Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Lux In Tenebris

Selenaë
Messages : 4050
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Lun 14 Fév - 14:22
0a62afd783972ab3fc1ac7254acf561b2d267429.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par icemacklin
Après l'explication de la jeune russe, un long silence se fit. La professeure restait immobile, réfléchissant à toute vitesse. Taylor avait passé en revue les réponses possibles, mais elle était réellement loin du compte... Ksenia était totalement emprisonnée dans ses idéologies, à tel point que cela devenait grave.

Le regard de Taylor se fit sombre et dur. Elle avait été dans ce même cas et c'était trop douloureux d'en sortir par soi-même. Une mort ou une naissance ? Taylor refusait totalement que la jeune fille en passe par-là, mais il fallait qu'elle sache, il fallait qu'elle comprenne. Les options qui faisaient face à la blonde n'étaient guère nombreuses. Elle soupira. « Très bien, vous ne me laissez plus le choix. »

Taylor se retourna, écrivit rapidement un mot sur un papier qu'elle envoya à la directrice, cette dernière lui aurait sûrement demandé d'attendre le week-end ou même de prévenir la jeune fille, mais Taylor en avait plus qu'assez des compromis et de la douceur. Ksenia ne voulait pas comprendre, alors elle allait voir. Elle lança un sortilège sur le papier qui s'envola puis s'évanouit dans les airs.

« Bien, la directrice est prévenue, venez avec moi. »

Et sans plus d'explication, Taylor attrapa son manteau et s'éloigna à grands pas. Elles franchirent les couloirs, des escaliers et la grande porte d'entrée. Puis elles traversèrent le parc jusqu'à atteindre l'immense portail qui refermait Poudlard. Enfin, elles se mirent à marcher sur le long sentier qui reliait Pré-au-Lard et le château.

« Bien, nous allons voir mon ex-mari, un mangemort reconnu coupable qui a fait quelques années à Azkaban et qui est maintenant en liberté provisoire. Il est largement surveillé et a dû se séparer de sa baguette pour quelques temps. Chose que nombres des mangemorts encore enfermés à Azkaban ont refusé, par crainte de vivre comme leur ennemis de toujours : les moldus. Mon époux lui, a de nombreux... talent dirions-nous et s'en est séparé en espérant pouvoir la récupérer plus vite que d'autres. »

Taylor s'était rendu compte qu'elle l'avait appelé "mon époux" ce terme si doux qui trahissait encore son attachement pour cet homme abject. Elle l'avait aimé et une part d'elle l'aimerait toujours.

« Je dois lui faire signer des papiers, c'est pourquoi je vous demande de m'accompagner aujourd'hui, rien de plus. Je vous interdit de lui parler. »

Sa dernière directive ne serait sûrement pas suivie, mais la voix de Taylor était plus suppliante qu'autoritaire. De quoi auraient l'air Jeremiah et Ksenia ensemble ? Le coeur de Taylor se serra puis elle soupira et tendit la main. « Attrapez ma main, nous allons transplanner. »

Le léger creux dans le ventre et le tourbillon d'air autour d'elle habituel ne firent rien à Taylor, ce n'est qu'une fois que ses pieds touchèrent le sol qu'elle songea à Ksenia. « Mince, aviez-vous déjà ? » demanda-t-elle, prévenante avec un temps de retard.

Deux minutes plus tard, Taylor toquait la porte rouge du 324 de la rue.

Un homme blond, au regard fou, habillé d'un élégant costume leur ouvrit la porte. Un sourire mauvais étira ses lèvres et il ne bougea pas du centre du pas de la porte.

Spoiler:

« Quel honneur, la chère Taylor McGregor en personne.
-  Kensington, nous ne sommes plus mariés. Cela faisait de la peine à Taylor d'insister, mais il fallait toujours être franche avec lui.
- Ah, tu es donc venu m'apporter les papiers pour que je signe ce divorce ? Sourire en coin.
- Oui, tu sais que c'était ce qu'il fallait.
- Traitresse, connasse. Tu le sais tout ça, n'est-ce pas ?
- Cesse de faire l'enfant. 
- Je vois, tu nous en as amené une autre, en remplacement ? Avant d'exploser de rire.

Les mots durs de Jeremiah blessèrent Taylor en plein coeur. Comment pouvait-il en rire ? Comment osait-il en faire allusion ? Alors qu'il n'avait connu Briséis qu'un gros mois ? Taylor avait élevée seule la gamine, elle lui avait donné tout son amour et lui... Elle retint ses yeux pour ne montrer qu'un visage froid. Glacial.

Il fit un geste de la main et l'invita à entrer.

« C'est qui le gnome ?
- Ksenia Vulchanova, elle a besoin... d'apprendre. répondit Taylor en choisissant ses mots.
- Oh ! Comme au bon vieux temps. »

Taylor avait réagit tout de suite, connaissant par coeur les tendances violences de son ex-mari et s'était mise devant Ksenia pour la protéger. Jeremiah tenait un couteau plein dans sang dans sa main droite. Le flanc de Taylor coulait de la même couleur.

« Imbécile. » siffla-t-elle. Mais elle ne sortit pas sa baguette, elle savait qu'il était surveillé et qu'il lui était interdit d'utiliser de la magie à l'intérieur.

« C'est une élève de Poudlard, elle a juste besoin de voir ce que tu es. Et non ce que tu es devenu, tu as toujours été ... cet homme-là. »

Cette fois-ci, le ton était dédaigneux. Taylor avait fini à l'hôpital Sainte Mangouste plus d'une fois à cause de Jeremiah. Douleur, sortilèges, poison, couteau, il avait tout testé sur elle, cela le faisait rire. Et malgré tout, elle en était tombé amoureuse.

« Signe et nous partirons. »

Depuis le début, elle ne le regardait pas dans les yeux, elle n'y arrivait pas. Elle savait qu'elle culpabiliserait de voir son regard si puissant. Elle regrettait de ne pas avoir tout lâché pour s'occuper de lui, mais elle ne le pouvait pas, d'autres avaient besoin d'elle et lui... était irrécupérable.

« Regarde-moi dans les yeux Taylor et je signerai. »

Bien sûr, il avait toujours su ce qui la blessait, ce qu'elle refusait de faire. Il sentait tout cela, toujours. Alors, elle plongea ses orbes dans celle de l'ancien tueur. Enfin, il devait toujours l'être, mais sans magie maintenant.

« Tu ne me demande pas comment vont les collègues ? Comment se portent ceux que tu as abandonné ? Combien souffrent les fidèles restés à Azkaban ? Tu ne vois pas combien je dépéris sans magie ? Ce qu'ils nous infligent ? Nous qui oeuvrons pour un bien plus grand ? Nous qui nous battons pour extraire de cette terre la racaille de sang impure qui ne cesse de nous blesser ?
- La seule personne qui blesse quelqu'un ici, c'est toi. La seule racaille dérangée qui fait du mal à la terre, c'est toi et tes ... amis. Je ne suis plus une mangemorte Jeremiah, et je ne le serais plus jamais. Alors cesse de faire comme si tu pouvais faire autre chose que ronger ton passé. Tu t'es détruit tout seul. »

Et, les yeux toujours plongé dans ceux de Jeremiah, Taylor soupira. Elle avait envie de pleurer, mais la colère devait rester plus fort. Bon sang, que c'était dur d'en en face de lui. Cela devait lui faire le même effet car, à cet instant, il la gifla.
Lunatik
Messages : 82
Date d'inscription : 17/04/2021
Crédits : Gojira - Flying Whales

Univers fétiche : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92316 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik
Lunatik
Lun 28 Fév - 9:15
P71OVrC.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
« Très bien, vous ne me laissez plus le choix. »

Le regard sombre qui avait précédé les quelques mots de Taylor n’inspirait rien d’encourageant à Ksenia.
Alors que sa tutrice s’agitait dans le bureau et lui demandait désormais de la suivre, elle n’osait pas contredire cette dernière ou lui poser de questions.
Ce n’est qu’après avoir franchi les portes de l’école que l’inquiétude de Ksenia n’y tint plus, elle se risquait à interroger sa professeur.

« Nous… Nous quittons l’école ? »

« Bien, nous allons voir mon ex-mari, un mangemort reconnu coupable qui a fait quelques années à Azkaban et qui est maintenant en liberté provisoire. […] Je dois lui faire signer des papiers, c'est pourquoi je vous demande de m'accompagner aujourd'hui, rien de plus. Je vous interdis de lui parler. »

La soudaineté des évènements ainsi que l’absence totale de plus amples informations quant à ce à quoi elle devait s’attendre soulevaient mille questions auprès de Ksenia. Rendre visite à un mangemort sur un coup de tête, qui plus est l’ancien époux de sa professeur ? Elle aurait bien aimé ne serait-ce que savoir si ces derniers s’étaient quittés en bons termes, ou en apprendre davantage sur quel devrait être son comportement une fois en sa présence.
Comme elle s’efforçait d’assimiler toutes ces informations dans la précipitation, Taylor la sortait de ses réflexions.

« Attrapez ma main, nous allons transplanner. »

« Quoi ? Vous voulez dire, tout de sui- »

Le souffle coupé par l’effet de surprise, Ksenia fermait les yeux et se cramponnait aussi fort que possible à Taylor tandis qu’elles étaient toutes les deux subitement happées dans un tumultueux maelström.
Ce n’est qu’une fois le trajet effectué que Taylor envisagea l’éventualité que Ksenia pouvait très bien ne jamais avoir transplanné auparavant.

« Mince, aviez-vous déjà… »

En tournant sa tête vers son élève, elle put découvrir celle-ci les cheveux tout ébouriffés, ses bras tétanisés autour de celui de Taylor, avec des yeux grands ouverts de stupeur et prise d’un haut-le-cœur.

*Non ! Je « n’avais jamais ! »*

Une fois remise de ses émotions, Ksenia essaya tant bien que mal de réajuster ses cheveux sur le chemin du domicile de l’ancien époux de sa professeur.
Arrivée sur place, elle laissait parler Taylor sans dire un mot, comme elle le lui avait demandé. Cependant, l’accueil excessivement hostile de Jeremiah la rendait profondément inquiète pour la suite des évènements.

« Je vois, tu nous en a amené une autre, en remplacement ? »

Ksenia observait la réaction de Taylor qui s’efforçait de ne pas perdre son sang-froid devant cette insulte cinglante à la mémoire de sa fille. Était-ce bien de Briséis dont Jeremiah osait parler en ces termes ? Sa propre fille ? Ksenia fulminait intérieurement tout en prenant sur elle autant que possible pour ne pas perdre son calme et faire quelque chose de stupide sur un coup de sang. Quel genre d’être abject pouvait tenir de tels propos ?

C’en fut trop pour elle lorsque Jeremiah porta un coup de couteau à Taylor. Ayant fait un bond en arrière, la main posée sur sa baguette, elle ne comprenait plus rien au comportement et à la réaction des deux adultes.
Taylor avait tout de suite réagi au geste de Jeremiah comme s’il ne s’était agi que d’une vieille habitude, reprenant le dialogue et calmant le jeu alors que Jeremiah parut nonchalamment reconnaître que Taylor avait su correctement prédire ses intentions et continuait la discussion comme si de rien n’était.
Ksenia commençait sérieusement à douter de la capacité de Taylor à prendre les décisions qui s’imposeraient à elles si le vaurien à qui elles avaient affaire venait à réitérer un acte d’une pareille nature.
Taylor souhaitait peut-être tirer un trait définitif sur cet homme en ayant été conciliante jusqu’au bout, mais Ksenia n’éprouvait rien sinon une répugnance viscérale envers Jeremiah. À la prochaine incartade de sa part, elle n’hésiterait pas à faire ce dont elle estimait Kensington incapable.

Aussi, quand ce dernier gifla sa professeur, le sang de Ksenia ne fit qu’un tour, dégainant immédiatement sa baguette qu’elle plaçait à seulement quelques centimètres du visage de Jeremiah, elle tonnait :

« CONFRING-»Non ! Ksenia, s’il te plaît, ne lance pas de sortilège ici. »

Taylor s’était interposée in extremis afin d’empêcher Ksenia de faire exploser le visage de son ancien époux. Repoussée plus loin dans la pièce, Ksenia fulminait.

« Non ! Vous ne pouvez pas me demander de rester impassible face à un tel déchet ! Elle s’adressait à présent à Jeremiah, tout en le maintenant en joue de suffisamment loin. « Vous savez pourquoi elle m’a fait l’accompagner ici aujourd’hui ? Parce qu’elle est intimement convaincue que faire votre rencontre me fera reconsidérer les convictions pro sang-pur dont on nous abreuve à Durmstrang. Mais je ne vois ni mangemort ni gardien de la cause dans cette pièce ! Juste un pathétique ersatz de sorcier qui essaye en vain de se convaincre lui-même qu’il est un maillon décisif de la cause.

Sans doute que les années de consanguinités à répétition au sein de votre famille que je suppose n’être composée que de soi-disant sang-pur vous aura finalement dotée d’un ou deux chromosomes en trop… Qu’y a-t-il ? J’ai vu juste ? Votre mère est aussi votre sœur peut-être ?
La cause implique une quantité inépuisable de valeurs nobles et bienveillantes vis-à-vis du monde des sorciers et de la volonté de continuer à conserver celui-ci invisible aux yeux des moldus et sans-impurs, et ce que la Royaume-Uni a de plus prestigieux à lui présenter est une mangemorte repentie et son Yorkshire endogamique dont la vie vaut moins que celle du sang-de-bourbe le plus dégénéré !

Une seule chose, UNE SEULE, me retient de vous torturer sur-le-champ. C’est le fait que j’ai parfaitement compris que Taylor souhaitait en finir avec vous et tourner définitivement la page avec l’art et la manière pour pouvoir trouver la paix d’avoir eu un comportement irréprochable avec vous jusqu’à la fin. Elle veut sincèrement se racheter en étant bienveillante avec autant de personnes qu’il lui sera possible de guider pour expier ses fautes et pour la mémoire de Briséis !

À présent, je ne saurai que trop vous suggérer de signer ces papiers si tout comme moi vous souhaitez mettre le maximum de distance possible entre nous. Vous aurez ainsi tout le loisir après notre départ de continuer à vous bercer de l’illusion que vous êtes quelqu’un dont qui que ce soit ait pu un jour témoigner de l’intérêt.
Mais je vous prie de garder à l’esprit que sur un seul mot de Taylor, je n’éprouverai aucun regret à vous torturer jusqu’à ce que mort s’ensuive.
Allez-y, signez là, Monsieur « Jeremiah McGregor, le sous-sang-de-bourbe ! » ».
Selenaë
Messages : 4050
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Mar 1 Mar - 13:25
tumblr_oolycwJJ8h1v3ldhto4_250.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par zuz
La main sur sa joue, Taylor jeta un regard noir à son ex-époux. Il avait oublié, pire, il s'était oublié. Leur relation avait trop évolué pour qu'elle accepte de nouveau ce genre de comportement de sa part. Elle allait répliquer quand Ksenia leva sa baguette. Malgré toute la haine mélangée à la tristesse que ressentait Taylor, elle empêcha l'adolescente d'agir. Ksenia ne devait pas se compromettre pour lui, elle le refusait.

C'est alors que la jeune russe choisit d'utiliser l'autre arme en sa possession ; ma parole. Et avec un débit plutôt efficace, elle fit rebattre son clapet à Jeremiah. Taylor, elle, ne jubilait pas. Elle aurait dû, mais elle connaissait bien trop Jeremiah pour savoir qu'il n'agissait de la sorte seulement parce qu'il était perdu et seul. La dépression n'était pas loin et il n'avait plus personne. Sauf que Taylor avait fait plus que sa part et qu'il était temps pour la professeure de se détacher totalement de l'être tant aimé. Elle retint ses larmes, il ne fallait pas qu'elle craque maintenant. Pourtant, elle était si touchée de la défense que Ksenia lui apportait.

Taylor se recula pour parler à l'oreille de la jeune fille. Jeremiah pouvait écouter, mais Taylor pensait qu'il se concentrerait plutôt sur sa future réponse tout en signant, elles avaient donc quelques secondes.

« Justement, c'est ça que je voulais vous montrer. McGregor est un nom célèbre au Royaume-Uni, il est l'un des mangemorts les plus fidèles, l'un des plus cruels peut être, mais l'un des plus respectés et écoutés. Je ne sais pas quelle cause vous servez, ni quels mangemorts vous connaissez, mais... ils sont tous en grande partie... comme lui. »

D'un geste du regard, Taylor invita Ksenia a comprendre ce qu'elle essayait de lui transmettre. Jeremiah n'était pas un homme isolé, il n'était pas un fou furieux. C'était trop facile de réagir comme ça, d'oublier qu'ils pouvaient être n'importe qui et partout. Il était comme tous les autres. Pire, il était l'un des moteurs des Mangemorts. Si cela ne lui faisait pas comprendre combien la cause était empoisonnée de l'intérieure et recouverte d'un tissu de mensonges, Taylor ne pouvait plus grand chose pour sa protégée.

« Ne dis rien Jeremiah, vraiment. Je ne l'ai pas amenée pour te rabattre le clapet, je ne savais même pas qu'elle allait oser parler. » Taylor plongea son regard dans celui de son ancien époux. « C'est fini, définitivement. » A grande peine, elle se retint de lui dire qu'elle ressentirait toujours de la tendresse pour lui, même s'il ne le mérite pas. Elle tendit la main pour attraper les feuillets et attendit patiemment qu'il les les remette.

Evidemment, Jeremiah prit tout son temps, avec un sourire malicieux. Mais Taylor sentait dans son attitude combien il avait été ébranlée par les propos de Ksenia.

« Tu espères la remettre sur ton fameux droit chemin n'est-ce pas ? Tu vois bien qu'elle n'a aucune envie de mettre les pieds de ton côté, elle finira comme moi. »

Il cracha les paroles avec son venin habituel, puis dessina un sourire terrifiant sur ses lèvres et Taylor le remercia mentalement pour cela. Après tout, cela pourrait peut être faire comprendre à Ksenia ce qu'était réellement la cause. Taylor attrapa les papiers d'un geste brusque, cligna des yeux en baissant très légèrement la tête puis fit demi-tour. Fuir cet endroit devenait une nécessité.

***

Dix minutes plus tard, assises à la terrasse d'un café, Taylor relâcha enfin la pression. Elle avait demandé à Ksenia de se taire jusqu'à ce qu'elles soient dans un lieu sûr afin de permettre à son coeur de battre de nouveau à une vitesse correcte et que les deux jeunes femmes aient pu avoir le temps de réfléchir.

« Vas-y, dis-moi tout ce que tu as sur le coeur. Nous ne sommes pas à Poudlard, je ne suis pas ta professeure en ces lieux, tu peux parler sincèrement. »

En réalité, Taylor n'était pas prête à rejoindre l'école tout de suite, elle avait besoin pour elle-même d'un endroit tampon pour se remettre d'aplomb, mais si cela pouvait servir à Ksenia, alors elle prendrait ce temps avec plaisir. Il était temps qu'elles aient une discussion à coeur ouvert et sans jugement.
Lunatik
Messages : 82
Date d'inscription : 17/04/2021
Crédits : Gojira - Flying Whales

Univers fétiche : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92316 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik
Lunatik
Ven 18 Mar - 11:45

Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
Selon toute vraisemblance, le coup de sang et la perte de patience de Ksenia avaient au moins eu le mérite de rappeler aux deux adultes de la pièce de se comporter davantage en tant que tel. Jeremiah s’affairait désormais sur le document tendu par Taylor tandis que cette dernière partageait quelques mots à voix basse avec son élève.

*Alors c’est vraiment « ça » les mangemorts ?*

Ksenia retrouvait son calme alors que la déception, la désillusion, la tristesse et la honte prenaient le dessus sur sa colère… Il lui serait dorénavant impossible de se réfugier dans le déni après une telle rencontre, et surtout après les sentiments qu’avait suscité en elle Jeremiah, le mangemort par excellence, donc…

« Ne dis rien Jeremiah, vraiment. Je ne l'ai pas amenée pour te rabattre le clapet, je ne savais même pas qu'elle allait oser parler. »

Ksenia baissait discrètement les yeux, se souvenant seulement à l’instant qu’elle avait quelque peu outrepassé l’interdit de communiquer dont lui avait fait part sa professeur. Elle espérait ne pas avoir à payer cet écart ultérieurement…

Elle s’efforçait de demeurer davantage réservée pendant la suite de leur entretien, et ne se fit pas prier pour suivre Taylor lorsque celle-ci tourna enfin les talons pour quitter les lieux.

Observant un silence religieux dans l’attente de la réaction de sa tutrice, Ksenia fut ravie de l’initiative de cette dernière qui choisit de marquer une halte à la terrasse d’un café afin de donner le temps à tout le monde d’assimiler les évènements récents. Ksenia s’empressa d’aller commander quelque chose à boire tandis que Taylor patientait à l’extérieur.

« Donnez-moi la bouteille de vodka et deux verres, on va se débrouiller. »

Le barman s’exécuta, bien que perplexe, sans oser redire quoi que ce soit. Ksenia allait se servir un premier verre avant de rejoindre Taylor, lorsqu’elle put constater en jetant furtivement un œil en direction de cette dernière qu’elle ne pouvait la voir depuis le bar.

« Oh et puis merde… »

Ksenia prenait plusieurs grandes lampées de vodka à même la bouteille avant d’adresser un regard noir au barman stupéfait :

« J’en avais besoin, ok ? »

« Ah mais… Tout à fait… Faites comme vous voulez… »

Si Taylor voulait lui interdire de consommer de l’alcool, c’est toujours ça qu’elle aurait pris au nez et à la barbe de cette dernière. Elle la rejoignait finalement et posait les verres et la bouteille sur la table. Elle se laissait tomber lourdement sur sa chaise, fatiguée, et laissait reposer sa tempe dans sa main tandis qu’elle plaçait son bras sur l’accoudoir.

« Vas-y, dis-moi tout ce que tu as sur le cœur. Nous ne sommes pas à Poudlard, je ne suis pas ta professeure en ces lieux, tu peux parler sincèrement. »

Après un long soupir, Ksenia rassemblait ses esprits et essayait de mettre de l’ordre dans ses pensées afin d’articuler une réponse.

« Et bien… Selon toute vraisemblance… Et d’après tout ce que vous m’avez dit et montré… Il se pourrait bien que tout ce qu’on ne m’ait jamais inculqué soit juste un tissu de mensonge depuis le début voilà tout c’est rien de très grave après tout ! »

Elle déglutissait péniblement alors que sa voix chancelait et qu’elle peinait à retenir ses larmes. Elle se saisissait de la bouteille posée sur la table et remplissait son verre à ras bort tandis qu’elle s’apprêtait à le descendre d’un trait.
Selenaë
Messages : 4050
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Lun 21 Mar - 20:16
tumblr_oolycwJJ8h1v3ldhto4_250.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis en instance de divorce et cela est très douloureux.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par luomistaide
Le coeur de Taylor battait à tout rompre et son cerveau fourmillait de milles émotions à l'heure. Elle vivai la culpabilisation et la joie tout en passant par la tristesse. Evidemment qu'elle n'était pas prête pour cette rencontre, même si elle avait cru pouvoir s'y préparer. Jeremiah était redevenu l'ancien Jeremiah, celui qu'il était lorsqu'ils s'étaient connus, lorsqu'elle avait beaucoup souffert entre ses mains et qu'elle le haïssait. Puis, petit à petit, l'amour s'était entremêlé dans leur histoire et ils avaient fondé quelque chose de plus doux, plus humble, plus humain. Ils n'avaient jamais vraiment reparlé de leurs débuts et c'était sûrement mieux ainsi, mais le revoir comme cela... Taylor s'en voulait de ne pas être là, elle s'en voulait de ne pas l'aider à s'en sortir, mais elle avait réussi, elle. Et la jeune femme ne comprenait pas pourquoi il en était incapable. Elle lui avait tendu la main, plus d'une fois et là. Elle soupira et se dit que c'était la fois de trop et qu'elle devait définitivement tourner la page, comme elle le lui avait annoncé. Seulement, c'était facile de lancer ces mots, et c'était bien plus dur de les appliquer.

Elle essuya rapidement une larme qui coulait au coin de ses yeux et serra le poing. Elle ferma les paupières et tenta de se calmer. Puis elle sortit discrètement sa baguette et se lança une version simplifié et moins puissante d'un sortilège d'allégresse. Taylor espérait chasser durant quelques instants sa peine, pas se mettre à gambader en criant de joie. De toute manière, sa douleur était bien trop grande pour être effacée d'un simple coup de baguette, mais une fois le sortilège effectué, elle se sentit plus... calme. Prête à avoir une conversation avec Ksenia en tout cas.

Celle-ci revint avec une bouteille et des verres. Taylor lui sourit et lui proposa gentiment son aide pour tenter d'échanger comme deux adultes sur la situation catastrophique qu'elles venaient de vivre.

« Et bien… Selon toute vraisemblance… Et d’après tout ce que vous m’avez dit et montré… Il se pourrait bien que tout ce qu’on ne m’ait jamais inculqué soit juste un tissu de mensonge depuis le début voilà tout c’est rien de très grave après tout ! »

Elle se servit un verre et... Taylor comprit.

« Attends ! »

Elle tendit la main et se mordit la lèvre. Qui était-elle pour l'en empêcher après tout ? Elle avait prévenu qu'elle n'était pas son professeur en ces lieux, mais Kesenia est toute de même mineure... Sauf qu'elle est russe. Est-ce que cela compte pour les russes la vodka ? Taylor hésita un peu, puis haussa les épaules.

« J'allais te dire que tu es trop jeune pour boire de l'alcool, mais vu ton assurance, j'imagine que je peux te laisser faire... Si tu es certaine que cela te fera du bien ? »

Parce que Taylor est persuadé qu'aucune des paroles qu'elle ne pourra prononcer pourrait faire du bien à la demoiselle. Quels mots pourrait-elle lui offrir alors qu'elle vient de se prendre en plein fouet ce que Taylor essayait de lui dire à mi-mot depuis la rentrée ?

Finalement, la professeure se servit de vodka, le sortilège d'allégresse ne faisant pas assez effet face à tous les malheurs qui leur tombent dessus. Elle se massa le crâne et but cul sec son petit verre. Elle grimaça, n'étant pas habituée à ce type d'alcool pur.

« Je ne vais pas m'excuser, parce que tu te doutais bien que c'était pour cette raison que je t'ai emmenée ici, mais... j'aurai préféré réussir à te faire comprendre de manière moins... brutale dirions-nous. » Soupir. « Ksenia, j'ai été dans ton cas, j'y ai cru, de tout mon coeur. Et pire que toi, j'ai été mangemorte, j'étais atroce, horrible, et, quand j'y resonge, j'ai honte. Terriblement honte du mal que j'ai pu faire. Au professeur Weasley par exemple. » Elle fronça les sourcils, elle n'avait pas prévu de le mêler à cette conversation. Nouveau soupir, plus long cette fois-ci. « Mais si je peux t'aider à t'en sortir avant qu'il ne soit trop tard, avant que tu ne le regrettes, avant que tu commettes l'irréparables. » Taylor avala sa salive de travers. Est-ce que Ksenia allait lui poser la question qu'elle redoutait ? Parce que Taylor avait tué, plus d'une personne et chaque mort lui resterait à tout jamais dans la conscience. Elle tenta de sourire, mais ce sourire sonnait évidemment faux. Il n'atteignait pas ses yeux et il ne contaminait pas son visage, ce n'était que deux lèvres qui tentaient de se convaincre elles-mêmes. « Ksenia, je me revois beaucoup en toi, quand j'étais plus jeune et si je me permets de te dire tout cela, c'est parce que nous sommes loin de Poudlard. Je n'aurai jamais dû t'emmener ici, mais j'ai eu peur que » Taylor chercha ses mots, sans les trouver. C'était dur de s'adresser à une enfant qui n'en était plus une, mais qui n'était pas encore une adulte. C'était dur de trouver le bon ton, de ne pas lui faire peur, tout en lui ouvrant son coeur. Ksenia est époustouflante, mais elle pourrait bien trop mal tourner. « J'ai peur que tu sombres dans la folie, j'ai vu ton regard, j'ai vu tes capacités. Tu serais capable de détruire le monde si tu le jugeais nécessaire. Et je sais que, s'il le fallait, je me battrai contre toi... seulement, je n'en ai aucune envie. » D'ailleurs, Taylor n'était même pas certaine de gagner face à une Ksenia déchaînée, mais cela, elle le garderait pour elle.
Lunatik
Messages : 82
Date d'inscription : 17/04/2021
Crédits : Gojira - Flying Whales

Univers fétiche : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92316 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik
Lunatik
Sam 9 Avr - 21:23

Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
Ksenia marquait une courte pause le temps de prendre en considération la remarque de Taylor concernant sa consommation d’alcool. Elle pesait le pour et le contre : d’un côté, l’alcool n’arrangerait rien, de l’autre, c’en était trop pour elle et se venger sur une bouteille lui semblait constituer un compromis acceptable. Et puis, si cela ne dérangeait pas Taylor…

Ksenia faisait finalement le choix de repousser son verre un peu plus loin… Puis elle s’emparait de la bouteille et sifflait plusieurs gorgées coup sur coup avant de la reposer violemment sur la table, non sans faire une grimace et en toussant plusieurs fois après avoir avalé une dernière gorgée de travers.

« Cyka blyat ! »

Se venger sur l’alcool en guise d’exutoire avait au moins momentanément eu le mérite de la calmer un petit peu. Avant que la vodka ne fasse trop effet, Ksenia écoutait attentivement les mots de sa tutrice qui se voulait encore une fois prévenante et bien intentionnée.
À la mention du professeur Weasley, elle se remémorait les bribes de souvenirs du professeur qu’elle lui avait arrachés. Elle se tassait dans son siège et observait un silence pensif dans une tristesse mélancolique. Il apparaissait que la vie de mangemort ne correspondait manifestement pas au portrait dithyrambique qu’on lui avait dressé de la chose…

De plus, Taylor choisissait beaucoup trop bien ses mots, et Ksenia avait de plus en plus de mal à supporter qu’on puisse lire en elle avec autant de facilité et qui plus est sans avoir recours à une quelconque magie… « Commettre l’irréparable », « sombrer dans la folie », autant de sujets qui lui revenaient sans cesse en tête lorsqu’il était question dans une conversation de servir la cause… « La cause »…

« Pfff… »

La mine accablée, Ksenia plaçait son visage dans ses mains accoudées sur la table, après avoir étouffé un long soupir, elle suppliait fébrilement Taylor.

« Je… Je voudrais… Du temps. Est-ce que je pourrais juste… Avoir la paix deux minutes ? Je voudrais partir d’ici… Et… Avoir du temps pour moi… Juste une putain de minute… S’il vous plaît… »

Elle prenait quelques gorgées dans son verre sans grande conviction. Il était encore assez tôt dans la journée, et pourtant, elle souhaitait déjà plus que tout en voir la fin… Vannée par cette matinée et d’ores et déjà quelque peu enivrée par l’alcool, elle aurait tout aussi bien pu retourner se coucher et se rendormir en espérant que tous ses tracas l’épargnent davantage à son réveil…
Selenaë
Messages : 4050
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Mar 12 Avr - 11:00
tumblr_oolycwJJ8h1v3ldhto4_250.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis en instance de divorce et cela est très douloureux.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par luomistaide
Taylor laissa la bouteille à Ksenia et aussitôt, elle le regretta. C'était une idée mauvaise qui ne pouvait rien apporter de bon, mais c'était trop tard. Maintenant qu'elle avait laissé la jeune fille maîtresse de ses choix, elle ne pouvait plus reculer. Elle tenta de lui parler, de lui expliquer ses choix, ses raisons, mais Ksenia était juste mal.

Taylor s'imagina elle-même dans cette situation. Des années auparavant. Comment aurait-elle réagit si on lui avait tendu la main ? Elle l'aurait repoussée en riant. Sans le moindre doute. Elle était ficelée dans ce monde, elle avait fait son choix en connaissance de cause. Car oui, voilà toute la différence entre les deux, c'est que Taylor savait déjà. Oh, elle était habitée par la cause et avait envie d'éradiquer les moldus, évidemment, mais son père était mangemort. Son père était un homme affreux, violent, méchant, cruel. Alors elle savait déjà ce qui l'attendait. Elle avait passé toute son enfance à jouer un rôle, pour tenter d'obtenir l'approbation paternelle, cela n'avait pas été très difficile d'endosser celui de mangemorte.

Alors que Ksenia buvait, beaucoup trop et bredouillait, Taylor sentit l'émotion monter en elle. Ksenia. Cette petite fille perdue, cette enfant qui cherchait un idéal inatteignable, l'écoutait, l'estimait. Taylor ne méritait pas cette attention. Elle ne méritait pas qu'on l'apprécie, qu'on la suive. Elle laissa jaillir une larme au coin de son oeil. De toute manière, Ksenia était trop perdue en elle-même pour remarquer quoique ce soit. Taylor cessa de parler, laissant libre court au silence. La jeune professeur s'était lourdement trompée, ce n'est plus le moment d'expliquer. Ksenia devait se retrouver seule, pour réfléchir et accepter la perte de ton idéal.

Kensington n'hésita pas longtemps. Elle paya rapidement, puis attrapa la main de la jeune fille. « On va transplaner encore une fois, promis, après tu seras tranquille. » lui souffla-t-elle. Et, avant qu'elle n'ait le temps de répondre, Taylor les fit transplaner. Elles arrivèrent sur le pallier, au troisième étage d'un petit immeuble. C'était un appartement qu'elle avait acheté, il y avait des années, à Pré-au-Lard. Quand elle n'était encore pionne et qu'elle voulait quitter l'ambiance étouffante de Poudlard. Elle ne l'a jamais revendu, bien trop heureuse d'avoir une possession à elle. Bien trop heureuse de pouvoir s'y réfugier quand Briséis était morte et que tous les lieux dans lesquels elle pouvait se rendre lui rappelait bien trop sa présence.

D'un geste de la main, elle ouvrit la porte. Elle fit une moue devant la poussière, elle n'était pas entrée dans ces lieux depuis trop longtemps, mais tant pis, ce n'était pas l'urgence. « C'est un tout petit appartement mais.. ça devrait faire l'affaire. Prends une douche, dort, je te laisse là. » souffla-t-elle doucement. Seulement, après une nouveau regard à la petite pièce à vivre, elle n'hésita plus. Quatre sortilèges de ménages plus tard, l'appartement semblait en meilleure forme. Elle alluma la lumière, sortit d'un placard une serviette et un robe de chambre, puis s'éloigna vers la porte.

« Je reviens ce soir, j'expliquerais ton absence. On en reparlera. » Si elle avait rajouté la dernière phrase avec des yeux sombres, c'était pour éviter de trop la materner. Ksenia n'avait sûrement pas besoin d'une maman et ce n'était pas à Taylor de jouer ce rôle. Juste avant de fermer la porte, elle rajouta. « Ah et j'ai jeté des sortilèges, tu ne peux pas sortir d'ici et personne d'autre que moi ne peut entrer. Tu restes, tu dors, tu réfléchis. Je te laisse une journée. » C'était trop peu une journée, mais bien plus que tout ce qu'elle pouvait lui offrir.

La porte close, Taylor tourna les talons pour rejoindre l'école. Il était temps d'être une professeure et de finir sa journée de travail... avec bien trop de choses en tête.
Lunatik
Messages : 82
Date d'inscription : 17/04/2021
Crédits : Gojira - Flying Whales

Univers fétiche : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92316 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik
Lunatik
Dim 8 Mai - 13:51

Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
L’alcool n’aidant pas, Ksenia se montrait moins subtile et protocolaire dans ses prises de parole. Un manque de délicatesse envers sa tutrice qu’elle était présentement trop exténuée pour relever. Heureusement pour elle, Taylor se montrait encore une fois compréhensive et pédagogue envers Ksenia. À l’appel de sa professeur, Ksenia se cramponnait une nouvelle fois à elle pour transplanner, cette fois-ci devant le palier d’un immeuble.

De lassitude, Ksenia laissait choir sa tempe contre l’épaule de sa tutrice. Encore une maison ? Taylor n’avait-elle finalement pas pris en considération l’état d’harassement global de son élève ?

« C'est un tout petit appartement mais... Ça devrait faire l'affaire. Prends une douche, dort, je te laisse là. »

Quelque peu déstabilisée, Ksenia hésitait à conclure trop rapidement : Taylor venait-elle tout simplement de la ramener chez elle ? À en juger par la poussière ambiante, l’appartement semblait avoir été négligé pendant un temps considérable. Aussi, Ksenia ne dit trop rien lorsque sa professeur s’affaira à nettoyer ce dernier de fond en comble à grand renfort de sortilège… Elle se faisait toute petite tandis que cette dernière s’activait un peu partout et lui tendit enfin une robe de chambre et une serviette.

« Je reviens ce soir, j'expliquerais ton absence. On en reparlera. Ah et j'ai jeté des sortilèges, tu ne peux pas sortir d'ici et personne d'autre que moi ne peut entrer. Tu restes, tu dors, tu réfléchis. Je te laisse une journée. »

« Mais… »

*CLAC*

Désormais seule dans le silence environnant après le départ de sa professeur, Ksenia restait un instant au milieu du salon avec sa serviette et sa robe de chambre dans les mains. Est-ce qu’elle devait se considérer punie ou octroyée d’un jour de congé ? Toujours est-il que Taylor l’avait enfermé chez elle pour l’après-midi…

Quelque peu contrariée par l’initiative de sa tutrice qui la privait de liberté, et la vodka ingérée plus tôt faisant pleinement son effet, Ksenia convenait de fausser compagnie à sa professeur dans les meilleurs délais. Elle marmonnait son mécontentement tandis qu’elle prenait connaissance de l’appartement où elle se trouvait. Les fenêtres donnaient vue sur une petite rue pavée et paisible. Un succinct tour de reconnaissance plus tard, Ksenia réalisait qu’elle n’avait aucune idée du lieu où elle se trouvait, pas même une piste quant à la potentielle ville dans laquelle se situait l’appartement. Qu’à cela ne tienne, rien que pour enquiquiner Taylor qui voulait jouer les mamans, Ksenia jubilait d’avance à l’idée de lui fausser compagnie. C’est ça ! Elle allait fuguer et revenir à Poudlard par ses propres moyens pour lui prouver qu’elle n’avait pas besoin qu’on la dorlote.

Alors qu’elle réfléchissait à un moyen d’identifier les sorts lancés sur l’appartement, son regard vint à se poser sur la serviette de bain qui trônait au milieu du salon. Toujours exténuée de sa journée, Ksenia réfléchit un moment avant de prendre sa décision…

*Bon, j’admets que cette journée a bien entamé mon moral et ma motivation… Pour la peine, je vais rester une heure sous sa douche, et après, je fugue !*

S’appropriant la salle de bain et ne regardant pas le temps passer, Ksenia s’autorisait à prendre une longue douche pendant laquelle elle se plaisait à murmurer quelques vieilles comptines dans sa langue natale.
Une fois celle-ci terminée, c’est beaucoup plus détendue qu’elle se laissait tomber sur ce qu’elle identifia comme étant le lit de sa professeur.

*Bien ! Puisque c’est comme ça, je me repose les yeux juste une petite minute et je file d’ici sans demander mon reste !*

Elle se permettait de se glisser en plein milieu du lit de Taylor en prenant toute la place disponible. Une fois ceci fait, Ksenia ferma les yeux, bien au chaud sous les couvertures et posée sur le matelas confortable. Tellement bien en fait qu’il ne lui fallut qu’une minute avant de plonger dans un profond sommeil de plusieurs heures…
Selenaë
Messages : 4050
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Mar 10 Mai - 16:37
tumblr_oolycwJJ8h1v3ldhto4_250.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis en instance de divorce et cela est très douloureux.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par luomistaide
De retour à Poudlard, Taylor s’activa tant et si bien qu’elle en oublia presque les désagréments précédents. Presque. Le peu de vodka qu’elle avait bu lui se rappelait régulièrement à elle et puis le coup de Jeremiah restait bien trop dans son esprit. Elle songea un instant à aller en parler avec quelqu’un, mais elle ne voulait pas mentir ni raconter ce qu’elle avait fait de Ksenia alors elle se borna au minimum. C’était le plus sûr.

Plusieurs heures plus tard, quand les élèves furent tous au repas du soir, Taylor appela un elfe dans la salle des professeurs et demanda un panier de sandwich. C’était sûrement le plus sûr et le plus simple. Rapidement, elle se demanda quel était le repas traditionnel russe pour manger sur le pouce, mais elle n’avait ni le temps ni l’énergie de faire des recherches. L’elfe revint avec la nourriture demandée et, une fois de plus, elle quitta Poudlard.

Taylor se dit que ses allers-retours n’avaient pu passer inaperçus, la directrice l’aurait sûrement remarquée et il faudrait qu’elle s’en explique. Cela la fait soupirer d’avance. Toute sa vie était bien trop compliquée et cela la fatiguait d’avance, mais elle s’occuperait de tout cela plus tard. Bien plus tard.

Deux sentiments contradictoires vinrent à elle. La tendresse qu’elle éprouvait pour Ksenia et qu’il la faisait passer en premier dans son esprit et l’horrible impression de compenser le manque de Briséis par la jeune fille. Ksenia n’était et, ne serait jamais, son enfant. Si, en temps que tutrice, elle doit l’aider à prendre sa place à Poudlard, elle n’a pas à la materner de la sorte. Le coup de point au coeur qu’elle ressentit une fois qu’elle comprit ce qui la tracassait lui fit mal.

Et, les yeux embués de larmes, elle transplana. Elle chassa toutes ses pensées de son esprit, plus tard. Encore une fois. Puis elle poussa la porte de l’appartement. Le silence régnait en maître, pendant un court instant elle eu peur que Ksenia soit partie, qu’elle ait réussi à défier sa propre magie pour s’enfuir, puis un léger bruit de respiration se fit entendre depuis le lit. Elle dormait.

Le soulagement et la douceur jaillirent dans son coeur et elle s’assit au pied du lit. Elle eut envie de passer une main dans les cheveux de la jeune fille endormie, comme une mère l’aurait fait délicatement pour la réveiller. Elle se retint et profita du calme pour la regarder. Ksenia semblait enfin paisible, elle ressemblait enfin à l’enfant qu’elle était.

« Réveille-toi. » souffla doucement la professeure.

Ce qui resta totalement sans le moindre effet.

« Allez, debout marmotte ! » lança Taylor un petit peu plus fort. Rien à faire.

Elle fit la dernière chose à faire pour être douce et posa sa main sur l'épaule de Ksenia. « Debout, c'est l'heure ! » annonça-t-elle d'une voix un petit peu plus vive, espérant que les réflexes de la jeune russe n'étaient pas violents.
Lunatik
Messages : 82
Date d'inscription : 17/04/2021
Crédits : Gojira - Flying Whales

Univers fétiche : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
Préférence de jeu : Femme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92316 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik
Lunatik
Mer 18 Mai - 21:04

Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
- Réveille-toi.

Pour seule réponse, Ksenia adressait un petit marmonnement contrarié à la trouble-fête qui voulait la sortir de son lit.

- Allez, debout marmotte !

- Hmmmpfffcinq minutes m’man…

Bredouilla-t-elle du bout des lèvres en s’enfonçant davantage sous la couette alors que seule sa main dépassait à présent des couvertures tandis qu’elle agitait fébrilement cette dernière comme elle l’aurait fait s’il eut été question de chasser une mouche qui serait venue bourdonner à ses oreilles.

- Debout, c’est l’heure !

C’est seulement après la troisième parole qu’on lui adressa que Ksenia fut emparée d’un doute. Il ne s’agissait pas de la voix de sa mère. Elle se risquait alors timidement à laisser dépasser uniquement ses yeux de sous les couvertures pour se remémorer le lieu où elle était et mettre un visage sur la voix qui lui parvenait. Tout lui revint en mémoire lorsque ses petits yeux vinrent croiser le regard de Taylor. Elle replongea sous la couette et soupira profondément.

*Ah merde… « L’évasion ».*

Elle s’étirait alors de tout son long et baillait jusqu’à s’en faire venir les larmes aux yeux. Elle trouvait le courage de s’asseoir dans le lit et d’adresser la parole à Taylor, les yeux fermés et toujours dans un demi-sommeil.

- Kèleurilé ?

Elle aurait tout aussi bien pu se recoucher illico. Elle baillait de plus belle et en profitait pour s’étirer les bras au-dessus de la tête tandis que sa tutrice lui répondait.
Contenu sponsorisé
Lux In Tenebris
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: