Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

Partagez
 
 
 

 Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

livio10.jpg
Livio Fibonacci
J'ai 34 ans et je vis à Nantes, depuis maintenant 3 ans maintenant. Dans la vie, je suis un ancien militaire, reconverti depuis 3 ans en Lieutenant de Police. Et je m'en sors aussi bien que possible, pour un mec qui a entrevu l'Enfer et qui bosse malgré tout dans la Police ! Sinon, ma vie est en plein changement... Je suis en train de mettre fin à une relation d'un an déjà avec Christine Morel, alors que nous parlions même de mariage... Je me suis épris de Dylan, son fils, dont elle m'avait caché l'existence... Alors... Je suis en pleine rupture, mais déjà en couple !

zhjc.gif
Abandonné à la naissance - A vivoté de maison d'accueil en familles adoptives, jusqu'à ses 10 ans - Enfant trop turbulent pour être adopté - A été retrouvé par ses grands-parents maternels à ses 11 ans, qui lui ont expliqués la vérité sur son passé - S'est trouvé une certaine stabilité dans le monde militaire - A été officier de l'Armée de Terre pendant 6 ans - Est devenu Lieutenant de Police peu après que sa carrière initiale ait implosée.
[Plus de détails ici]

6aru.gif
Râleur - Grognon - Sportif - Peu bavard - Protecteur - Observateur - Autoritaire - Grande gueule/trop honnête -Cynique - Fait difficilement confiance - Est littéralement entouré par des murailles pour se protéger des autres.

wrvj.gif
"Dans l'algèbre comme dans la police, il faut identifier X."


Shinya Kōgami :copyright: ??
C’est par un fin sourire que je salue la remarque de Dylan, qui abonde dans mon sens. Déjà, prendre un 1er chien, et un appartement, et on verra plus tard pour le reste ! Il faudrait peut-être qu’on se mette d’accord sur une race qui nous plairait à tous les deux… Mais je n’ai pas le temps d’aborder le sujet, que Dylan s’empare de mes lèvres. Pour ma plus grande surprise. Même si c’est avec prudence. Mais disons que… Depuis que cette enflure a tenté d’abuser de lui, c’est bien la 1ère fois qu’il amorce un baiser. Je suis donc un peu lent à réagir, mais ça s’explique tant par ma surprise, que par ma peur de « brusquer » Dylan. Je sais me retenir, là n’est pas le problème, mais j’ai pas envie de le mettre mal à l’aise pour autant ! Constatant que le blond ne tente pas de s’éloigner, une poignée de secondes après le début du baiser, je finis par le lui rendre.

Et là… J’avoue que je m’emballe peut-être un peu, car me voilà à rapprocher Dylan de moi, au point de le faire presque s’asseoir sur moi. Bon, en même temps, comprenez-moi… J’ai eu vraiment peur, ce matin. Peur de le perdre, comme Dylan a peur de me perdre à cause des récents événements. Mais pour autant, je ne vais pas plus loin. Je me contente de lui rendre son baiser avec un peu plus d’intensité. Peut-être avec un brin de possessivité, mais ça, c’est dans mon caractère, j’y peux rien. Il est là, il va bien. Zen, Livio !, tenté-je de me raisonner. C’est un peu compliqué, avec Dylan dans mes bras. Et puis bon, on est encore un jeune couple, alors évidemment, il y a sans doute beaucoup trop d’alchimie entre nous, à laquelle il est difficile de résister. Plus que pour un couple qui est ensemble depuis de très longs mois ou de longues années ! « Je savais pas que tu serais autant emballé par l’idée d’avoir un chien ! », plaisanté-je, mettant un terme à notre baiser. Un peu de sagesse ! Bon, sans doute pas tant que ça, mes lèvres se nichent finalement au creux de sa nuque. Et à la différence de nos étreintes « d’avant », je m’efforce de ne pas le serrer trop fort contre moi. Pour ne pas lui rappeler…. Vous savez quoi…. Ouais, ça, je crois que ça restera dans ma tête, un long moment. C’est aussi pour ça que je m’efforce de ne pas trop déraper. Alors que… Vous savez quoi… En même temps : on vient à peine d’emménager ensemble, après s’être vu très peu !



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Féminin MESSAGES : 368
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4413-presentation-de-mon-personnage-luciole#91731
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

mini_210621093050945451.jpg
Dylan Morel
J'ai 25 ans et je vis dans mon propre appartement à Nantes. Dans la vie, je termine ma dernière année d’étudiant en médecine. Sinon, grâce à ma chance, j’ai rencontré Livio et… Je suis tombé amoureux !



Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 53749

Quand Dylan est né, il s'est retrouvé face à deux visages bien différents : le paternel, plein d'amour et de joie et le maternel... plein de déception d'avoir eu un fils et non pas une fille. Tout naturellement, le petit garçon s'est donc accroché à l'amour paternel, qui lui offrait tout ce dont il avait besoin et lui permettant de supporter le rejet maternel.

Mais durant son enfance, une maladie grave a été diagnostiqué à son père. Il fallait tenter une opération, sans quoi... le résultat serait fatal. Seulement, les médecins avaient surestimé l'état du père de famille, il était trop faible pour supporter l'anesthésie et pendant l'opération, son cœur s'arrêta de battre. Dylan avait 10 ans.

Depuis lors, il se retrouve uniquement face à l'indifférence de sa mère, qui refusait de voir les véritables qualités de son fils. Et pourtant, ses professeurs ont bien tenté de la prévenir que son petit garçon était un surdoué, que ses capacités dépassaient largement celles des autres enfants de son âge, mais en plein deuil, avec des problèmes professionnels qui s'empilaient, elle a refusé d'en prendre compte, pensant que si l'école insistait sur son fils, c'était parce qu'il ne créait que des problèmes. A ses yeux, il est donc resté un garçon difficile, quoiqu'il fasse.

Dylan a donc cessé d'aller vers cette mère indigne et s'est retranché dans un mutisme régulier, se concentrant uniquement sur son but : devenir médecin et plus particulièrement dans la chirurgie. Si la vue d'un bloc, après le choc de la mort d'un père, aurait pu en effrayer plus d'un, ce ne fut pas son cas. Si il pouvait sauver la vie du père de quelqu'un d'autre, alors qu'il n'a rien pu faire pour le sien, ce serait le plus beau des cadeaux !

En travaillant à côté dans un bar pour pouvoir payer ses études en toute autonomie (sa mère n'est même pas au courant de son projet), il a entamé les longues études de 12 ans pour pouvoir atteindre son but. Actuellement, il est rendu à sa 8ème année et complète sa formation dans un stage continu au sein d'une clinique principale de Nantes, située précisément à Hôtel Dieu, à proximité de la grande ville bien connue du nom de Commerce.

Avec la rencontre de Livio, les choses ont commencé à prendre une tournure inattendue. Ils se sont attachés l’un à l’autre, et sont même tombés amoureux. Une fois que la difficulté de cette situation sera passée… Souhaitons-leur une vie pleine d’amour !

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 8ced5112ac796fc560740deae75535e2
Sa couleur : #0099ff


:copyright:️️ avengedinchains


Malgré ses lèvres déposées au creux de mon cou, malgré les récents évènements, je sens une pointe de frustration à l'achèvement de ce baiser. Je comprends qu'il veut me protéger, ne pas aller trop loin, de peur de me blesser. Mon invitation n'a pas été assez claire ? Ou peut-être que j'en demande trop et que, effectivement, mieux vaudrait attendre encore un peu ? Je ne sais pas trop, je suis déjà un peu enflammé, là, alors...

" Ce n'est pas l'idée du chien, qui me fait cet effet... "

Il a dit ça sur le ton de la plaisanterie, alors je sais bien qu'il s'en doute. Je me colle encore un peu plus à lui, jusqu'à ce que ça ne soit plus possible. De ce fait, c'est moi qui ai rompu la distance en m'asseyant directement sur Livio. Je devrais peut-être suivre son exemple, me montrer sage, mais je n'y parviens pas. Ca faisait longtemps que l'on ne s'était pas retrouvé tout seul tous les deux, et...

Cette situation serait probablement arrivée bien plus tôt s'il n'y avait pas eu l'intervention de Lucien. Peut-être aussi que c'est la faiblesse de ma jeunesse qui veut ça. Qui sait ? Quoiqu'il en soit, je n'arrive pas à m'empêcher d'attraper doucement ses mains pour les glisser tout aussi en douceur sur ma peau, directement sous mon t-shirt. Ouaip, je suis vraiment, vraiment faible !

Désolé pour le film lancé, mais là, je ne peux clairement plus me concentrer dessus ! Déjà que j'avais du mal à m'y intéresser au début, là, c'est encore pire !


Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

livio10.jpg
Livio Fibonacci
J'ai 34 ans et je vis à Nantes, depuis maintenant 3 ans maintenant. Dans la vie, je suis un ancien militaire, reconverti depuis 3 ans en Lieutenant de Police. Et je m'en sors aussi bien que possible, pour un mec qui a entrevu l'Enfer et qui bosse malgré tout dans la Police ! Sinon, ma vie est en plein changement... Je suis en train de mettre fin à une relation d'un an déjà avec Christine Morel, alors que nous parlions même de mariage... Je me suis épris de Dylan, son fils, dont elle m'avait caché l'existence... Alors... Je suis en pleine rupture, mais déjà en couple !

zhjc.gif
Abandonné à la naissance - A vivoté de maison d'accueil en familles adoptives, jusqu'à ses 10 ans - Enfant trop turbulent pour être adopté - A été retrouvé par ses grands-parents maternels à ses 11 ans, qui lui ont expliqués la vérité sur son passé - S'est trouvé une certaine stabilité dans le monde militaire - A été officier de l'Armée de Terre pendant 6 ans - Est devenu Lieutenant de Police peu après que sa carrière initiale ait implosée.
[Plus de détails ici]

6aru.gif
Râleur - Grognon - Sportif - Peu bavard - Protecteur - Observateur - Autoritaire - Grande gueule/trop honnête -Cynique - Fait difficilement confiance - Est littéralement entouré par des murailles pour se protéger des autres.

wrvj.gif
"Dans l'algèbre comme dans la police, il faut identifier X."


Shinya Kōgami :copyright: ??
Mon dieu, il va me rendre fou !, ronchonné-je mentalement alors qu’il glisse mes mains sous son t-shirt. « Dommage, je songeais à accepter ton idée de prendre un 2nd chien ! », dis-je, avec un fond d’amusement dans ma voix, bien enfoui sous une chappe de désir. Oui, si Dylan est faible, il sait bien me rendre tout autant faible ! Je n’attends pas la moindre réponse de la part du blond, l’embrassant de nouveau. Ce baiser n’est interrompu que pour lui retirer son t-shirt : bien plus pratique pour partir de nouveau à la conquête de sa peau, je trouve ! Avec douceur, mes mains glissent sur son dos et son torse, comme pour lui faire oublier que quelques heures plus tôt, un autre homme tentait de le caresser et de le forcer à se donner à lui. J’ai aussi besoin d’oublier ça. Enfin, non, pas de l’oublier, mais de passer à autre chose. Ca n’est pas le genre de trucs qu’on peut oublier, même sans avoir été la victime…. Du moins, pas quand on a vu la personne qu'on aime, subir une telle chose !

Lentement, et en l’embrassant, je le fais basculer, de manière à ce qu’il soit allongé sur le canapé, et me position au-dessus de lui. J’avoue que sur le coup, je ne pense pas forcément au fait que cette position peut lui rappeler de forts mauvais souvenirs. Un peu trop pris dans le feu de l’action, ne m’en voulez pas ! Mais contrairement à l’autre enflure, je n’entrave en rien les mouvements de Dylan. Je me redresse partiellement, pour retirer mon t-shirt, ayant comme une légère envie que les mains du blondinet puissent à leur tour, se perdre sur ma peau. OK, on risque pas d’être très sages, ce soir. Navré pour Netflix et son film qui n’aura pas de spectateurs, ce soir, dans cet appartement… Enfin ça, c'est seulement si Dylan ne me repousse pas, ce qui reste une possibilité qui me hante, dans un recoin de mon esprit. Une partie de moi se prépare déjà à vivre une telle frustration, mais cette partie est bien infime, je l'admet ! Je préfère ne pas y penser. Et mon cerveau a du mal à se concentrer sur autre chose, actuellement ! On se demande pourquoi !



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Féminin MESSAGES : 368
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4413-presentation-de-mon-personnage-luciole#91731
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

mini_210621093050945451.jpg
Dylan Morel
J'ai 25 ans et je vis dans mon propre appartement à Nantes. Dans la vie, je termine ma dernière année d’étudiant en médecine. Sinon, grâce à ma chance, j’ai rencontré Livio et… Je suis tombé amoureux !



Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 53749

Quand Dylan est né, il s'est retrouvé face à deux visages bien différents : le paternel, plein d'amour et de joie et le maternel... plein de déception d'avoir eu un fils et non pas une fille. Tout naturellement, le petit garçon s'est donc accroché à l'amour paternel, qui lui offrait tout ce dont il avait besoin et lui permettant de supporter le rejet maternel.

Mais durant son enfance, une maladie grave a été diagnostiqué à son père. Il fallait tenter une opération, sans quoi... le résultat serait fatal. Seulement, les médecins avaient surestimé l'état du père de famille, il était trop faible pour supporter l'anesthésie et pendant l'opération, son cœur s'arrêta de battre. Dylan avait 10 ans.

Depuis lors, il se retrouve uniquement face à l'indifférence de sa mère, qui refusait de voir les véritables qualités de son fils. Et pourtant, ses professeurs ont bien tenté de la prévenir que son petit garçon était un surdoué, que ses capacités dépassaient largement celles des autres enfants de son âge, mais en plein deuil, avec des problèmes professionnels qui s'empilaient, elle a refusé d'en prendre compte, pensant que si l'école insistait sur son fils, c'était parce qu'il ne créait que des problèmes. A ses yeux, il est donc resté un garçon difficile, quoiqu'il fasse.

Dylan a donc cessé d'aller vers cette mère indigne et s'est retranché dans un mutisme régulier, se concentrant uniquement sur son but : devenir médecin et plus particulièrement dans la chirurgie. Si la vue d'un bloc, après le choc de la mort d'un père, aurait pu en effrayer plus d'un, ce ne fut pas son cas. Si il pouvait sauver la vie du père de quelqu'un d'autre, alors qu'il n'a rien pu faire pour le sien, ce serait le plus beau des cadeaux !

En travaillant à côté dans un bar pour pouvoir payer ses études en toute autonomie (sa mère n'est même pas au courant de son projet), il a entamé les longues études de 12 ans pour pouvoir atteindre son but. Actuellement, il est rendu à sa 8ème année et complète sa formation dans un stage continu au sein d'une clinique principale de Nantes, située précisément à Hôtel Dieu, à proximité de la grande ville bien connue du nom de Commerce.

Avec la rencontre de Livio, les choses ont commencé à prendre une tournure inattendue. Ils se sont attachés l’un à l’autre, et sont même tombés amoureux. Une fois que la difficulté de cette situation sera passée… Souhaitons-leur une vie pleine d’amour !

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 8ced5112ac796fc560740deae75535e2
Sa couleur : #0099ff


:copyright:️️ avengedinchains


Je n'ai pas eu le temps de répondre quoi que ce soit - mais est-ce que j'en avais vraiment l'envie ? - que mes lèvres sont déjà prises à nouveau. Mon t-shirt est retiré, ses mains deviennent un peu plus baladeuses alors que quelques minutes avant, il se retenait. Dites... Vous croyez que j'ai une mauvaise influence pour certaines choses, moi aussi ? En tout cas, là, c'est bel et bien moi qui l'est entraîné là-dedans, bien que, évidemment, ça ne me déplais pas !

Basculé sur le canapé, avec Livio au-dessus, pendant un court instant, un mauvais flash a surgi de mon esprit. Moi non plus, jamais je ne pourrais oublier ça. Quoiqu'il en soit, j'ai secoué la tête pour le chasser de là. C'est Livio. Tout va bien. Et je ne suis même pas entravé, si je voulais le repousser, rien ne m'en empêcherait. Mais ce n'est pas dans mes projets, non !

Au contraire, à la place, ma main valide vient à son tour profiter de la peau offerte, d'abord sur son torse puis dans son dos. J'essaye d'y aller le plus doucement possible, parce que lui aussi a été blessé, quand même !

Lentement, elle remonte jusqu'à arriver un niveau de son cou. De là, je la pose doucement dans sa nuque pour l'attirer lentement vers moi et prendre ses lèvres à mon tour. Quand je stoppe doucement ce baiser au bout de quelques minutes, je plonge mes yeux dans les siens. Près à dire à nouveau deux mots que je n'ai pas réussi à dire plus tôt dans la journée.

" Je t'aime... Et j'arrive enfin à te le redire... "

J'esquisse un sourire ravi d'y être parvenu. C'est vrai, ce sont quand même deux mots importants, et pour moi, ne pas réussir à les dire à l'homme que j'aime, c'est une catastrophe !


Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

livio10.jpg
Livio Fibonacci
J'ai 34 ans et je vis à Nantes, depuis maintenant 3 ans maintenant. Dans la vie, je suis un ancien militaire, reconverti depuis 3 ans en Lieutenant de Police. Et je m'en sors aussi bien que possible, pour un mec qui a entrevu l'Enfer et qui bosse malgré tout dans la Police ! Sinon, ma vie est en plein changement... Je suis en train de mettre fin à une relation d'un an déjà avec Christine Morel, alors que nous parlions même de mariage... Je me suis épris de Dylan, son fils, dont elle m'avait caché l'existence... Alors... Je suis en pleine rupture, mais déjà en couple !

zhjc.gif
Abandonné à la naissance - A vivoté de maison d'accueil en familles adoptives, jusqu'à ses 10 ans - Enfant trop turbulent pour être adopté - A été retrouvé par ses grands-parents maternels à ses 11 ans, qui lui ont expliqués la vérité sur son passé - S'est trouvé une certaine stabilité dans le monde militaire - A été officier de l'Armée de Terre pendant 6 ans - Est devenu Lieutenant de Police peu après que sa carrière initiale ait implosée.
[Plus de détails ici]

6aru.gif
Râleur - Grognon - Sportif - Peu bavard - Protecteur - Observateur - Autoritaire - Grande gueule/trop honnête -Cynique - Fait difficilement confiance - Est littéralement entouré par des murailles pour se protéger des autres.

wrvj.gif
"Dans l'algèbre comme dans la police, il faut identifier X."


Shinya Kōgami :copyright: ??
OK, on se laisse quand même distraire un peu trop vite, vous trouvez pas ? C’est pas mon sourire – un peu niais – qui fleurit sur mes lèvres quand Dylan confesse de nouveau ses sentiments à mon égard, qui vont laisser à croire que j’éprouve un quelconque regret par rapport à ça. « Je t’aime aussi… », murmuré-je, avant de l’embrasser de nouveau et… au final, de lui prouver de manière plus physique, mes sentiments pour lui…

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

C’est un peu après le lever du jour, que je m’extirpe du lit – pensant qu’il faudra vraiment qu’on s’en prenne un plus grand prochainement ! – et vais me changer rapidement. Petite routine matinale : aller courir un peu, avant de prendre une bonne douche, et un petit-déjeuner, plus ou moins complet. Bien entendu, je me lève avec douceur, ne tenant pas à réveiller Dylan, à qui je laisse d’ailleurs un mot, afin qu’il ne s’inquiète pas, si jamais il se réveille d’ici à avant mon retour. Retour qui se fait une petite heure plus tard. J’ai fait un crochet par la boulangerie à proximité, afin d’acheter des croissants. En ouvrant la porte de l’appart’, je comprends que Dylan est visiblement réveillé – depuis quand ? Ca, je ne peux le deviner ! – car se fait entendre le bruit de l’eau coulant dans la douche. J’espère que je ne l’ai pas réveillé. Ou qu’il n’a pas paniquer, s’il s’est réveillé après moi !, songé-je, en sortant le nécessaire pour le petit-déjeuner. Et en découvrant avec plaisir que la cafetière est déjà en fonctionnement. « Salut ! Bien dormi ? », demandé-je à Dylan, quand, quelques minutes, il vient dans la cuisine. Et bien entendu, non sans l’avoir embrassé au préalable, afin de le saluer correctement. Oui, je sais, ma question est assez con, puisque j’ai dormi avec lui, mais j’avoue m’être endormi comme une masse, après… Vous savez quoi… A cause de la fatigue mentale accumulée les heures passées… De fait, je n’ai pas remarqué s’il avait bien dormi ou non. Je n’ai pas un sommeil lourd pourtant, mais tant qu’on ne s’amuse pas à remuer dans tous les sens à côté de moi, ni à jouer du tambour, je ne me réveille pas juste parce qu’on gigote un peu, ou qu’on se lève pour aller prendre l’air !

« Tu comptes faire quoi aujourd’hui, au fait ?  », demandé-je dans la foulée, m’installant à une chaise, et trempant un croissant dans ma tasse de café. « Je dois aller bosser, je ne pourrai pas rester avec toi. », fis-je savoir, un léger sourire aux lèvres. Je culpabilise encore de cette décision, mais je reste persuadé que c’est le mieux, pour lui comme pour moi, que ma routine se poursuive. Et en plus, je crains que ça ne joue pas en ma faveur, si je ne me présente pas au taf aujourd’hui. Non pas que je me soucie de ce qu’on pense de moi – encore que… je ne vais pas faire n’importe quoi sans raison ! – mais je préfère éviter d’empirer mon cas, sur lequel doivent d’ailleurs se pencher mes supérieurs. J’espère qu’aujourd’hui, ils se seront décidés quant à ce qu’ils comptent me donner comme éventuelle sanction. Et ce, en attendant que l’autre enfoiré ne porte plainte contre moi… D’ailleurs, ça, c’est un sujet qu’il me faudra aborder avec Dylan, mais plutôt pour voir si le blond tient ou non, à porter plainte contre son agresseur ! Hors de question que je sois le seul à payer pour les conneries de l'autre enflure, alors que celui-ci s'en tirera sans que la loi ne lui botte le cul ! D'autant plus que lui, contrairement à moi, risque de recommencer. Il n'est pas dans mes habitudes de casser la gueule à quiconque, et ce, même quand je travaille (là, je préfère plutôt les arrestations bien musclées, mes éventuelles envies de casser la gueule se retrouvant apaisées par les longues heures de sport qui ponctuent mon quotidien !).


y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Féminin MESSAGES : 368
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4413-presentation-de-mon-personnage-luciole#91731
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

mini_210621093050945451.jpg
Dylan Morel
J'ai 25 ans et je vis dans mon propre appartement à Nantes. Dans la vie, je termine ma dernière année d’étudiant en médecine. Sinon, grâce à ma chance, j’ai rencontré Livio et… Je suis tombé amoureux !



Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 53749

Quand Dylan est né, il s'est retrouvé face à deux visages bien différents : le paternel, plein d'amour et de joie et le maternel... plein de déception d'avoir eu un fils et non pas une fille. Tout naturellement, le petit garçon s'est donc accroché à l'amour paternel, qui lui offrait tout ce dont il avait besoin et lui permettant de supporter le rejet maternel.

Mais durant son enfance, une maladie grave a été diagnostiqué à son père. Il fallait tenter une opération, sans quoi... le résultat serait fatal. Seulement, les médecins avaient surestimé l'état du père de famille, il était trop faible pour supporter l'anesthésie et pendant l'opération, son cœur s'arrêta de battre. Dylan avait 10 ans.

Depuis lors, il se retrouve uniquement face à l'indifférence de sa mère, qui refusait de voir les véritables qualités de son fils. Et pourtant, ses professeurs ont bien tenté de la prévenir que son petit garçon était un surdoué, que ses capacités dépassaient largement celles des autres enfants de son âge, mais en plein deuil, avec des problèmes professionnels qui s'empilaient, elle a refusé d'en prendre compte, pensant que si l'école insistait sur son fils, c'était parce qu'il ne créait que des problèmes. A ses yeux, il est donc resté un garçon difficile, quoiqu'il fasse.

Dylan a donc cessé d'aller vers cette mère indigne et s'est retranché dans un mutisme régulier, se concentrant uniquement sur son but : devenir médecin et plus particulièrement dans la chirurgie. Si la vue d'un bloc, après le choc de la mort d'un père, aurait pu en effrayer plus d'un, ce ne fut pas son cas. Si il pouvait sauver la vie du père de quelqu'un d'autre, alors qu'il n'a rien pu faire pour le sien, ce serait le plus beau des cadeaux !

En travaillant à côté dans un bar pour pouvoir payer ses études en toute autonomie (sa mère n'est même pas au courant de son projet), il a entamé les longues études de 12 ans pour pouvoir atteindre son but. Actuellement, il est rendu à sa 8ème année et complète sa formation dans un stage continu au sein d'une clinique principale de Nantes, située précisément à Hôtel Dieu, à proximité de la grande ville bien connue du nom de Commerce.

Avec la rencontre de Livio, les choses ont commencé à prendre une tournure inattendue. Ils se sont attachés l’un à l’autre, et sont même tombés amoureux. Une fois que la difficulté de cette situation sera passée… Souhaitons-leur une vie pleine d’amour !

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 8ced5112ac796fc560740deae75535e2
Sa couleur : #0099ff


:copyright:️️ avengedinchains


Je me réveille à peu près trente minutes après Livio. En constatant que ce dernier n'est plus là. Je me redresse d'un coup, un peu paniqué sur le moment.

" Livio ? "

Je regarde partout autour de moi, jusqu'à repérer le petit mot qu'il m'a laissé. Ah, ouf, ok... Il est juste parti courir un peu. La frayeur, franchement ! A son retour, je lui aurais sans doute tiré les oreilles de m'avoir fait si peur, si on avait pas eu une nuit aussi agréable. Et j'entends par là, bien sûr, ce qu'on fait hier soir. Du coup, je n'en ai pas envie, de lui tirer les oreilles !

Je me suis levé à mon tour, mon premier réflexe étant d'aller allumer la cafetière pour que le café soit tout prêt quand il reviendra de son activité sportive et matinale. Une petite attention de ma part. Puis, j'ai filé à la douche, prenant mon temps et profitant de l'eau chaude pour commencer à me sortir de mon état de sommeil brumeux. Une heure d'écoulée plus tard, j'ai cru entendre la porte de l'appartement s'ouvrir et se refermer, mais je n'en suis pas bien sûr.

Je termine de me savonner, de me rincer puis de m'essuyer et enfin de m'habiller pour finalement sortir de la salle de bain et retrouver Livio dans la cuisine. Je suis agréablement accueilli par une bonne odeur de croissants tout chauds, mais surtout par le baiser de bonjour qu'il me donne et que je lui rend.

" Je pense que oui. Toi aussi, j'espère ! A moins que tu ne sois tombé du lit, pour être allé courir aussi tôt ? Moi, je ne pourrais pas, je suis toujours tout embrumé de sommeil, quand je me réveille, je serais capable de m'écrouler sur le chemin ! "

Oui, c'est bien une tentative de plaisanterie ! Apparemment, notre nuit passée ensemble et ce contact qui nous avait tant manqué m'aide déjà à aller un peu mieux. La présence de Livio m'a toujours rassuré et fait du bien que ça ne m'étonne pas vraiment. Je fais un peu la moue, alors que je sais bien qu'il n'a pas le choix que de retourner travailler. Inutile de protester à ce sujet, ça ne changera rien. Alors j'enchaîne, à la place.

" Je ne sais pas trop... Je vais peut-être chercher un élevage de chiens. Ou alors... "

C'est la sonnerie de mon portable qui m'empêcher de continuer ma phrase. Je le sors de la poche de mon pantalon pour regarder l'écran allumé pendant un instant, le temps de voir qui m'appelle aussi tôt.

" Oh, c'est mon patron. "

Je décroche aussitôt après, ne voulant pas le faire attendre plus longtemps.

" Allô ? "

Il parle au bout du fil, ne me laissant parler que pour lui donner les réponses qu'il attend de ma part.

" Oui oui, ça va... Non, enfin, je ne sais pas trop, je pense que j'allais rester à l'appartement... Pourquoi ? "

Une expression de surprise mêlée à de l'hésitation s'affiche maintenant sur mon visage.

" Maintenant ? Enfin, je veux dire, aujourd'hui ? Mais, je n'ai pas tout terminé comme il se doit, est-ce que c'est vraiment... "

Au bout du fil, il insiste malgré tout gentiment, augmentant mon hésitation.

" C'est que... Je ne sais pas, je vais peut-être avoir besoin de temps pour y réfléchir... Oui, je sais je sais, je ne dois pas abandonner maintenant après être allé aussi loin, mais... ... Qu-Quoi !? Mais, attendez, vous croyez que je suis prêt pour ça ? ... Oui, je sais que c'est mon rêve depuis longtemps, mais je n'ai pas le droit de faire ça sans avoir mon diplôme ! "

Un nouveau silence pendant que mon patron m'explique encore une fois les raisons, les motivations et me donne des arguments sur sa proposition. Je ne sais pas comment est Livio a côté de moi, tellement je suis accaparé par mes propres émotions, mais je suis sûr qu'il doit en avoir marre de ne pas savoir ce qui se trame !

" V-Vraiment...? Je... Je ne sais pas quoi dire... Ecoutez... Laissez-moi y réfléchir encore un peu... Ah, ce n'est que pour l'après-midi ? Vous pouvez me laisser la matinée ? D'accord, merci... Je vous donnerais ma réponse d'ici là, alors... Oui, au revoir, à plus tard... "

Je raccroche enfin et me rapproche de ma chaise pour m'y asseoir, mon téléphone toujours dans les mains. Je reste longtemps muet, tant j'ai du mal à digérer ce que je viens d'apprendre.


Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

livio10.jpg
Livio Fibonacci
J'ai 34 ans et je vis à Nantes, depuis maintenant 3 ans maintenant. Dans la vie, je suis un ancien militaire, reconverti depuis 3 ans en Lieutenant de Police. Et je m'en sors aussi bien que possible, pour un mec qui a entrevu l'Enfer et qui bosse malgré tout dans la Police ! Sinon, ma vie est en plein changement... Je suis en train de mettre fin à une relation d'un an déjà avec Christine Morel, alors que nous parlions même de mariage... Je me suis épris de Dylan, son fils, dont elle m'avait caché l'existence... Alors... Je suis en pleine rupture, mais déjà en couple !

zhjc.gif
Abandonné à la naissance - A vivoté de maison d'accueil en familles adoptives, jusqu'à ses 10 ans - Enfant trop turbulent pour être adopté - A été retrouvé par ses grands-parents maternels à ses 11 ans, qui lui ont expliqués la vérité sur son passé - S'est trouvé une certaine stabilité dans le monde militaire - A été officier de l'Armée de Terre pendant 6 ans - Est devenu Lieutenant de Police peu après que sa carrière initiale ait implosée.
[Plus de détails ici]

6aru.gif
Râleur - Grognon - Sportif - Peu bavard - Protecteur - Observateur - Autoritaire - Grande gueule/trop honnête -Cynique - Fait difficilement confiance - Est littéralement entouré par des murailles pour se protéger des autres.

wrvj.gif
"Dans l'algèbre comme dans la police, il faut identifier X."


Shinya Kōgami :copyright: ??
C’est avec un signe de tête rassurant que je fais comprendre à Dylan que j’ai bien dormi. Mon réveil plutôt matinal n’est que le fruit de mon habitude, quand je ne suis pas malade, ou beaucoup trop fatigué ! « Il faut tout de même qu’on retourne à la salle de sport, un de ces jours ! », proposé-je, comme un compromis pour passer encore plus de temps avec lui. Oui, bon, j’avoue, en réalité, je tiens surtout à l’aider à sortir de l’appartement, et par-dessus tout, enfin faire en sorte qu’il sache se défendre tout seul. Si j’avais été plus consciencieux dans mes cours de défense à lui donner, il aurait su se défendre face à l’autre connard…. Autant éviter de penser à ça, me tourmenter ne servirait à rien, ce qui est fait, est fait…

Je commence à grignoter mon croissant, bien imbibé de mon café noir. Je hoche doucement la tête d’approbation, quand il parle de son envie de se renseigner sur un élevage canin. Il faut vraiment qu’on voit aussi quelles races pourraient nous plaire, afin d’en sélectionner une, qui nous plairait à tous deux, et qu’on pourra gérer sans souci ! Mais la conversation s’arrête, par le portable de Dylan qui sonne. Je le laisse à sa conversation, dévorant avec appétit mon croissant. De temps à autre, mon regard se pose sur le Morel, fortement intrigué par ce qu’il est en train de dire avec son patron. J’ai terminé mon croissant, et presque ma 1ère tasse de café, quand il met un terme à son appel téléphonique. L’air bien ébahi, apparemment. « Heu… Tu pourrais m’expliquer ce qu’il t’a dit ? », demandé-je, ne sachant si je dois me réjouir ou non pour lui, vu la tête qu’il arbore en ce moment même… J’attrape un autre croissant, en attendant sa réponse. Et oui, je dévore. C’est souvent comme ça. C’est étonnant d’apprendre que je mange beaucoup, alors que je suis grand et plutôt sec ? Mais bon, n’oubliez pas que je suis vraiment sportif, alors je brûle mes calories plus rapidement que je ne les ingurgite. Et celles qui restent, elles m’aident à tenir le coup, pour mes longues journées. D’ailleurs, je l’ignore, mais cette journée qui démarre à peine, sera vraiment très longue. Mais je ne suis pas au bout de mes surprises, d’ici à quelques jours, Christine fera parler d’elle, et ça… Ca va être un sacré merdier !!



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélodie de la Lune
Mélodie de la Lune
Féminin MESSAGES : 368
INSCRIPTION : 11/10/2020
ÂGE : 25
RÉGION : Vendée
CRÉDITS : Pinterest / Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : Je peux jouer dans tout, je pense.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t4163-oh-quelle-est-cette-jolie-cho https://www.letempsdunrp.com/t4413-presentation-de-mon-personnage-luciole#91731
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

mini_210621093050945451.jpg
Dylan Morel
J'ai 25 ans et je vis dans mon propre appartement à Nantes. Dans la vie, je termine ma dernière année d’étudiant en médecine. Sinon, grâce à ma chance, j’ai rencontré Livio et… Je suis tombé amoureux !



Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 53749

Quand Dylan est né, il s'est retrouvé face à deux visages bien différents : le paternel, plein d'amour et de joie et le maternel... plein de déception d'avoir eu un fils et non pas une fille. Tout naturellement, le petit garçon s'est donc accroché à l'amour paternel, qui lui offrait tout ce dont il avait besoin et lui permettant de supporter le rejet maternel.

Mais durant son enfance, une maladie grave a été diagnostiqué à son père. Il fallait tenter une opération, sans quoi... le résultat serait fatal. Seulement, les médecins avaient surestimé l'état du père de famille, il était trop faible pour supporter l'anesthésie et pendant l'opération, son cœur s'arrêta de battre. Dylan avait 10 ans.

Depuis lors, il se retrouve uniquement face à l'indifférence de sa mère, qui refusait de voir les véritables qualités de son fils. Et pourtant, ses professeurs ont bien tenté de la prévenir que son petit garçon était un surdoué, que ses capacités dépassaient largement celles des autres enfants de son âge, mais en plein deuil, avec des problèmes professionnels qui s'empilaient, elle a refusé d'en prendre compte, pensant que si l'école insistait sur son fils, c'était parce qu'il ne créait que des problèmes. A ses yeux, il est donc resté un garçon difficile, quoiqu'il fasse.

Dylan a donc cessé d'aller vers cette mère indigne et s'est retranché dans un mutisme régulier, se concentrant uniquement sur son but : devenir médecin et plus particulièrement dans la chirurgie. Si la vue d'un bloc, après le choc de la mort d'un père, aurait pu en effrayer plus d'un, ce ne fut pas son cas. Si il pouvait sauver la vie du père de quelqu'un d'autre, alors qu'il n'a rien pu faire pour le sien, ce serait le plus beau des cadeaux !

En travaillant à côté dans un bar pour pouvoir payer ses études en toute autonomie (sa mère n'est même pas au courant de son projet), il a entamé les longues études de 12 ans pour pouvoir atteindre son but. Actuellement, il est rendu à sa 8ème année et complète sa formation dans un stage continu au sein d'une clinique principale de Nantes, située précisément à Hôtel Dieu, à proximité de la grande ville bien connue du nom de Commerce.

Avec la rencontre de Livio, les choses ont commencé à prendre une tournure inattendue. Ils se sont attachés l’un à l’autre, et sont même tombés amoureux. Une fois que la difficulté de cette situation sera passée… Souhaitons-leur une vie pleine d’amour !

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 8ced5112ac796fc560740deae75535e2
Sa couleur : #0099ff


:copyright:️️ avengedinchains


" Il m'a informé... qu'un cas similaire à mon père était arrivé à l'hôpital. Il en a parlé avec la direction pour pouvoir me confier le cas. Leurs membres ont d'abord été très hésitants, et je les comprends, mais ils ont finalement acceptés de me laisser m'en occuper pour me tester apparemment, sous l'insistance de mon patron, qui a visiblement parlé du fait que j'étais très doué et tout ça. Et si je réussis... La direction s'arrangera pour me donner mon diplôme dès maintenant. Seulement, je... je ne sais pas si je suis prêt pour ça... C'est très lourd, comme procédé médical, que ce soit pour la patient ou le médecin... Je dois donner ma réponse pour cet après-midi. "

Après avoir enfin réussi à parler de ma conversation à Livio, je me tourne vers la table pour m'asseoir convenablement et j'attrape un croissant à mon tour avant de mordre dedans et de mastiquer longuement ma bouchée. Normalement, ça aurait du être une journée tranquille, sans rien pour venir la perturber. Je ne pensais pas que je devrais peut-être retourner aussi tôt à l'hôpital. Et surtout pas avec un cas aussi important que celui-là, entre les mains.

Mais ce cas... C'est le but ultime auquel j'aspirais. La seule et unique raison qui m'a fait entamer des études de médecine. Un hommage à mon père perdu bien trop tôt. Un tournant qui me permettra peut-être de tourner l'une des pages bien pleines de ma vie. Si je donne mon accord, il faudra que je sorte d'ici, hors de la sécurité de l'appartement, pour m'aventurer dans les rues, seul, pour me rendre auprès de mon patient afin d'évaluer son état et rencontrer la famille, aussi.

C'est si soudain... Est-ce que j'en serais capable ? Je l'ignore, je ne sais pas... J'avoue manquer de confiance en moi depuis cet incident, et c'est bien normal. J'ai aussi fais un peu d'étude de psychologie, et dans un cas de viol, achevé ou non, la partie psychologique d'un être humain est fortement touchée. Et ça peut radicalement changer une personne telle qu'on la connaît, dans certains cas.


Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 26d7e40ec0d419c407505c5b30404117dfeaee08
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

livio10.jpg
Livio Fibonacci
J'ai 34 ans et je vis à Nantes, depuis maintenant 3 ans maintenant. Dans la vie, je suis un ancien militaire, reconverti depuis 3 ans en Lieutenant de Police. Et je m'en sors aussi bien que possible, pour un mec qui a entrevu l'Enfer et qui bosse malgré tout dans la Police ! Sinon, ma vie est en plein changement... Je suis en train de mettre fin à une relation d'un an déjà avec Christine Morel, alors que nous parlions même de mariage... Je me suis épris de Dylan, son fils, dont elle m'avait caché l'existence... Alors... Je suis en pleine rupture, mais déjà en couple !

zhjc.gif
Abandonné à la naissance - A vivoté de maison d'accueil en familles adoptives, jusqu'à ses 10 ans - Enfant trop turbulent pour être adopté - A été retrouvé par ses grands-parents maternels à ses 11 ans, qui lui ont expliqués la vérité sur son passé - S'est trouvé une certaine stabilité dans le monde militaire - A été officier de l'Armée de Terre pendant 6 ans - Est devenu Lieutenant de Police peu après que sa carrière initiale ait implosée.
[Plus de détails ici]

6aru.gif
Râleur - Grognon - Sportif - Peu bavard - Protecteur - Observateur - Autoritaire - Grande gueule/trop honnête -Cynique - Fait difficilement confiance - Est littéralement entouré par des murailles pour se protéger des autres.

wrvj.gif
"Dans l'algèbre comme dans la police, il faut identifier X."


Shinya Kōgami :copyright: ??
Alors ça, si je m’y attendais… Décidément, les événements s’enchaînent d’une manière bien « drôle »… Je suis si étonné que j’en délaisse mon croissant, dès que Dylan m’a tout expliqué. « Ne te précipite pas… », conseillé-je doucement, attrapant une de ses mains, lui indiquant ainsi mon soutien. Je ne tarde pas à préciser le fond de ma pensée, pour qu’il ne prenne pas mal ce que je viens de lui dire : « Je sais à quel point ça te tient à cœur. Mais c’est justement quelque chose de vraiment important, pour toi comme pour ce patient. ». Avec tendresse, mes doigts s’entremêlent aux siens. « Si tu t’engages dans cette voie, et que tu te désistes car tu réalises que c’est trop tôt, et trop à gérer, pour toi, maintenant… ». Je soupire doucement, avant d’ancrer mon regard dans ses yeux : « Tu t’en voudras à tout jamais. Et peut-être à un point où tu croiras ne pas être fait pour la médecine.. Ce qui serait une grossière erreur ! ». Certes, je ne l’ai jamais vu exercé, mais je l’ai vu réviser, j’ai vu le mal qu’il se donnait pour réussir ses études. Je sais à quel point ça lui tient à cœur. Il m’en a parlé, vous vous en doutez bien, lors de nos multiples conversations. Je trouverai ça bien dommage qu’il change de voie, car il se serait forcé à prendre en charge un cas qu’il rêve de soigner – pour honorer la mémoire de son père – et qu’au final, il décide de faire machine arrière car les actions de Lucien le retiennent dans sa vie du quotidien.

« Quelque soit ta décision, je te soutiendrai, bien entendu… », précisé-je bien rapidement, car c’est important qu’il le sache, même si mes paroles peuvent laisser à croire que je préférerais qu’il dise non à son mentor.  C’est peut-être un peu le cas, parce que je tiens à ce qu’il se préserve, avant de se retrouver avec une grosse responsabilité – hautement symbolique pour lui en plus ! – sur les épaules. Mais d’un autre côté, je me dis aussi que ça pourrait l’aider à s’en remettre, en lui donnant un but, au lieu de rester dans l’appart’, et prendre le risque de se sentir incapable de retourner à l’hôpital et terminer son cursus universitaire… Donc, si le choix lui appartient, il est important qu'il sache qu'il pourra compter sur moi, peu importe ce qu'il fera, et les potentielles difficultés qui en résulteront ! « Je te conseille juste de bien peser le pour et le contre, à long terme, pour être sûr de ton choix et de ce que tu te sens de faire ! », conclu-je avec un petit sourire, avant de boire une gorgée de café. Bon, je suis sans doute pas le meilleur pour donner des conseils, mais c’était sincère !



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ] - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Quand la famille s'emmêle... (avec Chocohuète) [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Tuche [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres-
Sauter vers: