Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
50.99 €

Partagez
 
 
 

 Even when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Noëline ~ Sû
Noëline ~ Sû
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 15
INSCRIPTION : 12/08/2021
ÂGE : 21
RÉGION : Gironde
CRÉDITS : https://www.instagram.com/pastellantenna/

UNIVERS FÉTICHE : Romance - Libre de tout faires.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 Empty

040d.png
Shouko Nishimiya
J'ai 17 ans et je vis dans un appartement avec ma mère , ma petite soeur et ma grand mère suite au divorce de mes parents qui nous laissera que très peux de moyen de subsisté. Dans la vie, je suis étudiante à École élémentaire de Suimon et je m'en sors moyennement bien malgré que j'ai passer beaucoup d'étape pour arriver jusqu'ici j'ai beaucoup de regrets de mon passé qui en même temps me hante et me rattrape un peu chaque jour. Sinon,je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement : Cela ne me dérange pas trop de ne pas avoir de petit amis pour le môment mais je me demande chaque jour si j'arriverais à trouver quelqu'un , qu'il me comprendra et me soutiendra pour se que je suis prêt à "m'écouter" et à me soutenir celons les besoins.

Shōko est née un 7 juin et est sourde depuis sa naissance, sa mère ayant été malade pendant sa grossesse. Sa famille paternelle ne l'a pas reconnue et son père a demandé le divorce avec sa mère. Au cours de ses premières années, Shōko est transférée d'école en école car elle subit sans cesse les brimades de ses camarades. Sa mère veut la rendre forte, cependant Shōko ne se sent pas capable de s'opposer aux autres.
malgré tout elle arrivera à se faire une amie qui malheureusement disparaitra la laissant seule dans dans cette école ou elle du subir et survivre à sa manière dans l'espoir de pouvoir un jour se faire un amis.
Cela n'arrivera pas à dans cette école vue que sa mère pris la décision de la changer d'établissement pour des raison de sécurité et monétaire à cause des nombreux appareil auditif cassé ou perdu durant les brimade de ses camarade.
Aujourd'hui encore elle garde espoir et a pour but d'avancer même si ce n'est pas entourer de plein de camarade...

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 St,small,507x507-pad,600x600,f8f8f8

Courageuse,, empathique, senssible, émotionnel, peureuse, aidante.


Il avait promis... Oui... Il avait promis devant moi , en signant et me regardant dans les yeux qu'il ne ferais pas d'autre bétise , qu'il ne s'attaquerais plus à ma personne et qu'il ferais en sorte d'être mon amis et que tout ce passe bien , enssemble... J'suis tellement heureuse que je ne sais pas trop quoi dire , lançant simplement des morceau de pain , sourire au lèvres et le regard poser sur les jeunes poissons qui profitait de leurs repas hebdomadaire, toujours avec autant d'appétit  visiblement. Parfois Shôko rêver d'être u poisson , les observant manger du pains , toujours en groupe , personne n'a l'air de s'embêter entre deux , simplement profiter et être solidaire les uns des autres ... Malheureusement les humains n'était pas de la sorte , lorsqu'il ne comprenne pas ou qu'il se sentent un peu mis de côté ou soumis à quelconque chose cela part rapidement en grosse bétise et en débordement quitte à ce que certain en soit pourris jusqu'à la chaire... Je l'est vécu je sais de quoi je parle... combien de fois j'avais voulue mettre fin à ma vie .. que je penser que je n'avais rien à quoi me raccrocher alors que j'était si jeune pourtant actuellement j'ai quelque objectif.. ma soeur et un nouvelle amis... j'espère ne pas continuer d'être encore un fard d'eau comme habituellement pour eux ...

Elle finis par réfléchir au nom qu'il lui avait donner quand il parlait de son lycée, Kawai-San... Oui je me souviens...; Très jolie fille que je j'admirais beaucoup, tout le monde avait l'air de l'apprécier, jamais personne rechigné devant elle, toujours souriante et bien entouré et j'aurais donner beaucoup pour pouvoir avoir se qu'elle avait et faire partie de leurs groupes d'amis et je me demande encore par moment quesqu'ils sont tous devenu, si j'ai pu me faire déjà un amis , pourquoi je pourrais pas réessayer avec tout les autres ? C'était une idée assez risqué mais par moment ils étaient tous gentils avec moi et peut être ont-il grandis eux aussi mentalement ? J'ai un peu peur que ma propre idée soit mauvaise mais je sais pas comment l'expliquer j'ai.. envie d'essayer... Comment faire... J'y réfléchirais surrement une autre fois , pour le moment je me reconcentre sur ce que me dit Shôya hochant la tête par moment avant de finir par lui répondre , coinçant le pain entre son bras et son torse afin de signé «D'accord, il faudra te trouver quelque chose à faire, nous sommes déjà au lycée et ils ne tarderons pas à nous demandé de choisir une voix professionnel  plus précise... et quand à moi je suis des cours afin de devnir...» Je m'en mordille la lèvre, les joue légèrement rougie par la gêne de dire ce qui allait suivre, c'était si simple et si complexe à la fois , l'idée est pourtant évidente mais pour y parvenir il en fallait beaucoup , que se soit de l'expérience , du travail et autre...«Devenir une représentante pour personne en difficulté comme je le suis ... une personne à l'écoute , qui apprendrais le Shuwa , qui se représenterais pour défendre les personne comme nous et faire en sorte qu'ils soient mieux accepté dans la société» Je savais pas ou me mettre après avoir dit cela , j'avais l'impression de me donner énormement d'importance  alors que je n'arrive même pas à m'aider moi même et à sortir de mes problème.... Mais bon c'était une idée , un rêve , un projet qui arrivera surrement pas à bout mais qui vaux la peine d'essayer , après tout j'ai quand même de bonne note si ont oublie l'oral...
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
Aussi étonnant que ça puisse paraître, Shôya apprécie sincèrement l’échange avec Shôko. Certes, il y a un peu de maladresse – dû à leur dur passé commun – mais il se sent vraiment bien, ici, sur ce pont, à nourrir des carpes, avec la jeune femme. Même s’ils parlent d’avenir, et que ce mot fait peur au brun, tant il l’a banni – durant de très longues années ! – de son vocabulaire. « Oui, tu as raison ! », se contente-t-il de dire/signer, quand elle lui rappelle que le temps presse, pour qu’il décide ce qu’il souhaite faire après le lycée. Et, étonnamment… Il y réfléchit vraiment, en ce moment-même, sous l’impulsion de la jeune sourde, qu’il « écoute » pour découvrir ce qu’elle souhaite faire, par la suite.

« Waouh, c’est trop cool !! », s’écrit-il, admiratif, au point d’en oublier de signer, mais aussi et surtout d’en faire tomber le pain qui lui restait à donner aux carpes. Par chance, le pain tombe sur le pont, il pourra donc le récupérer au plus vite ! Il grimace, en réalisant sa maladresse. « Mince ! », dit-il, se baissant, pour reprendre le pain, et se redresser au plus vite. Dès lors, il fait de nouveau face à sa comparse, qu’il fixe toujours avec admiration. Il reprend, en signant de nouveau : « C’est une très belle idée ! J’espère vraiment que tu y arriveras ! Il faut vraiment sensibiliser les gens à… ce monde qu’ils ne veulent pas toujours comprendre ! ». Il se mordille les lèvres, réalisant que, il n’y a pas si longtemps que cela, il faisait lui aussi parti de ces gens qui repoussaient les êtres tels que Shôko ! « Et en plus, c’est un métier qui a un réel sens… ». Bien plus que d’être banquier, par exemple, où là, c’est plus concret, et très peu intéressant !, songe-t-il, réalisant par la même qu’il espère trouver lui aussi une profession qui aura du sens. Si je décide de continuer à vivre, il faudra au moins un métier ayant du sens et de l’utilité pour les autres, afin de m’aider à être pardonné pour mon passé ! Peut-être que cette pensée paraît égoïste, de ne vouloir faire le bien, que pour obtenir quelque chose en retour…. Mais le jeune homme ne voit pas les choses ainsi. Au moins, lui contribuera-t-il à rendre le monde meilleur, même pour une volonté de base égoïste ! « J’aimerai bien trouver quelque chose du même style, mais… », il soupire, mal à l’aise, « non seulement, je suis un élève plutôt moyen… », ce qui est toujours mieux que quand il était en primaire, où il était un réel cancre !, « mais en plus, je ne suis pas doué en grand-chose…. »… Il a l’air de se plaindre, et pourtant, de son point de vue du moins, il est réaliste. Il a passé tant d’années à se sous-estimer, que désormais, il lui est difficile de se dire qu’il peut avoir de la valeur quelconque… Oui, il est bien doué pour le dessin, à tel point qu’en primaire, il songeait à devenir mangaka… Mais c’est bien tout…



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Noëline ~ Sû
Noëline ~ Sû
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 15
INSCRIPTION : 12/08/2021
ÂGE : 21
RÉGION : Gironde
CRÉDITS : https://www.instagram.com/pastellantenna/

UNIVERS FÉTICHE : Romance - Libre de tout faires.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 Empty

040d.png
Shouko Nishimiya
J'ai 17 ans et je vis dans un appartement avec ma mère , ma petite soeur et ma grand mère suite au divorce de mes parents qui nous laissera que très peux de moyen de subsisté. Dans la vie, je suis étudiante à École élémentaire de Suimon et je m'en sors moyennement bien malgré que j'ai passer beaucoup d'étape pour arriver jusqu'ici j'ai beaucoup de regrets de mon passé qui en même temps me hante et me rattrape un peu chaque jour. Sinon,je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement : Cela ne me dérange pas trop de ne pas avoir de petit amis pour le môment mais je me demande chaque jour si j'arriverais à trouver quelqu'un , qu'il me comprendra et me soutiendra pour se que je suis prêt à "m'écouter" et à me soutenir celons les besoins.

Shōko est née un 7 juin et est sourde depuis sa naissance, sa mère ayant été malade pendant sa grossesse. Sa famille paternelle ne l'a pas reconnue et son père a demandé le divorce avec sa mère. Au cours de ses premières années, Shōko est transférée d'école en école car elle subit sans cesse les brimades de ses camarades. Sa mère veut la rendre forte, cependant Shōko ne se sent pas capable de s'opposer aux autres.
malgré tout elle arrivera à se faire une amie qui malheureusement disparaitra la laissant seule dans dans cette école ou elle du subir et survivre à sa manière dans l'espoir de pouvoir un jour se faire un amis.
Cela n'arrivera pas à dans cette école vue que sa mère pris la décision de la changer d'établissement pour des raison de sécurité et monétaire à cause des nombreux appareil auditif cassé ou perdu durant les brimade de ses camarade.
Aujourd'hui encore elle garde espoir et a pour but d'avancer même si ce n'est pas entourer de plein de camarade...

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 St,small,507x507-pad,600x600,f8f8f8

Courageuse,, empathique, senssible, émotionnel, peureuse, aidante.


Elle fut assez surprise face à sa réaction en le voyant faire tomber le reste de son pain , lachant un très léger rire à la situation, malgré tout les problèmes qu'il lui avait causer elle ne pouvait que comprendre pourquoi il avait des amis , il était amusant et adorable  quand il voulais et elle aurais aimer pouvoir profiter de cela autrefois quand ils étaient en CM2 mais bon ils avait presque tourner la page tout les deux et commençaient à se reparler comme deux vrai amis , cela éveilla à la jeune étudiante une grand joie et une senssation de bien être qu'elle commencer à enviais un peu plus et a en devenir dépendante

Il n'avais pas de bonne note ? n'y de grand objectif ? Pensais-je , j'avoue que j'aurais penser qu'il aurais plus de rêve que cela... je l'aurais vue comme un délinquant... ou un.. ou... j'avoue que je savais pas autre chose à son sujet pour pouvoir lui proposer quelque chose qui lui correspondais mais au moins je pouvait déjà commencer à l'aider au niveau des études si jamais il en avait besoin «Tu sais je peux t'aider si jamais tu a quelque problème ou que tu est en retard au niveau scolaire... Je ne suis pas la meilleur mais disons que je me débrouille un peu , quand dit tu ? et pour savoir quoi faire plus tard tu sais il n'est pas obliger de choisis un métier haut placé ou "cool" mais au moins quelque chose qui te plaît et que tu veux vraiment faire , qui te correspondrais... tu voie ?» Dans un autre sourire elle finis par regard le clocher qui était plus loin ainsi que la hauteur du soleil , ils avais pris quand même un très long moment à parler et j'avais pas vraiment fait attention à l'heure .... J'écarquille alors les yeux avant de rapidement me pencher respectueusement vers lui afin de le remercier pour la discutions et commencer à lui dire au revoir «Je n'avais pas fait attention je doit rentrer rapidement avant que l'ont s'inquiète de mon absence à la maison , je te souhaite une bonne soirée , a mardi prochain si jamais tu veux revenir... Comme sa on pourra faire un peu plus... Amis ? » Je signe la fin avec un petit moment presque nostalgique de refaire se signe en face de lui avant de me tourner pour me mettre en route , pressant un peu le pas , connaissant ma mère elle serais capable de me faire tout une leçon si je dépassait de 10 minute l'heure pour rentré ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
Shôya est légèrement surpris, à la proposition faite par son interlocutrice. Elle est toujours beaucoup trop gentille pour son bien !, se fait-il la remarque, lui adressant un sourire, reconnaissant. Au moins semble-t-elle vraiment lui donner une chance de se racheter, et de prouver qu’il est vraiment là pour devenir son ami ! « Oh, ça pourrait être gentil… Mais je ne voudrai pas te déranger et te surcharger de travail ! », précise-t-il. Il ne tient pas à lui causer des ennuis, en lui donnant trop de travail, et en étant indirectement responsable de toute baisse de résultats dans sa propre scolarité ! Voilà qui serait contre-productif !

Peu après, la jeune femme lui fait savoir qu’il commence à se faire tard, et qu’elle devrait rentrer chez elle. « Oh, oui, désolé, je n’avais pas prévu de te retenir si longtemps ! », s’excuse-t-il, rougissant légèrement, de gêne. « Bonne soirée à toi aussi et à bientôt ! », lui dit-il, en esquissant un petit sourire. Il sourit encore, quand il prend la direction du parking sur lequel il a laissé son vélo. Son sourire s’effondre progressivement, alors qu’il grimpe sur le véhicule, et se souvient de sa prochaine « destination ». Voilà… C’est l’heure… Le lycéen pédale jusqu’au pont. Alors que dans son esprit, tourne la conversation qu’il vient d’avoir avec son ancienne victime. Plusieurs minutes plus tard, il arrive à destination. Posant son vélo contre la rambarde du pont, il continue à pied, pour s’arrêter en plein milieu du pont. Il pose ses mains sur la rambarde, qu’il s’apprête à franchir, quand il entend des bruits de pétards. Son regard se déporte tout naturellement de là d’où provient le bruit. Il aperçoit alors 3 jeunes amis, en primaire, à en croire leurs tenues. Le trio semble bien s’amuser. Fleurit alors sur les lèvres du brun, un sourire plein de regret et nostalgie. Il se souvient bien, qu’à une époque – fort lointaine ! – lui aussi s’amusait avec des pétards, et 2 autres amis… C’était le bon vieux temps… Jusqu’à ce je ne gâche tout… Il soupire. Il regrette tant ce qu’il a fait. Le mal qu’il a causé, sans même en prendre conscience à l’époque. Le fait que ses amis lui aient par la suite entièrement tourné le dos. Je ne mérite pas de vivre…, songe-t-il, avec force et amertume. C’est avec un nouveau soupire qu’il s’apprête à enjamber la rambarde. Jusqu’à ce que les divers sourires que Shôko a pu lui adresser, lui reviennent en tête. Je ne peux pas lui faire ça… Je lui ai dis que je voulais être son ami. J’ai promis que je ne la blesserai plus ! S’il doute qu’elle pleurerait sa mort, après une seule conversation sympa, il craint cependant qu’elle ne s’estime trahi, après la promesse qu’il lui avait pourtant faite, sans réfléchir. Et puis… Il a vraiment envie d’apprendre à mieux la connaître. Et surtout, de parvenir à la faire sourire, d’obtenir de sa part de véritables sourires, un peu comme ceux qu’elle pouvait avoir à l’école primaire. Le grand lycéen dégingandé soupire de nouveau, en s’éloignant de la rambarde, et en prenant la décision de continuer à vivre. Même si c’est douloureux, et qu’il estime encore ne pas en avoir le droit. Mais ça n’est pas si grave, si je continue à vivre. Tant que je reste comme ça, sans chercher à accéder à un bonheur quelconque, auquel je n’ai pas droit, de toute façon ? Oui, bon, il a sans doute des efforts à faire, pour reprendre sa vie en main, et réaliser qu’il mérite lui aussi d’être heureux, mais… Au moins a-t-il mis ses projets morbides de côté… pour l’instant, du moins….

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Le lendemain de ce jour, le jeune Ishida se fait passer un joli sermon par sa mère, lors du petit-déjeuner. Celle-ci a bien compris que son fils avait songé à se suicider. Le fait qu’il ait été jusqu’à vendre ses biens les plus « précieux », afin de la rembourser dans l’intégralité la somme qu’elle avait dû donner à la famille de Shôko, pour rembourser les diverses prothèses auditives qu’il avait cassé à l’époque. Le fait qu’il ait déchiré son calendrier, l’arrêtant à la date de la veille, en écrivant sur cette ultime case « Jour J »… Oh, elle avait été furieuse, la coiffeuse. Elle avait fait promettre à son fils de ne plus songer à commettre une telle chose. Ce qu’il lui avait promis, du bout des lèvres, avant d’avoir à hurler plus fort encore qu’il ne recommencerait jamais. Et l’enveloppe contenant l’argent difficilement rassemblé, avait fini brûlé – après que la mère ait menacé de tout réduire en fumé ! – par accident, dans un geste de soulagement maternel. Celle-ci avait fait savoir que de toute façon, elle n’en voulait, pas de cet argent, réuni dans un but funeste. Mais Shôya avait promis quand même de la rembourser, un jour, sans songer, cette fois, à en finir avec sa vie…

Le reste de la semaine s’est écoulé normalement. Dans la même routine – morne – qui est maintenant celle du lycéen. Aller et venir au lycée, tout seul. Passer sa journée de cours, tout seul. Prendre son repas au lycée, tout seul. Faire ses devoirs et réviser, tout seul. Il a même été demander à être repris, à son boulot, à la supérette. Alors après les cours, il va bosser. Pas tout seul, mais ne se mêlant jamais aux collègues, alors en soi, si, il est tout seul… Mais ça ne le dérange pas. Ca ne le dérange plus. Il est habitué, maintenant. C’est l’inverse, qui le perturberait. Il n’est plus habitué à être entouré, ni le centre d’attention. Tout l’inverse d’autrefois, en somme…

Cette semaine-là, alors qu’il se met sur le même banc qu’à chaque fois, pour manger, au lycée, il remarque que le banc voisin est occupé. Au fil des jours, il réalise qu’il s’agit apparemment du même mec. Mais Shôya est tellement dans son monde, qu’il ne prend pas conscience que cet autre élève est dans sa classe… Le mardi qui suit ses « retrouvailles » avec Shôko, en se déplaçant dans la cour du lycée, il aperçoit ce qui semble être une grosse brute, faisant pression sur un autre élève – qui s’avère d’ailleurs être le « voisin » du midi de Shôya ! – afin que celui-ci lui « prête » son vélo. Le jeune Ishida rentre la tête dans ses épaules, et continue sa route. Lâche. Jusqu’à ce qu’il entende les supplications de la victime, l’interpeller, lui. C’est sans vraiment réfléchir, et sans réellement comprendre ses motivations, que le brun intervient. « T’as qu’à emprunter mon vélo, si tu veux ! », propose-t-il… Et il le regrette un peu, lorsque vient l’heure de quitter le lycée… Il prend quelques minutes, durant lesquelles il cherche quand même sur les divers parkings de l’établissement, et aussi dans les environs directs de celui-ci. Mais évidemment, il ne retrouve pas son vélo… Et merde ! Un regard à sa montre lui fait pousser mentalement, ce juron. Il est bien trop loin du pont où il doit retrouver la jeune sourde, pour y arriver avant qu’il ne soit trop tard, en s’y rendant à pieds…. Un instant, il songe à ne pas y aller. Peut-être a-t-elle dit « A mardi prochain », uniquement par politesse !, envisage-t-il un moment. Avant de changer d’avis. Et puis, si je n’y vais pas, de quoi j’aurai l’air, après lui avoir assuré que je voulais devenir son ami ? Il se mordille l’intérieur de la joue, avant de prendre la direction du bus le plus proche du lycée. Quelques minutes de marche sont nécessaires pour ça. Et malheureusement, il n’y a pas de bus qui va directement à la destination souhaitée. Il doit en prendre un autre, pour rejoindre le point de rendez-vous.

C’est en poussant un soupir et en fronçant des sourcils, qu’il descend de ce 2nd bus. Je suis en retard ! Certes, ils ne se sont pas donnés d’heure pour se retrouver ! Mais – si Shôko a fait comme la semaine passée – elle doit être sur le pont depuis bien une vingtaine de minutes… En espérant qu’elle ne soit pas partie ! Et le lycéen a encore quelques petits mètres à franchir, avant d’être arrivé… Il se met alors à courir, espérant ne pas ajouter trop de minutes à son retard. C’est bien essoufflé, qu’il arrive donc sur le pont. Il ne s’arrête alors de courir qu’une fois dessus. Et ne prend alors la peine d’observer autour de lui que maintenant tout en reprenant son souffle. Y’a bien quelqu’un, mais… C’est qui, ce minus ?, se demande-t-il, en voyant ce qui a tout l’air d’un enfant, à la place qu’occupait Shôko, la semaine précédente ! « Bonjour… Excuse-moi… Mais tu connaîtrais Nishimiya-san, par hasard ? », demande-t-il, bien loin de s’imaginer que la réponse puisse être « oui », car ce qu’il prend pour un gamin s’avère en réalité être une gamine, et la petite sœur de Shôko, même ! Mince, j’ai dû la louper…



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Even when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Univers anime :: Mangas-
Sauter vers: