Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la police de Los Angeles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1084
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 1j4g
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 7npy
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« Oui, je prends des cours du soir » rétorqua-t-il naturellement, comme s’il exprimait une vérité avant de relever son regard brun sur elle « Tu veux augmenter la morphine ? », mais elle le fit presque rire alors qu’elle portait sa main à son cœur. « Eh ! Tu pourrais apprécier ma présence, j’aurais pu te laisser seule avec tes pensées ». Et en effet, il était là pour lui changer les idées alors il revint avec un fauteuil roulant pour la faire sortir quelques minutes. Il se mit à rire devant sa réaction « Merci ! » et leva les yeux au ciel à ce qu’elle ajouta quand il lui signala qu’elle parlait trop. Après tout, il commençait à être habitué. Un froncement de sourcil en ne comprenant pas immédiatement ce qu’elle voulait dire « De quoi ?! De… Ah non, non ! Je parlais de notre soirée au bar. Je ne déshabille pas les gens comme ça, faut m’inviter à dîner avant ! » tout en la poussant jusqu’au toit de l’hôpital qui la rendit silencieuse quelques secondes. Quelques secondes avant qu’elle ne parle de nouveau, mais aussi qu’elle ne s’excuse. Il prit alors le temps de s’accroupir et sourit en baissant la tête un court instant, avant de poser ses yeux bruns sur elle « Tu ne sais pas te taire cinq minutes, toi ? » tout en souriant. Sourire qui disparu en évoquant son équipier « Ce n’est rien… » et se releva « Tu sais que je ne plais pas à toutes les femmes non plus. Elles peuvent aussi ne pas aimer ma belle gueule » et la regarda en souriant en coin, amusé par sa capacité à parler pour ne rien dire. Lorsqu’elle se décida à se taire, il répondit un « Merci » et la poussa pour faire un dernier tour avant de rentrer.

« J’ai eu un espoir de tirer mon coup dans la salle de garde. Dommage » alors qu’il l’aidait à sortir du fauteuil pour prendre place dans son lit « Dommage, ça sera pour une prochaine fois ». Après tout, il n’avait pas envie de se caser, mais l’idée de s’envoyer en l’air avec une infirmière n’était pas pour lui déplaire. Mais entre se taper un médecin ou un flic, le choix devait être vite fait « Je parlais des coussins » avant de parler de la chaleur qu’il faisait soudainement alors qu’il approchait ses lèvres des siennes. Il les effleura à peine. Un sourire en coin quand il prit place sur le rebord du lit pour manger ses frites froides. Il pointa son doigt en sa direction « Je le savais ! » et tapa dans ses mains avant d’entendre un « Chut ! » de la part d’une infirmière passant dans le couloir. Il s’excusa en levant la main et reporta son attention, prenant une nouvelle frite « Dommage, la nana en détresse, ça nous plait ! Mais pas sûr qu’il apprécie de voir un autre homme à ton chevet, pansant tes blessures émotionnelles et physiques jusqu’à ce que tu acceptes de coucher avec moi pour me remercier du réconfort que je t’apporte ». Ethan ne parvenait pas à se défaire de son sourire de gamin, fier d’avoir deviné qu’elle était en couple « Ça dépends les mecs. Certains aiment bien mon petit cul » et regarda ses frites « Bah ouais ! J’en ai eu pour 30 dollars de bouffe là » tout en continuant de manger ses frites « Tu as peur que je te saute dessus durant la nuit et qu’on fasse l’amour comme des bêtes ? » tout en haussant plusieurs fois les sourcils et sourit « Je vais juste attendre que tu t’endormes et je partirai ensuite » tout en mordant dans son espèce de croque à l’américaine « Tu vas déprimer sans moi de toute manière ».

« Je serais ton mec, au fait, j’aimerais le savoir. Je veux dire, que tu es à l’hôpital et tout. Pour être avec toi » tout en haussant les épaules alors qu’il terminait de manger, commençant à piquer les frites de son équipière « Et tu aurais fait quoi si je t’avais réellement embrassé ? Tu m’aurais déballé tous tes secrets les plus inavouables ? » ajouta-t-il pour la taquiner.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1021
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -je vais te le payer ton resto ! » avait répondu la jeune femme avec un sourire alors que les portes de l’ascendeur se refermaient. « -pas pour que tu puisses me déshabiller… pour te remercier… » trouva t elle malin d’ajouter. Une fois sur le toit, elle se remis à parler après quelques minutes, après lui avoir présenter des excuses surtout. « -ça dépends… » laissant sous entendre que dans certaines conditions, elle était tout à fait capable de se taire. Au lit elle n’était pas bavarde à ce point là. Dans le genre tue l’amour… Elle avait bien compris que parler de son défunt co équipier n’était pas une bonne idée. Elle voulait simplement qu’il sache qu’elle comprenait sa douleur et sa tristesse. « - je m’en doute, le côté gueule de con ça plaît pas à tous le monde. Et puis y’a des femmes qui préfèrent les blonds. » un haussement d’épaules en disant cela, avant qu’il ne lui fasse faire un petit tour d’horizon. Silencieusement.

« -tu t’es torpillé tout seul en disant que t’était mon mec ! » répondit Lizzy au cas où il n’avait pas compris tout seul. Et puis… Et puis il y eu ce rapprochement, et ce léger flippe qu’il fasse une belle connerie. Alors la jeune femme avoua enfin qu’il avait raison, qu’elle était couple avec quelqu’un. Elle se servit encore une fois de l’humour pour faire passer tout ça en douceur, ne sachant pas vraiment dire si c’était une technique étrange ou si il avait vraiment eut envie de l’embrasser. Les demoiselles en dressent ça pouvait plaire ça… « -et voilà tu jubiles ! » râla Lizzy avant de grimacer en entendant l’infirmière. « -te remercier ? Non mais même pas en rêve je couche avec toi rien que pour ça. » elle posa sa tête dans l’oreiller et ajouta : « -je t’ai dis que je te payerais un resto. Un jour… Bientôt… Et je t’ai… je t’ai pas dis merci ? Merci… » elle n’avait pas envie de faire un petit discours mielleux. Il savait très bien qu’elle lui en devait une belle ! « -et il est pas jaloux, et certainement pas d’un collègue de boulot. » ce qui laissait comprendre qu’ils étaient un couple fort, unis et qu’ils se faisaient confiance mutuellement. « -ok je te rembourserais aussi ! » ajouta Lizzy lorsqu’il annonça le prix du repas. Un sourire en coin et elle répondit en penchant la tête : « -si tu veux une nuit torride faudra repasser, parce que je suis pas vraiment au mieux de ma forme pour réviser le kamasutra en ta compagnie. » elle remonta un peu la couverture, elle avait froid. Peut être à cause de leur virée sur le toit, mais surement aussi à cause de la fatigue et du contre coup de tout ça. « -si tu restes là à m’observer et à attendre de savoir si je ronfle en dormant, je vais jamais fermer l’oeil ! » il n’était vraiment pas obligé de rester. C’était déjà super sympa d’être venu passé la soirée avec elle.

Lizzy baissa les yeux quelques secondes avant de sourire tendrement en pensant à Tony. « -je lui dirais demain. Il est à l’autre bout du pays. Le temps qu’il prenne l’avion, je serais rentrée. J’ai pas envie de le faire flipper pour rien. » puis elle se mis à rire, avant de grimacer et de lui dire : « -tu fais chier... » elle garda les yeux fermés quelques secondes avant de le regarder à nouveau et de répondre avec sincérité : « -je crois que je t’aurai collé une gifle, histoire de te remettre les idées en place. » oui très sincère. « -et je t’aurai rappelé qu’à la base je porte le même uniforme que toi, et que j’ai pas du tout envie de ce genre de truc. Que notre relation, si on peut appeler ça comme ça, me convient parfaitement ainsi. Que j’aime beaucoup toutes nos conneries, sans qu’il y ait d’arrière pensée. » trois secondes de silence et elle ajouta : « -et j’ai pas secret inavouable. Et puis tu l’aurai pas fait de toute façon. » un haussement d’épaules avant qu’elle ne réprime un bâillement. « -tu devrais rentrer. Te reposer aussi. Demain j’ai droit à une petite journée de repos, mais pas toi. Ça serait dommage de pas être aussi canon que d’habitude, tes admirateurs seraient déçus. » elle ne le mettait pas à la porte mais la fatigue était bien présente et elle ne tenait pas à ce qu’il veille trois heures à ses côtés.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1084
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 1j4g
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 7npy
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Tout en poussant le fauteuil, il répondit un « Cool ! » concernant le restaurant. Il n’était pas contre l’idée de repasser une soirée avec Lizzy, mais aussi de manger aux frais de sa recrue. Un petit sourire alors qu’il la poussa dans l’ascenseur « Oui, au début, mais après, ça fini toujours par se déshabiller » et se pencha pour appuyer sur le bouton afin de se rendre sur le toit. Quand elle se remit à parler, Ethan répondit un « Oui, quand tu as la bouche occupée » tout en s’accroupissant devant elle. Il pencha la tête à droite, puis à gauche « Non, pas vraiment » et plissa les yeux « Comme toi » et se releva comme si de rien n’était.
De retour dans la chambre, Ethan se mit à rire « Pour le coup, je n’ai pas été un fin limier… Tu devrais être flattée que j’ai préféré te voir plutôt que de m’envoyer en l’air ! » alors qu’il l’aida à rejoindre son lit. Ce fut à ce moment-là qu’il effleura ses lèvres pour s’amuser un peu. Pour voir aussi si tous ces sous-entendus étaient vraiment pour plaisanter ou parce qu’elle éprouvait une certaine attirance pour lui. Il ne s’était nullement attendu à ce qu’elle avoue tout concernant son petit-ami aussi facilement et aussi soudainement. Victoire pour le beau brun qui avait vu juste depuis le départ. Elle était en couple. Il apprécia… Non, savoura sa victoire alors qu’il se fit reprendre par l’infirmière, l’obligeant à baisser le volume « Oh ! Donc pour plus, tu accepterais ? » tout en souriant, mordant dans une frite sans se défaire de son sourire agaçant qu’il arborait quand il était fier de lui. Son sourire se fit plus doux soudainement alors qu’il continuait de mordre dans le reste de sa frite « Tu n’as pas à me dire merci » tout en haussant les épaules comme si lui sauvait la vie, c’était comme aller chercher une pizza pour lui. Il n’avait pas envie de tout cela. Un hochement de tête « C’est parce qu’il n’a pas vu ton collègue de boulot » en souriant et ajouta « C’est cool que ton mec ne soit pas jaloux. Ça évite les prises de tête si on doit aller boire un coup un soir » alors qu’il continuait de manger « Je ne suis pas si fauché que ça, tu sais », mais il ne voulait pas gaspiller son argent et la nourriture.

« Ah bah maintenant, tu acceptes de coucher avec moi ?! Je ne suis pas un mec facile tu sais. Je ne coucherai avec toi qu’APRÈS le restaurant » alors qu’il se leva pour chercher cette fameuse couverture qui gratte dans les placards et la posa sur la jeune femme sans mot dire « Bon, j’ai compris ! » tout en levant les mains avant de terminer son repas. Toutefois, il lui fit part de son avis sur le fait qu’elle gardait le silence sur son agression « Tu as raison. Attends demain… ». Après tout, le temps qu’il prenne son avion, elle serait déjà rentrée. Il souffla un « Je sais » parce que c’était vrai, il savait qu’il faisait chier. Ce n’était pas un scoop ! Ethan se mit à rire en imaginant, sans mal, la scène alors qu’il hochait légèrement de la tête. Il l’aurait mérité sa gifle ! Un sourire tendre remplaça son rire. C’était agréable d’entendre qu’il avait une amie au sein de la brigade et avec qui, il pouvait être lui-même sans craindre de se prendre une plainte ou une gifle « J’aime bien aussi notre relation. Ça me fait du bien d’avoir une alliée dans cette brigade à la con » puis ajouta, tout en regardant les frites de Lizzy qu’il était en train de manger « Et tu mens ! Tu dois même en avoir plus d’un ! Et ne me tente pas pour le baiser, j’en suis capable » alors qu’il posait son regard brun sur elle et lui fit un clin d’œil avant de porter la frite à ses lèvres.

Ethan se leva lentement du lit, décala ce qui servait de table sur roulette « Ne t’en fait pas pour moi, j’assure même si je suis épuisé » et s’approcha d’elle, embrassant son front « Allez, bonne nuit jeune fille et soit sage » tout en se reculant, pointant son doigt sur elle. Il revint rapidement sur ses pas pour récupérer sa veste « Je vais me cailler sinon » et tout en quittant la chambre, ajouta « A un de ces quatre » et rentra chez lui pour s’effondrer dans le lit. Une nuit qui fut loin d’être paisible. Il fallait croire que de l’intervention et le rappel de ses souvenirs sur le toit l’avaient quelque peu bouleversé. Il passa tout de même voir son équipière avant de prendre le service. Vêtu de son uniforme, il rendit quelques sourires à quelques femmes sur son passage, ainsi qu’à deux types, ce qui l’avait amusé. Il cogna contre la porte, passa la tête avant d’entrer véritablement « Je passe vite fait pour savoir comment ça allait ? »



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1021
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -c’est peut être parce que tu avais dans l’idée de t’envoyer en l’air avec moi ! » elle avait dit ça en riant, mais très vite elle s’était figée en le voyant approcher ses lèvres. Lizzy avait retenu son souffle. Heureusement pour lui, il ne l’avait pas embrassé. Ça aurait tout gâché. Vraiment. Pour éviter de se faire des films elle avoua être en coupe, flattant Ethan sur ses capacités pour les techniques d’interrogatoire. « -quoi ?! » répondit Lizzy en grimaçant avant de comprendre ce qu’il avait comprit dans sa phrase. « -si jamais je suis désespérée et super en manque oui bien sur ! » une grimace de gamine. Elle lui avait dit qu’il était le genre de type qui pouvait lui plaire. Mais comme elle venait de lui avouer, elle était en couple et ne risquait pas de succomber à ses multiples charmes. Elle lui avait aussi dit avoir déjà donné avec les mecs comme lui. Tony était différent, et ça lui allait très bien ! Merveilleusement bien !

« -ba trop tard c’est fait. » vite fait mais au moins elle l’avait dit. Elle le pensait très fort, mais il faisait les modestes donc elle n’allait pas insister. « -j’suis certaine qu’il te trouverait sympa. » puis elle ajouta en baissant les yeux sur les draps : « -tu sais, je me fais draguer, siffler, reluquer assez régulièrement. Non je ne me vente pas. C’est un fait. Même si je fais rien y’en a toujours un pour l’ouvrir. Enfin ce que je veux dire, c’est que c’est pas dans son intérêt d’être jaloux. Il me fait confiance. Si c’était pas le cas, ça serait invivable. » oui elle l’aurait déjà quitté depuis longtemps. « -t’es du genre jaloux toi ? » demanda la jeune femme juste pour info. « -vu que tu as pensé dans ce sens je dirais que oui... » commenta Lizzy comme si elle était psy.

Pas besoin de plus de précision. Elle venait de lui dire clairement que leur relation lui plaisait vraiment telle qu’elle était. Lui avouer qu’elle était en couple, mettait une barrière de sécurité en plus, inutile certainement. « -je te rappelle seulement que j’ai vomi y’a quelques heures de ça... » petite précision qui devait le dissuader de tenter sa chance. Le sourire de Lizzy était paisible, elle savait que les choses étaient claires entre eux, même avant son aveu. Enfin ça ne l’empêcherait pas de continuer à faire des sous entendue, de l’appeler chéri, et à le faire chier dès qu’elle le pouvait. « -tu va assuré que dalle je serais pas avec toi » elle ferma les yeux lorsqu’il déposa ses lèvres sur son front, avant de lui sourire : « -fais de beaux rêves chéri. » puis elle grimaça parce que ça sonnait tout de même bien étrange ce genre de phrase.

La nuit fut calme. Elle avait augmenté le sédatif et ça avait sûrement aidé. On l’avait levé à 6h du mat pour un examen rapide, histoire de savoir si elle avait pissé, si elle avait dormi, si elle avait encore mal à la tête, vomie, marché, bu, fumé… On lui avait balancé la lumière d’une lampe poche dans les pupilles, prit sa tension. Ethan se pointa alors qu’elle avait le thermomètre dans la bouche. Lizzy lui adressa un signe positif du pouce, alors que l’infirmière demandait à Ethan de bien vouloir attendre quelques minutes. Lorsqu’elle sortie de la chambre, Lizzy adressa un petit sourire à son collègue : « -c’est comme ça que tu bosses ? » les deux jambes dans le vide, assise sur le lit, elle ajouta : « -le médecin doit passer d’ici une petite heure. Techniquement c’est bon je peux sortir. Une journée de repos encore aujourd’hui et ça ira. T’as une sale tronche tu le sais ? » avait elle finit par déclarer en penchant la tête sur le côté.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1084
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 1j4g
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 7npy
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« Peut-être bien… » et ce fut ce moment qu’il choisi pour approcher ses lèvres des siennes, dans un simple effleurement, ou comment la faire paniquer assez rapidement car elle n’hésita pas à avouer la présence d’un petit-ami, alors que ça faisait des mois qu’elle gardait le secret. Il s’amusa de cette révélation, continuant même de la taquiner encore un peu « C’est douloureux ça ! Mon égo d’homme en pris un coup » tout en posant la main sur son torse, faignant de défaillir sous de tels propos. Il savait que c’était faux. Pas besoin d’être désespérée pour coucher avec lui. Il fallait juste qu’elle soit célibataire. Un simple sourire quand elle le remercia. Il n’aimait pas vraiment cela. Les remerciements. Ce n’était pas son truc. Il faisait son job, et tentait de le faire au mieux. Un petit hochement de tête « Il faudra me le présenter un de ces quatre alors ». En effet, Ethan n’était pas contre l’idée de rencontrer le jeune homme qui ne semblait pas jaloux, apparemment. En tout cas, aux dires de Lizzy « Ça semble être le gendre idéal ton mec », ce qui n’était plus mal, parce qu’il n’avait pas envie de changer de comportement envers la jolie blonde juste pour éviter que ce dernier lui pique une crise en arrivant. Il se mit ensuite à rire concernant la question et la déduction qu’elle en fit « Je suis un jaloux modéré. Je fais confiance, mais j’ai mes limites. Je veux dire, les regards appuyés, les gestes trop explicites genre mains au cul » il grimaça « Je serai jaloux là ». D’un côté, chat échaudé craint l’eau froide. Son ex petite-amie l’avait quitté pour sa meilleure amie. Elle avait été infidèle quelques mois durant avant leur rupture, donc il restait méfiant envers la gente féminine maintenant.

Les choses étaient claires entre eux. Ils appréciaient leur relation telle qu’elle était, et même si elle était officiellement en couple, cela ne changerait rien dans leur manière de se parler. Cela convenait totalement à Ethan qui n’avait pas envie de devoir se contenir de mater son cul ou de l’appeler ma puce « J’ai des pastilles à la menthe » tout en souriant, lui faisant un clin d’œil alors qu’il se leva pour rentrer chez lui « Tu sais que je faisais ce métier bien avant ton arrivée ?! » et déposa ses lèvres sur son front. Ce qu’elle ajouta lui laissa une drôle d’impression qu’il en oublia sa veste, retournant la chercher avec hâte avant de rentrer chez lui.

Ethan ne put s’empêcher de sourire, moqueur, face à une jeune femme qui avait un thermomètre dans la bouche. Il leva la main à l’infirmière pour lui signifier qu’il avait compris et ajouta « Ils ont décidé de t’occuper la bouche pour que tu te taises. J’aurais choisi autre chose qu’un thermomètre, mais chacun sa méthode » commentaire qui lui valu un regard noir de l’infirmière qui contrastait avec le petit sourire qu’elle arborait. Ethan, quant à lui, s’amusait beaucoup alors qu’il s’approcha au départ de la soignante « Je n’ai pas encore commencé mon service. Je venais voir comment tu allais ». Il acquiesça de la tête « Tu vas pouvoir te faire masser par ton petit copain que tu n’as sûrement pas encore appelé » et se passa une main lasse dans le coup « Oui. Mal dormi. Bon, il ne faut pas que je tarde, ça serait dommage d’arriver en retard pour faire notre rapport sur notre intervention d’hier pendant que madame se repose » alors qu’il glissait les mains dans les poches de son uniforme « Ne tarde pas trop à ramener ton petit cul à la brigade, je vais m’ennuyer soit toi ma puce » tout en passant la porte de la chambre, et revint sur ses pas en reculant, se penchant en arrière « Tu me dis si tu veux des soins particuliers à domicile. J’ai un thermomètre personnel » et quitta ensuite la chambre, fier de sa connerie.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1021
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -ouais bien sur j’y penserais. » avait répondu Lizzy sans la moindre conviction. Pour le moment il était hors de question qu’elle lui présente Tony. C’était contre lui, mais c’était encore une fois mélanger boulot et privé et elle ne voulait pas de ça. Et puis faudrait déjà parvenir à trouver une date en commun, ce qui était mission impossible. « -il est... » elle sourit amoureusement et termina sa phrase : « -parfait… oui… il me supporte, c’est que c’est le bon. » un petit haussement de sourcils. Tony était le mec le plus parfait qu’elle ait rencontré. Au départ elle ne croyait pas que ça marcherait, c’était lui qui avait insisté. Et puis finalement… Aujourd’hui elle était amoureuse, totalement raide dingue. Un léger rire : « -une main aux fesses, c’est totalement normal d’avoir envie de défoncer l’auteur. » c’était pas de la jalousie ça, c’était de la logique !

Elle avait rigolé, tout en se tenant le côté. Il avait réponse à tout ce con ! « -je sais, mais tes journées n’ont jamais été aussi ensoleillée. » un grand sourire qui laissait voir toutes ses dents, avant de lui souhaiter une bonne nuit à sa façon. Dans de telles conditions, le chéri sonnait étrangement. Enfin cela ne la perturba pas plus que ça, vu qu’elle passa une nuit sans trop de souci. Le thermomètre dans la bouche, son pouce laissa la place à son majeur. Une façon sympa de se dire bonjour. Tout allait pour le mieux visiblement, et elle remercia l’infirmière lorsqu’elle les laissa : « -tu pouvais aussi appeler ou envoyé un message plutôt que de faire un détour. Et tu aurai aussi pu amener le café ! » elle la charriait : « -merde t’es devin ? Tu me l’avais pas dis ! » bien sur que non, elle n’avait pas encore appelé Tony. Il était dans l’avion. Il constaterait les dégâts en rentrant. « -ok très bien, je viens avec toi. » déclara Lizzy en se levant du lit. De toute façon il fallait qu’elle s’habille. « -à non mais ce foutu médecin a pas encore signer les papiers ! » elle avait hâte de se barrer d’ici. Un sourire doux et elle répondit : « -fais gaffes au tiens de cul... » puis elle se dirigea vers la salle de bain pour enfiler son uniforme. « -aucun souci je t’appelle si j’ai besoin ! » cira Lizzy en bougeant la tête de gauche à droite. Qu’il était con…

Le lendemain elle fut de retour au poste. A peine habillée, elle n’avait même pas encore pu dire une connerie à Ethan qu’elle se faisait convoquer dans le bureau du chef. Lizzy se mordit l’intérieur de joue, le regard baissé. Ça puait du cul. Un regard pour Ethan, avant qu’elle ne se rende à l’entrevue. Elle eut droit à tout un tas de question, toutes laissant sous entendre que c’était la faute d’Ethan, si l’interpellation d’hier avait été un gros merdier. Il ne lui laissait pas le temps de répondre quoi que se soit qu’il enchaînait question sur question. « -non stop… attendez. » avait elle finit par lâcher, puis elle avait sourit et ajouter : « -j’ai encore un peu mal à la tête... » en montrant un petit espace entre son pouce et son index. « -je vais vous faire mon rapport. Au plus vite. Ça répondra à toutes vos questions. Je peux... » elle montra la porte, fit un joli sourire et après l’approbation du chef, revint à son bureau. Une journée entière de paperasses l’attendait. Elle était ravie d’avance. Lizzy se laissa tomber sur sa chaise, et un collègue avec qui elle avait fait deux rondes lui demanda si elle voulait un café. Elle fronça les sourcils et répondit par la positive. Un autre vint caler ses fesses contre son bureau, lui demandant comment elle se sentait, précisant que si elle avait besoin de parler, elle savait où le trouver. Lorsqu’il fut parti elle regarda Ethan en fronçant les sourcils : « -qu’est ce que tu as dis comme connerie ? » puis Gina arriva en demandant où était les donuts. "-c'est quoi cette histoire?" demanda Lizzy. Elle lui expliqua que celui qui passait par la case hopital devait ramener les donuts quand il en sortait. "-ah ba j'étais pas au courant!"


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1084
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 1j4g
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 7npy
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Apparemment Tony semblait être le gendre idéal. En tout cas il semblait l’être aux yeux de Lizzy qui parlait de lui avec tendresse, voire avec amour. Le bon… Ce n’était pas rien. Cela fit sourire le policier qui sentit naitre en lui, une drôle de sensation. Ce n’était pas de la jalousie. Il n’éprouvait pas ce genre de sentiments pour son équipière. C’était une amie. Non, il était presque envieux d’entendre sa coéquipière parler de son petit-ami de la sorte. Même si sa vie sans attache lui convenait tout à fait, il devait bien se l’avouer, ça lui manquait de ne pas éprouver ce genre de sentiments à l’égard d’une autre personne. Enfin, il pensait cela en cet instant, mais d’ici la fin de semaine, il aurait sûrement trouvé du réconfort dans les bras de deux, ou peut-être trois femmes différentes qui sauraient lui faire oublier son sentiment de solitude passager. Il ajouta tout de même pour répondre à sa coéquipière « A quand le mariage ! J’espère être le témoin ! » avant de parler de sa jalousie. Un petit rire quand elle lui répondit « Alors je ne suis pas si jaloux que ça tout fin de compte.

« On vit à Los Angeles, toutes mes journées sont ensoleillées » rétorqua-t-il dans l’unique but de charrier un peu la jolie blonde. Il n’allait tout de même pas lui avouer que ses journées étaient devenues moins maussades depuis son arrivée à la brigade. Ce n’était qu’une recrue encore. Non mais oh ! Bon, sa venue au petit matin pour venir s’assurer qu’elle allait bien, ne risquait pas de jouer en sa faveur. Oui, elle était peut-être un peu le soleil de ses journées dans cette brigade à la con. Mais hors de question de le lui avouer à voix haute. Un petit rire devant son doigt d’honneur. Une manière comme une autre de lui répondre, et de le saluer par la même occasion « Je vois que tu n’as pas perdu ton vocabulaire ». Un regard pour ses deux mains vides « Je savais bien que j’avais oublié quelque chose » tout en se tapant le front avec sa paume de main, puis ajouta « Tu m’as pris pourquoi ? Un UberEats ? C’est toi qui dois m’apporter le café, question de hiérarchie » tout en désignant la plaque accrochée à son uniforme. « La première vision est gratuite, la deuxième te coûtera 50$ » tout en posant ses mains sur son ceinturon. C’était prévisible qu’elle n’ait pas appelé son mec. Dès le moment où on revêt un uniforme, peu importe sa couleur, une sorte d’obligation de préserver ses proches en découle naturellement.

Un froncement de sourcil quand elle lui expliqua qu’elle venait avec lui « Tu es punie ma p’tite » tout en se reculant « Toujours ! » et se mit à rire dans le couloir en l’entendant répondre. A son arrivée à la brigade, il rédigea son rapport pour expliquer les faits, et il eut le droit à un rendez-vous avec son supérieur. Il ajusta le col de son uniforme, et prit une grande inspiration avant de pénétrer dans le bureau. Il ne prit pas la peine de s’asseoir, expliqua les faits avec la même rigueur que celle mise dans le rapport. Puis les questions tendancieuses se pointèrent dans le genre : Pourquoi avez-vous laissez l’officier Capplan se diriger seule dans la ruelle ? Où étiez-vous ? Pourquoi être intervenu que plus tard ? Quel est l’intérêt d’être deux si ce n’est pas pour intervenir en équipe ? Ethan avait forcé pour garder son calme et ne pas insulter son supérieur, répondant à chacune des questions en répétant, une fois encore, les faits. Il quitta ensuite le bureau, se rendit dans les vestiaires et donna un coup de pied dans la porte de son casier avant de poser son front tout contre. Ils n’allaient jamais le laisser tranquille… Il entendit un « Bah alors ma mignonne, tu t’es fait plaquer par ton mec ?! » ce qui valu à son équipier ne se faire propulser contre les autres casiers. La mâchoire serrée, il fut retenu par deux autres collègues « Eh ! Calme-toi l’irlandais. Il plaisantait ». Ethan se dégagea de l’emprise de ses équipiers, rajustant sa cravate « Il a mal choisi son moment » et refrappa dans l’un des casiers en quittant les vestiaires. Il passa sa journée à nettoyer les voitures, ne préférant pas être sur le terrain au risque de faire des impairs qui pourraient lui coûter ce qui lui restait de sa carrière.

Le lendemain, Ethan fut presque heureux d’apercevoir la jolie blonde au loin, mais appréciant moins la présence de ses équipiers autour d’elle. Il s’approcha de cette dernière en esquissant un maigre sourire « On dit bonjour quand on est polie mademoiselle et je n’ai rien dit. Pourquoi ? » alors qu’il relevait la tête vers Gina, souriant de plus belle. Son autre alliée dans la brigade « Tu sais ce qu’il te reste à faire ? Acheter des donuts » tout en déposant une main sur l’épaule de Gina et lançant en l’air ses clefs de voiture « Tu attends quoi ?! Allez, ramène ton beau petit cul ». Oui, ça lui faisait du bien de la voir de retour.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1021
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

Une main sur le front, le coude posé sur le bureau, elle sourit à Ethan après avoir fermé les yeux trois secondes. « -putain j’ai déjà mal à la tête... » puis elle regarda son collègue et ajouta : « -bonjour chéri, ne dis rien je sais que je t’ai manqué. Ton sourire parle pour toi. » elle lui envoyé un baiser en s’installant correctement. « -pourquoi ? Ba tu trouves pas ça… super chelou que Bishop me dise que je peux venir lui parler si j’ai besoin ? » elle ouvrit de grands yeux comme s’il allait pouvoir lui répondre. « -tu as toujours une sale gueule. » ajouta Lizzy en le pointant du doigt, avant de faire bouger la souris de son pc pour le réveiller.

Puis Gina demanda où étaient les Donuts. C’était quoi ce délire ? « -ah ba ouais mais vous m’expliquez pas les bases aussi ! » s’amusa la jeune femme. « -tu lui a cruellement manqué, il n’a fait que parlé de toi hier ! » lança Gina. La jolie blonde éclata d’un rire joyeux avant de grimacer et de jurer entre ses dents en abattant doucement son poing sur le bureau. Elle se leva avec lenteur : « -c’est bien connu, Ethan est une vraie pipelette ! » répondit alors la jeune femme à Gina, avant de choper les clés du beau brun au vol. « -non je déconne, c’est toi qui conduit. » elle lui rendit le trousseau en sortant du bureau en sa compagnie. « -je vais seulement acheter des donuts histoire que vous soyez content, le boss veut mon rapport avant midi… dans mon petit cul faut que je le bouge... » avant d’ajouter en donnant un coup d’épaule à Ethan : « -j’aime bien quand tu souris comme ça. » puis elle monta dans la voiture, souriante également. Dans les bureaux Munts était revenu avec un café, et s’était retrouvé comme un con avec sa tasse.

Avant qu’Ethan ne démarre, Lizzy tendit une main, sans le regarder. Il savait très bien ce que ça voulait dire. Un chewing gum. « -je peux lire ton rapport quand on rentre ? » demanda Lizzy en le regardant l’espace d’une seconde. Elle avait peur d’écrire une boulette et se justifia ainsi : « -je suis pas encore très à l’aise avec ça. » un sourire en coin avant qu’elle ajoute surtout pour éviter de lui dire la vérité : « -bon ok je veux copier… » trois minutes plus tard, elle descendait de voiture pour aller acheter les foutues donuts. Elle ne fut pas longue, déposa une grosse boite sur le siège arrière, avant de dire : « -encore deux minutes ! » elle couru à nouveau dans la boutique, et revint avec deux grands gobelets de café. « -rien que pour toi chéri » elle le déposa dans le porte gobelet avant de lui envoyé un baiser. « -aller on rentre vite, que j’aille mourir d’ennui à taper mon échec personnel. » en sortant de la voiture une fois au poste elle lui dit : « -au fait, Tony te remercie. De pas m’avoir laissé seule. A l’hôpital. »  


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1084
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 1j4g
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 7npy
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 G947


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Oui, Ethan avait esquissé un sourire en apercevant la jolie blonde dans les bureaux de la brigade. Après la journée de misère qu’il avait eu la veille, il était ravi de retrouver une amie entre ses murs. Il plissa les yeux alors que son sourire s’accroissait « Non, je repensais juste à une blague très drôle » et ponctua sa phrase d’un clin d’œil alors qu’il prenait appui contre le bureau de Lizzy, jetant un regard pour Bishop. Un haussement d’épaule « Il s’est peut-être simplement inquiété pour toi ». Il pencha légèrement la tête sur le côté « Mauvaise nuit » et remercia intérieurement l’arrivée de Gina, la sage de leur brigade. Un petit rire moqueur « On ne va pas tout te dire non plus » et fronça les sourcils en entendant Gina qui semblait beaucoup s’amusé en cet instant, ainsi que Lizzy qui en avait oublié sa côte « On dirait que tu as mal ?! » et croisa les bras sur son torse alors que Lizzy ne croyait pas vraiment à la version de Gina à qui il ajouta « Tu as pris des paris sur nous ou quoi ? » et cette dernière esquissa un sourire avant de tourner les talons tout en leur jetant un dernier coup d’œil.

Ethan se détendit doucement au contact de la jolie blonde, lançant ses clefs en l’air en lui demandant de se hâter un peu. Elle attrapa les clefs en vol, le faisant s’arrêter sur place quelques secondes, puis attrapa les clefs qu’elle lui lança en sortant du commissariat « Et il ne faut pas faire attendre le chef » alors qu’il baissa la tête en sentant son petit coup d’épaule et ce qu’elle ajouta, se passant une main timide dans le cou. Ne répondant rien, il monta dans la voiture et leva les yeux au ciel en voyant sa main. Il lui donna un chewing-gum et en prit un pour lui aussi, avant de démarrer la bagnole pour aller chercher des beignets. Un froncement de sourcil « Heu… Oui, si tu veux » en commençant à s’interroger soudainement. Pourquoi son rapport ? Il lui lança quelques regards et se mit à sourire « Techniquement, tu n’as pas le droit de copier mon rapport » tout en garant la voiture. Perdu dans ses pensées, il la laissa faire son aller-retour sans rien dire, jetant juste un bref regard sur la boite arrière sur la banquette arrière, et releva ses yeux bruns sur elle qui revenait dans la voiture, souriant en prenant le gobelet « Oh merci ma puce ! » tout en prenant une gorgée de vrai café et le déposa dans le repose-gobelet avant de redémarrer la voiture « Lizzy… Ce n’est pas un échec personnel. On a déjà eu cette conversation et de toute manière, le chef ne le verra pas comme ça ». Non, le chef préférait voir en Ethan, le seul responsable de ce carnage. Cette mise en danger qui aurait pu couter la vie de sa coéquipière. Café en main, il referma la voiture et rejoignit la jeune femme et hocha lentement de la tête « Tu lui diras que c’était normal » tout en lui souriant et porta son café à ses lèvres.

Ethan récupéra le siège de Lizzy en chemin, le ramenant jusqu’à son bureau, et prit place derrière l’ordinateur et tourna l’écran « Voici mon rapport. Ce sont les faits. Rien de plus. Rien de moins » puis s’appuya contre le dossier de son siège « Tu comptes me dire sincèrement pourquoi tu veux voir mon rapport ou tu continues de me mentir encore un peu pour me préserver encore quelques minutes ? »



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1021
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 UltimateNeighboringInsect-max-1mb
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 3d3e8a218a70b29568219f2ed03b6610


avatar :copyright:️ Bazzart.org

Mauvaise nuit… « -t’as pensé à moi avec une autre et tu as perdu tes moyens… » souffla la jeune femme en hochant trois fois la tête, se foutant bien de sa gueule. Elle savait pourtant très bien pourquoi il avait mal dormi. Et c’était sa faute. Elle s’en voulait encore d’avoir fait ressurgir de mauvais souvenirs en merdant durant leur intervention. Pas la peine de lui dire, il l’avait comprit tout seul. Pas la peine non plus de revenir sur le sujet, ça ne servait à rien. « -ah ba si des infos comme ça, forcement il faut m’en parler ! » répliqua la jeune femme avant de rire avec Gina. « -ta gueule. » avait elle ajouter alors que s’était son tour de se moquer d’elle. « -tout le monde à prix des paris sur nous. » conclue Lizzy en se levant pour quitter le poste.

« -non mais je vais pas copier mot pour mot! Je suis super douée pour ça ! J’ai fais ça toute ma scolarité. On verra même pas que j’ai lu le tien ! » autant en rajouter pour que ça soit crédible comme mensonge. « -fronces pas les sourcils, tu te souviens, le ride du lion là ! » et elle appuya avec son index au milieu des yeux d’Ethan avant de sortir de la voiture. Les donuts sur la banquette arrière, la jeune femme trouva judicieux de payer un café correcte à son co équipier. Celui du poste était vraiment pas terrible. « -je sais. Mais c’est pas parce qu’on en a parlé que j’ai pas le droit de le penser. » elle n’avait pas la moindre envie de repenser à tout ça pour y coucher sur le papier. Mais il le fallait. Alors elle allait exécuter les ordres, et rendre en joli rapport sur le sujet, pour que le chef soit content. Elle allait surtout bien mettre en avant que c’était sa faute. Pas celle d’Ethan. Lizzy n’avait pas du tout apprécier les sous entendu dans le bureau du boss. Et elle ne tenait pas à ce qu’Ethan quitte la brigade. Qui est ce qu’elle allait faire chier après ! « -je lui dirai. » répondit la jeune femme en souriant à Ethan, avant de porter la grosse boite de donuts en salle de pause. Elle en prit deux avant tout le monde, un pour elle, un pour Ethan.

Elle déposa le tout sur une serviette en papier, sur le bureau de son collègue, qui était nettement mieux ranger que le sien. Puis elle lécha le bout de ses doigts plein de sucre en s’installant, le regard déjà sur l’écran. Commençant à lire, elle écouta à moitié ce qu’il venait de dire. « -je te l’ai dis, je suis pas encore à l’aise avec ça. » répondit la jeune femme sans le regarder, poursuivant sa lecture. Silence pendant qu’elle terminait, tout en buvant un peu de café. « -ok...ok… je devrais y arriver." Elle poussa contre le bureau pour rejoindre le sien sans lever ses fesses, avant de souffler un petit merde et de revenir en ramant pour prendre son donut. Un sourire amusé à Ethan et elle refit la manœuvre d’une main. Un regard pour l’heure. Il fallait qu’elle se bouge les fesses. Elle mis une bonne heure à tout taper, effaçant encore et encore certain passage. Stressée pire que pour un examen. Elle finit par imprimer le tout, le glisser dans une pochette marron, et sans rien dire, quitta son bureau pour l’apporter au patron. Un petit sourire en déposant le tout sur le bureau, avant de revenir et de dire : « -ça c’est fait ! Alors on va attraper des méchants ? » mais elle ouvrit de grands yeux en voyant la pile de dossier qu’un collègue venait de déposer sur son bureau. « -bon courage Capplan. » elle pointa la pile de dossier et demanda : « -attends c’est quoi ça ? » il lui expliqua qu’elle avait une semaine au poste. Pas de terrain pour elle pour le moment. Lorsqu’il fut parti elle souffla : « -je suis punie… sympa… » puis d’un geste maladroit elle renversa le reste de son café sur le premier dossier. « -oh non merde ! » souffla la jeune femme en épongeant avec ce qu’elle avait sous le main…


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la police de Los Angeles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: