Le Deal du moment :
ASOS : -20% dès 30€ d’achat
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 25 ... 32  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1318
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Nlx3
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Mettre des mots sur leurs craintes n’était pas un exercice facile. Ethan en faisait actuellement les frais en évoquant, à voix haute, leur avenir à tous les quatre. Et ce n’était pas une vision qui lui plaisait. Il se retrouvait piégé entre une vie dont il ne voulait pas, mais envers laquelle, il avait des obligations, et une vie qu’il voulait, mais qu’il ne pouvait pas avoir. Alors oui, c’était une évidence que la jeune femme, tôt ou tard, soit lassé d’attendre son appel pour qu’ils puissent se voir. Peut-être pas aujourd’hui, peut-être pas dans un an, mais un jour, ça arriverait. Ils le savaient tous les deux. Ethan releva alors son regard sur elle un bref instant, tentant un petit sourire à son trait d’humour, mais en réalité, il n’avait pas le cœur à cela. Pas maintenant. Un regard pour l’assiette que la serveuse venait de déposer face à eux. L’appétit de tout à l’heure avait disparu. Il avait l’estomac noué et le cœur serré. Le beau brun se décida à croiser le regard de Lizzy lorsqu’elle prit la parole. Il fronça les sourcils en faisant un léger signe négatif de la tête comme pour lui démontrer sa désapprobation à l’encontre de ses mots. Il n’était pas d’accord avec elle. Ethan se saisit de sa main dans la sienne « Non Liz… J’aurais dû aussi rester et te dire que je t’aimais, alors je serais sûrement resté… Avec des « si » on pourrait mettre Paris en bouteille. Lizzy… Tu m’as fait ouvrir les yeux. Tu mes les as fait ouvrir sur cette vie de couple qui ne me ressemble pas, sur le fait que je t’aimais toujours comme un dingue, sur ce que je voulais et ne voulais pas. Si j’avais des reproches à te faire, je te les aurais faits depuis bien longtemps. Or, ce n’est pas le cas. Lizzy, regarde-moi : C’est compliqué, mais je ne regrette pas ton retour dans ma vie, d’accord ? » tout en resserrant son emprise sur ses doigts. Pourquoi parlaient-ils de ça aujourd’hui ?! Alors qu’ils n’avaient que deux jours pour eux deux.

Et ce qui suivit ne le raviva pas pour autant. Bien au contraire. Il lâcha sa main pour enfouir son visage entre ses mains le temps de quelques secondes, les laissant finir dans ses cheveux bruns « Je tiens toujours à Jessica. Mais je te l’ai déjà dit, ce n’est pas le même amour. Je tiens à elle, parce qu’elle a été là quand j’ai eu besoin. Elle a été ma bouée de sauvetage le temps que je me remette du décès de mon père. Je savais que je ne souffrirais pas avec elle et ça m’allait. Mais c’est toi que j’aime Lizzy. C’est de toi que je pense à longueur de journée, même avant ton retour » et posa de nouveau sa main sur la sienne « S’il te plait… Liz… Ne pars pas à Boston… Je t’en prie… » la supplia-t-il « Ne me fait pas ça…Je t’ai déjà perdu une fois parce que j’ai été con, ne me dit pas là, que je vais te perdre une seconde fois ». Puis la serveuse arriva en leur demandant si tout allait bien en voyant qu’ils n’avaient toujours pas touché à leurs assiettes « Oui… Est-ce que vous auriez un petit bout de ficelle s’il vous plait ? » « De la ficelle ? » « S’il vous plait ». Perplexe, la serveuse alla quand même se renseigner pendant que le beau brun se reconcentra sur la jolie blonde face à lui « Si tu m’aimes un tant soit peu Liz, ne me pousse pas dans les bras de Jess. Arrête de faire ça. Tu n’as pas idée à quel point c’est dur pour moi de t’entendre dire ça » et la serveuse lui rapporta un bout de ficelle. Il la remercia, puis esquissa un petit sourire à l’encontre de la jeune femme, lui saisit la main et lui noua le petit bout de ficelle à l’annulaire, telle une alliance « Bon… Alors je ne peux pas te demander en mariage parce que… » fit une petite grimace et reprit « Mais c’est pour te rappeler, à chaque fois que tu as un doute ou que tu pense avoir foutu le merdier dans ma vie, que je t’ai presque demandé en mariage à Los Angeles. D’accord ?! » et se mit à rire « Je sais, c’est nier… Je te l’accorde, mais… J’ai vu ça dans un film et j’ai aimé l’idée ».

 


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1249
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

xiyp.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 TediousSevereKusimanse-max-1mb
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Giphy




avatar : moi même

Elle se contenta de hocher le tête et de dire en levant les yeux : « -j’ai toujours trouvé ça étrange comme expression… Paris en bouteille… » un sourire pour se moquer un peu de lui : « -roh ça va j’ai compris l’idée Ethan. Fais pas cette tête s’il te plais. Il faut qu’on parle de tout ça, mais sans se gâcher le weekend d’accord ? » ils pouvaient en parler où sinon ? Chez elle il y avait Wyatt, chez lui n’en parlons pas, elle ne savait même pas à quoi sa ressemblait d’ailleurs. Au boulot ils étaient pas censé évoquer le sujet donc… donc c’était ce weekend ou jamais. Et ils étaient trop doué pour les non dits, les sous entendu qui brouillaient les esprits.

Et puis seconde grenade. Boston. Ça ne lui plaisait pas du tout comme idée. Parce que c’était Boston et qu’elle savait déjà qu’elle finirait sous anti dépresseur ! Mais c’était une solution en soit. Prendre la distance, arrêter. Tirer un trait définitif sur eux deux. Il avait une vie de famille qui l’attendait, une femme qui l’aimait aussi. Alors… Et pourquoi pas… « -non mais me supplie pas comme ça, c’est une idée, un potentiel solution. Si elle te va pas, on en discute et on vois ensemble. » Elle n’avait pas prit la moindre décision. Et clairement à choisir entre Boston et Seattle, autant choisir Seattle. Au moins elle savait avec qui elle bossait.

« -on discute d’un sujet sérieux en fait... » répondit Lizzy à la serveuse en lui faisant comprendre que ses burgers c’était le dernier de leur souci là tout de suite. Et qu’en plus elle les gênait. Et puis Ethan fit une demande étrange. Elle le regarda avant de regarder à nouveau la serveuse. Une légère grimace pour lui signifier qu’elle y était pour rien : « -il a dit s’il vous plais... » précisa Lizzy avec un sourire en coin avant de regarder à nouveau Ethan. « -tu pourra pas m’attacher avec un bout de ficelle t’es au courant ? » répliqua la jeune femme en bougeant ses doigts devant elle, se demandant bien où il voulait en venir. « -Ethan... » souffla la jolie blonde en écoutant la suite. Elle recula dans son siège en se pinçant les lèvres. « -et toi évite d’insinuer que j’ai pas le moindre sentiments pour toi d’accord ? Tu sais très bien que c’est pas le cas. C’est pas parce que je clame des je t’aime sur tout les toits que c’est pas le cas. » elle avait moyennement apprécié son début de phrase. Et puis la serveuse se ramena à nouveau, ayant trouver le bout de ficelle. « -tu fais quoi ? » demanda la jeune femme en le voyant nouer la ficelle à son doigt. Ses yeux passèrent de son doigt à Ethan et cela plusieurs fois. « -parce que je dirais non... » répondit la jeune femme avec sa franchise naturelle. Elle n’était pas mariage du tout, avec lui ou qui se que soit. Elle avait dit non deux fois à Tony. « -non c’est pas niais, c’est… gênant, flippant et à la fois romantique. Qui aurait cru qu’Ethan O’connell soit un coeur tendre à la limite du fleur bleu ? » s’amusa Lizzy. Puis elle regarda à nouveau la bague de fortune. « -je partirais pas pour Boston. J’en ai pas la moindre envie. » voilà ça c’était une affaire classée. Puis elle ajouta : « -et le jour où j’en aurai marre, je te le dirais. Clairement et simplement. Est ce que ça te va ? » demanda la jeune femme avant de lever un doigt et d’ajouter pour précision : « -et saches que potentielle ou vraie demande en mariage la réponse sera toujours non. Simplement parce que je ne veux pas me marier. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1318
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Nlx3
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Ethan n’esquissa qu’un maigre sourire en l’entendant faire de l’humour ou, tout du moins, tenter parce que ce dernier n’était pas réellement un public réceptif. Lui qui avait souhaité passer un week-end dans une bulle imperméable à tous leurs soucis… Elle avait éclaté avant même d’être formé leur petite bulle de bonheur. Il avait fallu que cette dernière engage la conversation sur des sujets délicats « C’est difficile de ne pas faire cette tête. Ma vie est un véritable bordel » et il savait que ça jouait sur lui. Il était à fleur de peau sur tout et tout le temps, exacerbant chaque sentiment, chaque ressenti, qu’il avait presque l’impression que c’était lui qui attendait un bébé. Et comme si la première conversation ne suffisait pas, voilà qu’elle envisageait de se rendre à Boston. Alors il la supplia de rester. Ethan ne pouvait pas tirer un trait sur elle, et encore moins maintenant que sa vie ordonnée était devenue un véritable champ de bataille « Bien… Cette idée ne me va pas. Boston est à l’autre bout du pays, tu ne peux pas accepter une mutation à l’autre bout du pays, sauf si c’est pour réellement tirer un trait sur nous ». Peut-être était-ce qu’elle souhaitait ?! Après tout, elle se retrouvait à tenir à un homme qui ne savait plus qui il était, où il allait et ce qu’il désirait dans la vie, et qui, de surcroît, allait devenir père d’ici quelques mois. Un regard pour la serveuse qui s’inquiétait de ne pas les voir déjeuner, et Lizzy répondit pour eux deux. Il en profita pour lui demander, poliment, un bout de ficelle, souriant à Lizzy qui avait relevé sa politesse « Je sais bien » tout en portant sa bière à ses lèvres.

Ethan profita de l’absence momentanée de la serveuse pour lui demander de ne plus le pousser dans les bras de Jessica. Elle n’avait cessé de le faire depuis le début de leur aventure, et il ne souhaitait pas l’entendre une fois de plus. Néanmoins, ce n’est pas sur sa demande que Lizzy protesta, mais sur les doutes qu’il portait sur ses sentiments à son égard « Il faudrait déjà que tu me le dises une fois » et ajouta en poussant un soupir « Désolé. Toute cette conversation m’a mis à fleur de peau… Je sais que tu tiens à moi… » sinon elle ne serait pas là, devant lui. Ethan releva la tête sur la serveuse et noua le bout de ficelle sur l’annulaire de la jolie blonde, ne répondant pas à sa question, puis se mit à rire « Je sais bien. Je n’ai pas non plus envie de me marier » même si, d’ici quelques moins, c’était ce qui allait se passer. Il avoua que c’était nié, mais ce fut démentie par Lizzy qui fut partager entre plusieurs sentiments. Le beau se gratta nerveusement l’arrière de la tête en souriant timidement « Je ne suis pas un cœur tendre. Je suis affectif » tout en haussant les épaules. Un regard pour leurs mains, puis il releva son regard sur elle « Merci » murmura-t-il, soulagé de l’entendre rire. Un hochement de tête et il ouvrit la bouche, mais elle l’arrêta dans son élan, il referma alors la bouche en souriant, puis se leva de sa chaise pour l’embrasser « Je ne compte pas te demander en mariage. Je te dis, c’est un truc débile que j’ai vu dans un film » et un dernier baiser avant de se rasseoir sur sa chaise. Il prit une frite et ajouta « Je suis désolé d’avoir tout dramatisé… Entre Jessica qui me fait des sautes d’humeur à longueur de journées, notre situation à tous les trois… Et ta mutation à Boston… Je crois que j’ai mes hormones en ébullition aussi » en esquissant un sourire, puis posa sa main sur son torse « Je suis peut-être enceinte » et sourit de nouveau en prenant une gorgée de bière « D’autres sujets difficiles pendant que nous y sommes ? Autant souffrir d’un coup sec… ». Ethan commença à manger, et s’essuya la bouche en rétorquant « Si tu trouves ça débile, tu peux enlever ta…ton… le bout de ficelle. C’était pour te rassurer et… Enfin voilà » et fit une petite moue « Je flippes pour tout et j’ai l’impression de te faire flipper aussi, et ça me fait encore plus flipper et… » il ferma les yeux et inspira profondément « On peut se replonger dans notre petite bulle ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1249
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

xiyp.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 TediousSevereKusimanse-max-1mb
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Giphy




avatar : moi même

Bon… Visiblement l’idée de partir à Boston ne plaisait pas du tout à Ethan. « -ah ba tu vois quand tu veux. » ironisa Lizzy avant de fermer les yeux quelques secondes. « -et tu sais très bien que c’est pas ce que je veux. » tirait un trait sur leur relation… Il le faudrait et pourtant elle n’en avait pas envie. Parce qu’avec lui elle se sentait vraiment elle même, vivante et lorsqu’ils étaient ensemble rien que tous les deux, elle était tout simplement heureuse. C’était ça le but non ? Se sentir heureux à deux… La conversation commença à grimper en tension et Lizzy haussa les sourcils tout en baissant les yeux sous la réflexion d’Ethan. Puis elle releva ses prunelles. « -je l’ai jamais dis à Tony en quatre ans de relation de couple. » ce qui sous entendait qu’au milieu de leur merdier, et de leur relation en pointillés, ça relevait de l’impossible pour elle. « -je vous pas en quoi c’est important que je te le dise. Ce ne sont que des mots. Ça ne changera rien à ce que je ressens et ne fera pas grandir tes sentiments à mon égard et... » et à nouveau la serveuse se pointa.

Et puis Ethan noua ce bout de ficelle à son doigt, elle resta sur le même ton de voix pour répondre à cette espèce de demande en mariage étrange. Mais la plaisanterie revint parce qu’elle ne voulait pas gâcher ce weekend, et parce que mine de rien, c’était romantique. Alors elle fit ce qu’elle savait faire depuis le début de leur rencontre. Ce foutre de sa gueule. Elle lui rendit son baiser avant de lui piquer une frite. « -on passera acheter un test. Tu verra c’est pas bien compliqué. » répondit la jeune femme en riant derrière une nouvelle frite. « -oublie Boston d’accord ? » oui elle allait dire non au capitaine et l’affaire était réglée.

Lizzy regarda le bout de ficelle à son doigt puis elle sourit à Ethan. « -je te promets pas de la garder au doigt... » non parce que ça allait soulevé bien des questions et elle n’en avait pas envie. « -ok ok c’est bon j’ai compris. » lâcha Lizzy avec un sourire tendre. « -le dernier sujet que je voulais abordé c’était ton frère et je voulais seulement préciser à nouveau que tu as pas à te faire de film. On s’entend super bien, mais c’est tout. Maintenant oui, on peut retourner dans notre bulle et pourquoi c’est toi qui à la plus de frite ? » Elle chercha vite fait la serveuse plus pour déconner qu’autre chose, avant de manger à nouveau, tout en commençant à faire du pieds à Ethan. « -on retourne faire un tour à la plage ensuite ? Elle me manque tellement à Seattle. La plage, le soleil… » ils finirent de manger en discutant de chose et d’autre, la bonne humeur revenant doucement.

Et puis ils finirent pas rentrer parce qu’ils avaient des invités pour la soirée. Comme après les courses, ils agirent comme un vrai couple. Lizzy prépara des desserts, Ethan s’occupa de sortir le barbecue, de lancer le feu aussi afin d’avoir de belles braises. La jeune femme vint entourer sa taille après l’avoir regarder quelques minutes. Elle posa sa joue contre son dos, respira son odeur et savoura ce moment rien que tous les deux. Ce petit instant de vie commune qu’ils n’auraient probablement jamais. Et puis elle souffla avec douceur, sans bouger : « -je t’aime Ethan… » pas parce qu’il voulait l’entendre, mais parce que ce qu’il avait dit l’avait fait réfléchir. Si elle ne le disait pas aujourd’hui, durant cette parenthèse rien qu’à eux, elle ne le dirait jamais. Il avait besoin de l’entendre, et elle de le dire. « -je crois qu’on a sonné... » ajouta la jeune femme sans pour autant bouger.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1318
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Nlx3
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org




Parce que sa vie n’avait jamais été un long fleuve tranquille jusqu’à son départ du domicile familial, Ethan avait toujours fait en sorte de mener une vie simple, faisant ce qu’il aimait et être en compagnie des personnes qui lui étaient chères. Alors oui, il perdait pied depuis quelques semaines, se laissant mener par le bout du nez par ses émotions et ses peurs. Jamais, auparavant, il aurait supplié ainsi la jeune femme pour qu’elle reste à ses côtés. Il le lui aurait demandé, mais pas supplié. Donc, quand Lizzy lui demanda d’être clair, il reprit contenance et le fit. Il ne voulait pas qu’elle parte à Boston, à moins que ça soit pour tirer un trait sur eux. Un hochement de tête et répondit un simple « Je sais ». Parce qu’entre eux deux, c’était compliqué, mais aussi très fort, et cela même si cette dernière avait du mal à prononcer ces trois petits mots qu’il lui répétait souvent, comme s’il voulait s’assurer de la portée de ses sentiments pour elle. Mais apparemment, Lizzy n’était pas le genre de femme qui susurrer ces trois petits mots. Il n’eut pas le temps de répondre quoique ce soit que la serveuse arriva avec ce petit bout de ficelle qu’il noua autour de son annulaire, comme une demande en mariage officieuse, ou plutôt pour lui rappeler qu’il serait toujours à elle, peu importe ce qui pourrait se passer dans leurs vies personnelles. Il se leva pour déposer ses lèvres sur les siennes, puis se mit à rire « Tu es prête à être maman ? » en remarquant que ses frites partaient à vue d’œil « Eh ! Ce sont mes frites » et releva son regard sur elle « D’accord… ». Puis Ethan passa son regard de son annulaire aux prunelles claires de son amante « Tu peux l’enlever, ne t’en fait pas. C’était… symbolique » en lui souriant avec douceur. Il prit une gorgée de bière tout en acquiesçant « Je n’ai plus peur pour Wyatt, ne t’en fait pas » et regarda son assiette « Je vois que madame avait faim » en riant légèrement tout en relevant son regard sur elle en sentant son pied contre sa jambe « Oui, bien sûr. On fait ce que tu veux durant ces deux jours ». Ils finirent de manger, firent un détour par la plage, puis rentrèrent.

Ethan avait laissé la préparation du dessert à la jolie blonde, pendant que, de son côté, il tentait de dompter les flammes du barbecue en attendant que leurs invités arrivent, non sans une bière à côté de lui ainsi que toute la viande qu’il fallait faire cuire. Un regard pour Lizzy qui arriva vers lui, posant ses mains sur les siennes alors qu’elle était blottie contre lui. Son cœur rata un battement en entendant ces trois petits mots. Elle l’aimait. Elle venait de lui dire. Le beau brun se mit à sourire avec tendresse, sans bouger pour autant « J’ai entendu » et se retourna pour faire face à la jeune femme « Tu viens de me dire que tu m’aimais ? » tout en arborant un sourire stupide sur les lèvres. Il posa sa main sur sa joue et l’embrassa avec douceur, avec amour alors que ses amis venaient d’arriver « On dérange apparemment ». Ethan sourit contre les lèvres de Lizzy, devenant soudainement très timide et tourna la tête vers tout ce beau monde. Il se détacha de la jolie blonde pour saluer ses amis tour à tour « Tu peux surveiller le barbecue une minute » et s’absenta pour récupérer les bières fraiches du frigo qu’il distribua à ses cinq amis, puis prit place aux côtés de la jolie blonde, posant sa main sur sa cuisse « Bon… On trinque à quoi ?! » « A nos retrouvailles tous les sept », proposa Tommy et cognèrent leurs bières avant de les porter à leurs lèvres « Vous êtes là pour le week-end ? » « Oui. On aimerait rester plus longtemps » « Mais le boulot ». Ethan acquiesça « Pourquoi vous ne demandez pas votre mutation à la 12th ou dans une autre brigade ? Los Angeles vous manque et vous nous manquez aussi » rétorqua Randy, dont les dires furent confirmés tour à tour par Tommy, Jason, Jane et Kelly. Le beau brun tourna la tête vers son amante « Pas dans l’immédiat, mais ça a réfléchir » en sachant pertinemment, tous les deux, que ce n’était pas chose facile…


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1249
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

xiyp.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 TediousSevereKusimanse-max-1mb
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Giphy




avatar : moi même

« -pas du tout ! » répondit Lizzy en riant, avant d’ajouter avec bien plus de sérieux : « -moi j’ai pas ta classe. Un truc comme ça qui m’arrive, je me tire en courant. » Elle n’avait pas honte de ça. Elle n’avait jamais été son truc les enfants. En avoir encore moins. La jolie blonde comprenait très bien qu’Ethan assume l’enfant qui allait arriver, si elle avait été à sa place, ça n’aurait pas été le cas. « -je sais » répondit elle au sujet de l’anneau de ficelle. Elle ne garderait pas au doigt, mais avait très bien compris ce que ça voulait dire. « -ça me fait rire parce que ça t’étonne toujours ! » pourtant il était au courant qu’elle avait cinq estomac et qu’elle mangeait comme quinze. Et puis les rires, la plage, simplement passer un bel après midi avec lui.

Dans la cuisine, à préparer le dessert, Lizzy se sentait bien. Comme souvent elle cuisinait en chantonnant. Elle se sentait chez elle ici. Elle s’y était toujours senti bien. Et cette cuisine renfermait pas mal de souvenirs. Un sourire attendrit aux lèvres, elle s’était perdue quelques petites minutes à observer Ethan dehors, occupé avec le barbecue. Il avait raison… Elle aussi c’était cette vie là quelle voulait. Aller savoir si c’était la chemise à carreaux qu’elle trouvait si sexy, l’odeur du feu de bois qui lui montait à la tête ou encore autre chose, mais Lizzy ressentit le besoin d’exprimer ces mots. Un sourire espiègle et elle répondit : « -j’espère bien que tu as entendu. » sans parlé de la sonnette mais bien de ce qu’elle venait de dire. « -ah ba non visiblement t’es pas sur de ce que t’as entendu. » répondit la jolie blonde en se foutant de lui. « -oui non mais je risque pas de recommencer parce que tu as un sourire presque flippant là... » ajouta la jeune femme toujours avec humour, avant de se rapprocher et de l’embrasser en retour en passant ses bras autour de son cou. Souriante contre ses lèvres elle décida de répondre aux amis d’Ethan : « -c’est ça d’être ponctuelle! » ce qu’elle ne connaissait pas, étant toujours en retard partout. « -on se rattrapera plus tard vous en faites pas ! Allez venez vous asseoir ! » oui elle était totalement chez elle ici ! Un hochement de tête tout en lançant la discussion avec les amis d’Ethan, avant de prendre place à table aussi.

« -dans l’immédiat c’est surtout pas possible. A cause de moi. C’est mon statut de lieutenant stagiaire qui pause problème. Toutes les brigades ne peuvent pas accueillir un profil comme le mien. » elle se marra derrière sa bière. « -j’ai dis ça pour me vanter ! Ça sonne comme ça mais c’est pas du tout pour ça que je l’ai dis ! » Tommy renchérit pour se foutre d’elle, ce qui fit rire tous les monde y comprit la jolie blonde. C’était aussi amusant qu’aucun ne semble surpris de les voir ensemble. Comme si c’était presque évident. De la bonne humeur, du soleil, des chips…

Lizzy emporta les assiettes sales dans la cuisine en compagnie de Jane et Kelly et tout en remplissant le lave vaisselle, les filles partirent en confidences. « -tu sais Lizzy on voulait te dire qu’on est super contente pour vous. Ethan a l’air tellement heureux avec toi. On retrouve vraiment celui qu’on a connu avec son départ à Seattle. Comme quoi c’était le destin que vous vous retrouviez là bas. » La jeune femme s’essuya les mains après les avoir lavés, avant de coller ses fesses contre l’évier. Elle les remercia avant de lancer un autre sujet de conversation. Parce qu’elle n’avait pas envie de parler de tout ça. Parce que c’était mentir, et que la vérité était bien plus compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1318
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Nlx3
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Le regard fixé sur les flammes qui commençaient à prendre, il se perdit dans ses pensées, se plaisant à penser que tout cela pouvait durer plus d’un week-end s’il quittait Jessica et le bébé. Il n’avait aucune classe à rester, il avait juste une responsabilité. Il aurait été un homme classe s’il s’était concentré sur sa relation avec la mère de son enfant, s’il avait tout fait pour créer un véritable nid douillet pour l’arrivée de ce bébé. Or, ce n’était pas le cas. Tout ce qu’il désirait, c’était que cette parenthèse de deux jours avec Lizzy devienne réalité, leur quotidien. Les bras autour de sa taille l’extirpèrent de ses pensées alors qu’il posa sa main sur celles de la jeune femme, souriant avec douceur de la sentir contre lui. Ce qui le rendit d’autant plus heureux, ce fut les trois mots qu’elle lui murmura. Sans se départir de son sourire, il se retourna et se mit à rire « J’ai très bien entendu » et ajouta « J’ai un sourire idiot, je sais » et déposa ses lèvres contre les siennes jusqu’à ce qu’ils soient dérangés par l’arrivée de leurs amis, lui murmurant un « J’y compte bien ». Puis ils prirent tous places autour de sa table de jardin, commençant à parler de leur retour ici. L’excuse de la jeune femme fut bien trouvée et leur permettrait de ne plus avoir de questions pour les mois à venir. Ethan se mit à rire tout en portant sa bière à ses lèvres « L’égo est livré avec le grade » et déposa un baiser dans le cou de la jeune femme « Je plaisante ». Ils continuèrent de discuter dans la bonne humeur, tout en dînant tranquillement. Il laissa les trois femmes débarrasser les assiettes pendant qu’il éteignit le barbecue « Vous avez mis du temps à vous foutre ensemble tous les deux ». Le beau brun haussa les épaules « En tout cas, tu as le sourire idiot du mec amoureux. Ça te va bien ». Ethan se mit à rire « Je sais » et termina sa bière d’une gorgée « Café ? » « Oui, on veut bien ».

Ethan retourna dans la maison, regarda tour à tour les trois femmes « Je dérange ? » et posa sa main sur la hanche de Lizzy tout en attrapant les tasses à côté d’elle « On retourne voir nos hommes avant que ces messieurs se demandent ce qu’Ethan fait avec trois femmes » « Dites-leur de laisser leur imagination faire le travail » rétorqua-t-il avec un sourire taquin qui fit rire les deux épouses qui quittèrent la maison. Un regard par la fenêtre, et en profita pour l’embrasser « Ça va toi ? » tout en s’occupant des cafés « C’est difficile… De faire croire qu’on est ensemble alors que… » et se tut. Il n’avait pas envie d’y penser. Pendant que le café coulait, il entoura sa taille de ses bras « On pourrait se promener à la belle étoile sur la plage… Et y faire l’amour. Je pense que la nuit, on nous y autorisera » en souriant et embrassa son cou, puis sa mâchoire et ses lèvres « Le café est prêt » et tendit deux tasses à Lizzy pour qu’elle les apporte, et en fit de même pour lui, revenant une dernière fois pour ramener les dernières .

Ils finirent par rentrer, et de leurs côtés, Ethan décida d’aller marcher un peu sur le bord de mer se trouvant à quelques minutes de sa maison. Son bras autour de ses épaules, savourant juste l’odeur iodé qui venait déjà leur chatouiller les narines « Et si je n’étais pas classe ?! Je veux dire, je quitte tout et on revient ici ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1249
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

xiyp.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 TediousSevereKusimanse-max-1mb
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Giphy




avatar : moi même

Lizzy ne pu s’empêcher de rire en écoutant la réflexion des filles. Mais l’homme dont elle parlait, c’était le Ethan d’avant. Celui qui passait une nuit avec une femme différente chaque soir. Aujourd’hui, il n’en avait plus que deux dans sa vie, et s’était déjà amplement suffisant pour foutre le bordel. La jeune femme sourit ensuite à beau brun et lui répondit : « -parfaitement bien. » oui, elle se sentait heureuse et passait une merveilleuse soirée. Ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé. Et ça faisait du bien. Puis elle baissa les yeux en écoutant Ethan. Mais elle vint entourer sa taille de ses bras, coller son bassin contre le sien pour répondre : « -moi je trouve pas… » non tout semblait parfaitement naturel. Et elle adorait cette sensation, cette idée que tout était simple pour une fois. Alors oui ça pouvait paraître déprimant si on laissait revenir au galop les facteurs extérieurs. Mais elle n’en avait pas envie. Pas maintenant. Ni demain. Ils seraient bien obligé de replonger dans tout ça assez tôt. Alors autant savourer pleinement la soirée.

« -pourquoi pas oui… » répondit la jolie blonde avec un sourire en coin. « -peut être qu’avec un peu de chance on tombera sur un gars de la 12th et on se fera pas verbaliser ! » ça c’était moins sur mais bon. Sur la plage ou ici, peut importait à Lizzy tant qu’ils étaient ensemble et que ça se terminait par son corps nu contre celui d’Ethan. Elle laissa passer un petit rire sous ses baisers en précisant : « -nous invités sont encore là, tu le sais... » et puis le café était prêt. Encore une petite heure tous ensemble avant d’aller marcher main dans la main sur la plage. Elle se blottit contre lui lorsqu’il passa son bras autour de ses épaules. Comment avoir envie de retourner à Seattle ? Mais elle stoppa sa marche pour relever la tête et le regarder. Elle lui prit la main pour l’inciter à s’asseoir avec elle sur le sable.

« -ça me plairait. » commença Lizzy d’une voix posée. « -et tu le sais. » oui pas la peine de lui faire un dessin, c’était évident. Le souci était ailleurs. « -je peux pas faire ce choix pour toi Ethan. Et je n’ai pas envie non plus qu’un jour tu me regardes en pensant à cet enfant en te disant que s’il n’a jamais connu son père, j’en suis la seule raison. » elle posa ses doigts sur les lèvres du beau brun et ajouta : « -laisses moi finir tu veux. » parce qu’elle savait d’avance qu’il allait lui dire que cela n’arriverait jamais. Sauf qu’il ne pouvait pas savoir aujourd’hui. « -je vais pas te pousser dans les bras de Jessica ou t’imposer un mariage et un enfant que tu ne veux pas. Si je pouvais t’avoir pour moi toute seule, tout le temps, je te promets que j’en serais plus que ravi. Seulement... » elle se pinça les lèvres en baissant les yeux quelques secondes : « -seulement tu sais ce que ça fait d’avoir un parent absent. Tu es quelqu’un de droit et même si tu peux le nier maintenant, un jour ça va te hanter. » un léger silence et elle ajouta : « -t’es pas obligé de l’épouser. Mais ce gosse il voudra savoir qui est son père, pourquoi il l’a abandonné, il souffrira toute sa vie de ce manque d’amour. » et elle savait très bien ce que c’était… C’était cruel de commencer ainsi dans la vie. « -je te l’ai dis, c’est un choix qui t’appartiens. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1318
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 42 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant à la brigade criminelle et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis fiancé et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n'a aspiré qu'à retourné à la brigade d'intervention. Toutefois, le destin en a décidé autrement en rencontrant Elisabeth. Une recrue bavarde, mais prometteuse, avec laquelle, il a eu une relation adultérine. Puis il a compris que ça ne lui suffisait plus. Qu'elle était devenue bien plus pour lui qu'une simple amante. Alors un matin, il disparu soudainement...

Trois années plus tard, lieutenant à la brigade criminelle de Seattle, il est sur le point de se marier à sa partenaire de la brigade des mœurs. Mais il a fallu que le destin s'en mêle...


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Nlx3
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Ngbq
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Ethan avait abandonné momentanément ses invités pour rejoindre Lizzy dans la maison, ainsi que pour préparer le café. Un sourire se glissa sur ses lèvres en entendant sa réponse, mais aussi lorsqu’elle vint se blottir tout contre lui, glissant ses bras autour de son corps. Son sourire s’agrandit « Tant mieux alors ». En ce qui le concernait, il lui arrivait parfois de se souvenir que d’ici deux jours, tout cela serait terminé. Que Lizzy allait devoir de nouveau être tapi dans l’ombre en l’attendant, pendant qu’il irait jouer les futurs époux et père auprès d’une femme pour qui, il n’éprouvait pas le même amour. Il n’y pensait pas continuellement, mais une odeur, un mot, un regard pour Lizzy. Tout cela lui rappelait que ce qu’ils vivaient actuellement, était éphémère. Mais une fois encore, elle avait su trouver les mots pour le rassurer, pour le faire replonger dans cette bulle de bonheur rien qu’à eux deux. Ethan lui proposa donc de se rendre sur la plage avant de rentrer, et pourquoi pas, lui faire l’amour là-bas comme elle l’avait suggéré en début de journée « Imagine si nous tombons sur les cons de Bishop et Roger ? » en riant. Il les avait détestés tout le long de cette année au sein de la 12th, et pourtant, ces abrutis lui manquaient. Sa vie d’avant lui manquait. Il déposa ses lèvres sur sa peau, et son sourire l’encouragea encore plus « Ils n’ont qu’à regarder et prendre des notes » et se recula « Ah ! Tu as raison » et déposa un dernier baiser avant de rejoindre leurs invités.

Comme prévu, ils se rendirent sur la plage au départ de ces derniers, blottit l’un contre l’autre pour s’y rendre. Puis il évoqua une hypothèse. Celle d’abandonner femme et futur enfant pour vivre avec elle ici, à Los Angeles. Silencieusement, Ethan se laissa entrainer dans le sable. Une jambe pliée sur laquelle, il laissa reposer son bras et une jambe tendue, son regard posé sur Lizzy, attendant une réponse. Le beau brun acquiesça. Oui, il savait que cette vie là lui plairait. Mais… Parce que dans ce genre de phrase, il y avait toujours un « mais ». Il s’apprêta à répondre, mais la jeune femme posa son doigt sur ses lèvres, le faisant taire. Cela le fit sourire et embrassa son index pour la laisser poursuivre. Au fur et à mesure qu’elle parlait, il baissa son regard, puis le porta sur l’horizon face à lui tout en l’écoutant. Elle avait raison. Il le savait. Il finit par poser ses prunelles sombre sur elle tout en soupirant, s’allonger dans le sable, et fit signe à Lizzy de venir se blottir contre lui, passant son bras autour de sa taille « Je sais… J’émettais juste une hypothèse. Hypothèse impossible. J’en suis incapable d’abandonner ce gamin parce qu’il n’y est pour rien lui de tout ça… » et ferma les yeux en soupirant « Je suis fatigué de tout ça… » et laissa un petit silence « En ce qui concerne mon mariage. Je n’ai pas envie d’épouser Jessica et je ne pense pas me rendre à l’autel » et baissa ses yeux sur elle, souriant « Je ne peux pas lui promettre fidélité » avant de rire « Ok, ce n’est pas drôle … Est-ce que je dois tirer un trait définitivement sur toi si je deviens père ? Je veux dire, tu n’accepteras jamais d’être la belle-mère sexy de mon gamin ? » alors qu’il pivota sur elle, se tenant au-dessus d’elle en lui souriant. Un regard pour les environs. Pas un chat. Il retira sa chemise et son débardeur, puis déposa ses lèvres sur les siennes, collant son bassin au sien, et lui murmura un « J’ai envie de toi, là, maintenant » et embrassa son cou, puis lui retira sa robe, déposant ses lèvres sur sa peau, jusqu’à son ventre et ajouta « C’est grisant de savoir qu’on peut être surpris à tout moment » et glissa leurs fringues sous le corps de la jeune femme « Le sable, ce n’est pas top » en riant contre ses lèvres « Tu préfères peut-être faire ça dans l’eau ? Ou chez nous ? » alors qu’il se leva pour retirer son jean, veillant à ce qu’ils soient toujours seul. Son boxer suivit et en reprenant place au-dessus d’elle, lui retira la dernière barrière de sa féminité, puis la pénétra « Trop tard » et lui fit donc l’amour sur cette place, à la vue de tous, avec cette peur d’être surpris. Pas de préliminaires, juste une certaine fougue, une envie certaine et la jouissance qui les enivrèrent en même temps. Son visage entre ses mains, le beau brun se mit à rire « Douée autant à l’intérieur qu’à l’extérieur » et échangea un dernier baiser avant de se rhabiller alors qu’un groupe de jeunes arrivé sur la plage « On appelle ça être synchro » tout en l’aidant à se relever, l’embrassant avec envie lorsqu’elle arriva à sa hauteur « Et si on recommençait à la maison ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1249
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

xiyp.bmp
Elisabeth Capplan
J'ai 37 ans et je vis à Seattle, Washington. Dans la vie, je suis lieutenant stagiaire à la brigade criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.


Jolie, blonde, sexy... et flic. Elisabeth, puis qu'aujourd'hui elle préférait qu'on l'appelle ainsi, avait finalement réussit à évoluer comme elle l'entendait dans ce monde essentiellement masculin et plein de préjugés vis à vis de son physique.
Concours de Lieutenant réussit, elle avait également suivi une formation pour avec des compétences en profilage, histoire de se donner plus de poids. A fond dans son job, elle vient d'arriver à Seattle.
Depuis trois ans, elle prit son destin en main, mais celui ci semble vouloir jouer les trainées.

Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 TediousSevereKusimanse-max-1mb
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Giphy




avatar : moi même

Lizzy n’avait pas envisagé que les mots qu’elle avait prononcé plus tôt dans l’après midi avaient eut cet effet sur Ethan. Elle avoua que l’idée lui plaisait. C’était une évidence. Mais ce qui était certain également c’était qu’un jour ou l’autre, il s’en voudrait. Ou lui en voudrait à elle. Si elle prenait trois secondes pour se mettre à la place du gamin qui allait naître, elle trouvait cruel de le priver de son père. C’était un départ merdique dans la vie, des questions sans réponses, un manque d’amour, une plaie béante à peine né. La jolie blonde s’allongea tout contre son amant à sa demande silencieuse, avant d’écouter sa réponse. Elle fut heureuse d’entendre qu’il ne pensait pas passer l’anneau au doigt de Jessica. Et elle se contenta d’un « -t’es con.. » lorsqu’il parla de la fidélité. « -quand il portera plus de couche peut être… Je peux pas te donner de réponse exacte pour le moment. En plus je suis convaincue qu’il va avoir un caractère de merde. Tu parles d’un mélange ! Et si tu veux que j’endosse ce rôle là un jour, il va falloir être très persuasif... » il venait de prendre place au dessus d’elle, et Lizzy n’avait pas besoin de plus d’explication pour savoir ce qu’il avait en tête. Un soupire d’impatience et de désir en l’entendant lui confier qu’il avait envie d’elle.

« -tais toi tu veux... » souffla la jeune femme alors qu’il lui proposait de change de lieu. Maintenant qu’ils étaient nus autant passer à l’acte au lieu de discuter ! « -enfin... » souffla t elle pour réponse à son trop tard. Ce fut rapide et intense. Terriblement bon et excitant. « -vantard... » souffla la jeune femme en enfilant sa robe afin d’éviter d’être surprise totalement nue sur la plage. Elle se leva et répondit à son baiser avec un sourire : « -tu penses vraiment que c’était pas déjà prévu au programme ? » un petit rire avant de s’éloigner de l’eau, main dans la main. La nuit fut douce… Lizzy aurait voulu qu’elle dure toujours. Pourtant bien vite ils se retrouvèrent à sortir de l’avion, retrouvant le temps morose de Seattle. Un dernier baiser avant de prendre des taxi séparés qui allaient les ramener chacun à leur réalité.

Trois semaines plus tard, un dossier leur tomba sur les bras. Une histoires étrange, un cadavre d’homme d’environ quarante ans, émasculé, torturé… Sasha avait plaisanté en disant que si c’était un tueur en série, Ethan devait se méfier. Et maintenant il avait disparu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle  - Page 19 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la brigade criminelle de Seattle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 25 ... 32  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: