Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + 50€ sur le compte ...
319 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 C'est moi le chef!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 12 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 12 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

Elle explosa de rire : « -ba pas toi. » claqua Maggie avant d’ajouter un : « -et oui bien sur, l’empotée de service ça donne un côté très sexy. » pourquoi est ce qu’il se sentait obligé de préciser ça ! Parce qu’il se faisait une mission de lui démontrer par A+B qu’elle se foutait le doigt dans l’oeil et qu’en réalité c’était lui l’homme de sa vie ? Encore une fois elle trouvait ses propos contradictoire. « -je sais pas ! » répondit Maggie. « -l’alchimie, la soirée agréable passé avec toi, le fait que je me fasse du souci pour toi à cause de l’accident… Tu veux que j’avoue quoi ? Que tu m’attires aussi physiquement ? Je te l’ai déjà dis, tu es loin d’être à vomir. Et puis ce soir là je te rappelle que tu sortais de la douche, que tu t’es baladé en serviette dans la pièce. Enfin bref tout ça pour dire quoi au départ ? » un petit rire. Ils avaient finit par se perdre. Ce qui comptait c’était que là elle se sentait mieux en sa compagnie non ?

« -j’ai pas dis qu’il y avait besoin d’être exceptionnel pour me séduire. » à nouveau elle contredisait ce qu’il sous entendait. David n’était pas le plus parfait des hommes, ni le plus sexy. Il avait des défauts. « -il est loin d’être parfait. » avait elle ajouté en se disant qu’elle aurait sans doute mieux fait de se taire pour le coup. « -il m’a eut à l’usure ! » ajouta Maggie en riant. Oui, il avait insisté trois fois pour qu’ils se revoient. Et puis il avait tenu à lui prouver qu’ils pouvaient être fait l’un pour l’autre. Tiens cela venait de lui revenir qu’au départ, elle ne voulait pas de lui. Mais la discussion dévia sur Tess pour arrivé aux préparatifs du mariage. « -c’est magnifique. J’imaginais bien que tu ne dirais pas le contraire. » Puis elle fronça les sourcils en levant les yeux sur lui. « -ah oh heu… dans deux semaines. Enfin les robes parce que j’ai aucune idée de ce que je veux, aucune idée de ce qui m’aller aussi. Mais bon Tess sera avec moi, je lui fais confiance pour me dire si je ressemble à une grosse meringue ! » elle l’écouta tout en marchant avec lenteur, avant de répondre : « -tu as toujours réponse à tout toi. C’est l’expérience qui parle ? » ça ne lui serait pas venu à l’idée de faire moitié moitié. « -merci pour le conseil, je prends note. » oui si ça pouvait éviter une prise de tête inutile.

Un regard doux et un petit sourire avant de regarder ses pieds. Elle n’avait pas la moindre idée de l’heure. Et elle ne savait pas vraiment où ils étaient aussi d’ailleurs. « -ça serait original je l’avoue. Mais non. Je vais passer mon tour. Je veux un dj et David un groupe, tout comme nos parents… Donc je suppose que je peux dire à adieu à certaine de mes musiques favorites. » ça lui faisait penser à quelque chose d’ailleurs tiens ! « -je pensais que tu viendrais... » répondit Maggie en arrêtant de marcher. « -enfin au moins au vin d’honneur… mais je peux comprendre que ça te gêne ou que ça soit déplacer. Mais j’avais envie que tu sois présent. Après si tu veux pas te sentir seul je peux aussi invité Iggy, et puis tu connais Tess maintenant. » l’idée lui était venu en tête deux semaines plus tôt, alors qu’ils rédigeaient leur liste d’invités. « -enfin les invitations officielles n’ont pas encore été lancé, ce qui irrite ma belle mère au plus haut point. » elle se tritura les doigts en parlant de tout ça, ne sachant pas comment Nolan allait prendre l'idée.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 12 Hict
C'est moi le chef!  - Page 12 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 12 Kf5l
crédit : Bazzart


Nolan se mit à rire devant le franc-parler de la jeune femme, et rétorqua « Je ne t’ai pas trouvé attirance à cet instant-là, mais un peu plus tard » parce qu’au début, il l’avait perçu comme n’importe quel architecte et il craignait que leur collaboration soit difficile. En soi, elle était en train de le devenir, mais pas pour les mêmes raisons… « Non, je ne veux pas que tu avoues que tu me trouves à ton goût, mais je ne veux pas que tu épouses David alors qu’il est probable qu’il ne te rende pas heureuse, et que tu te retrouves comme moi… » et ajouta dans un murmure « Divorcé avec un enfant au milieu… ». Si cet homme n’était pas le bon, et il commençait à en douter, alors Nolan voulait qu’elle ouvre les yeux avant de se rendre à l’autel. Il reprit avec un sourire « Je suis ton ami et je veux que tu sois heureuse ». Et vu qu’ils parlaient d’amour, Maggie lui confia ne pas tomber facilement heureuse, ce qui poussa le chef de chantier a arrivé au constat suivant : David était exceptionnel. Mais cette dernière se mit à le contredire, une fois de plus « Que faut-il alors ? » en souriant et acquiesça « Qui l’est ?! ». Après tout, aucun Homme n’était parfait, c’était pour cela que ça s’appelait un Homme.

Néanmoins, Nolan ne s’était pas attendu à ce que Maggie précise que son futur mari l’avait eu à l’usure, ce qui intrigua fortement le chef de chantier qui demanda « Comment ça ? ». Ils finirent par naturellement évoquer les préparatifs du mariage, en commençant par le lieu de cérémonie. Un lieu que Nolan avait déjà eu l’occasion de voir de ses propres yeux et sourit « C’est parce qu’on aime le même style architectural » et l’interrogea ensuite sur quand elle allait essayer la robe de mariée. Il se mit à rire en imaginant Tess critiquer la robe parce qu’elle ne convenait pas à la jolie rousse « Vous ne voulez vraiment pas de moi ? » en se disant que ça pourrait être un moment bien sympa à partager.
Quand elle évoqua le souci avec le gâteau, Nolan lui proposa de faire moitié moitié pour que tout le monde soit satisfait. Il se mit à rire tout en haussant les épaules « Je n’ai pas réponse à tout et oui. Desmond, mon fils, adore le chocolat et les cerises. Sa mère, Julie, déteste les cerises. J’ai donc dû faire une partie avec des cerises et l’autre avec des framboises » et ajouta « Un compromis pour satisfaire tout le monde » et hocha de la tête quand elle décida de prendre note de l’idée.

Ils continuèrent de marcher sans but dans les rues de New York, en plein milieu de la nuit, et Nolan n’avait pas la moindre envie que la soirée s’arrête. Il avait envie de continuer de discuter avec Maggie, de rattraper le temps perdu de ces trois dernières semaines, d’en savoir plus sur ce mariage qui arrivait à grand pas afin de prendre conscience qu’elle allait réellement se marier « Dommage. Quelles sont tes chansons favorites ? » demanda-t-il avec curiosité et lui demanda de lui montrer quelques photos du mariage à l’issue. Il s’arrêta de marcher deux pas plus tard et se retourna vers elle, réduisant l’espace entre eux avec lenteur, la laissant l’inviter à son mariage. Il sourit et sans la quitter du regard, répondit « J’accepte volontiers, mais seulement si cela ne dérange pas David. Je sais que ce dernier ne me porte pas réellement dans son cœur et ça reste votre moment à vous. Je n’ai pas envie d’être de trop, tu comprends ? » tout en penchant légèrement la tête. Il retira ses lunettes pour les essuyer avec son t-shirt tout en ajoutant « J’aurais ainsi l’occasion de te voir dans ta robe de mariée » et reposa sa monture sur son nez, et lui sourit avec douceur, passant ses doigts dans ses cheveux roux « Tu vas être une belle mariée » et rangea sa main dans sa poche « Tu voudras mon vernis à ongle et mes bandes de cires pour le jour J ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 12 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 12 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -un peu plus tard ? C’est à dire ? » oui ba elle aussi elle était de nature curieuse ! La conversation virait dans tout les sens, c’était amusant et appréciable. Jusqu’à ce qu’il avoue qu’il ne voulait pas qu’elle épouse David. Ces mots eurent un certain impact dans l’esprit de la jeune femme. Un sourire tendre se dessina sur les lèvres de la jolie rousse alors qu’elle penchait légèrement la tête sur le côté. « -c’est gentil. » ça n’était peut être pas la meilleure des réponses. « -je ne pense pas qu’on aura un enfant tout de suite. Parce que... » un soupire doublé d’un rire nerveux : « -parce que je n’en ai pas envie pour le moment. Ma carrière commence juste à prendre son envol, je n’ai pas envie de la mettre entre parenthèse pour une grossesse. Pas si vite. » et puis dans le fond ça ferait chier ses parents et ses beaux parents et ça c’était quelque chose qu’elle appréciait. Ne pas faire comme ils en avaient envie. Cette décision lui appartenait. « -merci... » souffla t elle en baissant les yeux. Elle trouvait ça vraiment touchant qu’il s’inquiète de l’avenir de sa relation de couple, avec sincérité et non dans un autre but. « -de la persévérance. » Après si ça avait été un coup de foudre, les choses auraient été différente. « -c’est vrai... » conclue Maggie. Personne n’était parfait.

Bon voilà, elle avait oublié trois secondes que Nolan était curieux et que forcement en donnant ce genre d’info, il poserait des questions. « -je te l’ai dis, quand on s’est vu la première fois, ça n’a pas été un coup de foudre. C’était une sorte de rendez vous arranger par ma sœur. Je détestais l’idée. Il a lourdement insisté pour qu’on se revois, une fois, puis encore une fois. Et ensuite il a tout fait pour me convaincre que nous deux ça pouvait marcher. » ça n’était peut être pas judicieux de raconter ça à Nolan. Il allait y voir une raison de plus pour lui prouver que David n’était pas celui qu’il lui fallait.

Le lieu de la réception n’avait pas été difficile à choisir une fois qu’elle s’était décidée à y penser. Un sourire complice pour Nolan tout en continuant d’avancer. « -non ! C’est un truc de filles, à faire entre filles ! » répondit Maggie sur un ton un peu gamin. « -et puis c’est déjà assez gênant que la vendeuse rentre dans la cabine avec toi pour t’aider à passer la robe histoire que tu n’étouffes pas dedans parce que tu ne trouves pas la sortie au milieu de jupons ! » quand vint le sujet du gâteau elle le taquina un peu, trouvant l’idée judicieuse. « -c’est toi qui t’occupes de commander les gâteaux d’anniversaires ? » demanda la jeune femme intriguée. « -j’en conviens c’est une bonne idée. »

Maggie ne s’était pas imaginée passé le fin de soirée en compagnie de Nolan. Elle avait même été prise de panique lorsqu’elle l’avait vu. Mais finalement elle ne regrettait pas d’avoir accepté de boire un verre. Cela leur avait permis de renouer contacte, de lui présenter des excuses également. Et puis tout simplement de passer une belle soirée. Parce que là tout de suite, elle se sentait bien. « -je te donnerais la liste si tu veux. Tu me diras ce que tu en penses. Et tu pourra me donner tes goûts musicaux en retour. D’ailleurs c’était quoi que tu avais mis le soir où… je suis venue chez toi. Je ne connais pas. » bon elle n’avait pas non plus prêté vraiment attention à la musique. Il fallait bien l’avouer. « -je comprends... » souffla la jeune femme partagé entre deux sentiments. Elle était heureuse qu’il accepte, et en même temps elle n’en avait pas parlé à David. Mais bon, après tout il n’appréciait pas Tess et elle était pourtant toujours sa meilleure amie. Nolan faisait parti de sa liste d’inviter, David n’aurait rien à dire. « -et il ne te connaît pas. » rajouta la jolie rousse comme rassurer le chef de chantier.

Elle ironisa la tout : « -en grosse meringue ! » avant de rire joyeusement puis de baisser les yeux aux compliments de Nolan. « -je suis pas certaine que tes bandes de cire soient les plus efficace du monde tu m’excusera ! » elle se foutait de lui ravi de plaisanter à nouveau. « -tu serais dispo dans la semaine pour qu’on discute du nouveau projet. J’ai envie d’avoir ton avis sur quelques idées. » c’était toujours bien d’avoir un avis extérieur. « -et puis comme ça tu pourra me dire si ça te tente ou pas. » en voyant le projet, il ne serait peut être pas emballé et préférerait décliné l’offre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 12 Hict
C'est moi le chef!  - Page 12 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 12 Kf5l
crédit : Bazzart


Nolan tenta de se remémorer le jour de leur première rencontre avant de répondre à Maggie qui se montra soudainement curieuse « Dans le monte-charge, je me suis permis de te regarder plus en détail » sous-entendant qu’il avait regardé davantage son corps que les étages qui défilaient. Mais à quel moment il avait éprouvé une attirance physique n’avait plus la moindre importance. Elle allait épouser David, ils allaient sûrement fonder une famille, et tout cela ne serait que des souvenirs amusants à se remémorer autour d’un café lorsqu’elle aurait cinq minutes à lui accorder. Enfin… si elle se mariait… Nolan craignait qu’elle ne soit pas heureuse et que le même funeste destin lui arrive à son tour. Il n’avait pas envie de la voir malheureuse, divorcée et avec des enfants sur les bras, complètement dépassée par les évènements. Nolan fut quelque peu surpris de l’entendre dire que cela était bienveillant de sa part. Il s’était attendu à une autre réaction et il en fut soulagé. « Et puis tu l’as dit, ton projet, c’est ça ton bébé » en se souvenant encore de ses mots sur le toit alors qu’il lui confia être père.

Maggie lui confia que la persévérance était ce qu’il fallait pour la séduire. En tout cas, ça avait été le cas pour David. En ce qui le concernait lui, il n’avait pas envie de la séduire, alors il ne nota pas cette information dans un coin de sa tête pour plus tard. Il se montra curieux sur sa rencontre avec David, ou plutôt sur comment il était parvenu à la séduire. En fait, ce dernier avait été plus que persévérant et avait, semble-t-il, eut un coup de foudre pour la jeune femme qui n’avait pas été réciproque « Il est tombé sous ton charme dès le premier jour et pas toi. Tu as appris à l’aimer avec le temps » sinon elle n’aurait pas passé huit ans à ses côtés et n’aurait pas accepté sa demande en mariage. Finalement, et c’était difficile de se l’avouer, mais il semblerait que David tenait réellement à la jeune femme… Oui, c’était difficile de l’accepter, mais il n’avait pas d’autres choix.

Nolan se mit à rire, amusé en imaginant la jeune femme batailler avec la vendeuse pour enfiler la robe de mariée « J’aurais pu venir vous aider » en la taquinant un peu « Bon… Eh bien je me satisferais des vidéos que vous ferez, tant pis pour moi » et alors qu’ils continuèrent à parler de préparatif, Nolan donna une solution à Maggie au sujet du gâteau. Il fit un signe négatif de la tête en souriant « Non, je les cuisine ». Lui aussi avait des secrets bien cachés et rétorqua « Merci » quand elle souligna que c’était une bonne idée. Continuant de parler mariage, ils évoquèrent la musique « Je veux bien, merci. Oh ! C’était Tom Walker » et il n’avait pas besoin de réfléchir longtemps parce que ces derniers temps, le CD tournait en boucle chez lui, comme pour se remémorer cette soirée… Il se dit qu’il allait devoir trouver un autre CD à mettre, en se rendant compte que c’était dangereux ce qu’il était en train de faire.
Sans s’y attendre, Maggie l’invita à son mariage et le quarantenaire accepta, mais sous réserve que David accepte « Et je ne suis pas sûr qu’il ait bien envie de me connaître » confia-t-il. Il ne risquait pas faire copain/copain avec le futur époux en sachant qu’il avait embrassé la future mariée à deux reprises.

Arrêtés en plein milieu du trottoir, Nolan lui confia qu’elle sera une belle mariée, caressant ses cheveux en même temps et se mit à sourire d’amusement « Exactement » et remit ses mains dans les poches, plaisantant pour alléger la conversation « Je ne peux pas te dire, je n’ai pas assez de poils pour les essayer » et acquiesça d’un signe de tête avant de joindre la parole au geste « Ça serait avec plaisir jolie cœur » et ajouta « Si c’est dans le même esprit que ton projet actuel, je suis ton homme » et ajouta « Enfin pour le projet je veux dire » avant de rire nerveusement.

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 12 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 12 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

Maggie leva les yeux au ciel avant de remettre les compteurs à zéro. « -ok d’accord j’en ai fais de même quand tu sortais de la salle de bain. » elle rougit presque en avouant cela, parce que ça n’était pas le genre de chose qu’on confiait, surtout à la personne concernée. Ils avaient vraiment des conversations étranges. Mais elle aimait ça. C’était différent. Un petit rire en voyant qu’il avait de la mémoire : « -exactement ! » s’exclama la jeune femme tout sourire. Elle était vraiment soulagé que malgré son silence de trois semaines, les choses reviennent à la normale entre eux. Enfin si ça avait déjà été normal.

Un hochement de tête lorsqu’il fit une sorte synthèse de son début d’histoire d’amour. « ouaip... » souffla t elle avant de se pincer les lèvres entre elle. « -peut être que si ça avait été un coup de foudre je me poserais pas tant de question. Si on s’était marié plus tôt aussi… huit ans de vie commune ça laisse déjà des traces. » commenta Maggie en regardant devant elle, réfléchissant à voix haute. Il fallait peut être qu’elle apprenne à mettre son cerveau en pause. Oui mais si la rencontre avec Nolan était un signe ? Une sorte d’élément déclencheur pour la pousser à se poser les bonnes questions…

« -oh ba oui bien sur ! A trois dans la cabine, encore plus pratique. »
elle n’avait pas capté le potentiel sous entendu qui se cachait sous les mots de Nolan. Ou n’avait pas voulu le comprendre. « -non plus. » ajouta Maggie en riant comme si c’était impossible qu’il puisse participer à ce moment de sa vie. L’idée du gâteau moitié moitié plu à la jolie rousse, et elle tourna la tête vers Nolan en souriant, surprise de sa réponse. « -c’est vrai ? Je ne t’imaginais pas enfiler un tablier et savoir faire de la pâtisserie. » elle n’était pas la seule à faire des cachotteries. Mais elle confirma que c’était une bonne idée et qu’elle allait en parler à David. Et puis ça pouvait être original après tout.

« -je connais pas du tout. Mais j’ai bien aimé sa voix… Je vais écouter d’un peu plus prêt... » elle aimait la musique et n’était jamais contre connaître de nouveaux artistes. « -je suis que tu es pleins de musique à me faire découvrir. » il lui avait avoué être incapable de supporter le silence chez lui, adoré la musique. Et puis au fil de la conversation elle l’invita au mariage. Elle y avait réfléchi, redoutait quelque peu sa réponse, surtout qu’elle soit négative. Parce que… parce qu’elle avait envie qu’il soit là. Mais maintenant qu’elle lui posait la question, elle réalisait que c’était peut être déplacé après ce qui s’était passé. « -étrangement je pense ce sentiment réciproque je me trompe ? » Nolan s’était déjà fait une idée de son fiancé, et n’avait pas la moindre envie d’apprendre à le connaître. Elle en était certaine. Et puis c’était sans doute mieux qu’ils évitent de se retrouver trop proche l’un de l’autre.

Elle pouffa de rire avec lui alors qu’il caressait ses cheveux, se tenant un peu trop proche d’elle. « -t’as juste peur d’avoir mal. » lui calqua Maggie au sujet des poils. « -mais t’en a pas besoin. T’es très bien comme ça. » elle évita soigneusement de le regarder en disant cela et changea de sujet. Elle avait cessé de se battre contre les surnoms. Plus elle le faisait et plus Nolan s’en amusait de toute façon. « -parfait. Je te redirais pour une date précise, je n’ai pas mon agenda là et ici non plus. » elle montra sa tête. Non en ce moment c’était encore pire qu’avant, si elle ne notait pas, elle ne retenait rien. « -je pense que ça va te plaire. » non elle en était persuadée. Mais elle voulait laissé un peu de suspens. Puis elle leva les yeux, regarda la rue et demanda : « -on est où là ? » ils avaient marché tout en discutant, elle n’avait pas la moindre idée d’où ils se trouvaient. « -on partage un taxi pour rentrer ? c’est moi qui paye. A moins que… que tu n’es pas envie de rentrer tout de suite… » il payait les consommations à chaque fois qu’ils se voyaient. Elle pouvait bien faire ça. Et puis ils habitaient tous les deux Brooklyn. Elle savait où il habitait. Maggie n’avait pas envie que la soirée se termine. Il lui avait manqué durant ces trois semaines. Elle était bien obligé de se l’avouer.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 12 Hict
C'est moi le chef!  - Page 12 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 12 Kf5l
crédit : Bazzart


« Tu en as vu plus que moi » en évoquant le fait que la serviette ne masquait presque rien de son corps, contrairement aux vêtements de la jeune femme. Et dire que juste après s’être avoué qu’ils avaient eu un regard indiscret sur leurs corps, ils parlaient de la rencontre de Maggie avec David. Il sourit avec douceur « Ça te devrais te dire si tu as envie de passer les cinquante prochaines années à ses côtés ». Parce qu’après huit ans avec la même personne, on connaissait tout de l’autre, et il n’était pas difficile d’imaginer ce quotidien pendant encore de longues et nombreuses années. Peut-être aurait-il dû attendre aussi longtemps, ça lui aurait évité de se divorcer deux fois. Un haussement d’épaule et un sourire espiègle sur les lèvres « On aurait été un peu à l’étroit » et décida de se rabattre sur les vidéos, mais là non plus, Maggie n’était pas vraiment d’accord « Mais pourquoi ça ?! » en étant faussement choqué qu’elle refuse. S’en suivit l’histoire du gâteau et Nolan confia qu’il pâtissait, ce qui semblait étonner la jeune femme « Je cuisine aussi de temps en autre. Si tu veux, un soir, je te ferais à dîner » et il était sérieux dans sa proposition. Il aimait l’idée de cuisiner quelques heures pour la jeune femme, et lui montrait ainsi un peu ces centres d’intérêts, autre que l’architecture.

« Il y a aussi Bishop Briggs que j’apprécie notamment et qui devrais te plaire ». Voilà un autre point en commun qu’ils avaient en dehors de l’architecture : La musique. Ils semblaient aimer tous les deux la musique, et il avait envie de savoir quels artistes elle affectionnait et lui faire découvrir ses propres goûts musicaux. « Toi aussi » en lui souriant avec douceur. Et voilà qu’ensuite, Maggie l’invita à son mariage et Nolan accepta l’invitation, même s’il doutait que David veuille apprendre à le connaître davantage. Il se mit à rire à la question presque rhétorique de Maggie « En effet ! ». Il n’allait pas mentir. Il n’avait pas envie de connaître ce type davantage, ou encore de devenir ami avec ce dernier.

Il sourit tout en retirant ses doigts de sa chevelure rousse « Tu n’as pas idée ! » comme s’il était libéré de le dire à voix haute. Il la regarda fixement face à son compliment, et souffla un « Merci » tout en criant mentalement : Citron ! comme si c’était un signal d’alarme. « Je suis à ta disposition » parce qu’il était le chef de chantier et qu’Iggy pouvait tout à fait gérer seul en son absence « Je pense aussi… » parce qu’ils partageaient les mêmes goûts en architecture et qu’il avait envie de continuer sa collaboration avec la jolie rousse.
Nolan tourna la tête pour regarder autour de lui quand Maggie demanda où ils se trouvaient « Euh… Je ne sais pas » et tenta de discerner un lieu familier et reporta son attention sur la jeune femme « Je n’ai pas envie que la soirée se termine tout de suite » et ajouta « On peut prendre un dernier café chez moi, enfin un thé pour toi, et je te montre ma collection de CD ? » tout en précisant « En amis » et se retourna vers la route, faisant signe au premier taxi qui se gara. Il la laissa monter en premier, donna son adresse au chauffeur et le paya en avance pour en pas laisser Maggie débourser un centime en sa présence, et voilà qu’ils étaient partis pour son appartement.

Arrivés au pied de l’immeuble, Nolan leva la tête vers le ciel étoilé, puis la baissa sur Maggie « Si tu es sage, on pourra monter sur le toit. J’ai les clefs » tout en secouant le trousseau de clef dans sa main, et la laissa passer devant. Après tout, elle connaissait le chemin. « Je te laisse entrer » en lui faisant signe d’entrer en première. Il alluma la lumière de la cuisine et la lampe à pied du salon, préférant une ambiance tamisée pour apprécier davantage la décoration de l’appartement. Il servit un café et une tasse de thé tout en rétorquant « Fait comme chez toi. Si tu veux regarder les vinyles ou les CD. Tu as faim ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 12 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 12 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -mais parce que c’est un truc de fille ! Et tu veux simplement en voir plus parce que moi j’en ai vu plus ! » et voilà que ça tournait presque à une chamaillerie de gosses. Ça lui faisait du bien. Elle aimait pouvoir plaisanter de ce qui s’était passé sans que cela ne mette de gêne entre eux. « -tu cuisines ? » commenta t elle avec une petite grimace impressionnée. Ça n’était pas l’impression qu’il donnait lorsqu’on le rencontrait. Elle le regarda quelques instants, s’autorisant à le détailler du regard avant de répondre avec sincérité et une certaine douceur dans la voix: « -pourquoi pas... »

Un non de la tête. « -je ne connais pas. » mais elle avait hâte d’écouter ça. C’était un sujet de conversation qui pouvait certainement les occuper de longues heures. Et elle adorait l’idée. Une façon de mieux le connaître, lui qui considérait sa vie comme banale et sans intérêt. Maggie fut également heureuse qu’il décide de répondre oui pour le mariage. Elle leva les yeux au ciel en disant : « -c’est pas grave. » non vraiment elle n’allait pas les forcer à faire connaissance. Il y avait des amis de David qu’elle n’appréciait pas et qui serait présent au mariage. Alors elle avait tout à fait le droit d’inviter qui elle voulait. Et elle voulait que Nolan soit présent.

Un sourire et elle fut tout de même soulagé qu’il range ses mains dans ses poches. D’accord les trois semaines de distance et de silence avait aidé mais… mais elle n’était pas à l’abri d’une rechute. Alors il valait mieux faire attention et respecter une certaine distance entre eux, comme ils en avaient convenu à la terrasse du café. « -ok… super… je te redirais ça. » elle avait hâte. Lui présenter le nouveau projet, avoir son avis, partager leurs idées. Elle savait d’avance que cela serait un travail exaltant.

Une jolie rire lorsqu’il avoua également ne pas savoir où ils se trouvaient, avant de répondre : « -moi non plus. » encore une petite heure. Deux peut être. « -ça me va. » ajouta Maggie en évitant soigneusement d’entendre la voix dans sa tête qui lui disait que ça n’était peut être pas une bonne idée. Mais ils savaient maintenant où ils en étaient alors ça n’était pas une boisson chaude et quelques chansons qui feraient déraper les choses. « -pas besoin de préciser. » non, les choses étaient au claire. Elle grimpa dans le taxi et lui lança un regard de travers en le voyant sortir son porte feuille. « -Nolan… » elle savait que ça n’allait pas le ruiner, mais ils étaient tout les deux au courant qu’elle gagnait mieux sa vie que lui. Elle promis de le rembourser.

« -je suis toujours sage donc forcement la question ne se pose pas. »
commenta Maggie avant de sourire et d’avancer pour rentrer chez lui. Alors qu’il allumait, elle déposa son sac et sa veste dans l’entrer, avant d’avancer de quelques pas. Les lieux lui provoquaient une étrange sensation. Peut être ne devrait elle pas se trouver ici. C’était dans cette pièce que tout avait commencer. Qu’elle avait perdu le contrôle pour la première fois. Mais elle cligna des yeux pour sortir de ses pensées en entendant Nolan. « -non pas vraiment. » tout en s’avançant vers les disques. Elle parcouru du regard les différents titres, certains lui parlaient d’autres non. Accroupie à hauteur, elle prit un cd entre les mains, regarda les titres avant de se retourner et de demander  en levant les yeux vers Nolan: « -pourquoi tu n’as jamais repris tes études ? » ça lui trottait dans la tête depuis quelques temps. Il avait tout pour devenir un bon voir un même un excellent architecte. Elle cligna des yeux en se disant que sa position n'était peut être pas la plus approprié pour lui parler, alors elle se redressa, le cd toujours entre les mains.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 12 Hict
C'est moi le chef!  - Page 12 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 12 Kf5l
crédit : Bazzart


Nolan rétorqua aussitôt un « Oui, qu’on soit sur un pied d’égalité tout de même » faussement outré. En réalité, il était juste curieux de voir la jeune femme en robe de mariée. Mais il allait devoir s’armer de patience et attendre que Tess lui montre les photos et vidéos lors de leur prochaine rencontre. Il acquiesça à la question de Maggie « On a l’impression que ça te parait invraisemblable » en riant presque « Oui, je cuisine depuis mon plus jeune âge. J’ai commencé avec ma grand-mère, puis j’ai poursuivi avec ma mère » et lui proposa de cuisiner pour elle, un soir. Il se mit à sourire avec autant de douceur qu’elle mit dans ses mots, soufflant un « Cool » tout en la regardant. Ils finirent par parler de musique après la cuisine « Je te ferais écouter » répondit-il alors qu’elle ne connaissait pas Bishop Briggs, une chanteuse qu’il avait appris à apprécier. En parlant de mariage, Nolan accepta l’invitation de la jeune femme, tout en sachant que David ne serait pas particulièrement ravi de sa présence, mais cela semblait importer peu à la jolie rousse.

Un regard pour leur environnement. Aucun d’eux ne savait où ils se trouvaient et cela fit presque rire Nolan « Bon… Eh bien heureusement qu’on s’arrête-là sinon on aurait fini par quitter l’État » et lui proposa de poursuivre la soirée à son appartement. Il précisa que ça serait une soirée entre amis et hocha de la tête, soufflant un « d’accord » quand Maggie précisa qu’il n’avait pas besoin de préciser. Ils prirent un taxi et Nolan paya la note, et fit un clin d’œil à la jolie rousse quand elle prononça son prénom comme pour le disputer. Ils finirent par arriver devant chez lui et regarda l’architecte à ses côtés « Bon, alors on montera sur le toit tout à l’heure » et la laissa passer devant jusqu’à son appartement où il laissa faire Maggie, comme si elle était chez elle, pendant qu’il préparait les deux boissons chaudes. Un acquiescement quand elle lui confia ne pas avoir faim, et se prépara rapidement un sandwich pour sa part. Quelques regards en direction de la jeune femme. C’était étrange de se retrouver avec elle ici, une fois encore. Il revint vers elle, déposant les deux tasses sur la table basse et répondit à son amie « Quand je suis retourné à la vie civile, j’ai rencontré rapidement Helen qui était étudiante en journalisme. On s’est marié et il était hors de question qu’elle travaille en parallèle de ses études supérieures. J’ai donc subvenu à nos besoins en travaillant dans l’entreprise de bâtiment de mon oncle. Puis, on va dire que je suis entré dans une spirale. Un divorce, une pension, un remariage, un enfant, une nouvelle pension… Je devais travailler pour m’occuper de ma famille et que Desmond ne manque jamais de rien ». Il s’approcha de cette dernière, son assiette avec son sandwich dans la main et en prit un morceau, se pencha pour voir quel CD elle avait pris et déposa son assiette sur la bibliothèque « Je vais te faire écouter » et lui saisit le CD des mains avec douceur, échangeant un regard avec cette dernière et un sourire, et le glissa dans sa chaine hi-fi, lui rendant la boite « The Score. Un groupe que j’aime beaucoup » tout en prenant appui contre le dossier du canapé, aux côtés de la jolie rousse « Tu sais, même si j’aurais aimé devenir architecte, j’aime quand même le chemin que j’ai parcouru. J’ai assumé chacune de mes responsabilités d’homme et si c’était à refaire, je referais les mêmes choix. Des sacrifices au détriment de mon avenir » en esquissant un sourire un peu triste. Il se pencha pour prendre l’assiette et mordit dans le sandwich « Tu es sûre que tu n’en veux pas ? » et ajouta « Mais depuis quelques temps, je réfléchis à suivre des cours du soir pour devenir architecte » lui confia-t-il « Tu es la seule au courant ». Il se pencha pour changer de CD, mettant Bishop Briggs à la place « C’est la chanteuse dont je t’ai parlé tout à l’heure ». Son épaule contre la sienne, il donna un petit coup contre cette dernière « Tu es curieuse toi aussi ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1584
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 12 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 12 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -pour ma défense, j’avais donné des directives que tu n’as pas suivis monsieur le grand blessé ! Heureusement pour toi ou pour moi j’en sais rien, tu n’étais pas inconscient écroulé dans ta douche ! J’avais des raison légitimes de pousser la porte de ta salle de bain. Alors que toi... » il l’avait mater gratuitement. « -quoi non ?! » s’offusqua Maggie avant d’avouer en bougeant la tête de gauche à droite. « -bon d’accord. J’ai du mal à t’imaginer faire ce genre de truc mais… je te crois ! » ça la faisait tellement sourire avant de rire et de déclarer : « -j’ai tellement de mal à t’imaginer en petit bonhomme pas plus haut que trois pommes léchant le plat de la pâte à gâteau hissé sur un tabouret. T’as trop de barbe pour que je parviens à me représenter mentalement un toi enfant. » bon c’était un petit délire mais elle riait de bon coeur et ça faisait du bien. Elle accepta l’invitation à dîner, avant de parler musique.

« -oh non crois moi, on aurait finit par s’arrêter avant ! Pour la simple et bonne raison que je suis une femme et que j’ai une petite vessie ! » un petit rire de nouveau, réalisant qu’en sa compagnie elle ne semblait faire que ça. L’un comme l’autre n’avait pas envie de se dire au revoir maintenant, alors sans savoir si c’était une bonne idée, elle accepta d’aller chez lui.

La boite du cd entre les mains, elle posa la question qui tournait en boucle dans son esprit depuis qu’elle avait commencé le nouveau projet. Elle l’écouta avec attention sans le quitter des yeux, comprenant le pourquoi du comment, évitant de faire le moindre commentaire. Puis elle baissa les yeux sur l’album qu’elle tenait toujours, le laissant lui prendre des mains avec un sourire. Tout en écoutant, elle se pencha légèrement pour regarder le reste, avant de fixer à nouveau son attention sur Nolan. Elle se redressa, et lui souffla comme pour se justifier, n’étant pas certaine d’avoir bien compris s’il y avait un sous entendu dans ses propos. « -je… je ne suis personne pour te juger ou penser que ton travail est moins bien ou moins important que celui d’architecte. Je comprends tes choix, et je trouve ça beau que tu es assumé ainsi ton rôle de mari et de père. Je demandais seulement parce que ça fait quelque temps que je pose la question. C’est tout. » sans lui avouer pourquoi elle se la posait.

« -en faite si tu me donnes envie. » elle capta ce qu’elle venait de dire, sourit avant de grimacer légèrement. « -ça faisait un moment que j’en avais pas fais hein… ça te manquait j’en suis certaine. » décidément… Elle vint s’installer à côté de lui tout de même, sourire amusé aux lèvres. Puis elle ouvrit de grands yeux et son sourire s’étira un peu plus. « -c’est vrai ?! Attends mais c’est une super idée ! » vraiment elle était ravie d’entendre ça ! La chanteuse n’avait plus du tout d’importance là tout de suite. « -je m’intéresse à toi c’est grave ? » râla Maggie en lui rendant son coup d’épaule avant de se redresser et de commencer avec un enthousiasme palpable : « -tant que tu bosses avec moi, on peut clairement s’arranger sur les horaires si tu as besoin de partir plus tôt. Non mais sérieusement ça serait super ! Tu as déjà des tonnes de compétences pour le métier, ça ne sera en rien compliqué. » puis elle se clama trois secondes en demandant : « -pourquoi tu as encore rien lancé ? C’est une histoire de finance ? Je peux t’aider si tu as besoin. » elle réalisa que son égo d’homme n’allait peut être pas aimé et ajouta : « -c’est pas de la charité mal placé. Vraiment il faut que tu le fasses. L’idée est géniale ! » elle se tenait devant lui qui tenait encore son assiette : « -tu peux m’en faire un ? Non parce que ça me donne vraiment envie en faite. » un sourire en coin : « -envie de manger. » précisa t elle en levant les yeux au ciel.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1650
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 12 Hict
C'est moi le chef!  - Page 12 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 12 Kf5l
crédit : Bazzart


Tout en continuant d’arpenter cette rue sans savoir où ils se rendaient ainsi, Nolan se mit à rire en écoutant la jolie rousse à ses côtés « Tu n’étais pas obligée de regarder quand je suis sortie de la salle de bain et quant à moi, je l’assume totalement, j’ai regardé parce que j’en avais envie ». Il n’allait pas mentir. Leur attirance physique n’était plus un secret de toute manière. Ce qui était secret, cependant, c’était que Nolan savait cuisiner et cela semblait surprendre Maggie « Pourtant, je suis un bon cuisinier et j’ai mon charme dans un tablier » et se mit à rire de nouveau tout en passant sa main dans sa barbe mal rasée de quelques jours « Tu sais quoi, je me raserai pour notre prochain rendez-vous » et il comptait bien le faire. Il s’était rarement rasé dans sa vie, seulement pour ses mariages et lorsqu’il servait dans l’armée. En général, il faisait tout pour garder sa barbe de quelques jours.

Un nouveau rire qui résonna en même temps que celui de Maggie « Je t’aurais trouvé une petite ruelle pour cela si vraiment ça pressait » rétorqua-t-il seulement pour la taquiner. Ils finirent par se décider à finir la soirée chez lui. Il la laissa faire comme chez elle pendant qu’il se préparait un casse-croûte et les deux boissons chaudes et revint vers elle, se confiant sur ce qui l’avait poussé à ne jamais reprendre ses études. Ses obligations de fils, puis de mari et de père avaient fini par prendre le dessus sur ses rêves. Il tourna la tête vers elle et se mit à sourire avec douceur « Je te remercie, mais tu sais Maggie, je n’ai pas dit ça pour me justifier et pour que ça te pousse à en faire autant. Je n’ai jamais pensé que tu allais me juger, sinon je ne me serais pas confié à toi » et finit par demander « Mais pourquoi cette question ? » avant d’ajouter taquin « Maintenant, tu peux te justifier » et lui tendit l’assiette en lui demandant si elle en voulait. Nolan la fixa quelques secondes et réalisa intérieurement qu’elle parlait du sandwich, et se mit à sourire « Oui, j’en ai presque perdu l’habitude ».
Et parce qu’ils étaient dans la confidence de son choix de ne pas être architecte, Nolan lui confia avoir décidé de reprendre l’université en cours du soir. Il fut touché par l’enthousiasme de Maggie à l’égard de son projet « Merci… » presque gêné et finit par lui dire qu’elle était curieuse. Ce qu’elle répondit le perturba « Pas du tout, au contraire » souffla-t-il en souriant à son coup d’épaule.

Apparemment, Maggie commençait à déjà prévoir les arrangements possibles pour le laissait se rendre en cours. Jamais il n’avait eu une personne comme elle qui avait autant d’enthousiasme pour son projet. Touché, il sourit presque gêner et rétorqua timidement « Merci Maggie… » et haussa les sourcils quand elle lui proposa de l’aider financièrement « Je n’ai pas pensé que c’était de la charité » en souriant avec douceur « Mais non, ce n’est pas ça. C’est juste une question d’organisation pour le gamin et le travail, mais apparemment, ma nouvelle patronne semble plus qu’enjouée de savoir que je vais prendre des cours du soir, donc ça devrait rapidement se concrétiser » et baissa son regard sur la moitié de son sandwich, puis sur elle « Euh… Le sandwich ou moi ? » et ajouta « Je vais t’en préparer un », puis s’éclipsa dans la cuisine pour lui préparer un semblant de dîner « Enfin quand je te proposais de te faire à dîner, nous sommes d’accord que ce soir, ça ne compte pas ?! » et lui apporta l’assiette « Et voici mademoiselle Hall » en croisant son regard « Bon appétit », puis se racla la gorge pour reprendre contenance, et prit appui contre le dossier du canapé. Il se redressa ensuite pour s’accroupir devant la bibliothèque et sortir une boite en carton dont il en sorti un album photo et le tendit à Maggie « Moi enfant, et voici ma mère et mon père » en désignant tour à tour les photos. Il n’avait que trois ou quatre ans sur celle-ci, et riait aux éclats en mettant de la farine partout. Il tourna la page et désigna une nouvelle photo « C’est ma grand-mère maternelle, la seule que j’ai connu et son chien qui a tenté de me mordre quand j’avais six ans. Bon, je l’avais cherché », puis une autre « J’avais huit ans ici » et une autre photo où il était en uniforme de l’armée « Je partais pour l’Irak » et releva ses yeux sur Maggie avant de reporter son attention sur les photos, tentant d’oublier leur proximité « Voici Helen ma première femme et ici, c’est Julie. Et ce petit garçon, c’est Desmond ». Petit garçon qui était son portrait craché. Il releva de nouveau les yeux sur elle « Voilà... Je ne montre jamais ces photos... ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


C'est moi le chef!  - Page 12 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
C'est moi le chef!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: