-37%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro
219 € 349 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Bienvenue à la police de Los Angeles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27, 28  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1248
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Fbn9
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Wvkz


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ethan se mit à sourire de toutes ses dents à sa question rhétorique. Il n’imaginait même pas à quel point Lizzy serait mal à l’aise d’avoir son ancien amant et son petit-ami dans la même pièce, et surtout, à la même table. Mais apparemment, le fait qu’elle refuse de l’inviter chez elle créait des tensions dans le couple. Ethan proposa son aide et se mit à rire « Ça serait étrange en y pensant, que ton mec appelle le mec avec qui tu t’es envoyée en l’air, pour savoir s’il veut venir dîner ». Autant en rire. Un regard pour la femme à ses côtés et acquiesça tout contre le goulot de sa bière qu’il portait à ses lèvres. Ils avaient fait une erreur, ils avaient pris du bon temps, mais ce n’était pas pour autant que cela devait ruiner la relation de ces deux-là.

Ils délaissèrent le sujet Tony, pour celui des parents de Lizzy. Il n’était pas sûr que ça soit mieux. Il émit un petit rire tout en regardant ses sushis et tourna, finalement, la tête dans sa direction « Que je suis une tête de con ? » tout en souriant. Il était temps de clôturer ce sujet, là aussi. Même si celui qu’Ethan lança rappelait des souvenirs de leur petite aventure qui s’était arrêté il y a quelques semaines « Eh ! Il y a quand même eu un « nous » quand j’étais en toi. C’est juste un « nous » différent ». C’était une relation purement sexuelle qu’ils avaient eue, une sorte de cerise sur le gâteau de leur amitié. Alors, pour lui, d’une certaine manière, il y avait eu un « nous » mais pas au sens couple du terme, comme elle pouvait l’évoquer. Un petit rire et fit un signe négatif de la tête alors qu’il avalait son sushi « Hors de question de taper des rapports pour tes beaux yeux ! Normalement, c’est même l’inverse. Tu devrais supplier ton officier instructeur de faire son travail parce qu’il est tout pour toi, que tu aimes apprendre le métier à ses côtés et qu’en plus, son uniforme lui fait un beau cul. Va falloir qu’on revoie ça ». Puis il pencha la tête, plissant les yeux en l’imaginant avec une moustache « Sincèrement, t’es sexy quand même ! » tout en se mordant les lèvres avec envie. Il se racla la gorge, et détourna le regard sur sa nourriture. Il devait rester sage.

Un haussement de sourcil quand elle avoua qu’en effet, elle le trouvait beau tout le temps, avec une sincérité déconcertante « Ça doit être une torture de bosser avec moi alors ! » et après une gorgée de bière, ajouta « Parce que ça en est une pour moi » en parlant d’elle, et le fait qu’elle était sexy en toute circonstance, même avec une moustache. Il était temps de désarmer la situation en parlant du père d’Ethan qui la saluait « Je pense aussi » tout en souriant. Bon… Ils en vinrent à parler de la pire connerie qu’ils avaient pu faire. C’était dur de choisir pour le beau brun qui avait fait les quatre-cents coups avec son frère. Il décida de se lancer en évoquant son premier séjour en voiture « J’étais précoce pour les conneries » et haussa les épaules « Il a adoré l’idée avant de paniquer comme un con » et son regard bloqua un instant sur la manière dont elle se mordit la lèvre. Il se racla la gorge, fronça légèrement les sourcils et prit une gorgée de bière pour se calmer « Je trouvais qu’il était temps de passer aux choses sérieuses. Les petites voitures, c’étaient moins drôles » en haussant une épaule et reprenant une gorgée de bière avant de déposer la bouteille sur la table. Maintenant, c’était au tour de la belle blonde de répondre.

Ethan la laissa se place, alors qu’il s’appuyait contre le dossier du canapé, comme pour mieux l’écouter. Piercing au nombril. Il se retint de rire en imaginant la scène « Tu as dû paniquer en voyant ton nombril ! Et ton père… » et se mit à rire, quelque peu moqueur « Tu peux en refaire un et laisser ton ventre à l’air tout le temps, ça ne me dérangera pas » alors qu’il posait son coude contre le dossier, sa tête contre son poing et releva une de ses jambes pour la poser sur le canapé « Ça me rappelle la nana que j’ai ramené à mon père pour Noël. Gothique. Elle avait le tout. Vêtement noir, piercing et tatouage. Je devais en vouloir à mon père pour je-ne-sais-trop-quoi et à ma belle-mère de l’époque. Mémorable ! Le pire, c’est que je lui avais donné tout mon salaire de la semaine pour qu’elle m’accompagne » et cacha son visage entre ses mains, tout en souriant. Il ajouta « On regarde ce film ? » alors qu’il se redressait pour manger le dernier sushi qui restait et débarrasser la table.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1184
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 VcuU
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 X2ha


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -si un jour il dois l’apprendre, je veux pas que ça se fasse comme ça. A cause d’un regard ou d’un sous entendu comme on a prit l’habitude d’en faire à longueur de temps. J’ai pas envie de faire mensonge sur mensonge. Ça serait vraiment le prendre pour un con, et j’aime pas ça. » ce qui voulait dire que non, il n’y aurait jamais de chez jamais de diner tous les trois. « -à moins qu’il soit d’accord pour un truc à trois... » souffla alors Lizzy en faisant mine de réfléchir, ne cachant pas son sourire débile très longtemps.

« -ouais d’accord y’a quand même eut un nous. Je l’aurai peut être pas formulé comme ça, En faite si je réfléchis je dirais même que y’a deux nous. Un nous normal, collègues amis. Et un nous qui s’explique pas, et qui est... » elle chercha son mot quelques instants : « -difficile à contrôler. » ouais voilà. A chaque fois qu’ils avaient couché ensemble, il y avait eu un élément déclencheur. Ils n’avaient rien pu contrôlé, ça avait été plus fort que la raison. Un rire joyeux éclata dans sa gorge : « -oui pour le métier que j’aime apprendre avec toi, oui pour ton beau cul, pour le reste dans tes rêves chéri. Y’a aucune raison que je fasse ça ! Surtout qu’on a déjà couché ensemble et que du coup je sais à quoi m’attendre. » comme si elle allait lui lécher le cul alors qu’elle l’avait déjà vu.

« -t’es con ! » s’exclama Lizzy alors qu’il était encore capable de la trouver sexy avec un moustache. « -un grosse moustache alors ! Le truc qui ressemble un paillasson ! » autant mettre le paquet ! « -non ça va, j’arrive à survi… attends quoi ? » elle le poussa et ajouta en riant : « -tu racontes vraiment n’importe quoi ! Demande à ce qu’on bosse plus ensemble si c’est insupportable ! » cela la faisait rire, parce que pour elle c’était de belles conneries à la Ethan. « -crois moi y’a des fois je suis pas sexy. » Heureusement Ethan évoqua son père, cela leur évita de poursuivre sur ce sujet.

Elle se débrouilla pour qu’il commence à parler et hallucina quelques peu en comprenant qu’à seulement 9ans, il faisait déjà de bonne grosse bêtise. « -tu as grandit vachement vite... » commenta Lizzy qui trouvait ça un peu moche. Elle raconta son histoire et rit avec Ethan. « -j’ai eu trop peur ! J’étais au bout de ma vie. » un non de la tête : « -hors de question ! En fait je trouve ça moche maintenant. Et puis je vais faire mon possible pour t'éviter cette torture permanente en ma présence. J’avais hésité entre ça et un tatouage. Tu sais le truc de base de toute petite blonde qui se respecte. Un papillon dans le bas du dos ! » un éclat de rire en tapant dans ses mains : « -simplement pour faire chier mon père ça ! Heureusement que j’lai pas fais ! Je serais obligée de me trimbaler ça tout le temps ! » puis un nouveau rire : « -t’es sérieux ? T’as payé la nana pour ça ?! Tu devais vraiment avoir envie de les faire chier ! » elle le regarda se lever, le détailla du regard, sourit et dit : « -j’avais une autre idée... » puis elle cligna des yeux, et réalisa que cette phrase avait été dite dans sa tête. Uniquement dans sa tête ! Elle passa une main dans ses cheveux et dit : « -ouais si tu veux. » elle se leva également en ajoutant : « -laisses je vais le faire. t’en a déjà bien assez fait ce soir. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1248
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Fbn9
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Wvkz


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un hochement de tête alors qu’il fixait un point invisible sur la table basse de la terrasse. Elle avait raison. Ils ne pourraient pas s’empêcher de jouer avec le feu, même à table avec Tony. Alors autant éviter la moindre rencontre au risque de tout foutre en l’air chez le couple qu’ils formaient. Ethan était un élément perturbateur dans leur relation idyllique. Ce n’était pas la peine d’en rajouter davantage. Toutefois, l’idée qu’évoqua Lizzy le fit sourire, et encore plus en voyant l’expression de son visage « Pour finalement te rendre compte que le meilleur coup, ce n’est pas celui à côté de qui, tu te couches tous les soirs ? ». Il disait cela, sans savoir si la jeune femme prenait tout autant son pied avec son petit-ami qu’avec lui. Et continuant sur le sujet de leur petite aventure passagère, souriant de plus belle à ce qu’elle ajouta « C’est le moins que l’on puisse dire… » alors que son regard brun glissa sur la jeune femme, jusqu’à ses jambes interminables. Difficile à contrôler.

Ethan se mit à sourire en entendant son rire. Ça lui faisait du bien de l’entendre rire après le début de soirée désastreux. La rencontre avec ses parents semblait être déjà bien loin derrière eux et ça lui fit plaisir « Je te rappelle que tu n’as rien fait non plus avant qu’on couche ensemble ». Elle ne s’était pas proposée de remplir ses rapports à sa place ou lui faciliter la vie au travail. Même si, sa seule présence l’aidait. Mais ça, il n’allait pas le crier sur les toits, parce qu’il risquait d’en entendre parler un petit moment.

Un hochement de tête et il haussa l’épaule droit quand elle le traita de con. Il le savait. Ce n’était pas nouveau. Mais ce n’était pas de sa faute s’il la trouvé sexy en toute circonstance aussi « Pas grave, je m’occuperai de tes lèvres d’en bas si ce n’est que ça » alors qu’il se passait la langue sur les lèvres pendant que son regard se posa sur le bas ventre de Lizzy. Une nouvelle gorgée de bière pour le faire taire au risque de tout gâcher de leur accord de rester sage, et expliqua que c’était aussi une torture pour lui de rester à côté d’une femme comme elle sans la toucher. Bon, il ne l’avait pas dit de cette manière, mais elle saurait de quoi il parle sans étayer davantage ses propos « Tu ne survivrais pas un jour de plus sans moi ! » et lui non plus. Hors de question de faire le job avec les autres officiers de la brigade. Même Gina. Ce qu’elle avait sous-entendu un peu plus tôt, le perturbait encore. Il haussa les sourcils, interloqué « Et quand ça ? Parce que je t’ai vu au réveil, après l’amour, avant aussi, en uniforme, blessée et paniquée, et tu as été très sexy à chaque fois » en acquiesçant de la tête, comme pour confirmer ses propres propos.

Il était temps de changer de sujet au risque de finir la soirée dans la chambre à coucher. Ethan évoqua alors sa pire connerie. Ce qu’ajouta Lizzy lui fit perdre son sourire, hochant lentement de la tête. Oui, il avait grandi vite. Trop vite. C’était la vie. Il ne l’avait pas choisi. La jolie blonde se décida à parler de sa propre connerie, ce qui avait fait rire le beau brun en imaginant l’état de panique de la jeune femme « Les adolescentes ! » mais lui proposa, toutefois, d’en porter un et de se promener en petite tenue pour son plus grand plaisir. Un nouveau rire « Tu étais dans le cliché total dis-moi ! » et se mit à rire avec elle « Un papillon dans le bas du dos… » et imagina le tatouage sur sa peau chocolat blanc « J’aime l’idée » et cligna des yeux, affichant son petit sourire en coin « Mais je ne suis pas très objectif comme type ». Et en parlant de nana tatouée, il évoqua le jour où il avait invité une amie gothique à Noël « Oui ! Ça m’a couté 100$ cette connerie, mais ça les valait bien quand j’ai vu la gueule du paternel ! ».

Ethan se leva et commença à débarrasser la table, proposant un film « Laisse-moi t’aider. Je ne suis pas handicapé » et ramena le tout dans la cuisine, jetant ce qui devait finir à la poubelle, et passa les deux tasses au micro-onde. Il se tourna en direction de Lizzy, la regardant jusqu’à ce que l’appareil l’appelle. Il sortit les deux boissons chaudes et les déposa sur la table basse du salon, prenant place dans le canapé après qu’elle eut lancé le film. La lumière éteinte, le film lancé, Ethan ne parvenait pas à se concentrer sur la télévision, ne cessant de regarder la jolie blonde à ses côtés. Une véritable torture. Il gigota un peu, comme pour reprendre contenance, et se fit violence pour regarder le film. Mais rien n’y faisait. De plus, le film ne l’aidait pas vraiment non plus. Il posa sa main sur la cuisse de Lizzy, la caressant avec lenteur et approcha son visage du sien tout en se levant du canapé « Je vais y aller… Parce que… C’est une véritable torture… Et qu’on a un accord… Et que je n’ai plus du tout envie de le tenir… Que je veux te prendre là, maintenant… Alors bonne nuit et à demain au travail » et prit sa veste de costume en chemin « Ce n’est pas humain d’être aussi sexy ! A demain jeune fille ! » et quitta l'appartement.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1184
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 VcuU
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 X2ha


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« -les deux ensembles, je survivrais peut être pas. Mourir à cause d’un orgasme trop violent. Ça existe je crois… C’est une belle cela dit en passant ! » mais il ne fallait pas rêver, Tony n’était pas du genre à partager. Et elle ne se voyait pas du tout proposer ce genre de chose. En fait elle ne s’imaginait pas tout court passer une nuit avec les deux. Ils n’avaient rien avoir au lit. Avec Ethan c’était complètement différent. Mais il valait mieux pour eux que le sujet change. Remettre de l’huile sur le feu n’était pas vraiment intelligent. Simplement frustrant.

Un haussement d’épaule : « -c’est pas ma faute si tu as céder trop vite ! » avant de rire joyeusement. c’était de l’humour pur et simple. Elle n’allait pas se plier en quatre pour lui ou qui se soit au taf. C’était chacun son job. Puis elle éclata de rire après les histoires de la moustache. « -tu te tortures tout seule t’es au courant ! » il se mettait des images en tête, dans la sienne aussi d’ailleurs. Ils avaient dit stop, alors il fallait qu’il arrive à être un peu plus sage que ça. « -voilà c’est malin maintenant je me dis que je connaîtrais jamais et j’imagine et t’es chiant ! » il n’y avait jamais eu de préliminaires entre eux. « -mais t’es pas objectif aussi ! Recadre le truc en : collègue, je la respecte trop pour la toucher ou avoir ce genre de penser pour elle. Pas toucher ! » il fallait au moins qu’un des deux recadre le truc. Sinon…

Ils finirent par changer de sujet, parlant de leur jeunesse. « -non sérieusement si je me faisais tatouer, je choisirais clairement un autre motif et un autre endroit de mon corps. » Ethan et Lizzy avait en commun une grande envie de faire chier les parents en étant plus jeune. « -ah si ça valait le coup ! » déclara la jolie femme en haussant les épaules, tout sourire.

Un échange de regard et elle le laissa l’aider à débarrasser. La jolie blonde chercha pendant quelques minutes quel film mettre, avant de prendre place dans le canapé, sans grande motivation. Elle aurait pu continuer la soirée à discuter. Lizzy laissa un peu de place entre eux, remontant ses pieds sous ses fesses, un coude contre l’accoudoir du canapé. Elle trouva Ethan assez agité : « -t’as finis de bouger ! » râla t elle à un moment. Quelques minutes plus tard, elle baissa les yeux sur la main qu’il venait de poser sur elle. Relevant les yeux sur son collègue, Lizzy déglutit avec difficulté. Elle resta assise dans le canapé, l’écoutant en souriant amusé malgré tout de tout ça. Il avait dit stop, et était incapable de tenir. « -Ethan… » commença Lizzy dans le but de lui remettre l’esprit en place. Chose qu’il fit seul, non sans lui exprimé le désir qu’il avait pour elle là, tout de suite. Un sourire taquin, et elle lui souffla un : « -bonne nuit... » qui risquait d’être longue.

Oui, ça l’amusait de le voir ainsi. Même si intérieurement elle le remercia d’avoir prit la bonne décision. Elle eut bien du mal à trouver le sommeil. Le lendemain, elle s’habilla d’une robe en jean légère qu’elle adorait, sandalette et lunette de soleil. Elle arriva en retard. Cette fois ci elle était en retard. « -je sais, je suis en retard ! » lança Lizzy en levant la main le nez dans son portable alors qu’Ethan attendait déjà près de la voiture. « -j’arrive ! » elle ne l’avait pas regarder trois secondes, tentant de comprendre le blabla de sa mère par sms. Lizzy se changea en chantonnant, salua les autres et rejoignit Ethan. « -comment ça va chéri ce matin ? » demanda t elle en s’asseyant côté passager. « -j’ai pas déjeuner je meurs de faim bordel ! » lâcha t elle tout de suite. « -j’ai pas entendu mon réveil laisse tomber la course ! » balbalbla !
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1248
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Fbn9
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Wvkz


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Ethan se mit à rire en écoutant le fil des pensées de la jolie blonde qui se mit à imaginer un plan à trois avec son petit-ami et son ex-amant, rétorquant un « On peut s’arranger, d’ici quelques années, si tu souhaites mourir de cette manière », faisant ainsi comprendre qu’il n’avait pas besoin d’un plan à trois pour lui faire du bien au point d’avoir l’impression de défaillir. Oui, il était le genre de type qui se savait bon coup et qui savait la ramener sur ce point. Mais c’était aussi ce qui faisait le charme de leur relation si particulière. Relation qui aurait dû rester seulement amicale, et rien d’autres « Attends ! C’est toi qui es venue à mon appartement pour baiser » tout en la désignant du doigt en riant en chœur avec la jolie blonde. Hors de question d’échanger les rôles. Il se souvenait parfaitement de ce soir-là. Un peu trop même… Et la conversation ne l’aida pas alors qu’il se torturait tout seul « Je sais » souffla-t-il alors qu’il repensait à leurs corps nus l’un contre l’autre, laissant son regard descendre jusqu’à son bas-ventre « On peut s’arranger » et ce n’était pas lui qui allait dire non. Mais c’était vrai qu’ils avaient juste coucher ensemble, sans le moindre préliminaires, sans faire monter la tension entre eux. De toute manière, niveau tension, il n’y avait pas besoin de grand-chose pour qu’elle arrive à son paroxysme au point de vouloir se jeter l’un sur l’autre. Par chance, Lizzy était plus raisonnée que lui « Collègue. Uniforme. Collègue. Uniforme » se répéta-t-il comme un mantra.

« Je te propose une rose à l’intérieur de la cuisse… j’ai la main verte en plus » tout en esquissant son petit sourire en coin. Il ne pouvait pas s’en empêcher. Un nouveau rire en pensant à leurs souvenirs de gamins qui cherchaient à faire chier leurs parents. Ethan décida que regarder un film serait une bonne idée. Que ça pourrait peut-être l’apaiser. En vain. Il gigota sur le canapé, puis finit par laisser glisser sa main sur sa cuisse, approchant son visage du sien en se levant du canapé. Il avait entendu son nom. Mais il se raisonna par lui-même. Il leva la main sans se retourner, près de la porte « Bonne nuit » et quitta l’appartement.

Ethan avait pris un taxi et avait donné l’adresse de Maria. Il avait frappé chez elle, lui avait proposé de se rattraper de la dernière fois. Par chance, la petite était chez son père. Ses lèvres contre les siennes, ils laissèrent tomber leurs fringues, une par une, jusqu’à la chambre de son amante. Pas de préliminaires avec ses conquêtes non plus, il entra en elle, puis plus rien… Il enfoui sa tête dans le cou de Maria « Non, non. Pas ce soir » « Ça fait plaisir » « Aide-moi au lieu de te plaindre ». Il la laissa le caresser, et réitéra une nouvelle fois. Un coup de reins, un second, puis de nouveau la panne. Il se laissa tomber sur le côté, plus que frustré. Il retenta une nouvelle fois, fermant les yeux pour tenter de se concentrer, mais rien n’y faisait. Il prit place sur le rebord du lit de son côté, les pieds au sol et les coudes sur ses genoux « C’est ta blonde ça » « Quelle blonde ?! » en sachant pertinemment de qui elle parlait « La femme que tu as coursé dans la rue la fois dernière au lieu de me baiser » « Faut que j’y aille » « Écoute, de toute manière, j’ai rencontré quelqu’un et ça marche plutôt bien… ». Ethan enfila son boxer tout en hochant de la tête « Je suis content pour toi » « Tu devrais te la faire pour te la sortir de la tête » ce qui fit rire Ethan « Pourquoi ça te fait rire ? » « Pour rien. Bonne soirée Maria et on s’est bien amusé tous les deux » tout en l’embrassant sur la joue, rentrant chez lui sans parvenir à trouver le sommeil.

Lunettes de soleil sur le nez, café à la main et appuyé contre le capot de la voiture, il regarda le jeune femme par-dessus ses lunettes « Je n’ai rien dit » et la regarda, la déshabillant du regard jusqu’à ce qu’elle disparaisse dans le commissariat. Il inspira profondément. « J’ai tiré mon coup hier en rentrant, ça fait du bien mais je suis naze et toi ? » tout en prenant place derrière le volant « Eh bien direction le Diner’s » en démarrant la voiture pour quitter le parking « On a veillé tard hier soir ? » tout en roulant dans les rues de Los Angeles. Il se gara pour prendre au drive, paya et posa la voiture dans un coin pour petit-déjeuner. Il avait opté pour un burger de bon matin et avait laissé Lizzy choisir pour elle « Le capitaine m’a fait comprendre que je devais me tenir à carreau, sinon j’allais passer le reste de ma carrière à nettoyer les bagnoles. J’aime entendre ces douces paroles de bon matin » tout en souriant de toutes ses dents « Prête pour une longue journée ? » alors que la radio crachait déjà les infos pour leur première intervention.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1184
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 VcuU
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 X2ha


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« -attends non c’est toi qui... » commença à répliquer Lizzy avant de se mordre les lèvres en penchant la tête sur le côté, les yeux légèrement plissés. « -ouais bon ok je te l’accord, c’est moi qui suis venue. » oui il fallait bien regarder la vérité en face, c’était elle qui avait craqué. Tout aurait pu s’arrêter à un baiser sur la plage. Rien du tout comme l’avait si bien dit ce soir là Ethan en tentant de la retenir. Il fallait qu’elle assume. Le sujet devenait tendue, glissant et ça n’était pas comme ça qu’ils allaient pouvoir résister longtemps. Comme elle le lui signifia, il se torturait lui même. « -voilà ! » l’encouragea Lizzy en l’écoutant se martelé qu’elle était une collègue.

« -intérieure de la cuisse… ça dois faire super mal non ? » grimaça Lizzy sans accordé d’importance au sous entendu qu’il venait de faire. « -non mais de toute façon c’est pas demain la veille. J’ai trop horreur des aiguilles ! » ouais, c’était pas la peine d’y penser pour le moment. La fin de soirée fut étrange. Lizzy n’avait pas réellement prit conscience de l’effet qu’elle avait sur Ethan. En le voyant partir presque en courant, Lizzy s’amusa de la situation, même si dans le fond elle n’avait pas envie que ça reste ainsi entre eux. Parce qu’elle voulait encore bosser avec lui, dire des conneries…

Le lendemain matin, elle se pointa en retard. Ils bossaient ensemble aujourd’hui. « -tu penses trop fort ! » Une fois en tenue, lunettes sur le nez elle grimpa dans la voiture. « -ravi d’apprendre que tu n’es pas serré dans ton boxer ! » elle boucla sa ceinture et ajouta : « -ma mère m’a gonflé jusque tard dans la nuit avec ses sms de parano. Mais ça va. » Elle commanda un grand café et deux muffins aux chocolats. « -t’es sérieux burger direct ? Elle t'a creusé l'appétit ta latine » demanda la jeune femme en voyant la commande. Une gorgée de café et elle poussa un soupire. « -c’est bon la journée peut commencer. » avant de prendre la radio pour répondre. Durant le trajet elle dit : « -tu ferais mieux de l’écouter, parce que j’ai pas la moindre envie de passer tout mon temps avec Bishop Roger ou encore un autre. De temps en temps ça fait du bien de pas voir ta tronche, mais j’aime quand même bien quand on bosse ensemble. » une gorgée de son café, elle mangerait après tant pis,avant de descendre de voiture. A la pause du midi elle dit en regardant la mer : « -essai de pas répondre quand ils te fonds chier les autres. Enfin techniquement ça devrait se calmer... » avec un haussement d’épaules.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1248
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Fbn9
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Wvkz


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un sourire en voyant que la jeune femme abdiquait. C’était elle qui était venue jusqu’à chez lui, qui avait frappé à sa porte, qui avait pris possession de ses lèvres comme si sa vie en dépendait. Bon, il avait tenté d’être un type raisonnable en tout arrêtant, puis il s’était souvenu qu’il n’était pas un homme raisonnable, et avait succombé à son tour. En réalité, ils étaient tous les deux fautifs, mais ça n’allait pas être le beau brun qui allait se plaindre de ce qui avait pu se passer entre eux. Il aurait plus quelque chose à redire sur le fait que tout était terminé, mais il n’avait pas son mot à dire sur ce point. Elle voulait sûrement pouvoir regarder Tony dans les yeux et il était à l’initiative de cette décision. Un choix qu’il avait du mal à assumer au fur et à mesure qu’il passait du temps avec Lizzy, évoquant même un tatouage à l’intérieur de ses cuisses « Je ne sais pas. Je suis resté que sur le haut du torse » comme elle avait pu le constater à deux reprises « Si jamais tu changes d’avis, je viendrai te tenir la main » en haussant les épaules. La fin de soirée fut rapide. Pour éviter le moindre écart de conduite, Ethan avait décidé de décamper, rejoignant ainsi Maria pour libérer toute sa tension sexuelle. En vain. Ça ne lui était jamais arrivé par le passé, et voilà qu’il ne parvenait pas à mettre sa masculinité au garde-à-vous et tout cela, parce qu’elle n’était pas Lizzy…

Un petit rire en portant son gobelet de café à ses lèvres. Elle commençait à le connaitre. C’était un nouveau jour et le travail allait lui permettre de ne plus penser à sa coéquipière d’une autre façon qu’en coéquipière. Un regard pour cette dernière et ne renchérit pas. Parce que ce n’était pas vrai. Parce qu’il avait été incapable de bandé pour son plan cul régulier. Mais lui avouer, allait signifier beaucoup de choses. Beaucoup trop « Pourquoi parano ? » alors qu’il roulait jusqu’au Diner’s afin de prendre un petit-déjeuner. Un petit rire nerveux « J’en mange tout le temps de ça, pas besoin d’une latino dans mon lit » et mordit dedans lorsqu’il eut récupérer son péché-mignon. Conduisant jusqu’à leur première intervention de la journée, il écouta la jeune femme « Tu dis ça, mais je sais qu’au fond de toi, ces trois semaines ont été un calvaire, et ces quatre derniers jours encore plus » tout en lui lançant un regard complice. Il gara la voiture et descendit de la voiture de police « Je reviens tout de suite mon poussin » en parlant de son burger qui allait rester sur la plage avant de la bagnole. Il réajuste son uniforme, et avança dans la ruelle, cherchant l’adresse où ils devaient se rendre. Il fronça les sourcils « Comment ça ?! » et fit un signe de tête en direction de l’immeuble « C’est ici » et monta les marches. L’intervention fut rapide. Une voisine qui se plaignait d’une odeur nauséabonde chez son voisin. Par chance, il n’était pas mort, mais son chat, si et il ne souhaitait pas s’en défaire. Il retourna jusque dans la voiture « Qu’est-ce que tu voulais dire par le fait qu’ils allaient se calmer ?! » et monta dans la voiture, coinçant son burger entre les dents alors qu’il démarra la voiture.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1184
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 VcuU
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 X2ha


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -oh ba elle voulait savoir les détails de ma rupture imaginaire avec Tony ! Si c'était lui ou moi, si j'etais sous les ponts, si j'avais besoin d'argent, si je bossais encore ou si j'etais devenue escorte ! » elle fit tourner son index contre sa tempe en riant. « -ma mère quoi ! » du grand n'importe quoi. Elle bloqua un peu sur le burger du matin. « -ouais enfin quand même au petit dej c'est un peu hard… » mais bon il faisait bien ce qu'il voulait. « -pourquoi t'as pas tout les soirs une latino dans ton lit ? » ironisa Lizzy avant de prendre une gorgée de café.

Un haussement d'épaules. « -ça m'a permis de mieux les connaître. De m'intégrer un peu plus aussi. » un mal pour un bien peut être. « -moi je suis quand même bien contente qu'on bosse à nouveau ensemble. Tu te rends pas compte y'en a jamais un qui à des chewing-gum ! » un sourire taquin avant de descendre de voiture. Elle leva les yeux au ciel en l'écoutant avant de le suivre dans les étages de l'immeuble. Trois fois elle avait regardé ses fesses moulées dans son uniforme. Trois fois elle avait chassé ses pensées erotiques. C'était sa faute aussi ! Quelle idée de lui balancer un : j'ai envie de te prendre maintenant, hier soir !

Lizzy prit sur elle pour l'odeur, râlant au passage : « -sérieux de grand matin ! Ça va nous suivre tout la journée cette odeur ! » non mais les gens étaient fou. Et le type ça le gênait pas trois secondes en plus ! Elle respira à plein poumons avant de renter dans la voiture. « -je t'ai dis que j'avais parlé à Bishop, que je lui avais exposé ma façon de penser. » ba oui, elle lui avait dit juste avant qu'ils ne se prennent la tête à cause d'une nana à moitié à poil dans ses escaliers. Quoi qu'en réfléchissant bien, il avait peut être pas écouté. Un grand gorgée de café avant de donner plus de détails : « -je lui ai dis que c'était des cons, et qu'ils devaient te lâcher. C'est tout. » elle n'avait pas la moindre envie de prononcer le mot banque et de faire remonter à la surface ce qu'ils tentaient de classer l'un comme l'autre dans leur tête. La radio parla d'une altercation entre deux femmes dans une boutique. Elle prit l'appel et dit : « -celle-ci elle est pour moi ! » avant de manger son muffin par petit bout. Ça m'était des miettes partout mais elle se voyait mal croquer une grosse boucher juste à côté d'Ethan. Pas la peine qu'il vois des trucs sexuelles partout ! Enfin si il s'était détendu hier soir, aucun risque.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1248
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : ManonGG/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Ethan O'Connell
J'ai 39 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Surnommé « l’Irlandais » par ses collègues du 12th district, Ethan est le genre de flic à la tête dure. Anciennement du groupe d’intervention du SWAT, il s’est retrouvé propulsé dans la rue à la suite du décès brutal de son collègue en intervention. Une nouvelle vie qui ne l’enchante guère. Dopé à l’adrénaline, il n’aspire qu’à retourner dans un groupe d’intervention. En attendant, ça fait une semaine qu’il a débarqué dans la brigade, qu’on lui colle une petite nouvelle tout juste sortie de l’école …


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Fbn9
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Wvkz


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un haussement de sourcil, puis un petit rire suivit, ainsi qu’un regard pour sa coéquipière « Escorte girl ?! Préviens-moi quand je devrais te payer pour ta compagnie, je ne roule pas sur l’or » et ajouta avec davantage de sérieux, sans quitter la route des yeux « Elle s’inquiète pour toi. C’est mignon ». Il n’avait pas eu cette chance-là, et même si elle semblait un peu excentrique sur les bords, c’était agréable d’avoir ce genre de messages. Ils prirent rapidement un déjeuner en route, optant pour un burger pour sa part. Il fit une petite grimace « Ah ! Tu n’y connais rien en burger. Ça se mange à toute heure » et tourna la tête vers elle. Il se gratta le sourcil de son pouce, fronçant brièvement les sourcils, gigota sur son siège conducteur « Pas vraiment » ces temps-ci. Mais cette dernière précision, il s’abstint de l’évoquer à voix haute. D’autant plus qu’il n’était pas parvenu à tirer son coup avec une latino entièrement nue dans le lit. Il avait vraiment un souci…

Un regard pour son équipière. S’intégrer un peu mieux. Ces mots lui firent peur. Est-ce qu’elle allait se laisser embarquer par les autres et ne plus lui adresser la parole, échangeant de simples banalités et un sourire mal à l’aise lorsqu’ils se croiseront dans les couloirs de la brigade ? Il resta donc silencieux, et esquissa un maigre sourire à ce qu’elle ajouta « Je t’en achèterai si ce n’est que ça ». Pourtant, Ethan n’avait pas de raison de s’inquiéter. Après tout, ils avaient une forte relation, et pas seulement dans le cadre du travail. Pour autant, il s’inquiétait de la tournure de tout cela. Peut-être qu’elle allait se rendre compte qu’il n’était pas si intéressant que ça ou que s’intégrer auprès des autres, c’était peut-être mieux pour elle. De toute manière, il balaya tout cela d’un revers de main pour se concentrer sur son intervention. Des fois, ils se déplaçaient vraiment pour des conneries « Tu veux qu’on passe prendre une douche ? » avec un regard qui en disait long sur le genre de douche qu’il proposait et monta en voiture, et reprit la route. Un rapide regard pour elle et termina son burger d’une main, l’autre tenant le volant. Il chiffonna ensuite le papier en écoutant Lizzy « Comment ça ?! » Il rangea le papier dans la portière, prit une gorgée de son café froid et rétorqua « Tu n’as pas à te mêler de mes histoires avec ces deux cons, ou avec qui que ce soit dans la brigade. Je suis un grand garçon pour gérer ça tout seul. J’ai toujours géré mes problèmes seuls, hors de question que ça change. Ils me lâchent s’ils ont envie de me lâcher, tu n’as pas à le leur demander. Ils vont croire quoi après ?! Qu’on est ensemble ? Que j’ai besoin d’une recrue pour protéger mon cul ?! ». Il la laissa prendre l’appel radio et eut un petit rire nerveux, déposant brièvement son front contre le volant. Le lâcher. Et voilà qu’on allait le prendre pour l’Irlandais qui a besoin d’une gonzesse pour veiller sur lui.

En arrivant sur les lieux de l’intervention, Ethan sortit de la voiture, mais s’appuya contre la portière, désignant la boutique d’un signe de main « Tu as dit qu’elle était pour toi ! » et croisa les bras. De son côté, il avait besoin de ravaler son agacement, tout en jetant quelques coups d’œil à l’intérieur pour s’assurer qu’elle ne se faisait pas massacrer. En la voyant revenir, il monta dans la voiture sans un mot et il n’en prononça pas un seul jusqu’au repas du midi. Avant de descendre de la voiture « Désolé de m’être laissé emporter. C’est juste que, quand tu auras le dos tourné, ils vont me faire chier avec ça aussi… Et… Laisse tomber ». Voilà qu’en plus de sa frustration, de la réplique de Gina avant le restaurant, son incapacité à bander et maintenant, cela, Ethan se disait que la jolie blonde chamboulait pas mal sa vie, sans savoir si c’était tout à fait positif. Puis il posa son regard sur elle en se dirigeant vers le restaurant, et sourit. Il l’aimait bien quand même.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1184
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

200515111407214259.png
Lizzy Capplan
J'ai 34 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis un bébé flic et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt bien.


Elisabeth ou Lizzy en plus court, a passé pas mal d'années à se chercher. Puis elle a découvert ce qu'était de devenir flic. Aujourd'hui, diplome en poche, la jolie blonde qui ne laisse pas indifférent les hommes est prête à leur prouver qu'on peut être sexy, faire un 90C et être capable de réflechir et de tenir un flingue.
[/i]
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 VcuU
Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 X2ha


avatar :copyright:️ Bazzart.org

« -non mais tu vois où elle est capable d’aller dans sa tête ! Tout ça parce que je portais une belle robe et qu’un homme, qui n’était pas Tony, m’a invité dans un beau resto ! Et le pire, c’est qu’elle écoute rien quand elle est lancé dans ses délires ! » Lizzy aimait sa mère, vraiment, mais parfois elle avait vraiment du mal à la supporter et à la comprendre. « -c’est lourd surtout, j’ai plus dix ans. » claqua la jeune femme comme pour terminer la discussion. Elle lui adressa un sourire amusé, qui voulait presque dire t’es con par télépathie, lorsqu’il parla des burger, avant de le regarder à nouveau en fronçant les sourcils. Il voulait dire quoi ? Et puis elle regarda par la fenêtre, se rappelant que les dernières semaines avaient été compliqué.

« -ah non, ça n’aura pas du tout le même charme que de t’en taxer un tout les jours ! » répondit Lizzy formel sur ce point. « -maintenant j’suis accro à toi à cause de ça ! » ajouta t elle avec son naturel désarmant avant de boire un peu de café. Une fois l’intervention faite, la jeune femme répondit à Ethan en montant dans la voiture : « -une prochaine fois peut être. » avec un grand sourire qui montrait ses dents. Il ne semblait pas être capable de s’en empêcher. « -tu sais dire que ça ? » ironisa Lizzy en se tournant face à lui. « -hé nous s’y voilà ! » lâcha la jeune femme en se laissant retomber sur le siège. Ego masculin de merde encore une fois ! « -ils pensent déjà tous qu’on baise à longueur de journée ! » lâcha Lizzy en levant les yeux vers le plafond. La suite lui fit mal. « -ok... » souffla la jolie blonde en hochant la tête. Elle répondit à l’appel et ferma sa bouche jusqu’à ce qu’ils soient sur place. EN descendant la voiture, elle s’éloigna après un regard, levant son majeur en l’air en lui tournant le dos.

Il venait de la saouler en trois mots. Une recrue. Voilà comment remettre les choses à leur place. Elle avait bien comprit le message. Elle avait seulement voulu bien faire. Mais visiblement à chacune de ses tentatives, elle pensait ou agissait mal. La prochaine fois qu’elle ressentirait le besoin de l’aider, il faudrait qu’elle soit assez intelligente pour s’abstenir. Si c’était pour que ça lui retombe sur la gueule parce que monsieur savait pas dire merci ou simplement parce qu’il avait un caractère à la con, il n’y aurait pas de prochaine fois.

Pause de midi. L’après midi allait encore être longue… Lizzy voyait les yeux défiler. Mais rien à foutre, elle n’avait pas envie de faire le premier pas. Elle n’était pas en tord ! Elle avait seulement prit sa défense. Et c’était la putain de base de leur job ! « -c’est certaine que coller son poing dans la gueule d’un collègue ça aide ! » Ethan était peut être une tête de con, mais elle l’était aussi ! « -ouais t’as raison je laisse tomber. » claqua la jolie blonde en sortant de la voiture. Elle n’avait pas faim, et n’avait pas la moindre envie de passer du temps en face de lui. Mentalité de merde d’homme des cavernes again ! « -j’ai pas faim. Appel quand tu as fini. » ajouta t elle se dirigeant sur le bord de plage pour acheter un smoothie. Ça irait très bien. Mais pourquoi est ce qu’elle était tant énervé contre lui ?! Parce qu’il n’était pas capable de voir qu’elle avait tenté de l’aider.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bienvenue à la police de Los Angeles - Page 25 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bienvenue à la police de Los Angeles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27, 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: