Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 32  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1648
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


En entendant la question, sûrement rhétorique de sa jolie blonde, Ethan émit un petit rire amusé par son naturel, et laissa Jessica répondre après un bref instant de flottement, comme pour réaliser ce que la recrue venait de lui soumettre « Merci Elisabeth, on y pensera ». Le beau brun posa son regard sur Lizzy, comme si la réponse de sa fiancée était presque prévisible. Elle n’avait jamais aimé recevoir des conseils de quiconque extérieur. Cela leur avait valu plusieurs disputes au début de leur relation, puis il avait fini par la dompter afin qu’elle l’écoute davantage. Mais concernant Lizzy, elle avait encore du chemin à faire avec cette dernière. Ils reprirent leurs conversations, et cela se conclut par une séparation en deux groupes. Tout en se rendant sur la piste de danse, main dans la main avec sa petite-amie, Ethan ne quitta pas la jolie blonde du regard et ressentie une sensation étrange au moment où il la vit embrasser la gravure de monde avec envie… C’était lui qu’elle embrassait ainsi avant… Il avait donc décidé de se concentrer sur Jessica le temps d’une danse, ses lèvres ne quittant pas les siennes durant tout le slow.

Lorsque la musique changea, Ethan décida de rejoindre le petit groupe autour du billard, échangeant un regard et un sourire à l’encontre de Lizzy qui venait de lui répondre. Il récupéra la queue de billard de Stan qui partait aux toilettes et joua, ratant la seconde boule. Puis un petit sourire amusé sur ses lèvres « Je n’ai pas eu le temps de prendre des cours, je m’en excuse » alors qu’il se redressa, restant dos à Jessica et ne quittant pas son ex-amante des yeux. Puis Sasha y alla de sa remarque à … la Sasha. La regardant toujours fixement, le beau brun sourit en entendant la réponse de sa recrue « Oui, c’était une bonne soirée » avait-il répondu pour confirmer ses dires. Il revint ensuite auprès de Jess pour apaiser sa jalousie, et tout alla à une vitesse folle. En l’espace de quelques secondes à peine, ils étaient tous au courant qu’ils allaient se marier prochainement. Alors que tout futur marié aurait dû être comblé de partager cette nouvelle, Ethan était, quant à lui, mal à l’aise face à cela et remercia le destin d’éloigner Jessica de lui et de ce bar pour le reste de la soirée. Il ignora la remarque de Will par la même occasion. Il n’avait qu’une personne à l’esprit et c’était Lizzy. Il devait à tout prix lui parler. Un regard pour le groupe autour du billard, puis reporta son attention sur elle, passant ses mains sur son visage « Je…Ok » et retourna auprès du billard sans avoir pu ajouter quoi que ce soit.

Restant à l’écart du groupe, et détourna le regard quand Will embrassa la jolie blonde avant de partir. Un signe de tête pour le saluer, et il fut suivi par Stan et Sasha. Une main dans son cou en s’approchant de Lizzy « Nous ne sommes plus que tous les deux… » et il n’avait pas particulièrement envie de rentrer chez lui pour le moment. Un hochement de tête pour lui répondre et la suivit jusqu’à dehors « J’en veux bien une, merci » et récupéra une cigarette, la laissant l’allumer pour lui « Merci » et tira une longue taffe dessus « Ça fait bien longtemps que je n’avais pas fumé » et tourna la tête en direction de Lizzy « Ce n’est pas la seule chose que je ne fais plus… » puis ajouta « J’aurais aimé t’en parler avant… pour le mariage » puis tira sur sa clope tout en fixant le sol et se mit à rire nerveusement « C’est fou quand même. Je devrais être heureux de me marier. Je veux dire, c’est une bonne chose, non ? Et pourtant… Je ne sais pas » et jeta sa clope dans la première poubelle qu’il croisa après l’avoir écrasé, glissant ses mains dans ses poches « Tu as l’air de bien l’apprécier ton nouvel ami… » et tourna la tête de nouveau vers elle en souriant.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Giphy




avatar : moi même

Bon finalement la soirée n’avait pas tout à fait été celle souhaitée. Mais au moins Lizzy était certaine d’une chose, Jessica ne l’aimait pas. Et Ethan et elle allaient se marier. Magnifique ! Techniquement c’était sans doute une bonne nouvelle. Pourtant Lizzy avait eut l’impression de prendre une claque en pleine figure. La douche froide après un minuscule moment de complicité avec Ethan autour du billard. Et puis il était venu vers elle, presque paniqué. Elle avait coupé court. Tous le monde se posait déjà bien trop de questions à son goût, alors autant de pas leur donner plus d’idées.

Après avoir dit au revoir à Will, elle s’était retrouvée en tête à tête avec son ex amant. Lui dire au revoir là, c’était encore laisser traîner des non dits, et elle en avait marre de ça. De plus elle avait bien ressenti sa détresse et elle n’avait pas envi d’être cruel avec lui. Un petit temps de surprise lorsqu’il accepta une cigarette. Lizzy tira sur la sienne tout en marchant lentement à ses côtés. « -pareil... » répondit la jolie blonde. C’était le genre de chose qui était totalement occasionnel. Parce qu’elle détestait cette habitude, l’odeur sans parler des dents jaunis. En pensant à ça elle sourit pour elle même. « -ouais… mais tu l’as pas fais. » répliqua la jeune femme sans le regarder, le regard fixé au loin. Bon, ça n’était pas comme ça qu’ils allaient éviter une prise de tête… « -changes pas de sujet. » ajouta t elle avec un regard. « -je vais pas mentir, j’ai été surprise. Surtout après ce que tu m’as dis l’autre soir à propos de tes sentiments pour elle. » elle regarda sa cigarette se consumer sans y toucher avant d’ajouter : « -mais oui… normalement ça devrait te rendre heureux. Vous allez bien ensemble. J’imagine que c’est toi qui a fait la demande. Je la vois mal le faire. Pas son genre. » avec une petite grimace du bout des lèvres.

Elle jeta son mégot avant d’ajouter : « -vouloir maintenant j’ai envie de boire quelque chose à nouveau. » histoire de faire passer le goût. Elle glissa ses mains dans ses poches, avançant toujours sur le même rythme lent, comme si cela pouvait repousser ce qu’ils voulaient se dire. « -elle ne m’aime pas. » ajouta Lizzy avec un petit rire. « -enfin c’est pas étrange, les autres femmes ne m’aiment pas en général. » un haussement d’épaule avant de poursuivre sur sa lancé. « -faut que tu l’as rassure. Bien lui faire comprendre qu’elle n’a rien à craindre de moi. Je te l’ai déjà dis, je veux pas… » elle avait fait l’erreur de le regarder. « -j’essaye d’être contente pour toi tu sais. Vraiment. Je… Je m’y attendais pas, ça m’a un peu surprise. Parce que… Enfin je pensais pas que tu voulais te marier. » elle était en train de s’embrouiller toute seule alors elle sourit en pinçant ses lèvres, avant d’ouvrir de grand yeux. « -finalement on peut parler de Will, ça sera moins gênant ! » lâcha t elle à nouveau en riant. « -pourquoi tu voulais me le dire avant ? » demanda alors Lizzy en espérant vraiment une réponse sincère. « -y’a trop de non dits entre nous, c’est chiant, on patauge, j’aime pas ça. » elle avait parfois l’impression d’évoluer dans des sables mouvants. Un pas et c’était à nouveau la merde. « -tu sais quoi en fait réponds pas. Enfin si je veux savoir, mais je sais pas si je suis prête à entendre ta réponse. Tu m’as fais beaucoup de mal en partant. » voilà ça c’était dit. Ça tombait un peu comme un cheveu sur la soupe mais il allait bien falloir qu’ils en parlent un jour ou l’autre ! Elle lui avait laissé du temps, alors peut être qu’il était prêt à lui parler ce soir. « -tu… Pourquoi tu m’as jamais dis que tu avais fais une demande de mutation ? » finit elle par demandé plantée devant lui, les mains dans ses poches. tout sortait dans n’importe quel sens, c’était totalement brouillon. Mais elle était un peu pommée…


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1648
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Les nuits étoilées comme ce soir étaient une denrée rare à Seattle, alors Ethan apprécia l’idée de vagabonder sans but avec Lizzy dans les rues de Seattle. L’ambiance était différente de celle qui les avait animés dans le bar. Le beau brun souhaitait se confier à celle qui avait tant compté pour lui, et la jeune femme semblait vouloir faire un pas vers lui afin qu’ils puissent avancer tous les deux, sans conflits. Un regard pour cette dernière en entendant sa remarque, et resta silencieux, portant seulement sa cigarette à ses lèvres. Quoi répondre ?! Elle avait raison. Il avait souhaité lui parler, mais n’avait jamais trouvé le courage de le faire. Ce n’était pas une première pour lui. Un petit rire face à sa vaine tentative de changer de sujet alors qu’il écrasa sa cigarette et qu’il s’en débarrassait après seulement quelques taffes. Fixant le sol qu’ils arpentaient, les mains dans les poches de son pantalon de costume, il se renferma dans son mutisme. Il tourna tout de même la tête dans sa direction, tout en souriant « Oui, je l’ai demandé de m’épouser », mais pour autant, il ne s’enthousiasmé par à l’idée que ce jour arrivait à grand pas.

« Si tu veux, il y a un bar sympa à quelques rues d’ici » alors qu’il l’observa jeter son mégot et reprirent leurs marches avec lenteur, comme si aucun d’eux deux n’avaient envie de rentrer chez soi. Un nouveau sourire alors qu’il gardait la tête baissée, à observer le sol « Je sais » fut sa seule réponse. Un regard pour Lizzy à ses côtés, ayant une soudaine impression de déjà-vu « Jessica a la fâcheuse tendance à être jalouse, ce n’est pas contre toi. Elle est ainsi envers toutes les femmes, sauf Sasha » mais c’était normal vu qu’elle ne jouait pas dans la même catégorie. Il se décida à relever la tête finalement, posant son regard sur elle et lui sourit avec douceur, presque tendresse face à ses conseils, ne répondant rien, même si ça lui brûlait les lèvres de lui avouer que lui, il voulait. Il la voulait elle. Mais il se tût parce qu’elle reprenait la parole et haussa les épaules « On n’en a jamais parlé » et regarda devant lui. En effet, ils n’avaient jamais évoqué le mariage, ne serait-ce que dans leurs vies respectives. Un petit rire en l’entendant tenter de changer de sujet « Je ne suis pas certain que ça soit moins gênant » et rebaissa de nouveau la tête, mais qu’un bref moment car elle lui posa une question à laquelle, il ne s’était pas attendu « Je ne sais pas » en haussant les épaules et rebaissa la tête. Une fois encore, elle avait raison. Trop de non-dits et il était devenu un professionnel en cela depuis quelques temps, avec ses réponses évasives ou ses silences bien trop révélateur.

Le beau brun tourna la tête vers elle, tout en gardant la tête toujours un peu baissée, souriant avec amusement à la contradiction de Lizzy dans une seule phrase. Mais son sourire disparu soudainement. Il lui avait fait mal… Et ce fut à son tour d’avoir mal à cette simple pensée. Il s’arrêta alors de marcher et ne la quitta plus du regard, jusqu’à la question qui suivit. Un bref regard pour le type à vélo qui passait par là, et la regarda « On peut continuer de marcher ? Je vais te répondre, mais je préfère qu’on marche » et il reprit sa lente marche sans but aux côtés de Lizzy « J’ai demandé ma mutation lorsque tu as été blessée dans cette ruelle… J’ai compris que j’étais incapable de te protéger et qu’un jour ou l’autre, tu finirais comme Jimmy par ma faute » alors qu’il fixait l’horizon « Nous avons continué de travailler ensemble, l’histoire de la banque m’a fait longuement réfléchir, mais pas seulement… » et le quarantenaire s’arrêta de nouveau, inspirant profondément « J’ai enfreint tes règles Liz. Je suis partit pour ça… Parce que je suis tombé amoureux de toi Lizzy… Et… » Il eut un petit rire nerveux « Et je n’en avais pas le droit. Tu avais ta vie de ton côté, avec Tony et je ne pouvais pas te demander de faire un choix » tout en détournant brièvement le regard avant de reporter toute son attention sur elle « J’ai reçu ma mutation entre temps et j’y ai vu un signe du destin. Comme quoi, il était temps pour moi de partir et de te laisser vivre ta vie » et cacha son visage entre ses mains quelques secondes, laissant retomber ses bras le long du corps « Tu peux maintenant prendre tes jambes à ton cou » tout en désignant l’horizon de la main « Tu dois mieux comprendre mon comportement depuis ton arrivée. Je veux dire… J’ai tenté de t’éloigner de moi le plus possible, mais c’est dur, tu n’as pas idée à quel point » et se mit à rire « Ouah ! Je suis bavard ce soir ! Je vais donc m’arrêter là ».



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Giphy




avatar : moi même

Jessica était jalouse. Ah ba super ! Et lui qui était discret comme ça n’était pas permis ! Lizzy s’imaginait déjà sur le bûché. Et pourtant elle n’avait rien à se reprocher. C’était lui qui l’avait embrassé après tout. Elle, elle avait seulement été affecté dans son équipe sans savoir qu’il bossait ici. Et puis de quoi elle pouvait être jalouse de toute façon. De trois sourires et un clin d’oeil. La jolie blonde savait très bien qu’elle se mentait. Mais c’était plus facile de voir les choses ainsi.

« -c’est vrai t’as raison, on a parlé de pas mal de chose mais jamais de ça. » s’amusa Lizzy. Enfin son rire était plus nerveux ou parce qu’elle se sentait mal à l’aise soudainement. Ça ne lui était jamais arrivé avant avec lui. Depuis qu’ils s’étaient rencontré à son premier jour à la 12th, elle s’était toujours sentit bien en sa compagnie. Elle se souvenait même de cette sorte de pouvoir rassurant qu’il avait sur elle. Et aujourd’hui… elle avait cette impression de se raccrocher à un souvenir. Ethan n’était plus celui qu’elle avait connu. Il avait quelqu’un dans sa vie, et il avait décidé de l’épouser. Ce n’était pas rien.

Un hochement de tête, oui c’était peut être mieux de marcher, de ne pas se regarder. Elle l’écouta avec attention, comprenant que c’était à cause d’elle qui avait pris cette décision de mutation Parce qu’elle avait été nulle sur le terrain à ses débuts et qu’à cause de ça, elle lui avait ruiné sa confiance. « -tu aurai quand même pu m’en parlé… » souffla Lizzy, surtout après la banque, elle aurait pu comprendre, l’histoire aurait été différente, bien moins douloureuse. Elle stoppa sa marche deux pas après lui, et se tourna pour le regarder. Elle avait déjà le coeur qui battait trop vite. Parce qu’elle avait peur d’entendre la vérité, de savoir pourquoi il l’avait laissé tombé. Elle cligna seulement des yeux par deux fois, incapable de bouger ou de dire quoi que se soit, sonnée par la nouvelle.

Elle sortie les mains de ses poches pour venir croiser ses bras sur sa poitrine, comme une sorte de barrière, pour ne pas avoir trop mal. Un petit rire nerveux en regardant ailleurs, avant de lui sourire : « -si c’est une blague c’est pas vraiment drôle tu sais. Mais je dois reconnaître que tu t’es amélioré dans tes talents d’acteur. » à nouveau elle sourit nerveusement en regardant le bout de la rue. Vu comme il était mal, Lizzy savait que ça n’était pas du cinéma. Elle inspira un grand coup comme si elle allait se mettre à parler, mais elle se pinça les lèvres avant de se passer une main sur le visage.

Hors de question qu’il joue la carte du type renfermé. Ils devaient aller au bout du sujet. C’était important. Sinon ça resterait le bordel entre eux. Et il allait se marier, donc ça n’était pas envisageable. « -moi je fuis pas, donc on va en parler» ajouta Lizzy en se sachant cruel. A nouveau elle sentait de la colère monter en elle. « -pourquoi tu m’en a pas parlé ?! » demanda t elle alors en plissant les yeux. « -on a toujours bien réussit à communiquer, et au pire je te repoussais tu allais partir de toute façon ! » cette fois ci elle se mordit la lèvre inférieur en glissant ses cheveux derrières ses oreilles, tentant de rester calme.

« -ok… ok… je voulais une réponse, je l’ai eu... » souffla Lizzy en riant à nouveau. « -putain et moi j’ai rien vu... » ajouta la jolie blonde en regardant le sol, ouvrant de grands yeux alors que dans sa tête une voix soufflait: mensonge. « -je suis désolée... » ajouta t elle en le regardant à nouveau. Puis elle se mis à rire, c’était les nerfs qui lâchait. Autant en rire, ça changerait des cris. « -comment ça a pu t’arriver ? Tu passais le plus claire de ton temps à me râler dessus parce que je parle trop, parce que j’étais – je le suis plus cela dis en passant – un aimant à emmerde. » puis avec une voix pleine de douceur et de douleur mélangé elle ajouta en faisant un pas vers lui, ouvrant les deux mains. « -si tu m’en avais parlé on aurait pu en discuter. Je sais pas ce que je t’aurais répondu. » dans sa tête une voix hurla : mensonge ! Mais elle ajouta sans le quitter des yeux : « -on aurai pu se dire au revoir correctement avant que tu partes ou je… enfin j’en sais rien. » et puis un évidence la frappa. Ils ne pouvaient pas réécrire leur histoire. En parler ne changerait rien. Ce qu’il avait aujourd’hui, elle ne savait pas si elle pouvait lui offrir, si même elle en avait envie. Elle se sentait encore plus pommée qu’avant qu’il parle.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1648
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Aucun d’eux n’étaient vraiment à l’aise en cet instant précis, comme s’ils se doutaient de l’issue de cette conversation. L’annonce de son mariage avait joué l’effet de déclencheur pour eux deux, pour parler, pour balayer tous ces non-dits d’un revers de main. Ce fut Lizzy qui enclencha la conversation, l’interrogeant sur les raisons de son départ et, en cet instant, le policier savait qu’il était temps de lui répondre, d’avouer enfin ce qui lui pesait tant… trop de temps sur les épaules. Un petit rire nerveux à ce qu’elle souffla « Tu étais une jeune recrue et ce n’était pas ton rôle de devoir me rassurer, mais le mien » avait-il répondu calmement, comme si cela était une évidence. Alors oui, la mutation semblait la meilleure issue à sa crainte qu’un jour, il ne soit pas assez rapide ou présent pour la sauver, et que, de nouveau, il perde une personne qui lui était cher. Partit sur sa lancée, Ethan décida de lui avouer qu’il était parti brusquement par amour pour elle, parce qu’elle n’avait pas à choisir entre Tony ou lui. Il avait pris cette décision à sa place en quittant tout. Cela avait été douloureux, mais nécessaire. Immobile au milieu du trottoir, son regard rivé sur elle, il baissa la tête en entendant son rire, se passant une main lasse dans la nuque tout en soupir. Il reposa son regard sur elle « Je suis sincère Liz… » avait-il murmuré. Ethan avait mal en cet instant, et lui proposa même de partir si tel était son choix. Mais elle avait décidé de l’affronter lui et toute cette histoire.

Ethan se mit à rire nerveusement, mal à l’aise, passant sa main dans ses cheveux « Parce que ce n’est pas simple Liz de te regarder droit dans les yeux et de te dire « Je t’aime » et d’attendre le dénouement. Je préférais partir en laissant un doute sur ce que ça aurait pu être nous deux, que d’avoir une réponse négative… Ou que tu me repousses » tout en levant la main vers elle pour confirmer ce qu’elle venait de dire. Avoir cette conversation dans la rue, après avoir annoncé qu’il allait en épouser une autre, c’était éprouvant pour Ethan, tout autant que ça devait l’être pour Lizzy qui apprenait enfin la vérité. Ce qu’elle ajouta fut un coup de couteau dans le cœur. Elle n’avait rien vu… « Tu n’avais pas envie de le voir Liz. Mais ça s’est vu. Gina l’a vu. Elle l’a vu le jour où je suis venu te chercher pour qu’on aille dîner au restaurant. Je m’étais fait beau juste pour toi, pas pour l’endroit où nous nous rendions » et enfoui son visage entre ses mains quelques secondes en expirant tout l’air de ses poumons. Rangeant ses mains dans les poches de son pantalon, il lui sourit « C’est moi qui le suis. Je suis partie comme un voleur ».

De nouveau ce rire qui trahissait sûrement son anxiété face à toutes ses révélations alors il ne s’en offusqua pas, la laissant faire pour qu’elle puisse décharger tout ce qu’elle pouvait éprouver, ne bougeant pas de sa place, lançant seulement quelques regards sur les passants qui les dévisageaient « Je te regardais aussi cuisiner, sans dire un mot, je te gardais près de moi quand on passait la nuit ensemble, je te protégeais… Tu n’as pas voulu voir tout ça parce que j’étais ton amant et seulement cela » tout en souriant « Et je ne t’en veux pas. Tu avais Tony et moi, j’étais ton aventure » tout en haussant les épaules « Tu aurais dit quoi Lizzy ? Je suis désolé que tu sois tombé amoureux de moi ? Mais les règles sont les règles ? Je n’avais pas envie de l’entendre et puis, ça me permettait de te garder encore un peu avec moi, même si c’était juste pour le sexe ». Il fit un pas vers elle en lui souriant « Alors comprend que j’ai eu mal quand tu m’as avoué ne pas vouloir partager. Comprend que tes mots ont eu une signification pour moi. Ça signifiait, à mes yeux, que tu me voulais pour toi seule… ». Un nouveau pas dans sa direction « Et en revenant dans ma vie, tu m’as fait comprendre que je n’éprouvais pas le même amour pour Jess… » et fit le dernier pas qui les séparait « Et pour autant, je n’ai pas envie que tu partes je-ne-sais-où parce que tu me manquerais trop » tout en caressant sa joue avec douceur, puis déposa ses lèvres sur les siennes, ne trahissant aucune envie sexuelle, mais juste toute l’affection qu’il pouvait éprouver pour elle, et lentement, mit fin au baiser « Je sais, je vais me marier et tu ne m’aimes pas » tout en souriant.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Giphy




avatar : moi même

Ils auraient pu avoir cette discussion complètement nus lover l’un contre l’autre, trois ans plus tôt. S’il avait eut le courage de tout lui dire, ils n’en seraient pas là. Le je t’aime qu’il prononça lui donna un frisson. Il était hors contexte, et ne voulait plus rien dire aujourd’hui, mais tout de même. Un nouveau petit rire en faisant un pas de côté : « -oui ba forcement si tu m’avais dis ça comme ça, c’est peut être moi qui me serait tiré en courant. » c’était la vérité. C’était des mots qui faisait peur mine de rien. Et venant de sa part… En fait Lizzy avait du mal à imaginer comment cela aurait pu se passer. Ce qu’elle aurait dit ou fait. A l’époque il y avait encore Tony dans sa vie. Avec Ethan ils bossaient ensemble, elle commençait tout juste sa carrière… « -tu as préféré me laisser me réveiller seule chez toi, plutôt que d’oser me parler de ça. Mais enfin Ethan c’était… important… » elle avait soufflé ce mot comme une évidence. Il n’y avait pas de colère dans sa voix. Elle avait mal pour lui en réalité. Elle ouvrit à nouveau la bouche mais pas un mot ne sortie alors qu’il évoquait Gina.

Flash Back

Un sourire sur les lèvres, la joue gauche posée dans sa main, allongée nue à coté d’Ethan, cela faisait quelques minutes déjà qu’elle le regardait dormir. Elle le trouvait beau… Surtout après l’amour, quand il était heureux. Elle avait eut envie de caresser sa joue, de glisser ses doigts dans ses cheveux… Et puis Lizzy avait baisser le regard pour se rallonger, fixant le plafond. Avant c’était Ton qu’elle regardait ainsi. Aujourd’hui elle en était incapable, et elle se l’interdisait avec Ethan. Elle avait l’impression d’être coincé entre une relation à bout de souffle et une qui n’avait pas d’avenir. Ethan n’était et ne serait jamais le genre d’homme qui lui proposerait une vie de couple. Il faudrait déjà qu’il soit capable d’éprouver plus que de l’amitié pour elle. Et ça… Elle en doutait grandement. Ils étaient potes, avec des petits plus.

Fin du Flash

Lizzy cligna des yeux. Elle se souvint soudainement de ce matin. Elle se souvint également de la tristesse qui cela lui avait fait éprouvé. Ils s’étaient loupés ? Elle avait décidé d’être aveugle ? Il venait de le dire, elle n’avait pas voulu voir. Un voleur ? Il ne croyait pas si bien dire. Dans ses bagages il avait emporté une partie d’elle. Elle avait bien mis six mois à se remettre sur pieds, ou commencer à oublier, à cesser d’espérer des nouvelles, un retour, des excuses ou cette foutue explications qu’il venait de lui fournir. « -non t’étais pas que ça ! C’est faux et tu le sais. On a été des collègues et avant tout des amis. Tu comptais pour moi Ethan. Tu le sais très bien sinon on se serait pas pris la tête comme ça à mon arrivée ici. » ça n’était sûrement pas ce qu’il voulait entendre. « -je sais pas… je sais pas ce que j’aurai dis… je crois que… non je sais pas. » pas la peine de faire de fausse projection ou de se blesser plus encore. « -mais j’aurai certainement pas tourné ça comme ça… Je suis pas insensible non plus ! » ajouta Lizzy avec ironie comme sur la défensive.

« -je suis désolée... » souffla la jeune femme à nouveau, sans le quitter des yeux. « -j’ai seulement voulu dire que je voulais pas reproduire le même scénario. Parce que ça m’a beaucoup coûté et que je voulais pas te faire vivre ça. » plus il parlait, plus c’était de la torture pour elle. « -arrêtes dis pas ça... » parce que doucement une évidence s’imposait à elle. Il allait ce marier avec cette femme. A elle, il avait su dire ce fameux je t’aime, mettre aussi un genou à terre pour lui demander de devenir sa femme. Ça n’était pas rien ! Elle eut du mal à déglutir lorsqu’il caressa sa joue, le coeur dans un broyeur. Puis elle lui rendit son baiser, du bout des lèvres, gardant les yeux fermer quelques secondes. « -oui… tu va te marier... » souffla Lizzy en baissant les yeux sans pour autant trouver la force de bouger même d’un pas.

Flash Back

ça avait été différent… Il avait pris son temps, avait exploré chaque parcelle de sa peau, de sa nuque jusqu’à ses chevilles, de son cou jusqu’aux creux de ses cuisses. Il avait jouer avec ses sens, l’avait entraîné jusqu’à la limite de la jouissance, retardant encore et encore ce moment, attisant le feu du désir, lui faisant l’amour d’une façon bien différente. Lizzy s’était réveillée seule chez lui, l’avait chercher au commissariat. C’était seulement au soir, quand elle était rentrée chez elle le coeur en vrac, les larmes aux yeux, qu’elle avait compris. Il lui avait dit adieu à sa façon…

Fin du Falsh

Puis elle brisa ce moment en reculant, soufflant un grand coup : « -pff je pensais pas qu’on allait se dire tout ça… » sur un petit ton amusé pour dédramatiser le tout. Un nouveau petit rire et elle ajouta en écartant les deux bras, levant les yeux : « -encore une fois… c’est moi la connasse dans l’histoire... » elle avait une boule dans la gorge. Mais il fallait rester adulte, prendre ses responsabilités. Le temps avait passé. « -je suis désolée… Je sais c’est facile de dire ça aujourd’hui… Mais j’étais à mille lieu de m’imaginer ça. J’ai jamais vu ton départ comme une fuite ou un échappatoire. Je l’ai toujours subit comme un abandon. Et je réalise que finalement, c’est peut être pas moi qui est le plus souffert dans tout ça. » et maintenant ils faisaient quoi ?!
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1648
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ethan venait de lui dire ces trois petits mots qu’il aurait souhaité prononcer dans un tout autre contexte, et non trois ans après son départ. En les prononçant, il comprit aussi qu’il n’était pas encore guéri d’elle, que son amour pour elle n’était pas disparu. Pas totalement. Pourtant, il garda cette révélation pour lui, parce que ça ne leur ferait que plus de mal que de bien, et qu’il ne voulait pas qu’elle fuit à son tour « C’est pour cela que je n’ai rien dit » souffla-t-il. Parce que ça aurait été bien plus douloureux de la voir fuir face à sa déclaration, que de fuir avant de lui confier qu’il l’aimait. Mais Lizzy ne semblait pas le percevoir de cette manière et détourna le regard en l’entendant. Un petit silence et il se décida à répondre « J’ai surtout préféré me faire une raison, Lizzy. Tu viens de me dire que tu serais partie… Alors j’ai préféré prendre les devants et je suis désolé si tu as eu mal. Je ne le voulais pas » la culpabilité et la tristesse de l’avoir fait souffrir se ressentit dans sa voix, dans ses mots. Il s’en voudrait sûrement toujours de l’avoir abandonné. Mais la seule pensée d’être repoussé l’avait tout autant effrayé…

Ethan eut un espoir en l’entendant commencer sa phrase. Un espoir qui s’effondra tel un château de cartes. Il eut un petit rire nerveux « Et tu comptais encore plus Liz ! Plus qu’une amie ou une collègue… » et poussa un soupir. Une main dans ses cheveux et sourit « Ne soit pas sur la défensive, j’imagé mes propos » parce qu’il la connaissait, parce qu’ils avaient toujours eu un lien particulier et qu’elle aurait su trouver les mots justes pour apaiser sa peine. Mais des mots qu’ils n’auraient pas souhaité entendre. Puis elle s’excusa et ça non plus, il ne voulait pas l’entendre « Ne t’excuse pas Liz. Tu n’as rien fait de mal » et de nouveau, il eut mal parce qu’il avait cru entendre qu’elle le voulait pour elle seule, alors que non. Il resta donc silencieux, acquiesçant simplement, parce qu’il ne savait pas quoi dire, ou peut-être qu’il avait même trop dit. Il s’approcha d’elle et lui sourit « J’aime Jess, mais pas de la même manière que toi » et il déposa sa main sur son visage, et ses lèvres contre les siennes. Elle ne le repoussa pas. Tout comme la fois dernière, elle lui rendit son baiser, mais il se recula et oui, il allait se marier « Et je n’ai plus envie… ». Non, il n’avait plus envie d’épouser Jessica et de se retrouver coincé dans un mariage avec une femme qu’il n’aimait pas assez passionnément pour ne pas penser à une autre, pour ne pas en embrasser une autre.

Ce fut Lizzy qui se recula de lui et se mit à rire « Moi non plus » mais il en éprouvait un soulagement. Maintenant, elle savait ce qu’il avait éprouvé pour elle, ce qu’il éprouvait toujours pour elle. Un froncement de sourcil et réduisit l’espace entre eux deux, posant sa main sur sa joue « Non Liz. Je ne veux pas que tu penses cela une seconde. Je suis celui qui est tombé amoureux. Tu n’as rien fait. Je pensais pouvoir avoir la même relation que j’avais eu avec Maria, mais tu es différente et … Ce qui devait arrivé, arriva. Mais jamais plus, je ne veux t’entendre dire une telle chose, compris ?! » et se mit à sourire « Je suis sacrément loquace ce soir. Je vais utiliser mon compta pour les mois à venir » et lui fit un clin d’œil. Il caressa sa peau de son pouce tout en l’écoutant « J’ai souffert. Toi aussi. De manière différente et pour des raisons différentes. Au moins, maintenant, tu connais les raisons de mon départ, de mon comportement et je suis content qu’on ait pu en parler tous les deux » et la serra dans ses bras « Merci ». Le beau brun se recula « Je vais te raccompagner, viens » tout en faisant un signe de tête vers sa voiture garée à l’autre bout. Sa main dans son dos, il l’observa et comprit qu’il n’avait pas tourné la page finalement « Je ne sais plus quoi dire maintenant » tout en riant et rangea ses mains dans les poches de son pantalon « Tu veux toujours partir de Seattle ? » tout en lui donnant un petit coup d’épaule et sortit les clefs pour ouvrir le SUV. La radio s’alluma pour diffuser Someone Like You et Ethan resta interdit en entendant les paroles, regardant Lizzy « Je… Je n’ai rien touché » tout en levant les mains et changea pour la musique suivante Make You Feel My Love. Ethan éteignit la radio « Ta gueule Adèle » et lança un regard à la jolie blonde, démarrant la voiture pour raccompagner cette dernière jusqu’à chez elle. Il se montra silencieux durant tout le trajet et descendit avec elle du SUV pour la raccompagner jusqu’à la porte « Stan et Sasha ont des doutes ? C’est ce que tu as sous-entendu au bar » tout en montant les marches à ses côtés. En arrivant devant chez elle, il lui sourit « J’ai envie de passer la nuit avec toi… En rappel du bon vieux temps » tout en s'approchant d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Giphy




avatar : moi même

« -non, non t’as pas compris ce que je voulais dire. Je serais partie en courant si tu m’avais dis ces mots là. Mais si tu l’avais tourné différemment je... » elle abaissa les épaules laissant tomber ses mains le long de ses hanches. « -non en fait j’en sais rien… » c’était sans doute mieux de laisser planer le doute ou qu’il se conforte dans son idée négative. Parce qu’il allait épouser sa Jessica, que c’était elle qu’il avait demandé en mariage, à elle qu’il avait su exprimer ses sentiments. Alors lui dire qu’elle aurait quitté Tony, qu’elle aussi avait peut être éprouvé des sentiments pour lui… C’était jeter de l’huile sur le feu, alors qu’ils parvenaient enfin à y voir un peu plus clair.

« -dis pas ça... » répondit Lizzy avec douceur, le regardant avec une grande tendresse. « -si tu lui as demandé de t’épouser c’est qu’il y a une bonne raison… Ne remets pas tout en cause parce que j’ai débarqué du passé. Elle t’aime. Ça se vois. » bon, Lizzy n’aimait pas Jessica, elle l’avait décidé avant même de la connaître mais bon… Ils n’avaient pas grand-chose en commun. Alors elles ne deviendraient jamais copine. Ce qui était pas plus mal en réalité. « -c’est ma faute, je t’ai chamboulé la tête sans même le savoir. » souffla t elle à nouveau avant de reculer et de rire pour se sentir un peu mieux. Lâcher prise. Enfin une certitude c’était imposée à elle. Ethan ne sembla pas d’accord avec elle. Il tenta de la rassurer et elle finit par lui sourire et dire avec une petite pointe d’humour malgré la boule dans sa gorge qui s’entendait : « -c’est ça de goûter aux blondes… » en haussant les épaules. Elle rit à nouveau : « -ouais c’est vrai que ça fait beaucoup de mots ! »

Sa main sur sa joue était presque une torture et une douleur supplémentaire alors qu’il tentait d’adoucir tout ça. C’était pourtant lui qui devait souffrir le plus. « -moi aussi... » répondit la jeune femme, heureuse d’avoir mise les choses à plats, d’avoir des réponses à ses questions. Une fois dans ses bras, elle eut l’envie d’y rester. Un hochement de tête alors qu’elle se mordait la joue. « -ça marche... » ouais c’était mieux de rentrer. Il était déjà tard, ils n’allaient pas déambuler ainsi jusqu’au petit matin. « -ba dis rien… Des fois c’est bien il paraît... » répondit Lizzy avec un sourire complice. Il lui avait tant rabâché ! Ils s’étaient tous dit. Peut être qu’ainsi ils parviendraient à s’entendre un peu mieux au boulot.

Elle tituba à son coup d’épaule, souriant avant de répondre : « -le capitaine va me détester si je retourne le voir. Et je dois bien avouer que j’apprécie vraiment Stan et Sasha. Je pense que Stan à raison et qu’on pourrait faire une bonne équipe… maintenant si y’a une place ailleurs… je partirais oui. » parce que le voir épouser Jessica… elle n’était pas certaine d’apprécier le spectacle. Un éclat de rire joyeux lorsque la radio décida de faire des siennes. Un regard pour lui, finalement elle appréciait cette fin de soirée… Elle avait l’impression qu’ils étaient un peu plus apaisé.

Elle était en train de fouiller dans son sac tout en montant les marches, quand il posa la question : « -je pense oui. Mais Sasha est aussi une grosse curieuse ! Ah j’ai trouvé ! » déclara Lizzy en brandissant ses clés. Elle ouvrit la porte, et se tourna face à Ethan. Elle le regarda quelques secondes, l’écouta en souriant avec douceur avant de souffler presque comme un secret : « -alors reste… juste cette nuit… pour se dire adieu... » elle lui prit la main et l’entraîna chez elle. Ferma la porte derrière eux, tourna la clé avant de déposer ses affaires avec lenteur. Une nuit… Rien qu’une nuit pour conclure leur histoire, avant de pouvoir prendre correctement un vrai nouveau départ.

Toujours avec lenteur, elle s’approcha de lui, et posa ses mains sur sa cravate. Elle la dénoua en silence, avant de défaire les premiers boutons de sa chemise. Lizzy espérait qu’il ne dirait rien. Pas un mot, pas de retour en arrière. Rien qu’une nuit… A nouveau elle prit sa main, et le guida jusqu’à l’étage, là où se trouvait sa chambre. Elle le fit s’asseoir, et toujours avec la même douceur dans ses gestes, elle retira son chemisier. Son jean suivit et elle vint prendre place à califourchon sur lui, caressa sa joue, avant de l’embrasser avec tendresse. Elle avait envie de douceur, de tendresse, de délicatesse… Que rien ne soit comme avant. Qu’ils se donnent l’un à l’autre comme une première fois. Alors que ça serait la dernière. Lizzy lui retira sa chemise, caressant son torse qu’elle avait tant embrassé par le passé. Ses lèvres cherchèrent à nouveau les siennes, pour ne plus les quitter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1648
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 5pml
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Tumblr_omlmz3nnbR1qal0zgo2_250


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ethan avait arrêté de respirer durant l’espace de quelques secondes, restant en attente sur l’issue de sa phrase, craignant d’entendre qu’elle lui aurait laissé une chance et qu’il était partit pour rien, ou peut-être de l’entendre, au contraire, lui dire qu’un eux deux n’auraient jamais existé. Finalement, il n’obtint aucune réponse. Elle n’en savait rien et il put de nouveau respirer. L’incertitude lui convenait pour le moment, au moins pour ce soir. Parce qu’il y avait eu beaucoup de révélations, mais aussi beaucoup de doutes restaient en suspens, comme son amour pour Jess. Il sourit à la jolie blonde qui tenta de le rassurer, mais il n’en fut pas convaincu pour autant « Oui, elle est plus amoureuse de moi, que je le suis d’elle ». Il l’aimait, ça serait mentir de prétendre le contraire, mais pas de la même manière qu’il avait pu aimer la femme qui se trouvait face à lui. Puis la regarda fixement et répondit avec douceur « Ce n’est pas de ta faute, Liz » et se mit à rire timidement, comme si l’ambiance était toujours aussi lourde entre eux « Et j’ai du mal à m’en passer », et il s’en rendait compte à chaque instant qu’il passait avec elle. Dans tous les cas, Ethan se trouva un peu trop bavard ce soir et haussa les épaules « Je remarque que c’est plus efficace que de longs silences » qui leur avait causé bien des soucis depuis son arrivée à Seattle.

Après une étreinte pour tenter d’apaiser la jolie blonde, il lui proposa de la raccompagner et sourit quand elle accepta. Elle voulait encore rester un peu avec lui. Un petit regard en coin, répondant à son sourire et lui donna un petit coup d’épaule, s’amusant en la voyant tituber « J’aimerais que tu restes Liz… » et ajouta « Mais je ne m’opposerai pas à ta volonté de partir… » même si ça risquait de lui faire mal. En voiture, la radio décida de participer à la soirée à sa manière et il décida de la faire taire, ce qui fit rire Lizzy, et lui-même à son tour. Ça faisait bien longtemps qu’il n’avait pas rit comme ça, aussi naturellement, pour des inepties.

Un haussement de sourcil comme si ce que venait de répondre Lizzy était une évidence « Je pense qu’elle doit mener sa petite enquête et entrainer Stan dans ses vices, comme à chaque fois » et la laissa ouvrir la porte. Puis il se lança. Une nuit. Il s’était attendu à être repoussé, à ce qu’elle lui rappelle qu’il était fiancé. Mais non… Elle accepta. Ethan resta silencieux, entrant dans l’appartement de la jolie blonde. Il ne la quittait pas du regard, la regardant avec intensité alors qu’il sentait son cœur battre un peu plus fort dans sa poitrine. Le beau brun la laissa faire. Il la laissa dénouer sa cravate, déboutonner ses boutons, et se laissa guider jusqu’à sa chambre. Il prit place sur le rebord du lit et l’observa. Pas un instant, il n’avait détourné le regard de la jeune femme. Pas un instant, il avait pensé à Jessica. Une nuit. Elle lui offrait une dernière nuit et Ethan comptait la savourer, chaque seconde. Quand elle prit place à califourchon sur lui, il glissa ses mains dans son dos et lui rendit son baiser, puis de nouveau, la regarda alors qu’elle lui ôtait sa chemise et de nouveau, lui rendit son baiser. Le beau brun se redressa, ne quittant pas les lèvres de son amante, et déposa Lizzy sur le lit. Son corps contre le sien, ses lèvres ne quittant pas les siennes, il prenait son temps. Ils avaient toute une nuit. Ses mains lui retirèrent son soutien-gorge qu’il laissa tomber au sol, et il embrassa son menton, puis son cou, ses épaules, et s’attarda sur sa poitrine, son ventre, et remonta pour prendre possession de ses lèvres à nouveau. Il se recula légèrement, juste pour la regarder, lui sourit et murmura « Tu es belle » avant de l’embrasser de nouveau. Il se redressa sur ses jambes pour retirer ses chaussures et son pantalon de costume, savourant la vue que lui offrait Lizzy pour une dernière nuit, et reprit place au-dessus d’elle. Son bassin contre le sien. Ils étaient dans une bulle rien qu’à eux. Ethan descendit lentement jusqu’à la féminité de la jeune femme, embrassa l’intérieur de ses cuisses, et retira lentement son boxer de dentelle. Ses doigts vinrent caresser l’intérieur de ses jambes, et reprit possession de ses lèvres alors qu’il laissa ses doigts s’immiscer en elle jusqu’à ce que le plaisir l’envahisse. Il sourit contre ses lèvres et retira son boxer, la faisant sienne en douceur. Aucune fougue, aucune précipitation. Juste de la douceur. Ethan ne parvenait pas à se défaire de ses lèvres alors qu’il ondulait le bassin tout contre elle, soupirant de plaisir, ses mains caressant sa peau et cela jusqu’à qu’ils atteignent la jouissance. Son visage dans son cou, il resta un petit moment ainsi, avant de se laisser glisser à ses côtés, se blottissant aussitôt contre elle, la gardant aux creux de ses bras, ses lèvres contre sa peau. Le doute s’emparait de lui en cet instant. Ethan savait qu’il faisait le mauvais choix en épousant Jess. C’était celle qui se trouvait entre ses bras qui comptait véritablement. Il murmura un « Tu as aimé ? » alors que cette fois-ci, ça ne s’était pas résumé à une partie de jambe en l’air.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1582
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

eiua.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Dcti2d7-ed153823-f01d-4139-818c-a89d98d06049.gif?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOiIsImlzcyI6InVybjphcHA6Iiwib2JqIjpbW3sicGF0aCI6IlwvZlwvM2ExN2Q0MGItYmQ2My00NGU4LWJkNGYtYzExMDQwY2JmYmMwXC9kY3RpMmQ3LWVkMTUzODIzLWYwMWQtNDEzOS04MThjLWE4OWQ5OGQwNjA0OS5naWYifV1dLCJhdWQiOlsidXJuOnNlcnZpY2U6ZmlsZS5kb3dubG9hZCJdfQ
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Giphy




avatar : moi même

Une nuit… C’était peut être de la folie. La dernière fois ils n’avaient jamais été capable de s’arrêter. Mais Lizzy ne cessait de se dire que tout était différent aujourd’hui. C’était Ethan qui avait quelqu’un dans sa vie, une femme a qui il avait demandé de l’épouser. Et ça n’était pas rien. Bien sur Lizzy avait menti. Elle n’appréciait pas la jolie brune. Trop strict et rigide à son goût. Les gens qui rigolent quand ils se pincent, elle détestait ça. Comme si la vie devait être prise au sérieux tout le temps, que s’amuser était illusoire, puéril. Ces gens se sentaient supérieure la plus part du temps. Et c’était tout à fait ce que lui avait fait ressentir la fiancée d’Ethan au bar. Mais elle devait bien avoir de bons côtés, des points communs avec le beau brun pour qu’il décide de faire le reste de sa vie avec ! Mais ce soir, cette nuit, Ethan était à elle. Rien qu’à elle. Encore une toute petite fois. Comme elle l’avait dit, pour conclure leur histoire, pour mettre un point final à tout ça.

Lizzy apprécia qu’il garde le silence, qu’il se laisse guider, que lui aussi mette de la douceur dans ses baiser et ses caresses. Faire de cette nuit quelque chose d’unique, c’était vraiment ce qu’elle voulait. Elle se délecta des frissons que lui procurèrent ses mains sur sa peau, elle savoura ses baisers, le goût de ses lèvres qu’elle n’avait pas oublié. Son souffle, la chaleur de son corps… Pas de cris ou de coup de reins plein de vigueur. Que de la douceur encore et encore… Et ce fut bon… Enivrant… Lizzy le laissa se blottir contre elle, appréciant cette proximité. Les yeux fermés, elle souriait dans la pénombre. Puis le naturel revint au galop et elle se mis à rire de bon coeur. Se tournant face à lui, sans pour autant s’éloigner, elle ajouta : « -c’est quoi cette question ? T’as besoin d’être rassuré ? » elle se foutait de lui, comme elle le faisait si souvent avant. Avec un peu plus de sérieux elle lui confia en passant une main dans les cheveux du beau brun : « -oui j’ai aimé… » puis elle sourit avec douceur et ajouta : « -tu m’as manqué... » elle savait très bien que ça pouvait être douloureux pour lui, mais c’était la vérité. Et puis elle reprit : « -je meurs de faim pas toi ? Viens... » elle lui prit la main même si elle ne l’aida pas plus que ça à se lever.

Une fois debout, elle enfila son boxer et un tshirt, avant de descendre les escaliers pour se rendre à la cuisine. Lizzy ouvrit le frigo, en sortie une bière, comme ils avaient prit l’habitude de le faire. Puis elle leur fit deux sandwichs, assez rapidement. « -tiens… » dit elle en lui tendant avant de venir prendre place dans le canapé. « -ça va ? » demanda la jeune femme en plissant les yeux. Après tout les rôles venaient de s’inverser. C’était lui l’infidèle maintenant. Même si l’histoire n’allait pas se reproduire. « -tu fais moins de sport non ? » demanda t elle alors dans le but de poursuivre sur une note joyeuse. « -il me semble que ça là, c’est un peu moins bien dessiné que dans mon souvenir. » en parlant du V de ses abdos et son bassin. A nouveau elle se foutait de lui mais elle voulait vraiment passer une nuit comme avant. A rire et parler de tout et de rien. Des sujets bateaux, sans prise de tête. Elle termina son casse dalle assez rapidement avant de regarder la pendule. « -il nous reste un peu plus de quatre heures… Avale ça... » le pressa t elle avant de l’embrasser dans le cou. « -t’as changé de parfum aussi... » commenta Lizzy en souriant taquine. « -j’ai une question... » en se levant devant lui : « -est ce que tu es toujours aussi endurant ? » question accompagné d’un sourire qui en disait long sur ses idées pour la suite. Elle lui saisit la main, le fit se lever, l’embrassa à pleine bouche avant de lui souffler à l’oreille pour l’aguicher : « -fais moi crier... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: