Le Deal du moment : -36%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
319.99 €

Partagez
 
 
 

 C'est moi le chef!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1576
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 11 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 11 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

Maggie était mal à l’aise. Se retrouver en présence de Nolan dans un endroit pareil. En plus des trois semaines de silence qu’elle avait imposé et qu’il ne semblait pas avoir apprécié. Vraiment elle ne savait pas vraiment où se mettre, ce qu’il allait pensé, ce qu’il oserait dire. A nouveau elle avait l’impression d’être sous pression, que son cerveau ne savait plus comment gérer la situation. Pourtant le chef de chantier la rassura sans doute bien malgré lui en n’entrant dans aucun détail de leur relation devant Tess qui semblait pourtant suspicieuse. Et puis il eut ce moment lorsqu’ils se retrouvèrent devant les photos. Le sourire rempli de douceur qu’il lui adressa, lui avait fait baisser les yeux. Il avait raison, elle était rayonnante sur les photos. Elle était vivante.

Une fois au café, Tess vint à son secours, mais en entendant les paroles de Nolan, Maggie avait soufflé un : « -je suis désolée. » des plus sincères avant de détourner les yeux vers sa meilleure amie qui s’en allait déjà. La jolie rousse décida de parler un peu plus de son passé, évoquant rapidement ce qui s’était passé. « -tous les ados ne sont pas rebelle ? » demanda t elle pour éviter de répondre à cette question. « -oh à la base c’est Tess qui avait envie de faire ça. Pour faire chier ses parents. Elle m’a embarqué pour les qualif et... » un haussement d’épaule. « -j’ai adoré voir les filles patiner, jouer ou se battre. Et je me suis dis pourquoi pas moi ! Je sais pas… C’est peut être le côté amazone tu vois. La solidarité féminine, les maquillages, l’ambiance. Et ce soir… c’est la première fois que je remettais les pieds sur le terrain. Et je réalise que ça m’a vraiment manqué. » elle ne savait pas pourquoi elle racontait tout ça à Nolan et lui confia que ça la gênait qu’il soit au courant.

La jeune femme souffla un : « -pardon. » lorsqu’il posa ses mains sur les siennes. Elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle faisait du bruit avec ses doigts. Un regard pour leurs mains et elle souffla : « -et pour info je suis tatouée et j’ai toujours un faible pour le hard rock de temps à autre. » il fallait vraiment qu’elle arrête de se prendre la tête de cette façon. Au final qu’est ce que ça pouvait faire qu’il soit au courant ?! Il n’allait pas le clamer sur les toits et puis même au pire ça changerait quoi ? Non en fait, elle était surtout mal à cause du silence qu’elle avait mis entre eux. Et forcement il voulu avoir une raison ou une explication. « -dis pas n’importe quoi on s’est parlé. » commença Maggie en sachant parfaitement que c’était une connerie. Les sms qu’ils avaient échangé n’avaient rien d’un conversation. Lorsqu’il avait laissé des messages sur son répondeur, elle n’avait pas trouvé le courage de rappeler. C’était con mais c’était ainsi. Plus il parlait et plus elle culpabilisait. Encore ! Mais vis à vis de lui cette fois !

« -je suis désolée. »
lui répondit elle même si elle savait que ça ne faisait pas tout et qu’il allait falloir en dire un peu plus. « -je voulais voir si… je voulais voir si en évitant de te voir et de te parler j’allais également éviter de penser à toi. A nous. Enfin à… tu vois. Bref... » un soupire et elle ajouta en fixant sa limonade. « -j’ai l’impression de l’avoir trahit. David. Je… on parle de mariage, on fait que ça d’ailleurs et au fond de moi y’a tout un tas de doutes et de questions qui ne cessent de surgir de temps à autres. » Nolan voulait la vérité et une explication. Et bien il allait être servit. « -par exemple à chaque fois qu’on s’est prit la tête, y’a une petite voix, une petite voix de connasse, clairement je la supporte pas avec ton ton mielleux. Y’a une petite voix donc qui me dit : peut être qu’avec un autre ça serait différent... » elle imita la soit disant voix avant regarder le chef de chantier et de dire : « -bon d’accord elle dit : avec Nolan. Et je… je vais encore passer pour l’hystérique de base... »

Maggie posa son verre parce qu’elle venait de faire plein de geste avec et qu’elle allait finir pas en mettre de partout. « -si j’ai pas répondu c’est à cause de ça. A cause de toi. Parce que d’une certaine façon t’as emménagé dans ma tête et tu veux pas en sortir ! Ou j’ai pas envie que tu en sortes parce que… ba parce qu’il y a un truc. Parce que j’adore quand on bosse ensemble, et passé du temps avec toi est super agréable aussi. Et... » elle ferma les yeux et passa sa main droite dans ses cheveux. « -j'avais besoin de distance, de vrai distance parce que... ba parce que toi finalement ça change rien pour toi, mais de mon coté... "
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1641
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 11 Hict
C'est moi le chef!  - Page 11 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 11 Kf5l
crédit : Bazzart


Un premier désolé de la part de Maggie… Elle semblait sincèrement désolée de son silence radio et Nolan la regarda simplement, ne sachant pas vraiment quoi répondre à cela. La jeune femme semblait assez s’en vouloir ainsi de ces trois semaines de distance qu’elle le leur avait imposé, et de toute manière, Tess coupa court à la conversation en les abandonnant tous les deux. Un petit silence avait pris place avant que l’architecte ne le brise pour se confier à lui sur son sport. Nolan haussa les épaules à sa question « Je ne l’ai pas été » et c’était vrai. Le quarantenaire avait été un adolescent calme et toujours la tête dans les bouquins afin de décrocher une bourse d’études universitaire. Il n’avait pas le temps de faire les quatre-cents coups pour agacer ses parents. Un sourire se dessina sur les lèvres du chef de chantier en voyant la jeune femme parler de ce sport avec un certain enthousiasme « Pourquoi ne pas reprendre ? » demanda-t-il comme si c’était simple. Elle n’avait qu’à composer une autre équipe avec Tess et d’autres femmes de New York qui aimaient ce sport. « Tu peux bien te libérer une soirée dans la semaine pour faire du roller-derby ». Rien ne l’en empêchait. En tout cas, aux yeux du beau brun.

Deuxième désolé de la part de Maggie… lorsque Nolan posa sa main sur la sienne afin qu’elle arrête de pianoter sur la table en bois. Ce n’était pas parce que c’était agaçant, mais pour lui faire comprendre qu’elle devait se détendre. Il la retira lentement de la sienne et haussa les sourcils d’étonnement, et laissa glisser son regard sur son corps « Et… et où ça ? » tout en relevant les yeux sur elle « Tu m’as caché bien des choses en fait. Bientôt, tu vas me dire que tu adores te vêtir de cuir et te rendre des soirées comme celles où se rend ce milliardaire là… Thompson » en riant presque, s’amusant à l’imaginer dans une tenue tout de cuir. Sujet décontracté passé, Nolan décida de poser LA question. Pourquoi ce silence radio ?! En entendant la réponse de Maggie, il rétorqua « Ne joue pas sur les mots s’il te plaît ».

Troisième désolé de la part de Maggie… Nolan ne le laissa pas passer celui-ci « Arrête de t’excuser, je ne suis pas ton père. Je ne vais pas t’engueuler, on discute en adultes là » répondit-il avec calme. Il n’aimait pas l’entendre s’excuser ainsi, comme s’il était une autorité parentale. Il prit sa bouteille de bière en main et la porta à ses lèvres, la laissant lui donner une explication à son silence. Il avala sa gorgée avec lenteur et reposa lentement la bouteille sur la table, ne s’attendant pas à une telle justification. Il croisa les bras sur le rebord de la table, son regard rivé sur elle derrière ses lunettes, et l’écouta. Il ne s’était réellement pas attendu à cela… Quitter David pour lui ?! Tous les deux ? Il esquissa un léger sourire en voyant le verre bouger sans cesse, et encore plus quand elle se décida à le poser sur la table. « Mais de ton côté, tu vas te marier… » et poussa un soupir en baissant la tête. Tout cela devenait hors de contrôle et bien compliqué. Un léger silence et releva son regard sur elle « Peut-être que j’occupe tes pensées parce que je t’apporte quelque chose que David ne t’apporte pas. Mais les vraies questions à se poser sont : Est-ce que tu l’aimes ? Et est-ce que tu es heureuse avec lui ? Si c’est oui à ces deux questions, alors tu m’oublieras après le mariage » et prit une gorgée de bière, et la fit ensuite tourner sur la table, entre ses doigts, la regardant fixement, avant d’ajouter « Même si je n’ai pas très envie que tu m’oublies » et releva son regard brun sur elle aux derniers mots qu’il prononça. « Tu ne veux pas allés marcher un peu ? » en terminant sa bière, et posant les billets sur la table pour payer la tournée.
Ils quittèrent le bar et Nolan glissa ses mains dans les poches de son jean « Qu’est-ce qui t’attires chez moi ? » et tourna la tête vers elle « J’essaie juste de comprendre, parce que je suis du genre simple comme mec, qui manque de diplomatie, qui adore se salir sur des chantiers, aime boire une bière de temps en temps, jouer au basket-ball le dimanche matin et le seul endroit où il t’emmènera danser, c’est chez Agatha qui tiens un bar dans le quartier ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1576
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 11 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 11 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -oh écoutez le l’enfant sage ! » railla Maggie en se foutant de lui. Un joli rire et elle répliqua : « -parce que je suis trop vieille et trop douillette maintenant ! » non vraiment, elle adorait ce sport mais elle ne se voyait pas recommencer. « -je patine toujours. Ça me vide la tête. » elle se dit d’ailleurs qu’elle devrait sans doute le faire plus souvent en ce moment. Nolan parvint à la calmer, en quelques mots. Simplement en immobilisant ses mains l’espace de quelques secondes. Elle lâcha deux infos et forcement Nolan demanda où se trouvait la tatouage. « -juste là. » précisa Maggie en montrant le haut de ses côtes, juste en dessous de sa poitrine. « -une étoile filante. Justement pour mon poste de jammeuse. » voilà comme ça il savait. Encore une fois c’était une info qui n’était pas d’une grande importance. « -n’importe quoi ! Le cuir ça m’attire pas, je suis plus club échangiste. » elle garda trois secondes son sérieux, avant de sourire et de prendre une gorgée de sa limonade. Encore une fois, elle était arrivée devant lui stressée au possible et en l’espace de quelques minutes, voilà qu’il était capable de lui faire oublier tout ça.

« -et arrête de te comparer à mon père ! Après... »
elle fit un signe de la main entre lui et elle et ajouta : « -enfin… c’est déplacé. Et puis je peux quand même te présenter des excuses non ? Visiblement tu l’as mal vécu. » depuis quand est ce qu’il était interdit de s’excuser ! Elle se lança alors dans des explications un peu brouillon, un peu bancale mais pourtant vraies. « -non. » coupa Maggie avant d’ajouter : « -de mon côté ça faut un merdier fou dans ma tête. » c’était ça qu’elle voulait dire. Visiblement lui il ne se prenait pas à la tête, c’était passé, il voulait simplement qu’ils continuent de se voir. Mais pour elle c’était plus complexe que ça.

Maggie l’écouta sans le quitter des yeux. Est ce qu’elle aimait David ? Est ce qu’elle était heureuse ? Est ce qu’elle parviendrait à oublier Nolan ? Elle resta silencieuse. Il était exclus qu’elle réponde à voix haute à cela, encore moins là dans la seconde. A nouveau la petite voix dans sa tête susurra : mais je n’ai pas envie de t’oublier… Heureusement c’était dans sa tête ! Elle ne serait pas capable de l’oublier. Déjà par le simple fait qu’il était le chef de chantier de son tout premier projet ! Même si il n’y avait pas eut ce baiser enfin ces baisers, Maggie ne l’aurait pas oublié. Elle en était certaine. « -si... » souffla t elle pour répondre à la dernière question, enfilant sa veste comme si il fallait sortir rapidement d’ici.

Les mains dans les poches de sa veste, elle sourit en baissant les yeux sur ses chaussures en entendant la question. Dit comme ça… elle ne trouvait pas tout de suite de réponse. « -ta voix d’ancien fumeur. » s’amusa t elle à répondre en lui jetant un coup d’oeil. Bon en soit ça n’était pas une connerie. « -te force pas j’aime pas danser. » répliqua Maggie avant de chercher de véritable réponse. « -je crois que... » commença Maggie en regardant devant eux : « -je crois que c’est pas une question de physique ou de statut sociale. Même si tu es plutôt pas mal pour ton âge et que tu as du charme j’en conviens. » elle avait levé une main devant eux comme pour lui dire de ne pas mal prendre ces mots. « -je veux dire… je cherche pas une aventure pour fuir ma vie de bourgeoise coincée et rigide. » un sourire en baissant les yeux. Elle laissa passé un petit silence, cherchant à savoir si ce qu’elle allait dire était vraiment la vérité. Elle finit par se lancer : « -je crois que ce qui m’attire chez toi c’est… c’est qu’avec toi je suis moi. Vraiment moi. » un petit regard, à nouveau il allait la croire cinglée. Alors elle s’empressa d’ajouter : « -je sais pas comment ça se fait ou comment tu fais mais quand on discute, qu’on est ensemble, tu fais ressortir des choses que… et bien que je contrôle depuis longtemps. Et tu ne me juges pas en plus de ça. » une petite grimace pour elle même en conclusion à cela avant de sourire : « -je souffre pas de dédoublement de la personnalité je te rassure… » elle ne comprenait même pas ce qu’il faisait encore là. Il devait la trouvé bien plus chiante et folle que ses ex femmes. Et à l’entendre elle lui avait manqué durant ces trois semaines. Maggie ne comprenait pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1641
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 11 Hict
C'est moi le chef!  - Page 11 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 11 Kf5l
crédit : Bazzart


« Eh ! Ce n’est pas ma faute si j’ai toujours été un ange » tout en souriant contre le goulot de sa bière. « Entraine une équipe sinon » tout en haussant les épaules. Il n’avait aucun mal à la voir diriger les opérations. Elle y parvenait très bien sur le chantier. « Tu dois en avoir besoin en ce moment, avec les préparations du mariage » parce que, de ce qu’il avait compris, Maggie n’avait pas vraiment le cœur à l’ouvrage. Mais le mariage fut bien loin de ses pensées quand il laissa glisser son regard sur sa silhouette en tentant de savoir où était le tatouage. L’endroit qu’elle lui désigna le laissa interdit quelques instants « Hum… Je… Ok » et fronça les sourcils, secoua légèrement la tête et prit une gorgée de bière pour ne plus penser au tatouage sous la poitrine de la jolie rousse « Parce que tu étais aussi rapide qu’une étoile filante ou parce que tu réalises les vœux ? » en esquissant un petit sourire taquin, et voilà qu’il se lançait dans ses délires de tenues de cuir. Nolan la fixa un instant, avant de se mettre à rire « Ce n’est pas bien de jouer avec moi de cette manière » en appréciant tout de même l’humour de la jeune femme qui était bien loin de celle qu’il avait rencontré le premier jour.

Un nouveau rire « Tu as raison, c’est une mauvaise idée » en repensant aux baisers qu’ils avaient échangés. Il n’avait pas envie de s’imaginer comme son père non plus en repensant à cela. Plus de sourire sur les lèvres de Nolan qui acquiesça « Bien sûr. Tu viens régulièrement sur le chantier, on s’embrasse, on prend un café ensemble et puis plus rien, du jour au lendemain. Que des réponses évasives comme si j’avais fait un impair » et ajouta « Tu n’aurais pas appréciée non plus si les rôles avaient été inversés » et ce n’était pas une question, mais un constat. Toutefois, Maggie lui expliqua les raisons de ce silence radio et cela perturba quelque peu Nolan qui ne s’attendait absolument pas à ce genre d’explication. « Tu ne vas plus te marier ? » alors qu’elle le coupa net, avant de lui expliquer que ses pensées étaient chamboulées par le chef de chantier. Il expliqua qu’il n’y avait que deux questions auxquelles elle devait pouvoir répondre, et elle fit intérieurement car aucun mot ne sortie de sa bouche. Soudainement, Nolan trouva l’ambiance pesante dans le bar, et fut ravi de voir qu’elle aussi, ne souhaitait pas rester. Marcher leur ferait le plus grand bien.

Nolan se mit à rire discrètement en entendant la réponse de Maggie « On ne me l’avait jamais dit ça » et la regarda en hochant la tête « Tant mieux alors » parce qu’il n’était pas un grand amateur de danse. Nolan regarda de nouveau le sol qu’ils foulaient, écoutant Maggie, la regardant lorsqu’elle parlait et fixant le sol lorsqu’elle s’arrêtait. Un nouveau petit rire « Je t’en remercie » s’agissant du compliment sur son âge et son apparence physique. Son sourire disparu et rétorqua aussitôt « Je n’ai jamais pensé cela ». Cela ne lui avait jamais traversé l’esprit. Il ne voyait pas Maggie comme une femme qui souhaitait changer de vie, et qui était prête à sortir avec un chef de chantier pour cela. Un nouveau silence, ils marchèrent tranquillement dans la rue, lui fixant le sol avant de tourner la tête vers elle lorsqu’elle reprit la parole. Elle était elle-même avec lui. Sous-entendant qu’elle ne parvenait pas à l’être avec celui qu’elle allait épouser. C’était problématique. « Je prends les gens comme ils sont, je n’ai pas à juger. Je ne suis pas parfait non plus… Loin de là même » tout en esquissant un sourire doux à l’attention de Maggie « Même si je suis content de savoir que tu es toi-même en ma présence, je me dis aussi qu’il y a peut-être un souci, non ? Je veux dire, tu t’apprêtes à épouser un homme qui ne te connais pas tel que je te connais… Tu devrais peut-être cette femme là avec lui. S’il aime la Maggie que je connais, alors tu sauras que c’est le bon, et s’il n’aime pas, tu sauras que ce n’est pas le bon ». Il observa les alentours avant d’ajouter en reportant son attention sur elle « Je ne dis pas que je suis le bon, après tout, je me suis trompé déjà deux fois, et puis même si on est attiré l’un envers l’autre, qu’on s’apprécie mutuellement » il se mit à sourire « Je ne suis pas amoureux de toi » en haussant les épaules.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1576
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 11 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 11 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -oui… les préparatifs du mariage... » avait elle répondu en hochant la tête, comme si c’était ça qui la perturbait le plus ! Elle avoué être tatoué. D’accord, ça n’était pas aussi visible que ceux de Nolan, mais c’était le but. « -je voulais pas que mes parents le sachent. Du coup… Endroit discret. » elle sourit et ajouta : « -les vœux c’est le génie de la lampe. Désolé. » elle plissa le nez durant sa réponse avant de reprendre : « -l’étoile c’est le symbole de Jammeuse. L’étoile filante pour la vitesse oui. Et puis ça restait féminin et passe partout. Tess voulait que je fasse une tête de renard avec un couronne en rapport à mon patronyme sur la piste ! C’était tout bonnement hors de question ! » des années plus tard, elle ne sais pas comment elle aurait justifié cela. David avait déjà été surpris de trouver un tatouage sur sa peau la première fois qu’ils s’étaient déshabillés l’un l’autre. « -faut savoir, je croyais que tu voulais qu’on se vois ! » avait elle répliqué sur le même ton taquin, comme pour lui dire : maintenant que je suis là, tu fais avec !

Le sujet changea, devint plus sérieux et Maggie justifia ses excuses. « -non c’est pas ça... » marmonna t elle alors qu’il se demandait s’il avait fait quelque chose de travers. Enfin si ! S’il s’était abstenu de l’embrasser, ils n’en seraient pas là ! « -quoi ? Si ! » ils étaient en train de mal se comprendre alors elle se décida à lui expliquer convenablement, en tout cas du mieux qu’elle pu pourquoi elle avait mis cette distance entre eux. Il tenta de la faire réfléchir au sujet de David et Maggie préféra réserver ses questions pour plus tard, rien que pour elle.

Une fois dehors, elle fit une pointe d’humour qui avait tout de même un fond de vérité. « -je te crois pas. » avait elle répliqué avec un sourire en coin. Puis elle poursuivit sur sa lancée, avec plus de sérieux, lui décrivant ce qu’elle pensait être une véritable raison, précisant certain point. « -oui ba j’étais au courant. » avait elle répondu du tac au tac lorsqu’il trouva bon de souligné qu’il n’était pas parfait. « -je sais... » souffla la jeune femme en grimaçant comme si c’était une torture. Bien sur qu’il y avait un problème ! « -non. Il connaît la Margaret Hall que tu as rencontré durant trente minutes la première fois qu’on s’est vu. Celle qui contrôle, qui n’a pas beaucoup d’humour, qui est sage et qui ne fait pas de roller derby. » elle se gratta derrière l’oreille en écoutant la suite du plan que proposait Nolan. « -je peux pas. » souffla la jeune femme. Parce que… Parce la Maggie qu’il avait là devant lui, elle avait disparu depuis longtemps. Elle était une sorte de fantôme qui ressurgissait de temps à autre. Mais ça n’était pas elle qui occupait le devant de la scène. « -j’ai l’impression d’entendre Tess... » souffla t elle pour elle même avant de le regarder.

Contre toute attente Maggie se mis à rire. « -merci pour l’info ! Vraiment tu m’en vois soulagé ! » elle posa une main sur son coeur. « -et je ne me suis pas dis que tu pouvais être le bon. » Margaret et sa franchise. « -à cause de toi, je me demande si c’est David le bon. C’est différent. » elle fronça les sourcils et ajouta après avoir réfléchit rapidement : « -attends tu crois que je… » elle recula son visage et ajouta : « -je suis pas amoureuse de toi non plus. Oui, j’avoue ça en donne peut être un peu l’impression. Mais j’ai voulu être franche envers toi. J’allais pas de donner une excuse bidon. » un nouveau rire avant de se tourner vers lui et de dire avec sérieux : « -je suis désolée Nolan pour ces trois dernières semaines. Vraiment. Mais du coup tu vois, là de te voir, d’être avec toi ba ça… ça va. » oui, malgré le sujet sérieux abordé, elle avait l’impression que l’attirance s’était un peu estompée. Elle se sentait bien, souriante et bien plus détendu que tout à l’heure. Un sourire en coin et la jolie rousse déclara : « -comme si je m’étais imaginé que tu pouvais tombé amoureux de moi… » avant de lever les yeux au ciel et de reprendre sa marche. « -ami ? » demanda t elle alors.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1641
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 11 Hict
C'est moi le chef!  - Page 11 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 11 Kf5l
crédit : Bazzart


De savoir que la jolie rousse était tatouée l’avait quelque peu perturbé, mais dans le bon sens. Il se mit à hausser les sourcils tout en souriant « Oui, ce n’est pas vraiment un endroit où tes parents iraient voir » et se mit à rire « Pourtant, on fait un vœu quand une étoile filante traverse le ciel » et la laissa expliquer la symbolique dudit tatouage. Il se mit à rire de nouveau « Ça aurait été bien moins discret, en effet » et plissa les yeux alors qu’elle le taquinait « Je vois… J’y réfléchirais à deux fois la prochaine fois » tout en souriant contre le goulot de sa bière, un regard taquin à l’attention de la jeune femme.
Lorsqu’ils se mirent à évoquer le silence radio de Maggie, ils s’embrouillèrent mutuellement, ne parvenant plus vraiment à se comprendre. Déjà, il ne semblait avoir rien fait pour engendrer un tel silence, alors quel était le souci ? Puis il parla de mariage, elle disait non, ils ne se comprenaient plus. Bon, elle voulait toujours se marier, enfin… c’était ce qu’il avait pensé jusqu’à la suite de l’explication. Elle pensait bien trop à lui, faisant naître des questionnements au sujet de son couple, d’eux deux aussi. Nolan préféra poursuivre la conversation dehors, à l’air frais.

« Je t’assure » en souriant en la regardant. Que cela soit Helen, Julie ou les autres femmes, elles avaient été attirées par son franc-parler et son côté mauvais garçon. Sa voix n’avait jamais été évoquée. Il lui rappela qu’il n’était pas parfait et la réponse de cette dernière le fit légèrement rire « Male : 0 – Femme : 1 ». Ils plaisantaient un peu, mais leur conversation ne prêtait pas vraiment à cela, et les sourires disparurent. Nolan considérait qu’il y avait un problème dans sa relation avec David. Elle était elle-même avec lui, mais pas avec son futur époux. Ça ne devait pas être l’inverse ?! « Et donc tu décides d’être une autre femme jusqu’à la fin de ta vie ? Je ne suis pas sûr que ce soit comme ça qu’on définit le bonheur » et hocha lentement de la tête avant de répondre avec cette même franchise que depuis toujours « Ce n’est pas que tu ne peux pas, mais que tu ne veux pas, car tu n’as pas envie de tout perdre, ou de te rendre compte que David ne t’aime pas toi, mais la femme que tu tentes d’être pour plaire à ta famille ». En tout cas, il percevait tout cela ainsi. Un sourire se dessina finalement sur les lèvres de Nolan quand elle le compara à sa meilleure amie « Si nous sommes deux à te dire la même chose, tu devrais peut-être t’interroger Maggie ».

Apparemment, ce qu’il ajouta la fit rire et lui, il se mit à sourire comme à chaque fois « Ça fait plaisir ! J’émettais une hypothèse, tu n’es pas obligée de me rayer de ta liste tout de suite » en riant presque « Toi seule pour répondre à cette question » reprit-il avec plus de sérieux et précisa que leur attirance n’était pas dû à des sentiments amoureux et haussa les épaules quand elle commença sa phrase « Non mais je comprends, c’est dur de résister à un homme comme moi » juste pour la taquiner, et reprirent tous deux leur sérieux « Ce n’est pas grave. Si l’effet escompté s’est produit, c’est tout ce qui compte, non ? » et la regarda, se retenant de lui dire qu’il en était tout à fait capable, mais pour la première fois depuis leur rencontre, et parce qu’elle allait se marier, il mentit « Et tu crois que j’imaginais que tu pouvais tombée amoureuse d’un type comme moi ? Pff » en riant nerveusement et acquiesça « Ami », et reprirent leur marche « Tess n’aime pas David ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1576
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 11 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 11 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

Leur conversation était étrange. Un mélange de léger et de sérieux. Peu à peu, ils parvenaient à nouveau communiquer. Maggie se détendait et tenta de trouver les mots juste pour expliquer à Nolan la raison de son silence. Elle comprenait tout à fait qu’il n’ait pas apprécié, même si dans le fond… D’accord il y avait une connexion, mais elle n’était rien pour lui mise à par l’architecte du projet actuel. Ils n’étaient pas amis de longue date. Et parfois, elle ne saisissait pas bien l’envie qu’il avait de mieux la connaître et de se rapprocher d’elle. Mise à par ce truc étrange, qu’est ce qui pouvait le pousser à vouloir la connaître et la garder dans sa vie. Encore plus maintenant qu’elle devait passer à ses yeux pour une hystérique avec une sorte de dédoublement de la personnalité. Comme nana prise de tête elle se posait là. Elle le savait. Elle pensait trop.

« -yes ! » s’amusa Maggie lorsqu’il donna le score. Elle avait bien compris qu’il n’était pas parfait. Personne de divorce deux fois dans ces cas là ! Il lui avait avoué les défauts qui avaient d’ailleurs conduit à ces séparations. Pas assez présent, pas assez attentionné. « -je suis pas une autre femme, n’exagères pas. C’est juste que… y’a des aspects de ma personnalité qu’il ne connaît pas forcement. Et j’ai jamais dis que j’étais pas heureuse. » elle avait l’impression d’entendre Tess. Les arguments qui suivirent la laissèrent sans voix. Elle encaissa en ouvrant seulement la bouche comme si elle allait répondre. Mais elle hocha la tête et souffla simplement : « -avant que tu débarques de ma vie pour mettre le bordel, je le vivais très bien. » elle avait répondu d’un ton neutre mais assez sec. C’était lui qui faisait naitre des questions dans son esprit. Même si Tess les avait déjà soulevé avant lui. Avec Nolan il y avait eut ce baiser et ça avait comme fait éclater tout ce qu’elle tentait de contenir. Elle le regarda à nouveau et cette fois ci la réponse fut directe, levant les deux mains autour de son propre visage: « -mais je ne fais que ça ! J’en ai des migraines tellement mon esprit n’arrête pas une seule seconde de se poser des questions ! » ce qu’il fallait c’était trouver des réponses surtout !! « -vous allez très bien vous entendre tous les deux. » ajouta la jeune femme en levant cette fois ci un doigt devant lui. Oui c’était une évidence.

« -mais quoi ?! Comme si tu m’avais donné des arguments pour et que tu avais déposé une candidature ! »
répliqua la jeune en s’amusant de la situation. Il valait mieux rire de tout ça. Parce que là avec lui, parler de tout ça paraissait plus facile, moins prise de tête. « -extrêmement dur ! » ajouta Maggie juste pour partir dans son délire, souriant jusqu’aux oreilles. « -ouais… tu as raison... » souffla la jolie rousse avec un petit sourire, hochent doucement la tête. « -ba je sais pas tu viens quand même de dire que c’était difficile de te résister ! » à nouveau ce ton d’humour, ce petit sourire en coin. Bon voilà, les choses étaient un peu plus claire. Ils allaient pouvoir avancer convenablement. Maggie s’en sentait soulagée.

Ils reprirent leur marche et elle répondit avec un haussement d’épaules : « -disons qu’ils se tolèrent. Parce que je suis au milieu et que je les aime tous les deux. En soit si je n’étais pas là, ils ne se serraient jamais parlé. Elle le trouve prétentieux. Il la trouve trop folle. » ce n’était peut être pas le meilleur mot. Mais elle n’avait pas envie d’enfoncer David devant Nolan. Il en avait déjà une mauvaise opinion. « -et au fait, merci de n’avoir rien dit de plus détaillé tout à l’heure, lorsque tu as rencontré Tess. Je lui en ai pas parlé. Meilleure amie ou pas, ça ne la regarde pas. Je sais d’avance qu’elle m’aurait poussé dans tes bras. Et j’avais pas besoin de ses idées en plus de mes questions. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1641
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 11 Hict
C'est moi le chef!  - Page 11 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 11 Kf5l
crédit : Bazzart


Nolan l’observa un instant et répondit « Tu as raison, tu ne l’as jamais dit. Mais je n’occuperais pas tes pensées si c’était le cas. Tu ne m’aurais même pas remarquée si cela était le cas ». Après tout, c’était elle qui avait avoué apprécier sa compagnie parce qu’elle se sentait elle-même avec lui. Si elle était réellement heureuse, elle n’aurait pas répondu à son baiser, elle ne s’interrogerait pas autant, elle se hâterait de préparer son mariage pour enfin être liée à David… Pour Nolan, elle avait juste peur de tout perdre, tous ses acquis, et c’était pour cela qu’elle ne disait rien à David, qu’elle ne montrait pas la vraie femme qu’elle était. « Je n’aurais pas mis le bordel dans ta vie si tu le vivais si bien que cela. Et ne me dis pas que c’est depuis le baiser, on sait tous les deux qu’il y a quelque chose entre nous depuis le premier jour ». Il n’avait pas envie d’entendre ce genre d’argument comme quoi c’était lui qui l’avait embrassé à deux reprises. Leur attirance n’était pas née à compter de ce moment-là, mais remontait bien avant. « Et tu les trouves les réponses ? » en penchant légèrement la tête, esquissant son petit sourire agaçant, avant d’acquiescer « Ça m’en a tout l’air » lorsqu’elle parla de Tess. Apparemment, ils avaient la même manière de penser tous les deux et aucun d’eux deux ne portaient David dans son cœur.

« A parce qu’il faut déposer sa candidature maintenant ?! Ça devient vraiment compliqué les relations » en se foutant d’elle ouvertement et rétorqua « J’ai comme l’impression que je n’ai pas besoin de te donner d’arguments en ma faveur » en s’avançant légèrement vers elle, sous-entendant qu’il l’attirait déjà bien assez comme ça. « Je sais, elles disent toutes ça » en haussant les épaules, jouant les séducteurs alors qu’il n’en était rien. Il lui rendit son sourire avec douceur, et elle lui confia qu’elle ne l’imaginait pas tomber amoureux d’elle. Il lui retourna donc ses mots, avec un certain mal être en disant cela, et sourit en acquiesçant « Oui, mais toi, tu n’es pas comme les autres femmes… ». Elle, elle n’allait pas tomber amoureuse de lui. Ils n’étaient pas dans un film de l’après-midi. Maggie finirait par se rendre compte que David lui offre tout ce qu’elle souhaite, et qu’après l’avoir épousé, elle ne penserait plus à lui.

Ils reprirent tranquillement leurs marches dans la nuit, et Nolan se montra curieux sur Tess et l’opinion qu’elle avait de son fiancé. Il se mit à rire « Je crois bien que David n’aime pas bien ton entourage » en sous-entendant qu’il n’avait pas fait le meilleur des effets à ce dernier « Et Tess semble… sélectionner les gens qu’elle apprécie ». Il regarda de nouveau le sol, et tourna la tête vers elle lorsqu’elle le remercia pour sa discrétion « Tu n’as pas à me remercier, notre relation n’appartient qu’à nous deux, et si tu dois venir dans mes bras, je n’ai pas envie qu’on t’y pousse, mais que tu y viennes par toi-même » et ajouta tout en fixant de nouveau le sol « Et on sait tous les deux que ça n’arrivera pas, parce que tu as les bras de David » et la regarda pour lui sourire avec douceur. « Et Tess n’est pas objective, elle n’aime pas David, donc elle fera tout pour te pousser vers les bras d’un autre » et c’était logique. Tess voyait peut-être ce que Maggie ne voyait pas ou ne voulait pas. Il n’en savait trop rien et de toute manière, il n’était pas objectif car il n’aimait pas ce type non plus. « Où en sont les préparatifs du mariage ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1576
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Elle a été employé grâce à son nom de famille, son père étant un banquier respecté, fortuné, et avec une certaine notoriété. Jusqu’à présent elle a toujours été considéré comme l’assistante, celle qui apporte les dossiers, le café. Jamais vraiment prise au sérieux malgré ses idées novatrices, aujourd’hui elle a enfin sa chance. Portant ce projet de rénovation dans son coeur, elle se donne à fond depuis des mois pour que tous soit parfait. Elle n’a pas le droit à l’erreur, elle le sais.
Fiancée depuis peu à David Grant, ils vivent une histoire d’amour plutôt banale, tous les deux fixés prioritairement sur leur carrière. Pourtant, l’horloge tourne, elle vient d’avoir 35ans. Ils n’ont pas d’enfants, la pression monte dans leur famille. Sauf que pour Maggie, avoir un enfant est loin d’être sa priorité numéro une.

C'est moi le chef!  - Page 11 Tumblr_inline_o9uq00H1Ok1tae3h3_500
C'est moi le chef!  - Page 11 14f0f491b748bad9925945176843
crédit : forevertry79

« -si forcement je t’aurai remarqué. » coupa Maggie avant de se justifier : « -cet espèce de lien entre toi et moi, il est pas apparu parce que je me sens mal dans ma vie. Façon de parler encore une fois je ne dis pas que c’est le cas. Sur le toit de l’immeuble, quand on s’est mis à parlé architecture pure y’a un truc qui s’est produit. Et ça n’avait rien avoir avec une attirance physique. Tu ne savais même pas que j’étais en couple. Donc… » elle sourit parce qu’elle se perdait quelque peu dans ses explications et espérait pourtant faire comprendre son point de vu à Nolan. « -tu occupes mes pensées parce qu’on s’est embrassé ! » finit elle par répliquer à voix basse comme si c’était un secret d’état. Un soupire alors qu’il contrecarrait tout ce qu’elle venait d’exposer. « -oui je suis d’accord mais pas ce genre de chose ! C’est le baiser qui a déclenché tout ça ! » elle leva son index et précisa alors en le regardant : « -non d’accord, c’est le fait que je te rende ce baiser qui a foutu le bordel dans ma tête. » un peu comme un détonateur fait péter une bombe ! « -non. » avait elle répondu d’un ton un peu boudeur. Non, tout était flou, tout lui prenait la tête et par conséquent tout l’énervait ou la déprimait. Au choix.

« -non t’as raison, le côté Village People me fait tourner la tête, rien besoin d’ajouter. »
elle avait plissé les yeux en disant cela. « -t’as vu je m’améliore. » ajouta Maggie avec un sourire satisfait de sa réplique. A nouveau un joli rire lorsqu’il se la joua bourreau des coeurs. Il cherchait ou attendait celle qui serait la bonne. La troisième. Et clairement elle ne collait pas au profil recherché. Nolan était un mec qui aimait les choses simples. Elle était bien trop complexe. Donc non, elle n’imaginait pas qu’il soit capable de tomber amoureux. Qu’il la trouve attirante, qu’il ait envie d’elle pourquoi pas. Mais de là développer de vrais sentiments. Elle rit de nouveau : « -exactement, je suis doublement plus chiante que la moyenne et j’ai une capacité folle à me prendre la tête pour des choses que d’autres trouvent facile à gérer ! » un sourire en coin : « -et je tombe pas amoureuse facilement en plus de ça. » conclue Maggie avant de recommencer à marcher.

Un léger froncement de sourcils et une sensation étrange au creux du ventre. Dans ses bras… y venir d’elle même… ces mots avaient un effet particulier sur la jeune femme. Mais elle sourit malgré tout lorsque Nolan précisa la suite. Puis elle hocha la tête : « -c’est certain... » oui Tess n’était pas objective. Le chef de chantier correspondait bien plus à l’homme idée du point de vue de sa meilleure amie. « -oh heu… et bien… le lieu est réservé. Ça sera au Foundry. Je sais pas si tu connais… J’adore ce lieu… » point de vu architecte. Encore une fois le mélange du vieux et du moderne. « -j’ai un rendez vous pour trouver une robe. A la boutique du numéro sur le post it que tu as vu à notre première rencontre. Et je stress d’avance. Et puis heu... » elle réfléchit quelques secondes : « -on est pas d’accord sur le gâteau. Parce que j’adore la framboise et que lui préfère le chocolat, sans fruit. Oh et ma mère boude parce que je n’ai pas demandé à ma sœur d’être ma témoin principale, mais à Tess. » un regard pour Nolan. « -et toi ? Quoi de neuf ? » ça sonnait bien étrange dans sa bouche cette question.




Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1641
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

35yd.png
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt mal surtout quand je dois payer les pensions alimentaires.



Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

C'est moi le chef!  - Page 11 Hict
C'est moi le chef!  - Page 11 Imaa
C'est moi le chef!  - Page 11 Kf5l
crédit : Bazzart


Ils se contredisaient mutuellement, chacun n’étant pas en accord avec la version de l’autre, à une exception près : Maggie avait raison sur un point quand elle évoquait le point de départ de tout cela. C’était bel et bien sur le toit, alors qu’ils parlaient d’architecture avec une véritable passion. Il se mit à sourire en la voyant sourire alors qu’elle ne finissait pas ses explications « Tu m’as attiré physiquement le premier jour… mais aussi ta passion pour l’architecture qui était authentique ». Son esprit l’avait séduit tout autant que son physique et ce constat l’inquiétait un peu. Parce que cela signifiait qu’il ne fallait pas grand-chose pour que cette attirance change en quelque chose de plus concret et qui lui faisait peur. Mais ce qui l’inquiétait davantage, c’était que Maggie risquait d’épouser un homme qui ne lui correspondait pas vraiment… Sinon, pourquoi aurait-il tant occupé ses pensées ?! « Et pourquoi tu as répondu à ce baiser si tu n’étais pas attirée par moi ? Tu aurais pu me repousser, ne pas y répondre ou encore me gifler, mais non… Pourquoi ? ». Après tout, s’il n’avait pas occupé ses pensées avant ce baiser, si elle n’était pas un peu attirée par lui, pourquoi n’avait-elle pas réagi ?! Elle parvint tout de même à le faire sourire avec douceur en entendant son ton boudeur, et même à le faire rire en faisant référence aux Village People « Je savais que tu craquais pour ce genre de type » avant de rire de nouveau et acquiesça « Je vois ça et j’aime bien ».

Quand Nolan confia que Maggie n’était pas comme les autres femmes, il ne faisait pas référence à ce qu’était en train dire l’intéressée, mais la laissa faire et répondit simplement « Alors David doit être exceptionnel » pour qu’elle tombe amoureuse de lui, si elle n’y parvenait pas facilement.
Quand ils en vinrent à évoquer Tess et sa probable capacité à pousser la jolie rousse dans les bras, Nolan précisa qu’il ne voulait pas de ça. Si elle devait venir vers elle, il voulait que ça soit parce qu’elle en ait véritablement envie, et pas seulement parce qu’on la poussait dans ses bras. Elle resta silencieuse, elle ne fit que lui sourire et il poursuivit en évoquant l’amie de la jeune femme. Il décida ensuite de changer de sujet en parlant des préparatifs du mariage. Apparemment, celui-ci semblait arriver à grand-pas. « J’ai toujours beaucoup aimé cet endroit » confia-t-il parce qu’il le percevait avant tout avec le regard d’un architecte « C’est un bon choix » et ajouta « Tu dois l’essayer quand ? » avant de préciser « Ta robe ? ». Évoquer tout cela à voix haute, en sachant que les préparatifs avancés, Nolan eut une drôle de sensation au creux de l’estomac. Tout devenait concret… Il se mit à sourire avec amusement « Finalement, tu as fini par te prendre au jeu et pour le gâteau, faites moitié-moitié comme ça, pas de jaloux » en haussant les épaules, comme ça, pas de dispute.

Nolan la regarda, presque étonné de la question « Rien… Ma vie est banale tu sais ». Il n’avait pas de mariage à préparer, il n’avait pas de grande carrière à développer, ou je-ne-sais-quoi encore. « Et pour la musique ? Vous avez choisi ou tu vas leur montrer tes talents de chanteuse ? » en se moquant un peu d’elle pour apporter un peu de légèreté à la conversation « Si tu veux, je connais des gars qui peuvent te monter une salle de bain en moins d’une semaine » et lui donna un coup d’épaule avant de passer son bras autour de celles de Maggie « Tu me montreras les photos de la cérémonie tout de même ? » en laissant retomber son bras, caressant son dos en passant, pour finalement ranger sa main dans sa poche de jean.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


C'est moi le chef!  - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
C'est moi le chef!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: