie réelle, fantastique, sci-fi.
Préférence de jeu : Homme
sansy twelve
sweetfox
Sam 30 Oct - 18:50
jlyw.png
Lior Cooper
J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis serveur dans un fast food et je m'en sors tellement mal que je vis à la rue. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Qui voudrait d'un gars comme moi de toute façon ?

J'avais déjà quelques idées de repas à lui faire. Au moins, ils ne sont pas vegan. Il en mangera, de la viande, avec moi. Il mangera surtout varié, plus que ce qu'il doit manger actuellement. Je lui demande donc ce qu'il veut pour les desserts et il ne m'aide pas vraiment non plus. De la pâtisserie ? Il ne faut pas trop m'en demander. Si je sais cuisiner quelques plats, des recoins qu'il me reste de mon ancienne vie, je ne suis pas non plus le meilleur cuistot du monde. Enfin, on pourrait tester quelques recettes, mais il ne faut pas qu'il s'attende à avoir des macarons aux multiples goûts. Un gâteau au yaourt, ce sera déjà très bien.

« On essaiera des recettes. Enfin, si tu veux bien m'aider. C'est facile à suivre, une recette. Tu verras ! »

Je souris alors que je marque quelques autres trucs sur ma liste avant de finir de manger. Et en effet, j'ai bien trop mangé. S'il me demandait de faire une place pour le dessert, je crois que je ne pourrais pas. Mon estomac s'est bien trop rétréci à cause du manque de nourriture pendant toutes ces années dehors. Il a besoin de s'habituer à manger correctement à nouveau.

Je le regarde alors aller ranger les sushis au frigo. Ça, c'est un point fort : il ne laisse pas tout traîner. Au moins, je n'aurais pas à passer derrière lui, comme une mère le ferait pour son enfant. Lorsqu'il me file la clé de l'appartement, je hoche la tête. Ça y est, je vis officiellement en colocation. Enfin, chez mon patron, quoi. Il faudra que je le déclare.

Quand il finit par me tendre une carte de crédit, je fronce les sourcils, prêt à secouer la tête et à évoquer mon refus catégorique. Cela dit, je suis bien trop embrumé par la satiété que j'en perds l'esprit. Évidemment, les courses... et un ordinateur ? Bon, il n'a pas tort. Si je dois jouer les assistants, j'ai tout intérêt à commencer par m'acheter un ordinateur. Enfin, m'acheter... Le laisser me fournir du matériel de travail, plutôt. Je prends donc la carte entre mes doigts et hoche à nouveau la tête.

« D'accord, merci. Et, mh... Je dois prendre quelle marque d'ordinateur ? Y'en a qui ne jurent que par Apple alors voilà, je préfère demander si c'est libre ou non, vu que ce sera du matériel de travail. »

Je m'en servirais peut-être pour des projets personnels aussi, mais pour le moment, ce n'est qu'un outil de travail sur lequel je ne compte pas passer tout mon temps.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Sam 30 Oct - 19:09
JkKfZ.png
Nolan Wood
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats Unis. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal.

Let me help you [ft. sweetfox] - Page 5 Tumblr_m6bntr6X0L1qbxcxno1_500


Je haussais distraitement les épaules alors qu'il me parlait de la marque de l'ordinateur. Je ne savais même pas vraiment quelle marque j'avais. Je savais que ce n'était pas un apple mais après le reste je n'en avais aucune idée. J'avais fait confiance à l'informaticien quand il était venu m'installer tout ça. Ca marchait mieux que le vieil ordinateur que j'avais à l'époque et c'était l'essentiel.

- Tu prends celui qui te fait envie. Ca sera le tien, tu dois te sentir à l'aise avec.

Et peu m'importait le prix aussi. Mais je savais aussi qu'il ne voudrait pas abuser et prendre un ordinateur trop cher. Je commençais à le connaitre, ou du moins j'avais au moins repéré ce trait de sa personnalité. Il ne voulait pas abuser, avoir l'air de profiter de mon argent. Ca m'était égal pourtant mais je n'allais pas insister au risque de le mettre mal à l'aise.

- Je vais te laisser. Je vais aller dormir. Je te souhaite une bonne nuit Lior. A demain.

Je lui souris avant d'aller me rendre dans ma chambre. J'allais me doucher avec l'idée d'aller me coucher. Je me glissais dans mon lit et fermais les yeux pour m'endormir. Deux heures plus tard et après avoir littéralement démonté tous les draps du lit à force de remuer dedans je finis par laisser tomber l'idée de dormir. Je me rhabillais d'un jogging et d'un tee shirt avant de me lever discrètement pour rejoindre mon bureau. Je m'installais et me plongeais dans l'écriture. Je passais plusieurs heures à écrire ne me rendant pas vraiment compte du temps qui filait. Quand les premières lueurs du soleil commencèrent à filtrer par la fenêtre, le sommeil finit par l'emporter. Je m'endormis, la tête sur mon clavier, celui ci traçant des z à l'infini sur l'écran.

J'avais laissé la porte du bureau entrouverte. Je pensais que j'irais me coucher à un moment donné. Mais j'avais été pris pour mon récit. Comme à chaque fois je m'étais laissé emporter, oubliant le monde tout autour de moi, oubliant même que j'étais sensé aller dormir. Je lui avais demandé de vivre avec moi un peu pour ça aussi, pour reprendre un rythme de vie plus sain. Je ne voulais plus passer des nuits blanches à écrire pour jeter tout ce que j'avais fait le lendemain parce que je n'étais pas content de ce que j'avais écris.

Et pour le moment on pouvait dire que mes bonnes résolutions n'avaient pas tenues plus de deux minutes.


sweetfox
Messages : 1893
Date d'inscription : 15/06/2018
Crédits : sweetfox

Univers fétiche : vie réelle, fantastique, sci-fi.
Préférence de jeu : Homme
sansy twelve
sweetfox
Lun 1 Nov - 13:47
jlyw.png
Lior Cooper
J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis serveur dans un fast food et je m'en sors tellement mal que je vis à la rue. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Qui voudrait d'un gars comme moi de toute façon ?

Ça avait été compliqué pour moi d'accepter cette offre. Mais désormais, le contrat était signé. Je réside donc officiellement chez Nolan Wood, le célèbre écrivain, et je possède également le statut d'assistant. Il faut avouer que c'est bien plus gratifiant qu'homme de ménage. Et puis, je l'aime bien, de base, Nolan. C'était mon client préféré au fast food. Toujours souriant, toujours à me demander des nouvelles, s'intéresser. Puis, silencieux, installé à sa place préféré, plongé dans ses songes. Je me suis toujours demandé s'il pensait à ses écrits, j'ai toujours essayé d'imaginer ce qui allait se passer dans sa tête et dans la suite de son livre.

Enfin, il m'indique qu'il part dormir et je lui souris en lui répondant un "bonne nuit" plus ou moins chaleureux. Je suis toujours un peu mal à l'aise, car ce n'est pas vraiment chez moi... Enfin, je crois qu'il va me falloir le temps de m'habituer. Ainsi, quand il est dans sa chambre, je fais le tour du salon et de la cuisine pour m'approprier un peu les lieux. Je fouille même un peu pour voir le matériel qu'il a et pour réfléchir davantage à tous les plats que je pourrais lui faire. Et il est bien équipé, ça, c'est le moins qu'on puisse dire...

Je file ensuite prendre une douche et faire une machine en même temps. J'attends qu'elle se termine pour mettre le linge dans le séchoir, puis je pars dans la chambre qui m'est dédiée pour m'endormir entre les draps, tout en songeant que j'allais pouvoir m'acheter de nouvelles fringues avec le salaire que Nolan me donnera... Enfin, si je l'accepte. Je l'ai déjà accepté, mais est-ce que j'accepterais d'en prendre un peu pour moi plutôt que de tout donner pour mon prêt ? Ça, c'est autre chose, une chose encore plus compliquée que d'accepter un emploi proposé par un ami.

Comme la nuit précédente, celle-ci est reposante. J'ai rêvé, mais je ne me souviens plus de quoi. En tout cas, je me réveille tranquillement, sans me presser puisque je ne travaille pas aujourd'hui. Enfin, pas au fast food en tout cas. Sur ma montre toute cassée, il est déjà neuf heures trente quand je la regarde pour la première fois. Je m'étire longuement, et je finis par me lever pour me rendre dans la cuisine. Je constate que Nolan n'est pas encore réveillé, alors j'en profite pour me préparer rapidement. Je frappe à la porte de sa chambre pour le prévenir de mon départ, sans réponse. Je ne remarque qu'un peu plus tard que la porte de son bureau est entrouverte.

En jetant un coup d'oeil à l'intérieur de la pièce, je constate qu'il est endormi, la tête bavant sur son bureau. Je secoue la tête en soupirant doucement. En effet, il a vraiment besoin d'aide... J'imagine facilement qu'il a passé la nuit sur son clavier. Je repars dans la cuisine pour préparer du café - c'est tout ce qu'il reste, j'aurais pu lui préparer un petit déjeuner, mais il n'y a plus rien dans les placards - et je lui dépose un mug chaud sur son bureau. Sur son ordinateur, il est simplement écrit un nombre incalculable de "z". Ma main se pose sur son épaule et je le secoue gentiment pour le réveiller.

« Hey, Nolan... Réveille-toi. Tu peux dormir dans ton lit, tu sais... Je t'ai fait un café, je vais aller faire les courses. »
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Lun 1 Nov - 16:39
JkKfZ.png
Nolan Wood
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats Unis. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal.

Let me help you [ft. sweetfox] - Page 5 Tumblr_m6bntr6X0L1qbxcxno1_500


Je sortis de mes rêves en l'entendant et en le sentant me secouer. Je relevais la tête, essayant de me concentrer sur ce qu'il avait dit et tentant de quitter définitivement les bras de Morphée. Je le fixais un instant sans comprendre avant de me redresser complètement. Je vis rapidement la tasse de café sur mon bureau. C'était bon j'étais sauvé. J'avais ma potion magique. J'attrapais la tasse avant d'en prendre une gorgée. Je le remerciais avant de continuer de boire un petit peu.

- Désolé. J'étais pris hier soir par ce que j'écrivais. Je n'ai pas vu le temps passer et e me suis endormi.

Je me tournais vers l'écran, effaçant tous les z que j'avais tracé sans le vouloir. Je me retrouvais face à mon texte, ce que j'avais écrit dans la nuit. Je le parcourais rapidement du regard avant de tout effacer et de fermer le document. Encore une nuit pour rien où je n'avais l'impression d'avoir écrit que de la merde. Une nuit pour rien.

Je me levais pour suivre Lior et aller avec lui dans le salon. Je m'installais dans le canapé, ma tasse à café dans une main et mon téléphone dans l'autre. Je regardais mon planning de la journée, les rendez vous que j'avais.

- Heureusement que tu m'as réveillé. Je dois aller voir mon éditeur dans deux heures. Je vais en avoir pour un moment, je ne rentrerais que l'après midi. Et je déjeunerais avec lui alors ne m'attends pas.

Je n'allais pas être derrière son dos toute la journée. Il était libre de faire tout ce qu'il voulait. Je voulais juste qu'il ait un toit pour vivre en fait. Je lui donnais quelques petits trucs à faire pour qu'il n'ait pas l'impression que je lui faisais la charité mais en fait je me foutais complètement qu'il fasse les courses ou non. Ca me ferait du bien c'était sur, ça me permettrait d'avoir un rythme un peu plus sain que ce que j'avais eu jusqu'à présent.

- Tu as prévu quoi d'autre pour aujourd'hui? A part faire les courses. Tu es libre de faire tout ce que tu veux tu sais.

Qu'il ne se sente pas obligé d'être à ma disposition ou je ne savais quoi. J'aurais horreur de ça, qu'il mette sa vie entre parenthèses parce qu'il travaillait pour moi.

sweetfox
Messages : 1893
Date d'inscription : 15/06/2018
Crédits : sweetfox

Univers fétiche : vie réelle, fantastique, sci-fi.
Préférence de jeu : Homme
sansy twelve
sweetfox
Lun 1 Nov - 20:01
jlyw.png
Lior Cooper
J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis serveur dans un fast food et je m'en sors tellement mal que je vis à la rue. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Qui voudrait d'un gars comme moi de toute façon ?

Je commence à mieux comprendre pourquoi il a besoin d'aide. Son rythme de vie est sérieusement endommagé. Le pire dans tout ça, c'est que je le vois bien effacer tout ce qu'il a écrit pendant la nuit. Ce qui m'arrache un long soupir discret alors que je me retourne pour aller dans le salon. Je n'ai jamais écrit de ma vie, j'imagine que ça doit être un exercice assez compliqué. Mais je ne comprends pas pourquoi il l'efface directement plutôt que de le relire plus tard... à froid...

Bon, je ne suis personne pour lui faire une quelconque remarque sur sa manière de travailler de toute manière. Et puis, je ne suis pas là pour ça non plus. Enfin, je veux bien admettre que je vais quand même essayer de recadrer son rythme de sommeil. Essayer, je dis bien. Je ne suis pas certain d'y arriver. Il m'indique alors qu'il va être absent pendant quelques temps et je hoche la tête d'un air entendu. Je réfléchis donc à ma journée ensuite avant qu'il ne me pose la question.

« Je vais d'abord aller faire les magasins pour acheter l'ordinateur, puis j'irais faire les courses. Je reviendrais ici, si je ne suis pas trop fatigué je pense faire des lessives pour tout rattraper, et cuisiner aussi un peu. »

Je lui souris. Il est rassurant à me dire que je suis libre de faire ce que je veux. Mais je ne perds pas de vue la raison pour laquelle je suis ici : le travail. D'ailleurs, il m'avait fixé un jour de repos par semaine, je n'ai jamais demandé lequel c'était, mais tant pis. Je me vois mal le lui demander à mon premier jour.

« Et toi, après ton rendez-vous ? »

J'étais curieux de savoir s'il allait céder à sa fatigue ou s'il allait faire l'effort de rester éveillé pour avoir une chance de s'endormir au lit ce soir.
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mer 3 Nov - 11:27
JkKfZ.png
Nolan Wood
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats Unis. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal.

Let me help you [ft. sweetfox] - Page 5 Tumblr_m6bntr6X0L1qbxcxno1_500


Je hochais doucement la tête en écoutant son programme pour la journée. Il semblait décider à bosser sérieusement toute la journée. Je n'avais pas l'impression que mon retard de lessive était si catastrophique que ça mais si ça lui faisait plaisir. Ca ne ferait pas de mal de toute façon qu'il s'en occupe. Il allait falloir que je m'habitue moi aussi à l'idée d'avoir quelqu'un s'occupant de tout chez moi.

Je haussais vaguement les épaules alors qu'il me demandait mon propre programme.

- Je vais rentrer ici. Peut être prendre un cours de cuisine avec toi.

Je lui souris doucement. En vérité ce programme me tentait vraiment plutôt bien. J'avais besoin de me changer les idées un peu. Je passais trop de temps à me forcer à écrire et rien de bon n'en sortait. Je devais peut être tenter de faire une pause. Mais chaque fois que j'y pensais la culpabilité remontait en flèche. J'avais peur de ne pas réussir à tenir mes délais, de décevoir mes fans qui attendaient la suite.

Je terminais rapidement ma tasse de café avant de me lever pour aller me préparer. Je l'avais quand même rangé dans le lave vaisselle avant de partir. Je ne voulais pas passer pour un sans gêne qui abusait de lui pour tout faire à ma place. Je me préparais, m'habillant simplement. Je le saluais avant de partir. J'attrapais un métro pour me rendre aux bureaux de mon éditeur. J'avais encore la chance de ne pas avoir un visage trop connu et de pouvoir passer incognito dans les rues de la ville. C'était l'avantage d'être connu pour ce que j'écrivais. On connaissait mon nom, ce que j'avais écris mais pas forcément mon visage.

Je passais le reste de la journée avec mon éditeur, déjeunant avec lui. Ce fut surtout lui qui parla. Il me donnait les chiffres du lancement du tome deux. Il me parlait promotion, séance de dédicaces et tous les trucs du genre. J'allais encore devoir bouger un peu partout dans le pays, rencontrer quelques journalistes. Je n'aurais pas beaucoup de temps pour moi dans les semaines à venir mais ça faisait partie du jeu. Il me questionna à peine sur l'avancée du prochain livre. On avait le temps selon lui. Il ne me mettait pas la pression. Il était certain qu'il serait aussi bon que les autres. J'aurais aimé pouvoir être aussi confiant que lui.

Il était pas loin de seize heures quand je rentrais enfin chez moi. Je rentrais dans l'appartement avant de l'appeler.

- Lior tu es là?

Ca ne faisait que deux semaines qu'elle était partie mais je m'étais déjà habitué au fait de rentrer et de retrouver un appartement vide. Ca me faisait bizarre de me dire à nouveau qu'il y avait peut être quelqu'un chez moi en train de m'attendre.



sweetfox
Messages : 1893
Date d'inscription : 15/06/2018
Crédits : sweetfox

Univers fétiche : vie réelle, fantastique, sci-fi.
Préférence de jeu : Homme
sansy twelve
sweetfox
Sam 1 Jan - 21:21
jlyw.png
Lior Cooper
J'ai 27 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis serveur dans un fast food et je m'en sors tellement mal que je vis à la rue. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Qui voudrait d'un gars comme moi de toute façon ?

Au centre commercial, j'étais comme un enfant : émerveillé par toutes les choses exposées en vitrine. Comme si j'étais capable de m'acheter quoi que ce soit. J'ai même bavé devant le matériel de dessin. Je pourrais blamer le centre commercial de m'avoir fait passer devant ce magasin précis, mais la faute me revient entièrement étant donné que j'y suis entré, conscient que je n'en ressortirais que les mains plus vides encore. Mais au moins, mon esprit, bien que frustré, rêve à nouveau de la possibilité de dessiner un jour. Enfin, j'ai mis un temps fou à choisir l'ordinateur qui me conviendrait. J'ai fait très attention au prix, mais il fallait qu'il m'aille également. Fin, léger, peut être transporté partout mais assez grand pour être confortable. J'ai même pris une sacoche de transport, au cas où. Mais j'ai fait très attention à ces dépenses. Ce n'est pas mon argent, après tout.

Enfin, j'ai fini par me résoudre à m'acheter un sandwich pour midi. Puisque Nolan ne sera pas là, je n'ai pas besoin de cuisiner, et être dehors m'est plus confortable qu'à l'intérieur. J'ai passé de trop nombreuses semaines à l'extérieur, mais tout est plus ou moins différent quand on sait qu'on ne dormira pas dans une ruelle, s ur un carton sale. Se balader devient beaucoup plus plaisant. Alors je prends le temps de flâner pendant que je fais les courses, suivant les ingrédients que j'ai noté pour les recettes prévues. Il y en aura au moins pour une semaine. Avant de partir, j'ai fait le tour de la cuisine pour constater à quel point les placards étaient vides. Ainsi, j'ai pu établir une autre liste d'épices à acheter.

Bon, j'avoue que j'ai un peu galéré à tout monter. Mais l'ascenseur est une merveilleuse invention ! J'ai dû m'y prendre à plusieurs fois mais finalement, c'était plutôt facile comparé à d'autres. Après avoir rangé les courses, je m'applique à ranger l'appartement et à faire plusieurs machines. Ce qui est plutôt rapide, au final. La machine est dotée d'un sèche-linge intégré, finalement il ne me reste que peu de choses à faire quand j'entends la voix de Nolan. En plein repassage, il me sort de mes pensées et je termine de plier la chemise avant d'aller le voir dans le salon.

« Je suis là, oui ! »

Je l'accueille par un sourire bienveillant tout en l'inspectant du regard pour connaître son état. Mais très vite, je m'approche pour lui tendre les factures et les tickets de caisse avec une certaine gêne.

« Voilà, le frigo est rempli... J'ai presque fini de repasser et j'ai mis l'ordinateur sur la table du salon. »
Beloved
Messages : 4145
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mer 5 Jan - 16:50
JkKfZ.png
Nolan Wood
J'ai 30 ans et je vis à Chicago, Etats Unis. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt mal.

Let me help you [ft. sweetfox] - Page 5 Tumblr_m6bntr6X0L1qbxcxno1_500


Je ne tardais pas à le trouver. Il arriva m'accueillir avec un sourire chaleureux. Il ne se rendait pas compte du bien que cela me faisait d'être accueilli ainsi. Les deux semaines précédentes le silence avait été mon seul compagnon. Mais c'était déjà un changement agréable comparé aux semaines précédentes où seul les reproches, les regards noir voir les cris avaient été là quand je rentrais. Alors ça faisait du bien, tellement de bien de recevoir un peu de bienveillance et de chaleur quand je rentrais chez moi. Rien que pour ça, ça valait largement le coup d'avoir demandé à ce qu'il reste à mes côtés.

J'attrapais les tickets de caisse en hochant la tête avant d'aller les poser dans un coin sans même les regarder. Je me moquais de savoir combien il avait dépensé pour acheter tout ça. L'important c'était qu'il ait acheté ce dont il avait besoin. Le frigo était plein et quelque soit le prix qu'il avait mis pour le remplir, ça le valait largement.

- Tu fais du repassage? Oh mon dieu je ne me souviens même plus de la dernière fois où quelqu'un a posé la main sur ce malheureux fer. Mon ex amenait en général les vêtements à repasser au pressing.

Elle avait beaucoup plus intéressant à faire de son temps que de passer des heures à s'occuper d'une pile de repassage.

J'allais m'installer sur le canapé, détaillant l'ordinateur qu'il s'était acheté. Là encore je me moquais du prix qu'il avait mis dedans. Tout ce que je voulais, c'est qu'il prenne un ordinateur qui soit de bonne qualité, avec lequel il puisse bien travailler. J'avais eu un peu peur qu'il ne prenne un ordinateur bas de gamme tout ça pour ne pas dépenser trop d'argent. Mais je fus agréablement surpris par son choix.

- Il est sympa. C'est sur un ordi de cette marque que j'ai écris mon premier livre. Ce sont de très bons ordi. Tu as bien choisi.

Et j'étais heureux de voir qu'il s'était senti assez à l'aise pour prendre un bon ordinateur. Lui qui avait été si récalcitrant à l'idée d'accepter mon aide au début, j'étais vraiment aux anges de voir qu'il se laissait aller petit à petit.

Je me retournais sur le canapé pour aller le regarder avec un petit sourire.

- Alors dis moi... tu as prévu quoi pour le diner ce soir? Je vais avoir droit à un cours de cuisine?

Je comptais bien l'aider à préparer le diner. Il m'avait déjà proposé de me donner des cours et je n'avais aucune envie de le lui refuser. Pour le moment je n'avais pas vraiment envie de me remettre à écrire. Mes idées étaient bloquées et si jamais je tentais d'écrire quelque chose ce serait sûrement un truc de merde que je finirais par mettre à la poubelle. Je voulais couper un petit peu et passer un peu de temps avec lui.

Contenu sponsorisé
Let me help you [ft. sweetfox]
Page 5 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Sujets similaires
-
» Le Yin et le Yang (sweetfox)
» Blood Attraction (sweetfox)
» Parle ou j't'en colle une [ft. Sweetfox]
» Beautiful mistake [ft. sweetfox]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: