Le Deal du moment :
RING FIT ADVENTURE à 52,99€
Voir le deal
52.99 €

Partagez
 
 
 

 Lux In Tenebris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris Empty

Lux In Tenebris

Mise en situation
Intrigue

Un complot des sympathisants aux idées de feu Voldemort à l’encontre des modérés oblige la famille Vulchanova à faire profil bas et Ksenia à se réfugier à Poudlard pour la suite de ses études jusqu’à ce que Durmstrang et la Scandinavie renouent avec un climat de sécurité.

Taylor Uriel Kensington, professeur à Poudlard, sera désignée pour veiller à l’intégration de Ksenia au sein de l’école de sorcellerie britannique dû aux différences significatives dans les méthodes d’enseignement des deux établissements. Mangemort récemment repentie, sa volonté d’expiation de ses crimes passés se sera faite au prix de la vie de sa nouveau-née, cueillie par les Mangemorts en représailles de son abandon de la cause.

Ksenia deviendra rapidement aux yeux de Taylor autant un miroir lui remémorant ses erreurs passées que ses actions inspirées par l’éducation promulguée par Durmstrang profondément en faveur des « sang-purs » seront des échos des regrets de cette dernière.

Tiraillées entre leurs devoirs et leurs convictions, les choix du cœur et les impératifs, les décisions cruciales qui s’imposeront à Taylor et Ksenia contribueront immanquablement à l’avènement ou à la déchéance des héritiers de la volonté de Voldemort.

Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris Empty

MYvl9h4.jpg
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Informations supplémentaires ici.


Les dernières lueurs de l’astre porteur de lumière viennent délicatement trouver le visage de la jeune âme perdue dans ses pensées. Bercée par les cahots de la diligence qui l’amène en direction du château qui se dessine au loin, elle hasarde timidement son regard pour la première fois sur Poudlard, l’école de sorcellerie.

Ksenia feuilletait une dernière fois quelques pages d’un ouvrage récemment acquis chez Fleury & Bott pour s’occuper l’esprit avant son arrivée à l’école : « Plantes aquatiques magiques des lacs d’Écosse ». Elle marquait son chapitre avec la languette de tissu cousue au livre alors que la calèche s’arrêtait aux portes de Poudlard.
Ses affaires rassemblées, elle s’octroyait un instant afin de gratifier d’une caresse sur la tête les deux sombrals qui l’avaient guidé jusqu’ici.

- Lui c’est Tenebrus.

La courte remarque lancée par une voix rauque fit quelque peu sursauter Ksenia qui fit volte-face dans sa direction. Elle ne put contenir un hoquet de surprise à la vision du géant d’environ trois mètres qui s’adressait à elle.

- Oh ! Euh… Pardon, je ne voulais pas vous effrayer. Je suis Rubeus Hagrid, le Gardien des clés de Poudlard. C’est moi qui vais vous accompagner jusqu’à la personne qui vous aidera pour votre intégration. Alors comme ça, vous pouvez voir les sombrals vous aussi ? Hagrid se reprenait tout gêné après un court silence. Pardon, j’aurai pas dû dire ça, euh… Je voulais dire : lui, c’est Tenebrus.

L’embarras et la réserve contrastant avec la carrure hors normes de Hagrid avaient déjà quelque peu désamorcé les craintes de Ksenia. Ce dernier s’avançait tout souriant vers les chevaux ailés en leur tendant à chacun un morceau de gibier qui sentait relativement fort. Les sombrals se mirent à piailler d’impatience à la vue de leur en-cas. Hagrid tendit l’une des gourmandises odorantes à Ksenia :

- Vous voulez leur donner ?

Devant la grimace dissimulée de Ksenia qui avait placé une main sous son nez pour tenter d’atténuer la gêne générée par l’odeur, Hagrid se ravisa :

Euh… Oui, bon. Vous avez fait un long voyage et vous devez être fatiguée et pressée d’arriver. On fera ça une prochaine fois peut-être.

*Si tout le monde ici est comme ça, ça promet !*

Désormais en marche vers ce qui deviendrait sa nouvelle résidence, Ksenia s’émerveillait à mesure qu’elle découvrait l’école de sorcellerie. L’immense et magnifique château était à l’exact opposé de la rudesse qu’incarnait Durmstrang et son architecture austère. Bien qu’elle essayait de sauver les apparences en présence de son accompagnateur, elle éprouvait bien des difficultés à ne pas rester bouche bée en promenant son regard partout sur les vieilles pierres du féérique édifice. Se gardant bien de commenter l’évènement sans qu’on ne l’y invite, Hagrid pouvait lire l’enchantement sur le visage de Ksenia, et cela suffisait à le combler d’une fierté qu’il dissimulait sous son épaisse barbe.

Après encore quelques minutes consacrées à traverser diverses ailes de l’école et à s’accommoder d’escaliers facétieux, Hagrid faisait enfin halte devant une porte :

- Et voilà, on y est. Le professeur Kensington vous attend derrière cette porte pour faire votre connaissance. Encore bienvenue à Poudlard, Ksenia.

À la suite d’un dernier échange de politesse, Ksenia poussait la porte en bois qui lui faisait face et pénétrait dans la pièce. S’avançant un peu plus dans une démarche stricte et assurée, elle s’immobilisait désormais dans une posture quasi-militaire, les jambes légèrement écartées, les mains jointes derrière le dos, la poitrine fière, avant de déclamer :

- Élève Ksenia Vulchanova. Enchantée de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3992
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


avatar par Honey


Les coups frappés à la porte interrompirent Taylor qui releva vivement la tête vers la grosse horloge inutile au dessus de la porte. Avait-elle tout perdu de ses réflexes de tueuse ? Être surprise par des coups à la porte est une honte. Taylor inspira, expira et se tint prête.

« Entrez. »

Sa voix était grave, comme toujours. Depuis toute petite, elle s'était efforcée de ressembler à un garçon pour plaire à son père, quand l'arrivée de ses courbes féminines avaient empêché toute nuance, Taylor avait forcé sur sa voix. Pour la rendre plus rauque, plus grave, pour tenter de sauver les apparences. Cela n'avait servit à rien, mais elle avait gardé ce réflexe, cette particularité. Et cela faisait frémir Jeremiah d'envie... autrefois. Elle chassa ce souvenir avec force, ce n'était ni le lieu ni le temps de penser à lui. Plus jamais il ne ferait partie de sa vie.

La porte s'ouvrit coupant court à toutes les possibles réflexion de Taylor. La nouvelle venue était ... unique. Magnifique, jeune, un maquillage parfait, des cheveux plus blancs que blonds. Mais sa démarche était militaire, presque violente. On sentait qu'elle criait sa personnalité avec son corps et sa posture. Et immédiatement Taylor reconnut la sienne. Cette air assuré, fier, cette façon d'être parfaitement disciplinée et prête.

- Élève Ksenia Vulchanova. Enchantée de faire votre connaissance.

La fierté de son nom s'entendait dans sa voix. Et tout de suite, Taylor fut touchée et convaincue. Elle avait été pareille. Avant de sombrer et de se déchirer plus que tout. Une certitude lui vint : elle ne voulait pas de Ksenia dans sa vie, ce serait trop douloureux, trop dur, trop trop. Elle sentait la peur et la nostalgie courir dans ses veines et Taylor détestait se rappeler de son passé de la sorte, elle se détestait de l'avoir aimé son passé. Mais de l'autre côté, elle n'avait aucune doute : il fallait qu'elle s'occupe de Ksenia. Personne d'autre ici à Poudlard ne pouvait la prendre en charge, personne d'autre ne pouvait comprendre ce qu'elle aurait à traverser. Taylor comprenait pourquoi on lui avait confiée. Elle l'acceptait, mais elle ferait le minimum. Il n'était pas nécessaire de s'attacher à cette jeune femme.

« Bienvenue Mademoiselle Vulchanova. » répondit-il en un souffle. « L'école de Poudlard vous accueille avec plaisir si vous êtes prêtes à respecter ses règles, ce qui, je suppose, ne vous posera pas le moindre problème. » Taylor vouvoyait tout ses étudiants, tous les professeurs n'agissaient pas de la sorte, mais cela marquait une limite dont la jeune professeur de sortilège avait besoin. « Mais les règles à Poudlard sont plus... douces dirions-nous. Faites vos devoirs, ne faites pas de vague et ne rendez pas Rusard, le concierge, fou, cela devrait suffire. » D'un geste ample de la main elle lui indiqua qu'elle pouvait cesser de se tenir de la sorte, l'école n'attendait pas une posture militaire.

Elle se retourna pour attraper la liasse de feuille qui l'attendait.

« Voilà le règlement de Poudlard et un examen à passer pour vérifier l'état de votre niveau, en espérant que vous ne soyez pas trop en avance sur certains sujets, je sais que les écoles n'ont pas le même programme. » Il n'y a pas de doute qu'en magie noire, elle dépasse de loin tous les étudiants de Poudlard, mais Taylor espérait qu'elle n'ait pas de retard dans d'autres matières, non enseignée dans son ancienne école. Taylor tendit la main vers le petit bureau installé pour l'occasion. « Vous avez une trentaine de minute pour répondre au maximum, le but n'est pas de vous juger et noter, mais de déterminer ce que vous valez. »

Et, pendant que la jeune Ksenia s'installait, Taylor se replongea dans ses pensées, chose qu'elle ne devait et voulait pas faire, mais elle n'avait plus aucune envie de préparer ses cours, la présence de la jeune femme faisait ressortir trop de choses en elle.



Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris Empty

MYvl9h4.jpg
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
En réponse à l’invitation clamée d’un ton ferme qui s’élevait depuis l’autre côté de l’épaisse porte en bois, Ksenia s’était avancée jusqu’au centre de la pièce pour finalement venir à la rencontre de la personne qui avait été désignée pour superviser son intégration au sein de l’école de magie.

Durant un laps de temps très court, elle eut l’impression que sa tutrice et elle-même s’essayèrent le temps d’un regard furtif à glaner le maximum d’information l’une sur l’autre sans que cela n’éveille de la suspicion chez autrui. La conviction dans la voix, le regard pénétrant et vif, autant de détails en apparence dérisoires qui amenaient Ksenia à la conclusion que le professeur Kensington était une personne significativement plus sagace qu’elle ne le laissait transparaître publiquement.

Cette dernière ne perdait d’ailleurs pas de temps en tergiversation puisqu’elle ne tarda pas à présenter à Ksenia un parchemin comportant le règlement intérieur de l’école ; à cela s’ajouta la première tâche dont Ksenia aurait à s’acquitter : un examen d’évaluation.

Un doute insidieux vint s’emparer de la jeune fille alors qu’elle prenait place sur un pupitre que lui avait désigné son professeur. Le strict minimum avait été communiqué à Poudlard quant aux raisons de la venue d’une Vulchanova en leur murs, mais qu’en serait-il si ces derniers convenaient de s’employer à lui extirper des informations ? Une fois assise, Ksenia se cachait derrière ses cheveux et déglutissait péniblement en s’imaginant mille scénarios…
Et si Poudlard avait pour intention d’user de légilimancie sur elle afin d’obtenir toute sorte d’information possible au sujet de Durmstrang ? Le comportement du professeur Kensington ne la mettait absolument pas en confiance, peut-être avait-elle été particulièrement désignée pour entreprendre de sonder et d’obtenir autant d’aveux que possible de Ksenia, par quelque moyen que ce soit…

Ne connaissant que trop bien les méthodes de Durmstrang, Ksenia redoutait ce qu’une école avec un demi-géant en guise de gardien des clés pourrait bien faire subir à ses élèves récalcitrants. Elle n’avait commencé à étudier l’occlumancie que l’année dernière, et si des professeurs expérimentés s’employaient à sonder son esprit, sans alliés pour lui venir en aide, il ne s’agirait que d’une question de temps avant qu’ils ne brisent ses défenses mentales. Et quid de cet examen d’évaluation qu’on lui présentait désormais ? Était-ce une supercherie supplémentaire afin de récolter un maximum d’informations quant au niveau et aux méthodes d’enseignement de Durmstrang ? Si c’était le cas, alors Ksenia n’aurait fait que quitter un nid de vipères pour se jeter dans un autre.

Elle peinait de plus en plus à conserver son calme, et essayait de le dissimuler autant que faire se peut. Elle se risquait par moments à chercher le regard de Kensington à travers ses cheveux, et remettait immédiatement ses yeux sur sa copie quand cette dernière venait à croiser le sien. Crispée sur sa plume, elle convenait de ne répondre que le plus succinctement possible aux question dans l’absence totale de davantage d’informations quant aux intentions de Poudlard à son sujet…

Soins aux animaux magiques :

2 – Comment différencier un noueux d’un hérisson ?

*C’est quoi un noueux ?*

3 – Citez au moins une particularité comportementale ou physique du Croup :

Ksenia Vulchanova a écrit:
Le Croup est un animal magique, proche du canis lupus familiaris très apprécié chez les moldus, à ceci près que le Croup possède une queue fourchue, et qu’il est très fidèle aux sorciers et très agressif à l’égard des moldus.

Cette question arracha un pincement au cœur de Ksenia. Elle repensa immédiatement à Тапочка, « Pantoufle », son Croup adoré qu’elle avait dû abandonner dans la précipitation. Il n’en fallu pas plus pour qu’elle en vienne à penser à ses parents dont elle restait sans nouvelle depuis son départ. Sans qu’elle n’y prenne garde, une larme vint mourir sur son parchemin. Elle s’empressa de tapoter discrètement ce dernier avec sa manche afin de le sécher, et s’efforçait de renouer avec un semblant de calme alors qu’elle passait à la question suivante.

Étude des moldus :

1 – Pourquoi est-il crucial que les sorciers n’entrent pas en contact avec les moldus ?

Son discernement quelque peu entravé par le poids cumulé des évènements récents, cette question revêtait aux yeux de Ksenia des allures d’exutoire cathartique providentiel.

Ksenia Vulchanova a écrit:
Il est crucial pour la sauvegarde du monde des sorciers que les moldus ne découvrent jamais notre existence. En effet, les moldus constituent le chaînon inférieur de l’évolution chez l’Homo Sapiens Sapiens, ils sont naturellement voués à être remplacés par les sorciers au sang pur qui leur sont supérieurs en tout point.

Dans le cas contraire, les moldus auraient tôt fait de parasiter et corrompre le monde des sorciers en exigeant des dotés qu’ils règlent tous leurs problèmes grâce à la magie. Ces derniers étant en supériorités numériques pour l’instant, il n’est pas à l’exclure l’éventualité qu’ils envisagent d’user de coercition vis-à-vis des sorciers afin d’obtenir ce qu’ils exigent de ces derniers et ne nous réduisent ainsi à l’esclavage. Théorie étayée par la nette propension des sous-évolués sus-cités à s’autodétruire par l’intermédiaire de guerre économique ou ouverte.

Il va sans dire que la même prudence est de rigueur pour les sang-de-bourbe, anomalie de l’évolution qui incarne la pire menace pour le monde des sorciers dans la mesure où ces derniers sont par définition la passerelle principale entre le monde des sorciers et des moldus. Ils doivent par conséquent être exterminés à tout prix.

Ksenia était passée par toutes les émotions en un laps de temps relativement rapproché au cours de ces derniers jours. Elle souffrait à présent de céphalées et ne désirait rien de plus au monde qu’un moment de répit. Elle complétait la dernière section du questionnaire qui traitait de la botanique, notamment grâce à quelques connaissances qu’elle avait acquises dans l’ouvrage qu’elle lisait plus tôt dans la diligence qui l’amenait au château.

Elle révisait sa copie une dernière fois, et lorsqu’elle fut satisfaite du résultat, plaça son parchemin de sorte à ce que ses extrémités épousent parfaitement le coin du pupitre, puis remettait sa plume et l’encrier dans le plumier qu’elle refermait. Une fois ceci fait, et puisqu’elle avait complété l’examen en moins de temps qu’il ne lui en avait été accordé, elle s’immobilisait dans une posture très formelle, la colonne parfaitement droite et adossée au dossier de sa chaise. Elle joignait ses mains devant elle sur le pupitre et patientait dans un silence religieux en attendant les prochaines directives de son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3992
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


avatar par Honey
Taylor voyait bien les émotions qui passaient dans les regards qu'elles s'échangeaient. Ni l'une ni l'autre n'étaient à l'aise ici. C'est pourquoi elle devait faire un effort, la jeune professeur ne savait pas précisément ce qu'il s'était passé à Durmstrang, mais vu son statut d'ancienne mangemort repentie elle avait quelques idées. Ce qu'elle ignorait par contre, c'était le camp de Ksenia. Ses parents avaient voulu la protéger, mais dans quel sens ? Taylor espérait que le devoir de la demoiselle l'aiguillerait sur la jeune femme.

Ainsi, elle ne pouvait s'empêcher de lui jeter des regards régulier pendant qu'elle travaillait. Un mince sourire s'étira sur ses lèvres quand leurs yeux s'accrochèrent. Evidemment, elle n'était pas en sécurité ici et elle savait se protéger. Taylor n'avait jamais été bonne en occlumancie et son esprit avait été violé à nombreuses reprises, mais elle reconnaissait l'effort que fournissait Ksenia. Se détendre pour ne plus songer à rien qui puisse la trahir, pour laisser un esprit fermé ou orienté le bourreau. Et cela lui fit mal au coeur, pensait-elle que les professeurs de Poudlard étaient si intrusif et violent ? Taylor se demandait surtout ce qu'elle avait à cacher et cela la contraria. Elle était sûrement dans le mauvais camp. La professeur soupira doucement, pas de conclusion hâtive et surtout, être là pour son élève...

Cela la ramena à d'anciens souvenirs, quand elle était jeune mangemorte et surveillante à Poudlard. Or durant ce temps-là, elle n'avait jamais été là pour les élèves, elle ne faisait que surveiller qu'ils s'enfoncent dans la magie noire et brutalisait les élèves trop pures. Elle avait été infecte et elle essayait de changer de vie, mais certaines habitudes ont la peau dure. Ksenia méritait mieux qu'elle comme tutrice.

Soudain, le bruit d'une plume qui se range la fit relever la tête. La jeune élève était rapide. Taylor se leva et attrapa la copie qu'elle lu rapidement.

« En leur donnant de la nourriture. » expliqua-t-elle rapidement pour le noueux et l'hérisson. « Parfait pour le Croup et les Tentacula Vénéneuse. Excellent ce que vous savez sur l'essence de Muralp... Par contre, vos... hum... avis sur les moldus sont un peu tranché dirions-nous... Ce serait peut être mieux, pour l'instant, de garde votre avis pour vous, d'accord ? » Taylor tenait la feuille d'une main et cherchait la suite. « Je vais vous mettre dans le cours optionnel que nous proposons à Poudlard, mais nous pourrons en rediscuter. » Son test transmettait en effet ce qu'elle était. Et c'était dangereux. Elle était dangereuse. Taylor allait devoir prévenir la professeur d'Etude des Moldus.

« Je voudrais juste vérifier encore deux de vos capacités, la métamorphose et les sortilèges, si vous le voulez bien, mais je n'ai pas de doute, j'ai affaire à une élève douée et prometteuse. Vous irez bien en septième année. »

La professeur posa une tasse sur la table et demanda à son élève de la transformer en une chaise, puis elle apporta un rat dans une cage. « Maîtrisez vous la métamorphose animale ? Vous pouvez choisir en quoi vous le transformeriez, mais que ce soit plus gros qu'un chat. » La métamorphose n'était pas une matière facile, mais il fallait des notes excellentes pour y être admis après les BUSEs, il fallait donc qu'elle ait les compétences si elle voulait continuer. Enfin, elle lui demanda d'éteindre toutes les lumières par sortilège puis de faire jaillir une gerbe de feu contrôlée. Taylor étant prête à tout au moindre dérapage, évidemment.

« Il ne nous manque qu'une seule matière à vérifier, les potions. Sachant que notre maître est très sélectif, il vous faut au moins un optimal pour entrer dans sa classe, voulez de cette matière ? » Il fallait lui laisser le choix, toujours. Elle était présente pour fuir quelque chose, mais ici, sa vie devait être plaisante et agréable. Poudlard était une école remplie de bienveillance, c'était ce que la nouvelle directrice avait mis au premier plan après les sombres années de guerre.

« Bon et bien, il ne nous reste plus que la répartition. » Taylor fronça les sourcils, quelqu'un lui en avait parlé ? Savait-elle ? Elle se mordit la lèvre. « Mais vous ignorez peut être tout ce qu'il s'y passe. Venez avec moi, nous nous rendons dans le bureau de la Directrice et je vous expliquerais en chemin. »

Elles sortirent de concert et Taylor se mit à parler des quatre maisons qui formaient comme une famille, des différentes caractéristiques de chaque maison. Elle précisa tout de même. « Les maisons n'ont pas de valeur propres et définitives, elle aident à grandir et s'épanouir, mais rien n'est figé. On dit que les mages noires passent tous par Serpentard, mais déjà c'est faux. Des sorciers cruels sortent de Poufsouffle et Serdaigle aussi. » Elle soupira, les élèves avaient sept années pour grandir, elle venait d'en manquer six, comment allait-elle s'adapter, est-ce que la maison l'accueillerait les bras ouverts ? « Les préjugés ont la vie dure, laissez-vous guider par le Choixpeau, ce sera plus simple. » Et elle se tu quelques secondes. Que pouvait-elle lui apprendre de plus ? « Le banquet à lieu ce soir, mais je suppose que cela vous mettra mal à l'aise d'être répartie avec les élèves de onze ans qui découvrent l'école pour la première fois. » Elle laissa un temps à Ksenia pour intégrer les informations. Elle était maître de ses choix et Taylor était prête à quelques concessions.

Arrivée devant le bureau gardé par deux énormes gargouilles, Taylor se tourna vers la jeune femme. « Avez-vous des questions avant qu'on entre ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris Empty

aiETyIp.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
Le silence vespéral mêlé à la promiscuité des lieux ne contribuait pas à apaiser l’anxiété de Ksenia tandis que sa tutrice scrutait vétilleusement sa copie. Le verdict ne se fit pas attendre et se voulut rassurant ; à l’exception toutefois d’un point bien spécifique que Ksenia redoutait : le sujet des moldus et sorciers nés-moldus. À la remarque de son enseignante sur ce thème, Ksenia ne put s’empêcher de détourner légèrement le regard et d’afficher une discrète moue de désapprobation.

À son grand soulagement, le professeur Kensington ne s’attarda pas plus que nécessaire sur ce propos et lui fit plutôt poursuivre son évaluation. Ksenia s’acquitta sans trop de problèmes de son épreuve de métamorphose, même si le rat qu’elle transforma en erkling s’empressa de pester dans sa cage qu’il devait probablement trouver trop étroite à son goût…

L’évaluation de ses capacités en matière de sortilèges ne fut qu’une formalité. Se saisissant délicatement de sa baguette, Ksenia éteignit toutes les lumières de la pièce d’un ample revers de la main. Dans la pénombre régnante, elle procédait ensuite non sans nostalgie à une innocente facétie qui divertissait énormément les élèves de première année à Durmstrang. Soufflant délicatement sur l’extrémité de sa baguette, elle générait une flamme qu’elle modela par sa volonté à la forme de l’emblème de Durmstrang : un aigle à deux têtes. Les enseignants de son école fermaient généralement les yeux quand des élèves expérimentés se livraient à ce genre de distractions puisqu’ils leur semblaient que cela exacerbait le chauvinisme des nouveaux élèves de l’école.

Les stipulations de la dernière matière sur laquelle Ksenia serait testée taquinèrent un brin sa fierté. Un enseignant qui ne dispense son savoir qu’à ceux qui excellent déjà dans sa matière ? Fallait-il être outrecuidant pour se permettre une telle liberté ! Qu’à cela ne tienne, elle se mit en recherche de quelle potion ferait le plus sensation auprès du maître des potions compte tenu des ingrédients que lui présentait Kensington.
Elle déduisit rapidement qu’il lui serait possible de préparer la première étape du veritaserum. Ses professeurs lui en avaient tellement fait préparer pendant ses heures de retenues tout au long de sa scolarité (pour Merlin seul sait quel usage interlope) qu’elle aurait pu en préparer machinalement sans même y penser. Mais elle se refusait à fournir d’aussi précieuses munitions à l’ennemi, et puisque son orgueil avait été quelque peu piqué par la mise en garde de son enseignante, elle convint de frapper un grand coup pour faire passer un message quant à la grandeur de Durmstrang.
Après un instant de réflexion, elle eut une épiphanie en voyant errer une tegenaria domestica dans la pièce. Elle la captura dans un bocal d’un coup de Wingardium Leviosa et déclama fièrement à sa tutrice :

« Je vais réaliser une potion Tue-loup ! »

Il s’agissait d’un progrès récent en matière de potion, et sa préparation n’aurait su souffrir aucune approximation. Ksenia elle-même avait bien conscience que la moindre erreur ruinerait la mixture de façon irrémédiable. Mais si la présentation d’une telle potion ne bluffait pas ce maître des potions, rien au monde n’y parviendrait.
Après s’être attachée les cheveux, Ksenia répétait les étapes à suivre dans sa tête et procédait.

« Avant de commencer, vous êtes en mesure de m’assurer que tous les ingrédients ici présents n’ont pas été contaminés ? »

Ksenia jubilait, et son cœur battait la chamade. Le cours de potions comptait parmi ses matières préférées. Elle commençait par faire infuser les plus grandes feuilles de botrychium lunaria à sa disposition tandis qu’elle préparait l’aconit en parallèle. Une fois celle-ci ajoutée à la mixture, elle se saisit du bocal contenant son araignée de première fraîcheur.

« Amplificatum. »

Le volume de la tégénaire crût à vue d’œil au point qu’elle doubla de taille.

*Désolée ma petite, mais ton sacrifice servira une noble cause.*

D’un petit coup de scalpel bien placé sur le sommet du crâne, Ksenia acheva l’arachnide sans souffrance. Poursuivant son incision jusqu’à l’abdomen, elle récoltait à présent l’hémolymphe de l’animal en quantité suffisante pour en imprégner la myrrhe qui réservait dans une coupe.
S’en suivirent quelques étapes supplémentaires mineures et la mixture fut enfin prête. Le chaudron qui contenait la potion émettait une discrète fumée bleue significative : c’était une réussite.

« À présent, il ne faut absolument plus rien ajouter à la potion, et la laisser fermenter pendant tout un cycle lunaire. »

Pour la première fois depuis son arrivée, Ksenia trahit ses émotions par un sourire de satisfaction mêlé à un enthousiasme sincère qu’elle peinait grandement à dissimuler. Elle avait parfaitement conscience que le brassage de potion Tue-loup était scrupuleusement régulé par le ministère, mais Poudlard avait exigé d’elle un Optimal en potion, alors Poudlard n’aurait qu’à s’accommoder de ses connaissances.

C’est sur cette dernière étape que se conclut son examen d’évaluation. Suite aux derniers mots du professeur Kensington, Ksenia emboîtait le pas de cette dernière alors qu’elles cheminaient vers le bureau de la Directrice. Ce fut l’occasion pour elle d’actualiser ses connaissances sur l’école et sur les maisons dans lesquelles les élèves étaient répartis. Elle tâchait d’être aussi attentive que possible aux propos de son enseignante malgré la fatigue accumulée lors de cette journée chargée qui sapait quelque peu sa concentration. Aussi, elle n’hésita pas à répondre par l’affirmative lorsque le professeur Kensington lui proposa de ne pas se mêler aux élèves de onze ans pour le banquet de bienvenue. Se mêler à des enfants surexcités était la dernière façon dont elle souhaitait voir sa première soirée en ces murs se conclure…

L’itinéraire des deux jeunes femmes marqua enfin une halte devant des statues de gargouilles qui gardaient l’entrée du bureau de la Directrice de Poudlard. C’est animée d’une volonté de réciprocité à l’égard de la cordialité sincère que Kensington lui témoignait que Ksenia se hasardait à poser à cette dernière une question qui se voulait pleine de bonnes intentions lorsque Taylor l’invita à solliciter son érudition une ultime fois avant de franchir la porte.

« Je sais que Poudlard accueille les sang-de-bourbe parmi ses élèves. Est-ce que ces derniers sont séparés des sang-pur et suivent des cours de leur côté ? Ou bien peut-être leur avez-vous donné des uniformes ou un signe distinctif pour les confondre parmi les sang-pur ? »
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3992
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


avatar par Honey
Quand les lumières se furent éteinte, Ksenia se laissa aller à la magie. Et Taylor ne put s'empêcher d'être éblouie, c'était là un talent certain. La jeune fille savait ce qu'elle faisait sans le moindre doute, sauf que cela était extrêmement dangereux. Taylor soupira, elle avait été cette élève. Celle qui se spécialise dans un domaine, celle qui y excelle. On ne devient pas professeur de sortilège sans une certaine maîtrise. D'un geste ample de la main, la professeur jeta un sortilège informulé pour redonner à la classe sa lumière. « Miss Vulchanova, je ne suis pas encore votre professeur dans ce château, alors je peux vous le dire : c'est stupéfiant et incroyable. Votre maîtrise des sortilèges est excellente et je serais honorée de vous avoir comme élève. » La jeune femme avait plongé son regard dans les pupilles de sa future élève, pour lui montrer réellement sa fierté. « Cependant, vous vous en doutez, c'est inadmissible ici. » Légère pause pour permettre que cela entre bien dans sa jolie petite tête. « Les élèves n'ont pas tous ce niveau avancé » le terme en magie noire est sous-entendu « et vous ne devez jamais le leur montrer. Poudlard et le monde sorcier anglais est en paix, mais cette paix est tangible. Et j'espère que vous ne voudrez être la cause de la déchéance. Me suis-je trompée à votre sujet ? » Taylor ne détourna pas un instant le regard du visage de la jeune fille, pour tenter d'en lire le plus possible. Il est important qu'elle comprenne les règles de Poudlard, mais il est aussi essentiel qu'elle ait conscience qu'elle ne sera pas discriminée pour son origine.

Vint le tour de la potion et Taylor dut faire un effort pour conserver un visage impassible, quelle élève venaient-ils de récupérer ? Un génie, cela va sans dire. Mais un génie dangereux. Au vu de son éducation, Ksenia avait des idées arrêtées et avec les bonnes armes en main, elle pouvait faire beaucoup de mal à Poudlard. « Et bien, cette potion n'est absolument pas au programme et vous deviez suivre des cours de potion avancée, aucun doute vous allez être époustouflante ici. » Taylor sentit un pincement au coeur en prononçant cela. Qu'est-ce qu'elle aurait aimé entendre ces mots d'un professeur, entendre qu'elle était attendue, accueillie, entendre qu'on avait envie de voir ses talents se développer. Et si Taylor était une professeur agréable, elle était aussi stricte que nécessaire pour faire progresser ses élèves dans le bon chemin. Auprès de Ksenia, son travail venait de prendre un nouveau tournant.

Elle acquiesça aux demandes de la jeune fille. Et la regarda s'installer et travailler. Elle était méthodique, précise. Et fière d'elle-même. Taylor ne put que répondre à son sourire. « Félicitations. » lâcha-t-elle en récupérant la potion. Elle claque des doigts et un elfe s'inclina devant elle. D'un geste ample, elle fit voler la potion en l'air et lança un sortilège pour la protéger. « Mettez cette potion dans la réserve du professeur Slurgorn, il sera ravi de voir une telle expertise, mais que personne n'y touche avant que Miss Vulchanova ne vienne la voir d'ici un mois. » Et l'elfe disparu en même temps que la potion.

Quelques minutes plus tard, devant le bureau de la Directrice, Ksenia se laissa aller avec ses questions. Une question que Taylor avait redouté et espéré ne jamais entendre à la fois. Elle s'arrêta quelques instants puis se tourna vers la jeune élève. « Miss Vulchanova, ce discours n'est pas toléré à Poudlard. Votre éducation vous a appris à dresser un mur que nous allons abattre ensemble. Vous n'êtes plus à Durmstrang, vous n'êtes plus obligé de croire qu'une différence physique est reconnaissable entre les élèves. J'aimerai que vous mettiez vos préjugés de côté tant que vous n'avez pas rencontré de sorciers né-moldu. Serait-ce possible ? »

Prise de cours, Taylor n'était pas sûre d'avoir dit les bons mots, mais elle ne pouvait pas lui dire qu'elle-même venait d'aussi loin, qu'elle-même avait cru qu'il serait bon de séparer les né-moldu des sang-pur. Cela allait être dur de la faire changer d'avis, mais elle apprendrait à connaître les autres élèves, et Taylor espérait qu'elle s'épanouirait.

Une fois le mot de passe lancé aux gargouilles, Taylor et Ksenia gravirent l'escalier directoral.

« Bienvenue miss Vulchanova » lança une voix chaleureuse dans le fond du bureau. « Je vous ai préparé le Choixpeau. » Le célèbre et antique chapeau magique trônait au milieu de la pièce. Il ouvrit sa large bouche et se mit à réciter un poème qu'il avait sûrement travaillé depuis qu'il savait qu'un étranger allait venir étudier dans Poudlard. Il parla des quatre maisons évidemment, mais aussi du bien, du mal, des mains tendues et des dangers écartés par la confiance et de l'amitié. Taylor comprenait les choix de l'objet magique et espérait que cela intéresserait Ksenia.

« Asseyez-vous là je vous prie. » annonça la directrice dès que le Choixpeau se tut. « Je vais vous couvrir du Choixpeau qui nous indiquera dans quelle maison vous seriez la plus à même de développer vos dons. » Puis elle le souleva et entreprit de le déposer sur l'élégante chevelure de la jeune femme.

Et, dans un silence respectueux, toutes attendirent le verdict.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris Empty

aiETyIp.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
La professeur Kensington avait soufflé le chaud le froid tout au long de l’examen, ce qui avait laissé Ksenia quelque peu déstabilisée et craintive quant à la suite de son séjour en ces lieux. Puisque ses compétences en matière de sortilèges étaient reconnues, pourquoi vouloir inhiber ces dernières ? L’éducation qu’elle avait reçue était plus proche de considérer qu’il n’y avait ni magie noire et magie « classique », mais bien différents types de magie ; et qu’il s’agissait vraiment des actes et de l’usage qui en était fait qui définissait si une magie était utilisée à des fins maléfiques ou non.

« C’est inadmissible ici. ». « Me suis-je trompée à votre sujet ? »

Bien qu’elle eût acquiescé silencieusement à sa professeur sur l’instant, Ksenia ne pouvait se résoudre à cautionner ces propos qu’elle considérait comme de l’obscurantisme, une atteinte à la recherche du savoir, du prosélytisme pour brider l’accès à la connaissance.

Et quid de cette réponse prononcée presque automatiquement par son enseignante avant d’entrée dans les quartiers privés de la directrice ? N’y avait-il donc aucune place pour une pensée alternative dans Poudlard ? De son point de vue, c’est Ksenia qui avait raison et les autres qui avaient tort. Et elle restait persuadée qu’être la seule en ces murs à voir juste au sujet des sang-de-bourbe ne rendrait pas moins légitimes ses convictions.

*Vous avez tort professeur… Si seulement vous n’étiez pas le fruit d’une propagande pro-moldu qui vous a sans doute été dispensée à Poudlard, je suis certaine que vous auriez su prêter une oreille attentive à mon credo. Comme je regrette de ne pas pouvoir trouver mon alliée en vous alors que plus que jamais j’aurai eu l’utilité de m’entourer d’une tutrice bienveillante pour m’éviter de sombrer dans l’obscurantisme alors que je suis désormais totalement livrée à moi-même et loin de tout repère…*

Une fois les présentations effectuées auprès de la directrice McGonagall, Ksenia jouait le jeu et laissait docilement cette dernière lui placer ce curieux chapeau à la rime facile sur la tête.

« Hmmm… Difficile… Je vois… Un potentiel déjà bien exploité… Mais aussi un conflit entre des valeurs chères à Poudlard et une vision des choses qui n’est pas partagée ici…
Bien entendu, Poufsouffle t’offrirait toutes les valeurs que tes deux professeurs ici présentes souhaiteraient t’inculquer… Mais si une immersion aussi soudaine dans une morale qui n’est pas la tienne ne contribuait que davantage à cristalliser tes convictions ? Évidemment, « cette autre maison » t’accueillerait à bras ouverts, et tes talents seraient reconnus, cependant, les conséquences d’encourager et de nourrir un fanatisme latent en toi pourrait se révéler tragiques, voire funestes… »


Ksenia cachait son trac sous le Choixpeau qui lui tombait presque sur les yeux. Quelle que soit la maison qui serait choisie, une insidieuse panique de ne jamais se sentir acceptée ici au point de finir purement et simplement ostracisée ou renvoyée occupait toutes ses pensées…

« Je comprends… Dans ce cas, et puisqu’il est question de ton épanouissement durant ton séjour parmi nous. Il me semble que le choix le plus sain à faire pour toi consiste à t’envoyer à…

SERPENTARD ! »


Alors que le Choixpeau lui était retiré, Ksenia pu observer brièvement un échange de regard entre la directrice et la professeur Kensington. Elles se comprenaient manifestement sans qu’aucun mot ne soit nécessaire ; mais la conclusion à laquelle elles parvenaient échappait totalement à Ksenia. Son destin à Poudlard venait-il d’être scellé à l’instant sans aucune possibilité d’influencer ce dernier ?

Toujours est-il que son enseignante l’escorta jusqu’aux quartiers privés de sa nouvelle maison. À cette heure tardive, seul le Baron sanglant se trouvait dans la salle commune pour l’y accueillir. Après un bref échange de courtoisie, Ksenia ne tardait plus à monter dans les dortoirs des filles et à s’écrouler sur son lit. Mille questions assaillaient son esprit, mais l’état d’épuisement dans lequel elle se trouvait les fit bientôt toutes se taire…

Elle ne fit aucun rêve cette nuit-là…


Nacht Und Nebel


Cela faisait désormais plusieurs reprises qu’il avait été donné à Ksenia l’opportunité de voir le soleil disparaître dans les lacs d’Écosse qui environnaient Poudlard. Serpentard s’était enorgueilli de son arrivée dans ses rangs. Et bientôt, son dogme trouvait des ouailles pour s’épanouir et elle un soutien moral dans une poignée de camarades qui rendirent son séjour en territoire hostile tolérable.

Toutefois, les multiples allusions et l’appétence sincère de certains de ses coreligionnaires pour la « magie noire » et la prohibition dont elle faisait l’objet dans l’école ne cessaient de provoquer sa patience qui était mise à rude épreuve.
Une information lui parvint que la réserve de la bibliothèque comportait toutes sortes de livres dont l’accès était strictement réglementé puisque les ouvrages référaient pour certains directement à cette forme de magie. Vint alors un soir où Ksenia n’y tint plus.
Une nuit de pleine Lune, elle se résolvait à gagner son chemin jusqu’à la réserve pour s’approprier un ou deux ouvrages de sa sélection afin de cultiver plus amplement son affinité pour les arts obscurs en autodidacte.
C’est aux alentours de trois heures du matin qu’elle découchait.

« Qu’est-ce tu fais chaton ? Tu dors pas ? »

Demanda dans un demi-sommeil un amical murmure qui émanait de sous la couette du lit adjacent à celui de Ksenia. D’après le surnom dont elle était affublée, Ksenia déduisit aisément que le susurrement provenait de Clarice Izinski, une extravagante mais très affectueuse amie de sang pur avec qui elle eut tôt fait de se lier d’amitié.

« Je vais juste faire un passage par la salle de bain et peut-être quelques pas dans la salle commune, je n’en ai pas pour longtemps. »

« ♪ Ok ♪. »

Marmonnait-elle avant de se rendormir aussitôt.
Une fois habillée, Ksenia prenait sa baguette en main et entreprenait de quitter le dortoir. D’après les informations qu’elle avait pu glaner, à l’heure de son expédition, même les fantômes vivant dans les tableaux se laissaient aller à somnoler devant le manque d’activités stimulantes à épier. Alors qu’elle se risquait à sortir, l’absence du Baron sanglant dans la salle commune l’amenait à la conclusion qu’il devait se trouver dans la tour d’astronomie, à faire claquer ses chaînes pour tuer le temps. Tandis qu’elle empruntait le passage secret des cachots, un Poudlard lugubre et dénué de toute vie s’offrait à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 3992
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Lux In Tenebris Empty

e8e20573607faa55e3e6e0f5fe4271abd09c5f87.png
Taylor Kensington
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis professeur de sortilège et mangemort repentie. Je suis encore mariée aux yeux de la loi, mais ce mariage n'existe plus que dans mes souvenirs.

Pour en savoir plus sur le personnage c'est par ici.


imogen pots par Honey
Taylor regarda fixement la nouvelle élève avec un air questionnant, puis elle détourna les yeux pour la laisser dans ses pensées, mais, durant un bref instant, elle avait eu l'impression d'un message pensé trop fort, comme si Ksenia voulait son attention et voulait lui expliquer quelque chose. La jeune professeur se demanda si l'occlumancie et la Legilimancie étaient maitrisés par la slave, puis elle se força à ne pas y songer. Si jamais elle devait obtenir ces renseignements, ce serait par la voix de la confidence, un instant partagé de bon coeur. Or elles n'y étaient pas et, par certains côtés, Taylor espérait qu'elles n'y soient jamais. Elle avait trop à faire réparer en elle-même avant de laisser d'autres personnes la toucher.

« SERPENTARD ! »

Quand le chapeau annonça la maison, par voix haute et claire comme à son habitude, Taylor ne peut s'empêcher de jeter un coup d'oeil vers la directrice. D'habitude, le choixpeau n'hésitait pas pour cette maison précise, Taylor elle-même n'avait pas entendu la voix du choixpeau dans sa tête comme beaucoup d'autres élèves. Qu'il ait parlé plus longuement avec Ksenia était étrange, comme si elle aurait pu aller ailleurs. Taylor se demanda ce qu'il allait advenir d'elle. Puis elle se jura de la protéger autant qu'elle le pourrait. Tant pis pour ses bonnes résolutions, la maison des Serpents pouvait lui convenir, mais elle ne devait pas sombrer.

« Félicitation Miss Vulchanova, vous voilà élève de ma maison, comme je l'étais jadis. »

Les professeurs parlaient peu de leur ancienne maison, sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Taylor, elle, avait besoin de le dire à Ksenia, pour qu'elle comprenne qu'elle n'était rejeté en rien de sa part. Elle sourit et l'accompagna jusqu'à ses quartiers. Elle lui donna le mot de passe et le nom des préfets, vers qui elle pourrait se tourner si elle avait la moindre question, en plus d'elle évidemment. Elle recevrait son emploi du temps en même temps que les autres élèves, au petit-déjeuner le lendemain.



***
♪ Oh Lord, Heaven knows, we belong way down below ♪

Plusieurs jours avaient passés et Taylor avait regardé son élève de loin. Ne voulant pas interférer plus que nécessaire. Elles échangeaient des coups d'oeil, mais plus vraiment de paroles depuis le jour de la rentrée. Même si la professeur la suivait avec attention et écoutait toutes les rumeurs à son sujet, sans intervenir. C'était à la jeune fille d'assoir son autorité et Taylor n'avait aucun doute quand à ses compétences. Elle vérifiait donc seulement que cela ne dégénère pas.

Ce soir-là, après avoir surveillé les couloirs jusqu'à minuit, Taylor retourna dans sa chambre. Sa misérable petite chambre. Etroite. Ridicule. Si vide. Et le froid s'insinua en elle. Elle avait vécu dans un manoir avec ses parents, entourés d'elfes et obtenant tout ce qu'elle voulait. Elle avait vécu dans un palace, aux côtés de Jeremiah, heureuse avec lui. Puis elle avait tout perdu. L'amour, la vie. Pas la sienne, oh non, ça aurait été beaucoup trop facile. En réalité, elle avait songé à en finir, plus d'une fois, mais elle s'était jugée trop lâche pour le faire. Alors elle avait continué, un pied devant l'autre. Et les larmes s'étaient tues.

A Poudlard, c'était elle qui avait demandé l'espace le plus restreint. Elle ne voulait plus du luxe, parce que ça lui rappelait trop son ancienne vie. Elle n'avait rien installé comme décoration, ce n'était pas chez elle. Taylor montait uniquement dans sa chambre pour dormir. Le reste de son temps libre elle le passait ailleurs.

Alors qu'elle était allongée sur son lit à guetter le sommeil, elle le sentait qui fuyait. Elle se releva rapidement pour quitter cette chambre sombre et inhumaine. Elle choisit d'errer dans les couloirs à la recherche d'une âme en peine, tout comme elle. Et c'est sur Fred qu'elle tomba. Ils eurent le même mouvement de recul, lui comme un réflexe en souvenir de ce qu'elle lui avait fait vivre, elle comme la honte qu'elle ressentait après ce qu'il avait vécu.

« Tu crois qu'un jour tu me pardonneras ? » murmura-t-elle les yeux emplis de larmes. Elle avait été une tortionnaire pour lui, sans jamais passer à l'acte physique. Elle ne l'avait jamais blessé, juste intimidé, terrifié et menacé. Ce qui était potentiellement pire. Elle se haïssait pour ça. Fred leva ses grands yeux sur elle. Ils avaient réussi à ne pas trop se croiser depuis le début de l'année, mais sa nomination comme professeur d'étude des moldus avait rendu l'atmosphère un peu ... lourde. « Je suis désolée, Fred, si désolée. » reprit-elle versant des larmes une fois de plus. Et, pour la première fois, Fred fit un geste vers elle. Un geste pour elle. Il lui ouvrit les bras. Comprenant sa détresse, comprenant ce qu'elle vivait. C'était un pas pour lui aussi. Elle posa sa tête contre son épaule et se mit à pleurer. « J'ai tout perdu, mais je t'ai aussi fait tout perdre, comment peux-tu encore me regarder ? » demanda-t-elle à mi-voix. Et Fred lui parla. Lentement, longuement. De son chemin de reconstruction, de l'amour qui l'avait élevé, des souvenirs de sa famille unie avant les nombreux drames. Et les larmes coulaient, encore et encore.

Quand elle se releva, sa manche glissa sur son bras et son tatouage, noir comme au premier jour fut visible. Fred eut un mouvement de recul involontaire. « J'ai tout essayé. Elle ne s'efface pas. » murmura-t-elle en baissant les yeux. Fred prit le bras de la jeune femme et regarda le tatouage de près. Rare étaient les non-mangemorts qui avaient un jour pu en regarder un d'aussi près.
Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatik
Lunatik
MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 17/04/2021
CRÉDITS : Gojira - Flying Whales

UNIVERS FÉTICHE : Tout m'intéresse si le scénario est bon !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4459-fiche-de-presentation-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4875-psycho-pass-et-bien-plus-encore-recherche-en-cours#98320 https://www.letempsdunrp.com/t4607-repertoire-rps-de-lunatik https://www.letempsdunrp.com/t4461-quelques-personnages-de-lunatik#92317
Noob

Lux In Tenebris Empty

aiETyIp.png
Ksenia Vulchanova
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard, Écosse. Dans la vie, je suis étudiante. Je suis célibataire.

Fiche complète ici.
La seule lumière du clair de lune qui chassait l’obscurité en se frayant un chemin à travers les vitraux de l’école donnait à Poudlard des allures de vieux château abandonné hors du temps et de l’espace…
Errant à pas de loup dans les couloirs, Ksenia progressait nerveusement à l’affût du moindre bruit suspect. Le silence oppressant lui faisait redécouvrir des lieux qu’elle croyait s’être appropriée depuis son arrivée ici. Chaque porte qu’elle empruntait lui semblait grincer plus fort, accompagnée par l’écho glauque des vieilles pierres qui renvoyaient tous les sons aux quatre coins des immenses couloirs vides.

Toutefois, elle se rapprochait de sa destination sans que les bruissements lugubres des lieux n’entamassent sa détermination. Ce sont des murmures lointains qui endiguèrent sa progression. Stoppant net ses pas dès la perception des chuchotements inintelligibles, elle retenait sa respiration le temps de déterminer l’origine de ces derniers.

*Merde ! C’est juste au détour de ce couloir. On dirait une conversation.*

De toute évidence, un contretemps s’interposait entre elle et son objectif. S’approchant furtivement de l’angle du couloir, elle se risquait à un regard furtif, dissimulée par la pénombre environnante qui lui assurait de ne pas être vue, afin d’identifier la nature de l’obstacle. Ses yeux avaient eu le temps de s’habituer à l’obscurité, et elle ne tarda pas à discerner la réponse à son questionnement.

*Kensington ?!*

Sur le coup de cette révélation, elle s’écarta du mur comme si ce dernier avait été brûlant. La professeur Kensington tenait une conversation avec une autre personne que Ksenia identifia comme le professeur d’étude des moldus. Lorsqu’elle se hasarda à les épier de nouveau, elle put les observer l’un dans les bras de l’autre. Était-ce seulement de cela qu’il était question ? Deux professeurs qui ne veulent pas exposer leur relation ouvertement à leurs élèves ? Cette hypothèse fut instantanément écartée dès que Ksenia entendit les pleurs de sa professeur. Si elle ne parvenait pas à entendre leur conversation, elle put tout de même constater que Taylor était visiblement accablée et inconsolable. Mille questions traversaient simultanément l’esprit de Ksenia en cet instant, mais le plus intriguant fut le mouvement de recul dont fut pris le professeur Weasley lorsque Taylor lui montra quelque chose qui était apparemment sur son bras. Les deux discouraient manifestement de la chose qui était sur le bras du professeur Kensington, mais dans une pénombre pareille, impossible de déterminer de quoi il s’agissait.

« Tu veux que j’aille lui demander ? »

Entendant la voix dans son dos, Ksenia fit volte-face en plaçant ses mains sur sa bouche pour étouffer un hoquet de surprise.

« Сука блять !!! Monsieur Peeves ! C’est vous, j’ai cru mourir de peur ! »

Sa plaisanterie fit rire aux larmes l’esprit frappeur de Poudlard.

« T’es la p’tite nouvelle ? Tu ne sais donc pas que les élèves n’ont rien à faire dans les couloirs la nuit, « Drumstrang » ? »

Ksenia tâchait de reprendre son souffle alors que son cœur avait bien failli exploser suite à la mauvaise blague du fantôme.

« C’est pas joli-joli d’épier les conversations privées de ses professeurs. Bah, tu t’es sans doute perdue en voulant regagner ton dortoir. Ne t’en fais pas, je suis sûr que les gentils professeurs vont très aimablement te raccompagner à ton dortoir. ALERTE ! UNE ÉLÈVE N’EST PAS DANS SON DORTOIR ! »

« Monsieur Peeves, non ! Je vous préviens, le baron samedi m’apprécie beaucoup pour mes positions idéologiques et pour mon esprit, c’est lui qui me l’a dit. Et si par votre faute je venais à être exclue de Poudlard, vous auriez affaire à lui ! »

À ces simples mots, le visage du fantôme sembla se décomposer et muer son rictus condescendant en un air des plus terrifié. Ksenia avait déjà commencé à fuir les lieux alors que l’alerte donnée par Peeves semblait avoir attiré l’attention des professeurs.

« Vous avez parfaitement compris Monsieurs Peeves. Soit vous couvrez ma fuite, soit vous êtes un « fantôme mort ». »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Lux In Tenebris Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Lux In Tenebris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: