Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

I know I must try to live before I die. Ft Elsy

titekaori
Messages : 2560
Date d'inscription : 31/01/2019
Région : Les Hauts de France
Crédits : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

Univers fétiche : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
Préférence de jeu : Femme
flower
https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre https://www.letempsdunrp.com/t3703-m-pas-cheres-pas-cheres-les-p-tites-idees-de-rp-1-6 https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silence-a-la-fois-denys-gagnon
titekaori
Mar 10 Aoû - 1:12
Le contexte du RP
Mise en situation

La Reine des Neiges
Hans ne pardonne pas à Anna son échec à Arendelle. Il lui prépare un sombre dessein, sans l’intervention d’une quelconque organisation, pendant que cette dernière prépare activement son futur mariage avec Kristoff.

Elsa, quant à elle, découvre que ses jours lui sont malheureusement comptés, lorsque le médecin lui fait part d’une maladie incurable, similaire à la Tuberculose.

Élias et Aïden, libérés de leur condition d’assassin, reviennent vivre à Arendelle, où ils prennent malgré eux part aux festivités du Royaume.

Que réserve l’avenir à tout ce petit monde ?

Contexte provenant de l'imagination d'Elsy


I know I must try to live before I die. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
titekaori
Messages : 2560
Date d'inscription : 31/01/2019
Région : Les Hauts de France
Crédits : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

Univers fétiche : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
Préférence de jeu : Femme
flower
https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre https://www.letempsdunrp.com/t3703-m-pas-cheres-pas-cheres-les-p-tites-idees-de-rp-1-6 https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silence-a-la-fois-denys-gagnon
titekaori
Mar 10 Aoû - 1:13
c7253f8cfa7c107260233e1d0749065f0c3dc600.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en doute ma légitimité à être aussi jeune sur le trône. Sinon, grâce à ma volonté ainsi que ma santé, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je dirais. Je protège mon peuple de mon pouvoir, en conservant une maîtrise de mes émotions, ainsi que le coeur d'un inconnu, en lui évitant de pleurer ma mort prochaine.

I know I must try to live before I die. Ft Elsy Original
Elle est souveraine depuis deux ans. Malgré ces deux années, elle doute énormément sur ses qualités de reine, ainsi que sa légitimité à être au pouvoir. + Elle est très proche d'Anna et Kristoff. C'est eux qui lui permettent encore de sourire. + Elle ne connait pas l'amour. Elle réfute totalement l'idée de se laisser aller à un tel sentiment, craignant toujours que ces émotions vives puissent lui faire perdre le contrôle de son pouvoir, et ainsi replonger Arendelle dans un hiver éternel. Et si cette condition ne suffisait pas à la convaincre, son état de santé l'aurait tout de même encouragé à prendre cette décision. Et pour cause : Elsa souffre de la tuberculose, dans une forme non contagieuse, et ces jours lui sont comptés. + Jusqu'au jour de sa mort, seules les intérêts de la future souveraine d'Arendelle, Anna, sont sa priorité, quitte à vivre dans le mensonge.
I know I must try to live before I die. Ft Elsy A20bfdcb7b2431316ab4df05533fc3b878e2fa34


Elle Fanning - Prophetic Moses
Face à l’annonce du médecin de la coure, je demeure interdite. Je découvre avec effroi que je souffre d’une maladie que l’on qualifie sans conteste d’incurable, et je ne puis m’empêcher de m’assurer de cette fatalité, comme pour me certifier que je n’ai pas mal entendu les propos tenus précédemment.

« _ Êtes-vous assuré qu’il n’existe véritablement aucun traitement contre cette maladie ?
_ Non, Votre Majesté. J’en suis sincèrement navré. »

Sa sincérité à mon égard ne saurait être niée. Il me partage sa désolation sans une once de pudeur, et je détourne le visage de sorte qu’il n’ait pas la vision de quelques larmes inconvenantes.

« _ Bien. Je reprends à sa suite, le ton grave. _ Il est impératif que la princesse ne sache rien en cette période festive que sont ces futures épousailles. Je lui annonce avec calme, bien que l’idée ne m’enchante guère. _ Je vous serai par conséquent gré de ne divulguer à personne cette information, et ce jusqu’à ce que j’aie moi-même formulé cette annonce à tous. Me suis-je bien fait entendre ?
_ Oui, Votre Majesté. Toutefois…
_ Toutefois ? Je le sollicite immédiatement, intrigué par sa soudaine presque insolence.
_ Si je puis me permettre, votre Majesté, je ne saurais que trop vous conseiller de lui partager cette réalité, bien avant que votre état ne se détériore davantage.
_ Puis-je connaître vos motivations à me partager cette opinion, docteur ? Je l’interroge promptement, le perçant de mes prunelles bleutées.  
_ La santé mentale de votre sœur, votre Majesté. Son émotivité est très importante, et je crains que le choc d’une découverte plus ‘violente’ ne puisse la plonger dans un état critique.  
_ Il est vrai que ma cadette est une jeune femme à l’émotivité accrue. Je reconnais volontiers, le cœur serré de l’admettre. _ Toutefois, je ne saurai accepter que les festivités à venir, chères à son cœur, ne soient entachées par mon état de santé actuel. J’affirme par conséquent ma volonté que cette réalité soit tenue au secret, jusqu’à ce que j’aie moi-même pris la décision de la partager publiquement.
_ Il en sera fait selon vos désirs, Votre Majesté. »

Je ne doute pas de sa capacité à taire cette information. Cependant, je m’inquiéte de connaître ces propres questionnements, quant à l’avancement de la maladie, à la date présumée du mariage de ma sœur. Dois-je craindre une importante aggravation de mes symptômes ? Ne pourrais-je plus quitter mes appartements, mon lit ?

« _ Songez-vous que mon mal puisse connaître une amplification dans les jours à venir, Docteur ? Je l’interroge à ces pensées, craignant une affirmation à ces dernières.
_ Je ne saurai présumer de ce que l’avenir vous réserve, Votre Majesté. Mais je ne saurais trop vous conseiller que de vous ménager jusqu’à cette date, afin que votre état demeure favorable à ces festivités. »

Je gratifie le médecin de ma reconnaissance, avant qu’il ne quitte mes appartements.
Ensuite, c'est au tour de Anna de venir prendre place à mon chevet. Elle me presse de connaître le compte rendu de cette visite, et j’accède à cette requête, validant là mon choix de la garder éloignée de la réalité, jusqu’à ce que je ne puisse plus l’en protéger.

« _ Tout va bien, Anna. Je me porte à merveille. Je débute doucement, lui offrant un sourire se voulant réconfortant. _ Mon état ne résulte que d’un simple surmenage, ainsi qu’une petite toux saisonnière. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter.
_ Es-tu certaine ? M’interroge-t-elle à nouveau, les traits toujours marqués du souci que je lui aie malencontreusement causé.
_ J’en suis plus que certaine, même. Je confirme sans attendre, plus assurée dans mon mensonge. _ Ce sont là d’ailleurs les propres termes du médecin. »

Elle me sourit en réponse. Elle est heureuse de me savoir en aussi grande santé, et je me reproche déjà de lui mentir avec autant d’aplomb.

« _ Formidable. Ajoute-t-elle même volontiers, retrouvant cette euphorie qui la caractérise à merveille. _ Conseille-t-il également de reporter les festivités de ce soir, pour ton repos ?
_ Non. Je déclare avec légèreté. _ Il m’encourage à y prendre part, afin que je puisse me changer les idées.
_ Je trouve en cela une excellente suggestion. Clame-t-elle aussitôt, avec bonheur, me serrant fort dans le creux de ses bras. _ Je ne connais rien de mieux que les soirées mondaines pour chasser tout les ennuis de la royauté. »

Je lui souris, dissimulant une certaine mélancolie. J’aurais aimé avoir la chance de lui assurer que ces propos étaient un fait réel, indiscutable, mais je ne puis m’ôter de l’esprit que sa déconvenue trouverait sa source dans un fleuve de mensonges.
Car dès cet instant, plus rien ne saurait chasser le mal que je ressens, m’ôtant chaque jour un peu plus de vigueur.
Plus rien ne saurait également lui garantir une vie aussi longue et pérenne, que celle qu’elle envisageait aux côtés de Kristoff.

Je vais mourir.
Et aucune célébration ne saurait changer cette fatalité.

Le soir même.

Les festivités ont commencées depuis quelques heures, à présent. Et si tout le village d’Arendelle est en effervescence pour ce grand événement que sont les fiançailles de la princesse, je ne puis malheureusement partager leur bonheur avec le cœur léger.
J’ai tant de choses à prévoir, à organiser avant mon départ, que je ne puis me ménager comme le médecin me l’a si précieusement conseillé.
Peut-être amplifié-je moi-même l'arrivée de ma pitoyable condition à venir, du reste. Mais je continue d’évoluer parmi mes sujets, la garde sur les talons, le cœur serré d’entrevoir le sombre horizon qui nous attend tous.
C’est alors que je marche la tête perdue dans mes songes, que je sens le corps d’un jeune homme me percuter de plein fouet.
Peut-être était-il lui-même perdu dans les méandres de son esprit ?
Je m’apprête à m’excuser de ma maladresse, quand l’un de mes gardes prend l’initiative de lui adresser ces mots, avec agressivité.

« _ Ne pouviez-vous donc pas faire attention ! Lui reproche-t-il furieusement, tandis que mes prunelles s’ancrent naturellement aux siennes, avant d’être transpercée d’une émotion nouvelle, bouleversante. _ J’exige que vous formuliez immédiatement des excuses à notre reine, sans quoi vous serez pendu haut et court pour agression envers notre souveraine bien aimée. »

Agression ? Mais de quelle agression fait-il référence ? L’homme qui me fait face ne m’a fait aucun mal, du reste. Il m'a bousculé, certes, mais ce n'est uniquement parce que je ne prêtais pas attention moi-même à mes pas.
Je refuse donc qu’il soit inquiété par mon unique maladresse.

« _ Veuillez cesser de maltraiter cet homme. Immédiatement. J’interviens à mon tour, ne quittant toujours pas l’inconnu du regard. _ Cet incident est entièrement de ma responsabilité. Je vous prie donc de me pardonner ma maladresse, ainsi que le comportement de ma garde à votre encontre. Monsieur ? »

En cet instant précis, le monde autour n’existe plus. Autant que toutes les pensées qui hantaient mon esprit auparavant. J’attends avec une certaine étonnante impatience sa réponse, et je n’ai que faire des éclats de voix qui nous entourent, particulièrement si ils n’émanent pas de la sienne.


@Elsy


I know I must try to live before I die. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Mar 10 Aoû - 1:40
fgcf.png
Aïden

J'ai 23 ans et je vis à Arendelle , sans être sûr d'y rester. Dans la vie, je suis un ancien assassin , j'enchaîne les petits emplois pour gagner ma vie et je ne sais pas si je pourrais un jour retrouver une vie normale. Sinon, en raison de mes erreurs passées,  je suis célibataire, et je le vis sans trop vouloir y penser.
I know I must try to live before I die. Ft Elsy Tumblr_o21x8j5DM01tsjdnao1_250


☆ Aïden devient assassin par la force des choses, à ses 15 ans. Évoluant dans un monde désormais plus que cruel , sa personnalité change. Une partie de lui meurt avec chacune de ses victimes. Durant cette période, il se fait appeler Shadow.
☆ Son premier amour était Freya une autre assassin. Elle s'est rebellé contre leurs maîtres et en a payé le prix fort. Shadow dut l'exécuter. Un souvenirs, des regrets, qui le hantent encore violemment.
☆ Depuis sa naissance , il a un don pour contrôler un étrange feu à la couleure violette. Il ne connaît pas les origines de ses pouvoirs qui lui ont si souvent sauvé la vie.
☆ Peu avant ses 23 ans , il découvre que son grand frère Élias est toujours en vie et haut placé dans l'organisation des assassins. Grâce à un stratagème bien rodé et risqué , les deux hommes éliminent chaque membre du Conseil durant plusieurs mois.
☆ Désormais libéré de ses chaînes, Aïden se sent plus que perdu. Sans but et seul. Il décide de suivre son frère qui désire rejoindre quelqu'un à leur royaume natal. Après tout , que peut-il faire d'autre ? Peut-il seulement guérir ?
I know I must try to live before I die. Ft Elsy Tumblr_inline_pn5exj2F0U1s6eco5_250


Zac Efron(c)TheWhole9
Revenir à Arendelle a quelque chose d'étrange. Presque irréel. Je n'aurais jamais pensé revoir ces paysages , ce fjord, ces petites maisons typiques.
L'ambiance est tellement différente de celle d'y a 8 ans. Plus joyeuse , plus festive. Les gens ont le sourire , la nouvelle souveraine est proche de son peuple...enfin après l'avoir quasiment gelé il y a quelques années...

Ces rumeurs ont piqué mon attention depuis que je les ai entendu , ses pouvoirs semblant avoir une étrange similarité avec les miens. Cela dit, avec les dernières révélations de mon frère, on ne peut pas dire que je meurs d'envie de rencontrer la reine des glaces.

Je n'avais d'ailleurs pas grande envie de débarquer ici. Élias souhaitait y retrouver quelqu'un, une jeune femme sympathique mais avec qui je n'ai pas échangé plus de quelques mots. J'aurai pu ne pas le suivre mais...pour être honnête, je n'ai nul part où aller. Pas d'idées, mais surtout pas d'envies particulières.
Je me sens perdu. Comme si ma vie reprend enfin , mais que c'est trop tard, que je ne sais pas par où commencer. Même qu'il n'y a rien à commencer, rien à vivre, surtout avec ce mal être constant, ces souvenirs qui me hantent et cette envie de tout foutre en l'air.

Pour le moment , on loge dans l'auberge, là on peut. Ça coûte un certain prix , mais Élias ayant récupéré l'argent du Conseil , on a tout ce qu'il nous faut. Le truc, c'est que je n'ai pas envie de dépendre de mon frère. Je me suis débrouillé seul pendant des années, et il n'est pas question que je vive à son crochet.
J'ai encore du mal à me faire à tout ça, à son retour, à tout ce qu'on a fait cette année.
J'ai besoin de temps, et d'indépendance.

***

Le marin , plutôt costaud, qui me fait face me regarde d'un drôle d'air. Comme si il se méfait de moi. Où plutôt qu'il doute de mes capacités. Oui , on dirait que c'est davantage ça. Je croise mes bras sur mon torse :

"Et vous comptez rester dans le coin un moment ? Je n'ai pas envie d'avoir un bras en plus seulement pour quelques pauvres jours."

"Je vais rester plusieurs mois , au minimum. Quant à la suite, je ne peux pas garantir." , je soupire en détournant le regard vers les bateaux de marchandises qui se trouvent derrière lui.

"Mais , vous ne voulez pas partir en mer ?"

"Non , j'aimerais travailler au port."

Le marin se gratte la barbe de longues secondes , à croire que ça l'aide à réfléchir. De mon côté, ça a plus tendance à m'énerver qu'autre chose.

"Vous avez l'air d'être fort. Vous pourriez aider à l'entretien des bateaux et à décharger les marchandises pour les commerçants. Vous n'avez pas le vertige ? Il faut parfois monter jusqu'en haut du mat." , il me propose finalement.
Bah voilà. C'était si dur d'accepter de donner du travail ?

"Ça me va. La hauteur ne me pose aucun problème."

"Parfait. Soyez là à l'aube dans deux jours." , qu'il me dit en commençant déjà à s'éloigner.

"Pourquoi pas demain ?" , je demande étonné.

"Ah , c'est vrai vous venez d'arriver. Demain , le royaume célèbre les fiançailles de la Princesse. De grandes festivités sont prévues."

Je ne pose pas plus de question, mais je suis interpellé.
Arendelle a décidément changé de manière assez spéciale...
Dans quel autre royaume le peuple est-il invité aux fiançailles de ses souverrains ?

***

Le village est en fête. De la musique , de la danse , de la nourriture...et tout cela gratuitement. Je n'ai jamais vu ça. Et pourtant, j'ai voyagé dans un bon paquet de royaumes , de contrées. Malgré le soir qui tombe doucement, la plupart des habitants semblent être là et rester festif.

Je ne suis pas d'humeur à me réjouir.
En fait , je ne sais pas vraiment pourquoi je suis venu. Sûrement car ça paraissait moins morne que de rester à l'auberge.

Un marchand essaie de me refiler ses tranches de lutefisk, mais très honnêtement, on dirait davantage du poisson pourri que la spécialité d'Arendelle. Je retiens une moue dégoûtée pour ne pas vexer l'homme , et refuse poliment avant de continuer mon chemin.

Je suis perdu dans mes pensées. Je me demande où j'en serai si Élias ne m'avait pas retrouvé et proposé d'éliminer le Conseil , ou ce qui se serait passé si il y a des années, j'avais refuser de tuer Freya.

Des interrogations qui me hantent, qui m'aveuglent un certain temps, suffisamment pour bousculer une personne. J'avais l'intention de m'excuser immédiatement et de reprendre mon chemin, mais je constate qu'il s'agit de la Reine , protégée par l'un des gardes les plus con que j'ai vu de ma vie. Ça me coupe l'envie de m'excuser.
Je ne regarde pas la Reine des Glaces , mais plutôt ce fameux garde , avec un léger sourire en coin , une moue provocatrice , agacé :
I know I must try to live before I die. Ft Elsy Tumblr_inline_pn5enyVVV11s6eco5_250 :y:

"Eh bien faites. Dans ce cas , j'imagine que vous avez l'habitude de pendre les gens , pour votre "bien aimé Reine" ? Vous avez la violence et la stupidité facile ici." , que je réplique sans me laisser démonter.

Après tout ce que j'ai vécu, ce n'est certainement pas un petit garde de rien du tout qui va me faire peur. Je pourrais le tuer à mains nues qu'il s'en rendrait même pas compte...Enfin , je me ferais buter par les autres, mais ça, c'est un détail.
J'essaie de ne pas m'énerver davantage. Ça ne sert à rien , bien que ce soit drôle de voir le visage du soldat se tordre de colère.

Je tourne enfin mon regard vers la souveraine quand elle prend la parole. Et là...
Je me sens tout drôle. Comme si en un instant, les moments précédents étaient effacés pour que je ne remarque plus que la jeune femme. Il ne me faut pas beaucoup de temps pour la trouver magnifique, charismatique, et être accroché à son regard :

"Ce n'est rien. J'aurais pu être plus attentif. Je vous prie de m'excuser également." , petit silence où je n'arrive pas à quitter ses prunelles bleues avant de me reprendre : "Aïden. Je m'appelle Aïden , votre Majesté." , je réponds toujours hypnotisé, ayant tout de même la présence d'esprit de ne pas formuler mon nom de famille. Sait-on jamais.

Il se passe encore un temps , avant que la Reine ne soit pressée par ses gardes de continuer son chemin. Je suis un brin déçu. Elle ne ressemble pas à la description que j'en ai entendu , ni aux aprioris d'Elias. J'ai soudain eu envie de lui parler de mes pouvoirs, mais avec sa garde autour d'elle, ce n'était plus vraiment possible.

***


Une bonne heure plus tard, les festivités sont désormais bien lancées. La nuit est tombée mais la place du village est éclairée par des lanternes. C'est magnifique : ce jeu de lumières, ces sourires...

Je suis adossé contre un mur un peu en retrait de la foule , alors que plusieurs danses s'enchaînent depuis que la princesse Anna et son fiancé sont arrivés. Les futurs mariés échangent de partenaires que ce soit des nobles ou de simple habitants , et pour être honnête ça fait chaud au cœur de voir ça.
Bon , ça ne changera pas mon point de vue global sur la royauté, ni ma méfiance envers les souverrains d'Arendelle.

Je tourne la tête vers la droite , en sentant mes pouvoirs réagir en moi. J'y découvre la Reine sans ses gardes cette fois , je les vois quelques mètres plus loin. Je ressens à nouveau cette attirance étrange, je remarque encore une fois sa beauté. Malgré moi je lui adresse un petit sourire :

"Majesté. Il semble que nous ayons du mal à nous éviter ce soir..." , peut être trop familier face à une Reine. Mais , je m'en fous. Je ne suis pas faux ou hypocrite. "La fête est belle. Vous devez être heureuse pour votre sœur. Les mariages d'amour sont rares." , je l'observe un instant avant d'ajouter : "Vous allez bien ? Vous avez l'air pâle." , à moins que ce ne soit son teint habituel.


(Pour la petite ambiance, la musique :) )
titekaori
Messages : 2560
Date d'inscription : 31/01/2019
Région : Les Hauts de France
Crédits : (c) google image (avatar & gifs profil/signature)

Univers fétiche : City, Science-Fiction et Fantastique. (Si possible dans un contexte inventé, j'y suis plus à mon aise)
Préférence de jeu : Femme
flower
https://www.letempsdunrp.com/t2809-mes-multiples-personnalites-sur-ltdrp https://www.letempsdunrp.com/t2787-mon-repertoire-de-rps-oui-je-suis-vachement-originale-dans-le-titre https://www.letempsdunrp.com/t3703-m-pas-cheres-pas-cheres-les-p-tites-idees-de-rp-1-6 https://www.letempsdunrp.com/t2780-l-ecriture-est-parole-et-silence-a-la-fois-denys-gagnon
titekaori
Ven 24 Sep - 19:24
c7253f8cfa7c107260233e1d0749065f0c3dc600.png
Elsa
J'ai 23 ans et je vis à Arendelle. Dans la vie, je suis reine et je m'en sors confortablement, même si je remets toujours en doute ma légitimité à être aussi jeune sur le trône. Sinon, grâce à ma volonté ainsi que ma santé, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, je dirais. Je protège mon peuple de mon pouvoir, en conservant une maîtrise de mes émotions, ainsi que le coeur d'un inconnu, en lui évitant de pleurer ma mort prochaine.

I know I must try to live before I die. Ft Elsy Original
Elle est souveraine depuis deux ans. Malgré ces deux années, elle doute énormément sur ses qualités de reine, ainsi que sa légitimité à être au pouvoir. + Elle est très proche d'Anna et Kristoff. C'est eux qui lui permettent encore de sourire. + Elle ne connait pas l'amour. Elle réfute totalement l'idée de se laisser aller à un tel sentiment, craignant toujours que ces émotions vives puissent lui faire perdre le contrôle de son pouvoir, et ainsi replonger Arendelle dans un hiver éternel. Et si cette condition ne suffisait pas à la convaincre, son état de santé l'aurait tout de même encouragé à prendre cette décision. Et pour cause : Elsa souffre de la tuberculose, dans une forme non contagieuse, et ces jours lui sont comptés. + Jusqu'au jour de sa mort, seules les intérêts de la future souveraine d'Arendelle, Anna, sont sa priorité, quitte à vivre dans le mensonge.
I know I must try to live before I die. Ft Elsy A20bfdcb7b2431316ab4df05533fc3b878e2fa34


Elle Fanning - Prophetic Moses
Je... Je suis confuse. Je comprends aisément l’ardence de mon sujet face à ma garde royale, ô combien justifiée, bien que j’ignore totalement les motivations qu’il possède à profaner de telles calomnies sur la justice de mon Royaume.  

Arendelle aurait-elle véritablement la réputation d’être aussi cruelle, avec ceux qui manquent au règlement ?  

Je ne saurai le dire.  

J’ai toujours eu le sentiment que mes pouvoirs erronés la vision de mon règne dans le reste du monde ; mais je n’osais imaginer que cela puisse aller à de telles extrémités.  

Est-il un simple vagabond, en escale dans mon Royaume ?  

Je l’envisage sérieusement, tandis que mon cœur s’étreint de tristesse dans ma poitrine.  

Ce n’est pas logique.  

Ce n’est pas normal.  

Une souveraine ne doit nullement se sentir affectée par les propos tenus par l’un de ses... sujets. Mais... je ne parviens pas à me ressaisir. Comme je ne parviens nullement à me soustraire à ses prunelles bleutées, ainsi qu’au battement de cœur effréné qu’elles provoquent en mon sein.  

Est-il sorcier ?  

Il semblerait. Il émane de lui une magie que je ne connais que trop bien.  

Est-il... comme moi ?  

C'est impossible. Nul n’est comme moi, en ce monde. Je suis l’unique être à souffrir de cette malédiction qui m’étreint, et je chasse toute pensée qui tenterait de me convaincre du contraire.  

C’est fort simple, du reste : il me bouleverse parce qu’il est beau garçon, uniquement. Et cela est plus qu’inconvenant pour mon titre.  

“_ Je vous fais grâce, Aïden. Je souffle à mon tour, un sourire charmant sur mes lèvres. _ Comme je vous le disais précédemment, je manquais moi-même d’attention à mes pas, et je suis autant responsable que vous dans notre collision.

Je pourrais m’aventurer à lui demander de plus amples détails sur sa vision de la justice d’Arendelle, mais ma garde me presse de reprendre mon chemin.  

Pour ma sécurité, à ce qu’elle m’annonce.  

Je ne saurai remettre en doute ce fait. Toutefois, je prends le temps de saluer mon convive, le cœur pincé par le regret de devoir déjà le quitter.  

“_ Je vous souhaite une excellente soirée, Aïden.

Je jette ensuite un ultime regard en sa direction, lorsqu’il se trouve dos à moi, puis reprend le cours de ma soirée, la tête emplie de nouvelles pensées.

Une heure plus tard

Je me sens particulièrement ridicule. Aussi naïve et rêveuse que ne peut l’être ma cadette, tournoyant sur la piste de danse.  

Pourquoi suis-je tant obséder par cet inconnu ?  

M’aurait-il lancé un sortilège ?  

Je ne suis pas assez stupide pour croire une théorie aussi farfelue. Je suis victime de ce sentiment grostesque qui unie les âmes, là où je ne puis me permettre de l’être.  

Qu’adviendrait-il du Royaume, de cet homme ?  

[…]

Ridicule. Je parle comme si notre relation était un fait établi, alors que je suis assurée qu’il tournoie au son de la musique, en compagnie d’une charmante villageoise, aux bras desquels il efface notre brève entrevu.  

Pourquoi suis-je ainsi, d’ailleurs ?  

Pourquoi suis-je toujours autant confuse, autant que bouleversé par cette magie que je sens gronder jusque dans mes veines ?  

Je tente de rejeter la faute sur mes pouvoirs, incontrôlables lorsque la maladie me diminue, quand une voix masculine me sort de mes questionnements.  

C’est Lui ?  

Que fait-il ici ?

Pourquoi ne danse-t-il pas, tel qu’il me plaisait de l’imaginer ?  

La fête est belle, en effet. Comme l’univers semble vouloir nous mettre sur le chemin de l’autre. Mais pourquoi s’inquiète-t-il de ma pâleur, de mon état de santé ?  

Est-ce vraiment si visible que je suis éreinté ?  

Anna a-t-elle elle-même la possibilité de me voir si amoindri ?  

Je tente de ne pas céder à la panique, particulièrement lorsque je sens le bout de mes doigts se geler.  

“_ Je... En effet. Arendelle ne m’a jamais semblé aussi petit qu’en cette soirée. Je confirme, lui offrant un sourire se voulant apaisé, amusé. _ Tout va bien, du reste. N’ayez crainte. Je suis en excellente santé. Quant à ma pâleur, elle est on-ne-peut-plus naturelle croyez-moi.

Est-ce que cela confirme son statut d’étranger ? Je ne peux demeurer dans l’inconnu plus longuement.  

“_ Vous le sauriez si vous étiez originaire d’Arendelle, d'ailleurs. Mais vous ne l’êtes pas ? Ai-je tort ?

Je demande à la suite, charmante, me perdant à nouveau dans ses prunelles bleutées, sa magie si enivrante.


@Elsy


I know I must try to live before I die. Ft Elsy 20031610251624541716691375
La route ? Là où on va il n'y a pas... de route.


MES PERSONNAGES
Elsy
Messages : 1318
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : /

Univers fétiche : SF
Préférence de jeu : Homme
vol de nez
Elsy
Lun 27 Sep - 19:48
fgcf.png
Aïden

J'ai 23 ans et je vis à Arendelle , sans être sûr d'y rester. Dans la vie, je suis un ancien assassin , j'enchaîne les petits emplois pour gagner ma vie et je ne sais pas si je pourrais un jour retrouver une vie normale. Sinon, en raison de mes erreurs passées, je suis célibataire, et je le vis sans trop vouloir y penser.
I know I must try to live before I die. Ft Elsy Tumblr_o21x8j5DM01tsjdnao1_250


☆ Aïden devient assassin par la force des choses, à ses 15 ans. Évoluant dans un monde désormais plus que cruel , sa personnalité change. Une partie de lui meurt avec chacune de ses victimes. Durant cette période, il se fait appeler Shadow.
☆ Son premier amour était Freya une autre assassin. Elle s'est rebellé contre leurs maîtres et en a payé le prix fort. Shadow dut l'exécuter. Un souvenirs, des regrets, qui le hantent encore violemment.
☆ Depuis sa naissance , il a un don pour contrôler un étrange feu à la couleure violette. Il ne connaît pas les origines de ses pouvoirs qui lui ont si souvent sauvé la vie.
☆ Peu avant ses 23 ans , il découvre que son grand frère Élias est toujours en vie et haut placé dans l'organisation des assassins. Grâce à un stratagème bien rodé et risqué , les deux hommes éliminent chaque membre du Conseil durant plusieurs mois.
☆ Désormais libéré de ses chaînes, Aïden se sent plus que perdu. Sans but et seul. Il décide de suivre son frère qui désire rejoindre quelqu'un à leur royaume natal. Après tout , que peut-il faire d'autre ? Peut-il seulement guérir ?
I know I must try to live before I die. Ft Elsy Tumblr_inline_pn5exj2F0U1s6eco5_250


Zac Efron(c)TheWhole9
Cette Reine s'était montrée plutôt aimable toute à l'heure , surtout que je ne lui ai pas vraiment manifesté le respect dû à son rang. Je ne compte pas commencer à m'incliner devant toutes les personnes qui ont eu la chance de naître dans une haute famille...
Je ne me suis pas montré désagréable pour autant envers elle , et même si je peux paraître un brin familier en ce moment , je ne le suis toujours pas. Du moins , pas volontairement.
Cela dit , je me demande pourquoi j'ai pris la peine de relancer une conversation entre nous deux. Il y a cette étrange attirance , une certaine familiarité , mais au delà de ça ?

Je ne veux pas avoir à faire à elle ou à quelconque membre de sa famille. Je ne peux pas m'empêcher de me rappeller sans cesse que c'est à cause de son père , mais plus largement de beaucoup de nobles en ce monde , que j'ai perdu 8 années de ma vie. 8 années où j'ai perdu mon âme , mon esprit , et l'humanité qu'il me restait. Des souvenirs impossibles à effacer , à ignorer , tout cela parce qu'un seul homme a décidé de décimer l'ensemble de ma famille.

Malgré elle , la femme qui me fait face a l'air de ressembler à son père . Comment interpréter autrement l'attitude de ses gardes ? Ils étaient prêts à me pendre pour le simple crime de l'avoir bousculé.
Quelle genre de Reine donne cet ordre à ses soldats ?
Mais surtout , si ce sont vraiment ses ordres , pourquoi réagir de manière si douce , par la suite ?

Je suis complètement perdu. Encore davantage quand mes pouvoirs se font ressentir à ses mots. Ils ont réagit à sa présence , au son de sa voix.
Pourquoi donc ?
Bien sûr, je connais ses pouvoirs , ils ne sont un secret pour personne. Cela dit , je ne pensais pas que je ressentirai physiquement ce point commun entre nous deux.
Si je le ressens , elle le ressent aussi.
Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Je ne veux pas que mes pouvoirs soient connus , repérés , me cause du tord...ou à Elias.

Je dois pourtant revenir à moi pour lui répondre, et ne pas seulement rester muet , statique. Quand je croise son regard à nouveau , une partie de ma crainte disparaît , et je souris assez naturellement. Ainsi , le teint de sa peau est naturel.
D'accord. Pâle comme la neige ? Je ne sais pas si cela est ridicule ou parfaitement logique.

"Navré que vous deviez à nouveau supporter ma présence." , je réponds finalement, surpris moi même de me sentir détendu en sa compagnie. "Me voilà rassuré quant à votre santé."

Ses prunelles s'accrochent aux miennes. Je résiste quelques secondes , craignant qu'elle ne m'ai jeté un sort ou que sais-je encore.
Je me laisse finalement aller à me perdre dans son regard pendant un bref instant. Elle est belle c'est indéniable. Sans oublier cette étrange connexion.

Néanmoins , je reste toujours sur mes gardes , revenant brusquement à la réalité quand elle me pose une question. Après toutes ces années à craindre d'être poignardé dans le dos , de mourir à chaque instant si ma couverture était découverte , je ne peux m'empêcher d'avoir un instant de panique. Rapide , mais tout de même.

"Je..." , bordel Aïden , reprends toi ! "À vrai dire , si , je suis originaire d'Arendelle. Je suis né ici mais...j'ai dû partir il y a de cela plusieurs années. L'envie de retrouver mes terres natales s'est fait ressentir il y a peu pour mon frère et moi. Je ne vous avais donc effectivement jamais rencontré avant aujourd'hui." , je choisis d'être honnête ,sans pour autant dire l'entière vérité. Je ne peux pas déballer ça comme un rien , à moins de réellement avoir envie de finir au bout d'une corde.

"Mais j'ai entendu parler de vous." , je rajoute quelque instants plus tard avec un sourire en coin , un peu moqueur , ma personnalité refaisant petit à petit surface en sa présence, ce qui est aussi déstabilisant. "J'étais plutôt surpris par la virulence de votre garde...sans oublier le fait qu'ils semblent vous avoir abandonné désormais." , je fais remarquer. Enfin , elle est sûrement capable de se débrouiller toute seule avec ses pouvoirs de glace , non ?

"D'ailleurs vous ne profitez pas de ce moment de liberté pour danser ?" , je demande , presque avec un air de défi, quittant brièvement son regard pour remarquer sa jeune sœur plutôt active au centre de la piste.


I know I must try to live before I die. Ft Elsy 9e38ee29f742895f78b842f01a0ce73aea85a3e4
《I need you.》
Contenu sponsorisé
I know I must try to live before I die. Ft Elsy
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I live, I die, I live again [Mad Max Fury Road]
» LIVE, DIE, FORGET, REPEAT.
» " You have to die a few times before you can really live."
» (CHOUCHOUTE) i can't live without you.
» continue to live (.ALWAYS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Côté RP :: Ceux qui sont abandonnés-
Sauter vers: