Partagez
 
 
 

 Keep it clean [Leonnor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 356
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t3893-tales-of-wisteria-lane#82879 https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
cat

Keep it clean [Leonnor] Empty



Le contexte du RP
Mise en situation
we just tried to suvive


Venezia (Italia), 2020

Elle entre à l’adresse qu’on lui a fourni. Surprise que de voir des murs immaculés et de deviner l’emplacement de la colle des étiquettes de prix sur les meubles. Situation encore inconnue que de venir aider quelqu’un dans un environnement qui n’appartienne à personne. A personne d’autre que la personne qui signe son chèque à la fin du mois. Mais elle fera avec. Comme il faudra faire avec les pupilles noires de l’autre, ravi de leurs présences à tous les deux entre ces murs.

Il/elle entre à l’adresse qu’on lui a fourni. Déteste toujours autant la façon dont les autres aiment lui dire ce qui est bien ou mal, ce qui doit être fait ou non. Mais y a plus vraiment le choix. La lumière au fond du tunnel vue de trop près, pas envie que ça recommence, pas envie de crever, pas envie de se battre. Contre rien, ni personne. Pas envie de grand chose en fait. Juste peut-être de casser une vitre dans cette maison neuve, à l’image de ce que l’on voudrait qu’iel devienne. Clean.
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 356
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t3893-tales-of-wisteria-lane#82879 https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
cat

Keep it clean [Leonnor] Empty

ddbc887eabe260f62950ff9a523d8543337316f8.png"
rosie huntington
J'ai 32 ans et je vis à Venise (Italie), bien que je sois originaire de New-York City (USA). Dans la vie, je suis compagnon d'abstinence et je m'en sors comme je peux..

Keep it clean [Leonnor] Tumblr_o9qlkuGEOA1vztxyqo1_250


Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter.


Keep it clean [Leonnor] 45270773f735f5508a7e7b53f864d4bc

☽☽ MOODBOARD ☾☾


Faceclaim : Emily Browning
C’était stupide d’accepter.

Elle relève ses cheveux en chignon, Rosie. Vieille habitude. Même si elle le serre moins qu’avant, laisse des mèches retomber pour encadrer son visage. Maquillage ? Non. Si. Juste un voile de poudre et une ligne d’eyeliner. La plus fine possible. Propre, nette, mais pas trop apprêtée. Cela relève d’une certaine étude des comportements humains en réaction à son apparence qu’une simple envie. Savants calculs.

Elle se sait foutrement pas où elle fout les pieds. Est-ce qu’une part d’elle aime ça ? Oui.

Un t-shirt en coton noir, une jupe en imitation cuir un tout petit peu au-dessus du genou, des bas à peine plus foncé que sa couleur de peau, et une paire de bottines bordeaux à lacets. C’est étudié. Encore dix minutes avant qu'elle ne doive libérer sa chambre d'hôtel. une clope avant de partir. Peut-être deux, faut juste qu’elle ait le temps de se laver les dents avant. C’est pas terrible les marraines d’abstention qui puent la nicotine. Alors Rosie ouvre la fenêtre, les fesses sur son rebord et les pieds dans le vide. Regarde la fumée s’élever et écoute le parler italien qui s’élève depuis les fenêtres ouvertes des étages inférieurs, et la rue. Etrangement, elle a des bases. Faudra qu’elle y travaille. Un truc de plus à faire. Autre que s’occuper de son nouveau … protégé. Sa nouvelle ? Elle n’en sait rien. Il l’a rappelé, elle ne s’attendait pas à ça. Ni à l’appel. Ni à sa raison d’être. Son enfant … Elle ne savait même pas qu’il en avait un. Ou deux.

C’était complètement incensé. Pourtant elle a dit, oui.

Elle écrase sa troisième cigarette sur le rebord de pierre, bascule ses jambes à l’intérieur de la chambre. Vite, salle de bain. Elle répond à la réception qui la presse au téléphone, la brosse à dents coincée dans un coin de sa bouche. Crache, ne nettoie pas le lavabo. Cela complétera le tableau des draps froissés, des mégots de cigarette et de la bouteille vide. Trousse de toilette, bouquin et paquet de clopes au fond du sac à main, Rosie attrape la poignée de sa valise et déserte les lieux.

C’est sa dernière chance de faire demi-tour. Pourtant l’idée ne lui effleure même pas l’esprit.

Elle lève les yeux vers la façade de briques rouges qui lui fait face, puis les baisse sur les clés dans sa main. Confiées par les soins du directeur de l’hôtel. Il n’y a plus qu’à. Elle déverrouille la porte, pousse le battant et entre, tirant sa valise derrière elle. Le sol et les murs sont d’époque. Peut-être les lustres au plafond. Et pour le reste … Rosie laisse glisser ses doigts sur la surface d’une console, parfaitement propre. Parfaitement neuve si elle se fie à l’odeur, au mouvement des gonds, et au vide qui l'habite. Maison de poupée. c’est l’impression qui s’impose à elle, la fait tressaillir autant que sourire. Finalement, quelque part, ça lui ressemble. Sur la lourde table en bois massif qui trône au milieu de la salle à manger se trouve deux enveloppes, l’une à son nom. Mademoiselle Rose. Elle arrache le papier, découvre une clé et une lettre. Elle pouffe, on dirait un foutu escape game. Elle lit la lettre en diagonale. Chambre au deuxième, pas de mystère autour de la clé finalement. Alors elle monte ses affaires, les colle dans un coin. Elle aura tout le temps de s’en occuper plus tard. Et puis elle redescend, la sensation de ne plus être seule avant d’entendre les bruits.

Relève la tête, tiens toi droite, souris.

_ Bonjour.

Elle s’annonce avec douceur, une pointe de gaieté mais surtout pas trop d’effusions, non. Savant calcul.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 446
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with https://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
cat

Keep it clean [Leonnor] Empty

DSeXCMJ.jpg
Adam Sintclair
J'ai bientôt 18 ans ans et je vis en Amérique normalement mais ça c'était avant que mon vieux décide de m'exiler à Venise pour une thérapie. Dans la vie, je suis gosse de riche mal élevé et je m'en sors bien sauf si on compte l'addiction à la drogue. Sinon, grâce à la fougue de ma jeunesse et à mon indépendance, je suis célibataire et je collectionne les conquêtes et je le vis Bien, enfin je le vivais bien..







Adam grogne du fin fond de son lit inconnu dans cette maison inconnue qui ressemble à un hôpital dissimulé sous les traits d'une maison. Vu la vitesse à laquelle le vieux avait trouvé l'endroit, nul doute dans l'esprit du jeune homme sur le fait que c'était une des nombreuses garçonnières de papounet. Papounet qui d'ailleurs adorait beaucoup l'Italie et sans aucun doute les italiennes.  C'était de mauvais gré qu'il avait accepté la cure de désintoxication. D'une part parce que son père avait menacé de lui couper les vivres (il savait que son père ne le ferait sans doute pas très longtemps ni très sérieusement et qu'il aurait facilement pu trouver refuge ailleurs chez un de ses cousins) mais d'autre part, même s'il ne l'admettrait jamais, c'était la peur de se retrouver comme un cadavre sur le sol. Comme quand il avait cru que la nana avec qui il avait passé la soirée avait fait une overdose. Il se rappelait encore de sa bave, de la peur de croire qu'elle s'était étouffée dans son vomi. C'était d'ailleurs pour enterrer cette histoire que son père avait décidé de lui faire faire profil bas.

Malgré cela, le garçon ne prenait pas la situation très au sérieux ne se considérant pas véritablement comme un addict et pensant qu'il suffisait de faire le dos rond pendant quelques mois avant de retourner à sa nouvelle vie. Il n'aimait pas le lieu où il se trouvait tout lui semblait froid, impersonnel et aseptisé. Il se maudit un moment de n'avoir rien pris de vraiment personnel et de n'avoir avec lui que quelques vêtements et son téléphone. Qu'est-ce qu'il aurait bien pu prendre qui lui rappellerait agréablement une maison familiale qu'il détestait certainement plus que la villa de Venise. Au moins, dans cette villa, il avait la chance d'être tout seul. Enfin plus ou moins seul vu qu'il ne savait pas quand son sponsor arriverait. Il était arrivé dans la nuit complètement alcoolisé avait attrapé maladroitement la lettre et était monté s'effondrer comme une masse. Une envie de petit déjeuner et d'une clope venait de lui venir à l'esprit alors il descendit en caleçon, complètement désintéressé par l'idée de savoir si son sponsor pouvait être arrivé entre temps. Il était en train de s'allumer une clope lorsqu'il entendit un bonjour. Il tourna un œil un peu vitreux et peu intéressé vers la source du bruit avant de continuer de s'allumer sa clope tout en lançant un : "b'jour".

 Nullement gêné par le fait d'être en caleçon, il partir vers la cuisine pour se servir un café et se chopper une viennoiserie avant de revenir vers le salon tout aussi indolent que précédemment. Il s'installa sur la table à manger prenant une grande lampée de café. "Adam" finit-il par lâcher n'étant pas tellement une créature du matin. "Bienvenue chez les indésirables." C'était ce qu'il restait de nombreuses années d'éducation infructueuse et de bribes de politesse. Il ne comptait pas spécialement avoir de grandes conversations avec elle. De toute façon, à quoi elle pouvait bien servir. Ses yeux se coulèrent vers elle un moment. Vu son âge et son physique, c'était sans doute une maîtresse de son père qu'il avait voulu placer là le temps que sa femme oublie ses soupçons. Certainement une indésirable comme lui.




Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 356
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t3893-tales-of-wisteria-lane#82879 https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
cat

Keep it clean [Leonnor] Empty

ddbc887eabe260f62950ff9a523d8543337316f8.png"
rosie huntington
J'ai 32 ans et je vis à Venise (Italie), bien que je sois originaire de New-York City (USA). Dans la vie, je suis compagnon d'abstinence et je m'en sors comme je peux..

Keep it clean [Leonnor] Tumblr_o9qlkuGEOA1vztxyqo1_250


Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter.


Keep it clean [Leonnor] 45270773f735f5508a7e7b53f864d4bc

☽☽ MOODBOARD ☾☾


Faceclaim : Emily Browning
C’est avec une pointe d'amusement et de tristesse que Rosie découvre le jeune homme une cigarette au bec, la silhouette tout juste habillée d’un caleçon. Toujours cet abandon qu’elle retrouve chez les camés. Dissimulé sous une grosse couche de nonchalance. Comme les adolescentes recouvrent leur acnée de fond de teint. Les deux oubliant que ça se voit quand même. Mais elle ne fait aucune remarque, se contente de cligner des yeux et d'agrandir un brin son sourire, visiblement intriguée par cet accueil.

_ Les indésirables ?

Elle hausse un sourcil, puis étouffe un rire. Il doit y avoir de cela. Mais elle se permet de le corriger.

_ L’indésirable, plus vraisemblablement. De mon côté tout va bien.

Mensonge !! Dans l’absolu en tout cas. Concernant le sujet évoqué, sous entendu monsieur S, tout allait, en effet, très bien de son côté. Mais il y avait le pays. L’océan Atlantique pour mettre de la distance. Il y avait la villa, tout frais payés, pour ne pas avoir à fréquenter un propriétaire ou trouver de quoi financer le logement. Et il y avait cette découverte que Rosie n’avait faite que très récemment. L’existence même d’Adam. Elle n’était très certainement pas la personne à qui monsieur S ce serait confier sur sa vie familiale mais … Peu importe. Le fait est qu’il avait tout pour se sentir indésirable. Pas besoin d’être Sherlock Holmes pour arriver à certaines conclusions. Alors elle n’allait pas le cacher sous une compassion mal placée et des arguments bidons.

_ Au moins vous n’êtes pas indésirable au point que votre père vous laisse tomber. C’est déjà un bon point.

Elle s’avance dans la pièce, laisse tomber la poignée de main, préférant éviter de se trouver à moins de deux mètres d’un gosse junkie en sous-vêtement, hormis urgence directe.

_ Rose Huntington. Au cas où il n’aurait pas jugé utile de vous en informer.

Ce serait bien son genre... Mais c’est encore un mensonge. Sur son acte de naissance, sa carte d'identité et son passeport franchement tamponné, c’est bien écrit Rosie. Stupide de donner des surnoms comme prénoms. Elle préfère Rose, ça sonne moins de connivence, ça met de la distance, et surtout ça la détache émotionnellement de cette relation basée d’office sur un vilain mensonge. Marraine en carton. Chance pour elle que monsieur S l’ait toujours appelé Rose, et avec un peu de chance, il ne devrait pas avoir dérogé à la règle s’il avait informé au préalable son fils de son identité.
Mouvement de prise d’élan dans ses chevilles et elle fait demi-tour avec un peu trop de fluidité.

_ J’ai quelque chose pour vous ! Je reviens.

Elle s’éclipse, remonte les escaliers en trottinant et les redescend aussi vite, après un passage dans sa valise.

_ J’ai menti ! qu’elle annonce avant de revenir dans la pièce, brandissant un sac plastique transparent contenant un bocal refermable en plastique. En réalité c’est vous qui avez quelque chose pour moi. Enfin pour le labo, je ne collectionne pas encore les bocaux d’urine.

Elle tente un trait d’humour. Verra bien comment l’oiseau y réagira. De toute façon, il va bien falloir qu’elle sache comment l’appréhender, et s’il y a un truc qu’elle a compris avec les drogués, c’est que prendre des pincettes est foutrement inutile.

_ Y a rien de pressant mais semblerait que l’on viendra chercher l’échantillon vers 11h si l’on en croit la lettre de votre père.

Il va sans dire qu’il va falloir surveiller de près les habitudes du jeune homme, et connaître la date de ses derniers écarts peut plutôt y contribuer. Surtout s’ils ont eu lieu récemment. Elle abandonne le sachet sur un coin de la table et file se poster devant une fenêtre, les bras croisés, une épaule contre la vitre. Son regard tombe sur la surface du canal qui ondule paresseusement contre les façades des maisons. Rosie esquisse un sourire.

_ Dommage que l’eau soit trop polluée pour qu’on puisse s’y baigner … qu’elle souffle pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 446
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 28
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with https://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
cat

Keep it clean [Leonnor] Empty

DSeXCMJ.jpg
Adam Sintclair
J'ai bientôt 18 ans ans et je vis en Amérique normalement mais ça c'était avant que mon vieux décide de m'exiler à Venise pour une thérapie. Dans la vie, je suis gosse de riche mal élevé et je m'en sors bien sauf si on compte l'addiction à la drogue. Sinon, grâce à la fougue de ma jeunesse et à mon indépendance, je suis célibataire et je collectionne les conquêtes et je le vis Bien, enfin je le vivais bien..







Il hausse un sourcil. Il ne cherchait pas spécialement à être désagréable avec elle. Ça n'était pas son but de se l'aliéner alors qu'elle venait d'arriver. Elle constituait plus une déconvenue. Néanmoins, Adam malgré ses nombreux défauts, n'étaient pas un idiot. Il savait que cela serait pénible de se retrouver dans la même pièce que quelqu'un dont il se serait fait un ennemi. Il comptait plus la traiter avec une certaine distance voire l'ignorer la grande majeure partie du temps. Dans sa tête, elle était un pansement sur une jambe de bois. Il se crispa légèrement en l'entendant mentionner son père ainsi. Pas que Rose fut dans le faux ou dans l'impolitesse mais plus qu'elle marchait, consciemment ou inconsciemment, sur un terrain miné. Même lui avait plus ou moins appris à passer outre ce sujet. Il n'était que l'équivalent d'un insecte indésirable sur un pare-brise pour son père. Bien qu'il en eut une conscience douloureuse, il ne voyait pas l'intérêt de se le rappeler continuellement. D'ailleurs, il n'y pensait que rarement. Néanmoins, piqué comme un enfant, il avait rétorqué amèrement.

"Ah oui ? Vous ne trouvez pas que nos situations se ressemblent pourtant. Envoyés à l'autre bout du monde pour passer du temps avec un inconnu loin de tous et tout le monde. La seule différence, je suppose, c'est que ça ne doit pas être pour la même raison que nous sommes là. Ou plutôt si… Mon père en a décidé ainsi. Il fait ça très bien de décider pour tout le monde de la marche du monde." L'idée n'était pas de blesser réellement. Dans son esprit, il montrait une réalité trop criante de vérité pour être ignorée. Il n'aimait pas qu'on se cache dans le mensonge ou derrière des apparences pour sauver son ego. Il n'aimait la vérité qu'entière. Il pensait qu'elle n'avait aucune valeur sinon. Aussi voulait-il simplement remettre les pendules à son heure à lui en tous les cas. "Pas encore" lança-t-il avec l'assurance et la présomption de la jeunesse.  

Ses yeux s'agrandissent un peu de surprise en regardant le godet. Il n'avait pas pensé au fait qu'effectivement, on allait lui demander de prouver qu'il était sobre. Sa première réaction avait été de vouloir s'offusquer et refuser mais il ne voyait pas vraiment comment il allait pouvoir se tirer de ce pas là en commençant directement à faire la mauvaise tête. Ce n'était qu'un peu d'urine dans un bocal de toute façon. Aussi ne dit-il rien de plus qu'un simple "Merci" orné d'un magnifique sourire en coin amusé comme si effectivement, elle lui demandait quelque chose d'osé et de coquin. Autant s'amuser même lorsqu'on se devait de faire des choses qui nous déplaisaient. Il s'occuperait de cela plus tard. Le temps ne pressait pas. Sa dernière prise ne remontait pas à plus de 48h de toute façon. Même lui ne savait pas ce qu'il avait véritablement consommé. Ce serait marrant de découvrir ce qui se trouvait dans son corps présentement.

"Vous avez toujours la piscine d'intérieur, au fond du couloir. Au cas où, vous ne l'auriez pas vu. Une prison grand luxe vous voyez Rose. " plaisanta-t-il à son tour. Il retourna siroter son café. L'observant du coin de l'œil et n'ayant pas sa langue dans sa poche, il décida de poser la question qui lui était venu à l'esprit.

"Rose ? Est-ce que je peux vous demander pourquoi vous avez choisi de venir ici ? Je veux dire, pas l'excuse bullshit que vous pensez devoir me sortir, la vraie réponse." Sa réponse déterminerait à son sens le tour que prendrait leur relation. Il l'observait avec un regard direct et très franc signe qu'à cet instant il était très sérieux. Son regard bleu avait ce petit quelque chose de pénétrant quand il faisait l'effort de l'utiliser. Il ne l'aurait jamais admis volontiers mais c'était également le regard de son père. Il se ressemblait au moins physiquement. Si elle esquivait la question, il déciderait qu'il ne pouvait pas lui faire confiance et se contenterait d'une distance respectueuse et méfiante. Sinon, peut-être qu'il verrait un intérêt à la prendre un peu plus au sérieux. Cette simple question lui permettait de voir ce qu'elle avait dans le ventre. Il espérait qu'elle comprendrait toute l'importance de cette assertion. Plusieurs secondes passèrent et il ne détourna pas son regard assertif un seul instant.



Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 356
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t3893-tales-of-wisteria-lane#82879 https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
cat

Keep it clean [Leonnor] Empty

ddbc887eabe260f62950ff9a523d8543337316f8.png"
rosie huntington
J'ai 32 ans et je vis à Venise (Italie), bien que je sois originaire de New-York City (USA). Dans la vie, je suis compagnon d'abstinence et je m'en sors comme je peux..

Keep it clean [Leonnor] Tumblr_o9qlkuGEOA1vztxyqo1_250


Dans ce monde il y a des gens qui préfèrent la solitude. Mais il n'y a personne au monde qui puisse la supporter.


Keep it clean [Leonnor] 45270773f735f5508a7e7b53f864d4bc

☽☽ MOODBOARD ☾☾


Faceclaim : Emily Browning
Le sujet pipi semble nettement moins sensible que le sujet papa. Elle note. A une lettre près, c’est dommage quand, haha. Mais si on y réfléchit une fraction de seconde, c’était couru d’avance avec monsieur S. Pas certain qu’il y ait vraiment beaucoup de monde qui l’apprécie réellement. Elle-même n’était pas tout à fait certaine de faire partie de cette catégorie. Mais son fils … C’était facilement prévisible. Heureusement qu’elle n’était pas des services sociaux ou psychologue familial, et que ce n’était pas contre ça qu’elle allait devoir se battre. Bien que ce ne soit pas non plus étranger aux raisons qui imposait au jeune homme d’aller pisser dans un godet. Meh. Elle verra en temps et en heure. Pas d’interrogatoire prévu dans la minute, ni dans la journée d’ailleurs. Pour l’instant Rosie s’imaginait se laisser tranquillement immerger dans le confort de l’eau, regrettant presque d’être à Venise et pas sur une côte plus … propre.

_ La piscine intérieure … Elle répète bêtement l’information avec des yeux ronds qui se tournent vers Adam pour vérifier s’il n’est pas en train de se payer sa bobine. Elle retient un rire et secoue la tête. _ mmh je préfère l’eau vive…

Petit sourire en coin, elle indique qu’elle exagère en toute conscience. C’est vrai. La mer, un lac, une rivière, c’est mieux. Mais elle n'est pas exigeante au point de cracher dans la soupe non plus. C’est pas à New-York qu’elle avait beaucoup eu l'occasion de se baigner en eau naturelle. Mis de côté les quelques bains de minuits tout à fait illégaux dans central park. Urm. Toujours est-il que la présence de cette piscine va arranger ses affaires. Garder le gosse à portée et pouvoir faire des ploufs fréquents. On est pas si mal. Elle a peut-être bien fait d’accepter de venir finalement.

La question de son choix de traverser l’Atlantique pour s’occuper du fils toxico d’une connaissance vient également à l’esprit du dit toxico de fils. Rosie se tourne complètement vers lui, le dos contre la vitre, les bras croisés sous sa poitrine. Elle pose son regard sur celui d’Adam déjà ancré sur elle. La pupille perçante et les sourcils orageux. Un frisson qui remonte sa colonne vertébrale en y reconnaissant celui du paternel. L’assurance du plus vieux prenant une forme d’irrévérence chez le plus jeune. Les yeux de Rosie s’arrachent finalement de ce regard appuyé pour se promener sur le plafond, marquant la réflexion. Qu’elle n’avait pas vraiment pris le temps de faire jusque-là.

_ Pour changer. Je crois.

Le bout de sa langue passe entre ses lèvres. Comment répondre à Adam sans trop le laisser pénétrer sa sphère privée.

_ Disons que j’étais arrivée à un stade où j’avais besoin de changement. La proposition de votre père s’est imposée comme solution. Je n'ai pas poussé la réflexion plus loin que ça avant d’accepter.

Iris contre iris à nouveau. Elle le laisse déduire ce qu’il peut en déduire. Et extrapoler sur le reste. Ce n’est pas elle le sujet de leur présence ici de toute façon, alors il peut bien penser ce qu’il veut tant que ça n’entrave pas le processus. De toute façon, ça peut difficilement être pire que la réalité, alors elle ne risque pas de se vexer. Elle finit par esquisser un petit sourire avant de se décoller de sa fenêtre et de se diriger vers la cuisine pour se servir un thé.

_ On a tous des démons à maintenir à distance.

Elle aime lâcher des phrases cryptiques quasiment sorties de nul part, Rosie. Ça la fait marrer. Ça maintient l’attention. Ça évite l’ennui. Ce putain d’ennui … Elle revient avec sa tasse et s’installe à distance raisonnable du jeune Sintclair toujours en caleçon.

_ Et sinon il y a des choses dont vous voulez me parler tout de suite ou on garde le suspens jusqu’aux résultats de l’analyse ?

Dans les deux cas, ça lui va. Dans les deux cas, elle ne lui lâchera pas la grappe de la journée de toute façon. Parce que si Adam à des penchants pour l’héroïne, il ne va pas y avoir besoin d’attendre la fin de la semaine pour le chercher par tous les moyens pour récupérer sa dose. Ok, elle peut constater que ses bras ont l’air intacts, mais elle tant qu’elle n’a pas vérifié entre les orteils, elle se méfie. Ouais, sont fourbes ces junkies.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Keep it clean [Leonnor] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Keep it clean [Leonnor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: