Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Lux In Tenebris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3993
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par Honey
Dès l'instant où il avait vu sa marque, Fred s'était écarté d'elle. Et malgré son envie de liberté et de solitude après tout ce qu'elle avait vécu, Taylor comprit qu'elle avait besoin de chaleur. Et l'air frais entre eux deux lui faisait mal. Surtout qu'il avait fait un pas immense vers elle, il lui avait tendu une main qu'elle croyait ne jamais pouvoir rattraper de sa vie. Et tout ça lui faisait terriblement peur et mal à la fois. Pourtant, elle comprenait à cet instant, que pour se pardonner et s'élever, il lui en fallait arriver là.

Alors qu'elle cherchait quelque chose à dire pour briser le silence malaisant, le hurlement de Peeves les fit sursauter. « ALERTE ! UNE ÉLÈVE N’EST PAS DANS SON DORTOIR ! » Taylor sèche aussitôt ses yeux, se recompose le masque de la professeure exigeante qu'elle est et sort sa baguette pour aller en direction de l'esprit frappeur.

Les deux professeurs se tiennent à l'affut du moindre bruit, mais Peeves fait des cabrioles dans les airs, comme pour les déconcentrer. «  Peeves, dis-nous, quel élève ? » Pressée, Taylor ne prend même pas la peine d'être polie, mais Fred lui s'en charge. Il faut dire qu'il a plusieurs fois travaillé avec l'esprit frappeur durant sa scolarité. Après tout, Fred est bien le fils de son père. « Très cher Peeves, veux-tu bien nous aider, s'il te plaît ? » Peeves tire son chapeau et fait une jolie révérence. « Oh mais bien sûr, très cher Fred, ce serait avec une grande joie. Voyons. » Il fait mine de regarder à droite et à gauche alors que le couloir est précisément dans l'autre sens. « Le jeune homme est parti par-là. Ah non, c'était une jeune élève qui est partie de ce côté-ci... Oh peut être me suis-je trompé et c'était une limace. Je ne me souviens plus bien.» Les épaules de Taylor s'affaissent. « Peeves. » gronde-t-elle. Puis, sans plus attendre, elle court dans la seule direction logique. Elle aurait dû y aller tout de suite, elle sait bien qu'avec l'esprit frappeur, on ne fait que perdre son temps.

« Oh, je sais, jouons à un jeu. » propose l'esprit frappeur. « Une question contre une question, si votre réponse est satisfaisante, peut être vous dirai-je ce que vous cherchez. » Taylor refuse de rentrer dans le jeu de l'esprit frappeur, mais Fred doit acquiescer car Peeves reprend d'une voix grave et lourde de sous-entendu. « Que faisiez-vous dans les bras l'un de l'autre ? » Taylor s'arrête net. Elle réfléchit rapidement, que se passerait-il si une rumeur vient à sortir ? Rien. Elle s'en fiche. « Vous savez Peeves, les rumeurs ne m'intéressent pas, surtout quand elles n'ont rien de fondé. Si vous voulez en lancer une, n'hésitez pas, moi je suis fière d'avoir pu compter sur l'amitié du professeur Weasley cette nuit. » Elle fixait l'esprit frappeur pour éviter de dévisager Fred. Ses mots étaient vrais, elle avait été touchée de voir que Fred était capable d'un tel acte de gentillesse pour elle. Elle espérait juste que Peeves ne salirait pas Fred. Non. Elle était certaine qu'il ne voulait pas de mal à un ancien complice de farces en tout genre, c'était juste elle qu'il cherchait à embêter. « De toute manière, je me doute que vous alliez dire "ce que vous cherchez" et rien de plus. Alors vos numéros, gardez-les pour les élèves et Rusard. » Taylor avait craché le dernier mot un peu violemment et s'en voulait. Rusard n'avait rien à voir avec tout cela. Peeves lui tira la langue et s'envola dans les airs.

Puis elle se tourna vers Fred. « Je pense qu'il est trop tard pour retrouver l'élève, mais j'augmenterai mes rondes dans ces couloirs les prochaines nuits. » C'était une manière de le prévenir qu'il pouvait les éviter, afin qu'aucune rumeur ne puisse avoir l'air vraie.

Puis, dignement, elle retourna se coucher. En espérant de tout coeur que l'élève n'avait rien vu et rien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 55
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

aiETyIp.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
Plus jamais ça !

Après avoir regagné son dortoir la queue entre les jambes, et devant le fiasco total de son opération et les risques auxquels elle l’avait exposée, Ksenia convint, bien qu’un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.
Elle passa le reste de la nuit à ruminer le bref aperçu de l’interaction entre Kensington et Weasley qu’elle avait surprise inopinément. Ne parvenant pas à trouver le sommeil, Clarice ne manqua pas de lui faire remarquer à sa façon le lendemain qu’il lui manquait manifestement quelques précieuses heures de repos.

« Ouah la tête que t’as ce matin ! On dirait le croisement entre une vélane énervée et un inferius ! »

La journée suivit son cours et Ksenia ne parvenait pas à ôter de ses pensées le bon en arrière qu’avait effectué le professeur Weasley après que Kensington ait relevé sa manche. Quoi que cela put être, c’était indubitablement une information majeure sur la professeur Kensington. Et puisqu’il s’agissait de la tutrice que Poudlard lui avait désignée, elle parvenait à la conclusion que ce genre de coïncidence et de non-dit étaient trop suspects pour être innocents…

Il lui manquait de toute évidence trop de données pour formuler la moindre hypothèse cohérente pour le moment. Mais elle ne se sentirait pas rassurée tant que le voile ne serait pas levé sur ce mystère. Elle réfléchit toute la journée à quel serait le meilleur moyen d’obtenir cette information. Après les cours, elle entraînait Clarice avec elle à la bibliothèque.

« Qu’est-ce qu’on cherche ? »

« Il faut à tout prix que je trouve un sort ou un truc pour voir à travers les vêtements des gens. »







« Euh… »







« AH ! OH ! Non-non-non c’est pas du tout ce que tu crois ! »

« Ah mais je crois rien. »

« Non mais de toute façon y a rien à croire puisque c’est pour voir… Genre, dans les poches des gens… »

« Ah non mais tu fais ce que tu veux. »

« Mais non je fais pas ce que je veux puisque c’est pour voir dans les poches des gens ! »

« Non mais je veux dire que t’as pas à te justifier. »

« Mais j’me justifie pas ! C’est pour voir dans les poches des gens ! »

«Non mais je veux dire que je te juge pas, quoi. »

« MAIS Y A PAS À ME JUGER PUISQUE C’EST POUR VOIR DANS LES POCHES DES GENS !!! »

« Silence ! Ou vous devrez quitter la bibliothèque ! »

« Mais, je comprends pas. Pour un truc pareil, pourquoi tu demandes pas à Kensington ? »

« Mais nooon, surtout pas elle… »

Ksenia soupirait longuement et laissait tomber sa tête contre le livre qu’elle avait posé sur la table. La tâche s’annonçait plus compliquée que prévu.


***

La bibliothèque n’ayant rien donnée, Ksenia procédait à son idée suivante : essayer d’obtenir une retenue avec le professeur Weasley, et lui soutirer l’information une fois seule avec lui.
Durant le cours d’étude des moldus, elle prit la parole tandis que le professeur Weasley développait sur l’importance du charbon lors d’un barbecue moldu.

« Professeur, je vous prie de m’excuser mais, sauf erreur de ma part, il me semble que tous vos cours sans exception manquent totalement d’objectivité pour ne pas dire qu’ils prennent intégralement le parti d’une idéologie pro sang-de-bourbe et pro-moldu. »

Un silence de plomb et des yeux écarquillés sur elle répondirent à sa remarque. Le professeur Weasley tâcha dans un premier temps de désamorcer ce qu’il interpréta comme un vestige de la philosophie de Durmstrang.

« Miss Vulchanova, je dois vous dire que ce genre de propos ne sont absolument pas tolérés à Poudlard. Je peux entendre qu’il en est différemment à Durmstrang, mais le ségrégationnisme n’a pas sa place en ces murs. »

« Mais il ne s’agit pas de ça ! Je ne vois dans tous les cours qui sont prodigués ici aucune place pour une quelconque forme de pensée libre. C’est de la propagande pro-sang-de-bourbe. »

« Né-moldu, le terme employé ici est né-moldu. Miss Vulchanova, croyez bien que je regrette que vous qualifiiez mon cours de « propagande », mais je peux vous assurez que Poudlard s’efforce simplement de sensibiliser ses élèves au mode de vie moldu. »

De toute évidence, le professeur Weasley était beaucoup trop bien intentionné pour que Ksenia parvienne à rassembler la volonté de s’énerver sincèrement contre lui au point de tenir des propos désobligeants sur ses méthodes d’enseignement devant toute la classe. Si elle ne parvenait pas rapidement à fournir un motif de retenue valable à son professeur, ses chances de se retrouver seule en retenue avec lui et la garantie de ne pas être dérangée pendant une heure ou deux allaient s’évanouir pour de bon.

« Je ne peux PAS cautionner un programme éducatif qui interdit tout débat et dit à ses élèves quoi penser ! »

« Miss Vulchanova ! Je ne sais pas comment vous vous comportiez à Durmstrang, mais ici, on ne hausse pas le ton en remettant en cause les compétences de ses enseignants sur le seul argument que ses cours ne sont pas à notre goût ! Vous allez m’accompagner sur-le-champ dans le bureau de votre tutrice et nous nous efforcerons de déterminer quelle sera une sanction appropriée pour votre comportement ! »

* C’est mieux que rien. Avec un peu d’espoir, je pourrais peut-être négocier un aménagement de peine et essayer de passer une retenue ou un peu de temps seule avec Weasley… *

Les deux quittèrent la classe accompagnés par le murmure des élèves à qui Fred demanda de poursuivre la lecture du chapitre jusqu’à la fin du cours.

« Elle a un peu raison quand on y réfléchit… »

« « Elle a raison » ?! T’as pas entendu ou quoi ? Elle est putain de raciste ! »

« Non mais elle a genre : « raison mais pas pour les bonnes raisons. » Tu vois ce que je veux dire ? »

« Euh, non. C’est complètement con ce que tu dis. »

« Mais non c’est pas « con ». Sur l’intention elle est pas à blâmer, mais c’est sa cause qui est bancale, quoi… »

Le chapitre ne fut probablement pas lu par beaucoup d’élèves durant les dernières minutes du cours…
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3993
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par celestialmite
Taylor s'endormit très rapidement, mais des mauvais souvenirs vinrent teinter ses rêves. L'éclair vert qui avait traversé la salle de balle pour atteindre sa fille, sa Briséis, était présent dans chacun de ses rêves. Et cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus rêvé aussi intensément des mangemorts. Au petit matin, ses yeux, cernés de noirs, confirmaient son état de fatigue. Une mauvaise nuit remplie de cauchemars avant d'enseigner à des adolescents capricieux. Yeah.

Elle s'habilla rapidement, prit le temps de se coiffer, s'appliqua son sortilège habituel de maquillage - puisqu'elle se maquillait toujours de la même manière depuis des années -, puis récupéra son sac avant de sortir précipitamment. Elle ressentait le besoin irrépressible de fuir son lit, sa chambre et ses souvenirs. Elle commença par deux heures de cours intenses avec des premières années absolument pas consciencieux puis enchaîna avec les septièmes années... un peu trop portés sur la précision. Quand elle s'offrit enfin une heure de pause dans son bureau, elle entendit qu'on toquait.

Elle soupira avant de répondre, mais la porte s'ouvrit sur Fred. Elle eut une déglutition difficile, encore gênée de la veille, mais il n'accompagnait que Ksenia. Taylor ne prononça pas le moindre mot, préférant haussé un sourcil agréablement dessiné en direction de son apprentie.

« Mademoiselle Vulchanova a eu quelques propos déplacés durant mon cours d'études des moldus et a remis en cause mes méthodes d'enseignement.  »

Taylor l'avait vu venir à des kilomètres, évidemment que Ksenia n'accepterait pas ces cours-là, mais la professeure avait cru qu'elle saurait se taire. Elle fronça les sourcils, toujours en fixant la jeune élève, celui ne lui disait rien qui vaille. Qu'avait-elle derrière la tête ?

« Et vous venez pour une sanction, j'imagine... »

La voix traînante de Taylor était calculée, comme pour se positionner entre Fred et Ksenia, comme pour offrir un bouclier aux deux à la fois, sans prendre parti ni pour l'un, ni pour l'autre.

Citation :
Lancement de dé :
PILE : retenue avec Fred
FACE : retenue avec Taylor.

Taylor se frotta le front avant de soupirer.

« Ksenia Vulchanova » commença-t-elle en plongeant son regard droit dans celui de son élève. « Le respect est une des premières règles que je vous ai expliqué en venant ici. Je ne vous crois pas assez idiote pour manquer de respects à n'importe quel professeur de Poudlard. » Elle avait envie de continuer, de lui demander ce qu'elle cachait et préparait en secret, mais elle ne voulait pas parler devant Fred Weasley, comme si... Comme si elle même doutait de ce qu'il pouvait advenir si elle voulait éviter de lui rappeler son vrai visage. Parce que Taylor avait été comme Ksenia, et elle avait beaucoup maoguillé. « Selon moi, la meilleure solution pour cela, c'est qu'il soit en charge de votre sanction. » Elle tourna enfin son regard vers le jeune homme, se forçant à rester impassible alors qu'elle rêve de s'excuser d'un signe de tête. « Très bien, Miss Vulchanova, vous serez en retenue ce soir et demain, avec moi. » Deux heures de retenue, c'est peu et ne suffirait sûrement pas à faire changer d'avis l'élève, amis c'était déjà un bon début. « J'attends de vous des efforts, mademoiselle. » termina Taylor sur un ton dur.

Ils sortirent ensuite de son bureau, la laissant plongée dans ses pensées. Comment faire pour qu'elle comprenne ce qu'elle avait à perdre alors qu'elle avait sûrement déjà l'impression d'avoir tout perdu ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Maître des Univers
Maître des Univers
MESSAGES : 607
INSCRIPTION : 11/02/2017
RÉGION : L'Univers
CRÉDITS : 64pxs


maître des univers

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

Le membre 'Selenaë' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PILE OU FACE' :
Lux In Tenebris - Page 2 IHzILG4
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 55
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

qUNdjMP.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.

♪ You're beautiful and sick like me ♪

Est-ce que Kensington nourrissait déjà quelques soupçons à l’égard de Ksenia à ce stade de son plan ? Les quelques mots qu’elle avait adressés à Ksenia lui donnèrent en tout cas envie de redoubler de prudence pour la suite des évènements. Elle s’efforçait de rester impassible et de ne trahir aucune émotion tandis que les deux professeurs échangeaient. Jusqu’au moment où le professeur Weasley rendit sentence.

« Très bien, Miss Vulchanova, vous serez en retenue ce soir et demain, avec moi. »

Ksenia dut regarder ses chaussures pour ne pas dévoiler le rictus de satisfaction qui s’affichait sur son visage.

« J'attends de vous des efforts, mademoiselle. »

Affichant ses plus beaux yeux de chien battu, Ksenia redressait la tête et adressait une dernière parole à sa professeur avant de quitter la pièce en suivant Fred Weasley.

« Je vous demande pardon, professeur Kensington. Ça ne se reproduira plus. »

Elle dut serrer ses doigts au point de planter ses ongles dans ses paumes de mains pour se retenir de rire en quittant la pièce.

* Merci infiniment pour votre aide, professeur Kensington. *

Prise de court, sa première soirée de retenue se passa calmement. Elle en profita pour préparer le terrain, mettre au point sa stratégie, évaluer les risques. Elle affichait un visage contrarié pendant toute l’heure de colle afin de conserver sa crédibilité. À la fin de celle-ci, Fred la retint un instant.

« Jeune fille. Je crois que je peux comprendre, même grossièrement, quelle est votre situation et votre état d’esprit alors que vous êtes confrontée du jour au lendemain à quelque chose qui va à l’encontre de toute l’éducation qui vous a été prodiguée à Durmstrang. Mais si je ne vous reprocherais jamais de ne pas partager notre vision des choses, peut-être pourrais-je toutefois vous suggérer d’essayer de laisser leurs chances à nos convictions inclusives et solidaires à l’occasion ? Après tout, vous êtes ici au bon endroit pour tenter l’expérience. »

Ksenia fit mine de réfléchir à ces mots un bref instant, le regarde dans le vague, avant de répondre.

« Je… Je vais y réfléchir, professeur. »

Quelle ne fut pas sa surprise, une fois de retour à la salle commune de Serpentard, d’être accueillie par un tonnerre d’applaudissement émanant de ses camarades. La nouvelle de son insubordination en cours d’étude des moldus avait déjà fait le tour de Poudlard. Elle l’avait déjà totalement oublié. Clarice et les autres lui apprirent que si tout Serpentard était acquis à sa cause, certains élèves des autres maisons avaient eux aussi vu en elle une soif de liberté d’expression et une propension au débat. Que ce soit en bien ou en mal, son intervention n’avait laissé personne indifférent ; pour le plus grand désappointement de Ksenia qui se serait bien mieux accommodée de ne pas avoir les projecteurs braqués sur elle…

Le lendemain, elle prétexta avoir besoin de contrôler l’évolution de l’état de sa potion Tue-loup dans la réserve pour pouvoir subtiliser dans une pipette quelques gouttes de philtre de mort vivante. Une fois le précieux liquide en poche, il était temps de mettre son plan à exécution ; elle se rendait sans plus attendre dans le bureau du professeur Weasley. Après avoir doucement frappé à la porte, ce dernier l’invitait à rentrer.

« Bonsoir Miss Vulchanova. Ce soir, je souhaite que vous étudiiez le chapitre 3 du livre que j’ai mis sur votre pupitre et que vous m’en fassiez un résumé OBJECTIF. Il s’agit du chapitre traitant des rapports entre sorciers et moldus.» Dit-il froidement.

L’expression du visage emplie de contrition, Ksenia répondit timidement à son professeur :

« Euh… Professeur Weasley. Ce n’est pas grand-chose, mais, puisque j’ai conscience de vous avoir offensé, et après avoir réfléchi à mes agissements de ces jours passés, je me suis dit que je pouvais peut-être essayer de faire un geste pour signifier ma volonté de remettre en question mes convictions… »

Elle sortait de son sac un thermos au motif de cerisier japonais.

« Je me suis permis de préparer un thé russe de façon traditionnelle en utilisant un samovar. J’ai pensé que nous pourrions partager un thé pendant mon heure de retenue… »

Affichant une expression qui semblait prendre quelque peu en pitié la touchante maladresse de Ksenia, Fred soupirait lentement par le nez avant de conclure qu’il serait sans doute plus pédagogique de ne pas rejeter la main tendue sincèrement par Ksenia dans sa volonté de rédemption.

« Et bien, cela n’équivaut pas à tirer un trait sur vos écarts de comportement de ces derniers jours. Et je souhaite vraiment que vous réfléchissiez à tout ceci et à là où se situe votre intérêt. Mais je pense aussi que faire honneur à ce fameux thé à la russe préparé de façon traditionnelle ne fera de mal à personne. »

« Merci professeur ! »  Concluait-elle dans un sourire enthousiaste.

Ksenia remplissait deux tasses de thé et apportait la sienne au bureau du professeur Weasley. Elle avait dilué quelques gouttes de philtre de mort vivante dans le thermos, tant et si bien que son contenu entier aurait suffi à assommer un Hippogriffe, alors une rasade du liquide serait amplement suffisante pour incapaciter un être humain. Fred ne tardait pas à goûter le thé arrangé par les soins de Ksenia.

« C’est… Spécial. »

« Oui je sais c’est un peu âpre. Il n’est pas rare que l’on rajoute du miel ou du sucre pour l’adoucir. »

Ksenia rejoignait son pupitre et guettait impatiemment les premiers effets de sa mixture chez son professeur. Elle n’eut pas à attendre très longtemps. Bientôt, Fred commençait à se frotter les yeux et à dissimuler des bâillements derrière sa main.

« Tout va bien professeur ? Vous avez l’air fatigué. Vous souhaitez que je vous jette un sortilège enervatum ? »

« Je vous remercie, ce ne sera pas nécessaire. » Répondit Fred, amusé. « Je vous prie de m’excuser, je ne m’explique pas… *baille* Et bien, quel coup de barre ! ».

Après quelques secondes, la tête de Fred se laissa tomber lourdement sur son bureau. Ksenia accouru vers lui.

« Professeur ? Si vous m’entendez, serrez-moi les mains, dites quelque chose ! »

Ce dernier ne pouvait que marmonner des choses inintelligibles dans un état de demi-sommeil. Après s’être assurée de sa vulnérabilité, Ksenia sortit sa baguette et la dirigea vers la porte du bureau. Elle déclamait froidement :

« Collaporta. »

Hors de question de prendre le risque d’être dérangée si près du but. Elle se retournait et adressait un visage des plus sévères au professeur Weasley. Elle venait de droguer un représentant de l’autorité de l’école, reculer n’était plus une option. Après tous ces risques, elle allait enfin découvrir ce que la professeur Kensington s’employait si ardemment à dissimuler. Sans doute découvrirait-elle également davantage d’information sur Poudlard et ses manigances. Alors qu’elle s’efforçait de discipliner son esprit et de calmer son rythme cardiaque, elle se plaçait en position au centre de la pièce. Elle inspirait profondément en dirigeant sa baguette vers Fred Weasley, puis prononçait :

« Legilimens ! »
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3993
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Fred Weasley
J'ai 28 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur d'étude des moldus. Je suis célibataire et je ne suis pas encore prêt à m'attacher.



bradley james par littlewildling
La première retenue s'était extrêmement bien passé. La demoiselle n'avait pas fait d'histoire et Fred jugeait qu'elle comprenait ce qu'il lui demandait. C'est pourquoi il avait décidé de parler avec la jeune fille à la fin. Il avait apprécié la manière dont elle posait ses phrases, parce qu'elle semblait vraiment réfléchir à ce qu'elle avait en tête et qu'elle n'était pas désireuse de plaire à tout prix. Et clairement elle commençait à suivre le bon chemin. Fred était confiant.

***

La deuxième retenue lui avait semblait plus propice au pardon. Naïf peut être, mais il avait envie d'y croire. C'est pourquoi il n'avait pas hésité un seul instant quand elle lui avait tendu le thé russe. Le goût, âpre, ne lui plut pas, mais maintenant qu'il avait commencé, il ne pouvait plus reculer. Il avala la tasse jusqu'au bout, puis la reposa sur la table. Aussitôt, il se mit à bailler. Il était vrai qu'il n'avait pas bien dormi les nuits précédentes. Il se frotta les yeux. « Et bien, quel coup de barre ! » dit-il en baillant, tentant de faire de l'humour pour excuser cette fatigue.

Puis il sombra.

« Legilimens ! »

***

Le jeune Fred Weasley est assis à la table des Poufsouffle, dans le bel uniforme de sa maison. Il tente de faire sourire ses voisins de tablée avec une bombe puante qu'il lance vers les Serpentard, mais l'humeur n'est pas à l'allégresse. Les parents de Kate viennent d'être assassiné et la jeune fille est rentrée chez ses grands-parents. Elle manque à tout le monde et les yeux rouges de sa meilleure amie confirme la douloureuse époque dans laquelle ils vivent. Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom fait régner la terreur sur le monde magique et tout ceux qui osent se dresser contre lui disparaissent mystérieusement. Fred a peur pour sa famille, mais il essaie de cacher tout cela sous une armure de joie et d'insouciance.

***

« WEASLEY. » Le hurlement de la pionne de Poudlard le fait sursauter alors qu'il avait pris toutes les précautions pour rentrer discrètement dans son dortoir. « Que faisiez-vous dehors à une heure pareille de la nuit ? » Les mots durs de Kensington ne sont pas pire que son regard assassin et son sourire jubilateur. Elle adore le coincer, elle adore lui faire du mal et lui faire peur. C'est presque son passe temps. « Vous venez de gagner deux mois de retenue. Dommage que le match Poufsouffle-Serpentard arrive bientôt. » Elle ricane et lui ronge son frein. Il sait que s'il dit quoique ce soit, il risque de perdre bien plus que deux mois de retenu et un match de Quidditch. « Bien madame Kensington. » C'est la seule chose qu'il se permet. Elle déteste qu'on lui rappelle qu'elle n'est pas professeur ici.

***

Cours de potion, lors de sa dernière année. Un élève de Serpentad fait léviter une racine de mandragore jusqu'au chaudron de Fred. La potion explose dans une gerbe d'étincelle bleue et Fred est recouvert de la substance collante. Il file à l'infirmerie. « Weasley, vous êtes donc si incapable ? » La voix ricanante de Kensington le bloque dans l'escalier. Elle lui a jeté un sortilège d'immobilité, il n'en doute pas une seule seconde. Elle tourne autour de lui, se moquant de la situation alors que la potion commence à lui piquer le visage. « Eh bien, je retire 20 points à Poufsouffle pour oser vous présenter de la sorte dans les couloirs, c'est ignoble, vous êtes hideux. » Elle rit encore puis, d'un coup de baguette fait disparaître la potion et lui rend la liberté de mouvement. Maintenant, Madame Pomfresh ne peut plus faire de prélèvement pour identifier la cause. Il a envie de rugir et de se battre contre elle, il n'en a pas le droit. Un jour, ils se retrouveront face à face, hors de Poudlard, et là, elle verra ce qu'il peut faire.

***

Fred est au coeur d'une bataille, les coups pleuvent de toute part, certains de ses amis sont couchés, incapable de se relever, il espère que les secours ne vont pas tarder. Il tient lui-même deux personnes en respect, des mangemorts qui n'ont pas froid aux yeux et qui oseront tenter le sortilège de la mort, il ne doit pas faiblir. Derrière lui, une femme enceinte marche difficilement, tentant de s'extirper de la bataille. Il la reconnait. C'est elle. Lâche, elle fuit la bataille, sans prendre parti. Il la déteste. Lâche !

***

La ruelle est mal éclairée et Fred entend un pleur. Par habitude, plein de bonté, il s'approche. C'est elle. Il a un mouvement de recul, mais la voix de Taylor se brise en l'appelant. Et, chose pour le moins inattendue, elle s'excuse. Il ne sait plus sur quel pied danser, hésitant quand à poursuivre cette conversation sans queue ni tête ou fuir. Il ne songe pas un instant à l'abattre alors qu'elle est déjà à terre. Il sait un peu par quoi elle est passée, mais ce n'est rien comparé à ce qu'il a vécu. « Weasley, je m'excuse sincèrement, même si je sais que ça ne suffira jamais. » Nouvelles larmes. Si elle ment, elle est vraiment douée. Mais elle ne ment pas. Il sait qu'elle a perdu sa fille il y a quelque chose, cela avait fait beaucoup de bruit dans les journaux. « Non, en effet, ça ne suffira pas. » soupire-t-il en lui tendant la main. Elle écarquille les yeux. « Mais c'est un début. » explique-t-il une fois qu'elle est debout. Puis il s'éloigne. Incapable d'en supporter plus.

***

En arrivant à Poudlard ce matin-là, il apprend qu'elle vient d'être nommée professeur. Soit disant une manière pour elle d'apprendre l'humilité et la rédemption. Seulement Fred a encore du mal à être dans la même pièce qu'elle. Taylor Kensington, qui l'a traumatisé durant toutes ses années à Poudlard, sans jamais lever la main sur lui ou le torturer comme d'autres mangemorts l'ont fait, mais tout de même, son nom est associé à la haine depuis si longtemps. Pourtant, au fil des jour il voit qu'elle veut vraiment changer.

***

Le couloir est uniquement éclairé par la lune et Taylor pleure. Cela devient récurrent qu'il soit là dans ces moments. Il prend sur lui et lui parle gentiment. Ils ont beaucoup de pas à faire l'un vers l'autre et il essaie, vraiment. Sauf que son bras lui fait mal et la marque des ténèbres jaillit, éclairée par la lune. Fred a un pas de recul et envie de vomir. Toutes les horreurs passées lui reviennent en tête. Taylor est, et restée à jamais, marquée par le signe des mangemorts.
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3993
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par celestialmite
Le soupire qui lui échappa aurait pu faire trembler les murs. Qu'allait-elle faire de Ksenia ? La jeune femme semblait être redoutable et appréciée par ses pairs à Serpentard. Taylor avait discrètement sondé les élèves pour savoir un peu ce qu'ils pensaient d'elle. Enfin, certains élèves pour que ça ne revienne surtout pas aux oreilles de la demoiselle. Au moins, elle n'était pas mise de côté. Maintenant, il ne restait plus qu'à savoir si cela allait dans le bon sens... Est-ce que certains Serpentard pourraient aider Ksenia a revenir sur le bon chemin ou serait-ce la jeune fille qui les entraîneraient dans des coins plus sombre ? Et dire qu'elle était en charge de surveiller cela. Taylor en avait déjà mal à la tête, si Ksenia était à moitié plus butée qu'elle-même, Taylor était foutue. Or la demoiselle russe semblait bien plus ingénieuse que Taylor au même âge. Et encore plus douée en magie. Cela aussi était terrifiant. La professeure se prit la tête dans les mains et soupira une fois de plus. Il fallait qu'elle cesse de penser à sa jeune protégée, pour l'instant elle avait des parchemins à relire.

***

Le courrier de Taylor s'accumulait en tas sur son bureau personnel. Elle n'avait pas envie de le lire, ayant trop peur de ce qu'elle trouverait, mais la dernière enveloppe fraichement arrivée portait l'écriture de Jeremiah. Son mari. Son ex-mari. Le peur de leur enfant décédée. Elle avala sa salive avec difficulté puis s'éloigna. Elle lirait la lettre, plus tard, quand elle serait prête. Il lui demandait sûrement de venir au Ministère de la Magie pour régler le divorce, elle n'en avait pas le courage actuellement. Elle repoussa l'enveloppe et sortit marcher dans les couloirs. Avec un peu de chance elle trouverait quelqu'un d'autre à aider pour lui changer les idées.

Après quinze minutes sans croiser âme qui vive, Taylor se rappela de l'heure. Les élèves avaient dîné et se reposaient en salle commune. Elle espérait que beaucoup faisaient leurs devoirs avec application. Elle décida de s'y rendre, pour sonder les Serpentard et voir leurs progrès depuis la rentrée. En réalité, elle souhaitait voir Ksenia et deviner à sa posture et ceux qui l'entouraient comment elle se sentait. Sauf que la demoiselle n'était pas au milieu des autres élèves, mais en retenue. Elle ne s'en rappela que trop tard. Elle s'approcha d'un groupe d'élèves de cinquième année studieux. « C'est excellent comme rythme, je suis fière de vous. » déclara-t-elle en regardant les copies qu'ils avaient déjà écrites. Puis elle sourit et s'installa à côté de trois élèves en pleine bataille de carte. « Si je gagne, vous allez travailler, c'est d'accord ? » Taylor aimait pouvoir se sentir proche de ces élèves en certains moments, elle aimait qu'il y ait un temps de sérieux et un temps de détente. Les élèves se mirent à sourire et Taylor gagna.

Trente minutes plus tard, elle se dirigea vers le bureau du professeur d'étude des moldus, Fred Weasley, avec qui Ksenia travaillait. Elle toqua à la porte. Aucune réponse. Elle regarda sa montre, normalement, ça n'aurait pas dû être fini. Elle hésita, puis tenta d'ouvrir la poignée. Bloquée. Elle haussa les épaules. Ils avaient du finir plus tôt et elle avait croisé la jeune femme en empruntant deux chemins différents jusqu'à la salle commune, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 55
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

qUNdjMP.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
Submergée par le tourbillon de sentiments intenses que les souvenirs du professeur Weasley lui faisaient voir, Ksenia parvenait non sans mal à reprendre le contrôle de son sortilège. Quand cela se produisit enfin et qu’elle réussit à rompre le sort, elle reculait brutalement et perdait l’équilibre avant de choir sur le sol de la pièce. Encore sous le choc de ce qu’elle venait de découvrir, son cœur battait à tout rompre. Toujours haletante sur le sol, elle s’efforçait d’assimiler toutes les informations qu’elle venait d’acquérir.
Elle s’attendait à obtenir des réponses. Mais « ÇA »… Ce qu’elle avait vu en sondant l’esprit de Fred dépassait de loin tout ce qu’elle n’aurait jamais pu imaginer…

Des flashes de la vie passée de Fred Weasley défilaient en boucle dans sa tête à mesure qu’elle rassemblait les réminiscences cryptiques dérobées de force à son professeur afin d’en distiller le sens exact. Bien qu’elle souhaitât secrètement s’interdire toute conclusion trop hâtive, les bribes du passé de sa victime n’auraient su souffrir aucune erreur d’interprétation. Ksenia ressentit la nécessité de s’entendre prononcer à haute voix la conclusion à laquelle elle parvenait, pour la rendre ne serait-ce qu’un peu moins irrationnelle à ses yeux…

« Taylor Kensington… Est une mangemort… »

*TOC* *TOC* *TOC*

Étouffant un hoquet de surprise, Ksenia orienta brusquement son regard vers la porte d’où émanait les cognements qui la ramenèrent brutalement à la réalité.

*Non, putain ! Pas maintenant !*

Elle cherchait frénétiquement du regard sa baguette qui avait roulé un peu plus loin dans la pièce. Fred était toujours inconscient dans son fauteuil, et la porte était scellée par magie. Si la personne de l’autre côté de la porte investiguait davantage et se rendait compte de quelque chose d’anormal, Ksenia ne voulait pour rien au monde découvrir le traitement qu’on lui ferait subir si elle venait à être appréhendée.
Lorsqu’elle mit finalement la main sur sa baguette magique, elle entendit désormais qu’on essayait de tourner la poignée pour pénétrer dans la pièce.

*Non-non-non-non-non-non-non-non-non…*

Scrutant le moindre élément dans le bureau du professeur Weasley qui pourrait lui donner une idée d’échappatoire, la soudaineté de la situation fit s’arrêter son regard sur la fenêtre de la pièce qui était restée ouverte.
Elle s’enfuyait aussi vite et silencieusement que possible vers cette dernière.

*Pas de panique. Je vais sauter par la fenêtre et lancer un sortilège de coussinage avant d’atterrir.*

Une fois atteinte la traverse basse, elle montait sur le rebord et observait le sol en contrebas.

*Putain c’est haut ! C’est beaucoup trop haut ! Si je saute d’ici, je vais me tuer à coup sûr !*

Tremblant de tous ses membres et déglutissant péniblement, elle s’immobilisa totalement lorsqu’un nouveau bruit distinctif se fit connaître depuis l’autre côté de la pièce.
Lentement, la personne qui s’était positionnée derrière la porte semblait progressivement s’éloigner. Le son des pas résonants dans les immenses corridors de Poudlard s’estompait passées quelques secondes.
Ksenia demeura immobile au bord de cette fenêtre pendant ce qui lui sembla une éternité. Quand elle eut suffisamment patienté pour se rassurer, elle descendit de la traverse et se laissa lourdement tomber par terre sur le dos, les mains posées sur son cœur, en prenant ce qui lui parut être sa première bouffée d’oxygène depuis trop longtemps. Après avoir quelque peu calmé son rythme cardiaque, elle concluait :

« Je vais mourir… Cette école me fera avoir une crise cardiaque… »

Mais le temps n’était pas encore au relâchement. Elle était toujours dans le bureau du professeur Weasley, et ce dernier était évanoui dans son fauteuil. Ksenia s’efforça de trouver la force de se relever pour terminer ce qui devait être fait. Le plus tôt elle serait sortie d’ici, le plus loin elle serait du danger.
Elle se plaçait en face de Fred, se concentrait fermement sur son objectif, et passait à l’acte.

« Oubliettes. »

Elle ne maîtrisait pas parfaitement ce sort très complexe à exécuter, Fred oublierait peut-être comment faire ses lacets en même temps que les souvenirs de cette heure de retenue, mais l’urgence de la situation n’invitait pas à la demi-mesure…

Une fois ceci fait, et après s’être assurée qu’aucun bruit ne venait de l’autre côté de la porte, elle brisait le sceau magique placé sur cette dernière, et l’ouvrait timidement. Avec une prudence telle que le discret grincement produit par les charnières de la porte elles-mêmes donnaient l’impression de ne vouloir perturber en rien l’opération furtive à laquelle s’employait Ksenia.
La porte désormais très légèrement entrouverte, Ksenia se risquait à un timide coup d’œil dans le couloir, son joli minois dépassant à peine de la structure en bois.
La voie était libre, il était plus que temps de filer d’ici.


***


Elle s’empressait de rejoindre la salle commune des Serpentards, non sans vérifier du coin de l’œil si la professeur Kensington ne se trouvait pas au détour d’un couloir. Il n’en fut rien. La soirée étant déjà bien avancée, elle filait tout droit dans sa chambre où elle se laissait lourdement tomber sur son lit.

« Alors, c’était comment ton tête-à-tête avec « Doc Moldu » ? »

Clarice n’eut pour toute réponse qu’un grognement contrarié émanant de sous l’oreiller dans lequel Ksenia avait enterré son visage.

Plus tard dans la nuit, Ksenia ne parvenait pas à trouver le sommeil. Elle repassait en boucle dans sa tête les souvenirs de Fred, et essayait de comprendre les agissements de Taylor. Elle était une mangemort, ça, Ksenia en était sûre. Mais pourquoi feindre la contrition et la volonté de rédemption ? Se pouvait-il qu’elle regrette vraiment ses actes passés ? Pourtant, « on ne cesse jamais d’être un mangemort ». Était-ce lié à la perte de sa fille ? Quelle tragédie… Rien qu’à cette idée, le cœur de Ksenia se serrait et les larmes lui venaient. N’y avait-il pas pire douleur au monde que celle consistant à voir son futur, ses espoirs, son plus grand bonheur partir avant soi ?
La constatation de Ksenia était tellement indélicate qu’elle se sentait d’une turpitude inénarrable rien qu’à l’idée d’y penser : pour obtenir la dernière pièce du puzzle, il aurait fallu qu’elle puisse demander à Taylor comment cette dernière avait perdu sa fille…

Autant dire que cela n’était pas près d’arriver. En y repensant, Ksenia remarquait qu’après tout, elle n’avait eu accès qu’aux impressions et informations de Fred Weasley, un traître à son propre sang… Aussi, se pouvait-il que Taylor ait intégré l’école en feignant la repentance afin d’être les yeux et les oreilles des héritiers de la volonté de Voldemort au sein de cette dernière ? L’hypothèse se tenait. La perte de l’enfant de Taylor aurait pu susciter la pitié de ses anciens ennemis à Poudlard, rendre crédible sa volonté d’expiation de ses actes passés. Suite à cela, elle n’avait qu’à faire profil bas et rapporter les faits et gestes de l’école aux mangemorts. Et elle cachait pour l’instant à Ksenia son véritable visage dans l’attente de s’assurer de ses convictions et de la cause à laquelle elle prêtait allégeance…

À mesure que la nuit avançait, Ksenia peinait de plus en plus à réfléchir posément. Elle convenait finalement de ne plus lutter contre la fatigue qui s’emparait d’elle et entendait de prendre une décision demain quant à ce qu’elle avait appris dans le bureau du professeur Weasley.

Le lendemain, Ksenia passait toute la journée à jauger quelle était la meilleure chose à faire… Il lui paraissait impossible de se présenter à nouveau devant Kensington et faire comme si de rien n’était. Cette dernière décèlerait aisément que quelque chose n’allait pas, et Ksenia ne pourrait lui cacher éternellement. Et de toute façon, elle comptait bien s’entretenir avec Taylor au sujet de ses découvertes récentes concernant son passé…
Paradoxalement, alors qu’elle venait de découvrir que la professeur Kensington était une personne capable de commettre des atrocités d’une extrême cruauté, Ksenia se sentait désormais plus proche d’elle que jamais. Elle qui se sentait si seule depuis son arrivée au château, elle entrevoyait enfin la possibilité de se reposer sur l’épaule de quelqu’un dont l’éducation et l’idéologie se rapprochait significativement de ce qui lui avait été enseigné à Durmstrang. À bien y réfléchir, peut-être que Kensington avait elle-même suggéré d’être la tutrice de Ksenia lors de son arrivée à Poudlard dans l’espoir de pouvoir s’entretenir avec elle de tout ceci un jour.

Elle était dorénavant beaucoup plus enthousiaste quant à l’idée de confronter sa professeur à son passé. Tout semblait concorder, et elle convenait de se confier à sa tutrice le soir même après les cours. Le moment venu, elle se présentait devant le bureau du professeur Kensington. Après avoir révisé toutes ses réflexions une dernière fois, elle pénétrait dans la pièce.

« Bonsoir professeur, je souhaitais vraiment m’entretenir avec vous ce soir. Il y a tellement de choses dont j’aimerai converser avec vous. Je ne suis pas certaine de savoir par où commencer. »

Elle ne pouvait se contenir d’afficher un visage rayonnant et un sourire optimiste lorsque son regard trouvait celui de Taylor. Tout irait bien, elle en était convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3993
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par celestialmite
La porte était définitivement fermée. Taylor, incapable de songer au pire, décida donc de s'en aller. Elle croiserait bien Fred au dîner et verrait avec lui comme cela s'était passé. Cependant, elle vint dîner bien avant le jeune professeur et comme il s'assit en bout de table, l'air épuisé, elle n'osa pas le déranger. Taylor songeait qu'il avait eu une grosse semaine et qu'il n'avait pas la tête à aller voir une ancienne mangemorte avec qui le lien se recollait difficilement. Oui, elle n'insisterait pas.

Elle partit se coucher des images plein la tête, ne sachant pas spécialement pourquoi elle avait des idées noires. Sûrement à cause de la marque qui lui avait brûlé le bras quelques nuits auparavant. Rien de plus. Après tout, on ne cesse jamais d'être mangemort, même quand on le désire de tout son coeur. Le côté sombre vous rappelle toujours.

Cette nuit encore, Taylor fut réveillée par des cauchemars et mit un temps fou à se rendormir, l'éclair vert tournant en boucle dans son esprit et lui coupant le souffle. Finalement, elle se leva à six heures et se remit à corriger des copies de sortilèges, au moins cela la distrayait. La journée passa lentement, comme on pouvait s'y attendre après une nuit quasi-blanche. Et lorsque le soir vint enfin, c'est Ksenia qui se présenta à son bureau.

« Bonsoir professeur, je souhaitais vraiment m’entretenir avec vous ce soir. Il y a tellement de choses dont j’aimerai converser avec vous. Je ne suis pas certaine de savoir par où commencer. »

Un sourire s'étira sur les lèvres de la professeur, voir l'élève venir d'elle-même pour lui parler la remplit de joie. Voilà au moins une bonne chose dans cette journée ! En plus, Ksenia semblait enthousiaste, ce qui était de bon augure.

« Et bien, commence par le commencement, c'est toujours la meilleure chose à faire ! Je t'écoute. »

D'un tour de main, Taylor lança un sortilège pour nettoyer le bureau et faire apparaître une théière et des biscuits de sa réserve. Elle fait réchauffer le thé et commence à servir deux tasses.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 55
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris - Page 2 Empty

qUNdjMP.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
« Et bien, commence par le commencement, c'est toujours la meilleure chose à faire ! Je t'écoute. »

*Bon… On y est…*

Se retrouver seule dans la pièce avec Taylor et devant le fait accompli avait naturellement généré chez Ksenia du stress et de l’anxiété. Cependant, la bienveillance manifeste de sa tutrice à son égard l’aidait sincèrement à reprendre confiance en elle et à entamer la conversation.

« Avant toute chose, je veux que vous sachiez que je suis entièrement acquise à votre cause. C’est pourquoi je me sens suffisamment en confiance pour vous faire part de ce dont je m’apprête à vous parler. »

Ksenia pesait le poids de chacun des mots qu’elle choisissait tandis que Taylor débarrassait le bureau en un rien de temps pour y placer quelques biscuits et du thé. Une fois le tout servi, elle déglutissait péniblement une ultime fois avant de se lancer.

« Professeur… Je suis au courant pour la marque des ténèbres sur votre bras. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Lux In Tenebris - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Lux In Tenebris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: